‎[Affiche/Cinéma] ‎
‎La Ville est à nous.‎

‎ Impression offset. Dim: 100 x 64,5 cm. 1976. Affiche réalisée par Ciné Inter, à partir de photos d'Annie Walter .Bon état.‎

Reference : 1093


‎ Réalisé par Serge Poljinsky en 1976, "La ville est à nous" est un film français qui traite des dégâts produits par une spéculation immobilière qui chasse les personnes aux revenus modestes du centre des villes, les éloignant de leur cadre de vie, de leurs habitudes. Basé sur les témoignages des habitants expulsés de Paris. Film sélectionné par la Quinzaine des réalisateurs au Festival de Cannes 1976. ‎

€170.00
Librairie Michaël Seksik
Bookseller's contact details

Librairie Michaël Seksik
M. Michaël Seksik
16, rue du Cardinal Lemoine
75005 Paris
France

michael.seksik@gmail.com

0612473058

Contact bookseller

Payment mode
Others
Cheque
Sale conditions

NOS CONDITIONS DE VENTE Conforme aux usages de la librairie ancienne et moderne, tous les ouvrages présentés sont complets et en bon état, sauf indication contraire. L'exécution des commandes téléphonées est garantie mais sans règle absolue, la disponibilité des livres n'étant pas toujours vérifiable lors de l'appel. Au-delà de huit jours les livres réservés seront remis en vente. Les frais de port sont à la charge du destinataire. Les livres sont payables à la commande. Aucun livre ne sera expédié sans être réglé en totalité. Suite aux modifications des tarifs de la Poste, tout colis supérieur à 3cm d'épaisseur sera désormais expédié en colissimo. Vos règlements par chèque en Euros hors France ou chèque en devise doivent être majorés de 15 Euros. Nous acceptons les règlements par chèque bancaire ou postal, mandat postal ou international, Paypal et virement bancaires. Conditions of sale: All of our books are complete and in good antiquarian condition unless stated otherwise. Orders by telephone are accepted with the understanding that availability of the requested book may not always be confirmed at the time of the call. Reserved books will be held for a period of eight days before being put back on sale. Delivery charges and postal fees are the responsibility of the buyer. Books must be paid for at the time of the order; no book will be sent without being paid first.

Contact bookseller about this book

Enter these characters to validate your form.
*
Send

5 book(s) with the same title

Reference : "AJ16857"

‎LA VILLE EST A NOUS Manuel pour une lecture de l'espace urbain +cd [Paperback] COLLECTIF and ISABEL DE BERY‎

‎ne pas plier‎


‎LA VILLE EST A NOUS Manuel pour une lecture de l'espace urbain +1 cd ISABEL DE BERY 2011 ne pas plier broche bon etat +cd inclus EXEMPLAIRE DE BIBLIOTHEQUE etiquette de bibliotheque sur dos, Pochette bibliotheque sur troizieme plat de couverture.‎

Livre au trésor - Bazoche Gouet

Phone number : 02.36.35.94.34

EUR34.49

‎(SEINE-MARITIME) ‎

Reference : 47343

‎LETTRES PATENTES SUR ARREST qui maintient les Archevêques de Rouen dans les Droits qui se perçoivent à leur profit dans la Ville de Dieppe suivant le Tarif attaché sous le contrescel desdites Letres. [A partir de la page 7 :] TARIF DES DROITS apartenans à Messieurs les Archevêques de Rouen, Comtes et Seigneurs de Dieppe, et qu'ls sont en actuelle possession de faire percevoir en ladite Ville dressé par Nous Antoine François le Fèvre d'Ormesson… (Rouen ?, c. 1727) 24pp. (Relié à la suite:) 2). DU LIVRE CONTENANT LES DROITS que Mes-Seigneurs les Archevêques de Rouen ont droit de percevoir en la Ville de Dieppe, déposé en la Vicomté, fait en l'an mil trois cens quatre-vingt-seize, au feuillet quarante-six a été extrait ce qui suit… Il est à sçavoir que toutes personnes étranges vendants les choses à Dieppe cy-après déclarées, se ils ne sont francs, il doit prendre et lever ce qui en suit… (A la fin:) Imprimé à Dieppe le 16 May 1709. 3pp.‎

‎ 2 pièces en un volume in-4. Demi veau, dos lisse orné d'un décor doré à la grotesque (Reliure du XIXs.).‎


‎Textes officiels concernant les droits perçus par les Archevêques de Rouen sur les denrées et marchandises entrant et sortant de la ville de Dieppe par mer et par terre et sur celles qui s'y vendaient en gros et en détail. Ils rappelent églement la teneur des actes et traités sur ce sujet signés depuis le douzième siècle (1197). Exemplaires réunis et finement reliés au XIXème siècle. ‎

L'Ile Enchantée - Paris

Phone number : 01 46 33 95 80

EUR200.00

‎Anonyme‎

Reference : 40320

(1946)

‎Manuscrit : Journal de voyage anonyme d'une médecin de marine militaire [ Santé navale ], d'avril 1946 à novembre 1947 : Toulon, La Rochelle, Ferryville, Gozo, Port-Saïd, Djibouti, Abadan, Bombay, Goa, Singapour, Hong-Kong, etc... Avec de nombreuses détails piquants sur la vie dans la marine française au lendemain de la seconde guerre mondiale. Intéressant journal manuscrit évoquant fugacement la figure de Zinovi Peschkoff : 7 mai 1946 : "Impression de pagaille. Berge m'avait dit en passant par Bordeaux que Rochefort est trop demandé pour espérer l'avoir. D'après Aury, on pleure depuis un an pour avoir des médecins. Paponnet, complètement rond le jour où je vais le voir, se désintéresse de la question"... "Même impression à la Marine. Chipotages pour savoir qui a été le plus résistant, qui a sauvé La Rochelle. L'ambiance n'est pas au gaullisme. Cossé, Auger et les autres écoeurés : Paris les laisse tomber et ils ne pensent qu'à dégager pour partir à la colonie"... "Une note réconfortante : la position nette de l'Eglise pour le référendum...Malheureusement, ça semble avoir été limité au diocèse de La Rochelle. Grande Peur des biens pensants à l'occasion de ce vote. Les bourgeois en font dans leur culotte et se voient arrêtés pour le lendemain si le vote est oui. Ont-ils donc la conscience moins nette qu'ils veulent bien le dire ?". 4 juillet 1946 : "Je suis considéré comme légèrement aliéné de vouloir repartir en campagne après seulement trois mois de séjour en France" 29 juin : "Voyagé avec Le Calvé de Bandol à Toulon... Rencontré quelques copains. Toujours la même réflexion : "Quelle chance tu as ! Ah! si j'étais à ta place..." 4 juillet à Feryville : "Embarqué sur le Mékong ... Laïus rapide avec le Commandant (de Forton), jeune et semblant avoir de l'allant. Adopte le type homme d'affaires américain. C'est peut-être très bien, c'est peut-être une façade. Il faut attendre. Visite au secnd, L. V. Lesty, bon gros colosse assez philosophe qui casse pas mal de sucre sur le dos des médecins, en particulier de Briskine qui s'occupait du bateau jusqu'à mon arrivée. Je défends Briskine a prioi, sans savoir de quoi il s'agit, avec une telle mauvaise foi que Lesty ne peut s'empêcher d'en rire et on n'en parle plus". Les autres officiers : Tayne, Sirven (croix de lorraine", et I.M. Rossi, Lafon, sympathiques au 1er abord. 5 juillet : "le matin, visite officielle à Sidi Abdallah" (suit une liste de nom et de postes) "presque tous cherchant à dégager pour s'installer dans la région. Même conversation partout : prix du beurre, des petits pois et du pain, insuffisance des soldes...Si j'étais à votre place, etc... Bande de ronds de cuir !" .... 12 juillet : "Lu un article de Cortadellas retraçant l'histoire de la Mission Militaire de ChungKinq. Un peu optimiste mais bon pour la propagande". 21 juillet :"Vie végétative à Ferryville. Travail léger et irrégulier à l'hôpital. Je trapine péniblement les journées sans envie de lire ni de travailler. Vivement la fuite. Le 18, arrivée d Terrible. Je vais faire une bonne heure de blague avec Lemaire. Ecoeuré de la Marine, il a demandé à dégager. On lui a fait comprendre qu'à Diégo il aurait mieux fait de filer comme le Glorieux. C'est écoeurant." 22 juillet : "Embarqué la commission d'essais : 5 officiers et une quinzaine d'ouvriers. Rentré à Bizerte... Appareillage pour Bône". 1er août : "Arrivée à 800 en vue de Gozo. ... Ville pas bien belle et très démolie, certains quartiers entièrement rasés. .... Petites ruelles rappelant l'Espagne ... les vieilles fortifications ont assez grande allure" 3 août : "Toutes les dernières réparations faites à Ferryville sont à refaire : pompe d'épuisement, chambre froide, dégaussing. Paris nous a mis à la disposition des anglais, mais les anglais ne nous donnent aucune consigne, disant que nous ne dépendons pas d'eux pour la route. Nous devons seulement faire un ravitaillement Abdan-Singapour. Si le Pacha sait y faire, nous pouvons choisir l'itinéraire qui nous plaira". 9 août : "A 1200 rencontré une mine. Ecole à feu au mousquet et aux Hoerlicou. Mine coulée sans exploser à la deuxième passe". 11 août : "A 1600, cassé la barre à bras... une semaine de réparations à Port-Saïd". 12 août : "Arrivée à Port-Saïd. Envahissement inévitable de tous les commerçants qui sont à bord avant même que les manoeuvres de mouillage soient terminées". 13 août au Caire, chez l'attaché naval C.C. Challan de Sévin : "nous apprenons que Russes et Anglais sont prêts à se tabasser dans la région de Bassorah. On va peut-être arriver au bon moment". Puis à Ismaïlia, où ils rencontrent d'autres français : "Puis arrive un capitaine mauritien qui nous sort un ereintement en règle des Anglais. Comme il est en uniforme anglais, l'effet est assez curieux". 29 août 1946 : Arrivée à Djibouti ; 30 : "Pêche à la dynamite avec Sirven : 4 petits poissons et une belle suée à l'aviron". 11 septembre, arrivée à Abadan, puis le 3 octobre à Bombay : "Quelques troubles dans la ville indigène : échange de coups de poignard entre hindous et musulmans" 8 octobre: Retrouvons le Var sous l'Ile Grande à côté de Goa. ... Meynice est à Saïgon vec madame, à l'E.M. de d'Argenlieu ; 13 octobre : Le Consul, Jobez e sa femme déjeunent chez le commandant. Jobez était avec Lorrin sous-fifre de Coiffard à Tchungking en 1944. Constaté avec plaisir qu'il n'a pas changé d'avis. Ereintement de Pechkoff, ... et de la clique des Terres Rouges : De Langlade, Irribarne, Leonard, etc... 21 octobre : Arrivée à Singapour ... 23 novembre, 2e rotation : "La veille, on apprend de nouvelles insurrections à Haïphong et à Langson. Aucune précision."... 11 octobre 47 : Appareillage [ de Hong-Kong ] avec M Viaud, consul à Canton, Dr. Mosquin ralliant Pakhoï comme vice-consul et médecin de l'hôpital de la Mission catholique, un jeune grec de Canton qui va s'engager dans la Légion, deux ammanites provenant de l'entourage de Bao Daï".....‎

‎1 vol. in-4 reliure demi-basane raciné sous étui, répertoire médical offert par les Laboratoires Darrasse, 1944-1946, 30 pages manuscrites, le reste du répertoire est vierge‎


‎Intéressant journal manuscrit de 30 pages évoquant notamment (très fugacement) la figure de Zinovi Peschkoff : 7 mai 1946 : "Impression de pagaille. Berge m'avait dit en passant par Bordeaux que Rochefort est trop demandé pour espérer l'avoir. D'après Aury, on pleure depuis un an pour avoir des médecins. Paponnet, complètement rond le jour où je vais le voir, se désintéresse de la question"... "Même impression à la Marine. Chipotages pour savoir qui a été le plus résistant, qui a sauvé La Rochelle. L'ambiance n'est pas au gaullisme. Cossé, Auger et les autres écoeurés : Paris les laisse tomber et ils ne pensent qu'à dégager pour partir à la colonie"... "Une note réconfortante : la position nette de l'Eglise pour le référendum...Malheureusement, ça semble avoir été limité au diocèse de La Rochelle. Grande Peur des biens pensants à l'occasion de ce vote. Les bourgeois en font dans leur culotte et se voient arrêtés pour le lendemain si le vote est oui. Ont-ils donc la conscience moins nette qu'ils veulent bien le dire ?". 4 juillet 1946 : "Je suis considéré comme légèrement aliéné de vouloir repartir en campagne après seulement trois mois de séjour en France" 29 juin : "Voyagé avec Le Calvé de Bandol à Toulon... Rencontré quelques copains. Toujours la même réflexion : "Quelle chance tu as ! Ah! si j'étais à ta place..." 4 juillet à Feryville : "Embarqué sur le Mékong ... Laïus rapide avec le Commandant (de Forton), jeune et semblant avoir de l'allant. Adopte le type homme d'affaires américain. C'est peut-être très bien, c'est peut-être une façade. Il faut attendre. Visite au secnd, L. V. Lesty, bon gros colosse assez philosophe qui casse pas mal de sucre sur le dos des médecins, en particulier de Briskine qui s'occupait du bateau jusqu'à mon arrivée. Je défends Briskine a prioi, sans savoir de quoi il s'agit, avec une telle mauvaise foi que Lesty ne peut s'empêcher d'en rire et on n'en parle plus". Les autres officiers : Tayne, Sirven (croix de lorraine", et I.M. Rossi, Lafon, sympathiques au 1er abord. 5 juillet : "le matin, visite officielle à Sidi Abdallah" (suit une liste de nom et de postes) "presque tous cherchant à dégager pour s'installer dans la région. Même conversation partout : prix du beurre, des petits pois et du pain, insuffisance des soldes...Si j'étais à votre place, etc... Bande de ronds de cuir !" .... 12 juillet : "Lu un article de Cortadellas retraçant l'histoire de la Mission Militaire de ChungKinq. Un peu optimiste mais bon pour la propagande". 21 juillet :"Vie végétative à Ferryville. Travail léger et irrégulier à l'hôpital. Je trapine péniblement les journées sans envie de lire ni de travailler. Vivement la fuite. Le 18, arrivée d Terrible. Je vais faire une bonne heure de blague avec Lemaire. Ecoeuré de la Marine, il a demandé à dégager. On lui a fait comprendre qu'à Diégo il aurait mieux fait de filer comme le Glorieux. C'est écoeurant." 22 juillet : "Embarqué la commission d'essais : 5 officiers et une quinzaine d'ouvriers. Rentré à Bizerte... Appareillage pour Bône". 1er août : "Arrivée à 800 en vue de Gozo. ... Ville pas bien belle et très démolie, certains quartiers entièrement rasés. .... Petites ruelles rappelant l'Espagne ... les vieilles fortifications ont assez grande allure" 3 août : "Toutes les dernières réparations faites à Ferryville sont à refaire : pompe d'épuisement, chambre froide, dégaussing. Paris nous a mis à la disposition des anglais, mais les anglais ne nous donnent aucune consigne, disant que nous ne dépendons pas d'eux pour la route. Nous devons seulement faire un ravitaillement Abdan-Singapour. Si le Pacha sait y faire, nous pouvons choisir l'itinéraire qui nous plaira". 9 août : "A 1200 rencontré une mine. Ecole à feu au mousquet et aux Hoerlicou. Mine coulée sans exploser à la deuxième passe". 11 août : "A 1600, cassé la barre à bras... une semaine de réparations à Port-Saïd". 12 août : "Arrivée à Port-Saïd. Envahissement inévitable de tous les commerçants qui sont à bord avant même que les manoeuvres de mouillage soient terminées". 13 août au Caire, chez l'attaché naval C.C. Challan de Sévin : "nous apprenons que Russes et Anglais sont prêts à se tabasser dans la région de Bassorah. On va peut-être arriver au bon moment". Puis à Ismaïlia, où ils rencontrent d'autres français : "Puis arrive un capitaine mauritien qui nous sort un ereintement en règle des Anglais. Comme il est en uniforme anglais, l'effet est assez curieux". 29 août 1946 : Arrivée à Djibouti ; 30 : "Pêche à la dynamite avec Sirven : 4 petits poissons et une belle suée à l'aviron". 11 septembre, arrivée à Abadan, puis le 3 octobre à Bombay : "Quelques troubles dans la ville indigène : échange de coups de poignard entre hindous et musulmans" 8 octobre: Retrouvons le Var sous l'Ile Grande à côté de Goa. ... Meynice est à Saïgon vec madame, à l'E.M. de d'Argenlieu ; 13 octobre : Le Consul, Jobez e sa femme déjeunent chez le commandant. Jobez était avec Lorrin sous-fifre de Coiffard à Tchungking en 1944. Constaté avec plaisir qu'il n'a pas changé d'avis. Ereintement de Pechkoff, ... et de la clique des Terres Rouges : De Langlade, Irribarne, Leonard, etc... 21 octobre : Arrivée à Singapour ... 23 novembre, 2e rotation : "La veille, on apprend de nouvelles insurrections à Haïphong et à Langson. Aucune précision."... 11 octobre 47 : Appareillage [ de Hong-Kong ] avec M Viaud, consul à Canton, Dr. Mosquin ralliant Pakhoï comme vice-consul et médecin de l'hôpital de la Mission catholique, un jeune grec de Canton qui va s'engager dans la Légion, deux annamites provenant de l'entourage de Bao Daï".....‎

SARL Librairie du Cardinal

Phone number : 09 82 20 86 11

EUR390.00

‎Bureau de Paix du sixième arrondissement de Paris‎

Reference : 27670

(1792)

‎Bureau de Paix. Certificat de non-comparution daté du 15 septembre 1792 [ Pièce pré-imprimée complétée et signée ] "Nous soussignés, Membres du Bureau de Paix, établi auprès du Tribunal du sixième Arrondissement de la Ville de Paris, certifions que le Sieur Mauboin ... demeurant à Paris rue de la Tixeranderie, s'est présenta cejourd'hui devant nous & nous a représenté l'acte de citation qu'il a régulièremen fait donner à M. de Morangiès Colonel d'Infanterie demeurant à Paris rue du Théâtre Français à comparoitre ce même jour, à dix heures du matin, à notre Bureau à l'effet d'employer notre médiation sur le différent subsistant entre eux, au sujet de payement d'une somme de treize mille livres & que le Sieur de Morangies n'est point comparu quoiqu'attendu, depuis ladite heure jusqu'à celle de Midy. An foi de quoi nous avons délivré à Guy Saugrain le présente certificat. ... Fait audit Bureau, le samedi quinze jour de septembre 1792."‎

‎Une pièce pré-imprimée in-4 complétée et signée par Colombeau, Lejeune et Sore : "Nous soussignés, Membres du Bureau de Paix, établi auprès du Tribunal du sixième Arrondissement de la Ville de Paris, certifions que le Sieur Mauboin ... demeurant à Paris rue de la Tixeranderie, s'est présenta cejourd'hui devant nous & nous a représenté l'acte de citation qu'il a régulièremen fait donner à M. de Morangiès Colonel d'Infanterie demeurant à Paris rue du Théâtre Français à comparoitre ce même jour, à dix heures du matin, à notre Bureau à l'effet d'employer notre médiation sur le différent subsistant entre eux, au sujet de payement d'une somme de treize mille livres & que le Sieur de Morangies n'est point comparu quoiqu'attendu, depuis ladite heure jusqu'à celle de Midy. An foi de quoi nous avons délivré à Guy Saugrain le présente certificat. ... Fait audit Bureau, le samedi quinze jour de septembre 1792."‎


‎Bon état. On sait que Jean-François-Charles de La Molette, comte de Morangiès, colonel d'Infanterie, fut accusé de manière posthume d'avoir dressé un animal à tuer, donnant ainsi naissance au récit de la "Bête du Gévaudan" ; il se retrouva rapidement couvert de dette (Voltaire écrivit d'ailleurs pour sa défense lors d'un retentissant procès pour dettes), et il fort probable qu'il s'agit ici de notre personnage.‎

SARL Librairie du Cardinal

Phone number : 09 82 20 86 11

EUR115.00

‎PARADE (P.C.E).‎

Reference : 8733

(1803)

‎Lettre autographe signée de P.C.E. Parade à l'amiral Duckworth au sujet du blocus de Port-au-Prince. 25 juillet 1803. « Au Port-au Prince, le 6 thermidor an 11. 25 juillet 1803. St Domingue. P.C.E Parade, chef d'administration de la Marine, sous préfet colonial du département de l'Artibonite à son Excellence Monsieur l'amiral Duckworth chevalier de l'ordre du bain Commandant en chef les forces navales de sa Majesté Britannique à la Jamaïque. Monsieur l'Amiral. Deux députés choisis par le commerce de cette ville sous l'approbation du général Lavalette Commandant la Dividion de l'Artibonite, se rendent à la Jamaïque à l'effet de traiter avec les négociants de cette isle des moyens d'envoyer des bâtimens chargés de vivres pour la consommation de la population de la ville du Port-au Prince. Ces députés sont Messieurs Guyeu et ----Girale négociants probes et recommandables de cette ville. Ils sont porteurs de paquets pour son Excellence le gouverneur de la Jamaïque, qui contiennent les motifs qui ont nécessité cette mesure ; ces motifs ne vous sont pas inconnus. C'est notre détresse causée par la famine qui nous menace, et par l'imossibilité d'y obvier par les productions de l'intérieur de la colonie dont les brigands sont Maîtres: En attendant le succès de la mission dont j'ai l'honneur de vous prévenir, je prie votre excellence, au nom des habitants de cette dépendance qui invoquent votre humanité et votre bienfaisance, de vouloir bien user des moyens qui sont en votre pouvoir pour alimenter ou faire alimenter une population de plus de douze mille ames qui n'a de ressource que dans vos secours et dans ceux du gouvernement de la Jamaïque. Je prie votre excellence d'agréer mes respectueuses salutaions. Parade. Par le dous-préfet colonial. Le S. commisaire de navire Dusaulchoy ».‎

‎ 1803 1 1803. 2 pp. in-folio. ‎


‎« Au Port-au Prince, le 6 thermidor an 11. 25 juillet 1803. St Domingue. P.C.E Parade, chef d'administration de la Marine, sous préfet colonial du département de l'Artibonite à son Excellence Monsieur l'amiral Duckworth chevalier de l'ordre du bain Commandant en chef les forces navales de sa Majesté Britannique à la Jamaïque. Monsieur l'Amiral. Deux députés choisis par le commerce de cette ville sous l'approbation du général Lavalette Commandant la Dividion de l'Artibonite, se rendent à la Jamaïque à l'effet de traiter avec les négociants de cette isle des moyens d'envoyer des bâtimens chargés de vivres pour la consommation de la population de la ville du Port-au Prince. Ces députés sont Messieurs Guyeu et ----Girale négociants probes et recommandables de cette ville. Ils sont porteurs de paquets pour son Excellence le gouverneur de la Jamaïque, qui contiennent les motifs qui ont nécessité cette mesure ; ces motifs ne vous sont pas inconnus. C'est notre détresse causée par la famine qui nous menace, et par l'imossibilité d'y obvier par les productions de l'intérieur de la colonie dont les brigands sont Maîtres: En attendant le succès de la mission dont j'ai l'honneur de vous prévenir, je prie votre excellence, au nom des habitants de cette dépendance qui invoquent votre humanité et votre bienfaisance, de vouloir bien user des moyens qui sont en votre pouvoir pour alimenter ou faire alimenter une population de plus de douze mille ames qui n'a de ressource que dans vos secours et dans ceux du gouvernement de la Jamaïque. Je prie votre excellence d'agréer mes respectueuses salutaions. Parade. Par le dous-préfet colonial. Le S. commisaire de navire Dusaulchoy ». Cachet. Des rousseurs. ‎

Bonnefoi Livres Anciens - Paris

Phone number : 33 01 46 33 57 22

EUR250.00
Get it on Google Play Get it on AppStore
[Affiche/Cinéma] - La Ville est à nous.

The item was added to your cart

You have just added :

-

There are/is 0 item(s) in your cart.
Total : €0.00
(without shipping fees)
More information about shipping
What can I do with a user account ?

What can I do with a user account ?

  • All your searches are memorised in your history which allows you to find and redo anterior searches.
  • You may manage a list of your favourite, regular searches.
  • Your preferences (language, search parameters, etc.) are memorised.
  • You may send your search results on your e-mail address without having to fill in each time you need it.
  • Get in touch with booksellers, order books and see previous orders.
  • Publish Events related to books.

And much more that you will discover browsing Livre Rare Book !