‎BAUER (Gérard).‎
‎Les théâtres de Paris.‎

‎ Commissariat Général au Tourisme, 1946. In-12 br. Couverture en couleurs illustrée par Savignac. Texte de G. Bauer. Photographies inédites de M. Bovis et René-Jacques. E.O.‎

Reference : L10258


‎‎

€20.00 (€20.00 )
Bookseller's contact details

la Librairie Les Autodidactes
M. Léon Aichelbaum
53, Rue du Cardinal-Lemoine
75005 Paris
France

autodidactes@gmail.com

01 43 26 95 18

Contact bookseller

Payment mode
Others
Cheque
Others cards
Sale conditions

Tous nos prix sont nets. Envois à le charge du destinataire. Pour Paris, Les réservations par téléphone ne pourront excéder 48 heures. Tous nos ouvrages sont garantis complets et en bon état, sauf indication contraire. Nous vous prions de nous excuser de ne pouvoir répondre aux demandes d'ouvrages déjà vendus. Vos règlements effectués par chèques en devises ou en euros hors France devront être majorés de 15 euros. <br />

Contact bookseller about this book

Enter these characters to validate your form.
*
Send

5 book(s) with the same title

‎Société de gens de lettres, Théatres de Paris - Albert Blanquet;Édouard Duprez;Louis Judicis;Eugène Moreau;Max Rével; ‎

Reference : 10134

‎Galerie illustrée des célébrités contemporaines.Texte par une société de gens de lettres, dessins par Eustache Lorsay, lithographies par Collette :- Les Théâtres de Paris : notices et portraits‎

‎ Paris : administration, rue de Lancry, (1854,) 2 vol.reliés en un fort volume in-4: Les Théâtres de Paris: Cinquante notices et portraits ht en lithographie en noir à fond teinté,sous serpente,avec notice imprimée par volume,soit 100 illustrations en lithographie à fond teinté ,ht .Les Folies-nouvelles. 1 vol. ; La Porte-Saint-Martin. 1 vol.100 signed sketches, each with separate pagination and portrait. Description: 2 volumes : color portraits ; 27 cm ‎


‎rousseurs eparses,reliure frottée, ‎

Livres Anciens Komar - Meounes les Montrieux

Phone number : 33 04 94 63 34 56

EUR250.00 (€250.00 )

‎[GRIMOD DE LA REYNIERE (Alexandre Baltazar Laurent)].‎

Reference : 12458

(1776)

‎[Journal des Théâtres]. - Le Nouveau Spectateur, ou Examen des nouvelles pièces de Théâtre, servant de Répertoire universel des spectacles. Bimensuel de 14 livraisons du 1er Juin 1776 au 15 Octobre 1776.- Journal Des Théâtres ou le Nouveau Spectateur, Servant de Répertoire universel des Spectacles. Bimensuel de 30 livraisons et 1 prospectus du 1er avril 1777 au 15 juin 1778.- Le Censeur Dramatique ou Journal des principaux Théâtres de Paris et des Départemens, par une Société de Gens-de-lettres. Bimensuel de 31 livraisons et 1 prospectus du 27 août 1797 au 28 juin 1798.‎

‎Paris 1776-1798 9 Paris, 1776-1798. 1. Le Nouveau Spectateur, 1 vol. in-8 de (4)-532-388-(2) pp. (1) f., veau fauve marbré, dos lisse orné, pièce de titre en maroquin rouge, tranches rouges(reliure de l'époque). 2. Journal des Théâtres, 4 vol. in-8 de (2)-7-(1)-384-(2) pp. ; (2)-402 pp. ; (2)-407-(3) pp. ; (2)-304 pp., demi-basane blonde, pièces de titre et de tomaison en maroquin blond, dos lisse orné(relié vers 1810).3. Le Censeur dramatique, 4 vol. in-8, de 8-584 pp. ; 576 pp. ; 576 pp. ; 256 pp., cachets anciens, basane havane, dos à nerfs orné de fers à l'oiseau, pièces de titre en maroquin havane et de tomaison en maroquin vert, tranches rouges (reliure de l'époque). ‎


‎Exceptionnelle collection publiée sous trois titres successifs entre 1776 et 1798 du « premier journal de théâtre proprement dit » (Hatin) dédié exclusivement à la critique dramatique - enrichie de deux lettres autographes de son dernier directeur Grimod de la Reynière, dont une adressée à l'acteur le plus prestigieux de son temps, Talma.En 1776, Jean-Pierre Le Fuel de Méricourt (1748-1778) acheta Le Nouveau Spectateur à son fondateur Le Prévost d'Exmes qui avait lancé un répertoire sous ce titre en 1770. La première livraison entièrement rédigée par ses soins parut chez Esprit le 1er avril ; le titre modifié pour la cinquième livraison devint Journal des Théatres ou le Nouveau Spectateur.« Ce qu’on y trouve de mieux, c’est une grande hardiesse à s’expliquer sur le compte des histrions, sacrilège littéraire dont ceux-ci se plaignent hautement, et qui pourra bien mériter au critique la suppression de son journal. » (Bachaumont, Mémoires secrets). Ce qui arriva ! Sur la plainte de comédiens, Le Fuel fut dépossédé de son journal après le n°14. C'est Jean Le Vacher de Charnois (1749-1792) qui prit sa succession et lança une nouvelle série du Journal des Théâtres (le n° 1 parut le 1er avril 1777) puis renonça cinq mois plus tard, en septembre 1777 ; le journal fut alors continué par Alexandre Grimod de La Reynière (1758-1838) alors âgé de 19 ans et un groupe d'amis. « Un Avertissement des nouveaux auteurs, le 15 septembre 1777, déclare : "par une Société de Gens de Lettres" puis « Nous sommes quatre, l'un donne ses soins à l'Opéra, l'autre aux Français, l'autre aux Italiens, le dernier se charge de veiller à l'impression. On n'en saura jamais davantage ». Les réponses des rédacteurs aux lecteurs sont signées A., D., B., O. Collaborateurs occasionnels : La Harpe, Leroy de Ligny, de La Tour, etc. En butte aux tracasseries de son nouveau censeur, Le Fuel fait appel à ses lecteurs dans la « Lettre aux souscripteurs du Journal des théâtres » du 10 novembre 1776, mais doit finalement céder la place. Le Vacher de Charnois, gendre du comédien Préville, bénéficie de l'appui financier de son beau-père et traite directement du rachat avec Le Prévost d'Exmes qui avait gardé un droit sur chaque souscription perçue. Le Fuel exprime son ressentiment dans un Mémoire à consulter pour les souscripteurs du Journal des théâtres. Il y expose les réponses faites aux souscripteurs étonnés et le résultat d'une comparution de toutes les parties le 30 janvier. Il semble néanmoins que Le Vacher de Charnois ait obtenu de garder tous les souscripteurs qui n'avaient pas souscrit d'engagement nominal avec Le Fuel. Mais le Journal des théâtres loue trop souvent Préville et sa fille, au détriment d'autres acteurs, particulièrement Molé, contre lequel Le Vacher revient sans cesse. A son tour, il est dépossédé. Dans une note d'une lettre de Cailhava à Le Vacher, celui-ci déclare renoncer au Journal des théâtres ; dans ce même numéro, on trouve un Avis à son successeur et les Adieux du rédacteur. Le journal est alors continué "avec une impitoyable rigueur à la définition du goût et de la vérité" par Grimod de La Reynière âgé de 19 ans et son groupe » (Pierre Peyronnet).« C'est ce journal que nous voulons ressusciter aujourd'hui », annonce Grimod vingt ans plus tard en 1797 s'inspirant du feu Journal des théâtres pour créer Le Censeur dramatique ou Journal des principaux Théâtres de Paris et des Départemens. Les années révolutionnaires avaient amené de profondes modifications dans la vie des théâtres. Un nouveau public faisait la loi. L’argent et le pouvoir n’allant pas nécessairement de pair avec le bon goût et la culture, Grimod de La Reynière, scandalisé par la décadence du théâtre, entreprit de « ramener la saine portion du Public au goût du bon, au discernement du beau, à la juste mesure des convenances théâtrales et par de sévères mais courtoises critiques d’éclairer les comédiens sur les finesses de leur art et les acteurs sur les principes éternels de la création dramatique.Le Censeur dramatique parut du 10 Fructidor an 5 (27 août 1797) au 10 Messidor an 6 (28 juin 1798). Ses trente et un numéros constituent une mine d’informations sur l’organisation des théâtres, les comédiens, les auteurs, le décor, le costume, l’interprétation du répertoire classique, à une époque où la Société des Comédiens français, dissoute par les autorités révolutionnaires, n’était pas encore renée de ses cendres ».Les tomes II et IV du Censeur dramatique sont truffés de deux lettres autographes signées de Grimod de La Reynière, la première à Monsieur Santerre Notaire à Magny (II, pp. 112-113) : Vous m'avez manifesté l'autre jour, Monsieur, le désir obligeant d'être au nombre des abonnés au Censeur dramatique, en conséquence j'ai l'honneur de vous adresser ci-joint la quittance dont vous pouvez remettre le montant au Postier ; et vous pouvez être sûr de l'exactitude avec laquelle on vous le fera passer à Magny, lieu de votre résidence ordinaire. Si même vous pouviez nous y procurer quelques abonnés, je ne doute pas que le bureau ne consentit à vous faire jouir des mêmes avantages que les libraires sur les abonnements. En conséquence il vous ferait alors une remise de 2£ par souscription. Il m'aurait été bien plus agréable monsieur de vous envoyer gratuitement cette feuille mais vous connaissez assez ma malheureuse position pour savoir que les motifs qui me l'ont fait entreprendre, m'ôtent la faculté d'en faire don à personne (.…) ; la seconde adressée à l'acteur François-Joseph TALMA (1763-1826) datée de Paris, le 16 messidor an 6 (4 juillet 1798), relative à leur querelle dont les éléments sont imprimés dans le Censeur dramatique, dans les livraisons nos 30-31 (IV, pp. 129-133 et 243-254) : « J'apprends à l'instant Monsieur avec un sensible regret que vous avez été profondément affecté de quelques passages de ma réponse imprimée dans le n°31 du Censeur dramatique. Ce nouveau était fait et imprimé … Je donnerai tout au monde en ce moment pour que cette lettre n'ait pas paru. (…) Grimod ».Reliées à la suite du tome IV, 8 pièces de Grimod de La Reynière en édition originale (sauf mention contraire), suivies de 4 feuillets manuscrits (pièces et table) :1. Réflexions philosophiques sur le plaisir par Un célibataire. Troisième édition. Lausanne et Paris , Chez l'auteur, Vve Duchesne etc., 1784. In-8 de 136 pp. Note manuscrite à l'encre du temps sur le titre.2. Peu de chose. Neuchatel, Paris, Belin, Desenne, Petit, 1788. In-8 de 64 pp. Envoi autographe signé Grimod de la Reynière sur le faux-titre.3. Moins que rien, suite de Peu de chose. Ouvrage d'un genre assez neuf, & plus moral qu'on ne pense. Lausanne et se trouve à Paris, Belin, Bailly, Desenne, 1793. In-8 de 72 pp.4. Lettre d'un voyageur à son ami, ou Réflexions philosophiques sur la ville de Marseille. Seconde édition, revue et corrigée Genève, Paris, Belin, 1792. In-8 de 16 pp.5. Copie d'une lettre de M. Grimod de La Reynière, négociant à Lyon &c. à Mme Desroys. Sans lieu, 1791. In-8 de 8 pp.6. LANTIER (Étienne François de). Le Fakir, conte. Constantinople, Imprimerie du Muphti, 1780. In-8 de 24 pp. Publié par Grimod.7. Extrait du Journal de Paris, 1783. In-8 de 2 pp.8. Epître à Madame d'Ocquerre. Sans lieu, 1788. In-8 de 2 pp.Hatin, 590 ; Soleinne V, 481 ; Sgard, Journaux, 716 ; Sgard, Journalistes, 363, 492, 513 ; Desnoiresterres, Grimod La Reynière et son groupe, p. 187 et suivantes. ‎

Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : 33 01 46 33 57 22

EUR10,000.00 (€10,000.00 )

‎collectif LA NOUVELLE REVUE FRANCAISE‎

Reference : 17365

‎La Nouvelle Revue Francaise, N° 256, Janvier 1935.Mystères Galans Des Théâtres De Paris, Pages Inconnues De Baudelaire.‎

‎ La Nouvelle Revue Francaise, N° 256, Janvier 1935.14x23cm, broché Edition originale. Contient Entre Autres : Mystères Galans Des Théâtres De Paris, Pages Inconnues De Baudelaire. Questions De Poésie, Par P. Valéry. Le Marchand De Cercueils, Par Pouchkine (trad. A. Gide Et J. Schiffrin). Curieuses Et Cuirassier, Par Audiberti. Les Carnets De Samuel Butler, Par V. Larbaud. Il Y A Quarante Ans ( Fin ), Par M. Saint-Clair‎


‎bon etat ‎

Livres Anciens Komar - Meounes les Montrieux

Phone number : 33 04 94 63 34 56

EUR20.00 (€20.00 )

‎GRIMOD DE LA REYNIERE (Alexandre Baltazar Laurent).‎

Reference : 41625

(1797)

‎Le Censeur dramatique ou Journal des principaux Théâtres de Paris et des Départemens, par une Société de Gens-de-lettres ; rédigé par A. B. L. Grimod de La Reynière.‎

‎Paris au bureau du Censeur dramatique 1797-1798 4 Paris, au bureau du Censeur dramatique, 1797-1798. 31 livraisons reliées en 4 vol. in-8, demi-basane, dos lisse orné de filets dorés, pièces de titre et de tomaison rouges et noires (reliure de l'époque). ‎


‎Édition originale. Collection complète rare.Grimod n'avait que 19 ans quand il collabora au Journal des théâtres de M. de Charnois, avec une impitoyable rigueur à la définition du goût et de la vérité. Dès le 29e numéro, Grimod quitta la revue et fonda cette nouvelle publication Le Censeur dramatique ou Journal des principaux Théâtres de Paris et des Départemens. « C'est ce journal que nous voulons ressusciter aujourd'hui », annonce Grimod. Les années révolutionnaires avaient amené de profondes modifications dans la vie des théâtres. Un nouveau public faisait la loi. L’argent et le pouvoir n’allant pas nécessairement de pair avec le bon goût et la culture, Grimod de La Reynière, scandalisé par la décadence du théâtre, entreprit de « ramener la saine portion du Public au goût du bon, au discernement du beau, à la juste mesure des convenances théâtrales et par de sévères mais courtoises critiques d’éclairer les comédiens sur les finesses de leur art et les acteurs sur les principes éternels de la création dramatique.Le Censeur dramatique parut du 10 Fructidor an 5 (27 août 1797) au 10 Messidor an 6 (28 juin 1798). Ses trente et un numéros constituent une mine d’informations sur l’organisation des théâtres, les comédiens, les auteurs, le décor, le costume, l’interprétation du répertoire classique, à une époque où la Société des Comédiens français fut dissoute par les autorités révolutionnaires. Très bon exemplaire. Des rousseurs.Hatin, 590 ; Desnoiresterres, Grimod La Reynière et son groupe, p. 187 et suivantes. Relié à a suite : [GRIMOD DE LA REYNIERE]. Visions d'un Bon Homme. A Paris, chez Renard, 1803. In-12 de 36 pp. Édition originale. ‎

Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : 33 01 46 33 57 22

EUR4,500.00 (€4,500.00 )

‎[PARFAICT (Claude et François), GODIN D'ABGUERBE (Quentin)]‎

Reference : 38371

(1756)

‎Dictionnaire des Théatres de Paris, Contenant toutes les Pièces qui ont été représentées jusqu'à présent sur les différens Théâtres François, & sur celui de l'Académie Royale de Musique; les Extraits de celles qui ont été jouées par les Comédiens Italiens, depuis leur rétablissement en 1716, ainsi que des Opéra Comiques, & principaux Spectacles des Foires Saint Germain & Saint Laurent. Des faits Anecdotes sur les auteurs qui ont travaillé pour ces théâtres, & sur les principaux Acteurs, Actrices, Danseurs, Danseuses, Compositeurs de Ballets, Dessinateurs, Peintres de ces Spectacles, &c. (BEL EXEMPLAIRE RELIE EN VEAU PORPHYRE DE l'EPOQUE)‎

‎ 1756 7 volumes in-12 (166 x 98 mm), plein veau porphyre de l'époque, dos à 5 nerfs guillochés or, ornés de compartiments fleuronnés et cloisonnés, plats encadrés de triples filets dorés, filet sur les coupes, pièces de titre et de tomaison de maroquin bordeaux, tranches rouges. Paris, Lambert, 1756.‎


‎Edition originale de ce dictionnaire alphabétique du théâtre qui couvre les XVIe (dès 1552), XVIIe et XVIIIe siècles. Le volume VII est entièrement consacré à des corrections et additions.Réalisé en grande partie par le dramaturge et historien du théâtre François Parfaict, sur la base de sources imprimées, mais aussi d'archives et de manuscrits jusqu'alors inexploités, le dictionnaire a été édité et continué après la mort de l'auteur (1753) par son frère Claude, aidé de Quentin Godin d'Abguerbe qui assura l'édition du texte.On y trouve comme entrées des articles parfois détaillés: pièces, auteurs, théâtres, troupes, acteurs, compositeurs de musique, danseurs, décorateurs, etc.Pour l'anecdote, Voltaire a fourni au dictionnaire larticle qui le concerne.Une des sources fondamentales pour l'histoire du spectacle vivant en France sous l'ancien régime.(Soleinne, 'Bibliothèque dramatique', V, 1, n°286).Quelques minimes défauts à quelques mors.Bel exemplaire, très frais, très bien relié à l'époque. ‎

Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : 33 01 47 07 40 60

EUR800.00 (€800.00 )
Get it on Google Play Get it on AppStore
The item was added to your cart
You have just added :

-

There are/is 0 item(s) in your cart.
Total : €0.00
(without shipping fees)
What can I do with a user account ?

What can I do with a user account ?

  • All your searches are memorised in your history which allows you to find and redo anterior searches.
  • You may manage a list of your favourite, regular searches.
  • Your preferences (language, search parameters, etc.) are memorised.
  • You may send your search results on your e-mail address without having to fill in each time you need it.
  • Get in touch with booksellers, order books and see previous orders.
  • Publish Events related to books.

And much more that you will discover browsing Livre Rare Book !