‎COCTEAU (Jean). ‎
‎Le requiem. ‎

‎ NRF 1962 1 Paris, Gallimard, N.R.F., 1962, in-8, boché., titre imprimé sur la couverture en rouge, 174 pages. ‎

Reference : 4448


‎Beau texte de COCTEAU sur le chant d'adieu. Edition originale sur Vélin pur fil, exemplaire numéro 19 d'un tirage de 105. ‎

€120.00
Librairie Chrétien
Bookseller's contact details

Librairie Chrétien
M. Jean Izarn
178 Rue du Faubourg Saint Honoré
75008 Paris
France

librairie_chretien@yahoo.fr

33 01 45 63 52 66

Contact bookseller

Payment mode
Cheque
Others
Sale conditions

Prix nets en euros. Nous acceptons la Visa, chèques français et paiement espèces. Envoi du livre après encaissement du règlement, frais de ports à la charge du client, envoi en recommandé. La librairie est fermée du 1er au 31 Août ...

Contact bookseller about this book

Enter these characters to validate your form.
*
Send

5 book(s) with the same title

‎Philip Kerr‎

Reference : 3100

(1995)

‎Un requiem allemand‎

‎État : Etat de neuf - Année : 1995 - Format : in 8° - Pages : 337pp - Editeur : Editions du Masque - Lieu d'édition : Paris - Type : Broché - Commander rapidement : https://www.bons-livres.fr/livre/philip-kerr/3100-un-requiem-allemand?lrb‎


‎Le héros, redevenu détective privé, se voit engagé par un colonel du renseignement soviétique pour sauver de la potence un de ses anciens adjoints d'avant-guerre. Entre la valse des espions et celle des identités, certficat de ˮdénazificationˮ en main, coincé entre les intérêts américains, ceux des Russes et la volonté de sauver sa peau, Gunther va mener une enquête serrée. Dernier volet de la trilogie berlinoise de Kerr. Traduit de l'anglais par Gilles Berton. Un thriller de qualité dans le monde trouble de l'après-guerre en Allemagne, à Berlin, où se croisent les vrais et faux espions, les ˮnazisˮ reconvertis, les traficants de toutes sortes, dans une enquête policière à rebondissement.‎

Bons Livres du général au particulier

Phone number : 09 63 58 85 14

EUR11.00

‎MOZART. REQUIEM‎

Reference : R130004614

‎DISQUES VINYLE 33T REQUIEM OETERNAM, KYRIE ELEISON, DIES IROE, TUBA MIRUM, REX TREMENDOE, RECORDARE, CONFUTATIS MALEDICTUS, LACRYMOSA, DOMINE JESU, HOSTIAS, QUAMOLIM ABRAHOE, SANCTUS, HOSANNA IN EXCELSIS, BENEDICTUS.‎

‎DECCA. non daté. In-12. Broché. Bon état, Couv. convenable, Dos satisfaisant, Intérieur frais. Pochette illustrée en noirs et rose par DECCA. Petite biographie dérière la pochette.. . . . Classification : 410-33 Tours‎


‎Disque n°ACL 39 Classification : 410-33 Tours‎

Le-livre.fr / Le Village du Livre - Sablons

Phone number : 05 57 411 411

EUR19.80

‎MILLS/LEDROIT‎

Reference : 2916366623

(2016)

‎Requiem Chevalier Vampire, tome 3 - Dracula‎

‎ Glénat 2016 2016, Glénat, in-folio cartonné, Requiem Chevalier Vampire, tome 3‎


‎très bon état ‎

Les Kiosques - Toulon

Phone number : 04 94 913 130

EUR12.00

‎[CAMUS (Albert)] FAULKNER (Wiliam)‎

Reference : 18154

(1956)

‎Requiem pour une nonne‎

‎ Paris, Gallimard, (8 octobre) 1956 1 vol. (130 x 195 mm) de 196 pp., [5] et 1 ff. Reliure moderne, dos lisse, couverture et dons conservés, étui bordé. Édition originale de la traduction française. Adaptation d'Albert Camus. Un des 85 exemplaires sur pur-fil -- celui-ci hors commerce.‎


‎Dans la correspondance de Faulkner, on trouve ce mot, date du 15 fevrier 1962 : a Ivan von Auw qui lui demande son accord en vue d'une production polonaise de la version de Requiem pour une nonne par Albert Camus, les droits (de 5%) devant etre egalement partages entre Mme Camus et lui-meme, il repond : « La piece etait essentiellement du Camus. J'accepte la proposition de Mme Camus, quelle qu'elle soit. » (William Faulkner, Lettres choisies, edition etablie par Joseph Blotner, traduit par Didier Coupaye et Michel Gresset, Gallimard, 1981, p. 457). "Albert Camus, faisant l'éloge des écrivains du Sud, fit un jour remarquer à l'un de ses amis que ce qu'il aimait dans leurs livres, c'était "la poussière et la chaleur". Et pour l'homme de l'Afrique du Nord, et de ses souvenirs éblouissant de Noces, ce monde où Paris ne peut jamais entrer, le sens de la couleur locale propre à Faulkner devait être particulièrement émouvant" (Alfred Kazin, The Stillness of Light in August, in Faulkner, : 3 decades of critiscism, pp.249-250). Et bien avant Requiem pour une nonne, et bien avant le Nobel - que Faulkner recevra également -, l'écrivain américain déclarait : "... je pense que Camus s'améliorera ; mais je pense que jamais Sartre ne s'améliorera" (Conférence à l'Université de Virginie, mai 1957). : "oui, je connais très bien Camus et le tiens en très hautre estime. C'est l'homme qui... fait toujours de ce que j'ai essayé de faire, à savoir fouiller... sa propre âme". Très logiquement, on retrouvera dans L'Hommage à Albert Camus, publié par la Nouvelle Revue Française le 1er mars 1960, la traduction de l'article de Faulkner intitulé "L'âme qui interroge" : il y reprend les thèmes essentiels de Camus et, se référant au télégramme envoyé après le Prix Nobel, revient sur "l'âme qui, constammment, se cherche et s'interroge [...]". Camus, de son côté, avouait dans une interview de 1945 à Janine Delpech que l'Etranger utilisait la technique romanesque de Faulkner et Steinbeck, et qu'il tenait Sanctuaire - dont Malraux avait rédigé la préface - pour un chef d'oeuvre. (Hommage de la NRF, p. 538). Enfin, pour un numéro spécial du Harvard Advocat consacré à Faulkner, Camus avait donné une lettre confirmant qu'il était "un grand admirateur de William Faulkner, dont je connais et pratique l'oeuvre depuis longtemps. Il est à mon avis votre plus grand écrivain ; le seul, il me semble, qui s'inscrive dans votre grande tradition littéraire du XIXe siècle [...] Je veux dire qu'il a crée son monde, reconnaissable entre mille et irremplaçable, comme l'avaient fait avant lui Dostoievski ou Proust. Sanctuaire et Pylône sont des chefs-d'oeuvre". (Yale French studies, n°25, Spring 1960, p.122). Bel exemplaire. ‎

Librairie Walden - Orléans

Phone number : 09 54 22 34 75

EUR100.00

‎[CAMUS (Albert)] FAULKNER‎

Reference : 20290

(1956)

‎Requiem pour une nonne‎

‎ Paris, Gallimard, coll. « Le manteau d'arlequin », (8 octobre) 1956 1 vol. (120 x 190 mm) de 196 pp., [5] et 1 ff. Broché. Édition originale de la traduction française. Adaptation d'Albert Camus. Un des 85 exemplaires sur pur-fil (n°44). Pliure sur la 1e de couverture.‎


‎Dans la correspondance de Faulkner, on trouve ce mot, daté du 15 fevrier 1962 : a Ivan von Auw qui lui demande son accord en vue d'une production polonaise de la version de Requiem pour une nonne par Albert Camus, les droits (de 5%) devant etre egalement partages entre Mme Camus et lui-meme, il repond : « La piece etait essentiellement du Camus. J'accepte la proposition de Mme Camus, quelle qu'elle soit. » (William Faulkner, Lettres choisies, edition etablie par Joseph Blotner, traduit par Didier Coupaye et Michel Gresset, Gallimard, 1981, p. 457). "Albert Camus, faisant l'éloge des écrivains du Sud, fit un jour remarquer à l'un de ses amis que ce qu'il aimait dans leurs livres, c'était "la poussière et la chaleur". Et pour l'homme de l'Afrique du Nord, et de ses souvenirs éblouissant de Noces, ce monde où Paris ne peut jamais entrer, le sens de la couleur locale propre à Faulkner devait êtr particulièrement émouvant" (Alfred Kazin, The Stillness of Light in August, in Faulkner, : 3 decades of critiscism, pp.249-250). Et bien avant Requiem pour une nonne, et bien avant le Nobel - que Faulkner recevra à son tour en ?? -, l'écrivain américain déclarait : "... je pense que Camus s'améliorera ; mais je pense que jamais Sartre ne s'améliorera" (Conférence à l'Université de Virginie, mai 1957). : "oui, je connais très bien Camus et le tiens en très hautre estime. C'est l'homme qui... fait toujours de ce que j'ai essayé de faire, à savoir fouiller... sa propre âme". Très logiquement, on retrouvera dans L'Hommage à Albert Camus, publié par la Nouvelle Revue Française le 1er mars 1960, la traduction de l'article de Faulkner intitulé "L'âme qui interroge" : il y reprend les thèmes essentiels de Camus et, se référant au télégramme envoyé après le Prix Nobel, revient sur "l'âme qui, constammment, se cherche et s'interroge [...]". Camus, de son côté, avouait dans une interview de 1945 à Janine Delpech que l'Etranger utilisait la technique romanesque de Faulkner et Steinbeck, et qu'il tenait Sanctuaire - dont Malraux avait rédigé la préface - pour un chef d'oeuvre. (Hommage de la NRF, p. 538). Enfin, pour un numéro spécial du Harvard Advocat consacré à Faulkner, Camus avait donné une lettre confirmant qu'il était "un grand admirateur de William Faulkner, dont je connais et pratique l'oeuvre depuis longtemps. Il est à mon avis votre plus grand écrivain ; le seul, il me semble, qui s'inscrive dans votre grande tradition littéraire du XIXe siècle [...] Je veux dire qu'il a crée son monde, reconnaissable entre mille et irremplaçable, comme l'avaient fait avant lui Dostoievski ou Proust. Sanctuaire et Pylône sont des chefs-d'oeuvre". (Yale French studies, n°25, Spring 1960, p.122). ‎

Librairie Walden - Orléans

Phone number : 09 54 22 34 75

EUR80.00
Get it on Google Play Get it on AppStore
COCTEAU (Jean). - Le requiem.

The item was added to your cart

You have just added :

-

There are/is 0 item(s) in your cart.
Total : €0.00
(without shipping fees)
More information about shipping
What can I do with a user account ?

What can I do with a user account ?

  • All your searches are memorised in your history which allows you to find and redo anterior searches.
  • You may manage a list of your favourite, regular searches.
  • Your preferences (language, search parameters, etc.) are memorised.
  • You may send your search results on your e-mail address without having to fill in each time you need it.
  • Get in touch with booksellers, order books and see previous orders.
  • Publish Events related to books.

And much more that you will discover browsing Livre Rare Book !