‎NUSIMOVICI (Rosine)‎
‎LA TOUR EIFFEL V‎

‎ Photographie originale (1983). Dimensions: 35,5 x 27,5 cm. ‎

Reference : 201


‎ Rosine Nusimovici (1932-2013) a travaillée sur la ville, Paris et sa banlieue, les chantiers et le théâtre. Cette photo de la Tour Eiffel a été prise durant les garands travaux qui eurent lieu de 1981 à 1983. Une série de 9 photographie est conservée à la Bibliothèque Nationale ainsi qu'une partie de sa production ‎

€100.00 (€100.00 )
Bookseller's contact details

Librairie Michaël Seksik
M. Michaël Seksik
16, rue du Cardinal Lemoine
75005 Paris
France

michael.seksik@gmail.com

09 53 64 12 15

Contact bookseller

Payment mode
Others
Cheque
Sale conditions

NOS CONDITIONS DE VENTE Conforme aux usages de la librairie ancienne et moderne, tous les ouvrages présentés sont complets et en bon état, sauf indication contraire. L'exécution des commandes téléphonées est garantie mais sans règle absolue, la disponibilité des livres n'étant pas toujours vérifiable lors de l'appel. Au-delà de huit jours les livres réservés seront remis en vente. Les frais de port sont à la charge du destinataire. Les livres sont payables à la commande. Aucun livre ne sera expédié sans être réglé en totalité. Suite aux modifications des tarifs de la Poste, tout colis supérieur à 3cm d'épaisseur sera désormais expédié en colissimo. Vos règlements par chèque en Euros hors France ou chèque en devise doivent être majorés de 15 Euros. Nous acceptons les règlements par chèque bancaire ou postal, mandat postal ou international, Paypal et virement bancaires. Conditions of sale: All of our books are complete and in good antiquarian condition unless stated otherwise. Orders by telephone are accepted with the understanding that availability of the requested book may not always be confirmed at the time of the call. Reserved books will be held for a period of eight days before being put back on sale. Delivery charges and postal fees are the responsibility of the buyer. Books must be paid for at the time of the order; no book will be sent without being paid first.

Contact bookseller about this book

Enter these characters to validate your form.
*
Send

5 book(s) with the same title

‎CONTE Arthur‎

Reference : 21098

(1980)

‎La Tour Eiffel - L'album photos de la Tour ‎

‎ Editions Lacroix, 1980. In-4 (30 x 22 cm) broché, couverture illustrée d'une vignette, photographie en noir, 58 feuillets non paginés.‎


‎Petites et grande histoire aux pieds de la Tour Eiffel. ‎

Phone number : 04 78 30 94 84

EUR20.00 (€20.00 )

‎EIFFEL (Gustave).‎

Reference : 4023

‎1832-1923. Ingénieur centralien, concepteur de la Tour Eiffel. Lettre Autographe Signée « G. Eiffel » à Charles Goutereau (directeur de l’Office national de météorologie à Paris). Vevey, 1er juillet (19)10. 2 pages grand in-8. Papier en-tête « Les Bruyères, Sèvres » (biffé à la plume).‎

‎ Gustave Eiffel entretint une correspondance suivie avec Charles Goutereau au sujet de ses recherches très actives en météorologie à travers la France. Dès lachèvement de la Tour qui porte son nom, en mars 1889, Gustave Eiffel installait un observatoire météorologique en haut du monument, qui communiquait directement avec le Bureau central météorologique voisin. Eiffel équipa de même ses différentes propriétés familiales (Sèvres dans les Hauts-de-Seine), Beaulieu, Villa Salles, (Côte dAzur), Vacquey (dans le Bordelais) et Ploumanach (en Bretagne). À partir des données scrupuleusement recueillies, Eiffel rédigea les premiers Atlas météorologiques (imprimés par Mourlot), de 1906 à 1912.EN 1910, LINGÉNIEUR, DEVINT PRÉSIDENT DE LA SOCIÉTÉ MÉTÉOROLOGIQUE DE FRANCE. Charles Goutereau de loffice météorologique de Paris et Gustave Eiffel travaillèrent de concert aux atlas météorologiques publiés annuellement, et dans lesquels Eiffel consignait les relevés et mesures prises dans les 24 stations météorologiques installées à travers le territoire français. Eiffel en vacances dans sa résidence de Vevey, en Suisse, nen travaille pas moins à ses Atlas : …Je vous retourne lépreuve de Ploumanach avec quelques corrections nouvelles. On peut laisser les tableaux tels quels aussi bien pour lannuaire que pour le tirage à part, qui sera semblable à ce qui a été fait pour les autres, notamment « les observations de température et dhumidité » qui était parfait. Demandez à Mr Barbé combien il veut. Pour moi, 100 suffiront largement. Peut-être le nombre total de 250 suffirait pour nous deux. Je ne me souviens plus à combien a été tirée la température.Faites comme vous lentendrez pour Ploumanach et lAtlas en prenant 4 bis comme N°. Javais compris quon ne donnerait pas de n° du tout pour nêtre pas obligé de donner tous les détails relatifs à une station ordinaire. Mais si cest fait tant mieux. Jai reçu ce matin un mot pour Rith [Léon Rith, très proche collaborateur dEiffel] relatif à Perpignan. Mais il est parti précisément ce matin pour une tournée en Suisse en commençant par Chamonix. Je vais la lui adresser chez lui rue Legendre…Léon Rith et Antonin Lapresle, ses deux collaborateurs, œuvrèrent aux côtés de Gustave Eiffel, contribuant à ses découvertes : « Toutes ces expériences ont été faites, comme les précédentes, avec le concours dévoué de mes collaborateurs habituels, M. Rith, ingénieur des Arts et Manufactures, et M. Lapresle, ancien élève de lEcole Supérieure dElectricité. Je me félicite davoir, encore une fois, loccasion de les en remercier aujourdhui. »Moins célèbres auprès du grand public que sa célèbre Tour, les recherches en aérodynamique et en météorologie de Gustave Eiffel ont eu une influence considérable sur le développement de ces sciences. La soufflerie quil installa rue Boileau à Auteuil, achevée en 1912 en remplacement de la première soufflerie quil avait déjà fait construire en 1909 sur le Champ de Mars aux pieds de la Tour, va fixer les règles de laérodynamique et rendre d'immenses services par ses essais aérodynamiques dans de nombreux domaines : Aéronautique, Automobile, Bâtiment, Bateaux, Centrales thermiques, Pont, Radars, etc…Mr. André Granet faisait en 1962 lhistorique des laboratoires Eiffel en ces termes : « Cest afin de déterminer les lois de l'aérodynamique quEiffel construisit au Champ de Mars, en 1909, un modeste laboratoire dont la soufflerie avait une veine d'air d'un mètre cinquante de diamètre, de trois mètres de long et où la vitesse de lair pouvait varier de 5 à 20 m/sec à laide d'un moteur de 70 CV alimenté par la station électrique de la Tour. Cest à ce laboratoire que furent effectuées les premières recherches sur les profils d'ailes d'aéroplanes employées par WRIGHT, VOISIN, FARMAN, BLERIOT, puis sur des modèles davions complets conçus par ESNAULT-PELTERIE, NIEUPORT, LEVASSEUR. EIFFEL était occupé en 1911 à ses travaux expérimentaux sur les hélices quand il dut quitter le Champ de Mars où commençait de sélever un nouveau quartier. Il fit alors construire à Auteuil, 67, rue Boileau, un laboratoire beaucoup plus complet, dont la soufflerie comportait une veine dair de deux mètres de diamètre pouvant atteindre la vitesse de 30 m/sec. Cest ainsi que fut constituée définitivement la soufflerie aérodynamique «type Gustave EIFFEL» à laide de laquelle celui-ci a donné à la méthode des recherches aérodynamiques ses normes essentielles. Ce type de soufflerie a été reproduit depuis à de très nombreux exemplaires en France, en Hollande, au Japon, aux États-Unis. ‎


Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : +33 1 43 59 36 58

EUR1,200.00 (€1,200.00 )

‎EIFFEL (Gustave).‎

Reference : 3998

‎Né à Dijon.1832-1923. Ingénieur centralien, concepteur de la Tour Eiffel. L.A.S. "G. Eiffel" à Charles Goutereau. S.l, 3 décembre 1910. 2 pages in-8. Papier à son adresse.‎

‎ Gustave Eiffel entretint une correspondance suivie avec Charles Goutereau au sujet de ses recherches très actives en météorologie à travers la France. Charles Goutereau de loffice météorologique de Paris et Gustave Eiffel travaillèrent de concert aux Atlas météorologiques publiés annuellement, et dans lesquels Eiffel consignait les relevés et mesures prises dans les 24 stations météorologiques installées à travers le territoire français.Dès lachèvement de la Tour qui porte son nom, en mars 1889, Gustave Eiffel installait un observatoire météorologique en haut du monument, qui communiquait directement avec le Bureau central météorologique voisin. Au sujet de la publication de lAtlas météorologique de Gustave Eiffel : Rion, un des collaborateurs de Gustave Eiffel, lui a fait remarquer …que nous avons commandé, paraît-il, 500 planches des moyennes mensuelles dont 250 sont jointes à lAtlas général et 250 forment un fascicule particulier (couverture verte). Comme celui que je vous envoie, mais il y manque le texte imprimé pour ce fascicule ; il nest autre du reste que celui de lAtlas. Mais il est bien à craindre quil ne soit décomposé. En tout cas, il faudra le recomposer pour utiliser nos planches. Veuillez revoir le texte et faire le nécessaire… Il y a je ne sais (pour)quoi, la perte dune feuille qui retarde lachèvement de lAtlas. Néanmoins, je tiens à le présenter à la prochaine séance de la société de météorologie. Veuillez donc faire ce quil faudra pour que jen aie un exemplaire mardi (manquerait-il au besoin une feuille quon rajoutera plus tard)…Moins célèbres auprès du grand public que sa célèbre Tour, les recherches en aérodynamique et en météorologie de Gustave Eiffel ont eu une influence considérable sur le développement de ces sciences. La soufflerie quil installa rue Boileau à Auteuil, achevée en 1912 en remplacement de la première soufflerie quil avait déjà fait construire en 1909 sur le Champ de Mars aux pieds de la Tour, va fixer les règles de laérodynamique et rendre d'immenses services par ses essais aérodynamiques dans de nombreux domaines : Aéronautique, Automobile, Bâtiment, Bateaux, Centrales thermiques, Pont, Radars, etc…Mr. André Granet faisait en 1962 lhistorique des laboratoires Eiffel en ces termes : « Cest afin de déterminer les lois de l'aérodynamique quEiffel construisit au Champ de Mars, en 1909, un modeste laboratoire dont la soufflerie avait une veine d'air d'un mètre cinquante de diamètre, de trois mètres de long et où la vitesse de lair pouvait varier de 5 à 20 m/sec à laide d'un moteur de 70 CV alimenté par la station électrique de la Tour. Cest à ce laboratoire que furent effectuées les premières recherches sur les profils d'ailes d'aéroplanes employées par WRIGHT, VOISIN, FARMAN, BLERIOT, puis sur des modèles davions complets conçus par ESNAULT-PELTERIE, NIEUPORT, LEVASSEUR. EIFFEL était occupé en 1911 à ses travaux expérimentaux sur les hélices quand il dut quitter le Champ de Mars où commençait de sélever un nouveau quartier. Il fit alors construire à Auteuil, 67, rue Boileau, un laboratoire beaucoup plus complet, dont la soufflerie comportait une veine dair de deux mètres de diamètre pouvant atteindre la vitesse de 30 m/sec. Cest ainsi que fut constituée définitivement la soufflerie aérodynamique « type Gustave EIFFEL » à laide de laquelle celui-ci a donné à la méthode des recherches aérodynamiques ses normes essentielles. Ce type de soufflerie a été reproduit depuis à de très nombreux exemplaires en France, en Hollande, au Japon, aux États-Unis. ‎


Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : +33 1 43 59 36 58

EUR950.00 (€950.00 )

‎BARTHES Roland‎

Reference : 10514

(1964)

‎La tour Eiffel.‎

‎ Delpire éditeur, 1964. In/8 oblong, 119 pages, cartonnage éditeur illustré, illustrations en Héliogravure dont une dépliante de la tour Eiffel avec une déchirure sans manque, 2 en couleur, 119 pages.‎


Phone number : 04 78 30 94 84

EUR40.00 (€40.00 )

‎EIFFEL (Gustave)‎

Reference : 4024

‎Né à Dijon. 1832-1923. Ingénieur centralien, concepteur de la Tour Eiffel. L.A.S. « G. Eiffel » à Charles Goutereau (directeur de l’Office national de météorologie à Paris). Paris, 4 janvier (sans date, 1907). 1 page in-4.‎

‎ …Je voudrais, dans nos cartes densemble les valeurs mensuelles, avec nos étoiles, faire la comparaison des températures extrêmes de la Tour et du Bureau central. Auriez-vous lobligeance de me donner les moyennes mensuelles de décembre 1905 à décembre 1906 ? Jai tous les éléments pour faire la comparaison de la Tour avec St Maur, et elle est très intéressante quand on lexamine en détail ; mais je crois cependant quil y a avantage à comparer au Bureau Central. Ce ne serait peut-être pas beaucoup plus long de le faire par décades, mois et saisons, et je vous serais obligé de me faire ce petit travail (qui ne concernerait que le Bureau Central puisque jai les moyennes de la Tour) lequel serait assez pressé...Moins célèbres auprès du grand public que sa célèbre Tour, les recherches en aérodynamique et en météorologie de Gustave Eiffel ont eu une influence considérable sur le développement de ces sciences. La soufflerie quil installa rue Boileau à Auteuil, achevée en 1912 en remplacement de la première soufflerie quil avait déjà fait construire en 1909 sur le Champ de Mars aux pieds de la Tour, va fixer les règles de laérodynamique et rendre d'immenses services par ses essais aérodynamiques dans de nombreux domaines : Aéronautique, Automobile, Bâtiment, Bateaux, Centrales thermiques, Pont, Radars, etc…Mr. André Granet faisait en 1962 lhistorique des laboratoires Eiffel en ces termes : « Cest afin de déterminer les lois de l'aérodynamique quEiffel construisit au Champ de Mars, en 1909, un modeste laboratoire dont la soufflerie avait une veine d'air d'un mètre cinquante de diamètre, de trois mètres de long et où la vitesse de lair pouvait varier de 5 à 20 m/sec à laide d'un moteur de 70 CV alimenté par la station électrique de la Tour. Cest à ce laboratoire que furent effectuées les premières recherches sur les profils d'ailes d'aéroplanes employées par WRIGHT, VOISIN, FARMAN, BLERIOT, puis sur des modèles davions complets conçus par ESNAULT-PELTERIE, NIEUPORT, LEVASSEUR. EIFFEL était occupé en 1911 à ses travaux expérimentaux sur les hélices quand il dut quitter le Champ de Mars où commençait de sélever un nouveau quartier. Il fit alors construire à Auteuil, 67, rue Boileau, un laboratoire beaucoup plus complet, dont la soufflerie comportait une veine dair de deux mètres de diamètre pouvant atteindre la vitesse de 30 m/sec. Cest ainsi que fut constituée définitivement la soufflerie aérodynamique «type Gustave EIFFEL» à laide de laquelle celui-ci a donné à la méthode des recherches aérodynamiques ses normes essentielles. Ce type de soufflerie a été reproduit depuis à de très nombreux exemplaires en France, en Hollande, au Japon, aux États-Unis. ‎


Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : +33 1 43 59 36 58

EUR950.00 (€950.00 )
Get it on Google Play Get it on AppStore
The item was added to your cart
You have just added :

-

There are/is 0 item(s) in your cart.
Total : €0.00
(without shipping fees)
What can I do with a user account ?

What can I do with a user account ?

  • All your searches are memorised in your history which allows you to find and redo anterior searches.
  • You may manage a list of your favourite, regular searches.
  • Your preferences (language, search parameters, etc.) are memorised.
  • You may send your search results on your e-mail address without having to fill in each time you need it.
  • Get in touch with booksellers, order books and see previous orders.
  • Publish Events related to books.

And much more that you will discover browsing Livre Rare Book !