Sort by
1 2 3 4 ... 9 14 19 24 ... 26 Next Exact page number ? OK

Reference : 41008

(1897)

‎1871. Enquête sur la Commune de Paris avec quinze portraits par Félix Vallotton. Quatrième édition.‎

‎Paris Éditions de la Revue Blanche s.d. (1897) 2 Paris, Éditions de la Revue Blanche, s.d. (1897). In-8 carré de 160 pp., demi-chagrin bleu Bradel, titre doré en long, couverture illustrée conservée. ‎


‎Extraits des numéros 91 et 92 des 15 mars et 1er avril 1897 de la Revue Blanche (année VII, tome XII). Enquête menée par Félix Fénéon en vue d'une réhabilitation de la Commune, sous la forme de trois questions adressées à ses acteurs survivants (publicistes, membres ou témoins de la Commune) : rôle à partir du 18 mars, opinion sur l'insurrection, influence immédiate et ultérieure de la Commune sur les événements et les idées.Deux pages d'observations closent l'enquête. « Dans ces portraits en vignettes au dessin strict, aux masses claires et aux oppositions franches, la force de Vallotton fut de condenser la ressemblance en quelques traits, en tournat délibérément le dos au naturalisme et en proposant des sortes de pictogrammes atemporels dont l'efficacité visuelle servait la mémoire de la Commune » (La Commune de Paris, révolution sans images? par Bertrand Tillier, 2004). La couverture sert de titre. Petites restaurations marginales de papier sur quelques feuillets. Del Bo, p. 59 ; Le Quillec, 1653. ‎

Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : 33 01 46 33 57 22

EUR150.00 (€150.00 )

Reference : 40737

(1870)

‎Alarme (l'). Journal satitique illustré.‎

‎Paris Imp. Vallée 1870 1 vol. Paris, Imp. Vallée, 1870. In-folio de 4 pp. ‎


‎Numéro specimen, seul publié. Grande caricature en couleurs par Henri Demare : La rédaction du Journal du Peuple. Rédacteur en chef : V. Dyctis. Berleux p. 34. ‎

Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : 33 01 46 33 57 22

EUR150.00 (€150.00 )

Reference : HIS889M

‎Album Photographique des RUINES DE PARIS collection DE TOUS LES MONUMENTS ET EDIFICES INCENDIES ET DETRUITS par LA COMMUNE DE PARIS. ‎

‎Accompagnée de Notices historiques et descriptives sur chaque sujet. Non daté post 1870 / 21 photographies originales dont quelques une signées P.L. au format : 13 x 9,5 cm. Relié au format : 28 x 22 cm. Editions Visconti.‎


‎Couverture Percaline frottée et un peu passée, intérieur très frais malgré de très rares rousseurs et des feuillets disloqués. Bel état pour ce livre rare. ‎

Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : +33 5 59 03 69 40

EUR600.00 (€600.00 )

Reference : 40822

(1871)

‎[Canard]. Les Spéculateurs conjurés pour ruiner le peuple de Paris liés au pilori. Souvenir du siège de 1870 & 1871.‎

‎Paris chez Saillant 1871 1 vol. Paris, chez Saillant, 1871. Un feuille in-folio, 1 p. ‎


‎Daté du 23 février 1871, ce canard de propagande donne le tarif des produits alimentaires en vente pendant le siège de Paris. ‎

Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : 33 01 46 33 57 22

EUR120.00 (€120.00 )

Reference : 40829

(1871)

Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : 33 01 46 33 57 22

EUR150.00 (€150.00 )

Reference : 40823

(1871)

‎[Canard]. Souvenir du rationnement auquel a été soumis la population courapeuse pendant le mémorable siège de Paris 1870-1871.‎

‎Paris Edouard Blot 1871 1 vol. Paris, Edouard Blot, 1871. Un feuille in-folio, 1 p. ‎


‎Ce canard de propagande distribué par Pigeol, donne le tarif des produits alimentaires en vente pendant le siège de Paris. ‎

Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : 33 01 46 33 57 22

EUR120.00 (€120.00 )

Reference : 40825

(1871)

‎[Canard]. Specimen authentique des infâmes spéculations auxquelles a donné lieu le siège de Paris 1870-1871.‎

‎Paris Edouard Blot 1871 1 vol. Paris, Edouard Blot, 1871. Un feuille in-folio, 1 p. ‎


‎Canard de propagande distribué par Pigeol, donne le tarif des produits alimentaires en vente pendant le siège de Paris. Tirage différent. ‎

Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : 33 01 46 33 57 22

EUR120.00 (€120.00 )

Reference : 40894

(1880)

‎Ceux qui reviennent ; par un Ex-Greffier. Dossiers des Amnistiés.‎

‎Paris Armand Léon 1880 1 Paris, Armand Léon, 1880. In-12 carré de 88 pp., couverture lilas imprimée. ‎


‎Édition originale. « Ces "dossiers" se résument en quelques lignes : état civil, profession, motif de la condamnation, exécution de la peine, décision de grâce ». Le Quillec, 886 ; Del Bo, p. 135. ‎

Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : 33 01 46 33 57 22

EUR100.00 (€100.00 )

Reference : 40813

(1871)

‎Comité central de la Garde nationale.‎

‎Paris Imprimerie nationale 1871 1 vol. Paris, Imprimerie nationale, 1871. Affiche 44 x 54 cm. ‎


‎19 mars 1871. Les habitants limitrophes des grandes voies de communication servant au transport des vivres pour l'alimentation de Paris sont invités à disposer leurs barricades de manière à laisser la libre circulation des voitures. Signé Castioni, Arnold, Bouit. Manque marginal de papier. ‎

Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : 33 01 46 33 57 22

EUR300.00 (€300.00 )

Reference : 40501

(1880)

‎[Commune de Paris]. Les Proscrits français et leurs calomniateurs. Compte-rendu des démarches vainement entreprises par un groupe de proscrits de la commune pour exercer des poursuites judiciaires contre les sieurs Andrieux, Le Royer et consorts.‎

‎Genève Imprimerie André Alavoine 1880 1 vol. Genève , Imprimerie André Alavoine, 1880. In-12 broché de 38 pp., couverture rouge imprimée. ‎


‎Édition originale très rare. Cette brochure répond aux attaques du ministre de la justice Le Royer, et du préfet de police de Paris Andrieux qui s'efforçaient d'empêcher le vote par le Parlement de l'Amnistie générale de plus en plus souhaitée par la population.Alavoine, 23 ans en 1871, fut délégué du IVe au Comité Central de la Garde Nationale et sous-directeur de l'Imprimerie Nationale sous la Commune. Réfugié à Genève, il collabora au Révolté journal libertaire. Signataires : André Alavoine ; Andignoux ; Chastel ; Gaillard père ; Gaillard fils ; Jeannin ; Josselin ; Ledroit ; G. Lefrançais ; Lion ; Mathey ; E. Merlieux ; E. Ots ; J.-L. Pindy ; Piéron ; L.-J. Roche ; Saignes.Le Quillec, 41. ‎

Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : 33 01 46 33 57 22

EUR500.00 (€500.00 )

Reference : 41926

‎Commune de Paris. Programme.‎

‎Paris Imprimerie nationale 19 avril 1871 1 vol. Paris, Imprimerie nationale, 19 avril 1871. 2 ffeuillets anopisthographes in-4 (265 x 205 mm) sur papier pelure. ‎


‎Édition originale de la « Déclaration de la Commune de Paris au peuple français » du 19 avril 1871 sous forme de feuille volante.Le texte fut également publié simultanément dans le Journal Officiel du 20 avril – puis, le 21, dans Le Cri du peuple et, le 22, dans La Sociale – et affiché sur tous les murs de la capitale (Murailles politiques n°314).C'est un des textes majeurs de la Commune, dans lequel le Conseil expose ses grands objectifs politiques, réclamant avant tout la République et l’autonomie des communes. Sa rédaction, décidée le 9 avril, en avait été confiée à Charles Delescluze, Albert Theisz et Jules Vallès, mais ce dernier chargea son ami Pierre Denis, proudhonien, d'en établir le premier jet, qu'il révisa avant de le soumettre à Delescluze. Vallès le lut à la Commune, réunie en comité secret, l'après-midi du 18 avril.« L’action politique des Communards est très rapidement freinée par la guerre contre le gouvernement installé à Versailles. La Commune poursuit ses tentatives de communication didactique à destination de la province en publiant son programme, le 19 avril 1871.Le texte cherche avant tout à clarifier la confusion autour des motivations du gouvernement communard : ce dernier n’entend pas imposer le modèle parisien à la France, mais en appelle à son soutien. Il ne concède toutefois rien de la légitimité qu’il revendique, affichant sur son en-tête la mention très officielle République française. Liberté – égalité – fraternité.Le premier point consiste en « la reconnaissance et la consolidation de la République ». La Commune propose un système de démocratie directe et populaire, basé sur un gouvernement citoyen et local. Sa légitimité repose sur les élections, l’obligation pour ses membres élus de rendre compte de leur action et l’ingérence des citoyens dans les affaires de la commune. Elle est ainsi en mesure de garantir « la liberté individuelle et […] la liberté de conscience ».Elle s’appuie enfin sur une fédération consentie de communes françaises autonomes, s’opposant à « l’Unité, telle qu’elle nous a été imposée jusqu’à ce jour par l’empire, la monarchie et le parlementarisme, [qui] n’est que la centralisation despotique, inintelligente, arbitraire ou onéreuse.L’Unité politique, telle que la veut Paris, c’est l’association volontaire de toutes les initiatives locales, le concours spontané et libre de toutes les énergies individuelles en vue d’un but commun, le bien-être, la liberté et la sécurité de tous. »Les derniers paragraphes appellent le pays tout entier à intercéder en faveur de la Commune, suggérant un sacrifice quasi-christique de Paris, engagé dans une lutte armée à mort contre le gouvernement de Versailles, pour la défense d’idéaux au bénéfice de tous » (Archives de Paris).Très rare exemplaire imprimé sur papier pelure dans un état de conservation exceptionnel.Ces exemplaires étaient imprimés spécialement pour la province : plus légers et faciles à dissimuler, ils étaient transportés clandestinement à travers les lignes allemandes ou versaillaises, soit par les cheminots, soit par ballons dirigeables. Leur fragilité explique leur extrême rareté.Del Bo, La Comune di Parigi, p. 58. ‎

Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : 33 01 46 33 57 22

EUR2,000.00 (€2,000.00 )

Reference : 8991

(1871)

‎Confessions d'un séminariste breton (les).‎

‎Paris Imp. Emile Voitelain 1871 1 Paris, Imp. Emile Voitelain, 1871. 2 livraisons in-8 de 8 pp. chacune, en feuilles. ‎


‎Collection complète rare. Publication anticléricale, suite des Révélations d'un curé démissionnaire. Violente dénonciation de la conduite du clergé sous l'Empire. La chute de la Commune interrompra la série. Le Quillec, 592. ‎

Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : 33 01 46 33 57 22

EUR150.00 (€150.00 )

Reference : 38696

(1871)

‎Dossier d'un condamné à mort. Annotations de Me Léon Bigot, avocat ; lettre-préface de Victor Hugo.‎

‎Paris Chevalier 1871 1 Paris, Chevalier, 1871. In-12 broché de 164-(2) pp., couverture rouge imprimée. ‎


‎Edition originale. Avocat de Gustave Maroteau (1849-1875) dont la condamnation à mort provoqua un mouvement de protestation orchestré par la grande voix de Victor Hugo, Maitre Léon Bigot, 45 ans en 1871, républicain de gauche fut aussi le courageux avocat de Gromier, de Lisbonne etc. Il présente un véritable dossier : mémoires, enquêtes, expertises de criminalistes, plaidoirie. La peine de Maroteau fut finalement commuée. Bigot mourut peu après la fin du procès. Couverture défraîchi, rousseurs. Le Quillec, 470 ; Del Bo, 89. ‎

Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : 33 01 46 33 57 22

EUR100.00 (€100.00 )

Reference : 4217

(1872)

‎Enquête parlementaire sur la actes du gouvernement de la Défense nationale.‎

‎Versailles Cerf et Fils 1872 16 Versailles, Cerf et Fils, 1872. 16 vol. in-4, demi-toile verte, pièces et de titre et de tomaison en chagrin brun (reliure ancienne). ‎


‎Collection complète rare de cette enquête monumentale sur les événements qui se sont déroulés en France depuis la chute du Second Empire, la guerre Franco-Allemande, le rôle de l'Association Internationale des Travailleurs tant à Paris qu'en province. Cette série, publiée en livraison constitue l'ensemble de documents le plus complet sur le gouvernement de la Défense nationale. Dépositions des Témoins ; Rapports ; Dépêches télégraphiques officielles. Bel exemplaire. Le Quillec, 870. ‎

Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : 33 01 46 33 57 22

EUR2,000.00 (€2,000.00 )

Reference : 41009

(1872)

‎Enquête parlementaire sur l'Insurrection du 18 mars.‎

‎Versailles Cerf 1872 3 Versailles, Cerf, 1872. In-4 de (8)-633-(3) pp., demi-maroquin rouge, dos à nerfs, pièces de titre en maroquin noir (reliure de l'époque). ‎


‎Tome I seul : Rapports. Document officiel de la plus grande importance dont la mise en vente va provoquer de nombreuses mises au point de survivants, dont la manifestation la plus éloquente est l'Histoire de la Commune de Lissagaray. Deux autres tomes complètent la série : Dépositions des Témoins (II) Pièces Justificatives (III). Del Bo, p. 59 ; Le Quillec, 1649. Bel exemplaire. ‎

Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : 33 01 46 33 57 22

EUR100.00 (€100.00 )

Reference : 14610

(1872)

‎Enquête parlementaire sur l'insurrection du 18 mars. Assemblée Nationale. Session 1871. ‎

‎Paris Librairie du Moniteur universel, 1872 1 vol. Paris, Librairie du Moniteur universel, 1872. Grand in-4 broché de 163 pp. sur 3 colonnes, couverture imprimée. ‎


‎Edition partielle parue à la Librairie du Moniteur Universel. 86 dépositions de Messieurs Thiers, Cresson, Trochu, Favre, Jules Ferry, Le Flô, Mac-Mahon, Ansart, Marseille, Macé, Tolain, Fribourg, Héligon etc. Manque de papier à la couverture. Le Quillec, 1649. ‎

Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : 33 01 46 33 57 22

EUR80.00 (€80.00 )

Reference : SPN-68

(1983)

‎ESISTERE COME DONNA [Catalogue d'exposition]. ‎

‎Milan : Nuove edizioni Gabriele Mazzotta, 1983. Broché, 300 pages très documentées et abondamment illustrées en noir. [BEG. Texte en italien]‎


Librairie Bois d'Encre - Moulins la Marche

Phone number : 02 33 24 76 09

EUR9.00 (€9.00 )

Reference : 10713

(1870)

‎Garde Nationale Sédentaire.‎

‎ 1870 ca 1 sans date [1870 ca]. Tableau vernissé en couleurs sur ais de bois (52 x 66 cm). ‎


‎Etat nominatif des conscrits du 155e Bataillon de la 7e compagnie - composé de 8 escouades de 14 à 19 gardes chacune, sous le commandement des capitaines Denis Millan et Louis Gerbeau. ‎

Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : 33 01 46 33 57 22

EUR200.00 (€200.00 )

Reference : 8990

(1871)

‎Grand pardon (le) divisé en deux parties : le droit à l'existence, l'amour sacré de la patrie.‎

‎Paris Imp. A. Vallée 1871 1 Paris, Imp. A. Vallée, 1871. In-8 broché de 8 pp. ‎


‎Seule livraisosn publiée. Signé le citoyen Frédéric Hubert, P.:. Véritable ami du Peuple et de l'Humanité. ‎

Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : 33 01 46 33 57 22

EUR100.00 (€100.00 )

Reference : 41564

(1871)

‎[Guerre de 1870-1871. Dépêches télégraphiques allemandes]. Depeschen vom Kriegs-Schauplatz.‎

‎Berlin Königliches Polizei-Präsidium, von Wurmb (c. 1871) 1 vol. Berlin, Königliches Polizei-Präsidium, von Wurmb, (c. 1871). 206 vignettes sur papier albuminé (55 x 90 mm) montées dans un album in-4 (230 x 295 mm) chagrin fauve et sanguine décoré, tranches dorées (reliure de l'époque). ‎


‎Très rare collection complète sur papier albuminé au format « carte de visite » des dépêches télégraphiques allemandes de la Guerre de 1870 conforme à l'édition sur papier ordinaire publiée à Berlin vers 1871 sous le titre "Sämmtliche Kriegs-Depeschen 1870-1871. Abdruck der Depeschen des Königl. Polizei-Präsidii zu Berlin". La première édition avait paru au format in-folio (36 x 23,5 cm) sous le titre "Depeschen vom Kriegs-Schauplatz. Offizielle militärische Nachrichten". Portrait et adresses au peuple et à l'armée du Kaiser Guillaume Ier suivis de 189 dépêches numérotées (un même numéro peut correspondre à deux dépêches) du 31 juillet 1870 au 3 mars 1871. Une traduction française fut publiée chez Lachaud à Paris en 1871 sous le titre La guerre de 1870-1871. Documents officiels allemands. Collection des dépêches télégraphiques du quartier général allemand, de S. M. le roi de Prusse à la reine Augusta, etc. etc. du 31 juillet 1870 au 5 février 1871. Traduction W. Filippi. Deux dépêches supplémentaires (n°190 et 191) en date des 3 et 7 mars 1871 furent publiées ultérieurement. Schulz, p. 71 ; Palat, Bibliographie générale de la guerre de 1870-1871 (1896), p. 104. ‎

Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : 33 01 46 33 57 22

EUR650.00 (€650.00 )

Reference : 10780

(1870)

‎[Guerre de 1870]. 4 Août. Nous venons de recevoir une vraie frottée.‎

‎ 1870 1 1870. Lettre manuscrite (13,5 x 10,5 cm) de 2 pp. plus suscription. ‎


‎Emouvant billet écrit par le capitaine Octave Lasaulce adressé à son frère, lui donnant les dernières nouvelles du front. Nous étions 6000 contre 60 mille. Tout le monde tombait autour de moi qui était (sic) en 1ère ligne en tirailleurs, j'ai la vie sauve, je n'y comprendrais. Je suis à Soultz, commandant ce que j'ai rallié du 40e. Nous allons nous replier sur Haguenau, notre général est tué, la Division est perdue on va la reformer à Strasbourg. Ton frère Octave. Cachet Soultz-sous-Forêts. Au matin du 4 août 1870, la 2e division du général Douay est en position sur les hauteurs de Wissembourg à quelques centaines de mètres de la frontière ennemie. De l'autre côté, plusieurs corps prussiens et bavarois avancent sans avoir été repérés par les reconnaissances de cavalerie française. Une bataille inégale dans et autour de la ville s'engage au cours de laquelle le général Douay est tué. La bataille de Wissembourg s'achève par une défense héroïque dans le château de Geisberg. Malgré la bravoure des lignards et des turcos, les Français sont contraints à la retraite en direction du col du Pigeonnier, abandonnant sur le champ de bataille la moitié de leur effectif. Wissembourg est la première bataille de la guerre de 1870. Octave Lasaulce fut nommé Chevalier de la Légion d'honneur le 8 août 1870. ‎

Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : 33 01 46 33 57 22

EUR500.00 (€500.00 )

Reference : 41816

(1871)

‎[Guerre de 1870. Prusse. Camp de prisonniers de Ratibor. Manuscrit]. Souvenir de ma Captivité. 1870-1871. Fait à Ratibor le 1er février par Mr. Bruckert. ‎

‎Ratibor 1871 1 vol. Ratibor, 1871. Manuscrit in-8 (16 x 20 cm) de (4)-100-(20) pp. à 24 lignes par page, toile grise illustrée d'une "Mitrailleuse" sur le second plat, titre manuscrit sur le premier plat : Souvenir de captivité. Appartenant à Bruckert Th. Fait à Ratibor le 1er Février 1871 (Prusse) (reliure de l'époque). ‎


‎Souvenirs manuscrits inédits du soldat Bruckert, prisonnier de guerre à Ratibor en Prusse (aujourd'hui Racibórz en Pologne) après la capitulation de Metz le 27 octobre 1870, illlustré par ses soins d'un "Plan du Bâtiment de notre détention à Ratibor" légendé et replié. « J'écris ces quelques lignes pour passer les heures de ma captivité et plus tard un jour, rentré chez moi, je relirai quelques mots et ce sera avec un sentiment de tristesse, de douleur et de crainte que je me rappellerai de mon séjour en Prusse. » Son récit commence le 29 octobre 1870, quand 150 000 prisonniers français sont livrés à l'ennemi prussien après la reddition de Bazaine le 28 octobre, transférés vers les camps de prisonniers. « De chaque côté de la route des soldats prussiens qui nous escortaient l'arme chargée, et prêts à faire feu sur celui d'entre nous autres qui aurait cherché à s'enfuir (…) cette nuit il il y eut encore beaucoup de morts de froid (…) il y avait cinq jours que nous pataugions dans cette boue épaisse, nous étions comme les bêtes et le dégoût était dans nos âmes (…) il fallait subir notre sort (…) le jour viendra où l'on réglera le compte à son Excellence le Maréchal Bazaine et à tous ses acolytes. » Soldat de Napoléon III, Bruckert traduit ici la détestation de Bazaine et de l’empereur par les soldats dès l’automne 1870, quand amers et humiliés ils découvrent les misères de la guerre et la violence des combats sur les chemins de Moselle : Remilly, Herny, Faulquemont, St Avold, Hombourg, Cocheren, Forbach « dans cette dernière qui est la dernière ville française, les enfants qui se trouvaient sur le bord de la voie en nous voyant passer crièrent Vive la France ! ». Puis l'auteur égrène toutes les villes étapes prussiennes de Saarbrück à Glogau où « le 30 novembre, à l'appel du soir, on nous fit sortir des rangs en demandant les Lorrains et les Alsaciens (…) pour aller travailler à Ratibor (…) Ce fut vers les quatre heures et demi que nous sommes rentrés à la gare de Ratibor, une grand foule de monde nous attendait pour nous voir, on n'avait jamais vu de soldats français dans cette ville». L'arrivée au camp est suivi d’un texte sur la captivité à Ratibor (visite du duc de Ratibor, construction d'un petit théâtre etc.) et se termine « le 29 janvier au soir (quand) le Hauptmann nous a annoncé la triste nouvelle que Paris avait capitulé… Le 19 février on nous annonça aussi la capitulation de Belfort mais sans aucun détail ».Plusieurs pièces officielles sont recopiées (extraits) en tête et fin de cahier : Proclamation de Victor Hugo, Paris le 17 septembre 1870 ; Le code de la capitulation ; Protocole de la capitulation de Metz ; Ordre général de l'Armée du Rhin. Bazaine Metz le 12 octobre 1870 ; Armée de Metz. Communication officielle faite aux officiers par leurs chefs le 19 octobre 1870 ; Proclamation. Habitants de Metz. Coffinières, le 27 octobre 1870 ; Capitulation de Metz (Extrait du Journal l'Indépendant belge inséré par le général Bisson) ; Lettre de Garibaldi. Caprera le 16 septembre 1870 ; Élections à l'Assemblée Nationale le 10 février 1871 ; Le Drame de Metz de Gustave Marchal ; Aperçu de quelques faits d'armes passés sous les murs de Metz. Cachet "T. Bruckert" sur le titre.Témoignage très rare d'un soldat français en captivité au camp de Ratibor, une des 259 villes de l'Empire allemand où furent internés les prisonniers français en 1870-1871 apès la capitulation (André de Damas, Souvenirs de guerre et de captivité, France et Prusse, 1874). ‎

Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : 33 01 46 33 57 22

EUR2,000.00 (€2,000.00 )

Reference : 41285

(1870)

‎[Guerre de 1870, Siège et Commune de Paris. Manuscrit]. Ma Campagne de 1870.‎

‎ 1870-1871 1 vol. 1870-1871. 2 liasses de (81) ff. et (150) ff. ‎


‎Journal et mémoires manuscrits inédits d’un agent de la Trésorerie de l’Armée engagé au mois de Juillet 1870, témoin de la débâcle de Sedan, du Siège de Paris et de la Commune. Récit personnel de "l'Année terrible", il ne signe pas son manuscrit vraisemblablement destiné à être publié. « Un aide d'ambulance qui entend prononcer mon nom me demande si je suis de Valognes et si je suis parent d'un de ses amis du même nom. Je lui réponds que je suis de Falaise, il m'apprend alors que Piquentin est avec eux ». L'ambiguïté syntaxique de la seule allusion à son nom dans le texte, nous laisse supposer néanmoins qu'il pourrait s'agir d'un dénommé Piquentin originaire de Falaise en Normandie, âgé de 33 ans cette année-là. Les rédactions successives ont été conservées, du premier jet en trois parties, intitulé «Ma campagne de 1870 » (150 feuillets à l’encre rouge et noire) dont plusieurs passages et développements ne furent pas repris dans la version "achevée" mise au propre sans titre ni parties dans 7 cahiers numérotés (81 ff.) distincts du reste du corpus manuscrit.« Le 5 août, nommé de la veille agent de la trésorerie de l'armée attaché au grand parc d'artillerie de l'Armée du Rhin, je me rends sans délai au Ministère de Finances, bureau du Trésor et Postes. Je reçois un bienveillant et gracieux accueil de la part de ces MM. de la Trésorerie, nous sommes là deux divisions de payeurs, l'une pour la (…) d'artillerie l'autre pour le grand parc. Nous recevons les instructions nécessaires pour notre entrée en campagne, nous touchons une somme de quinze cents francs, et l'ordre de pourvoir à notre équipement le plus promptement possible. Avec cette somme il faut se fournir un cheval et son harnachement, deux uniformes, petite et grande tenue, pour le moment la seule tenue de campagne est de rigueur ». Engagé pour conduire les fourgons du trésor, trier et distribuer les correspondances, payer les soldes des troupes, son témoignage est précieux dès la défaite de Sedan le 1er septembre 1870 : « J’étais en avant sur le trottoir, notre payeur était derrière nous et mon collègue à côté de lui en bas du trottoir. J'entends un bruit sec et mat (…). C'était notre payeur qui la tête enlevée par un éclat d'obus gisait près de nous. (…) c’est vraiment heureux qu'il y ait armistice puisqu'armistice il y a, car le moindre obus lancé par les Prussiens dans une telle foule produirait une tuerie horrible, tous sont tassés dans les rues, hommes, chevaux et voitures. La pluie se met à tomber, alors c'est une vraie fange, les débris de toutes sortes, mêlées aux déjections des animaux couvrent le pavé d'un talus de dix centimètres au moins [2 septembre]. Si nous n'avons pas payé ce qui nous reste d'argent, nous serons forcés de le donner aux Prussiens, c'est eux qui auront le fond de notre caisse, qui se trouve considérablement allégé [3 septembre]. La reddition des comptes sera faite aux agents du Trésor allemand à dix heures du matin à la succursale de la Banque de France (…) à la sous préfecture le payeur en chef de l'armée de Châlons et toutes les divisons du Trésor et Postes se préparent à rendre le fonds de leur caisse aux agents du Trésor Prussien. Sur le perron un général français prisonnier (Besson) formant groupe avec quelques officiers allemands, nous apostrophe très vivement. Voilà dit-il les payeurs qui ont préféré rendre leur caisse aux ennemis plutôt que de payer nos malheureux prisonniers en ouvrant les bureaux à 6h du matin. (…) Le payeur divisionnaire (Castella) dit que non seulement nous payons malgré la capitulation depuis 6h du matin mais que lui pour son propre compte n'avait à rendre que quelque monnaie, sur une somme de 300.000 francs ».Revenu de Sedan avec 73 agents du Trésor il reprend son activité tandis que « le Quartier Général du Trésor et Postes va à Neuilly à la Porte Maillot, près de l'État Major du général Dunot établi dans le restaurant Gillet, installler à son tour ses bureaux et son service. Nous y sommes provisoirement réunis. L'incendie que je voyais hier de ma fenêtre a détruit complètement le château de St Cloud, ce sont les obus lancés du Mont-Valérien sur les positions ennemies qui y ont mis le feu (13 octobre) ». La dernière partie consacrée à la Commune de Paris fut d’abord rédigée à « l’encre rouge, car c'est avec du sang qu'il faudrait écrire ces pages sanglantes, ces incendies, ces ruines, et toutes les horreurs commises par ces bandes de misérables aussi lâches et d'aussi peu de convictions qu'ils se sont montrés cruels et fourbes ». Il convient d’ailleurs de privilégier la lecture de ces feuillets de «premier jet» fortement élagués dans la version définitive. L’exécution le 18 mars du général Lecomte qu’« il m'a été donné de connaître personnellement pendant la campagne » le saisit. Il fut lui-même emprisonné neuf jours en conséquence de ses activités. Il voit l'avancée des Versaillais dans Paris depuis la rue de Sèvres où il habite et assiste à la répression des Communards. « Épilogue. Lundi 29 mai. Je veux être impartial, certes je suis loin d'avoir partagé les vues de la Commune dès le commencement, je n'ai jamais cru possible la réussite d'un mouvement aussi mal dirigé que l'était celui des fédérés mais ces démonstrations après coup lorsque l'on sent la force derrière soi et que l'on a plus rien à craindre sont une lâcheté ».Source manuscrite et inédite d'un "payeur" de l'armée du Rhin, exceptionnelle par son ampleur et la qualité de ses descriptions. ‎

Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : 33 01 46 33 57 22

EUR4,500.00 (€4,500.00 )

Reference : 40738

(1871)

‎Guêpe (la). Journal illustré.‎

‎Paris Imp. Serrière et Cie. 1871 1 vol. Paris, Imp. Serrière et Cie., 1871. In-folio de 4 pp. ‎


‎Seul livraison publiée. Grande caricature en couleurs par Spills. Journal crée pour concurrencer le Grelot. : La rédaction du Journal du Peuple. Rédacteur en chef : V. Dyctis. Lemonnyer, p.32. ‎

Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : 33 01 46 33 57 22

EUR150.00 (€150.00 )

Reference : 14417

(1872)

Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : 33 01 46 33 57 22

EUR100.00 (€100.00 )
1 2 3 4 ... 9 14 19 24 ... 26 Next Exact page number ? OK
Get it on Google Play Get it on AppStore
Commune the
The item was added to your cart
You have just added :

-

There are/is 0 item(s) in your cart.
Total : €0.00
(without shipping fees)
What can I do with a user account ?

What can I do with a user account ?

  • All your searches are memorised in your history which allows you to find and redo anterior searches.
  • You may manage a list of your favourite, regular searches.
  • Your preferences (language, search parameters, etc.) are memorised.
  • You may send your search results on your e-mail address without having to fill in each time you need it.
  • Get in touch with booksellers, order books and see previous orders.
  • Publish Events related to books.

And much more that you will discover browsing Livre Rare Book !