Parent topics

Sub topics

Number of results : 30,180 (1208 Page(s))

Reference : 29701

‎ VIVANT DENON Dominique & PARIS (sculpsit) ‎

‎Voyage dans la Basse et Haute Egypte : 1. Entrée du Nil en Egypte. 2. Vue de Syéné. 3. Vue de l'isle Eléphantine. (Planche 64).<br />‎

‎" - Didot, Paris 1803, 40x54cm, une feuille. - Gravure originale in folio, extraite du Voyage dans la Basse et la Haute Egypte de Vivant Denon. Planche composée de 3 vues ainsi décrites par l'auteur : N° 1. L'entrée du Nil dans l'Egypte ; cette vue est une espece de carte qui présente tout à la fois l'aspect d'un site extraordinaire, dans lequel on voit la situation de nombre de points intéressants. Le Nil, après avoir traversé les cataractes, courant du sud-est au nord-ouest, tourne tout-à-coup au nord en traversant un banc de granit, dont il déchausse les roches, et dont son cours est déchiré : diverses oppositions rendent ce paysage aussi varié qu'étrange ; les deux chaînes libyque et arabique, nues, jaunes, brûlées, et sablonneuses, contrastent merveilleusement avec les aiguilles noires et aiguës des roches de granit ; ces rochers, baignés par le courant du fleuve, formant des isles que les alluvions arrosent perpétuellement, se couvrent alternativement de grands arbres et de champs de verdure, à travers desquels on apperçoit des ruines de tous les temps. Ce que l'on voit à droite de l'estampe, sur le premier plan, est ce qui reste d'un monastere des premiers siecles de la catholicité ; au-dessus est la vedette dite des quatre vents, d'où j'ai fait cette vue. C'est au bas de ce premier plan qu'étoit l'antique Contra-Syene, à présent Garbi-Assuan ou Essuen-occidentale ; la grande isle, au milieu du Nil, est l'Éléphantine, aujourd'hui Geziret-él-Sag, l'isle Fleurie ; au milieu, le village moderne ; la partie supérieure de l'isle couverte des ruines des monuments égyptiens ; sur la rive droite du Nil un monument romain qui arrive jusque dans le fleuve, et a résisté à son courant ; c'étoient des thermes, et nous en avions fait une batterie: sur les rochers, au-dessus de ce monument, sont les ruines de la ville arabe du temps des kalifes ; dans le lointain des châteaux, sur des pointes de rochers ; sur la plus grande plate-forme le fort que nous avons construit ; dans la petite vallée et à travers des tombeaux, l'on voit les restes de la route antique qui passoit de Syene au-delà des cataractes, et servoit de communication pour le transport des marchandises de l'Égypte en Éthiopie ; au-devant de tout cela Assuan ou la Syene moderne, ses jardins, et son mauvais château turc. N° 2. La vue pittoresque et perspective du pays, dont le n° i est la carte : le Nil traversant les rochers de granit ; à droite, l'isle d'Éléphantine ; à gauche, la ville arabe ; au-dessous les thermes romains, servant de môles pour le petit port d'Assuan. N° 3. Autre vue, prise du pied des rochers, sur lesquels sont perchées les ruines de l'ancienne ville fortifiée des Arabes au temps des kalifes, où l'on voit encore des inscriptions égyptiennes sur les mamelons de granit qui servoient de base à cette ville ; à gauche de l'estampe le profil de l'isle Eléphantine, les rochers et les revêtissements antiques qui défendent la partie sud des efforts du courant du Nil, et du poids de la masse de ses eaux au temps de l'inondation ; les mamelons de granit couverts d'hiéroglyphes ; une portion de quai, portant les restes d'une galerie ouverte donnant sur le fleuve ; au niveau des eaux du fleuve une porte ouvrant sur un escalier en granit, qui a pu servir de nilometre ; au-dessus une suite de ruines de monuments égyptiens, composés de couloirs ; de petites chambres ornées de sculptures hiéroglyphiques très soignées ; cette continuité de ruines semble aller joindre et arriver aux fabriques qui environnoient un temple, dont on peut voir la vue plus en grand , planche LXVI, n° 3 : les deux pointes qui dominent le tout sont les deux montants d'une superbe porte de granit (voyez planche LXV, n° 1) ; tout-à-fait à droite de l'estampe, parmi les palmiers, une chaîne à pot pour monter l'eau, posée sur une construction contre laquelle est incrusté un bas-relief en marbre blanc, ouvrage romain, représentant la figure du Nil dans la même attitude de celle de la statue de ce fleuve qui est an belvédere à Rome. Quelques rousseurs marginales, légers accrocs marginaux, sinon bel état de conservation. Publié pour la première fois en deux volumes, dont un atlas de gravures, chez Didot, en 1802, le 'Voyage dans la Basse et la Haute Égypte' connut un tel succès qu'il fut traduit dès 1803 en Anglais et en Allemand, puis quelques années plus tard en Hollandais et en Italien, notamment. Presque toutes les planches sont dessinées par Denon, qui en a aussi gravé lui-même un petit nombre, notamment des portraits d'habitants d'Egypte, qui ont encore gardée toute la fraîcheur d'esquisses prises sur le vif (nos 104-111). Une bonne vingtaine de graveurs ont également collaboré à la création des eaux-fortes dont Baltard, Galien, Réville et d'autres. Dominique Vivant, baron Denon, dit Vivant Denon, né à Givry le 4 janvier 1747 et mort à Paris le 27 avril 1825, est un graveur, écrivain, diplomate et administrateur français. A l'invitation de Bonaparte, il se joint à l'expédition d'Egypte en embarquant dès le 14 mai 1798 sur la frégate "" La Junon "". Protégé par les troupes françaises, il a l'opportunité de parcourir le pays dans tous les sens, afin de rassembler le matériau qui servit de base à son travail artistique et littéraire le plus important. Il accompagne en particulier le général Desaix en Haute Egypte, dont il rapporte de très nombreux croquis, lavis à l'encre et autres dessins à la plume, à la pierre noire, ou à la sanguine. Il dessine sans relâche, le plus souvent sur son genou, debout ou même à cheval, et parfois jusque sous le feu de l'ennemi. A l'issue d'un voyage de 13 mois durant lesquels il dessine plusieurs milliers de croquis, Vivant Denon rentre en France avec Bonaparte, et devient le premier artiste à publier le récit de cette expédition. Les 141 planches qui accompagnent son Journal retracent l'ensemble de son voyage, depuis les côtes de la Corse jusqu'aux monuments pharaoniques de la Haute Egypte. Bonaparte le nomme ensuite directeur général du musée central de la République, qui devient le musée Napoléon, puis le musée royal du Louvre et administrateur des arts. En 1805, Vivant Denon relance le projet de la colonne Vendôme, qui avait été suspendu en 1803. Il organise ensuite des expéditions dans toute l'Europe impériale pour amasser les objets d'art, qui sont pillés pour être emportés au Louvre. En 1814, Louis XVIII le confirme à la tête du Louvre, dont une aile porte encore son nom aujourd'hui. Il est considéré comme un grand précurseur de la muséologie, de l'histoire de l'art et de l'égyptologie. - Photos sur www.Edition-originale.com - [AUTOMATIC ENGLISH TRANSLATION FOLLOWS] Original print folio, taken from Travels in Upper and Lower Egypt Vivant Denon.Planche composed of 3 views as described by the author: No.1 The entrance of the Nile in Egypt; this view is a kind of map that shows at once looks like a great site, in which we see the situation points intéressants.Le Nile after crossing cataracts, running from south-east to north Nighthawk, turns all of a sudden the north across a granite bench, which shoes off the rocks and torn along its board: various oppositions make this landscape as varied and strange; two yellow Libyan and Arabic channels, naked,, burned, and sandy, contrast beautifully with the black and sharp needles granite rocks; these rocks, washed by the river current, forming islands that sprinkle perpetually alluvium, is alternately covered with tall trees and green fields, through which ruins all the time we perceive. What you see to the right of the print, the foreground is what remains of a monastery of the first centuries of Catholicism; above is the star called the four winds, from which I made this view. It's at the bottom of this leading qu'étoit ancient Contra-Syene, now Aswan or Garbi-Essuen-Western; the large island in the middle of the Nile, is the Elephantine today Geziret-el-Sag, the island Fleurie; in the middle, the modern village; the upper part of the island covered ruins of Egyptian monuments; on the right bank of the Nile Roman monument that comes into the river, and has stood its current; what were the baths, and we had made a battery pack on the rocks above the monument are the ruins of the Arab city in the time of the Caliphs; castles in the distance, on points of rock; the greater the fort we built platform; in the small valley and through the tombs, we see the remains of the ancient road that was passing beyond Syene of cataracts, and ferved communication for the transport of goods from Egypt to Ethiopia; to meet all modern Aswan or Syene, gardens, and his evil castle turc.N 2 ° The picturesque view and perspective of the country, including the Number One is the card: the Nile through the granite rocks; right, the island of Elephantine; left, the Arab city; below the Roman baths, using piers to the small port of Assuan.N 3 ° Another view, taken from the foot of the rocks, which are perched on the ruins of the ancient walled city of the Arabs at the time of the Caliphs, where you can still see Egyptian inscriptions on the nipples of granite that served as the basis for this city; left of the print profile Elephantine island, rocks and ancient revêtissements defending the southern part of the current efforts of the Nile, and the weight of the mass of its waters at the time of the flood; nipples granite covered with hieroglyphics; a portion of the platform carrying the remains of an open gallery overlooking the river; the water level of the river a door opening onto a granite staircase, which has been used as nilometer; over a series of ruins of Egyptian monuments, composed of corridors; small rooms decorated with hieroglyphic carvings very neat; continuity of ruins seems to join and get to mills that furrounded a temple, you can see the view more great board LXVI, No. 3: The two peaks that dominate all amounts are both superb door granite (see Plate LXV, No. 1); all at the far right of the print, among palm trees, a string pot to raise the water, placed on a building which is inlaid against a bas-relief in white marble Roman work, representing the figure of the Nile in the same attitude from that of the statue of the river that is year to lookout Rome.Quelques marginal foxing, light marginal snags, otherwise good conservation.Publié for the first time in two volumes, with an atlas of engravings, Didot In 1802, the 'Journey to the Lower and Upper Egypt proved so successful that it was translated in 1803 into English and German, and a few years later in Dutch and Italian, among others. Almost all boards are designed by Denon, who also engraved himself a few, including portraits of the inhabitants of Egypt, who still kept the freshness of sketches taken on the spot (our 104-111 ). Two dozen writers have also collaborated to create etchings which Baltard, Galen, Reville and autres.Dominique Vivant Denon Baron says Vivant Denon, born in Givry January 4, 1747 and died in Paris on April 27 1825 is a writer, author, diplomat and French administrator. At the invitation of Bonaparte, he joined the expedition to Egypt in shipping from May 14, 1798 on the frigate ""La Juno."" Protected by French troops, he had the opportunity to travel the country in all directions in order to gather the material that was the basis for his artistic work and the most important literary. It supports in particular General Desaix in Upper Egypt, which he refers to numerous sketches, ink wash and other drawings in pen, black chalk, or chalk. He draws constantly, usually on his knee, standing or on horseback, and sometimes even under enemy fire. After a journey of 13 months during which he draws thousands of drawings, Vivant Denon returned to France with Bonaparte, and became the first artist to publish the story of the expedition. The 141 boards that accompany his diary retrace its entire journey from the coast of Corsica to the pharaonic monuments of Upper Egypt. Bonaparte then appointed Director General of the Central Museum of the Republic, which became the Napoleon Museum and the Royal Louvre and arts administrator. In 1805, Vivant Denon revival project of the Vendome column, which had been suspended in 1803 then organizes expeditions across Europe to raise imperial works of art which are plundered to be carried away to the Louvre. In 1814, Louis XVIII confirmed as head of the Louvre, one wing of which still bears his name today. It is considered a great precursor of museology, art history and Egyptology. --- Please note that the translation in english is done automatically, we apologize if the formulas are inaccurate. Contact us for any information!" Didot Paris _1803 40x54cm une feuille‎

Reference : 29624

‎ VIVANT DENON Dominique & PERRIER ‎

‎Voyage dans la Basse et Haute Egypte : Carte de l'Egypte inférieure. (Planche 7).<br />‎

‎" - Didot, Paris 1803, 40x54cm, une feuille. - Gravure originale in folio non rognée, extraite du Voyage dans la Basse et la Haute Egypte de Vivant Denon. Planche composée d'une carte ainsi décrite par l'auteur : Carte de l'Égypte inférieure, où sont tracées les marches décrites dans le journal, et les batailles et combats qui se sont donnés lors de la conquête de cette partie de l'Egypte. Cette carte, qui ne peut être comparée à celle qui sera le résultat des opérations des ingénieurs-géographes de l'institut du Caire, a déjà l'avantage de présenter la forme réelle du littoral de l'Égypte, des bouches par lesquelles le Nil arrive dans la Méditerranée, des lacs Madier, Brûlos et Menzaléh, d'après les reconnoissances faites par le général Andréossy; elle a encore celui d'être dressée d'après les observations astronomiques du citoyen Nouet, qui ont fixé les hauteurs d'Alexandrie, du Caire, de Rosette, de Damiette, des bouches de Dybeh, et d'Omm-faredje ; opération qui attache l'Afrique à l'Asie, et fixe avec exactitude des points si importants de la géographie. Les noms des villages, écrits le plus souvent sous la dictée des nomenclateurs, dont la prononciation offroit une grande variété, doivent nécessairement présenter des erreurs que le temps et une étude particuliere de ces objets pourront seuls rectifier. Infimes rousseurs marginales, sinon bel état de conservation. Publié pour la première fois en deux volumes, dont un atlas de gravures, chez Didot, en 1802, le 'Voyage dans la Basse et la Haute Égypte' connut un tel succès qu'il fut traduit dès 1803 en Anglais et en Allemand, puis quelques années plus tard en Hollandais et en Italien, notamment. Presque toutes les planches sont dessinées par Denon, qui en a aussi gravé lui-même un petit nombre, notamment des portraits d'habitants d'Egypte, qui ont encore gardée toute la fraîcheur d'esquisses prises sur le vif (nos 104-111). Une bonne vingtaine de graveurs ont également collaboré à la création des eaux-fortes dont Baltard, Galien, Réville et d'autres. Dominique Vivant, baron Denon, dit Vivant Denon, né à Givry le 4 janvier 1747 et mort à Paris le 27 avril 1825, est un graveur, écrivain, diplomate et administrateur français. A l'invitation de Bonaparte, il se joint à l'expédition d'Egypte en embarquant dès le 14 mai 1798 sur la frégate "" La Junon "". Protégé par les troupes françaises, il a l'opportunité de parcourir le pays dans tous les sens, afin de rassembler le matériau qui servit de base à son travail artistique et littéraire le plus important. Il accompagne en particulier le général Desaix en Haute Egypte, dont il rapporte de très nombreux croquis, lavis à l'encre et autres dessins à la plume, à la pierre noire, ou à la sanguine. Il dessine sans relâche, le plus souvent sur son genou, debout ou même à cheval, et parfois jusque sous le feu de l'ennemi. A l'issue d'un voyage de 13 mois durant lesquels il dessine plusieurs milliers de croquis, Vivant Denon rentre en France avec Bonaparte, et devient le premier artiste à publier le récit de cette expédition. Les 141 planches qui accompagnent son Journal retracent l'ensemble de son voyage, depuis les côtes de la Corse jusqu'aux monuments pharaoniques de la Haute Egypte. Bonaparte le nomme ensuite directeur général du musée central de la République, qui devient le musée Napoléon, puis le musée royal du Louvre et administrateur des arts. En 1805, Vivant Denon relance le projet de la colonne Vendôme, qui avait été suspendu en 1803. Il organise ensuite des expéditions dans toute l'Europe impériale pour amasser les objets d'art, qui sont pillés pour être emportés au Louvre. En 1814, Louis XVIII le confirme à la tête du Louvre, dont une aile porte encore son nom aujourd'hui. Il est considéré comme un grand précurseur de la muséologie, de l'histoire de l'art et de l'égyptologie. - Photos sur www.Edition-originale.com - [AUTOMATIC ENGLISH TRANSLATION FOLLOWS] Original print folio untrimmed extracted Travellers in Lower and Upper Egypt Vivant Denon.Planche consists of a map and described by the author: Map of lower Egypt, which are traced the steps described in the paper and the battles and fights that are given during the conquest of this part of Egypt. This card, which can only be compared to that which will be the result of the operations of geographical engineers of the Institute of Cairo, has the advantage of presenting the actual shape of the coast of Egypt, mouths through which the Nile arrives in the Mediterranean, the Madier, Brûlos Menzaleh and lakes, according to the reconnoitring made by General Andreossy; she still has the right to be compiled according to astronomical observations Nouet citizen, which set the heights of Alexandria, Cairo, Rosetta, Damietta mouths Dybeh, and Omm faredje; operation that attaches Africa to Asia, and sets accurately so important points of geography. The names of villages, usually written under the dictation of nomenclators, whose pronunciation offroit great variety, must necessarily contain errors that time and a particular study of these objects can only rectifier.Infimes marginal foxing, otherwise good conservation. Published for the first time in two volumes, an atlas of engravings, Didot, in 1802, the 'Journey to the Lower and Upper Egypt proved so successful that it was translated in 1803 into English and German, and a few years later in Dutch and Italian, among others. Almost all boards are designed by Denon, who also engraved himself a few, including portraits of the inhabitants of Egypt, who still kept the freshness of sketches taken on the spot (our 104-111 ). Two dozen writers have also collaborated to create etchings which Baltard, Galen, Reville and autres.Dominique Vivant Denon Baron says Vivant Denon, born in Givry January 4, 1747 and died in Paris on April 27 1825 is a writer, author, diplomat and French administrator. At the invitation of Bonaparte, he joined the expedition to Egypt in shipping from May 14, 1798 on the frigate ""La Juno."" Protected by French troops, he had the opportunity to travel the country in all directions in order to gather the material that was the basis for his artistic work and the most important literary. It supports in particular General Desaix in Upper Egypt, which he refers to numerous sketches, ink wash and other drawings in pen, black chalk, or chalk. He draws constantly, usually on his knee, standing or on horseback, and sometimes even under enemy fire. After a journey of 13 months during which he draws thousands of drawings, Vivant Denon returned to France with Bonaparte, and became the first artist to publish the story of the expedition. The 141 boards that accompany his diary retrace its entire journey from the coast of Corsica to the pharaonic monuments of Upper Egypt. Bonaparte then appointed Director General of the Central Museum of the Republic, which became the Napoleon Museum and the Royal Louvre and arts administrator. In 1805, Vivant Denon revival project of the Vendome column, which had been suspended in 1803 then organizes expeditions across Europe to raise imperial works of art which are plundered to be carried away to the Louvre. In 1814, Louis XVIII confirmed as head of the Louvre, one wing of which still bears his name today. It is considered a great precursor of museology, art history and Egyptology. --- Please note that the translation in english is done automatically, we apologize if the formulas are inaccurate. Contact us for any information!" Didot Paris _1803 40x54cm une feuille‎

Reference : 29666

‎ VIVANT DENON Dominique & PETIT L.(aqua forti et sculpsit) ‎

‎Voyage dans la Basse et Haute Egypte : Statues dites de Memnon. (Planche 44).<br />‎

‎" - Didot, Paris 1803, 40,5x54cm, une feuille. - Gravure originale in folio, extraite du Voyage dans la Basse et la Haute Egypte de Vivant Denon. Planche composée de 3 vues ainsi décrites par l'auteur : N° 1. Les deux statues qu'on est convenu d'appeler les statues de Memnon, sur l'une desquelles sont inscrits les noms des savants et illustres personnages grecs et latins qui sont venus pour entendre les sons qu'elle rendoit, dit-on, lorsqu'elle étoit frappée des premiers rayons de l'aurore ; parmi ces noms on trouve celui de l'impératrice Sabine, femme d'Adrien.J'ai choisi le moment du lever du soleil, celui où des voyageurs arrivent pour entendre ; ce qui tout à la fois présente ces monuments d'une maniere historique, les oriente, et fait voir l'effet de la traînée d'ombre se projetant jusque sur la base de la chaîne libyque, couverte de tombeaux.La ruine que l'on appercoit au-delà des statues est celle du Memnonium. N° 2 et 3. L'état de destruction des figures ci-dessus. J'ai fait le portrait fidele des cassures, et mis les figures vivantes en proportion exacte. Le n° 2 est celle qui est en avant dans la vue ; elle est dessinée à sa partie nord ; celle n° 3 est l'autre statue prise à sa partie sud, et qu'on est convenu, je ne sais par quelle préférence, d'appeler la statue de Memnon ; du moins c'est sur les jambes de celle-ci que sont inscrits en grec et en latin les noms de ceux qui sont venus pour l'entendre. Il faut bien observer que les n° 2 et 3 sont deux dessins faits à part, que la direction de ces deux figures est la même, et que si ces dernieres paroissent se tourner le dos, c'est que le soleil étoit si ardent lorsque j'en ai fait les dessins, que ce n'a pu être que respectivement à l'ombre de l'une que j'ai pu dessiner l'autre. Elles ont 55 pieds d'élévation, elles sont d'un seul bloc , posées sur un sol élevé, et s'appercoivent de cinq lieues. Quelques rousseurs et infimes accroc marginaux, sinon bel état de conservation. Publié pour la première fois en deux volumes, dont un atlas de gravures, chez Didot, en 1802, le 'Voyage dans la Basse et la Haute Égypte' connut un tel succès qu'il fut traduit dès 1803 en Anglais et en Allemand, puis quelques années plus tard en Hollandais et en Italien, notamment. Presque toutes les planches sont dessinées par Denon, qui en a aussi gravé lui-même un petit nombre, notamment des portraits d'habitants d'Egypte, qui ont encore gardée toute la fraîcheur d'esquisses prises sur le vif (nos 104-111). Une bonne vingtaine de graveurs ont également collaboré à la création des eaux-fortes dont Baltard, Galien, Réville et d'autres. Dominique Vivant, baron Denon, dit Vivant Denon, né à Givry le 4 janvier 1747 et mort à Paris le 27 avril 1825, est un graveur, écrivain, diplomate et administrateur français. A l'invitation de Bonaparte, il se joint à l'expédition d'Egypte en embarquant dès le 14 mai 1798 sur la frégate "" La Junon "". Protégé par les troupes françaises, il a l'opportunité de parcourir le pays dans tous les sens, afin de rassembler le matériau qui servit de base à son travail artistique et littéraire le plus important. Il accompagne en particulier le général Desaix en Haute Egypte, dont il rapporte de très nombreux croquis, lavis à l'encre et autres dessins à la plume, à la pierre noire, ou à la sanguine. Il dessine sans relâche, le plus souvent sur son genou, debout ou même à cheval, et parfois jusque sous le feu de l'ennemi. A l'issue d'un voyage de 13 mois durant lesquels il dessine plusieurs milliers de croquis, Vivant Denon rentre en France avec Bonaparte, et devient le premier artiste à publier le récit de cette expédition. Les 141 planches qui accompagnent son Journal retracent l'ensemble de son voyage, depuis les côtes de la Corse jusqu'aux monuments pharaoniques de la Haute Egypte. Bonaparte le nomme ensuite directeur général du musée central de la République, qui devient le musée Napoléon, puis le musée royal du Louvre et administrateur des arts. En 1805, Vivant Denon relance le projet de la colonne Vendôme, qui avait été suspendu en 1803. Il organise ensuite des expéditions dans toute l'Europe impériale pour amasser les objets d'art, qui sont pillés pour être emportés au Louvre. En 1814, Louis XVIII le confirme à la tête du Louvre, dont une aile porte encore son nom aujourd'hui. Il est considéré comme un grand précurseur de la muséologie, de l'histoire de l'art et de l'égyptologie. - Photos sur www.Edition-originale.com - [AUTOMATIC ENGLISH TRANSLATION FOLLOWS] Original print folio, taken from Travels in Upper and Lower Egypt Vivant Denon.Planche composed of 3 views as described by the author: No.1 The two statues that is called the statues of Memnon , on one of which are inscribed the names of illustrious scholars and Greek and Latin characters who came to hear the sounds it rendered, they say, when it was struck by the first rays of dawn; Among these names we find that of the Empress Sabina, the wife of Adrien.J'ai chose the moment of sunrise, one where travelers arrive to hear; which at once presents these monuments of historical manner, directs, and shows the effect of the drag shadow projecting onto the base of the Libyan chain, covered tombeaux.La ruin that we perceive beyond the statues is that of Memnonium.N 2 and 3 The state of destruction of the figures above. I did the faithful portrait breaks, and put the living figures in exact proportion. No. 2 is the one that is prominent in the view; it is drawn to the northern part; that No. 3 is another statue taken at its southern part, and we agreed, I know not by what preference, call the statue of Memnon; at least it is on the legs thereof that are recorded in Greek and Latin names of those who came to hear him. It should be noted that the No. 2 and 3 are two facts to share drawings, that the direction of these two figures is the same, and if these last appear to turn back, is that the sun was so hot when I made the drawings, it could be that respectively in the shade of one that I could draw the autre.Elles are 55 feet high, they are in one piece , placed on high ground, and five appercoivent lieues.Quelques foxing and tiny marginal tear, otherwise good conservation.Publié for the first time in two volumes, with an atlas of engravings, Didot, in 1802, the 'Journey to the Lower and Upper Egypt proved so successful that it was translated in 1803 into English and German, and a few years later in Dutch and Italian, among others. Almost all boards are designed by Denon, who also engraved himself a few, including portraits of the inhabitants of Egypt, who still kept the freshness of sketches taken on the spot (our 104-111 ). Two dozen writers have also collaborated to create etchings which Baltard, Galen, Reville and autres.Dominique Vivant Denon Baron says Vivant Denon, born in Givry January 4, 1747 and died in Paris on April 27 1825 is a writer, author, diplomat and French administrator. At the invitation of Bonaparte, he joined the expedition to Egypt in shipping from May 14, 1798 on the frigate ""La Juno."" Protected by French troops, he had the opportunity to travel the country in all directions in order to gather the material that was the basis for his artistic work and the most important literary. It supports in particular General Desaix in Upper Egypt, which he refers to numerous sketches, ink wash and other drawings in pen, black chalk, or chalk. He draws constantly, usually on his knee, standing or on horseback, and sometimes even under enemy fire. After a journey of 13 months during which he draws thousands of drawings, Vivant Denon returned to France with Bonaparte, and became the first artist to publish the story of the expedition. The 141 boards that accompany his diary retrace its entire journey from the coast of Corsica to the pharaonic monuments of Upper Egypt. Bonaparte then appointed Director General of the Central Museum of the Republic, which became the Napoleon Museum and the Royal Louvre and arts administrator. In 1805, Vivant Denon revival project of the Vendome column, which had been suspended in 1803 then organizes expeditions across Europe to raise imperial works of art which are plundered to be carried away to the Louvre. In 1814, Louis XVIII confirmed as head of the Louvre, one wing of which still bears his name today. It is considered a great precursor of museology, art history and Egyptology. --- Please note that the translation in english is done automatically, we apologize if the formulas are inaccurate. Contact us for any information!" Didot Paris _1803 "40,5x54cm" une feuille‎

Reference : 29651

‎ VIVANT DENON Dominique & PILLEMENT (sculpsit) ‎

‎Voyage dans la Basse et Haute Egypte : 1. Bivouac. 2. Embrasement de Salmie. (Planche 28).<br />‎

‎" - Didot, Paris 1803, 40,5x54cm, une feuille. - Gravure originale in folio non rognée, extraite du Voyage dans la Basse et la Haute Egypte de Vivant Denon. Planche composée de 2 vues ainsi décrites par l'auteur : N° 1. Un bivouac, pour donner une idée de ceux d'Egypte. Des groupes de palmiers, éclairés au-dessous par une multitude de feux, d'autres groupes de personnages encore plus variés par le mouvement de leurs divers besoins, offroient le plus souvent les tableaux les plus brillants, auxquels les formes pompeuses et élégantes du palmier donnoient un air de fête, dont il auroit été délicieux de jouir dans ce beau séjour, si l'excès de lassitude des fatigues de la journée n'avoit fait passer les besoins impérieux avant ces jouissances superflues, et n'avoit ôté jusqu'à la faculté de les appercevoir. Autant le palmier est triste lorsque, dans un pays sec, il n'offre qu'une touffe pauvre au-dessus de son fût sec et grêlé, autant il donne de pompe, d'élégance, et de légèreté, à une masse d'arbres à tige basse et feuillée, ou seulement quand de jeunes plantations du même arbre sont mêlées aux anciennes. Mais un des inconvénients de la végétation d'Egypte, c'est qu'il est difficile de l'habiter, attendu que les neuf dixiemes des arbres et des plantes sont armés d'inexorables épines, qui ne laissent jouir qu'avec une inquiete précaution de l'ombre que l'on desire toujours. N° 2. L'embrasement de Salmie, dont j'ai parlé dans le voyage de la basse Egypte, et dont on peut voir la vue prise de jour, planche XX, n° 1. Cette vue de nuit se trouve placée ici par analogie d'effet avec le n° 1, et par analogie de facultés dans le talent du graveur ; circonstance à laquelle il m'a fallu quelquefois céder lorsque l'inconvénient a pu être réparé par le rappel des numéro. Légères rousseurs, deux petites taches marginales, sinon bel état de conservation. Publié pour la première fois en deux volumes, dont un atlas de gravures, chez Didot, en 1802, le 'Voyage dans la Basse et la Haute Égypte' connut un tel succès qu'il fut traduit dès 1803 en Anglais et en Allemand, puis quelques années plus tard en Hollandais et en Italien, notamment. Presque toutes les planches sont dessinées par Denon, qui en a aussi gravé lui-même un petit nombre, notamment des portraits d'habitants d'Egypte, qui ont encore gardée toute la fraîcheur d'esquisses prises sur le vif (nos 104-111). Une bonne vingtaine de graveurs ont également collaboré à la création des eaux-fortes dont Baltard, Galien, Réville et d'autres. Dominique Vivant, baron Denon, dit Vivant Denon, né à Givry le 4 janvier 1747 et mort à Paris le 27 avril 1825, est un graveur, écrivain, diplomate et administrateur français. A l'invitation de Bonaparte, il se joint à l'expédition d'Egypte en embarquant dès le 14 mai 1798 sur la frégate "" La Junon "". Protégé par les troupes françaises, il a l'opportunité de parcourir le pays dans tous les sens, afin de rassembler le matériau qui servit de base à son travail artistique et littéraire le plus important. Il accompagne en particulier le général Desaix en Haute Egypte, dont il rapporte de très nombreux croquis, lavis à l'encre et autres dessins à la plume, à la pierre noire, ou à la sanguine. Il dessine sans relâche, le plus souvent sur son genou, debout ou même à cheval, et parfois jusque sous le feu de l'ennemi. A l'issue d'un voyage de 13 mois durant lesquels il dessine plusieurs milliers de croquis, Vivant Denon rentre en France avec Bonaparte, et devient le premier artiste à publier le récit de cette expédition. Les 141 planches qui accompagnent son Journal retracent l'ensemble de son voyage, depuis les côtes de la Corse jusqu'aux monuments pharaoniques de la Haute Egypte. Bonaparte le nomme ensuite directeur général du musée central de la République, qui devient le musée Napoléon, puis le musée royal du Louvre et administrateur des arts. En 1805, Vivant Denon relance le projet de la colonne Vendôme, qui avait été suspendu en 1803. Il organise ensuite des expéditions dans toute l'Europe impériale pour amasser les objets d'art, qui sont pillés pour être emportés au Louvre. En 1814, Louis XVIII le confirme à la tête du Louvre, dont une aile porte encore son nom aujourd'hui. Il est considéré comme un grand précurseur de la muséologie, de l'histoire de l'art et de l'égyptologie. - Photos sur www.Edition-originale.com - [AUTOMATIC ENGLISH TRANSLATION FOLLOWS] Original print folio untrimmed extracted Travellers in Lower and Upper Egypt Vivant Denon.Planche composed of two views as described by the author: No.1 A bivouac, to give an idea of those of Egypt. Groups of palm trees, lit underneath by a multitude of lights, other groups of characters even more varied by the movement of their diverse needs, offroient usually the most brilliant pictures, which the pompous and elegant forms of palm donnoient a festive air, he would have been delicious to enjoy in this beautiful room, if the excess fatigue fatigues of the day had not passed before the core need these unnecessary pleasures, and had not removed until the ability to perceive them. Both the palm is sad when in a dry country, it offers only a poor tuft above his was dry and hailed, as it gives pump, elegance and lightness, with a mass of Low trees and leafy stem, or only when young plantations of the same tree are mixed with the old. But one of the drawbacks of the vegetation of Egypt is that it is difficult to live, seeing that nine tenths of the trees and plants are armed with thorns inexorable that leave enjoy with a worried Carefully shade we desire toujours.N ° 2 The burning of Salmie, which I mentioned in the journey of Lower Egypt, which you can see the view from day Plate XX, n 1 ° The night view is placed here by analogy with the effect of 1, and by analogy with faculties in the talent of the engraver; circumstance to which I had to give in sometimes when the problem has been repaired by recalling numéro.Légères foxing, two small marginal spots, otherwise good condition. Published for the first time in two volumes, an atlas of engravings, Didot, in 1802, the 'Journey to the Lower and Upper Egypt proved so successful that it was translated in 1803 into English and German, and a few years later in Dutch and Italian, among others. Almost all boards are designed by Denon, who also engraved himself a few, including portraits of the inhabitants of Egypt, who still kept the freshness of sketches taken on the spot (our 104-111 ). Two dozen writers have also collaborated to create etchings which Baltard, Galen, Reville and autres.Dominique Vivant Denon Baron says Vivant Denon, born in Givry January 4, 1747 and died in Paris on April 27 1825 is a writer, author, diplomat and French administrator. At the invitation of Bonaparte, he joined the expedition to Egypt in shipping from May 14, 1798 on the frigate ""La Juno."" Protected by French troops, he had the opportunity to travel the country in all directions in order to gather the material that was the basis for his artistic work and the most important literary. It supports in particular General Desaix in Upper Egypt, which he refers to numerous sketches, ink wash and other drawings in pen, black chalk, or chalk. He draws constantly, usually on his knee, standing or on horseback, and sometimes even under enemy fire. After a journey of 13 months during which he draws thousands of drawings, Vivant Denon returned to France with Bonaparte, and became the first artist to publish the story of the expedition. The 141 boards that accompany his diary retrace its entire journey from the coast of Corsica to the pharaonic monuments of Upper Egypt. Bonaparte then appointed Director General of the Central Museum of the Republic, which became the Napoleon Museum and the Royal Louvre and arts administrator. In 1805, Vivant Denon revival project of the Vendome column, which had been suspended in 1803 then organizes expeditions across Europe to raise imperial works of art which are plundered to be carried away to the Louvre. In 1814, Louis XVIII confirmed as head of the Louvre, one wing of which still bears his name today. It is considered a great precursor of museology, art history and Egyptology. --- Please note that the translation in english is done automatically, we apologize if the formulas are inaccurate. Contact us for any information!" Didot Paris _1803 "40,5x54cm" une feuille‎

Reference : 29649

‎ VIVANT DENON Dominique & PILLEMENT FILS (sculpsit) ‎

‎Voyage dans la Basse et Haute Egypte : 1. Vue de Zaouyéh. 2. Arbre auquel on fait des offrandes. 3. Jardin de l'Institut du Caire. (Planche 25).<br />‎

‎" - Didot, Paris 1803, 40,5x54cm, une feuille. - Gravure originale in folio non rognée, extraite du Voyage dans la Basse et la Haute Egypte de Vivant Denon. Planche composée de 3 vues ainsi décrites par l'auteur : N° 1. Vue du village de Zaouyéh, sur la rive gauche du Nil, prise au sud de ce village ; à droite, le fleuve sur lequel deux avisos armés protégeoient le convoi qui suivoit l'armée. N° 2. Un arbre révéré, auquel on fait des offrandes. Voyez le journal, tome 1, page 231. N° 3. Vue intérieure du jardin de Cassim-bey, devenu le jardin de l'institut du Caire. Je l'ai prise au moment de l'inondation, pendant laquelle on peut également s'y promener à pied et en bateau; les grands arbres qui sont au milieu sont des épines d'Egypte, espece de cassie, de la famille des mimosas , celui qui produit la gomme arabique : le petit monument qui est dessous est un kiosque turc à prendre du café, fumer et reposer sa nullité, faire des calculs d'intérêt personnel, ourdir des trames en silence, prévoir ou concentrer le projet d'une conspiration, et ne s'émouvoir que pour l'exécuter. Quelle différence, depuis qu'il étoit devenu le point de ralliement des membres de l'institut ! que de mouvements ! que de rapides discussions ! que de franches communications ! que de projets proposés, avortés, remplacés par de nouvelles conceptions, souvent utiles, et toujours brillantes ! L'étincelle naissoit du choc de la pensée, la plaisanterie terminoit la dispute, et la gaieté nous ramenoit tous au logis. Rousseurs, sinon bel état de conservation. Publié pour la première fois en deux volumes, dont un atlas de gravures, chez Didot, en 1802, le 'Voyage dans la Basse et la Haute Égypte' connut un tel succès qu'il fut traduit dès 1803 en Anglais et en Allemand, puis quelques années plus tard en Hollandais et en Italien, notamment. Presque toutes les planches sont dessinées par Denon, qui en a aussi gravé lui-même un petit nombre, notamment des portraits d'habitants d'Egypte, qui ont encore gardée toute la fraîcheur d'esquisses prises sur le vif (nos 104-111). Une bonne vingtaine de graveurs ont également collaboré à la création des eaux-fortes dont Baltard, Galien, Réville et d'autres. Dominique Vivant, baron Denon, dit Vivant Denon, né à Givry le 4 janvier 1747 et mort à Paris le 27 avril 1825, est un graveur, écrivain, diplomate et administrateur français. A l'invitation de Bonaparte, il se joint à l'expédition d'Egypte en embarquant dès le 14 mai 1798 sur la frégate "" La Junon "". Protégé par les troupes françaises, il a l'opportunité de parcourir le pays dans tous les sens, afin de rassembler le matériau qui servit de base à son travail artistique et littéraire le plus important. Il accompagne en particulier le général Desaix en Haute Egypte, dont il rapporte de très nombreux croquis, lavis à l'encre et autres dessins à la plume, à la pierre noire, ou à la sanguine. Il dessine sans relâche, le plus souvent sur son genou, debout ou même à cheval, et parfois jusque sous le feu de l'ennemi. A l'issue d'un voyage de 13 mois durant lesquels il dessine plusieurs milliers de croquis, Vivant Denon rentre en France avec Bonaparte, et devient le premier artiste à publier le récit de cette expédition. Les 141 planches qui accompagnent son Journal retracent l'ensemble de son voyage, depuis les côtes de la Corse jusqu'aux monuments pharaoniques de la Haute Egypte. Bonaparte le nomme ensuite directeur général du musée central de la République, qui devient le musée Napoléon, puis le musée royal du Louvre et administrateur des arts. En 1805, Vivant Denon relance le projet de la colonne Vendôme, qui avait été suspendu en 1803. Il organise ensuite des expéditions dans toute l'Europe impériale pour amasser les objets d'art, qui sont pillés pour être emportés au Louvre. En 1814, Louis XVIII le confirme à la tête du Louvre, dont une aile porte encore son nom aujourd'hui. Il est considéré comme un grand précurseur de la muséologie, de l'histoire de l'art et de l'égyptologie. - Photos sur www.Edition-originale.com - [AUTOMATIC ENGLISH TRANSLATION FOLLOWS] Original print folio untrimmed extracted Travellers in Lower and Upper Egypt Vivant Denon.Planche composed of 3 views as described by the author: No. 1 of the town of Zaouyéh on the left bank of the Nile taken south of the village; right, the river on which two armed sloops protégeoient the convoy suivoit the armée.N 2 ° A revered tree, in which offerings are made. See the newspaper, Volume 1, page 3 231.N ° Interior view of the garden of Cassim Bey, became the garden of the Institute of Cairo. I took at the time of the flood, during which one can also walk around on foot and by boat; large trees that are among thorns are from Egypt, cassia species, family mimosas, one that produces gum arabic: the small monument that is below is a Turkish stand drinking coffee, smoking and rest his nullity, making calculations of self-interest, warping frames in silence, predict or project the focus of a conspiracy, and will be moved as to run it. What a difference, since he was become the rallying point for members of the institute! that movements! discussions that fast! that open communication! that proposed projects aborted replaced with new designs, often useful, and always brilliant! The spark naissoit the shock of thinking, joke terminoit dispute, and cheerfulness ramenoit us all logis.Rousseurs, otherwise good conservation.Publié for the first time in two volumes, with an atlas of engravings, Didot In 1802, the 'Journey to the Lower and Upper Egypt proved so successful that it was translated in 1803 into English and German, and a few years later in Dutch and Italian, among others. Almost all boards are designed by Denon, who also engraved himself a few, including portraits of the inhabitants of Egypt, who still kept the freshness of sketches taken on the spot (our 104-111 ). Two dozen writers have also collaborated to create etchings which Baltard, Galen, Reville and autres.Dominique Vivant Denon Baron says Vivant Denon, born in Givry January 4, 1747 and died in Paris on April 27 1825 is a writer, author, diplomat and French administrator. At the invitation of Bonaparte, he joined the expedition to Egypt in shipping from May 14, 1798 on the frigate ""La Juno."" Protected by French troops, he had the opportunity to travel the country in all directions in order to gather the material that was the basis for his artistic work and the most important literary. It supports in particular General Desaix in Upper Egypt, which he refers to numerous sketches, ink wash and other drawings in pen, black chalk, or chalk. He draws constantly, usually on his knee, standing or on horseback, and sometimes even under enemy fire. After a journey of 13 months during which he draws thousands of drawings, Vivant Denon returned to France with Bonaparte, and became the first artist to publish the story of the expedition. The 141 boards that accompany his diary retrace its entire journey from the coast of Corsica to the pharaonic monuments of Upper Egypt. Bonaparte then appointed Director General of the Central Museum of the Republic, which became the Napoleon Museum and the Royal Louvre and arts administrator. In 1805, Vivant Denon revival project of the Vendome column, which had been suspended in 1803 then organizes expeditions across Europe to raise imperial works of art which are plundered to be carried away to the Louvre. In 1814, Louis XVIII confirmed as head of the Louvre, one wing of which still bears his name today. It is considered a great precursor of museology, art history and Egyptology. --- Please note that the translation in english is done automatically, we apologize if the formulas are inaccurate. Contact us for any information!" Didot Paris _1803 "40,5x54cm" une feuille‎

Reference : 29667

‎ VIVANT DENON Dominique & REVILLE (sculpsit) ‎

‎Voyage dans la Basse et Haute Egypte : 1. Le Memnonium. 2. Palais et temples de Thèbes à Médynet-âboù. (Planche 45).<br />‎

‎" - Didot, Paris 1803, 40,5x54cm, une feuille. - Gravure originale in folio, extraite du Voyage dans la Basse et la Haute Egypte de Vivant Denon. Planche composée de 2 vues ainsi décrites par l'auteur : N° 1. Le Memnonium, le même monument que j'ai déja décrit planche XLII, n° 5 ; cette vue-ci a été faite à la partie opposée.N° 2. Le petit palais qui est près du grand temple de Medinet-Abou (voyez-en le plan, n° 3, pl. XLVI) ; c'est le seul monument qui évidemment ne soit pas un temple, et cependant il y étoit encore contigu ; il a un étage, des fenêtres, de petites portes, un escalier, des balcons (voyez-en les détails planche XLI, n° 3, 4, et 5) aussi solidement construits que les édifices sacrés ; il est également couvert de bas-reliefs : les circonstances ne m'ont jamais laissé la liberté de les dessiner ; les soubassements à porter les balcons sont fort extraordinaires, et les seuls que j'aie vus de cette espece ; c'est la même pensée que celle des cariatides : une autre singularité sont des parements crénelés, que l'on voit au milieu de l'estampe, que je n'ai retrouvés nulle part ailleurs, et dont je n'ai pu sur les lieux imaginer l'usage. On m'a dit depuis que parmi les bas-reliefs il y en a qui représentent des scenes licencieuses ; ils m'ont échappé : lorsqu'on aborde des monuments d'une antiquité aussi extraordinaire et d'une forme si particuliere, on éprouve une telle préoccupation, une curiosité si agitée, qu'on regarde sans voir, et que pour le plus souvent on les quitte avec autant d'inquiétude et de regrets que d'enthousiasme. Quelques rousseurs, sinon bel état de conservation. Publié pour la première fois en deux volumes, dont un atlas de gravures, chez Didot, en 1802, le 'Voyage dans la Basse et la Haute Égypte' connut un tel succès qu'il fut traduit dès 1803 en Anglais et en Allemand, puis quelques années plus tard en Hollandais et en Italien, notamment. Presque toutes les planches sont dessinées par Denon, qui en a aussi gravé lui-même un petit nombre, notamment des portraits d'habitants d'Egypte, qui ont encore gardée toute la fraîcheur d'esquisses prises sur le vif (nos 104-111). Une bonne vingtaine de graveurs ont également collaboré à la création des eaux-fortes dont Baltard, Galien, Réville et d'autres. Dominique Vivant, baron Denon, dit Vivant Denon, né à Givry le 4 janvier 1747 et mort à Paris le 27 avril 1825, est un graveur, écrivain, diplomate et administrateur français. A l'invitation de Bonaparte, il se joint à l'expédition d'Egypte en embarquant dès le 14 mai 1798 sur la frégate "" La Junon "". Protégé par les troupes françaises, il a l'opportunité de parcourir le pays dans tous les sens, afin de rassembler le matériau qui servit de base à son travail artistique et littéraire le plus important. Il accompagne en particulier le général Desaix en Haute Egypte, dont il rapporte de très nombreux croquis, lavis à l'encre et autres dessins à la plume, à la pierre noire, ou à la sanguine. Il dessine sans relâche, le plus souvent sur son genou, debout ou même à cheval, et parfois jusque sous le feu de l'ennemi. A l'issue d'un voyage de 13 mois durant lesquels il dessine plusieurs milliers de croquis, Vivant Denon rentre en France avec Bonaparte, et devient le premier artiste à publier le récit de cette expédition. Les 141 planches qui accompagnent son Journal retracent l'ensemble de son voyage, depuis les côtes de la Corse jusqu'aux monuments pharaoniques de la Haute Egypte. Bonaparte le nomme ensuite directeur général du musée central de la République, qui devient le musée Napoléon, puis le musée royal du Louvre et administrateur des arts. En 1805, Vivant Denon relance le projet de la colonne Vendôme, qui avait été suspendu en 1803. Il organise ensuite des expéditions dans toute l'Europe impériale pour amasser les objets d'art, qui sont pillés pour être emportés au Louvre. En 1814, Louis XVIII le confirme à la tête du Louvre, dont une aile porte encore son nom aujourd'hui. Il est considéré comme un grand précurseur de la muséologie, de l'histoire de l'art et de l'égyptologie. - Photos sur www.Edition-originale.com - [AUTOMATIC ENGLISH TRANSLATION FOLLOWS] Original print folio, extracted from travel in Lower and Upper Egypt Vivant Denon.Planche consisted of 2 views and described by the author: No. 1. Memnonium the same monument that I have already described plate XLII No. 5; this view it was made in part opposée.N ° 2. The palace is near the great temple of Medinet Abou (see-in plan, No. 3, p XLVI.) it is the only monument which obviously is not a temple, and yet there was still contiguous; it has a floor, windows, small doors, stairs, balconies (see its details board XLI, No. 3, 4 and 5) as solidly built as sacred buildings; it is also covered with bas-reliefs: the circumstances have never left me the freedom to draw; the foundations to carry the balconies are very extraordinary, and the only ones I have seen of this species; It's the same thinking that caryatids: Another singularity are siding crenellated we see in the middle of the print, I found nowhere else does, which I could not on imagine places use. I was told that since one of the bas-reliefs there representing scenes licentious; they escaped Mount: when dealing monuments of extraordinary antiquity and a particular form if one experiences such a concern, so restless curiosity, we look without seeing, and as most often they leaves with much concern and regret that enthousiasme.Quelques foxing, otherwise good conservation.Publié for the first time in two volumes, an atlas of engravings by Didot in 1802, the 'Journey to the Lower and Upper Egypt was so successful that it was translated in 1803 into English and German, and a few years later in Dutch and Italian, among others. Almost all boards are designed by Denon, who also engraved himself a few, including portraits of the inhabitants of Egypt, who still kept the freshness of sketches taken on the spot (our 104-111 ). Two dozen writers have also collaborated to create etchings which Baltard, Galen, Reville and autres.Dominique Vivant Denon Baron says Vivant Denon, born in Givry January 4, 1747 and died in Paris on April 27 1825 is a writer, author, diplomat and French administrator. At the invitation of Bonaparte, he joined the expedition to Egypt in shipping from 14 May 1798 on the frigate ""La Juno."" Protected by French troops, he had the opportunity to travel the country in all directions to gather the material that was the basis for his artistic work and the most important literary. It supports in particular the General Desaix in Upper Egypt, where he reported numerous sketches, ink wash and other pen drawings in black chalk or chalk. He draws constantly, usually on his knee, standing or on horseback, and sometimes even under enemy fire. After a journey of 13 months during which he draws thousands of drawings, Vivant Denon returned to France with Bonaparte, and became the first artist to publish the story of the expedition. The 141 boards that accompany his diary retrace its entire journey from the coast of Corsica to the pharaonic monuments of Upper Egypt. Bonaparte then appointed Director General of the Central Museum of the Republic, which becomes the Napoleon Museum and the Royal Louvre and arts administrator. In 1805, Vivant Denon revival project of the Vendome column, which had been suspended in 1803 then organizes expeditions across Europe to raise imperial works of art which are plundered to be carried away to the Louvre. In 1814, Louis XVIII confirmed as head of the Louvre, one wing still bears his name today. It is considered a great precursor of museology, art history and Egyptology. --- Please note that the translation in english is done automatically, we apologize if the formulas are inaccurate. Contact us for any information!" Didot Paris _1803 "40,5x54cm" une feuille‎

Reference : 29730

‎ VIVANT DENON Dominique & REVILLE (sculpsit) ‎

‎Voyage dans la Basse et Haute Egypte : 1. Le trait géométral du couronnement de la Porte. 2. Inscription qui est sur le listel du couronnement de la Porte. 3. Vue d'Appolinopolis parva aujourd'hui Qoùss (Planche 80).<br />‎

‎" - Didot, Paris 1803, 40x54cm, une feuille. - Gravure originale in folio, extraite du Voyage dans la Basse et la Haute Egypte de Vivant Denon. Planche composée de 3 vues ainsi décrites par l'auteur : N° 1. Un trait géométral du couronnement d'une porte d'Apollinopolis parva, aujourd'hui Qouss, dont le n° 3 est la vue pittoresque. Ce fragment se trouvant à portée, j'en ai mesuré avec exactitude toutes les courbures et les dimensions de ses détails: le plan et l'échelle sont au bas de la figure. N° 2. Inscription qui est sur le listel du couronnement de la porte de Qouss à sa partie sud, qui étoit sans doute l'entrée du temple dont cette porte faisoit partie : cette dédicace, postérieurement faite du temps des Ptolomées, est actuellement dans l'état où je la donne ; le citoyen Parquoi, avec l'attention et le soin dont il est capable, et avec les lumieres qu'une longue étude lui ont acquises, a fait aux lettres fragmentées les restitutions ponctuées que l'on voit à la troisieme et à la quatrieme ligne, et la traduction qui suit.Il m'a accordé les mêmes bontés pour l'inscription, que j'ai rapportée de Tintyra, que l'on peut voir dans le journal, tome II, page 212. N° 3. Vue pittoresque du village de Qouss, et du monument que l'on voit au milieu de la place, le seul reste de la ville antique d'Apollinopolis parva ; le contraste de la gravité de ce seul fragment avec tous les édifices arabes dont il est environné est encore plus frappant dans la vérité que dans la gravure : si l'on fouilloit en avant de cette ruine, on trouveroit sûrement les restes du temple dont cette porte faisoit partie ; l'exhaussement de cette place a été la suite des constructions, ruines, et reconstructions de méchantes barraques arabes faites sur les combles des antiques édifices, pour se loger d'une maniere plus assurée. Ce que l'on voit au-dessus du listel de cette porte est encore un reste de mur de ces especes de fabriques. Le squelette de chameau qui est en avant rappelle un usage établi en Orient de ne point traîner hors des villes et des villages les corps des animaux qui y meurent, d'en laisser infecter les habitations jusqu'à ce que les corbeaux, les vautours, ou les chiens, auxquels les habitants ne donnent aucune autre nourriture, les délivrent de l'odeur infecte de ces cadavres hideux. Rousseurs, sinon bel état de conservation. Publié pour la première fois en deux volumes, dont un atlas de gravures, chez Didot, en 1802, le 'Voyage dans la Basse et la Haute Égypte' connut un tel succès qu'il fut traduit dès 1803 en Anglais et en Allemand, puis quelques années plus tard en Hollandais et en Italien, notamment. Presque toutes les planches sont dessinées par Denon, qui en a aussi gravé lui-même un petit nombre, notamment des portraits d'habitants d'Egypte, qui ont encore gardée toute la fraîcheur d'esquisses prises sur le vif (nos 104-111). Une bonne vingtaine de graveurs ont également collaboré à la création des eaux-fortes dont Baltard, Galien, Réville et d'autres. Dominique Vivant, baron Denon, dit Vivant Denon, né à Givry le 4 janvier 1747 et mort à Paris le 27 avril 1825, est un graveur, écrivain, diplomate et administrateur français. A l'invitation de Bonaparte, il se joint à l'expédition d'Egypte en embarquant dès le 14 mai 1798 sur la frégate "" La Junon "". Protégé par les troupes françaises, il a l'opportunité de parcourir le pays dans tous les sens, afin de rassembler le matériau qui servit de base à son travail artistique et littéraire le plus important. Il accompagne en particulier le général Desaix en Haute Egypte, dont il rapporte de très nombreux croquis, lavis à l'encre et autres dessins à la plume, à la pierre noire, ou à la sanguine. Il dessine sans relâche, le plus souvent sur son genou, debout ou même à cheval, et parfois jusque sous le feu de l'ennemi. A l'issue d'un voyage de 13 mois durant lesquels il dessine plusieurs milliers de croquis, Vivant Denon rentre en France avec Bonaparte, et devient le premier artiste à publier le récit de cette expédition. Les 141 planches qui accompagnent son Journal retracent l'ensemble de son voyage, depuis les côtes de la Corse jusqu'aux monuments pharaoniques de la Haute Egypte. Bonaparte le nomme ensuite directeur général du musée central de la République, qui devient le musée Napoléon, puis le musée royal du Louvre et administrateur des arts. En 1805, Vivant Denon relance le projet de la colonne Vendôme, qui avait été suspendu en 1803. Il organise ensuite des expéditions dans toute l'Europe impériale pour amasser les objets d'art, qui sont pillés pour être emportés au Louvre. En 1814, Louis XVIII le confirme à la tête du Louvre, dont une aile porte encore son nom aujourd'hui. Il est considéré comme un grand précurseur de la muséologie, de l'histoire de l'art et de l'égyptologie. - Photos sur www.Edition-originale.com - [AUTOMATIC ENGLISH TRANSLATION FOLLOWS] Original print folio, taken from Travels in Upper and Lower Egypt Vivant Denon.Planche composed of 3 views as described by the author: No.1 A geometrical feature of the crowning of a door Apollinopolis parva TODAY ay Qouss, whose No. 3 is the picturesque view. This fragment within range, I measured accurately all the curves and dimensions of its details: the plan and the scale at the bottom of the 2 ° figure.N Registration is on the rim of the coronation of door Qouss in its southern part, which was probably the temple entrance door which this formed a part: the dedication, made after the time of the Ptolemies, is currently in the state where I lay; Wherefore the citizen, with the attention and care he is capable of, and with the lights a long study he acquired, made letter fragmented refunds punctuated that we see in the third and fourth line and the translation suit.Il gave me the same kindness for registration, which I brought from Tentyra, as you can see in the newspaper, Volume II, page 3 212.N ° scenic view Qouss village, and the monument can be seen in the middle of the square, the only remains of the ancient city of Apollinopolis parva; the contrast of the seriousness of this single fragment with all Arab buildings that surround him is even more striking in the truth that in the engraving: if we fouilloit ahead of this ruin, it surely would find the remains of the temple in which this door formed a part; the raising of this place was the result of constructions, ruins and reconstructions of nasty Arab barracks made on the roofs of ancient buildings to accommodate a more secure manner. What we see above the rim of the door is still a remaining wall of these species factories. The skeleton of camel's ahead recalls an established custom in the East not to drag him out of the towns and villages the bodies of animals that die, to leave infect homes until the crows, vultures, or dogs that people do not give any other boards, the issue of the stench of the corpses hideux.Rousseurs, otherwise good conservation.Publié for the first time in two volumes, an atlas of engravings, Didot In 1802, the 'Journey to the Lower and Upper Egypt proved so successful that it was translated in 1803 into English and German, and a few years later in Dutch and Italian, among others. Almost all boards are designed by Denon, who also engraved himself a few, including portraits of the inhabitants of Egypt, who still kept the freshness of sketches taken on the spot (our 104-111 ). Two dozen writers have also collaborated to create etchings which Baltard, Galen, Reville and autres.Dominique Vivant Denon Baron says Vivant Denon, born in Givry January 4, 1747 and died in Paris on April 27 1825 is a writer, author, diplomat and French administrator. At the invitation of Bonaparte, he joined the expedition to Egypt in shipping from May 14, 1798 on the frigate ""La Juno."" Protected by French troops, he had the opportunity to travel the country in all directions in order to gather the material that was the basis for his artistic work and the most important literary. It supports in particular General Desaix in Upper Egypt, which he refers to numerous sketches, ink wash and other drawings in pen, black chalk, or chalk. He draws constantly, usually on his knee, standing or on horseback, and sometimes even under enemy fire. After a journey of 13 months during which he draws thousands of drawings, Vivant Denon returned to France with Bonaparte, and became the first artist to publish the story of the expedition. The 141 boards that accompany his diary retrace its entire journey from the coast of Corsica to the pharaonic monuments of Upper Egypt. Bonaparte then appointed Director General of the Central Museum of the Republic, which became the Napoleon Museum and the Royal Louvre and arts administrator. In 1805, Vivant Denon revival project of the Vendome column, which had been suspended in 1803 then organizes expeditions across Europe to raise imperial works of art which are plundered to be carried away to the Louvre. In 1814, Louis XVIII confirmed as head of the Louvre, one wing of which still bears his name today. It is considered a great precursor of museology, art history and Egyptology. --- Please note that the translation in english is done automatically, we apologize if the formulas are inaccurate. Contact us for any information!" Didot Paris _1803 40x54cm une feuille‎

Reference : 29703

‎ VIVANT DENON Dominique & REVILLE (sculpsit) ‎

‎Voyage dans la Basse et Haute Egypte : 1. Ruines d'un temple à Syéné. 3. Ruines d'un des temples de l'isle Eléphantine. (Planche 66).<br />‎

‎" - Didot, Paris 1803, 40,5x54cm, une feuille. - Gravure originale in folio non rognée, extraite du Voyage dans la Basse et la Haute Egypte de Vivant Denon.Planche composée de 3 vues ainsi décrites par l'auteur : N° 1. Ruine d'un temple à Syene ; il est situé sur une hauteur qui dominoit la ville antique au nord, et les ruines de la ville arabe ; il est enfoui, comme on le voit, jusqu'au chapiteau de ses colonnes, qui soutenoient une galerie ajoutée postérieurement au sanctuaire du temple ; les pierres renversées, que l'on voit entassées, étoient celles d'un portique tout à fait détruit ; derriere on appercoit le Nil, l'isle Éléphantine ; et sur le dernier plan, la chaîne libyque. N° 2. Le plan du temple de Cneph ou Chnuphis à Éléphantine ; un sanctuaire décoré en beaux bas-reliefs, représentant dedans et dehors des sacrifices offerts par un héros ; la seconde piece a été ajoutée postérieurement, et n'est point ornée de sculpture dans son intérieur ; la galerie et les deux portiques ont été ajoutés aussi postérieurement, et sont revêtus d'hiéroglyphes en relief, dont on peut voir le dessin planche CXXVIII. N° 3. Ruines d'un des temples d'Eléphantine, dont le plan est le n° 2. Ce monument est d'un grand intérêt par sa célébrité, par sa conservation, par la beauté de ses sculptures intérieures (voyez planche CXXVIII) ; il occupoit le centre de l'isle Éléphantine, consacré à la sagesse sous le nom de Cneph ; conservé presque en entier au milieu des décombres des monuments dont il étoit entouré, il n'a de dégradé qu'un angle de sa galerie : les deux fragments paralleles que l'on appercoit derriere sont deux chambranles d'une porte en granit, qu'on peut voir planche LXV, n° 1 : la statue qui est sur le second plan est celle d'un dieu, d'un prêtre ou d'un initié ; elle est trop fruste pour en distinguer les attributs ; elle est en granit et de 10 pieds de proportion : les pierres en avant sont les décombres d'un édifice dont les substructions vont rejoindre la fabrique du temple, et en dépendoient suivant toute apparence : cent toises en avant de cette vue et jusque sur le bord du Nil tout l'espace est couvert de débris de fabriques dégradées et presque sans formes. Légères rousseurs, une discrète trace marginale, sinon bel état de conservation. Publié pour la première fois en deux volumes, dont un atlas de gravures, chez Didot, en 1802, le 'Voyage dans la Basse et la Haute Égypte' connut un tel succès qu'il fut traduit dès 1803 en Anglais et en Allemand, puis quelques années plus tard en Hollandais et en Italien, notamment. Presque toutes les planches sont dessinées par Denon, qui en a aussi gravé lui-même un petit nombre, notamment des portraits d'habitants d'Egypte, qui ont encore gardée toute la fraîcheur d'esquisses prises sur le vif (nos 104-111). Une bonne vingtaine de graveurs ont également collaboré à la création des eaux-fortes dont Baltard, Galien, Réville et d'autres. Dominique Vivant, baron Denon, dit Vivant Denon, né à Givry le 4 janvier 1747 et mort à Paris le 27 avril 1825, est un graveur, écrivain, diplomate et administrateur français. A l'invitation de Bonaparte, il se joint à l'expédition d'Egypte en embarquant dès le 14 mai 1798 sur la frégate "" La Junon "". Protégé par les troupes françaises, il a l'opportunité de parcourir le pays dans tous les sens, afin de rassembler le matériau qui servit de base à son travail artistique et littéraire le plus important. Il accompagne en particulier le général Desaix en Haute Egypte, dont il rapporte de très nombreux croquis, lavis à l'encre et autres dessins à la plume, à la pierre noire, ou à la sanguine. Il dessine sans relâche, le plus souvent sur son genou, debout ou même à cheval, et parfois jusque sous le feu de l'ennemi. A l'issue d'un voyage de 13 mois durant lesquels il dessine plusieurs milliers de croquis, Vivant Denon rentre en France avec Bonaparte, et devient le premier artiste à publier le récit de cette expédition. Les 141 planches qui accompagnent son Journal retracent l'ensemble de son voyage, depuis les côtes de la Corse jusqu'aux monuments pharaoniques de la Haute Egypte. Bonaparte le nomme ensuite directeur général du musée central de la République, qui devient le musée Napoléon, puis le musée royal du Louvre et administrateur des arts. En 1805, Vivant Denon relance le projet de la colonne Vendôme, qui avait été suspendu en 1803. Il organise ensuite des expéditions dans toute l'Europe impériale pour amasser les objets d'art, qui sont pillés pour être emportés au Louvre. En 1814, Louis XVIII le confirme à la tête du Louvre, dont une aile porte encore son nom aujourd'hui. Il est considéré comme un grand précurseur de la muséologie, de l'histoire de l'art et de l'égyptologie. - Photos sur www.Edition-originale.com - [AUTOMATIC ENGLISH TRANSLATION FOLLOWS] Original print folio untrimmed extracted Travellers in Lower and Upper Egypt Vivant Denon.Planche composed of 3 views as described by the author: No.1 Ruins of a temple to Syene; it is located on a hill dominoit the ancient city to the north, and the ruins of the Arab city; it is buried, as we have seen, until tent of his columns, which soutenoient added later to the sanctuary of the Temple Gallery; stones overturned, we see piled up, were those of a portico totally destroyed; we perceive behind the Nile, Elephantine island; and the last shot, the chain libyque.N 2 ° The plan of the temple of Cneph or Chnuphis at Elephantine; a shrine decorated with beautiful bas-reliefs, representing in and out of the sacrifices offered by a hero; the second room was added later, and is not decorated with sculpture in its interior; the gallery and the two portals were also added later, and are covered with hieroglyphics in relief, which can be seen drawing board CXXVIII.N ° 3 Ruins of a temple of Elephantine, whose plan is n 2 ° This monument is of great interest by his celebrity, its conservation, the beauty of its interior sculptures (see CXXVIII board); it occupoit the center of the island Elephantine devoted to wisdom as the Cneph; kept almost entirely in the rubble of buildings which he was surrounded, he has a gradient angle of his gallery: two parallel fragments we perceive are two casings behind a door granite that one can see Plate LXV, No. 1: The statue is on the second level is that of a god, a priest or an insider; it is too crude to distinguish attributes; it is made of granite and 10 feet in height: the stones in front are the ruins of a building whose substructures will join the factory of the temple, and to all appearance depended hundred yards in front of this view and onto the the Nile all the space is covered with debris from damaged factories and almost formes.Légères foxing, a discrete track marginal, otherwise good conservation.Publié for the first time in two volumes, an atlas of engravings, Didot In 1802, the 'Journey to the Lower and Upper Egypt proved so successful that it was translated in 1803 into English and German, and a few years later in Dutch and Italian, among others. Almost all boards are designed by Denon, who also engraved himself a few, including portraits of the inhabitants of Egypt, who still kept the freshness of sketches taken on the spot (our 104-111 ). Two dozen writers have also collaborated to create etchings which Baltard, Galen, Reville and autres.Dominique Vivant Denon Baron says Vivant Denon, born in Givry January 4, 1747 and died in Paris on April 27 1825 is a writer, author, diplomat and French administrator. At the invitation of Bonaparte, he joined the expedition to Egypt in shipping from May 14, 1798 on the frigate ""La Juno."" Protected by French troops, he had the opportunity to travel the country in all directions in order to gather the material that was the basis for his artistic work and the most important literary. It supports in particular General Desaix in Upper Egypt, which he refers to numerous sketches, ink wash and other drawings in pen, black chalk, or chalk. He draws constantly, usually on his knee, standing or on horseback, and sometimes even under enemy fire. After a journey of 13 months during which he draws thousands of drawings, Vivant Denon returned to France with Bonaparte, and became the first artist to publish the story of the expedition. The 141 boards that accompany his diary retrace its entire journey from the coast of Corsica to the pharaonic monuments of Upper Egypt. Bonaparte then appointed Director General of the Central Museum of the Republic, which became the Napoleon Museum and the Royal Louvre and arts administrator. In 1805, Vivant Denon revival project of the Vendome column, which had been suspended in 1803 then organizes expeditions across Europe to raise imperial works of art which are plundered to be carried away to the Louvre. In 1814, Louis XVIII confirmed as head of the Louvre, one wing of which still bears his name today. It is considered a great precursor of museology, art history and Egyptology. --- Please note that the translation in english is done automatically, we apologize if the formulas are inaccurate. Contact us for any information!" Didot Paris _1803 "40,5x54cm" une feuille‎

Reference : 29690

‎ VIVANT DENON Dominique & REVILLE (sculpsit) ‎

‎Voyage dans la Basse et Haute Egypte : 1. Temple de Latopolis ou Esné. 2. Contra Latopolis. (Planche 53).<br />‎

‎" - Didot, Paris 1803, 40x54cm, une feuille. - Gravure originale in folio non rognée, extraite du Voyage dans la Basse et la Haute Egypte de Vivant Denon. Planche composée de 2 vues ainsi décrites par l'auteur : N° 1. Vue du portique du temple de Latopolis à Esnê, prise telle que nous l'avons trouvé la premiere fois que nous sommes arrivés à Esnê, c'est-à-dire encombré d'ordures, et des plus méchantes fabriques, qui sembloient être là pour rehausser la magnificence de cet édifice, que je crois le plus parfait de proportion, et le plus pur d'exécution de tous les temples d'Égypte, un des plus beaux monuments de l'antiquité (voyez le plan et la vue géométrale, planche LIV, n° 2 et 3). Pour donner le type de l'architecture égyptienne il faudroit mesurer avec la plus grande exactitude toutes les parties de ce temple, leur rapport, l'appareil des pierres, et les détails des ornements dont elles sont toutes couvertes, les variétés des chapiteaux, la beauté de leur exécution, tous les tableaux scientifiques et mystérieux qui tapissent l'extérieur et l'intérieur de ce monument : toutes les fois que les circonstances m'ont amené à Esnê, j'ai occupé tout le temps que l'armée y a séjourné , à dessiner quelques parties de ce seul reste de l'antique Latopolis (voyez divers chapiteaux, planche LIX, n° 1, 5, 7, 8, 9, 10, 11, 12, et nombre d'hiéroglyphes, que l'on trouvera à leur article). Ce beau portique décore actuellement la principale place d'Esnê : cet embellissement, dû aux soins du général Belliard, est peut-être le seul monument que nous aurons laissé dans la haute Égypte ; et il s'est opéré en déblayant ce fragment des masures qui le couvroient et le masquoient, et en construisant de droite et de gauche des boutiques qui forment un beau bazard : j'ai vu les habitants, charmés de ce projet, contribuer avec plaisir à la dépense de son exécution. N° 2. Contra-Latopolis. Vue de la ruine d'un temple bâti vis-à-vis Latopolis , à la rive orientale du Nil ; c'est un des monuments les plus frustes de l'Égypte, c'est le seul portique où j'ai vu ensemble des chapiteaux à tête d'Isis, comme à Tintyra, et des chapiteaux évasés. Quelques rousseurs principalement marginales, un accroc marginal discrètement restauré à l'aide d'un morceau de filmoplast, sinon bel état de conservation. Publié pour la première fois en deux volumes, dont un atlas de gravures, chez Didot, en 1802, le 'Voyage dans la Basse et la Haute Égypte' connut un tel succès qu'il fut traduit dès 1803 en Anglais et en Allemand, puis quelques années plus tard en Hollandais et en Italien, notamment. Presque toutes les planches sont dessinées par Denon, qui en a aussi gravé lui-même un petit nombre, notamment des portraits d'habitants d'Egypte, qui ont encore gardée toute la fraîcheur d'esquisses prises sur le vif (nos 104-111). Une bonne vingtaine de graveurs ont également collaboré à la création des eaux-fortes dont Baltard, Galien, Réville et d'autres.Dominique Vivant, baron Denon, dit Vivant Denon, né à Givry le 4 janvier 1747 et mort à Paris le 27 avril 1825, est un graveur, écrivain, diplomate et administrateur français. A l'invitation de Bonaparte, il se joint à l'expédition d'Egypte en embarquant dès le 14 mai 1798 sur la frégate "" La Junon "". Protégé par les troupes françaises, il a l'opportunité de parcourir le pays dans tous les sens, afin de rassembler le matériau qui servit de base à son travail artistique et littéraire le plus important. Il accompagne en particulier le général Desaix en Haute Egypte, dont il rapporte de très nombreux croquis, lavis à l'encre et autres dessins à la plume, à la pierre noire, ou à la sanguine. Il dessine sans relâche, le plus souvent sur son genou, debout ou même à cheval, et parfois jusque sous le feu de l'ennemi. A l'issue d'un voyage de 13 mois durant lesquels il dessine plusieurs milliers de croquis, Vivant Denon rentre en France avec Bonaparte, et devient le premier artiste à publier le récit de cette expédition. Les 141 planches qui accompagnent son Journal retracent l'ensemble de son voyage, depuis les côtes de la Corse jusqu'aux monuments pharaoniques de la Haute Egypte. Bonaparte le nomme ensuite directeur général du musée central de la République, qui devient le musée Napoléon, puis le musée royal du Louvre et administrateur des arts. En 1805, Vivant Denon relance le projet de la colonne Vendôme, qui avait été suspendu en 1803. Il organise ensuite des expéditions dans toute l'Europe impériale pour amasser les objets d'art, qui sont pillés pour être emportés au Louvre. En 1814, Louis XVIII le confirme à la tête du Louvre, dont une aile porte encore son nom aujourd'hui. Il est considéré comme un grand précurseur de la muséologie, de l'histoire de l'art et de l'égyptologie. - Photos sur www.Edition-originale.com - [AUTOMATIC ENGLISH TRANSLATION FOLLOWS] Original print folio untrimmed extracted Travellers in Lower and Upper Egypt Vivant Denon.Planche composed of two views as described by the author: No.1 View of the portico of the temple of Latopolis at NSHS, taken as we found it the first time that we arrived at NSHS, that is to say, cluttered with garbage, and nastiest factories, which seemed to be there to enhance the magnificence of this building, I think most perfect proportion, and the purest execution of all the temples of Egypt, one of the finest monuments of antiquity (see plan view géométrale board LIV, 2 and 3). To give the type of Egyptian architecture it would be necessary to measure with great accuracy all parts of the temple, their relationship, the unit rocks, ornaments and details they are all covered, varieties capitals, the beauty of their execution, all scientific and mysterious paintings that line the exterior and interior of the monument: whenever circumstances have led me to NSHS, I worked all the time that the army are stayed, drawing some parts of this only remains of the ancient Latopolis (see various capitals, board LIX, No. 1, 5, 7, 8, 9, 10, 11, 12, and number of hieroglyphics that be found in their article) .This beautiful portico now decorates the main square of Esne: this embellishment, due to the care of General Belliard, is perhaps the only monument we have left in Upper Egypt; and it is operated by clearing this fragment hovels that covered them and masquoient, and building on the right and left shops that form a beautiful bazard: I saw the people, delighted with this project, to contribute with pleasure at the expense of his exécution.N ° 2 Contra-Latopolis. View of the ruins of a temple built vis-à-vis Latopolis on the eastern bank of the Nile; this is one of the crudest monuments of Egypt, it is the only portal where I saw all capitals head of Isis, as Tentyra, and capitals évasés.Quelques foxing mainly marginal, a snag marginal quietly restored using a piece of Filmoplast, otherwise good conservation.Publié for the first time in two volumes, an atlas of engravings, Didot, in 1802, the 'Journey to the Lower and Upper Egypt was so successful that it was translated in 1803 into English and German, and a few years later in Dutch and Italian, among others. Almost all boards are designed by Denon, who also engraved himself a few, including portraits of the inhabitants of Egypt, who still kept the freshness of sketches taken on the spot (our 104-111 ). Two dozen writers have also collaborated to create etchings which Baltard, Galen, Reville and autres.Dominique Vivant Denon Baron says Vivant Denon, born in Givry January 4, 1747 and died in Paris on April 27 1825 is a writer, author, diplomat and French administrator. At the invitation of Bonaparte, he joined the expedition to Egypt in shipping from May 14, 1798 on the frigate ""La Juno."" Protected by French troops, he had the opportunity to travel the country in all directions in order to gather the material that was the basis for his artistic work and the most important literary. It supports in particular General Desaix in Upper Egypt, which he refers to numerous sketches, ink wash and other drawings in pen, black chalk, or chalk. He draws constantly, usually on his knee, standing or on horseback, and sometimes even under enemy fire. After a journey of 13 months during which he draws thousands of drawings, Vivant Denon returned to France with Bonaparte, and became the first artist to publish the story of the expedition. The 141 boards that accompany his diary retrace its entire journey from the coast of Corsica to the pharaonic monuments of Upper Egypt. Bonaparte then appointed Director General of the Central Museum of the Republic, which became the Napoleon Museum and the Royal Louvre and arts administrator. In 1805, Vivant Denon revival project of the Vendome column, which had been suspended in 1803 then organizes expeditions across Europe to raise imperial works of art which are plundered to be carried away to the Louvre. In 1814, Louis XVIII confirmed as head of the Louvre, one wing of which still bears his name today. It is considered a great precursor of museology, art history and Egyptology. --- Please note that the translation in english is done automatically, we apologize if the formulas are inaccurate. Contact us for any information!" Didot Paris _1803 40x54cm une feuille‎

Reference : 29614

‎ VIVANT DENON Dominique & REVILLE (sculpsit) ‎

‎Voyage dans la Basse et Haute Egypte : Côtes et Isles vues de la flotte. (Planche 1).<br />‎

‎" - Didot, Paris 1803, 40x54cm, une feuille. - Gravure originale in folio non rognée, extraite du Voyage dans la Basse et la Haute Egypte de Vivant Denon. Planche composée de 10 vues ainsi décrites par l'auteur : N° 1. La partie nord-ouest de l'isle de Corse. A gauche est le cap corse; dans le centre, le cap de la Cholle, derrière lequel est la baie S.-Florent; à droite, où est un oiseau, la côte, sur laquelle est située Calvi; enfin la partie supérieure des montagnes , toujours couverte de neiges. N° 2. Le passage de la flotte et du convoi entre le cap corse et l'isle de Capraia ; à gauche, où sont trois oiseaux, la partie la plus nord de l'isle de Corse, dont le cap fait la pointe : le convoi serre la côte en doublant le cap ; au centre, où il y a deux oiseaux, l'isle d'Elbe ; à droite, l'isle de Capraia, et les vaisseaux de guerre. N° 3. La partie nord de l'isle de Corse. Au centre, où sont deux oiseaux, le cap; à droite, où il n'y en a qu'un, le golfe de S.-Florent; à gauche, où il y en a trois, la partie de l'est où est Bastia. N° 4. La partie ouest de l'isle d'Elbe, que nous laissions à gauche, ayant vis-à-vis et au centre de l'estampe le cap S.-Pierre. A droite et au revers, où il y a deux oiseaux, Porto-Longone; à gauche, où il y en a un, Porto-Ferraio. N° 5. La partie sud de l'isle de Capraia, que nous laissions à notre gauche, roc à pic inabordable dans cette partie; les deux petits monuments de droite et de gauche sont des tours d'observation : le rocher dans le lointain est l'isle de la Gorgone. N° 6. La côte orientale de la Corse. A droite, où il y a un oiseau, le cap corse ; au centre, le cap Sagri ; à gauche, où il y a deux oiseaux, la rade et le port de Bastia. N° 7. La partie ouest de Monte-Cristo, que nous laissions à gauche, rocher inculte et inabordable. N° 8. Une vue générale de la partie est de l'isle de Corse. Le cap corse à droite, où il y a un oiseau ; les bouches de Bonifacio à gauche, où il y en a deux ; au centre , le cap Mescano, les petites isles de SanCipriano; et où il y a trois oiseaux, la partie des montagnes les plus élevées, et toujours couvertes de neiges. N° 9. Les bouches de Bonifacio, que nous laissions à notre droite, et qui sont marquées par trois oiseaux ; la pointe la plus sud de la Corse, marquée par un ; et les côtes de l'est de la Sardaigne, marquées par deux. N° 10. Une vue de notre flotte longeant les côtes de l'est de la Sardaigne, laissant cette isle à droite. Légères rousseurs, une infime tache marginale, sinon bel état de conservation. Publié pour la première fois en deux volumes, dont un atlas de gravures, chez Didot, en 1802, le 'Voyage dans la Basse et la Haute Égypte' connut un tel succès qu'il fut traduit dès 1803 en Anglais et en Allemand, puis quelques années plus tard en Hollandais et en Italien, notamment. Presque toutes les planches sont dessinées par Denon, qui en a aussi gravé lui-même un petit nombre, notamment des portraits d'habitants d'Egypte, qui ont encore gardée toute la fraîcheur d'esquisses prises sur le vif (nos 104-111). Une bonne vingtaine de graveurs ont également collaboré à la création des eaux-fortes dont Baltard, Galien, Réville et d'autres. Dominique Vivant, baron Denon, dit Vivant Denon, né à Givry le 4 janvier 1747 et mort à Paris le 27 avril 1825, est un graveur, écrivain, diplomate et administrateur français. A l'invitation de Bonaparte, il se joint à l'expédition d'Egypte en embarquant dès le 14 mai 1798 sur la frégate "" La Junon "". Protégé par les troupes françaises, il a l'opportunité de parcourir le pays dans tous les sens, afin de rassembler le matériau qui servit de base à son travail artistique et littéraire le plus important. Il accompagne en particulier le général Desaix en Haute Egypte, dont il rapporte de très nombreux croquis, lavis à l'encre et autres dessins à la plume, à la pierre noire, ou à la sanguine. Il dessine sans relâche, le plus souvent sur son genou, debout ou même à cheval, et parfois jusque sous le feu de l'ennemi. A l'issue d'un voyage de 13 mois durant lesquels il dessine plusieurs milliers de croquis, Vivant Denon rentre en France avec Bonaparte, et devient le premier artiste à publier le récit de cette expédition. Les 141 planches qui accompagnent son Journal retracent l'ensemble de son voyage, depuis les côtes de la Corse jusqu'aux monuments pharaoniques de la Haute Egypte. Bonaparte le nomme ensuite directeur général du musée central de la République, qui devient le musée Napoléon, puis le musée royal du Louvre et administrateur des arts. En 1805, Vivant Denon relance le projet de la colonne Vendôme, qui avait été suspendu en 1803. Il organise ensuite des expéditions dans toute l'Europe impériale pour amasser les objets d'art, qui sont pillés pour être emportés au Louvre. En 1814, Louis XVIII le confirme à la tête du Louvre, dont une aile porte encore son nom aujourd'hui. Il est considéré comme un grand précurseur de la muséologie, de l'histoire de l'art et de l'égyptologie. - Photos sur www.Edition-originale.com - [AUTOMATIC ENGLISH TRANSLATION FOLLOWS] Original print folio untrimmed, extracted from travel in Lower and Upper Egypt Vivant Denon.Planche composed of 10 views and described by the author: No. 1. The northwest part of the island of Corsica. On the left is the Cap Corse; in the center of Cape Cholle, behind which is the Bay St. Florent; right, which is a bird, the coast, which is located Calvi; Finally the top of the mountains, still covered neiges.N ° 2. The portion of the fleet and the convoy between the Cap Corse and the island of Capraia; left, where three birds are the most northern part of the island of Corsica, the cap is the point: the convoy greenhouse coast doubling the cap; the center, where there are two birds, the island of Elba; right, the island of Capraia, and the vessels of guerre.N ° 3. The northern part of the island of Corsica. In the center, where two birds are heading; right, where there is only one, the Gulf of St. Florent; left, where there are three, the eastern part of which is Bastia.N ° 4. The western part of the island of Elba, that we leave to the left, having vis-à-vis the center and printmaking Cape S. Peter. On the right and on the reverse, where there are two birds, Porto Longone; left, where there is one, Puerto Ferraio.N ° 5. The southern part of the island of Capraia, we leave to our left, steep rock unaffordable in this part; the two small buildings right and left are observation towers: the rock in the distance is the island of Gorgone.N ° 6. The eastern coast of Corsica. On the right, where there is a bird, the Cap Corse; center, heading Sagri; left, where there are two birds, harbor and port Bastia.No 7. The western part of Monte Cristo, we leave left uncultivated rock and inabordable.N ° 8. A general view of the game is the island of Corsica. The Cap Corse right, where there is a bird; the Bonifacio left, where there are two; center, heading Mescano, small islands of SanCipriano; and where there are three birds, one of the highest mountains, still covered neiges.N ° 9. Bonifacio, we leave to our right, and which are characterized by three birds; the most southern tip of Corsica, marked by; and the coasts of Sardinia, marked by deux.N ° 10. A view of our fleet along the coasts of Sardinia, leaving this island to droite.Légères foxing, a small marginal spot, otherwise good state of preservation. Published for the first time in two volumes, including an atlas of engravings by Didot in 1802, the 'Journey to the Lower and Upper Egypt was so successful that it was translated in 1803 into English and German, and a few years later in Dutch and Italian, among others. Almost all boards are designed by Denon, who also etched himself a few, including portraits of the inhabitants of Egypt, who have still kept the freshness of sketches taken on the spot (our 104-111 ). Two dozen writers have also collaborated on the creation of etchings which Baltard, Galen, Reville and autres.Dominique Living Baron Denon, Vivant Denon said, Givry born January 4, 1747 and died in Paris on April 27 1825 is a writer, author, diplomat and French administrator. At the invitation of Bonaparte, he joined the expedition to Egypt in shipping from 14 May 1798 on the frigate ""La Juno."" Protected by French troops, he had the opportunity to travel the country in all directions to gather the material that was the basis for his artistic work and the most important literary. It supports in particular the General Desaix in Upper Egypt, where he reported numerous sketches, ink wash and other pen drawings in black chalk or chalk. He draws constantly, mostly on his knee, standing or on horseback, and sometimes even under the fire of the enemy. After a journey of 13 months during which he drew thousands of sketches, Vivant Denon returned to France with Bonaparte, and became the first artist to publish the story of the expedition. The 141 boards that accompany his diary retrace its entire journey from the coast of Corsica to the pharaonic monuments of Upper Egypt. Bonaparte then appointed Director General of the Central Museum of the Republic, which becomes the Napoleon Museum and the Royal Louvre and arts administrator. In 1805, the Vivant Denon revival project of the Vendome column, which had been suspended in 1803. It then organizes expeditions throughout Europe to raise imperial art objects which are to be carried looted the Louvre. In 1814, Louis XVIII confirmed as head of the Louvre, one wing still bears his name today. It is considered a great precursor of museology, art history and Egyptology. --- Please note that the translation in english is done automatically, we apologize if the formulas are inaccurate. Contact us for any information!" Didot Paris _1803 40x54cm une feuille‎

Reference : 29753

‎ VIVANT DENON Dominique & RIGO (delineavit) & DUFRENE (sculpsit) ‎

‎Voyage dans la Basse et Haute Egypte : 1. L'enterrement d'un Musulman en Egypte. 2. La Fiancée d'un Musulman qui va chercher son Epoux. 3. Ecole d'enfans. (Planche 103).<br />‎

‎" - Didot, Paris 1803, 40,5x54cm, une feuille. - Gravure originale in folio non rognée, extraite du Voyage dans la Basse et la Haute Egypte de Vivant Denon. Planche composée de 3 vues ainsi décrits par l'auteur : N° 1. Enterrement d'un musulman ; le corps est suivi des femmes de la maison, auxquelles en sont ajoutées d'autres payées pour déchirer leurs vêtements, s'arracher les cheveux, et pousser des cris lamentables ; les parents précedent et suivent, exprimant leur douleur d'une maniere plus grave. Les tombeaux les plus ordinaires sont dans la forme de celui qu'on peut voir planche XXIII, n° 1. Le corps est déposé sur une terre molle et tamisée ; et chaque semaine on vient s'entretenir du défunt et prier sur son tombeau. N° 2. Le moment où la mariée vient de quitter la maison paternelle, et passe dans celle de son époux ; toutes les femmes, parentes et amies, voilées comme elle, l'accompagnent, et marchent sous un dais ; des musiciens et des saltimbanques précedent le cortege : ce que l'on apperçoit à travers les figures est la vue de Gizéh, et de la maison de Mourat-bey, prise de l'isle de Raoudah. N° 3. École d'enfants, encore plus bruyante que celles d'Europe ; ils y apprennent à lire le koran, et à recevoir des coups de bâton sous la plante des pieds. Les orientaux sont trop corrompus pour oser se permettre de donner le fouet aux enfants ; ils craindroient ou de les croire trop facilement coupables, ou de le devenir eux-mêmes. Quelques rousseurs principalement marginales, sinon bel état de conservation. Publié pour la première fois en deux volumes, dont un atlas de gravures, chez Didot, en 1802, le 'Voyage dans la Basse et la Haute Égypte' connut un tel succès qu'il fut traduit dès 1803 en Anglais et en Allemand, puis quelques années plus tard en Hollandais et en Italien, notamment. Presque toutes les planches sont dessinées par Denon, qui en a aussi gravé lui-même un petit nombre, notamment des portraits d'habitants d'Egypte, qui ont encore gardée toute la fraîcheur d'esquisses prises sur le vif (nos 104-111). Une bonne vingtaine de graveurs ont également collaboré à la création des eaux-fortes dont Baltard, Galien, Réville et d'autres. Dominique Vivant, baron Denon, dit Vivant Denon, né à Givry le 4 janvier 1747 et mort à Paris le 27 avril 1825, est un graveur, écrivain, diplomate et administrateur français. A l'invitation de Bonaparte, il se joint à l'expédition d'Egypte en embarquant dès le 14 mai 1798 sur la frégate "" La Junon "". Protégé par les troupes françaises, il a l'opportunité de parcourir le pays dans tous les sens, afin de rassembler le matériau qui servit de base à son travail artistique et littéraire le plus important. Il accompagne en particulier le général Desaix en Haute Egypte, dont il rapporte de très nombreux croquis, lavis à l'encre et autres dessins à la plume, à la pierre noire, ou à la sanguine. Il dessine sans relâche, le plus souvent sur son genou, debout ou même à cheval, et parfois jusque sous le feu de l'ennemi. A l'issue d'un voyage de 13 mois durant lesquels il dessine plusieurs milliers de croquis, Vivant Denon rentre en France avec Bonaparte, et devient le premier artiste à publier le récit de cette expédition. Les 141 planches qui accompagnent son Journal retracent l'ensemble de son voyage, depuis les côtes de la Corse jusqu'aux monuments pharaoniques de la Haute Egypte. Bonaparte le nomme ensuite directeur général du musée central de la République, qui devient le musée Napoléon, puis le musée royal du Louvre et administrateur des arts. En 1805, Vivant Denon relance le projet de la colonne Vendôme, qui avait été suspendu en 1803. Il organise ensuite des expéditions dans toute l'Europe impériale pour amasser les objets d'art, qui sont pillés pour être emportés au Louvre. En 1814, Louis XVIII le confirme à la tête du Louvre, dont une aile porte encore son nom aujourd'hui. Il est considéré comme un grand précurseur de la muséologie, de l'histoire de l'art et de l'égyptologie. - Photos sur www.Edition-originale.com - [AUTOMATIC ENGLISH TRANSLATION FOLLOWS] Original print folio untrimmed extracted Travellers in Lower and Upper Egypt Vivant Denon.Planche composed of 3 views as described by the author: No.1 Burial of a Muslim; the body is followed by women of the house, to which are added other paid to tear their clothes, hair pulling, pushing and lamentable cries; parents before and after expressing their shagreen in a more serious manner. The most common tombs are in the form of the one pictured board XXIII, No. 1 The body was placed on a soft ground and sieved; and every week we come to talk of the deceased and pray on his tombeau.N ° 2 The moment the bride has left his father's house, and passes into that of her husband; all women, relatives and friends, veiled like it, go with it, and walk under a canopy; musicians and pers the procession Previous: what we perceive through the figures is the view of Gizeh, and the house of Murad Bey, making the Isle of 3 ° Raoudah.N School Children still noisier than those of Europe; they learn to read the Koran, and receiving blows on the soles of the feet. Oriental are too corrupt to dare afford to give the whip to children; craindroient or they believe too easily guilty, or to become self-mêmes.Quelques foxing mainly marginal, otherwise good conservation.Publié for the first time in two volumes, an atlas of engravings, Didot in 1802 the 'Journey to the Lower and Upper Egypt proved so successful that it was translated in 1803 into English and German, and a few years later in Dutch and Italian, among others. Almost all boards are designed by Denon, who also engraved himself a few, including portraits of the inhabitants of Egypt, who still kept the freshness of sketches taken on the spot (our 104-111 ). Two dozen writers have also collaborated to create etchings which Baltard, Galen, Reville and autres.Dominique Vivant Denon Baron says Vivant Denon, born in Givry January 4, 1747 and died in Paris on April 27 1825 is a writer, author, diplomat and French administrator. At the invitation of Bonaparte, he joined the expedition to Egypt in shipping from May 14, 1798 on the frigate ""La Juno."" Protected by French troops, he had the opportunity to travel the country in all directions in order to gather the material that was the basis for his artistic work and the most important literary. It supports in particular General Desaix in Upper Egypt, which he refers to numerous sketches, ink wash and other drawings in pen, black chalk, or chalk. He draws constantly, usually on his knee, standing or on horseback, and sometimes even under enemy fire. After a journey of 13 months during which he draws thousands of drawings, Vivant Denon returned to France with Bonaparte, and became the first artist to publish the story of the expedition. The 141 boards that accompany his diary retrace its entire journey from the coast of Corsica to the pharaonic monuments of Upper Egypt. Bonaparte then appointed Director General of the Central Museum of the Republic, which became the Napoleon Museum and the Royal Louvre and arts administrator. In 1805, Vivant Denon revival project of the Vendome column, which had been suspended in 1803 then organizes expeditions across Europe to raise imperial works of art which are plundered to be carried away to the Louvre. In 1814, Louis XVIII confirmed as head of the Louvre, one wing of which still bears his name today. It is considered a great precursor of museology, art history and Egyptology. --- Please note that the translation in english is done automatically, we apologize if the formulas are inaccurate. Contact us for any information!" Didot Paris _1803 "40,5x54cm" une feuille‎

Reference : 29751

‎ VIVANT DENON Dominique & RIGO (delineavit) & DUPLESSI BERTAUX J.(sculpsit) ‎

‎Voyage dans la Basse et Haute Egypte : Costumes Egyptiens. (Planche 101).<br />‎

‎" - Didot, Paris 1803, 40x54cm, une feuille. - Gravure originale in folio non rognée, extraite du Voyage dans la Basse et la Haute Egypte de Vivant Denon. Planche composée de 9 vues ainsi décrits par l'auteur : N° 1. Un jeune Mamelouk en grand costume, les mains cachées par respect sous ses longues manches, comme lorsque son maître lui adresse la parole ; le turban de schal, l'habit en petit drap de toutes couleurs, le plus souvent jaune ou pourpre ; la veste, qui a de si longues manches, en velours ou satin, le plus souvent rayés ; une grande culotte en pantalon immensément ample ; des chaussettes de cuir jaune, et des sandales de même couleur ; une ceinture en schal, un sabre, un cangiard, un poignard, et à gauche une giberne à cartouches ; souvent dans un sac de même forme, des reliques, des talismans, de la vieille huile pour les blessures, ou un livre du koran, qu'ils croient tous également propre à prévenir les accidents de la guerre ou à y remédier : dans le fond une femme du peuple dans la rue. N° 2. Une almé ou bayadere d'Egypte (voyez le journal, tome I, page 153, article Métubis) ; la robe en petit drap, la chemise en gaze, le turban et la ceinture en schal. Dans le fond une petite vue d'une mosquée de Rosette. N° 3. Un Mamelouk en habit de guerre (voyez le détail de ses armes, planche XCV) : dans le fond deux jeunes Mamelouks avec des bâtons, s'exerçant à espadonner : le paysage est celui où sont situées les pyramides de Saccara. N° 4. Le costume d'un marchand ; un turban de laine rouge ou blanc, un gilet de drap, une culotte lâche et courte de toile blanche, un surtout de toile bleue, une ceinture de toile des Indes, rayée bleu et blanc, qui sert à envelopper tout ce qu'il veut transporter. Dans le fond une boutique d'un bazard ; un marchand et deux acheteurs qui disputent sur le prix, espece de récréation, ou un moyen de ne rien faire, auquel le vendeur se prête avec une extrême complaisance. N° 5. Une dame allant à pied dans la rue ; plus l'ampleur et le nombre de ses habits lui font perdre ses formes et rendent sa marche gauche et embarrassée, plus elle se croit dans le cas de penser qu'on doit la regarder comme une grande dame ; la derniere enveloppe est d'ordinaire en taffetas noir qui tombe jusqu'à terre, et ne laisse pas même voir le bout des pieds ; de toute la personne on n'apperçoit que les yeux, encore le plus souvent y suspendent-elles un anneau devant, qui a la vertu de repousser les enchantements et les mauvais sorts. A droite, dans le fond, des psylles, faisant voir des serpents et des lézards ; à gauche, un négociant musulman fumant sa pipe.Je dois ces cinq costumes au citoyen Rigo, membre de l'institut du Caire, qui, de retour, a bien voulu me les communiquer.N° 6. Un paysan de la haute Égypte, mangeant la premiere pousse de la luzerne (voyez le journal, tome I, page 283) ; à droite, deux santons ; à gauche, l'accouplement du chameau (voyez tome II, pag. 238). N° 7. Un santon, espece d'imbécille, dont on a pitié pendant qu'il vit, et que l'on révere après sa mort, usage assez général et aussi ancien que le monde ; derriere lui est un chien de l'espece des mâtins, celle qui est l'espece la plus nombreuse ; à droite est un vieillard aveugle conduit par son petit enfant, groupe attendrissant que l'on rencontre malheureusement trop souvent en Egypte. N° 8. Une femme noble dans l'habit qu'elle porte dans le harem, tenant un chasse-mouche ; celle à droite est dans l'acte de marcher, relevant ses habits pour pouvoir avancer les pieds ; à gauche, jeunes enfants barabras d'au-delà des cataractes ; une femme pauvre, qui préfere employer ce qu'elle a de vêtement à s'envelopper le visage qu'à se cacher le derriere.N° 9. Un habitant de Darfour, un conducteur de caravanes qui amene les Negres et les Négresses en Egypte ; tout son costume consiste en une draperie de laine blanche, qu'il promene alternativement sur toutes les parties de son corps ; sa chevelure est frisée en tire-bouchon , à la maniere des anciens Egyptiens. Dans le fond est une conversation établie entre un grand et un homme du peuple. Rousseurs, sinon bel état de conservation. Publié pour la première fois en deux volumes, dont un atlas de gravures, chez Didot, en 1802, le 'Voyage dans la Basse et la Haute Égypte' connut un tel succès qu'il fut traduit dès 1803 en Anglais et en Allemand, puis quelques années plus tard en Hollandais et en Italien, notamment. Presque toutes les planches sont dessinées par Denon, qui en a aussi gravé lui-même un petit nombre, notamment des portraits d'habitants d'Egypte, qui ont encore gardée toute la fraîcheur d'esquisses prises sur le vif (nos 104-111). Une bonne vingtaine de graveurs ont également collaboré à la création des eaux-fortes dont Baltard, Galien, Réville et d'autres. Dominique Vivant, baron Denon, dit Vivant Denon, né à Givry le 4 janvier 1747 et mort à Paris le 27 avril 1825, est un graveur, écrivain, diplomate et administrateur français. A l'invitation de Bonaparte, il se joint à l'expédition d'Egypte en embarquant dès le 14 mai 1798 sur la frégate "" La Junon "". Protégé par les troupes françaises, il a l'opportunité de parcourir le pays dans tous les sens, afin de rassembler le matériau qui servit de base à son travail artistique et littéraire le plus important. Il accompagne en particulier le général Desaix en Haute Egypte, dont il rapporte de très nombreux croquis, lavis à l'encre et autres dessins à la plume, à la pierre noire, ou à la sanguine. Il dessine sans relâche, le plus souvent sur son genou, debout ou même à cheval, et parfois jusque sous le feu de l'ennemi. A l'issue d'un voyage de 13 mois durant lesquels il dessine plusieurs milliers de croquis, Vivant Denon rentre en France avec Bonaparte, et devient le premier artiste à publier le récit de cette expédition. Les 141 planches qui accompagnent son Journal retracent l'ensemble de son voyage, depuis les côtes de la Corse jusqu'aux monuments pharaoniques de la Haute Egypte. Bonaparte le nomme ensuite directeur général du musée central de la République, qui devient le musée Napoléon, puis le musée royal du Louvre et administrateur des arts. En 1805, Vivant Denon relance le projet de la colonne Vendôme, qui avait été suspendu en 1803. Il organise ensuite des expéditions dans toute l'Europe impériale pour amasser les objets d'art, qui sont pillés pour être emportés au Louvre. En 1814, Louis XVIII le confirme à la tête du Louvre, dont une aile porte encore son nom aujourd'hui. Il est considéré comme un grand précurseur de la muséologie, de l'histoire de l'art et de l'égyptologie. - Photos sur www.Edition-originale.com - [AUTOMATIC ENGLISH TRANSLATION FOLLOWS] Original print folio untrimmed, extracted from travel in Lower and Upper Egypt Vivant Denon.Planche composed of 9 views thus described by the author: No. 1. A young Mamluk in full costume, hands hidden under a compliance long sleeves, as when his master speak to him; turban shawl, the habit in little cloth of all colors, usually yellow or purple; jacket, which has so long sleeves, velvet or satin, often striped; great panties pants immensely wide; yellow leather socks and sandals of the same color; schal a belt, a sword, a cangiard, a dagger, and left a cartridge pouch; often in a bag of the same shape, relics, talismans, the old oil for wounds, or a book of the Koran, they all believe also clean to prevent accidents of war or remedy: in the background a woman of the people in the rue.N ° 2. Almé or bayadere of Egypt (see the newspaper, Volume I, page 153, section Métubis); dress in small cloth, gauze shirt, a turban and shawl belt. In the background a small view of a mosque in Rosette.N ° 3. A Mamluk dressed for war (see the details of his weapons Plate XCV) in the bottom two young Mamelukes with sticks, acting in espadonner : the landscape is where the pyramids are located Saccara.N ° 4. The costume of a merchant; a turban of red or white wool, a cloth waistcoat, breeches and loose white linen short, especially a blue canvas, a canvas belt of India, blue and white striped, used to wrap everything he wants carry. In the back shop of a bazard; a merchant and two buyers compete on price, sort of recreation, or a way to do nothing, which the seller is prepared with extreme complaisance.N ° 5. A lady from walking in the street; over the size and number of his clothes make him lose his form and make her walk left and embarrassed, the more she believes in the case of think we should look at it as a great lady; the last envelope is usually black taffeta falls to the ground, and do not let even see the toes; the whole person can not perceive the eyes, yet most often they will suspend a ring before, which has the virtue of pushing enchantments, and bad spells. On the right, in the background, psyllids, making see snakes and lizards; left, a Muslim trader smoking his pipe.Je have five costume citizens Rigo, a member of the Institute of Cairo, which, in turn, has kindly me communiquer.N ° 6. A farmer in Upper Egypt, eating first grows Alfa paperlfa (see the newspaper, Volume I, page 283); right, two figurines; left, the camel clutch (see Volume II, p. 238) ° .N 7. Santon, species of idiot, which has mercy as he lives, and that is revered after his death quite general and as old as the world use; behind him is a dog of the species of mastiffs, which is the most numerous species; right is an old blind man led by his child, touching group that is unfortunately too often encounter in Egypt. No. 8. A noble woman in the dress she wears in the harem, holding a fly swatter; the right is in the act of walking, lifting her clothes to be able to move your feet; left young children Barabras from beyond the cataracts; a poor woman, who prefers to use what she has to dress to wrap the face to hide the derriere.N ° 9. A resident of Darfur, a conductor caravans that brings the Negroes and Negro women in Egypt ; all his costume consists of a white woolen cloth, he walked alternately on all parts of his body; her hair is curly corkscrew in the manner of the ancient Egyptians. In the background is a conversation between established a large and a man peuple.Rousseurs, otherwise good conservation.Publié for the first time in two volumes, with an atlas of engravings by Didot in 1802, the 'Journey to the Upper and Lower Egypt was so successful that it was translated in 1803 into English and German, and a few years later in Dutch and Italian, among others. Almost all boards are designed by Denon, who also etched himself a few, including portraits of the inhabitants of Egypt, who have still kept the freshness of sketches taken on the spot (our 104-111 ). Two dozen writers have also collaborated on the creation of etchings which Baltard, Galen, Reville and autres.Dominique Living Baron Denon, Vivant Denon said, Givry born January 4, 1747 and died in Paris on April 27 1825 is a writer, author, diplomat and French administrator. At the invitation of Bonaparte, he joined the expedition to Egypt in shipping from 14 May 1798 on the frigate ""La Juno."" Protected by French troops, he had the opportunity to travel the country in all directions to gather the material that was the basis for his artistic work and the most important literary. It supports in particular the General Desaix in Upper Egypt, where he reported numerous sketches, ink wash and other pen drawings in black chalk or chalk. He draws constantly, mostly on his knee, standing or on horseback, and sometimes even under the fire of the enemy. After a journey of 13 months during which he drew thousands of sketches, Vivant Denon returned to France with Bonaparte, and became the first artist to publish the story of the expedition. The 141 boards that accompany his diary retrace its entire journey from the coast of Corsica to the pharaonic monuments of Upper Egypt. Bonaparte then appointed Director General of the Central Museum of the Republic, which becomes the Napoleon Museum and the Royal Louvre and arts administrator. In 1805, the Vivant Denon revival project of the Vendome column, which had been suspended in 1803. It then organizes expeditions throughout Europe to raise imperial art objects which are to be carried looted the Louvre. In 1814, Louis XVIII confirmed as head of the Louvre, one wing still bears his name today. It is considered a great precursor of museology, art history and Egyptology. --- Please note that the translation in english is done automatically, we apologize if the formulas are inaccurate. Contact us for any information!" Didot Paris _1803 40x54cm une feuille‎

Reference : 29752

‎ VIVANT DENON Dominique & RIGO (delineavit) & GARREAU L.(sculpsit) ‎

‎Voyage dans la Basse et Haute Egypte : 1. Bédouins dans le désert. 2 et 3. Maniere de monter l'eau pour arroser les terres. (Planche 102).<br />‎

‎" - Didot, Paris 1803, 40x54cm, une feuille. - Gravure originale in folio extraite du Voyage dans la Basse et la Haute Egypte de Vivant Denon. Planche composée de 3 vues ainsi décrits par l'auteur : N° 1. Vue du désert, et d'un camp de Bédouins, avec différentes figures de Bédouins et de Bédouines à pied et à cheval, également maigres et décharnés : la grande figure à cheval est celle d'un chef de horde dans toute sa magnificence. N° 2. Maniere d'élever l'eau et d'arroser les terres après l'inondation du Nil, puisée par des seaux de jonc, et versée dans un canal qui la distribue dans les terres par nombre de petites rigoles ; le reste arrive dans un bassin d'où, par la même opération, on l'éleve à quatre pieds de plus pour la faire couler plus loin : cette machine ressemble absolument à celle des puits à bascule que l'on trouve dans nos villages d'Europe ; la manoeuvre s'en fait en mesure, soit en chantant, soit en prononçant des nombres, ou en récitant des louanges de Dieu ou des vertus de Mahomet: l'homme assis et qui fume est le propriétaire, qui fait travailler à l'arrosement de ses terres, compte les pouces d'eau qui reglent le produit de sa récolte : le groupe du milieu représente l'ablution et la priere que les musulmans font à la pointe du jour, en se tournant à l'orient, où est la Mekke et le tombeau du prophete : les femmes viennent à cette même heure puiser de l'eau dans le Nil ; occupation qui fait l'objet de leur premier soin. N° 3. Autre machine à élever l'eau ; les travailleurs sont disposés de maniere qu'ils puisent en se baissant, élevent l'eau en se renversant en arriere, et la versent en lâchant une des cordes ; la même harmonie est réglée par les mêmes moyens décrits en l'article ci-dessus ; les joncs qui reçoivent le choc de l'eau préviennent la dégradation de ces foibles constructions en terre: sur le devant, à gauche, une jeune fille dans le costume qui leur est ordinaire jusqu'au moment de la puberté. Des femmes viennent au fleuve puiser de l'eau, cachant leur visage, parce qu'il n'y a que cela qu'il leur soit ordonné de cacher ; une autre porte son enfant à la maniere du pays : la figure à droite est celle d'un porteur d'eau ; l'eau est contenue dans une outre de peau de bouc dans laquelle il la porte. Quelques rousseurs principalement marginales, sinon bel état de conservation. Publié pour la première fois en deux volumes, dont un atlas de gravures, chez Didot, en 1802, le 'Voyage dans la Basse et la Haute Égypte' connut un tel succès qu'il fut traduit dès 1803 en Anglais et en Allemand, puis quelques années plus tard en Hollandais et en Italien, notamment. Presque toutes les planches sont dessinées par Denon, qui en a aussi gravé lui-même un petit nombre, notamment des portraits d'habitants d'Egypte, qui ont encore gardée toute la fraîcheur d'esquisses prises sur le vif (nos 104-111). Une bonne vingtaine de graveurs ont également collaboré à la création des eaux-fortes dont Baltard, Galien, Réville et d'autres. Dominique Vivant, baron Denon, dit Vivant Denon, né à Givry le 4 janvier 1747 et mort à Paris le 27 avril 1825, est un graveur, écrivain, diplomate et administrateur français. A l'invitation de Bonaparte, il se joint à l'expédition d'Egypte en embarquant dès le 14 mai 1798 sur la frégate "" La Junon "". Protégé par les troupes françaises, il a l'opportunité de parcourir le pays dans tous les sens, afin de rassembler le matériau qui servit de base à son travail artistique et littéraire le plus important. Il accompagne en particulier le général Desaix en Haute Egypte, dont il rapporte de très nombreux croquis, lavis à l'encre et autres dessins à la plume, à la pierre noire, ou à la sanguine. Il dessine sans relâche, le plus souvent sur son genou, debout ou même à cheval, et parfois jusque sous le feu de l'ennemi. A l'issue d'un voyage de 13 mois durant lesquels il dessine plusieurs milliers de croquis, Vivant Denon rentre en France avec Bonaparte, et devient le premier artiste à publier le récit de cette expédition. Les 141 planches qui accompagnent son Journal retracent l'ensemble de son voyage, depuis les côtes de la Corse jusqu'aux monuments pharaoniques de la Haute Egypte. Bonaparte le nomme ensuite directeur général du musée central de la République, qui devient le musée Napoléon, puis le musée royal du Louvre et administrateur des arts. En 1805, Vivant Denon relance le projet de la colonne Vendôme, qui avait été suspendu en 1803. Il organise ensuite des expéditions dans toute l'Europe impériale pour amasser les objets d'art, qui sont pillés pour être emportés au Louvre. En 1814, Louis XVIII le confirme à la tête du Louvre, dont une aile porte encore son nom aujourd'hui. Il est considéré comme un grand précurseur de la muséologie, de l'histoire de l'art et de l'égyptologie. - Photos sur www.Edition-originale.com - [AUTOMATIC ENGLISH TRANSLATION FOLLOWS] Original print folio extracted Travellers in Lower and Upper Egypt Vivant Denon.Planche composed of 3 views as described by the author: No.1 View of the desert, and a Bedouin camp, with different figures Bedouin and Bedouin foot and on horseback, also thin and gaunt: the great figure on horseback is that of a leader in all its horde magnificence.N ° 2 Manner of raising water and irrigate the land after the flooding of the Nile, drawn by buckets of bulrushes, and poured into a channel that distributes inland by many rivulets; the rest arrives in a basin where, for the same operation, the pupil to four feet more for shedding further: this machine absolutely resembles wells rocking found in our villages Europe; the maneuver actually able either singing or by speaking numbers, and reciting praises of God and the virtues of Muhammad: man sitting and smoking is the owner, who is working at the watering of his land, in inches of water that regulate the product of the harvest: the middle group represents the ablution and prayer that Muslims are at dawn, turning to the east, where is the Mecca and the tomb of the prophet: the women come at the same time to draw water into the Nile; occupation which is the subject of their first soin.N ° 3 Other machine to raise water; workers are arranged way they draw on stooping, raise water spilling backwards, and pay by unleashing a string; the same harmony is controlled by the same methods described in the above article; rushes receiving the shock of the water prevents the degradation of these weak earthen structures: front, left, a girl in the suit that they are ordinary until puberty. Women come to the river to fetch water, hiding their faces because there is only that he is ordered to hide; another carries her child in the way the country: the figure on the right is that of a water carrier; water is contained in a skin of goat skin in which he mainly marginal foxing porte.Quelques, otherwise good conservation.Publié for the first time in two volumes, an atlas of engravings, Didot in 1802 the 'Journey to the Lower and Upper Egypt proved so successful that it was translated in 1803 into English and German, and a few years later in Dutch and Italian, among others. Almost all boards are designed by Denon, who also engraved himself a few, including portraits of the inhabitants of Egypt, who still kept the freshness of sketches taken on the spot (our 104-111 ). Two dozen writers have also collaborated to create etchings which Baltard, Galen, Reville and autres.Dominique Vivant Denon Baron says Vivant Denon, born in Givry January 4, 1747 and died in Paris on April 27 1825 is a writer, author, diplomat and French administrator. At the invitation of Bonaparte, he joined the expedition to Egypt in shipping from May 14, 1798 on the frigate ""La Juno."" Protected by French troops, he had the opportunity to travel the country in all directions in order to gather the material that was the basis for his artistic work and the most important literary. It supports in particular General Desaix in Upper Egypt, which he refers to numerous sketches, ink wash and other drawings in pen, black chalk, or chalk. He draws constantly, usually on his knee, standing or on horseback, and sometimes even under enemy fire. After a journey of 13 months during which he draws thousands of drawings, Vivant Denon returned to France with Bonaparte, and became the first artist to publish the story of the expedition. The 141 boards that accompany his diary retrace its entire journey from the coast of Corsica to the pharaonic monuments of Upper Egypt. Bonaparte then appointed Director General of the Central Museum of the Republic, which became the Napoleon Museum and the Royal Louvre and arts administrator. In 1805, Vivant Denon revival project of the Vendome column, which had been suspended in 1803 then organizes expeditions across Europe to raise imperial works of art which are plundered to be carried away to the Louvre. In 1814, Louis XVIII confirmed as head of the Louvre, one wing of which still bears his name today. It is considered a great precursor of museology, art history and Egyptology. --- Please note that the translation in english is done automatically, we apologize if the formulas are inaccurate. Contact us for any information!" Didot Paris _1803 40x54cm une feuille‎

Reference : 9399

‎VIVENT Jacques‎

‎La tragédie de Blois - Le roi de France et le duc de Guise 1585-1588‎

‎ ,Paris, Hachette De l'Histoire 1946, 285 pp., 1 vol. in 12 br. Dédicace de l'auteur‎

La tragédie de Blois - Le roi de France et le duc de Guise 1585-1588. VIVENT Jacques

Reference : b8131

‎VIVIEN G. SWAN‎

‎POTTERY IN ROMAN BRITAIN‎

‎Shire Archeology 1978. une plaquette in-8°(20x14,(cm); Brochée. 64p.Nombreuses illustrations et croquis. bon exemplaire;‎

‎En anglais.‎

POTTERY IN ROMAN BRITAIN. VIVIEN G. SWAN

Reference : 25288

‎VIVIERS, Didier‎

‎Recherches sur les ateliers de sculpteurs et la cité d'Athènes à l'époque archaïque. Endoios, Philegros, Aristoklès.‎

‎S. l., Académie Royale de Belgique,"Académie Royale de Belgique. Classe des Beaux-Arts - Mémoires - Collection in-8º -Troisième série. Tome I-". -1992. In-8, 263 pp., illustrations dans le texte, broché, jaquette illustrée. ‎

Reference : 2149

‎Voegeli (Ray)‎

‎Riquewihr, son histoire, ses institutions, ses monuments.‎

‎ Riquewihr, Société d’Archéologie, 1980. 2ème éd. Ouvrage orné de nombreux dessins à la plume, 160 pp, in-8°. Reliure d'éditeur en pleine toile verte, couverture illustrée. En excellent état.‎

‎Texte sur page de faux titre. ‎

Le-livre.fr
(SLAM, ILAB)
[All books from Le-livre.fr]
Phone number : 05 56 211 211

Reference : R200024191

‎VOGADE FRANCOIS‎

‎LES FONTAINES SALEES - OUVRAGE ILLUSTRE DE 35 PHOTOGRAPHIES ET CARTES EN NOIR ET BLANC.‎

‎ST BERNARD VEZELAY. 1972. In-8 Carré. Broché. Etat d'usage. Couv. convenable. Dos satisfaisant. Intérieur frais. 61 pages.‎

Reference : 1902

‎VOGEL (Joannes Philippus Nerius Maria);‎

‎Collection des Pierres Antiques dont la Châsse des Ss. Trois Rois Mages est enrichie dans l'Eglise Métropolitaine à Cologne. Gravées aprés un Discours Historique analogue par J.P.N.M.V.‎

‎à Bonn dans l'Imprimerie Electorale de la Cour 1781 In-4 de (2)-36 pp., 12 planches gravées, cartonnage, couverture de papier dominoté conservée (reliure moderne). ‎

‎Edition originale imprimée à Bonn. Description de l'Eglise Metropolitaine de l'archevêché de Cologne bâtie au XIIIe siècle pour recevoir les reliques des rois mages. « Philippe de Heinsberg eut le plaisir de faire transferer vers l'an 1170 ces dites reliques dans une châsse extraordinairement superbe, laquelle outre le sens religieux est infiniment prisée par tous les connoisseurs par rapport des beaux ouvrages en or, en argent, & email autant, que des pierres précieuses, que l'on y trouve, & dont nous ajouterons la description icy plus bas ». Titre-frontispice dessiné et gravé par C. Dupuis et 12 planches gravées dont 4 repliées. Exemplaire avec sa couverture dominotée conservée.‎

Reference : 424

‎VOGEL JEAN. ‎

‎SANCTUAIRES DE TOUS LES TEMPS. ‎

‎Editions Mondo. 1967. Volume cartonné, reliure tissu rouge, avec sa jaquette illustrée. 176 pages, richement illustré de nombreuses photographies en couleurs. Bon état. ‎

‎Au sommaire: Les Dieux morts, l'Asie au dieux multiples, les sanctuaires bouddhistes, sous le signe du croissant, le peuple juif, les églises chrétiennes, etc... ‎

Reference : 528128

‎VOGT (E.)‎

‎Congrès International des Sciences Préhistoriques et Protohistoriques. Actes de la IIIe Session, Zurich, 1950.‎

‎Zurich, Fondation Goethe, 1953. In-8 broché, 332 pp., 22 planches d'ill. photogr. en noir in fine, nbr. fig. en noir dans le texte. Bonne condition.‎

‎. Sommaire : M. Abramic, Über die Kultur der illyrischen Japoden in Dalmatien. - La chronologia del arte levantino de Espana. - C.-A. Althin, The Mesolithic Age in Sweden. - C.A. Althin, The Mesolithic Age in Sweden. - M. Amer Bey, Recent work at the pre-dynastic site at Maadi (Egypt). - H. Arbman, Early migration-period jewellery. - R.J.C. Atkinson, The Henge monuments of the British Isles. - J. Avias, Données récentes concernant l'anthropologie et la préhistoire, en rapport avec le problème de l'origine des indigènes néocalédoniens. - L. Balout, Essai de coordination des phénomènes géologiques quaternaires et des industries préhistoriques en France, en Afrique du Nord et au Sahara. - H.G. Bandi, Verwendung von Fliegeraufnahmen für die Vor- und Frühgeschichtsforschung in der Schweiz. - Die Obsidianindustrie von Bandung, ein Seitenzweig des indonischen Toalien ? - [...]. - M. Stékélis, Une nouvelle industrie néolithique : le Yarmoukien de palestine . - B. Taracena, La edad del hierro en tierras navarro-vascongadas. - G. Tescione, Osservazioni, sull'impiego del corallo nella preistoria e nella protostoria. - R. Vaufrey, La question du Capsien ancien. - E. Vogt, Problems of the Neolithic and Bronze Ages in Switzerland. - H. Tj. Waterbolk, Palynological investigation of burial mound. - J. Werner, Der langobardische Schild von Ischl (Oberbayern) und die skandinavischen Adlerbilder. - Das langobardische Gräberfeld von Varpalota bei Veszprem. - E. Fr. Zeuner, Rekonstruktionen prähistorischer Tiere.‎

Reference : 533881

‎VOGT (Emil) / GUYAN (Walter Ulrich)‎

‎Pfahlbaustudien. Das Jungsteinzeitliche Moordorf von thayngen-weier.‎

‎Schaffhausen, Schweizerische Gelsellschaft für Urgeschichte, 1954. In-4 br., pp. 119 à 272, illustré de nb. fig. in et h.-t. dont croquis, plans dépliants, rep. photogr., biblio. Ex-Libris. Couverture en partie insolée, bon état du vol.‎

‎. ‎

Reference : 89550aaf

‎VOGT-GÖKNIL, Ulya:‎

‎Turquie ottomane. Photos par Eduard Widmer. Préface par Jürgen Joedicke. ‘Architecture universelle’.‎

‎Office du livre 1965, gr. in-8vo, 192 p., richement ill. avec des photogr. et dessins en noir/blanc, tirée en héliogravure, cartonnage original blanc, dos cuir blanc, plat devant ill. ‎

Reference : 505536

‎VOGTS (Hans) [Bearbeitet von]‎

‎Die Kunstdenkmäler der Stadt Köln. Zweiter Band, IV Abteilung, Die profanen Denkmäler.‎

‎Düsseldorf, L. Schwann, 1930. In-8 rel. pleine percaline grise éditeur, dos lisse à 4 faux-nerfs formés de filets dorés, titre et tomaison dorés, titre et décor doré au plat sup., tête rouge, X-592 pp., 19 planches de plans, reprod. et ill. photogr. en noir, 367 fig. et ill. en noir dans le texte, bibliographie. (Die Kunstdenkmäler der Rheinprovinz, siebenter Band, IV Abteilung). Abgewaschener Rücken, aber frisch, gut Erhaltung.‎

‎. ‎

Number of results : 30,180 (1208 Page(s))