Previous 1 ... 18 19 20 21 ... 32 43 54 65 ... 67 Next Exact page number ? OK

‎CAMUS ALBERT‎

Reference : RO80201830

(1979)

‎LES JUSTES - PIECE EN CINQ ACTES - COLLECTION FOLIO N°477.‎

‎GALLIMARD. 1979. In-16. Broché. Etat d'usage, Couv. légèrement passée, Dos satisfaisant, Intérieur acceptable. 152 pages.. . . . Classification Dewey : 792-Théâtre‎


‎COLLECTION FOLIO N°477. Classification Dewey : 792-Théâtre‎

Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : 05 57 411 411

EUR14.90

‎CAMUS (Albert)‎

Reference : 13900

(1950)

‎Les Justes. Pièce en cinq actes.‎

‎ 1950 cart. P. Bonet (rousseurs sur la tranche) in-8 couronne, 183pp., (2ff.) P. Nrf 1950‎


‎E.O., ex. sur Alfama ‎

Phone number : 33 (0)3 85 53 99 03

EUR110.00

‎CAMUS (Albert).-‎

Reference : 35110

‎Les Justes. Pièce en cinq actes.‎

‎ P., NRF, Gallimard, 1960, in 12 broché, 187 pages. ‎


‎ ...............Photos sur demande............‎

Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : 04 77 32 63 69

EUR15.00

‎Camus, Albert‎

Reference : 37801

(1950)

‎Les Justes. Pièce en cinq actes‎

‎Gallimard Reliure de l'éditeur Paris 1950 Ed. numérotée‎


‎Très bon In-12. 182 pages. Plats légèrement jaunis. Exemplaire no. 767/1050/1355. Reliure d'après une maquette de Mario Prassinos.‎

Logo ILAB
(ALAC, )

Phone number : 514-522-8848

CAD200.00 (€131.04 )

‎CAMUS ALBERT‎

Reference : R150222408

(1971)

‎LES POSSEDES- PIECE EN 3 PARTIES ADAPTE DU ROMAN DE DOSTOIEVSKI/ LE MANTEAU D ARLEQUIN‎

‎GALLIMARD. 4-03-1971. In-12. Broché. Bon état, Couv. convenable, Dos satisfaisant, Intérieur frais. 182 pages. . . . Classification Dewey : 792-Théâtre‎


‎ Classification Dewey : 792-Théâtre‎

Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : 05 57 411 411

EUR24.90

‎CAMUS ALBERT.‎

Reference : R150085438

‎LES POSSEDES. PIECE EN 3 PARTIES ADAPTEE DU ROMAN DE DOSTOÏEVSKI.‎

‎GALLIMARD .. 1959.. In-12. Broché. Etat d'usage, Couv. légèrement passée, Dos satisfaisant, Intérieur acceptable. 298 pages.. . . . Classification Dewey : 840-Littératures des langues romanes. Littérature française‎


‎Le manteau d'arlequin. Classification Dewey : 840-Littératures des langues romanes. Littérature française‎

Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : 05 57 411 411

EUR19.80

‎CAMUS (Albert)‎

Reference : 41278

(1959)

‎Les possédés. -‎

‎Couverture soupe imprimée avec titre en rouge. Intérieur d'une belle fraicheur. Non coupé. Dos bruni. ‎


‎Paris Gallimard 1959 - 298 pp. In-12. Broché. En bon état. 1 volume. EDITION ORIGINALE. Celui-ci un des 100 exemplaires numérotés sur vélin pur fil Lafuma-Navarre. ‎

Librairie Koegui - Bayonne
Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : 05 59 59 78 74

EUR350.00

‎CAMUS (Albert)‎

Reference : 25037

(1956)

‎L'Esprit confus‎

‎ Paris, Gallimard, 1956 1 plaquette (135 x 210 mm) de 18 pp. et [1] f. Agrafée. Tirage unique à quelques dizaines d'exemplaires, en tiré à part de la Nouvelle N.r.f. du 1er juin 1956. Seule nouvelle de L'Exil et le Royaume à être rédigé à la première personne, elle paraît dans le recueil sous le titre Le Renégat. ‎


Librairie Walden - Orléans
Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : 09 54 22 34 75

EUR500.00

‎CAMUS ALBERT.‎

Reference : R150085402

‎L'ETAT DE SIEGE.‎

‎GALLIMARD .. 1961.. In-12. Broché. Bon état, Couv. légèrement passée, Dos satisfaisant, Intérieur acceptable. 233 pages.. . . . Classification Dewey : 840-Littératures des langues romanes. Littérature française‎


‎Spectacle en 3 parties. Classification Dewey : 840-Littératures des langues romanes. Littérature française‎

Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : 05 57 411 411

EUR14.90

‎CAMUS ALBERT‎

Reference : R150222373

(1948)

‎L ETAT DE SIEGE- SPECTACLE EN TROIS PARTIES‎

‎GALLIMARD. 21-12-1948. In-8. Broché. Bon état, Couv. convenable, Dos satisfaisant, Intérieur frais. 233 pages. . . . Classification Dewey : 792-Théâtre‎


‎13e édition Classification Dewey : 792-Théâtre‎

Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : 05 57 411 411

EUR49.50

‎CAMUS (Albert).‎

Reference : 23971

(1960)

‎L'Etat de siège.‎

‎ S.l., Gallimard, (1960). Un vol. au format in-12 (188 x 123 mm) de 234 pp., broché.‎


‎ En 1941, Jean-Louis Barrault eut l'idée de monter un spectacle autour de la peste - ce qu'avait précédemment tenté Antonin Artaud - qui offrît là à Camus d'écrire des dialogues autour de ce canevas. Il s'agit ici pour Camus d'imaginer un mythe qui puisse être intelligible pour tous - qui ne se veut en aucun cas une adaptation de son roman La Peste. En outre, il ne s'agit pas ici d'une pièce de structure traditionnelle, mais d'un spectacle dont l'ambition avouée est de mêler toutes les formes d'expression dramatique depuis le monologue lyrique jusqu'au théâtre collectif, en passant par le jeu muet, le simple dialogue, la farce ou encore le choeur. (Camus in Avertissement). L'oeuvre a pour toile de fond la peur, celle-ci, relative à la mise en place d'un régime totalitaire par l'instrumentalisation de cette peur. Malgré la gravité du sujet, la pièce est légère car les traits des personnages sont exagérés, voire tournés en dérision . La question qui traverse l'oeuvre est la suivante: que se passe-t-il quand la peste, personnifiée sous les traits d'un jeune opportuniste, prend le pouvoir dans un pays où rien ne bouge? Écrite au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, cette pièce dénonce le fonctionnement des régimes totalitaires en démontant le mécanisme de soumission de la peur. Albert Camus pense évidemment à la dictature d'Hitler, mais surtout à celle de Franco qui ne prendra fin qu'en 1975. En effet, la pièce se passe en Andalousie, à Cadix. Mais le discours est universel et concerne tous les hommes. Camus veut avant tout prévenir contre un éventuel retour de ce type de régime. Il aborde ainsi les thèmes de la résistance, de la révolte et de la liberté comme garde-fou contre la manipulation, la résignation, la soumission, la passivité... Repousser ce danger suppose des concessions politiques, sociales, ou même privées semble-il. Camus considéra cette œuvre comme «un des écrits [lui] ressemblant le plus». Très belle condition. ‎

Babel Librairie - Périgueux

Phone number : 06.84.15.59.05

EUR10.00

‎CAMUS Albert‎

Reference : 354205

‎l'Etat de Siège. Spectacle en trois parties.‎

‎Gallimard NRF Paris 1948 In-12 ( 190 X 120 mm ) de 233 pages, broché. Edition originale, un des 235 exemplaires ( N°126 ) sur alfa Navarre, 3ème papier après 14 Hollande et 62 pur fil. Bel exemplaire. D'autres photos sur www.cazitel.com ‎


Phone number : 04 91 42 63 17

EUR160.00

‎CAMUS ALBERT.‎

Reference : R150085403

‎L'ETE.‎

‎GALLIMARD .. 1958.. In-12. Broché. Bon état, Couv. légèrement passée, Dos satisfaisant, Intérieur acceptable. 188 pages.. . . . Classification Dewey : 840-Littératures des langues romanes. Littérature française‎


‎Les essais LXVIII. Classification Dewey : 840-Littératures des langues romanes. Littérature française‎

Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : 05 57 411 411

EUR24.90

‎CAMUS ALBERT‎

Reference : RO90025022

(1980)

ISBN : 2070360024

‎L'ETRANGER‎

‎EDITIONS FOLIO N°2. 24-12-1980. In-12. Broché. Etat d'usage, Tâchée, Dos satisfaisant, Quelques rousseurs. 185 pages. Coin en haut à doite taché.. . . . Classification Dewey : 840.091-XX ème siècle‎


‎Editions Folio. Illustration d'Alexis Oussenko. Classification Dewey : 840.091-XX ème siècle‎

Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : 05 57 411 411

EUR10.95

‎CAMUS ALBERT‎

Reference : R150222382

(1965)

‎L ETRANGER‎

‎GALLIMARD. 12-1965. In-8. Broch. Bon tat, Couv. convenable, Dos satisfaisant, Intrieur frais. 171 pages- couverture contreplie- 1 tampon en pages de garde- quelques annotations en pages de garde. . . . Classification Dewey : 840.091-XX me sicle‎


Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : 05 57 411 411

EUR19.80

‎CAMUS Albert‎

Reference : 69649

(1942)

‎L'Etranger‎

‎Gallimard, Paris 1942, 11,5x18,5cm, relié sous étui.‎


‎Édition originale sans mention d'édition pour laquelle il n'a pas été tiré de grands papiers. Reliure en plein maroquin noir, dos à cinq nerfs, date dorée en queue, gardes et contreplats de box brun taupe, couvertures et dos conservés, toutes tranches dorées, étui bordé de maroquin noir, intérieur de feutrine taupe, plats de papier marbré, reliure signée de Devauchelle. Très bel exemplaire superbement établi dans une parfaite reliure triplée. Provenance?: bibliothèque personnelle de Georges Pompidou avec son ex-libris encollé en tête d'une garde. Il faut sans doute chercher dans le parcours politique et idéologique de Pompidou, l'explication de la présence dans sa bibliothèque de ce froid récit d'une condamnation à mort, assez éloigné de sa passion pour la poésie et les grands classiques français. Plus qu'une pièce majeure de la collection de ce bibliophile averti, ce bel et rare exemplaire de l'édition originale de L'Étranger de Camus révèle l'attention particulière pour ce texte de celui qui eut, à travers le droit de grâce, le pouvoir de vie et de mort. On connait la position d'Albert Camus sur la peine capitale, dont il fut très tôt un des ardents contempteurs. Ce n'est pourtant pas le sujet principal de ce premier roman qui, s'il met en scène un procès se concluant sur la condamnation à mort de Meursault, ne traite pas, ici, de la légitimité de la peine. De son côté, Georges Pompidou, comme Albert Camus, manifesta très tôt son aversion pour cette justice définitive. Il n'hésita pas à menacer de démissionner de son poste de premier ministre, lorsque le Général de Gaulle voulut refuser la grâce présidentielle au général Jouhaud, un des quatre dirigeants du putsch d'Alger. Élu président, Pompidou utilisera largement cet «?acte de clémence?» présidentiel accordant plus de 8000 grâces pendant son mandat, soit le nombre le plus important de la Vè République. Ce recours systématique à la grâce dans une France encore hésitante devant la question de la peine de mort, contribua à faire évoluer les mentalités. Il connaîtra cependant un point d'arrêt en 1972 lorsque Georges Pompidou pris la décision de gracier Paul Touvier (non de la «?peine de mort?» - déjà prescrite - mais de «?l'interdiction de séjour?» du milicien qui sera à nouveau jugé en 1989 et deviendra le premier condamné à perpétuité pour «?crime contre l'humanité»). Cet excès de clémence valu au président de dures critiques et une forte incompréhension de l'opinion. Sans doute, Georges Pompidou ressentit alors plus qu'auparavant que l'acte de gracier, n'était pas une simple abrogation conjoncturelle de la peine capitale, mais une responsabilité inhumaine: «?Le droit de grâce n'est pas un cadeau fait au chef de l'État pour lui permettre d'exercer ses fantaisies, déclara-t-il pour sa défense. C'est une responsabilité, parfois effrayante qu'on lui impose, mais qu'il prend, au vu des dossiers bien sûr, mais seul, avec sa conscience?». Exactement un an plus tard, Pompidou refusera pour la première fois d'accorder la grâce présidentielle à Roger Bontems pourtant innocenté du double meurtre d'une infirmière et d'un gardien perpétré à la Centrale de Clairvaux par son codétenu, Claude Buffet, et dont il ne fut jugé que complice. Entre le pardon accordé à un criminel contre l'humanité, au nom d'une France à réconcilier et la condamnation d'un «?homme qui n'a pas tué?», pour apaiser un peuple en colère, le président Pompidou, eut, à travers son impossible choix de la grâce, à juger seul de la vie et de la mort d'un homme. Comme le lecteur de L'Étranger, Pompidou a gracié Touvier malgré son crime horrible, mais, comme le tribunal de Meursault, il a condamné Bontems, non pour un meurtre qu'il n'a finalement pas commis, mais parce qu'il est, en tant que banni, étranger à la communauté. L'exécution de Bontems fut une tragique défaite pour son avocat, le plus célèbre adversaire de la peine capitale, Robert Badinter, qui implora personnellement la grâce de Pompidou. Dans son ouvrage L'Exécution, Badinter reviendra sur cette terrible affaire et sur la responsabilité du président Pompidou, à l'heure de la demande de grâce de son client?: «?Le président de la République ne nous fit guère attendre. Pourquoi cette hâte s'il ne s'agissait que de gracier?? D'autres condamnés à mort attendaient depuis des mois que le président ait le temps de voir leur avocat. Sans doute se posait le problème de Buffet qui en appelait à la rigueur présidentielle et exigeait qu'on l'exécutât dans les plus brefs délais. Mais précisément cette hâte à décider me paraissait répondre trop bien aux vux de Buffet. Les convictions abolitionnistes du président n'étaient-elles pas aussi absolues que je le croyais?? [...] Allons, mon soupçon était absurde. Bontems serait gracié. Et le plus tôt serait le mieux. Le président avait raison. La presse recommençait, depuis le rejet du pourvoi en cassation, à s'intéresser aux assassins de Clairvaux, selon la formule dont le pluriel me mettait hors de moi. Une prompte décision s'imposait à tous égards. La hâte présidentielle n'exprimait que la conscience de cette nécessité. Rien de plus. [...] Je m'interrogeais sur le droit de grâce. Il me parut receler une ambiguïté sournoise, une de ces mystifications historiques pétries d'idées reçues, d'archétypes qui faussent nos sensibilités. Bien évidemment, le droit de grâce est à l'avantage du condamné. Il lui donne une chance de plus contre l'injustice ou la rigueur des juges. Mais pour le souverain qui l'exerce, qu'implique donc ce droit de vie ou de mort sur autrui?? [...] Juges et jurés ne condamnent pas l'accusé à mourir effectivement sur la guillotine. Ils offrent simplement au prince la possibilité de cette exécution. Ils ouvrent au prince l'alternative?: laisser vivre ou faire mourir. à lui de choisir. [...] Le prince seul en définitive décide. C'est par là qu'il est responsable et totalement responsable puisqu'il peut tout, à son gré, à sa guise, sans rendre compte à quiconque, hormis à lui-même. Puisqu'il dispose souverainement, absolument de la vie de cet homme. Sans doute il n'en disposerait pas si on ne la lui offrait pas. Mais cet homme que l'on jette au prince, enchaîné, déjà rejeté par le peuple et ses juges, pour que le prince en fasse ce que bon lui semble, cette réalité-là, cette responsabilité-là, le prince ne peut la refuser. Il n'y a pas de condamnation à mort. Seulement un vu de mort qui monte de la cour d'assises vers le prince.?» Peut-être à la lecture de L'Étranger, Pompidou ressentit, mieux qu'un autre, la terrible sollicitation de l'auteur. Confronté à l'étrangeté du narrateur, le lecteur ne peut s'identifier pleinement à lui et moins encore à la logique fatale de ses juges. Il est ce prince vers lequel monte le vu de mort et qui doit assumer cette responsabilité que Camus lui impose, et qu'il prend, au vu du roman bien sûr, mais seul, avec sa conscience. Cependant, tandis que la responsabilité du lecteur de L'Étranger n'est qu'intellectuelle, celle du président est terriblement concrète et définitive. Qu'en est-il de la grâce dans le roman de Camus?? Elle est justement en suspens. Pompidou, contrairement à un lecteur sans cette terrible responsabilité, n'a pas pu passer à côté de ce discret détail de la fin de L'Étranger. Meursault n'est en réalité pas encore définitivement condamné lorsque s'achève le roman et qu'il rejoint enfin la communauté dans la haine qu'il lui inspire. Il attend encore l'éventuelle grâce présidentielle. «?Je devais accepter le rejet de mon pourvoi. à ce moment, a ce moment seulement, j'avais pour ainsi dire le droit, je me donnais en quelque sorte la permission d'aborder la deuxième hypothèse?: j'étais gracié. L'ennuyeux c'est qu'il fallait rendre moins fougueux cet élan du sang et du corps qui me piquait les yeux d'une joie insensée. Il fallait que je m'applique à réduire ce cri à le raisonner. Il fallait que je sois naturel même dans cette hypothèse, pour rendre plus plausible ma résignation dans la première. Quand j'avais réussi, j'avais gagné une heure de calme. Cela tout de même était à considérer.?» L'abolition de la peine de mort fut l'un des grands combats de plusieurs intellectuels et hommes de pouvoir de la seconde partie du XXè siècle, au rang desquels Camus et Pompidou. Mais en 1942, le jeune écrivain ne plaide pas contre la peine capitale, il en expose la mécanique absurde confrontée à l'impénétrabilité humaine. Et, lorsque, dans les années 1960-1970, l'homme d'État Georges Pompidou acquiert cette édition originale, il est lui-même confronté à la terrible réalité de cette «?responsabilité effrayante?» qu'est la condamnation à mort d'un homme. Tandis que Meursault, à la veille de sa probable exécution, s'ouvre, dans la colère, «?à la tendre indifférence du monde?», Camus convoque le jugement ultime du lecteur qui, comme le Président, demeure seul juge de la vie humaine, dans le silence qui suit les «?cris de haine?» qui achèvent le roman. Très bel exemplaire sans mention, de la bibliothèque personnelle du président Georges Pompidou parfaitement établi dans une reliure en plein maroquin triplé. - Photos sur www.Edition-originale.com - ‎

Le Feu Follet - Paris
Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : 01 56 08 08 85

EUR28,000.00

‎CAMUS Albert‎

Reference : 71757

(1942)

‎L'Etranger‎

‎Gallimard, Paris 1942, 11,5x18,5cm, relié sous chemise et étui.‎


‎Édition originale sans mention d'édition et pour laquelle il n'a pas été tiré de grands papiers. Reliure en plein box marron chocolat, dos lisse, dos et plats recouverts d'un décor géométrique et abstrait réalisé à l'aide de pièces de box mosaïqué et glacé havane serties de filets dorés et argentés, contreplats de box marbré havane, gardes de daim marron chocolat, couvertures et dos conservés, toutes tranches dorées, chemise et étui bordés de box marron chocolat, plats de soie marron, intérieur de daim chocolat, superbe et élégante mosaïquée signée Leroux. Ex-libris encollé sur une garde. Cette première édition de L'Étranger fut imprimée le 21 avril 1942 et tirée à 4 400 exemplaires et divisée en huit «?éditions?» fictives de 550 exemplaires. Ainsi la plupart des exemplaires portent sur le second plat une fausse mention de deuxième à huitième édition. Le papier est rare en 1942 et Albert Camus étant alors un auteur inconnu, Gallimard n'imprima pas d'exemplaires sur papier de luxe. Les exemplaires sans mention d'édition sont particulièrement recherchés. Très bel exemplaire superbement établi dans une parfaite reliure doublée et mosaïquée. - Photos sur www.Edition-originale.com - ‎

Le Feu Follet - Paris
Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : 01 56 08 08 85

EUR28,000.00

‎CAMUS (Albert).‎

Reference : 12851

(1947)

‎L'Etranger.‎

‎Paris Gallimard 1947 1 vol. relié in-12, cartonnage en couleurs d'après une maquette de Mario Prassinos, 168 pp. Exemplaire numéroté sur chataignier (Huret, 98 b). Dos très légèrement passé. ‎


‎ 7 ‎

Vignes Online - Eymoutiers
Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : 05 55 14 44 53

EUR75.00

‎CAMUS Albert‎

Reference : 15840

‎L'ETRANGER‎

‎Paris, France-loisirs, 1999, in-8 cartonnage illustré, 111 pp. TRES BON ETAT.‎


Phone number : 06 34 99 23 95

EUR7.50

‎CAMUS ALBERT‎

Reference : RO80201812

(1992)

ISBN : 2070360024

‎L'ETRANGER - COLLECTION FOLIO N°2.‎

‎GALLIMARD. 1992. In-16. Broché. Bon état, Couv. convenable, Dos satisfaisant, Intérieur frais. 185 pages.. . . . Classification Dewey : 840.091-XX ème siècle‎


‎COLLECTION FOLIO N°2. Classification Dewey : 840.091-XX ème siècle‎

Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : 05 57 411 411

EUR10.95

‎Camus, Albert ‎

Reference : 781

(1949)

‎L'Etranger et La Peste‎

‎ 1949 2 Gallimard, Nrf, La Blanche, nièmes éditions de 1948 et 1949. Elégantes reliures demi-cuir et papier précieux, dos lisses, in-12, 169 et 337 pages. Premières de couvertures des éditions brochées conservées très salies. Infimes défauts. ‎


‎Petites éditions des 2 plus célèbres textes de Camus, du vivant de l'auteur dans une belle reliure qui les rend uniques. très bons ‎

Phone number : 04 93 42 88 57

EUR65.00

‎CAMUS ALBERT‎

Reference : RO20210278

(2010)

‎L ETRANGER - LA PESTE - LA CHUTE - LE PREMIER HOMME‎

‎FRANCE LOISIRS / GALLIMARD. 2010. In-8. Relié. Bon état, Couv. convenable, Dos satisfaisant, Intérieur frais. 694 pages - signet conservé - jaquette en bon état. Avec Jaquette. . . Classification Dewey : 840.091-XX ème siècle‎


‎PREFACE DE VIRGIL TANASE Classification Dewey : 840.091-XX ème siècle‎

Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : 05 57 411 411

EUR29.80

‎CAMUS ALBERT‎

Reference : R160137912

(1979)

‎L'ETRANGER. SUIVI DE NOCES, L'ETE ET DE L'ENVERS ET L'ENDROIT‎

‎ROMBALDI. 10 JUIL1979. In-8. Cartonné. Bon état, Couv. convenable, Dos satisfaisant, Intérieur frais. 242 pages. Quelques illustrations en couleurs hors texte. Ouvrage de bibliothèque avec une couverture plastique transparente sur la couverture originale.Tampons de bibliothèque sur la page de titre. Une étiquette de code en pied du dos.. . . . Classification Dewey : 840-Littératures des langues romanes. Littérature française‎


‎BIBLIOTHEQUE DES CHEFS D'OEUVRE. Préface de Jean BLOCH-MICHEL. Illustrations originales de Jean PALAYER Classification Dewey : 840-Littératures des langues romanes. Littérature française‎

Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : 05 57 411 411

EUR49.50

‎CAMUS ALBERT‎

Reference : 11463

‎LETTRE A UN AMI ALLEMAND‎

‎ 140 – CAMUS Albert : Lettres à un ami allemand. Gallimard Paris 1948. Nouvelle édition avec une préface inédite. Envoi au poète Henri-Simon FAURE. Broché in-12, couverture jaunie, dos assombri –‎


‎ PROMOTION : entre le 21 octobre et le 4 novembre profitez d'une remise exceptionnelle de 20%‎

Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : 01 40 54 79 75

EUR700.00

‎CAMUS Albert‎

Reference : 72720

(1947)

‎Lettre autographe datée et signée d'une page à Vivette Perret‎

‎S.n., Paris Lundi 13 Octobre s.d. (1947), 13,5x21cm, une feuille.‎


‎Lettre autographe datée du 31 Mars 1956 et signée d'Albert Camus, écrite sur 26 lignes à l'encre noire, adressée à Vivette Perret alors souffrante et dans laquelle il évoque l'achèvement de son adaptation de Requiem pour une nonne de Faulkner qu'il prévoit de rebaptiser "Le cri". Très bel état en dépit d'une trace de pliure inhérente à la mise sous pli. "Chère Vivette, je suis bien ennuyé de vous savoir aux prises avec les microbes et le thermomètre, au lieu de prendre des vacances. Je vous ai trouvée fatiguée à Paris et vous avez besoin de repos. Il faut en prendre, de toute manière, dès que les petits 40 aurait fait leur numéro. L'inconvénient du midi, en ce moment, c'est qu'il pleut ou qu'il fait gris. Un peu plus tard dans la saison, il fera beau, ce qui est une petite consolation. Je profite du ciel gris pour achever mon adaptation de Faulkner que je terminerai sans doute avant mon retour. Je ne crois pas que j'irai à Cannes, sauf si nous pouvons y manger le pistou. Le livre va paraître sous le titre Le cri, récit. Mais maintenant, j'en suis complètement séparé. J'ai toujours la même envie, fièvre serait plus juste, de travail. Comme les prisonniers qui veulent rattraper les années perdues. Horrible comparaison. Courage, chère Vivette. J'espère que Jean a des espérances, au moins. A mon retour, je reparlerai à Gaston Gallimard. Je pense à vous très affectueusement, et vous embrasse. A. Camus." - Photos sur www.Edition-originale.com - ‎

Le Feu Follet - Paris
Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : 01 56 08 08 85

EUR4,500.00
Previous 1 ... 18 19 20 21 ... 32 43 54 65 ... 67 Next Exact page number ? OK
Get it on Google Play Get it on AppStore
Camus albert

The item was added to your cart

You have just added :

-

There are/is 0 item(s) in your cart.
Total : €0.00
(without shipping fees)
What can I do with a user account ?

What can I do with a user account ?

  • All your searches are memorised in your history which allows you to find and redo anterior searches.
  • You may manage a list of your favourite, regular searches.
  • Your preferences (language, search parameters, etc.) are memorised.
  • You may send your search results on your e-mail address without having to fill in each time you need it.
  • Get in touch with booksellers, order books and see previous orders.
  • Publish Events related to books.

And much more that you will discover browsing Livre Rare Book !