‎CELINE Louis-Ferdinand‎
‎Féérie pour une autre fois‎

‎Gallimard, Nrf, 1952. In-8 couronne relié d'après une maquette de Paul Bonet, 327 p. Edition originale numéroté sur vélin labeur. Infimes accrocs à la coiffe supérieure, sinon bel exemplaire. ‎

Reference : f14887


‎‎

€320.00 (€320.00 )
Bookseller's contact details

L'Autre Sommeil
Béatrice Ratréma
7 rue de la Chanvrerie
35190 Bécherel
France

contact@lautresommeil.com

09 52 85 88 12

Contact bookseller

Payment mode
Cheque
Transfer
Others
Sale conditions

- Les frais de port sont à la charge du client, les montants indiqués dans les annonces concernent les envois en France métropolitaine. Pour les envois à l'étranger le tarif sera réajusté en fonction de la destination (Colissimo International; possibilité d'envoi au tarif "Livre et brochure", sans garantie, à la demande du client). Si achat multiple, les frais de port seront groupés. - Pour la France, la Belgique et le Luxembourg, possibilité de livraison chez le commerçant de votre choix via Mondial Relay. - Au-delà de huit jours les livres réservés seront remis en vente. - N'hésitez pas à nous contacter pour obtenir des photos complémentaires, ou toute autre précision relative à l'état. 06.89.01.71.51 - Horaires d'ouverture : jeudi de 14h à 18h00 et du vendredi au dimanche de 10h30 à 12h30 et de 14h à 18h00.

Contact bookseller about this book

Enter these characters to validate your form.
*
Send

5 book(s) with the same title

‎Louis-Ferdinand CELINE‎

Reference : 10580

(1952)

‎CASSE-PIPE / L'EGLISE / FEERIE POUR UNE AUTRE FOIS / RIGODON / D'UN CHATEAU L'AUTRE / GUIGNOL'S BAND / LE PONT DE LONDRES / MAUDITS SOUPIRS POUR UNE AUTRE FOIS. Une version primitive de "Féerie pour une autre fois". ‎

‎ 1952 Paris, Gallimard, nrf, 1952 / 1954 / 1969 / 1981 / 1985. Ensemble de 8 ouvrages de Céline, in-12 et in-8 brochés, couverture cartonnée crème, titre rouge. Bon état général. ‎


L'ivre d'histoire - Aillant sur Tholon

Phone number : 07 87 62 02 47

EUR70.00 (€70.00 )

‎CELINE Louis-Ferdinand‎

Reference : 83744

(1954)

‎Manuscrits autographes signés inédits de deux importantes parties de Normance (Féérie pour une autre fois II)‎

‎Meudon 1954, 20x27cm, 16 feuillets (9 pour le premier manuscrit + 7 pour le second).‎


‎ « Qu'est-ce que Normance ? Une chute de six mètres à la première page et, pendant trois cent soixante-quinze, en chute libre, la plongée dans une mémoire folle et une imagination hallucinée. » René Chabbert, "Normance par L.-F. Céline", in Dimanche matin, 29 août 1954. Deux manuscrits autographes signés inédits de Louis-Ferdinand Céline rédigés au stylo à bille bleu et rouge sur des feuillets de papier blanc : le premier est constitué de 9 pages, numérotées au coin gauche de 1480 à 1488, le second comporte 7 pages, numérotées de 1498 à 1504. Chacun des textes est signé en marge basse à l'encre rouge par Céline et comporte la mention «Meudon 54», également de la main de l'écrivain (ff. 1485 et 1505).Ils présentent d'abondantes variantes, lignes et mots biffés, modifications et reprises. Trous d'épingles en marge haute gauche de tous les feuillets, stigmates de l'organisation des manuscrits céliniens en «paquets». Publié en 1954, Normance est une suite directe de Féérie pour une autre fois paru deux ans auparavant. Les deux parties ont été rédigées durant les années d'exil et de prison de Céline au Danemark. A son retour en France en 1951, Céline entreprend un travail de «polissage» et fait paraître de manière indépendante ces deux textes titanesques au départ envisagés comme un seul. «Céline, tandis qu'il y travaillait, pensait à ce roman comme un second Voyage au bout de la nuit, de nature vingt ans après à étonner le public autant que le roman de 1932.» (Henri Godard) Notre ensemble correspond à deux passages situés aux deux tiers du roman (Romans, Pléiade, IV, pages 371 à 375) avec un texte très différent de la version définitive. Il s'agit d'une version antérieure, inconnue d'Henri Godard, comme en témoigne une note de la l'édition de la Pléiade où le célinien explique que le mot "planqaouzeuze" - apparaissant sur l'un des feuillets de notre ensemble - avait posé problème à Marie Canavaggia qui avait retranscrit "plaquouseuze", resté ainsi dans l'édition originale. Il ajoute qu'il n'a pas eu connaissance de cette partie du manuscrit, c'est-à-dire nos feuillets qui n'apparaissent effectivement pas dans les versions intermédiaires retranscrites dans la Pléiade. Le premier de nos manuscrits narre le saccage et le pillage de l'appartement d'Armelle, une voyante: «Combien elle avait de jeux Armelle ? Elles prenaient l'air ses cartes d'avenir ! [...] Ah devineresse ! un truc qu'elle avait pas deviné comment on lui tarterait ses trembles ! Y éventrerait ses fauteuils, lui crèverait ses fines cachettes ! ah Pythonisse ! ah le duvet à présent ! le dedans des polochons qui vole ! s'envole !» Céline y évoque également Madame Toiselle, concierge de l'immeuble: «- Y'a du désordre, madame Toiselle. Je le lui hurle... elle qu'était maniaque ![...] abrutie ! elle regarde maintenant ! elle regarde bien ! ah je vois sa consternation...elle est là devant moi à quatre pattes. Je la vois sa tête ! sa binette ! - Eh tête d'omelette ! que je lui crie eh tête d'omelette ! » Le second se concentre sur Raymond, qui dans une crise de délire à son réveil se prend pour un âne: «Raymond Raymond ! mais c'est votre femme que vous cherchez ! c'est vrai il cherchait sa femme... ! enfin y a peut-être cinq minutes il cherchait sa femme ! Denise ! ... maintenant c'est lui-même qu'il cherche. [...] - Hiian ! hiiian ! ... qu'il me répond!» On assiste également à un cocasse règlement de compte entre Mimi et Rodolphe: «voilà Mimi puis tiens ! Rodolphe ! ils arrivent ! et comment ils se traitent !... où ils étaient ? sur le seuil les deux ! ils profitent de l'accalmie des bombes ! - Cochon ! maquereau ! - Cabotine ! coureuse ! et ils s'attaquent à leurs costumes...» Remarquables manuscrits témoignant de la persévérance de Céline à trouver le mot juste et de sa volonté de se placer en témoin direct d'événements aussi bien historiques qu'autobiographiques. Ces feuillets inédits sont emblématiques du traitement célinien à l'uvre dans cet ambitieux roman: «L'histoire, le style et le ton de Normance en font un livre à part qui n'est que la longue relation d'une nuit de bombardement à Montmartre, racontée à sa façon par Céline qui avait été vivement impressionné par le spectacle du bombardement des usines Renault à Boulogne-Billancourt auquel il avait assisté des fenêtres de son appartement de la rue Girardon.Le livre est dédié à Pline l'Ancien, témoin, lui aussi, puis chroniqueur, d'un spectacle fantastique: l'éruption du Vésuve. C'est une vaste fresque où les bruits tiennent une place importante [...] » (F. Gibault, Céline - 1944-1961: Cavalier de l'Apocalypse) La profusion du bruit caractérise justement les deux manuscrits en notre possession, dans lesquels Céline multiplie les onomatopées et les dialogues hurlés entre les personnages: «Crrac ! elle se déchire un bout...un bout de pantalon au féroce ! elle lui ouvre tout devant ! ... Crrac !... comme ça !... il a beau la giffler (sic) ! pardon ! elle gagne ! elle gagne. - Tu l'as ! tu l'as ! qu'il lui crie... Tu l'as quoi ?... Je sais pas...Ah c'est le vulnéraire ! ...mais alors ?» La graphie même du manuscrit témoigne de la ferveur avec laquelle Céline rédigea ces scènes pleines d'action, comme s'il les revivait au moment de la rédaction de ces feuillets, raturant abondamment des passages entiers et hésitant longuement sur le choix des termes: «... y'a des explosions méchantes et pas loin et de ces éclairs !... le sol branle moins gode moins...mais l'autre qui m' hennit dans l'oreille...et qui me crie sa détresse - Raymond ! Raymond il se [au stylo rouge : re] cherche toujours !... [barré : les explosions s'espacent...les éclairs] les explosions sont plutôt [barré : moindres / moins / presque / dures / proches]» Remarquables manuscrits autographes signés inédits d'une uvre qui nécessita pour Céline un colossal travail de rédaction: «Ce livre m'a coûté énormément de travail et de temps.» (Lettre à Claude Gallimard, 26 février 1954) - Photos sur www.Edition-originale.com - ‎

Le Feu Follet - Paris
Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : 01 56 08 08 85

EUR12,000.00 (€12,000.00 )

‎CELINE Louis-Ferdinand‎

Reference : 83969

(1954)

‎Un feuillet autographe manuscrit pour Normance (Féérie pour une autre fois II) : "ça arrivera pas à Lauriac ! ni à Tartron ! ni Larengue !... Ils ont pris le bon versant de la vie : le flan !"‎

‎Meudon 1954, 21,2x26,1cm, une page sur un feuillet.‎


‎Manuscritautographesignéde Louis-Ferdinand Céline rédigé au stylo à bille bleu sur un feuilletde papier blancnuméroté243 au coin gauche. Quelques taches ainsi qu'une pliure centrale sans gravité. Un infime manque de papier en marge basse droite du feuillet. Quelques trous d'épingles en marge haute,stigmates de l'organisation des manuscrits céliniens en «paquets». « pour aller traverser les lignes, des barrages, quelque chose !... au galop ! et je me suis bien fait sonner ! ça arrivera pas à Lauriac ! ni à Tartron ! ni Larengue !... Ils ont pris le bon versant de la vie : le flan !... pour ma concerne je regrette rien ... c'est fait ! c'est fait ! la preuve ma tête... mais enfin pour la griserie, cette sorte de bravoure somnambule, j'admire les doués... je les respecte... j'arrive moi que par le stoïcisme, le sang froid, là ! hop ! » Le passage de notre feuillet, faisant référence à Mauriac, Sartre et Aragon, est conforme à la version éditée. Publié en 1954, Normance est une suite directe de Féérie pour une autre fois paru deux ans auparavant. Les deux parties ont été rédigées durant les années d'exil et de prison de Céline au Danemark. A son retour en France en 1951, Céline entreprend un travail de «polissage» et fait paraître de manière indépendante ces deux textes titanesques au départ envisagés comme un seul. «Céline, tandis qu'il y travaillait, pensait à ce roman comme un second Voyage au bout de la nuit, de nature vingt ans après à étonner le public autant que le roman de 1932.» (Henri Godard) - Photos sur www.Edition-originale.com - ‎

Le Feu Follet - Paris
Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : 01 56 08 08 85

EUR1,200.00 (€1,200.00 )

‎[Claude Bogratchew] - ‎ ‎Céline, Louis-Ferdinand‎

Reference : B11-45

(1966)

‎Oeuvres.Tome I : Voyage au bout de la nuit. Théâtre. Thèses. Tome II : Mort à crédit. Casse-pipe. Guignol's Band I. Tome III : Guignol's Band II. Le pont de Londres. Féérie pour une autre fois I. Tome IV : Féérie pour une autre fois II. Normance. D'un château l'autre. Tome V : Nord. Rigodon.Préface de Marcel Aymé. Textes établis et annotés par Jean A. Ducourneau. Avec 80 illustrations de Claude Bogratchew.‎

‎Ed Balland, 1966, In-8. Collection complète en 5 volumes, exemplaire n°3191, très bon état, tranche de tête dorée, tranche du bas légèrement noircie sur 3 volumes. ‎


‎Hors frais d'expédition en France métropolitaine (tarifs compétitifs). Supplément tarifaire à prévoir pour expédition UE et hors-UE : NOUS CONTACTER. Expédition du livre à réception d'un paiement par chèque ou virement. Achat ou retrait possible en magasin.‎

Phone number : 01 30 56 18 12

EUR400.00 (€400.00 )

‎CELINE Louis-Ferdinand‎

Reference : 84026

(1954)

‎Un feuillet autographe manuscrit pour Normance (Féérie pour une autre fois II) : "Sud ! ils brûlent aussi très bien par là... Sud ! Robinson... Palaiseau... Villejuif...c'est facile, y'a qu'à regarder le ciel ... "‎

‎Meudon 1954, 20x27cm, une page sur un feuillet.‎


‎Manuscritautographesignéde Louis-Ferdinand Céline rédigé aux stylos à bille bleu et rose sur un feuilletde papier blancnuméroté356 au coin gauche. Quelques taches en marge haute et deux pliures transversales. Quelques trous d'épingles en marge haute,stigmates de l'organisation des manuscrits céliniens en «paquets». « ils doivent très bien gafer Jules, de l'Opéra... de la Trinité... ! même de plus loin ... bien plus loin... des banlieues en face... Sud ! ils brûlent aussi très bien par là... Sud ! Robinson... Palaiseau... Villejuif...c'est facile, y'a qu'à regarder le ciel ... c'est réfléchi... autour de Sceaux» Le passage de notre feuilletest conforme à la version éditée. Publié en 1954, Normance est une suite directe de Féérie pour une autre fois paru deux ans auparavant. Les deux parties ont été rédigées durant les années d'exil et de prison de Céline au Danemark. A son retour en France en 1951, Céline entreprend un travail de «polissage» et fait paraître de manière indépendante ces deux textes titanesques au départ envisagés comme un seul. «Céline, tandis qu'il y travaillait, pensait à ce roman comme un second Voyage au bout de la nuit, de nature vingt ans après à étonner le public autant que le roman de 1932.» (Henri Godard) - Photos sur www.Edition-originale.com - ‎

Le Feu Follet - Paris
Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : 01 56 08 08 85

EUR800.00 (€800.00 )
Get it on Google Play Get it on AppStore
The item was added to your cart
You have just added :

-

There are/is 0 item(s) in your cart.
Total : €0.00
(without shipping fees)
What can I do with a user account ?

What can I do with a user account ?

  • All your searches are memorised in your history which allows you to find and redo anterior searches.
  • You may manage a list of your favourite, regular searches.
  • Your preferences (language, search parameters, etc.) are memorised.
  • You may send your search results on your e-mail address without having to fill in each time you need it.
  • Get in touch with booksellers, order books and see previous orders.
  • Publish Events related to books.

And much more that you will discover browsing Livre Rare Book !