‎ CARCO (Francis). ‎
‎ LA RUE. ‎

‎ Albin-Michel, 1930. In-12 broché, 254 pages. Très bel exemplaire de l'édition originale sur alfa. ‎

Reference : 1073


‎ EDITION ORIGINALE ‎

€25.00 (€25.00 )
Bookseller's contact details

Librairielegalet
Mme Florence Froger
18, square Alboni
75016 Paris
France

librairielegalet@wanadoo.fr

06 79 60 18 56

Contact bookseller

Payment mode
Cheque
Others
Sale conditions

Nous présentons sur ce site une sélection d'ouvrages renouvelés régulièrement et VENDUS UNIQUEMENT PAR CORRESPONDANCE. Nos ouvrages sont garantis complets et en bon état sauf indications contraires. Les prix indiqués sont nets et les frais de port à la charge du client. Nous acceptons pour la France les réglements par chèque établi en euros à l'ordre de "librairielegalet" ou par virement. Pour les paiements venant de l'étranger, nous acceptons les virements et mandats postaux en euros. Les livres sont expédiés en colissimo après réception duréglement. Les ouvrages qui, à la demande du client, ne seront pas envoyés par colissimo voyageront à ses risques.

Contact bookseller about this book

Enter these characters to validate your form.
*
Send

5 book(s) with the same title

‎ORCEAU Robert (Sociétaire des Artistes Français)‎

Reference : 23070

(1931)

‎NANTES REALISTE : "A LA PATTE DE CHAT N°5"(Figurant l'entrée et l'Enseigne du Bordel "à la Patte de Chat", rue d'Ancin, NANTES) ‎

‎Nantes Tainon 1931 -in-4- une chemise grand in-quarto Editeur (32,5 x 25 cm), 1ère de couverture illustrée en rouge par Robert Orceau (Figurant l'entrée et l'Enseigne du Bordel "à la Patte de Chat" rue d'Ancin) : "13 planches tirées en 100 Exemplaires, dessins de Robert Orceau Sociétaire des Artistes Français 1931...", exemplaire non justifié contenant 12 lithographies en noir non numérotées , 1931 (Nantes) Phototypie à Tainon pour Robert Orceau Editeur, ‎


‎uvre de R. Orceau sur le quartier "réservé" du quai de la Fosse à Nantes pendant l'entre deux guerres (Tirage Limité à 100 exemplaires Numérotés)......Titres des gravures : - Au vert Galant (vue extérieure animée du Bordel au N°1) - à l'Espérance (vue intérieure animée du Bordel) - Rue des Trois Matelots (vue extérieure des Bordels : "l'Aeroplane" au N°7 et "au Printemps" au N°3) - Rue des Marins (vue extérieure des Bordels : le "Cyrano" au N°4, le "Clair de Lune" au N°6, "L'Abbaye" au N°8 et le "Tabarin" au fond de la rue) - vue jumelée de la rue des Marins et de la Rue d'Ancin de nuit (vues animées avec des Marins et des Filles de Joie devant les bordels : Cyrano, clair de lune, l'Abbaye et Tabarin pour la rue des Marins et le "Moulin Rouge" et à la "patte de Chat" pour la rue d'Ancin) - La Rue des Trois Matelots (cette fois ci dans le sens de la montée, avec vue extérieure de jour du Bordel "au Printemps" au N° 3, "Le Populaire" au N° 4 , "L'Aéroplane" et "Le Tabarin" ensuite avec des filles croquées devant leurs Bordels) - Types - Scènes sur le vif (huit croquis dans un cadre intitulé : Everybody welcome - un marin qui cuve son vin au milieu de la rue - un marin discutant avec une fille devant le "Tabarin" - une fille de joie à sa fenêtre - l'enseigne de "l'Aéroplane" - l'enseigne du "clair de Lune" - un Mac - une mère Maquerelle à l'entrée du "Printemps" - un Marin) - Porte à Tabarin (vue extérieure du Bordel "Le Tabarin") - Rue d'Ancin (Vue extérieure de jour de la rue d'Ancin , sens de la descente avec en premier : "La Patte de Chat" au N°5, le "Moulin Rouge" au N°3 et le Vert Galant au fond...avec des filles devant les bordels) - Rue des Trois Matelots (le bas de la rue des Trois Matelots dans le sens de la montée avec Le Bordel : "L'Espérance" au N° 2 et "La Girondine" au N° 1) - Types (2 gravures jumelées de filles de joies en pied) - Rue des trois Matelots, Rue des Marins, Rue d'Ancin ( trois gravures Animées des trois rues de nuit).............................................RARISSIME.........................en trés bon état (very good condition). en trés bon état ‎

Phone number : 06 81 28 61 70

EUR230.00 (€230.00 )

‎Poulain d'Andecy (Jean-Baptiste) .‎

Reference : 41289

(1871)

‎[Souvenirs de la Famille P. d’Andecy. Janvier - Mai 1871. Manuscrit]. Sous nos fenêtres (rue d’Assas 80). I. Les Obus - la Famine. Janvier 1871. II. Le Canon - le Pétrole - Mai 1871.‎

‎Paris, , 1871. In-8 manuscrit en belle page (15 x 21 cm) de (2)-131 ff. montés sur onglet à 30 lignes par page, demi-chagrin vert, dos à nerfs, titre doré (reliure de l’époque). ‎


‎Journal manuscrit particulier tenu pendant le Siège de Paris puis la Semaine sanglante, rédigé au verso des feuillets d’un livre de compte à en-tête du Crédit foncier de France dont le diariste Jean-Baptiste Poulain d'Andecy était alors le secrétaire du Conseil d’administration. Une lettre adressée par ses soins au maire du 6e arrondissement Anne-Charles Hérisson le 27 mai 1871, retranscrite dans son cahier, le présentait ainsi : « Monsieur, Profondément dévoué à la République et pénétré des sentiments que vous venez d'exprimer si dignement, je me mets à votre disposition. Je suis propriétaire de la maison rue d'Assas 80 - y demeurant avec mes cinq enfants et les hôtes nombreux placés sous mon patronage n'ayant quitté mon poste ni pendant le bombardement prussien, ni pendant l'épouvantable guerre de ces derniers jours - resté dans ma maison avec Mr. Masson, vieillard de 74 ans, mon locataire, après avoir lutté corps à corps avec le bandit qui voulait nous tuer et nous incendier et ayant nous-mêmes les premiers sous les balles des Communeux du Carrefour de l'Observatoire, attaqué l'incendie de la maison mitoyenne n°78 et persisté en présence de l'explosion de la poudrière, tels sont mes titres Monsieur, pour continuer sous votre administration à servir notre malheureux quartier. Je vous offre tout le temps que mes fonctions de secrétaire du Conseil d'administration du Crédit Foncier de France et les soins immédiats de ma nombreuse famille ne réclameront pas ; je vous offre mes deux fils aînés, 17 et 18 ans, les amis dévoués qui m'accordent leur confiance, enfin les hommes que j'emploie à mon sauvetage ». Sous-préfet d'Ambert puis de Nantua de 1848 à 1851, le banquier Jean-Baptiste Poulain d'Andecy (1818-1884) fut d’abord surnuméraire à la Bibliothèque de l'Arsenal (1846-1848). Il est le père de Jeanne Louise Poulain d'Andecy, épouse Poincaré (1857-1934) âgée de 14 ans en 1871 : « Si je ne parle pas de l'attitude de ma femme et de mes enfants dans cette circonstance, c'est que tous sans exception ont été comme depuis le commencement de ce bombardement - calmes et véritablement étrangers à la peur. Louise n'a pas été troublée - son frère Paul est resté près d'elle (…) » (f. 35). Quand commence le bombardement de Paris le jeudi 5 janvier 1871, les habitants de la rive gauche pour une partie cherchèrent un abri sur la rive droite d’autres dans leurs caves tandis que la famille Poulain d’Andecy resta dans ses murs comme d’autres civils du quartier du Luxembourg : « Pendant le dîner Maurice qui avait été voir sa grand-mère au Jardin des Plantes nous rapporte qu’il a entendu dire que des obus étaient tombés dans le Quartier Saint Jacques, notamment un rue Gay-Lussac et d’autres rue de l’Arbalète. Je n'ajoutai pas foi à cet on dit mais dès huit heures du soir le bruit des explosions dans notre voisinage précédé du bruit plus significatif encore du sifflement des obus ne nous permet plus de douter que le bombardement effectif ne fut commencé. Nous nous tînmes à la fenêtre de la petite bibliothèque et de 9h à 11h 1/2 nous eûmes la vue des obus tombant près de nous et le bruit des nombreux projectiles qui traversaient l'air à droite et à gauche de notre maison (…) nous organisons le tamponnage de nos fenêtres sur la rue au moyen de matelas interposés entre la persienne et la croisée, de forts pitons en haut et en bas (…) Je fais ce que j'aurais du faire depuis dix jours , je vérifie l'état des greniers et chambres du 4e étage et je constate avec terreur que nous eussions été perdus sans défense possible si un projectile fut tombé sur la partie supérieure de la maison - un simple éclat de fonte incandescent aurait suffi pour communiquer le feu aux pailles, vieux papiers - matières combustibles de toutes sortes - même du charbon - sans compter les paniers vides, les caisses, les livres & & qui encombraient tous les greniers y compris le nôtre où des caisses et paniers auraient fourni un aliment léger et immédiat à l'incendie ».Lors de la Semaine sanglante dont la relation est tenue heure après heure, le 80 rue d’Assas est occupé par les Fédérés : « Mardi 23 mai. 2 heures. Ordre est donné à la concierge de tenir la porte cochère ouverte - et de faire ouvrir toutes les persiennes (…) le groupe de fédérés augmente et plusieurs stationnent devant notre porte. 9 heures nous venons de voir à n'en pas douter deux coups de fusil tirés du coin de la barricade sur le trottoir de la rue Bonaparte et probablement vers la rue de Fleurus. On voit une lueur caractéristique d'un incendie qui nous paraît être dans la rue de Rennes - peut-être vers la rue du Vieux Colombier. Ce doit être le commencement de l'incendie des Tuileries. (…) Mercredi 24 mai 1871 à 8h1/2 les derniers préparatifs du combat se font devant notre porte ; une pièce de 7 se chargeant par la culasse est amenée et placée en batterie dans la direction de la rue de Vaugirard. Il y a en tout de 40 à 50 hommes. Ils se tiennent en arrière la barricade et vers la grille du Luxembourg devant nos fenêtres. Nous faisons descendre les dames et enfants dans l'escalier de la cuisine et nous attendons. (…) jeudi 25 mai, je visite le quartier dévasté effrayant (…) jusqu'au jardin des plantes dans la direction duquel on aperçoit une fumée très intense que le public attribue à l'incendie de la halle au vin. Nous nous arrêtons devant les cadavres nombreux en maints endroits. Dans le fossé de la barricade au bas de l'ancienne rue des Grès, boulevard St Michel, une quinzaine au moins de cadavres sont couchés, d'autres sont couverts par des branches d'arbres, des paquets de cervelle sous les pas… enfin un spectacle hideux (…) feux de peloton dans le Luxembourg, c'est-à-dire exécution des communeux pris les armes à la main ».Remarquable récit resté inédit d’une maison bourgeoise sous les bombes prussiennes au mois de janvier 1871, témoin des horreurs de la guerre civile lors de la Semaine sanglante au mois de mai suivant, qui se termine sur une note bibliographique de l’ancien bibliothécaire de l’Arsenal : « 2 novembre 1871 - Dans le numéro de la Revue : La Philosophie positive de septembre - octobre 1871 (n°2 de la 4e année) M. Littré dans un article intitulé : "De la situation que les derniers événements ont fait à l'Europe, au socialisme et à la France" place à la page 189 une note ainsi conçue : « … Dans la rue d'Assas au n°78 que j'habite, les insurgés occupèrent la maison le lundi, le mardi et le mercredi ; ce dernier jour, ils signifièrent aux habitants de vider les lieux, qu'ils allaient y mettre le feu. Ce qui fut dit, fut fait : le rez-de-chaussée brûla, mais les troupes étant arrivées, et les insurgés ayant pris la fuite, l'incendie fut éteint avnt d'avoir gagné les étages supérieurs. Même événement au n°76 ; ordre d'évacuer la maison, feu mis, puis grâce à l'arrivée des troupes ; seulement là l'incendie brûla non seulement le rez de chaussée mais aussi le premier ». J'ai été bien tenté de faire savoir à Mr. Littré que ce n'était pas grâce à l'arrivée des troupes mais grâce à la persévérance de quelques citoyens que les incendies avaient été éteints, mais j'ai été retenu par la crainte de paraître réclamer pour moi-même une rectification et un remerciement que cependant M. Littré me doit bien pour partie et que j'aurais été heureux de recevoir de lui. Voici donc un habitant de la maison au secours de laquelle j'ai été le premier, qui ignore même les détails de cette matinée. Il n'était pas dans la maison et n'a pas cru devoir prendre la moindre information à ce sujet. Qu'importe ? Si nous avons bien agi le profit ne nous en reste-t-il pas ? ». ‎

Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : 33 01 46 33 57 22

EUR5,000.00 (€5,000.00 )

Reference : 42512

(1833)

‎[Vente sur publications volontaires. Brasserie Hollandaise. Paris. 1833]. Étude de Me. Plé, avoué, rue du 29 juillet, n° 3. En l'audience des criées du Tribunal de première instance de la Seine, séant au Palais de Justice à Paris, local et issue de la première chambre, une heure de relevée du 2e lot d'une Propriété patrimoniale bâtimens, dépendances et vaste Terrain, connue sous le nom de Brasserie Hollandaise, sise à Paris, Rue Rochechouart, n°44. L'adjudication définitive aura lieu le Mercredi 6 mars 1833. ‎

‎Paris, Imprimerie Porthmann, 1833. Affiche imprimée sur papier vert (60 x 43 cm). ‎


‎« Encore une conquête sur les Anglais ! Après les aciers, après les cuirs, et tant d'objets d'industrie, que nous avons égalés, ou surpassés, viennent les objets de consommation et d'agrément. La Russie allait chercher à Londres, chaque année, pour plusieurs millions de porter et d'ale; les commissionnaires du continent pourrons s'arrêter maintenant, à Paris, à la brasserie hollandaise de la rue Rochechouart ; no 44, où ils trouveront un porter qui a trompé, sur sa véritable origine, les fashionables les plus gourmets. Le café du Roi, au coin de la rue de Richelieu, le café da coin de la rue Montmartre et du boulevard, ont déjà mis en vogue ce porter essentiellement français, qui nous affranchit d'un des tributs que notre industrie avait payés jusqu'à présent à l'Angleterre, et qui nous ouvre même la concurrente pour le commerce que Londres fait en abondance de cette boisson recherchée dans tous les pays » (Journal de Paris, 1824, Volume 58).« Porter and ale » The Proprietor of the Dutch Brewhouse (Brasserie Hollandaise), No. 44, rue de Rochechouart, has the honour to inform his Friends and the Public, that the Porter and Ale, from his house, may be tasted at the Cafe du Roi, rue de Richelieu, corner of the rue St. Honoré; at the Coffee-house on the Boulevard, corner of the rue Richelieu; and also at the Coffee-house on the Boulevard, the corner of the rue Montmartre. The Beer is sent out, and delivered, in casks, containing from 100 to 115 bottles, at 5vfr. a cask, and the master of the Coffee-house, No. 46, rue de Rochehouart, next to the Brewhouse, sends any quantity in town at 9fr. a dozen. Persons may consult the Journal de Paris, of the 26th of July last, where it will be seen, that the Beer from this Brewery is not in any way interior to those of the London Brewhouses.-Good Paris Beer, at 18fr., and Table Beer, at 1.fr. a cask » (Galignani's Messenger : The Spirit of the English Journals. 1824).Au verso note manuscrite à l'encre du temps : A remettre à M Joubert notaire rue Poissonnière n°7. Cachet ancien Département de la Seine. ‎

Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : 33 01 46 33 57 22

EUR600.00 (€600.00 )

‎ANTONY, Maître‎

Reference : 30277

(1861)

‎Acte de Vente daté du 11 mai 1861 d'une propriété située rue Couturier [ aujourd'hui rue d'Ornano), à Bordeaux, provenant du domaine de Coupry, acquis par le vendeur de M. Nathaniel Johnston Junior‎

‎Acte de vente notarié, rédigé à l'étude de Maître Antony, Notaire rue 37 des Ayres, Bordeaux, établi entre M. Hermitte et M. Save, relatif à un terrain "situé à Bordeaux rue Couturier, ayant une façade sur cette rue d'une largeur de 20,25 mètres allant sur une profondeur moyenne de cinquante deux mètres quinze centimètres jusqu'à un passage ou rue projetée sur laquelle il a également une largeur de vingt mètres". Ce passage confronte du midi à la rue Couturier, du couchant au vendeur du levant au [...] de la Place & du Nord au Passage ou rue projetée".‎


‎Trois mois seulement après cette vente, la rue Couturier fut rebaptisée rue d'Ornano. Intéressant témoignage de la parcellisation des grandes propriétés foncières bordelaises sous l'impact de la pression immobilière en cette deuxième moitié du XIXe siècle. Dans la cas de la parcelle évoquée ici, il s'agit d'un terrain qui faisait initialement partie de la Villa Lescure, un vaste domaine appartenant depuis 1810 à une grande famille de négociants bordelais, la famille Johnston. Ce domaine couvrait une vaste zone englobant notamment l'actuel stade Chaban-Delmas, le Centre Hospitalier Pellegrin, les boulevards Leclerc et Antoine-Gauthier etc. A partir de 1852, ce domaine fut progressivement amputé, notament suite au percement des boulevards. Etat très satisfaisant (couv. abîmée, bon intérieur).‎

Phone number : 09 82 20 86 11

EUR80.00 (€80.00 )

‎COLLECTIF‎

Reference : R300144302

‎L'ALGERIE - ALBUM DE PLANCHES EN COULEURS ET EN NOIR ET BLANC - INCOMPLET - VUE GENERALE DE FORT NATIONAL - RUE DE LA MARINE ALGER - RUE DE LA CASBAH ALGER - RUE BLEUE ALGER - ALLEE DES LATANIERS JARDIN D'ESSAI - RUE DU CHAMEAU ETC.‎

‎ALGER GERVAIS COURTELLEMONT & CIE. NON DATE. In-Plano. Cartonnage d'éditeurs. Bon état, Couv. convenable, Dos satisfaisant, Intérieur frais. Album contenant 45 planches en noir et blanc et 2 planches en couleurs contre collées (collationnées) - 8 photos disponibles.. . . . Classification Dewey : 965-Algérie‎


‎VUE GENERALE DE FORT NATIONAL - RUE DE LA MARINE ALGER - RUE DE LA CASBAH ALGER - RUE BLEUE ALGER - ALLEE DES LATANIERS JARDIN D'ESSAI - RUE DU CHAMEAU - TYPES ARABES RUE DE LA MER ROUGE - CIMETIERE EL KEBIR BLIDAH - BOIS SACRE BLIDA - INTERIEUR KABYLE - MARABOUT DE LA BOUZAREAH - BOURRICOTS ALGER - CIMETIERE DU HAMMA - BOULEVARD DES PALMIERS - BOUTIQUE DE MOZABITE - L'AMIRAUTE ALGER - RUE KLEBER ALGER - BISKRIS PORTEURS D'EAU ETC. Classification Dewey : 965-Algérie‎

Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : 05 57 411 411

EUR599.00 (€599.00 )
Get it on Google Play Get it on AppStore
The item was added to your cart
You have just added :

-

There are/is 0 item(s) in your cart.
Total : €0.00
(without shipping fees)
What can I do with a user account ?

What can I do with a user account ?

  • All your searches are memorised in your history which allows you to find and redo anterior searches.
  • You may manage a list of your favourite, regular searches.
  • Your preferences (language, search parameters, etc.) are memorised.
  • You may send your search results on your e-mail address without having to fill in each time you need it.
  • Get in touch with booksellers, order books and see previous orders.
  • Publish Events related to books.

And much more that you will discover browsing Livre Rare Book !