Number of results : 12,594 (504 Page(s))
[1] 2 3 4 5 6 7 ... 77 147 217 287 357 427 497 ... 504 Next page Last page

Reference : 52996

‎1) Conaxa, ou les gendres dupés, comédie, représentée dans le Collège de la Compagnie de Jésus, pour la distribution des prix fondés par Messieurs les nobles bourgeois de la ville de Rennes, le 22 août, à une heure après midi (vers 1710), dans le collège de Vendôme, en 1725, et au théâtre de l'Impératrice, le 2 janvier 1812 ; imprimée et collationnée sur le manuscrit de la Bibliothèque Impériale. Deuxième édition.‎

‎Paris, Michaud Frères et Barba, 1812, XLV-(1)-86 pp. ; (suivi de). -2) ETIENNE (Charles-Guillaume). Les deux gendres, comédie en cinq actes et en vers, représentée pour la première fois, à Paris, sur le théâtre français, par les comédiens ordinaires de Sa Majesté l'Empereur et Roi, le 11 août 1810 ; et à Saint-Cloud, devant Leurs Majestés Impériales et Royales, le 16 août de la même année. Paris, Le Normant et Barba, 1810, 110 pp. ; cartonnage bradel moderne. soit 2 ouvrages en 1 vol. in-8 ;‎

‎Conaxa, ou les gendres dupés est l'histoire d'un père qui se défait de ses biens en faveur de ses enfants, lesquels aussitôt se détournent de lui. Grâce à un stratagème, il retrouvera leur affection."Cette pièce d'un jésuite du XVIIe siècle n'a été rendue à une vie momentanée en 1812 que pour confondre Etienne, qu'on accusait, à tort, de l'avoir vampirisé dans sa comédie Les deux gendres." (in Littérature, D. Sangsue, Les vampires littéraires, 1989, n° 3, pp. 92 à 111).Pour disculper Etienne, ses amis firent publier le texte du XVIIe siècle, qui, sans cela, serait resté inconnu. ‎

1) Conaxa, ou les gendres dupés, comédie, représentée dans le Collège de la Compagnie de Jésus, pour la distribution des prix fondés par Messieurs les ... 1) Conaxa, ou les gendres dupés, comédie, représentée dans le Collège de la Compagnie de Jésus, pour la distribution des prix fondés par Messieurs les ... 1) Conaxa, ou les gendres dupés, comédie, représentée dans le Collège de la Compagnie de Jésus, pour la distribution des prix fondés par Messieurs les ...

Reference : 37268

‎1) MINERVE FRANÇAISE (La).‎

‎Paris, Bureau de la Minerve Française, février 1818-février 1820, 9 volumes; (suivi de). 2) MERCURE DE FRANCE. [Tomes 3 à 5]. Paris, Administration du Mercure, 1817-1818, 3 volumes; demi-basane de l'époque, 3 coiffes très lég. endom., petite épidermure sur 2 dos, dos du 9e vol. lég. taché, petit travail de vers sur 3 charnières (1 cm), ex. non rognés. Timbres royaux sur de nombreux ff. des volumes 9 à 12. Bon exemplaire. soit 2 ouvrages en 12 volumes in-8 ;‎

‎1) Tout ce qui a paru de ce célèbre périodique.Cat. périodique B.N. III-p. 536; Yvert, Politique libérale, biblio. sélective 23; Hatin, Biblio. de la presse p. 342."Minerve française (La), recueil périodique français publié de février 1818 à [février] 1820. Il fut fondé par les publicistes du parti libéral pour remplacer le Mercure de France, dépouillé de son privilège. Il paraissait par livraisons hebdomadaires et traitait plus de politique que de littérature, et professait, dans lune et dans lautre, les mêmes principes dindépendance. Toutes les idées et tous les intérêts en opposition avec le gouvernement de la Restauration se manifestaient dans cet organe, qui était particulièrement celui de lopinion constitutionnelle. Son succès rapide fut encore activé par la violence des attaques dirigées contre lui par tous les représentants de lopposition légitimiste en France et à létranger. La Minerve avait pour principaux rédacteurs Benjamin Constant, Jay, Etienne, Jouy, Tissot, Lacretelle, etc.. La pièce capitale, [en dehors des articles de Benjamin Constant], était les Lettres dEtienne, qui se plaisait à chercher les nouvelles de Paris dans les journaux de létranger et à transcrire de langlais des choses quon naurait pas osé insérer dabord dans une gazette française. La vivacité avec laquelle la Minerve soutint la lutte contre le pouvoir la fait appeler "la satire Ménippée de la Restauration". Ce fut pour neutraliser son influence que fut créé le Conservateur. En butte à de puissantes haines, dénoncée comme un danger public dans une foule de factums et de pamphlets, la Minerve cessa de paraître en 1820 pour protester contre le rétablissement de la censure." (Vapereau, Dict. des littératures p. 1402).La politique "reste surtout, du moins jusquà son élection comme député de la Sarthe le 26 mars 1819, luvre de Constant qui y publie en tout 99 articles. Y figurent certains de ses meilleurs textes, notamment les "Lettres sur les Cent-Jours", publiées pour la première fois (cf. numéro 56), et son analyse des "Considérations" de Madame de Staël (cf. numéro suivant). On lira également ses articles sur laffaire Wilfrid Regnault, les élections, la grande propriété, les débats parlementaires, linviolabilité de la Charte et les Constitutions (à propos de louvrage de Lanjuinais, cf. numéro 27), la traite des Noirs, lAngleterre, les lois de Serre sur la presse de 1819 et linvalidation de Grégoire." (Yvert).2) Trois derniers volumes (sur 5 parus) du Mercure de France. Ces trois volumes couvrent la période du 5 juillet 1817 à janvier 1818. A la fin du dernier volume, on a relié une partie des numéros du tome II (31 mai 1817 à juin 1817). Le volume V est rarissime. Le premier volume parut en janvier 1817.Yvert, Politique libérale, bibliographie sélective n° 18."Premier grand périodique libéral depuis les Cent-Jours." (Yvert). Il avait pour principal rédacteur Benjamin Constant.A la suite du tome 9 de la Minerve, on a relié le 11e volume des Lettres normandes, envoyé aux abonnés de la Minerve française pour compléter leur abonnement (cf. Hatin p. 336). Les quelques brochures publiées par les rédacteurs de la Minerve après le rétablissement de la censure manquent comme dans la quasi-totalité des exemplaires. ‎

1) MINERVE FRANÇAISE (La).. 1) MINERVE FRANÇAISE (La).. 1) MINERVE FRANÇAISE (La).. 1) MINERVE FRANÇAISE (La)..

Reference : 49384

‎1) Observations sur les finances, et particulièrement sur les assignats.‎

‎[Paris], Desenne, 1791, 38 pp. ; (suivi de). -2) Supplément aux observations sur les finances et sur les assignats. [Paris], Desenne, s.d. [1791], 32 pp. ; cartonnage bradel moderne, ex. non rogné. soit 2 ouvrages en 1 vol. in-8 ;‎

‎Edition originale. Très rare.Kress B.2167 et B.2168 ; Goldsmiths'-Kress n° 14941.49 ; le Worldcat n'en recense aucun autre exemplaire ; le CCFr. n'en localise aucun.Du Pont de Nemours, dans son journal hebdomadaire Correspondance patriotique entre les citoyens qui ont été membres de l'Assemblée nationale constituante (vol. II, n° VII, pp. 9 à 20), a donné un compte-rendu assez favorable à ces deux brochures :"Ces deux brochures, d'un homme très-instruit et qui écrit avec beaucoup de facilité, ne remplissent pas entièrement leur titre. Il y est parlé des assignats, mais, non pas plus particulièrement que des autres objets que l'auteur y passe en revue, dont les principaux sont l'organisation du ministère des finances, celle des comités de l'assemblée nationale, la balance à établir entre la recette et la dépense, une critique assez sévère des opérations de l'assemblée nationale constituante sur tous ces points." (1er paragraphe de l'article). ‎

Reference : 54445

‎1) Saggi di naturali esperienze fatte nell'accademia del cimento. Terza editzione fiorentina. Preceduta da notizie storiche dell'accademia stessa e seguitata da alcune aggiunte.‎

‎Firenze, Dai Torchi della Tipografia Galileiana, 1841, (4)-133 pp. ; (suivi de). -2) Saggi di naturali esperienze fatte nell'accademia del cimento. Sotto la protezione del Ser.mo Principe Leopoldo di Toscana e descritte dal segretario di essa accademia. Firenze, Dai Torchi della Tipografia Galileiana, 1841, (4)-183 pp. + 20 pl. dépl. h.t. et XC pp. + 1 f. n.ch. entre les pp. VIII et IX + 2 pl. dépl. h.t. (n° XXI et XXII) (Aggiunte) ; cartonnage de l'époque. -Bel exemplaire. soit 2 parties en 1 vol. in-4 ;‎

‎L'édition originale est de 1666.Brunet V-pp. 29-30 ; Dibner, Heralds of science, n° 82 (éd. de 1666)."Belle édition imprimée aux frais de Léopold II, grand-duc de Toscane, à l'occasion du congrès scientifique réuni à Florence en 1841, et présentée à tous les savants qui ont assisté à cette assemblée. Le travail de l'éditeur est très recommandable." (Brunet)."This academy flourished for only 10 years (1657-166) in Florence and represents the first group effort at scientific investigation on the part of some ten scientists including such original minds as Viviani (pupil of Galileo and Torricelli), the anatomist Borelli, mineralogist Steno, embryologist Redi and astronomer Cassini. Their combined efforts, published in [this] book, served as a model to other groups in the use of methods they evolved and instruments they developed. Among the instruments excellently illustrated are the Florentine thermometer and an improved barometer ; among the experiments : on air-pressure, the speed of sound, radiant heat, phosphorescence, the compressibility of water and its expansion on freezing, and the discovery of the plane of oscillation of a pendulum, later used by Foucault to demonstrate the rotation of the earth." (Dibner). ‎

Reference : 53319

‎1) Sermon pour la consolation des cocus, suivi de plusieurs autres, comme celui du curé de Colignac, prononcé le jour des Rois ; celui du R.P. Zorobabel, capucin, prononcé le jour de la Magdelaine.‎

‎Amboise, Jean Coucou, à la Corne de Cerf, 1751, (4)-79 pp. ; (suivi de). -2) Le cocu consolateur. S.l., L'An du Cocuage 5810, 16 pp. ; (suivi de). -3) Sermon d'un cordelier à des voleurs qui lui demandoient de l'argent ou la vie. S.l., 1752, (4)-4 pp. ; demi-chagrin de l'époque, dos à nerfs. soit 3 ouvrages en 1 vol. in-12 ;‎

‎Brunet V-309 ; La bibliographie jaune R 93."Réimpression faite à Paris de plusieurs pièces devenues assez rares [...]. Le Sermon pour la consolation des cocus est une pièce qui date de l'an 1624 environ [...]." (Brunet).De son côté, La bibliographie jaune indique : "Réimpression attribuée par les uns à Crozet en 1810 et par d'autres à M. de La Saussaye, Blois 1820." ‎

Reference : KXI-35068

‎[Bibliothèque universitaire de Poitiers, Service du livre ancien] Catalogue des ouvrages du XVIe siècle, Tome II, Lettre B ‎

‎Poitiers Bibliothèque Universitaire 1986 [4] , XII , [2] , 87-234, 65 , [1] p. texte multigraphié, bibliographie pages V-X, illustrations en noir dans le texte, lettrines, pages de titre, gravures, index avec une pagination séparée in-4, 20,6 x 29 cm Broché, couverture orange de l'éditeur, dos muet, titre en noir sur la première de couverture illustrée à la manière d'une page de titre d'une édition du XVIème siècle Exemplaire en bon état ‎

‎Bibliothèque universitaire de Poitiers, Fonds ancien Nous possédons également un exemplaire du premier volume publié par la Bibliothèque universitaire de Poitiers en 1984 (incunables et éditions du XVIème siècle, référence At 42878)‎

Reference : 482426

‎A ma patrie.‎

‎S. l., s. n., [vers 1789]. In-8 br., 92 pp. A toutes marges, tel que paru, très bonne condition. Martin et Walter IV, 75‎

‎Le titre de départ p.3 porte : Cahier aux Etats-généraux sur les finances et les impôts. Martin et Walter IV, 75. ‎

Reference : 38104

‎Abrégé chronologique de l'histoire du Comté de neuchatel et Valengin‎

‎ 1787 1787, in-12 plein cuir marron de 366 + 80 pages, dos muet à 5 petits nerfs, tranches rouges, Abrégé chronologique de l'histoire du Comté de Neuchatel et Valengin depuis l'an 1035 jusqu'en 1787, suivi de Vie de Robert-Scipion de Lentulus, lieutenant-général des armées prussiennes et des troupes bernoises, par F. Louis Haller, chez Jean-Pierre Heubach et comp.‎

‎Assez bon état général, coins, chants, et coiffes frottés, épidermures, dos abîmé, 1er plat quasiment détaché,nombreuses pages blanches et quelques pages manuscrites ‎

Reference : 48330

‎Abrégé du cayer des délibérations de l'Assemblée générale des communautés du pays de Provence, convoquée à Lambesc au 15 novembre 1767, pour commencer le lendemain 16, par autorité & permission de Monseigneur le Duc de Villars [], gouverneur & lieutenant général du pays & Comté de Provence [] : et pardevant le Seigneur Des Galois [], premier président du Parlement dAix []: assignée par le mandement de Messieurs le Baron d'Oppède, Serraire, de Laurans Peirolles, & Lieutaud, procureurs du pays.‎

‎Aix, Veuve de J. David & Esprit David, 1767, 267 pp. ; (suivi de). -2) *Abrégé du cayer des délibérations de l'Assemblée générale des communautés du pays de Provence*, convoquée à Lambesc au 9 octobre 1768, pour commencer le lendemain 10, par autorité & permission de Monseigneur le Duc de Rochechouart [], commandant en chef du pays & Comté de Provence : et pardevant le Seigneur Des Galois [], premier président du Parlement dAix []: assignée par le mandement de Messieurs le Marquis de Marignane, Desorgues, Le Blanc Ventabren, & Cabassolle, procureurs du pays. Aix, Esprit David, 1768, 179 pp. ; (suivi de). -3) *Abrégé du cayer des délibérations de l'Assemblée générale des communautés du pays de Provence*, convoquée à Lambesc au 22 octobre 1769, pour commencer le lendemain 23, par autorité & permission de Monseigneur le Duc de Villars [], gouverneur & lieutenant général du pays & Comté de Provence [] : et pardevant le Seigneur Des Galois [], premier président du Parlement dAix []: assignée par le mandement de Messieurs le Marquis de Marignane, Desorgues, Le Blanc Ventabren, & Cabassolle, procureurs du pays. Aix, Esprit David, 1769, 208 pp. ; demi-toile moderne, petite étiquette collée sur le haut du dos. soit 3 années en 1 vol. in-4 ;‎

Abrégé du cayer des délibérations de l'Assemblée générale des communautés du pays de Provence, convoquée à Lambesc au 15 novembre 1767, pour commencer ... Abrégé du cayer des délibérations de l'Assemblée générale des communautés du pays de Provence, convoquée à Lambesc au 15 novembre 1767, pour commencer ... Abrégé du cayer des délibérations de l'Assemblée générale des communautés du pays de Provence, convoquée à Lambesc au 15 novembre 1767, pour commencer ...

Number of results : 12,594 (504 Page(s))
[1] 2 3 4 5 6 7 ... 77 147 217 287 357 427 497 ... 504 Next page Last page