Previous 1 ... 223 224 225 226 ... 259 292 325 358 ... 362 Next Exact page number ? OK

‎LAKE (Alexander) ‎

Reference : 91445

(1953)

‎Trophées d’Afrique. Traduit de l’anglais par R. Jouan‎

‎Paris, Les Presses de la Cité 1953 In-8. Cartonnage éditeur souple, jaquette illustrée en noir & blanc, 311 pp. Exemplaire en très bon état.‎


‎édition originale en français. Tirage sur bouffant pur alfa Cellnaf. Très bon état d’occasion ‎

Librairie de l'Avenue - Saint-Ouen

Phone number : 01 40 11 95 85

EUR46.00 (€46.00 )

‎LAKE ALEXANDER ‎

Reference : 109259

(1954)

‎Un chasseur vous parle‎

‎ Presses de la cité Presses de la Cité 1954. In-8, reliure éditeur sous jaquette illustrée de 316 pages, photos. Bon état‎


‎ Toutes les expéditions sont faites en suivi au-dessus de 25 euros. Expédition quotidienne pour les envois simples, suivis, recommandés ou Colissimo. ‎

Phone number : 05 65 42 95 21

EUR20.00 (€20.00 )

‎LALANDE (Joseph-Jérôme, Le Français de).‎

Reference : 4352

(1795)

‎Mémoire sur lintérieur de lAfrique.‎

‎Paris, Imprimerie des Administrations Nationales, An troisième de la République [1795]. 1795 1 vol. in-4° (270 x 220 mm) de : [1] f. (titre) ; 39 pp. Cartonnage rose d'origine. (Salissures et défauts d'usage).‎


‎Édition originale de ce rare mémoire dû au célèbre astronome Jérôme Lalande. Lauteur encourage les Français à explorer en profondeur le Sénégal et le Niger, peu connus à lépoque, et relance lidée de la possibilité de traverser lAfrique depuis le Sénégal jusquà la Mer Rouge. Boucher de la Richarderie IV, p. 196. Quérard, La France Littéraire IV, p. 457. 1 vol. 4to (270 x 220 mm) of : [1] f. (title); 39 pp. Original pink cardboard. (Soiling and defects of use). First edition of this rare book due to the famous astronomer Jérôme Lalande. The author encourages the French to explore in depth the Senegal and Niger, little known at the time, and revives the idea of the possibility of crossing Africa from Senegal to the Red Sea.‎

J-F Letenneur Livres Rares - Saint Briac sur Mer
Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : 06 81 35 73 35

EUR1,200.00 (€1,200.00 )

‎LALLEMAND, Charles‎

Reference : 12630

(1892)

‎La Tunisie : pays du Protectorat français, Texte et dessins de Charles Lallemand, Aquarelles tirées en couleurs‎

‎ Ancienne maison Quantin Paris 1892 grand in-4 illustré, 253p. Couverture imprimée couleurs, illustrée. :: Charmante édition illustrée de nombreuses vignettes couleurs d'après les aquarelles de l'auteur, ainsi que d'une planche et d'une carte sur double page. :: Reliure postérieure, demi-chagrin rouge à coins, tête dorée, couvertures conservées (W.L. LaFrance, Montréal). Coins et coiffes frottés, un mors ouvert, autrement bon état. ‎


Logo ILAB
(CLAQ, ALAC)

Phone number : 1 514 820 2324

CAD250.00 (€163.79 )

‎LALLEMAND Charles‎

Reference : 69382

(1890)

‎Tunis et ses environs‎

‎Maison Quantin, Paris 1890, In-4 (24,5x31,5cm), 245pp., relié.‎


‎Edition originale de cet ouvrage magnifiquement illustré d'un titre-frontispice en couleurs, d'une quatrième de couverture en couleurs et de 150 aquarelles par Charles Lallemand gravés par Michelet. Tirage sur grand papier, vélin fort. Les aquarelles ont été faites in situ par l'auteur. Cartonnage d'éditeur bleu ciel biseauté. Dos lisse orné d'un croissant et une étoile, de roulettes et d'un tunisien en couleur en tenue pittoresque. Tranches dorées. Sur le plat supérieur le titre et le drpeau tunisien. Plaque signée Lenègre & cie. Salissures sur le premier plat. Dos devenue légèrement turquoise. Coiffes un peu affaissées. Traces de frottement. Parfaite fraîcheur du papier. Bel exemplaire de cette superbe publication, dont le texte constitue un témoignage sur la Tunisie de la fin du XIXe et une réelle admiration pour son peuple, son histoire et sa contrée. - Photos sur www.Edition-originale.com - ‎

Le Feu Follet - Paris
Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : 01 56 08 08 85

EUR650.00 (€650.00 )

‎LALLEMAND Suzanne ‎

Reference : QWA-11204

‎La mangeuse d'âmes. Sorcellerie et Famille en Afrique ‎

‎L'Harmattan, 1988, in-8 br., 187 p., coll. "Connaissance des hommes", publié avec le concours du CNRS, très bon état. ‎


‎Récit au jour le jour d'une affaire de sorcellerie qui s'est effectivement déroulée dans un village du centre du Togo, ce texte met en scène une famille étendue. Voir le sommaire sur photos jointes. ‎

Librairie de la Garenne - Clichy-la-Garenne

Phone number : 01 42 70 11 98

EUR15.00 (€15.00 )

‎Lallemand, Suzanne ‎

Reference : KXI-41790

(1977)

‎Une Famille mossi ‎

‎Ouagadougou - Paris C.N.R.S.- C.V.R.S. (Centre voltaïques de la Recherche Scientifique) 1977 380 p. texte multigraphié, schémas hors texte en noir, bibliographie in-8° Broché, couverture jaune vif de l'éditeur, titre en noir Couverture légèrement poussiéreuse, bon exemplaire Collection ''Recherches voltaïques'' ‎


‎Suzanne Lallemand ; ouvrage publié avec le concours du Centre National de la Recherche Scientifique Texte de la thèse de 3ème cycle ''dEthnologie'' présentée devant lEPHE à Paris en 1972. Les Mossi (ou Moose, More, Mole, Moshi), au nombre dépassant les deux millions de personnes, forment le groupe social et ethnique le plus important au Burkina Faso. Ils ont produit de nombreux masques et statues. Leurs poupées de fertilité en forme de fuseau, nommées Biiga, sont célèbres et toujours utilisées‎

Phone number : 01 43 26 03 88

EUR35.00 (€35.00 )

‎LALOUEL J. / ASHLEY-MONTAGU F. / CATRITSIS Epaminondas / PALES Léon / PIN Paul / GIOT P.-R. / KHERUMIAN R. / BOULANGER J. / FELICE Suzanne de ‎

Reference : 5765

‎BULLETINS ET MEMOIRES DE LA SOCIETE ANTHROPOLOGIQUE DE PARIS.‎

‎ Revue bimestrielle, Editions Masson et Cie, 1949, Tome dixième, IXe série, fascicules 1 à 3, 1949, format 16x25cm, broché, couverture légèrement usagée sinon bon exemplaire .‎


‎Sommaire : Répartition et démographie des Ba-Binga du Bas-Oubangui par J. Lalouel, Le fragment cranien de Bury St. Edmunds par F. Ashley-Montagu, Recherches sur l'indice thoracique par le Dr Epaminondas Catritsis, Le foie " en brioche " des africains par Léon Pales, Répartition des éléments organiques et minéraux des os longs chez les primates et l'homme par Paul Pin, Les trépanations de la nécropole gauloise de Saint-Urnel en Plomeur, comparaison avec les autres trépanations chirurgicales préhistoriques de Bretagne par P.-R. Giot, Contribution à l'étude biométrique des principaux diamètres et indices cranio-faciaux par R. Kherumian et J. Boulanger, Etude de cinq squelettes des ages du bronze et du fer, provenant des fouilles du Fort-Harrouard par Mlle S. de Félice ‎

Phone number : 07 70 79 25 54

EUR15.00 (€15.00 )

‎Lamal (F.)‎

Reference : 10616

‎Basuku et Bayaka. Des districts Kwango et Kwilu au Congo.‎

‎ Tervuren, Musée Royal de l'Afrique centrale, coll. Annales in-8°, Sciences humaines, n°56, 1965. Broché, grand in-8 (26 x 18 cm) de XI (titre, table), 323 pages. Bibliographie. Index. Photos hors texte. Très bon état.‎


‎ Frais de port offerts dès 20 euros d'achat pour la France métropolitaine‎

Au cri de la chouette - Montmorillon
Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : 05.49.84.31.47

EUR45.00 (€45.00 )

‎LAMALLE J ‎

Reference : 106199

(2016)

ISBN : 2352044561 9782352044567

‎Mémoire Noire‎

‎Les Arènes 2016 In-4 broché 29 cm sur 30. 317 pages. Bon état d’occasion.‎


‎ Bon état d’occasion ‎

Librairie de l'Avenue - Saint-Ouen

Phone number : 01 40 11 95 85

EUR64.00 (€64.00 )

‎LAMALLE, Jacques.‎

Reference : LRMO162

(2016)

‎Mémoire Noire. L'Afrique Noire des Explorateurs. 1890 - 1910. 250 Photographies Exceptionnelles.‎

‎Livre, édité(e) à Paris par les Editions Les Arènes en 2016, imprimé(e) en Français. En 1 Vol. au format In-quarto (26/30 cm) de 320 pp. Reliure Moderne, Plats Cartonnés Forts, Illustrés. Dos Lisse Titre.‎


‎Livre, A l'Etat de Neuf, Comme Neuf. Nombreux(ses) Photographies Originales, en hors Texte Noir et Blanc. Photos Contractuelles, envoi soigné au coût réel de la Poste. Neat shipment at the real cost of the Post. Envio ordenado al costo real del Post.‎

Librairie Chrispi - Draguignan

Phone number : 06 95 08 83 48

EUR110.00 (€110.00 )

‎LAMBEL (Comte de)‎

Reference : QWA-439

(1876)

‎Illustrations d'Afrique‎

‎Mame -Tours 1876 238 p. in-8° cartonnage ed. rouge décoré, front., tranches dorées, état moyen‎


‎Largement consacré à l'Algérie. Livre pour bibliothèques de maisons d'éducation. Ouvrage de vulgarisation par esquisses rapidement tracées. (Tailliart)‎

Librairie de la Garenne - Clichy-la-Garenne

Phone number : 01 42 70 11 98

EUR20.00 (€20.00 )

‎LAMBERT‎

Reference : 32845

(1809)

‎DESCRIPTION DE L'EGYPTE. Thèbes. Hypogées. Momies et détails de crocodile, de serpent et de chien, tirées de la collection de Geoffroy Saint-Hilaire. (ANTIQUITES, volume II, planche 55)‎

‎Imprimerie Impériale, Paris 1809-1829, 71x53,5cm, une feuille.‎


‎Gravure originale à l'eau-forte in plano, non rognée, extraite de l'édition dite «Impériale» de la Description de l'Égypte ou Recueil des observations et recherches faites en Égypte pendant l'expédition française, publié par les ordres de Sa Majesté l'Empereur Napoléon le Grand. Réalisée entre février 1802 et 1829 sur ordre de Napoléon Bonaparte et publiée à partir de 1809 [en réalité 1810], elle fut tirée à 1000 exemplaires sur Vergé filigrané «Égypte ancienne et moderne» et offerte aux institutions. Légère trace de pli en coin supérieur droit, sinon excellent état de fraîcheur et de conservation. MEMNONIUM DE THEBES : Planche issue d'un ensemble de gravures documentant les hypogées de la vallée des Rois (Bybân el Molouk) à Thèbes. Certaines d'entre elles sont en couleur pour rendre les tons vifs des sarcophages et des mystérieuses peintures murales, dont le secret n'avait pas encore été percé par Jean-François Champollion. Les dessinateurs de l'Institut, dont l'illustre Geoffroy Saint-Hilaire, envoyés par Napoléon pour parcourir la Haute-Egypte à partir de 1799, décrivent avec finesse les momies royales et le matériel qui accompagnait les défunts dans leur voyage dans l'au-delà: urnes, mobilier, armes, idoles, et momies de nombreux mammifères et oiseaux. Volume ANTIQUITES, II : Ces gravures fournissent à Jean-François Champollion une documentation épigraphique fondamentale pour le déchiffrage des hiéroglyphes et inspirent une lignée d'archéologues comme Mariette, Maspero et Carter qui donnent un nouveau visage à l'Egypte ancienne. Elles suscitent un engouement tel qu'elles donnent naissance au phénomène de l'égyptomanie et à l'orientalisme de Delacroix, Fromentin, Marilhat, Decamps mais aussi Théophile Gautier... Financiers, politiciens, marchands, et fouilleurs de tous ordres se presseront sur les rives du Nil en quête de bonnes affaires à la suite de cette redécouverte de l'Egypte. A l'origine de l'égyptologie, ces planches connaîtront une postérité immense. LA DESCRIPTION DE L'EGYPTE, édition IMPERIALE (1809-1829) : La Description de l'Egypte est un des chefs d'uvre de l'édition française et le point de départ d'une nouvelle science: l'égyptologie. Titanesque exposé de l'Egypte au temps des conquêtes de Bonaparte entre 1798 et 1799, elle est répartie en 23 volumes dont 13 volumes de gravures rassemblant près de 1000 planches en noir et 72 en couleur. Les 6 volumes de planches intitulées Antiquités sont consacrés aux splendeurs de l'Egypte pharaonique. L'Histoire naturelle est répartie en 3 volumes de gravures. Un volume est consacré aux Cartes géographiques et topographiques tandis que les 3 volumes : Etat Moderne dressent un portrait saisissant de l'Egypte copte et islamique telle qu'elle était vue par les armées d'Orient de Bonaparte. La «campagne d'Egypte», désastre militaire, dévoile à travers les gravures de la Description de l'Egypte la réussite scientifique qu'elle est devenue, grâce aux quelques 167 savants membres de la Commission des sciences et des arts de l'Institut d'Egypte qui suivaient l'armée de Napoléon. L'Institut a réuni en Egypte le mathématicien Monge, le chimiste Berthollet, le naturaliste Geoffroy Saint-Hilaire, ainsi que de nombreux artistes, ingénieurs, architectes, médecins... Ils eurent la charge de redécouvrir l'Egypte moderne et antique, d'en montrer les richesses naturelles, et le savoir-faire de ses habitants. L'édition originale, dite «Impériale», de la Description de l'Egypte fut réalisée sur quatre formats de grande taille, deux d'entre eux spécialement créés pour elle et baptisés formats «Moyen-Egypte» et «Grand-Egypte». On construisit une presse spécifique pour son impression, qui s'étala sur vingt ans, entre 1809 et 1829. L'édition Impériale s'avéra si populaire qu'une deuxième édition en 37 volumes entièrement en noir et sans le filigrane «Egypte ancienne et moderne», dite édition «Panckoucke», fut publiée à partir de 1821 par l'imprimerie C.-L.-F. Panckoucke (Paris). La réalisation de ce monument d'érudition doit beaucoup au baron Dominique Vivant Denon, illustrateur, diplomate, collectionneur et par la suite directeur du musée Napoléon du Louvre qui accompagna Napoléon en Egypte avec de nombreux autres savants mais décida seul de s'aventurer dans le Sud du pays, alors que les autres scientifiques conviés restaient confinés dans la région du Caire. Les fabuleux croquis rapportés par Denon lors de sa romanesque chevauchée donnèrent l'idée à Bonaparte d'y envoyer les autres membres de l'Institut et ainsi dresser un portrait fidèle et complet du territoire. A la suite de Denon, ce sont donc les plus grands scientifiques et artistes français qui s'aventurèrent le long du Nil jusqu'en Nubie. Parmi eux, le peintre au muséum d'histoire naturelle H.J. Redouté (frère de Pierre-Joseph Redouté, auteur des Roses), le minéralogiste Dolomieu, le dessinateur Joly, et les ingénieurs Fourier et Costaz, chargés de l'étude scientifique des vestiges antiques de Haute-Egypte. Sans doute pour la première fois réunie dans une telle expédition, l'élite scientifique et artistique française, composée de plus de 160 «savants» dont près de 50 artistes, étudie méthodiquement l'Egypte pendant trois ans. Ils réalisent alors, sous l'égide et à la gloire de Napoléon, la plus vaste analyse historique, géographique, scientifique, économique et ethnologique jamais réalisée sur un pays. Mais ce sont peut-être les gravures qui constituèrent le défi technique majeur de cette Description de l'Egypte, comme en témoigne Yves Laissus, commissaire de l'exposition organisée en 2009 par la RMN et le Musée de l'Arméeaux Invalides: «L'illustration, 836 planches dont une soixantaine en couleurs, gravées à l'eau forte et au burin dans des formats jusqu'alors inusités (le plus grand couvre près d'un mètre carré), a nécessité la construction de nouvelles formes et cuves pour la fabrication du papier, justifié l'invention, par Nicolas Conté, d'une machine destinée à alléger la besogne des graveurs, et exigé la réalisation de nouvelles presses capables d'imprimer ces images immenses. Certaines d'entre elles ont demandé deux années de travail. Près de 200 graveurs ont reproduit sur le cuivre les uvres de 62 dessinateurs dont 46 ont participé à l'expédition.» Rare et superbe gravure originale d'une exceptionnelle facture et qualité graphique, témoignage d'une des plus ambitieuses aventures éditoriales françaises. - Photos sur www.Edition-originale.com - ‎

Le Feu Follet - Paris
Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : 01 56 08 08 85

EUR120.00 (€120.00 )

‎LAMIRAL (Dominique);‎

Reference : 7104

(1789)

‎L'AFFRIQUE et le Peuple Affriquain, considérés sous tous leurs rapports avec notre commerce & nos colonies. Cet ouvrage contient : l'histoire Politique & Morale des Nègres, leur caractère, leur génie, leurs moeurs et leur gouvernement, beaucoup d'anecdotes qui n'ont été rapportées par aucun voyageur; l'état de notre Commerce dans cette contrée. Le tout préenté sous un point de vue de Politique & de Morale. De l'abus des privilèges exclusifs, & notamment de celui de la Compagnie du Sénégal. Ce que c'est qu'une société se qualifiant d'Amis des Noirs.‎

‎Dessenne Paris 1789 1 vol. In-8 de 4 ff.n.ch. 399 pp., demi-basane à petits coins de l'époque, dos lisse fileté, pièce de titre, tranches jaunes.‎


‎Edition originale dans sa reliure de l'époque (Gay 253 - Monglond I, 230). Ouvrage orné de deux bandeaux gravés, de 4 planches gravées hors texte et d'une grande carte repliée, représentant un plan de l'ile Saint-Louis, une vue du fort St-Louis, une carte des environs de l'ile Saint-Louis et une carte du Sénégal. "En 1779 le Duc de Lauzun reprend Saint-Louis sur les Anglais. En 1783 le Sénégal est de nouveau confié à une compagnie : La Compagnie du Sénégal. Cette compagnie privilégiée a le monopole exclusif du commerce. Les habitants ne l’entendent pas ainsi. Ils veulent rester les intermédiaires entre la compagnie et les populations de l’intérieur. La compagnie, de son côté, veut exploiter son privilège exclusif et cherche, par tous les moyens, à éloigner les habitants des escales. En 1784 les habitants envoient une pétition au ministre de la marine, le Maréchal de Castries. Ils s’élèvent contre le privilège de la compagnie et dénoncent les nombreux inconvénients du privilège exclusif. Le prix de la gomme, étant en effet fixe, les Maures auront tendance à produire moins de gommes et ainsi la colonie aura peu de ressources. Les habitants sont favorables au libre commerce qu’ils réclament de leurs vœux. La pétition n’eut pas beaucoup d’effet mais les habitants furent assez heureux pour contourner les entraves posées par la compagnie. Ils purent néanmoins participer au commerce et en tirer le maximum de profit. Mais en janvier 1789 le privilège de la compagnie devient totalement exclusif et fut étendu à tous les produits du commerce. Les habitants en souffrent énormément. Comme Louis XVI, le 24 janvier 1789, convoquait les Etats Généraux pour le mois de mai, les habitants réunis à Saint-Louis le 15 avril 1789, sous la présidence de Charles Cornier, maire, décident d’envoyer des cahiers de doléances au Roi. Les cahiers mettent surtout en cause le privilège de la compagnie. Les habitants se disent « courbés sous le joug insupportable, du despotisme affreux d’une compagnie privilégiée ». Ils prônent la liberté du commerce. Ils disent en effet : « Les conséquences sont toutes différentes quand le commerce est libre. Le grand nombre de navires qui viennent traiter dans la rivière du Sénégal offrent un appas suffisant et même un intérêt réel aux Maures pour les détourner de porter leur gomme à Portendick où ils ne peuvent aller qu’à travers mille peines et mille dangers ». Les habitants seront les principales victimes de la compagnie. En effet, disent-ils : « Toutes ces circonstances ne peuvent qu’influer beaucoup sur les habitants de l’île Saint-Louis, qui sont les agents nécessaires (sic) de toutes les opérations du commerce, soit comme interprètes, soit comme courtiers ou traiteurs. Les habitants pilotent les vaisseaux et traitent ; les esclaves manœuvrent ou traînent à bras ces mêmes navires, parce que les équipages blancs sont insuffisants et qu’ils ne pourraient pas résister à un travail aussi dur dans un climat de feu » (INED II, p. 350)". "La question que l’on se pose à propos de ces cahiers, c’est bien leur caractère d’authenticité. Est-ce que les habitants de Saint-Louis se sont réellement réunis en 1789 pour rédiger leurs « très humbles doléances et remontrances aux citoyens français tenant les Etats Généraux » ou bien s’agit-il de l’initiative privée de Lamiral qui s’est présenté aux Etats Généraux sous le titre usurpé de député du Sénégal ? Ce qu’il faut retenir c’est que ces cahiers ne se retrouvent que dans le livre de Lamiral publié en 1789 sous le titre de : « L’Afrique et le peuple afriquain ». En effet, nulle part ailleurs, mention n’en est faite. On n’en retrouve pas trace en effet dans le C 6, ensemble des archives des administrations de Gorée et des compagnies ayant fait du commerce sur la côte d’Afrique de 1763 à 1815. Il n’en est fait non plus mention dans les archives de la Restauration et de la Monarchie de juillet". Exemplaire provenant de la bibliothèque Tronchin (ex-libris).‎

Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : 33 01 43 29 97 00

EUR2,500.00 (€2,500.00 )

‎LA MOTRAYE (DE) Aubry‎

Reference : 58337

‎VOYAGES EN EUROPE, ASIE & AFRIQUE.‎

‎O l'on trouve une grande varit de recherches gographiques, historiques & politiques, sur l'Italie, la Grce, la Turquie, la Tartarie Crime & Nogaye, la Circassie, la Sude, la Laponie &c.... chez T. Johnson & J. van Duren / Adrien Moetjens, La Haye / Londres et Dublin, 1727-1732. In-4 gr. (mm. 360x219), 3 volumi, p. pelle bazana coeva, filetti dorati ai piatti, dorso a cordoni (abrasioni) con ricca decoraz. e tit. oro su tassello, tagli rossi, pp. (12),472,23; (8),496,39; (6),480,(2); con 3 belle antiporte figur. inc. in rame, 4 carte geografiche (pi volte ripieg.) e 58 magnifiche tavv. f.t. (numerosiss. pi volte ripieg.). Vi figurano: plans, costumes, medailles, inscriptions, idoles, lampes & autres restes des anciennes villes, ou des productions de lart, de la nature, etc.<br> I primi 2 volumi sono in "prima edizione francese" - Il 3 vol. (che completa lopera) in "edizione originale" e porta il titolo: Voyages en anglois et en franois en diverses provinces et places de la Prusse ducale et royale, de la Russie, de la Pologne &c., contenant un Trait de divers Ordres de Chevalerie.., avec des remarques gographiques, topographiques, historiques & politiques sur ces provinces & autres pays.. comme le Macklembourg, la Pomeranie, la Covelande, la Livonie, lEstonie... Testo su due colonne, in francese e inglese.<br>Lopera descrive i viaggi compiuti da La Mottraye nel corso di oltre 26 anni, attraverso quasi tutta lEuropa sino alla Tartaria, al Levante e allAfrica. Le tavole, molte delle quali incise da William Hogarth, sono tutte di grande interesse. La Mottraye (1674-1743) fu particolarmente attento nel descrivere citt, monumenti ed antichit, ma la sua opera contiene anche una vasta messe di notizie che riguardano le istituzioni, le usanze ed i costumi. Boucher de La Richarderie loda laccuratezza delle sue descrizioni, mentre altri lo accusano di digressioni teologiche. Sicuramente fu agevolato nelle sue ricerche in Scandinavia e nellEst dellEuropa dallamicizia con Carlo XII di Svezia, che poi segu in esilio in Moldavia. Avendo visitato moltissimi paesi, la sua opera fornisce interessanti ritratti contemporanei di citt importanti come Costantinopoli, Venezia, Uppsala, Londra, etc. <br>Cfr. Boucher de La Richarderie,I,216 - Gay,73 - Chadenat,6333 - Brunet,III,801.<br>Biographie Universelle,XXX, pp. 294/296: La relation de ses courses si longues paru la Haye en 1727, en 2 volumi Ds 1724 ils avaient paru en anglais. LA. fut trs mcontent de cette version.. les libraires dAmsterdam avaient publi le second volume sans son aveu, pendant son absence, et avant quil leut achev. Aussi de retour de sa dernire excursion au Nord, il en traduisit lui-meme la relation en anglais, et fit imprimer cette version, avec le texte en franais en regard; louvrage est intitul "Voyage en diverses provinces..", 1732.. Les figures qui ornent ces voyages, sont gnralement exactes et bien graves: elles sont le premier ouvrage de Hogart, depuis si clbre.<br>Fresco esemplare, ben conservato.‎


Logo ILAB

Phone number : +39 02 804607

EUR7,500.00 (€7,500.00 )

‎LA MOTTRAYE, Aubry de‎

Reference : LCS-1438

(1727)

‎Le grand voyage de La Mottraye en Europe, Asie et Afrique, orné en premier tirage des estampes de William Hogarth. L'un des rares exemplaires imprimés sur grand papier. La Haye, 1727. *** La Mottraye's great travel through Europe, Asia and Africa, illustrated in the first issue with William Hogarth's engravings. One of the rare copies printed on large-paper. The Hague, 1727.‎


‎La Haye, T. Johnson & J. Van Duren, 1727. 2 volumes in folio de I/ (7) ff., 1 frontispice, 472 pp., 23 pp., et 31 planches hors-texte dont 6 dépliantes et 10 à double-page ; II/ 1 frontispice, (3) ff., 496 pp., 39 pp., 18 planches dont 7 sur double-page et 2 cartes sur double-page. Pages de titre imprimées en rouge et noir. Relié en veau granité de l'époque, double-filet à froid sur les plats, dos à nerfs ornés de fleurons dorés, coupes décorées, tranches rouges mouchetées. 368 x 235 mm. *** La Haye, T. Johnson & J. Van Duren, 1727.2 volumes folio [368 x 235 mm] of I/ (7) ll., 1 frontispiece, 472 pp., 23 pp., and 31 plates out of pagination including 6 folding plates and 10 on double-page; II/ 1 frontispiece, (3) ll., 496 pp., 39 pp., 18 plates including 7 on double-page and 2 maps on double page. Title-pages printed in black and red. Bound in contemporary granite-like calf, double blind-stamped fillets on covers, spine ribbed and decorated with gilt fleurons, red mottled edges.‎

Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : 0142841668

EUR15,000.00 (€15,000.00 )

‎LANCRET & DUTERTRE (delineavit) & BOSQ (sculpsit) & PARIS (sculpsit) & BALTARD (sculpsit)‎

Reference : 25440

(1809)

‎DESCRIPTION DE L'EGYPTE. Basse Egypte. Vues de Birket el Hâggy, Élévations et coupe du pont de Beysous, Pont de Chybyn, Tourelles contre les Arabes. (ETAT MODERNE, volume I, planche 74)‎

‎Imprimerie Impériale, Paris 1809-1829, 53,5x70cm, une feuille.‎


‎Gravure originale à l'eau-forte in plano, non rognée, extraite de l'édition dite «Impériale» de la Description de l'Égypte ou Recueil des observations et recherches faites en Égypte pendant l'expédition française, publié par les ordres de Sa Majesté l'Empereur Napoléon le Grand. Réalisée entre février 1802 et 1829 sur ordre de Napoléon Bonaparte et publiée à partir de 1809 [en réalité 1810], elle fut tirée à 1000 exemplaires sur Vergé filigrané «Égypte ancienne et moderne» et offerte aux institutions. Infimes piqûres avec légère atteinte à la gravure, petit manque en bordure gauche, légère décharge d'encre au dos, sinon excellent état de fraîcheur et de conservation. Volume ETAT MODERNE, I : Le génie des savants de l'Institut se révèle particulièrement à travers les planches de la section dite Egypte Moderne. Architecture, industrie, structures sociales, état sanitaire, régime des eaux, musique, artisanat, sont exposés avec une précision et une qualité graphique exceptionnelle. L'esprit de L'Encyclopédie de Diderot et d'Alembert reste sous-jacent dans la démarche des dessinateurs de la Description de L'Egypte, qui accompagnent les volumes de textes de nombreuses planches détaillées, s'employant à dresser un portrait des populations empreint de beauté et de respect. Riches pachas ou simples artisans potiers sont représentés avec sensibilité, vaquant à leurs occupations au milieu de compositions esthétiques, sans pour autant tomber dans l'idéalisme ou la caricature. LA DESCRIPTION DE L'EGYPTE, édition IMPERIALE (1809-1829) : La Description de l'Egypte est un des chefs d'uvre de l'édition française et le point de départ d'une nouvelle science: l'égyptologie. Titanesque exposé de l'Egypte au temps des conquêtes de Bonaparte entre 1798 et 1799, elle est répartie en 23 volumes dont 13 volumes de gravures rassemblant près de 1000 planches en noir et 72 en couleur. Les 6 volumes de planches intitulées Antiquités sont consacrés aux splendeurs de l'Egypte pharaonique. L'Histoire naturelle est répartie en 3 volumes de gravures. Un volume est consacré aux Cartes géographiques et topographiques tandis que les 3 volumes : Etat Moderne dressent un portrait saisissant de l'Egypte copte et islamique telle qu'elle était vue par les armées d'Orient de Bonaparte. La «campagne d'Egypte», désastre militaire, dévoile à travers les gravures de la Description de l'Egypte la réussite scientifique qu'elle est devenue, grâce aux quelques 167 savants membres de la Commission des sciences et des arts de l'Institut d'Egypte qui suivaient l'armée de Napoléon. L'Institut a réuni en Egypte le mathématicien Monge, le chimiste Berthollet, le naturaliste Geoffroy Saint-Hilaire, ainsi que de nombreux artistes, ingénieurs, architectes, médecins... Ils eurent la charge de redécouvrir l'Egypte moderne et antique, d'en montrer les richesses naturelles, et le savoir-faire de ses habitants. L'édition originale, dite «Impériale», de la Description de l'Egypte fut réalisée sur quatre formats de grande taille, deux d'entre eux spécialement créés pour elle et baptisés formats «Moyen-Egypte» et «Grand-Egypte». On construisit une presse spécifique pour son impression, qui s'étala sur vingt ans, entre 1809 et 1829. L'édition Impériale s'avéra si populaire qu'une deuxième édition en 37 volumes entièrement en noir et sans le filigrane «Egypte ancienne et moderne», dite édition «Panckoucke», fut publiée à partir de 1821 par l'imprimerie C.-L.-F. Panckoucke (Paris). La réalisation de ce monument d'érudition doit beaucoup au baron Dominique Vivant Denon, illustrateur, diplomate, collectionneur et par la suite directeur du musée Napoléon du Louvre qui accompagna Napoléon en Egypte avec de nombreux autres savants mais décida seul de s'aventurer dans le Sud du pays, alors que les autres scientifiques conviés restaient confinés dans la région du Caire. Les fabuleux croquis rapportés par Denon lors de sa romanesque chevauchée donnèrent l'idée à Bonaparte d'y envoyer les autres membres de l'Institut et ainsi dresser un portrait fidèle et complet du territoire. A la suite de Denon, ce sont donc les plus grands scientifiques et artistes français qui s'aventurèrent le long du Nil jusqu'en Nubie. Parmi eux, le peintre au muséum d'histoire naturelle H.J. Redouté (frère de Pierre-Joseph Redouté, auteur des Roses), le minéralogiste Dolomieu, le dessinateur Joly, et les ingénieurs Fourier et Costaz, chargés de l'étude scientifique des vestiges antiques de Haute-Egypte. Sans doute pour la première fois réunie dans une telle expédition, l'élite scientifique et artistique française, composée de plus de 160 «savants» dont près de 50 artistes, étudie méthodiquement l'Egypte pendant trois ans. Ils réalisent alors, sous l'égide et à la gloire de Napoléon, la plus vaste analyse historique, géographique, scientifique, économique et ethnologique jamais réalisée sur un pays. Mais ce sont peut-être les gravures qui constituèrent le défi technique majeur de cette Description de l'Egypte, comme en témoigne Yves Laissus, commissaire de l'exposition organisée en 2009 par la RMN et le Musée de l'Arméeaux Invalides: «L'illustration, 836 planches dont une soixantaine en couleurs, gravées à l'eau forte et au burin dans des formats jusqu'alors inusités (le plus grand couvre près d'un mètre carré), a nécessité la construction de nouvelles formes et cuves pour la fabrication du papier, justifié l'invention, par Nicolas Conté, d'une machine destinée à alléger la besogne des graveurs, et exigé la réalisation de nouvelles presses capables d'imprimer ces images immenses. Certaines d'entre elles ont demandé deux années de travail. Près de 200 graveurs ont reproduit sur le cuivre les uvres de 62 dessinateurs dont 46 ont participé à l'expédition.» Rare et superbe gravure originale d'une exceptionnelle facture et qualité graphique, témoignage d'une des plus ambitieuses aventures éditoriales françaises. - Photos sur www.Edition-originale.com - ‎

Le Feu Follet - Paris
Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : 01 56 08 08 85

EUR170.00 (€170.00 )

‎LANCRET François-Joseph & CHARLIN (sculpsit)‎

Reference : 23385

(1809)

‎DESCRIPTION DE L'EGYPTE. Thèbes. Karnak. Coupe, détail et bas-reliefs intérieurs de la porte du sud. (ANTIQUITES, volume III, planche 53)‎

‎Imprimerie Impériale, Paris 1809-1829, 71x54cm, une feuille.‎


‎Gravure originale à l'eau-forte in plano, non rognée, extraite de l'édition dite «Impériale» de la Description de l'Égypte ou Recueil des observations et recherches faites en Égypte pendant l'expédition française, publié par les ordres de Sa Majesté l'Empereur Napoléon le Grand. Réalisée entre février 1802 et 1829 sur ordre de Napoléon Bonaparte et publiée à partir de 1809 [en réalité 1810], elle fut tirée à 1000 exemplaires sur Vergé filigrané «Égypte ancienne et moderne» et offerte aux institutions. Vue de la porte sud du sanctuaire entièrement ornée de hiéroglyphes, avec un relevé de détail de l'ornementation des deux montants intérieurs représentant des scènes de culte. Sont mises en scène les idoles de la mythologie égyptienne. Rousseur marginale sur le bord gauche n'affectant pas la vue elle-même. Parfait état de conservation. TEMPLE DE KARNAK : Planche issue d'un ensemble de gravures sur le grand temple de Karnak, construit au Nouvel Empire à l'époque de Ramsès III. Ce grand complexe est divisé en trois enceintes et consacré à la triade thébaine des dieux Amon, Mout et Khonsou. Ses sculptures, bas-reliefs intérieurs et reliefs en creux sur les façades extérieures sont minutieusement relevés par les ingénieurs de l'Institut, tandis que les architectes établissent le plan complexe de cet édifice, divisé en façades, salles à colonnades, et espaces sacrés réservés aux prêtres du temple. L'allée de sphinx monumentaux qui lie le complexe à celui de Louxor fait également l'objet d'une planche par Lepère, architecte membre de l'Institut, qui a pris part à l'expédition à traversla Haute-Egypte. Volume ANTIQUITES, III : Ces gravures fournissent à Jean-François Champollion une documentation épigraphique fondamentale pour le déchiffrage des hiéroglyphes et inspirent une lignée d'archéologues comme Mariette, Maspero et Carter qui donnent un nouveau visage à l'Egypte ancienne. Elles suscitent un engouement tel qu'elles donnent naissance au phénomène de l'égyptomanie et à l'orientalisme de Delacroix, Fromentin, Marilhat, Decamps mais aussi Théophile Gautier... Financiers, politiciens, marchands, et fouilleurs de tous ordres se presseront sur les rives du Nil en quête de bonnes affaires à la suite de cette redécouverte de l'Egypte. A l'origine de l'égyptologie, ces planches connaîtront une postérité immense. LA DESCRIPTION DE L'EGYPTE, édition IMPERIALE (1809-1829) : La Description de l'Egypte est un des chefs d'uvre de l'édition française et le point de départ d'une nouvelle science: l'égyptologie. Titanesque exposé de l'Egypte au temps des conquêtes de Bonaparte entre 1798 et 1799, elle est répartie en 23 volumes dont 13 volumes de gravures rassemblant près de 1000 planches en noir et 72 en couleur. Les 6 volumes de planches intitulées Antiquités sont consacrés aux splendeurs de l'Egypte pharaonique. L'Histoire naturelle est répartie en 3 volumes de gravures. Un volume est consacré aux Cartes géographiques et topographiques tandis que les 3 volumes : Etat Moderne dressent un portrait saisissant de l'Egypte copte et islamique telle qu'elle était vue par les armées d'Orient de Bonaparte. La «campagne d'Egypte», désastre militaire, dévoile à travers les gravures de la Description de l'Egypte la réussite scientifique qu'elle est devenue, grâce aux quelques 167 savants membres de la Commission des sciences et des arts de l'Institut d'Egypte qui suivaient l'armée de Napoléon. L'Institut a réuni en Egypte le mathématicien Monge, le chimiste Berthollet, le naturaliste Geoffroy Saint-Hilaire, ainsi que de nombreux artistes, ingénieurs, architectes, médecins... Ils eurent la charge de redécouvrir l'Egypte moderne et antique, d'en montrer les richesses naturelles, et le savoir-faire de ses habitants. L'édition originale, dite «Impériale», de la Description de l'Egypte fut réalisée sur quatre formats de grande taille, deux d'entre eux spécialement créés pour elle et baptisés formats «Moyen-Egypte» et «Grand-Egypte». On construisit une presse spécifique pour son impression, qui s'étala sur vingt ans, entre 1809 et 1829. L'édition Impériale s'avéra si populaire qu'une deuxième édition en 37 volumes entièrement en noir et sans le filigrane «Egypte ancienne et moderne», dite édition «Panckoucke», fut publiée à partir de 1821 par l'imprimerie C.-L.-F. Panckoucke (Paris). La réalisation de ce monument d'érudition doit beaucoup au baron Dominique Vivant Denon, illustrateur, diplomate, collectionneur et par la suite directeur du musée Napoléon du Louvre qui accompagna Napoléon en Egypte avec de nombreux autres savants mais décida seul de s'aventurer dans le Sud du pays, alors que les autres scientifiques conviés restaient confinés dans la région du Caire. Les fabuleux croquis rapportés par Denon lors de sa romanesque chevauchée donnèrent l'idée à Bonaparte d'y envoyer les autres membres de l'Institut et ainsi dresser un portrait fidèle et complet du territoire. A la suite de Denon, ce sont donc les plus grands scientifiques et artistes français qui s'aventurèrent le long du Nil jusqu'en Nubie. Parmi eux, le peintre au muséum d'histoire naturelle H.J. Redouté (frère de Pierre-Joseph Redouté, auteur des Roses), le minéralogiste Dolomieu, le dessinateur Joly, et les ingénieurs Fourier et Costaz, chargés de l'étude scientifique des vestiges antiques de Haute-Egypte. Sans doute pour la première fois réunie dans une telle expédition, l'élite scientifique et artistique française, composée de plus de 160 «savants» dont près de 50 artistes, étudie méthodiquement l'Egypte pendant trois ans. Ils réalisent alors, sous l'égide et à la gloire de Napoléon, la plus vaste analyse historique, géographique, scientifique, économique et ethnologique jamais réalisée sur un pays. Mais ce sont peut-être les gravures qui constituèrent le défi technique majeur de cette Description de l'Egypte, comme en témoigne Yves Laissus, commissaire de l'exposition organisée en 2009 par la RMN et le Musée de l'Arméeaux Invalides: «L'illustration, 836 planches dont une soixantaine en couleurs, gravées à l'eau forte et au burin dans des formats jusqu'alors inusités (le plus grand couvre près d'un mètre carré), a nécessité la construction de nouvelles formes et cuves pour la fabrication du papier, justifié l'invention, par Nicolas Conté, d'une machine destinée à alléger la besogne des graveurs, et exigé la réalisation de nouvelles presses capables d'imprimer ces images immenses. Certaines d'entre elles ont demandé deux années de travail. Près de 200 graveurs ont reproduit sur le cuivre les uvres de 62 dessinateurs dont 46 ont participé à l'expédition.» Rare et superbe gravure originale d'une exceptionnelle facture et qualité graphique, témoignage d'une des plus ambitieuses aventures éditoriales françaises. - Photos sur www.Edition-originale.com - ‎

Le Feu Follet - Paris
Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : 01 56 08 08 85

EUR120.00 (€120.00 )

‎LANCRET François-Joseph & JOMARD Edme-François & LECLERC Auguste-Toussaint & POMEL Claude-Joseph‎

Reference : 23380

(1809)

‎DESCRIPTION DE L'EGYPTE. Thèbes. Karnak. Inscriptions gravées sur la terrasse du grand Temple du sud, frise et bas-reliefs du grand Temple du sud. (ANTIQUITES, volume III, planche 57)‎

‎Imprimerie Impériale, Paris 1809-1829, 71x54cm, une feuille.‎


‎Gravure originale à l'eau-forte in plano, non rognée, extraite de l'édition dite «Impériale» de la Description de l'Égypte ou Recueil des observations et recherches faites en Égypte pendant l'expédition française, publié par les ordres de Sa Majesté l'Empereur Napoléon le Grand. Réalisée entre février 1802 et 1829 sur ordre de Napoléon Bonaparte et publiée à partir de 1809 [en réalité 1810], elle fut tirée à 1000 exemplaires sur Vergé filigrané «Égypte ancienne et moderne» et offerte aux institutions. Etonnantes gravures des murs de la terrasse du grand Temple sud, avec deux types d'écriture, des hiéroglyphes et de l'écriture 'alphabétique' accompagnant des empreintes de pieds, peut-être celles de voyageurs. Au centre on retrouve la fameuse 'marmite d'Egypte', un récipient plein de fuits placé sur un trépied pour être offert. Dans la partie inférieure se trouve la représentation de l'entrée d'un autre sanctuaire dont la façade est ornée de huit mâts. Excellent état de conservation. TEMPLE DE KARNAK : Planche issue d'un ensemble de gravures sur le grand temple de Karnak, construit au Nouvel Empire à l'époque de Ramsès III. Ce grand complexe est divisé en trois enceintes et consacré à la triade thébaine des dieux Amon, Mout et Khonsou. Ses sculptures, bas-reliefs intérieurs et reliefs en creux sur les façades extérieures sont minutieusement relevés par les ingénieurs de l'Institut, tandis que les architectes établissent le plan complexe de cet édifice, divisé en façades, salles à colonnades, et espaces sacrés réservés aux prêtres du temple. L'allée de sphinx monumentaux qui lie le complexe à celui de Louxor fait également l'objet d'une planche par Lepère, architecte membre de l'Institut, qui a pris part à l'expédition à traversla Haute-Egypte. Volume ANTIQUITES, III : Ces gravures fournissent à Jean-François Champollion une documentation épigraphique fondamentale pour le déchiffrage des hiéroglyphes et inspirent une lignée d'archéologues comme Mariette, Maspero et Carter qui donnent un nouveau visage à l'Egypte ancienne. Elles suscitent un engouement tel qu'elles donnent naissance au phénomène de l'égyptomanie et à l'orientalisme de Delacroix, Fromentin, Marilhat, Decamps mais aussi Théophile Gautier... Financiers, politiciens, marchands, et fouilleurs de tous ordres se presseront sur les rives du Nil en quête de bonnes affaires à la suite de cette redécouverte de l'Egypte. A l'origine de l'égyptologie, ces planches connaîtront une postérité immense. LA DESCRIPTION DE L'EGYPTE, édition IMPERIALE (1809-1829) : La Description de l'Egypte est un des chefs d'uvre de l'édition française et le point de départ d'une nouvelle science: l'égyptologie. Titanesque exposé de l'Egypte au temps des conquêtes de Bonaparte entre 1798 et 1799, elle est répartie en 23 volumes dont 13 volumes de gravures rassemblant près de 1000 planches en noir et 72 en couleur. Les 6 volumes de planches intitulées Antiquités sont consacrés aux splendeurs de l'Egypte pharaonique. L'Histoire naturelle est répartie en 3 volumes de gravures. Un volume est consacré aux Cartes géographiques et topographiques tandis que les 3 volumes : Etat Moderne dressent un portrait saisissant de l'Egypte copte et islamique telle qu'elle était vue par les armées d'Orient de Bonaparte. La «campagne d'Egypte», désastre militaire, dévoile à travers les gravures de la Description de l'Egypte la réussite scientifique qu'elle est devenue, grâce aux quelques 167 savants membres de la Commission des sciences et des arts de l'Institut d'Egypte qui suivaient l'armée de Napoléon. L'Institut a réuni en Egypte le mathématicien Monge, le chimiste Berthollet, le naturaliste Geoffroy Saint-Hilaire, ainsi que de nombreux artistes, ingénieurs, architectes, médecins... Ils eurent la charge de redécouvrir l'Egypte moderne et antique, d'en montrer les richesses naturelles, et le savoir-faire de ses habitants. L'édition originale, dite «Impériale», de la Description de l'Egypte fut réalisée sur quatre formats de grande taille, deux d'entre eux spécialement créés pour elle et baptisés formats «Moyen-Egypte» et «Grand-Egypte». On construisit une presse spécifique pour son impression, qui s'étala sur vingt ans, entre 1809 et 1829. L'édition Impériale s'avéra si populaire qu'une deuxième édition en 37 volumes entièrement en noir et sans le filigrane «Egypte ancienne et moderne», dite édition «Panckoucke», fut publiée à partir de 1821 par l'imprimerie C.-L.-F. Panckoucke (Paris). La réalisation de ce monument d'érudition doit beaucoup au baron Dominique Vivant Denon, illustrateur, diplomate, collectionneur et par la suite directeur du musée Napoléon du Louvre qui accompagna Napoléon en Egypte avec de nombreux autres savants mais décida seul de s'aventurer dans le Sud du pays, alors que les autres scientifiques conviés restaient confinés dans la région du Caire. Les fabuleux croquis rapportés par Denon lors de sa romanesque chevauchée donnèrent l'idée à Bonaparte d'y envoyer les autres membres de l'Institut et ainsi dresser un portrait fidèle et complet du territoire. A la suite de Denon, ce sont donc les plus grands scientifiques et artistes français qui s'aventurèrent le long du Nil jusqu'en Nubie. Parmi eux, le peintre au muséum d'histoire naturelle H.J. Redouté (frère de Pierre-Joseph Redouté, auteur des Roses), le minéralogiste Dolomieu, le dessinateur Joly, et les ingénieurs Fourier et Costaz, chargés de l'étude scientifique des vestiges antiques de Haute-Egypte. Sans doute pour la première fois réunie dans une telle expédition, l'élite scientifique et artistique française, composée de plus de 160 «savants» dont près de 50 artistes, étudie méthodiquement l'Egypte pendant trois ans. Ils réalisent alors, sous l'égide et à la gloire de Napoléon, la plus vaste analyse historique, géographique, scientifique, économique et ethnologique jamais réalisée sur un pays. Mais ce sont peut-être les gravures qui constituèrent le défi technique majeur de cette Description de l'Egypte, comme en témoigne Yves Laissus, commissaire de l'exposition organisée en 2009 par la RMN et le Musée de l'Arméeaux Invalides: «L'illustration, 836 planches dont une soixantaine en couleurs, gravées à l'eau forte et au burin dans des formats jusqu'alors inusités (le plus grand couvre près d'un mètre carré), a nécessité la construction de nouvelles formes et cuves pour la fabrication du papier, justifié l'invention, par Nicolas Conté, d'une machine destinée à alléger la besogne des graveurs, et exigé la réalisation de nouvelles presses capables d'imprimer ces images immenses. Certaines d'entre elles ont demandé deux années de travail. Près de 200 graveurs ont reproduit sur le cuivre les uvres de 62 dessinateurs dont 46 ont participé à l'expédition.» Rare et superbe gravure originale d'une exceptionnelle facture et qualité graphique, témoignage d'une des plus ambitieuses aventures éditoriales françaises. - Photos sur www.Edition-originale.com - ‎

Le Feu Follet - Paris
Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : 01 56 08 08 85

EUR120.00 (€120.00 )

‎LANCRET François-Joseph & LEGRAND Hyacinthe(sculpsit)‎

Reference : 23386

(1809)

‎DESCRIPTION DE L'EGYPTE. Thèbes. Karnak. Coupe de la porte sud. (ANTIQUITES, volume III, planche 52)‎

‎Imprimerie Impériale, Paris 1809-1829, 71x54cm, une feuille.‎


‎Gravure originale à l'eau-forte in plano, non rognée, extraite de l'édition dite «Impériale» de la Description de l'Égypte ou Recueil des observations et recherches faites en Égypte pendant l'expédition française, publié par les ordres de Sa Majesté l'Empereur Napoléon le Grand. Réalisée entre février 1802 et 1829 sur ordre de Napoléon Bonaparte et publiée à partir de 1809 [en réalité 1810], elle fut tirée à 1000 exemplaires sur Vergé filigrané «Égypte ancienne et moderne» et offerte aux institutions. Vue de détail de la porte sud du sanctuaire entièrement recouverte d'un décor hiéroglyphique important mettant en scène les idoles de la mythologie égyptienne. Seul manque le couronnement de cette porte. Très bel effet décoratif. Parfait état de conservation, presque sans rousseur marginale. TEMPLE DE KARNAK : Planche issue d'un ensemble de gravures sur le grand temple de Karnak, construit au Nouvel Empire à l'époque de Ramsès III. Ce grand complexe est divisé en trois enceintes et consacré à la triade thébaine des dieux Amon, Mout et Khonsou. Ses sculptures, bas-reliefs intérieurs et reliefs en creux sur les façades extérieures sont minutieusement relevés par les ingénieurs de l'Institut, tandis que les architectes établissent le plan complexe de cet édifice, divisé en façades, salles à colonnades, et espaces sacrés réservés aux prêtres du temple. L'allée de sphinx monumentaux qui lie le complexe à celui de Louxor fait également l'objet d'une planche par Lepère, architecte membre de l'Institut, qui a pris part à l'expédition à traversla Haute-Egypte. Volume ANTIQUITES, III : Ces gravures fournissent à Jean-François Champollion une documentation épigraphique fondamentale pour le déchiffrage des hiéroglyphes et inspirent une lignée d'archéologues comme Mariette, Maspero et Carter qui donnent un nouveau visage à l'Egypte ancienne. Elles suscitent un engouement tel qu'elles donnent naissance au phénomène de l'égyptomanie et à l'orientalisme de Delacroix, Fromentin, Marilhat, Decamps mais aussi Théophile Gautier... Financiers, politiciens, marchands, et fouilleurs de tous ordres se presseront sur les rives du Nil en quête de bonnes affaires à la suite de cette redécouverte de l'Egypte. A l'origine de l'égyptologie, ces planches connaîtront une postérité immense. LA DESCRIPTION DE L'EGYPTE, édition IMPERIALE (1809-1829) : La Description de l'Egypte est un des chefs d'uvre de l'édition française et le point de départ d'une nouvelle science: l'égyptologie. Titanesque exposé de l'Egypte au temps des conquêtes de Bonaparte entre 1798 et 1799, elle est répartie en 23 volumes dont 13 volumes de gravures rassemblant près de 1000 planches en noir et 72 en couleur. Les 6 volumes de planches intitulées Antiquités sont consacrés aux splendeurs de l'Egypte pharaonique. L'Histoire naturelle est répartie en 3 volumes de gravures. Un volume est consacré aux Cartes géographiques et topographiques tandis que les 3 volumes : Etat Moderne dressent un portrait saisissant de l'Egypte copte et islamique telle qu'elle était vue par les armées d'Orient de Bonaparte. La «campagne d'Egypte», désastre militaire, dévoile à travers les gravures de la Description de l'Egypte la réussite scientifique qu'elle est devenue, grâce aux quelques 167 savants membres de la Commission des sciences et des arts de l'Institut d'Egypte qui suivaient l'armée de Napoléon. L'Institut a réuni en Egypte le mathématicien Monge, le chimiste Berthollet, le naturaliste Geoffroy Saint-Hilaire, ainsi que de nombreux artistes, ingénieurs, architectes, médecins... Ils eurent la charge de redécouvrir l'Egypte moderne et antique, d'en montrer les richesses naturelles, et le savoir-faire de ses habitants. L'édition originale, dite «Impériale», de la Description de l'Egypte fut réalisée sur quatre formats de grande taille, deux d'entre eux spécialement créés pour elle et baptisés formats «Moyen-Egypte» et «Grand-Egypte». On construisit une presse spécifique pour son impression, qui s'étala sur vingt ans, entre 1809 et 1829. L'édition Impériale s'avéra si populaire qu'une deuxième édition en 37 volumes entièrement en noir et sans le filigrane «Egypte ancienne et moderne», dite édition «Panckoucke», fut publiée à partir de 1821 par l'imprimerie C.-L.-F. Panckoucke (Paris). La réalisation de ce monument d'érudition doit beaucoup au baron Dominique Vivant Denon, illustrateur, diplomate, collectionneur et par la suite directeur du musée Napoléon du Louvre qui accompagna Napoléon en Egypte avec de nombreux autres savants mais décida seul de s'aventurer dans le Sud du pays, alors que les autres scientifiques conviés restaient confinés dans la région du Caire. Les fabuleux croquis rapportés par Denon lors de sa romanesque chevauchée donnèrent l'idée à Bonaparte d'y envoyer les autres membres de l'Institut et ainsi dresser un portrait fidèle et complet du territoire. A la suite de Denon, ce sont donc les plus grands scientifiques et artistes français qui s'aventurèrent le long du Nil jusqu'en Nubie. Parmi eux, le peintre au muséum d'histoire naturelle H.J. Redouté (frère de Pierre-Joseph Redouté, auteur des Roses), le minéralogiste Dolomieu, le dessinateur Joly, et les ingénieurs Fourier et Costaz, chargés de l'étude scientifique des vestiges antiques de Haute-Egypte. Sans doute pour la première fois réunie dans une telle expédition, l'élite scientifique et artistique française, composée de plus de 160 «savants» dont près de 50 artistes, étudie méthodiquement l'Egypte pendant trois ans. Ils réalisent alors, sous l'égide et à la gloire de Napoléon, la plus vaste analyse historique, géographique, scientifique, économique et ethnologique jamais réalisée sur un pays. Mais ce sont peut-être les gravures qui constituèrent le défi technique majeur de cette Description de l'Egypte, comme en témoigne Yves Laissus, commissaire de l'exposition organisée en 2009 par la RMN et le Musée de l'Arméeaux Invalides: «L'illustration, 836 planches dont une soixantaine en couleurs, gravées à l'eau forte et au burin dans des formats jusqu'alors inusités (le plus grand couvre près d'un mètre carré), a nécessité la construction de nouvelles formes et cuves pour la fabrication du papier, justifié l'invention, par Nicolas Conté, d'une machine destinée à alléger la besogne des graveurs, et exigé la réalisation de nouvelles presses capables d'imprimer ces images immenses. Certaines d'entre elles ont demandé deux années de travail. Près de 200 graveurs ont reproduit sur le cuivre les uvres de 62 dessinateurs dont 46 ont participé à l'expédition.» Rare et superbe gravure originale d'une exceptionnelle facture et qualité graphique, témoignage d'une des plus ambitieuses aventures éditoriales françaises. - Photos sur www.Edition-originale.com - ‎

Le Feu Follet - Paris
Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : 01 56 08 08 85

EUR130.00 (€130.00 )

‎LANCRET François-Joseph & POMEL Claude-Joseph‎

Reference : 23387

(1809)

‎DESCRIPTION DE L'EGYPTE. Thèbes. Karnak. Plan et détail du plafond de la porte du sud. (ANTIQUITES, volume III, planche 50)‎

‎Imprimerie Impériale, Paris 1809-1829, 71x54cm, une feuille.‎


‎Gravure originale à l'eau-forte in plano, non rognée, extraite de l'édition dite «Impériale» de la Description de l'Égypte ou Recueil des observations et recherches faites en Égypte pendant l'expédition française, publié par les ordres de Sa Majesté l'Empereur Napoléon le Grand. Réalisée entre février 1802 et 1829 sur ordre de Napoléon Bonaparte et publiée à partir de 1809 [en réalité 1810], elle fut tirée à 1000 exemplaires sur Vergé filigrané «Égypte ancienne et moderne» et offerte aux institutions. Vue de la décoration des soffites du plafond de la porte du sud du temple, ornée de reliefs représentant des vautours aux ailes déployées entourés d'inscriptions hiéroglyphiques. La plupart des lignes d'écritures gravées se répètent et il manque aussi le relevé de certaines inscriptions. En bas de cette figure se trouve le plan de situation du plafond. Parfait état de conservation. TEMPLE DE KARNAK : Planche issue d'un ensemble de gravures sur le grand temple de Karnak, construit au Nouvel Empire à l'époque de Ramsès III. Ce grand complexe est divisé en trois enceintes et consacré à la triade thébaine des dieux Amon, Mout et Khonsou. Ses sculptures, bas-reliefs intérieurs et reliefs en creux sur les façades extérieures sont minutieusement relevés par les ingénieurs de l'Institut, tandis que les architectes établissent le plan complexe de cet édifice, divisé en façades, salles à colonnades, et espaces sacrés réservés aux prêtres du temple. L'allée de sphinx monumentaux qui lie le complexe à celui de Louxor fait également l'objet d'une planche par Lepère, architecte membre de l'Institut, qui a pris part à l'expédition à traversla Haute-Egypte. Volume ANTIQUITES, III : Ces gravures fournissent à Jean-François Champollion une documentation épigraphique fondamentale pour le déchiffrage des hiéroglyphes et inspirent une lignée d'archéologues comme Mariette, Maspero et Carter qui donnent un nouveau visage à l'Egypte ancienne. Elles suscitent un engouement tel qu'elles donnent naissance au phénomène de l'égyptomanie et à l'orientalisme de Delacroix, Fromentin, Marilhat, Decamps mais aussi Théophile Gautier... Financiers, politiciens, marchands, et fouilleurs de tous ordres se presseront sur les rives du Nil en quête de bonnes affaires à la suite de cette redécouverte de l'Egypte. A l'origine de l'égyptologie, ces planches connaîtront une postérité immense. LA DESCRIPTION DE L'EGYPTE, édition IMPERIALE (1809-1829) : La Description de l'Egypte est un des chefs d'uvre de l'édition française et le point de départ d'une nouvelle science: l'égyptologie. Titanesque exposé de l'Egypte au temps des conquêtes de Bonaparte entre 1798 et 1799, elle est répartie en 23 volumes dont 13 volumes de gravures rassemblant près de 1000 planches en noir et 72 en couleur. Les 6 volumes de planches intitulées Antiquités sont consacrés aux splendeurs de l'Egypte pharaonique. L'Histoire naturelle est répartie en 3 volumes de gravures. Un volume est consacré aux Cartes géographiques et topographiques tandis que les 3 volumes : Etat Moderne dressent un portrait saisissant de l'Egypte copte et islamique telle qu'elle était vue par les armées d'Orient de Bonaparte. La «campagne d'Egypte», désastre militaire, dévoile à travers les gravures de la Description de l'Egypte la réussite scientifique qu'elle est devenue, grâce aux quelques 167 savants membres de la Commission des sciences et des arts de l'Institut d'Egypte qui suivaient l'armée de Napoléon. L'Institut a réuni en Egypte le mathématicien Monge, le chimiste Berthollet, le naturaliste Geoffroy Saint-Hilaire, ainsi que de nombreux artistes, ingénieurs, architectes, médecins... Ils eurent la charge de redécouvrir l'Egypte moderne et antique, d'en montrer les richesses naturelles, et le savoir-faire de ses habitants. L'édition originale, dite «Impériale», de la Description de l'Egypte fut réalisée sur quatre formats de grande taille, deux d'entre eux spécialement créés pour elle et baptisés formats «Moyen-Egypte» et «Grand-Egypte». On construisit une presse spécifique pour son impression, qui s'étala sur vingt ans, entre 1809 et 1829. L'édition Impériale s'avéra si populaire qu'une deuxième édition en 37 volumes entièrement en noir et sans le filigrane «Egypte ancienne et moderne», dite édition «Panckoucke», fut publiée à partir de 1821 par l'imprimerie C.-L.-F. Panckoucke (Paris). La réalisation de ce monument d'érudition doit beaucoup au baron Dominique Vivant Denon, illustrateur, diplomate, collectionneur et par la suite directeur du musée Napoléon du Louvre qui accompagna Napoléon en Egypte avec de nombreux autres savants mais décida seul de s'aventurer dans le Sud du pays, alors que les autres scientifiques conviés restaient confinés dans la région du Caire. Les fabuleux croquis rapportés par Denon lors de sa romanesque chevauchée donnèrent l'idée à Bonaparte d'y envoyer les autres membres de l'Institut et ainsi dresser un portrait fidèle et complet du territoire. A la suite de Denon, ce sont donc les plus grands scientifiques et artistes français qui s'aventurèrent le long du Nil jusqu'en Nubie. Parmi eux, le peintre au muséum d'histoire naturelle H.J. Redouté (frère de Pierre-Joseph Redouté, auteur des Roses), le minéralogiste Dolomieu, le dessinateur Joly, et les ingénieurs Fourier et Costaz, chargés de l'étude scientifique des vestiges antiques de Haute-Egypte. Sans doute pour la première fois réunie dans une telle expédition, l'élite scientifique et artistique française, composée de plus de 160 «savants» dont près de 50 artistes, étudie méthodiquement l'Egypte pendant trois ans. Ils réalisent alors, sous l'égide et à la gloire de Napoléon, la plus vaste analyse historique, géographique, scientifique, économique et ethnologique jamais réalisée sur un pays. Mais ce sont peut-être les gravures qui constituèrent le défi technique majeur de cette Description de l'Egypte, comme en témoigne Yves Laissus, commissaire de l'exposition organisée en 2009 par la RMN et le Musée de l'Arméeaux Invalides: «L'illustration, 836 planches dont une soixantaine en couleurs, gravées à l'eau forte et au burin dans des formats jusqu'alors inusités (le plus grand couvre près d'un mètre carré), a nécessité la construction de nouvelles formes et cuves pour la fabrication du papier, justifié l'invention, par Nicolas Conté, d'une machine destinée à alléger la besogne des graveurs, et exigé la réalisation de nouvelles presses capables d'imprimer ces images immenses. Certaines d'entre elles ont demandé deux années de travail. Près de 200 graveurs ont reproduit sur le cuivre les uvres de 62 dessinateurs dont 46 ont participé à l'expédition.» Rare et superbe gravure originale d'une exceptionnelle facture et qualité graphique, témoignage d'une des plus ambitieuses aventures éditoriales françaises. - Photos sur www.Edition-originale.com - ‎

Le Feu Follet - Paris
Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : 01 56 08 08 85

EUR120.00 (€120.00 )

‎LANCRET & JOLLOIS & DEVILLIERS (delineavit) & CHABROL & REDOUTE (delineavit) & COLLECTIF‎

Reference : 25911

(1809)

‎DESCRIPTION DE L'EGYPTE. Edfou (Apollinopolis magna). Bas-reliefs du grand temple. (ANTIQUITES, volume I, planche 57)‎

‎Imprimerie Impériale, Paris 1809-1829, 54x71cm, une feuille.‎


‎Gravure originale à l'eau-forte in plano, non rognée, extraite de l'édition dite «Impériale» de la Description de l'Égypte ou Recueil des observations et recherches faites en Égypte pendant l'expédition française, publié par les ordres de Sa Majesté l'Empereur Napoléon le Grand. Réalisée entre février 1802 et 1829 sur ordre de Napoléon Bonaparte et publiée à partir de 1809 [en réalité 1810], elle fut tirée à 1000 exemplaires sur Vergé filigrané «Égypte ancienne et moderne» et offerte aux institutions. Légères et marginales rousseurs sans aucune atteinte à la gravure, sinon très bel état de fraîcheur et de conservation. EDFOU : Planche issue d'une série de vues du grand temple d'Edfou et des constructions de son complexe religieux. Le temple d'Horus, fleuron de l'architecture ptolémaïque et exceptionnellement bien conservé, se compose d'un majestueux portique d'entrée, d'une salle hypostyle, tous deux abondamment documentés grâce aux gravures des savants de l'Institut d'Egypte. Commencé en 237 avant notre ère par Ptolémée III et fini 180 ans plus tard sous Tibère, il offre une vue spectaculaire aux dessinateurs venus explorer la rive gauche du Nil. Volume ANTIQUITES, I : Ces gravures fournissent à Jean-François Champollion une documentation épigraphique fondamentale pour le déchiffrage des hiéroglyphes et inspirent une lignée d'archéologues comme Mariette, Maspero et Carter qui donnent un nouveau visage à l'Egypte ancienne. Elles suscitent un engouement tel qu'elles donnent naissance au phénomène de l'égyptomanie et à l'orientalisme de Delacroix, Fromentin, Marilhat, Decamps mais aussi Théophile Gautier... Financiers, politiciens, marchands, et fouilleurs de tous ordres se presseront sur les rives du Nil en quête de bonnes affaires à la suite de cette redécouverte de l'Egypte. A l'origine de l'égyptologie, ces planches connaîtront une postérité immense. LA DESCRIPTION DE L'EGYPTE, édition IMPERIALE (1809-1829) : La Description de l'Egypte est un des chefs d'uvre de l'édition française et le point de départ d'une nouvelle science: l'égyptologie. Titanesque exposé de l'Egypte au temps des conquêtes de Bonaparte entre 1798 et 1799, elle est répartie en 23 volumes dont 13 volumes de gravures rassemblant près de 1000 planches en noir et 72 en couleur. Les 6 volumes de planches intitulées Antiquités sont consacrés aux splendeurs de l'Egypte pharaonique. L'Histoire naturelle est répartie en 3 volumes de gravures. Un volume est consacré aux Cartes géographiques et topographiques tandis que les 3 volumes : Etat Moderne dressent un portrait saisissant de l'Egypte copte et islamique telle qu'elle était vue par les armées d'Orient de Bonaparte. La «campagne d'Egypte», désastre militaire, dévoile à travers les gravures de la Description de l'Egypte la réussite scientifique qu'elle est devenue, grâce aux quelques 167 savants membres de la Commission des sciences et des arts de l'Institut d'Egypte qui suivaient l'armée de Napoléon. L'Institut a réuni en Egypte le mathématicien Monge, le chimiste Berthollet, le naturaliste Geoffroy Saint-Hilaire, ainsi que de nombreux artistes, ingénieurs, architectes, médecins... Ils eurent la charge de redécouvrir l'Egypte moderne et antique, d'en montrer les richesses naturelles, et le savoir-faire de ses habitants. L'édition originale, dite «Impériale», de la Description de l'Egypte fut réalisée sur quatre formats de grande taille, deux d'entre eux spécialement créés pour elle et baptisés formats «Moyen-Egypte» et «Grand-Egypte». On construisit une presse spécifique pour son impression, qui s'étala sur vingt ans, entre 1809 et 1829. L'édition Impériale s'avéra si populaire qu'une deuxième édition en 37 volumes entièrement en noir et sans le filigrane «Egypte ancienne et moderne», dite édition «Panckoucke», fut publiée à partir de 1821 par l'imprimerie C.-L.-F. Panckoucke (Paris). La réalisation de ce monument d'érudition doit beaucoup au baron Dominique Vivant Denon, illustrateur, diplomate, collectionneur et par la suite directeur du musée Napoléon du Louvre qui accompagna Napoléon en Egypte avec de nombreux autres savants mais décida seul de s'aventurer dans le Sud du pays, alors que les autres scientifiques conviés restaient confinés dans la région du Caire. Les fabuleux croquis rapportés par Denon lors de sa romanesque chevauchée donnèrent l'idée à Bonaparte d'y envoyer les autres membres de l'Institut et ainsi dresser un portrait fidèle et complet du territoire. A la suite de Denon, ce sont donc les plus grands scientifiques et artistes français qui s'aventurèrent le long du Nil jusqu'en Nubie. Parmi eux, le peintre au muséum d'histoire naturelle H.J. Redouté (frère de Pierre-Joseph Redouté, auteur des Roses), le minéralogiste Dolomieu, le dessinateur Joly, et les ingénieurs Fourier et Costaz, chargés de l'étude scientifique des vestiges antiques de Haute-Egypte. Sans doute pour la première fois réunie dans une telle expédition, l'élite scientifique et artistique française, composée de plus de 160 «savants» dont près de 50 artistes, étudie méthodiquement l'Egypte pendant trois ans. Ils réalisent alors, sous l'égide et à la gloire de Napoléon, la plus vaste analyse historique, géographique, scientifique, économique et ethnologique jamais réalisée sur un pays. Mais ce sont peut-être les gravures qui constituèrent le défi technique majeur de cette Description de l'Egypte, comme en témoigne Yves Laissus, commissaire de l'exposition organisée en 2009 par la RMN et le Musée de l'Arméeaux Invalides: «L'illustration, 836 planches dont une soixantaine en couleurs, gravées à l'eau forte et au burin dans des formats jusqu'alors inusités (le plus grand couvre près d'un mètre carré), a nécessité la construction de nouvelles formes et cuves pour la fabrication du papier, justifié l'invention, par Nicolas Conté, d'une machine destinée à alléger la besogne des graveurs, et exigé la réalisation de nouvelles presses capables d'imprimer ces images immenses. Certaines d'entre elles ont demandé deux années de travail. Près de 200 graveurs ont reproduit sur le cuivre les uvres de 62 dessinateurs dont 46 ont participé à l'expédition.» Rare et superbe gravure originale d'une exceptionnelle facture et qualité graphique, témoignage d'une des plus ambitieuses aventures éditoriales françaises. - Photos sur www.Edition-originale.com - ‎

Le Feu Follet - Paris
Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : 01 56 08 08 85

EUR120.00 (€120.00 )

‎LANDEAU (Marcel)‎

Reference : 11205

(1938)

‎Gandhi tel que je l'ai connu.‎

‎ 1938 br. (couv. illustrée). in-12, 419pp., P. Landausons 1938‎


‎Assez féroce témoignage sur Gandhi par un homme qui l'a connu en Afrique du Sud à ses débuts. ‎

Phone number : 33 (0)3 85 53 99 03

EUR40.00 (€40.00 )

‎LANDEAU (Marcel).‎

Reference : 97112

(1938)

‎M.-K. Gandhi tel que je l'ai connu.‎

‎ P., Editions Landausons, 1938, in-12, 419 pp, broché, couv. illustrée, bon état. Assez féroce témoignage sur Gandhi par un homme qui l'a connu à ses débuts en Afrique du Sud, en 1909.‎


Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : 01 45 41 59 20

EUR25.00 (€25.00 )

‎LANDER (Richard et John);‎

Reference : 12240

(1832)

‎JOURNAL d'une expédition entreprise dans le but d'explorer le cours et l'embouchure du NIGER, ou relation d'un voyage sur cette rivière depuis Yaourie jusqu'à son embouchure. Traduit de l'anglais par Mme Louise SW.-Belloc.‎

‎Paulin Paris 1832 3 vol. 3 vol. in-8 de 354 pp., 348 pp. et 395 pp., demi-veau fauve de l'époque, dos lisse orné, tranches marbrées.‎


‎Bel exemplaire de cette édition originale (Gay 2777 - Chadenat 2669). Traduction française ornée de 5 planches hors texte, de deux cartes (dont une repliée) et de nombreuses figures dans le texte. Petite déchirure angulaire réparée sur une des pages de la préface. Exemplaire provenant de la bibliothèque du Baron NERVO (ex-libris).‎

Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : 33 01 43 29 97 00

EUR1,200.00 (€1,200.00 )
Previous 1 ... 223 224 225 226 ... 259 292 325 358 ... 362 Next Exact page number ? OK
Get it on Google Play Get it on AppStore
Africa
The item was added to your cart
You have just added :

-

There are/is 0 item(s) in your cart.
Total : €0.00
(without shipping fees)
What can I do with a user account ?

What can I do with a user account ?

  • All your searches are memorised in your history which allows you to find and redo anterior searches.
  • You may manage a list of your favourite, regular searches.
  • Your preferences (language, search parameters, etc.) are memorised.
  • You may send your search results on your e-mail address without having to fill in each time you need it.
  • Get in touch with booksellers, order books and see previous orders.
  • Publish Events related to books.

And much more that you will discover browsing Livre Rare Book !