‎LECOMTE (Georges)‎
‎LETTRE AUTOGRAPHE SIGNEE.‎

‎ Un feuillet double 12 x 18 cm, portant la marque imprimée de Georges Lecomte et rédigé à l'encre sur trois pages, daté du 27 septembre 1904 (en fait 1914). Lettre adressée à l'écrivain Marcel Roland, auteur d'ouvrages d'anticipation et de vulgarisation scientifique (1879-1955). La guerre vient de débuter. Bien que son service littéraire du Matin ait été supprimé, Lecomte a beaucoup à faire dans les diverses œuvres d’assistance. « Il y a tant de gens à Bordeaux ou ailleurs … Ce sont de rudes moments que nous vivons … Je suis arrivé à l'âge d'homme avec la quasi conviction que nous n'aurions plus l'affreux spectacle , la souffrance et le déchirement d'une grande guerre. Mais depuis 7 ou 8 ans, j'ai eu des doutes, qui, dès 1908, au moment de la brutale annexion de la Bosnie-Herzégovine, se sont chargés de certitude. Il devenait visible que l'Allemagne poussait l'Autriche à humilier et à exaspérer la Russie pour faire naître le conflit général. Dès que cette conviction très raisonnée s'est faite en moi, j'ai voulu être de ceux qui, sans fanfaronnade, jactance ni provocation cherchèrent à exalter la force morale et matérielle du pays, sa foi en son avenir. Voilà pourquoi j'ai soutenu avec énergie la loi de trois ans … Et d'aucuns me reprochent à cause de cela d'être devenu réactionnaire ! » Georges Lecomte vit dans l'espoir. « Que la vie nous sera douce, légère, lumineuse lorsque nous aurons reconquis la liberté pour nous et pour l'Europe ». Il évoque en fin la réorganisation du Matin où « toutes les bouches inutiles ont, par mesure d'économie, été débarquées … Et je n'ai pas été de ceux qui consentirent au voyage de Bordeaux ».En tout, plus de 70 lignes. Note au crayon en marge : « Inédite, à mettre en tête d'un livre de G. Lecomte ».‎

Reference : 9111


‎‎

€80.00 (€80.00 )
Bookseller's contact details

Librairielegalet
Mme Florence Froger
18, square Alboni
75016 Paris
France

librairielegalet@wanadoo.fr

06 79 60 18 56

Contact bookseller

Payment mode
Cheque
Others
Sale conditions

Nous présentons sur ce site une sélection d'ouvrages renouvelés régulièrement et VENDUS UNIQUEMENT PAR CORRESPONDANCE. Nos ouvrages sont garantis complets et en bon état sauf indications contraires. Les prix indiqués sont nets et les frais de port à la charge du client. Nous acceptons pour la France les réglements par chèque établi en euros à l'ordre de "librairielegalet". <br />Pour les paiements venant de l'étranger, nous acceptons les virements et mandats postaux en euros. <br />PAIEMENTS PAYPAL ACCEPTES. <br />. <br />Les livres sont expédiés en colissimo après réception du<br />réglement. Les ouvrages qui, à la demande du client, ne seront pas envoyés par colissimo voyageront à ses risques. <br />

Contact bookseller about this book

Enter these characters to validate your form.
*
Send

5 book(s) with the same title

‎[Librairie Quartier Latin] - ‎ ‎HUMBERT, Jean‎

Reference : 56357

(1986)

‎[ Lot de 7 ouvrages dont 6 dédicacés, avec 7 lettres autographes signées ] A la guerre comme à la guerre [ Avec une carte autographe signée : ] [ Avec : ] L'étincelle volée [ Avec 2 cartes autographes signées : ] [ Avec : ] Comme un qui s'est perdu [ Avec une lettre autographe signée : ] [ Avec : ] Où sont tous les Soleils [ Avec 2 lettres autographes signées : ] [ Avec : ] La poussière et la Cendre. Poésie 1982-1997 [ Avec : ] J'ai promené mon coeur. Poésies [ Avec : ] Portraits de famille. Charente-Maritime [ Avec une carte autographe signée : ] ‎

‎7 vol. in-8 br., A la guerre comme à la guerre, Quartier Latin, 2007 [ Avec une carte autographe signée : ] [ Avec : ] L'étincelle volée, Librairie Quartier Latin, La Rochelle, 1982 [ Avec 2 cartes autographes signées : ] [ Avec : ] Comme un qui s'est perdu, Librairie Quartier Latin, La Rochelle, 1986 [ Avec une lettre autographe signée : ] [ Avec : ] Où sont tous les Soleils, Quartier Latin, 1995 [ Avec 2 lettres autographes signées : ] [ Avec : ] La poussière et la Cendre. Poésie 1982-1997, Les Amis du Vieux Cusset, 2014 [ Avec : ] J'ai promené mon coeur. Poésies, Les Amis du Vieux Cusset, 2017 [ Avec : ] Portraits de famille. Charente-Maritime, Editions Verso, 1997 [ Avec une carte autographe signée ]‎


‎Bel ensemble réunissant 7 ouvrages (dont 6 dédicacés) de l'écrivain charentais Michel Suffran, auquel on joint 7 lettres et cartes autographes signées de Jean Humbert, souvent très belles (notamment l'une évoquant le "Pilate" de Michel Suffran). Enseignant à La Rochelle, mais toujours attaché à son Bourbonnais, Jean Humbert (1933-2016) fut notamment couronné en 1974 par l'Académie Française. ‎

Phone number : 09 82 20 86 11

EUR275.00 (€275.00 )

‎DEJAZET, Virginie‎

Reference : 56080

(1870)

‎Lettre autographe signée : "Liège, Mardi. Mon Cher George, Je vous ai dit que sitôt que je verrai poindre quelque chose pour vous, je me hâterai de vous en faire part. J'avais donc l'intention de vous écrire d'ici à quelques jours, mais j'apprends à l'instant que M. Bubat a l'intention d'aller sa troupe faire les environs de l'Angleterre, et je viens vous demander si la nouvelle est véritable car dans ce cas, cela changerait bien des choses qui se mijotent. Ecrivez-moi donc tout de suite sur le fait, je vous en prie. Sachez donc aussi sans parler de moi [ souligné ] si Legreney a reçu oui ou non une lettre de Mr Lémençon [ ? ] lettre à laquelle il n'aurait point répondu, ce qui a beaucoup étonné ce dernier [ ... ]‎

‎1 L.A.S. de 3 pages, format in-12, s.d. (circa 1870) : Lettre autographe signée : "Liège, Mardi. Mon Cher George, Je vous ai dit que sitôt que je verrai poindre quelque chose pour vous, je me hâterai de vous en faire part. J'avais donc l'intention de vous écrire d'ici à quelques jours, mais j'apprends à l'instant que M. Bubat a l'intention d'aller sa troupe faire les environs de l'Angleterre, et je viens vous demander si la nouvelle est véritable car dans ce cas, cela changerait bien des choses qui se mijotent. Ecrivez-moi donc tout de suite sur le fait, je vous en prie. Sachez donc aussi sans parler de moi [ souligné ] si Legreney a reçu oui ou non une lettre de Mr Lémençon [ ? ] lettre à laquelle il n'aurait point répondu, ce qui a beaucoup étonné ce dernier [ ... ]‎


‎Lettre autographe signée de la célèbre actrice Virginie Déjazet (1798-1875). Etat très satisfaisant (petits accrocs et reste d'un onglet contrecollé) ‎

Phone number : 09 82 20 86 11

EUR95.00 (€95.00 )

‎WALCKENAER, Baron Charles Athanase [ Homme Politique ; Historien ; Géographe ] ; DENTU, Gabriel-André [ Imprimeur ; Editeur ]‎

Reference : 44282

(1811)

‎[ Un plagiat sous l'Empire ou les conseils du Baron Walckenaer au librairie Dentu - Année 1811 ] Dossier recueillant 11 lettres et documents autographes du géographe Walckenaer conseillant l'éditeur Gabriel Dentu dans l'affaire du plagiat de Pinkerton par Malte-Brun, et 1 lettre autographe signée de Gabriel Dentu. Les stratégies élaborées par Walckenaer pour son ami Gabriel Dentu n'auront pas tout le succès espéré, mais révèlent un homme supérieurement doué, familier des puissants du temps et des rapports de pouvoir.‎

‎34 pp. manuscrites rédigées par Walckenaer, 2 pp. par Dentu et 2 pp. d'un auteur inconnu (nom indéchiffrable) Descriptif complet fourni sur demande : 1 L.A.S. du Libraire Gabriel Dentu datée du 29 Avril 1811, 2 pp. [copie par lui-même ou projet de lettre adressées à l'Empereur Napoléon Ier ] "Sire, Permettez à l'un de vos sujets de réclamer votre attention sur une affaire d'un genre tout à fait nouveau dans la République des Lettres. Le nommé Malte-Brun, Danois, accueilli en France, n'a reconnu cette hospitalité qu'en insultant les Savans français et en les dépouillant des fruits de leurs travaux. J'ai réuni dans le petit ouvrage que je remets à Votre Majesté les preuves irrécusables des nombreux plagiats de cet étranger. Je demande à votre Majesté qu'elle veuille bien lui donner l'ordre que je puisse répondre aux attaques de cet homme, dans le Journal de l'Empire. Je saisis cette occasion pour remettre à votre Majesté un exemplaire d'une nouvelle édition des Poésies d'Officier : c'est le Chantre des Braves" ... "Agréez, Sire, les sentimens respectueux du plus fidèle et du plus dévoué de vos Sujets". / 1 L.A. par Walckenaer datée du 29 Mai 1811, 2 pp. avec adresse de Dentu Libraire, rue du Pont de Lodi n°3 : "J'irai voir Mr. de Vandebourg, c'est un homme aimable et franc que j'aime beaucoup, un véritable littérateur". ... "J'espère peu de M. Guizot - voici pourquoi : il est l'entrepreneur d'une Journal d'éducation qui commence, il a besoin du Journal des Débats. Voilà la cause de la résistance que vous éprouvez dans M. Etienne. ... Mais c'est égal, réimprimez votre brochure et répandez là, elle fera tête à tous les journaux et les discréditera parce que les journaux des départements et les journaux étrangers seront pour vous. ... Il est vrai que pour faire tranquillement ma Turquie je pense à aller passer sept ou huit jours à la campagne... " / 1 L.A. par Walckenaer adressée à Monsieur Dentu, s.d., 2 pp. : "Vous êtes un étourdi et je vous renvoye encore la copie de l'Empire Birman que vous aviez pris hier. Il y a plus de trois semaines que je vous ai observé qu'il y avait une lacune. C'est probablement les feuillets moeurs langues que Mr. Langles aura gardé" ... "Je suis désolé de l'affaire de St **** une gazette aussi ridicule et un rédacteur qui l'est autant ne peut que relever votre ennemi et vous faire du tort, ainsi qu'à votre cause. Malte Brun sera enchanté de telles attaques et fera de jolies plaisanteries. Je crois à toutes les bontés du ministre pour vous excepter à celle de vous ouvrir une seule fois [ souligné ] le Journal de l'Empire, voilà bien pourquoi je me garderai bien de perdre mon tems à préparer une réponse. ... Qu'on nous ouvre seulement tous les autres journaux pour réponses, répliques et répliques de répliques ... sera beaucoup". / 1 document de 6 pp. manuscrites par Walckenaer, s.d. intitulé : "Suite du tableau des nouveaux plagiats de Malte-Brun". Document divisé en deux colonnes opposant le T. 3 du "Précis de la Géographie Universelle de Malte-Brun" au T. 5 de la traduction française de Pinkerton dans l'édition de 1804. Walckenaer y relève notamment un passage de Malte-Brun le mettant lui-même en cause pour une traduction trop ingénieuse et il commente en regard : "tout cela paraît bien curieux à imprimer". / Importante L.A. de 2 pp. et 2 lignes par Walckenaer, s.d. : "Etant aussi peu aidé que vous l'êtes par les journaux, il n'y a pas de doutes que votre brochure ne sera pas assez répandue" ... "Non seulement votre idée pour l'Empereur est bonne mais vous devriez faire une pétition au Grand Maître de l'Université pour obtenir un règlement qui exclut les écoles des livres où le plagiat est ainsi aussi évidemment constaté. Au ministre de la Police pour qu'il écrive aux Journaux de ne pas faire l'éloge de pareils livres" ... "Au Ministre de la Justice et à la Commission du Sénat pour la liberté de la Presse pour solliciter une loi à ce sujet"... "N'oubliez pas d'en envoyer à Biquet deux exempl. Tous ceux qui aiment la géographie vont chez lui. Envoyez en aussi à Monsieur le Comte Estève, à M. Daru et au Grand Chambellan qui a le département de la Bibliothèque dans la maison de l'Empereur. N'oubliez pas le Prince Berthier et sa soeur qui demeure rue Royale n° 3. Envoyez en aussi à De Wailly les autres proviseurs et les chefs de maison d'éducation à Paris. / 1 document autographe de 6 pp. par Walckenaer, s.d. intitulé : "Projet de pétition pour le Ministre de la Police". "Excellence, un des plus grands bienfaits de votre ministère est de prévenir, de punir, et d'arrêter les délits ténébreux que les lois n'ont point prévues. Qu'il me soit dont permis de dénoncer à votre Excellence un brigandage auquel elle peut seule mettre un terme..." ... "Voici les faits : Le Sieur Malte-Brun, danois, depuis six ans copie des pages et des volumes entiers d'un ouvrage que j'ai acquis et que j'ai payé. Il en a fait d'anciens ouvrages qu'il a vendu à un librairie nommé Tardieu. Il en a composé encore très rapidement et très facilement un nouvel ouvrage qu'il a vendu au Sieur Buisson. Ces fragments de livres réimprimés dans un ordre différent sont vantés dans le Journal de l'Empire et dans tous les autres journaux. L'ouvrage original au contraire, qui a été payé par moi très cher est critiqué presque tous les jours avec acharnement et ceux qui y ont travaillé sont non seulement critiqués mais même mentionnés avec des termes injurieux et méprisants. Et cependant, ce sont des Membres de l'Institut et d'autres gens de lettres aussi recommandables par leur moralité que par leurs talents". ... "Je suis ruiné pour avoir été utile à mon pays en dénonçant des délits également nuisibles à la gloire nationale..." ... "Je demande donc à Votre Excellence justice pour le passé et protection pour l'avenir". / 1 document autographe de 4 pp. par Walckenaer, s.d., [ Brouillon de lettre à Son Excellence le Duc de Rovigo, Ministre de la Police Générale ] / 1 document autographe de 4 pp. in-4 par Walckenaer : [ brouillon de lettre à une Excellence anonyme, peut-être Charles-Guillaume Etienne, Censeur général de la Police et Rédacteur du Journal de l'Empire : "Voilà ce que j'ai griffonné. Votre brochure fait effet, ne vous découragez pas. ... N'oubliez pas M. de Fortia rue de la Rochefoucauld. ... et François de Neufchateau, mon voisin..." ] "Excellence, on s'est armé d'une de vos décisions pour exclure de toutes les institutions publiques un livre qui leur avait été précédemment recommandé, mais on avoulu chercher à le flétrir sous le prétexte qu'il était désapprouvé par vous dont l'opinion est si importante et exerce un si grand empire sur tous ceux qui cultivent les lettres".... etc. / 1 L.A. par Walckenaer, s.d., 1 p. avec adresse de Dentu Libraire, rue du Pont de Lodi n°3 : "Je vous envoye votre brouillon de lettre au ministre. Vous ferez très bien d'écrire toutes ces lettres ou pétitions et de les faire appuyer. Mais tout le monde dit que pour une chose aussi bien faite et aussi décisive vous ne l'avez pas tiré en assez grand nombre et que vous n'avez pas assez répandu cela". Lettre faisant manifestement référence à l'un des brouillons décrit ci-dessus. / 1 L.A. par Walckenaer, s.d., 1 p. in-folio adressé à Dentu :"Tout le monde est d'avis, et surtout Monsieur de Se [ Sevelinges ] que vous adressiez des pétitions aux ministres et surtout à celui de la police et à celui de la justice." ... Ne vous endormez pas auprès des puissans. Tâchez s'il est possible de gagner M.r Ett. le censeur des Débats. Consultez vos almanacs pour voir si vous n'avez pas oublié d'envoyer à de certains personnes qui l'attendent lorsque d'autres du même corps ou du même rang en ont reçu"... / 1 L.A. par Walckenaer, s.d., 2 p. in-folio adressé à Monsieur Dentu Imprimeur Librairie rue du Pont de Lodi : "Ne perdez pas un instant. Ditez que si vous n'avez pas réclamé plut tôt, cela vient de ma répugnance à cet égard. Plaignez vous de moi comme un homme apathique pour tout autre choe que pour le travail et ne se souciant de rien de ce qui se passe hors de son cabinet."... / 1 L.A. par Walckenaer, s.d., 2 pp. in-12 adressé à Dentu : "Comme je ne travaille que pour vous et qu'il est instant que je finis votre abrégé, je croirai vous voler votre temps que de l'employer à une révision que tout autre peut faire mieux que moi" ... "En comparant avec le Pinkerton, il vous sera facile de trouver ces fautes. Je vous engage aussi à relever les corrections de l'errata .... comme Malte-Brun a copié un exemplaire de la première journée, ... on pourra ajouter peut-être ajouter à cela quelques petits mots où l'on observera cela ". / 1 document autographe de 3 pp. in-4 par Walckenaer : [ adressé à Dentu qu'il exhorte au combat ] : "Je vous renvoye la lettre d'Etienne et une réponse" [ voir ci-dessus ]. " ... ce qui me désole c'est que vous n'ayiez pas répandu déjà les six mille exemplaires". ... / 1 document autographe de 1 pp. in-4 par Walckenaer [ Projet de lettre pour les présidents des trois "Classes" de l'Institut, langue, histoire, beaux-arts ] / 1 lettre manuscrite d'auteur non identifié, 2 pp. 1/2, s.d., destinée aux Rédacteur du Journal de Paris : "Messieurs, Les deux lettres que je vous ai envoyées ont excité la bile de M. Malte-Brun et ont donné lieu de sa part à une réclamation insolente..."‎


‎Ce dossier est remarquable par la force du style et la précision des conseils donnés par Walckenaer au librairie Gabriel Dentu. L'affaire du plagiat par Malte-Brun de la Géographie de Pinkerton abrégée par Walckenaer et publiée par Dentu défraya la chronique littéraire et fut l'occasion de combats littéraires (Dentu imprimera notamment dans ce but les 140 pp. d'un ouvrage intitulé "Moyen de parvenir en littérature" !) et juridiques épiques. Les présents manuscrits de Walckenaer ne sont jamais signés ; mais lui seul pouvait être l'auteur de tous ces textes puissants et informés, et la vérification de sa graphie confirme l'attribution sans aucune équivoque. Les stratégies élaborées par Walckenaer pour son ami Gabriel Dentu n'obtiendront peut-être pas tout le succès espéré, mais elle révèle l'homme d'une intelligence supérieure, familier des puissants du temps et des rapports de pouvoir.‎

Phone number : 09 82 20 86 11

EUR1,350.00 (€1,350.00 )

‎[SNPMD] - ‎ ‎PETIT, Henri ; [ SAUTET, Camille ; PETIT, Madame Henry : SUFFRAN, Michel ]‎

Reference : 54662

(1977)

‎Paysages [ Livre dédicacé par l'auteur ] [ Avec : ] Lettre autographe signée de Camille Sautet à Michel Suffran, évoquant Henri Petit [ Avec : ] Lettre autographe signée de Madame Henry Petit à Michel Suffran [Avec : ] Pays de Bourgogne. n° 107 trimestre 1979 : Hommage à Henri Petit‎

‎Texte recueilli par Camille Sautet, un des 450 exemplaires non numérotés (après 50 numérotés), 1 vol. in-4 reliure pleine toile éditeur sous jaquette transparente, sous étui cartonné, collection "L'univers sensible", SNPMD, Paris, 1977, 110 pp. avec Pays de Bourgogne, 1 vol. in-8 br., 1979, pp. 353-417‎


‎Remarquable ensemble réunissant : un bel exemplaire de "Paysages" dédicacé par Henri Petit "Pour Michel Suffran, qui sait ma très vive sympathie et aussi ma reconnaissance" ; le numéro spécial d'hommage à Henri Petit publié par la revue "Pays de Bourgogne", accompagné d'une belle L.A.S. (2 pages) de Camille Sautet adressée à l'écrivain bordelais Michel Suffran : "Mon Cher docteur et ami, je vous adresse par le même courrier un exemplaire de la revue "Pays de Bourgogne" qui vient de paraître, où vous trouverez entre autres votre remarquable article "Frère de Silence" en hommage à Henri Petit. Quand je dis "remarquable", il ne s'agit pas d'un mot passe-partout [ ... ]mais de ce qui est proprement digne de retenir l'attention. Je regrette beaucoup que, comme me l'avait fait espérer Yves Leroux, vous n'ayez pas pu, en son temps, lors de la parution de "Paysages", donner à Henri Petit le bonheur de lire quelques pages de vous, de ce ton et de ce style [ ... ] nous nous retrouvons en certains mots : artisanal, race terrienne, contemplation... et je disais souvent que l'athée qu'il disait être avait une pensée et un coeur franciscain et une âme contemplative, parce que le croyant qu'il avait été jusqu'à l'âge de 13 ans cet enfant était toujours près de lui et le suivrait jusqu'au bout de la route. Madame Petit, que je viens de voir à Paris, a beaucoup apprécié et en particulier votre témoignage. Elle vous écrira sûrement" [ ... ]". Michel Suffran a écrit ces lignes sur l'enveloppe : "A la limite, ce n'est pas ce que nous proclamons et analysons qui importe le plus. Ce qui compte (et ce qui nous sera compté), c'est ce qui appartient à l'indicible, ce qui rayonne de nous à notre insu, et peut-être, contre notre consentement. Un andante de Mozart, un crépuscule de Watteau, un page de Nerval témoignent bien plus sûrement de Dieu en l'homme, que la plus ingénieuse des "démonstrations" métaphysiques". On joint la belle lettre autographe (prévue par Camille Sautet) signée par Madame Henri Petit, adressée à Michel Suffran : "Je viens vous remercier très sincèrement du bel article que vous avez consacré à mon mari. Vous dites à son propos des choses que personne n'a encore dites. Vous allez très loin. J'en suis, croyez moi, profondément touchée. Et c'est vrai (souligné). [ ... ]"Né à Avallon (Yonne), l'écrivain bourguignon Henri Petit (1900-1978) fut élève à Louis-le-Grand puis à la Sorbonne, où il rencontre Jean Grenier. Il publie son premier texte ("Vézelay") en 1927, et reçoit le Grand Prix de littérature de l'Académie Française en 1965.‎

Phone number : 09 82 20 86 11

EUR345.00 (€345.00 )

‎[s.n.] - ‎ ‎CARJAT, Etienne‎

Reference : 56078

(1884)

‎1 Lettre autographe signée, à en-tête de Et. Carjat & Cie, datée de Veules, le 8 septembre 1884 : "Cher Ami, Je t'écris à la hâte de ce charmant pays ou Alexis Bouvier nous donne, à ma femme, à Ninie et à moi, une hospitalité cordiale et plantureuse, pour te prier de vouloir bien remettre ou faire remettre en mains propres au Ministre, la lettre ci-jointe, que tu cachèteras bien sûr, après l'avoir lue. A mon retour, nous causerons un peu de la mer que j'ai pu voir enfin, comme le Père Duchène : bougrement en colère. Grâce à la nourriture pantagruélique de mon généreux amphytrion, j'engraisse et j'oublie par moment les ennuis qui m'attendent au retour. Je te la serre bien fort et te remercie d'avance. Ton vieux fidèle"‎

‎1 L.A.S. format in-8 d'une page, sur papier à en-tête des Et. Carjat et Cie, traces d'ancien montage sur onglet : 1 Lettre autographe signée, à en-tête de Et. Carjat & Cie, datée de Veules, le 8 septembre 1884 : "Cher Ami, Je t'écris à la hâte de ce charmant pays ou Alexis Bouvier nous donne, à ma femme, à Ninie et à moi, une hospitalité cordiale et plantureuse, pour te prier de vouloir bien remettre ou faire remettre en mains propres au Ministre, la lettre ci-jointe, que tu cachèteras bien sûr, après l'avoir lue. A mon retour, nous causerons un peu de la mer que j'ai pu voir enfin, comme le Père Duchène : bougrement en colère. Grâce à la nourriture pantagruélique de mon généreux amphytrion, j'engraisse et j'oublie par moment les ennuis qui m'attendent au retour. Je te la serre bien fort et te remercie d'avance. Ton vieux fidèle"‎


‎L'un des plus fameux photographes de son temps, mais aussi journaliste et caricaturiste, Etienne Carjat (1828-1906) fut aussi un poète, membre avec Verlaine et Rimbaud, auprès de Gill, Banville ou Fantin-Latour, du groupe des "Vilains Bonshommes". Jolie lettre adressée à Gustave Lévy, haut fonctionnaire au ministère de la Marine, dans laquelle il évoque l'écrivain Alexis Bouvier (1836-1892), connut pour recevoir chaque été une dizaine de convives dans sa propriété de Veules-les-Roses (Seine-Maritime).‎

Phone number : 09 82 20 86 11

EUR190.00 (€190.00 )
Get it on Google Play Get it on AppStore
The item was added to your cart
You have just added :

-

There are/is 0 item(s) in your cart.
Total : €0.00
(without shipping fees)
What can I do with a user account ?

What can I do with a user account ?

  • All your searches are memorised in your history which allows you to find and redo anterior searches.
  • You may manage a list of your favourite, regular searches.
  • Your preferences (language, search parameters, etc.) are memorised.
  • You may send your search results on your e-mail address without having to fill in each time you need it.
  • Get in touch with booksellers, order books and see previous orders.
  • Publish Events related to books.

And much more that you will discover browsing Livre Rare Book !