Nombre de résultats : 1 465 (59 Page(s))
[1] 2 3 4 5 6 7 ... 14 21 28 35 42 49 56 ... 59 Page suivante Dernière page

Référence : KXI-32673

‎[Compagnie de Jésus] Ratio atque institutio studiorum Societatis Iesu ‎

‎Romae [Rome] In Collegio Rom. Eiusde[m] Societ. 1606 [8] , 169 , [30] p. titre dans un encadrement gravé avec le portrait de Saint Ignace dans un médaillon central, index non paginé en fin de volume in-8, 11,7 x 17,4 cm Plein vélin rigide à rabats de l'époque, dos à trois nerfs doubles, traces de lacets sur les plats, tranches bleues Exemplaire en excellente condition ‎

‎[per PP Aquaviva, Azor, Gonzalvez, Tyrie, Busée, Guisani, Tucci ; Praef. per J. Dominicum] Nouvelle édition de ce célèbre ouvrage paru pour la première fois en 1586. Cette édition originale fut sans doute détruite après les nombreuses corrections. On désigne généralement sous le nom de "Ratio Studiorum " (en français : Plan des études) le document qui définit les fondements du système éducatif jésuite. Il est l'oeuvre d'un groupe de pédagogues réunis au Collège Romain, qui était à l'époque le collège jésuite de Rome‎

Référence : 15661

‎[Iconographie jésuitique. 1755-1764]. Recueil de figures historiques, symboliques et tragiques pour servir à l'histoire du XVIII.e siècle.‎

‎Amsterdam chez Ray, libraire, Iver, graveur, sur le Dam 1762 Suite de 22 figures dont 1 titre gravé. Evénemens mémorables, Déclaration du Roi. Arrêts du Parlement contre le Schisme. Les Sacremens administrés. Au Législateur Pacifique, 1755. Suite de 12 figures dont 1 titre gravé. Les deux pièces reliées en 1 vol. in-4 (25 x 19 cm), demi-vélin souple, dos lisse, pièce de titre en maroquin rouge, tranches rouges (reliure de l'époque).‎

‎Réunion de deux suites complètes très rares relatives à la suppression de l'Ordre des Jésuites, la première signée "Montalais inv." gravée par François Montulay qui exerça à Paris de 1754 à 1785 (Cohen signale 19 figures contre 21 dans notre exemplaire) - la seconde Événemens mémorables non signée, composée de figures allégoriques avec texte gravé, conforme à la table gravée in fine. Sont reliées ensemble 23 planches diverses illustrant le même épisode, gravées entre 1759 et 1764 par Jean-Pierre Norblin de la Gourdaine, Antoine Radigues, Jacques-Philippe Caresme, Courteille, Schauwab. Après avoir été expulsée du Portugal en 1759, la Compagnie de Jésus est bannie de France en 1763 suite à la condamnation du Parlement de Paris qui déclara, après examen de ses statuts, l'ordre « nuisible à l’ordre civil, destructeur de la religion et de la moralité, corrupteur de la jeunesse ». Ses collèges furent fermés et la Compagnie universellement supprimée en 1773. De la Bibliothèque du Commandeur Abbé Gazzera avec son ex-libris armorié et la note manuscrite suivante : « Collection très rare des gravures, pamphlets etc. etc. qui ont paru à l'époque de la destruction des Jésuites ». De la bibliothèque William Bates, 1885 (ex-libris). Pâles mouillures et petites rousseurs éparses. Cohen-De Ricci, Guide de l'amateur de livres à gravures du XVIIIe siècle, 366, 857.‎

[Iconographie jésuitique. 1755-1764]. Recueil de figures historiques, symboliques et tragiques pour servir à l'histoire du XVIII.e siècle..

Référence : 10626

‎[Jésuites]. Collection de 37 pièces réunis au XVIIIe siècle sur la question des Jésuites.‎

‎ 1761-1764 37 pièces reliées en 5 vol. in-12, basane havane marbrée, dos orné à nerfs, pièces de titre et de tomaison en maroquin rouge, tranches marbrées (reliure de l'époque).‎

‎Remarquable et importante collection sur le processus d'anéantissement de la puissante et redouté Société de Jésus, qui débuta par une banale affaire de droit commercial, le scandale financier du RP. Lavalette (1761). Le parlement de Paris se chargea rapidement d'en faire une immense affaire politico-religieuse et en fit le procès global de la Compagnie de Jésus de sa présence et de ses activités en France. On y trouve entre autre les écrits en 1761 des deux opposants les plus acharnés des jésuites qui mirent le feu aux poudres : l'abbé Chauvelin et l'avocat général Omer Joly de Fleury. Cet ensemble à été rassemblé à l'époque par un farouche opposant aux Jésuites qui à placé en tête des volumes une table avec une pagination manuscrite très détaillée, et des notes personnelles en marge et en bas de page. Tome I. Paris. 1761. Affaires des Jésuites avec les Lioncy, frères & Gouffre ; 5 pièce reliées en 1 vol. [LALOURCÉ (Jean Charlemagne)]. Mémoire a consulter, et consultation pour Jean Lioncy, créancier & syndic de la masse de la raison de commerce, établie à Marseille, sous le nom de Lioncy frères & Gouffre, contre le corps & Société des PP. Jésuites. Paris, De l'imprimerie de P. Alex. Le Prieur, 1761. In-12 de (4)-531-(1) pp. Signé, Me Laourcé, Avocat. Lambert, Proc. Barbier III, 123 ; Sommervogel XI-1775 (12). Mémoire à consulter et consultation pour les Jésuites de France. A Paris, De l'Imprimerie de L. Cellot,1761. In-12 de (2)-60 pp. Délibéré à Paris le dix Mars mil sept cens soixante -un. Signé, Lherminier , Gillet, Mallard, Taboué, De La Monnoie, Babille, Thevenot, D'essaule. Au sujet d'une sentence, du 30 janvier 1760, qui les condamne solidairement au paiement des lettres de change tirées sur les sieurs Lioncy et Gouffre par le P. La Valette (10 mars 1761). [LE PELLETIER DE SAINT FARGEAU (Etienne-Marcel) & LAGET BARDELIN (Marc-Antoine)]. Mémoire pour les Jésuites des provinces de Champagne, Guyenne, Toulouse et Lyon, opposans et défendeurs, contre le syndic des créanciers Lioncy et Gouffre défenseur à l'opposition & demandeur. Et encore contre les sieurs Lioncy et Gouffre, intervenans et demandeurs, en présence des Jésuites de la province de France. A Paris, chez J. Chardon, 1761. In-12 de 50 pp. Signé : Monsieur De Saint-Fargeau, Avocat Général. Me Laget-Bardelin, Avocat. Chalumeau, Proc. Mémoire sur les demandes formées contre le général de la société des Jésuites, au sujet des engagemens qu'elle a contractés par le Ministère du Père de La Valette. Paris, 1761. In-12 de 96 pp. Le titre de départ, p. 3. porte : Mémoire pour le sieur Cazotte, Commissaire Général de la Marine, et pour la Demoiselle Fouque, contre le Général de la société des Jésuites et in-fine Cette éditionest faite sur l édition in-4°, signée de MM. Rouhette & Target fils, avocat au parlement. Arret de la cour du parlement. Sans lieu, (1761). In-12 de 8 pp. Le titre de départ p. 3. porte : Arrêt de la cour du parlement, qui condamne le Supérieur Général, &, en sa personne, le Corps et Société des Jésuites, à acquitter la somme de 1 502266 l. 2 sols 2 den., de Lettres de change tirées par le Frere de La Valette, sur les Lioncy freres, & Gouffre, Négociants à Marseille, en 50 000 liv. de dommages & intérêts, & à tous les frais dépens : Fait dépenses au Freres de la Valette Jésuites, & à tous autres, sous telles peines qu'il appartiendra, de s'immiscer directement ni indirectement dans aucun genre de trafic, &c. Du 8 mai 1761. Signé : Dufranc. Tome II. Paris. 1761. COUDRETTE (Abbé Christophe). Idée générale des vices principaux de l'institut des Jésuites, tirée de leurs constitutions & des autres titres de leur Societe. Et leur état en France. Sans lieu ni date (1761). In-12 de (2)-68 pp. Détaille point par point les griefs qui pèsent sur la Société. Virulent pamphlet de L'abbé Christophe Coudrette (1701-1774) l'un des meneurs du parti janséniste et des plus farouches opposants aux jésuites est l'auteur de plusieurs pamphlets contre la Compagnie de Jésus. Ce brûlot anti-jésuite fut aussitôt l'objet d'une riposte écrite restée anonyme. Sommervogel, XI, 1272. [CHAUVELIN (Henri-Philippe de)]. Discours d'un des Messieurs des Enquêtes au Parlement, toutes les chambres assemblées, sur les Constitutions des Jésuites. Du dix-sept avril mil sept cents soixante-un. Sans lieu ni date (1761). In-12 de 46 pp. Henri Philippe de Chauvelin (1714-1770) chanoine de Notre-Dame de Paris et conseiller au Parlement de Paris, proche des jansénistes, fut l'un de ceux qui osa s'attaquer aux Jésuites, et fut enfermé par lettre de cachet au Mont Saint-Michel. Dès qu'il fut libéré il reprit son combat jusqu'au banissement de la Compagnie. Ce libelle fut sa première attaque. Le compte rendu du procureur général Omer Joly de Fleury ne vint qu'après et Chauvelin eut l'honneur de cette initiative dans cette terrible affaire. JOLY DE FLEURY (Omer). Compte rendu des Constitutions des Jésuites par MM. les Gens du Roi, M. Omer Joly de Fleury, Avocat dudit Seigneur Roi, portant la parole, les 3, 4, 6 & 7 juillet 1761, en exécution de l'Arrêt de la Cour du dix-sept avril précédent, & de son Arrêté du deux juin audit an. Sans lieu, (1761). In-12 de 310 pp. Omer Joly de Fleury présenta et commenta en plusieurs séances les Constitutions, et démontra que, d'après ces textes, le Général de l'Ordre était au-dessus des conciles, des papes, des évêques, des rois et de la justice ; nul Jésuite ne pouvait, en matière civile ou criminelle, répondre aux magistrats sans l'autorisation de ce chef ; et la puissance du personnage était d'autant plus redoutable que des hommes de toutes conditions, ecclésiastiques ou laïques, célibataires ou gens mariés, pouvaient s'affilier à l'Ordre et lui apporter le secours de leurs relations dans le monde. Omer Joly de Fleury insista sur le vœu d'obéissance des Jésuites. Sur les conclusions de l'Avocat général, il fut ordonné qu'une commission examinerait les Constitutions. [CHAUVELIN (Henri-Philippe de)]. Discours d'un des Messieurs des Enquêtes au Parlement, toutes les chambres assemblées, sur la doctrine des Jésuites. Du 8 juillet mil sept cents soixante-un. Sans lieu ni date (1761). In-12 de 108 pp. Second discours de Chauvelin après celui sur les Constitutions des Jésuites ; il eu pour collaborateurs l'abbé Terray, conseiller à la Grand'Chambre comme lui, et L'Averdy, homme intègre et grand travailleur, très influent aux Enquêtes, Janséniste passionné, dont la vie se passait à rédiger des mémoires contre les Jésuites. Déclaration du roi qui ordonne que, dans six mois pour tout délai les Supérieurs de chacune des Maisons de la Société des Jésuites seront tenus de remettre au Greffe du Conseil les Titres de leurs établissemens en France. Donné à Versailles le 2 Août 1761, imprimé à la suite les Arrest de la cour de Parlement, extrait des registres du Parlement. Du 6 Août 1761. Sans lieu ni date (1761). In-12 de 55 pp. Tome III. Paris. 1761. Assertions soutenues, enseignées & publiées perséveramment & dans tous les temps par les soi-disans Jésuites, extraites des auteurs de la Société mentionnés en l'Arrêt du six août dernier et autres, & présentées au Roi le quatre septembre suivant par M. le Premier Président, en exécution de l'Arrêté de la Cour. Arrêté du 31 août 1761. Premières assertions présenté au roi puis envoyé à tous les archevêques et évêques du ressort de la cour et à tous les autres parlements. Sans lieu, (1761). In-12 de 155 pp. Cette compilation présenté par le président Rolland d'Erceville fut composée par les jansénistes Goujet, Minard, Roussel de La Tour ; on y trouve rassemblé, en mettant en regard des textes latins une traduction française, tout ce que des Pères avaient écrit de contraire à l'autorité des rois, tout ce qu'il y avait d'immoral, toutes les erreurs dont on les accusait : simonie, blasphème, sacrilège, magie et maléfice, astrologie, idôlatrie, impudicité, suicide, régicide. Ce document fut une pièce majeure dans la cabale montée par les ennemis de la Compagnie de Jésus, pour sa suppression définitive. Arrest de la cour de parlement du 3 septembre 1761 avec la traduction françoise du décret de l'université du 24 mars 1733. Sans lieu, 1761. In-12 de 16 pp. Le 6 août 1761, le parlement de Paris ordonne que les écrits de 23 jésuites dont Bellarmin, Toledo et Lessius soient bannis comme « contraires à la morale et nuisibles à la jeunesse »Arrêt du parlement contre le livre du JésuiteTorsellini, Orazio Historiae sacrae et prophanœ epitome, bannis comme « contraires à la morale et nuisibles à la jeunesse ». Mémoire sur un projet au sujet des Jésuites. Sans lieu, (1761). In-12 de 120 pp. Violent réquisitoire contre une éventuelle réorganisation de l'institut des jésuite de France. Louis XV, favorable aux jésuites, défendit par une déclaration du 2 août 1761, que pendant un an il ne fût rien statué, définitivement ni provisoirement, sur tout ce qui pouvait concerner l'institut, les constitutions et les établissements de la société ; des compromis successifs sont proposés aux jésuites, entre autre la nomination d'un vicaire qui résidât en France. Principes sur la validité des voeux solennels. Sans lieu, ni date (1761). In-12 de (2)-13 pp. Afin d'établir son incompatibilité non seulement avec l'Eglise gallicane mais également avec la monarchie française de droit divin. Observations sur les moyens d'abus proposés au Parlement de Paris, contre l'institut des Jésuites, et sur lesquels est intervenu l'Arrêt de cette Cour du 6 août 1761. Sans lieu ni date (1761). In-12 de (2)-68 pp. Ecrit anonyme en faveur de la Compagnie. [CHAUVELIN (Henri-Philippe)]. Réplique aux Apologies des Jésuites. S. l.,1762. [Première et deuxième partie]. In-12 de 56 pp. et de 55 pp. VOLTAIRE (François-Marie Arouet de). Petit avis à un jésuite. Sans lieu ni date (Genève, Cramer, 1762). In-12 de 4 p. Edition originale. Une note manuscrite à l'encre du temps en bas de la dernière page porte : de la part de M. de la Chalotais. Louis-René de Caradeuc de La Chalotais (1701-785), magistrat breton. Janséniste, et farouche opposant au Jésuites. Ecrit en réponse à l''Acceptation du défi hazardé par l'auteur des Répliques aux Apologies des jésuites, publiée à Avignon en 1762, dont l'auteur était le P. A.-C. Balbany d'après Sommervogel. Quant à l'auteur des Répliques aux Apologies des jésuites, publiées en 1761 et 1762, c'était l'abbé Henri-Philippe Chauvelin d'après Voltaire (La lettre au Cardinal de Bernis du 26 mai 1762, Besterman, n 9668), attribution adoptée par Barbier, tandis que Sommervogel affirme qu'elles sont de Ripert de Monclar. C'est sans doute de « cette plaisanterie légère » qu'il est question dans les Mémoires secrets du 16 juin 1762. Bengesco, II, 1673 ; L'Oeuvres imprimé de Voltaire à la BN, 3940. Avis des évêques de France sur l'utilité, la doctrine, la conduite et le régime des Jésuites de France. Sans lieu ni date (1761). In-12 de 39 feuillets paginés de 45 à 82. Longue note manuscrite d'une écriture du temps, au bas de la dernière page. FITZ-JAMES (François, duc de). Avis de Monseigneur l'Evêque de Soissons, Duc de Fitz-James, Pair de France, donné dans l'Assemblée des évêques du mois de Décembre 1761, & envoyé par ce Prélat au Roi. Au sujet des Jésuites, & pour répondre aux quatre questions sur lesquelles S. M. demandait l'avis de ces Prélats. A Paris, 1763. In-12 de 46 pp. Jugement de la Sénéchaussée de Lyon qui supprime une brochure ayant pour titre : Réponse aux objections publiées contre l'institut des Jésuites, &c. MDCCLXI, comme séditieuse & attentatoire à l'honneur & à l'autorité de la magistrature. Du 17 décembre 1761. Extrait des registre de la sénéchaussée de Lyon. Sans lieu ni date (1761). In-12 de 48 p. Tome IV. Paris 1762-1763. Arrestés de la Cour de parlement. Du vendredi 5 mars 1762. A Paris, De l'Imprimerie de Simon, 1762. In-12 de 7 pp. Sur les extraits des livres collationnés par les Commissaires de la cour qui devront être présentés au roi et envoyés aux évêques. [ROUSSEL DE LA TOUR ]. Maximes de la morale des jésuites, prouvées par les extraits de leurs livres déposés au Greffe du Parlement : ou Table analytique des assertions dangereuses & pernicieuses en tout genre des soi-disans jésuites, présentées au roi, & envoyées aux archevêques & évêques du Ressort du Parlement de Paris, en exécution de l'Arrêt du 5 mars 1762. Sans lieu ni date (1762). In-12 de 111 pp. « Ce qu'on donne ici n' est qu'un relevé des Extrait remis au roi par M. le Premier Président, & déposé au Greffe du Parlement » (Avis). Compilation composée avec l'aide des jansénistes Goujet, Minard. On y trouve rassemblé, tout ce qu'il y avait d'immoral, toutes les erreurs dont on les accusait : Probabilisme ; Péché philosophique ; Simonie et confidence ; Blasphème ; Sacrilège ; Magie ; Astrologie ; Irréligion ; idolâtrie chinoise ; Idolâtrie Malabare ; Impudicité ; Parjure, fausseté ; Prévarication des juges ; Vol, compensation occulte ; Homicide et Parricide ; Suicide ; Lese-Majesté et régicide. Extrait des registres du parlement du 23 avril 1762. Paris, chez P. G. Simon, 1762. In-12 de 33 p. concernant les créanciers, les biens, les écoles, etc…e la Compagnie de Jésus. In fine : Extrait des registres du Parlement qui condamne un imprimé qui à pour titre: Remarques sur un écrit intitulé Compte rendu des constitutions des Jésuites. Extrait des registres du parlement du 30 avril 1762. Paris, chez P. G. Simon, 1762. In-12 de 24 p. Administration des biens des collèges des Jésuites par un économe-séquestre, nomination du sieur Bronod le jeune aux fonctions d'économe séquestre des biens des Jésuites situés dans la vicomté de Paris. Arrest du conseil provincial et supérieur d'Artois. Du 20 mai 1762. A Arras, de l'Imprimerie de Michel Nicolas, 1962. In-12 de 83 pp. Le Conseil d’Artois s'opposa un certain temps aux différent arrêt du Parlement de Paris, prise sans consultation, certes pour affirmer ses privilèges institutionnels, mais aussi par attachement. Certains parmi ses membres étaient d’anciens élèves des collèges de jésuite. Arrest de la Cour de Parlement, du 6 août 1762, qui juge l'appel comme d'abus interjeté par M. le procureur général, des Bulles, Brefs, Constitutions & autres règlemens de la Société se disant de Jésus ; fait défenses aux soi-disants jésuites & à tous autres, de porter l'habit de la Société, de vivre sous l'obéissance au Général & aux Constitutions de ladite Société, & d'entretenir aucune correspondance directe ou indirecte avec le Général & les supérieurs de cette Société, ou autres par eux préposés ; enjoint aux soi-disans Jésuites de vuider les maisons de ladite société ; leur fait défenses de vivre en commun, réservant d'accorder à chacun d'eux, sur leur requête, les pensions alimentaires nécessaires, &c. Du six août 1762 à la suite : Extrait des registres du Parlement du 6 août 1762, du 11 août 1762, du 13 août 1762, 18 août 1762. Sans lieu ni date (1762). In-12 de 168 pp. Arrêt de la condamnation des Jésuites. FITZ-JAMES (François, duc de). Ordonnance et Instruction pastorale de Monseigneur l'évêque de Soissons, au sujet des Assertions extraites par le Parlement, des livres, thèses, cahiers composés, publiés et dictés par les Jésuites. A Soissons, Chez Pierre Courtois, 1762. In-12 de 42-(2) pp. Quarante-cinq évêques déclaraient qu'on ne pouvait rien reprocher aux pères jésuites, ni sur la conduite, ni sur les doctrines. Le seul évêque de Soissons, Fitz-James (1709-1764) protecteur de la Congrégation de l'Oratoire, ordre rival des jésuites., déclara la Société inutile et dangereuse. Longue note manuscrite du temps en bas de la dernière page et sur sur le dernier feuillet blanc. Arrest de la Cour du parlement séant à Rouen, qui ordonne la suppression d'un Decret de l'Inquisition de Rome du 13 Avril 1763, portant condamnation d'une Ordonnance & Instruction Pastorale de M. l' Evêque de Soissons. Extrait Des Registres Du Parlement. Du Lundi 18 Juillet 1763. Sans lieu ni date (1763). In-12 de 11 pp. GRASSE (Jacques de). Ordonnance et instruction pastorale de Monseigneur l'évêque d'Angers portant condamnation de la doctrine contenue dans les Extraits des Assertions. A Angers, De l'imprimerie de Pierre-Louis Dubé, 1763. In-12 de (2)-19 pp. Observations sur un ouvrage intitulé : Lettre pastorale de M. l'évêque de Lavaur au sujet de l'envoi qui lui a été fait par M. le procureur Général de la part du Parlement de Toulouse, en vertu de son arrêt du 19 Juin 1762, d'un Volume in-4° contenant 542 pages, ayant pour titre: Extrait des Assertions pernicieuses & dangereuses en tout genre, &c. &c. Sans lieu, 1763. In-12 de 34 pp. Question adressée aux théologiens & aux jurisconsultes de France & des pays voisins. Si les Jésuites sont, ou non, ceux dont parle le premier chapitre de l'Epître de S. Paul à Timothée. Sans lieu ni date (1763). In-12 de 11 pp. Or sachez que dans les derniers jours, il viendra des tems fâcheux : car il y aura des hommes amoureux d'eux-mêmes, avares, glorieux, superbes, médisants, désobéissants à leurs pères & à leurs parens, ingrats, impies, dénaturés, ennemi de la paix, calomniateurs , intempérans, inhumains, sans douceur, traîtres, insolens, enflés d'orgueil, & plus amateurs de la volupté que de Dieu. Remerciement de la France au Parlement. Sans lieu ni date (1763). In-12 de 12 pp. Dois je en croire mes yeux est ce un songe (…) … jésuites proscrits ! quel bonheur pour la France ! Juge, par les bienfait, de la reconnaissance Permet pour le payer que je t'offre en ce jour Un gage solennel du plus parfait amour… To…V. 1763-1764 BEAUMONT (Christophe de) (1703-1781). Instruction pastorale de Monseigneur l'Archevêque de Paris, sur les atteintes données à l'autorité de l'église par les jugemens des tribunaux séculiers, dans l'affaire des jésuites. A Paris, 1763. In-12 de Christophe de Beaumont (1703-1781), archevêque de Paris (25 août 1746) souvent en conflit avec le Parlement de Paris, fut exilé hors de Paris en 1763. [LAMBERT DE SAINT OMER (Jean-René)]. Discours d'un de Messieurs des Enquêtes, au Parlement, toutes les chambres assemblées, les princes du sang et pairs de France y séans, sur l'Instruction pastorale de M. l'archevêque de Paris, et sur l'imprimé intitulé : Nouvelles observations &c. Du lundi 16 janvier 1764.Sans lieu ni date (1764). In-12 de 82 pp. Arrest de la Cour de Parlement, qui condamne deux imprimés ayans pour titres : le premier, Nouvelles Observations &c., le second, Instruction Pastorale de M. l'Archevêque des Paris, sur les atteintes données à l'autorité de l'église par les jugemens des Tribunaux Séculiers dans l'affaire des Jésuites, à Paris 1763, contenant trois cent vingt pages, à être lacérés & brûlés par l'exécuteur de la Haute-Justice. Extrait des registres du Parlement. Du vingt Janvier 1764. A Paris, chez Pierre P. G. Simon, 1764. In-12 de 39 pp. Arrest de la Cour de Parlement, qui condamne quatre Imprimés, intitulés, Le premier : Lettre d'un Docteur de Sorbonne, &c. Le second : Il est tems de parler, &c. Le troisieme : Tout se dira, &c. Le quatrieme & dernier : Examen du Mandement portant condamnation de trois Parties de l'Histoire du Peuple de Dieu, &c. à être lacérés & brulés par l'Exécuteur de la Haute-Justice ; Ordonne une information sur la distribution de l'Ecrit intitulé : Instruction Pastorale, &c. faite depuis l'Arrêt du 21 Janvier 1764 ; & ordonne, dans huitaine, la prestation d'un serment à tous les Membres de la ci-devant Société se disant de Jesus, étant actuellement dans le Ressort de la Cour. Du 22 Février 1764. A Paris, chez P. G. Simon, 1764. In-12 de 34-(1) pp. Signé : Dufranc et Ysabeau. Arrest de la Cour de Parlement, extrait des registres du Parlement. Du 9 Mars 1764. A Paris, chez P. G. Simon, 1764. In-12 de 10 pp. Signé : Dufranc. Arrêt qui signifia définitivement l'expulsion des jésuites de France. « que ceux des Prêtres, Ecolier, & autres de la dite ci-devant Société, qui se trouvoient dans les Maisons & Etablissemens d'icelle Société au 6 Août 1761, ne pourroient remplir des Grades dans aucunes des Univerités de son Ressort, posséder des Canonicats ni des Bénéfices à charges d'ame, Vicariats, Emplois, ou fonctions ayant même Charges, Chaires ou Enseignemens publics, Offices de Judicatures ou Municipaux, ni généralement remplir aucunes Fonctions publiques, qu'ils n'ayent préalablement prêté le Serment porté par ledit Arrêt ». Brefs de notre S. Père le Pape Clément XIII, au Roi de Pologne, et à Mr. l'Archevêque de Paris. Donné à Rome, à Sainte Marie-Majeure, sous l'anneau du Pêcheur, le 24 Août 1763 la sixième année de notre Pontificat et donné à Rome, le 15 février 1764 & la sixième année de notre Pontificat. Rome, 1764. Le texte latin ce trouve en regard du texte français. Suivi de : Reflexions sur les deux nouveaux Bref donnés par la cour de Rome, sous le nom de Notre Très-Saint Père le Pape Clément XIII. Sans lieu ni date. In-12 de 64 pp.‎

Référence : B000930

‎[RECUEIL Affaires du temps]. La Borde, Vivien de (1680-1748) : Principes sur l'essence, la distinction et les limites des deux puissances spirituelle et temporelle, ouvrage posthume du P. de La Borde,... (1753). [suivi de...] (L -B La Taste; Louis-Adrien Le Paige) Le véritable portrait des cardinaux Richelieu et Mazarin, relatif aux affaires presentes. (1755). [suivi de...] Lettre de Monsieur de *** à Monsieur de *** sur les entreprises du Grand-Conseil (1762). [suivi de ...] Seconde lettre de Monsieur de *** à Monsieur de *** sur les entreprises du Grand-Conseil (1756). [suivi de ...] Lettre à M. Angran d'Alleray, procureur général du grand conseil du roi. (14 mars 1756.). [suivi de ...] (Le Paige, Louis-Adrien)Lettre sur les lits de justice (18 août 1756). [suivi de ...] Lettre d'un patriote où l'on rapporte les faits qui prouvent que l'auteur de l'attentat commis sur la vie du roi a des complices, et la manière dont on instruit son procès. (11 mars 1757). [suivi de ...] (P.-J. Grosley) : Déclaration de guerre contre les auteurs du parricide tenté sur la personne du roi. (1757 in fine) [suivi de ...] Constantin, Joseph (1710?-17..) La voix du prêtre, (Utrecht, 1750).‎

‎ S. l. n. n., 1753, viii, 98 p. ; s. l. n. n., 1755, 96 p. ; sans titre, (1762 d'après le texte), 58 p. ; sans titre, (1756 d'après le texte), 48 p. ; s. l. n. d. (1756 in fine), 46 p.; (S. l. n. d.), 61 p. (Sur l'attentat de Damien) ; (S. l . n. d.), 88 p. ; Utrecht, Chrysostome Misan-Mitre, à la vérité, 48 p., par Joseph constantin d'après Barbier. Volume in-12, pleine basane marbrée, dos lisse orné, pièce de titre sur maroquin marquée "Ouvrage sur les affaires du temps tome VI". Etat : bien, reliure solide et sans défauts majeurs, (pièce de tomaison légèrement décollée et déchirée), intérieur assez frais. Un sommaire mss. a été ajouté sur la première blanche, un ex libris a été recouvert de papier blanc sur le premier contre-plat. ‎

Référence : B001894

‎[RECUEIL DE PIECES ANTI-JESUITES] Le Jésuite mal défendu, à M. l'abbé Platel. [SUIVI DE...] Analyse des réponses a toutes les apologies des Jésuites, et des principaux griefs contre la Société. [SUIVI DE...] Constitution de Notre très-Saint Père Clement, par la Providence divine Pape XIII. du nom. [SUIVI DE...] Memoire justificatif [par P. H. Simon] des sentimens de S. Thomas sur l'indépendance absolue des souverains sur l'indissolubilité du serment de leurs sujets et sur le régicide. [SUIVI DE...] La Religion à l'Assemblée du clergé de France; poème. [SUIVI DE...] Chansons sur la dissolution des Jésuites... L'évangile des jésuites [SUIVI DE...] Prose en l'honneur du B. Malagrida. : Sur l'air du Dies irae, dies illa, qu'on chante à l'église. [Prose sur l'expulsion hors du royaume de France, de la dangereuse société soi-disant de la Compagnie de Jesus.]. [SUIVI DE...] Arrest de la cour du Parnasse pour les Jesuites : poëme avec notes et figures (de Cauvin).‎

‎ (S. l. n. d.,) in-12, (1) faux-titre, 55 p. Le titre de départ, page 1, porte en plus : "ou Dispute entre M. Brokter, docteur en théologie, et M. l'abbé Tusselein, prieur de R***, au sujet de la Réponse des RR. Pères Jésuites à l'ouvrage intitulé : "Idée générale des vices principaux de l'institut des Jésuites"". [&] En France [entre 1762 et 1764], [4]-60 p., in-12. [&] Rome : imp. de la Sacrée Congregation de la Propagande, 1762, in-12, 30 p. [&] Paris : chez les libaires , 1762, 1 ff., 75 p.. [&] En France : chez les librairies, 1762, 12 p. [&] S. l. n. d. (c. 1767), 16 p.. [&] S. l. n. d. (c. 1762), 15 p.. [&] A Delphes [i.e. Paris] : Chez Pagliarini, libraire, MD. CC. LXII. [1762], "Avec permission et privilége d'Apollon", 6, 55 p., gravure au titre, 1 planche gravée (p. 40). - Pleine basane, dos à nerfs fleuronné, pièce de titre (reliure de l'époque). - Condition : très modeste reliure (dos fortement accidenté, second plat presque volant, frotté et bords fortement émoussés avec manque), l'intérieur est passable (mouillures, claires sur certaines pièces, peu de rousseurs). ‎

‎Certaines pièces assez rares en institutions et dans le commerce, ce volume anti-jésuites mériterait une restauration. ‎

Référence : B002213

‎[RECUEIL JESUITES] ‎

‎ [Anonyme]. Médailles sur la Régence avec les tableaux symboliques du sieur Paul Poisson de Bourvalais,... et le songe funeste de sa femme. A Sipar (Paris) : chez Pierre Le Musca (Le Camus), rue des Cent Portes, à la maison percée, 1716, in-12, 32 p.. [SUIVI DE...] Daniel, Gabriel (1649-1728). Histoire apologétique de la conduite des Jésuites en Chine adressée à MM. des Missions étrangères. (S. l.,), 1700, in-12, 3 f.-83 p., marges coupées court avec manques de caractères en tête. [SUIVI DE...] (Compagnie de Jésus). Mémoire concernant la Déclaration, du seizième juillet 1715, rendue en faveur des Jésuites congédiés. (S. l.,), 1717, 35 p. le titre coupé court en tête. [SUIVI DE...] Gastaud, François (1660?-1732). Défense du discours de monsieur de Gaufridy, avocat general du parlement d'Aix, du 22. may dernier. Des arrests des parlemens de Paris, d'Aix, de Dijon, de Doüay, et de la conduite de la Sorbonne. Ou Réfutation de la lettre du prétendu abbé provençal. Adressée aux RR. PP jesuites. [S.l.], 1716, in-12, 117 p.. [SUIVI DE...] Benson, William (1682-1754). Lettre au chevalier Jacob Banks contre le pouvoir absolu et l'obéissance passive.Traduite de l'anglois. A Cologne, chez Pierre Marteau, MDCCXI (1711), [1-1 bl.]-69 p. ; in-8 , marge du titre coupée court avec manque partiel de caractères. Fausse adresse : imprimé en Hollande, d'après Weller, et sans doute à Rotterdam, par Fritsch et Böhm, d'après de nombreux catalogues de bibliothèques. - Marque à la Sphère au titre. - Titre imprimé en rouge et noir. [SUIVI DE...] Idée du gouvernement et des tribunaux de la ville de Rome, pour les affaires ecclesiastiques, & politiques. [S. l.,] 1720, 52 p., in-12. [SUIVI DE...] Porée, Charles (1675-1741). Lettre du R. P. Porée à M. Grenan au sujet de l'oraison funèbre du Roy qu'il a prononcée en Sorbonne, le 11 décembre 1715. 35 p., in-8. [SUIVI DE...] Guérin, François (1681-1751). Lettre de Monsieur *** à un de ses amis au sujet de l'oraison funèbre de Louis XIV, prononcée par le R. P. Porée, jésuite. [S. l.], 1716, in-12, 20 p., par François Guérin, d'après Barbier. [SUIVI DE...] Le Masson, Abbé. Lettre à Mr. Grenan, régent de seconde au collège d'Harcourt, auteur de l'oraison funèbre prononcée en Sorbonne le 11 décembre 1715. (S. l.), 1716. In-12, 48 p.. - Pleine basane, dos à nerfs, titre "Recueil de pièces" en lettres dorées, tranches mouchetées (reliure du temps). Conservation : coins émoussés dont un cassé, premier mors fendu sur toute la longueur, intérieur assez frais dans l'ensemble selon les pièces, certaines avec des marges très courtes coupées par le relieur de l'époque, avec manque de caractères sur une pièce. ‎

‎Pièces assez rares pour certaines. ‎

Référence : 26992

‎Ad majorem dei gloriam. Catalogus Provinciae Belgicae et Missionis Missourianae Societatis Jesu, ineunte Anno MDCCCXL.‎

‎ Gandavi, Typis Josephi Poelman 1839, 215x140mm, 51pages, Couverture entièrement muette, un peu défraîchie. Très peu de rousseurs. ‎

Ad majorem dei gloriam. Catalogus Provinciae Belgicae et Missionis Missourianae Societatis Jesu, ineunte Anno MDCCCXL..

Référence : 26993

‎Ad majorem dei gloriam. Catalogus Provinciae Belgicae et Missionis Missourianae Societatis Jesu, ineunte Anno MDCCCXLI.‎

‎ Gandavi, J. Poelman, typographus Episc. Gand 1840, 215x140mm, 66pages, Couverture entièrement muette excepté la mention manuscrite du possesseur “P. Rectori Conv. Friburg”. ‎

Ad majorem dei gloriam. Catalogus Provinciae Belgicae et Missionis Missourianae Societatis Jesu, ineunte Anno MDCCCXLI..

Référence : 26991

‎Ad majorem dei gloriam. Catalogus Sociorum et Officiorum Provinciae Franciae Societatis Jesu, ineunte Anno MDCCCXLVII.‎

‎ Parisiis, 1847, 205x140mm, 72pages, Couverture entièrement muette excepté la mention manuscrite du possesseur “Pensionnat de Fribourg”. Très peu de rousseurs. ‎

Ad majorem dei gloriam. Catalogus Sociorum et Officiorum Provinciae Franciae Societatis Jesu, ineunte Anno MDCCCXLVII..

Référence : 42990

‎Apologie de la Doctrine Morale des Jésuites‎

‎Avignon.1828.In-12 br.70 p.+ catalogue.‎

‎Etat moyen.Taches sur la couverture et en marge supérieure des 16 dernières pages.‎

Référence : 46480

‎Apologie de l’nstitut des Jésuites. Nouvelle édition.‎

‎ Avignon, Seguin Aîné 1822, 180x115mm, XII - 368pages, broché. Non rogné, non coup. Couverture muette. ‎

Apologie de l’nstitut des Jésuites. Nouvelle édition..

Référence : 20774

‎Bulletin de la société des antiquaires de L'ouest.de 1947. 4 Trimestres En 2 Fascicules ‎

‎ société des antiquaires de L'ouest 2 Fascicules In-8 Broché, Poitiers 1947 102 pp 2 fascicules pour 4 trimestres ‎

‎Correct ‎

Référence : 37183

‎CATALOGUS generalis Provinciae Germaniae superioris et Bavariae Societatis Iesu. 1556 - 1773.‎

‎ München, 1968, 215x140mm, 502Seiten, Perkalineinband. Titel in die Rücken. Sehr schönes Exemplar.‎

CATALOGUS generalis Provinciae Germaniae superioris et Bavariae Societatis Iesu. 1556 - 1773..

Référence : 27008

‎Catalogus provinciae neopolitanae Societatis Iesu, Ineunte Anno MDCCCXXXIX.‎

‎ Neapoli, Typis Iosephi Severino Boezio 1839, 210x130mm, 34pages, Sans couverture. Bord supérieur abîmé. Quelques rousseurs. ‎

Catalogus provinciae neopolitanae Societatis Iesu, Ineunte Anno MDCCCXXXIX..

Référence : 30848

‎CATALOGUS Provinciae Romanae Societatis Iesu Ineunte Anno MDCCCXLVI.Appendix. Status Societatis Iesu in Missionibus Exteris.‎

‎ Romae, Typis Joannis Baptistae Marini et Socii 1845, 210x135mm, 87pages, couverture entièrement muette. Bon état dans l’ensemble. ‎

‎ appendice : (IX) pages, ‎

CATALOGUS Provinciae Romanae Societatis Iesu Ineunte Anno MDCCCXLVI.Appendix. Status Societatis Iesu in Missionibus Exteris..

Référence : 28955

‎Catalogus Sociorum et Officiorum Provinciae Italiae Societatis Jesu Anno MDCCCXXIX Ineunte.‎

‎ Romae, Crispinus Puccinelli 1829, 170x110mm, 73pages, cartonnage papier marbré de l’époque. ‎

Catalogus Sociorum et Officiorum Provinciae Italiae Societatis Jesu Anno MDCCCXXIX Ineunte..

Référence : 54284

‎Chants à Marie. Cantiques pour le Mois de Mai. Les Fêtes de la Sainte-Vierge et sur divers sujets. Paroles de divers auteurs de la Compagnie de Jésus. Musique du R.P. L. Lambillotte.3 Parties reliées en 1 volume.‎

‎ Paris, Poussielgue 1875-1881, 235x155mm, 95 + 120 + 167pages, demi-basane bleue à coins, plats percaline avec ornementations gauffrées bleu clair. ‎

‎ 1 frontispice gravé, ‎

Chants à Marie. Cantiques pour le Mois de Mai. Les Fêtes de la Sainte-Vierge et sur divers sujets. Paroles de divers auteurs de la Compagnie de Jésus. ...

Référence : 88854aaf

‎Collège St. Michel. Ensemble de 4 brochures.‎

‎ in-8vo, brochures originales.‎

‎Les Jésuites vengés par leur élèves, ou réponse au mot des étudians de la section fribourgeoise de la société de Zoffinguen, 1831, 39 p. / Les revenus du Collège St. Michel de Fribourg, ou les Jésuites accusés d’opulence et convaincus de pauvreté, en réponse au dernier article de M. R..., 1834, 20 p. / La vérité vengée par la reconnaissance ou lettres de quelques étudians en réponse aux articles de M. R..., Nro. 2, 1834, 34 p. / La vérité vengée par la reconnaissance ou lettres de quelques étudians en réponse aux articles de M. R..., Nro. 3, 1834, 36 p. ‎

Nombre de résultats : 1 465 (59 Page(s))
[1] 2 3 4 5 6 7 ... 14 21 28 35 42 49 56 ... 59 Page suivante Dernière page