Librairie Amélie Sourget
Madame Amélie Sourget

1 rue de l'Odéon
75006 Paris
França

Correio electrónico : juliette.audet@ameliesourget.net

Número de telefono : 014224809
Portable : 0618081398
Número de resultados : 21

Referência : YTB-17

‎[ENTREE DU ROY HENRI II]. C'est l'ordre qui a este tenu a la nouvelle et joyeuse entrée, que le Roy treschretien Henry deuzieme de ce nom, à faicte en sa bonne ville & cité de Paris le sezième jour de Juin MDXLIX. (1549).‎

‎Paris, Rosset, 1549. [ENTREE DU ROY HENRI II]. C'est l'ordre qui a este tenu a la nouvelle et joyeuse entrée, que le Roy treschretien Henry deuzieme de ce nom. Suivi de : C'est l'ordre et forme qui a este tenu au Sacre & Couronnement de treshaulte & tresillustre Dame Catharine de Medicis, Royne de France. Deux ouvrages en 1 volume in-4 de (38) ff. et 11 gravures, (12) ff., le dernier blanc. Maroquin aubergine, riche décor aux armes et chiffre du roi Henri II frappées or sur les plats avec fleurs de lys et chiffre H couronné, dos à nerfs orné de filets or et à froid, filet or sur les coupes, triple filet or intérieur, tranches dorées. Reliure du XIXè siècle. 227 X 160 mm. EDITION ORIGINALE RARE ET PRECIEUSE DU « plus beau livre d'Entrée des rois de France qui ait été publié » (Ruggieri, 245). EDITION ORIGINALE DU SACRE ET COURONNEMENT DE LA REINE CATHERINE DE MEDICIS. Fairfax Murray French, 150 ; Du Colombier, Jean Goujon, p. 67-71, planche LVI-LVII ; Vinet, 471 ; Picot Rothschild, IV, 3114 ; Mortimer French, 202l ; Watanabe,1602. RELATION DE L'ENTREE SOLENNELLE A PARIS D'HENRI II EN ET DE CATHERINE DE MEDICIS EN 1549, deux ans après l'avènement du roi qui succédait à son père François Ier, mort en 1547. LE PREMIER OUVRAGE DECRIT LA CEREMONIE DE L'ENTREE, LE SECOND RELATE LE SACRE DE LA REINE, SIX JOURS AUPARAVANT, A SAINT-DENIS. En marquant la liquidation de la succession de François Ier, l'événement revêtait une importance politique considérable. LA VILLE DE PARIS LUI DONNA UNE SOLENNITE PARTICULIERE, N'EPARGNANT AUCUN EFFORT POUR EN SOULIGNER LE CARACTERE MAJESTUEUX : LES DECORS ET LES EDIFICES FURENT DESSINES ET CONSTRUITS SOUS LA DIRECTION DES PLUS GRANDS ARTISTES, SANS DOUTE Jean Cousin, Jean Goujon et Philibert de l'Orme. La coutume des entrées solennelles de souverains dans une ville, et principalement dans une capitale, remonte à la plus haute Antiquité et s'est poursuivie pratiquement à toutes les époques. Sauf quelques exceptions, ce n'est qu'à partir de 1515, lors de l'Entrée de Charles-Quint à Bruges, que celles-ci auraient donné lieu à des relations imprimées illustrées (von Arnim, Fünf Jahrhunderte Buchillustration, p. 91). CE BEAU ET RARE LIVRE ILLUSTRE CONSERVE LE SOUVENIR DES PLUS BELLES DECORATIONS ARCHITECTURALES DU SEIZIEME SIECLE ET DECRIT LA MAGNIFICENCE DE CETTE ENTREE ROYALE. Le texte, attribué à Hardouyn Chauveau par une inscription ancienne dans l'exemplaire Soleinne, serait dû, selon V.L. Saulnier, Les Fêtes de la Renaissance, I, pp. 31-59, au traducteur de Serlio, de Vitruve et de l'Hypnerotomachia Poliphili, l'écrivain Jean Martin, assisté, pour les inscriptions sur les monuments, du poète Thomas Sebillet. LES ONZE PLANCHES SUR BOIS, HORS ET DANS LE TEXTE, QUI DECORENT L'OUVRAGE, EN PARTIE SIGNEES D'UNE CROIX DE LORRAINE, ONT ETE ATTRIBUEES AUX PLUS GRANDS ARTISTES. PAR LA PERFECTION DE LEUR GRAVURE ET L'ELEGANCE DE LEUR DESSIN, EXEMPLES PARFAITS DU STYLE HENRI II DANS SON EXPRESSION PARISIENNE LA PLUS RAFFINEE, ELLES PASSENT POUR L'UN DES CHEFS-D’ŒUVRE DE L'ILLUSTRATION FRANÇAISE DU SEIZIEME SIECLE. La question reste évidemment ouverte de savoir si ces gravures traduisent les dessins ayant servi à élever les monuments de la réception ou si elles en restituent seulement l'aspect. La décoration de ces planches comporte à deux endroits au moins, au pont de Notre-Dame et à la construction flanquant le Beautreillis, le monogramme de Diane de Poitiers ; son emblème, le croissant, qui pourrait passer pour un motif décoratif, figure à plusieurs autres endroits, mais sur ces deux constructions son chiffre s'étale complaisamment à côté, voire à la place, de celui du roi ; le texte mentionne les monogrammes au H du roi mais reste muet sur ceux de sa maîtresse, âgée de cinquante ans, qui figurait dans le cortège de la reine sous son nouveau titre de duchesse de Vale.‎

[ENTREE DU ROY HENRI II]. C'est l'ordre qui a este tenu a la nouvelle et joyeuse entrée, que le Roy treschretien Henry deuzieme de ce nom, à faicte en ... [ENTREE DU ROY HENRI II]. C'est l'ordre qui a este tenu a la nouvelle et joyeuse entrée, que le Roy treschretien Henry deuzieme de ce nom, à faicte en ...

Referência : YTB-23

‎[ARISTOTE]. [SCAINO]‎

‎La Politica‎

‎Roma, Vincentium Accoltum e nelle case del popolo., 1577. Couverture souple. État : Très bon. Roma, Nelle case del Popolo Romano, 1578. Suivi de : SCAINO, Antonio. Sei discorsi sopra diverse materie civili. Roma, Nelle case del Popolo Romano, 1578. Suivi de : SCAINO, Antonio. In octo Artist. Libros qui extant de repub. Quaestiones. Roma, Vincentium Accoltum, 1577. In-4 de (22) ff., 232 ff., 67 ff., (2) ff. bl., (3) ff., 70 pp., (1) f. Plein vélin ivoire, double filet doré encadrant les plats, armoiries frappées or au centre, dos lisse orné de double filets et chiffre dorés, tranches dorées, restes de lacets. Reliure de l’époque. 228 X 165 mm. ÉDITION ORIGINALE DE LA VERSION DE LA POLITIQUE D’ARISTOTE DONNEE EN ITALIEN PAR ANTONIO SCAINO. Adams, A-1926 ; Ascarelli, p. 255 ; BM-STC Italian, p. 53 ; Graesse, I, 218. LE SUPERBE EXEMPLAIRE AYANT APPARTENU AU GRAND BIBLIOPHILE JACQUES-AUGUSTE DE THOU, CONSERVE DANS SON VELIN DORE DU TEMPS, A SES ARMES. « L’ordre actuel des huit livres de la Politique d’Aristote est-il régulier ? Et s’il ne l’est pas, quel autre ordre conviendrait-il de lui substituer ? Il est à peine nécessaire de faire remarquer l’importance de cette recherche. Les questions d’ordre et d’arrangement dans les ouvrages que le passé nous a légués sont les plus graves sanas contredit que la philologie puisse soulever parce qu’elles tendent à modifier les textes d’une manière étendue et complexe. Elles peuvent rétablir ou bouleverser la logique d’une pensée ; elles peuvent refaire ou détruire un système d’idées tout entier. Deux seuls philologues, jusqu’à ce jour, se sont occupés sérieusement de l’ordre des livres de la Politique d’Aristote: c’est Scaino da Salo à la fin du XVIe siècle et Conring d’Hemlstadt, soixante ans après. En 1577, Scaino da Salo tira formellement la conclusion que les septième et huitième livres devaient logiquement âtre placés après le troisième et avant le quatrième. La discussion de Scaino est remplie de bon sens et de clarté. » (J. Barthélemy Saint-Hilaire). Dans le premier livre de la Politique, Aristote examine et décrit les éléments constitutifs de l’Etat : les individus et les choses. C’est là que se trouve sa théorie de l’esclavage naturel et sa théorie de l’acquisition et de la richesse, qui est un des premiers essais d’économie politique que la science puisse citer. Dans le second livre Aristote analyse les différents systèmes politiques ; dans le troisième, il pose qu’il ne peut exister que trois grandes espèces de gouvernement : monarchie, aristocratie et république. Dans le quatrième livre se trouve la théorie des trois pouvoirs, législatif, exécutif et judiciaire. Le cinquième livre est consacré à la théorie des révolutions ; c’est là que se trouve ce portrait fameux du tyran qui est sans contredit le morceau de style le plus brillant et le plus remarquable de la Politique. Dans le sixième livre, Aristote revient aux discussions sur l’oligarchie et la démocratie. Le septième est rempli par l’étude du gouvernement parfait. Le huitième renferme quelques principes sur l’éducation, la gymnastique et la musique. “Aristotle is not only one of the great classical philosophers, the master of every branch of ancient knowledge : his method still underlies all modern thinking.” (PMM) Aristote a fondé la science politique proprement dite sous sa forme, comme il a fondé la science logique, la science métaphysique, la science morale, la science de l’histoire naturelle, la science de la physique, la science de la rhétorique, de la poétique, de la météorologie Aristote a été l’organisateur de la science dans l’antiquité. Il étudie les Etats comme il a étudié les autres êtres. Aristote passa une grande partie de sa vie dans les cours et put voir de très près la pratique des affaires. Pour bien comprendre l’Etat, Aristote étudie d’abord la société et proclame que la société est un fait de nature et que l’homme est un être éminemment sociable. TRES BEL EXEMPLAIRE CONSERVE DANS SON SEDUISANT VELIN.‎

Referência : YTB-25

‎Camus, Albert‎

‎L'Exil et le Royaume. Nouvelles.‎

‎Paris, NRF Gallimard, 1957. Edition originale. In-12 de 231 pp., (3) ff., (1) f. bl. Brochure de l’éditeur, exemplaire non coupé. Brochure de l’époque. 188 x 120 mm. EDITION ORIGINALE. PRECIEUX EXEMPLAIRE DU TIRAGE DE TETE, L’UN DES 45 SUR VELIN DE HOLLANDE VAN GELDER ET L’UN DES 5 EXEMPLAIRES HORS COMMERCE MARQUES DE A A E, CELUI-CI LETTRE C. Le recueil est composé de six textes : « La Femme adultère », « Le Renégat », « Les Muets », « L’Hôte », « Jonas » et « La Pierre qui pousse ». Ces nouvelles vont être pour l’écrivain « autant de gammes, dans le renouvellement des formes ». Albert Camus les entreprend dans une atmosphère de solitude et d’exil, vivant douloureusement le fait de se sentir prisonnier d’une image inexacte composée de lui par la critique et le public. Chacune de ces nouvelles sur la solitude et la solidarité témoigne de la force suggestive du réalisme symbolique. La prière d’insérer de Camus est suffisamment explicite : « Un seul thème, celui de l’exil, est traité de 6 façons différentes, depuis le monologue intérieur jusqu’au récit réaliste. Quant au royaume il coïncide avec une certaine vie libre et nue que nous avons à retrouver pour renaître enfin. L’exil à sa manière nous en montre les chemins, à la seule condition que nous sachions y refuser en même temps la servitude et la possession ». BEL EXEMPLAIRE, NON COUPE, CONSERVE DANS SA BROCHURE DE L’EPOQUE, TEL QUE PARU. Provenance : Bibliothèque Raoul Simonson (2013, II, n°443), sans ex-libris.‎

Referência : YTB-1

‎CERVANTES SAAVEDRA, Miguel de.‎

‎Histoire de l'admirable Don Quixotte de la Manche.‎

‎Suivant la Copie, imprimée à Paris, Claude Barbin, 1681. 5 volumes in-12 de : I/ (6) ff. dont le frontispice, 380 pp. et 10 figures ; II/ (1) f. pour le frontispice, 405 pp. et 5 figures ; III/ (4) ff. dont le frontispice, 400 pp. et 8 figures ; IV/(6) ff. dont le frontispice, 456 pp., et 8 figures ; V/ (4) ff. dont le frontispice, 501 pp., (3) pp. et 8 figures. Maroquin rouge, triple filet doré encadrant les plats, fleurons d’angle, dos lisse finement orné de fleurons dorés, pièces de titre et de tomaison en maroquin olive, coupes ornées, roulette intérieure dorée, tranches dorées. Reliure ancienne. 128 X 75 mm. TRES RARE ET PRECIEUSE EDITION FRANÇAISE DE Don Quichotte TRADUITE PAR Filleau de Saint Martin. « Peu commune, elle comprend tout le Don Quichotte de Cervantès. Quelques curieux y ajoutent le 5eme volume de l’édition d’Amsterdam, P. Mortier, 1696 » (Willems). Brunet, I, 1751 ; Rius I, 472 et cp. II, 469 ; Palau 52709 ; Rahir, Bibliothèque de l’amateur, 360 ; La Bédoyère, Catalogue, n° 1562 ; Willems, 1954. DE TOUTE RARETE EN AUSSI BELLE CONDITION, CONSERVE DANS SA FINE ET FRAICHE RELIURE EN MAROQUIN ROUGE ANCIEN.‎

Histoire de l'admirable Don Quixotte de la Manche.. CERVANTES SAAVEDRA, Miguel de.

Referência : YTB-29

‎Chateaubriand, François René de ‎

‎Mémoires d'Outre Tombe‎

‎Paris, Eugène et Victor Penaud frères, 1849. Edition originale. 12 volumes in-8; demi-chagrin vert, dos à nerfs orné de filets et fleurons dorés, tranches jaspées, rousseurs éparses. Reliure de l’époque. 210 X 129 mm. EDITION ORIGINALE DE « l’un des textes les plus importants de la littérature du XIXème siècle. » (Clouzot). Clouzot, 66 ; Carteret, I, 163-164 ; Vicaire, II, 290-291 ; Talvart, III, p.16 ; Rahir, Bibliothèque de l’amateur, 366 ; En Français dans le texte, 268. PRECIEUX ET BEL EXEMPLAIRE DE PREMIERE EMISSION POSSEDANT L'AVERTISSEMENT ET LA LISTE DES SOUSCRIPTEURS QUI FURENT SUPPRIMES LORSQUE LE SOLDE DE L’EDITION FUT CEDE AU LIBRAIRE DION-LAMBERT. On sait que Chateaubriand avait hypothéqué son tombeau en vendant ses Mémoires moyennant une rente viagère de 12 000 F. « Les exemplaires sont de plus en plus recherchés. » (Clouzot). « L’Œuvre et la personnalité de Chateaubriand (1768-1848) dominent tout le XIXe siècle littéraire. »Il était né, dit Barbey d’Aurevilly, comme Napoléon, avec une étoile sur la tête, et quand celle de l’empereur pâlit et s’éclipsa, la sienne resta lumineuse. Chateaubriand eut l’admiration, l’influence, les yeux du monde fixés sur lui et une minute dans le gouvernement de son pays. Et, chose prodigieuse, il resta poétique. Une nouvelle manière de sentir et de penser, de s’exprimer et de comprendre date de Chateaubriand. Il ouvrit l’ère du Romantisme » » (Talvart). Œuvre unique au style d’une extraordinaire variété écrite en plein romantisme, Les Mémoires sont façonnés de cette alchimie subtile mêlant le réel à l'imaginaire, l'investigation psychologique aux admirables portraits et aux descriptions de paysages qui sont parmi les plus belles de toute notre littérature. « Ce livre est très difficile à rencontrer en reliure d’époque de belle qualité. » (Clouzot). BEL ET PRECIEUX EXEMPLAIRE DU CHEF-D’ŒUVRE DE CHATEAUBRIAND CONSERVE DANS SA RELIURE EN DEMI-CHAGRIN DE L’EPOQUE. L’exemplaire a été enrichi à l’époque de la suite des 30 gravures sur acier de G. Staal qui ornent la première édition illustrée (1850).‎

Referência : YTB-13

‎Corneille, Pierre‎

‎Othon‎

‎Paris, Thomas Jolly, 1665. In-12 de (2) ff., 78 pp., (1) f. Maroquin bleu nuit janséniste, dos à nerfs, titre doré au dos, double filet or sur les coupes, dentelle intérieure dorée, tranches dorées. Reliure par E. Carayon. 140 X 83 mm. EDITION ORIGINALE DE LA PIECE PREFEREE DE CORNEILLE. Picot, n°84 ; Tchemerzine, II, 574 ; Le Petit, 185. « « Si mes amis ne me trompent, cette Pièce égale ou passe la meilleure des miennes, dit Corneille dans la préface qu’il a placée en tête de la tragédie d’Othon. Quantité de suffrages illustres et solides se sont déclarés pour elle, et si j’ose y mêler le mien, je vous dirai que vous y trouverez quelque justesse dans la conduite et un peu de bons sens dans le raisonnement, quant aux vers, on n’en a vu de moi que j’aie travaillé avec plus de soin » (Picot). Le sujet de la pièce est tiré des Histoires de Tacite, mais corneille a mis également à contribution Plutarque et Suetone dans leurs Vies de Galba et d’Othon. S’il faut en croire les Anecdotes dramatiques, le maréchal de Gramont aurait dit, à l’occasion d’Othon, que Corneille devrait être le « Bréviaire des Rois » et M. de Louvois qu’ « il faudrait, pour juger cette pièce, un parterre de ministres d’Etat ». Ce qui est certain, c’est qu’Othon resta au répertoire. « Corneille, dans sa préface, parle de cette tragédie comme l’une de ses meilleures. Mais elle eut peu de succès. Il a fallu attendre trois siècles pour s’aviser que les amis de Corneille avaient raison et qu’Othon est l’une de ses meilleures pièces » (Georges Forestier, Dictionnaire des œuvres). Othon est l’exacte peinture de la politique romaine et ce sont ces mérites historiques qui lui ont valu un accueil bien plus favorable de la part des critiques modernes que de la part des critiques du XVIIe siècle. EXEMPLAIRE CONSERVE DANS SA FINE RELIURE EN MAROQUIN BLEU NUIT REALISEE PAR E. Carayon.‎

Othon. Corneille, Pierre

Referência : YTB-9

‎Diderot, Denis‎

‎O pai de familia, comedia de Diderot.‎

‎30 pp., à l’état de parution, en feuilles, non rognées, non coupées, non reliées, condition d’une grande rareté. 313 x 215 mm. TRES RARE EDITION ORIGINALE PORTUGAISE D’UN PERE DE FAMILLE, CETTE PIECE INSPIREE PAR L’AMOUR DE DIDEROT POUR SA FUTURE FEMME, MADEMOISELLE CHAMPION. « Au XVIIIème siècle, la puissance que la France exerça sur une grande partie de l’Europe passa par ses libres opinions et ses théories d’amélioration sociale. Partout à cette époque se retrouvent les idées françaises. Elles sont dans l’académie de Berlin, dans la cour de Catherine, dans les conseils de Joseph II. Elles influent sur les gouvernements, elles transforment l’esprit des sociétés. Au Portugal, le marquis de Pombal fait traduire en portugais Voltaire et Diderot ; mais, entouré d’ennemis, établit les plus rigoureuses entraves sur la presse » (M. Villemain). PRECIEUX EXEMPLAIRE CONSERVE DANS SON ETAT DE PARUTION, EN FEUILLES, CONDITION D’UNE GRANDE RARETE. Aucun exemplaire n’est passé sur le marché public international depuis le début des relevés, il y a plus de 35 ans. Aucun exemplaire n’est répertorié dans les Institutions publiques nationales ; seulement 4 dans les Institutions publiques Internationales : Bibliotheca Nacional de Madrid, Espagne, Leeds University, UK, University of North Carolina at Chapel Hill et Harvard University, USA.‎

O pai de familia, comedia de Diderot.. Diderot, Denis

Referência : YTB-11

‎Fontenelle‎

‎Œuvres diverses‎

‎La Haye, Gosse & Neaulme, 1728. 3 tomes en 3 volumes in-folio de : I/ (5) ff., 376 pp., (1) f. pour le frontispice et 3 figures ; II/ (4) ff., 440 pp. et 1 figure ; III/ (3) ff., 434 pp. et 1 figure. Maroquin bleu nuit, triple filet doré encadrant les plats, armoiries frappées or au centre, dos à nerfs richement orné, pièces de titre et de tomaison en maroquin rouge, double filet or sur les coupes, roulette intérieure dorée, tranches dorées sur marbrures. Reliure de l’époque. 374 X 240 mm. SUPERBE EDITION ORIGINALE COLLECTIVE DES ŒUVRES DE FONTENELLE ILLUSTREE PAR PICART. Tchemerzine, III, 332; Cohen, 217-218 ; Catalogue De Backer, Supp., 347 ; Catalogue du baron Pichon, 3712 ; Bulletin Morgand et Fatout, 6725 et 9807 ; Berny, n°35. L’un des rares exemplaires sur grand papier de format in-folio, avec le texte encadré. « Superbes illustrations. 6 frontispices ou figures par B. Picart, dont 1 avec le portrait de Fontenelle gravé par Picart, d’’après Rigaud, 2 fleurons sur les titres et 174 vignettes et culs-de-lampe par B. Picart » (Cohen). « Belle édition ornée de nombreux en-têtes et de culs-de-lampe des plus remarquables » (Bulletin Morgand et Fatout). L’édition renferme les œuvres majeures de Fontenelle : les Dialogues des morts, les Entretiens sur la pluralité des mondes, L’Histoire des oracles, L’éloge des Académiciens PRECIEUX ET SUPERBE EXEMPLAIRE, L’UN DES RARES TIRE SUR GRAND PAPIER DE FORMAT IN-FOLIO, CONSERVE DANS SA RELIURE EN MAROQUIN AUX ARMES DE Samuel Bernard (1651-1739). « Samuel Bernard fut l’un des plus célèbres traitants enrichis sous le ministère de Chamillard ; sa fortune était prodigieuse et il en fit un noble usage ; il prêta aussi des sommes considérables à Louis XIV et à Louis XV. Il fut conseiller d’Etat » (O. Hermal, pl.1042). LES EXEMPLAIRES IMPRIMES SUR GRAND PAPIER, RELIES EN MAROQUIN D’EPOQUE ARMORIE SONT D’UNE INSIGNE RARETE. Cohen n’en cite aucun. ‎

Œuvres diverses. Fontenelle

Referência : YTB-20

‎France, Anatole‎

‎Lîle des Pingouins‎

‎Paris, Calmann-Lévy, s.d. (1908). In-12 de XV et 419 pp. Brochure orange de l’éditeur. 185 X 120 mm. EDITION ORIGINALE DE CETTE SATIRE DE LA CIVILISATION OCCIDENTALE ET DES TEMPS MODERNES D’ANATOLE FRANCE, PARUE QUELQUES ANNEES AVANT LA PREMIERE GUERRE MONDIALE. L’un des 75 exemplaires sur Japon, premier papier. Carteret, I, 293 ; Talvart, VI, 151 ; Pierre Versins, Encyclopédie de l’utopie et de la science-fiction, 349. « Dans ce conte historique et philosophique, publié en 1907, au ton voltairien, le premier livre s’intitule Les origines et relate d’abord le voyage du « saint homme Maël » sur une auge de pierre, vers une île bretonne qu’il convertit au catholicisme. Il arrive dans une île peuplée uniquement de pingouins. Le vieillard presque aveugle baptise étourdiment les pingouins qu’il prend pour des hommes et suscite dans une assemblée de l’Église au Paradis une dispute théologique assez semblable à celles de synodes.» (Françoise Létoublon, Impressions d’îles). « La « Pingouinie » ce n’est pas seulement la France, mais l’ensemble des nations qui lui ressemblent. A travers elle, l’auteur s’en prend aux sociétés occidentales bourgeoises et critique âprement leur fascination à l’égard d’un Etat géant en pleine expansion » (Chantal Foucrier, Le mythe littéraire de l’Atlantide, 1800-1939). « Le dernier livre de l’île des Pingouins brosse un tableau des révolutions successives, du capitalisme au collectivisme en passant par de nouveaux âges barbares, qui préfigurent les contre-utopies modernes » (Pierre Versins). Les livres V, VI et VII se situent au cœur de l’histoire contemporaine. Cette partie de la civilisation pingouine est envisagée du point de vue du nouveau régime libéral que France synthétise en trois épisodes principaux : le premier (Châtillon) n’est autre que l’aventure du général Boulanger ; le deuxième présente les étapes de l’affaire Dreyfus ; le troisième illustre les intrigues des coteries politique, de la haute finance et des hommes d’affaires qui font l’impossible pour se jeter aveuglément dans une guerre (la guerre de 1914 qu’Anatole France avait prévue avec lucidité). Dans le livre VIII l’auteur esquisse les derniers développements de la société capitaliste, la révolution collectiviste, les conflits armés, les retours à la barbarie, enfin les nouvelles civilisations qui perpétueront les anciennes erreurs auxquelles l’humanité semble à jamais condamnée. « L’Affaire Dreyfus a-t-elle eu sa « Ferme des animaux » ? Oui, certes, dans l’île des pingouins » d’Anatole France. Le roman peut se lire comme une amère satire allégorique des temps modernes. Anatole France réussit à présenter un récit désopilant, une interprétation politique sérieuse de l’Affaire Dreyfus et une peinture fidèle du désenchantement qu’éprouvaient déjà en 1908 les dreyfusards les plus idéalistes, comme Péguy ou France lui-même » (S. Rubin Suleiman). TRES SEDUISANT EXEMPLAIRE CONSERVE DANS SA BROCHURE D’EDITEUR ORANGE, TEL QUE PARU. AUCUN EXEMPLAIRE SUR JAPON N’EST REPERTORIE SUR LE MARCHE DEPUIS LE DEBUT DES RELEVES, IL Y A PLUS DE 35 ANS.‎

Referência : YTB-32

‎Fromentin, Eugène‎

‎Dominique‎

‎Paris, Librairie de L. Hachette et Cie, 1863. Paris, Librairie de L. Hachette et Cie, 1863. In-8 de (1) f. bl., (3) ff. de faux-titre, titre et dédicace, 372 pp. Demi-chagrin rouge, plats de papier marbré, dos à nerfs orné de filets à froid, titre doré, tranches jaspées. Reliure de l’époque. 216 x 130 mm. EDITION ORIGINALE DU SEUL ROMAN D’EUGENE FROMENTIN, DEDIE A GEORGE SAND. Dominique a paru primitivement dans la Revue des Deux Mondes (15 avril 1862). Clouzot, 124 ; Carteret, I, pp.307-310 ; Vicaire, III, 840 ; Talvart, VI, pp.226-227, 4A; Rahir, Catalogue, VI, 1942. NOTRE EXEMPLAIRE PORTE CET ENVOI AUTOGRAPHE DE L’AUTEUR : « A monsieur J. Pelletier Hommage de gratitude très vive et de dévouement, Eug. Fromentin ». « Les grands papiers sur Hollande et de format in-8 sont fort rares. » (Clouzot). EXEMPLAIRE IMPRIME SUR GRAND PAPIER DE HOLLANDE, « tirage à très petit nombre et d’une très grande rareté » (Carteret). EXEMPLAIRE DE PREMIERE EMISSION avec la faute à la page 177, « en sueur » qui sera corrigé en « censeur » et la faute qui n’existe que dans les grands papiers p.191 « je reçus » au lieu de « je relus ». La parution de Dominique, s’inspirant des amours de Fromentin avec Madame Howland, suscita dès sa sortie l'admiration de toute la jeune école naturaliste. Flaubert qui était sur le point de se mettre à travailler à la version révisée de L’Education sentimentale, écrivit à Fromentin qu’il avait lu son roman d’un seul coup : « Je brûle de l’envie de vous voir pour en causer et pour vous en féliciter. » Le 20 janvier 1863, Ludovic Halévy déclarait à Fromentin que Dominique resterait « une des œuvres les plus touchantes et les plus complètes de la littérature de tous les temps. » « Eugène Fromentin (1820-1876) est un grand peintre qui fut, la plume à la main, un artiste aussi délicat que lorsqu’il maniait le pinceau. » (Carteret). L’UN DES TRES RARES EXEMPLAIRES SUR PAPIER DE HOLLANDE, DE PREMIERE EMISSION, CONSERVE DANS SA RELIURE DE L’EPOQUE ET ENRICHI DE CET ENVOI AUTOGRAPHE DE L’AUTEUR : « A monsieur J. Pelletier Hommage de gratitude très vive et de dévouement, Eug. Fromentin ». Jules Pelletier, conseiller d’Etat et secrétaire général au ministère des Finances en 1863 (ministère Fould), fut approché par Baudelaire entre 1858 et 1862 pour obtenir une subvention de la maison de l’Empereur.‎

Referência : YTB-2

‎George Sand‎

‎La Mare au diable‎

‎In-8 de 308 pp. ; 310 pp. (mal chif. 306), (1) f. Demi-vélin à coins, plats de papier marbré, dos lisses ornés de filets dorés, pièces de titre en maroquin rouge, de tomaison en maroquin citron, quelques rares piqures. Reliure de l’époque. 205 X 129 mm. EDITION ORIGINALE « rare et très recherchée » (Clouzot) DE « La mare au diable », L’UN DES PREMIERS ROMANS DE GEORGES SAND, Clouzot, 244 ; Carteret, II, 312 ; Vicaire, VII, 225 ; Talvart, ; Rahir, Bibliothèque de l’amateur, 641 ; Le Romantisme, Bibliothèque Nationale, 1930, n°193 ; Picot, Livres du Baron J. de Rothschild, II, 1636.‎

La Mare au diable. George Sand La Mare au diable. George Sand

Referência : YTB-26

‎Green, Julien‎

‎Journal‎

‎La Palatine, Plon, 1938. Couverture rigide. État : Très bon. Edition originale. 8 volumes in-12 ; demi-maroquin rouge à coins, dos à nerfs orné, exemplaire non rogné, couvertures et dos conservés. Reliure signée E & A Maylander. 196 X 127 mm. EDITION ORIGINALE DU JOURNAL DE JULIEN GREEN, « l’un des plus prestigieux du XXe siècle » (M. Raclot). Exemplaire numéroté J 2, l’un des 19 exemplaires de tête sur Japon pour les 7 premiers volumes et exemplaire numéroté J 13, l’un des 24 de tête sur Japon pour le dernier volume. Il est truffé d’une lettre autographe signée de l’auteur datée du 2 novembre 1947 et adressée à un critique pour le remercier d’un article élogieux sur « Si j’étais vous ». Le Journal de Green est l’un des plus prestigieux du XXe siècle. Tenu au jour le jour depuis 1928, plein de créativité et de poésie, doté d’une forte unité de ton, il est pittoresque et brillant et conjugue introspection, recherche spirituelle et observation du monde. Ainsi le Journal devient-il une chronique de la vie sociale de l’écrivain. (Michèle Raclot, Le Journal de Julien Green entre tradition et modernité). Ecrivain français d’origine américaine, Julien Green a traversé tout le XXème siècle en témoin discret d’une époque de désarroi dont les souffrances, les joies et les espoirs ont été transposées dans un univers narratif souvent dramatique mais toujours riche de suggestions et de réflexions. En ceci le Journal est bien le miroir d’une âme et le miroir d’un siècle. SEDUISANT EXEMPLAIRE, L’UN DES 19 EXEMPLAIRES DE TETE SUR JAPON POUR LES 7 PREMIERS VOLUMES, L’UN DES 24 DE TETE SUR JAPON POUR LE DERNIER VOLUME, NON ROGNE AUX DOS ET COUVERTURES CONSERVES. Provenance : Bibliothèque Charles Hayoit, avec ex-libris.‎

Referência : YTB-12

‎La Fontaine, Jean de.‎

‎Nouveaux contes‎

‎Mons, Gaspar Migeon (1674) Petit in-8 de 168 pp. Maroquin rouge, triple filet doré encadrant les plats, dos à nerfs cloisonné et fleuronné, double filet or sur les coupes, doublures de maroquin vert ornées d'une large dentelle dorée, doubles gardes de papier marbré, tranches dorées sur marbures, quelques marges hautes ou basses rognées plus court. Reliure en maroquin doublé de maroquin du XIXè siècle. 154 x 102 mm. LA PLUS RARE EDITION ORIGINALE, SAISIE ET INTERDITE, D’UNE GRANDE ŒUVRE LITTERAIRE DE JEAN DE LA FONTAINE, IMPRIMEE SUBREPTICEMENT EN 1674. Rochambeau, p. 1673, 0 21 ; Tchemerzine, III, 858. « Edition originale extrêmement rare » (A. Claudin, Bibliographie des Editions originales, p. 54). « Edition Originale, extrêmement rare publiée clandestinement. La Fontaine n’ayant pu obtenir un privilège. Elle contient 17 Contes (dont Les Trocqueurs) » (Tchemerzine). Une impression clandestine saisie sur ordre de La Reynie. L’UN DES PLUS BEAUX EXEMPLAIRES APPARUS SUR LE MARCHE DEPUIS UN SIECLE. Grand de marges (hauteur 154 mm), sa largeur est exceptionnelle (largeur des feuillets 102 mm) ; le fameux exemplaire « Lignerolles » vendu en 1894 était plus court de marges : Hauteur 151 mm. L’exemplaire Mortimer Schiff mesurait 152 mm ; quant à l’exemplaire Rochebilière conservé dans sa reliure de l’époque, décrit par Claudin en1930, il avait une hauteur identique au nôtre, soit 154 mm. TRES BEL EXEMPLAIRE DANS UNE RELIURE EN MAROQUIN JANSENISTE RICHEMENT DOUBLEE. Provenance : Robert Hoe (ex-libris n° 1962 du catalogue de vente aux enchères de la première partie de sa bibliothèque, New York, 1911). Louis Barthou (vignette ex-libris, n° 496 du catalogue de vente aux enchères de la seconde partie de sa bibliothèque, Paris, 1935). ‎

Nouveaux contes. La Fontaine, Jean de. Nouveaux contes. La Fontaine, Jean de. Nouveaux contes. La Fontaine, Jean de.

Referência : YTB-21

‎Lamartine, Alphonse de‎

‎Harmonies poétiques et religieuses‎

‎Paris, Charles Gosselin., 1830. Edition originale. Paris, Charles Gosselin, 1830. 2 tomes en 2 volumes in-8 de : I/ 342 pp. (1) f. bl. ; II/ 356 pp. Brochures, couvertures jaunes imprimées, exemplaire non rogné, chemises de demi-chagrin rouge, étui. Brochures de l’époque. 220 X 137 mm. EDITION ORIGINALE DES « Harmonies poétiques et religieuses » DE LAMARTINE, « ouvrage rare et très important » (Carteret) DE LAMARTINE. Clouzot, 177 ; Carteret, II, 22 ; Vicaire, IV, 969 ; Talvart, XI, 31-32. L’édition est ornée de vignettes de Johannot gravées sur bois par Porret ainsi que de deux autres vignettes sur les couvertures. « La plupart des exemplaires portent une mention fictive d’édition, ils en sont très fortement dépréciés. Très fréquemment piqué » (Clouzot). Rare exemplaire sans mention d’édition. Les « Harmonies poétiques et religieuses », par la diversité de leur inspiration, constituent le sommet du lyrisme lamartinien. TRES SEDUISANT EXEMPLAIRE, A TOUTES MARGES, CONSERVE DANS SES BROCHURES DE L’EPOQUE, TEL QUE PARU, CONDITION RARE ET RECHERCHEE. Un exemplaire broché, provenant de la bibliothèque de M. Eugène Paillet est coté 200 fr. au Bulletin Morgand et Fatout, n°12156. Aucun exemplaire de l’édition originale conservé dans ses brochures de l’époque n’est répertorié sur le marché public depuis le début des relevés, il y a plus de 35 ans (ABPC).‎

Referência : YTB-30

‎LANGUET, Hubert. DUPLESSIS-MORNAY, Philippe.‎

‎Vindiciae contra tyrannos.‎

‎Edinburghi (Basle), 1579. Edition originale. Petit in-8 de (7) ff., 236 pp., (2) ff. Vélin souple à recouvrement, traces d’attache, titre calligraphié au dos. Reliure de l’époque. 160 x 103 mm. PRECIEUSE EDITION ORIGINALE DE « cet ouvrage célèbre » (Brunet) QUI « fut comme le signal de l’insurrection des esprits dans l’Europe moderne contre la puissance absolue des princes. » (Analectabiblion). STC, 15211 ; Brunet, I, 1308; Adams, L. 152; Analectabiblion, II, pp.34-39 ; PMM, 94. Œuvre d’Hubert Languet et de Philippe Duplessis-Mornay, ce pamphlet politique contient des idées qui eurent une influence considérable et furent reprises plus tard par tous ceux qui ranimèrent la cause de la liberté et de la justice. Ils analysent la liberté individuelle, le droit des peuples contre les rois et S’ELEVENT CONTRE LA TYRANNIE EN ADMETTANT LE REGICIDE QUELQUES ANNEES AVANT L’ASSASSINAT DU ROI HENRI III. NE DE LA SAINT-BARTHELEMY, C’EST UN DES PLUS PROFONDS TEMOIGNAGES DE LA LUTTE CONTRE LA TYRANNIE QUI PORTE EN LUI LE GERME DE TOUTE LA PENSEE CONSTITUTIONNELLE MODERNE. « Ce traité célèbre fut comme le signal de l’insurrection des esprits dans l’Europe moderne contre la puissance absolue des princes. » (Analectabiblion, II, pp.34-39) « Hubert Languet, French by birth but a true European, was a diplomatist. He achieved a considerable reputation as a scholar, and while at the University of Bologna read a book of Philip Melanchthon’s which so impressed him that he went to see the author and shortly afterwards became a Protestant. From then on he was an exile. As the official apologist of a Protestant court he narrowly escaped death on St Bartholomew’s Eve. “A Counterblast against Tyrants” was probably printed at Basle, outside the jurisdiction of popes, emperors and kings, but it was prudently given a bogus imprint. It is an eloquent vindication of the people’s right to resist tyranny, while affirming that resistance must be based on properly constituted authority. It is one of the perennial documents of anti-tyranny. » (PMM). Philippe Duplessis-Mornay (1549-1623), théologien réformé, écrivain et homme d’état français, ami d’Henri IV fut l’un des hommes les plus éminents du parti protestant à la fin du XVIè siècle. « Mornay fut spectateur ou acteur aux grands évènements qui, de fond en comble, bouleversèrent les sociétés modernes. Il prêta l’oreille aux premiers disciples de Luther et de Calvin, vit le développement de la Renaissance, assista aux guerres civiles du XVIe siècle et entendit les cris sinistres de la Saint-Barthélemy. Après avoir été l’un des plus nobles amis d’Henri IV, il entrevit, dans sa vieillesse le despotisme de Richelieu. Il y a deux siècles Duplessis savait en politique, en morale, en sciences humaines tout ce que nous savons aujourd’hui : en diplomatie il ne savait pas moins que les hommes d’État modernes.» (J. Ambert, Duplessis-Mornay, Etudes historiques et politiques.) Printing and the mind of man SOULIGNE L’IMPORTANCE DE CE RECUEIL CAPITAL DANS L’HISTOIRE DES IDEES, SUBVERSIF POUR L’EPOQUE ET REVENDIQUANT LE DROIT DU PEUPLE A RESISTER A TOUTE FORME DE TYRANNIE : « It is an eloquent vindication of the people’s right to resist tyranny while affirming that resistance must be based on properly constituted authority. IT’S ONE OF THE PERENNIAL DOCUMENTS OF ANTI-TYRANNY. » (PMM). PRECIEUSE EDITION ORIGINALE CETTE ŒUVRE ESSENTIELLE DE DUPLESSIS-MORNAY ET LANGUET, CONSERVEE DANS SON VELIN A RECOUVREMENT. Provenance : Board of Law Library Los Angeles, Co. Cal.‎

Referência : YTB-0

‎Louis MEIGRET‎

‎LE TRETTE DE LA GRAMMERE FRANCOEZE‎

‎MEIGRET, Louis. LE TRETTE DE LA GRAMMERE FRANCOEZE. Suivi de : LA REPONSE DE LOUIS MEIGRET A L’APOLOJIE DE JAQES PELLETIER. Suivi de : DEFENSES DE LOUIS MEIGRET TOUCHANT SON ORTHOGRAPHIE FRANÇOEZE, contre les censures e calônies de Glaumalis du Vezelet, e de ses adherans. Paris, Chrétien Wechel, 1550. 3 ouvrages en 1 volume in-4 de 144 ff. ; 10 ff. ; (18 ff.). Vélin souple à recouvrement, dos lisse, restes de liens de cuir. Reliure de l'époque. 232 x 157 mm. EDITION ORIGINALE EXTREMEMENT RARE DE LA PREMIERE GRAMMAIRE DE LA LANGUE FRANÇAISE, « rédigée en français » par Louis Meigret ; cette œuvre « étant de ces grands textes qui ne laissent pas indifférent » (Cendrine Pagani-Naudet). Louis Meigret (vers 1510-1558) était un grammairien lyonnais et un réformateur de la langue française. Charles-Louis Livet, dans son livre La Grammaire française et les grammairiens du XVIè siècle, 1859, disait de lui qu’il était « le père de la grammaire française » et non Dubois ou Henri Estienne. Il était le premier à penser qu’il fallait offrir à l’usage populaire des traités composés en français et mettre ainsi « la science au service du vulgaire ». L’ouvrage est divisé en 11 parties : l’abondance en voix de la langue françoise (voyelles, consonnes, syllabes, diction, langage, articles) - les noms - les pronoms - les verbes - la préposition - les adverbes - les conjonctions l’intersection - les accents ou tons des syllabes et les dictions - les poins d’amiracion, d’interrogation et l’apostrophe - les poins de soupir, de semi-poze le point final et la parenthèse. Dans la partie consacrée aux verbes, il donne la conjugaison des verbes avoir, être, aimer, voir, lire et bâtir. La recherche universitaire contemporaine vient de consacrer une longue étude à cette œuvre fondatrice de la langue française et notamment à l’apport de cette grammaire de Louis Meigret imprimée en 1550 au Traicté de la grammaire française de Robert Estienne qui paraitra en 1557. En voici les extraits marquants : « L’histoire de la grammaire française offre à sa naissance une redondance dans les titres, sur laquelle il convient de s’interroger. La première grammaire du français rédigée en français paraît en 1550 sous le titre « Le Tretté de la grammere francoeze », elle est l’œuvre de Louis Meigret. Sept ans plus tard Robert Estienne fait publier à son tour un Traicté de la grammaire francoise. Singulière succession qui invite, quoi qu’on en ait, à comparer l’obscur grammairien lyonnais et l’« illustre typographe ». Pour Meigret, la langue se parle, la langue s’entend, la langue « sonne ». Le jugement de grammaticalité se fait donc aussi au niveau de la performance orale, de « l’oreille ». Voilà pourquoi Meigret est si attentif à la prosodie, et en propose une description, essentiellement consignée dans les dernières pages de son Tretté. L’aspect le plus spectaculaire de cette analyse consiste dans ces portées musicales destinées à modéliser l’intonation. On entretient aussi l’idée qu’un amendement de notre code graphique est irréalisable. Ce combat-là, Meigret l’a perdu, à moins qu’on ne s’efforce de le lire dans sa version originale, pour s’apercevoir qu’elle est finalement « lisable ». Mais peut-être est-ce encore là un parti pris, l’œuvre de Meigret étant de ces grands textes qui ne laissent pas indifférent » (Cendrine Pagani-Naudet. Sophia Antipolis 2012). On trouve plusieurs notes sur les gardes du présent exemplaire dont une en français du XVIè siècle qui indique que l’exemplaire a appartenu à Pierre Bertrand de Chatronnières : « A Pierre Bertr. De Chatronnières, à ses amis, & a(utres) ? larrons. Bert. De Chatronières. » Aucun autre exemplaire ne semble avoir été proposé à la vente depuis plusieurs décennies. Avant la réévaluation de cette œuvre fondatrice, Brunet écrivait déjà au XIXè siècle : « Cette grammaire est recherchée à cause de sa singularité, mais on la trouve difficilement ».‎

LE TRETTE DE LA GRAMMERE FRANCOEZE. Louis MEIGRET LE TRETTE DE LA GRAMMERE FRANCOEZE. Louis MEIGRET

Referência : YTB-3

‎MAIRET, Jean de.‎

‎La Silvanire ou la morte-vive. Autres oeuvres lyriques.‎

‎2 ouvrages en 1 volume in-4 de (1) f. bl., (27) ff., 178 pp. (mal chif. 186), (1) f. bl., (2) ff., 96 pp. Veau moucheté, dos à nerfs orné de fleurons dorés, tranches mouchetées. Reliure de l’époque. 199 X 144 mm. EDITIONS ORIGINALES. RARE EDITION ORIGINALE DE La Silvanire INCONNUE DE TCHEMERZINE QUI NE CITE QUE L’EDITION DE 1632. PRECEDANT D’AU MOINS DIX ANS CHAPELAIN ET D’AUBIGNAC, MAIRET INTRODUIT POUR LA PREMIERE FOIS LA REGLE DES TROIS UNITES QUI ALLAIT REVOLUTIONNER LE THEATRE. Tchemerzine, IV, 325-326 ; La Chèvre, II, 352 ; De Backer, Auteurs du XVIIe siècle, 862. EXEMPLAIRE CONSERVE DANS SA RELIURE DE L’EPOQUE. Aucun exemplaire complet de ces rares originales littéraires n’est passé sur le marché public français et international ces trente dernières années.‎

La Silvanire ou la morte-vive. Autres oeuvres lyriques.. MAIRET, Jean de.

Referência : YTB-7

‎Montaigne, Michel de.‎

‎Les Essais de Michel seigneur de Montaigne.‎

‎Paris, Abel L'Angelier, 1595. LA PRECIEUSE EDITION ORIGINALE COMPLETE DES ESSAIS DE MONTAIGNE EDITEE PAR MARIE DE GOURNAY, « FILLE SPIRITUELLE » DE L’AUTEUR. ELLE FIXE LE TEXTE DEFINITIF DE CE MONUMENT DE LA LITTERATURE DE LA RENAISSANCE. L’édition originale, parue en 1580, possédait les deux premiers Livres ; le troisième Livre parut en 1588. Tchemerzine, IV, 876 et III, 460 ; Sayce, 7a ; Philippe Desan, Bibliotheca Desaniana, 21 ; Le Petit, 102-105 ; Picot, Catalogue du Baron J. de Rothschild, I, 141 ; Bulletin Morgand et Fatout, 8961 ; En Français dans le texte, n°73. PRECIEUX EXEMPLAIRE AVANT LES CARTONS POSSEDANT LE FEUILLET D’ERRATA ET BIEN COMPLET DE LA CELEBRE PREFACE DE MONTAIGNE « C’est icy un livre de bonne foi » que l’on ne rencontre que dans les exemplaires édités par Abel L’Angelier. ‎

Les Essais de Michel seigneur de Montaigne.. Montaigne, Michel de.

Referência : YTB-8

‎Moravia‎

‎L'ennui‎

‎Flammarion, 1961. Couverture souple. État : Très bon. In-8 de 250 pp., (1) p. Brochure de l’éditeur. Exemplaire non rogné et partiellement non coupé. Brochure de l’époque. 213 X 155 mm. RARE EDITION ORIGINALE FRANÇAISE DE L’UN DES CHEFS-D’ŒUVRE D’ALBERTO MORAVIA. L’UN DES 30 EXEMPLAIRES DU TIRAGE DE TETE SUR VELIN CHIFFON. « L’ennui d'Alberto Moravia est un des romans les plus mystérieux qui soient, dépassant peut-être, par une dimension poétique inimitable, la très (trop) intelligente Nausée de Sartre, qui devait initialement s'appeler « La mélancolie » » (Pour une relecture d’Alberto Moravia, Eléments pour la civilisation européenne, N°120-128). TRES BEL EXEMPLAIRE, L’UN DES 30 DU TIRAGE DE TETE SUR VELIN CHIFFON, CONSERVE DANS SA BROCHURE D’EDITEUR, TEL QUE PARU.‎

L'ennui. Moravia

Referência : Ronsard_Franciade_1572

‎Ronsard‎

‎Les quatre premiers livres de la Franciade‎

‎In-4 de (14) ff., et 230 pp., la dernière non chiffrée, (1) f. bl. Vélin souple, liens, dos lisse, tranches lisses. Reliure de l’époque. 223 X 160 mm. EDITION ORIGINALE RARISSIME EN PURE RELIURE DE L’EPOQUE DE La Franciade DEDICACEE AU ROI Charles IX (1560-1574). Barbier, J.-P., Ma bibliothèque poétique, II, n°51 ; Tchemerzine, V, 450 et 452 ; Ronsard : la trompette et la lyre, Bibliothèque Nationale, 1985, n°178. « A la fin de l’été 1571, les quatre premiers livres étaient terminés. Amadys Jamyn lut au roi le dernier chant au mois de septembre, et Charles IX goûta fort ce poème, se faisant relire deux fois le passage qui stigmatise les rois fainéants » (Chamard, 2, III : 108-109). Il ne restait qu’à donner l’ouvrage à l’imprimeur, ce qui fut fait à peu près au moment de la Saint-Barthélemy, condition déplorable pour capter l’attention du lecteur. Il est singulier de voir combien les louanges furent nombreuses et répétées. Presque dans chaque recueil contemporain, on donne une allusion à La Franciade. « Il est intéressant de voir qu’un mouvement se dessine aujourd’hui pour réhabiliter « La Franciade » » (J.P. Barbier). L’œuvre ne manque point d’attraits : le sens du déploiement romanesque, la peinture d’actions, l’insertion des voix féminines. Mais La Franciade est victime des hésitations de Ronsard, de ses doutes aussi quant au sens de l’histoire, au moment où celle-ci, marquée par les déchirements religieux, bouscule les certitudes d’un poète-historiographe qui, en dépit de sa volonté d’amender son épopée en 1573, 1578 et 1584, la laissera inachevée. Au moment où la future Pléiade se formait et préparait la révolution de la poésie, il avait été jugé indispensable que le genre épique soit renouvelé. Du Bellay, porte-parole des jeunes loups du Collège de Coqueret, réclamait à grands cris « ce long poëme francoys » dans sa Deffence et Illustration de la langue francoyse. Le présent exemplaire Edmée Maus, comme les exemplaires de la Sorbonne et de la Bibliothèque Nationale, correspond à des états intermédiaires résultant du mélange par le relieur de cahiers corrigés et non corrigés. REMARQUABLE ET SUPERBE EXEMPLAIRE DE L’EDITION ORIGINALE CONSERVE DANS SA PURE RELIURE EN VELIN IVOIRE A RECOUVREMENT DE L’EPOQUE, CONDITION RARISSIME ET TRES RECHERCHEE POUR NOS GRANDES ORIGINALES CLASSIQUES. Provenances : Fonteilles, mention portée au titre et au verso du dernier feuillet ; Edmée Maus avec son ex-libris.‎

Les quatre premiers livres de la Franciade. Ronsard Les quatre premiers livres de la Franciade. Ronsard

Referência : YTB-28

‎Say, Jean-Baptiste‎

‎Catéchisme d'économie politique‎

‎Paris, Imprimerie de Crapelet, 1815. Edition originale. In-12 de VI et 160 pp. Brochure d’attente bleue de l’époque, étiquette au dos, exemplaire non rogné. Brochure de l’époque. 184 X 108 mm. RARE EDITION ORIGINALE IMPRIMEE A COMPTE D’AUTEUR DE CET OUVRAGE DESTINE A RENDRE L’ECONOMIE POLITIQUE ACCESSIBLE A TOUS. Carpenter, XXXV; Goldsmiths', 21108; Kress B., 6577; En Français dans le texte, 207. Absent d’Einaudi. « Le « Catéchisme d’économie politique » est destiné à répandre largement les connaissances nouvelles. Esprit indépendant, généreux et optimiste, Say livre une synthèse de la pensée économique classique qu’il enrichira. Dans le cadre d’une économie essentiellement libérale, il a ordonné les éléments de l’économie en concentrant son analyse sur la production. Il a eu l’idée de la « Loi des débouchés » ou « Loi de Say ». La fécondité du concept de production et la loi des débouchés ont assuré la célébrité de Say en France et à l’étranger » (En Français dans le texte). Jean-Baptiste Say était profondément convaincu que la science de l’économie politique ne serait véritablement utile aux nations que lorsque les principes en seraient connus par la généralité des citoyens. Aussi chercha-t-il à les concentrer dans un petit nombre de pages pour les mettre à la portée des moins fortunés. En 1815, il publia son Catéchisme d’économie politique, qui a eu plusieurs éditions et qui a été traduit dans la plupart des langues de l’Europe. Sa conception théorique et descriptive de l’économie politique marquera longtemps l’école française. SEDUISANT EXEMPLAIRE, A TOUTES MARGES, ENTIEREMENT NON ROGNE, CONSERVE DANS SA BROCHURE D’ATTENTE DE L’EPOQUE, TEL QUE PARU. Provenance : Bibliothèque du baron H. F. C. Tann, avec cachet de bibliothèque. Ce bibliophile allemand collectionnait les ouvrages importants appartenant aux domaines de la littérature et de l’économie conservés dans leurs brochures de l’époque. ‎

Número de resultados : 21