Темы главной страницы

Под-темы

Количество результатов : 7 555 (303 Стр.)
[1] 2 3 4 5 6 7 ... 49 91 133 175 217 259 301 ... 303 На следующую страницу Последняя страница

Номер : LRB11780

‎ Pensionnat de Passy-Froyennes 1936 1937 ‎

‎Paris - Tournai, Éditions Castermann, 1937 - Broché, 22 cm x 27,5 cm, 206 pages + 25 pages de photos des classes avec les noms des élèves et la liste de ceux qui ont été classés premier aux billets et aux examens, nombreuses photographies noir & blanc in-texte – Album-souvenir avec un texte de F. Frédien-Charles, les résultats des examens avec les photos des lauréats, les activités, les conférences, l’action missionnaire, la séance académique, les concours littéraire, le sport, éphémérides, etc - Bon état ‎


Pensionnat de Passy-Froyennes 1936 1937 .

Номер : 12709

‎" La Croix - Quotidien catholique d'information - Ensemble de quatre parutions : Lundi 3 / mardi 4 juin 1963 + Num‚ro sp‚cial - Mercredi 5 juin 1963 - (La mort du Pape Jean XXIII) + Jeudi 6 juin 1963 + Vendredi 7 juin 1963 ".‎

‎ juin 1963 ‎

‎ Ensemble en Bon ‚tat : pli‚s en quatre, bords jaunis, le reste bien ‚tant donn‚ l'anciennet‚. Num‚ro sp‚cial - Mercredi 5 juin 1963 84 e ann‚e nø 24463 Articles de Fran‡ois MAURIAC,Etienne BORNE, pasteur BOEGNER, rabbin KAPLAN. Papaut‚ Jean XXIII Roncalli Catholicisme Concile Conclave ‎

Номер : 19979

‎" Le Nouveau Testament de Notre Seigneur J‚sus-Christ, traduit en Fran‡ois, avec des notes litt‚rales pour en faciliter l'intelligence ". ‎

‎ Paris, chez la veuve Lottin et J.H. Butard et Jean Desaint et Charles Saillant, 1754. XXIV (Avertissement et Ordinaire de la messe), 642 p, Approbation et privilŠge, du 9 d‚cembre 1752, sur 2 p. Pleine basane marron, dos lisse, piŠce de titre rouge, petites fleurs et filets dor‚s ; ors pass‚s. Gardes … grandes spirales polychromes. Format : 10.5 x 17. ‎

‎ Bon ‚tat int‚rieur, trŠs peu de rousseurs et taches. Reliure trŠs usag‚e mais encore solide, un coin trŠs us‚, les autres passablement, ‚pidermures aux mors, fente peu profonde au haut du mors inf‚rieur sur 15 mm. Agr‚ment‚ d'une ‚tiquette de libraire d'‚poque au 1er contreplat : 'Se vend … Bordeaux, chez Louis-Guillaume LabottiŠre, libraire rue St. Pierre, vis-…-vis le Puits de la Samaritaine' (petit manque). ‎

Номер : 12874

‎" Missel des Grandes Fˆtes de l'Eglise. Nø 223 ". ‎

‎ Limoges, P. Mellott‚e. S.d. (premiŠre moiti‚ XXe s. ? Vu et approuv‚ par 'ALFRED, ‚vˆque de Limoges'. 416 p. Plein veau fauve, dos lisse, grand d‚cor de fers … froid et pointill‚s dor‚s au 1er plat. Roulette dor‚e aux deux contreplats. Toutes tranches dor‚es, ors trŠs vifs. Ruban marque page. Format : 9.2 x 15.5.‎

‎ BE presque TBE, bords de la reliure trŠs l‚gŠrement us‚s. Textes dans des encadrements dor‚s … d‚cors floraux (scan disponible). Religion Catholicisme Missel ‎

Номер : 12605

‎" Missel romain - TrŠs complet, dit de la Sainte Communion. Nø 500 ". ‎

‎ Limoges, G. Droguet et R. Ardant. S.d., d‚but XXe. Imprimatur : Lemovicis, L. Goux vicaire g‚n‚ral. 404 p. Plein veau brun, premier plat orn‚ de guirlandes dor‚es. Toutes tranches dor‚es. Format : 9 x 15.5. ‎

‎ TBE int‚rieur, Reliure BE mais fendillement peu profond du mors inf‚rieur et usure des coins. Ors assez rutilants. Scan disponible ‎

Номер : 14896

‎[Abbaye Notre-Dame-aux-Nonnains. Troyes. Manuscrit]. Prières et offices.‎

‎Troyes 1700 ca In-12 manuscrit à 23/30 lignes par page de (3) ff. 3 ff. bl. (31) ff. 1 f. bl. (59) ff., vélin rigide, super-libris à l'encre noire sur le titre (reliure de l'époque).‎

‎Livre de prières manuscrit français et latin, copié et augmenté à plusieurs reprises au XVIIIe siècle qui porte sur la garde supérieure l'inscription Jesus Maria Sr Ste Ephrasie. Contient I. Plusieurs visites aux St Sacrement II. Litanie du St. Sacrement / Memoriale precipuum divini amoris / Première station etc. III. Oraison de la vie de Jésus IV. Les stations pour la retréte de lasension V. Pour la retraite de lascension VI. Litanie de Ste Madelaine VII. Pour la communion, entretien, acte d'amour, acte de demande, acte de consecration. Joint (5 pp. in-12 en feuilles à l'encre du temps) : Renouvellement des voeux en forme d'actions de graces pour le jour de la Ste Communion… A Soeur Françoise de Roque. Émouvant livre d'offices manuscrit provenant de la plus importante abbaye de femmes du diocèse de Troyes aujourd'hui disparue Notre-Dame-aux-Nonnain selon le supra-libris à l'encre noire (postérieur au manuscrit) inscrit sur le plat supérieur. A l'origine monastère de chanoinesses fondé par saint Leuçon, évêque de Troyes (651-656) qui y fut inhumé, elles furent remplacées par des Bénédictines au XIIIe siècle. Le monastère devint abbaye en 1518. L'abbatiale était également église paroissiale sous le vocable de Saint-Jacques-aux-Nonnains. L'abbaye fut fermée en 1790, vendue en septembre 1792, l'abbatiale démolie. Les bâtiments restant sont occupés depuis 1794 par la préfecture de l'Aube (B.N.F.). Pâle mouillure sur les premiers feuillets.‎

Номер : 13639

‎[Annonciades de Saint-Denis. Manuscrit]. Abrégé des vies des religieuses Annonciades Célestes de Saint-Denis depuis la fondation du Monastère l’an 1630 jusque l’an 1772.‎

‎ 1647-1772 Manuscrit in-folio (25 x 37cm) de 152 pp. à plusieurs graphies, écritures cursives à 30 lignes en moyenne par page, vélin sur ais de bois recouvert d'un papier raciné postérieur, étiquette imprimée sur le dos (reliure de l'époque). ‎

‎Mémorial du couvent des Annonciades de Saint-Denis près de Paris rédigé avec le temps jusqu'à sa disparition. Il se distingue très nettement du registre des décès inscrit sur papier timbré de ce monastère conservé aux Archives de la ville de Saint-Denis (1737-1789, cote GG223) par son ambition historique affichée dans le titre de départ : Troisième partie du livre des annales de nostre moñstère de l’Annonciade de Saint-Denis: où il est traité du Deuz & Mort de nos chères sœurs, R… de ce monastère selon l’ordre des années qu’il plaist à nostre Seigneur d’en attirer à Soy, commencent de la 1ere année de la fondation et poursuivant de année en autres. La graphie des signataires est la même dans les deux archives. Le XVIIe siècle, moment décisif de la Contre-Réforme catholique, connait une floraison de fondations religieuses que Paris n’avait pas vue depuis le XIIIe siècle. Des ordres nouveaux apparaissent, des couvents surtout de femmes sont fondés par de grands personnages dédiés à l’enseignement, à la charité, à la contemplation etc. Ordre contemplatif fondé à Gênes en 1604 par la bienheureuse Marie Vctoire Strata Fornari, les Annonciades Célestes ou Filles Bleues arrivèrent de Nancy guidées par la marquise de Verneuil (1579-1633) qui les établit à Paris dans une une maison de la rue Couture Sainte Catherine (actuelle rue de Sévigné). En 1629, le Roi leur donna des lettres patentes qui défendaient aux autres Monastères de leur ordre de faire aucun établissement sans le consentement de cette Maison de Paris ; la même année, les Annonciades de Paris envoyèrent à Saint-Denis quelques religieuses pour commencer un nouveau monastère le vingt-unième de leur ordre en France dont la mère Bernarde, première prieure du couvent de Saint Denis. La première pierre du nouvel établissement fut posée en 1632. En 1684 le couvent de Saint-Denis était bâti. L'église fut dédicacée en 1712. On dénombre 130 nécrologies - de quelques lignes à plusieurs pages par article, dont les 15 premières toutes copiées de la même main et signées de la Prieure Marie Ange de Lannonciade, couvrent les 40 premières années du couvent (1630-1669). Il est vraisemblable que fut décidé plusieurs années après sa fondation d'écrire la chronique du monastère dont le mémorial devait constituer la troisième partie (voir titre de départ). Les nécrologies sont signées par la prieure, la sous-prieure, parfois la secrétaire du Chapitre. (Au cours des années, on peut constater l’altération des graphies des Prieures jusqu’à leur propre nécrologie signée par la Prieure suivante). Elles fournissent des renseignements précieux sur la vie des religieuses pendant leur réclusion mais aussi sur leur vie «dans le siècle», avant leur entrée au monastère. Le nom civil figure le plus souvent en complément du nom monastique. Le monastère de Saint-Denis saccagé au moment de la Révolution, les soeurs furent affectées dans d'autres couvents de l'Ordre des Annonciades célestes dont le monastère de Joinville. En 1796, le couvent de Saint-Denis fut transformé en magasins des armées, puis en sous-préfecture, enfin en magasin de réserve. Deux listes ajoutées in fine donnent les noms des soeurs décédées de 1797 à 1841 : Les religieuses décédées depuis la révolution française de 1792 sont ainsi qu’il suit, pour notre monastère de Saint-Denis, et celles des autres maisons de notre ordre qui se sont réunies à notre communauté puis de 1844 à 181 : Religieuses professes du Monastère de Saint-Denis décédées au monastère de l’Annonciade Joinville (Hte Marne)». Exceptionnelle chronique manuscrite d'un couvent de femmes et sa suite de portraits, depuis sa fondation jusqu'à sa destruction. Le registre encore vierge a été paginé préalablement à sa rédaction qui s'étale sur cent cinquante ans ; ainsi les pages manquantes 138/139, 161/162 et 163/164 sont sans perte de texte ; les pages intermédiaires 23 à 32 sont restées blanches (5 ff.). Petits manques de papier sur le dos. [Voir : Archives Ville Saint-Denis. Cote GG223 Registre de décès du couvent des Annonciades (1737-1789) ; Paul et Marie-Louise Biver, Abbayes, monastères et couvents de Paris, des origines à la fin du XVIIIe siècle, Paris, 1970].‎

Номер : 11339

‎[Avignon]. Regles dressées pour l'instruction des Enfans. Contenant un advis, une exhortation sur le Reglement. Le Reglement divisé en trois parties avec les prières du soir et matin. Achevées d'escrire et mise en usage le premier may 1685. Reveües, Corrigées & réécrites pour la Seconde fois le premier Décembre 1687.‎

‎ 1687 In-8 carré manuscrit de (45) ff. à 22 lignes par page veau brun granité, dos orné à nerfs, traces de lacets, tranches jaspées (reliure de l'époque).‎

‎Règle calligraphiée d'une maison avignonnaise de la fin du XVIIe siècle à la fois scolaire et liturgique, établie par l'aîné d'une fratrie à l'attention de ses cadets : C'est le malheur que je veux tacher d'éviter dans notre famille en donnant aujourd'hui premier jour du mois de mai 1685 ce règlement aux enfants qui la composent et ainsi celui qui aura soin d'eux fasse tous ses efforts afin qu'ils l'observent de point en point pendant tout le temps de leur estude. L'examen du sommaire revu et corrigé en 1687 montre le souci à la fois moral et pédagogique de ce règlement composé d'exercices et de prières et destiné à « répondre à tous les doutes qu'on peut avoir » : Règlement sur la Maison et Avis sur le Règlement ; Petites observations aux enfants sur l'observance de leur règlement ; Exercices ordinaires de la journée : des exercices qu'on doit faire depuis six heures du matin jusques a midy - Article troisième Des exercices qu'on doit faire depuis six heures du soir jusques qu'on se couche ; De quelques exercices particuliers pour certains jours. Des jours de Vaquances, De la Doctrine des Vendredys, De la Confession, De la Lecture, De certaines particularités occurrentes de quelques jours de l'année. Une prière à observer une fois l'an à la mémoire de l'aïeul Simon Viénot « nostre grand père qui décéda le 29 Juin l'an 1676 » nous renseignent sur cette famille avignonnaise qui se rend à l'église Saint Agricol et franchit le Rhône chaque premier juillet pour « s'aller baigner » ; les archives de la ville mentionnent en effet Simon Viénot « orfèvre d'Avignon décédé en 1676 » marié à Isabeau Doux - le nom de cette dernière n'apparaît pas dans le manuscrit ; d'autres oraisons sont adressées à Antoinette de Blisson décédée le 12 janvier 1675 et Elizabeth de Viénot qui décédé le 19 février 1686. Précieux témoignage familial d'une éducation avignonnaise au XVIIe siècle. Manuscrit d'une belle écriture et d'une parfaite lisibilité. Habiles restaurations aux coiffes. [Archives Simon Viénot, cf. Catalogue Général des Manuscrits des Bibliothèques Publiques de France, tome XLIX, Aix - Arles - Avignon (Suppléments) Paris, BNF, 1951, pp. 295-296].‎

[Avignon]. Regles dressées pour l'instruction des Enfans. Contenant un advis, une exhortation sur le Reglement. Le Reglement divisé en trois parties ...

Номер : 12240

‎[Bible (arménien). 1805] ????????????? ?????? ??? ?? ??? ?????????? : ??? ?????? ????????????? ??????? ?????? ? ??????????? ????????????? ?????? ? ????????? ?????? ??????????????? ?? ?. ????????? ????????? ??????.‎

‎Venise (San Lazzaro) ??????? : ????????? ?????????????? 1805 In-4 de (12)-836-30 pp. à deux colonnes en caractères arméniens, demi-veau bleu, dos orné à nerfs (reliure de l'époque).‎

‎Première édition en arménien moderne de l'Ancien Testament, établie et imprimée par le prêtre Hovhannes Zohrabian (1756-1829) sur l'île Saint Lazare à Venise. Frontispice et 1 planche hors-texte. Membre de la congrégation des mékhitaristes installée dans le couvent de l'île Saint Lazare à Venise (l'ordre fut fondé en 1717 quand la Sérenissime république offrit l'île au moine arménien Mékhitar), l'érudit Zohrabian reprit la version princeps arménienne des textes bibliques transcrite au Ve siècle pour la traduire en arménien moderne occidental ; encouragé dans son oeuvre par des représentants de la Société biblique britannique et étrangère, il traduisit en 1825 le Nouveau Testament, qui fut imprimé la même année à Paris puis acheva la traduction de l'Ancien Testament, en 1849, sous la direction d'un américain, le pasteur Elias Riggs. il contribua par ses travaux philologiques à la rédaction du dictionnaire Haigazian puis à la fonte d'un alphabet arménien à San Lazzaro, véritable foyer culturel et spirituel de la diaspora arménienne. Très rare impression de la congrégation arménienne de l'île de San Lazzaro à Venise, l'année où Napoléon rattacha la Sérénissime à son Royaume d'Italie tout en préservant l'indépendance des moines arméniens sur leur île. Brunet I, 914. Bel exemplaire.‎

[Bible (arménien). 1805] ????????????? ?????? ??? ?? ??? ?????????? : ??? ?????? ????????????? ??????? ?????? ? ??????????? ????????????? ?????? ? ...

Номер : 15643

‎[Bible. Nouveau Testament (grec). 1538]. TH∑ KAINH∑ ∆IATHKH∑ APANTA. Noui Testamenti omnia.‎

‎Bâle Thomas Platter 1538 In-8 grec (170 x 100 cm) de (8)-382-(2) ff., veau noir estampé sur ais de bois, dos à trois nerfs (reliure de l'époque).‎

‎Impression grecque sortie des presses bâloises de Thomas Platter pour Johan Schabler avec sa marque typographique au verso de l'ultime feuillet. Texte du Nouveau Testament établi par Érasme, édité par Jacobus Ceporinus (Jakob Wiesendanger) sur l'édition de Bâle, Johann Bebel, 1535. Précédé de : "In sacrarum literarum lectionem exhortatio" de Johannes Œcolampade. Symboles des quatre évangélistes en frontispice d'après Hans Holbein. Très beau spécimen de reliure estampée en veau noir datée 1539 sur le plat supérieur dont la plaque dorée illustrée de la Vierge Marie porte l'inscription "VBI TVVS MORS ACVLE" tandis que le second plat dont la plaque argentée est illustrée des figures d'Adam et Eve (?) partiellement effacées ; les deux plaques sont placées dans un encadrement orné à froid des figures de Lucrecia, Prudentia et Venus accompagnées de leur nom. Ce type de reliure en veau noir à trois nerfs est généralement associé à des ateliers français (Reliures estampées à froid de la Bibliothèque Sainte-Geneviève, 12e -18e siècles). De la bibliothèque de Thomas Brooke (1830-1908) avec son ex-libris. Petite galerie de ver feuillets 46 à 49 avec perte de quelques lettres ; fines restaurations à la reliure. Premières gardes renouvelées. In fine, annotations anciennes sur les gardes. Bibles imprimées conservées à Paris, 3679 ; Adams, B1654 ; Darlow & Moule, 4611.‎

[Bible. Nouveau Testament (grec). 1538]. TH∑ KAINH∑ ∆IATHKH∑ APANTA. Noui Testamenti omnia.. [Bible. Nouveau Testament (grec). 1538]. TH∑ KAINH∑ ∆IATHKH∑ APANTA. Noui Testamenti omnia.. [Bible. Nouveau Testament (grec). 1538]. TH∑ KAINH∑ ∆IATHKH∑ APANTA. Noui Testamenti omnia.. [Bible. Nouveau Testament (grec). 1538]. TH∑ KAINH∑ ∆IATHKH∑ APANTA. Noui Testamenti omnia.. [Bible. Nouveau Testament (grec). 1538]. TH∑ KAINH∑ ∆IATHKH∑ APANTA. Noui Testamenti omnia..

Номер : 14795

‎[Bible. Nouveau Testament. Grec. 1546]. TH∑ KAINH∑ ∆IAOHKH∑ A∏ANTA. Novum Testamentum. Ex Bibliotheca regia.‎

‎Lutetiae Ex officina Roberti Stephani 1546 2 parties en 1 vol. in-16 (119 x 79 mm) 528-361-(3) pp. 2 ff.bl. (a-z8, A-K8, aa-yy8, zz8), maroquin bleu à grains longs, dos à nerfs criblé orné aux petits fers, encadrement doré et frise à froid sur les plats, écoinçons, tranches dorées (reliure du XIXe siècle).‎

‎Première édition du Nouveau Testament grec connue sous le nom de "O mirificam" d'après les deux premiers mots de la dédicace à François Ier, imprimée par Robert Estienne avec les plus petits caractères des Grecs du Roi, gravés spécialement à cet usage. Le texte suit en partie celui de la polyglotte d'Alcala de Henares, en partie celui de la cinquième édition d'Érasme. Exemplaire réglé de second tirage qui porte l'inscription suivante au colophon : M.D.XLVI. VII. ID. Novemb. Marque des imprimeurs royaux pour les lettres grecques aux titres des deux parties : au thyrse entouré d'un rameau d'olivier et d'un serpent ; marque à l'olivier in fine. De la bibliothèque du du comte Joseph-François de Kergariou avec son chiffre et sa devise « Là ou ailleurs » sur la garde supérieure (timbre humide). Bibliophile de renom, membre fondateur de la Société archéologique des Côtes-du-Nord, Jean-François René Marie de Kergariou (1779-1849) fut successivement comte d'Empire, préfet et député sous la Restauration, enfin pair de France. Ex dono manuscrit sur la garde supérieure Donné à Arthur le 30 Xbre 1832. Très bel exemplaire dans une reliure en maroquin XIXe décorée aux petits fers. Bibles imprimées du XVe au XVIIIe siècle conservées à Paris, 3685 ; Adams B.1656 ; Renouard, 65.2 ; Schreiber, 90.‎

[Bible. Nouveau Testament. Grec. 1546]. TH∑ KAINH∑ ∆IAOHKH∑ A∏ANTA. Novum Testamentum. Ex Bibliotheca regia.. [Bible. Nouveau Testament. Grec. 1546]. TH∑ KAINH∑ ∆IAOHKH∑ A∏ANTA. Novum Testamentum. Ex Bibliotheca regia.. [Bible. Nouveau Testament. Grec. 1546]. TH∑ KAINH∑ ∆IAOHKH∑ A∏ANTA. Novum Testamentum. Ex Bibliotheca regia.. [Bible. Nouveau Testament. Grec. 1546]. TH∑ KAINH∑ ∆IAOHKH∑ A∏ANTA. Novum Testamentum. Ex Bibliotheca regia.. [Bible. Nouveau Testament. Grec. 1546]. TH∑ KAINH∑ ∆IAOHKH∑ A∏ANTA. Novum Testamentum. Ex Bibliotheca regia.. [Bible. Nouveau Testament. Grec. 1546]. TH∑ KAINH∑ ∆IAOHKH∑ A∏ANTA. Novum Testamentum. Ex Bibliotheca regia..

Номер : 15671

‎[Bréviaire. Fontevrauld. 1595]. Diurnum officium ad usum sacri ordinis Fontebraldensis.‎

‎Paris Jérôme de Marnef et Veuve Guillaume Cavellat 1595 In-16 de (16)-472 ff. [à8, è8, A-Z8, Aa-Zz8, Aaa-Ooo8], maroquin olive, dos et plats ornés à petits fers, dentelle et feuillage, médaillon central sur le premier avec les christogrammes IHS et MA sur le premier plat ; sur le deuxième, médaillon central au nom de S. Anne de Mauroy, fermoirs, tranches dorées (reliure de l'époque).‎

‎Édition publiée avec la permission d'Éléonore de Bourbon, fille de Charles IV de Bourbon et de Françoise d'Alençon. Ses armoiries accompagnées d'attributs religieux sont gravée au titre, dans un cadre marqué aux angles supérieurs des christogrammes IHS-MA et aux angles inférieurs des lettres couronnées E B. Éléonore de Bourbon (1532-1611) succéda à sa tante Louise de Bourbon et fut la 29e abbesse de Fontevrauld de 1575 à 1611. La permission datée de 1586, est donnée pour tous les Bréviaires, Heures, Journaux, Processionnaires, et toutes sortes d'autres livres à l'usage du monastère et de l'Ordre de Fontevrauld. Louise et Eléonore restaurèrent les études monastiques ; chef et générale de l'Ordre, elle adopta et imposa le Bréviaire monastique romain de Paul V. Ferme, l'Abesse obligea les religieuses à la stricte observance de la règle, veilla à l’exactitude et pris un soin particulier des études des ses religieux ; elle donna à ces derniers des obédiences pour aller étudier à l’université de Paris. Par ailleurs le caractère mixte de l’Ordre de Fontevraud étant critiqué, Éléonore se défendit par la publication en 1586 de plusieurs ouvrages dont « Baston de deffence d’y Magister » (en l’occurence Robert d’Arbrissel), faisant l’apologie de l’Ordre. Belle impression en rouge et noir de Jérôme de Marneff et de la Veuve de Guillaume Cavellat, ornée de 19 gravures finement gravées sur bois. Fille du libraire parisien Ambroise Girault, Denise Girault épousa l'imprimeur Guillaume Cavellat ; elle lui succéda à son décès en 1576 et s'associa à son oncle Jérôme de Marneff ; après la mort de ce dernier en 1595, elle exerça seule sous le nom de Veuve Guillaume Cavellat. Exemplaire réglé, dans sa première reliure finement décorée. Fermoirs restaurés. Les quatre premiers et dernier feuillets blancs portent des dévotions et des prières manuscrites, d’une écriture fine et lisible du temps. Provenances : - Soeur Anne de Mauroy (frappé sur le deuxième plat). - Bibliothèque des ducs Charles II et Robert Ier de Parme (ex-libris) conservée au château de Weistropp en Saxe, la bibliothèque du comte de Villafranca - titre de courtoisie de Charles-Louis de Bourbon-Parme (1799-1883), duc de Parme de 1847 à son abdication en 1849 - renfermait quelque 5500 livres précieux, dont les deux tiers étaient des ouvrages de liturgie ou d'histoire religieuse. À la mort de Charles-Louis de Bourbon, sa bibliothèque fut transportée au château de Schwarzau am Steinfeld, en Autriche, où elle échut à son petit-fils, Robert de Bourbon-Parme (1848-1907), dernier duc souverain de Parme déposé en 1859. Seymour De Ricci signale cet exemplaire comme le seul connu lors de la vente de la bibliothèque en 1932 ; nous avons répertorié un deuxième exemplaire, incomplet de quelques feuillets (Bibliothèque Sainte-Geneviève). Anatole Alès, Bibliothèque liturgique, Description des livres de liturgie imprimés aux XVe et XVIe siècles, faisant partie de la bibliothèque de S. A. R. Mgr. Charles-Louis de Bourbon Cte de Villafranca, 296 ; Livres de liturgie imprimés aux XV et XVe siècle faisant partie de la bibliothèque de son Altesse royale le duc Robert de Parme (Giraud-Badin, 1932), n°321 ; Hans Bohatta, Bibiographie der Breviere. 1501-1850, n° 1308 (collation erronée) ; Hans Bohatta, Catalogue des impressions liturgiques des XVe et XVIe siècles de la bibliothèque du duc de Parme, à Schwarzau-am-Steinfeld, 510 ; R. Arbour, Dictionnaire des femmes libraires en France, p. 121.‎

[Bréviaire. Fontevrauld. 1595]. Diurnum officium ad usum sacri ordinis Fontebraldensis.. [Bréviaire. Fontevrauld. 1595]. Diurnum officium ad usum sacri ordinis Fontebraldensis.. [Bréviaire. Fontevrauld. 1595]. Diurnum officium ad usum sacri ordinis Fontebraldensis.. [Bréviaire. Fontevrauld. 1595]. Diurnum officium ad usum sacri ordinis Fontebraldensis.. [Bréviaire. Fontevrauld. 1595]. Diurnum officium ad usum sacri ordinis Fontebraldensis..

Номер : 10415

‎[Concile de Trente. Acte pontifical. 1544] La Bulle de nostre sainct Père le Pape Paul troisiesme sur le Concile general qui se celebrera, le quatriesme dimanche de la Caresme prochaine.‎

‎Lyon Pierre de Saincte Lucie 1544 In-8 broché de (8) ff., couverture factice.‎

‎Rare impression lyonnaise sortie des presses de Pierre de Saincte Lucie. Le titre imprimé en noir est orné des armes du Pape Paul III (1468-1549). Caractères ronds et italiques. Pâle mouillure en coin. Baudrier, XII, 183.‎

[Concile de Trente. Acte pontifical. 1544] La Bulle de nostre sainct Père le Pape Paul troisiesme sur le Concile general qui se celebrera, le ...

Номер : 13895

‎[De Imitatione Christi. 1640]. De imitatione Christi libri IV.‎

‎Parisiis E Typographia regia 1640 In-folio de (2)-550 p. 1 feuillet blanc, veau olive glacé, dos orné à 6 nerfs, triple filet doré sur les plats, dentelle intérieure, tranches dorées (relié vers 1800).‎

‎Premier ouvrage sorti des presses de l'Imprimerie royale établie au Louvre en 1640. Titre-frontispice gravé par Claude Mellan, d'après Jacques Stella ; bandeaux, culs-de-lampes et lettres grises gravés par C. Mellan. Le frontispice représente un chrétien (Louis XIII) méprisant les attributs de la guerre, de la royauté et de la richesse qui sortent d'une corne d'abondance posée à terre. L'Imprimerie royale fut fondée en 1640 par le cardinal de Richelieu. Pour l'établir, il fallut sept ans et une dépense de 360.000 livres, somme énorme pour cette époque. Louis XIV développa l'institution qui eut pour premier asile les salles basses du Louvre. D'après P. E. Puyol, Descriptions bibliographiques du livre De Imitatione Christi (1898), le texte, volontairement anonyme, reprend en la corrigeant, la version d'Heribert Rosweyde. Bel exemplaire. L'Art du livre à l'Imprimerie nationale, 99 ; Duprat, Catalogue chronologique des éditions de l'Imprimerie royale du Louvre, n°1 ; Delaveau & Yann Sordet, Édition et diffusion de l'Imitation de Jésus-Christ (1470-1800), 221.‎

[De Imitatione Christi. 1640]. De imitatione Christi libri IV..

Номер : 14992

‎[Impression de la Grande Chartreuse]. Troisième partie du nouveau recueil des statuts de l'Ordre des Chartreux.‎

‎La Correrie Laurens Gilibert 1683 3 parties en 1 vol. in-8 de (8)-191-(5) pp. 93 pp. 95-(1) pp., tables, veau brun, dos à nerfs, triple filet d'encadrement sur les plats, tranches rouges (reliure de l'époque).‎

‎Rare impression de La Grande Chartreuse sortie des presses de Laurens Gilibert, le premier imprimeur à l'adresse de La Correrie. Première édition française des statuts des chartreux (troisième partie) traduits du latin et établis par Innocent Le Masson : 1. Statuts suivis du Directoire des Frères laïques de l'Ordre des Chartreux 2. Traité de l'Oraison intérieure, ou Direction pour en faciliter l'usage 3. Cérémonial des Frères laïques de l'ordre des Chartreux. « Le Chapitre général ayant ordonné qu'on ferait imprimer en langue vulgaire la Troisième Partie des Statuts, qui contient vos observances, nous avons pris soin de la faire imprimer avec le plus d'exactitude que nous avons pu ; nous y avons ajouté un Directoire et un Cérémonial (…) En Chartreuse ce 12 mars 1683 » (Le Masson). Cette partie comprend, sans qu'on y ait apporté d'autres modifications que de les traduire, les vingt-trois chapitres qui se trouvaient déjà dans les deux premières éditions de la Nova Collectio (statuts des chartreux) imprimées en 1582 puis 1681 - cette seconde édition fut ainsi le tout premier imprimé sortie des presses de La Correrie. Dom Innocent Le Masson (1627-1703), général de la Chartreuse de La Correrie à partir de 1675, avait pris l’initiative d’y installer des presses qu'il confia à Laurent Gilibert, imprimeur juré de Grenoble, d'où sortirent des ouvrages liturgiques cartusiens mais aussi les principaux ouvrages spirituels du frère Le Masson. L'imprimerie cessa son activité vers 1700, trois années avant la mort de son maître d'oeuvre en 1703. Cachets anciens de congrégations sur le titre dont les Lazaristes de Dax ; ex-libris "M. Redon, supérieur des Lazaristes à Tours" ; ex-libris manuscrit ancien à l'encre brune "Frère Charles" sur la garde supérieure. Trace de mouillure à la fin du volume. Deschamps, 366-367 ; Magnien, Presses de la Correrie, 1896 ; Hubert Élie, Les Éditions des Statuts de l'ordre des Chartreux, 1943, p. 139 sq.‎

[Impression de la Grande Chartreuse]. Troisième partie du nouveau recueil des statuts de l'Ordre des Chartreux..

Номер : 15270

‎[Livre d'emblèmes manuscrit].‎

‎Salles 1743 Manuscrit in-12 (155 x 95 mm) en 2 parties à pagination continue de 329 pp. chiffrées 350 à 20 lignes par page, table des chapitres, maroquin vert, dos orné à nerfs, pièce de titre en maroquin rouge, double filet doré d'encadrement sur les plats, tranches dorées (reliure à l'imitation).‎

‎Rare livre d'emblèmes manuscrit à usage personnel, daté, attribué et localisé par un titre-frontispice calligraphié sur double-page à l'encre rouge et noire : Un Oeuvre trés exquise qu'a fait Gregoire Joudé Marchant à Salles. MDCCXXXXIII / La Doctrine des moeurs fort instructifs et récréatifs 1743. Le copiste - inconnu par ailleurs - réunit dans un même recueil La Doctrine des Moeurs de Marin Le Roy de Gomberville (première édition 1646) et les Oeuvres spirituelles de Dom Juan de Palafox y Mendoza (première édition française 1693 - une édition illustrée parut en 1741). La dizaine de villes majoritairement dans le sud-ouest de la France baptisées Salles rend difficile l'attribution de son atelier à l'une ou l'autre localité faute d'indices supplémentaires dans le texte. La remarquable illustration à la plume avec rehauts de bistre, gris ou verts, est imitée en partie des bois gravés du Grand Kalendrier des Bergers (XVe-XVIe siècle) précisément pour les lettrines historiées, iconographie populaire qui inspira les premières éditions de Rabelais dont le goût parfois outrancier se retrouve ici, deux siècles plus tard. Contient : un frontispice ex machina à la main au compas, lettrines, bandeaux, culs de lampe et une trentaine d'illustrations ou "emblèmes" non titrés dans le texte parfois à pleine-page dont un Apôtre, l'Agneau Pascal, la Vierge Marie, le Boeuf, le Nouveau-né, le Trigramme mais aussi , tout un bestaire (chèvre, sanglier, pélican, chien), un gryphon à la pipe et un lion ailé, une aumône, un vieillard, un homme de cour, un cavalier, un pasteur, un buste de femme, des nuées, une horloge, une fontaine, la figure du poirier (tête en bas), des illustrations scatologiques etc. Curieux manuscrit de chevet établi sur deux fameux emblemata du XVIIe siècle, illustrés par les soins du copiste en guise d'exercice spirituel.‎

[Livre d'emblèmes manuscrit]..

Номер : 15529

‎[Livre d'heures. Nîmes. 1657]. Heures Chrestiennes et Devotes. A Nismes, Par Jean Blau prebstre, L'An 1657.‎

‎Nîmes 1657 Manuscrit in-8 (174 x 113 mm) de (1)-272 pp. à 12 lignes par page, écriture à l’encre brune et rouge, basane noire muette, dos à nerfs (reliure moderne).‎

‎Beau livre d'heures exécuté à Nîmes en 1657 par le prêtre et enlumineur Jean Blau - inconnu par ailleurs - dont les miniatures, lettrines, calligrammes et bordures dorées concluent et annoncent les parties suivantes : In Nomine Patris (pp. 1-9, frontispice en capitales dorées "INITIUM SAPIENTIAE TIMOR DOMINI", titre et feuillets liminaires dont la Croix calligrammée p.4) L'Office du Sainct Esprit (pp. 87-89) L'Office du Sainct Sacrement (pp. 118-119) L'Office de la Saincte Croix (pp. 133-135) Petit office de la Vierge Marie (titre calligrammé pp. 151-153) Les Vespres du Dimanche (pp. 177-179) Hymnes et oraisons pour les principales festes de l'Année (pp. 239-241) Explicit (p. 272) : on compte une trentaine de bandeaux, lettrines, cul-de-lampes, encadrements et calligrammes d'une superbe facture. Exemplaire réglé, titre armorié rouge et noir aux trois chrevrons laurés et couronnés sur fond vert. Ex-libris manuscrit sur le titre Mitier qui dono C. de B. die Merc. /Josephi Parrochi dedit M. d'Aubaïs 9 julii 1749 (Aubais est un village occitan proche de Nîmes ndlr). Traces de mouillures. Remarquable livre d'heures languedocien du XVIIe siècle.‎

[Livre d'heures. Nîmes. 1657]. Heures Chrestiennes et Devotes. A Nismes, Par Jean Blau prebstre, L'An 1657.. [Livre d'heures. Nîmes. 1657]. Heures Chrestiennes et Devotes. A Nismes, Par Jean Blau prebstre, L'An 1657.. [Livre d'heures. Nîmes. 1657]. Heures Chrestiennes et Devotes. A Nismes, Par Jean Blau prebstre, L'An 1657.. [Livre d'heures. Nîmes. 1657]. Heures Chrestiennes et Devotes. A Nismes, Par Jean Blau prebstre, L'An 1657.. [Livre d'heures. Nîmes. 1657]. Heures Chrestiennes et Devotes. A Nismes, Par Jean Blau prebstre, L'An 1657.. [Livre d'heures. Nîmes. 1657]. Heures Chrestiennes et Devotes. A Nismes, Par Jean Blau prebstre, L'An 1657.. [Livre d'heures. Nîmes. 1657]. Heures Chrestiennes et Devotes. A Nismes, Par Jean Blau prebstre, L'An 1657.. [Livre d'heures. Nîmes. 1657]. Heures Chrestiennes et Devotes. A Nismes, Par Jean Blau prebstre, L'An 1657.. [Livre d'heures. Nîmes. 1657]. Heures Chrestiennes et Devotes. A Nismes, Par Jean Blau prebstre, L'An 1657..

Номер : 15603

‎[Livres de dévotion]. Sensuyvent les preparations du precieux et tres sacre Saint Saccrement de l Autel pour bien devotement demander à Dieu pardon et rémission de tous les pechez, en recognoissance de luy, par manière de confession et satisfaction, avec plusieurs autres oraisons.‎

‎Paris Imprimé Par Jean Le Blanc pour Julien Duval 1582 Petit in-8 gothique de (108) ff. [aaaa8-oooo8]. 2 grand bois portent les initiales JLB (pour Julien Le Blanc) et 30 petites vignettes sur bois la plupart signées JLB. Imprimé en rouge et noir. Nombreuses initiales ornées. Les Quinze Effusions du tres precieux sang de nostre sauveur et redempteur Jésus-Christ. S.l.n.d. [Paris, Jean Leblanc, 1585]. Petit in-8 gothique de (8) ff. [A8]. 9 grands bois in texte portant les initiales JLB. Initiales ornées. La Vie de Madame Sainte Marguerite, vierge et martyre avec son oraison. Imprimé à Paris par Jean Leblanc, 1585. Petit in-8 gothique de (8) ff. [A8]. Vignette sur bois au titre. Les 3 pièces reliées en 1 vol. petit in-8 (11 x 7 cm), maroquin rouge, triple filet doré en encadrement sur les plats, dos lisse orné, pièces de titre en maroquin vert, dentelle dorée sur les tranches et filet doré sur les coupes, signet de soie bleu, tranches dorées (reliure du XVIIIe siècle).‎

‎Rare et précieux recueil de pièces de dévotion en français imprimées parJean le Blanc, maître graveur-imprimeur, qui succéda à l'imprimeur Jean Amazeur. De 1576 à 1579, Jean Le Blanc le jeune, exerça rue Judas à l'enseigne du Coffin d'or, In vico Judaïco, ad insigne Cophini. A partir de 1581, l'indication le jeune disparaît et l'adresse donnée est celle de la maison achetée par Jean Ier en 1548 rue du Paon, à l'enseigne du Soleil d'or, près la Porte Saint Victor, In via Pavonis, ad insigne Solis aurei, prope Portam Sancti Victoris. « Les volumes à cette adresse pourraient aussi être attribués à Jean Ier, mais nous pensons que Jean II aura cessé de se qualifier le jeune, lorsque son frère mourut ou cessa d'exercer, et qu'il le remplaça au Soleil-d'Or. L'acte du 13 septembre 1590 cité aux Documents, indique que les deux Jean Le Blanc étaient frères, ce que dit aussi La Caille, et fils d'un autre Jean » (Renouard). Jacques Kerver confia à Jean Le Blanc l'impression des Heures à l'usage de Paris de 1561 avec des petites figures signées JLB ; Sensuyvent aucune belles preparations en1562 ; Les Quinze Effusions, 1565 ; les Heures à l'usage de Chartres, 1581. Et pour Julien Duval, J. Le Blanc imprima les Heures à l'usage de Paris pour 1566, 1573, 1582 et 1585. Les deux pièces de dévotion Les Quinze Effusions et La Vie de Madame Sainte Marguerite furent réimprimées en 1585 par Jean Le Blanc à la suite des Heures à l'usage de Paris . Ces deux pièces ont des signatures identiques à cette édition mais les figures, différentes, sont signées GM ou JLB. Pièces très rares réunies et finement reliées au XVIIIe siècle. Édition inconnue des bibliographies ; aucun exemplaire dans les bibliothèques. Philippe Renouard, Imprimeurs parisiens, libraires, fondeurs de caractères et correcteurs d'Imprimerie, depuis l'introduction de l'Imprimerie à Paris, 246 ; Paul Lacombe, Livres d'heures imprimés au XVe et au XVIe siècle conservés dans les bibliothèques publiques de Paris, 459, 466 et 482.‎

[Livres de dévotion]. Sensuyvent les preparations du precieux et tres sacre Saint Saccrement de l Autel pour bien devotement demander à Dieu pardon et ... [Livres de dévotion]. Sensuyvent les preparations du precieux et tres sacre Saint Saccrement de l Autel pour bien devotement demander à Dieu pardon et ...

Номер : 15892

‎[Lorraine. Manuscrit]. Congrégation de Notre-Dame. La Règle de S. Augustin distinguées par chapitres, pour l'usage des Religieuses de son ordre appelées la Congrégation de Nostre Dame.‎

‎[] [] [18e siècle] In-12 de 67-(3) pp., basane havane marbrée, dos lisse orné, pièce de titre en maroquin rouge, tranches jaspées (reliure du XVIIIe siècle).‎

‎Manuscrit sans rature, à l'encre noire, composé de 33 feuillets numérotés. En 1597, Pierre Fourier (1565-1640), curé de Mattaincourt, formé par les jésuites dans leur célèbre université de Pont-à Mousson et Alix Le Cler (1576-1622), jeune bourgeoise de sa paroisse créaient une école pour les filles tant pauvres que riches à Poussay. C'était l'acte de naissance de la Congrégation de Notre-Dame vouée à l'éducation des jeunes filles : par leur quatrième vœu les sœurs s'engageaient à cet égard. Alix élabore des constitutions, approuvées en 1617, puis développées par le fondateur en 1640. C’est à elle que revient l’adoption de la règle de saint Augustin qu’elle juge mieux convenir à une congrégation apostolique que celle de saint Benoît. La Règle de Saint Augustin pour la Congrégation de Notre Dame furent imprimées pour la première fois en 1647 à Nancy. Des copies manuscrites des Règles et Constitutions étaient conservées dans chaque couvent. 1 coiffe usée et 2 coins abimés. Cachets de congrégation religieuse sur un feuillet de garde.‎

[Lorraine. Manuscrit]. Congrégation de Notre-Dame. La Règle de S. Augustin distinguées par chapitres, pour l'usage des Religieuses de son ordre ...

Номер : 15889

‎[Lorraine]. [FOURIER (Pierre)]. Les Vraies Constitutions des religieuses de la Congrégation de Nostre Dame faites par le vénérables serviteur de Dieu Pierre Fourier leur instituteur, & General des Chanoines Réguliers de la Congrégation de Nôtre Sauveur, approuvées par Nôtre Saint-Père le Pape Innocent X.‎

‎Toul A. Laurent 1694 4 parties reliées en 1 vol. in-8 de (28)-128-244-134-300 pp., basane brune, dos orné à nerfs, pièce de titre en maroquin blond, tranches rouge (reliure du XVIIIe siècle).‎

‎Deuxième édition. Bandeaux, lettrine et cul-de-lampe, gravés sur bois. Congrégation fondée en Lorraine par Pierre Fourrier (1565-1640), curé de Mattaincourt, formé par les jésuite dans leur célèbre l'université de Pont-à Mousson et Alix Le Cler (1576-1622), jeune bourgeoise de sa paroisse. La fondatrice et ses soeurs affirmèrent que l'essentielle de leur mission était l'enseignement des petites filles. Dès 1598 s’ouvre la 1ère école à Poussay pour les filles tant pauvres que riches. Avec Fourier, Alix élabore des constitutions, approuvées en 1617, puis développées par le fondateur en 1640. C’est à elle que revient l’adoption de la règle de saint Augustin qu’elle juge mieux convenir à une congrégation apostolique que celle de saint Benoît. Leur projet rencontra des obstacles car il n’existe alors, suivant le droit canon de l’Église, qu’un seul modèle de vie religieuse, celui des moniales, soumises à la clôture, exigence difficilement conciliable avec une forme d’éducation que les fondateurs veulent très ouverte. Fourier obtient, en 1628, que le pape Urbain VIII admette pour les sœurs une vie « mêlée », c’est-à-dire unissant deux éléments jugés alors inconciliables, la contemplation et l’action. Le pape les institue chanoinesses de Saint-Augustin, les reconnaissant pleinement religieuses puisqu’elles s’engagent par des vœux solennels à la clôture, à la prière et à la vie commune, et déjà religieuses apostoliques, selon l’expression du concile Vatican II, puisqu’elles font de l’enseignement leur principal apostolat. Coiffes usées, mors et dos fendu en pied sur 2 cm, épidermures sur les plats, quelques rousseurs.‎

[Lorraine]. [FOURIER (Pierre)]. Les Vraies Constitutions des religieuses de la Congrégation de Nostre Dame faites par le vénérables serviteur de Dieu ...

Номер : 15888

‎[Lorraine]. Cérémonial des religieuses de la Congrégation des Nostre Dame. Accommodé à l'usage romain selon les rubriques de Bréviaire & Missel, & conformément aux Cérémonial & Rituel Romains.‎

‎Toul S. Belgrand et Jean Laurent 1645 In-8 de (8)-404-(6) pp., vélin souple de l'époque.‎

‎Deuxième édition. Impression en rouge et noir. Vignette gravée sur bois au titre. Nombreuses pages de musique notée imprimée en rouge et noir. Congrégation fondée en Lorraine par Pierre Fourrier (1565-1640), curé de Mattaincourt, formé par les jésuite dans leur célèbre l'université de Pont-à Mousson et Alix Le Cler (1576-1622), jeune bourgeoise de sa paroisse. La fondatrice et ses soeurs affirmèrent que l'essentielle de leur mission était l'enseignement des petites filles Dès 1598 s’ouvre la 1ère école à Poussay pour les filles tant pauvres que riches. vec Fourier, Alix élabore des constitutions, approuvées en 1617, puis développées par le fondateur en 1640. C’est à elle que revient l’adoption de la règle de saint Augustin qu’elle juge mieux convenir à une congrégation apostolique que celle de saint Benoît. Leur projet rencontra des obstacles car il n’existe alors, suivant le droit canon de l’Église, qu’un seul modèle de vie religieuse, celui des moniales, soumises à la clôture, exigence difficilement conciliable avec une forme d’éducation que les fondateurs veulent très ouverte. Fourier obtient, en 1628, que le pape Urbain VIII admette pour les sœurs une vie « mêlée », c’est-à-dire unissant deux éléments jugés alors inconciliables, la contemplation et l’action. Le pape les institue chanoinesses de Saint- Augustin, les reconnaissant pleinement religieuses puisqu’elles s’engagent par des vœux solennels à la clôture, à la prière et à la vie commune, et déjà religieuses apostoliques, selon l’expression du concile Vatican II, puisqu’elles font de l’enseignement leur principal apostolat. Elles sont autorisées à recevoir, dans des bâtiments distincts, des élèves pensionnaires et externes, à qui elles enseigneront la doctrine chrétienne, la lecture, l’écriture, le calcul et les travaux manuels propres à leur fournir un gagne-pain. Les écoles se multiplient, d’abord en Lorraine, alors duché indépendant, puis en France. À la veille de la Révolution, l'œuvre comportait 84 monastères et 4000 religieuses. Exemplaire sans les deux portraits. Trace de mouillure marginale sur quelques feuillets, deuxième plat défraichi avec manque de vélin au deuxième plat, quelques cahiers déreliés.‎

[Lorraine]. Cérémonial des religieuses de la Congrégation des Nostre Dame. Accommodé à l'usage romain selon les rubriques de Bréviaire & Missel, & ...

Номер : 12271

‎[Messe des défunts]. Missae pro defunctis seu privatim, sive solemniter celebrari debeant. Ex recognito missali Romano desumptae. Cum ordinario & Canone prout in ipsis servatur. Ad usum & Commoditatem omnium Ecclesiarum Ritu Romano celebrantium.‎

‎Paris François Coustelier 1686 In-4 de 55-(1) pp., veau brun, dos à nerfs, 3 signets d'époque et 10 pattes de toile brune postérieurs (reliure de l'époque).‎

‎Messe des défunts en reliure d'époque sortie en 1686 des presses de François Coustelier, imprimée sur deux colonnes par page de texte et musique entièrement gravés en rouge et noir. 1 gravure pleine-page dans le texte. Cachet ancien de la bibliothèque du Collège de Juilly. Reliure frottée.‎

[Messe des défunts]. Missae pro defunctis seu privatim, sive solemniter celebrari debeant. Ex recognito missali Romano desumptae. Cum ordinario & ...

Номер : 9641

‎[Missel d'église] - Feuillet double imprimé d'un missel d'église. [vers 1490-1510].‎

‎sl, sn, vers 1490-1510, document, in-folio (33,5 cm x 23,5 cm). Feuillet double en peau de vélin, imprimé en rouge et noir, 6 lettrines en noir, 32 majuscules en rouge, texte en noir avec passages en rouge, chaque feuillet est folioté au recto (CXLV pour le premier - CLII pour le second). Le texte est une (toute petite) partie du sanctoral (Sainte Suzanne, Saint Nicomède, Saint Mathieu. Saint Laurent). Texte en latin.‎

‎Il est possible que ce document soit plus ancien (vers 1480). La couleur des illustrations est plus blanche que le document d'origine. Superbe état. ************* Envoi gratuit en courrier suivi et assurance à partir de 30 € d'achat (France seulement), remise 20 % pour commande supérieure à 100 €. ‎

[Missel d'église] - Feuillet double imprimé d'un missel d'église. [vers 1490-1510].. [Missel d'église] - Feuillet double imprimé d'un missel d'église. [vers 1490-1510].. [Missel d'église] - Feuillet double imprimé d'un missel d'église. [vers 1490-1510].. [Missel d'église] - Feuillet double imprimé d'un missel d'église. [vers 1490-1510]..

Номер : 14760

‎[Méditation sur la mort. Troyes. 1560]. Sensuyt une devote Meditation sur la mort & passion de notre sauveur & redempteur Jesuchrist avec les mesures mises de place en place ou notre sauveur Jesus a souffert pour nous. Et le voyage & Oraisons du mont Calvaire : & une Meditation pour dire durant l’espace d’une basse Messe.‎

‎Troyes Jean Le Coq 1560 ca Petit in-8 gothique (105 x 164 mm) de (32) ff. [signature (D5)-D8, E8-H4], 2 feuillets liminaires sur peau de vélin, veau fauve, dos orné à nerfs daté en pied 1513, pièce de titre en maroquin rouge, filet doré d'encadrement sur les plats, tranches dorées, non rogné (reliure du du XIXe siècle).‎

‎Rare impression troyenne en caractères gothiques sortie des presses de Jean Le Coq II vers 1560, deuxième partie du recueil Cy commence une petite instruction et manière de vivre pour une femme séculière (signature D5 du feuillet de titre). Suivi de : Voyage et oraison du Mont Calvaire, Méditation pour l'espace d'une basse messe, Oraison de la Sainte Trinité. Titre à encadrement gravé avec la marque typographique de Jean Le Coq répétée au colophon, 15 vignettes gravées sur bois (certaines répétées) dont 1 à pleine page. La Dévote Méditation forme un de ces livrets de piété et oraisons qui furent imprimés à partir de 1488, puis en plus grand nombre au XVIe siècle, surtout dans la seconde moitié. Ces livrets qu'on trouve souvent ensemble étaient conçus sans pagination particulière, de façon à être soit tirés à part, soit joints ou non à la fin des livres d'heures, selon le désir du client. Fils de Thomas Lecoq et petit-fils de Jean I Lecoq, imprimeurs de Troyes, Jean Lecoq II succéda à Thibault Trumeau qui avait exploité l'imprimerie familiale avec la veuve de Jean I Lecoq jusqu'à ce qu'il puisse la reprendre. Il utilisa la marque et le matériel typographique de son grand-père. Jean Moreau, qui a peut-être été son associé ou son gendre, lui succède dès 1585 en conservant son enseigne et en continuant à publier sous son nom jusque vers 1589. Ce tirage sans date a parfois été attribué à l'aïeul qui exerça jusqu'en 1524 - sans imprimer cette pièce - comme l'atteste la date erronée 1513 poussée en pied de dos de la reliure établie au XIXe siècle. Exemplaire enrichi de 2 feuillets liminaires sur peau de vélin ornés de la marque de l'imprimeur et placés en guise de couverture - feuillets non signalés par les bibliographies. Déchirure marginale du feuillet H avec perte de quelques lettres. Brunet, III, 444 ; Bechtel, Catalogue des gothiques français, M-219 et I-31 ; inconnu de Morin, Catalogue descriptif de la Bibliothèque bleue de Troyes.‎

[Méditation sur la mort. Troyes. 1560]. Sensuyt une devote Meditation sur la mort & passion de notre sauveur & redempteur Jesuchrist avec les mesures ... [Méditation sur la mort. Troyes. 1560]. Sensuyt une devote Meditation sur la mort & passion de notre sauveur & redempteur Jesuchrist avec les mesures ...

Номер : 15231

‎[Nantes. Journée du 4 mai 1903. Les Pères Prémontrés au Tribunal. Cas du Lieutenant Alphonse de Burgat].‎

‎ 1903 Ensemble correspondances et copies manuscrites, coupures de presse, photographies et cartes postales rangées sous enveloppes.‎

‎Archives personnelles du lieutenant Alphonse de Burgat chargé du service d'ordre le 4 mai 1903 à Nantes le jour où les Pères Prémontrés étaient convoqués au tribunal. La deuxième expulsion des congrégations religieuses de France menée par le président du Conseil Émile Combes commencée à l'été 1902, s'intensifia avec la loi du 4 décembre qui frappait d'amende ou de prison "toute personne qui après ordonnance de fermeture continuerait les activités de l'établissement ou en favoriserait l'organisation ou le fonctionnement". A Nantes, dans un climat particulièrement tendu, les républicains voulurent appliquer à la lettre les décrets de mars 1880 et interdire tout enseignement aux congrégations. Le 4 mai 1903, les autorisations d'associations religieuses furent refusées ; les pères Prémontrés, ordre religieux installé dans le quartier Saint-Donatien, refusèrent d'obtempérer et furent convoqués au tribunal. Le Maire de la Ville de Nantes, Vu la lettre de M. le Procureur de la République en date du 3 mai et les rapports de M. le Commissaire Central, A l'honneur de le requérir M. le Général Commandant le 11ème Corps d'armée, Commandant d'armes de la place de faire sortir un demi escadron de cavalerie pour stationner sur la Place Louis XVI et ainsi qu'il en sera donné avis par MM. les Commissaires de police, interdire les attroupements tumultueux sur cette place et dans les rues de la ville et en se conformant à leurs indications. Nantes, le 4 mai 1903 Le Maire, Em. Sarradin. [En marge :] Reçu à 10h du matin et transmis pour exécution à Mr le Lieutenant de Burgat. Nantes le 4 mai 1903. Le Capitaine R. de Remy. En vertu de la loi du 10 juillet 1791 concernant la conservation et le classement des places de guerre et postes militaires, le lieutenant de Burgat opposa un mutisme absolu à un commissaire de police venu lui ordonner sans réquisition écrite une manoeuvre place Louis XVI le 4 mai 1903. Malgré un rapport favorable à l'officier, qui établit avec preuves la fausseté du rapport du policier, le lieutenant de Burgat fut puni de 30 jours d'arrêts de forteresse, le lendemain du retour du général Dupuis à Nantes. Alphonse de Burgat né le 28 juin 1862 à Dracy-le-Fort, s'engagea le 21 octobre 1880 au 7e dragons, passa par tous les grades de sous-officier avant d’être nommé sous-lieutenant le 30 octobre 1888 et muté au 12e dragons. Promu lieutenant le 1er novembre 1891, il rejoignit le 3e dragons le 5 octobre 1895. Muté au 13e dragons le 4 juin 1903, il fut promu capitaine le 12 juillet 1903. Il est fait Chevalier de la Légion d’Honneur le 30 décembre 1905. Il reprit du service en 1914 et partit au front mais trahit par sa santé, il dut rejoindre don domicile. Alphonse de Burgat est décédé le 16 décembre 1917. (Informations site "3e régiment de dragons"). L'année même des événements, l'officier réunissait pour mémoire de nombreuses pièces relatives à ce qu'il nomma "l'Affaire de Nantes", classées et inventoriées par ses soins en sept enveloppes chronologiques depuis la prise d'ordre du 4 mai 1903, l'enquête et la condamnation, la détention à la forteresse de Port-Louis, son élargissement, enfin sa nomination au grade de capitaine au mois de juin 1903. Certaines lettres mentionnées par Burgat dans ses bordereaux ne figurent pas dans le dossier. [Inventaire]. I. Bordereau des pièces ayant trait à mon affaire de Nantes 4 Mai 1903. 1. Réquisition du maire de Nantes 2. Note du Général Grisot relative au port du Manteau 3. Réquisition du Commissaire de police Cléro 4. Copie du rapport du commissaire de police (Note de Burgat - Ce rapport a été envoyé : une copie à la mairie de Nantes dans lequel le nom de Mr de Burgat ne figurait pas. Une seconde copie à la Préfecture, sur ce dernier le nom de Mr de Burgat figurait. Ces deux pièces ont été entre mes mains. Burgat.) 5. Copie du rapport adressé au colonel de Seroux chargé de l'enquête prescrite le 16 mai 1903 au sujet de l'incident de la place Louis XVI. 6. Ordre d'Arrêts. Le Général commandant le corps d'armée inflige au Lieutenant de Burgat 30 jours d'arrêt de forteresse - Une lettre (de Feriet) inscrite dans le bordereau de Burgat manque II. Coupure de presse et liste de lettres sans pièces jointes III. Carte de la rade de Lorient (40x30 cm) et 2 photographies de "Port Louis en forteresse" (9 x 6 cm) et 1 photographie de la "Place Louis XVI - mon peloton" (107 x 78 mm) IV. Argus de la Presse le plus ancien Office de coupures de journaux : 50 coupures de presse relatives à l'affaire V. Correspondance adressée à Burgat relative à Lestapis démissionnaire ; "petit dossier Lestapis" VI. 12 photographies de la manifestation du 4 mai 1903 (12x10 cm) VII. Brochure in-32 : Instructions en cas de troubles, d'après les lois et règlements, mises à jour au 1er mars 1893. Paris, Baudoin, 1893. 6 cartes postales de Port louis (dont 3 identiques, Vue générale), 1 coupure de presse et 1 copie de note VIII. 7 courriers adressés à Burgat après sa promotion au grade de capitaine.‎

[Nantes. Journée du 4 mai 1903. Les Pères Prémontrés au Tribunal. Cas du Lieutenant Alphonse de Burgat].. [Nantes. Journée du 4 mai 1903. Les Pères Prémontrés au Tribunal. Cas du Lieutenant Alphonse de Burgat].. [Nantes. Journée du 4 mai 1903. Les Pères Prémontrés au Tribunal. Cas du Lieutenant Alphonse de Burgat]..

Количество результатов : 7 555 (303 Стр.)
[1] 2 3 4 5 6 7 ... 49 91 133 175 217 259 301 ... 303 На следующую страницу Последняя страница