‎Bertrand Philippe:‎
‎[Sans titre]. ‎

‎ Sérigraphie au format 50 x 70 cm. ‎

Reference : 3653


‎ Tirage limité à 200 exemplaires, celle-ci numéro 13. Signée par Philippe Bertrand. ‎

€94.33 (€94.33 )
La Bergerie
Bookseller's contact details

La Bergerie
Mme Aline Berger

la-bergerie@bluewin.ch

+41 79 689 98 41

Contact bookseller

Payment mode
Cheque
Transfer
Others
Sale conditions

Paiement par virement bancaire en francs suisses ou en euros (sans frais). Les paiements par PayPal ne sont plus acceptés, suite à un différend qui nous a décidés à nous passer de leurs services. Les livres sont expédiés dans les jours suivant la réception du montant demandé.

Contact bookseller about this book

Enter these characters to validate your form.
*
Send

5 book(s) with the same title

‎[MANUSCRIT]. GAVAULT, Pierre, COTTENS, Victor de, et PAC, Lys du. ‎

Reference : 41861

‎Livre premier : Une lecture sans titre. - Livre second : Le dossier n° cccxxiii ; Suite de la lecture sans titre. - Livre III : Les Châtiments.‎

‎Alger : 1881-1882. Trois parties en un volume grand in-12, xxxx-(93) feuillets écrits à l’encre violette au recto seul. Cartonnage vert foncé de l’époque. Seconde charnière fendue, quelques traces d’usage sans gravité ; intérieur très frais.‎


‎Spirituel canular littéraire et poétique, illustré de nombreux dessins, dans le milieu étudiant d'Alger à la fin du XIXe siècle. Ce manuscrit a été entièrement recopié et illustré par la même main, celle de Pierre Gavault qui se désigne sous le terme d’« enlumineur » (p. xxiiii). Il débute par un feuillet portant en guise de titre la phrase suivante, calligraphiée en lettres gothiques et ornée de lettrines : « Ce livre a esté escript par Messire Pierre Gavault et très sçavants et Nobles Seigneurs Lys du Pac et Victor de Cottens A[nno] - D[omini] mdccclxxxii ». Chaque titre de partie et de sous-partie est également calligraphié, illustré en couleurs et rehaussé de peinture dorée. Tout le texte est également décoré de lettrines et culs-de-lampe. Le Livre premier (« Une lecture sans titre, iii et xvii de mars mdccclxxxi ») contient le récit de la découverte fictive des archives d’« une société sans nom » : au milieu de vieux papiers achetés 25 sous au marché de la place de Chartres à Alger, le narrateur déniche les documents d’une mystérieuse société : procès-verbaux, rapports, compte rendus, interpellations, discours, projets, professions de foi, propositions, etc. Piqué de curiosité, il décide d’en reconstituer pour le lecteur l’histoire et le fonctionnement. Comme le révèlent les clefs indiquées en notes à la fin de ce premier livre, cette « société sans nom » est une parodie de la société Concordia, société littéraire et artistique très active à Alger à la fin du XIXe siècle parmi les lycéens et élèves des écoles supérieures, dont Pierre Gavault et ses amis Victor de Cottens et Lys du Pac étaient membres. La société fictive est constituée d’un président, d’un secrétaire, d’un trésorier, d’un vice-président, d’un secrétaire-adjoint et d’un archiviste. Les autres membres sont des statues de cire qui, pendant les débats, sont actionnées par des mécanismes. Le but de la société est « de donner de temps en temps de grandes représentations ». Le narrateur présente tour à tour les membres vivants de la société : Paul Rougeaud, dit Gros-Bibi (i.e. Paul Gonzalès), M. Dubloc (i.e. E. et G. Mojon), M. Narcisse de Valpinson, dit l’Oiseau Bleu (G. Chabert), M. Sacerdos (Ch. Prêtre), Achille de St Victor (Victor de Cottens), M. P. Roquet, dit Mlle Crécelle (Pierre Gavault), M. G. Rémy (A. Ruff), M. le Financier, ou Monsieur le Président (A. Robert), M. Dubois (P. Heit), Yungmann (Kuhlmann). « Ici Messieurs, les pièces manquent, les archives s’arrêtent, et je suis obligé de faire comme elles. Le dernier procès-verbal est celui du 45 Février 18.. Jusqu’à ce jour, la Société a duré près de deux ans C’est bien jeune pour mourir ! »… « Pour copie conforme : Pierre Gavault ». Le Livre second, sous-titré : « Le dossier n° cccxxiii », est la suite de la « Lecture sans titre ». Au dépôt des manuscrits de la bibliothèque d’Alger, le narrateur retrouve le reste des archives de la société, dans un dossier numéroté 323 : « l’antiquité de ces documents me terrifia : ils remontaient au XIXe siècle avant Jésus-Christ ! ». Mais chaque fois qu’il revient pour tenter de dépouiller les documents, le conservateur surgit et le dérange dans son travail pour lui montrer quelque chose : « Pour moi, je suis bien obligé de flatter ses manies : s’il venait à m’interdire l’entrée de la salle du dossier 323 ! » Le Livre III, intitulé « Les Châtiments », est un recueil de poèmes : [I]. La parade, II. Dernières paroles ; III. Les luttes (janvier 1882) ; IV. Cartel ; V. Le masque ; VI. Le pilori, chanson ; VII. De originibus (1er févier 1882) ; VIII. Mirage ; IX. Fable ; X. Darwinisme ; XI. M. Dubloc ; [XII]. Waterloo ; [XIII]. Le jugement dernier ; XIV. Bon voyage ; XV. Remerciements ; 2 pièces non numérotées ; XVIII. Les vainqueurs ; XIX. Sonnet évangélique, [XX]. Epitaphe. Il s’ouvre sur un feuillet de titre illustré en rouge et gris, orné d’un grand encadrement architecturé et de motifs grotesques. Chaque poème est décoré par un en-tête et un cul-de-lampe. L’auteur de ce manuscrit est Pierre Gavault (1864-1895), qui devint plus tard architecte à Alger. Après avoir étudié aux Beaux-Arts, il fut nommé inspecteur des bâtiments départementaux d'Alger et chargé d’effectuer les premières fouilles archéologiques de la ville romaine de Tigzirt, mission inachevée en raison de sa mort précoce. Il publia des poèmes sous le pseudonyme de Pierre Loÿs dans une revue fondée par lui et son frère Paul, homme de théâtre et directeur de l’Odéon à Paris. Ses complices Victor de Cottens et Lys du Pac s’orientèrent tous deux vers le journalisme. Cottens (1862-1956) apporta sa contribution au Soir et au Figaro en tant que critique de théâtre, et écrivit de nombreuses pièces en collaboration avec Paul Gavault. Lys du Pac (1859‒1923) demeura à Alger et devint rédacteur en chef à la Dépêche Algérienne.‎

Librairie des Seraines - Paris

Phone number : +33 (0)6 33 28 28 30

EUR950.00

‎SARTRE, JEAN-PAUL. - [SARTRE'S FIRST PUBLICATION]‎

Reference : 39824

‎L'Ange du morbide (Conte). [In: La Revue sans titre. Organe de Défense des Jeunes. Deuxième èdition].‎

‎(Paris, 1923). Lex 8vo. Entire issue present, with the original printed wrappers. Some tears to spine and a bit of wear to extremities. A fagile publication. Ff. (6-7). [Entire issue: 8 ff.). Sartre's extremely scarce first publication, in the also exceedingly scarce first number of the "La Revue sans titre", here in the second edition from the same year, which is of equal scarcity to the first. <br><br>When Contat and Rybalka were making the bibliography of the writings of Sartre, they had great difficulty in finding the interesting rebellion publication "La Revue sans titre", which was - and is - not present in any French library. In fact, they finally borrowed a run of the magazine from M. Jean Gaulmier, professor of literature in Strasbourg, who possessed the only collection of the periodical that they could track down. The "L'Ange du morbid" had been reproduced in 1947 by Marc Beigbeder in his "L'Homme Sartre", but not quite in its entirety, and Contat and Rybalka thus printed the text again, for the second time since 1923, at the back of their Sartre-bibliography (1970) as the first part of the second appendix, which has the half-title "Textes retrouvés" (rediscovered texts). <br><br>This interesting story which constitutes Sartre's first publication was published when he was merely 18 years old. In a strongly satirical tone Sartre tells the story of a mediocre professor's adventure with a young patient who has tuberculoses. The main character, the professor of a small provincial school, constitutes the pre-figuration of the highly unsympathetic character that occupies his following publications. <br> <br>The "Revue sans titre", of which we here have number one in its entirety, is also in itself interesting. The director of the publication is Charle Fraval, and the editorial secretary is Roger Letac. The publication claims to be "in defense of the Young", and on the front wrapper it states "Those who suffer from the mercantilism of literature, those whose talent is suppressed by the literary magnates, in short all the Young, have reason to read "REVUE SANS TITRE", the only organ in defense of the Young" (own translation, original: "Ceux qui souffrent du mercantilisme de la literature, ceux don't le talent est étouffé par les magnats des letters, tous les jeunes en un mot, ont intérêt à lire la "Revue sans titre" seul organe de defense des Jeunes."‎


Herman H. J. Lynge & Son - Copenhagen

Phone number : +45 33 155 335

DKK12,000.00 (€1,609.46 )

‎(PERIODIQUE - LIEGE).‎

Reference : SES-7958

‎La feuille sans titre. A Amsterdam (Liège), chez les libraires associés, (1777). ‎

‎In-4 br. sans couverture à pagination continue de 221 à 428 avec lacunes. Brochage à l'aide d'une bande de papier marbré du XIXème en gouttière (travail de vers dans les marges int. de plusieurs pages sans atteinte au texte, tache brune assez importante à plusieurs page, mais le texte reste bien lisible, qqs. brunissures éparses).‎


‎44 numéros de ce périodique imprimé à Liège, sous la fausse adresse d'Amsterdam. Du numéro 237 du jeudi 25 septembre 1777 au numéro 288 du samedi 15 novembre 1777, avec des lacunes (sans les numéros 240, 247, 249, 254, 261, 268, 275, 282), soit 44 numéros. "A l'exemple du Journal de Paris, créé le 1er janvier 1777 et premier quotidien publié en France, Jean-Jacques Tutot décida de créer un journal quotidien, ce qui ne s'était jamais vu auparavant à Liège et fit réellement sensation. Il l'intitula la Feuille sans titre, et le premier numéro sortit le 1er février 1777. Tutot, en veine d'humour second degré, justifie ainsi le choix d'un titre aussi inattendu : "D'après la foule innombrable de journaux et d'ouvrages périodiques qui couvrent la surface de l'Europe, on n'est pas peu embarrassé de trouver, pour une feuille à naître, un titre dont la différence avec les autres soit marquée ; c'est pour cette raison que nous n'en donnons aucun à la notre". La direction en fut confiée à Mauss, officier au bureau des Postes impériales à Liège". (Pierre Gillissen, Jean-Jacques Tutot, imprimeur, libraire et éditeur au Pays de Liège). Il fut supprimé en décembre 1777 à la demande du prince-évêque François-Charles de Velbruck.‎

Le Jardin des Muses

Phone number : 02 32 57 41 77

EUR150.00

‎(PERIODIQUE - LIEGE).‎

Reference : SES-7972

‎La feuille sans titre. A Amsterdam (Liège), chez les libraires associés, (1777). ‎

‎In-4 br. sans couverture à pagination continue de 433 à 710 avec lacunes. Brochage à l'aide d'une bande de papier marbré du XIXème en gouttière (qqs. rousseurs et brunissures, qqs. salissures, cerne claire dans les marges sup. de plusieurs pages, qqs. petites taches brunes).‎


‎40 numéros de ce périodique imprimé à Liège, sous la fausse adresse d'Amsterdam. Du numéro 290 du lundi 17 novembre 1777 au numéro 332 du lundi 29 décembre 1777, avec quelques lacunes (sans les numéros 296, 303, manque une page au n°317, 324), soit 40 numéros. A partir du n°304, chaque livraison comprend 8 pages au lieu de 4. Une gravure dans le texte au n°310. "A l'exemple du Journal de Paris, créé le 1er janvier 1777 et premier quotidien publié en France, Jean-Jacques Tutot décida de créer un journal quotidien, ce qui ne s'était jamais vu auparavant à Liège et fit réellement sensation. Il l'intitula la Feuille sans titre, et le premier numéro sortit le 1er février 1777. Tutot, en veine d'humour second degré, justifie ainsi le choix d'un titre aussi inattendu : "D'après la foule innombrable de journaux et d'ouvrages périodiques qui couvrent la surface de l'Europe, on n'est pas peu embarrassé de trouver, pour une feuille à naître, un titre dont la différence avec les autres soit marquée ; c'est pour cette raison que nous n'en donnons aucun à la notre". La direction en fut confiée à Mauss, officier au bureau des Postes impériales à Liège". (Pierre Gillissen, Jean-Jacques Tutot, imprimeur, libraire et éditeur au Pays de Liège). Il fut supprimé en décembre 1777 à la demande du prince-évêque François-Charles de Velbruck.‎

Le Jardin des Muses

Phone number : 02 32 57 41 77

EUR200.00

‎(PERIODIQUE - LIEGE).‎

Reference : SES-7950

‎La feuille sans titre. A Amsterdam (Liège), chez les libraires associés, (1777). ‎

‎In-4 br. à pagination continue avec lacunes. Exemplaire replacé dans un brochage de papier marbré à la cuve moderne (des rousseurs et brunissures, qqs. taches brunes et salissures, petits trous dans les marges int. de plusieurs numéros sans gravité).‎


‎47 numéros de ce périodique imprimé à Liège, sous la fausse adresse d'Amsterdam. Du numéro 182 du 1er août 1777 au numéro 236 du mercredi 24 septembre 1777 avec lacunes (sans les numéros 184, 198, 202, 205, 208, 209, 212, 226, 233 incomplet d'un feuillet), soit 47 numéros. Une gravure à pleine page au N° 219 (lampe chronomètre et moulin à bras). "A l'exemple du Journal de Paris, créé le 1er janvier 1777 et premier quotidien publié en France, Jean-Jacques Tutot décida de créer un journal quotidien, ce qui ne s'était jamais vu auparavant à Liège et fit réellement sensation. Il l'intitula la Feuille sans titre, et le premier numéro sortit le 1er février 1777. Tutot, en veine d'humour second degré, justifie ainsi le choix d'un titre aussi inattendu : "D'après la foule innombrable de journaux et d'ouvrages périodiques qui couvrent la surface de l'Europe, on n'est pas peu embarrassé de trouver, pour une feuille à naître, un titre dont la différence avec les autres soit marquée ; c'est pour cette raison que nous n'en donnons aucun à la notre". La direction en fut confiée à Mauss, officier au bureau des Postes impériales à Liège". (Pierre Gillissen, Jean-Jacques Tutot, imprimeur, libraire et éditeur au Pays de Liège). Il fut supprimé en décembre 1777 à la demande du prince-évêque François-Charles de Velbruck.‎

Le Jardin des Muses

Phone number : 02 32 57 41 77

EUR200.00
Get it on Google Play Get it on AppStore
Bertrand Philippe: - [Sans titre].

The item was added to your cart

You have just added :

-

There are/is 0 item(s) in your cart.
Total : €0.00
(without shipping fees)
More information about shipping
What can I do with a user account ?

What can I do with a user account ?

  • All your searches are memorised in your history which allows you to find and redo anterior searches.
  • You may manage a list of your favourite, regular searches.
  • Your preferences (language, search parameters, etc.) are memorised.
  • You may send your search results on your e-mail address without having to fill in each time you need it.
  • Get in touch with booksellers, order books and see previous orders.
  • Publish Events related to books.

And much more that you will discover browsing Livre Rare Book !