1 2 3 4 ... 17 30 43 56 ... 57 Next Exact page number ? OK

Reference : LBW-5313

(1790)

‎Adresse de l'Assemblée Provinciale de la partie du nord de Saint-Domingue à l'Assemblée Nationale.‎

‎Paris, imprimerie de Demonville, 1790. In-8 de 23 pp., cartonnage de papier marbré à la bradel, pièce de titre de maroquin rouge avec le titre en long (reliure moderne).‎


‎Les membres de l'Assemblée Provinciale dénoncent les décisions de l'Assemblée Générale de Saint-Domingue de s'ériger en "corps législatif en ce qui concerne le régime intérieur", c'est à dire décider et voter les lois de la colonie, alors qu'elle n'a qu'un droit de proposition. Bon exemplaire. Max Bissainthe, 4382. — Inconnu de Ryckebusch et de Sabin.‎

Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : 33 01 43 29 72 59

EUR150.00 (€150.00 )

Reference : LBW-6686

(1790)

‎Adresse de l'Assemblée Provinciale de la partie du nord de Saint-Domingue à l'Assemblée Nationale.‎

‎Paris, Demonville, 1790. In-8 de 23 pp.; cartonnage de papier marbré à la Bradel, pièce de titre verte (reliure moderne).‎


‎Les membres de l'Assemblée Provinciale dénoncent les décisions de l'Assemblée Générale de Saint-Domingue de s'ériger en "corps législatif en ce qui concerne le régime intérieur", c'est à dire décider et voter les lois de la colonie, alors qu'elle n'a qu'un droit de proposition. Bon exemplaire. Nombreux passages soulignés de l'époque à l'encre. Max Bissainthe, 4382. — Inconnu de Monglond et de Sabin.‎

Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : 33 01 43 29 72 59

EUR150.00 (€150.00 )

Reference : LBW-7489

(1789)

‎Adresse à l'Assemblée Nationale.‎

‎S.l., 1789. In-8 de 15 pp.; cartonnage de papier marbré vert, pièce de titre rouge (reliure moderne).‎


‎Rare brochure rédigée par Billard et Lohier, au nom d'une société de propriétaires à Saint-Domingue, dont la liste des noms se trouvent après le texte. Ils demandent à l'Assemblée Nationale, de "renvoyer à un autre temps toutes motions qui pourroient âtres faites, relatives à la colonie de Saint-Domingue, ou tout au moins celles qui auroient quelque rapport à son régime intérieur". Car "la colonie de Saint-Domingue est dans un grand éloignement" et il lui faut "une constitution propre à ses mœurs, à ses usages, à ses manufactures, à son climat". Bon exemplaire. Inconnu des principales bibliographies.‎

Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : 33 01 43 29 72 59

EUR300.00 (€300.00 )

Reference : LBW-7501

(1801)

‎Annuaire de la marine et des colonies pour l'an IX.‎

‎Paris, Imprimerie de la République, 1801. Petit in-12 de 201-46-(1) pp.; veau granité, dos lisse orné, coupes ornées, tranches marbrées (reliure de l'époque). ‎


‎La première partie est consacrée à la marine avec son organisation et les noms et grades de tous les officiers. La seconde partie concerne les colonies (Saint-Domingue, Guadeloupe et Martinique) avec la liste nominative des propriétaires. D'ordinaire on trouve dans cette partie le tableau des administrateurs des colonies, mais « les circonstances de la guerre n'ont pas permis de [le] compléter » et il est remplacé par « la liste nominative des colons-propriétaires qui, conformément au vœu de la loi […] peuvent […] rentrer de droit dans leurs possessions ». Car, en 1801, un an avant la paix d'Amiens, la plupart des colonies étaient occupées. Bon exemplaire. Coins frottés.‎

Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : 33 01 43 29 72 59

EUR500.00 (€500.00 )

Reference : KXI-13997

‎Annuaire statistique de la Guadeloupe 1959-1961‎

‎Paris Institut national de la statistique et des études économiques [S.d] 80 p. 20,9 x 26,3 Couverture salie ‎


Phone number : 01 43 26 03 88

EUR20.00 (€20.00 )

Reference : KXI-13998

(1969)

‎Annuaire statistique de la Guadeloupe 1963-1967‎

‎Paris Institut national de la statistique et des études économiques 1969 111 p. 20,7 x 26,4 Bon état général ‎


Phone number : 01 43 26 03 88

EUR30.00 (€30.00 )

Reference : KXI-14024

(1987)

‎Annuaire statistique de la Martinique 1980-1984 ‎

‎Paris Institut national de la statistique et des études économiques 1987 216 p. 20,8 x 29,5 Bon état général ‎


Phone number : 01 43 26 03 88

EUR25.00 (€25.00 )

Reference : LBW-5119

(1789)

‎Approvisionnemens de St. Domingue. Réponse des députés des manufactures et du commerce de France, aux motions de MM. De Cocherel & Raynaud, députés de l'isle de St. Somingue à l'Assemblée Nationale.‎

‎Versailles, Imprimerie de Ph.-D. Pierres, 1789. In-8 de (1) f., 55 pp.; cartonnage à la bradel de papier marbré vert, pièce de titre de maroquin rouge avec le titre en long, non rogné (reliure moderne). ‎


‎Réponse datée du 24 septembre 1789 et signée par 21 députés des ports de Marseille, Bayonne, Bordeaux, La Rochelle, Nantes, Lorient, Le Havre, Rouen, Dieppe, Amiens et Dunkerque qui y dénoncent les arguments avancés par les colons de Saint-Domingue pour ouvrir la colonie au commerce des blés. Bon exemplaire. Tache brune dans la marge en fin de volume. Inconnu de Max Bissainthe, de Monglond et de Sabin.‎

Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : 33 01 43 29 72 59

EUR150.00 (€150.00 )

Reference : KXI-14482

(1983)

‎Archipelago 3-4 Race et classe dans la Caraïbe‎

‎Paris Editions caribéennes 1983 204 p. 14 x 22,4 Bon état ‎


‎ Avec une étude en anglais : "Class, race and the state in Trinidad and Tobago" et un article sur Pierre-Just Marny, jeune délinquant martiniquais, coupable de plusieurs meurtres, et jugé à Paris en 1969‎

Phone number : 01 43 26 03 88

EUR25.00 (€25.00 )

Reference : LBW-5613

(1784)

‎Arrêt du conseil d'état du roi, concernant le commerce étranger dans les isles françoises de l'Amérique.‎

‎Paris, Imprimerie Royale, 1784. In-4 de 10 pp.; cartonnage de papier marbré à la bradel, pièce de titre de maroquin rouge en long (reliure moderne).‎


‎Les lettres patentes d'octobre 1727 avaient exclu tout les étrangers du commerce des colonies françaises. Cet arrêt, daté du 30 août 1784, décida d'ouvrir les entrepôts des nouveaux ports des îles françaises des Antilles (Sainte-Lucie, Martinique, Guadeloupe, Tabago et Saint-Domingue) au commerce avec les navires étrangers. Bon exemplaire. Manque à Sabin.‎

Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : 33 01 43 29 72 59

EUR200.00 (€200.00 )

Reference : LBW-5616

(1777)

‎Arrêt du conseil d'état du roi, concernant le retour des Noirs, Mulâtres ou autres gens de couleurs aux colonies.‎

‎Paris, Imprimerie Royale, 1777. In-4 de 2 pp. ; cartonnage de papier marbré à la bradel, pièce de titre de maroquin brun en long (reliure moderne).‎


‎Arrêt du 7 septembre 1777, signé de Sartine (ministre de la marine) accordant aux colons ayant amené avec eux des domestiques "un nouveau délai de deux mois, à compter du jour de la publication du présent arrêt, pendant lesquels lesdits habitans pourront faire repasser lesdits domestiques Noirs, Mulâtres ou autres gens de couleur, dans les colonies d'où ils les auroient amenés. Veut sa majesté que ceux desdits domestiques qui n'auroient pas été remis dans deux mois pour tout délai, aux dépôts établis dans les ports, en exécution de ladite déclaration, ne puissent être retenus que de leur consentement, au service de leurs maîtres." Bon exemplaire. Ryckebusch, 250. ‎

Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : 33 01 43 29 72 59

EUR200.00 (€200.00 )

Reference : LBW-5618

(1784)

‎Arrêt du conseil d'état du roi, qui, à compter du 10 novembre prochain, convertit en gratifications & primes l'exemption du demi-droit accordée aux denrées coloniales provenant de la traite des Noirs.‎

‎Paris, Imprimerie Royale, 1784. In-4 de 8 pp. ; cartonnage de papier marbré à la bradel, pièce de titre de maroquin rouge en long (reliure moderne).‎


‎Afin d'encourager le commerce de la traite des Nègres, les lettres patentes du mois de janvier 1716 permettait une exemption des droit de douane sur le sucre exporté en métrople. Constatant "que la quantité des Nègres transportés aux isles françoises de l'amérique, qui s'élevait en 1716 qu'à deux ou trois mille Nègres, a été successivement porté au nombre de quinze mille, sans que l'importation des sucres consommés dans le royaume ait pu suivre la même progression", l'arrêt du 26 octobre 1784 décida qu'une prime remplacerait l'ancien système. Bon exemplaire. Ryckebusch, 263.‎

Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : 33 01 43 29 72 59

EUR300.00 (€300.00 )

Reference : 219434

‎Au citoyen ministre de la marine et des colonies‎

‎S.l. [Paris], s.d. (fin XVIIIe) in-folio (34 x 21 cm), [2] pp. n. ch., en feuille. Bords ébarbés, un rogné court avec perte de lettres. ‎


‎Rare et important document.Il s'agit d'une requête adressée par membres d'une même famille créole de Saint-Domingue pour être admise à accompagner la prochaine expédition vers l'île et retrouver leur résidence : "s'adressent à vous avec confiance, citoyen ministre, pour obtenir leur retour à St-Domingue par l'occasion de l'expédition prochaine qui se fera pour cette colonie."Elle est signée de : Jules-Solime Milscent (1778-1842) ; Sophie-Fatime Milscent ; Elisabeth-Zulime Milscent et Clotilde-Manime Milscent, tous enfants naturels du jacobin Claude-Louis-Michel Milscent de Mussé, dit Milscent-Créole (1740-1794), défenseur des mulâtres, puis des esclaves, qui fut commandant de la Garde nationale du Cap. Ses états de service impeccables au service des idées nouvelles ne l'empêchèrent pas d'être condamné à mort par le Tribunal révolutionnaire et exécuté le 7 prairial an II [26 mai 1794].A la suite, se trouve une note manuscrite appuyant fortement la demande et émanant des représentants du peuple de Saint-Domingue, tous anciens conventionnels et alors membres du Conseil des Cinq Cents, à savoir Pierre-Nicolas Garnot (1757-1848, cousin des Beauharnais), Louis-Pierre Du Faÿ (de Latour, né en 1752, mort vers 1804, ancien greffier du Cap), Joseph-Georges Boisson (1766-1812, ancien commerçant du Cap), Jean-Baptiste Belley (1746-1805, un des premiers députés noirs), Etienne Laforest (1744-1807), et Jean-Baptiste Mills (1749-1806, député "mulâtre") : "Les représentants du peuple députés de Saint-Domingue, observent au ministre de la marine que cette famille a été une des grandes victimes de la persécution des colons de la faction anglaise (...)".Cette famille mulâtre est fort notable : Jules-Solime, qui transformera son nom en Jules-Soliste Milscen (sans t) devint ultérieurement un écrivain, poète et politicien haïtien, fondateur en 1817 de la première revue littéraire du pays, L'Abeille haytienne, et également un des rédacteurs du Code civil haïtien. Cf. Bénot (Yves) : L'Affaire Milscent, in : Dix-huitième siècle (1789). ‎

Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : 33 01 43 26 71 17

EUR600.00 (€600.00 )

Reference : 114021

(2006)

ISBN : 2912594561 9782912594563

‎Basse-Terre. Patrimoine d'une ville antillaise‎

‎Jasor 2006 In-4 broché. 251 pages. Bon état d’occasion.‎


‎ Bon état d’occasion ‎

Librairie de l'Avenue - Saint-Ouen

Phone number : 01 40 11 95 85

EUR31.00 (€31.00 )

Reference : 002647

(1929)

‎BIFUR 4‎

‎Paris Edition du Carrefour 1929 In-4 Broché Edition originale ‎


‎BIFUR n° 4. Textes: Fragement inédit des "Conquérants", d'André Malraux - Lettre d'Angleterre, par H. Miles - L'homme désert, par André Delons - Mes légendes, par J. Supervielle - Propos de Buster Keaton - Lettre de Suède, par Victor Vinde - La Lune des Antilles, par E. O'Neill - Un Pari de Don Juan, par Léon Bopp - Portrait d'un singe, par E. Cecchi - Gilbertain et le Pape, par J. Giraudoux. Photos de Sheler et Tabard. Petit manque réparé en bas du dos. Tirage numéroté sur Alfa. Bon 0‎

Phone number : 01 42 66 38 10

EUR50.00 (€50.00 )

Reference : M5864

‎Bulletin de la société d'histoire de la Guadeloupe 13/14 , année 1970‎

‎ Basse terre, 1970 , in8br , 156 pp , 8 planches hors texte. Langue: Français ‎


Nord - Sud - Kervignac

Phone number : 06 98 91 56 56

EUR15.00 (€15.00 )

Reference : M163321

‎CARTE DES INDES OCCIDENTALES POUR SERVIR AUX VOYAGES DE CHRISTOPHE COLOMB‎

‎ Carte gravée par Tardieu sd ( v 1830 ). Dimensions feuille : 67 X 51, carte : 60 X 47cm. Coloris d' époque. Traces discrètes de pliures.Un mini accident sans manque dans la partie supérieur droite. Carte très décorative aux coloris très frais. ‎


Nord - Sud - Kervignac

Phone number : 06 98 91 56 56

EUR100.00 (€100.00 )

Reference : LBW-5096

(1817)

‎Comptes généraux de la Martinique, depuis le 9 décembre 1814, jusqu'au 31 décembre 1816.‎

‎Paris, J. L. Scherff, 1817. In-4 à pagination multiple; cartonnage de papier marbré, pièce de titre de maroquin rouge (reliure moderne).‎


‎Ouvrage composé de 2 tableaux dépliants. Ces comptes furent vérifiés par une Commission créée par le gouverneur, le comte Pierre de Vaugiraud. Nommé en décembre 1814, il fut chargé de remettre de l'ordre dans les comptes publics qui se trouvaient en grand désordre après l'occupation anglaise. Dans ces comptes, outre la vérification des comptes royaux et municipaux, on trouve celle des fees (une taxe anglaise), celle de la caisse des curateurs des successions vacantes, et celle de la régie des biens des déportés et des absents. Bon exemplaire. Inconnu de Sabin.‎

Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : 33 01 43 29 72 59

EUR350.00 (€350.00 )

Reference : LBW-7509

(1839)

‎Conseil colonial de la Guadeloupe. 2° législature. Session extraordinaire de 1838.‎

‎Paris, Guiraudet et Jouaust, 1839. In-8 de (2) ff., iij-(1 bl.)-428 pp.; toile marron, pièce de titre marron (reliure moderne).‎


‎Ouvrage contenant les procès-verbaux de la session extraordinaire de 1838, du 15 novembre au 22 décembre, consacrée à l'étude du rapport de la commission Passy sur l'émancipation progressive des esclaves. Le conseil discuta et vota plusieurs propositions dont la première déclarait que "la charte n'a pas concédé au pouvoir législatif du royaume le droit de toucher au régime intérieur des colonies". En conséquence le conseil ne reconnaissait pas le droit à l'Assemblée Nationale de toucher à l'esclavage. Puis, après avoir examiné toutes les propositions de la commission, le conseil colonial conclut que "l'abolition de l'esclavage causerait la ruine immédiate et complète des colonies, et le retour de la population noire à l'état sauvage". Néanmoins "la Guadeloupe, en désespoir de cause, et en rejetant la responsabilité de cette mesure sur ses auteurs, demande l'abolition immédiate de l'esclavage, avec juste et préalable indemnité […] c'est-à-dire paiement intégral de toutes les propriétés rurales et urbaines" (page 406). Bon exemplaire. Petite mouillure en fin de volume.‎

Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : 33 01 43 29 72 59

EUR500.00 (€500.00 )

Reference : LBW-6068

(1796)

‎Conseil des Cinq-Cents. Message.‎

‎Paris, Imprimerie Nationale, An V [1796]. In-8 de 8 pp.; cartonnage de papier marbré à la bradel, pièce de titre de maroquin brun en long (reliure moderne).‎


‎Extrait du registre des délibérations du Directoire exécutif du 21 novembre 1796. Lettre du Directoire au Conseil des Cinq-Cents en réponse à une demande de ce dernier sur la situation politique et commerciale des colonies. Après avoir fait le point sur les évènements rapportés par les envoyés du gouvernement, le texte conclut : "Si le Directoire n'étoit pas intimement convaincu que le secret sur les opérations relatives aux colonies en assure presque toujours le succès, il auroit déjà rendu publique ses instructions à ses agens". Bon exemplaire. Inconnu de Max Bissainthe et de Monglond.‎

Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : 33 01 43 29 72 59

EUR200.00 (€200.00 )

Reference : KXI-14540

(1985)

‎Conseil souverain de la Martinique (série B), 1712-1791 Inventaire analytique‎

‎Fort-de-France Archives départementales de la Martinique 1985 400 p. 15,5 x 22 Bon état ‎


‎par Liliane Chauleau Ouvrage sur le Conseil souverain ou supérieur de la Martinique des origines à la Révolution. Les lettres patentes qui établissent ce Conseil à la Martinique remontent à 1664. Les registres analysés ici couvrent les années 1712-1791. Avec un index de soixante et onze pages‎

Phone number : 01 43 26 03 88

EUR30.00 (€30.00 )

Reference : LBW-6873

(1790)

‎Copie de la lettre de messieurs de l'Assemblée provinciale du Nord de Saint-Domingue, daté du Cap le 2 novembre 1790, à messieurs les commissaires extraordinaires auprès de l'Assemblée Nationale.‎

‎Paris, Baudouin, 1790. In-4 de 14 pp. ; cartonnage de papier marbré marron à la Bradel, pièce de titre marron (reliure moderne).‎


‎Cette assemblée provinciale du nord s'était constituée en mars et avril 1790 pour s'opposer aux réformes de la Révolution Française. Elle contient également: - Adresse de l'assemblée provinciale permanente du nord, aux citoyens de la province, qui différent de principes avec elle. Cette adresse invite les municipalités opposées aux réformes à se joindre à l'assemblée. - Extrait des registres des délibérations de l'assemblée provinciale permanente du nord. Par crainte d'une guerre civile qu'ils jugent imminente, les membres de l'assemblée invite tous les citoyens, soldats ou non, à se rassembler sur le Champs-de-Mars de la ville du Cap le 23 octobre 1793, pour y prêter un serment de paix et "d'attendre en paix, & de recevoir avec soumission & respect la décision de l'Assemblée Nationale, acceptée par le roi, sur la contestation qui divise les citoyens de la colonie". Bon exemplaire. Inconnu de Max Bissainthe. — Roquincourt, 3532. ‎

Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : 33 01 43 29 72 59

EUR150.00 (€150.00 )

Reference : 225955

‎[Correspondance active et passive de Paul Giacobbi comme ministre des colonies]‎

‎Paris, 16 novembre 1944 - 6 février 1946 11 pièces in-8 ou in-4 ou in-folio, en feuilles de papier pelure, dans classeur moderne. ‎


‎Très intéressant dossier, documentant le ministérat du député corse Paul Giacobbi (1896-1951) lors de son passage au ministère des colonies (16 septembre 1944 au 21 octobre 1945), puis sous les débuts de son successeur Jacques Soustelle (21 novembre 1945 au 26 janvier 1946). À travers plusieurs affaires politiques et militaires indépendantes, les pièces qu'il renferme offrent un tableau très suggestif de l'état des esprits en Martinique et en Guadeloupe juste avant la loi de départementalisation du 19 mars 1946.I. [MANUSCRIT]. L.A.S. de Joseph Lagrosillière à Paul Giaccobi, datée de Paris, 16 novembre 1944 : sollicite, entre autres, une audience urgente pour présenter au ministre les membres du bureau du Comité de patronage, avant son retour en Martinique.Le socialiste Joseph Lagrosillière (1872-1950), ancien maire de Sainte-Marie, fut président du conseil général de la Martinique de 1935 à 1937 et de 1945 à 1946. Il sera le concurrent malheureux du jeune Aimé Césaire pour les élections municipales de Fort-de-France en 1945.II. [TAPUSCRIT]. B.S. de Paul Giacobbi à Maurice Satineau,en date du 23 janvier 1945 : demande de dossier pour examiner le cas de Mlle Pierre Joseph, sollicitant un poste de professeur d'enseignement technique à la Guadeloupe.Le politicien Maurice Satineau (1891-1960), ancien député de la Guadeloupe de 1936 à 1940, affairiste au rôle controversé pendant la Seconde guerre mondiale, fut maire de Sainte-Anne de 1945 à 1960.III. [CÂBLOGRAMME]. Document du 4 avril 1945, accompagné d'un billet de présentation : adressé à Mme veuve Félix Éboué par le gouverneur de la Guadeloupe Maurice Berthaud, il présente une demande de représenter l'île à l'Assemblée constituante qui devait être élue en octobre 1945.Eugénie Éboué-Tell (1889-1972), veuve de Félix Éboué depuis le 17 mai 1944, s'engagea effectivement dans une carrière politique après la mort de son mari : selon le souhait exprimé par notre câblogramme, elle fut nommée déléguée à l'Assemblée consultative provisoire, puis devint députée de Guadeloupe des deux Assemblées nationales constituantes entre 1945 et 1946, figurant ainsi parmi les premières femmes députées de l'histoire française.IV. [TAPUSCRIT]. L.S. de Maurice Satineau à Paul Giacobbi, en date de Paris, 23 mai 1945, sur papier à en-tête du "Front colonial de la résistance". Mis en cause dans une sombre affaire de faux papiers et de corruption pour une filière d'exfiltration de Juifs de la zone libre, Maurice Satineau fut soumis au jugement d'un jury d'honneur après la Libération ; dans cette lettre, il incrimine un rapport du gouverneur Bertaut, défavorable à son cas, et surtout sollicite le report des élections cantonales en Guadeloupe, pour lui permettre de se présenter V. [TAPUSCRIT]. B.S. de Paul Giacobbi à Maurice Satineau, non daté, mais rédigé au début de juin 1945, car répondant à une nouvelle lettre du 29 mai. Sur le report des élections cantonales en Guadeloupe : prévues initialement le 10 juin, elles furent renvoyées "à une date ultérieure, que je ne puis encore préciser".VI. [CÂBLOGRAMME]. Document du 10 août 1945, accompagné d'un billet de présentation : adressé à Mme veuve Félix Éboué de la part d'Augereau Lara, il prépare la venue d'Eugénie Tell en Guadeloupe (dont son mari avait été gouverneur de 1936 à 1938) ; "population enthousiasmée, prépare réception grandiose, nécessaire fait pour durée séjour".Augereau Lara était frère du poète Oruno Lara (1879-1924) et du politicien Hildevert-Adolphe Lara (1876-1937).VII. [TAPUSCRIT]. Lettre d'Octave Chanlot, président de "La Famille antillaise", à Paul Giacobbi, datée de Paris, 12 août 1945 : elle proteste contre le régime électoral spécial prévu pour les élections d'octobre 1945, en ce qui regarde la quotité de la représentation parlementaire (par rapport au ratio des départements métropolitains). "Monsieur le ministre, l'émotion des Antillais est grande en face d'un projet électoral qui aurait, entre autres conséquences, celle de créer deux catégories inégales entre Français, cependant parvenus au même degré d'évolution, et soumis aux mêmes obligations militaires (...). En ce qui concerne la Guadeloupe et la Martinique, l'assimilation politique totale existe depuis déjà fort longtemps dans le cadre municipal et dans le cadre cantonal".JOINT : le texte d'une pétition en ce sens, avec plusieurs signatures (Élie Bloncourt, député de l'Aisne ; Marius Moutet ; Léon Jouhaux, etc.).Osthène-Octave Chanlot (1902-2001) fut un militant socialiste guadeloupéen, engagé dans diverses associations.VIII. [TAPUSCRIT]. Rapport de Paris, le 26 novembre 1945. Signé d'un certain Pierre, et adressé au gouverneur de la Guadeloupe, au ministre des colonies, et à sa direction militaire, il rend compte d'une rixe suivie d'une fusillade, qui firent 4 morts (dont le capitaine Gombaud-Saintonge) et 3 blessés. Dus à l'insubordination des militaires antillais rapatriés sur le San Matéo, dont certains avaient conservé des armes, ces incidents auraient pu être évités si un signalement des débordements survenus antérieurement à Nantes et à Rouen était parvenu à temps."J'ai le regret de vous rendre compte d'un incident grave survenu au matin du 22 novembre à Pointe-à-Pitre entre des militaires rapatriés et des soldats sénégalais à l'arrivée du Duc d'Aumale transportant de Martinique des passagers du San Mateo".IX. [TAPUSCRIT]. Note pour le directeur des affaires militaires, de Paris, le 26 décembre 1945 : signée Chimier et émanant du premier bureau de la direction des affaires politiques du ministère des colonies, elle réagit à l'incident du 22 novembre précédent à Pointe-à-Pitre.X. [TAPUSCRIT]. Note pour M. le directeur des affaires politiques, datée de Paris le 11 janvier 1946 : signée du colonel Boisseau, c'est la réponse de la direction des affaires militaires du ministère des colonies à la note précédente."En réponse à votre note, j'ai l'honneur de vous informer que le dernier contingent d'Antillais rapatriables (environ 400 hommes) devait être embarqué sur le San Matéo à son prochain voyage (...). L'état d'esprit de ces militaires est dans l'ensemble mauvais (...). Le sentiment dominant chez eux était que, la guerre finie, la France avait oublié les sacrifices consentis pour elle (...). Les autorités militaires des Antilles ont noté à leur tour, que ce détachement était, dans son ensemble, animé d'un esprit déplorable, dans lequel une véritable 'haine du blanc' avait part. Certains parlaient ouvertement de 'renvoyer les Blancs chez eux'. Un certain nombre avait les plus mauvaises intentions, et le fait qu'ils aient été porteurs d'un armement abondant et n'aient pas hésité à le mettre en oeuvre après avoir provoqué l'incident nécessaire, le prouve suffisamment".XI. [TAPUSCRIT]. Note pour M. le directeur des affaires militaires, daté de Paris le 6 février 1946 : signée de Laurentie, elle informe sur la mission du colonel Boisson aux Antilles, destinée à apaiser la situation référencée dans les trois dernières pièces.Il s'agit de Henri Laurentie (1901-1984), proche collaborateur de Félix Éboué, qui fut en septembre 1944 muté à Paris au poste de directeur des affaires politiques au ministère de la France d'outre-mer, fonction qu'il exerça jusqu'en 1947.‎

Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : 33 01 43 26 71 17

EUR1,500.00 (€1,500.00 )

Reference : 210632

‎De l'Etat des nègres rélativement à la prospérité des colonies françaises et de leur métropole ; discours aux représentans de la Nation‎

‎S.l., s.n., 1789 in-8, titre, pp. 5-32, manque le f. d'avertissement, cartonnage Bradel de papier marbré, pièce de titre cerise très défraîchie Découpe au bas de la page de titre sans atteinte au texte. (reliure moderne).‎


‎Unique édition de cet opuscule favorable au statu quo dans les colonies, donc au maintien et de l'esclavage et de la traite, et conséquemment très hostile à la Société des amis des Noirs. Il est demeuré anonyme, quoique la Bibliothèque municipale de Lyon l'attribue à un certain G. Delessale, dont elle ne précise rien. Le texte laisse supposer en tout cas que l'auteur est l'un des députés de Saint-Domingue.L'initium donne une assez juste idée du ton de tout l'ouvrage : "Les métaphysiciens qui ont rédigé la Déclaration des droits de l'homme, & armé d'un bout du royaume à l'autre ceux qui n'ont rien contre ceux qui possèdent, ne manqueront pas de vouloir rendre brusquement la liberté aux nègres, sans s'inquiéter des suites d'un décret qui bouleversera toutes nos possessions coloniales, & les arrachera violemment à la mère-patrie."Absent de Roquincourt. ‎

Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : 33 01 43 26 71 17

EUR400.00 (€400.00 )

Reference : LBW-5123

(1790)

‎Discours prononcé à l'Assemblée Nationale, le 2 octobre 1790, au nom de l'Assemblée Générale de la partie françoise de Saint-Domingue.‎

‎Paris, Didot fils aîné, 1790. In-8 de 34 pp. ; cartonnage de papier marbré à la bradel, picèce de titre de maroquin vert au dos avec le titre en long (reliure moderne).‎


‎Discours en forme de justification prononcé par un membre de l'Assemblée Générale de Saint-Domingue, dans lequel il retrace les premiers troubles survenus dans l'île, depuis l'annonce de la révolution jusqu'à leur départ en juillet 1790. Bon exemplaire. Max Bissainthe, 5497. — Manque à Sabin.‎

Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : 33 01 43 29 72 59

EUR150.00 (€150.00 )
1 2 3 4 ... 17 30 43 56 ... 57 Next Exact page number ? OK
Get it on Google Play Get it on AppStore
West indies
The item was added to your cart
You have just added :

-

There are/is 0 item(s) in your cart.
Total : €0.00
(without shipping fees)
What can I do with a user account ?

What can I do with a user account ?

  • All your searches are memorised in your history which allows you to find and redo anterior searches.
  • You may manage a list of your favourite, regular searches.
  • Your preferences (language, search parameters, etc.) are memorised.
  • You may send your search results on your e-mail address without having to fill in each time you need it.
  • Get in touch with booksellers, order books and see previous orders.
  • Publish Events related to books.

And much more that you will discover browsing Livre Rare Book !