Previous 1 ... 1191 1192 1193 1194 ... 1207 1220 1233 1246 ... 1247 Next Exact page number ? OK

‎TRAORE AMINATA‎

Reference : R150210302

(2005)

ISBN : 2213624704

‎LETTRE AU PRESIDENT DES FRANCAIS A PROPOS DE LA COTE D I VOIRE ET DE L AFRIQUE EN GENERAL‎

‎FAYARD. 2005. In-12. Broché. Etat d'usage, Tâchée, Dos satisfaisant, Intérieur frais. 185 pages. . . . Classification Dewey : 320-Science politique‎


‎ Classification Dewey : 320-Science politique‎

Le-livre.fr / Le Village du Livre - Sablons

Phone number : 05 57 411 411

EUR29.80

‎TRAORE SEKOU‎

Reference : RO40181702

(1989)

ISBN : 2738404804

‎QUESTIONS AFRICAINES, FRANCOPHONIE, LANGUES NATIONALES, PRIX LITTERAIRES, OUA‎

‎L'Harmattan. 1989. In-8. Broché. Bon état, Couv. convenable, Dos satisfaisant, Intérieur frais. 81 pages. Etiquette de code sur le dos. Tampon et annotations de bibliothèque en page de titre.. . . . Classification Dewey : 320-Science politique‎


‎'Points de vue'. Classification Dewey : 320-Science politique‎

Le-livre.fr / Le Village du Livre - Sablons

Phone number : 05 57 411 411

EUR14.90

‎TRAPPENIERS FELIX‎

Reference : RO40165312

(1967)

‎LES AVANTAGES COMPARATIFS DANS LE MARCHE COMMUN‎

‎E. Nauwelaerts. 1967. In-8. Broché. Bon état, Couv. convenable, Dos satisfaisant, Intérieur frais. 346 pages. Etiquette de code sur le dos. Tampons et annotations de bibliothèque sur le 1er plat et en page de titre.. . . . Classification Dewey : 320-Science politique‎


‎Université Catholique de Louvain, Faculté des Sciences économiques, sociales et politiques, Nouvelle Série n° 22. Recherches pour un Marché Commun, VI. Classification Dewey : 320-Science politique‎

Le-livre.fr / Le Village du Livre - Sablons

Phone number : 05 57 411 411

EUR49.50

‎Trastour Rémi‎

Reference : 2034

‎les instincts en politique‎

‎ Libres opinions, 1994, 316pp, in-8, très bon état‎


Librairie Au Coin Littéraire - Strasbourg

Phone number : 06 08 66 42 66

EUR20.00

‎TRASTOUR, Rémi ‎

Reference : 77296

(1994)

‎Les instincts en politique - Essai‎

‎ 1994 Editions Libres Opinions 1994 - In-8 broché - 316 pages ‎


‎Bon état - ‎

Librairie Le Père Pénard - Lyon

Phone number : 04.78.38.32.46

EUR7.00

‎TRAVIES - Talleyrand ‎

Reference : 25157

‎Le festin de Balthazar. Lithographie originale.‎

‎ Lithographie parue dans le N° 181 du journal la Caricature du 24 avril 1834.,pl.double en noir 380-381,grandes marges,tirage bien noir,pli vertical,bon état .‎


Livres Anciens Komar - Meounes les Montrieux

Phone number : 33 04 94 63 34 56

EUR150.00

‎Traviès de Villers,Charles Joseph‎

Reference : 25179

‎1834, [estampe] -Lithographie originale sur Velin blanc.pl.289‎

‎ Planche HT parue dans La Caricature politique, morale, littéraire et scénique, volume 6, 4 juillet 1833 (Planche n°289)‎


‎Titre en bas au centre : « 1834 » ; indications : en ht à gche : « La Caricature (Journal) N°139. », en ht à dte : « Pl. 289. »La table des matières du 6e vol. de La Caricature apporte un complément au titre : « 1834 : un trône populaire entouré de sergens [sergents] de ville ». Au milieu d’une place parisienne, Louis-Philippe, de dos, est assis sur un coffre posé en hauteur sur un piédestal. Il est reconnaissable à son haut toupet et à sa forte corpulence. Il tient des clés dans la main gche (sûrement les clés du coffre ou encore des clés des prisons). Le trône est défendu par une ronde de sergents de ville, armes au poing. Certains dégagent une grande agressivité. Derrière les immeubles d’habitation se devinent les forts dont la construction autour de Paris fut voulue par le gouvernement. La pl. dénonce l’attitude de défense du gouvernement, qui confine à l’agressivité, et qui passe par une politique répressive forte. Une statue d’homme nu, juché sur un haut socle, semble observer la scène avec dépit.Personnage représenté:Louis-Philippe Ier, roi des Français ‎

Livres Anciens Komar - Meounes les Montrieux

Phone number : 33 04 94 63 34 56

EUR100.00

‎Traviès de Villers,Charles Joseph ‎

Reference : 25177

(1849)

‎AH! DOCTEUR lithographie originale‎

‎ 1849 Planche 184 de La Caricature N° 91.La Caricature, 2 aout 1832. Lithographie originale sur Velin blanc. en noir sur velin blanc pli médian vertical,bon tirage bien noir,petite tache brune - rare ‎


Livres Anciens Komar - Meounes les Montrieux

Phone number : 33 04 94 63 34 56

EUR100.00

‎Traviès de Villers,Charles Joseph ‎

Reference : 25170

‎AH! Scelerate de poire pourquoi n’es tu pas une vérité !. - lithographie originale coloriée‎

‎ Planche 153 de La Caricature N° 76.La Caricature, 12 avril 1832. Lithographie originale sur Velin blanc. coloriée sur velin blanc pli médian vertical,bon tirage bien noir,petite tache brune -‎


‎Titre en bas au centre : « Ah ! scélérate de poire pourquoi n’es tu pas une vérité ! » ; indications, en ht au centre : « La Caricature (Journal) / N°76. », en ht à dte : « Pl. 153. »Inscription - Dans la lettre : « Lith. de Becquet, rue Childebert N°9 » [imprimeur], « On s’abonne chez Aubert, Galerie Véro Dodat » [éditeur] ; dans l’image, en bas à gche : « CJ. Traviès. » [Charles-Joseph Traviès, dessinateur]Description iconographique:Un homme, Mayeux, en redingote, de profil, tient une poire de sa main gche et s’apprête à couper cette dernière de sa main dte tenant un couteau. Au second plan, une chaise ainsi qu’une table portant une bouteille de vin, un verre et une assiette avec une autre poire. Il s’agit d’une allusion parodique aux propos tenus par Louis-Philippe en août 1830 : « La Charte sera désormais une vérité ». Mayeux s’insurge contre les atteintes à la liberté de la presse, et se venge sur une poire. La poire étant devenu l’attribut caricatural privilégié du roi des Français, la menacer de la sorte constitue une véritable incitation au régicide.Personne / Personnage représenté:Mayeux (personnage littéraire); Louis-Philippe Ier, roi des Français ‎

Livres Anciens Komar - Meounes les Montrieux

Phone number : 33 04 94 63 34 56

EUR120.00

‎Traviès de Villers,Charles Joseph ‎

Reference : 25171

‎Bonne aventure - lithographie originale ‎

‎ Planche 129 de La Caricature N° 64.La Caricature, 19 janvier 1832. Lithographie originale sur Velin blanc. en noir sur velin blanc pli médian vertical,bon tirage bien noir,petite tache brune - rare numéro saisi‎


‎Titre en bas au centre : « Bonne aventure. » ; légende plus bas au centre : « Ton jeu m’annonce qu’une femme brune que tu as épousée en juillet et avec la qu’elle [laquelle] tu veux divorcer te causera bien du désagrément. / le public te donnera tort, il s’en suivra beaucoup de querelles, tu feras une perte considérable d’argent à la qu’elle [laquelle] tu seras très sensible, / et tu entreprendras un grand voyage. » ; indications, en ht au centre : « La Caricature (Journal) / N°64. », en ht à dte : « Pl. 129. »Inscription - Dans la lettre : « Lith de Delaporte. » [imprimeur], « On s’abonne chez Aubert, galerie véro dodat. » [éditeur] ; dans l’image, en bas à dte, signature : « C.J. Traviès » [Charles-Joseph Traviès, dessinateur]Description iconographique:Devant une foule de spectateurs située à l’arrière-plan, un magicien barbu (grande robe, chapeau pointu) est assis au premier plan, de profil, sur deux mallettes de prestidigitateur à côté d’une table, sur laquelle sont disposés trois gobelets de bonneteau, trois boules et une baguette. Il lit dans des cartes et annonce sa prédiction dans le pavillon d’un long appareil auditif conduisant à l’oreille d’un homme de dos, dont on aperçoit les favoris et le haut toupet frisé : il s’agit de Louis-Philippe, représenté en Harpagon (cf. table des matières du 3e vol de La Caricature). La pl. utilise la métaphore du divorce entre le roi et la France républicaine pour annoncer que cette dernière se vengera de voir ses principes ainsi bafoués. Elle annonce également un exil forcé pour le souverain. Annonce de la destitution prochaine du pouvoir. La pl. formule de véritables menaces pour le roi : d’abord celle que les républicains n’ont pas l’intention de se laisser, faire, ensuite celle qu’ils renverseront, à terme, le roi. Il est également fait référence, dans le titre, à l’amour de l’argent, voire l’avarice du roi des Français, objet de moquerie fréquent de La Caricature. Au second plan, une assemblée d’hommes et de femmes assiste à ce spectacle qui se déroule dans la rue.Personne / Personnage représenté:Louis-Philippe Ier, roi des Français ‎

Livres Anciens Komar - Meounes les Montrieux

Phone number : 33 04 94 63 34 56

EUR120.00

‎Traviès de Villers,Charles Joseph‎

Reference : 25126

‎Chacun son tour en politique.Lithographie originale sur Velin blanc. Vic. col. 71‎

‎ La Caricature politique, morale, littéraire et scénique, volume 6, 27 décembre 1833 (Planche n°344)Titre en bas au centre : « Chacun son tour en politique. » ; indications : en ht à gche : « La Caricature (Journal) N°164. », en ht à dte : « Pl. 344. » Inscription - Dans la lettre : « Chez Aubert, galerie véro dodat. » [éditeur], « L. de Becquet, rue Furstemberg 6. » [imprimeur] ; dans l’image, en bas à dte, signature : « C. J T. » [Charles-Joseph Traviès, dessinateur]Hauteur: 27.2cm -Largeur: 35.5cmDimensions - ImageHauteur: 15cmLargeur: 29cm - pli central,plis‎


‎Description iconographique:L’explication précise : « Triste retour des choses d’ici bas ! A chaque bout de cette double bascule figurent, d’un côté, le peuple, qui fait les révolutions ; de l’autre côté, les jugeurs, qui en profitent ». Deux balançoires à bascule dont le principe consiste en une planche équilibrée articulée par son centre de gravité. Des figures sont assises à chaque extrémité et selon la poussée de leurs pieds au sol, la planche fait remonter et redescendre les figures assises de l’autre côté de la pl. La première, celle dont le pivot est surmonté d’une poire, est la bascule du temps présent : deux juges, parmi lesquels on peut sans doute reconnaitre Dupin tenant deux dossiers titrés « complot » et « REQUISIT […] [REQUISITION] », parviennent à soulever, grâce à leur poids, deux membres du peuple (dont l’un est un républicain portant le bonnet phrygien). La seconde bascule, dont le pivot est surmonté d’un bonnet phrygien est la bascule du futur, celle qui est emblématique de ce vers quoi tendent les républicains. Elle représente le peuple, incarné par deux personnages, suffisamment lourds pour faire s’envoler les juges dont les « paperasses criminalisantes » (in explication) volent dans les airs. Le titre va dans le même sens : il est la manifestation de l’espoir, et même de la certitude que la situation politique changera prochainement au profit du peuple. ‎

Livres Anciens Komar - Meounes les Montrieux

Phone number : 33 04 94 63 34 56

EUR100.00

‎Traviès de Villers,Charles Joseph‎

Reference : 25127

‎Conspiration dite : de la poële à frire - Lithographie originale sur Velin blanc.‎

‎ Conspiracy called: the frying pan Charles Joseph Traviès de Villers, dit Traviès (1804-1859). Caricature de presse. "Conspiration dite : de la poële à frire". Planche parue dans "La Caricature" du 2 janvier 1834. Lithographie.‎


‎Conspiracy called: the frying pan Charles Joseph Traviès de Villers, dit Traviès (1804-1859). ‎

Livres Anciens Komar - Meounes les Montrieux

Phone number : 33 04 94 63 34 56

EUR100.00

‎Traviès de Villers,Charles Joseph ‎

Reference : 25173

(1748)

‎DIEU DE DIEU (CORNEBLEU) GENERAL ! lithographie originale‎

‎ 1748 Planche 174 de La Caricature N° 87.La Caricature, 5 juillet 1832. Lithographie originale sur Velin blanc. en noir sur velin blanc pli médian vertical,bon tirage bien noir,petite tache brune - rare ‎


Livres Anciens Komar - Meounes les Montrieux

Phone number : 33 04 94 63 34 56

EUR100.00

‎Traviès de Villers,Charles Joseph ‎

Reference : 25166

(1967)

‎HERCULE VAINQUEUR - Lithographie originale par Charles-Joseph TRAVIÈS‎

‎ 1967 Lithographie parue dans le N° 182 du journal la Caricature du 1 mai 1834.,planche double 382/383 - bon état ‎


Livres Anciens Komar - Meounes les Montrieux

Phone number : 33 04 94 63 34 56

EUR120.00

‎Traviès de Villers,Charles Joseph ‎

Reference : 25152

‎La mort-aux-rats politiques. Lithographie par Charles-Joseph TRAVIÈS‎

‎ Lithographie originale par Charles-Joseph TRAVIÈS, 335 225, marges 340 265 , belle épreuve publiée le 4 décembre 1834,n° 445, plis , petite usure au niveau du pli central horizontal,tache claire en marge.‎


‎Le jeune marchand de mort- aux-rats a déjà tué quelques rongeurs : Soult, Persil, Louis- Philippe et Thiers. Les produits mortels sont vendus par La Caricature et le Charivari. ‎

Livres Anciens Komar - Meounes les Montrieux

Phone number : 33 04 94 63 34 56

EUR100.00

‎Traviès de Villers,Charles Joseph‎

Reference : 25131

Livres Anciens Komar - Meounes les Montrieux

Phone number : 33 04 94 63 34 56

EUR100.00

‎Traviès de Villers,Charles Joseph ‎

Reference : 25169

‎LE JUSTE MILIEU SE CROTTE - lithographie originale coloriée‎

‎ Planche 144 de La Caricature N° 71.La Caricature, 8 mars 1832. Lithographie originale sur Velin blanc. coloriée sur velin blanc pli médian vertical,bon tirage bien noir,petite tache brune -‎


‎Titre en bas au centre : « Le juste milieu se crotte. » ; indications : en ht au centre : « La Caricature (Journal) / (N°71.) », en ht à dte : « Pl. 144 »Inscription - Dans la lettre : « Lith. de Delaporte. » [imprimeur], « On s’abonne chez Aubert Galerie vero dodat. » [éditeur] ; dans l’image, en bas au centre, signature : « C.J. Traviès. » [Charles-Joseph Traviès]Description iconographique:Lors d’un carnaval, deux hommes transportent, sur leur épaule, un bâton au milieu duquel une grosse poire est accrochée par le sommet. Il s’agit d’une incarnation du juste-milieu, c'est-à-dire de la politique menée par la monarchie de Juillet. Les deux transporteurs sont vêtus en costumes de carnaval. A gche, Périer, porte l’habit et le chapeau de Pierrot, et à dte, Louis-Philippe est travesti en Arlequin. Son visage est caché au spectateur car la tête est tournée vers l’arrière de la scène, mais il est reconnaissable aux favoris et à la forte corpulence. Ils pataugent dans la boue d’un égoût, et leurs vêtements, surtout celui du Pierrot, en sont maculés en partie inf. Un enfant du peuple, débraillé, poursuit les deux hommes et semble leur crier quelque chose, certainement une moquerie. Périer se retourne à peine et affiche un air inquiet et honteux, voire triste. Enfin, à l’arrière-plan se trouvent des silhouettes d’hommes portant des chapeaux haut de forme. Par le biais de cette pl., La Caricature se moque de la capacité qu’a le régime de juillet à se salir dans toutes les affaires auxquelles il participe. L’explication évoque les affaires étrangères de la Pologne, de la Belgique et de la Russie desquelles la France n’est pas sortie glorieuse, mais au contraire, couverte de honte et d’opprobre. Le peuple, voyant passer dans la ville ce cortège à travers les rues de Paris, se demanda ce que pouvait être cette masse transportée et, « ayant remarqué la boue qui la couvrait, on pensa que ce devait être le juste-milieu » (in explication). Ainsi c’est la saleté couvrant la forme qui permet de reconnaître en cette dernière l’incarnation du juste-milieu.Personne / Personnage représenté:Périer, Casimir; Louis-Philippe Ier, roi des Français ‎

Livres Anciens Komar - Meounes les Montrieux

Phone number : 33 04 94 63 34 56

EUR120.00

‎Traviès de Villers,Charles Joseph‎

Reference : 25217

‎Le Renard et les Corbeaux - Lithographie originale en noir sur Velin blanc.‎

‎ Planche HT parue dans La Caricature politique, morale, littéraire et scénique, volume 8, 17 juillet 1834 (Planche n°405)- Hauteur: 27cmx Largeur: 35.5cm - Image :Hauteur: 22.5cmx Largeur: 28cm - Titre en bas au centre : « Le Renard et les Corbeaux. » ; indications : en ht à gche : « La Caricature (Journal) N°193. », en ht à dte : « Pl. 405. », en bas au centre : « Imprimé sur pierre française. »Inscription - Dans la lettre : « Au bureau, chez Aubert, pass. Véro-Dodat. » [éditeur], « Lith : Delaunois, r. du Bouloy 19. » [imprimeur] ; dans l’image, en bas à gche, signature : « C. J. T. » [Charles-Joseph Traviès, dessinateur]Inscription - Le roi pose son pied droit sur le « PROGRAMME », allusion au prétendu programme de l’Hôtel de ville que Louis-Philippe aurait promis de suivre au début de son règne. Les journalistes de l’opposition lui reprochèrent fréquemment de ne pas avoir tenu les promesses contenues dans ce programme, le roi niant l’existence même de ce dernierDescription : La table des matières du 8e vol. de La Caricature précise le titre : « Le renard et les corbeaux. La Pensée immuable alléchant les nouveaux députés par des bourses et des épaulettes ». Il s’agit d’une parodie de la fable de Jean de La Fontaine Le corbeau et le renard (2e fable du livre I, édité pour la première fois en 1668). Louis-Philippe, de profil est représenté dans la partie gche de la composition. Il est reconnaissable à son toupet et ses favoris. Il incarne le renard, dont la grande queue (le seul élément de zoomorphisation. Le reste de son apparence étant tout à fait humaine) dépasse de la redingote. A son bras droit est suspendu un panier rempli de distinctions honorifiques (croix d’honneur, épaulettes), d’un bâton de maréchal, de postes attirants et convoités (postes à la « PREFECTURE », des « SINECURES ») et de promesses d’argent (« RECETTES // [ ?] » et « [ ?] »). Il tient dans la main gche le cordon d’une décoration ( ?) et le tend aux corbeaux se trouvant dans l’arbre à dte. Ces corbeaux sortent tout droit de la chambre des députés située à l’arrière-plan et viennent se poser sur les branches de l’arbre. D’autres sont en vol, au loin. Ces créatures ont un corps de corbeau et une tête humaine. Il s’agit d’une représentation satirique des députés. Le roi les appâte avec des récompenses dans le but d’obtenir de leur part un vote qui ira dans le sens impulsé par sa politique. Ce sont d’ailleurs des bulletins de « VOTE » que les corbeaux tiennent dans leur bec, à la place du fromage tenu dans le bec du corbeau dans la fable du XVIIe siècle. Ainsi, la pl. dénonce les moyens de corruption par lesquels le roi tente de rallier les députés à la cause du gouvernement. La pl. se moque de la vanité des députés, sur laquelle joue le roi afin d’obtenir ce qu’il désire. Dans la lettre, une indication en bas au centre précise que la pierre lithographique, due à Chevalier et compagnie, qui a permis de réaliser la pl., est d’origine française. Cela représente une avancée d’après les contributeurs du journal, car cela permettrait de n’être plus dépendant des pierres venant de l’étranger.Personne / Personnage représenté:Louis-Philippe Ier, roi des Français‎


Livres Anciens Komar - Meounes les Montrieux

Phone number : 33 04 94 63 34 56

EUR60.00

‎Traviès de Villers,Charles Joseph‎

Reference : 25180

‎MARCHE DE LA BANLIEUE venant au secours des Cent mille hommes de troupe réglée assiégés par quelques centaines de lâches républicains -Lithographie originale en noir sur Velin blanc.pl.double‎

‎ Planche HT parue dans La Caricature politique, morale, littéraire et scénique, volume 6, 1er août 1833, (Planche n°296-297) Hauteur: 26 Largeur: 70cmTitre en bas au centre : « Marche de la Banlieue venant au secours des Cent mille hommes de troupe réglée assiégés par quelques centaines de lâches républicains. » ; légende plus bas au centre : « (Cette caricature fut exécutée après les evènemens [événements] de Juin 1832. Nous en retardames [retardâmes] la publication pour ne pas envenimer les haines politiques aujourd’hui nous la donnons comme une bonne et vieille charge) » ; indications : en ht à gche : « La Caricature Journal (N°142) », en ht à dte : « Pl. 296, 297 »Inscription - Dans la lettre : « Lith. de Becquet, rue Chilbert N°9. » [imprimeur] ; dans l’image, en bas à gche, signature : « CJ Traviès. // 1832 » [Charles-Joseph Traviès, dessinateur], réagissant à l’insurrection républicaine à Paris des 5, 6 et 7 juin 1832. Traviès met en lumière l’énorme différence entre le faible nombre d’insurgés républicains et le nombre d’hommes de troupe (garde municipale, garde nationale) mobilisés pour briser la révolte.‎


Livres Anciens Komar - Meounes les Montrieux

Phone number : 33 04 94 63 34 56

EUR150.00

‎Traviès de Villers,Charles Joseph ‎

Reference : 25165

‎MON BEAU PERE - Lithographie par Charles-Joseph TRAVIÈS‎

‎ Lithographie parue dans le N° 196 du journal la Caricature du 7 aout 1834.,bon état ‎


Livres Anciens Komar - Meounes les Montrieux

Phone number : 33 04 94 63 34 56

EUR80.00

‎Traviès de Villers,Charles Joseph ‎

Reference : 25176

(1788)

‎Monsieur harpagon voudrait tirer quelque chose de ses vieilles perruques, les achèteriez vous ? lithographie originale‎

‎ 1788 Planche 178 de La Caricature N° 88.La Caricature, 12 juillet 1832. Lithographie originale sur Velin blanc. en noir sur velin blanc pli médian vertical,bon tirage bien noir,petite tache brune - rare Un homme assis, jambes croisés, un peigne coincé dans les cheveux, regarde en faisant la moue la perruque que lui apporte un autre homme.‎


‎ Titre en bas au centre : « Monsieur harpagon voudrait tirer quelque chose de ses vieilles perruques, les achèteriez vous ? » ; indications, en ht au centre : « La Caricature (Journal) // (N°88.) », en ht à dte : « Pl. 178. »Inscription - Dans la lettre : « Lith. De Becquet, rue Childebert N°9. » [imprimeur], « On s’abonne chez Aubert, galerie véro dodat. » [éditeur] ; attribution : Charles-Joseph Traviès, dessinateur?Description iconographique:La table des matières du 4e vol. de La Caricature apporte un complément au titre : « La vieille perruque d’Harpagon ». Athalin, debout à dte, de profil, présente une perruque, comprenant un toupet et des favoris (coiffure de Louis-Philippe) à un perruquier, lequel, assis, les jambes croisées, esquisse une moue perplexe. La pl. se moque de la coiffure du roi, et montre qu’elle est déjà démodée puisque le coiffeur n’en veut pas. Elle pointe également le doigt sur l’avarice du roi, surnommé Harpagon, protagoniste cupide de la pièce de Molière L’Avare. Il serait donc même prêt à vendre sa perruque.Personne / Personnage représenté:Louis-Philippe Ier, roi des Français ‎

Livres Anciens Komar - Meounes les Montrieux

Phone number : 33 04 94 63 34 56

EUR100.00

‎Traviès de Villers,Charles Joseph ‎

Reference : 25172

‎Que droles de tetes. - lithographie originale coloriée‎

‎ Planche 138 de La Caricature N° 68.La Caricature, 16 fevrier 1832. Lithographie originale sur Velin blanc. coloriée sur velin blanc pli médian vertical,bon tirage bien noir,petite tache brune -‎


‎Titre en bas au centre : « Qué drôles de têtes !! » ; légende plus bas au centre : « Se vend chez l’éditeur à Ste Pélagie. / (Section Politique.) » ; indications : en ht au centre : « La Caricature (Journal) / (N°68) », en ht à dte : « Pl. 138. »- Dans la lettre : « Lith. de Delaporte. » [imprimeur], « On s’abonne chez Aubert, galerie véro dodat. » ; attribution : Charles-Joseph Traviès, dessinateur ? iconographie:Au premier plan, figuration de deux hommes, vus de trois quarts à dte. Ils sont représentés en train de marcher, se dirigeant vers la dte de la composition. Le premier, un homme ventripotent, en pantalon et redingote, tenant dans sa main gche un chapeau haut de forme orné de la cocarde tricolore. Sa tête n’est pas humaine mais est remplacée par une poire. Il s’agit du roi Louis-Philippe. Le second homme prend appui sur le bras du premier. Il s’agit de son fils aîné, le duc d’Orléans, en habit militaire. Sa tête, à lui non plus, n’est pas humaine, mais est remplacée par une courge ou un concombre. A l’arrière-plan, une foule de personnes regardant passer ces deux hommes étranges. On distingue un cavalier à dte. A gche, une femme et un enfant se détachent de la masse informe de la foule. L’enfant pointe du doigt les deux créatures hybrides. La poire est l’attribut caricatural fréquemment utilisé par La Caricature pour désigner le roi des Français. Un cucurbitacée se trouve également souvent associé au duc d’Orléans. Le remplacement de la tête, siège de la pensée, par un végétal, sert à mettre en lumière la bêtise des deux personnages. Sans doute l’idée de cette pl. vient-elle de Charles Philipon, au vu de la légende, celle-ci précisant le lieu de vente de la pl., c'est-à-dire la prison de Sainte-Pélagie, dans laquelle est alors enfermé le directeur de La Caricature depuis le 12 janvier 1832, condamné pour outrages à la personne du roi (à cause de la publication de la pl. 70 du numéro 35 ; 30 juin 1831). Cette pl. résonne alors comme une vengeance.Personnage représenté:Louis-Philippe Ier, roi des Français ‎

Livres Anciens Komar - Meounes les Montrieux

Phone number : 33 04 94 63 34 56

EUR120.00

‎Traviès de Villers,Charles Joseph‎

Reference : 25182

‎Quel Rêve ! - Lithographie originale en noir sur Velin blanc.pl.double‎

‎ Planche HT parue dans La Caricature politique, morale, littéraire et scénique, volume 7, 26 juin 1834 (Planche n°398-399)-Hauteur: 35.5cm -Largeur: 52.4cm Titre en bas au centre : « Quel Rêve ! » ; légende plus bas au centre : « …..il disait que des prisonniers, sans défense, des blessés, des mutilés, de enfans [enfants] avaient été assassinés………il disait qu’on avait même fusillé un // demi-cadavre flottant dans la rivière……….il disait : vous arrosez l’arbre de la discorde avec des flots de sang, vous le fumez // de chair humaine…….. mais c’était un rêve, une erreur, un mensonge, ils l’ont condamné comme Calomniateur……… Calomniateur !!! » ; indications : en ht à gche : « La Caricature, (Journal), N°190. », en ht à dte : « Pl. 398 et 399. »Dans la lettre : « Au Bureau, chez Aubert, pass : Véro-Dodat. » [éditeur], « Lith. Delaunois, rue du Bouloy, 19. » [imprimeur] ; dans l’image, en bas à dte, signature : « T. »référence à François Gervais « de Caen » (1803-1867), membre de la Société des Amis du Peuple. Il reprocha au gouvernement une série de violences dirigées contre les Français lors des insurrections d’avril 1834 (voir la légende de la pl.). La réponse de la police et de ses témoins est reproduite dans l’explication : « C’est un rêve, une erreur, un mensonge. M. Gervais est un calomniateur ». C’est Gisquet qui attaqua Gervais en justice, suite à une lettre que ce dernier avait envoyée au journal Le Messager. Gisquet en parle dans ses Mémoires : « Durant l’instruction du procès par la Cour des pairs, il survint plusieurs événemens [sic] et quelques incidens [sic] qui me semblent mériter une mention particulière. Tandis que la garde nationale, la troupe de ligne, les gardes municipaux et les sergens [sic] de ville, amenaient au dépôt de la Préfecture tous les individus arrêtés le 14 avril, un sieur Gervais de Caen se trouvait enfermé dans cette prison. Cédant au besoin de dénigrer l’administration et de faire parler de lui, il écrivit au journal Le Messager une lettre fort longue, pour dénoncer les traitemens [sic] affreux dont les agens [sic] de police accablaient les prisonniers. Il déclarait avoir vu assommer des malheureux sans défense ; il avait vu, disait-il, des mares de sang dans les cours de la Préfecture ; il décrivait les scènes d’horreur, les massacres consommés sous ses yeux (…) Je ne sais si M. Gervais de Caen avait le délire, ou si quelque mauvais songe lui faisait croire à la réalité des actes barbares dont il voulait bien être le délateur, mais je sais que sa lettre me parut contenir le délit de diffamation le mieux caractérisé ; je portai plainte contre lui, et le 12 juin M. Gervais de Caen parut devant le jury (…) ». Lors de son procès le 12 juin 1834, Gervais fut finalement condamné à un mois de prison et 2000 francs d’amende pour avoir calomnié les agents de police. La pl. se propose de mettre en image les propos tenus par Gervais : au centre, des policiers piétinent ou enfoncent leurs épées dans des corps de citoyens amoncelés sous un arbre. Au second plan à dte, des policiers battent des hommes déjà mourants dans une charrette. A l’arrière-plan à dte, des policiers pourchassent des citoyens afin de les attraper et les battre. Au fond se détache le bâtiment de la Bourse. L’arbre de discorde inventé par Gervais est mis en image au centre. Ses fruits sont des poires. Enfin, encadrant la composition, deux policiers arrosent de futurs arbres du même type avec des arrosoirs remplis du sang des citoyens français. Ce sont des poires que ces arbres donnent également.‎


Livres Anciens Komar - Meounes les Montrieux

Phone number : 33 04 94 63 34 56

EUR150.00

‎Traviès de Villers,Charles Joseph ‎

Reference : 25174

(1748)

‎QUEL SAUT,quels sots - lithographie originale‎

‎ 1748 Planche 175 de La Caricature N° 87.La Caricature, 5 juillet 1832. Lithographie originale sur Velin blanc. en noir sur velin blanc pli médian vertical,bon tirage bien noir,petite tache brune - rare ‎


Livres Anciens Komar - Meounes les Montrieux

Phone number : 33 04 94 63 34 56

EUR100.00

‎Traviès de Villers,Charles Joseph‎

Reference : 25129

(1834)

‎TETES D'EXPRESSIONS - Heads of expressions Charles Joseph Traviès de Villers, dit Traviès (1804-1859). Caricature de presse. "Têtes d’expressions". Planche parue dans "La Caricature" du 14 août 1834.Lithographie originale sur Velin blanc.‎

‎ 1834 Heads of expressions Charles Joseph Traviès de Villers, dit Traviès (1804-1859). Caricature de presse. "Têtes d’expressions".PL.412 Planche parue dans "La Caricature" du 14 août 1834. Lithographie. Dimensions: 260 mm X 340 mm - SUR PAPIER BLANC,pli central‎


‎Deux représentations caricaturales du roi Louis-Philippe, assis sur un fauteuil. La planche dénonce l’entrain avec lesquels Louis-Philippe procède à la répression des opposants au régime. Elle pointe également du doigt le manque de ressort du roi dans le traitement des affaires étrangères. ‎

Livres Anciens Komar - Meounes les Montrieux

Phone number : 33 04 94 63 34 56

EUR80.00
Previous 1 ... 1191 1192 1193 1194 ... 1207 1220 1233 1246 ... 1247 Next Exact page number ? OK
Get it on Google Play Get it on AppStore
Policy

The item was added to your cart

You have just added :

-

There are/is 0 item(s) in your cart.
Total : €0.00
(without shipping fees)
More information about shipping
What can I do with a user account ?

What can I do with a user account ?

  • All your searches are memorised in your history which allows you to find and redo anterior searches.
  • You may manage a list of your favourite, regular searches.
  • Your preferences (language, search parameters, etc.) are memorised.
  • You may send your search results on your e-mail address without having to fill in each time you need it.
  • Get in touch with booksellers, order books and see previous orders.
  • Publish Events related to books.

And much more that you will discover browsing Livre Rare Book !