Número de resultados : 215 (9 Página(s))
[1] 2 3 4 5 6 7 ... 9 Página seguinte

Referência : 54318

‎Almanach du sonnet pour 1874 [et 1875].‎

‎Aix, Ve Remondet-Aubin, 1874, 2 volumes in-12 de VI-200 pp. chacun ; demi-chagrin de l'époque, dos à nerfs. -Bel exemplaire.‎

‎Cet almanach parut pendant quatre ans.1) Tiré à 514 exemplaires.Première année de cet almanach qui publie des sonnets de nombreux poètes, dont J. Soulary, Sully-Prudhomme, François Coppée et des Félibres : Théodore Aubanel, Jean Aicard, Frédéric Mistral, J. Roumanille, etc..A la fin de l'ouvrage figurent des sonnets en langue provençale, mais aussi bourguignonne et bretonne.2) Tiré à 310 exemplaires. Un des 70 ex. sur papier teinté.2e année de parution, avec des sonnets d'Auguste Barbier, Louise Colet, Arsène Houssaye, François Coppée, et des Félibres : Roumanille, Mistral, Aubanel, en langue provençale. ‎

Referência : 54609

‎Annales romantiques. Recueil de morceaux choisis de littérature contemporaine.‎

‎Paris, Louis Janet, 1832, in-12 de (8)-251 pp. + 8 figures h.t. ; plein vélin de l'époque, plats richement ornés d'une plaque polychrome à motifs d'oiseaux et de feuillage, réserve centrale muette, dos orné en long d'un décor au feuillage, tranches dorées, gardes recouvertes de papier moiré mauve, sous emboîtage, plat de l'emboîtage décoré d'une large roulette dorée avec médaillon central doré et polychromé, tranches décorées d'une roulette dorée. -Qq. rousseurs éparses. -Les pp. 349 à 351 (qui sont en double) sont reliées par erreur après le f. de titre. -Très bel exemplaire.‎

‎Vicaire I-70.Parmi les auteurs, on relève A. Chénier, A. Barbier, Chateaubriand, T. Gautier, Madame Desbordes-Valmore, A. Dumas, V. Hugo, P. Mérimée.Il faut souligner la présence de deux textes en édition originale : Fantaisie - odelette de Gérard de Nerval et le Dôme des Invalides de Balzac. ‎

Referência : 54774

‎JEUX FLORAUX DE PROVENCE. Fêtes latines internationales de Forcalquier et de Gap. Mai 1882.‎

‎Gap, Imprimerie Félibréenne de J.-C. Richaud, s.d. [1882], in-8 de 369 pp. ; broché, couv. imp..‎

‎Un des 10 exemplaires sur vélin du Japon. Tirage de tête.N. Berjoan, L'idée latine du Félibrige en jeux, boires et déboires d'une politique étrangère régionaliste (1870-1890). Revue d'histoire du XIXe siècle."Mais c'est 1882 qui marque l'apogée de la propagande latine du Félibrige avec les secondes célébrations de Forcalquier." (N. Berjoan).C'est au cours de ces journées que les Félibres réclamèrent l'usage de la langue d'oc à l'école. ‎

Referência : 54978

‎LA CIGALE.‎

‎Paris, G. Fischbacher, 1880, in-8 de (8)-483-(1) pp. + 13 pl. h.t. accompagnées chacune d'une serpente légendée ; demi-maroquin de l'époque, à coins, dos à nerfs orné, tête dorée. -Lég. rousseurs éparses. -Bel exemplaire, très bien relié.‎

‎Vicaire II-col. 401.Imprimé sur papier vélin."Entre les pp. 144 et 145, faux-titre (prosateurs) avec la même vignette que celle du titre. Les autres faux-titres sont compris dans la pagination. 13 planches hors texte, gravées à l'eau-forte, par Eug. Baudouin, Cabanel, Adrien Didier, Maxime Lalanne, Jules Laurens, Jean-Paul Laurens, Paul Maurou, Rixens, Jules Salles, J. Tourtin, Paul Vayson, E. Villa. Chaque gravure est protégée par un papier fin avec légende imprimée." (Vicaire).Pp. 1 à 142 : Poèmes de : Jean Aicard, Paul Arène, Joseph Autran, Maurice Faure, Auguste Fourès, Henry de La Madelène, Napoléon Peyrat, Louis-Xavier de Ricar.Pp. 145 à 372 : Prose de : Adrien Barbusse, Eugène Bardouin, Léon Cladel, Oscar Comettant, Alphonse Daudet, Emile Durand-Gréville, Mme Durand-Gréville (Henry Gréville), Achille Eyraud, Ferdinand Fabre, Maurice Faure, Louis Figuier, Mme Louis Figuier, Léon Guillard, Robert Halt, Jules Laurens, Henry de La Madelène, Adolphe Michel, André Pons, Albert Robin, Auguste Saulière, L. Simonin, Jules Troubat.Pp. 379 à 435 : Textes en provençal des Félibres : Théodore Aubanel, Numa Coste, Maurice Faure, Auguste Fourès, Aimé Giron, Louis Gleize, Léontine Goirand, Félix Gras, Anselme Mathieu, Achille Mir, Mistral, Louis-Xavier de Ricard, Mme Louis-Xavier de Ricard, Alphonse Roque-Ferrier, Louis Roumieux.Pp. 441 à 477 : Musique et airs notés.La Cigale est une célèbre société littéraire et artistique de Paris, fondée par Maurice Faure en 1876, dont furent membres, entre autres, Paul Arène, Alphonse Daudet, Alexandre Cabanel, Henri de Bornier, Jules Laurens. ‎

Referência : 39370

‎MINERVE FRANÇAISE (La).‎

‎Paris, Au Bureau de la Minerve Française et Alex. Eymery, février 1818-février 1820, 113 numéros et 5 brochures en 9 volumes in-8 ; demi-basane de l'époque, dos ornés (frottés et dédorés), 3 coiffes sup. lég. endom., 7 charnières en partie fendues. -Petite restauration avec du papier de l'époque dans la marge sup. de la p. 22 du tome 9, sans atteinte du texte ; 2 ff. déboîtés au tome 3.‎

‎Le dernier tome contient également : Lettres sur la situation de la France. Paris, Plassan, avril 1820, (2)-72 pp. ; Considérations politiques et morales. Paris, Lacretelle, mai 1820, (2)-40 pp. ; Portefeuille politique. [Paris], Plassan, s.d., 56 pp. ; Galerie. M. de Chateaubriand et M. de Pradt. [Paris], Plassan, s.d., 48 pp. ; Panorama. Par M. Lacretelle Aîné. Paris, Lacretelle, mai 1820, (2)- 48 pp..Ex. complet des 5 très rares brochures mentionnées par Hatin, que les auteurs du journal publièrent pour contourner la censure. Elles manquent à la plupart des exemplaires.Cat. périodique B.N. III-p. 536; Yvert, Politique libérale, biblio. sélective 23; Hatin, Biblio. de la presse p. 342.Collection complète de ce journal qui "a, pendant toute cette période, avec une rigueur qui n'excluait pas la subtilité narquoise, combattu pour les idées et les réformes libérales. Elle le fit toujours contre les ultras. Elle le fit aussi, à partir d'un certain moment, contre le ministère." (Hist. générale de la Presse Française, II-61)."Minerve française (La), recueil périodique français publié de février 1818 à [février] 1820. Il fut fondé par les publicistes du parti libéral pour remplacer le Mercure de France, dépouillé de son privilège. Il paraissait par livraisons hebdomadaires et traitait plus de politique que de littérature, et professait, dans lune et dans lautre, les mêmes principes dindépendance. Toutes les idées et tous les intérêts en opposition avec le gouvernement de la Restauration se manifestaient dans cet organe, qui était particulièrement celui de lopinion constitutionnelle. Son succès rapide fut encore activé par la violence des attaques dirigées contre lui par tous les représentants de lopposition légitimiste en France et à létranger. La Minerve avait pour principaux rédacteurs Benjamin Constant, Jay, Etienne, Jouy, Tissot, Lacretelle, etc.. La pièce capitale, [en dehors des articles de Benjamin Constant], était les Lettres dEtienne, qui se plaisait à chercher les nouvelles de Paris dans les journaux de létranger et à transcrire de langlais des choses quon naurait pas osé insérer dabord dans une gazette française. La vivacité avec laquelle la Minerve soutint la lutte contre le pouvoir la fait appeler "la satire Ménippée de la Restauration". Ce fut pour neutraliser son influence que fut créé le Conservateur. En butte à de puissantes haines, dénoncée comme un danger public dans une foule de factums et de pamphlets, la Minerve cessa de paraître en 1820 pour protester contre le rétablissement de la censure." (Vapereau, Dict. des littératures p. 1402).La politique "reste surtout, du moins jusquà son élection comme député de la Sarthe le 26 mars 1819, luvre de Constant qui y publie en tout 99 articles. Y figurent certains de ses meilleurs textes, notamment les "Lettres sur les Cent-Jours", publiées pour la première fois, et son analyse des "Considérations" de Madame de Staël. On lira également ses articles sur laffaire Wilfrid Regnault, les élections, la grande propriété, les débats parlementaires, linviolabilité de la Charte et les Constitutions (à propos de louvrage de Lanjuinais, cf. numéro 27), la traite des Noirs, lAngleterre, les lois de Serre sur la presse de 1819 et linvalidation de Grégoire." (Yvert)."Au vrai, La Minerve fut la véritable Satire Ménippée de la Restauration. Là, ceux qu'on appelait les indépendants entreprirent de fondre dans une alliance quelque peu adultère le patriotisme, l'esprit militaire, la gloire des conquêtes, les doctrines de la Révolution de 1789, les souvenirs de la République, l'orgueil national, la royauté constitutionnelle, le despotisme et la liberté." (Hatin, Biblio. de la presse, p. 342). ‎

MINERVE FRANÇAISE (La).. MINERVE FRANÇAISE (La).. MINERVE FRANÇAISE (La)..

Referência : 54808

‎(Alsace) GRANDIDIER (Abbé Philippe-André).‎

‎Nouvelles oeuvres inédites. Publiées sous les auspices de la Société industrielle de Mulhouse [par A.-M.-P. Ingold].‎

‎Paris, A. Picard & Fils (Colmar, H. Hüffel pour le tome 3), 1897-1900, 5 volumes in-8 de 1 portrait-XII-(4)-450-(2) pp. ; XV-(1)-625-(1) pp. ; XVI-448 pp. + 1 carte h.t. en couleurs sur double page + 1 f. d'errata (volant) ; VIII-479-(1) pp. et IX-(1)-446 pp. ; brochés, couv. imp.. -Bel exemplaire.‎

‎Tome 1 : Éloge, autobiographie, bibliographie, voyages, dissertations historiques ; tome 2 : Fragments d'une Alsatia litterata, ou dictionnaire biographique des littérateurs et artistes alsaciens ; Tomes 3 et 4 : Alsatia sacra, ou statistique ecclésiastique et religieuse de l'Alsace avant la Révolution. Avec des notes inédites de Schoepflin. Parties I et II ; tome 5 : Ordres militaires et mélanges historiques (Strasbourg).Edition originale.L'abbé Grandidier, archiviste du diocèse de Strasbourg, membre de plusieurs sociétés savantes en France et en Allemagne, mourut à l'âge de 34 ans sans avoir terminé ses travaux. Une partie de ses manuscrits fut éditée par Lublin et une autre par M.-P. Ingold.Le tome V "contient les ordres de Malte, des Templiers et teutonique en Alsace ; avec les éléments du blason adaptés à l'armorial d'Alsace et des mélanges historiques sur Strasbourg." (Saffroy). ‎

Referência : 39976

‎(Americana.) CHAMFORT (Sébastien-Roch-Nicolas).‎

‎La jeune Indienne, comédie en un acte et en vers. Nouvelle édition.‎

‎Paris, Vente, 1787, in-8 de 24 pp. ; broché, non rogné. -Dernier f. froissé.‎

‎L'édition originale est de 1764.Echeverria and Wilkie 787/10."The scene is laid in Charleston, SC. This play marks the first appearance on the French stage of the American Quaker, in the person of Mowbrai, who paternalistically sponsors the marriage of the hero, Belton, with Betti, an Indian girl and a "good savage" figure. This play is an effective dramatic juxtaposition of the themes of the Good Quaker and primitivism." (Echeverria and Wilkie 764/2). ‎

Referência : 48617

‎(Arles) ‎

‎Roman d'Arles (Le). Texte provençal publié en entier pour la première fois, d'après le manuscrit de Paul Arbaud, avec introduction, notes et appendice par Camille Chabaneau.‎

‎Paris, J. Maisonneuve, 1889, in-8 de 84-(4) pp. ; broché, couv. imp., bas du dos lég. déchiré sans manque. -Ex-libris à l'encre noire dans la marge sup. du f. de faux-titre.‎

‎Edition originale.Roman du XIVe siècle concernant l'histoire légendaire d'Arles. ‎

Referência : 53722

‎(Bayle) ‎

‎Histoire de Mr Bayle et de ses ouvrages.‎

‎Genève, Fabri & Barrillot, 1715, in-12 de 55 pp. ; pleine basane de l'époque (qq. épidermures), petite étiquette collée sur le bas du dos, dos à nerfs orné, coiffes endom., coins ém.. -Mouillure claire sur la seconde moitié des ff..‎

‎Edition originale. Très rare.Célèbre biographie de Bayle écrite par l'abbé du Revest. Elle fut insérée dans la 3e édition du Dictionnaire historique et critique de 1715 et reprise avec des augmentations dans les éditions successives. ‎

Histoire de Mr Bayle et de ses ouvrages.. (Bayle) Histoire de Mr Bayle et de ses ouvrages.. (Bayle)

Referência : 54380

‎(Bibliographie) DELANDINE (Antoine-François).‎

‎Mémoires bibliographiques et littéraires.‎

‎Paris, Renouard, Maradan, Louis et Lenormand, s.d. [1816], in-8 de (4)-488 pp. ; demi-basane de l'époque, dos orné, charnière sup. fendue sur 10 cm, manques de papier sur les coupes, coins ém.. -Rousseurs éparses.‎

‎"Cet ouvrage n'a été tiré qu'à 500 exemplaire in-8 et 100 in-4.""Les anciennes bibliothèques de Lyon, l'Arbre de la reconnoissance, le Tombeau de Brignais, l'Histoire des manuscrits, les Bains romains de Bar-sur-Aube, le passage d'Annibal des Gaules en Italie, l'Ecriture et le Papier chinois, l'Y-king, l'Augurat et le Pontificat d'Auguste, la Sépulture de Canon, les Tombelles de Champagne, une Olle de Ceylan, le Repas des morts et le Monument de Villette, le Papillon, symbole égyptien, la Mosaïque de Lyon, le culte de Mars dans les Gaules, le Séjour de César et de Labiénus dans la même contrée, un Temple de Druides, les Sacrifices sanglans, Manuscriptiana, les Médailles satyriques, les Antiquités de Feurs, la Justification de Médée, les Figures Panthées, et l'Histoire abrégée de l'imprimerie."A.-F. Delandine (Lyon, 1756 - 1820) fut avocat et bibliothécaire de la ville de Lyon, député du Forez. ‎

Referência : 45600

‎(Bibliographie) DESCHAMPS (Pierre).‎

‎Essai bibliographique sur M.T. Cicéron. Avec une préface par J. Janin.‎

‎Paris, L. Potier, 1863, in-8 de 1 portrait-(4)-XXXII-184 pp. ; demi-basane de l'époque, dos passé, plats de la couv. cons. (plat inf. lég. restauré avec petit manque de papier), 1 coin lég. cassé. -Ex-libris de F. Renard.‎

‎Edition originale. Un des très rares exemplaires sur Hollande.Lorenz II-p. 89.On a relié, à la suite du portrait, une lettre autographe d'une relation de M. Deschamps adressée à M. J.-Ch. Brunet, informant l'auteur du Manuel du libraire qu'il lui envoie l'ouvrage à la demande de M. Deschamps.Envoi autographe signé de l'auteur porté sur le coin sup. du titre "Hommage respectueux de l'élève au maître". ‎

Referência : 54807

‎(Bibliophilie) [DE LA PORTE (Joseph)].‎

‎Nouvelle bibliothèque d'un homme de goût, ou tableau de la littérature ancienne & moderne, étrangère & nationale, dans lequel on expose le sujet, & l'on fait connoître l'esprit de tous les livres qui ont paru dans tous les siècles, sur tous les genres, & dans toutes les langues, avec un jugement court, précis, clair & impartial, tiré des journalistes les plus connus, & des critiques les plus estimés de notre temps.‎

‎Paris, Rue Saint Jacques, au Grand Corneille, 1777, 4 volumes in-12 de pp. [III] à XLVI-391 pp. ; (2)-462 pp. ; (2)-532 pp. et (2)-477-(2) pp. ; pleine basane de l'époque, dos ornés, 1 pièce de tomaison lég. frottée, coiffe sup. du tome 1 lég. endom., 6 coins lég. ém.. -Ratures à l'encre et petites taches sur les feuillets de titres, avec petits morceaux de papier de l'époque collés pour masquer un ex-libris.‎

‎Quérard II-p. 158.L'abbé Louis-Mayeul Chaudon avait fait paraître la Bibliothèque d'un homme de goût."L'abbé De La Porte a donné en 1777 une nouvelle édition de cet ouvrage avec beaucoup d'augmentations et sous le titre de Nouvelle bibliothèque d'un homme de goût." (Quérard). ‎

Referência : 33994

‎(Bonneville) LE HARIVEL (Philippe).‎

‎Nicolas de Bonneville, pré-romantique et révolutionnaire 1760-1828.‎

‎Strasbourg, Istra, 1923, in-8 de IX-(1)-197 pp. ; broché, couv. imp., dos bruni, petit manque de papier sur le haut du dos. -Thèse.‎

‎Edition originale. ‎

Referência : 47024

‎(Bordeaux) DEZEIMERIS (Reinhold).‎

‎Notice sur Pierre de Brach poète bordelais du XVIe siècle. Ouvrage couronné par l'Académie Impériale des Sciences, Belles-Lettres et Arts de Bordeaux.‎

‎Paris, Auguste Aubry, 1858, petit in-8 de 1 portrait-(2)-XXIII-(1)-132-(2) pp. + 1 fac-similé h.t. ; demi-veau de l'époque, à coins, dos à nerfs orné, tête dorée.‎

‎Edition originale.Tiré à 400 exemplaires. Un des 350 ex. sur papier vélin.Vicaire, Manuel de l'amateur de livres du XIXe siècle III-p. 239. ‎

Referência : 51584

‎(Cazin) LA NOUE (Jean Baptiste Sauvé de).‎

‎Choix de pièces de théâtre.‎

‎Londres, et se trouve à Paris, Cazin, 1787, in-18 de 1 portrait-(4)-XX-281 pp. ; plein veau de l'époque, dos orné, triple filet doré encadrant les plats, tranches dorées, 1 coin lég. ém..‎

Referência : 51591

‎(Cazin) REGNIER (Mathurin).‎

‎uvres. Nouvelle édition, considérablement augmentée.‎

‎Londres, 1780, 2 volumes in-18 de 1 portrait-(4)-179 pp. et (4)-154 pp. ; plein veau moucheté de l'époque, dos ornés, triple filet doré encadrant les plats, tranches dorées. -Rousseurs claires éparses sur le dernier quart des ff. du tome 1. -Bel exemplaire.‎

‎Portrait gravé par Duponchel.Brissart-Binet, p. 84.M. Regnier, poète baroque, "observateur aigu et narquois de la réalité, qui excelle à brosser des portraits hauts en couleur [...] ou des scènes bouffonnes." (Larousse, Dict. des littératures, II-p. 1351). ‎

Referência : 51592

‎(Cazin) ROUSSEAU (Jean-Baptiste).‎

‎uvres. Nouvelle édition.‎

‎Londres, 1781, 2 volumes in-18 de 1 portrait-(4)-252 pp. et (4)-276 pp. ; plein veau moucheté de l'époque, dos ornés, triple filet doré encadrant les plats, tranches dorées. -Bel exemplaire.‎

Referência : 55138

‎(Cochin) 1) [ROBBÉ DE BEAUVESET (Pierre-Honoré)].‎

‎Mon odyssée ou le journal de mon retour de Saintonge. Poëme à Chloé.‎

‎La Haye, 1760, 125 pp. + 4 figures h.t. ; (suivi de). -2) [WATELET (Claude-Henri)]. Silvie. Londres [Paris, Prault], 1743, 1 titre frontispice-78 pp. + 8 figures h.t. ; soit 2 ouvrages en 1 vol. in-12 ; plein maroquin XIXe, dos à nerfs, traces de griffures sur chaque plat, riche dentelle dorée intérieure, tranches dorées (Pouillet). -7 vignettes et culs-de-lampes dans le second ouvrage.‎

‎1) Edition originale.C. Michel, Cochin et le livre illustré au XVIIIe s., n° 191."Robbé demanda quatre illustrations à son oncle Despille et les fit graver par leur ami Cochin. Les quatre dessins attribués sans raison convaincante à Cochin se trouvent au Louvre." (C. Michel).L'auteur relate en vers satiriques ses aventures picaresques sur la route de Jonzac à Orléans, en passant par Saintes, Chinon, Tours, Amboise, Blois. Le troisième chant met en scène une apparition de Rabelais qui invite l'auteur à lui rendre visite.2) Edition originale.C. Michel, Cochin et le livre illustré au XVIIIe s., n° 195."Quatre vignettes de jeux d'enfants, dessinées par Pierre, gravées par Cochin fils. Neuf estampes de grandeur in-8, 1 frontispice et 8 planches dessinées par M. Pierre, dont huit gravées à l'eau-forte par M. Watelet, auxquelles M. Cochin fils a donné quelques touches en différents endroits sur le vernis, avant que de les faire mordre, & a fait ensuite quelques reprises au burin dans les endroits manqués à l'eau-forte. La neuvième estampe, La timidité d'Aminte, est gravée entièrement par Cochin fils." (C. Michel).Roman à clef par un auteur qui fut un collaborateur de l'Encyclopédie. ‎

Referência : 16960

‎(Contes) [LANTIER (Etienne-François de)].‎

‎Les travaux de Monsieur l'Abbé Mouche.‎

‎Londres, 1784, in-8 de 8-90-XVIII-(4)-86 pp. ; pleine toile postérieure avec petit manque sur la charnière sup.. -Petits manques de papier dans les marges de 3 ff. sans atteinte du texte, lég. rousseurs éparses. -Ex. court de marge.‎

‎Edition parue la même année que l'originale.Bibliographie du genre romanesque 84 : 32.Recueil de contes. ‎

Referência : 29426

‎(Curiosa) [BORDE (Ch.)].‎

‎Parapilla, poëme, et autres uvres libres et galantes, de feu M. B Nouvelle édition, daprès le dernier manuscrit corrigé par lauteur.‎

‎Florence, 1783, in-12 de XV-(5)-124 pp. ; broché, couv. muette de l'époque, petits manques de papier sur le dos, ex. non rogné.‎

‎La 1ère édition est de 1776.Pia, Les livres de l'Enfer II-col. 996.Le Dict. des uvres érotiques, après avoir souligné la qualité littéraire remarquable de ce poème érotique, en donne une courte analyse (p. 377).Attribué aussi à Mirabeau. ‎

Referência : 45451

‎(Economie politique) [COYER (Abbé Gabriel-François)].‎

‎Chinki, histoire cochinchinoise, qui peut servir à d'autres pays.‎

‎Londres [i.e. Paris ?], 1768, in-8 de 100 pp. ; cartonnage bradel moderne. -Qq. rousseurs claires.‎

‎Edition parue la même année que l'originale.E.S.T.C. T 111016.Célèbre "allégorie politico-économique [faussement attribuée à Voltaire, dirigée contre les corporations]." "Coyer dépeint, à des fins morales, les malheurs qu'entraîne une trop lourde imposition. Le meilleur moyen d'augmenter la richesse d'un pays n'est pas l'impôt, mais le développement de l'agriculture, des arts et du commerce. La Cochinchine, c'est la France. Chinki, c'est le paysan, le laboureur, l'homme de la terre, qui fait la fortune du pays, et que les impôts et les charges de toute nature ruinent, désespèrent d'abord, et finissent par conduire au suicide." (I.N.E.D.). D'après Schelle, in Vincent de Gournay, p. 131, ce spirituel pamphlet écrit sur l'ordre de Maynon d'Inau est très fortement influencé par les Considérations sur le commerce de Clicquot-Blervache et Vincent de Gournay. Dans ce "petit roman dont le principal objet était de combattre les maîtrises [...], l'auteur avait à l'occasion directement plaidé la cause des cultivateurs." (Weulersse I-166). ‎

Referência : 38190

‎(Enfantina) VENDÔME (H. de).‎

‎Méroon ou le barde des Gaules.‎

‎Limoges, Barbou Frères, 1843, in-12 de (2)-283 pp. + 3 figures h.t. ; demi-maroquin de l'époque, dos orné (reliure Romantique). Qq. petites rousseurs. -Bel exemplaire.‎

‎Pp. 255 à 283 : Allan ou le chant du schalde.Edition originale.Roman édifiant. Epopée gauloise du temps de César destiné à la jeunesse pour stimuler l'amour de la patrie. ‎

Referência : 38827

‎(Esclavage) STOWE (Harriet Beecher).‎

‎La clef de la case de l'oncle Tom contenant les faits et les documents originaux sur lesquels le roman est fondé, avec les pièces justificatives. Ouvrage traduit par Old Nick et Adolphe Joanne, traducteurs de la Case de l'oncle Tom.‎

‎Paris, Aux Bureaux du Magasin Pittoresque, 1853, in-8 de VIII-399 pp. ; demi-basane de l'époque (piquetée et lég. frottée), 1 coin cassé.‎

‎Edition originale en français (E.O. en anglais : 1853).Sabin 92414. ‎

Referência : 54040

‎(Esclavage.) [SAINT-LAMBERT (Jean-François de)].‎

‎Les saisons, poëme. Septième édition.‎

‎Amsterdam, 1775, in-8 de 467 pp. + 1 f. d'errata + 7 figures h.t. (dont le frontispice) ; plein veau raciné et glacé de l'époque, dos à nerfs orné, double filet doré encadrant les plats, tranches dorées.‎

‎7 figures h.t. et 4 vignettes.7e édition.Cohen, col. 926.On trouve à la suite des Saisons : L'Abénaki, pp. [261] à 304 ; Ziméo (illustré d'une figure), pp. 305 à 340 ; Pièces fugitives, pp. [341] à 382 ; Fables orientales, pp. [383] à 467.Les Saisons sont illustrées de 7 belles figures de Moreau et de 4 vignettes par Chauffard.Il n'existe pas d'édition séparée de Zimeo avant 1936."Dans les trente dernières années du XVIIIe siècle, les uvres littéraires inspirées par les Antilles présentent des caractéristiques communes par-delà la diversité des genres : roman, théâtre, poésie. Qualitativement, elles sont toutes largement tributaires de Ziméo []. Saint-Lambert s'accordait à la sensibilité d'époque et faisait leur part aux utilités de convention : bon colon, jeunes fiancés malheureux, schéma d'une rébellion. Mais il intégrait ces divers éléments à une intrigue dont l'axe et le message demeuraient la volonté du noir de vivre libre." (Régis Antoine, Les écrivains français et les Antilles, pp. 153-154)."Suite au récit propre, l'auteur ajoute des "réflexions sur les nègres" anti-esclavagistes auxquelles les Ephémérides du citoyen de Dupont de Nemours donneront une large publicité approbatrice en ajoutant à l'appui un argument économique semblable à celui que développera Condorcet dans ses Réflexions sur l'esclavage des Nègres de 1781." (Roger Little, Trinity College Dublin, Les noirs dans la fiction française d'une abolition de l'esclavage à l'autre). ‎

Referência : 44701

‎(Finances) [DESCHIENS DE COURTISOLS].‎

‎Pluton maltotier. Nouvelle galante. Divisé en six parties.‎

‎[A la Sphère], Cologne, Adrien L'Enclume, gendre de Pierre Marteau, 1708, in-12 de 1 frontispice-VI-311 pp. ; demi-veau XIXe, dos orné. -Marges du frontispice endom. avec petits manques de papier, sans atteinte de la partie gravée ; marge ext. du f. de titre restaurée avec du filmoplast, sans manque ; rousseurs.‎

‎Edition originale.Conlon, Prélude au Siècle des Lumières IV : 14226 ; Goldsmith's-Kress 04515.4-1 ; Bourgeois et André, S.H.F. 3095."Tous ces pamphlets paraissent avoir été rédigés par le même écrivain et avoir inspiré le Turcaret de Lesage. On y attaque les fermiers généraux, les traitants, les parvenus et les enrichis, dont on énumère le faste et, aussi, l'insolence : on y raconte toutes sortes d'aventures d'escroqueries en citant les noms et des faits précis. En somme, pamphlets curieux, écrits avec verve." (S.H.F., L. André, qui commente ce pamphlet avec trois autres similaires, et qui lui semble être du même auteur). ‎

Número de resultados : 215 (9 Página(s))
[1] 2 3 4 5 6 7 ... 9 Página seguinte