Под-темы

Количество результатов : 50 000 (2000 Стр.)
[1] 2 3 4 5 6 7 ... 291 575 859 1143 1427 1711 1995 ... 2000 На следующую страницу Последняя страница

Номер : 51046

‎"[Affaire Landru] Photographie originale : Nov. 1921 - Aux assises de Versailles. Landru devant ses juges, à droite debout ses 2 défenseurs Mes Moro-Giafferu et Navières"‎

‎" - Branger, Paris s.d. [1921], 13x18cm, une feuille. - Photographie de presse originale, épreuve argentique d'époque tirée sur papier cartonné. On y voit Landru assis dans le box, entouré de trois gendarmes, devant lui ses deux avocats Moro-Giafferu et Navières. Légende et tampon violet de l'atelier Branger au verso. Rare photographie dans un très bel état de conservation. Surnommé ""le Barbe Bleue de Gambais"", Henri-Désiré Landru (1869-1922) est le protagoniste de l'une des plus grandes affaires criminelles du XXème siècle, devenant le premier tueur en série moderne français. A partir de 1900, après avoir exercé de nombreuses professions pour subvenir aux besoins de sa famille (il a épousé sa cousine, une blanchisseuse dont il a eu quatre enfants), il fait ses débuts dans la carrière de petit escroc. Landru alterne entre des amendes et de courtes peines de prison dont il parvient à éviter l'entière exécution sur la base d'expertises de médecins aliénistes qui le déclarent dans ""un état mental maladif, qui sans être de la folie, n'est plus du moins l'état normal"". En 1914, suite à sa dernière escroquerie, une carambouille concernant l'achat-vente d'un garage, il est condamné à une peine de prison assortie d'une relégation au bagne de Guyane. Il parvient à prendre la fuite, est alors définitivement contraint de vivre dans la clandestinité et très probablement de se débarrasser de victimes qui seraient susceptibles de le reconnaître. La situation économique et sociale de l'époque, à l'aube de la première guerre mondiale, est favorable à son nouveau mode de vie. Sous des noms différents (plus de 90 pseudonymes au total), il se fait passer pour un veuf esseulé et prospère. Il entreprend alors, par l'intermédiaire de petites annonces dans les journaux, de séduire des femmes désireuses de sortir de leur solitude (beaucoup de maris sont tombés au front) et possédant quelques économies ; il promet à chacune le mariage. Il parviendra ainsi à rencontrer près de 300 femmes. Méticuleux, il rédige des lettres et établit une fiche précise pour chaque conquête éventuelle (description physique, situation familiale, fortune et patrimoine...). Il sélectionne les femmes au potentiel intéressant et les invite dans ses garçonnières, des pavillons de campagne isolés d'abord à Vernouillet puis à Gambais dans les Yvelines. Landru les séduit alors en leur promettant la stabilité matrimoniale et subtilise leurs biens avant de se débarrasser d'elles. Les plaintes des Gambaisiens pour des disparitions de villageoises se multiplient et les soupçons se portent rapidement sur Landru, dont la cheminée de la maison, hiver comme été, dégage une fumée noire et nauséabonde. L'avancée de l'enquête est rendue difficile par les nombreuses identités endossées par le suspect. Et c'est par hasard que Landru sera reconnu par un proche de victime, sortant d'un magasin rue de Rivoli et arrêté en avril 1919. Lors des perquisitions des maisons louées par Landru, les enquêteurs retrouvent des débris humains au milieu de tas de cendres. Ils mettent également la main sur une comptabilité très précise (scies, billets de train...) et plusieurs agendas mystérieux. Les cartes d'accès au procès sont limitées, le procès se déroulant à Versailles dans une salle d'audience exiguë, elles sont donc activement recherchées et alimentent un véritable marché noir. Le Tout-Paris est présent : vedettes du music-hall (Mlle Polaire, Mistinguett), romanciers (André Salmon, Colette, Roland Dorgelès, Rudyard Kipling), membres de grandes familles royales (la princesse Hélène de Grèce, la petite-fille du prince de Monaco, le prince héritier de Perse). La presse française et internationale est elle aussi sur le devant de la scène : Henri Béraud pour la presse d'opposition, H. G. Wells pour le compte du Petit journal. La lecture de l'acte d'accusation dure trois heures. La culpabilité de Landru n'a jamais pu être formellement prouvée, les corps des femmes n'ayant jamais été retrouvés. Il est cependant accusé du meurtre de dix femmes et du fils de l'une d'entre elles et condamné à la guillotine. - Photos sur www.Edition-originale.com - [AUTOMATIC ENGLISH TRANSLATION FOLLOWS] Original press photography, antique silver print on paper and drawn caption under, we see there Landru, hands clasped in the dock, flanked by two gendarmes. Branger purple stamp of the workshop at the back." Branger Paris _s.d. [1921] 13x18cm une feuille‎

Номер : 37120

‎"Arrest de la cour du Parlement, qui fait défenses à toutes personnes de s'assembler ni de s'attrouper, sous quelque prétexte que ce puisse être, le jour de la Pentecôte, pour danser dans la place publique & boire dans les cabarets [...]"‎

‎" - Chez P. G. Simon ; Imprimerie royale, à Paris 1781 - 1783, in-4 (19x26cm), 700pp., relié. - Réunion exceptionnelle de 120 arrêts concernant essentiellement le règlement de la vie publique. Pagination manuscrite et table des matières permettant de consulter les diverses pièces de ce recueil. Reliure en plein veau marbré d'époque. Dos à nerfs orné, roulettes en queue et tête. Pièce de titre en maroquin rouge. Un manque en tête. Frottements. Un coin émoussé. Outre de nombreux règlements de l'espace public, notamment le trouble de l'ordre public (boissons, jeux, musique, attroupements...) les obligations des hôteliers et auberges ; les divers arrêts concernent également les commerces de bouche, et certaines publications ; on distinguera particulièrement un arrêt condamnant l'Histoire philosophique des deux Indes par Raynal à être lacéré et brûlé. Ensemble fort intéressant qui retrace la vie publique sous Louis XVI, et les nombreux règlements pour toutes choses telle l'interdiction de tuer des veaux de moins de trois semaines pour la boucherie. - Photos sur www.Edition-originale.com - [AUTOMATIC ENGLISH TRANSLATION FOLLOWS] Extraordinary meeting of 120 judgments concerning essentially the rules of public life. Handwritten pagination and table of contents premettant consult the various pieces of this collection. Full marbled calf contemporary. Back tooled raised, wheels and tail head. Part of title in red morocco. A lack in mind. Friction. A dull corner. Besides many regulations of public space, including the disruption of public order (drinks, games, music, gatherings ...) the obligations of hotels and inns; various judgments also apply to merchants, and some publications; we particularly distinguish a judgment condemning philosophical History of the Indies by Raynal to be slashed and burned. Very interesting set which tracks public life under Louis XVI, and many regulations pout all things such as the prohibition to kill calves for slaughter less than three weeks. --- Please note that the translation in english is done automatically, we apologize if the formulas are inaccurate. Contact us for any information!" Chez P. G. Simon ; Imprimerie royale à Paris _1781 - 1783 in-4 (19x26cm) 700pp. relié‎

Номер : 22344

‎"Au bivouac: Campagne de France". ‎

‎Paris CHARAVAY 1910 1 Encre de Chine, signée en bas à gauche, (1900), 32.8 x 41.8 cm., cadre acajou aux attributs en bronze doré Empire, avec abeilles aux écoinçoins. ‎

‎JOB, acronyme de son nom et de son prénom (1858-1931), élève du peintre Carolus Duran illustra plus de 85 albums dont (Murat, Le Grand Napoléon des petits enfants, Jouons à l'histoire, Louis XI, Napoléon, Bonaparte et Les Gourmandises de Charlotte), collabora à de nombreuses revues et journaux, créa des costumes pour le théâtre et le cinéma, des cartes à jouer, des jouets… Il est attaché à peindre les valeurs d'une époque. Ancien militaire il garde une fascination certaine pour tout ce qui a trait au militaria et en particulier pour l'uniforme. Napoléon est représenté dans un bois, méditant une carte, entouré de quatre de ses maréchaux et d'un cavalier. Envoi Légère insolation, taches et petites mouillures dans les marges, infimes accidents au cadre. ‎

Номер : 2246

‎"CODE MUNICIPAL, ou Bréviaire des Officiers Municipaux. Contenant tous les décrets relatifs aux élections et aux fonctions de toute nature des Officiers Municipaux; lesdits décrets disposés méthodiquement suivant l'ordre des matières, et accompagnés de "‎

‎notes explicatives du texte Avec les avis donnés par les divers Comités de l'Assemblée Nationale, en interprétation des mêmes décrets. Suivi de : Tarif général pour la Contribution mobilière et pour le droit des Patentes. 1791. Fort in 8, 571-70 pages. Basane, dos à nerfs orné. Le bas du dos râpé.(Rel. de l'époque.‎

Номер : 21962

‎"Consiliation". ‎

‎ 1905 Encre de Chine avec réhauts de gouache blanche, (1905), 31 x 22 cm. ‎

‎Paul IRIBE (Agoulême 1883-1935), artiste fécond aux talents multiples, fut tour à tour illustrateur de mode et humoriste, dessinateur, publicitaire, directeur de revues, éditeur, décorateur, créateur de meubles, de tissus, de bijoux, d'objets décoratifs, directeur artistique... (Osterwalder, I, 526 ; Dico Solo, 430-431). Composition humoristique, dans laquelle le trait vif de Paul IRIBE mêlé à un esprit mordant, charge le comportement des Bourgeois de son temps. Petites taches, légères salissures et marques pour l'impression au crayon bleu. ‎

Номер : 21160

‎"Gavroche- un gamin de Paris- Les barricades de 1830". ‎

‎Paris CHARAVAY 1910 1 Encre de Chine, signée en bas à gauche, (1900), 30.5 x 35.5 cm., encadrée. ‎

‎"Un gamin de Paris à son aîné: Quand tu seras mort, dis, Polyte, tu me passeras ton fusil." Illustration originale du livre "Les Trois couleurs ( page 28) France son histoire", Paris, Charavay. Encre de Chine transposant l'iconographie du tableau d'Eugène Delacroix "La Liberté guidant le peuple", 1830, représentant les trois glorieuses et la Révolution de Juillet. Au centre, le personnage de la France, à laquelle JOB prête différents habits au fil des époques : "il fait de Marianne une héroïne et un témoin et lui prête dans une sorte de réincarnation agissante une personnalité symbolique du moment : bergère au Petit-Trianon, cantinière durant les guerres révolutionnaires et sous l'Empire, chanteuse de refrains séditieux à la veille des journées de Juillet". Le chemin de la France se confond avec l'histoire ré (publicaine, le livre à message étant caractéristique de la vision de l'histoire sous la Troisième République . Les Trois Couleurs, résumant l'histoire du drapeau, cloturent la série de JOB sur l'histoire de France, avec France son histoire et La Cantinière (Embs Mellot, p. 201-202). Infime insolation et piqures. ‎

"Gavroche- un gamin de Paris- Les barricades de 1830". .

Номер : 21709

‎"Grouchy à Walhain".‎

‎ 2010 Peinture à l'acrylique sur papier signée en bas à droite, 2008, 43.5 x 64.5 cm (format à vue). ‎

‎Cette scène représente le Maréchal Grouchy et le Général Gérard à la ferme Marette à Walhain où résidait leur quartier général. Le 18 juin 1815 le Général Gérard pressait le Maréchal Grouchy de rejoindre les troupes napoléoniennes. Dessin publié dans l'ouvrage "Wavre et le combat de Namur" paru aux Éditions Historic One en 2008. ‎

"Grouchy à Walhain"..

Номер : 21687

‎"Jean-Jacques Rousseau aux eaux de Passy".‎

‎ 1901 1 Lavis et mine de plomb signée en bas à gauche du monogramme, 11.57 x 14.7 cm, encadrée. ‎

‎Les sources étaient nombreuses dans le quartier d'Auteuil et de Passy. L'Abbé Le Ragois, créa un grand établissement thermal afin de faire bénéficier aux bourgeois et aux aristocrates les vertus de cette eau ferrugineause dite médicinale. Son établissement connut un vif succès, qui attira notamment Benjamin Franklin et Jean-Jacques Rousseau en 1752 (1712-1778).Maurice LELOIR (1853-1940) représente Jean-Jacques Rousseau en curiste (un gobelet attaché autour de son poignet) très inspiré ; il écrit, tout en descendant les escaliers de l'établissement thermal, le livret du Devin du Village. "Il y avait longtemps qu’il (son ami Mussard) prétendait que, pour mon état, les eaux de Passy me seraient salutaires, et qu’il m’exhortait à les venir prendre chez lui. Pour me tirer un peu de l’urbaine cohue, je me rendis à la fin, et je fus passer à Passy huit à dix jours, qui me firent plus de bien parce que j’étais à la campagne que parce que j’y prenais les eaux. Le matin, en me promenant et prenant les eaux, je fis quelques manières de vers très à la hâte, et j’y adaptai des chants qui me revinrent en les faisant." (in Les Confessions).Président de la société des aquarellistes français, il est connu pour ses illustrations de Dumas père, Balzac, Musset. Sa carrière se partage entre la France et les Etats-Unis passionné par l'histoire, il crée en 1906 la Société d'histoire et du costume, qu'il préside jusqu'à sa mort. Il compte également à son actif une fréquentation du milieu du spectacle : on lui doit le tournage du célèbre Masque de Fer, avec Douglas Fairbanks, et de nombreuses mises en scènes de théâtre. ‎

"Jean-Jacques Rousseau aux eaux de Passy".. "Jean-Jacques Rousseau aux eaux de Passy"..

Номер : 21686

‎"L'Impératrice Eugénie se rendant au phare de Biarritz".‎

‎ 1901 1 Lavis et mine de plomb signée en bas à droite du monogramme, 9.7 x 13.2 cm, encadrée. ‎

‎L'épouse de Napoléon III, l'Impératrice Eugénie, découvrit enfant le village de Biarritz. En devenant son lieu de villégiature estival, elle contribua à transformer ce village de pêcheurs en une ville élégante, luxueuse et prestigieuse où le gotha international se retrouvait. Maurice LELOIR (1853-1940) est fils et frère de peintre, représente l'Impératrice Eugénie se promenant au bord de la mer et se dirigeant vers le phare. Président de la société des aquarellistes français, il est connu pour ses illustrations de Dumas père, Balzac, Musset. Sa carrière se partage entre la France et les Etats-Unis passionné par l'histoire, il crée en 1906 la Société d'histoire et du costume, qu'il préside jusqu'à sa mort. Il compte également à son actif une fréquentation du milieu du spectacle : on lui doit le tournage du célèbre Masque de Fer, avec Douglas Fairbanks, et de nombreuses mises en scènes de théâtre. ‎

"L'Impératrice Eugénie se rendant au phare de Biarritz".. "L'Impératrice Eugénie se rendant au phare de Biarritz"..

Номер : 15057

‎"LE CEREMONIAL OFFICIEL OU LES HONNEURS, LES PRESEANCES ET RANGS CIVILS, MILITAIRES, MARITIMES ET DIPLOMATIQUES OBSERVES DANS LES CEREMONIES PUBLIQUES ET A LA COUR D'APRES LA LEGISLATION ET LA JURISPRU"‎

‎" - Lib. administrative P. Dupont, Paris 1865, 13,5x22,5cm, relié. - Edition originale. Reliure en demi basane noire, dos lisse comportant un petit accroc en pied orné de filets à froid, reliure de l'époque. Quelques petites rousseurs sans gravité. Rare. - Photos sur www.Edition-originale.com - [AUTOMATIC ENGLISH TRANSLATION FOLLOWS] First Edition. Bound in half black sheepskin, smooth back with a small tear in the foot decorated with blind fillets, contemporary binding. Some small minor foxing. Rare. --- Please note that the translation in english is done automatically, we apologize if the formulas are inaccurate. Contact us for any information!" Lib. administrative P. Dupont Paris _1865 "13,5x22,5cm" relié‎

Номер : KXI-23465

‎"Le Marchand de Venise" et "Le Juif de Malte", texte et représentation, actes du colloque, Rouen, 25-26 janvier 1985 ‎

‎Rouen Publications de l'Université de Rouen 1985 175 p. une planche en noir et deux cartes, notes bibliographiques in-8, 16,1 x 23,8 cm Broché, couverture illustrée de l'éditeur Exemplaire en bon état Publications de l'Université de Rouen Études anglophones‎

‎[organisé par le] Centre d'études du théâtre anglo-saxon ; études réunies et éditées par Michèle Willems, Jean-Pierre Maquerlot et Raymond Willems Actes du colloque consacré au « marchand de Venise » « the merchant of Venice » de William Shakespeare (1564-1616) et au « Juif de Malte » « the Jew of Malta » de Christopher Marlowe (1564-1593). Textes en français et en anglais‎

Номер : 4005

‎"LES TUILERIES, LE TEMPLE, LE TRIBUNAL REVOLUTIONNAIRE ET LA CONCIERGERIE SOUS LA TYRANNIE DE LA CONVENTION ; auxquels on à joint le tableau du 21 janvier 1793."‎

‎"P., Chez Lerouge, 1814. In 8 broché, papier muet de l'époque, VIII-255 pp. ; couverture un peu salie, dos légèrement accidenté, anciennes mouillures sur la préface."‎

‎Deuxième édition.‎

Номер : 3130

‎"RAPPORTS au Conseil général des Hospices sur les Hôpitaux et Hospices ; les secours à domicile ; la direction des nourrices."‎

‎de l'Imprimerie des Hospices civils, Fructidor an XI (1803). In quarto, cartonnage de l'époque (usures aux mors et aux coiffes, coins écrasés), VIII-200 pp.-f.-67 pp.-18 pp. (dont tableau dépliant).‎

‎Les tableaux devaient former un volume supplémentaire qui est absent.‎

Количество результатов : 50 000 (2000 Стр.)
[1] 2 3 4 5 6 7 ... 291 575 859 1143 1427 1711 1995 ... 2000 На следующую страницу Последняя страница