Sort by
Previous 1 ... 7 8 9 10 ... 13 16 19 22 ... 23 Next Exact page number ? OK

‎BERLIOZ, Hector.‎

Reference : 20072

‎Memoiren. Aus dem Französischen von Elly Ellés. Herausgegeben von Wolf Rosenberg.‎

‎ Königstein, Athenäum 1985, 235x155mm, XV - 544Seiten, Verlegereinband mit Umschlag. Sehr schönes Exemplar.‎


Phone number : 41 26 323 23 43

CHF20.00 (€18.87 )

‎BERLIOZ HECTOR.‎

Reference : R150199924

(1931)

‎MEMOIRES DE HECTOR BERLIOZ- comprenant ses voyages en Italie, en Allemagne, en Russie et en Angleterre 1803-1865. Vol. II‎

‎CALMANN LEVY. 1931. In-8. Broché. Bon état, Couv. convenable, Dos satisfaisant, Non coupé. 430 pages. . . . Classification Dewey : 848-Ecrits divers, citations, journaux intimes, souvenirs, mémoires‎


‎ Classification Dewey : 848-Ecrits divers, citations, journaux intimes, souvenirs, mémoires‎

Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : 05 57 411 411

EUR99.00

‎BERLIOZ HECTOR‎

Reference : RO60058159

(1969)

‎MEMOIRES, TOME II‎

‎Garnier-Flammarion, Collection GF, N°200. 1969. In-12. Broché. Bon état, Couv. convenable, Dos satisfaisant, Intérieur acceptable. 380 pages. Quelques rousseurs sur la tranche.. . . . Classification Dewey : 848-Ecrits divers, citations, journaux intimes, souvenirs, mémoires‎


‎Garnier-Flammarion, Collection GF, N°200. Chronologie et Intro. par Pierre CITRON. Classification Dewey : 848-Ecrits divers, citations, journaux intimes, souvenirs, mémoires‎

Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : 05 57 411 411

EUR14.90

‎BERLIOZ (Hector)‎

Reference : 199165

‎Mémoires comprenant ses voyages en Italie, en Allemagne, en Russie et en Angleterre, 1803-1865.‎

‎Paris, Calmann-Lévy, 1896-1897, 2 vol. in-12, III-367 pp. et 430 pp., bradel demi-percaline bordeaux à coins, dos orné, couv. cons. (rel. de l'époque).‎


‎"Tulard, 134. ""La jeunesse à la Côte Saint-André, la première éducation, l'un des musiciens préférés de Napoléon""."‎

Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : 33 01 43 26 71 17

EUR180.00

‎Berlioz, Hector.‎

Reference : LCI-1438

(1921)

‎Mémoires de Hector Berlioz‎

‎ 1921 Paris, Calmann-Lévy 1921 2 in -8 Reliure demi-veau blond, dos lisse avec pièce de titre [359] & [423] pp Rare exemplaire des mémoiresde Berliozen belle reliureMémoires de Hector Berlioz comprenant ses voyages en Italie, en Allemagne, en Russie et en Angleterre (1803-1865).‎


‎ Excellent état. Frais de port inclus vers France métropole au tarif normal, délai d'acheminement sous 72h, pour les commandes > à 80 euros et poids < 1kg. Disponibilité sous réserve de vente en Boutique. Frais de port inclus vers France métropole au tarif normal, délai d'acheminement sous 72h, pour les commandes > à 80 euros et poids < 1kg. Disponibilité sous réserve de vente en Boutique.‎

Phone number : 07 86 26 13 25

EUR80.00

‎BERLIOZ (Hector).‎

Reference : 100451

(1878)

‎Mémoires de Hector Berlioz, comprenant ses voyages en Italie, en Allemagne, en Russie et en Angleterre (1803-1865).‎

‎Paris Calmann Lévy 1878 2 vol. broché 2 vol. in-12, demi-basane verte, dos lisses ornés de filets dorés et en pointillé, tranches mouchetées, III+367 et 430 pp. Bon exemplaire en reliure d'époque (quelques rousseurs). Ex-librix Maurice Miller (tampon). ‎


‎ 7 ‎

Vignes Online - Eymoutiers
Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : 05 55 14 44 53

EUR70.00

‎BERLIOZ. Hector. ‎

Reference : 11347

(1878)

‎Mémoires d'Hector Berlioz comprenant ses voyages en Italie, en Allemagne, en Russie et en Angleterre. 1803 - 1865. ‎

‎ 1878 Paris. Calmann Lévy. 1878. 2 volumes in-12, demi-chagrin bleu, dos à nerfs ornés légèrement passés. ‎


‎Autobiographie de l'auteur, parue à titre posthume, pour la première fois en 1870. Il s'agit du témoignage très personnel de la carrière musicale de Berlioz, de ses admirations, de ses amours et de ses prises de position esthétiques; ces Mémoires sont l'exemple éclatant d'« une vie romantique ». ‎

Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : 01 40 56 97 98

EUR80.00

‎Berlioz Hector‎

Reference : R240146256

(1969)

‎Mémoires II‎

‎Garnier-Flammarion. 1969. In-12. Broché. Etat d'usage, Couv. convenable, Dos satisfaisant, Quelques rousseurs. 380 pages.. . . . Classification Dewey : 848-Ecrits divers, citations, journaux intimes, souvenirs, mémoires‎


‎Chronologie et intro par Pierre Citron. Classification Dewey : 848-Ecrits divers, citations, journaux intimes, souvenirs, mémoires‎

Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : 05 57 411 411

EUR10.95

‎BERLIOZ (Hector).‎

Reference : 5522

‎Né à la Côte Saint-André. 1803-1869. Compositeur, chef d'orchestre et écrivain. Note A.S. « H. Berlioz », avec une portée musicale [à Emilien Pacini (?)]. S.l.n.d. [1841]. 1 page in-8.‎

‎ Berlioz travaille à la nouvelle version de Der Freischütz de Carl Maria von Weber, réalisée avec Emilien Pacini pour lOpéra de Paris....Puisque nous avons les 8 cors, il faut les utiliser le plus possible. En conséquence veuillez faire copier les 4 parties supplémentaires non seulement dans toute louverture mais aussi dans les 2 chœurs en ré et en fa du 1er acte, - dans le solo [portée musicale] du trio avec chœur, - dans le récit mesuré de Gaspard dialogué avec Samiel de la scène infernale à 3 temps, où se trouvent les si b[émols] bas, - et dans lInvitation à la Valse... Notice : En 1841, lOpéra de Paris décidait de programmer à nouveau lopéra de Weber dans une version remaniée qui soit fidèle à loriginal, tout en pouvant répondre aux impératifs esthétiques requis par lOpéra parisien. Hector Berlioz, qui admirait profondément lœuvre du romantique allemand, accepta den faire une nouvelle version. Pour le ballet du deuxième acte, exigé par la forme « Grand opéra », Berlioz orchestra lInvitation à la danse, dans lequel on reconnaît les couleurs du « Bal » de sa Symphonie fantastique.Berlioz écrivit plusieurs articles sur le Freischütz, dont voici un court extrait : « Il est difficile [...] de trouver une partition aussi irréprochable de tout point que celle du Freischütz ; aussi constamment intéressante dun bout à lautre ; dont la mélodie ait plus de fraîcheur dans les formes diverses [...] Depuis le début de louverture jusquau dernier accord final, il mest impossible de trouver une mesure dont la suppression ou le changement me paraisse désirable... ».‎


Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : +33 1 43 59 36 58

EUR2,800.00

‎BERLIOZ (Hector)‎

Reference : 4790

‎Né à La Côte-saint-André. 1803-1869. Compositeur. Lettre Autographe Signée « H. Berlioz » à « Mon cher Albert » [Albert Du Boys]. Rome, 4 ou 5 mars 1832. 4 pages in-8. Ancienne Collection Alfred Cortot.‎

‎ SUPERBE LETTRE SUR SA VIE PREMIER GRAND PRIX DE ROME EN 1830 AVEC SA CANTATE SARDANAPALE, BERLIOZ SÉJOURNE À LA VILLA MEDICIS (de décembre 1830 à novembre 1832)Berlioz le remercie de sa lettre qui lui annonçait son prochain mariage, il en connaissait déjà les détails, ...Le mariage a fait depuis que jai quitté la France, une terrible déconfiture de mes amis. Vous êtes le septième... Le concernant, il se sent encore ébloui ...des illusions de la 1re jeunesse et tache de me prémunir contre elles (...). Mais en tout cas je puis vous assurer que jamais je ne fus plus éloigné de menchaîner et quaucun engagement ne me paraît plus que celui du mariage incompatible avec mon humeur [la pianiste Marie-Félicité Moke avait rompu leurs fiançailles, pour épouser Camille Pleyel]. Depuis que jai recouvré ma liberté morale jai appris à lapprécier. Mon isolement même, mon exil en Italie, la privation des jouissances de mon art, la raréfaction de mon atmosphère intellectuelle, en me jettant dans la vie sauvage mont fait sentir tous les charmes de la liberté phisique absolue.Ne sachant que devenir ici, obligé dopter entre les sallons du grand monde et les stériles conversatione du petit, je menfuis aux montagnes où je passe une bonne partie de mon temps. Nobéissant quà mon caprice, un village mennuie-t-il ? Je vais dans un autre. Tantôt perché sur les roches nues de Civitella je salue avec amour la mer que japperçois à lhorizon, tantôt mon fusil à la main je redescends dans les plaines mener la délicieuse vie de chasseur errant ; indifférent à tout, sans inquiétude pour ma nuit, sûr de trouver toujours un gîte dans les innombrables cavernes dont tous les rochers sont percés, désireux daventures et par conséquent nen trouvant jamais ; un jour brûlé de soleil, un autre jour à demi mort de froid, mouillé jusquaux os, je circule dans toutes les directions poussé à lest à louest au sud au nord par le vent capricieux de ma fantaisie. Je reviens à Rome quand je nai plus dargent. Cest cette irrésistible raison qui my retient encore depuis quinze jours. (...). Vous rappellez-vous la ballade du Pêcheur de Goëthe dont vous mavez envoyé une traduction ?... Je men suis emparé, pour un ouvrage dont jai écrit ici les paroles et la musique. Le sujet de votre petit poëme cadrant avec le mien je ly ai placé ; en indiquant toutefois que vos vers nétaient pas de moi. Je vous montrerai cette singulière composition à notre prochaine entrevue. Jaccepte avec grand plaisir votre invitation pour La Combe.Mon départ de Rome est fixé au 1er mai prochain ; je donnerai un croc en jambe au règlement de lAcadémie, et pendant que Mr Horace [Horace Vernet, directeur de lAcadémie de France à Rome] me croira à Milan ou à Venise, je serai en Dauphiné.Avant de quitter la povera bella Italia je reverrai Florence et Pise et jirai faire un pèlerinage à lîle dElbe et en Corse, puis je plongerai sur vous du haut des Alpes...Un peu avant les premiers jours dautomne de 1827, Berlioz assista, comme Vigny, comme Dumas, comme tant de jeunes Français qui découvraient Shakespeare, aux représentations des tragédiens anglais, et il se prit dune passion ardente pour Miss Smithson. Cet amour pour « Ophélie » eut pour premier effet de « centupler » ses moyens : il se produisit comme une poussée dinvention dont témoignèrent surtout la Symphonie descriptive et huit scènes de Faust, daprès la traduction de Gérard de Nerval. Mais, lactrice partie, le désespoir envahit lâme du jeune musicien. Les souffrances de lamoureux sirritaient encore, des déceptions qui commençaient à être le lot du compositeur. Sous linfluence dun pessimisme exaspéré, lauteur de la Symphonie descriptive, écrite dans une heure dallégresse, transformait cette œuvre et la faisait aboutir aux effets, quil jugeait « effrayants, » de la Symphonie fantastique. Nommé premier grand prix de Rome, à son cinquième concours, avec la cantate Sardanapale, Berlioz, chez qui la passion pour Miss Smithson semblait avoir cédé devant un goût très vif pour la jolie pianiste Marie-Félicité Moke, devenue sa fiancée, partit pour Rome après avoir fait exécuter, le 5 décembre 1830, la Symphonie fantastique, et gagné lamitié de Franz Liszt.Lantique proverbe : « les absents ont toujours tort » fut vrai une fois de plus. Marie-Félicité Moke se hâta doublier Berlioz. Au moment même où Berlioz désertait lÉcole de Rome pour revenir chercher en France lexplication du silence incroyable de sa fiancée, il apprenait quelle épousait Camille Pleyel (grand ami de Chopin), facteur de pianos. Tragique désespoir et suicide manqué, daucuns disent simulé ou, purement et simplement, imaginaire, dans le golfe de Gènes ; Berlioz fait un séjour à Nice apaisant et laborieux ; utilisation des douleurs récentes pour le Mélologue en six parties ou Retour à la vie, qui fera suite à la Symphonie fantastique, cette expression des anciens tourments. Après plusieurs excursions à Subiaco, à Naples, au Vésuve, aux ruines de Pompéi, Berlioz revient en France en novembre 1832. Durant son séjour à Rome, Berlioz pérégrina beaucoup et composa relativement peu : « Il faut, on le voit, renoncer à peu près à entendre de la musique, quand on habite Rome ; jen étais venu même, au milieu de cette atmosphère anti-harmonique, à nen plus pouvoir composer. Tout ce que jai produit à lAcadémie se borne à trois ou quatre morceaux : 1° une Ouverture de Rob-Roy, longue et diffuse, exécutée à Paris un an après, fort mal reçue du public, et que je brûlai le même jour en sortant du concert ; 2° la Scène aux champs de ma Symphonie fantastique, que je refis presque entièrement en vaguant dans la villa Borghèse ; 3° Le Chant de bonheur de mon monodrame Lélio que je rêvai, perfidement bercé par mon ennemi intime, le vent du sud, sur les buis touffus et taillés en muraille de notre classique jardin ; 4° cette mélodie qui a nom La Captive, et dont jétais fort loin, en lécrivant, de prévoir la fortune » (Mémoires, Hector Berlioz)Plusieurs de ses ouvrages porteront néanmoins l'empreinte de l'Italie : ses symphonies Harold en Italie (1834) et Roméo et Juliette (1839) mais également son opéra Bevenuto Cellini (1838).‎


Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : +33 1 43 59 36 58

EUR3,300.00

‎BERLIOZ (Hector)‎

Reference : 4807

‎Né à La Côte-Saint-André. 1803-1869. Compositeur français. Lettre Autographe Signée « H. Berlioz » à « Mon cher Monsieur Méraux » [Professeur de piano à Rouen]. Paris, 17 décembre 1834. 2 pages in-4. Suscription avec reste de cachet et marques postales.‎

‎ ...Mon ami Desmarest qui eut le plaisir de vous aller voir à Rouen il y a quelques sept semaines, ma dit toutes vos bonnes dispositions relativement à mon projet de concert au théâtre de Rouen (...). Je voudrais aller à Rouen donner un grand concert avec les seules ressources orchestrales de la ville ou du moins à peu près ; jenverrais davance la musique pour les répétitions, ou jirais moi même la porter. Sil ne fallait que quelques chefs de pupitre je les amenerais de Paris. Le directeur du théâtre consentirait il à me donner comme les directeurs des th. dAllemagne la moitié de la recette brute, si je lui monte avec ses artistes et ceux que jamenerais une soirée complète ?… Sil ny consent pas y aurait-il moyen de donner le concert dans une autre salle et dans le jour un Dimanche ? Quest-ce que cela couterait ? Il me faudrait en ce cas payer lorchestre et je voudrais au moins 68 musiciens. Il faudrait que ce concert eut lieu vers la fin de Novembre, jai à diriger ici le Festival de lassociation des musiciens à lopéra le 19 Nov., et je pourrais moccuper du mien à Rouen immédiatement après. Seriez-vous assez bon pour jouer à ce concert quelque morceau de votre composition ? Voilà bien des questions, mais jespère que loccasion pourra se présenter où je serai dans le cas de vous rendre loffice que je réclame de votre bienveillance...Il ajoute en p.s. : ...Soubiranne mavait promis darranger tout cela mais il paraît quil est à Perpignan, au diable... ‎


Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : +33 1 43 59 36 58

EUR2,000.00

‎BERLIOZ (Hector)‎

Reference : 4808

‎Né à La Côte-Saint-André. 1803-1869. Compositeur français. Lettre Autographe Signée « Hector Berlioz » à Monsieur J. Ricordi. Paris, 17 avril 1853. 2 pages in-8. Enveloppe avec cachet postal. Au verso, ajout autographe de Ricordi (?) : « 1853 – 17 Aprile 1853 Berlioz, Berlioz ».‎

‎ Berlioz souligne les fautes faites par son imprimeur dans les épreuves du Requiem...Jai revu sans perdre de temps lépreuve dernière de mon Requiem et je vous la renvoie immédiatement. Il reste très peu de fautes, mais elles sont graves et je vous prie den surveiller la correction. On avait négligé de corriger six pages entières, où jai en conséquence retrouvé toutes les fautes que javais indiquées dans lépreuve précédente. Par un malentendu très facile à concevoir le graveur ma mis deux indications de quelques lignes en Italien, parce que javais demandé quelles fussent gravées en Italiques. Cest un terme dimprimerie quil na pas compris. Veuillez faire attentivement corriger le texte Français de ces deux passages, ainsi que les fautes dorthographe que jai indiquées dans la 1re Planche et les changements marqués sur le titre. Après avoir vérifié que toutes ces fautes ont été corrigées, vous pourrez donner lordre dimprimer. Je crains que votre graveur ne sache pas le Français et il serait nécessaire de bien lui expliquer mes indications... Je pense que vous publierez cette partition en un volume broché et non en feuilles, cest plus commode pour tout le monde. Vous mobligerez beaucoup en menvoyant prochainement les exemplaires dont vous voulez bien disposer en ma faveur ; je ferai aussitôt annoncer la mise en vente de louvrage, par le Journal des Débats et la Gazette musicale. Je sais quon a lintention dexécuter mon Requiem à Londres tôt ou tard ; ne pensez vous pas quil serait bon que F. Beale en eut en dépôt un certain nombre dexemplaires ?...‎


Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : +33 1 43 59 36 58

EUR2,000.00

‎BERLIOZ (Hector)‎

Reference : 4800

‎Né à La Côte-Saint-André. 1803-1869. Compositeur français. Lettre Autographe Signée « Hector Berlioz » à « Mon cher Fétis ». Paris, 20 octobre 1866. 2 pages 3/4 in-8.‎

‎ Très belle et émouvante lettre au critique musical François-Joseph Fétis ...Jai été trop malade et par suite trop stupide. Je navais pas deux idées. Vos reproches sont graves, mais je crois que si vous avez regardé attentivement autour de vous, je naurais pas eu le chagrin de les recevoir. La princesse Callimacki [comtesse Grazia Callimacki Catargi, une admiratrice de longue date] mécrivait il y a quelques années, à propos dun de mes ouvrages qui occupait alors lattention publique, quelle avait pitié de me voir lutter contre les haines envieuses et les indifférences hébétées. Elle oubliait les crétins, les enfans morveux de tout âge, les fous enragés qui se croient progressistes, les hanteurs de mauvais lieux musicaux, les exécutans égoïstes qui coupent le cocotier pour en manger la noix, les éclectiques admirant également les contraires et dont la bouche souffle le chaud et le froid, les chercheurs de truffes qui fouillent la terre au pied des grands chênes et ne méritent que des festins de glands, etc. Que faire ? Quels canons Armstrong pourraient mitrailler toute cette engeance ?... Je nen suis pas moins reconnaissant de vos bienveillantes paroles. Mais il est trop tard, Othellos occupations gone.Je vous annonce que la seconde représentation dAlceste a été incomparablement supérieure à la première sous tous les rapports. Melle Battu [la soprano de lOpéra de Paris, Marie Battu] entre autres sest montrée au dessus de ce que nous espérions delle ; je dirai même quune grand partie de lauditoire semblait prête à se prosterner devant la majesté du génie... Le souvenir de cette émotion durera-t-il ?... Je vous en prie ne mécrivez plus de pareille lettre, car je suis assez vivant pour en souffrir et cest comme si vous parliez à un mort...Il est généralement admis que Berlioz eût beaucoup à souffrir des attaques de la presse. Fétis fit partie de ses principaux détracteurs. Dorigine belge, né à Mons, François-Joseph Fétis enseigna au Conservatoire de Paris. Parallèlement il créa la Revue musicale en 1828 dans laquelle il écrivit de nombreux articles sur la musique de Berlioz, quil loua tout dabord. Malgré lantipathie de Berlioz pour Adolphe Adam, ou Fétis et Castil-Blaze auquel le compositeur succéda au Journal des Débats, Berlioz ne compta dans les journaux qu'une poignée d'ennemis (Scudo, Azevedo, Karr, Blaze de Bury) aussi virulents à l'égard de Wagner, Schumann, Verdi ou encore Gounod que vis-à-vis de lui. ‎


Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : +33 1 43 59 36 58

EUR2,600.00

‎BERLIOZ (Hector)‎

Reference : 4793

‎Né à la Côte-Saint-André. 1803-1869.Compositeur français. L.A.S. « Hector Berlioz » à « Mon cher Albert » [Albert Du Boys]. Paris, 21 septembre 1835. 2 pages in-8. Lettre affranchie adressée à « Monsieur Albert Duboys grande rue neuve à Grenoble Isère ». Belle lettre faisant référence au premier opéra de Berlioz Benvenuto Cellini. ‎

‎ Berlioz écrit à Albert Duboys à propos des affaires en cours au Journal des Débats et à propos de son espoir renouvelé quant à la représentation de son opéra Benvenuto Cellini : …Jai rencontré St Chéron au bureau des Débats précisément le lendemain du jour où mest parvenue votre lettre. Je lui ai rappelé devant Armand Bertin sa promesse relative à votre ouvrage ; A. Bertin ma demandé ce que cétait ; Je lattendais là. Je lui ai répondu ce que vous pensez bien ; là dessus Armand de me dire « Eh bien mais il faut faire un article, Saint Chéron sen chargera » alors je lui ai demandé de faire passer en attendant une petite note sur Rodolphe, je lai écrite tout de suite, et le lendemain hier Dimanche 20 Septembre elle a paru. Jai exigé de St Cheron la promesse formelle quil fallait écrire à Renduel pour lui demander, votre livre. (…). À présent attendez patiemment larticle de votre critique ; Il a peu dinfluence aux Débats, mais en revanche jen ai pour deux et je ne négligerai rien pour hâter limpression du feuilleton quand je le saurai fait.Je suis en bon train pour traiter avec Duponchel ; Cest Devigny qui ma refait mon poëme, nous le présenterons ces jours çi…Berlioz épousa lactrice irlandaise Harriet Smithson en 1833, leur fils Louis mentionné dans la lettre naquit en août 1834. Cette même année, Berlioz se fit connaître en tant que critique dans le Journal des Débats, alors dirigé par Louis-François Bertin. Le fils de ce dernier, Louis-Marie-Armand Bertin (1801-1854), dit Armand Bertin, fut admis dès 1820 au nombre des collaborateurs du Journal, il en devint le rédacteur en chef à la mort de son père en 1841. Le Journal des Débats sest souvent trouvé controversé, fortement attaché à lidéologie de la Révolution de Juillet, il fut en opposition à tous les ministères qui visaient à restreindre linfluence royale et attaqua notamment Laffite tout en soutenant Casimir Perier. Albert Du Boys (1804-1889), le destinataire de la lettre, était conseiller auditeur à la cour de Grenoble ainsi que journaliste et historien. Eugène Renduel (1798-1874) était un éditeur qui avait ouvert une librairie à son nom à Paris. Au printemps 1835, lespoir de Berlioz quant à la représentation de son premier opéra Benvenuto Cellini fut renouvelé lorsque Duponchel remplaça Véron à la direction de lOpéra de Paris. En 1834, Véron avait en effet refusé la représentation de lœuvre. Néanmoins, Duponchel accepta cette dernière à condition deffectuer des changements importants, ce que Berlioz accepta. Le poème entier fut remis entre les mains de Alfred De Vigny qui en revit les vers. La Première se déroula finalement le 10 septembre 1838. ‎


Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : +33 1 43 59 36 58

EUR2,400.00

‎BERLIOZ (Hector).‎

Reference : 3629

(1852)

‎Né à la Côte-Saint-André (Isère). 1803-1869. Compositeur .L.A.S. « H. Berlioz » à "Mon cher Camille" (son beau-frère Camille Pal). Paris, 29 août 1852. 1 page in-8. Petits trous d'épingle.‎

‎ 29/08/1852 Berlioz confirme qu'il a bien reçu ...le billet de cinq cents francs montant de mon prélèvement du mois de septembre. Je vous remercie de votre exactitude... ajoute-t-il. Il vient d'être...gravement malade, mais me voilà de nouveau sur pieds...Berlioz avait deux soeurs. L'ainé, Anne-Marguerite appelée aussi Nanci, épousa Camille Pal, un notaire grenoblois, en janvier 1832. Berlioz entretenait avec ses parents des rapports fidèles attestés jusqu'à la fin de sa vie par une ample correspondance. Il se montre courtois, notamment envers ses deux beaux-frères (Marc Suat, l'époux d'Adèle, notaire à Vienne, et Camille Pal, l'époux de Nanci). Ceux-ci avaient été chargés par Berlioz de gérer chacun une de ses propriétés dauphinoises. Berlioz donna pouvoir en 1853 à Camille Pal afin qu'il puisse récolter les arrérages d'une de ses fermes.‎


Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : +33 1 43 59 36 58

EUR1,700.00

‎BERLIOZ (Hector)‎

Reference : 4806

‎Né à la Côte-Saint-André (Isère). 1803-1869. Compositeur français. L.A.S. à Monsieur Gaspare SPONTINI. S.l., 19 mai 1842. 1 page 3/4 petit in-4.‎

‎ Lettre fort intéressante dans laquelle Berlioz, évincé de la direction du Conservatoire, brigue l'Institut et s'adresse à Spontini pour lui demander de soutenir sa candidature : ...Vous avez appris l'escamotage dans la direction du conservatoire par Auber ; je n'ai donc rien à vous dire là-dessus. Cherubini vient de mourir, il s'agit donc maintenant pour moi de l'Institut. Je suis allé plusieurs fois chez Mr Raoul Rochette sans le rencontrer ; mon compatriote Mr Champollion, qui est comme lui à la Bibliothèque du Roi, vient de me promettre de lui parler et de m'obtenir un rendez-vous. Mais si vous vouliez bien prendre votre plume pour préparer le terrain auprès de ceux des membres de l'Institut que vous connaissez, je vous devrais une chance énorme de succès. Les deux autres candidats sont Adam et Onslow. J'ai contre moi Caraffa et Auber. J'aurai pour moi, très probablement, Halevy, Ingres, Horace Vernet, David, Paul Delaroche s'est engagé pour Onslow mais il reporterait sa voix sur moi, si Onslow n'a pas de chance...‎


Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : +33 1 43 59 36 58

EUR2,000.00

‎BERLIOZ (Hector)‎

Reference : 4805

‎Né à la Côte-Saint-André (Isère). 1803-1869. Compositeur français. L.A.S. à Monsieur LECOMTE. (12 novembre 1852) . Sans lieu, ni date (vendredi matin 8 h) [12 novembre 1852]. 2 pages in-8.‎

‎ (deuxième partie du feuillet restaurée par un ajout de papier crème, petite déchirure au pli central renforcée)...Je ne suis pas allé ce matin interrompre votre sommeil, ainsi que vous my aviez autorisé. Ceut été inutile. Mr F. De Conches [Feuillet de Conches] est encore à Fontainebleau où le Président chasse aujourdhui. Quand vous verrez Mr F. De Conches veuillez être assez bon pour lui dire que ma demande a pour objet de faire quelque chose de grand, dexceptionnel, et non dobtenir les moyens nécessaires à une exécution musicale seulement plus pompeuse que de coutume. Pour que mon but fut atteint, il faudrait faire au moins ce que les associations dartistes ont fait dernièrement, en exécutant mon Requiem pour le Baron de Trémont. On ne couronne pas un Empereur tous les jours ; et lÉglise de Notre-Dame nest pas une église de village....Le baron de Trémont, auquel Berlioz fait allusion dans sa lettre, décédé en juillet 1852, était un érudit, bienfaiteur d'art et de musique, connu pour sa collection d'autographes. Une messe solennelle lui fut dédiée dans léglise Saint-Eustache de Paris, pendant laquelle fut exécuté le Requiem de Berlioz, comme le rapporte Le petit courrier des Dames : « Tout le monde sait (...) que le Requiem de M. Berlioz est une de ses œuvres les plus remarquables et les plus complètes. Lexécution a été parfaite, et grâce à lempressement des artistes, chanteurs et instrumentistes, lœuvre du maître a produit un effet immense... ».‎


Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : +33 1 43 59 36 58

EUR2,300.00

‎BERLIOZ (Hector).‎

Reference : 4809

‎Né à la Côte-Saint-André (Isère). 1803-1869. Compositeur français. Lettre Autographe Signée « Hector Berlioz » à « Messieurs les Artistes de la Chapelle Royale ». Berlin, 24 avril 1843. 3/4 de page in-folio. Note au verso en allemand attestant de la réception de la lettre‎

‎ Berlioz adresse ses remerciements aux artistes de la Chapelle Royale de Berlin ...Je ne puis résister avant de partir, au besoin de vous exprimer ma reconnaissance pour laccueil que jai reçu de vous. Accablé de travaux comme vous létiez, vous avez néanmoins apporté tout le zèle et toute la patience imaginable aux études de mes compositions et vous les avez exécutées avec une intelligence et une verve au dessus de toute éloge. Soyez persuadés, messieurs, que je noublierai jamais ce que je vous dois et que jemporte la plus vive admiration pour vos talents...‎


Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : +33 1 43 59 36 58

EUR2,600.00

‎BERLIOZ (Hector)‎

Reference : 4813

‎Né à la Côte-Saint-André (Isère). 1803-1869. Compositeur français. L.A.S. à Monsieur Stephen HELLER. s.d.‎

‎ Magnifique et émouvante lettre écrite sous le coup dune profonde émotion ...Je vous avais écrit à 6 heures en vous donnant rendez-vous pour demain ; excusez moi, je ne pourrais être quun triste compagnon, et jai besoin dêtre seul. Le hasard ma fait rencontrer il y a une heure quelquun qui a brisé ce qui me restait de cœur. Vous vous souvenez de mavoir quelque fois reconduit à ma porte souffrant dun chagrin secret et profond. La personne qui le causait et que javais dû quitter (à cause delle-même) était dune faible santé ; jai resté 5 mois sans oser demander de ses nouvelles, ce soir je nai pu y tenir je me suis informé... Elle est morte depuis trois mois et elle na pas même pu ou voulu minformer de son état. Soyez indulgent, cette mort mécrase... Stephen Heller est un compositeur et pianiste hongrois né à Budapest en 1813. Il étudie avec Karl Czerny. À lâge de 25, il séjourne à Paris, où il fait la rencontre dHector Berlioz, de Frédéric Chopin, de Franz Liszt et dautres compositeurs renommés de son époque.Stephen Heller sest par la suite distingué en tant quinterprète de concert et en tant que professeur. ‎


Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : +33 1 43 59 36 58

EUR2,800.00

‎BERLIOZ (Hector).‎

Reference : 3769

(1864)

‎Né à la Côte-Saint-André (Isère). 1803-1869. Compositeur et chef d'orchestre. L.A.S. "H. Berlioz" à "Mon cher Engels" [le critique musical Louis Engel]. Paris, 18 ou 19 mai [1864]. 1 page in-8.‎

‎ Mai 1864 Berlioz, en habitué du festival de Bade [il y avait créé son opéra Béatrice et Bénédict], organisé tous les ans par Edouard Bénazet, annonce à son homologue anglais, Louis Engel, la suppression du rendez-vous musical allemand :...M. Bénazet est venu passer quelques jours à Paris, et la saison de Bade est supprimée. Il m'a dit de suspendre tous mes préparatifs ; il n'y aura pas de festival. J'avais déjà parlé de vous et vous étiez adopté. Si cela se raccommode, je vous le ferai savoir.. Il ajoute, sans espoir ...Mais, ...Bellum ruit... Il nous manquait cela....Dans ses Mémoires, au chapitre 59, Berlioz écrivit : « M. Bénazet, le directeur des jeux, m'a engagé plusieurs fois à venir organiser et diriger le festival annuel de Bade, en mettant à ma disposition pour exécuter mes œuvres, tout ce que je pouvais demander. Sa générosité, en pareil cas, a dépassé de beaucoup ce qu'ont jamais fait pour moi les souverains de l'Europe dont j'ai le plus à me louer », puis dans une lettre à sa sœur Adèle, datée du 11 mars 1858 (Corr. Générale, n° 2283) : « À Bade c'est différent; on y gagne de l'argent, et on y fait de bonne musique, et on y trouve une foule de gens d'esprit, et on y parle français »..BERLIOZ ET LE FESTIVAL DE BADE EN ALLEMAGNE : Bade tient une place de choix dans la longue histoire des rapports entre Berlioz et l'Allemagne : nulle autre ville allemande ne sera visitée avec une telle fréquence. De 1853 à 1863 le compositeur français se rendra à Bade plus d'une dizaine de fois et y retournera chaque année à partir de 1856. Ce qui l'amenait à Bade : les Bénazet : le père Jacques Bénazet (mort en 1848), puis le fils Édouard Bénazet (1801-1867) qui prit la succession de son père à la direction du casino de Bade. Édouard Bénazet, qui a étudié au Conservatoire de Paris, était un homme cultivé qui entretenait de nombreuses connaissances dans le monde des arts. L'ambition de Bénazet était de rehausser la petite ville thermale au rang de centre artistique qui attirerait l'élite de la société européenne.Dans les années 1850, Bénazet s'emploie à réaliser son projet ; il créée de nouvelles salles de jeux, un grand champ de course à Iffezheim; un nouveau théâtre qui ouvre ses portes avec l'opéra de Berlioz « Béatrice et Bénédict » en 1862 (d'après la pièce de Shalespeare "Beaucoup de bruit pour rien"). Mais, Bénazet, se désintéresse peu à peu de Bade. Dans une lettre à Camille Pal, Berlioz livre sa crainte...de perdre 2000 f de rente, par cessation de mon engagement annuel pour Bade, la suppression des jeux est toujours annoncée et dès lors plus de musique. En outre, Bénazet paraît décidé à ne plus donner de festival... ‎


Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : +33 1 43 59 36 58

EUR2,900.00

‎BERLIOZ (Hector)‎

Reference : 4798

‎Né à la Côte-Saint-André (Isère). 1803-1869. Compositeur français. Lettre Autographe Signée « Hector Berlioz » à « Mon cher David » (Ferdinand DAVID). Paris, 19 rue Boursault, 7 janvier 1854. 3 pages in-8.‎

‎ Très belle lettre suite à sa tournée de concerts en Allemagne, dans laquelle Berlioz se défend davoir mutilé le Freischütz de Weber ...Je vous ai envoyé le 22 ou le 23 Décembre dernier mon Requiem et Sara la Baigneuse avec texte allemand, plus une lettre. Avez vous reçu le tout ? Où en est la gravure de la Fuite en Egypte chez Kistner ? Quont dit les journaux de Leipzig sur mon concert ? A-t-on publié dans le Leipziger Tageblatt ma lettre du journal des Débats en réponse a linsolent mensonge de lavocat du directeur de lOpera qui mattribuait les mutilations de Freyschütz ?...Cette stupide affaire me donne un chagrin et une indignation que vous devez comprendre. Jai passé quinze ans de ma vie de critique à combattre les correcteurs, les coupeurs, les mutilateurs ; Jai empêché, quand on mit le Freyschütz en scène à lopéra il y a douze ans, quon en supprimât une note ; je suis parvenu à le faire représenter, pour la première fois en France, intégralement ; et lon maccuse de lavoir mutilé moi même, quand les coupures dont on se plaint ont été faites en mon absence de France et sans que jen aie été informé, et par un Directeur avec lequel jétais brouillé.Javais envoyé ma lettre à Mr Gleich du Tageblatt en le priant de la traduire. Néanmoins je reçois hier une lettre incroyable dun étudiant en Droit Mr Whistling, qui mécrit, dit-il, au nom et de la part de ses collègues de lAcadémie pour me reprocher en termes très offensans (sic) mon méfait sur Weber. Je viens de lui répondre. Mais veuillez savoir de Mr Langer, le directeur de lAcadémie des étudiants, sil est vrai que ces messieurs qui mont montré tant de bienveillance, se soient, comme Mr Whistling me lécrit, tournés contre moi, et laient chargé, lui, de mécrire en leur nom une pareille lettre ; Et sil leur a en tout cas, communiqué ma réponse. Tout cela est révoltant dinjustice et dabsurdité...En 1821, combinant un sujet folklorique, des accents populaires et un orchestre puissamment expressif dans une forme mozartienne, Weber fit de la création du Freischütz un événement national. Lorsquen 1841, l'Opéra de Paris programma Le Freischütz devenu fameux après la mort de son auteur, Berlioz fut chargé d'en établir la version française transformant le singspiel en opéra. Lintégrité de son travail, accepté après mûre réflexion, éclaire la familiarité de Weber avec notre répertoire dopéra-comique ainsi que lextraordinaire postérité de son œuvre en France.‎


Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : +33 1 43 59 36 58

EUR3,000.00

‎BERLIOZ (Hector)‎

Reference : 4799

‎Né à la Côte-Saint-André (Isère). 1803-1869. Compositeur français. L.A.S. à Mme veuve SPONTINI ? 17 janvier s.d. 3 pages in-8.‎

‎ Ancienne collection Alfred Cortot, qui a noté au crayon bleu sur un feuillet à part, joint à la lettre : « H. Berlioz, lettre à Mme Vve Spontini ? (cf. passage relatif à Olimpie) » « Je suis de la religion de Beethoven, de Weber, de Gluck, de Spontini » déclarait Berlioz dans ses Mémoires.Le compositeur Gaspare Spontini (1774-1851) fait partie du panthéon musical du compositeur.SUPERBE LETTRE DANS LAQUELLE BERLIOZ EXPRIME SON ADMIRATION POUR LE COMPOSITEUR ITALIEN DOPÉRA GASPARE SPONTINI, LUN DE SES PREMIERS MENTORS.La célèbre soprano et grande amie de Berlioz, Pauline Viardot, répète le rôle de Statira (ou Stateira) dans lOlympie de Spontini, tandis que le chef dorchestre du Grand-Théâtre de Lyon projette den donner la marche triomphale......Je nai pas le droit dadmirer votre culte pieux pour le génie de Spontini, je nai pas davantage le droit den être reconnaissant, et pourtant jadmire et je vous remercie. Cest quon ne peut pas savoir tout le respect tout le love (jemploie le mot anglais qui exprime bien mieux que notre mot amour laffection poétique infinie du cœur) que minspirèrent ses chefs-dœuvre...Je suis au lit depuis cinq jours, sans quoi je fusse allé vous porter ma réponse. Mme Viardot vient de venir me voir ; elle a compris et senti comme vous la sublimité de la scène de Statira ; elle est occupée en ce moment à en faire laccompagnement de piano. Je ne sais si elle la chantera, ainsi réduite, à ses séances dans la salle Pleyel ; cela me parait très dangereux... Il estime quune ...si véhémente inspiration veut et ordonne lorchestre. Il ne faut pas lexposer à lébahissement du public ainsi désarmée. En tout cas Mme Viardot y réfléchira et chantera la scène à ses soirées chez elle, où il ny a pas de bourgeois.Il poursuit en rapportant une anecdote piquante sur le violoncelliste virtuose George Hainl, chef dorchestre au Grand-Théâtre de Lyon : ...Mais voici une autre chose qui a failli se passer à Lyon. George Hainl chef dorchestre du Grand théâtre donne tous les ans un grandissime concert. Cette solennité (car cen est une) va avoir lieu dans quelques semaines. Or croiriez vous quil vient de me proposer dintroduire un charivari de musique dinfanterie, doublé en cuivre par une autre musique de cavalerie, dans la marche triomphale dOlimpie ?... Je lui ai répondu comme je devais le faire, en lui faisant sentir lirrévérence et limbécilité dun tel projet. Le bonheur a voulu quil ai[t] compris ma lettre, et je viens den recevoir une autre de lui, où il fait amende honorable en massurant que la marche sera exécutée telle que lauteur lécrivit. Seulement on ne pourra avoir quune harpe...Je lui ai donné encore quelques avis relativement aux trompettes quils ont maintenant en Province lhabitude de remplacer par des cornets à pistons. Enfin je crois quil fera de son mieux. Et celui-là au moins sait conduire un orchestre. Il ajoute en p.-s. : ...Si je reçois plus tard des nouvelles de Lyon je mempresserai de vous les transmettre...* Entre 1841 et 1863, Hainl dirigea lorchestre du Grand-Théâtre de Lyon.Cest en 1822 que Berlioz dut voir pour la première fois un opéra de Spontini (La Vestale). Dans sa correspondance, il faut attendre 1826 pour trouver la première mention de son admiration pour le célèbre compositeur italien. Installé à Paris en 1803, Spontini, qui avait épousé la fille du facteur de pianos Sébastien Erard, est introduit dans les milieux de la haute société, fréquentant les salons de Mme Récamier ou de Joséphine de Beauharnais. Admiré par lEmpereur Napoléon, il fut un temps promu Compositeur particulier de la Chambre de Joséphine. En 1830, on trouve une des premières lettres de Berlioz à son mentor. Les échanges épistolaires se poursuivirent durant toute leur vie. Berlioz fait souvent allusion au compositeur italien, cité à maintes reprises dans ses lettres aux côtés de Gluck et Weber, ses favoris. Après la mort de Spontini en 1851 la correspondance avec la veuve de Spontini et Berlioz se poursuivra jusquen 1863 environ. Plusieurs des articles des Soirées de lOrchestre lui furent consacrés. ‎


Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : +33 1 43 59 36 58

EUR3,300.00

‎BERLIOZ (Hector).‎

Reference : 4814

‎Né à la Côte-Saint-André (Isère). 1803-1869. Lettre Autographe Signée « H. Berlioz » à « Mon cher Monsieur Taylor » [Baron Taylor]. Paris, 4 mars (sans date).‎

‎ Berlioz est chargé dune commission par Franz Liszt ; il termine ses affaires avant de partir pour la Belgique ...Je ne puis donc aller vous voir pour la commission dont Liszt ma chargé. Il sagirait de lui procurer les livrets, règlemens, et documents de toute espèce qui se rattachent à lorganisation de nos sociétés dartistes. Il a lintention de former une association allemande de la même nature et il a besoin dun guide tel que vous ; car cest vous qui avez en quelque sorte dicté page à page tous les écrits relatifs à ces belles institutions...Fondée en 1843 et présidée par le baron Taylor (1789-1879), lAssociation des artistes musiciens se constituait afin de pourvoir à lamélioration du statut social du musicien, notamment par un fonds de pension et de secours, et à la promotion de lart musical. Réunissant plusieurs milliers de membres partout en France mais aussi à létranger, elle organise, pour alimenter sa caisse, diverses manifestations dont de nombreux concerts, et parvient à fédérer dans un esprit fraternel dentraide les actions des artistes musiciens. Dirigée par un comité formé déminentes personnalités (Berlioz, Liszt, Meyerbeer, Auber, Thalberg, Zimmerman, Herz, Érard, etc.), lassociation laissa dimposantes archives, qui sétendent jusquen 1968.‎


Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : +33 1 43 59 36 58

EUR3,200.00

‎BERLIOZ Hector‎

Reference : 12299

(1908)

‎Partition Chant et Piano. La Damnation de Faust.‎

‎Légende dramatique. Musique de Hector Berlioz. Partition Piano et Chant. Réduction nouvelle par Charles Malherbe.Paris, Costallat &amp; Cie. 1908 - 292 pp. Portrait frontispice de H. Berlioz.Belle reliure demi chagrin fauve de l'époque signée. Dos lisse orné en long et doré. Tête dorée. Filet doré bordant les plats. Pas de rousseur. Très bon état. Format in-4°(29x20).‎


Phone number : 09 67 04 07 48

EUR93.00

‎BERLIOZ Hector‎

Reference : 11371

(1913)

‎Partition Chant et Piano. La Damnation de Faust.‎

‎Légende dramatique. Musique de Hector Berlioz. Réduction nouvelle par Charles Malherbe.Paris, Costallat &amp; Cie. 1913 - 292 pp.Très belle reliure à la bradel demi-maroquin bleu à coins. Dos lisse orné et doré. Tête dorée. Couverture illustrée en couleurs conservée. Quelques légères et rares rousseurs. Bon état. Format in-4°(29x20).‎


Phone number : 09 67 04 07 48

EUR146.00
Previous 1 ... 7 8 9 10 ... 13 16 19 22 ... 23 Next Exact page number ? OK
Get it on Google Play Get it on AppStore
Berlioz

The item was added to your cart

You have just added :

-

There are/is 0 item(s) in your cart.
Total : €0.00
(without shipping fees)
What can I do with a user account ?

What can I do with a user account ?

  • All your searches are memorised in your history which allows you to find and redo anterior searches.
  • You may manage a list of your favourite, regular searches.
  • Your preferences (language, search parameters, etc.) are memorised.
  • You may send your search results on your e-mail address without having to fill in each time you need it.
  • Get in touch with booksellers, order books and see previous orders.
  • Publish Events related to books.

And much more that you will discover browsing Livre Rare Book !