Previous 1 ... 49 50 51 52 ... 164 276 388 500 ... 502 Next Exact page number ? OK

‎Acte notarié / Grézieu-le-Marché, Grézieu-Souvigny ou Greyzieux, Saint-Cyr-les-Vignes, Valeille, Chazelles-sur-Lyon, Feurs, Saint-Martin-Lestra, Saint-Laurent-de-Chamousset, Saint-Symphorien-sur-Coise ou Saint-Simphorien-le-Château, Souvigni / Antoine VERNAY, Antoine FERLAY ou FARLAY, Louis Meilland, Jean Fayolle, Joseph Ferlay, Claude Sorlin dit Berry, Jean Desvignes, Jean Juban, Louis Dumas, Louis Labbé / Notaires: Mathevon, Mondon, Richard, Berger. ‎

Reference : 69540

(1781)

‎Acte notarié / Vente d'une maison située à Greyzieux Souvigny par Antoine Vernay à Antoine Farlay, du 13 Décembre 1781. ‎

‎ 1781 Haute-Rivoire - 17 Décembre 1781 - Acte de vente sur parchemin en un double feuillet [26x19,5 cm], manuscrit sur 4 pages; tampon-taxe de la "G. de Lyon - F.D.P. - 23 sols 40". Pliures horizontale et verticale. Bon état. ‎


‎Charles de Masso de la Ferriere, chevalier, v(icom)te, Senéchal de Lyon, savoir faisons que Pardevant le notaire royal, à la residenc(e) de Haute-Rivoire, soussigné, en présence des temoins ci après nommés, a comparu Antoine Vernay, laboureur, demeurant en la paroisse de S(ain)t Cyr les Vignes, avec lui et de son autorité, Louise Meilland sa femme. Lesquels, de leurs pleins grés, solidairement, ont vendus, comm'ils vendent irrévocablement, avec promesses de maintenir, garantir et faire jouir, envers et contre tous, à Antoine Ferlay, tailleur d'habits, demeurant à Greizieux Souvigny, ici présent et acceptant, acquérant pour lui et les siens, son ami elu ou à elire, savoir une maison appartenant audit Antoine Vernay, située dans le bourg de Greyzieux Souvigny, composée d'un rez de chaussée, d'un premier etage, joignant au chemin tendant du lieur de Tavernier à l'église paroissiale de Greyzieux Souvigny d'Orient, la maison de Jean Fayolle de Septentrion, l'église et le château dudit Souvigny d'Occident, certaines aisances dépendant de la maison vendue et comprises en cette vente entre deux et la maison de l'acquéreur, par lui acquise de Joseph Ferlay, héritier de Claude Sorlin de midi, sauf autres confins avec d'icelle maison et des aisances en dépendant étant à l'Occident, d'icelle tous les droits de propriété, appartenances et dépendances, sans exceptions, pour entrer en possession, par l'acquereur, dèz ce jour, au moyen de quoi, le bail passé à l'acquereur de la même maison, par acte authentique, demeure, dèz à présent, resilié, en jouir et disposer comme vrai proprietaire, de la même manière que le vendeur, avant lui, Jean Desvignes,de qui il l'a acquit par contrat du vingt sept Décembre mil sept cent cinquante sept, reçu et expedié par feu M(aîrt)e Mathevon, notaire royal à Chazelles sur Lyon. Et ses auteurs en ont jouis, pus et dus jouir, etant expliqué que le vendeur n'entend pas maintenir le coin de jardin et aisances du côté de Septentrion, dont il est parlé dans le contrat susdatté, ne maintenant, avec la maison dont il s'agit, que les aisances etant à l'Occident desquelles il a été parlé. Au surplus, cette vente faitte sous l'exemption de toutes hipotheques, dettes, pensions, substitutions et autres, de quelques natures qu'elles soient, si ce n'est des droits seigneuriaux si, au cens, sont imposés, ce que les parties ont dits signer, exempt des arrerages du passé jusques à la S(ain)t Martin derniere inclusivement. La presente vente ainsi faite et convenue, moyennant le prix et somme de deux cent quatre vingt dix neuf livres, dix neuf sols, laquelle somme de trois cents livres moins un sol est déléguée à payer par l'acquereur, ainsi que ce dernier le promet, et s'oblige en l'acquit du vendeur dans une année, à compter de ce jour, à Jean Juban, habitant du lieu du Tatier, paroisse de Valeille, en déduction du prix de vente passée audit Antoine Vernay, par ledit Jean Juban, le onzième septembre de la presente année, devant M(aîtr)e Mondon, notaire royal à Feurs, enoncée être contrôlée et insinuée, et ce, sans interêts jusqu'alors, consentant qu'en faisant ce payement, l'acquereur demeure subrogé aux droits et hipothèque dudit Juban pour suretéde la presente acquisition et, qu'au moyen d'icelui, il demeure entierement liberé du susdit prix. Etant expliqué que, si à l'échéance du terme precisé, ledit Jean Juban se trouve désinterressé par le vendeur, en ce cas, l'acquereur sera tenu de payer, entre les mains du vendeur, le susdit prix, faisant en sa faveur, sans la reserve des hipothèques et privilège resultant des presentes, les dévestitures et investitures, donation et quittance, de plus et mieux value, et autres clauses translatives de propriété requises. Ayant presentement remis à l'acquereur l'expédition du contrat dudit jour 27 (decem)bre 1757, il est bien entendu que l'acquereur demeurera chargé, déz l'année prochaine, des tailles et autres impositions royales, à raison de la maison vendue. Ainsi convenu, accepté et promis observer par les parties, aux peines de droit obligeant, soumettant, renoncant [?], sera le coût de la quittance à passer, supporté par l'acquereur. Fait et passé à Haute-Rivoire, etude du Notaire royal soussigné, le treizième decembre mil sept cent quatre vingt un, après midi, en presence de Louis Dumas, habitant du lieu de Bouchala, paroisse de S(ain)t Martin Lestra, et de Louis Labbé, laboureur, demeurant en la même paroisse, témoins requis desquels, ledit Dumas a signé avec l'acquereur, non ledit Labbé, non plus que les vendeurs qui, interpellés de signer, ont déclarés ne le savoir. Signé A. Farlay, L. Dumas et Richard, no(tai)re royal. Con(tra)t à S(ain)t Laurent de Chamousset, le 17 (decem)bre 1781, reçu quarante cinq sols et ai renvoyé le [? tache] bureau de S(ain)t Simphorien le Chateau pour y être [? tache] dans les trois mois aux peines portées par les reg lements. Signé Berger ./. Ex juridiction [signé: Richard n(otai)re royal] Je sousigné, ayant pouvoir de M(onsieu)r le Président de La Moignon, reconnois avoir reçu dudit Antoine Ferlay, la somme de trente six livres, pour ... composition du lad(it) par lui dû, à cause de la presente acquisition, et pour les servis imposés sur laditte maison, comme aussi, ceux imposés, sur la maison, à la forme de la reconnoissance de Claude Sorlin dit Berry, lesdits servis échus et à echoir à la Toussaint prochaine, dont quitte sans prejudice d'autres droits, à Souvigni. Ce 22e (novem)bre mil sept cent quatre vingt deux. [signé illisible] Nota: que les servis dûs par se montent sept sols six d(eniers). Gait ressus 7 sol 6 d(eniers) du dit Vernait [signé: Ant Ferlay] [en marge: ... a St Simphorien le 29e Janvier 1782. Recue quatre livres, dix sous] [signé: Dussud] [en marge: Scellé] ******************************** DÉSTOCKAGE - LA BOUTIQUE FAIT UNE REMISE DE 50 % SUR TOUT LE CATALOGUE: LES PRIX AFFICHÉS TIENNENT COMPTE DE LA REMISE DE 50 %. - librairie.passe-temps@orange.fr - 06 78 36 86 46 *************************** ‎

Librairie Le Passe-Temps

Phone number : 06 78 36 86 46

EUR30.00

‎Acte notarié / Grézieu-le-Marché, Grézieu-Souvigny ou Greyzieux / Amant DUMONT, Antoine FAYLAY, Comtesse de Souvigny, Jacques Vourlat, Antoine Virissel, Pierre Lainé, Jacques Petit / Marquis de Rostaing, Roche Notaire, Faure notaire. ‎

Reference : 69503

(1773)

‎Acte notarié / Vente D'un Planil situé à greyzieux Souvigny au prix de ..25'' Passé par amant Dumont à antoine farlay Du 6e juin 1773. ‎

‎ 1773 Chazelles-sur-Lyon - 1773 - Acte de vente en un double feuillet [24x18 cm], manuscrit sur 3 pages; tampon-taxe de la "G. de Lyon - Deux sols"; papier vergé filigrané. Pliures horizontales et verticale. Bon état général. ‎


‎Just antoine henry marie germain marquis De Rostaing chevallier seigneur De Veauchette, craintilleu, St ciprien, chevallier De L'ordre Royal Et millitaire de St Loüis premier aide major de la premiere compagnie des Mousquetaires grand Baillis Et sennechal D'Epée Du paÿs Comté et Ressort de forest, scavoir faisons que va Pardévant Le notaire Royal soussigné Et En presence des temoins cy après nommés; fut present amant Dumont voiturier par terre demeurant au bourg & parroisse de Virissel; Lequel degré vend cedde quitte remet transporte Et Relache purement Simplement perpetuellement & yrrevocablement avec promesse de Maintenir garantir fournir Et faire valloir Et joïce En paix Envers Et Contre tous tant En jugement que hors D'ycelluy a antoine farlay maître tailleur d'habit demeurant au bourg Et parroisse de greyzieux Souvigny present acceptant Et acquerant pour luy Son amy (?) Elû ou à Elire assavoir Un petit Planil situé dans L'Enceinte de L'ancien fort & Chateau dudit Souvigny contenant Environ un demy quart de Coupe joignant au Chemin tendant de L'Eglise Et chateau dudit Souvigny au village Dudit Lieu Et à chazelles de Matin Et vent, Les masures D'une ancienne tour dudit fort appartenante à madame La Comtesse dudit Souvigny de vent Et matin, le Cimetiere dud Lieu de Soir, certaine aisances Et La maison de laditte dame De Souvigny de Bise, Sauf meilleurs confins avec fonds trefonds passages aisances Entrées Sortyes appartenances Et dependances generallement franc Et Exempt de touttes charges dettes pention Substitution assignat De dot generallement à L'Exception des ... Et service (?) dûs à laditte Dame De Souvigny à la Rente De laquelle jallay planil Releve Suivant La déclaration des partyes non arreragés jusques à present, pour du tout En jouir par ledit acquereur tout ainsy qu'En à joüi Ledit vendeur Et Comme acquereur De jacques vourlat par acte Du quinze novembre mil Sept Cent Septente deux Receû de me faure nre royal c... Et jusignné Et qu'En jouissoit cy devant Ledit vourlat Et Ses autheurs La presente vente ainsy faitte pour Et Moyennant Le prix Et Somme de Vingt Cinq Livres Laquelle ditte Somme De Vingt Cinq Livres Ledit acquereur à presentement Reellement Et Comptant payée En Bonnes Especes ayant cours aux vuës du notaire soussigné Et des tesmoins Cy aprèsnommés audit Vendeur qui La Retirré par devers Luy S'En Contente L'En quitte Et promet Le faire tenir quitte Envers Et contre tous, Et au Moyen De tous ce que dessûs ledit vendeur à fait au proffit Dudit acquereur touttes clauses De devestiturer j...turer translation de touttes propriettés Et autres clauses à Ce Plus requises Et necessaires avec pouvoir D'En prendre dés ce jourd'huy ou quand Bon Luy Semblera La vraye ...celle Et actuelle possession, Le Tout ainsy convenûs Entre les partyes Et promis observer Et n'y contrevenir aux peines de droits par promesses serment obligation de Biens Soumitions Renonciations Et Clauses requises Et necessaires, Fait Et Passé En la ville de chazelles sur lyon De Sr antoine virissel tailleur D'habit avant midy Le Sixieme juin mil Sept Cent Soixante Et treize, En presence de Sr pierre Lainé Bourgeois lade Sr jacques petit marchand Toillier demeurant En laditte ville de Chazelles tesmoins Requis Et Soussignés avec les partyes, ainsy Signé Sur la minutte A Dumont, antoine farlay, pierre Lainé, j. petit Et Roche notaire Royal controllé de St galmier Et susignné au centieme deniers Le Sept juin mil Sept Cent Soixante Et treize Receû une Livres un Sol signé Rey ./. scellé // Pour Expédition audit acquereur // [signé] Roche nore Royal ******************************** DÉSTOCKAGE - LA BOUTIQUE FAIT UNE REMISE DE 50 % SUR TOUT LE CATALOGUE: LES PRIX AFFICHÉS TIENNENT COMPTE DE LA REMISE DE 50 %. - librairie.passe-temps@orange.fr - 06 78 36 86 46 *************************** ‎

Librairie Le Passe-Temps

Phone number : 06 78 36 86 46

EUR15.00

‎Acte notarié / Grézieu-le-Marché ou Greysieu, Grézieu-Souvigny ou Souvigni/ Jean BRUNETON, Burel, Laforest, Cholat. ‎

Reference : 69502

‎Acte notarié / Extrait D'abenevis Passée par La Luminaire de L'église de greysieu le marché Sous la Redevance D'un Bichet De Soigle crus a la ditte Eglise Par Jean Bruneton dud Lieu de Greysieu Le 22e mai 1419. [...] Extrait Pris Et Collationné Sur Son expedition originale Exibée Et a Linstant Retirée par mre Jean Burel Pretre et Curé de Greysieu Souvigni qui a signé Le présent extrait avec le notaire Royal pour lui Servir Et valoir Ce que de Raison fait a chazelles sur Lyon Le vingt Deux octobre mil sept cent soixante et six [signé] Burel Curé [signé] Laforest nre Royal Conllé et Scellé à St Rambert Le deux Novembre 1770 ... Trente deux Sols Six deniers [signé] Cholat ... ‎

‎ . Grézieu-le-Marché - [1419] 1766, 1770 - Acte en un double feuillet [34x22 cm], manuscrit sur 3 pages, texte latin; tampon-taxe de la "G. de Lyon - Trois sols"; papier vergé filigrané. ‎


‎Pliures horizontales et verticale. Bon état général. ******************************** DÉSTOCKAGE - LA BOUTIQUE FAIT UNE REMISE DE 50 % SUR TOUT LE CATALOGUE: LES PRIX AFFICHÉS TIENNENT COMPTE DE LA REMISE DE 50 %. - librairie.passe-temps@orange.fr - 06 78 36 86 46 *************************** ‎

Librairie Le Passe-Temps

Phone number : 06 78 36 86 46

EUR15.00

‎Acte notarié / Lyottier / Rozier, Saint-Bonnet-le-Château.‎

Reference : 19218

(1870)

‎Acte notarié / Testament de Matthieu LYOTTIER, propriétaire-cultivateur au bourg de la commune de Rozier, le 20 Juin 1870.‎

‎ 1870 ROZIER, 1870 - FF.25x17,5 cm - Copie pour André Lyottier: 4 pages manuscrites sur double feuillet; Timbre Impérial à 1 fr. en noir et Timbre Impérial à l'aigle à sec; papier vergé filigrané au Timbre Impérial à l'aigle et daté 1868. Une page un peu sale. ‎


‎Pardevant Jean AVRIL, notaire à la Résidence de Saint-Bonnet-le-Château. Témoins tous domiciliés à Rozier: Jean-Baptiste GIRINON, maçon - Benoît CHAZELIER (?), serrurier - Alphonse SANGLARD, vicaire - Jean CONSTANT, cordonnier. ******************************** DÉSTOCKAGE - LA BOUTIQUE FAIT UNE REMISE DE 50 % SUR TOUT LE CATALOGUE: LES PRIX AFFICHÉS TIENNENT COMPTE DE LA REMISE DE 50 %. - librairie.passe-temps@orange.fr - 06 78 36 86 46 *************************** ‎

Librairie Le Passe-Temps

Phone number : 06 78 36 86 46

EUR6.00

‎Acte notarié / Marey, Boyer / Rozier, Saint-Bonnet-le-Château.‎

Reference : 19219

(1825)

‎Acte notarié / Quittance de 388 f par Jean Marey a Jean Boyer du 16 xbre 1825.‎

‎ 1825 ROZIER, 1825 - FF.25x17,5 cm - Copie: 1 page manuscrite sur simple feuillet; Timbre Royal à 35 c. en noir et Timbre Royal à sec; papier vergé filigrané au Timbre Royal. Verso un peu sale. ‎


‎Pardevant Jean BALEYGUIER, notaire royal à la Résidence de Saint-Bonnet-le-Château. Jean MAREY, propriétaire-cultivateur au lieu de Cherserussa (?) commune de Saint-Hilaire. Jean BOYER, cultivateur au bourg de Rozier. ******************************** DÉSTOCKAGE - LA BOUTIQUE FAIT UNE REMISE DE 50 % SUR TOUT LE CATALOGUE: LES PRIX AFFICHÉS TIENNENT COMPTE DE LA REMISE DE 50 %. - librairie.passe-temps@orange.fr - 06 78 36 86 46 *************************** ‎

Librairie Le Passe-Temps

Phone number : 06 78 36 86 46

EUR3.00

‎Acte notarié / Sain-Genis-l'Argentière, Bossoure, Saint-Laurent-de-Chamousset, Bessenay / Pierre Goujet ou Gouget, Marie Porte, Benoît Reymond, Jacques Reymond, Jean-Marie Reymond / Dugueyt, Viard. ‎

Reference : 68850

(1816)

‎Acte notarié / 23 novembre 1816 - OBLIGATION. Les mère et fils Reymond, Pierre Gouget. ‎

‎ 1816 LYON - 23 Novembre 1816 - Acte notarié en un feuillet [24,5x17,5 cm] manuscrit sur une page; papier vergé filigrané au "Timbre impérial", avec au verso, timbres taxes circulaires en noir "2/5 % en sus, Loi de 1816" fleurdelisé et "25c", et " Timbre taxe" gaufré à sec. Pliures horizontales et verticales. Bon état général. ‎


‎Par devant Me Dugueyt et son collegue notaire a Lyon soussignés. Parent présent Marie Porte veuve de jacques Reymond, Cultivatrice demeurant en la commune de saint Genis L'argentiere au lieu de Bossoure, canton de saint laurent de chamousset. Jean marie Reymond aussi cultivateur et Benoit Reymond aussi cultivateur demeurant tous deux aux dit lieu et commune susdits. [...] Dont acte fait et passé à Lyon en etude le vingt trois novembre mil huit cent seize, lecture faite. Le créancier a signé avec lesdits notaires, non les débiteurs lesquels sommés de le faire ont déclaré ne le savoir. [...] [signé] Gouget, Viard, Dugueyt, Guillot. ******************************** DÉSTOCKAGE - LA BOUTIQUE FAIT UNE REMISE DE 50 % SUR TOUT LE CATALOGUE: LES PRIX AFFICHÉS TIENNENT COMPTE DE LA REMISE DE 50 %. - librairie.passe-temps@orange.fr - 06 78 36 86 46 *************************** ‎

Librairie Le Passe-Temps

Phone number : 06 78 36 86 46

EUR6.00

‎Acte notarié / Saint-Amour, L'Aubépin, Orgelet / George Barberas ou Barbera ou Barberat, Anne-Marie Barberas, Philibère Barberas, Hyancinthe Barberas, Gabriel Barberas, .... ‎

Reference : 19480

(1749)

‎Acte notarié / SOMMAIRE DES PARTAGES par George Barbera pour ses soeurs consanguines, du huit Juillet 1749.‎

‎ 1749 SAINT-AMOUR - 8 Juillet 1749 - Acte notarié en 5 doubles feuillets non cousus [22,5x17,5 cm]; 20 pages dont 16 manuscrites sur papier vergé. Mouillures. Ensemble très correct. ‎


‎Sommaire etat des partages faittes entre Sr George Barbera meunier a l'aubepin avec anne, marie hyachinte et philibere Barberas soeurs dud. Barberas tant du premier du second que du troisieme lit avec les cessions ... etablies comme ... par le testament de gabriel Barberas meunier au moulin de L'aubepin en faveur de George Barberas son fils du premier lit Lequel testament a eté publie en la Justice de St amour le 13 Septembre 1734. [...] Extrait des registres du Bailliage d'Orgelet entres hyacinthe Barberas femme [...] ******************************** DÉSTOCKAGE - LA BOUTIQUE FAIT UNE REMISE DE 50 % SUR TOUT LE CATALOGUE: LES PRIX AFFICHÉS TIENNENT COMPTE DE LA REMISE DE 50 %. - librairie.passe-temps@orange.fr - 06 78 36 86 46 *************************** ‎

Librairie Le Passe-Temps

Phone number : 06 78 36 86 46

EUR15.00

‎Actes seignauriaux‎

Reference : 24133

‎manuscrit original xve siècle Sollies ?‎

‎ sl,sd (-xiv,xve siècle d'aprés l'ecriture),receuil manuscrit portant sur les habitants de Sollies ?,actes seignauriaux,reliure factice,trés rare,pas d'envoi de photos,visible seulement en boutique sur rendez vous,priorité à la cliéntèle locale.‎


Livres Anciens Komar - Meounes les Montrieux

Phone number : 33 04 94 63 34 56

EUR300.00

‎ADAM Juliette‎

Reference : 4674

Librairie Seigneur - Le Poêt en Percip

Phone number : 06 79 21 01 07

EUR60.00

‎ADAM Juliette‎

Reference : 4892

‎1836 - 1936. femme de lettres, elle tint un salon célèbre, haut lieu de l’antidreyfusisme. Lettre autographe signée datée 10 août 1918.‎

‎Jolie lettre adressée à un poilu pour lui faire parvenir des revues. La lettre est sur papier de deuil et est située “abbaye de Gif”. ‎


Librairie Seigneur - Le Poêt en Percip

Phone number : 06 79 21 01 07

EUR60.00

‎ADAM (Juliette). ‎

Reference : AWD-895

‎A propos de L’Enterrement d’une étoile et de Victor Hugo.‎

‎Lettre manuscrite autographe signée sur papier à en-tête de La Nouvelle revue, adressée au journaliste Émile Berr, 2 pp. (13,5/21 cm). « Paris, le 23 avril, Mon cher Berr, je publie dans le numéro 1er mai une nouvelle admirable d’Alphonse Daudet : L’Enterrement d’une étoile, puis un non moins beau prologue de A. Vaquerie Warwick cher Louis XI, inédit prologue de la nouvelle édition de Formosa. Comme les droits de reproduction sont interdits, je vous prie de n’en pas publier d’extraits, mais vous me feriez grand plaisir en en parlant mercredi dans la XX des lettres. Je vous parlerai, pour l’autre numéro de la revue, de la publication inédite que je fais de pages superbes de Victor Hugo. Mille sympathies, Juliette Adam. » On joint un mot manuscrit inscrit sur une carte de visite à l’encre noire (6,8/10,5 cm). « [Madame Adam (Juliette Lamber)] recevra de quatre à sept heures dimanche du sept mai au dix huit juin à cinq heures : ‘causerie’. De cinq à six heures les portes seront fermées dans le « salon où l’on cause ». ‎


Actualités

Phone number : 00 33 (0)6 72 07 91 06

EUR200.00

‎ADAM (Juliette).‎

Reference : 96418

‎Lettre autographe signée adressée à Jules Claretie.‎

‎ 3 pages in-18 sur papier deuil, s.l.n.d. (vers 1910). Elle sollicite, par l'entremise de M. Parisi, son concours en faveur des femmes pauvres d'Orient : "je vous en prie, vous êtes mon vieux camarade de la guerre".‎


Vignes Online - Eymoutiers

Phone number : 05 55 14 44 53

EUR20.00

‎ADAMOVA.A - GRECK.T‎

Reference : 88464

(1976)

‎Miniatures from Kashmirian manuscripts‎

‎ 1976 L.T Guzalian, 1976 - Langues anglaise et russe -In-4 couverture éditeur imitation cuir brun, décor en doré - Nombreuses reproductions photographiques en couleur (76 planches commentées) - 238 pages‎


‎Bon état - ‎

Librairie Le Père Pénard - Lyon

Phone number : 04.78.38.32.46

EUR26.00

‎ADAMOV (Arthur).‎

Reference : 58388

(1950)

‎La parodie. L'invasion. Précédées d'une lettre d'André Gide et des témoignages de René Char, Jacques Prévert, Henri Thomas, Jacques Lemarchand, Jean Vilar, Roger Blin.‎

‎Paris Charlot 1950 1 vol. broché in-8, broché, 178 pp. Edition originale avec un envoi de l'auteur à Claude Mahias. On joint deux lettres autographes de 1953 relatives à sa pièce "Tous contre tous".‎


‎ 7 ‎

Vignes Online - Eymoutiers

Phone number : 05 55 14 44 53

EUR100.00

‎ADAM (Paul). ‎

Reference : AWD-878

‎Candidature. ‎

‎Lettre manuscrite a. s., certainement adressée à Émile Berr, écrite à l’encre violette sur double page de papier à lettre (12/18,4 cm). « Mon cher ami, Si le Figaro n’a envoyé personne à Stockholm pour l’exposition, je serai fort désireux de faire à cette occasion un grand reportage sur les pays du Nord. A cette exposition tous les types de la Finlande, de la Norvège, ceux de la Prusse Septentrionale , du Danemark et de la Prusse Occidentale de trouveront réunis. On peut voir Copenhague, Elseneur et la Baltique, donner un aperçu des civilisations développées là, de l’effort industriel, de la puissance des races, du conflit des marines et des états et, peut-être, faire quelques affaires de publicité. Vous paraît-il possible de parler de cela à notre directeur. J’ai fait ainsi au Journal, des reportages sur l’Espagne, qui eurent beaucoup de succès, et cela s’accommoderait peut-être mieux que le plan d’un de mes romans, aux convoitises de vos lecteurs. Bien ferveusement à vous, Paul Adam, Mercredi. »‎


Actualités

Phone number : 00 33 (0)6 72 07 91 06

EUR150.00

‎ADAM (Paul).‎

Reference : 96483

‎Deux lettres et une carte-lettre autographes signées adressées à Jules Claretie. ‎

‎ 2 pages in-12 ("26 rue de la Faisanderie, Lundi"), 1 page in-8 (à son adresse imprimée du "16 avenue du Trocadéro", 26 avril 1905), 1 page in-16 (Paris, 22 juin 1905). Pour que l'administrateur de la Comédie Française ne le taxe pas de négligence, il assure être bien passé au Français retirer les places qu'il avait demandées mais qu'on lui a refusées. Avril 1905 : il attend les indications de son correspondant qu'il est prêt à suivre avec scrupule. Juin 1905 : il espère un rendez-vous. ‎


Vignes Online - Eymoutiers

Phone number : 05 55 14 44 53

EUR40.00

‎ADAM (Paul).‎

Reference : 9797

‎L'Enfant d'Austerlitz.‎

‎ P., Ollendorff 1902. in12 broché, 536pp., dernier feuillet inversé. Papier jauni, cassant, comme toujours.‎


‎Edition originale. Un des 400 exemplaires numérotés sur papier ordinaire paraphés par l'auteur et contenant une page repliée du manuscrit original. ‎

Librairie Godon - Lille

Phone number : 03 20 31 56 19

EUR30.00

‎ADAM (Paul). ‎

Reference : AWD-877

‎Remerciements. ‎

‎Lettre manuscrite autographe signée, vraisemblablement adressée au journaliste Émile Berr, 1 p. (13,8/13,8 cm). « Dimanche, Mon cher ami, vous êtes tout à fait aimable d’avoir pensé à m’envoyer les pages de Cosmopolis qui m’ont fait un extrême plaisir. Je vous remercie de cœur. A vous, Paul Adam. » ‎


Actualités

Phone number : 00 33 (0)6 72 07 91 06

EUR80.00

‎ADAM (Paul). ‎

Reference : AWD-879

‎Vue de la guerre. ‎

‎Manuscrit autographe intégral titré au début et signé à la fin, 7 ff. paginés remplis au recto, dont 1 découpé et recollé. Nombreuses ratures et corrections. (21/29 cm chaque) « Enturbanné de gazes sanglantes et piqueté de taches pourpres sur les épaules, l’aviateur allemand mince, morne, dans sa tunique réséda, se laisse conduire. Deux réservistes moustachus, pansus, l’amènent, bayonnette (sic) au canon, par le faubourg tumultueux de la ville flamande, où les femmes aux corsages clairs, les cyclistes alertes, les boutiquiers accourus se précipitent, s’appellent, se montrent l’ennemi chétif. Tout à l’heure il survolait l’église. Les mitrailleurs l’ont atteint. Il a dû descendre et s’affaisser parmi les ailes rompues de son appareil. Le vautour à terre est traîné vers la citadelle entre les rangs de la cohue, plus curieuse que malveillante. Très loin, l’orage de la canonnade gronde sans émouvoir ces français accortes, ces français gouailleurs. Ils continuent de vendre, d’acheter, de flâner, de prendre aux cantines des feuilles de nouvelles, de s’assembler autour des soldats contant leurs aventures. Sur une place, le spahi soudanais dompte, les maxillaires serrés, un cheval trop fringant. Poudreuses, les motocyclettes militaires arrivent à grand bruit entre les tramways combles. Dans les cafés, lieutenants et capitaines écrivent. A mesure que l’on monte vers la haute ville, plus de soldats se pressent dans les rues de briques. Chasseurs bleus et goguenards, fantassins d’écarlate et d’azur, anglais cossus et athlétiques en draps verdâtres, marocains vêtus de jaune avec de singuliers turbans dont une bande couvre la nuque, et sous le petit béret à rubans, highlanders, les genoux nus, en kilt masqués par un tablier brun, tout le monde mange, boit, rit, fume, au seuil des tavernes, des maisons. Tout le monde s’interpelle en français, en anglais, en arabe. Bientôt les groupes deviennent foules, que divisent les prolonges et les fourragères, que contournent les automobiles d’officiers. Plus haut, ce sont des colonnes au repos derrière les faisceaux, autour des cantines. Les États-majors causent à l’écart. Tels Anglais attribuent le succès des Allemands aux hécatombes de leurs troupes. Les Civilisés épargnent davantage leurs bataillons : l’avenir, déjà, qui eut raison… Voici la bannière. Les compagnies marocaines en ligne s’allongent par la campagne d’XX, derrière des meules rousses, vers les bois bleuâtres. Sur leurs trépieds, les mitrailleuses tendent, hors des tranchées, leurs canons brillants. Aquilins et sveltes, les hommes, quelques-uns debout, la plupart vautrés, guettent. De quelle chaouïa arrivent ces Sémites carthaginois ou arabes, ces berbères en larges baies de toile, en dolmans jaunes, ces petits-fils des Hamilcars, des Mohammeds, des Jugurthas ? Au milieu de la riche terre des Flandres, ils apparaissent comme les types d’une image d’autrefois, choisie dans la collection d’un fermier-général orientaliste. Reconnaissants d’avoir été, par nos armes, délivrés de la tyrannie féodale que leur imposaient les caïds, ils viennent ici combattre, pour le génie de la Méditerranée, contre la barbarie des Baltiques. Au-delà, rien que le silence ; des hommes attentifs des hommes attentifs ; et là-bas, ce grondement interrompu, repris, de la canonnade. Brusquement, dans le torpédo surgis, deux allemands captifs, deux lieutenants boueux, ioniques, les mains emmaillotées, avec quelques-uns des nôtres, christs mourants qui caressent leurs plaies dans la capote bleue. Et quand ils ont franchi nos avant-postes, la huée de la ville monte à la face des prisonniers barbares, massacreurs de femmes et d’enfants. Cela se passe au soleil d’août, vers la fin de l’après-midi. Notre moteur maintenant retentit sur une route désertée, qu’ombragent des platanes et des ormes épanouis. On nous a dit de revenir très vite si nous apercevions de ces XX téméraires, qui s’avancent loin de leurs infanteries. Et nous essayons de les discerner entre les barrages qui, ornent partout si royalement cet espace de cultures rectilignes. Mille dômes d’or sur la terre que l’ennemi convoite. Il en a chassé les quatre familles assises en un immense chariot au milieu de leurs paquets, de leurs ustensiles, de portraits chers. La bataille s’étant reprochée de leur bourg il fallait évacuer, en moins d’une heure, pour éviter les supplices et les exécutions que les Barbares prodiguent à la plus certaine innocence. Point de larmes ni de lamentations. Plutôt de la bonne humeur, et la certitude qu’avant peu la victoire nous couronnera. Chacun semble content d’avoir sacrifié sa maison à l’honneur de la patrie. Les jeunes filles et les enfants sourient à nos modestes cadeaux et les reçoivent de bonne grâce. Même cette veuve qui, dans la petite voiture de son XX, trottinant, pousse un peu de linge, des casseroles, les images des parents défunts, le crucifix de cuivre avec le coquillage du bénitier. De grosses femmes en sueur, ses fil adolescents qui plient sous le faix, décrivent sans geindre, leur infortune. C’est du provisoire. Ils rentreront chez eux, derrière notre sûre victoire. Des âmes sans pareilles. Plus avant nous rencontrons l’avant-garde à cheval d’un train d’artillerie. Il vient au ravitaillement des munitions. Bien qu’elles soient rouges par places, les toiles de leurs civières, repliées sur les caissons gris, tous ces hommes sortent calmes et fiers du combat. Un lignard hâlé, intelligent, le nez écarlate, nous conte qu’ils répondent au feu de l’ennemi depuis cinq jours et quatre nuits, sans repos ni trêve. Mais ça va : ‘On les a contenus.’ Des batteries prussiennes furent anéanties en grand nombre. Le peloton cycliste accepte nos cigarettes et nos tablettes de chocolat. Ces Nantais ont beaucoup connu de la bataille. Ils déclarent l’ennemi fixé en bien des points. L’un extrait de sa musette un tesson d’acier XX et bleu, fragment ramassé de l’obus qui a coupé la jambe d’un camarade. Ils ne s’en montrent pas moins de gais fatalistes, des XX lurons. A les en croire il paraît impossible que ces multitudes allemandes ne se désagrègent pas tout à l’heure. Leurs soldats ne sont redoutables qu’en masses, sous le revolver des lieutenants. Or ces masses s’allongent, se divisent, perdent, chaque jour de leur cohésion, de leurs cadres, de leurs artilleries. Notre canon les fauche par mille et mille. Nos élans à la baïonnette les épouvantent et laisse de la terreur dans l’âme des survivants, de leurs voisins. S’ils n’avaient su multiplier cette accumulation scientifique de leurs nombres pour déborder sans cesse à notre gauche, ils étaient déjà perdus. Ils le seront. Leur effort titanique s’épuise. L’intelligence et la foi illuminent les yeux de nos amis instantanés. Dans leurs charrettes, les blessés eux-mêmes témoignent de cette confiance. Il n’importe guère que l’éclat d’obus ait déchiré de haut en bas ce pantalon garance, puis la jambe à cette heure méticuleusement bandée, ni qu’une explosion ait noirci ce visage contusionné où deux yeux effrayants persistent et visent dans un masque de boursouflure noirâtre, ni que les balles aient couché ces dormeurs fiévreux sur la paille des chariots successifs, avec la tête dans les bras bleus, les jambes écarlates ballant aux cahots. Ce qui seulement importe pour eux, pour les autres, c’est l’espoir de la chance finale. Une paysanne à tignasse grise se précipite au-devant de l’automobile : ‘Y-a-t-il un médecin parmi vous ?’ Cinquante mètres plus bas un fantassin souffre sur une table où on le déshabille. Quand nous arrivons il achève de mourir, stoïque. Derrière un char de blessés, l’un tire par la bride, le cheval bien sellé, harnaché, du capitaine qui succomba. L’épée pend derrière l’arçon. Au soir, le vent qui se lève emporte et dissipe l’orage de la canonnade par-delà les campagnes riches en moissons. Les lièvres courent, s’arrêtent, écoutent. Les perdrix rappellent. Paul Adam. » ‎


Actualités

Phone number : 00 33 (0)6 72 07 91 06

EUR900.00

‎A. De Lamartine ‎

Reference : 6747

‎Le manuscrit de ma mère . ‎

‎ Deux tomes (132+142 pages),reliés dans un même volume , illustrés par Madeleine Delaunay (édition originale Nicolas, 1944), tirage limité et numéroté. Format In-8; Superbe reliure plein veau rouge, dos à cinq nerfs, plats encadrés de filets dorés. Exemplaire sur papier hollande (220ex ). Leger manque de cuir sur la coiffe . ‎


‎Ray bibli cord C2* ‎

Antiquités Duvert Martial - Crest

Phone number : 04 75 25 31 41

EUR90.00

‎Adelina Patti (1843-1919) Soprano coloratureitalienne.‎

Reference : 11260

(1877)

‎Lettre d'invitation de la soprano colorature Adelina Patti‎

‎Petite lettre d'invitation d'Adelina Patti, signée "Adelina de Caux" : "My dear MrsScott.Would it be convenient for you all, to come and dinewith us sunday next, I need not say to you, what pleasure it would procure my husband & myself waitinga favorable answer [...]". Le29 juillet 1868, Adelina Patti avait épousé,àLondres,Louis-Sébastien-Henri de Roger de Cahuzac, marquis de Caux et écuyer de l'empereurNapoléon III, de seize ans son aîné. Elle épousera par la suitele ténor Ernest Nicolas, dit Ernesto Nicolini (1834-1898) ; puis,en janvier 1899le baron suédois Olof Rudolf Cederström (1870-1947), son cadetde 27 ans.‎

‎Encre brune sur double feuillet de papier vergé filigrané "Turkey Mill 1867". Chiffre couronné gravé en-tête, en couleurs "APC".. Destinataire : Mrs. Scott. Date : "Wednesday morning", s.d. [avant 1877]. Lieu : [Paris] 154 avenue des Champs-Elysées. Format : In-16. Etat : Pliure centrale. . Nombre de documents : 1. Type de document : lettre autographe signée. Nombre de pages : 2 pp. 1/2‎


Lettre d'invitation de la soprano colorature Adelina Patti. Adelina Patti (1843-1919) Soprano coloratureitalienne.
Traces Ecrites - Paris

Phone number : 01 43 54 51 04

EUR160.00

‎ADENET LE ROI Illustré par Lebedeff, et décoré d'après les manuscrits et anciennes éditions.‎

Reference : 43958

(1925)

‎Clèomadès.‎

‎Couverture souple. Broché. 196 pages. Quelques rousseurs‎


‎Livre. Roman renouvelé par Jean Marchand. Illustré par Lebedeff, et décoré d'après les manuscrits et anciennes éditions. Editions Emile-Paul Frères, 1925.‎

Librairie et Cætera (ex-librairie des liserons)

Phone number : +33 (0) 5 56 88 08 45

EUR13.50

‎ADER (Nordmann et Dominique)‎

Reference : 32847

‎Lettres et manuscrits autographes. Collection Christian Genet.‎

‎ Broché, 27X21 cm, 2019, 136 pages, illustrations en couleurs, catalogue de la vente réalisée le jeudi 3 octobre 2019. Très bon état.‎


‎ Les photos de notre catalogue sont celles de nos ouvrages.‎

Bouquinerie Latulu - Besançon

Phone number : 33 03 81 81 23 66

EUR13.00

‎ADES Albert & JOSIPOVICI Albert‎

Reference : 66911

(1921)

‎Le livre de Goha le simple‎

‎Calmann Lévy, Paris s.d. (1921), 11,5x18,5cm, relié.‎


‎Nouvelle édition sur papier courant. Reliure en demi chagrin vert à coins, dos légèrement décoloré à quatre nerfs, petîtes traces de frottements en pied du dos, plats de papier marbré, gardes et contreplats de papier à la cuve, tête dorée. Bel envoi autographe signé d'Albert Josipovici à Jean Sarment : "... Vous avez écrit le livre le plus près de mon âme qu'il m'ait été donné de lire. J'ai médité sur votre Pêcheur d'Ombre, j'ai eu tort. J'ai cru devoir donner les raisons profondes de mon admiration - j'ai eu tort. Il suffit que je vous dise que je l'aime totalement par la pensée et par le coeur et je me réjouis de vous avoir connu et de vous avoir trouvé si semblable à votre oeuvre. Josipovici." - Photos sur www.Edition-originale.com - ‎

Le Feu Follet - Paris

Phone number : 01 56 08 08 85

EUR80.00

‎ADHÉMAR (Comte Louis d') / Adhemar Garinie-Panat, Fontanges, Senneterre Veyrières, Saint-Nectaire, Frézals, Albignac, Fesc-Sumène, Lastic Saint-Jal, Bessuéjouls Roquelaure, Spada, Vitelleschi, Viteleschi, Saint-Martin d'Agencour, Saint-Martin d'Agincourt, Sublet d'Heudicourt, Labbé, Lavaulx, Quesnoy, Belleforière, Witeleschi, Walterkircher, Schuss, Gosztonyi de Kövesszarv, Földvasy, von Rath. ‎

Reference : 14826

‎LES 32 QUARTIERS DE NOBLESSE DE CHARLES-LOUIS D'ADHÉMAR DE PANAT, Marquis de Spada. ‎

‎ Sl - s.d. - Tableau généalogique armorié [37x76 cm] de 58 blasons gouachés (sur 63). ‎


‎Adhemar Garinie-Panat, Fontanges, Senneterre Veyrières, Saint-Nectaire, Frézals, Albignac, Fesc-Sumène, Lastic Saint-Jal, Bessuéjouls Roquelaure, Spada, Vitelleschi, Viteleschi, Saint-Martin d'Agencour, Saint-Martin d'Agincourt, Sublet d'Heudicourt, Labbé, Lavaulx, Quesnoy, Belleforière, Witeleschi, Walterkircher, Schuss, Gosztonyi de Kövesszarv, Földvasy, von Rath, ... ******************************** DÉSTOCKAGE - LA BOUTIQUE FAIT UNE REMISE DE 50 % SUR TOUT LE CATALOGUE: LES PRIX AFFICHÉS TIENNENT COMPTE DE LA REMISE DE 50 %. - librairie.passe-temps@orange.fr - 06 78 36 86 46 *************************** ‎

Librairie Le Passe-Temps

Phone number : 06 78 36 86 46

EUR50.00
Previous 1 ... 49 50 51 52 ... 164 276 388 500 ... 502 Next Exact page number ? OK
Get it on Google Play Get it on AppStore
Manuscripts

The item was added to your cart

You have just added :

-

There are/is 0 item(s) in your cart.
Total : €0.00
(without shipping fees)
More information about shipping
What can I do with a user account ?

What can I do with a user account ?

  • All your searches are memorised in your history which allows you to find and redo anterior searches.
  • You may manage a list of your favourite, regular searches.
  • Your preferences (language, search parameters, etc.) are memorised.
  • You may send your search results on your e-mail address without having to fill in each time you need it.
  • Get in touch with booksellers, order books and see previous orders.
  • Publish Events related to books.

And much more that you will discover browsing Livre Rare Book !