Previous 1 ... 223 224 225 226 ... 256 286 316 346 ... 349 Next Exact page number ? OK

‎LENOIR (D. P.)‎

Reference : 560924

(1911)

‎LA MISSION ROMANDE. Son développement, ses résultats, son avenir.‎

‎Lausanne, Georges Bridel, éditeurs, 1911. In-8 broché, 47pp, une carte du Mozambique, illustrations photographiques in-texte, imprimé sur papier couché glacé Couverture défraîchie, l'intérieur est propre, état convenable.‎


‎Mission chez les Tonga, appartenant à la race des Calfres vivant au Mozambique. ‎

Librairie Le Trait d'Union S.A.R.L. - Troyes

Phone number : 03 25 71 67 98

EUR25.00

‎LENOIR & SMITH Constantin(aqua forti)‎

Reference : 26218

(1809)

‎DESCRIPTION DE L'EGYPTE. Papyrus. Hiéroglyphes. Inscriptions et médailles. Inscriptions hiéroglyphiques et coiffures copiées à Denderah. (ANTIQUITES, volume V, planche 49)‎

‎Imprimerie Impériale, Paris 1809-1829, 53,5x71cm, une feuille.‎


‎Gravure originale à l'eau-forte in plano, non rognée, extraite de l'édition dite «Impériale» de la Description de l'Égypte ou Recueil des observations et recherches faites en Égypte pendant l'expédition française, publié par les ordres de Sa Majesté l'Empereur Napoléon le Grand. Réalisée entre février 1802 et 1829 sur ordre de Napoléon Bonaparte et publiée à partir de 1809 [en réalité 1810], elle fut tirée à 1000 exemplaires sur Vergé filigrané «Égypte ancienne et moderne» et offerte aux institutions. Infimes et marginales piqûres sans aucune atteinte à la gravure, un petit trou de ver en marge droite, un petit manque angulaire sans conséquence, sinon très bel état de fraîcheur et de conservation. Volume ANTIQUITES, V : Ces gravures fournissent à Jean-François Champollion une documentation épigraphique fondamentale pour le déchiffrage des hiéroglyphes et inspirent une lignée d'archéologues comme Mariette, Maspero et Carter qui donnent un nouveau visage à l'Egypte ancienne. Elles suscitent un engouement tel qu'elles donnent naissance au phénomène de l'égyptomanie et à l'orientalisme de Delacroix, Fromentin, Marilhat, Decamps mais aussi Théophile Gautier... Financiers, politiciens, marchands, et fouilleurs de tous ordres se presseront sur les rives du Nil en quête de bonnes affaires à la suite de cette redécouverte de l'Egypte. A l'origine de l'égyptologie, ces planches connaîtront une postérité immense. LA DESCRIPTION DE L'EGYPTE, édition IMPERIALE (1809-1829) : La Description de l'Egypte est un des chefs d'uvre de l'édition française et le point de départ d'une nouvelle science: l'égyptologie. Titanesque exposé de l'Egypte au temps des conquêtes de Bonaparte entre 1798 et 1799, elle est répartie en 23 volumes dont 13 volumes de gravures rassemblant près de 1000 planches en noir et 72 en couleur. Les 6 volumes de planches intitulées Antiquités sont consacrés aux splendeurs de l'Egypte pharaonique. L'Histoire naturelle est répartie en 3 volumes de gravures. Un volume est consacré aux Cartes géographiques et topographiques tandis que les 3 volumes : Etat Moderne dressent un portrait saisissant de l'Egypte copte et islamique telle qu'elle était vue par les armées d'Orient de Bonaparte. La «campagne d'Egypte», désastre militaire, dévoile à travers les gravures de la Description de l'Egypte la réussite scientifique qu'elle est devenue, grâce aux quelques 167 savants membres de la Commission des sciences et des arts de l'Institut d'Egypte qui suivaient l'armée de Napoléon. L'Institut a réuni en Egypte le mathématicien Monge, le chimiste Berthollet, le naturaliste Geoffroy Saint-Hilaire, ainsi que de nombreux artistes, ingénieurs, architectes, médecins... Ils eurent la charge de redécouvrir l'Egypte moderne et antique, d'en montrer les richesses naturelles, et le savoir-faire de ses habitants. L'édition originale, dite «Impériale», de la Description de l'Egypte fut réalisée sur quatre formats de grande taille, deux d'entre eux spécialement créés pour elle et baptisés formats «Moyen-Egypte» et «Grand-Egypte». On construisit une presse spécifique pour son impression, qui s'étala sur vingt ans, entre 1809 et 1829. L'édition Impériale s'avéra si populaire qu'une deuxième édition en 37 volumes entièrement en noir et sans le filigrane «Egypte ancienne et moderne», dite édition «Panckoucke», fut publiée à partir de 1821 par l'imprimerie C.-L.-F. Panckoucke (Paris). La réalisation de ce monument d'érudition doit beaucoup au baron Dominique Vivant Denon, illustrateur, diplomate, collectionneur et par la suite directeur du musée Napoléon du Louvre qui accompagna Napoléon en Egypte avec de nombreux autres savants mais décida seul de s'aventurer dans le Sud du pays, alors que les autres scientifiques conviés restaient confinés dans la région du Caire. Les fabuleux croquis rapportés par Denon lors de sa romanesque chevauchée donnèrent l'idée à Bonaparte d'y envoyer les autres membres de l'Institut et ainsi dresser un portrait fidèle et complet du territoire. A la suite de Denon, ce sont donc les plus grands scientifiques et artistes français qui s'aventurèrent le long du Nil jusqu'en Nubie. Parmi eux, le peintre au muséum d'histoire naturelle H.J. Redouté (frère de Pierre-Joseph Redouté, auteur des Roses), le minéralogiste Dolomieu, le dessinateur Joly, et les ingénieurs Fourier et Costaz, chargés de l'étude scientifique des vestiges antiques de Haute-Egypte. Sans doute pour la première fois réunie dans une telle expédition, l'élite scientifique et artistique française, composée de plus de 160 «savants» dont près de 50 artistes, étudie méthodiquement l'Egypte pendant trois ans. Ils réalisent alors, sous l'égide et à la gloire de Napoléon, la plus vaste analyse historique, géographique, scientifique, économique et ethnologique jamais réalisée sur un pays. Mais ce sont peut-être les gravures qui constituèrent le défi technique majeur de cette Description de l'Egypte, comme en témoigne Yves Laissus, commissaire de l'exposition organisée en 2009 par la RMN et le Musée de l'Arméeaux Invalides: «L'illustration, 836 planches dont une soixantaine en couleurs, gravées à l'eau forte et au burin dans des formats jusqu'alors inusités (le plus grand couvre près d'un mètre carré), a nécessité la construction de nouvelles formes et cuves pour la fabrication du papier, justifié l'invention, par Nicolas Conté, d'une machine destinée à alléger la besogne des graveurs, et exigé la réalisation de nouvelles presses capables d'imprimer ces images immenses. Certaines d'entre elles ont demandé deux années de travail. Près de 200 graveurs ont reproduit sur le cuivre les uvres de 62 dessinateurs dont 46 ont participé à l'expédition.» Rare et superbe gravure originale d'une exceptionnelle facture et qualité graphique, témoignage d'une des plus ambitieuses aventures éditoriales françaises. - Photos sur www.Edition-originale.com - ‎

Le Feu Follet - Paris

Phone number : 01 56 08 08 85

EUR100.00

‎LENORMAND, Hervé et Association Saint-Louis Jazz‎

Reference : 102606

(1996)

‎Saint-Louis Jazz‎

‎ 1996 Ed. Joca Seria - 1996 - Petit In-8 broché à l'italienne illustré en N&B avec couverture à rabats - 79 p. - Nombreuses reproductions photographiques en N&B‎


‎Bon état - Couverture partiellement ternie par le temps - Coins très légèrement tassés - ‎

Librairie Le Père Pénard - Lyon

Phone number : 04.78.38.32.46

EUR25.00

‎LENZ Oscar:‎

Reference : 10476

(1878)

‎Skizzen aus West-Afrika. Selbsterlebnisse.‎

‎Berlin, A. Hofmann & Co., 1878. In-8 de [10]-346 pages, pleine percaline verte avec vignette circulaire et titre dorés, ornements en noir. ‎


‎Carte dépliante en 2 tons en fin de volume. Auf Deutsch. Percaline un peu déteinte au bord supérieur, nom de possesseur sur garde. ‎

ILLIBRAIRIE | Bombadil SA - Genève

Phone number : +4122 310 20 50

CHF80.00 (€75.47 )

‎Leo Dex‎

Reference : 57347

(1903)

‎Du Tchad au Dahomey en ballon‎

‎Hachette 1903 254 pages in4. 1903. cartonnage d'éditeur. 254 pages.‎


‎Bon Etat‎

Arobase Livres

Phone number : 06 07 51 58 45

EUR25.00

‎Leopold Sédar Senghor & collectif‎

Reference : 8142

(1971)

‎Problématique de la Négritude +Table ronde sur le Swahili - Round-table on Swahili‎

‎Paris Présence Africaine 1971 13 x 21 broché 280 pp N° 78 de la revue Présence Africaine. Textes en français et anglais.‎


‎ Couverture un peu défraichie, sinon bon état général ‎

Librairie Le Bateau Livre - Montpellier

Phone number : 33 04 67 58 31 50

EUR15.00

‎Leopols Sédar Senghor‎

Reference : 54173

(1969)

‎Sénégal-l'aventure ambigue de hamidou kane‎

‎Éditions du burin 1969 251 pages in4. 1969. plein cuir. 251 pages.‎


‎illustrations de waroquier avec sa suite en couleurs‎

Arobase Livres

Phone number : 06 07 51 58 45

EUR15.00

‎LEPAGE, Frederic - MASSIGNAN, Ennio.‎

Reference : 27301

‎Chronique de l'Afrique sauvage.‎

‎Paris, Michel Lafon, 1995. Hardcover in-4°, 214 pp., tres nombreuses illustrations en couleurs, relie cartonnage illustre ed., jaquette illustree.‎


‎Tres bel exemplaire. [PLC-15] ‎

Librairie Pique-Puces

Phone number : 081 733 361

EUR19.88

‎LE PAPE MARC, VIDAL CLAUDINE‎

Reference : RO40180847

(2002)

ISBN : 2845863179

‎COTE D'IVOIRE, L'ANNEE TERRIBLE, 1999-2000‎

‎Karthala. 2002. In-8. Broché. Bon état, Couv. convenable, Dos satisfaisant, Intérieur frais. 354 pages. Illustré d'une carte en noir et blanc hors texte. Etiquette de code sur le dos. Tampon et annotations de bibliothèque en page de titre.. . . . Classification Dewey : 966-Afrique occidentale‎


‎'Les Afriques', Collection dir. par Jean-François Bayart. Classification Dewey : 966-Afrique occidentale‎

Le-livre.fr / Le Village du Livre - Sablons

Phone number : 05 57 411 411

EUR24.90

‎LE PERE‎

Reference : 25906

(1809)

‎DESCRIPTION DE L'EGYPTE. Edfou (Apollinopolis magna). Plan et coupe générale du grand temple, Détails de constructions intérieures. (ANTIQUITES, volume I, planche 50)‎

‎Imprimerie Impériale, Paris 1809-1829, 54x71cm, une feuille.‎


‎Gravure originale à l'eau-forte in plano, non rognée, extraite de l'édition dite «Impériale» de la Description de l'Égypte ou Recueil des observations et recherches faites en Égypte pendant l'expédition française, publié par les ordres de Sa Majesté l'Empereur Napoléon le Grand. Réalisée entre février 1802 et 1829 sur ordre de Napoléon Bonaparte et publiée à partir de 1809 [en réalité 1810], elle fut tirée à 1000 exemplaires sur Vergé filigrané «Égypte ancienne et moderne» et offerte aux institutions. Légères et marginales rousseurs sans aucune atteinte à la gravure, sinon très bel état de fraîcheur et de conservation. EDFOU : Planche issue d'une série de vues du grand temple d'Edfou et des constructions de son complexe religieux. Le temple d'Horus, fleuron de l'architecture ptolémaïque et exceptionnellement bien conservé, se compose d'un majestueux portique d'entrée, d'une salle hypostyle, tous deux abondamment documentés grâce aux gravures des savants de l'Institut d'Egypte. Commencé en 237 avant notre ère par Ptolémée III et fini 180 ans plus tard sous Tibère, il offre une vue spectaculaire aux dessinateurs venus explorer la rive gauche du Nil. Volume ANTIQUITES, I : Ces gravures fournissent à Jean-François Champollion une documentation épigraphique fondamentale pour le déchiffrage des hiéroglyphes et inspirent une lignée d'archéologues comme Mariette, Maspero et Carter qui donnent un nouveau visage à l'Egypte ancienne. Elles suscitent un engouement tel qu'elles donnent naissance au phénomène de l'égyptomanie et à l'orientalisme de Delacroix, Fromentin, Marilhat, Decamps mais aussi Théophile Gautier... Financiers, politiciens, marchands, et fouilleurs de tous ordres se presseront sur les rives du Nil en quête de bonnes affaires à la suite de cette redécouverte de l'Egypte. A l'origine de l'égyptologie, ces planches connaîtront une postérité immense. LA DESCRIPTION DE L'EGYPTE, édition IMPERIALE (1809-1829) : La Description de l'Egypte est un des chefs d'uvre de l'édition française et le point de départ d'une nouvelle science: l'égyptologie. Titanesque exposé de l'Egypte au temps des conquêtes de Bonaparte entre 1798 et 1799, elle est répartie en 23 volumes dont 13 volumes de gravures rassemblant près de 1000 planches en noir et 72 en couleur. Les 6 volumes de planches intitulées Antiquités sont consacrés aux splendeurs de l'Egypte pharaonique. L'Histoire naturelle est répartie en 3 volumes de gravures. Un volume est consacré aux Cartes géographiques et topographiques tandis que les 3 volumes : Etat Moderne dressent un portrait saisissant de l'Egypte copte et islamique telle qu'elle était vue par les armées d'Orient de Bonaparte. La «campagne d'Egypte», désastre militaire, dévoile à travers les gravures de la Description de l'Egypte la réussite scientifique qu'elle est devenue, grâce aux quelques 167 savants membres de la Commission des sciences et des arts de l'Institut d'Egypte qui suivaient l'armée de Napoléon. L'Institut a réuni en Egypte le mathématicien Monge, le chimiste Berthollet, le naturaliste Geoffroy Saint-Hilaire, ainsi que de nombreux artistes, ingénieurs, architectes, médecins... Ils eurent la charge de redécouvrir l'Egypte moderne et antique, d'en montrer les richesses naturelles, et le savoir-faire de ses habitants. L'édition originale, dite «Impériale», de la Description de l'Egypte fut réalisée sur quatre formats de grande taille, deux d'entre eux spécialement créés pour elle et baptisés formats «Moyen-Egypte» et «Grand-Egypte». On construisit une presse spécifique pour son impression, qui s'étala sur vingt ans, entre 1809 et 1829. L'édition Impériale s'avéra si populaire qu'une deuxième édition en 37 volumes entièrement en noir et sans le filigrane «Egypte ancienne et moderne», dite édition «Panckoucke», fut publiée à partir de 1821 par l'imprimerie C.-L.-F. Panckoucke (Paris). La réalisation de ce monument d'érudition doit beaucoup au baron Dominique Vivant Denon, illustrateur, diplomate, collectionneur et par la suite directeur du musée Napoléon du Louvre qui accompagna Napoléon en Egypte avec de nombreux autres savants mais décida seul de s'aventurer dans le Sud du pays, alors que les autres scientifiques conviés restaient confinés dans la région du Caire. Les fabuleux croquis rapportés par Denon lors de sa romanesque chevauchée donnèrent l'idée à Bonaparte d'y envoyer les autres membres de l'Institut et ainsi dresser un portrait fidèle et complet du territoire. A la suite de Denon, ce sont donc les plus grands scientifiques et artistes français qui s'aventurèrent le long du Nil jusqu'en Nubie. Parmi eux, le peintre au muséum d'histoire naturelle H.J. Redouté (frère de Pierre-Joseph Redouté, auteur des Roses), le minéralogiste Dolomieu, le dessinateur Joly, et les ingénieurs Fourier et Costaz, chargés de l'étude scientifique des vestiges antiques de Haute-Egypte. Sans doute pour la première fois réunie dans une telle expédition, l'élite scientifique et artistique française, composée de plus de 160 «savants» dont près de 50 artistes, étudie méthodiquement l'Egypte pendant trois ans. Ils réalisent alors, sous l'égide et à la gloire de Napoléon, la plus vaste analyse historique, géographique, scientifique, économique et ethnologique jamais réalisée sur un pays. Mais ce sont peut-être les gravures qui constituèrent le défi technique majeur de cette Description de l'Egypte, comme en témoigne Yves Laissus, commissaire de l'exposition organisée en 2009 par la RMN et le Musée de l'Arméeaux Invalides: «L'illustration, 836 planches dont une soixantaine en couleurs, gravées à l'eau forte et au burin dans des formats jusqu'alors inusités (le plus grand couvre près d'un mètre carré), a nécessité la construction de nouvelles formes et cuves pour la fabrication du papier, justifié l'invention, par Nicolas Conté, d'une machine destinée à alléger la besogne des graveurs, et exigé la réalisation de nouvelles presses capables d'imprimer ces images immenses. Certaines d'entre elles ont demandé deux années de travail. Près de 200 graveurs ont reproduit sur le cuivre les uvres de 62 dessinateurs dont 46 ont participé à l'expédition.» Rare et superbe gravure originale d'une exceptionnelle facture et qualité graphique, témoignage d'une des plus ambitieuses aventures éditoriales françaises. - Photos sur www.Edition-originale.com - ‎

Le Feu Follet - Paris

Phone number : 01 56 08 08 85

EUR100.00

‎LE PERE & ADAM (sculpsit)‎

Reference : 26021

(1809)

‎DESCRIPTION DE L'EGYPTE. Thèbes. Medynet-Abou. Détails d'un pilier caryatide et d'une colonne du péristyle du palais. (ANTIQUITES, volume II, planche 7)‎

‎Imprimerie Impériale, Paris 1809-1829, 71x53,5cm, une feuille.‎


‎Gravure originale à l'eau-forte in plano, non rognée, extraite de l'édition dite «Impériale» de la Description de l'Égypte ou Recueil des observations et recherches faites en Égypte pendant l'expédition française, publié par les ordres de Sa Majesté l'Empereur Napoléon le Grand. Réalisée entre février 1802 et 1829 sur ordre de Napoléon Bonaparte et publiée à partir de 1809 [en réalité 1810], elle fut tirée à 1000 exemplaires sur Vergé filigrané «Égypte ancienne et moderne» et offerte aux institutions. Légères et marginales rousseurs sans aucune atteinte à la gravure, sinon très bel état de fraîcheur et de conservation. MEDINET HABOU : Cité proche de Thèbes et de Louxor sur la rive gauche du Nil, Medinet-Habou abrite un des plus beaux sanctuaires du Nouvel Empire égyptien: le temple des millions d'années de Ramsès III de la moitié du XIIe siècle avant notre ère, reprenant le plan du célèbre Ramesseum de son prédécesseur, qu'il surpasse en taille. Temple funéraire à la gloire du pharaon, les savants de l'Institut d'Egypte se sont appliqués à en effectuer des coupes, plans et élévations, et tout particulièrement des relevés de ses nombreux bas-reliefs. Les architectes et dessinateurs se sont également penchés sur le palais royal et son péristyle intérieur, construit dans la forteresse de 12 mètres qui ceint le complexe religieux, ainsi qu'au temple d'Amon, situé au sud-est de l'enceinte et commencé sous le règne de la reine Hatchepsout, à la fin du XVe siècle avant notre ère. Volume ANTIQUITES, II : Ces gravures fournissent à Jean-François Champollion une documentation épigraphique fondamentale pour le déchiffrage des hiéroglyphes et inspirent une lignée d'archéologues comme Mariette, Maspero et Carter qui donnent un nouveau visage à l'Egypte ancienne. Elles suscitent un engouement tel qu'elles donnent naissance au phénomène de l'égyptomanie et à l'orientalisme de Delacroix, Fromentin, Marilhat, Decamps mais aussi Théophile Gautier... Financiers, politiciens, marchands, et fouilleurs de tous ordres se presseront sur les rives du Nil en quête de bonnes affaires à la suite de cette redécouverte de l'Egypte. A l'origine de l'égyptologie, ces planches connaîtront une postérité immense. LA DESCRIPTION DE L'EGYPTE, édition IMPERIALE (1809-1829) : La Description de l'Egypte est un des chefs d'uvre de l'édition française et le point de départ d'une nouvelle science: l'égyptologie. Titanesque exposé de l'Egypte au temps des conquêtes de Bonaparte entre 1798 et 1799, elle est répartie en 23 volumes dont 13 volumes de gravures rassemblant près de 1000 planches en noir et 72 en couleur. Les 6 volumes de planches intitulées Antiquités sont consacrés aux splendeurs de l'Egypte pharaonique. L'Histoire naturelle est répartie en 3 volumes de gravures. Un volume est consacré aux Cartes géographiques et topographiques tandis que les 3 volumes : Etat Moderne dressent un portrait saisissant de l'Egypte copte et islamique telle qu'elle était vue par les armées d'Orient de Bonaparte. La «campagne d'Egypte», désastre militaire, dévoile à travers les gravures de la Description de l'Egypte la réussite scientifique qu'elle est devenue, grâce aux quelques 167 savants membres de la Commission des sciences et des arts de l'Institut d'Egypte qui suivaient l'armée de Napoléon. L'Institut a réuni en Egypte le mathématicien Monge, le chimiste Berthollet, le naturaliste Geoffroy Saint-Hilaire, ainsi que de nombreux artistes, ingénieurs, architectes, médecins... Ils eurent la charge de redécouvrir l'Egypte moderne et antique, d'en montrer les richesses naturelles, et le savoir-faire de ses habitants. L'édition originale, dite «Impériale», de la Description de l'Egypte fut réalisée sur quatre formats de grande taille, deux d'entre eux spécialement créés pour elle et baptisés formats «Moyen-Egypte» et «Grand-Egypte». On construisit une presse spécifique pour son impression, qui s'étala sur vingt ans, entre 1809 et 1829. L'édition Impériale s'avéra si populaire qu'une deuxième édition en 37 volumes entièrement en noir et sans le filigrane «Egypte ancienne et moderne», dite édition «Panckoucke», fut publiée à partir de 1821 par l'imprimerie C.-L.-F. Panckoucke (Paris). La réalisation de ce monument d'érudition doit beaucoup au baron Dominique Vivant Denon, illustrateur, diplomate, collectionneur et par la suite directeur du musée Napoléon du Louvre qui accompagna Napoléon en Egypte avec de nombreux autres savants mais décida seul de s'aventurer dans le Sud du pays, alors que les autres scientifiques conviés restaient confinés dans la région du Caire. Les fabuleux croquis rapportés par Denon lors de sa romanesque chevauchée donnèrent l'idée à Bonaparte d'y envoyer les autres membres de l'Institut et ainsi dresser un portrait fidèle et complet du territoire. A la suite de Denon, ce sont donc les plus grands scientifiques et artistes français qui s'aventurèrent le long du Nil jusqu'en Nubie. Parmi eux, le peintre au muséum d'histoire naturelle H.J. Redouté (frère de Pierre-Joseph Redouté, auteur des Roses), le minéralogiste Dolomieu, le dessinateur Joly, et les ingénieurs Fourier et Costaz, chargés de l'étude scientifique des vestiges antiques de Haute-Egypte. Sans doute pour la première fois réunie dans une telle expédition, l'élite scientifique et artistique française, composée de plus de 160 «savants» dont près de 50 artistes, étudie méthodiquement l'Egypte pendant trois ans. Ils réalisent alors, sous l'égide et à la gloire de Napoléon, la plus vaste analyse historique, géographique, scientifique, économique et ethnologique jamais réalisée sur un pays. Mais ce sont peut-être les gravures qui constituèrent le défi technique majeur de cette Description de l'Egypte, comme en témoigne Yves Laissus, commissaire de l'exposition organisée en 2009 par la RMN et le Musée de l'Arméeaux Invalides: «L'illustration, 836 planches dont une soixantaine en couleurs, gravées à l'eau forte et au burin dans des formats jusqu'alors inusités (le plus grand couvre près d'un mètre carré), a nécessité la construction de nouvelles formes et cuves pour la fabrication du papier, justifié l'invention, par Nicolas Conté, d'une machine destinée à alléger la besogne des graveurs, et exigé la réalisation de nouvelles presses capables d'imprimer ces images immenses. Certaines d'entre elles ont demandé deux années de travail. Près de 200 graveurs ont reproduit sur le cuivre les uvres de 62 dessinateurs dont 46 ont participé à l'expédition.» Rare et superbe gravure originale d'une exceptionnelle facture et qualité graphique, témoignage d'une des plus ambitieuses aventures éditoriales françaises. - Photos sur www.Edition-originale.com - ‎

Le Feu Follet - Paris

Phone number : 01 56 08 08 85

EUR120.00

‎LE PERE & ADAM (sculpsit)‎

Reference : 32817

(1809)

‎DESCRIPTION DE L'EGYPTE. Thèbes. Memnomium. Plan et coupe du tombeau d'Osymandyas. (ANTIQUITES, volume II, planche 27)‎

‎Imprimerie Impériale, Paris 1809-1829, 71x53,5cm, une feuille.‎


‎Gravure originale à l'eau-forte in plano, non rognée, extraite de l'édition dite «Impériale» de la Description de l'Égypte ou Recueil des observations et recherches faites en Égypte pendant l'expédition française, publié par les ordres de Sa Majesté l'Empereur Napoléon le Grand. Réalisée entre février 1802 et 1829 sur ordre de Napoléon Bonaparte et publiée à partir de 1809 [en réalité 1810], elle fut tirée à 1000 exemplaires sur Vergé filigrané «Égypte ancienne et moderne» et offerte aux institutions. Légère trace de pli en coin supérieur droit, sinon excellent état de fraîcheur et de conservation. MEMNONIUM DE THEBES : Le Memnonium, nom utilisé par les visiteurs de la vallée des Rois de 1750 à 1850, désigne un ensemble de trois constructions royales du Nouvel Empire: le Ramesseum, le temple d'Aménhotep III et le temple de Séthi Ier. Les dessinateurs et architectes de l'Institut créé par Bonaparte, envoyés en expédition à travers la Haute-Egypte à partir de 1799, documentent Thèbes et sa vallée des Rois, et s'essaient même à des reconstitutions d'après les descriptions de monuments faites par des auteurs antiques. Le tombeau d'Osymandias (une des nombreuses appellations de Ramsès II), très ruiné, fait ainsi l'objet d'une étude très complète et d'une tentative de restitution de ses parties lacunaires grâce aux écrits de Diodore de Sicile. Cet historien grec de l'époque augustéenne a séjourné dans la vallée du Nil entre 60 et 57 avant notre ère, et sa visite au tombeau de Ramsès II est relatée dans sa monumentale Bibliothèque Historique (Livre I, XLVII-XLIX). Parallèlement, les savants effectuent des relevés et des vues extrêmement détaillées des colosses dits «de Memnon», seuls restes de l'immense temple mémorial d'Amenhotep III construit sur la route menant à la nécropole de la vallée des Rois. Ils étaient placés à l'entrée du temple, devant un premier pylône construit en briques. Ces deux statues représentent le roiAmenhotep III, encadré à droite de lagrande épouse royaleTiyiet à gauche de la reine mèreMoutemouia. Volume ANTIQUITES, II : Ces gravures fournissent à Jean-François Champollion une documentation épigraphique fondamentale pour le déchiffrage des hiéroglyphes et inspirent une lignée d'archéologues comme Mariette, Maspero et Carter qui donnent un nouveau visage à l'Egypte ancienne. Elles suscitent un engouement tel qu'elles donnent naissance au phénomène de l'égyptomanie et à l'orientalisme de Delacroix, Fromentin, Marilhat, Decamps mais aussi Théophile Gautier... Financiers, politiciens, marchands, et fouilleurs de tous ordres se presseront sur les rives du Nil en quête de bonnes affaires à la suite de cette redécouverte de l'Egypte. A l'origine de l'égyptologie, ces planches connaîtront une postérité immense. LA DESCRIPTION DE L'EGYPTE, édition IMPERIALE (1809-1829) : La Description de l'Egypte est un des chefs d'uvre de l'édition française et le point de départ d'une nouvelle science: l'égyptologie. Titanesque exposé de l'Egypte au temps des conquêtes de Bonaparte entre 1798 et 1799, elle est répartie en 23 volumes dont 13 volumes de gravures rassemblant près de 1000 planches en noir et 72 en couleur. Les 6 volumes de planches intitulées Antiquités sont consacrés aux splendeurs de l'Egypte pharaonique. L'Histoire naturelle est répartie en 3 volumes de gravures. Un volume est consacré aux Cartes géographiques et topographiques tandis que les 3 volumes : Etat Moderne dressent un portrait saisissant de l'Egypte copte et islamique telle qu'elle était vue par les armées d'Orient de Bonaparte. La «campagne d'Egypte», désastre militaire, dévoile à travers les gravures de la Description de l'Egypte la réussite scientifique qu'elle est devenue, grâce aux quelques 167 savants membres de la Commission des sciences et des arts de l'Institut d'Egypte qui suivaient l'armée de Napoléon. L'Institut a réuni en Egypte le mathématicien Monge, le chimiste Berthollet, le naturaliste Geoffroy Saint-Hilaire, ainsi que de nombreux artistes, ingénieurs, architectes, médecins... Ils eurent la charge de redécouvrir l'Egypte moderne et antique, d'en montrer les richesses naturelles, et le savoir-faire de ses habitants. L'édition originale, dite «Impériale», de la Description de l'Egypte fut réalisée sur quatre formats de grande taille, deux d'entre eux spécialement créés pour elle et baptisés formats «Moyen-Egypte» et «Grand-Egypte». On construisit une presse spécifique pour son impression, qui s'étala sur vingt ans, entre 1809 et 1829. L'édition Impériale s'avéra si populaire qu'une deuxième édition en 37 volumes entièrement en noir et sans le filigrane «Egypte ancienne et moderne», dite édition «Panckoucke», fut publiée à partir de 1821 par l'imprimerie C.-L.-F. Panckoucke (Paris). La réalisation de ce monument d'érudition doit beaucoup au baron Dominique Vivant Denon, illustrateur, diplomate, collectionneur et par la suite directeur du musée Napoléon du Louvre qui accompagna Napoléon en Egypte avec de nombreux autres savants mais décida seul de s'aventurer dans le Sud du pays, alors que les autres scientifiques conviés restaient confinés dans la région du Caire. Les fabuleux croquis rapportés par Denon lors de sa romanesque chevauchée donnèrent l'idée à Bonaparte d'y envoyer les autres membres de l'Institut et ainsi dresser un portrait fidèle et complet du territoire. A la suite de Denon, ce sont donc les plus grands scientifiques et artistes français qui s'aventurèrent le long du Nil jusqu'en Nubie. Parmi eux, le peintre au muséum d'histoire naturelle H.J. Redouté (frère de Pierre-Joseph Redouté, auteur des Roses), le minéralogiste Dolomieu, le dessinateur Joly, et les ingénieurs Fourier et Costaz, chargés de l'étude scientifique des vestiges antiques de Haute-Egypte. Sans doute pour la première fois réunie dans une telle expédition, l'élite scientifique et artistique française, composée de plus de 160 «savants» dont près de 50 artistes, étudie méthodiquement l'Egypte pendant trois ans. Ils réalisent alors, sous l'égide et à la gloire de Napoléon, la plus vaste analyse historique, géographique, scientifique, économique et ethnologique jamais réalisée sur un pays. Mais ce sont peut-être les gravures qui constituèrent le défi technique majeur de cette Description de l'Egypte, comme en témoigne Yves Laissus, commissaire de l'exposition organisée en 2009 par la RMN et le Musée de l'Arméeaux Invalides: «L'illustration, 836 planches dont une soixantaine en couleurs, gravées à l'eau forte et au burin dans des formats jusqu'alors inusités (le plus grand couvre près d'un mètre carré), a nécessité la construction de nouvelles formes et cuves pour la fabrication du papier, justifié l'invention, par Nicolas Conté, d'une machine destinée à alléger la besogne des graveurs, et exigé la réalisation de nouvelles presses capables d'imprimer ces images immenses. Certaines d'entre elles ont demandé deux années de travail. Près de 200 graveurs ont reproduit sur le cuivre les uvres de 62 dessinateurs dont 46 ont participé à l'expédition.» Rare et superbe gravure originale d'une exceptionnelle facture et qualité graphique, témoignage d'une des plus ambitieuses aventures éditoriales françaises. - Photos sur www.Edition-originale.com - ‎

Le Feu Follet - Paris

Phone number : 01 56 08 08 85

EUR130.00

‎LEPERE & BALTARD (sculpsit)‎

Reference : 35546

(1809)

‎DESCRIPTION DE L'EGYPTE. Thèbes. Karnak. Vue et détails de l'un des Sphinx placés à l'entrée principale du palais. Détail de l'un des Sphinx de l'allée du Sud. Petit torse en granit trouvé près de la porte du Sud. (ANTIQUITES, volume III, planche 29)‎

‎Imprimerie Impériale, Paris 1809-1829, 71x54cm, une feuille.‎


‎Gravure originale à l'eau-forte in plano, non rognée, extraite de l'édition dite «Impériale» de la Description de l'Égypte ou Recueil des observations et recherches faites en Égypte pendant l'expédition française, publié par les ordres de Sa Majesté l'Empereur Napoléon le Grand. Réalisée entre février 1802 et 1829 sur ordre de Napoléon Bonaparte et publiée à partir de 1809 [en réalité 1810], elle fut tirée à 1000 exemplaires sur Vergé filigrané «Égypte ancienne et moderne» et offerte aux institutions. Légère trace de pli en coin supérieur droit, sinon excellent état de fraîcheur et de conservation. TEMPLE DE KARNAK : Planche issue d'un ensemble de gravures sur le grand temple de Karnak, construit au Nouvel Empire à l'époque de Ramsès III. Ce grand complexe est divisé en trois enceintes et consacré à la triade thébaine des dieux Amon, Mout et Khonsou. Ses sculptures, bas-reliefs intérieurs et reliefs en creux sur les façades extérieures sont minutieusement relevés par les ingénieurs de l'Institut, tandis que les architectes établissent le plan complexe de cet édifice, divisé en façades, salles à colonnades, et espaces sacrés réservés aux prêtres du temple. L'allée de sphinx monumentaux qui lie le complexe à celui de Louxor fait également l'objet d'une planche par Lepère, architecte membre de l'Institut, qui a pris part à l'expédition à traversla Haute-Egypte. Volume ANTIQUITES, III : Ces gravures fournissent à Jean-François Champollion une documentation épigraphique fondamentale pour le déchiffrage des hiéroglyphes et inspirent une lignée d'archéologues comme Mariette, Maspero et Carter qui donnent un nouveau visage à l'Egypte ancienne. Elles suscitent un engouement tel qu'elles donnent naissance au phénomène de l'égyptomanie et à l'orientalisme de Delacroix, Fromentin, Marilhat, Decamps mais aussi Théophile Gautier... Financiers, politiciens, marchands, et fouilleurs de tous ordres se presseront sur les rives du Nil en quête de bonnes affaires à la suite de cette redécouverte de l'Egypte. A l'origine de l'égyptologie, ces planches connaîtront une postérité immense. LA DESCRIPTION DE L'EGYPTE, édition IMPERIALE (1809-1829) : La Description de l'Egypte est un des chefs d'uvre de l'édition française et le point de départ d'une nouvelle science: l'égyptologie. Titanesque exposé de l'Egypte au temps des conquêtes de Bonaparte entre 1798 et 1799, elle est répartie en 23 volumes dont 13 volumes de gravures rassemblant près de 1000 planches en noir et 72 en couleur. Les 6 volumes de planches intitulées Antiquités sont consacrés aux splendeurs de l'Egypte pharaonique. L'Histoire naturelle est répartie en 3 volumes de gravures. Un volume est consacré aux Cartes géographiques et topographiques tandis que les 3 volumes : Etat Moderne dressent un portrait saisissant de l'Egypte copte et islamique telle qu'elle était vue par les armées d'Orient de Bonaparte. La «campagne d'Egypte», désastre militaire, dévoile à travers les gravures de la Description de l'Egypte la réussite scientifique qu'elle est devenue, grâce aux quelques 167 savants membres de la Commission des sciences et des arts de l'Institut d'Egypte qui suivaient l'armée de Napoléon. L'Institut a réuni en Egypte le mathématicien Monge, le chimiste Berthollet, le naturaliste Geoffroy Saint-Hilaire, ainsi que de nombreux artistes, ingénieurs, architectes, médecins... Ils eurent la charge de redécouvrir l'Egypte moderne et antique, d'en montrer les richesses naturelles, et le savoir-faire de ses habitants. L'édition originale, dite «Impériale», de la Description de l'Egypte fut réalisée sur quatre formats de grande taille, deux d'entre eux spécialement créés pour elle et baptisés formats «Moyen-Egypte» et «Grand-Egypte». On construisit une presse spécifique pour son impression, qui s'étala sur vingt ans, entre 1809 et 1829. L'édition Impériale s'avéra si populaire qu'une deuxième édition en 37 volumes entièrement en noir et sans le filigrane «Egypte ancienne et moderne», dite édition «Panckoucke», fut publiée à partir de 1821 par l'imprimerie C.-L.-F. Panckoucke (Paris). La réalisation de ce monument d'érudition doit beaucoup au baron Dominique Vivant Denon, illustrateur, diplomate, collectionneur et par la suite directeur du musée Napoléon du Louvre qui accompagna Napoléon en Egypte avec de nombreux autres savants mais décida seul de s'aventurer dans le Sud du pays, alors que les autres scientifiques conviés restaient confinés dans la région du Caire. Les fabuleux croquis rapportés par Denon lors de sa romanesque chevauchée donnèrent l'idée à Bonaparte d'y envoyer les autres membres de l'Institut et ainsi dresser un portrait fidèle et complet du territoire. A la suite de Denon, ce sont donc les plus grands scientifiques et artistes français qui s'aventurèrent le long du Nil jusqu'en Nubie. Parmi eux, le peintre au muséum d'histoire naturelle H.J. Redouté (frère de Pierre-Joseph Redouté, auteur des Roses), le minéralogiste Dolomieu, le dessinateur Joly, et les ingénieurs Fourier et Costaz, chargés de l'étude scientifique des vestiges antiques de Haute-Egypte. Sans doute pour la première fois réunie dans une telle expédition, l'élite scientifique et artistique française, composée de plus de 160 «savants» dont près de 50 artistes, étudie méthodiquement l'Egypte pendant trois ans. Ils réalisent alors, sous l'égide et à la gloire de Napoléon, la plus vaste analyse historique, géographique, scientifique, économique et ethnologique jamais réalisée sur un pays. Mais ce sont peut-être les gravures qui constituèrent le défi technique majeur de cette Description de l'Egypte, comme en témoigne Yves Laissus, commissaire de l'exposition organisée en 2009 par la RMN et le Musée de l'Arméeaux Invalides: «L'illustration, 836 planches dont une soixantaine en couleurs, gravées à l'eau forte et au burin dans des formats jusqu'alors inusités (le plus grand couvre près d'un mètre carré), a nécessité la construction de nouvelles formes et cuves pour la fabrication du papier, justifié l'invention, par Nicolas Conté, d'une machine destinée à alléger la besogne des graveurs, et exigé la réalisation de nouvelles presses capables d'imprimer ces images immenses. Certaines d'entre elles ont demandé deux années de travail. Près de 200 graveurs ont reproduit sur le cuivre les uvres de 62 dessinateurs dont 46 ont participé à l'expédition.» Rare et superbe gravure originale d'une exceptionnelle facture et qualité graphique, témoignage d'une des plus ambitieuses aventures éditoriales françaises. - Photos sur www.Edition-originale.com - ‎

Le Feu Follet - Paris

Phone number : 01 56 08 08 85

EUR230.00

‎LE PETIT JOURNAL Supplément illustré ‎

Reference : 3494

(1911)

‎Le Petit journal - Supplément illustré N° 1092 : Suicide du médecin-major Pouillot. (Gravure en première page). Gravure en dernière page: Acrobates chinois au "dépôt".‎

‎Couverture souple. 8 pages. 31 x 45 cm. Gravures en couleurs.‎


‎Périodique. Le Petit Journal Illustré, 22 octobre 1911.‎

Librairie et Cætera (ex-librairie des liserons)

Phone number : +33 (0) 5 56 88 08 45

EUR10.80

‎LE PETIT JOURNAL Supplément illustré ‎

Reference : 94714

(1911)

‎Le Petit journal - Supplément illustré N° 1092 : Suicide du médecin-major Pouillot. (Gravure en première page). Gravure en dernière page: Acrobates chinois au "dépôt".‎

‎Couverture souple. 8 pages. 31 x 45 cm. Gravures en couleurs.‎


‎Périodique. Le Petit Journal Illustré, 22 octobre 1911.‎

Librairie et Cætera (ex-librairie des liserons)

Phone number : +33 (0) 5 56 88 08 45

EUR10.80

‎LE PETIT JOURNAL Supplément illustré ‎

Reference : 3500

(1911)

‎Le Petit journal - Supplément illustré N° 1098 : La Sainte-Barbe en pays minier. (Gravure en première page). Gravure en dernière page: Au Ouadaï, soumission du sultan Doudmourah.‎

‎Couverture souple. 8 pages. 31 x 45 cm. Gravures en couleurs.‎


‎Périodique. Le Petit Journal Illustré, 3 décembre 1911.‎

Librairie et Cætera (ex-librairie des liserons)

Phone number : +33 (0) 5 56 88 08 45

EUR10.80

‎LE PETIT JOURNAL Supplément illustré ‎

Reference : 49815

(1894)

‎Le Petit journal - Supplément illustré N° 173 : La belle Otero aux folies-bergère (Gravure en première page). Gravure en dernière page: Défaite anglaise en Afrique.‎

‎Couverture souple. 8 pages. 31 x 45 cm. Gravures en couleurs. Légèrement défraîchi.‎


‎Périodique. Le Petit Journal Illustré, 12 mars 1894.‎

Librairie et Cætera (ex-librairie des liserons)

Phone number : +33 (0) 5 56 88 08 45

EUR10.80

‎LE PETIT JOURNAL Supplément illustré ‎

Reference : 81588

(1891)

‎Le Petit journal - Supplément illustré N° 22 : Une dompteuse dévorée par une lionne. (Gravure en première page). Gravure en dernière page : Répression de l'esclavage en Afrique.‎

‎Couverture souple. 8 pages. 31 x 45 cm. Gravures en couleurs. Défraîchi, réparé.‎


‎Périodique. Le Petit Journal Illustré, 25 avril 1891.‎

Librairie et Cætera (ex-librairie des liserons)

Phone number : +33 (0) 5 56 88 08 45

EUR13.50

‎LE PETIT JOURNAL Supplément illustré ‎

Reference : 49945

(1898)

‎Le Petit journal - Supplément illustré N° 401 : Fête du 14 juillet : La muse de Paris : Melle Ernestine Curot (Gravure en première page). Gravure en dernière page : Les ambassadeurs abyssins à l'Elysée.‎

‎Couverture souple. 8 pages. 31 x 45 cm. Gravures en couleurs. Légèrement défraîchi.‎


‎Périodique. Le Petit Journal Illustré, 24 juillet 1898.‎

Librairie et Cætera (ex-librairie des liserons)

Phone number : +33 (0) 5 56 88 08 45

EUR10.80

‎LE PETIT JOURNAL Supplément illustré ‎

Reference : 125437

(1899)

‎Le Petit journal - Supplément illustré N° 445 : Mission Marchand (Gravures en première et en dernière pages). Transport de pîèces de bateau à vapeur entre le Congo et le Nil. (Mission Marchand).‎

‎Couverture souple. 8 pages. 31 x 45 cm. Gravures en couleurs. Légèrement défraîchi.‎


‎Périodique. Le Petit Journal Illustré, 28 mai 1899.‎

Librairie et Cætera (ex-librairie des liserons)

Phone number : +33 (0) 5 56 88 08 45

EUR10.80

‎LE PETIT JOURNAL Supplément illustré ‎

Reference : 3935

(1899)

‎Le Petit journal - Supplément illustré N° 446 : Le Commandant Marchand. (Gravure en première page). Gravure en dernière page: Grève des facteurs.‎

‎Couverture souple. 8 pages. 31 x 45 cm. Gravures en couleurs.‎


‎Périodique. Le Petit Journal Illustré, 4 juin 1899.‎

Librairie et Cætera (ex-librairie des liserons)

Phone number : +33 (0) 5 56 88 08 45

EUR10.80

‎LE PETIT JOURNAL Supplément illustré ‎

Reference : 3934

(1899)

‎Le Petit journal - Supplément illustré N° 447. : Arrivée du Commandant Marchand à Paris. (Gravure en première page). Gravure en dernière page: le Commandant Marchand à Toulon.‎

‎Couverture souple. 8 pages. 31 x 45 cm. Gravures en couleurs.‎


‎Périodique. Le Petit Journal Illustré, 11 juin 1899.‎

Librairie et Cætera (ex-librairie des liserons)

Phone number : +33 (0) 5 56 88 08 45

EUR10.80

‎LE PETIT JOURNAL Supplément illustré ‎

Reference : 49965

(1899)

‎Le Petit journal - Supplément illustré N° 450 : A Thoissey : Le commandant Marchand et son père(Gravure en première page). Gravure en dernière page : Le drame des fêtes de Paris.‎

‎Couverture souple. 8 pages. 31 x 45 cm. Gravures en couleurs. Légèrement défraîchi.‎


‎Périodique. Le Petit Journal Illustré, 2 juillet 1899.‎

Librairie et Cætera (ex-librairie des liserons)

Phone number : +33 (0) 5 56 88 08 45

EUR10.80

‎LE PETIT JOURNAL Supplément illustré ‎

Reference : 49875

(1891)

Librairie et Cætera (ex-librairie des liserons)

Phone number : +33 (0) 5 56 88 08 45

EUR10.80

‎LE PETIT JOURNAL Supplément illustré ‎

Reference : 43539

(1903)

‎Le Petit journal - Supplément illustré N° 679 : Suicide de M. Rosano, ministre des finances en Italie (Gravure en première page). Gravure en dernière page: En Afrique : Massacre d'une garnison allemande.‎

‎Couverture souple. Numéro complet. 8 pages. Gravures en couleur. Légèrement défraîchi.‎


‎Périodique. Le Petit Journal Illustré, 22 novembre 1903.‎

Librairie et Cætera (ex-librairie des liserons)

Phone number : +33 (0) 5 56 88 08 45

EUR10.80
Previous 1 ... 223 224 225 226 ... 256 286 316 346 ... 349 Next Exact page number ? OK
Get it on Google Play Get it on AppStore
Africa

The item was added to your cart

You have just added :

-

There are/is 0 item(s) in your cart.
Total : €0.00
(without shipping fees)
More information about shipping
What can I do with a user account ?

What can I do with a user account ?

  • All your searches are memorised in your history which allows you to find and redo anterior searches.
  • You may manage a list of your favourite, regular searches.
  • Your preferences (language, search parameters, etc.) are memorised.
  • You may send your search results on your e-mail address without having to fill in each time you need it.
  • Get in touch with booksellers, order books and see previous orders.
  • Publish Events related to books.

And much more that you will discover browsing Livre Rare Book !