‎GESCHÉ, Adolphe.‎
‎LE MAL‎

‎Paris : les Éd. du Cerf, 1995. In-8 (22 cm), couverture souple illustrée, 186 pages, 245 gr.‎

Reference : 02361


‎Très bon état.‎

€15.00
Bookseller's contact details

Bedot Bouquiniste
Dominique Bedot

bedot.bouquiniste@laposte.net

06 66 55 13 42

Contact bookseller

Payment mode
Cheque
Others
Sale conditions

Conformes aux usages de la librairie ancienne, tous nos livres, sauf mention contraire, sont en bon ou très bon état. Les prix indiqués sont nets, en euros. les frais de port, calculés au plus juste sont à la charge de l'acheteur. Les livres sont expédiés sous emballage soigné dès réception du règlement par chèque, virement bancaire ou paypal.

Contact bookseller about this book

Enter these characters to validate your form.
*
Send

5 book(s) with the same title

‎Bonneville Georges‎

Reference : R260199540

(2000)

ISBN : 2218733501

‎Les fleurs du mal (1857) problématiques essentielles Charles Baudelaire Profil bac Sommaire: Baudelaire et les Fleurs du mal, Histoire et structure des Fleurs du mal, Thèmes baudelairiens, L'univers des Fleurs du mal, L'art des Fleurs du mal, Modernit‎

‎Hatier. 2000. In-12. Broché. Bon état, Couv. convenable, Dos satisfaisant, Intérieur frais. 79 pages.. . . . Classification Dewey : 372.6-Livre scolaire : français‎


‎Sommaire: Baudelaire et les Fleurs du mal, Histoire et structure des Fleurs du mal, Thèmes baudelairiens, L'univers des Fleurs du mal, L'art des Fleurs du mal, Modernité des Fleurs du mal. Classification Dewey : 372.6-Livre scolaire : français‎

Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : 05 57 411 411

EUR14.90

‎COLLECTIF‎

Reference : R110063677

(1951)

‎LA NEF 8e ANNEE N° 77-78 - présentation Jacques Lebar ...Petit manuel du Mal du Siècle.I.— L’individuGeorges Arnaud .Une heure avec Andréas Aal-borg .Maurice Descotes ... Le Mal du Siècle n'est pas seulement littérature ..‎

‎EDITIONS DU SAGITTAIRE. JUIN-JUILLET 1951. In-12. Broché. Bon état, Couv. convenable, Dos satisfaisant, Intérieur frais. 272 pages.. . . . Classification Dewey : 70.49-Presse illustrée, magazines, revues‎


‎Sommaire : présentation Jacques Lebar ...Petit manuel du Mal du Siècle.I.— L’individuGeorges Arnaud .Une heure avec Andréas Aal-borg .Maurice Descotes ... Le Mal du Siècle n'est pas seulement littérature ..Georges Amado ..Les jeunes gens inadaptés Francis Dumont .Les professeurs, ces irréguliersdu siècle .Michel Delsol ..La jeunesse française et la politique .Georges Charensol .. Le cinéma et le Mal du Siècle..Georges Magnane Malaise du sport moderne.Claude Roger-Marx .. Le Mal du Siècle et la peinturecontemporaine .Luc Bérimont ...La mutation du coupleJacqueline Mesnil ... De Vamazone à l'esclave..Gilbert DebrisE .En marge de l'homosexualité ..II.— Le milieuJean Rostand ...La biologie et le Mal du Siècle.Christiane Favre. Le chirurgien devant le Mal duSiècle Maurice Toesca..Police et bureaucratie..François MennELEt .. La maison de l'hommePierre LE Brun..Le mal du pain...Jean Follain Discrédit du DroitAlbert-Marie Schmidt. Psychanalyse, occultisme et mauvaise conscience ...Robert KantErs .La sybille dans la cité.III. — DocumentsDébuts littéraires en 1951. — Les jeunes devant la politique. — Témoignage d'un étudiant. — La jeunesse en quête d'idéal. — Les cœurs simples. — La vie quotidienne. — Les « hors-la-loi ». — Une assistante sociale. — L'Ecole Polytechnique. — Saint-Germain-des-Prés. — Les nouveaux médecins de Molière. Classification Dewey : 70.49-Presse illustrée, magazines, revues‎

Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : 05 57 411 411

EUR24.90

‎Hatem Jad (1952- )‎

Reference : 6225

(1987)

‎L'écharde du mal dans la chair de Dieu‎

‎chez Cariscript, collection Extasis, 1987 Couverture souple illustrée. in 8 (21,5 x 14,5 cm), 242 pages. ‎


‎Privilégiant le roman (Huysmans, Julien Green, Graham Greene, Jung, Platon, Schelling), L'auteur Jad Hatem philosophe libanais analyse la notion du Mal dans les religions et les mythologies. Au sommaire : La violence absolue chez Platon et Schelling, Dieu l'ombre et le mal chez Jung, Le mal dans Là-bas de Huysmans, La dialectique du bien et du mal chez Julien Green, Dieu et le mal chez Graham Greene, La Kabbale et le mal, Bernanos et la dialectique du Bien et du Mal - Très bon état‎


(CAB)

Phone number : 06 98 82 90 42

EUR25.00

‎BAUDELAIRE Charles‎

Reference : 65388

(1857)

‎Les Fleurs du mal‎

‎Poulet-Malassis & De Broise, Paris 1857, 12,1x18,8cm, relié sous étui.‎


‎Édition originale, imprimée sur vélin d'Angoulême, avec les coquilles habituelles et comportant les six poèmes condamnés, un des quelques exemplaires remis à l'auteur et «?destinés à des amis qui ne rendent pas de services littéraires?». Reliure en plein maroquin émeraude, dos janséniste à quatre nerfs, contreplats doublés de maroquin grenat encadrés d'un filet doré, gardes de soie dorée brochée à motifs de fleurs stylisées japonisantes, les suivantes en papier à la cuve, couvertures dite de troisième état (comportant deux restaurations marginales au second plat) et dos conservés, toutes tranches dorées sur témoins, étui bordé de maroquin. Reliure signée de Marius Michel. Précieux exemplaire enrichi d'un envoi autographe signé de l'auteur au crayon sur la page de faux-titre?: «?à M. Tenré fils, souvenir de bonne camaraderie, Ch. Baudelaire?» et de trois corrections autographes, au crayon pages 29 et 110 et à l'encre page 43. Exceptionnelle dédicace à un ami d'enfance, banquier et intellectuel, un des rares envois d'époque qui ne soient pas motivés par les nécessités judiciaires ou par les intérêts éditoriaux. En effet, même les quelques exemplaires sur Hollande furent en grand partie consacrés à des offrandes stratégiques afin de contrer ou d'atténuer les foudres de la justice qui, en juin 1857, n'a pas encore rendu son jugement. Poulet-Malassis en gardera un souvenir amer?: «?Baudelaire a mis la main sur tous les exemplaires papier fort et les a adressés comme moyens de corruption à des personnages plus ou moins influents. Puisqu'ils ne l'ont pas tiré d'affaire, je crois qu'il ferait bien de les leur redemander.?» La correspondance de Baudelaire permet de cerner assez précisément les différents types de dédicaces que fit le poète à la parution de son recueil. Il adresse lui-même une liste à de Broise pour mentionner les dédicataires des envois de presse, principalement de possibles intercesseurs judiciaires et des critiques littéraires influents. Le poète requiert ensuite «?vingt-cinq [exemplaires] sur papier ordinaire, destinés à des amis qui ne rendent pas de services littéraires?». Une lettre à sa mère nous apprend qu'il n'en a obtenu que vingt. Quelques-uns furent adressés dès juin 1857 à ses amis, dont celui de Louis-Ludovic Tenré. D'autres furent conservés par le poète ou offerts tardivement comme ceux d'Achille Bourdilliat et Jules de Saint-Félix. Si Tenré, cet ami d'enfance que Baudelaire vient de retrouver en décembre 1856, est honoré, dès la publication des Fleurs du Mal, d'un des rares exemplaires personnels du poète, soigneusement corrigé des trois coquilles qu'il a immédiatement repérées, ce n'est pas en considération d'un service rendu ou en vue d'un bénéfice immédiat. Cependant, comme toujours chez Baudelaire, ce n'est pas non plus en simple «?souvenir de bonne camaraderie?» qu'il adresse son uvre maîtresse à ce compagnon de pension du collège Louis-le-Grand. Dès 1848, Louis-Ludovic Tenré a pris la succession de son père, l'éditeur Louis Tenré qui, à l'instar de quelques autres grands éditeurs, s'est reconverti dans l'investissement, le prêt et l'escompte exclusivement adressé aux métiers du livre. Ces libraires banquiers ont joué un rôle essentiel dans la fragile économie de l'édition et ont contribué à l'extrême diversité de la production littéraire du XIXè siècle, soutenant l'activité de petits mais audacieux éditeurs et en liquidant d'autres à grand fracas judiciaires. En décembre 1856, Baudelaire annonce à Poulet-Malassis qu'il a déposé chez cet «?ancien camarade de collège?» un billet à ordre périmé que Tenré, par amitié, a bien voulu accepter. Il s'agit justement du premier acompte pour «?le tirage à mille exemplaires [d'un recueil] de vers intitulé Les Fleurs du Mal?». Avec cet exemplaire tout juste sorti des presses, Baudelaire offre ainsi à Tenré le précieux fruit du travail escompté par son nouveau banquier. C'est le début d'une longue relation financière. Parmi tous les créanciers de Baudelaire, Louis-Ludovic Tenré sera le plus favorable au poète et le seul auquel soit adressée une uvre dédicacée. Dans son ouvrage Les Patrons du Second Empire, banquiers et financiers parisiens, Nicolas Stokopf consacre un chapitre à Louis-Ludovic Tenré et évoque la relation privilégiée entre le poète et ce financier atypique et érudit, consul du Paraguay et spécialiste de l'Amérique Latine, également auteur d'un important ouvrage Les états américains publié à l'occasion de l'Exposition Universelle de 1867 dont il était un des commissaires. Même les innombrables aléas financiers du poète ne terniront jamais durablement leur entente. La confiance que lui accorde ce fils d'éditeur n'est pas étrangère à son intérêt pour la littérature comme en témoigne l'excellent état de conservation de l'exemplaire que lui offre Baudelaire. Cité à de nombreuses reprises dans sa correspondance, et dans son «?carnet?» - sorte d'agenda poétique rédigé entre 1861 et 1863 - Louis-Ludovic Tenré devient rapidement le principal interlocuteur financier du poète dont la vie est pourtant marquée par la crainte de ses créanciers. «?Il y a une formidable incohérence entre l'intelligence éblouissante de Baudelaire et le chaos de sa vie matérielle. Il passe son temps dans sa correspondance à courir après l'argent, ses lettres ne parlent presque que de cela. Il est incapable de gérer un budget de 200 francs par mois et fait des dettes partout, alors qu'il n'en a pas le droit, puisqu'il est sous tutelle. Pire encore?: sa rente lui sert uniquement à payer les intérêts des emprunts qu'il contracte à des taux très élevés. C'est le cercle vicieux?: il creuse lui-même son propre gouffre financier.?» (Baudelaire, Marie-Christine Natta) Les exemplaires des Fleurs du Mal de 1857 dédicacés comptent parmi les plus prestigieuses pièces bibliophiliques et occupent depuis longtemps une place de choix dans les grandes collections privées (Marquis Du Bourg de Bozas, Jacques Doucet, Sacha Guitry, Pierre Berès, Colonel Sickles, Pierre Bergé, Bernard Loliée, Pierre Leroy, Jean Bonna...). L'importance capitale de cette uvre dans l'histoire littéraire, bien au-delà de la francophonie, autant que l'histoire particulière de sa publication, ont contribué à l'intérêt porté très tôt à l'édition originale et plus encore aux rares exemplaires offerts par l'auteur. En 1860, lors de la vente à l'encan de tous les biens de Custine, mort en août 1857, il était encore fait peu de cas des poésies d'un poète graveleux dédicacées à un écrivain de mauvaises murs. Mais, déjà en 1865, Baudelaire lui-même constate que «?depuis deux ans on demande partout [Les Fleurs du Mal], et dans les ventes, elles se vendent même assez cher?». Et déjà en 1873 et 1874, les ventes des bibliothèques de Gautier et de Daumier mentionnent leurs précieux exemplaires et «?l'ex-dono autographe?» dont ils sont ornés. Dès lors, les exemplaires dédicacés sont décrits et référencés, ce qui a permis aux bibliographes de dénombrer et d'attribuer 55 exemplaires de la première édition des Fleurs du Mal enrichis d'un envoi de Baudelaire. Parmi ceux-ci, certains ont été détruits (comme celui de Mérimée, lors de l'incendie de sa maison), d'autres ne sont attestés que par la correspondance du dédicataire, mais ne furent jamais connus (notamment les exemplaires de Flaubert, Deschamps, Custine et Molènes), plusieurs d'entre eux ne firent qu'une brève apparition au XIXè siècle avant de disparaitre (on compte parmi eux les exemplaires de Honoré Daumier, Louis Ulbach et Champfleury). Enfin, quelques grandes institutions internationales, bibliothèques et musées en acquirent très tôt pour leur collections (dont ceux de Saint-Victor, Le Maréchal, Nadar, Pincebourde...). Depuis la seconde guerre mondiale, seule une trentaine d'exemplaires des Fleurs du Mal comportant une dédicace de Baudelaire est apparue en bibliothèque, vente publique ou catalogue de libraire, faisant chaque fois l'objet d'une attention particulière de tous les professionnels, institutions internationales et bibliophiles avertis. Parfaitement établi, avec ses couvertures, dans une reliure janséniste par un des grands relieurs de la fin du XIXè siècle, le très bel exemplaire de Louis-Ludovic Tenré, un des vingt réservés à l'auteur, enrichi des précieuses corrections autographes et offert par Baudelaire dès la parution, apparaît comme un remarquable témoin des conditions particulières de la parution de cette uvre mythique. - Photos sur www.Edition-originale.com - ‎

Le Feu Follet - Paris
Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : 01 56 08 08 85

EUR170,000.00

‎PEYREFITTE Alain‎

Reference : 4304

(1976)

‎LE MAL FRANÇAIS‎

‎Paris Plon 1976 - Format : 15.4 x 23.9 cm, 451 pages. Poids : 680 grammes. Broché, couverture semi-rigide décorée-éditeur formant jaquette à rabats. Plusieurs décennies ont passé sur "Le Mal français", et le mal qu'il met en évidence est toujours avec nous, un mal venu de très loin, et qui a l'avenir devant lui. Nous pouvons nous reconnaître dans ce miroir, mais après ? "Le succès d'un livre n'est qu'une minuscule ride sur l'eau profonde d'une culture. " Le Mal français a connu le succès, il est un livre de référence, un classique de la pensée politique. Mais il n'a jamais cessé d'être un livre d'actualité, un livre d'action. " Quand j'ai écrit "Le Mal français", j'éprouvais le besoin de faire un bilan. Je n'avais pu aboutir, par deux fois, dans une entreprise de réforme pourtant minutieusement préparée, en mai 1968 à l'Education nationale, en 1973 à la Réforme administrative. " Combien d'autres réformes, depuis, ont-elles trébuché et fait trébucher... La réflexion d'hier vaut pour les données d'aujourd'hui. " Inciter nos compatriotes à guérir le mal qui est dans nos têtes de Français : je ne prétends nullement y être parvenu. Pourra-t-on jamais y parvenir ? Le chantier reste ouvert. " C'est pourquoi, ami lecteur, ne refermez pas ce livre comme un consommateur satisfait. Ne vous repliez pas sur le plaisir éventuel d'avoir un peu mieux compris. Parlez, écrivez, agissez. Cette édition reprend le texte qu'Alain Peyrefitte avait revu et augmenté en 1996. ‎


‎Très bon état. On signale un envoi signé de l'auteur. Envoi soigné sous emballage sécurisé. Groupez vos achats : port gratuit pour la France métropolitaine à partir de 200 euros. ‎

Phone number : +33 (0)9 53 33 83 69

EUR8.00
Get it on Google Play Get it on AppStore
The item was added to your cart
You have just added :

-

There are/is 0 item(s) in your cart.
Total : €0.00
(without shipping fees)
What can I do with a user account ?

What can I do with a user account ?

  • All your searches are memorised in your history which allows you to find and redo anterior searches.
  • You may manage a list of your favourite, regular searches.
  • Your preferences (language, search parameters, etc.) are memorised.
  • You may send your search results on your e-mail address without having to fill in each time you need it.
  • Get in touch with booksellers, order books and see previous orders.
  • Publish Events related to books.

And much more that you will discover browsing Livre Rare Book !