‎DEFFOUX (Léon)‎
‎LE PASTICHE LITTERAIRE.‎

‎ Paris, Causeries françaises, supplément à la Bibliographie de la France du 21 mai 1926. In-8, 23 pages. Causerie faite au Cercle de la Librairie le 5 mars 1926. Non coupé.‎

Reference : 13801


‎‎

€12.00
Bookseller's contact details

Librairielegalet
Mme Florence Froger
18, square Alboni
75016 Paris
France

librairielegalet@wanadoo.fr

06 79 60 18 56

Contact bookseller

Payment mode
Cheque
Others
Sale conditions

Nous présentons sur ce site une sélection d'ouvrages renouvelés régulièrement et VENDUS UNIQUEMENT PAR CORRESPONDANCE. Nos ouvrages sont garantis complets et en bon état sauf indications contraires. Les prix indiqués sont nets et les frais de port à la charge du client. Nous acceptons pour la France les réglements par chèque établi en euros à l'ordre de "librairielegalet" ou par virement. Pour les paiements venant de l'étranger, nous acceptons les virements et mandats postaux en euros. Les livres sont expédiés en colissimo après réception duréglement. Les ouvrages qui, à la demande du client, ne seront pas envoyés par colissimo voyageront à ses risques.

Contact bookseller about this book

Enter these characters to validate your form.
*
Send

5 book(s) with the same title

‎Miomandre, Francis de‎

Reference : 10535

(1934)

‎La Jeune Carpe, Pastiche littéraire‎

‎Fontainbleau 1934 Fontainbleau, 1934. 1 feuillet recto, 1 page. . MANUSCRIT AUTOGRAPHE SIGNÉ Francis de Miomandre. Pastiche littéraire du fameux poème de Paul Valery, La Jeune Parque ; que Miomandre transforme en Jeune Carpe : "La Jeune Carpe Qui donc ose jeter ce pain dans mon étang Sur mon dos velouté par la mousse du Temps A cette heure où lenfant des nuages, le Cygne Glisse sur les miroir de leau sa branche ligne Que rien ne trouble plus mon domaine dormant ; Cette eau forte et noire et dun reflet mourant, De rayons épuisés, de souvenir de pluies, Dorages oubliés, de lueurs enfouies ; Et plus bas, dans le sein des molles profondeurs Le Royaume secret les obscures splendeurs, Des germes de la vie auguste nébuleuse, Mère des nénuphars, la Vase fabuleuse Je ne veux plus sortir des rêves où je vis A ma barbe sensible, à mon oeil nostalgique Dont lâge à dépoli la cristal magnifique A ma tête dargent, à mon grand air blessé, Aussi vieux que la Renaissance, on pourrait croire Que trois cents ans de boue en usant ma mémoire On flétri ma beauté, ce joyau des Valois. Mais non, je suis toujours jeune fille de rois Et, posant sur mon front la couronne de bulles, Cest mon premier matin que ce beau crépuscule. Fontainebleau XX.IV.XXXIV Francis Miomandre." Miomandre ébloui par la Jeune Parque rédigea un article enflammé dans Exelsior. Touché par l'article Valery lui adresse une longue lettre de remerciements. "Gageons que leur amitié naît là. Valery et Miomandre vont alors beaucoup se fréquenter, au point de devenir de intimes" pense Remi Rousselot dans Francis de Miomandre, un Goncourt oublié. Il cite d'ailleurs ce pastiche, sans toute fois n'avoir pu le consulter, et note : "Il ne fut pas publié et fit beaucoup rire Valery". ‎


‎ Signé par l'auteur ‎

Phone number : 09 88 40 55 75

EUR500.00 (€500.00 )

‎DEFFOUX (Léon).‎

Reference : 82894

(1932)

‎Le pastiche littéraire des origines à nos jours.‎

‎Paris Delagrave, "Bibliothèque des chercheurs et des curieux" 1932 1 vol. broché in-12, broché, 203 pp. Edition originale de cette étude sur le pastiche et ses traditions. En bonne condition.‎


Vignes Online - Eymoutiers
Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : 05 55 14 44 53

EUR25.00 (€25.00 )

‎Miomandre, Francis de‎

Reference : 10537

‎Lettre de Proust, Pastiche littéraire‎

‎ 6 ff. . MANUSCRIT AUTOGRAPHE dun truculent pastiche littéraire intitulé « Lettre de Proust ». Miomandre imite avec beaucoup d'humour les très longues circonvolutions proustiennes, imitant même, sur 6 feuillets, les ratures et repentirs de l'auteur de la Recherche du temps perdu. [] Jétais donc en habit, et tout prêt à descendre mon escalier, au bas duquel mattendait le vieux taxi dans lequel je fais mes courses, et qui est fort, incommode, mais que je nose licencier parce que le cocher est une cousin par alliance du premier valet de chambre de maman et que cela lui confère sur moi certains droits sentimentaux que je nai pas le courage de discuter, quand tout à coup je me suis avisé de leffrayant embarras auquel jallais mexposer si je me rendais innocemment chez vous, comme my poussait la grande envie que javais de vous voir, dabord pour vous voir en effet, car vous nignorez pas ma sympathie à votre égard mais aussi - à quoi bon le cacher ? - pour reprendre cette conversation passionnante que nous avions eue, il y avait juste trois ans et douze jours, dans lantichambre de M. De Montesquiou, sur les laques de Coromandel Comme un éclair une pensée me traversa. Vous me faisiez miroiter, pour mattirer moins sans doute, sachant combien jaime cette femme délicieuse, véritable réincarnation de la Minerve qui est au Louvre salle 7, à trous mètres à gauche de la porte, la présence de la Comtesse de Bourbon. Songez que la veille au soir, javais dû, pour mabstenir daller à la fête quelle donnait à loccasion de lentrée dans le monde de sa ravissante nièce, prétexter une migraine je lavoue diplomatiquement, dont javais eu limprudence de laisser entendre que sa violence inusitée me promettait 3 ou 4 jours au moins de tortures. Quaurait-elle dit en me voyant arriver chez vous le lendemain, frais, bien rasé, aussi loin de toute névralgie que Don Juan le fut de lamour platonique Pyrrhon de la jalousie ? [] Si tôt que les maux divers dont je suis accablé me laisseront un instant de répit, jirai vous chercher ( de préférence 4 h du matin n en sortant du Ritz) pour vous présenter verbalement mes excuses et répondre avec vous cette entretien sur les laques de Coromandel que cest un des plus profonds regrets de ma vie davoir si inopinément interrompu en attendant cette fête de lesprit qui mépuisera, je nen suis que trop certain (mais mon existence nest quune série de mort successives et jy suis résigné) je vous prie de me croire mon cher Monsieur votre admirateur fervent et votre ami désolémais plein despoir. Marcel Proust" Rare document, vraisemblablement inédit. ‎


‎ Signé par l'auteur ‎

Phone number : 09 88 40 55 75

EUR900.00 (€900.00 )

‎Deffoux (Léon)‎

Reference : 84149

(1932)

‎Le Pastiche Littéraire des Origines à nos Jours‎

‎Paris, 1932, in-8, 203pp, broché, Très bel exemplaire! 203pp ‎


Phone number : 06 60 05 09 80

EUR30.00 (€30.00 )

‎Collectif‎

Reference : CWC96AP

ISBN : B0000DPBUE

‎Le pastiche littéraire delagrave 1932‎


‎Générique Broché D'occasion état correct 26/03/2021 150 pages ‎

Phone number : 01 43 29 11 00

EUR10.00 (€10.00 )
Get it on Google Play Get it on AppStore
The item was added to your cart
You have just added :

-

There are/is 0 item(s) in your cart.
Total : €0.00
(without shipping fees)
What can I do with a user account ?

What can I do with a user account ?

  • All your searches are memorised in your history which allows you to find and redo anterior searches.
  • You may manage a list of your favourite, regular searches.
  • Your preferences (language, search parameters, etc.) are memorised.
  • You may send your search results on your e-mail address without having to fill in each time you need it.
  • Get in touch with booksellers, order books and see previous orders.
  • Publish Events related to books.

And much more that you will discover browsing Livre Rare Book !