‎FUSIL JEAN‎
‎CONCORDE.‎

‎FRANCE-EMPIRE. 1968. In-12. Broché. Etat d'usage, Plats abîmés, Coiffe en pied abîmée, Intérieur acceptable. 238 pages - quelques planches de photos en noir et blanc - Jaquette abimée sur les tranches, coins et coiffes.. Avec Jaquette. . . Classification Dewey : 629.1-Aviation‎

Reference : R320040661


‎ Classification Dewey : 629.1-Aviation‎

€29.80
Bookseller's contact details

Le-livre.fr / Le Village du Livre

ZI de Laubardemont
33910 Sablons
France

serviceclient@le-livre.fr

05 57 411 411

Contact bookseller

Payment mode
Others
Cheque
Others cards
Sale conditions

Les ouvrages sont expédiés à réception du règlement, les cartes bleues, chèques , virements bancaires et mandats cash sont acceptés. Les frais de port pour la France métropolitaine sont forfaitaire : 6 euros pour le premier livre , 2 euros par livre supplémentaire , à partir de 49.50 euros les frais d'envoi sont de 8€ pour le premier livre et 2€ par livre supplémentaire . Pour le reste du monde, un forfait, selon le nombre d'ouvrages commandés sera appliqué. Tous nos envois sont effectués en courrier ou Colissimo suivi quotidiennement.

Contact bookseller about this book

Enter these characters to validate your form.
*
Send

5 book(s) with the same title

Reference : CONCORDE1

Phone number : 06 88 33 66 34

EUR80.00

‎ARISTE (Paul d') et ARRIVETZ (Maurice)‎

Reference : 8017

(1913)

Phone number : 0148009159

EUR35.00

‎Léopold Oudry (-) Chimiste français du XIXe siècle. Il créaun atelier électrochimique à Auteuil qui permettaitde cuivrer de grandes pièces de métal; il obtient le cuivrage de tous les objets et monuments en fonte de la ville de Paris, dont les fontaines de Vénus, de Diane et des Quatre-Saisons sur les Champs-Elysées, ainsi que les deuxfontaines monumentales de la place de la Concorde; la ville de Paris lui commanda alors tous les candélabres pour léclairage au gaz de la ville; il avait mis au point une peinture spéciale, à base de sulfate de zinc, permettant de réaliser la galvanisation et qui donnait un aspect émaillé au plâtre.‎

Reference : 11948

(1864)

‎Le cuivrage des fontaines monumentales de la Concorde par Léopold Oudry‎

‎Rares et passionnants documents relatifs au cuivrage de monuments importants de laville deParis, et à son usined'Auteuil. En 1854, Léopold Oudry créée un atelier électrochimique à Auteuil qui permettaitde cuivrer de grandes pièces de métal; il obtient le cuivrage de tous les objets et monuments en fonte de la ville de Paris, dont les fontaines de Vénus, de Diane et des Quatre-Saisons sur les Champs-Elysées, ainsi que les 2 fontaines monumentales de la place de la Concorde; la ville de Paris lui commande alors tous les candélabres pour léclairage au gaz de la ville; il avait mis au point une peinture spéciale, à base de sulfate de zinc, permettant de réaliser la galvanisation et qui donnait un aspect émaillé au plâtre. Belle correspondance sur son travail sur les monuments parisiens, lintérêt manifesté par de Napoléon III pour ses inventions et son usine, et le développement considérable de son activité. «Rien de nouveau pour mes affaires. Calme plat. Aucune nouvelle de Mr le Baron Sérurier. Serait-il absent ou malade? Je le crains car il ma toujours témoigné beaucoup dintérêt et je ne puis croire à de lindifférence de sa part []». 1861, sur le cuivrage des deux fontaines monumentales de la Concorde. «Auriez-vous lobligeance de dire à Mr Delacroix à qui, de mon côté, jécris aussi, de vouloir bien prier ces messieurs de la Société dencouragement de venir jeudi après-midi, visiter dans leurs bains les dernières grandes pièces de la 2ème fontaine. Le lendemain matin, il serait trop tard, toutes seront retirées des bains: quant à samedi, cest mon jour de grande paye et je naurai pas le temps de faire voir mon usine à ces messieurs []. Je commencerai le lundi 22 le remontage de la 2ème fontaine, et ce, sans interruption, si le temps le permet []». Février 1865. «Jeudi dernier, lEmpereur est venu encore visiter lusine et les bas-reliefs de Constantin; prière de ne pas parler de cette visite si le Moniteur est muet; le contraire pourrait me faire du tort». Juillet 1864. «Avec mon autorisation, dites-vous, vous mettez ma peinture au cuivre galvanique au programme de votre séance du 14 ct. Pourquoi seulement la peinture au cuivre laquelle na aucun sens sans lhuile E. M. qui lui sert de véhicule et qui sera dun emploi bien autrement important pour les peintures ord. des bâtiments que la peinture de bronze avec la poudre de cuivre galvanique! []». Août 1864. Il attend la visite de lEmpereur et part à Rouen effectuer la peinture des candélabres. «Je viens, à force dessais depuis près dun an, de découvrir enfin non pas la pierre philosophale, mais une nouvelle huile électro-métallique qui vaut mes n°1 et 2 et qui coûte moins cher que lhuile de lin ord. et les essences. Je vends cette huile 115 f. lhectolitre hors Paris; 135 f. dans Paris, et si je ne mabuse, dans un an, je pourrai à peine à suffire aux demandes. Il est vrai de dire que jy gagne fort peu, environ 6%, mais patience, petit bonhomme deviendra grand []». oct. 1864, après sa visite à lEmpereur. «Dès le matin, lEmpereur ma fait demander à St-Cloud, et ce nest quà 2 heures que jai pu voir Sa Majesté. Cétait pour le cuivrage de deux aigles gigantesques en fonte, et pour diverses autres pièces de travaux. LEmpereur a été plus affable que jamais: jai lespoir de le revoir sous peu de jours []. LEmpereur est animé de la plus grande bienveillance à mon égard, et je ne sais comment reconnaître tant de bontés. Je ne sais pas encore les projets de lEmpereur en faveur de mon industrie, mais je crois, daprès certains demi-mots, quil désire mêtre souverainement utile». Ils firent ensuite une promenade dans les jardins. «A diverses reprises, confus de ma liberté grande, je voulus, pendant cette promenade dun quart dheure, retirer mon chapeau, mais, chaque fois, lEmpereur sy opposa. Et pourtant, je lavoue, jétais fort mal à laise dêtre obligé de rester couvert». Il évoque enfin la vente de ses huiles. «Mes huiles n°3 vont grand train: hier seulement, jen ai vendu 11 hectolitres, aujourdhui 6 hectolitres, plus pour 2800 f. de peinture au cuivre []». On joint 4 coupures de presse sur les fontaines de la Concordes restaurées par Oudry et la visite de lEmpereur aux usines dAuteuil.‎

‎En-têtes imprimés de lUsine électro-métallurgique dAuteuil.. Destinataire : L'abbé Moigno (1804-1884), mathématicien et vulgarisateur scientifique. Date : 1858-1864. Lieu : Auteuil. Format : In-8. Etat : Bon. Nombre de documents : 9. Type de document : lettres autographes signées. Nombre de pages : 14 pp.‎


Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : 01 43 54 51 04

EUR1,200.00

‎Claude Philibert Barthelot Rambuteau (comte de) (1781-1869) Homme politique et administrateur. Préfet de la Seine, il modernise Paris, fait construire des égouts, agrandir les rues et installer l'éclairage au gaz.‎

Reference : 11413

(1837)

‎Le sculpteur Brion, choisi pour les fontaines de la place de la Concorde‎

‎Courrier officiel, adressé par le Comte de Rambuteau, alors Préfet de la Seine,au sculpteur Isidore Hippolyte Brion. Il annonce sonembauche pour la réalisation des sculptures des fontaines de la place de la Concorde, à Paris. "[...]J'ai l'honneur de vous informer que, par arrêté du 16 de ce mois, je vous ai désigné au nombre des artistes chargés de l'exécution des sculptures des fontaines monumentales de la place de la Concorde. Une ampliation de cet arrêté, qui vous sera adressée ultérieurement, vous fera connaître le sujet que vous aurez à traiter [...]." Isidore Hippolyte Nicolas Brion(1799-1863), participa, avec Jean-François-Théodore Gechter, François Lanno et Honoré Jean Aristide Husson, à la réalisation de la Fontaine des Fleuves, installée sur la place de la Concorde, à Paris.‎

‎Encre brune, double feuillet de papier vergé et filigrané "LJ & F" avec armoiries, en-tête imprimé "Préfecture du département de la Seine - Secrétariat général - Objet des Lettres ou Arrêtés".. Destinataire : Nicolas Brion. Date : 23 avril 1837. Lieu : Paris. Format : In-folio. Etat : Pliures centrales. Nombre de documents : 1. Type de document : lettre signée. Nombre de pages : 1 p. ‎


Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : 01 43 54 51 04

EUR450.00

‎Collectif‎

Reference : RO20234476

(1944)

‎L'Humanité 41e année n°76 dimanche 12 et lundi 13 novembre 1944. Sommaire : Plus d'un million ! De la place de l'Alma jusqu'à la Concorde de la Concorde à l'étoile, l'interminable cortège avance par rangs de quarante, quatre heures durant - etc.‎

‎L'Humanité. 1944. In-Plano. En feuillets. Bon état, Couv. convenable, Dos satisfaisant, Intérieur frais. 4 pages augmentées de nombreuses photos et illustrations en noir et blanc dans le texte. Texte sur plusieurs colonnes.. . . . Classification Dewey : 70.1-Journaux‎


‎Sommaire : Plus d'un million ! De la place de l'Alma jusqu'à la Concorde de la Concorde à l'étoile, l'interminable cortège avance par rangs de quarante, quatre heures durant - Sur la tombe de l'inconnu tout un peuple a juré d'être libre ! - etc Classification Dewey : 70.1-Journaux‎

Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : 05 57 411 411

EUR29.80
Get it on Google Play Get it on AppStore
The item was added to your cart
You have just added :

-

There are/is 0 item(s) in your cart.
Total : €0.00
(without shipping fees)
What can I do with a user account ?

What can I do with a user account ?

  • All your searches are memorised in your history which allows you to find and redo anterior searches.
  • You may manage a list of your favourite, regular searches.
  • Your preferences (language, search parameters, etc.) are memorised.
  • You may send your search results on your e-mail address without having to fill in each time you need it.
  • Get in touch with booksellers, order books and see previous orders.
  • Publish Events related to books.

And much more that you will discover browsing Livre Rare Book !