Sort by
Previous 1 ... 5 6 7 8 ... 12 16 20 24 ... 25 Next Exact page number ? OK

‎(COMMUNE DE PARIS).‎

Reference : 15949

(1871)

‎Les 31 séances officielles de la commune de Paris. Membres de la Commune. Discours d'ouverture. Comptes rendus officieles. Annexes aux procès-verbaux. Projets de lois et de décrets. Rapports des commissions, etc, etc.‎

‎Paris, Revue de France, E. Lachaud, 1871, 12° (17,5 x 11,5 cm), 80 (recte 280) pp., demi basane brune, dos à 3 nerfs, titre doré, le bas du dos avec des lettres C. et O. (reliure de l'époque). ‎


‎DEL BO, p. 63. Edition originale de cette publication rare imprimée pendant la Commune de Paris. Les pages 273 - 276 sont inversées (texte complet). Faibles rousseurs au début et à la fin. En tout bon exemplaire. Peu commun. ‎

Logo ILAB

Phone number : 41 (0)22 800 17 04

CHF200.00 (€188.67 )

‎[COMMUNE DE PARIS].‎

Reference : 27173

‎Littérature officielle SOUS LA COMMUNE.‎

‎ Paris, Librairie des Bibliophiles, Collection Documents sur les évènements de 1870-71, 1871. In-12, plein cartonnage en couleurs, pièce de titre, 140 pp. ‎


‎Rare. ‎

Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : 09 50 67 82 02

EUR80.00

‎COMMUNE DE PARIS ‎

Reference : 115129

(1871)

‎Procès des membres de la Commune de Paris. Compte rendu in extenso des débats du conseil de guerre, avec le portrait des accusés. Publié en livraisons hebdomadaires. Recueil complet, sans les couvertures des fascicules.‎

‎Couverture souple. Modeste reliure demi-basane. 478 pages.‎


‎Livre. Avec le portrait des principaux accusés. De Laporte éditeur, Bordeaux, 1871.‎

Librairie et Cætera - Belin-Beliet

Phone number : +33 (0) 5 56 88 08 45

EUR135.00

‎COMMUNE DE PARIS ‎

Reference : 126070

(1872)

‎Réimpression du Journal officiel de la République française sous la Commune du 19 mars au 24 mai 1871.‎

‎Couverture rigide. Cartonnage de l'éditeur. 656 pages. Couverture défraîchie. Mouillure brune en coin supérieur de la moitié du volume.‎


‎Livre. Victor Bunel, éditeur, Paris, 1871-1872.‎

Librairie et Cætera - Belin-Beliet

Phone number : +33 (0) 5 56 88 08 45

EUR63.00

‎(COMMUNE DE PARIS) -‎

Reference : 34828

(1871)

‎Réimpression du Journal officiel de la République française sous la Commune du 19 mars au 24 mai 1871 - ‎

‎ 1871 Paris : Victor Bunel, 1871 - un volume in-quarto demi basane rouge, dos lisse orné de filets à froid et de pointillés et du titre doré (reliure de l'époque), 655 pages imprimées en deux colonnes - coins frottés sinon bon état - ‎


‎Recueil des 66 numéros du Journal officiel de la Commune publié par Victor Bunel en juillet 1871. Sous le contrôle du gouvernement versaillais, Bunel se conforme aux ordres, notamment en faisant disparaître de sa publication les comptes rendus de l'Assemblée de Versailles. En présentation, l'éditeur se place du côté des vainqueurs à l'encontre de "ceux que la justice du pays va appeler à sa barre." Reste que si cette réimpression loin d'être in-extenso contient des omissions, elle constitue le document que les Français et notamment ceux de la province auront eu à leur disposition durant les procès des Communards. ‎

Phone number : 03 85 40 17 88

EUR90.00

‎Commune de Paris 1871 ‎

Reference : 3010

‎ Massacre de la rue Haxo sixième conseil de guerre compte rendu in extenso des débats par L.P GUENIN sténographe‎

‎in 12 broché faux-titre,titre,262 pages,47 victimes,11 ecclésiastiques,3 laïques,33 gardes de Paris. 7condamnations à mort Librairie de l’école de la Sorbonne 1872 rousseurs habituelles, mouillure angle supérieur droit croissante jusqu’à la fin du volume ‎


Charbonnel - Bar le Duc

Phone number : 03 29 79 40 63

EUR30.00

‎[Commune de Paris 1871] Du Camp, Maxime ‎

Reference : 111270

(1878)

‎Les Convulsions de Paris : tome premier : Les prisons pendant la Commune. 2e édition‎

‎Paris, Librairie Hachette et Cie 1878 In-8 22 x 13 cm. Reliure demi-basane rouge cerise, dos à nerfs ornés de roulettes et encadrés de filets dorés, IV-543 pp., table des matières. Reliure légèrement frottée, intérieur frais.‎


‎écrivain polygraphe et photographe, Maxime Du Camp (1822-1894) fut élu membre de l’Académie française en 1880, surtout, dit-on, à cause de son histoire assez hostile de la Commune, publiée sous le titre de “Les Convulsions de Paris”, en 4 vol.15 (1878-1880). Bon état d’occasion ‎

Librairie de l'Avenue - Saint-Ouen

Phone number : 01 40 11 95 85

EUR89.00

‎(COMMUNE DE PARIS). ABBE CROZES.‎

Reference : 19443

‎L'abbé Crozes aumonier de la Roquette, otage de la Commune, son arrestation, sa captivité, sa délivrance racontées par lui même suivi du Capitaine fédéré Revol.‎

‎ Paris, De Soye éditeur et fils, 1877, in-12 relié demi basane ancienne, dos à nerfs, pièce de titre de cuir noir, plats cartonnés marbrés, fers décoratifs, couvertures non conservées. 187 pages. Edition augmentée de pièces justificatives, lettres et documents. Bon exemplaire bien relié.‎


Librairie la Ciguë - Saint-Etienne

Phone number : 04 77 38 47 31

EUR45.00

‎( Commune de Paris ) - Anonyme.‎

Reference : 15134

(1898)

‎Mes Vieilles Chansons - Chansons du Rempart, Souvenirs du Siège de Paris 1870-1871 - Chansons de mes Bois, pendant la commune de Paris 1871. ( Tirage limité à 200 exemplaires numérotés, hors commerce, avec belle dédicace de l'auteur ).‎

‎ Paris, Imprimerie Générale Lahure 1898. In-8 broché de 85 pages au format 13,5 x 21 cm. Couverture rempliée avec titre en rouge et noirs. Dos carré, légèrement insolé avec un petits frottis. Plats avec bords un peu brunis. Intérieur frais. Recueil qui contient : Mes vieilles Chansons - Chansons du Rempart, Souvenirs du Siège de Paris 1870-1871 - Chansons de mes Bois, pendant la commune de Paris 1871 - Chansonnettes du Bastion - Chansons de Mineur. Tirage unique à 200 exemplaires numérotés sur arches, entièrement hors commerce ( n° 100 ). Superbe état général. Rarissime édition originale orné d'une affectueuse, dédicace, autographe, signée de l'auteur.‎


‎ Site Internet : Http://librairie-victor-sevilla.fr.Vente exclusivement par correspondance. Le libraire ne reçoit, exceptionnellement que sur rendez-vous. Il est préférable de téléphoner avant tout déplacement.Port gratuit pour la France ( A l'exception des livres dont l'épaisseur dépasse les 3 cm et qui seront expédiés obligatoirement au tarif Colissimo en vigueur ).Les Chèques ne sont plus acceptés.Port à la charge de l'Acheteur pour le reste du monde.Pour destinations extra-planétaire s'adresser à la NASA.Membre du Syndicat Lusitanien Amateurs Morues‎

Phone number : 06 80 26 72 20

EUR200.00
Free shipping

‎(COMMUNE DE PARIS). CERF (Marcel).‎

Reference : 26504

‎Le d'Artagnan de la Commune. (Le Colonel Maxime Lisbonne).‎

‎ Editions du Panorama de Bienne, 1967, in-12 relié pleine percaline noire, premier plat conservé, 278 pages. Documents et photographies en noir et blanc hors texte. Préface de Jean Savant.Titre passé au dos de la reliure. Bon exemplaire de belle qualité de papier solidement relié.‎


‎[...] Le Colonel Lisbonne, comme il aime être appelé , [est] un ancien communard revenu du Bagne où il a passé dix ans en Nouvelle Calédonie dans l'Ile de Nou puis au camp de Tindu dans la presqu'île Ducos. Lisbonne est rentré après l'amnistie votée le 11 juillet 1880 ; il a alors quarante six ans, il est sans argent mais heureux d'avoir retrouvé sa femme Elisa et son fils Félix qui ont attendu son retour, sans jamais désespérer, soutenus par ceux qui les entourent [...].Maxime Lisbonne est un personnage pittoresque qui tient à se faire remarquer. La cravate lavallière tombant sur sa chemise, un pantalon un peu large, souvent coiffé d'un chapeau tuyau de poêle aux bords plats qui laisse dépasser une chevelure frisée, et appuyé sur une canne à cause de sa blessure à la jambe gauche, chacun peut le rencontrer à pied dans les rues ou conduisant une petite voiture peinte en rouge, et assis à coté de lui un groom déguisé en forçat, attaché au siège par une chaîne.Né le 24 mars 1839, Maxime Lisbonne est le fils d'Auguste Lisbonne, officier d'artillerie passionné de théâtre et de Marie Louise Foussen, une modiste appréciée des actrices. A seize ans, le 7 mai 1854, Lisbonne s'engage et part pour la guerre de Crimée.Rentré en France, dix ans plus tard, le 4 avril 1864, il a vingt cinq ans et est libérable. Lisbonne se lance alors dans le théâtre qui l'a toujours attiré, monte des pièces populaires, fait représenter le 11 mai 1868 les Métamorphoses d'Ovide, un vaudeville en trois actes de Paillard et Miro. Lisbonne remporte d'abord du succès mais, mauvais gestionnaire, il est obligé de quitter la direction des Bouffes-Saint-Antoine, boulevard Richard-Lenoir, pour le boulevard Magenta.Maxime Lisbonne s'intéresse alors à la vie politique, il est un républicain convaincu, luttant contre l'Empire. Il prend part aux événements de la Commune en étant membre du Comité central du 10e arrondissement.Blessé aux côtés de Vermorel, en défendant une barricade du boulevard Voltaire, le 25 mai 1871, il est fait prisonnier puis condamné à la déportation. Il y endure des souffrances qui le marquent profondément mais que sa passion pour le théâtre lui permet de supporter.En rentrant du bagne, Maxime Lisbonne a besoin de s'exprimer, de faire partager aux autres toute sa peine et son amertume. Le théâtre l'attire toujours, il prend la direction des Bouffes du Nord, monte Nadine de sa vieille amie, Louise Michel. La pièce n'a eu que trois représentations . Son théâtre devient le lieu de rendez vous des vieux communards et des jeunes collectivistes. Puis il reprend Germinal, dont les représentations avaient été interdites au Châtelet, enfin il remonte Hernani . Mais une nouvelle fois cette expérience théâtrale se termine mal et le contraint à abandonner.Maxime Lisbonne, pour exorciser les souffrances vécues au bagne et rendre justice aux communards, va tenter par la publication de journaux et l'ouverture successive de plusieurs cabarets à Montmartre et à Belleville de lutter contre l'indifférence, l'oubli et le mépris, car tout le monde est silencieux, même « les radicocos et les saucissialistes », pour reprendre les mots de Willette . On ne peut que comprendre les fédérés qui avaient été de vaillants soldats, humiliés par la défaite, et qui pourtant furent traités comme des criminels et envoyés au bagne. Cet état d'esprit est celui de Maxime Lisbonne et de beaucoup d'autres qu'ils fussent de Montmartre ou pas.Le premier journal de Lisbonne L'Ami du Peuple, se veut « Républicain maratiste » et le seul journal à dire la vérité; le journal est révolutionnaire et très violent envers tous les adversaires de la Commune. [...] Les difficultés rencontrées avec les pouvoirs publics obligent Lisbonne à cesser la publication de L'Ami du peuple le 7 août 1885.Mais Lisbonne ne se croise pas les bras pour autant : le 6 octobre 1885, il ouvre la Taverne du Bagne à Montmartre à l'angle du boulevard de Clichy et de la rue de Martyrs, sur le terrain d'une maison en démolition que la Ville de Paris lui a concédé pour six mois. [...] La Taverne du Bagne connaît un certain succès. Chaque soir les clients font la queue pour entrer.L'intérieur du cabaret est décoré surtout de plusieurs grandes peintures représentant de grandes scènes du bagne comme l'évasion de Rochefort et celle d'autres communards ou encore le ferrement de Gustave Maroteau à mi-mort. Les auteurs de ces peintures ne nous sont pas connus. Il est intéressant de savoir qu'il était possible de décorer un café avec des uvres à caractère politique, ayant pour sujet des événements que l'écrit, à cause de la censure, ne peut remémorer.Les serveurs sont habillés en forçats. Ils portent la veste et le bonnet des relégués et sous le bras, relié à leur cheville par une chaîne, un boulet creux renfermant la serpillière utile à leur service. Ils ont une mine patibulaire, font entrer les clients par fournées et les font sortir munis d'un « certificat de libération » attestant que « le libéré a consommé et s'est bien conduit » . Le bock est un boulet, l'absinthe un Nouméa.La Taverne du Bagne a aussi son journal : La Gazette du Bagne , une feuille de quatre pages, coûtant 10 centimes qui n'a eu que cinq numéros. Avec cette publication, Maxime Lisbonne veut rivaliser avec le Chat Noir de Salis. [...] On y trouve des articles sur Louise Michel, Maxime Lisbonne lui-même ou encore Gustave Maroteau, mort au Bagne, et des illustrations sur le ferrement et la chaîne.La concession qui lui avait été donnée n'étant pas reconduite, Lisbonne ne se décourage pas et réinstalle à Belleville à deux pas de la maison de la « vielleuse » la taverne du Bagne et des Ratapoils qui ouvre le 12 février 1886.Deux fois par semaine, il y donne des tableaux vivants notamment la scène du ferrement avec une vraie chaîne rivée à la cheville des clients. Lisbonne explique comment se déroulait la vie au bagne et développe le programme de la Commune ; c'est un héros populaire, très écouté. La taverne du Bagne et des Ratapoils n'aura aussi qu'une courte existence de quelques mois.Puis toujours fidèle à son idéal, Lisbonne inaugure la Taverne de la Révolution française, 18 rue Rambuteau, le jeudi 1er avril 1886; aux murs encore de grands tableaux pour commémorer l'histoire des grands patriotes républicains et, comme le dit l'affiche, pour continuer la Révolution qui a été commencée : « Mais pas à la manière de Déroulède. »Lisbonne fait jouer en janvier 1886 aux Folies Rambuteau, on joue, feu ! ...Deux ans plus tard en 1888, c'est la Brasserie des Frites révolutionnaires. Là les frites sont servies par une voiture cellulaire qui passe entre les tables. Marcel Legay, chansonnier du Chat Noir, chante Ecoute O mon cur.Puis, avec Clovis Hugues, Lisbonne monte chez Antoine, impasse de l'Elysée-des-Beaux-Arts, Le sommeil de Danton.En 1889, Maxime Lisbonne se présente aux élections législatives de la 2e circonscription de Montmartre. Boulanger remporte les élections. Il est fier d'avoir obtenu des voix, lui l'ex-forçat. L'affiche est très significative de son état d'esprit. A cette même élection Salis, du Chat Noir, s'est présenté jouant sur sa ressemblance avec le Général Boulanger.Deux fois encore il se présentera à des élections législatives, en août 1892 au moment du scandale de Panama, puis en 1898, lors de l'affaire Dreyfus.Maxime Lisbonne répond dès les premiers jours de janvier 1890 en donnant plusieurs exemples de sa générosité qui n'a été récompensée que par de l'ingratitude et les faux témoignages lors de sa comparution devant le Conseil de Guerre.Comprenant qu'il était vain désormais de vouloir entretenir le souvenir du bagne et de la Commune et non sans une profonde amertume, Lisbonne se lance un nouvelle fois, en 1892, dans la publication d'un périodique : Le Citoyen de Montmartre. Ce journal politique et littéraire paraissant le jeudi et le dimanche, n'a été publié que du 2 juillet 1892 au 14 août 1894.Lisbonne préfère alors reprendre d'autres cabarets. Il ouvre Le Casino des Concierges en 1893, puis il dirige un an plus tard Le Divan japonais, en succédant à Jehan Sarrazin, le poète aux olives. Il y fait représenter en mars 1894 Le Coucher d'Yvette, une pantomime lyrique montrant une femme se déshabillant avec une lenteur aux effets savamment escomptés.On peut se demander comment Lisbonne est parvenu à ouvrir ses cabarets. Il a, en effet, pris l'exemple du Chat Noir de Salis, du Mirliton de Bruant mais dans un tout autre but. La Taverne du Bagne, celle de Montmartre comme celle de Belleville, était pour lui le moyen de ne pas faire oublier les souffrances injustement endurées au bagne par les communards. On peut ne pas considérer comme du meilleur goût sa mise en scène théâtrale, mais il était ainsi assuré du succès. Enfin la censure, si stricte au théâtre et au café-concert, était inexistante au cabaret où l'on veillait surtout au respect des bonnes murs et où la chanson et la parole étaient libres. Lisbonne, assurément généreux, avait donc toute liberté pour s'exprimer et lutter pour la mémoire de la Commune.Beaucoup ont gardé pendant de longues années, le souvenir de Maxime Lisbonne, bien qu'il ait quitté Paris depuis 1898. Ainsi, lorsqu'il meurt un 25 mai 1905, l'un de ses amis les plus fidèles, Gaston Da Costa, un ancien communard « condamné à mort par les conseils de Guerre versaillais », lui consacre un article dans l'Intransigeant , allant jusqu'à donner les horaires des trains pour la Ferté Allais . Ce fut le dernier hommage rendu au d'Artagnan de la Commune . (M. Obertür). ‎

Librairie la Ciguë - Saint-Etienne

Phone number : 04 77 38 47 31

EUR45.00

‎(COMMUNE DE PARIS). CHOURY (Maurice).‎

Reference : 28220

(1961)

‎La Commune au Quartier Latin.‎

‎ 1961 Editions du Club des amis du livre progressiste, 1961, in-12 carré relié en cartonnage d'édition sous jaquette d'édition rempliée illustrée, jaquette rodhoïd transparente (avec manque). 224 pages. Importante iconographie en noir et blanc. Bel exemplaire.‎


Librairie la Ciguë - Saint-Etienne

Phone number : 04 77 38 47 31

EUR15.00

‎Commune de Paris - DU CAMP (Maxime) ‎

Reference : 91757

(1878)

‎Les convulsions de Paris [2 volumes]. Deuxième édition‎

‎Paris, Hachette 1878 2 volumes. In-8. Reliures demi-chagrin bleu, dos à nerfs ornés de roulettes encadrés de petits fers dorés, IV-543-III-506 pp. Reliures légèrement frottées, mouillures angulaires en continu.‎


‎Vol. I : Les prisons pendant la commune - Vol. II : épisodes de la commune : Les maires et le Comité central - Le Palais de la Légion d’honneur - Le Palais des Tuileries - Les Musées du Louvre - La Colonne de la Grande Armée - Les barricades - le comat dans les rues Etat correct d’occasion ‎

Librairie de l'Avenue - Saint-Ouen

Phone number : 01 40 11 95 85

EUR74.00

‎[Commune de Paris] DU CAMP (Maxime) ‎

Reference : 95247

(1883)

‎Les Convulsions de Paris. Sixième édition [4 volumes]‎

‎Librairie Hachette et Cie 1883 4 volumes. In-12 18,5 x 12 cm. Reliures demi-chagrin bleu, dos à nerfs, XVI-416-371-376-398 pp, 1 fac-similé replié, pièces justificatives, table des matières, table des noms propres. Bon ensemble.‎


‎Vol. 1. Les prisons pendant la Commune ; Vol. 2. Episodes de la Commune ; Vol. 3. Les sauvetages pendant la Commune ; Vol. 4. La Commune à l'Hôtel de ville. Avec “Les Convulsions de Paris”, Maxime Du Camp (1822-1894), écrivain polygraphe et photographe, nous a laissé une vision assez hostile de la Commune de Paris. Bon état d’occasion ‎

Librairie de l'Avenue - Saint-Ouen

Phone number : 01 40 11 95 85

EUR174.00

‎Commune de Paris - LAMAZOU ‎

Reference : 62783

(1877)

‎La Place Vendôme et la Roquette. Documents historiques sur la Commune précédés d’une lettre de Monseigneur Dupanloup, évêque d’Orléans. Quinzième édition‎

‎Charles Douniol et Cie 1877 In-12 13 x 19 cm. Reliure demi-basane vert foncé, dos lisse, filets, auteur et titre dorés, 371 pp., 2 fac-similés in fine. Les journées du 19 au 28 mai 1871. Arrêté comme otage, l’auteur, vicaire de la Madeleine, raconte les divers épisodes de son arrestation et de sa captivité. ‎


‎ Bon état d’occasion ‎

Librairie de l'Avenue - Saint-Ouen

Phone number : 01 40 11 95 85

EUR57.00

‎(COMMUNE DE PARIS) LEHAUTCOURT Pierre. ‎

Reference : 1164

‎SIÈGE DE PARIS. LE BOURGET – CHAMPIGNY (28 OCTOBRE – 3 DÉCEMBRE 1870).‎

‎ Nancy et Paris, Berger-Levrault, 1898 ; in-8 broché de VIII-440 pages, 8 cartes dépliantes. Volume très frais : seulement quelques fines et légères piqûres à la première carte. En partir non coupé. Ex-libris. ‎


‎Édition originale du second des trois volumes consacrés au siège de Paris. ‎

Phone number : 04 68 78 13 05

EUR120.00

‎[Commune de Paris] LESIOUR, G. ‎

Reference : 98379

(1870)

‎La Commune considérée dans ses rapports avec la liberté‎

‎Tours, Imprimerie Ladevèze 1870 In-12 18,5 x 11,5 cm. Broché, titre en noir sur le dos et le premier plat, 300 pp., table des matières. Exemplaire en bon état.‎


‎ Bon état d’occasion ‎

Librairie de l'Avenue - Saint-Ouen

Phone number : 01 40 11 95 85

EUR44.00

‎[Commune de Paris] MAILLARD, Firmin ‎

Reference : 109800

(1871)

‎Histoire des journaux publiés à Paris pendant le siège et sous la Commune, 4 septembre 1870 au 28 mai 1871 / Firmin Maillard‎

‎Paris, E. Dentu, Libraire-éditeur 1871 In-12 19 x 12 cm. Reliure demi-basane rouge, dos à nerfs, , pèice de titre manuscrite contrecollée, VI-267 pp., table alphabétique des journaux, table alphabétique des personnes. Rousseurs éparses.‎


‎ Bon état d’occasion ‎

Librairie de l'Avenue - Saint-Ouen

Phone number : 01 40 11 95 85

EUR53.00

‎CORDILLOT (Michel).‎

Reference : 40874

(1991)

‎Eugéne Varlin, chronique d'un espoir assasiné. ‎

‎Paris Les Édition Ouvrières 1991 1 Paris, Les Édition Ouvrières, 1991. In-8 broché de 261-(1) pp. ‎


‎Le Quillec, 1172. ‎

Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : 33 01 46 33 57 22

EUR30.00

‎COULONGES (Georges).‎

Reference : 40880

(1970)

‎La Commune en chantant.‎

‎Paris Les éditeurs français réunis 1970 1 Paris, Éditeurs Français Réunis, 1970. In-8 broché de 226-(1) pp. ‎


‎Le Quillec, 1198. ‎

Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : 33 01 46 33 57 22

EUR20.00

‎Coulonges, Georges (1923-2003) ‎

Reference : KXI-29353

‎La Commune en chantant ‎

‎Paris - Condé-sur-Noireau Les Editeurs Français Réunis - Imprimerie Ch. Corlet 1970 - 1970 228 p. notes bibliographiques in-8, 13 x 20 cm Pleine toile rouge foncé, dos lisse, titre doré, première et dernière de couverture conservées Exemplaire à l'état de neuf ‎


‎par Georges Coulonges Grâce à ces chansons patiemment rassemblées, classées, découpées dont Georges Coulonges rapporte le texte intégral ou de significatifs extraits, nous voyons vivre devant nous les ''Communards'', espérant, luttant, se battant, mourant ou vaincus, proscrits, espérant encore, avec pour les soutenir, leur confidente et leur entrain : la chanson‎

Phone number : 01 43 26 03 88

EUR20.00

‎Cousin de Montauban de Palikao.‎

Reference : 40931

(1871)

‎Un Ministère de la Guerre de vingt-quatre jours. Du 10 août au 4 septembre 1870.‎

‎Paris Henri Plon 1871 1 Paris, Henri Plon, 1871. In-8 de 196-(4) pp., demi-toile grise muette (reliure postérieure). ‎


‎Troisième édition. Récit historique de cet officier de carrière (1796-1878) connu pour ses succès en Espagne, en Algérie et en Chine. Son gouvernement fut qualifié de "ministère du suicide" : cédant à la pression de l'opinion publique, le comte de Palikao envoya Mac-Mahon au secours de Bazaine enfermé dans Metz alors que beaucoup conseillaient un repli sur Paris. Le plan échoua : ce fut le désastre de Sedan, la chute de l'Empire et la défaite. Exemplaire sans la carte. Schulz, p. 38. ‎

Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : 33 01 46 33 57 22

EUR30.00

‎CRESSON (Ernest).‎

Reference : 40949

(1899)

‎Les Premiers jours de l'Armistice en 1871. Trois voyages à Versailles.‎

‎Paris Imprimerie Alcan-Lévy 1899 1 Paris, Imprimerie Alcan-Lévy, 1899. In-12 broché de 40 pp., couverture imprimée. ‎


‎Tirage à part. Extrait de la Revue des Deux Mondes, avril 1881. Avocat de sympathie bonapartiste, Ernest Cresson (1824-1902) successeur d'Adam à la préfecture de police (31 octobre 1870-10 février 1871), n'a cessé de lutter contre la gauche. Il s'est retiré quand le Gouvernement de la Défense ne l'a pas suivi dans sa répressions à outrances. Envoi autographe signé de l'auteur sur la page de titre. Le Quillec, 1228. ‎

Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : 33 01 46 33 57 22

EUR50.00

‎CRON (François Camille).‎

Reference : 40879

(1989)

‎Souvenirs amers. Mémoires de François Camille Cron (1836-1902) déporté de la Commune en Nouvelle-Calédonie, suivis des pièces de son procès devant le IVe Conseil de Guerre à Versailles. ‎

‎Paris Mercure de France 1989 1 Paris, Mercure de France, 1989. In-8 broché de 421-(6) pp. ‎


‎Texte établi et annoté par Philippe Venault et Philippe Blon. Le Quillec, 1238. ‎

Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : 33 01 46 33 57 22

EUR20.00

‎CROZES (Abbé Abraham-Sebastien).‎

Reference : 40963

(1873)

‎Le Capitaine fédéré Révol. Récit historique de l'abbé Crozes aumonier de la Grande Roquette otage de la commune.Arrestation, captivité, délivrance.‎

‎Paris E. de Soye et fils 1873 1 Paris, E. de Soye et fils, 1873. In-12 de 156 pp., demi-veau blond, dos à nerfs orné de filets dorés et à froid, pièces de titre en maroquin vert et rouge, tranches jaspées (reliure de l'époque). ‎


‎Troisième édition revue et augmentée. « Ancien sous-officier, Révol combattit comme capitaine sous la Commune. Adjudant de place à la préfecture de Police, il s efforça de faire libérer l abbé Crozes mais ne réussit qu'à le rejoindre à Mazas. Il put cependant empêcher le transfert de l'abbé à la Roquette et ainsi lui sauver la vie. Ce qui ne l'empêcha pas d être fusillé par les Versaillais, le 30 mai, dans les fossés de Vincennes, avec huit autre insurgés, dont l'aide de camp de Rossel, le capitaine prince Bagration. Sa condition d' ancien militaire étant rédhibitoire pour les Conseils de guerre ». Le Quillec, 1239. ‎

Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : 33 01 46 33 57 22

EUR60.00

‎CROZES (Abbé Abraham-Sébastien)‎

Reference : 30578

‎Episode communal. L'abbé Crozes, aumônier de la Roquette, otage de la Commune, son arrestation, sa captivité, sa délivrance, racontées par lui-même. Le capitaine fédéré Révol.‎

‎ In-12, broché, couverture imprimée illustrée de deux photographies contrecollées (manque à un coin, dos fendu), (2) f., 187 p., en partie non coupé. Paris, E. de Soye et fils, 1877.‎


‎"Ancien sous-officier, Révol combattit comme capitaine sous la Commune. Attaché à la préfecture de Police, il sefforça de faire libérer labbé Crozes (...) ce qui ne lempêcha pas dêtre fusillé par les Versaillais, sa condition dancien militaire étant rédhibitoire pour les Conseils de guerre" (Le Quillec, 640). (Manque à Del Bo). ‎

Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : 33 01 47 07 40 60

EUR80.00
Previous 1 ... 5 6 7 8 ... 12 16 20 24 ... 25 Next Exact page number ? OK
Get it on Google Play Get it on AppStore
Commune the

The item was added to your cart

You have just added :

-

There are/is 0 item(s) in your cart.
Total : €0.00
(without shipping fees)
What can I do with a user account ?

What can I do with a user account ?

  • All your searches are memorised in your history which allows you to find and redo anterior searches.
  • You may manage a list of your favourite, regular searches.
  • Your preferences (language, search parameters, etc.) are memorised.
  • You may send your search results on your e-mail address without having to fill in each time you need it.
  • Get in touch with booksellers, order books and see previous orders.
  • Publish Events related to books.

And much more that you will discover browsing Livre Rare Book !