Previous 1 ... 351 352 353 354 ... 388 422 456 490 ... 492 Next Exact page number ? OK

‎Marc-Ferdinand Grouber de Groubentall de Linière (1739-1815) Avocat au Parlement de Paris, il fut chargé du Mémoire d'appel en faveur de Louis XVI, au cas où la Convention nationale aurait laissé le Roi faire appel de sa condamnation à mort. Il est également l'auteur de nombreux essais.‎

Reference : 8520

(1797)

‎Grouber de Groubentall s'inquiète pour son ami le graveur Vincenzio Vangelisti.‎

‎Dans cette lettre, l'avocat Marc-Ferdinand Grouber de Groubentall de Linière écrit à son ami le graveur Vincenzio Vangelisti, professeur à l'Académie Brera (Milan), et se dit soulagé d'avoir reçu sa lettre du 21 juin, tant il était pris «d'une grande inquiétude, car nous pouvions, au milieu des troubles de votre pays, douter de votre existence». Il évoque la Campagne d'Italie menée par Bonaparte. Il s'étonne ensuite du grand succès de la caricature : «Jamais la gravure en tout genre et la caricature surtout, n'ont été plus en vogue qu'à présent. Tant de nouvelles fortunes, tant de cabinets à montrer. Tant de luxe à mettre en évidence. Beaucoup à faire pour le présent, beaucoup plus pour l'avenir » Il évoque ensuite Cesare Beccaria (1738-1794), fondateur du droit pénal moderne : «La fille du marquis Beccaria est ici, je ne sais pas si son père auteur de l'excellent ouvrage intitulé Trattato degli delitti e delle pene [Des délits et des peines] est encore existant et demeurant à Milan. Je vous serai obligé de vous en informer et de m'en faire part.» L'éminent juriste était mort depuis trois ans.‎

‎Adresse au dos. Ancienne collection du président Herriot (chemise écrite de sa main).. Date : 08/08/1797. Lieu : Paris. Format : In-4. Etat : bon. Nombre de documents : 1. Type de document : lettre autographe signée. Nombre de pages : 2‎


Grouber de Groubentall s'inquiète pour son ami le graveur Vincenzio Vangelisti.. Marc-Ferdinand Grouber de Groubentall de Linière (1739-1815) Avocat ...
Traces Ecrites - Paris

Phone number : 01 43 54 51 04

EUR180.00

‎MARCHAL REBOUL, Ninette‎

Reference : 55717

(1978)

‎Souvenirs illustrés de famille de "Ninette" Marchal Epouse Reboul [On joint : Souvenirs 1886-1944. Jours de Gloire par son grand-frère Fernand Marchal ]. Le grand-père maternel, Frédéric Müller, était pasteur venu d'Alsace en Algérie vers 1860. Il eut 6 enfants dont Fritz, Edouard, Caroline et Mathilde, mère de la narratrice. "Voici donc la branche maternelle, un quart de vos vies décrite, l'autre quart est certainement plus amusante, c'est celle de mon père". Celui-ci était l'un des 12 enfants de Gédéon Marchal (né au ban de la Roche près de Rothau vers 1820) lequel fut ouvrier puis contremaître à l'usine Steinlein Dieterlein. Son patron lui ayant avancé les sommes nécessaires, il put acheter une petite usine à Laclaquette. Du côté de son mari Paul Reboul, ils descendaient par la femme de Henri Reboul, Marguerite Méjan, de huguenots ("famille très HSP"). Sa soeur Pauline devint la femme du pasteur Noël. Le dernier quart "est parfaitement terrien, des vignerons du midi, j'ai toujours entendu votre père dire que ces grands parents ne travaillaient que quelques jours par an et vivaient très bien". Henri Reboul avait un frère Elie qui un deux filles dont l'une épousa un Aimé Rabinel et l'autre devint Madame Perrier. Ce grand-père Henri-Esprit Reboul était parti à Nîmes pour devenir acteur ou peintre mais il était finalement devenu directeur de l'usine dont sa femme Marguerite Méjan avait hérité de ses parents "la première usine de pâte fondée en France". "Je crois que cet homme doué pour toutes sortes de choses, de voies artistiques, à dû souffrir de se consacrer à la fabrication des vermicelles et des macaronis". 'Pendant de nombreuses années les 6 frères et 3 soeurs de la famille Marchal (Paul, Gustave, Jules, Camille, Ernest, Alfred, Mathilde, Lina, Fanny) se sont parfaitement entendus [... ] Aujourd'hui en août 1978 je suis le seul enfant vivant de Camille [ ... ]""Papa, Camille, aimait raconter son enfance dans la grande propriété de Rothau, la façon de vivre dans cette vallée de la Brûche entre le travail et la Bible". Il épousa Mathilde Müller, rencontrée à Alger. Nous passerons sur mille détails racontés avec verve. L'auteur fut au collège de fill à Saint Dié puis à Epinal. Elle survécut à la grippe espagnol (son grand-père lui avait prédit qu'elle perdrait ses cheveux...) puis à l'armistice devint cheftaine d'éclaireuse ("sans aucune formation"). L'année suivante, elle se définit une règle de vie : "ne pas mentir (sauf dans certains cas où on ne peut éviter sans dommages de faire de la peine) ; écouter sans interrompre en essayant de comprendre ; défendre le personnage absent au lieu de l'accabler ; et oublier autant que possible ce qu'on vous a dit". Elle évoque les cours de Monsieur Melchior en littérature, les cours de diction de Daniel Michenot, professeur au Conservatoire de Strasbourg (cela vers 1917-1918). Elle y rencontre le directeur, Guy Ropartz. "Le quatuor Capet était fort à la mode, je fis la connaissance de Capet 1er violon chez les Pol". Elle reçut 15 demandes en mariage de divers soupirants avant de convoler avec Paul Reboul. ‎

‎1 manuscrit illustré de 47 ff., avec nombreuses photos contrecollées (retirage de clichés anciens mais également plusieurs photos originales anciennes (Mathilde Müller, Fernand Marchal, Roger et Thérèse Ramspacher, Les Ormeaux à Epinal, Ninette Reboul), 1978-1980, et 1 vol. reprographié (Souvenirs de Fernand Marchal), 205 pp.‎


‎Ecrit avec style ("L'Aîné était un roi d'égoisme, l'autre la bonté la plus délicate" ; "Celle-ci épousa un alsacien qui la fit plus pleurer que rire..." etc...) ce manuscrit intéressera de manière très large, notamment les amateurs d'histoire de l'Alsace ou des Vosges. Nous joignons à ce manuscrit original les souvenirs reprographiés de son frère Fernand Marchal (souvenirs beaucoup mieux "construits" mais très complémentaires).Nous fournissons ci-après un résumé succinct et quelques extraits de ce manuscrit original : Souvenirs illustrés de famille de "Ninette" Marchal Epouse Reboul, née vers 1900. Le grand-père maternel, Frédéric Müller, était pasteur venu d'Alsace en Algérie vers 1860. Il eut 6 enfants dont Fritz, Edouard, Caroline et Mathilde, mère de la narratrice. "Voici donc la branche maternelle, un quart de vos vies décrite, l'autre quart est certainement plus amusante, c'est celle de mon père". Celui-ci était l'un des 12 enfants de Gédéon Marchal (né au ban de la Roche près de Rothau vers 1820) lequel fut ouvrier puis contremaître à l'usine Steinlein Dieterlein. Son patron lui ayant avancé les sommes nécessaires, il put acheter une petite usine à Laclaquette. Du côté de son mari Paul Reboul, ils descendaient par la femme de Henri Reboul, Marguerite Méjan, de huguenots ("famille très HSP"). Sa soeur Pauline devint la femme du pasteur Noël. Le dernier quart "est parfaitement terrien, des vignerons du midi, j'ai toujours entendu votre père dire que ces grands parents ne travaillaient que quelques jours par an et vivaient très bien". Henri Reboul avait un frère Elie qui un deux filles dont l'une épousa un Aimé Rabinel et l'autre devint Madame Perrier. Ce grand-père Henri-Esprit Reboul était parti à Nîmes pour devenir acteur ou peintre mais il était finalement devenu directeur de l'usine dont sa femme Marguerite Méjan avait hérité de ses parents "la première usine de pâte fondée en France". "Je crois que cet homme doué pour toutes sortes de choses, de voies artistiques, à dû souffrir de se consacrer à la fabrication des vermicelles et des macaronis". 'Pendant de nombreuses années les 6 frères et 3 soeurs de la famille Marchal (Paul, Gustave, Jules, Camille, Ernest, Alfred, Mathilde, Lina, Fanny) se sont parfaitement entendus [... ] Aujourd'hui en août 1978 je suis le seul enfant vivant de Camille [ ... ]""Papa, Camille, aimait raconter son enfance dans la grande propriété de Rothau, la façon de vivre dans cette vallée de la Brûche entre le travail et la Bible". Il épousa Mathilde Müller, rencontrée à Alger. Nous passerons sur mille détails racontés avec verve. L'auteur fut au collège de fille à Saint Dié puis à Epinal. Elle survécut à la grippe espagnol (son grand-père lui avait prédit qu'elle perdrait ses cheveux...) puis à l'armistice devint cheftaine d'éclaireuse ("sans aucune formation"). L'année suivante, elle se définit une règle de vie : "ne pas mentir (sauf dans certains cas où on ne peut éviter sans dommages de faire de la peine) ; écouter sans interrompre en essayant de comprendre ; défendre le personnage absent au lieu de l'accabler ; et oublier autant que possible ce qu'on vous a dit". Elle évoque les cours de Monsieur Melchior en littérature, les cours de diction de Daniel Michenot, professeur au Conservatoire de Strasbourg (cela vers 1917-1918). Elle y rencontre le directeur, Guy Rapartz. "Le quatuor Capet était fort à la mode, je fis la connaissance de Capet 1er violon chez les Pol". Elle reçut 15 demandes en mariage de divers soupirants avant de convoler avec Paul Reboul, etc...‎

SARL Librairie du Cardinal

Phone number : 09 82 20 86 11

EUR750.00

‎Marc Marie Bombelles (de) (1744-1822) D'abord diplomate, ambassadeur du Portugal, il se marie avec une dame d'honneur de Madame Elisabeth et a un fils qui épousera l'ex-impératrice Marie Louise, veuve de Napoléon. A la mort de sa femme, en 1804, il se retire dans un monastère et devient, quelques années plus tard, évêque d'Amiens (en 1817).‎

Reference : 6934

(1818)

‎L'évêque d'Amiens nomme un curé à Bray.‎

‎L'évêque d'Amiens vient de recevoir l'annonce de la nomination de M. de Bray à la cure du canton de Bray. «Cet ecclésiastique estimé, ancien curé et depuis aumônier, ainsi que directeur des Dames Clarisses de Péronne, conviendra, m'assure-t-on, parfaitement aux habitants de Bray [...]».‎

‎. Date : 30/04/1818. Lieu : Paris. Format : In-4. Etat : bon. Nombre de documents : 1. Type de document : lettre autographe signée. Nombre de pages : 1‎


L'évêque d'Amiens nomme un curé à Bray.. Marc Marie Bombelles (de) (1744-1822) D'abord diplomate, ambassadeur du Portugal, il se marie avec une dame ...
Traces Ecrites - Paris

Phone number : 01 43 54 51 04

EUR140.00

‎Marco Polo‎

Reference : bf5426

(1996)

‎Marco Polo Le Livre des Merveilles. Manuscrit Français 2810 de la Bibliothèque Nationale de France‎

‎Faksimile Verlag Luzern Inconnu 1996 Magnifique fac-similé de la première partie du manuscrit 2810 de la bibliothèque nationale de France (31 * 43,5 cm) accompagné d'un volume de commentaire de 506 pages (29 cm * 21 cm), (texte en allemand et français), par François Avril : le Livre des Merveilles un manuscrit au destin mouvementé, description matérielle du français 2810 : codicologie et plaéographie, les peintres du livre des merveilles, Jean Richard : Marco Polo le voyageur et son livre, Jacques Monfrin : la tradition du texte, Marie-Thérèse Gousset : un programme iconographique conçu par Jean Sans Peur ? Marie-Hélène Tesnière : 'le livre des merveilles de la grande Asie, de la petite et grande Inde et des diverses régions du monde, traduction du manuscrit 2810 de la BNF, Marie-Thérèse Gousset : les miniatures du livre de Marco Polo, Thomas Reimer : Marco Polo et les aigles chercheurs de diamants. La combinaison des procédés techniques les plus modernes et l'artisanat de qualité selon les méthodes traditionnelles a permis de rendre à la perfection l'image du manuscrit original. Tous les travaux de photolithographie et d'impression ont été exécutés par les ateliers de Schwitter Reproduction à Bâle-Allschwil. La reproduction à l'identique de la feuille d'or rehaussant les initiales et les miniatures de l'original a été réalisé par l'ateliet graphique Heinz Deuschle à Göppingen. Ce volume a été cousu à la main, relié en veau, estampé à l'or et placé dans un coffret tendu de soie de Chine bleue foncée dans les ateliers de reliure Burkhardt à Mönchaltorf-Zurich. Tirage limité à 980 exemplaires. Avec la plaquette de documentation qui contient deux feuilles reproduites à l'identique en format original et une brochure d'information illustrée de 12 pages. Nos envois des ouvrages de moins de 60 Euros se font par colissimo (tarif de La Poste), et en colissimo Recommandes au-dela sauf avis contraire de votre part.‎


Abraxas-Libris - Bécherel

Phone number : 33 02 99 66 78 68

EUR2,500.00

‎Marc Saint-Marc Girardin (1801-1873) Homme politique, critique littéraire, académicien (1844).‎

Reference : 1435

(1837)

‎Saint-Marc Girardin et les funérailles du général Damrémont.‎

‎Il demande des billets pour quatre dames, afin qu'elles puissent assister aux funérailles du lieutenant général Damrémont, à l'Hôtel Royal des Invalides (le 5 décembre 1837).‎

‎. Destinataire : un ministre. Date : [1837]. Format : In-4. Etat : haut de lettre coupé. Nombre de documents : 1. Type de document : billet autographe signé. Nombre de pages : 1‎


Saint-Marc Girardin et les funérailles du général Damrémont.. Marc Saint-Marc Girardin (1801-1873) Homme politique, critique littéraire, académicien ... Saint-Marc Girardin et les funérailles du général Damrémont.. Marc Saint-Marc Girardin (1801-1873) Homme politique, critique littéraire, académicien ...
Traces Ecrites - Paris

Phone number : 01 43 54 51 04

EUR80.00

‎MARDIGNY Jean(Jean GEORGIN)‎

Reference : 5839

‎Féeries sentimentales‎

‎in 12 carré broché,faux-titre, titre,frontispice,112 pages, 1 page de table des matières,illustrations en noir de Henri BOSSUT Editions Nymphéa 30 octobre 1934 non coupé sur les presses de H.Frémont & fils Verdun.Très bon état, exemplaire n°18 sur pur fil Lafuma.Edition originale.On joint une épreuve du tirage avec les corrections manuscrites ‎


Charbonnel - Bar le Duc

Phone number : 03 29 79 40 63

EUR80.00

‎MARDIGNY Jean(Jean Georgin) ‎

Reference : 5837

‎L’appel du large ‎

‎Poèmes.In 8 carré broché,faux-titre, titre,frontispice, gravure originale de Noël SANTON,48 pages,collection Le Sorlier Editions Corymbe 1937 exemplaire n°205 sur vélin bibliophile sur 300.Un envoi manuscrit autographe de l’auteur à sa femme.Très bon état.On joint le tapuscrit original ‎


Charbonnel - Bar le Duc

Phone number : 03 29 79 40 63

EUR90.00

‎MARDIGNY Jean(J.GEORGIN)‎

Reference : 3228

‎auberges sur la route poèmes‎

‎in 12 carré broché,titre,88 pages,2 feuillets de table, quelques illustrations de Rob CADRE,éditions Ercé impressions Rob Cadoré Nancy 1939 édition originale, envoi de l’auteur à sa femme."à toi,mon amour,ma femme,sans qui je ne veux plus de roulotes ni d’auberges,ces pâles feuillets anciens"correction manuscrite:à la page 7: "s’effondre" à la place de "s’écroule",page 12:"libre je suis sans cœur" à la place de "vois j’ai l’âme méchante", page 77 ajouté "le jardin répète à l’infini sa plainte", une faute corrigée page 88.très bon état ‎


Charbonnel - Bar le Duc

Phone number : 03 29 79 40 63

EUR20.00

‎MARDRUS:‎

Reference : 10478

‎Le livre des mille nuits et une nuit.‎

‎Paris, Eug. Fasquelle, sans date. 8 volumes in-folio, demi-veau vert, dos (passés) à 4 petits nerfs ornés de fleurons mosaïqués, lunes et étoiles argentées, encadrements, filets, roulettes et titre dorés, étiquettes de titre et tomaison rouges, têtes dorées. Reliures légérement frottées. ‎


‎Illustré de fac-similé des miniatures, encadrements et enluminures qui ornent les manuscrits originaux persans et hindous, moncolores (rouge, rose, bleu, mauve, vert, jaune...) pour les encadrements du texte. Bien complet des 156 planches hors-texte couleurs (27+21+20+21+17+17+16+17). Le premier volume s'ouvre sur "Ce que veut Allah!". Nous citons: "Au nom d'Allah, le Clément-sans-bornes. Sur tous les siens, prière et paix à jamais essentiellement unies jusqu'au jour de la rétribution". ‎

ILLIBRAIRIE | Bombadil SA - Genève

Phone number : +4122 310 20 50

CHF780.00 (€735.79 )

‎Mardrus‎

Reference : AMO-2399

(1918)

‎Lettres autographes à Octave Uzanne Reine de Saba EO‎

‎Le Dr. J.-C. Mardrus, Octave Uzanne et la Reine de Saba (1918). La Reine de Saba selon le texte et la traduction du Dr. J.-C. Mardrus. Paris, Librairie Charpentier et Fasquelle, Eugène Fasquelle, éditeur, 1918. 1 volume in-12 carré broché (16,5 x 12,5 cm), 164-(2) pages. Édition originale dont il a été tiré 20 exemplaires numérotés sur papier impérial du Japon. Exemplaire imprimé sur vergé d’Arches avec en guise de justification du tirage cette phrase « comme le camphre et le basilic » (imprimé en cercle). Exemplaire offert par l’auteur à Octave Uzanne avec cet envoi : « A mon parrain Octave Uzanne, l’amitié la plus ancienne. Dr. J. C. Mardrus. 202 Bd St Germain ». Exemplaire avec l’ex libris monogramme d’Octave Uzanne collé au bas de la page de titre. Octave Uzanne a joint à cet exemplaire 3 belles lettres autographes de l’auteur, 1 carte postale et 1 entier postal. (*) ** * En 1918, Octave Uzanne est âgé de 67 ans. Il est déjà allé plusieurs fois en Egypte, notamment au Caire, où il a sans doute visité quelques lieux fameux avec le Dr. Mardrus. (**) On découvre ici un étrange lien parrain – filleul entre les deux hommes (encore inexpliqué). Nous n’avons pas connaissance à ce jour d’autres documents reliant les deux hommes. Ces cinq lettres sont un intéressant témoignage. ** * Voici le détail de chacun de ces documents [les lettres I à V, toutes de l’année 1918 sont de notre collection]. ** * Lettre I. 2 pages in-8. Non datée (1918). 202 Bd St. Germain O mon Parrain, émoi de la fidélité, parangon de la délicatesse, ô père d’une plume qui sait ramasser l’essentiel et le graver dans la pulpe des humains, cher Uzanne de toujours, mon ami, Je vous serre contre ma poitrine et vous inscris à jamais sur le livre de la Félicité au nombre des fils de la Divine Amie, des fils de Roi, avec la sauvegarde et les bénédictions sur vous et autour de vous. Amîn ! Je le savais, que ce livre était pour vous plaire. Et je sais qu’il sera désormais contre votre cœur, et que vous allez en être l’Apôtre, comme vous venez d’en être l’annonciateur. Cet apostolat est digne certes ! de vous et de votre entendement généreux, et vous rendra les bénédictions de tous ceux que vous aurez ainsi incités vers les hauteurs, vers la pureté, et vers la lumière. Il n’est pas de rôle plus souhaitable que cette influence spirituelle de l’être éclairé sur ceux qui tatônnent au milieu des larves et des ténèbres. Votre frère, Le Vieux de la Montagne Dr. J. C. Mardrus ** * Lettre II. Carte postale de Bormes (Var) – Vue générale. Cachet de la poste en date du 1er avril 1918. Mon très-cher Uzanne, Je vous invite à déjeuner ici, au fond des forêts des « Maures » où vit une race arabe aux beaux yeux bleus asiatiques. Je vous attends, précédé d’une lettre avec détails multiples sur notre pauvre Paris – si vous en avez le loisir. Votre ami inoublieux. Docteur Mardrus à Bormes (Var) [Cette carte est adressée à Monsieur Octave Uzanne 62 Boulev. de Versailles à Saint-Cloud (Seine et Oise]. ** * Lettre III. 2 pages in-8. Non datée (1918). Papier à en-tête du Pavillon de la Reine à Honfleur (Calvados). Cher ami, cher confrère en asinophilie egyptiaque, Donc vous nous faites beaucoup de peine par tout ce que vous nous dites de votre indisposition et de cette impossibilité de venir à ce Pavillon qui se faisait beau à votre intention. Et voilà encore, pour vous, une joie qui ne se réalise pas. Tant pis ! Au moins, tâchez de lire le « Femina » du 1er août où vous trouverez des souvenirs qui vous plairont sur nos chers danseurs – âniers ivres de gaîté et de haschisch. A Paris donc ! Mais maintenant je vous envoie, pour nous deux, le salam de l’amitié un peu déçue et de la ferveur. Dr. J. C. Mardrus. Nos souvenirs charmés à monsieur votre frère, je vous en prie. ** * Lettre IV. 2 pages in-8. Non datée (1918). 202 Boulev. St. Germain O ami de race, vos paroles, votre amour pour cette œuvre de mystère et de lumière que l’on vient, après vous, de définir par deux mots magnifiques et, je pense, excessifs : « C’est du jamais vu et du jamais lu ! » (la philosophie asiatique dont je suis nourri me préserve de tout vertige et se charge de me remettre en équilibre si je fais mine de flancher) – votre colère contre l’atmosphère de demi-compréhension et de demi-tout, votre révolte contre l’Europe et son ciel, mon cher, dont cela me donne de la joie fraternelle, et un tel encouragement ! Nous aurons à parler de choses faites pour le transport ! Vous n’auriez qu’à me fixer vous-même le jour de votre choix pour déjeuner ensemble, selon notre mutuel désir, dans quelque local que nous pourrions imaginer quelque peu semblable à ce divin souterrain où je vous conduisis, un soir, du pas de nos ânes sublimes, admirer les nègres noirs buvant l’ivresse de la « bouza » laiteuse. Vous en souvenez-vous ? Il n’y a, non loin de chez moi, du côté du Panthéon, un petit cabaret à relent gréco-turc où il serait possible de nous sustenter d’éléments asiatiques. Au revoir, ami très-attendu, et voici mon salam embaumé de souhaits. Dr. J. C. Mardrus Vous ai-je déjà dit ce que signifie, en arabe, votre nom, cher Uzanne ? – « Etalon ! » ni plus ni moins … Ainsi soit-il ! ** * Lettre V. Entier postal. Adressé à Octave Uzanne au 62 Boulevard de Versailles à St-Cloud. La date du cachet n’est pas lisible (1918). 202 Bd. St. Germain Tout me va, ô cher entre les chers, l’heure, la rencontre, le lieu, mais non le jour de jeudi, pour mon regret. Veuillez atténuer ce regret en choisissant vendredi, samedi, dimanche, etc … je répondrai par l’ouïe et l’obéissance, en ne répondant pas à votre mot que j’espère. Il ne faut guère compter sur baklavas et sucreries, puisque tout le sucre est raflé par les fils de veaux, les vaches, les salopes, les vieilles calamiteuses et les avariés impotents qui survivent et profitent de la boucherie européenne, ô honte ! Votre filleul. Dr. J. C. Mardrus ** * ** * (*) Ancienne collection Bertrand Hugonnard-Roche (**) Joseph-Charles Mardrus (1868 au Caire, Égypte d'origine arménienne - 1949 à Paris) est un médecin, poète et traducteur français. Il fut, en son temps, un éminent orientaliste et un acteur important de la vie parisienne. « Musulman de naissance et Parisien par accident », ainsi qu’il se définissait lui-même bien qu’Égyptien et catholique, Mardrus fut un grand voyageur, parcourant les mers à la recherche des légendes de son Orient natal. Aimant les fleurs, les pierres précieuses, les tables fastueuses, les tissus chamarrés et la photographie, il fut de ceux qui insufflèrent au monde parisien un engouement pour l'orientalisme, tout comme son ami Paul Poiret avec qui il créa la « Mille et Deuxième Nuit ». Il fit ses études au Liban avant de s'installer à Paris. Avant la Première Guerre mondiale, il connut une période de voyages, il a été médecin sanitaire auprès du ministère de l'Intérieur et chargé de mission au Maroc et en Orient, médecin aux Messageries maritimes, puis il sillonna l’Orient avec sa première épouse, la poétesse Lucie Delarue-Mardrus. À partir de 1915, il voyagea moins, mais eut une vie tout aussi riche aux côtés de Gabrielle Bralant – rebaptisée Cobrette. Encouragé par Stéphane Mallarmé, il traduisit, de 1898 à 1904, une nouvelle version des contes des Mille et Une Nuits, en seize volumes et 116 contes, dans une perspective plus érotique, au texte non expurgé, faisant ressortir les transgressions et les ellipses amoureuses se nichant dans le texte initial d'Antoine Galland. Il se servit d’un ensemble varié de textes (l’édition de Boulaq, la traduction de Scott, le recueil d’Artin Pacha et de Spitta bey), et même des histoires hindoustanies, tout en prétendant, invraisemblablement1, disposer d’un manuscrit inédit. Ses histoires de Douce Amie, d’Ali Baba ou de La Reine de Saba enchantèrent le Paris des années 1900-1920, d’autant plus que les textes furent merveilleusement illustrés par de nombreux artistes qui assurèrent les illustrations de plusieurs éditions, tels Léon Carré, François-Louis Schmied, Van Dongen, André Derain, Antoine Bourdelle et Picart Le Doux. D’autres artistes s’inspireront de son ouvrage pour leurs créations, tels Léon Carré et Ketty Carré, Eloïse Carolyn Huitel, Louis-Auguste Veillon, Albert Besnard, Pascin, Othon Friesz, sculptures de Lucien Gibert et Antoine Bourdelle, marionnettes de Jacques Chesnais habillées par Paul Poiret, des costumes et maquettes de François Quelvée. Ami de personnalités aussi différentes que Paul Poiret, l’abbé Mugnier, José-Maria de Heredia, Robert de Montesquiou, André Gide, Auguste Rodin, Élisabeth de Gramont et Catulle Mendès, il eut également une importante correspondance suivie avec des personnalités du monde intellectuel de l’époque, tels André Gide, Pierre Louÿs, Maurice Maeterlinck, Henri de Régnier, Remy de Gourmont, José-Maria de Heredia, Robert de Montesquiou et Natalie Clifford Barney. (source : Wikipedia, décembre 2012 - BON EXEMPLAIRE DE CHOIX. ‎


Librairie L'amour qui bouquine - Alise-Sainte-Reine

Phone number : 06 79 90 96 36

EUR1,200.00

‎MARDRUS (Joseph-Charles). ‎

Reference : AWD-893

‎Remerciements. ‎

‎Mot manuscrit a. s. inscrit sur une carte de visite du traducteur des Mille et Une Nuits (de la Faculté de Paris, Ancien Externe des Hôpitaux). « Soyez remercié, cher Monsieur Berr, de toute ma ferveur, pour votre si fidèle sympathie intellectuelle et votre vision sur l’œuvre qui a eu la bonne fortune de vous plaire. Et permettez-moi, à ma prochaine arrivée à Paris, de vous remercier autrement que par l’artifice ici scriptural. Votre tout acquis, J. C. Mardrus. »‎


Actualités

Phone number : 00 33 (0)6 72 07 91 06

EUR150.00

‎MARESTIER GAZELLA MANUSCRIT marine empire LIVOURNE‎

Reference : 20796

‎Rapport sur le chantier de la MARINE IMPERIALE a LIVOURNE‎

‎ Livourne le 24 octobre 1809,In folio 7 pages manuscrites a l’encre,bords marge tachées,signé GAZELLA MARESTIER.‎


Livres Anciens Komar - Meounes les Montrieux

Phone number : 33 04 94 63 34 56

EUR250.00

‎MARESTIER MANUSCRIT marine empire LIVOURNE‎

Reference : 20795

‎Rapport de l’ Ingenieur de la Marine a LIVOURNE,sur les travaux qui peuvent avoir lieu dans la port en 1810‎

‎ Genie Maritime Livourne le 11 decembre 1809,In folio 4 pages manuscrites a l’encre,bords marge tachées,signé MARESTIER.‎


‎correct ‎

Livres Anciens Komar - Meounes les Montrieux

Phone number : 33 04 94 63 34 56

EUR150.00

‎MAREUIL SUR ARNON‎

Reference : 5039.2.19

(1725)

‎FORGE DE MAREUIL - ETATS DES DÛS pour les 9e au 19e FONDEES AUX OUVRIERS DU FOURNEAU - Février à Avril 1725 ‎

‎- 6 feuillets in-quarto de la 5e à la 10e Rente du fourneau 1725, du 5 février à la 10e Rente pour la 19e fondée commencée le 6 avril et finie le 12 dud. jour que l'on a mis hors led. fourneau. - Noms des ouvriers créanciers et sommes dûes ainsi que leurs fonctions.‎


‎- Très intéressant témoignage de la vie de cette fonderie de MAREUIL SUR ARNON sur une période dont il ne semble pas que l'on ait de renseignements historiques.‎

Librairie Ancienne Bernard Marie Rolin - Blet

Phone number : 06 09 82 43 86

EUR180.00

‎Marguerite Carr? (1880-1947) Sopranofrançaise. Elle chanta beaucoup à l'Opéra-Comique.‎

Reference : 11250

(1910)

‎Portrait de Marguerite Carré dans La Reine Fiammette‎

‎Beau portrait en pied de Marguerite Carré,par Nadar. Tirage argentique contrecollé sur carton avec signature "Nadar" dorée. La cantatrice porte le costume d'Orlanda (Fiammette). La reine Fiammette est unopéra-comique en quatreactes de Xavier Leroux,livret de Catulle Mendès. Il fut représenté pour la première foisle 23 décembre1903, à l'Opéra-Comique, alors dirigé par Albert Carré, le mari de la soprano. Envoi autographe signé sur le carton, à l'encre noire "ÀMadame Louise Solaagès. Souvenir de "La Reine Fiammette". En reconnaissance.[...]".‎

‎. Destinataire : Louise Solaagès. Date : 4 février 1910.. Lieu : [Paris]. Format : 15 x 9,2 cm (26,9 x 19 cm).. Etat : Un coin du carton plié. Nombre de documents : 1. Type de document : Photographie dédicacée‎


Portrait de Marguerite Carré dans La Reine Fiammette. Marguerite Carr? (1880-1947) Sopranofrançaise. Elle chanta beaucoup à l'Opéra-Comique.
Traces Ecrites - Paris

Phone number : 01 43 54 51 04

EUR200.00

‎Marguerite d'Angoulême Reine de Navarre, Le Roux de Lincy et Montaiglon (A. de) (publié sur les manuscrits par les soins et avec les notes de)‎

Reference : 2257

(1880)

‎L'Heptaméron des nouvelles de la très haute et très illustre princesse Marguerite d'Angoulême, reine de Navarre publié sur les manuscrits par les soins et avec les notes de MM. Le Roux de Lincy et Anatole de Montaiglon. ‎

‎ 1880 1880 Auguste Eudes, Paris, 1880. 4 volumes in-8 demi maroquin à long grain rouge à coins, dos lisses ornés de filets et fleurons dorés, titre doré, date en queue, double filets dorés sur les plats, têtes dorées, reliure signée L. Pouillet, 396, 384, 328 et 366 pages, frontispice et illustrations hors-texte, en-têtes et culs de lampe. Bel exemplaire sur papier vergé, rares rousseurs. ‎


‎ La librairie est ouverte du mardi au samedi de 9h30 à 12h30 et de 13h30 à 19h00. Commandes par courriel ou téléphone. Envoi rapide, emballage soigné. La librairie est ouverte du mardi au samedi de 9h30 à 12h30 et de 13h30 à 19h00. Commandes par courriel ou téléphone. Envoi rapide, emballage soigné. ‎

Librairie Ancienne et Moderne P. Frérot - Caen

Phone number : 02 31 86 36 38

EUR395.00

‎Marguerite Duras (1914-1996) Femme de lettres,dramaturge,scénaristeetréalisatricefrançaise.‎

Reference : 11005

(1969)

‎Duras, à propos de son dernier roman : "Cest un livre dur, très dur"‎

‎Bellelettre de Marguerite Duras, adressée à une lectrice, relative à son roman« Détruire dit-elle » : "Ne soyez pas triste. Cest bien justement de dire la vérité comme vous le faites, simplement.Cest très bien.Peut être le film Détruire dit-elle vous plaira t-il ?Si vous navez pas ressenti le livre, rien à faire,je ne peux pas vous faire rentrer dedans. Il y a lecture ou il ny a pas lecture. Cest mystérieux. Cest un livre dur, très dur. Peut être êtes vous trop jeune? Il y a 2sortes de gens. Ceux qui ont aimé mes premiers livres et pasles derniers (et pasDétruire) et ceux qui naiment pas les peines et qui aiment Détruire par-dessus tout. Que faire ? Ce nest pas tellement grave. Voyez le film et écrivez moi [...]." Le filmDétruire, dit-elle était sorti en salleen1969,la même année que le roman éponyme de Duras, paru auxéditions de Minuit.‎

‎Lettre rédigée au feutre gris. Enveloppe avec adresse autographe conservée, marques postales.. Destinataire : Eliane Miloch . Date : 07/12/1969. Lieu : Paris . Format : In-8. Etat : Bon . Nombre de documents : 1. Type de document : lettre autographe signée. Nombre de pages : 2‎


Duras, à propos de son dernier roman : "Cest un livre dur, très dur". Marguerite Duras (1914-1996) Femme de ...
Traces Ecrites - Paris

Phone number : 01 43 54 51 04

EUR1,600.00

‎Marguerite Joséphine George (Wiemer, dite Mademoiselle) (1787-1867) Tragédienne, sociétaire de la Comédie française.‎

Reference : 6431

(1856)

‎Mademoiselle George désire assister aux débuts de Lafontaine à la Comédie française.‎

‎«Je serais très désireuse d'assister au début de M. Lafontaine dans le Cid [le comédien Lafontaine (1826/1898), fit un essai à la Comédie française dans Le Cid, en 1856 ; il n'intégra la troupe qu'en 1863]. Vous serait-il possible de disposer en ma faveur d'une loge de galerie [...]».‎

‎Signée George Wiemer.. Destinataire : Adolphe Simonis dit Empis (1795/1868), auteur dramatique, administrateur de la Comédie française.. Date : 17 mai [1856]. Lieu : Paris. Format : In-8. Etat : bon. Nombre de documents : 1. Type de document : lettre autographe signée. Nombre de pages : 1‎


Mademoiselle George désire assister aux débuts de Lafontaine à la Comédie française.. Marguerite Joséphine George (Wiemer, dite Mademoiselle) ...
Traces Ecrites - Paris

Phone number : 01 43 54 51 04

EUR180.00

‎Marguerite Lobsiger-Dellenbach (1905-1993) Ethnologue, spécialiste de la culture kanak et des bambous gravés, directrice du Musée ethnographique de Genève de 1952 à 1967.‎

Reference : 5188

(1962)

‎Lettres de l'ethnologue suisse Marguerite Lobsiger-Dellenbach.‎

‎Correspondance de Marguerite Lobsiger-Dellenbach, relative à la préparation d'une conférence pour le Musée et Institut d'Ethnographie de Genève, et à l'écriture de la préface de l'ouvrage Mythologie de la Suisse ancienne.‎

‎En-têtes et enveloppes du Musée et Institut d'Ethnographie de Genève.. Destinataire : Evelyne Lot-Falck (1918/1974), éthnologue, spécialiste des esquimaux et du chamanisme.. Date : juin - octobre 1962. Lieu : Genève. Format : In-4. Etat : bon. Nombre de documents : 3. Type de document : lettres dactylographiées signées. Nombre de pages : 3 pp. 1/2‎


Lettres de l'ethnologue suisse Marguerite Lobsiger-Dellenbach.. Marguerite Lobsiger-Dellenbach (1905-1993) Ethnologue, spécialiste de la culture kanak ...
Traces Ecrites - Paris

Phone number : 01 43 54 51 04

EUR160.00

‎MARGUERITE Victor‎

Reference : 11983

(1932)

‎Lettre autographe signée‎

‎Belle lettre sur Claude FARRÈRE. en feuille Très bon Paris 1932 ‎


‎édition originale‎

Librairie Seigneur - Le Poêt en Percip

Phone number : 06 79 21 01 07

EUR20.00

‎MARGUERITE VIDAL Conservateur des Musées de MoissacJEAN MAURY Agrégé de l'Université JEAN PORCHER Conservateur en chef du Cabinet des Manuscrits à la Bibliothèque Nationale ‎

Reference : 16622

‎QUERCY ROMAN ‎

‎ Reliure éditeur sans la jaquette - 17 x 22 - 337 pp - année 1979 - 3 ème édition - Collection La Nuit des Temps n°10 - Editions Zodiaque - illustrations ‎


Bouquinerie70 - Vesoul

Phone number : 09 67 76 84 33

EUR40.00

‎MARGUERITE VIDAL Conservateur des Musées de MoissacJEAN MAURY Agrégé de l'Université JEAN PORCHER Conservateur en chef du Cabinet des Manuscrits à la Bibliothèque Nationale ‎

Reference : 17261

‎QUERCY ROMAN ‎

‎ Reliure éditeur avec jaquette - 17 x 22 - 337 pp - année 1979 - 3 ème édition - Collection La Nuit des Temps n°10 - Editions Zodiaque- illustrations ‎


Bouquinerie70 - Vesoul

Phone number : 09 67 76 84 33

EUR40.00

‎MARGUERITTE, Paul:‎

Reference : 79350aaf

‎Lettre manuscrite de Paul Margueritte. Allusion au critique littéraire (Ferdinand) Brunetière.‎

‎Paris, s.d., 22 cm x 17,5 cm, 32 lignes, écriture mal lisible, bon état.‎


‎Paul Margueritte (Algérie 1860- Paris 1918): Romancier français, d'abord disciple de Zola, avant sa rupture avec le naturalisme. (Ferdinand) Brunetière: directeur de la Revue des Deux Mondes. ‎

Harteveld Rare Books Ltd. - Fribourg

(SLACES, NVVA)

Phone number : 41 (0)26 3223808

CHF100.00 (€94.33 )

‎MARGUERITTE (Victor).‎

Reference : 96536

‎Lettre autographe signée adressée à Jules Claretie. ‎

‎ 1 page in-12 à son adresse imprimée de la rue de Passy, "29 nov." [vers 1910]. A propos de sa pièce L'Imprévu (comédie créée à la Comédie Française le 19 février 1910). "J'ai, depuis votre lettre, retravaillé. Et, - sauf bien entendu le nécessaire travail des répétitions -, je crois la pièce maintenant au point". ‎


Vignes Online - Eymoutiers

Phone number : 05 55 14 44 53

EUR30.00

‎[MARGUERITTE Victor] - ‎ ‎MARGUERITTE Victor‎

Reference : 10764

(1924)

‎MARGUERITTE Victor‎

‎Lettre autographe signée, datée 4 mars 1924. À propos de la publication de son livre La Garçonne. Très bon Ste Maxime 1924 ‎


Librairie Seigneur - Le Poêt en Percip

Phone number : 06 79 21 01 07

EUR35.00
Previous 1 ... 351 352 353 354 ... 388 422 456 490 ... 492 Next Exact page number ? OK
Get it on Google Play Get it on AppStore
Manuscripts

The item was added to your cart

You have just added :

-

There are/is 0 item(s) in your cart.
Total : €0.00
(without shipping fees)
More information about shipping
What can I do with a user account ?

What can I do with a user account ?

  • All your searches are memorised in your history which allows you to find and redo anterior searches.
  • You may manage a list of your favourite, regular searches.
  • Your preferences (language, search parameters, etc.) are memorised.
  • You may send your search results on your e-mail address without having to fill in each time you need it.
  • Get in touch with booksellers, order books and see previous orders.
  • Publish Events related to books.

And much more that you will discover browsing Livre Rare Book !