Parent topics

Number of results : 12

Reference : 8649

‎[VOLTAIRE François-Marie Arouet de]:‎

‎La pucelle d'Orléans, poëme en vingt-un chants, avec des notes, auquel on a joint plusieurs Pièces qui y ont rapport.‎

‎A Londres, sans nom, 1780. 2 vol. in-16 de [10]-218-[4] et [8]-180-[4] pages, plein veau marbré, dos lisses ornés de roulettes, filets et fleurons dorés, étiquettes de titre et tomaison vertes, triple filet doré ornant les plats, tranches dorées, gardes marbrées. Mors un peu frottés, petit accident à peine visible en tête. ‎

‎Illustré d'un frontispice et de 21 vignettes par Duplessi-Bertaux mais non signées, placées au début de chaque chant. 1 bandeau et de ravissants culs-de-lampe gravés sur bois. [Cohen 1032]. ‎

La pucelle d'Orléans, poëme en vingt-un chants, avec des notes, auquel on a joint plusieurs Pièces qui y ont rapport.. [VOLTAIRE François-Marie Arouet ... La pucelle d'Orléans, poëme en vingt-un chants, avec des notes, auquel on a joint plusieurs Pièces qui y ont rapport.. [VOLTAIRE François-Marie Arouet ... La pucelle d'Orléans, poëme en vingt-un chants, avec des notes, auquel on a joint plusieurs Pièces qui y ont rapport.. [VOLTAIRE François-Marie Arouet ...

Reference : 26306

‎ DUPLESSI-BERTAUX & AUDOIN (sculpsit) ‎

‎"DESCRIPTION DE L'EGYPTE. Costumes et portraits. Costumes militaires, Janissaire, Beys, Mamelouks, Arabes, A'lmés, Cheykhs, Femmes dans le harem, Mariée, Écrivain copte, Divers costumes. (ETAT MODERNE, volume II, planche K)"‎

‎" - Imprimerie Impériale, Paris 1809-1829, 71x53,5cm, une feuille. - Gravure originale à l'eau-forte in plano, non rognée, extraite de l'édition dite « Impériale » de la Description de l'Égypte ou Recueil des observations et recherches faites en Égypte pendant l'expédition française, publié par les ordres de Sa Majesté l'Empereur Napoléon le Grand. Réalisée entre février 1802 et 1829 sur ordre de Napoléon Bonaparte et publiée à partir de 1809 [en réalité 1810], elle fut tirée à 1000 exemplaires sur Vergé filigrané « Égypte ancienne et moderne » et offerte aux institutions. Légères et marginales rousseurs sans atteinte à la gravure, sinon très bel état de fraîcheur et de conservation. Volume ETAT MODERNE, II : Le génie des savants de l'Institut se révèle particulièrement à travers les planches de la section dite Egypte Moderne. Architecture, industrie, structures sociales, état sanitaire, régime des eaux, musique, artisanat, sont exposés avec une précision et une qualité graphique exceptionnelle. L'esprit de L'Encyclopédie de Diderot et d'Alembert reste sous-jacent dans la démarche des dessinateurs de la Description de L'Egypte, qui accompagnent les volumes de textes de nombreuses planches détaillées, s'employant à dresser un portrait des populations empreint de beauté et de respect. Riches pachas ou simples artisans potiers sont représentés avec sensibilité, vaquant à leurs occupations au milieu de compositions esthétiques, sans pour autant tomber dans l'idéalisme ou la caricature. LA DESCRIPTION DE L'EGYPTE, édition IMPERIALE (1809-1829) : La Description de l'Egypte est un des chefs d'uvre de l'édition française et le point de départ d'une nouvelle science : l'égyptologie. Titanesque exposé de l'Egypte au temps des conquêtes de Bonaparte entre 1798 et 1799, elle est répartie en 23 volumes dont 13 volumes de gravures rassemblant près de 1000 planches en noir et 72 en couleur. Les 6 volumes de planches intitulées Antiquités sont consacrés aux splendeurs de l'Egypte pharaonique. L'Histoire naturelle est répartie en 3 volumes de gravures. Un volume est consacré aux Cartes géographiques et topographiques tandis que les 3 volumes : Etat Moderne dressent un portrait saisissant de l'Egypte copte et islamique telle qu'elle était vue par les armées d'Orient de Bonaparte. La « campagne d'Egypte », désastre militaire, dévoile à travers les gravures de la Description de l'Egypte la réussite scientifique qu'elle est devenue, grâce aux quelques 167 savants membres de la Commission des sciences et des arts de l'Institut d'Egypte qui suivaient l'armée de Napoléon. L'Institut a réuni en Egypte le mathématicien Monge, le chimiste Berthollet, le naturaliste Geoffroy Saint-Hilaire, ainsi que de nombreux artistes, ingénieurs, architectes, médecins... Ils eurent la charge de redécouvrir l'Egypte moderne et antique, d'en montrer les richesses naturelles, et le savoir-faire de ses habitants. L'édition originale, dite « Impériale », de la Description de l'Egypte fut réalisée sur quatre formats de grande taille, deux d'entre eux spécialement créés pour elle et baptisés formats « Moyen-Egypte » et « Grand-Egypte ». On construisit une presse spécifique pour son impression, qui s'étala sur vingt ans, entre 1809 et 1829. L'édition Impériale s'avéra si populaire qu'une deuxième édition en 37 volumes entièrement en noir et sans le filigrane « Egypte ancienne et moderne », dite édition « Panckoucke », fut publiée à partir de 1821 par l'imprimerie C.-L.-F. Panckoucke (Paris). La réalisation de ce monument d'érudition doit beaucoup au baron Dominique Vivant Denon, illustrateur, diplomate, collectionneur et par la suite directeur du musée Napoléon du Louvre qui accompagna Napoléon en Egypte avec de nombreux autres savants mais décida seul de s'aventurer dans le Sud du pays, alors que les autres scientifiques conviés restaient confinés dans la région du Caire. Les fabuleux croquis rapportés par Denon lors de sa romanesque chevauchée donnèrent l'idée à Bonaparte d'y envoyer les autres membres de l'Institut et ainsi dresser un portrait fidèle et complet du territoire. A la suite de Denon, ce sont donc les plus grands scientifiques et artistes français qui s'aventurèrent le long du Nil jusqu'en Nubie. Parmi eux, le peintre au muséum d'histoire naturelle H.J. Redouté (frère de Pierre-Joseph Redouté, auteur des Roses), le minéralogiste Dolomieu, le dessinateur Joly, et les ingénieurs Fourier et Costaz, chargés de l'étude scientifique des vestiges antiques de Haute-Egypte. Sans doute pour la première fois réunie dans une telle expédition, l'élite scientifique et artistique française, composée de plus de 160 « savants » dont près de 50 artistes, étudie méthodiquement l'Egypte pendant trois ans. Ils réalisent alors, sous l'égide et à la gloire de Napoléon, la plus vaste analyse historique, géographique, scientifique, économique et ethnologique jamais réalisée sur un pays. Mais ce sont peut-être les gravures qui constituèrent le défi technique majeur de cette Description de l'Egypte, comme en témoigne Yves Laissus, commissaire de l'exposition organisée en 2009 par la RMN et le Musée de l'Armée aux Invalides : « L'illustration, 836 planches dont une soixantaine en couleurs, gravées à l'eau forte et au burin dans des formats jusqu'alors inusités (le plus grand couvre près d'un mètre carré), a nécessité la construction de nouvelles formes et cuves pour la fabrication du papier, justifié l'invention, par Nicolas Conté, d'une machine destinée à alléger la besogne des graveurs, et exigé la réalisation de nouvelles presses capables d'imprimer ces images immenses. Certaines d'entre elles ont demandé deux années de travail. Près de 200 graveurs ont reproduit sur le cuivre les uvres de 62 dessinateurs dont 46 ont participé à l'expédition. » Rare et superbe gravure originale d'une exceptionnelle facture et qualité graphique, témoignage d'une des plus ambitieuses aventures éditoriales françaises. - Photos sur www.Edition-originale.com - [AUTOMATIC ENGLISH TRANSLATION FOLLOWS] Original, unshaved, full-page etching from the ""Imperial edition"" of the Description de l'Égypte, or 'Recueil des observations et recherches faites en Égypte pendant l'expédition française, publié par les ordres de Sa Majesté l'Empereur Napoléon le Grand [A Collection of the observations and research carried out in Egypt during the French expedition, published on the orders of his Majesty the Emperor Napoleon the Great]'. Produced between February 1802 and 1830 on the orders of Naopleon Bonaparte and published between 1809 and 1828, 1,000 copies were printed and distributed to institutions, on vergé paper with an 'Égypte ancienne et moderne' watermark, visible when held up to the light. Light marginal spotting not touching image, otherwise in very fresh, fine condition. An engraving from the Description de l'Egypte, one of the masterpieces of French printing and the birth of a new field: Egyptology. A gigantic survey of Egypt at the time of Bonaparte's conquests in 1798 and 1799, the work is divided into 13 volumes of engravings making up 892 plates, of which 72 colored, as well as presenting the splendors of the Egypt of the Pharaohs in 9 volumes. The other volumes discuss natural history and present a fascinating portrait of Coptic and Islamic Egypt as it was seen by Bonaparte's Eastern Armies. The 'Egyptian campaign', militarily a disaster, demonstrates, through the engravings of the Description d'Egypte, the scientific success it nonetheless became thanks to the 167 expert members of the Commission of the Sciences and Arts of the Institut d'Egypte [Egyptian Institute] who followed Napoleon's army. The Institut gathered together in Egypt the mathematician Monge, the chemist Berthollet, the naturalist Geoffroy Saint-Hilaire as well as numerous artists, engineers, architects and doctors. They were tasked with re-discovering modern and ancient Egypt and displaying its natural treasures as well as the know-how of its inhabitants. This edition, the so-called ""Imperial"" edition of the plates for the Description de l'Egypte was printed in four large formats, two of which were specially created for it and christened ""Moyen-Egypte"" and ""Grand-Egypte"". A special press was built to print it, the process extending over 20 years, from 1809 to 1829. The ""Imperial"" edition proved so popular that a second edition, this time in black and white and without the ""Egypte ancienne et moderne"" watermark - known as the ""Royal Edition"" - was published during the Restoration by the printing house of C.-L.-F. Panckoucke (Paris). The engravings of the Description d'Egypte owe a great deal to Baron Dominique-Vivant Denon, illustrator, diplomat, collector and later Director of the Musée Napoléon (the Louvre). His exploration of the South of Egypt gave Bonaparte the idea of sending the experts of the Institut there, thus creating a faithful and complete portrait of the area. This was the research gathered together from 1802 in the mammoth Description de L'Egypte. Denon embarked on this story of archeological exploration at the age of 51, reaching first Alexandria and then Cairo before exploring Upper Egypt. Along with the members of the Institut d'Egypte, the Natural History Museum's painter H.J. Redouté (brother of Pierre-Joseph Redouté, author of Roses), the mineralogist Dolomiue, and the draughtsman Joly, Denon then explored the Nile Delta and Lower Egypt. When, however, he joined the 21st Light Infantry Regiment as it marched across Upper Egypt in pursuit of the retreating Mameluks in November 1798, he found himself the only civilian. In the very midst of the battle itself, he reeled off sketches of the works of art that peppered his path right up to the threshold of the Sudan. He said that he had crossed ""a country that is, apart from its name, entirely unknown to Europeans, and therefore everything was worth describing"" (Voyages dans la Basse et la Haute Egypte pendant les campagnes de Bonaparte en 1798 et 1799, 1817). On his return to Cairo, the great general, spellbound by Denon's accounts and drawings ordered two commissions to be set up, led by the engineers Fourier and Costaz. They were tasked with the scientific study of the ancient remains in Upper Egypt; research that proved a significant contribution to the monumental Description d'Egypte, from which this plate is taken. ANCIENT EGYPTThese engravings therefore represent a unique body of material that contributed to Jean-François Champollion's deciphering of hieroglyphics, and which mark the beginning of the line of Mariette, Maspero and Carter, who would reshape the face of Ancient Egypt. They also started a craze that gave birth to the phenomenon of Egyptomania and the Orientalism of Delacroix, Fromentin, Marilhat, Decamps and Théophile Gautier. Financiers, politicians, merchants and all kinds of treasure-hunters made their way to the banks of the Nile in search of riches, following this rediscovery of Egypt. The originators of Egyptology, these plates were to have a hugely influential afterlife. NATURAL HISTORYThese engravings show the scientific genius of the French experts then working on the ground in Egypt, laying the foundations for its becoming a French colony. This colonizing project, which had been mooted since the reign of Louis XIV, was now accompanied - with Bonaparte's arrival - by an in-depth study of the country's fauna and flora thanks to the work of the most eminent naturalists, mineralogists, and entomologists of the day. The Description de l'Egypte shows all of this immense scientific undertaking through its engravings, which were done after drawings by members of the Academy of Science, including Etienne Geoffroy Saint-Hillaire, Alire Raffenau-Delile and Henri-Joseph Redouté. In the words of Geoffroy Saint-Hilaire, ""We have gathered the material for the greatest work that a nation could hope to undertake. In mourning the fate of so many brave soldiers who - after so many glorious exploits - fell in Egypt, we shall be able to console ourselves that such precious works came into being."" MODERN EGYPTThe genius of the experts of the Institut d'Egypte is revealed in the plates of the section known as ""Modern Egypte"". Architecture, industry, social organization, conditions of health, irrigation, music, and crafts, are all presented with exceptional precision and powers of description. The spirit of Diderot and d'Alembert's Encyclopédie runs through the work of the draughtsmen of the Description de L'Egypte, who accompanied the text volumes with numerous detailed plates, undertaking to produce a portrait of the local population that was imbued with both beauty and respect. Wealthy Pashas and simple artisan potters are sensitively represented here, going about their business in beautifully composed images that nonetheless do not fall into the traps of idealism or caricature. ISLAMIC ARCHITECTURE (the ""Cairo"" plates) The set of engravings to which this plate belongs constitutes one of the first complete studies of the monuments of Islamic Egypt in Cairo, bringing together maps, sections and elevations of mosques, mausoleums and fortifications, from the Tulunid era in the 9th century up to the Mameluk constructions contemporaneous with the arrival of the Bonapartist troops. At the same time, the architects and engineers of the Institut d'Egypte also made a big series of plates dedicated to civilian housing and edifices in Cairo, including both grander and more modest constructions, providing a precious picture of life in Cairo at the end of the 19th century. BAB AL FOUTOUH Bab el-Foutouh, "" The Conquest Gate"" marks the northern limit of Fatimid old Cairo. Rebuilt in 1087, it is highly defensive in nature owing to the turbulent climate in 11th Century Cairo, which saw a number of popular uprisings. An imposing gate, it has two semicircular towers with low-slung arches made of heavy blocks of stone anchored within the ramparts. The sizeable passage through the gate (4.85m wide by 6.79m high) has a shallow dome. BAB EL NASR Bab el-Nasr, ""The Victory Gate"" is on the northern wall of the Fatimid fortress in Cairo. Its two enormous rectangular towers were rebuilt in 1087 after a long period of popular uprisings. On this highly attractive frontal image signed Protain, one can admire the sculpted shields in the corners of the gate and on the towers, symbolizing victory and protection against invaders. After taking Cairo, Napoleon named all the towers along the wall of the fortress after the officers assigned to guard them. Their names are still engraved on the upper parts of the walls of the gate. SULTAN HASSAN MOSQUEThe massive architectural complex constructed by Sultan Hassan at the foot of the citadel in Cairo was built in the ostentatious style so characteristic of Mameluk architecture. Completed in 1356, the Sultan Hassan Mosque has a monumental gate and a 57m high minaret. This group of buildings, comprising a mausoleum that was never put to use, was strategically built on the site of a square that saw the start of a number of popular uprisings. The mosque was heavily inspired by Iranian models. Philae This plate is taken from a set of engravings dedicated to the Temple of Isis on the island of Philae. The final bastion of the worship of the ancient Egyptian gods, the temple of Isis was the last pagan temple to be in use before it was closed in the 6th century A.D. under Justinian. Construction on the temple began under the Ptolemies, a period of growth for the Isis cult. Isis was the sister and wife of Osiris and mother to Horus. Kom Ombo (Ombos) The Kom Ombo site, 40 kilometers from Aswan, is home to one of the best preserved ancient Egyptian temples, dedicated to Sobek, a crocodile god and Haroeris, a form of Horus. Built in the Ptolemaic era, it was actually founded during the XVIIIth Dynasty. Its massive Composite capitals and highly accomplished reliefs are captured accurately by the draughtsmen of the Institut d'Egypte, Jollois, Balzac and Cécile. The dual aspect of its design, intended for worship of two different divine triads - those of Sobek and Haroeris - is reproduced in great detail by the architects and engineers of the Egyptian campaign through this set of prints, which preceded the first archeological digs in the building by Auguste Mariette in 1828. Edfu This plate is taken from a series of views of the great temple at Edfu and the various buildings in its cultic complex. The temple of Horus, a jewel of Ptolemaic architecture and exceptionally well-preserved, is made up of a majestic entry gate and a hypostyle chamber, which are both extensively documented thanks to the engravings by the experts of the Institut d'Egypte. Begun in 237 BC by Ptolemy III and completed 180 years later under Tiberius, it proved an extraordinary sight for the draughtsmen come to explore the left bank of the Nile. Esna and its environs The town of Esna (Esneh or Latopolis in Bonaparte's time), lies fifty kilometers to the south of Luxor. The experts from the Institut de l'Egypte documented their discovery of its temple, dedicated to Khnum, one of the gods of creation who worked with clay and had the head of a ram; he controlled the life-giving flooding of the Nile, the source of fertility. He was associated with Nebt-uu, the mistress of the countryside and Menhyt, a goddess with the head of a lion. This temple, partially rebuilt during the Ptolemaic era, was added to right up to the reign of Tiberius. The draughtsmen also produced a number of views of the neighboring temples, most notably the less well-preserved temple of Contra-Latopolis to the north of Esna. Thebes Medinet-Habu Close to Thebes and Luxor on the left bank of the Nile, the city of Medinet-Habu is home to one of the most attractive temples of New Kingdom period Egypt, the mortuary temple of Ramses III. This dates from the middle of the 12th century BC, and is based on the famous Ramesseum of his predecessor, which it surpasses in size. A funerary temple celebrating the Pharaoh, the experts of the Institut d'Egypte set about creating cross-sections, plans and elevations, and most especially capturing its numerous bas-reliefs. The architects and draughtsmen also focused on the Royal Palace and its internal peristyle within the 12-metre fortress that encircles the religious complex, including the Temple of Amon, located at the south-east of the site and begun in the reign of Hatshepsut at the end of the 15th Century BC. Memnonium The Memnonium, a name used by visitors to the Valley of the Kings from 1750 to 1850, refers to a set of three royal buildings constructed during the New Kingdom: the Ramesseum, the Temple of Amenhotep III and the Temple of Sethi I. The draughtsmen and architects of Bonaparte's Institut, sent out on expedition across Upper Egypt from 1799 documented Thebes and the Valley of the Kings, even attempting to reconstruct some of the buildings on the basis of descriptions by Classical authors. The tomb of Ozymandias (one of the numerous names of Ramses II), in a very poor state, thus became the subject of very thorough study and an attempt to fill in its missing bits on the basis of the writings of Diodurus Siculus. This Greek historian of the Augustine period stayed in the valley of the Nile from 60-57 BC and his visit to the tomb of Ramses II is recounted in his monumental Bibliotheca Historica (Book I, XLVII-XLIX).At the same time, the experts also made extremely detailed studies and views of the Colossi of Memnon, all that remains of a huge memorial temple to Amenhotep III built on the road to the necropolis in the Valley of the Kings. These colossi were located at the entrance to the temple in front of a preliminary pylon made of brick. These two statues represent King Amenhotep III framed to the right by the great Royal Consort Tiy and to the left by the Queen Mother Mutemwiya. Hypogea and Biban el Moluk This plate is taken from a series of engravings of the hypogea in the Valley of the Kings (Biban el Moluk) in Thebes. Some are in color to show the vivid hues of the sarcophaguses and mysterious murals whose secret had yet to be broken by Jean-François Champollion. The draughtsmen of the Institut, including the famous Geoffroy Saint-Hilaire, sent by Napoleon to cover Upper Egypt in 1799, capture with élan the royal mummies and the artifacts that accompanied the dead in their journey to the netherworld: urns, furniture, weapons, idols and the mummies of numerous mammals and birds. Karnak This plate is from a set on the Great Temple at Karnak, built during the New Kingdom at the time of Ramses III. This enormous complex is divided into three parts and is dedicated to the Theban Triad of gods, Amun, Mut and Khonsu. Its sculptures, internal bas-reliefs and sunken reliefs on the external facades are intricately captured by the engineers of the Institut, while the architects worked out the complex groundplan of this edifice, which was divided into facades, colonnaded halls and sacral spaces reserved for the temple priests. The alley of the monumental sphinx which links the site to the Luxor site was also the subject of a plate by Lepère, an architect from the Institut who took part in the expedition across Upper Egypt. Dendera The experts executed views and drawings of the temples of Dendera (or Tentyra), a city in Upper Egypt 60km to the north of Luxor. They have captured, with an exceptional degree of graphic artistry, the thick, round nature of the sculpted reliefs of the great Temple of Hathor, built under the Ptolemies in the first half of the 1st century BC. They also produced interesting views of the neighboring temples as well as a selection of reliefs of the ""Dendera Zodiac"", a chapel dedicated to Osiris and located beneath the temple of Hathor. Its famous astronomical relief was discovered by the French General Desaix - stationed in Upper Egypt by Bonaparte from 1798 - and taken back to France in 1821 by Claude Lelorrain; it is now on display in the Louvre. Another astronomical and cosmological relief on the ceiling of the hypostyle hall of the Temple of Hathor is the subject of a magnificent plate by Jollois and Devilliers. This covers seven soffit coffers of the ceiling and is an immense allegorical image showing several levels of consciousness: that of cosmogony, the constellations and their effect on the Earth, the creation of Man, and the Nomes of Egypt, symbolized by 21 pairs of wings topped with the red crown of Lower Egypt and the white tiara of Upper Egypt. The Pyramids at Memphis The Giza Plateau, near Memphis, is home to three of the most famous Ancient Egyptian Pyramids, the tombs of Cheops, Khafre and Menkaure, Pharaohs of the 4th Dynasty (2620-2500 BC). The experts of the Institut, hurrying to Memphis, explored the plateau and made numerous views of these majestic pyramids, towering over inhabitants and mounted figures. They also made minutely detailed views of the epigraphs on the tombs adjacent to the pyramids, as well as views of the Sphinx of Gaza near the Pyramid of Khafre. Views of Alexandria A plate taken from a set of view of Alexandria as it was found by Napoleon's army in June 1798. Embarking in Toulon on the 14th May, his troops disembarked at Alexandria a month later and explored this port city before heading towards Cairo to take the capital. " Imprimerie Impériale Paris _1809-1829 "71x53,5cm" une feuille‎

Reference : 16630

‎DUPLESSI-BERTAUX (Jean)‎

‎[Spectacles de rue]‎

‎Avec la planche sur le volant. (Paris, vers 1810), 10 gravures à l’eau-forte (7 x 9 cm) légendées, signées JDB pour quatre d'entre elles, demi-chagrin vert [Rel. postérieure]. Suite de l'aquafortiste J. Duplessi-Bertaux (1750-1818), consacrée aux spectacles de rue: - "L'Arracheur de dents" - "Dispute populaire" - "Tireur de cartes" - "Le Chansonniser" - "Le jeu de Volan " - " L'Epileptique" - "Les Bateleurs" - "Le jeu du Diable [le diabolo] Dans le jardin des Tuileries" - "l'Escamoteur" - " Mr De la Flute Joueur de plusieurs instrumens". Charmantes gravures pleines de vie, très influencées par Jacques Callot comme fort souvent chez Duplessi-Bertaux.‎

Reference : 9568

‎Duplessi-Bertaux (Jean)‎

‎Recueil de cent sujets de divers genres composés et gravés à l'eau-forte. A Sett of one hundred original etchings drawn and engraved. Suite d'ouvriers de différentes classes, 12 planches. Suite de Militaires de différentes armes, 12 planches. Divers artisans, 12 planches. Suite des cris des marchands ambulants de Paris, 12 planches numérotées. Scènes de comédies, 12 planches. Scènes diverses, 12 planches. Suite de Mendiants, 12 planches. Jeux et bateleurs et scènes militaires, 14 planches (la dernière présente deux sujets en médaillon).‎

‎ 1814 Paris, Chez les Éditeurs, rue Boucher, n° I, 1814. In-8 oblong de 14 pp., (1) f., 100 pl., Huit suites pittoresques sur la vie urbaine et militaire au début du XIXe siècle. Chacune de ces eaux-fortes (85x110 mm au coup planche en moyenne) est tirée sur des feuilles de grandes marges (204x260 mm). Le recueil comprend : - le portrait de l'artiste dans un médaillon ovale. - large vignette au frontispice représentant un atelier de graveur. - Suite d'Ouvriers de différentes classes, 12 pièces : tailleurs de pierre, maçons, serrurier posant la grille de la terrasse des Tuileries, etc. - Suite de Militaires de différentes armes, 12 pièces : Dragons de l'Impératrice, Grenadier de la Garde impériale, Sapeur, etc. - Suite de métiers, 12 pièces : Tonnelier, Couvreur, Charron, Décrotteur, etc. - Suite des cris des marchands ambulants de Paris, 12 pièces : Mds de parapluie, Cardeuses de matelas, Mde de Plaisirs, - Suite variée 12 pièces : Parade de comédiens ambulans, Noce de village, Gendarmes, Abreuvoir, Duels, etc. - Suite de comédiens et comédiennes dans des rôles célèbre du répertoire, 12 pièces : M. Grand-ménil dans l'Avare, Mlle Mézeray en Rosine, Mr de Vigny dans le Tartuffe, Mlle Mrs dans La Jeunesse d'Henry V, Mr Thénard en Sganarelle, etc. - Suite de spectacles urbains, 10 pièces : Le Jeu de volan, l'Épileptique, l'Arracheur de dents, l'Escamoteur, etc. - Suite de Mendiants, 12 pièces : - 3 Scènes militaires - 2 médaillons frappés sur une seule planche. - On joint une planche supplémentaire non reliée représentant des lycéens en rang. Graveur, Jean Duplessi-Bertaux (1747-1819) fut un des artistes majeurs au tournant des XVIIIe et XIXe siècle ; il est représenté au centre du célèbre tableau de Boilly, Réunion d'artistes dans l'atelier d'Isabey, (1798, Louvre). Duplessi-Bertaux "avait dans l'attaque à l'eau-forte des planches, ce brillant, cette clarté vraiment extraordinaires qui caractérisent la grande école des graveurs-vignettistes" (Béraldi). L'aquafortiste inscrit ainsi directement son travail dans les traces de ses glorieux ainés Callot, Stefano della Bella et Sébastien Leclerc, - l'album s'ouvre sur des "Notes historiques sur la gravure à l'eau-forte et les principaux graveurs en ce genre". Son faire si reconnaissable s'apprécie notamment dans les Tableaux de la Révolution, la Description de l'Égypte de Denon, ou le Musée Napoléon de Filhol. Les différentes suites qui constituent le Recueil de cents sujets de divers genres avaient paru peu auparavant en cahiers de livraisons séparés. La date de 1814, comme les notes liminaires bilingues - français et anglais - indiquent clairement les visées commerciales de l'ouvrage : les troupes britanniques ou les touristes qui pouvaient désormais traverser le channel, après le départ de "l'Ogre corse". Ayant durablement associé son nom aux images de la Révolution et de l'Empire, Duplessi-Bertaux, ira même jusqu'à graver les Campaigns of Field-Marshal his Grace, the most noble Arthur Duke of Wellington d'après Martinet ! Reliure en demi-cuir rouge, dos lisse, titre doré. Manque en tête de coiffe, coins légèrement usés, gravures en excellent état, bel exemplaire. ‎

‎Varia Nouveautés Militaria Métiers métiers-anciens gravures Histoire ‎

Reference : 4195

‎DUPLESSI-BERTAUX (Jean).‎

‎Recueil de sujets de divers genres, dessinés et gravés à l'eau-forte, précédé d'une notice historique sur la gravure à l'eau forte et sur les artistes qui s'y sont distingués. Prix 75 francs.‎

‎ 1847 1 demi-rel. (mq. coiffe sup.; dos frotté ; rousseurs au titre mais bon état int.). in-8 oblong, titre gravé, 5 pp. de texte, 40 planches à l'eau-forte, Paris Thierry (1847),‎

‎L'Enfant prodigue ; scène de moeurs ; occupations des mois ; petits métiers... ‎

Reference : 13633

‎DUPLESSI-BERTAUX (Jean);‎

‎Histoire de l'enfant prodigue en douze tableaux, tirée du Nouveau testament dessinée et gravée par Jean Duplessi-Bertaux en 1815.‎

‎A Paris P. Didot l'Ainé 1816 In-4 de 52 pp. et 24 planches hors texte, demi-maroquin bleu à coins, dos orné à nerfs, pièce de titre sur le plat supérieur, tête dorée, non rogné (reliure de l'époque).‎

‎Suite complète très rare en deux états des vignettes dessinées et gravées par Jean Duplessi-Bertaux sur un texte de P.A. Miger : 1. série de 12 vignettes en tête de chapitre sur vélin. 2. série de 12 vignettes. Les épreuves des figures sont avant les numéros et avant le nom de l'artiste. Exemplaire à grandes marges en premier tirage sur papier vélin. On joint un portrait colorié de Duplessi-Bertaux par Fromenti. Traces de frottements sur la reliure, petites rousseurs. Cohen-De Rici, 339 ; Beraldi, Les Graveurs du 18e siècle, II, n°41 p. 87 ; Damascène Morgand, 35846.‎

Histoire de l'enfant prodigue en douze tableaux, tirée du Nouveau testament dessinée et gravée par Jean Duplessi-Bertaux en 1815.. DUPLESSI-BERTAUX ...

Reference : 004172

‎Duplessi-Bertaux, Jean‎

‎Robespierre Dans L'avant-salle Du Comité De Salut Public La Nuit Du 9 Au 10 Thermidot an 2 - Nuit Du 9 Thermidor an 2ème De La République - Deux Gravures‎

‎ Deux vignettes gravées à l'eau-forte par Jean Duplessi-Bertaux, 19,3 x 5,5 (image, 18,1 x 4,9) et 18,8 x 6 (image, 18,1 x 4,7), représentant Robespierre dans l'avant salle du Comité de Salut Public, blessé et étendu sur une table et son évacuation sur un brancard pendant la nuit du 9 thermidor. Lors de la séance du 27 juillet à la Convention, Robespierre et ses partisans sont décrétés d'arrestation et arrêtés par les Thermidoriens. Libérés par la Commune, ils se réfugient à l'Hôtel de Ville, mais sont arrêtés le lendemain matin par les troupes de la Convention. Ils sont tous guillotinés le soir même. "Duplessi-Bertaux inv. & del" et "Duplessi-Bertaux aqua forti" mentionnés en signatures, au centre au bas des vignettes 'l'An 6 de la Repub." et "l'An 7 de la Repub.". Bon état Gravure ‎

Reference : CLL-3

‎DUPLESSI-BERTAUX, Jean;‎

‎Recueil de cent sujets de divers genres composés et gravés à l'eau-forte. A Sett of one hundred original etchings drawn and engraved.‎

‎Paris, Chez les Éditeurs, rue Boucher, n° I, 1814 In-8 oblong de 14 pp., (1) f., 100 pl., maroquin havane, triple filet doré en encadrement sur les plats, dos à nerfs orné de caissons de fleurons dorés, filets dorés sur les coupes, dentelle intérieure, tranches dorées (Chambolle-Duru).‎

‎Huit suites pittoresques sur la vie urbaine et militaire au début du XIXe siècle. Chacune de ces eaux-fortes (85x110 mm au coup planche en moyenne) est tirée sur des feuilles de grandes marges (204x260 mm). Le recueil comprend : - le portrait de l'artiste dans un médaillon ovale. - large vignette au frontispice représentant un atelier de graveur. - Suite d'Ouvriers de différentes classes, 12 pièces : tailleurs de pierre, maçons, serrurier posant la grille de la terrasse des Tuileries, etc. - Suite de Militaires de différentes armes, 12 pièces : Dragons de l'Impératrice, Grenadier de la Garde impériale, Sapeur, etc. - Suite de métiers, 12 pièces : Tonnelier, Couvreur, Charron, Décrotteur, etc. - Suite des cris des marchands ambulants de Paris, 12 pièces : Mds de parapluie, Cardeuses de matelas, Mde de Plaisirs, - Suite variée 12 pièces : Parade de comédiens ambulans, Noce de village, Gendarmes, Abreuvoir, Duels, etc. - Suite de comédiens et comédiennes dans des rôles célèbre du répertoire, 12 pièces : M. Grand-ménil dans l'Avare, Mlle Mézeray en Rosine, Mr de Vigny dans le Tartuffe, Mlle Mrs dans La Jeunesse d'Henry V, Mr Thénard en Sganarelle, etc. - Suite de spectacles urbains, 10 pièces : Le Jeu de volan, l'Épileptique, l'Arracheur de dents, l'Escamoteur, etc. - Suite de Mendiants, 12 pièces : - 3 Scènes militaires - 2 médaillons frappés sur une seule planche. - On joint une planche supplémentaire non reliée représentant des lycéens en rang. Graveur, Jean Duplessi-Bertaux (1747-1819) fut un des artistes majeurs au tournant des XVIIIe et XIXe siècle ; il est représenté au centre du célèbre tableau de Boilly, Réunion d'artistes dans l'atelier d'Isabey, (1798, Louvre). Duplessi-Bertaux "avait dans l'attaque à l'eau-forte des planches, ce brillant, cette clarté vraiment extraordinaires qui caractérisent la grande école des graveurs-vignettistes" (Béraldi). L'aquafortiste inscrit ainsi directement son travail dans les traces de ses glorieux ainés Callot, Stefano della Bella et Sébastien Leclerc, - l'album s'ouvre sur des "Notes historiques sur la gravure à l'eau-forte et les principaux graveurs en ce genre". Son faire si reconnaissable s'apprécie notamment dans les Tableaux de la Révolution, la Description de l'Égypte de Denon, ou le Musée Napoléon de Filhol. Les différentes suites qui constituent le Recueil de cents sujets de divers genres avaient paru peu auparavant en cahiers de livraisons séparés. La date de 1814, comme les notes liminaires bilingues - français et anglais - indiquent clairement les visées commerciales de l'ouvrage : les troupes britanniques ou les touristes qui pouvaient désormais traverser le channel, après le départ de "l'Ogre corse". Ayant durablement associé son nom aux images de la Révolution et de l'Empire, Duplessi-Bertaux, ira même jusqu'à graver les Campaigns of Field-Marshal his Grace, the most noble Arthur Duke of Wellington d'après Martinet ! Très bel exemplaire. De la bibliothèque Poullier-Ketèle avec ex-libris. Béraldi, Graveurs du XIXe siècle, VI, p. 73 : "Ces petits cahiers sont une des plus jolies productions de Duplessi-Bertaux".- Cohen, Guide de l’amateur de livres à gravures du XVIIIe siècle, 338-339. -Colas, Bibliographie du costume, 914.‎

Reference : 4996

‎Lafayette ou La Fayette / LE VACHER (Charles-François-Gabriel)(17..-18..) et Jean DUPLESSI-BERTAUX (1747-1819) / Fédération générale au Champ de Mars, le 14 Juillet 1790.‎

‎GILBERT, MOTTIER, LAFAYETTE, DÉPUTÉ D'AUVERGNE AUX ÉTATS GÉNÉRAUX DE 1789, et Commandant de la Garde Nationale Parisienne. [...] Fédération générale au Champ de Mars, le 14 Juillet 1790.‎

‎ 1799 S.l. - s.d. (après 1799) - Gravure [44X29 cm]; aquatinte en médaillon de 13 cm de diamètre gravée par Le Vacher; eau-forte horizontal de 5x16 cm dessinée et gravée par Duplessis-Bertaux au titre: L'An 6 de la Répub.; texte sur l'autre moitié du feuillet en noir. Légère mouillure basse; bel exemplaire malgré tout. Estampe publiée dans les "Tableaux Historiques de la Révolution française", édition non identifiée.‎

‎Les longs malheurs de Lafayette, la cruelle détention qu'il a subi, inspirent l'intéret, et commandent le respect; mais nous devons respecter encore davantage la vérité. C'est d'après ces considérations que nous allons parler de ce Général avec l'impartialité qui convient à l'histoire.Destiné par sa naissance a vivre à la Cour, ou dans les Camps, Lafayette n'avoit pont reçu de la nature tous les moïensqui sont nécessaires pour former un grand homme, un génie supérieur; mais il avoit des talens militaires, une valeur à toute épreuve, qui lui acquirent une célébrité justement meritée dans la dernière guerre d'Amérique; de plus on distinguoit en lui une probité sévère et un grand fond d'humanité qu'il fit surtout éclaterdans les fameuses journées des 5 et 6 Octobre, en sauvant la vie à plusieurs gardes du corps. Nous ne pouvons dissimuler qu'il ne fit pas, à cette même époque, tout ce qu'on devoit attendre de lui. Aussi Louis Seize lui dit: << à votre place je n'aurois pas dormi >>. Lafayette, voyant qu'on étoit prèt a renverser la Constitution de 1791, qu'il avoit juré de maintenir, prit le parti de quitter sa patrie, et sortit deFrance le 19 août 1792, accompagné d'Alexandre Lameth et de Latour-Maubourg. Ils furent arrètés prés de Luxembourg, et par une violation manifeste du droit des gens, enfermés dans la Citadelle d'Olmutz.On assure que le Directoire de france à fait demander à l'Empereur la liberté de ce celebre captif, qui l'ayant obtenue, s'est retiré en Amérique avec sa famille.Que de réflexions ne doit ont pas faire sur les viscissitudes des choses humaines, quand on voit Lafayette se retirer dans une contrée, où il semble qu'il ne s'étoit illustré dans sajeunesse, que pour s'y assurer un asyle dans un age plus avancé. Qu'il étoit loin cependant alors de prévoir une telle destiné! ******************************** MAGASIN DÉFINITIVEMENT FERMÉ - VENTE UNIQUEMENT PAR CORRESPONDANCE - PRIVILÉGIEZ LE COURRIEL POUR ME CONTACTER - librairie.passe-temps@orange.fr **************************************** ‎

Reference : 106060

‎LE SAGE. ‎

‎Histoire de Gil-Blas de Santillane. Nouvelle édition. ‎

‎ P., Janet, an XI-1802. 4 volumes in-8, bradel demi veau havane à coins, dos lisse orné (reliure postérieure). ‎

‎Exemplaire enrichi des 100 figures par Bornet, Charpentier et Duplessi-Bertaux, gravées sous la direction de Hubert et provenant de lédition Didot 1795. Cohen qualifie ces figures de charmantes. Bel exemplaire malgré quelques rousseurs. ‎

Reference : 7425

‎REUILLY J.:‎

‎Voyage en Crimée et sur les bords de la mer Noire pendant l'année 1803; suivi d'un mémoire sur le commerce de cette mer, et de notes sur les principaux ports commerçans. Dédié à sa majesté l'Empereur et roi.‎

‎Paris, Bossange, Masson et Besson, 1806. In-8 de [6]-XIX-[1]-302-[2]p., demi-basane brune à coins, dos lisse orné de filets dorés, pièces de titre rouge, reliure du temps avec quelques frottements. Ex-libris de Charles de Constant-Rebecque. ‎

‎Illustré de 6 jolies vignettes dessinées et gravées par J. Duplessi-Bertaux, un plan de Sébastopol, 3 planches de monnaies et médailles, 3 tableaux dépliants et 1 carte de la Crimée. Bien complet du feuillet d'errata in fine. Agréable exemplaire provenant de la bibliothèque de Charles Constant Rebecque, cousin de Benjamin Constant, "qui fit de nombreux voyages comme agent de la Compagnie anglaise des Indes orientales, dont trois en Chine, d'où son surnom familial de Charles le Chinois. Rentré en Europe en 1793, il séjourna à Londres, puis à Genève, où il travailla dans la banque. Ses notes et sa correspondance constituent une source d'information précieuse sur le commerce et les pays qu'il a traversés. " Mottu-Weber in DHS. Edition originale. ‎

Voyage en Crimée et sur les bords de la mer Noire pendant l'année 1803; suivi d'un mémoire sur le commerce de cette mer, et de notes sur les ... Voyage en Crimée et sur les bords de la mer Noire pendant l'année 1803; suivi d'un mémoire sur le commerce de cette mer, et de notes sur les ... Voyage en Crimée et sur les bords de la mer Noire pendant l'année 1803; suivi d'un mémoire sur le commerce de cette mer, et de notes sur les ... Voyage en Crimée et sur les bords de la mer Noire pendant l'année 1803; suivi d'un mémoire sur le commerce de cette mer, et de notes sur les ...

Reference : 4224

‎VOLTAIRE ‎

‎LA PUCELLE ‎

‎ Poeme en 21 chants avec des notes auquel on a joint plusieurs notes qui y ont rapport . A Londres (Paris Cazin ) deux volumes in-18 1 frontispice et 21 jolies vignettes par Duplessi-Bertaux non signées , maroquin bleu dos ornés , dentelle interieure , tranches dorées , reliure signée Cuzin , bel exemplaire , premier tirage , deux volumes dans son coffret , etat comme neuf , photos sur demande ‎

‎ray rdc armo ‎

LA PUCELLE . VOLTAIRE LA PUCELLE . VOLTAIRE LA PUCELLE . VOLTAIRE LA PUCELLE . VOLTAIRE LA PUCELLE . VOLTAIRE LA PUCELLE . VOLTAIRE LA PUCELLE . VOLTAIRE

Number of results : 12