Previous 1 ... 350 351 352 353 ... 390 427 464 501 ... 502 Next Exact page number ? OK

‎MANUSCRIT marine empire port de LIVOURNE Joseph BERARD, MARESTIER. Pouyer‎

Reference : 20799

‎Rapport sur la construction de deux frégates au port de LIVOURNE‎

‎ LIVOURNE,13 juin 1810,17 pages,in folio,pages manuscrites a l’encre bords marge tachées,signé BERARD, MARESTIER. Pouyer‎


‎encre passée,lisible ‎

Livres Anciens Komar - Meounes les Montrieux

Phone number : 33 04 94 63 34 56

EUR300.00

‎(Manuscrit) Marquis de Tournon à Suse (Maladie du bétail)‎

Reference : 13533

(1773)

‎(Manifeste) De part le Roy...‎

‎ 1773. 48.5 x 37 cm - Manuscrit sur papier vergé. Diverses déchirures avec petits manques sans manque de texte ; taches claires. Document très lisible.‎


‎Précaution de confinement des bêtes malades (polmonera grava), surveillance et obligation de produire un certificat de santé lors du passage dans la région (Grand Croix où la maladie est déclarée, Moncenis, sur les routes de Savoie à Suse où doit se tenir une foire). ‎

Librairie ancienne Philippe Lucas - Lyon

Phone number : 04 78 30 94 84

EUR60.00

‎MANUSCRIT - MARTI Fray Domingo‎

Reference : 23324

(1841)

‎Memorias sobre [la vida y muerte de] XXVII venerables siervos de Dios, que en los años mil ochociontos [sic] treinta y ocho, treinta y nueve y cuarenta murieron por la Religion catolica en el Vicariato Apostolico, del Tun Kin Oriental ‎

‎[Nam An 1841] petit in-4 de 6 ff. n. ch., 2 ff. n. ch. blancs et 117 ff.n.ch. (paginés avec erreurs) basane granitée, double filet à froid encadrant les plats, dos orné de roulettes et filets dorés, pièce de titre brune, tranches ébarbées (Victorio Arias, relieur à Madrid) ‎


‎Précieuse copie manuscrite du célèbre mémoire resté inédit du père dominicain espagnol Domingo Marti (1811-1852), haut missionnaire et vicaire apostolique au Viet Nam, rédigé dans ces contrées en 1841, contenant la biographie et le récit des circonstances de la mort violente des vingt-sept martyrs catholiques victimes de la répression de l’empereur Minh-Mang, le « Néron de l’Indochine ». Ces faits constituent l’une des pages les plus sombres de l’histoire moderne du Viet Nam, et l’une des plus douloureuses de la présence occidentale dans ce pays.Ce document contient aussi des précieux renseignements sur les mœurs, les us et coutumes des vietnamiens, des détails sur leur système de justice et sur leur mentalité. Dépassant le cadre historico-religieux, ce manuscrit livre une foule de détails sur les stratégies politiques de Minh Mang face aux occidentaux et sur les luttes intestines entre le pouvoir impérial, le mandarinat, les seigneurs et la population.Notre exemplaire semble être celui cité par Palau y Dulcet, qui est décrit comme ayant « 250 pages » ; collationnement rigoureusement identique au présent manuscrit.Manuscrit établi dans les missions espagnoles du Viet Nam en 1841 et resté longtemps sur place dans la Maison des Dominicains du Tonkin Oriental. Parfaitement lisible, il a été rédigé à l’encre noire sur papier fin de Chine. L’introduction porte la signature autographe et le paraphe de l’auteur, le père Domingo Marti, ainsi que quelques corrections autographes de cet illustre prélat. Titre encadré d’un double filet gras et maigre et orné d’un fleuron allongé dessiné à la plume.Pour la rédaction de cet ouvrage le père Marti eut accès à des informations de première main livrées par des témoins oculaires et des documents originaux conservés dans les archives de son diocèse, outre les événements qu’il put constater lui-même. Dans ce vaste travail l’auteur présente tout ce qu’il a rigoureusement contrôlé et documenté, et il a soumis à des examens scrupuleux et dignes de la plus grande véracité tous les faits avancés. Il donne en guise d’introduction un précis sur l’histoire des missionnaires et des martyrs du Tonkin depuis 1627 jusqu’aux martyrs de 1837-1840.Le manuscrit contient la vie, la passion et le martyre des bienheureux, avec des renseignements biographiques très intéressants, classés comme suit : – Agustin Huy, soldat chrétien, scié par le milieu du corps le 13 juin 1839. – Nicolas Thé, soldat chrétien scié par le milieu du corps le 13 juin 1839. – Domingo Dat, soldat chrétien, étranglé le 18 juillet 1839. – Ignacio Delgado, espagnol, évêque de Mellipotamie, vicaire apostolique du Tonkin oriental, meurt en prison le 12 juillet 1838. – Domingo Henares, espagnol, évêque de Fesseite, décapité le 25 juin 1838. – Vincente Do Yen, prêtre, décapité le 30 juin 1838. – Francisco Chiêu, catéchiste, décapité le 25 juin 1838. – José Fernandez, dominicain espagnol, décapité le 24 juillet 1838. – Pedro Juan ou Thuan, prêtre, mort en prison le 15 juillet 1838. – José Uyên ou Nguyen Dinh Upen, catéchiste, mort le 4 juillet 1838. – Bernardo Duê, prêtre, décapité le 1er août 1838. – Domingo Hânh, dit Diêu, dominicain, décapité le 1er août 1838. – José Dang Dinh (Nien) Vien, prêtre, décapité le 21 août 1838.– Pedro Tu ou Thi, prêtre, et six de ses compagnons, dont François -Xavier Ha Thong Mâu, catéchiste, Domingo Bui Van Uy, catéchiste, Agustin Nguyen Van Moi, laïc, Esteban Nguyen Van Vinti, laïc, Tomas Nguyen Van Du ou Dé, tailleur, tous décapités le 19 décembre 1839. – Domingo Tuoc, prêtre, assassiné le 2 avril 1839. – Francisco Tomas Du, prêtre, décapité le 26 novembre 1839. – Domingo Nguyen Van (Doan) Xuyen, prêtre, décapité le 26 novembre 1839. – Agustin Dien, catéchiste, égorgé, en novembre (?) 1839. – José Do Quang Hien ou Haon, prêtre, décapité le 9 mai 1840, frère d’Antonio Nguyen Huu Nam Quynh, laïc, décapité le 10 juillet 1840.– Tomas Toan ou Thieu, catéchiste, mort le 27 juin 1840. – Domingo Trach Doai, prêtre, décapité le 18 septembre 1840. – Un enfant, fils d’Augustin Huy, étranglé en juin 1838.Ces bienheureux font partie d’un groupe de soixante-quatre martyrs morts entre 1798 et 1853, béatifiés le 27 mai 1900 par le pape Léon XIII. Ils constituent le groupe de cent-dix-sept martyrs du Viet Nam canonisés par le pape Jean-Paul II le 19 juin 1988.Parmi ces bienheureux, on comptait dix prêtres français des Missions étrangères de Paris, onze dominicains espagnols, quatorze religieuses, et le plus lourd tribut payé par quatre-vingt-seize vietnamiens.Le père Domingo Marti, frère de l’Ordre des Prêcheurs en 1827, est né à Morella (Castellon de la Plana), en Espagne, en 1811. Le 14 mai 1828, en compagnie de dix-sept autres frères, il part de Cadiz à bord de la frégate « Socorro » vers Manille, où il débarque le 24 octobre de la même année. Nommé prêtre en 1834, il est envoyé en 1837 à Cagayan, aux Philippines, puis la même année au Viet Nam. Le pape Grégoire XVI signa un bref pour sa nomination de vicaire apostolique en 1845, fait effectif sous le pontificat du pape Pie IX, en 1847. Monseigneur Marti est ensuite promu à la Mission du Tonkin Central, au Viet Nam, puis la même année il prend le titre d’évêque titulaire de Tricomia (Palestine). C’est en 1848, en qualité de vicaire apostolique du Tonkin Central, au Viet Nam, qu’il essuya les très violentes persécutions contre les catholiques de la part des autorités vietnamiennes. Le père Marti, dit Dua Thay Gia en tonkinois, est mort à Hong Kong dans la Maison de missionnaires français ad exteros lors de son retour vers Manille le 26 août 1852. Il est auteur de quelques ouvrages et rapports épistolaires sur les martyrs massacrés en Extrême-Orient, dont le plus important est Memorias sobre XXVII venerables siervos de Dios, que en los años mil ochociontos [sic] treinta y ocho, treinta y nueve y cuarenta murieron por la Religion catolica en el Vicariato Apostolico, del Tun Kin Oriental, rédigés en 1841 et restés manuscrits. Le père Marti rédigea aussi un Año Cristiano en langue tonkinoise, avec les vies des saints de son ordre, resté également inédit.Histoire et politique du Viet NamCet ouvrage sur les martyrs du Tonkin s’inscrit dans une longue lignée d’événements historiques et socioculturels du Viet Nam. Le Tonkin a été sous domination chinoise depuis les débuts du premier millénaire jusqu’à l’année 939, date à laquelle le général Ngô Quyên (897-944) prend le pouvoir devenant le premier roi du Viet Nam, libérant en même temps son pays de la domination chinoise et fondant la dynastie Ngô. Le pays sera gouverné par des vice-rois en permanente guerre fratricide, les Douze Seigneurs, depuis la mort de Ngô Quyên en 944, jusqu’à l’année 968, date à partir de laquelle le Viet Nam sera gouverné par Dinh Bô Linh, le premier empereur du Dai Cô Viêt, l’ancêtre du Viet Nam. Cet empereur, au trône de 968 jusqu’à son assassinat en 979, est le fondateur de la dynastie des Dinh. De 980 à 1009, le pouvoir est contrôlé par la dynastie Lê antérieure, les Nhà Tiên Lê, célèbres pour avoir mis en échec l’invasion chinoise des Song. Trois dynasties vernaculaires, la Lê antérieure, la Ly et la Tran, garderont le pouvoir jusqu’au commencement du XVe siècle. Les chinois reprirent à nouveau le pouvoir pour une période brève. Issu de la dynastie Lê postérieure, qui donnera une succession de rois de 1428 à 1788, avec quelques interruptions, Soï, chef du parti national, après une longue guerre de dix ans qui coûta la vie à 300 000 chinois, selon les sources, obtint une indépendance relative pour son pays, néanmoins il est contraint de verser un tribut en fruits payé tous les trois ans. En 1523, Lê Du détrône son beau-père, le roi Coung Hoan, et inaugure la dynastie des Mac. Les horribles exactions du fils et successeur de celui-ci permit aux partisans des Lê d’asseoir un membre de cette dynastie sur le trône. Le clan des Mac se replia avec ses roitelets sur le petit royaume de Cao Bang, dans les montagnes au nord du Tonkin. Les Lê et leur famille vont régner sur le Tonkin quasiment jusqu’à la fin du XVIIIe siècle, avec une autorité relative car le pouvoir était entre les mains de la famille Trinh, qui donnait les Chua ou Seigneurs, vrais Maires du palais. Parallèlement, et dès le XVIe siècle, des déportés politiques du Tonkin en Annam prirent leur indépendance et formèrent sous la direction de la famille Nguyên le royaume de Cochinchine, qui comprenait les provinces de ce nom, le Cambodge et l’Annam à l’Est. Le pouvoir du Tonkin prit acte des faits moyennant une suzeraineté nominale. À la fin du XVIIIe siècle, la révolte des montagnards des contrées occidentales du Tonkin, sous le nom de Tay Son, déclarèrent la guerre aux Lê et aux Nguyên. Le dernier des Trinh ou Maires du palais, ne contrôlant plus la situation, se suicida, et le dernier des Lê s’enfuit en Chine où il disparut. Nguyên Phuc Anh, rejeton de Nguyen Phuc Luan, dernier roi de Cochinchine, se cacha dans les montagnes après que toute sa famille fut exterminée, où il connut la misère et la faim. Le rétablissement de cette dynastie sur le trône de la Cochinchine fut possible grâce à l’intervention providentielle de son vicaire apostolique, Monseigneur Pierre Pigneau de Behaine (1741-1799), qui prêta secours au jeune prince et qui emmena plus tard un fils de celui-ci à Versailles, Nguyên Phuc Canh, pour demander de l’argent et des hommes à la France. Le clan Tay Son fut chassé du trône et Nguyên Phuc Anh (1762-1820) reconquit son royaume et celui du Tonkin, devenant le fondateur de la dynastie impériale des Nguyên et le réunificateur du Viet Nam. Prenant le nom de Gia Long il fut proclamé empereur d’Annam le 31 mai 1802. Durant son règne, il donna de très nombreuses marques de reconnaissance à l’Église catholique et à Monseigneur Pigneau de Béhaine – grâce à qui il avait pu monter sur le trône – et le recommanda vivement à son fils Minh Mang, connu plus tard sous le nom de « Néron de l’Indochine ». C’est ce même Minh Mang, qui oubliant la gratitude paternelle, se transforme en sombre et féroce persécuteur des chrétiens jusqu’à la fin de son règne en 1841. Son successeur fut son fils aîné, Thiêu Tri, qui règne de 1841 jusqu’à sa mort en 1847 ; puis son petit-fils, Tu-Duc, au trône de 1847 à sa mort en 1883. Ils ont tous été les « adversaires ombrageux, impitoyables, de la propagande catholique » (H. Gautier). Puis vint l’empereur Duc Duc, le cinquième souverain de la dynastie des Nguyên, qui ne règne que trois jours, du 20 au 23 juillet 1883. Il fut suivi enfin par Hiêp Hoà, sixième empereur issu de la dynastie des Nguyên, qui règne de juillet à novembre 1883, assistant impuissant à la défaite de son pays face à la marine française lors de la bataille de Thuan An, le 20 août 1883. Signataire cinq jours plus tard du traité de Hué, qui faisait du Viet Nam un protectorat de la France. Hiêp Hoà acculé, se suicide le 29 novembre 1883.Évangélisation du Viet NamLa première mission des Jésuites en Cochinchine fut établie par le père Francesco Buzomi, de Naples, qui en compagnie du père portugais Diego Carvalho, mis le cap depuis Macao et arriva le 18 janvier 1615 à Da Nang, le cœur plein « de la belle espérance qu’on pouvait avoir de convertir ce royaume ». Dès leur arrivée, ils préparèrent et baptisèrent dix catéchumènes, ce qui conforta les missionnaires dans l’espoir de convertir les populations de ce grand royaume.Le premier Jésuite qui entra au Tonkin fut le père Antonio Marquez en 1626, suivi dès l’année suivante par le père Alexandre de Rhodes, d’Avignon. Le roi Vin Tho leur concéda la liberté de prêcher le christianisme dans ses États et de bâtir une église dans la capitale, qui profitait de l’acceptation des mandarins. Rapidement, les bonzes et les courtisans voyant le succès de la religion nouvelle demandèrent l’expulsion des missionnaires. Le père de Rhodes connut le même sort en Cochinchine, et alla ensuite à Rome pour soumettre à la Curie son idéal apostolique pour les peuples de l’Extrême-Orient. Il se rendit ensuite en France avec l’objet de trouver des ressources pour les missions ; il prêcha et fit des conférences à Paris auprès des étudiants en droit et en médecine communicant avec succès son zèle évangélisateur. C’est de ces conférences et de cet auditoire qu’est née la « Congrégation des Missions Etrangères ». C’est de là qu’est issu François Pallu, nommé par le pape Alexandre VII vicaire apostolique du Tonkin en 1658. Celui-ci arriva à Siam en 1664, sans jamais atteindre le Tonkin, nonobstant le père Pallu prépara plusieurs Annamites au sacerdoce. Les dominicains des Philippines, accompagnés d’autres missionnaires, commencèrent à nouveau l’évangélisation du Tonkin, encore sans succès, car au terme de trois ans ils furent arrêtés, cangue au cou et expulsés. Seul le père Juan de Santa Cruz, en se cachant, continua l’évangélisation jusqu’en 1681 où le père milanais Raimondo Lezoli vint lui prêter main forte avec sa foi et ses connaissances en médecine, ce qui s’avéra fort utile dans ces contrées. Par la suite, il sera le premier évêque dominicain au Tonkin. Durant douze ans ils furent les seuls missionnaires dominicains au Tonkin bâtissant soixante-dix chapelles et baptisant plus de 18 000 personnes. À partir de 1693, de nombreux évangélisateurs vont venir au Tonkin gagnant à la foi chrétienne plus de 20 000 fidèles en 1701 et plus de 60 000 en 1750.La Congrégation de Propaganda Fide, dans un décret du 1er août 1757, stipule que la moitié du Tonkin, à l’orient du fleuve Rouge, serait confié aux dominicains, dont le vicaire apostolique de cette Mission serait le père Santiago Hernandez. Nommé en 1758, il est arrivé au Tonkin le 12 mars 1763. À cette époque, on trouve au Tonkin des missionnaires Dominicains, Jésuites, Franciscains, Récollets et des Pères des Missions Étrangères.Contexte politique et religieux du massacre des MartyrsCe fut le zèle du mandarin Trinh Quang Khanh, surnommé le « Boucher des missionnaires », gouverneur de la province de Nam Dinh depuis 1836, qui désireux de plaire servilement à l’empereur, n’accepta pas les critiques qu’il essuya sur la pratique de la religion catholique dans sa province lors d’une visite qu’il fit au roi à Hué, siège du pouvoir impérial, en novembre 1837. Au retour dans sa province une véritable chasse à l’homme commença, on chercha partout les missionnaires, notamment les européens, avec l’aide d’espions et de soldats. Tous les lieux et les objets de culte furent saisis et confisqués, brûlés ou saccagés. Le père « indigène » Joseph Viên prit un émissaire parmi ses catéchistes locaux pour faire parvenir quelques lettres au vicaire et à cinq autres religieux. Lorsque celui-ci traversait le village de Rem Bon, en proie aux profondes rivalités entre chrétiens et païens il fut reconnu comme catholique et traduit devant un tribunal. En effet une querelle s’était élevée entre ces villageois et les chrétiens à cause d’une sorte d’impôt ou quote-part que ces derniers devaient verser pour le service du culte païen. Les chrétiens avaient obtenu gains de cause dans un procès et étaient exempts de cet impôt, selon aussi un accord avec l’ensemble des autorités locales. Malgré les démarches entreprises pour libérer le catéchiste et son compagnon, en allant même jusqu’à soudoyer la soldatesque, les catholiques avec l’aide d’intermédiaires ne purent rien obtenir. Un chantage fut opéré par les locaux : ils exigeaient que les chrétiens de leur village renonçassent à l’ancien accord les exonérant de payer le tribut au culte païen. Devant le refus des catholiques, ils remirent leurs prisonniers et les lettres ayant soulevé ce litige au mandarin principal le 19 avril 1838 de sorte à pouvoir continuer à instruire le procès. Après un interrogatoire infructueux, les mandarins conclurent qu’il fallait bruler les lettres sans en faire part au roi, car dans les rapports qu’ils adressaient à l’administration royale ils assuraient que la situation dans leurs provinces était sous contrôle, et que les missionnaires européens étaient retournés dans leurs pays. Le mandarin principal voulant sauver sa tête passa outre la volonté de ses pairs de moindre pouvoir et le 13 mai 1838 il envoya les lettres et les rapports des déclarations à l’empereur. Ces lettres, destinées a des Européens et à des Tonkinois, ne contenaient aucun mot vexatoire contre quiconque, encore moins contre le roi. Elles servirent cependant de prétexte pour aggraver la situation et Trinh Quang Khanh consacra toute son énergie à la persécution des missionnaires et à l’éradication de la religion catholique. Le 25 mai 1838 arriva un rescrit impérial menaçant les mandarins de la privation de tous leurs droits et d’encourir le sort et les châtiments réservés aux catholiques s’ils ne prenaient pas tous les pères européens et tonkinois. Pour l’exécution de ce commandement, huit mille soldats furent mis à la disposition des mandarins pour capturer en moins d’un mois tous ces malheureux religieux et les sommer de piétiner la croix et les saintes images. Un mandarin ad hoc, Lê Van Duc, fut nommé le 2 juin 1838, porteur des instructions royales dans ce sens.Sobre reliure espagnole de Victorio Arias. Le relieur madrilène Victorio Arias y Lopez Izquierdo (1856-1935) ouvrit son atelier en 1885, après avoir fait son apprentissage chez Antonio Gil, Miguel Ginesta et Carlos Garcia. Il eut plusieurs adresses successivement, dont la dernière fut celle de la rue Mayor, n° 76, où il exécuta la reliure de ce manuscrit. Arias a travaillé pour la Maison royale ainsi que pour plusieurs bibliophiles et libraires espagnols. Ex libris manuscrit de l’époque sur le titre : « Ex Libris Ordin[nis] Praed[icatoris] Tunk[inensis] Or[ienta]lis » et cachet de la « Biblioteca del Colegio de Santo Tomas de Avila » du début du XXe siècle ‎

Librairie Chamonal - Paris

Phone number : 01 47 70 84 87

EUR8,500.00

‎(Manuscrit) MARTIN.‎

Reference : 13999

‎Recette médicale (purgatif).‎

‎s.l., Martin, 1745, 1/4 de feuillet manuscrit (recto verso). "Composition de médecine que m'a conseillé Mr Martin le médecin quand j'aurais besoin d'être purgé et dont il m'a donné la recette[...]". ‎


Librairie Ancienne du Vivarais - Saint Etienne de Boulogne

Phone number : 06 80 15 77 01

EUR20.00

‎MANUSCRIT - MATHEMATIQUES, CALCUL.‎

Reference : 7676

‎Manuscrit de Pierre MAGES ( de Pionsat, Puy-de-Dome) , tenu en 1809- 1810.‎

‎ Cahier in-4° , demi-velin à coins, plats de papier bleu, fermeture par lacets crèmes, 124 pages écrites ( sur environ les 200 pages que compte le cahier ).L'étude aborde les chapitres suivants : numération, addition, soustraction, réduction, multiplication; parties alliquotes, fractions, division, règles du cent, du millier, de trois, règle de compagnie, règle de tare, règle testamentaire, règle d'alliage, et les exercices correspondants, la règle de fausse position , dernière du cahier, est restée inachevée. Environ 80 pages sont restées vierges en fin de cahier.‎

‎ Cours de mathématiques pratiques, ce cahier tenu en 1809 et 1810, regroupe les exercices de Pierre Mage de Poinsat en Auvergne et pour plusieurs exercices les cas soumis à l'élève sont tirés de la vie quotidienne de la famille, par exemple :" Gilbert Mage, Jacques , Pommerol et Pierre Mage font compagnie ensemble tant pour la perte que pour le gain…" pour la règle de compagnie, ou encore " Mage a vendu ou acheté en différentes fois..." pour la règle d'alliage . Belle mise en page et calligraphie. Les exercices relatifs la règle de trois dessinent des Z sur les feuillets, les divisions des losanges réguliers. Papier des plats frotté, quelques petites taches rousses en bordures de plusieurs feuillets. ( Reu-CH1) Je suis absente du 9 au 16 mai Inclus. Vos commandes seront enregistrées, mais je n'y répondrai qu'à partit du 17 mai. Merci pour votre patience.‎


Manuscrit de Pierre MAGES ( de Pionsat, Puy-de-Dome) , tenu en 1809- 1810.. MANUSCRIT - MATHEMATIQUES, CALCUL. Manuscrit de Pierre MAGES ( de Pionsat, Puy-de-Dome) , tenu en 1809- 1810.. MANUSCRIT - MATHEMATIQUES, CALCUL. Manuscrit de Pierre MAGES ( de Pionsat, Puy-de-Dome) , tenu en 1809- 1810.. MANUSCRIT - MATHEMATIQUES, CALCUL.
Livres Anciens N. Rousseau

Phone number : 33 (0)2 54 49 05 62

EUR250.00

‎MANUSCRIT - MONTAUT (BEARN).‎

Reference : 7192

‎Document Manuscrit du XVIIème siècle. Montaut Béarn ( Pyrénées atlantiques). En Occitan.‎

‎ Pacte de mariage, entre les familles de Vidau et de Prim ( avec les noms de Joan de Vidau, Joan de Lapeinade, son père et Marie de Vidau, sa mère, Jean de Lapeinade, de Bruquer, son oncle et M. Joan de Laforgue...Joan de Prim , Germaine de Mongoy sa mère, Jean de Prim son frère, Jean Penin de Prim, et de Joanpenin de Monirilou ?)... Acte signée Manchette, daté de Montaur, le 22 mars 1659. 2pp. in-4°.‎


‎Document conservé plié en 8 ( traces de plis jaunies), petits manques de papier en bordure de feuille, perte de quelques lettres. ( Cl Gr) Je suis absente du 9 au 16 mai Inclus. Vos commandes seront enregistrées, mais je n'y répondrai qu'à partit du 17 mai. Merci pour votre patience.‎

Livres Anciens N. Rousseau

Phone number : 33 (0)2 54 49 05 62

EUR45.00

‎MANUSCRIT MUSICAL.‎

Reference : c5131

‎A Monsieur le Baron Gustave de Rothschild. Ma Fille ( Romance). Parole et Musique de Louis Bourguet.‎

‎ Partition manuscrite in folio, signée et datée Janvier 1872; 7pp.( titre, 5pp.de musique et 1p. des paroles).‎


‎L'auteur (s'agit-il du médecin ?) Louis Bourguet, a composé cette romance en l'honneur de sa fille disparue, Rachel. (GrMD) Je suis absente du 9 au 16 mai Inclus. Vos commandes seront enregistrées, mais je n'y répondrai qu'à partit du 17 mai. Merci pour votre patience.‎

Livres Anciens N. Rousseau

Phone number : 33 (0)2 54 49 05 62

EUR45.00

‎MANUSCRIT MUSICAL - DAUTUN (Yves).‎

Reference : 46404641

‎Sports (11 mouvements en plein air) 1 Porte de Vincennes. PARTITION AUTOGRAPHE signée et datée Paris, 13 décembre 1926 ; 20 pages in-4, plus 1 f. additionnel‎

‎ Le compositeur Yves Dautun (1903-1973) était élève de Charles Koechlin. Il fut aussi journaliste et écrivain. Il était cousin germain de François Mitterrand. À la libération, Dautun fut frappé par les mesures d’épuration, pour ses activités contre la Résistance dans le sillage de Doriot. Cette parution est une œuvre de jeunesse. C’est une pièce symphonique conservée dans une chemise qui porte cette note : “Argument : un dimanche après-midi, la foule des sportsmen se dispose à participer, de platonique façon, à de retentissantes prouesses athlétiques”.Instruments : petite flûte, clarinette, contrebasson, trompette, cor, trombonne basse, 4 timbales, grosse caisse, caisse claire, caisse roulante, tambourin, 2 tam-tams, plaque de tôle, plaque de cuivre, 2 violons, 2 altos, 2 violoncelles et 2 contrebasses.Joint, 1 f. Suite des amours frelatés. Timbales.‎


Librairie du Manoir de Pron - Montigny sur Canne

Phone number : 03 86 50 05 22

EUR400.00

‎MANUSCRIT - MÉCANIQUE]‎

Reference : 69196

‎Mémoires de l'Académie royale des sciences, sur la Méchanique‎

‎Paris, s.n, vers 1740, in-4, [250x170 mm], 1 ff, 82 pp, [5] ff. bl, pp. 82-138 et pp. 140-344, [1] ff. bl,18 pl. depl, demi-basane blonde à coins, tranches jaspées, Intéressant et beau recueil manuscrit des mémoires de l'Académie des sciences exclusivement consacrés à la mécanique, compilant les travaux publiés depuis l'établissement de cette société, en 1666, jusqu'en 1706. L'Académie royale des Sciences, fondée en 1666 par Colbert, décida la publication des mémoires données en son sein : la première publication parut en 1701 et la dernière en 1793, au moment de sa suppression sous la Terreur. L'ensemble forme 164 volumes. Ce volume manuscrit regroupe les tout premiers mémoires de l'Académie concernant la mécanique, la plupart composés par Varignon. Cette copie manuscrite est très vraisemblablement de la main d'un scientifique averti. D'une petite écriture nette et très lisible, elle contient quelques schémas dans le texte et surtout elle est accompagnée de 18 planches repliées dont deux seulement sont gravées, toutes les autres étant dessinées à la plume. Les figures reproduites montrent l'aisance et la connaissance du copieur. Les seuls renseignements connus concernant ce dernier sont ses initiales, C.Q.F.F.V. , données à la fin du volume. Cette copie forme un premier tome, mais il n'est pas sûr que l'entreprise ait été poursuivie. Détail des mémoires recopiés : 1668 : Comparaison des différentes forces de l'homme et des Machines. 1671 : De la résistance des Corps Solides. 1674 : Du mouvement des Corps et de sa Communication. 1674 : De la Communication Du Mouvement. 1675 : Du Choc Oblique. 1685 : Sur les Moïens d'arretter et de lâcher aisément les Cables sur lesquels on tire. (Perrault) 1691 : Sur une Machine dans laquelle il ne peut y avoir d'Equilibre (Varignon) 1692 : Des espaces parcourus par les Corps (Varignon) 1693 : Sur la force du Coin (Varignon) 1700 : Sur les forces Centrifuges (Marquis de l'Hospital) 30 janvier 1700 : Manière Générale de déterminer les forces, les vitesses, les espaces et les tems, une seule de ces quatre choses étant donnée dans toutes sortes de mouvements rectilignes variés à discrétion. (Varignon) 13 novembre 1700 : Des forces centrales ou des pesanteurs nécessaires aux Planètes pour leur faire décrire les Orbes qu'on leur a supposé jusqu'icy (Varignon) 1702 : De la Résistance des Solides en Général, pour tout ce qu'on peut faire d'hypothèses touchant la force et la ténacité des fibres du corps à rompre ; et en particulier pour les hypothèses de Galilée et de M.Mariotte. (Varignon) 1702 : De la Résistance des Cilindres creux et Solides (Parent) 1702 : De la figure ou Curvité des fusées des horloges a ressort. (Varignon) 30 juin 1703 : Sur les Courbes de la chute des corps. (Varignon) 1703 : Sur les courbes décrites par des forces centrales. (Varignon) 1703 : Sur les forces et les machines en général. 1703 : Sur les frottements. (Amontons) 1703 : Sur la Route que tiennent plusieurs corps liés entre eux par des cordes, et tirés sur un plan horizontal. 1703 : Démonstration Générale du centre de Balancement ou d'oscillation tirée de la nature du levier. 14 juillet 1703 : Du frottement d'une Corde autour d'un Cilindre immobile. ( Sauveur) 1704 : Démonstration du Principe de M.Huygens, touchant le centre de Balancement, et l'identité de ce Centre avec celui de la percussion. Lettre du 3 avril 1704. (Bernouilli) 1704 : Nouvelle Statique avec frottements et sans frottements ou Règles pour calculer les frottements des Machines dans l'état de l'Equilibre. (Parent) 1704 : Manière de discerner les Vitesses des corps mûs en lignes courbes... (Varignon) 1705 : Du mouvement des Planètes sur les Orbes. (Varignon) 1705 : Véritable hypothèse de la Résistance des solides , avec la Démonstration de la Courbure des Corps (Carré) 11 juillet 1705 : Sur la Réfraction des Balles de Mousquet dans l'eau, et sur la Couverture rigide‎


‎Bon [250x170 mm], 1 ff., 82 pp.,‎

Librairie Alain Brieux - Paris

Phone number : 331 42 60 21 98

EUR2,500.00

‎[Manuscrit] Nadaud (Gustave ; Roubaix 1820 - Paris 1893) :‎

Reference : 21560

‎Une Idylle, manuscrit offert à son ami A. Legrand. G. Nadaud.‎

‎Manuscrit in-8° (235 mm), plein maroquin rouge sang, dos à nerfs très décoré et doré, super ex-libris à l’intérieur du décor “à la Duseuil” du premier plat : “Une Idylle manuscrit offert à son ami A. Legrand. G. Nadaud.”, filet sur les coupes et roulette décorative d’intérieur accompagnée d’un triple filet doré, non rogné (H. Maillet relieur rue St Anne 22) ; et en tout 390 pp. manuscrites (36 ; 35, [1bl.] pp., [2bl.] ff. ; 46 pp., [1bl.]f. ; 48 ; 44 pp. ; [2bl.] ff. ; 45, [1bl] pp. ; [3bl] ff. ; 45, [1bl] pp. ; [3bl.] ff. ; 44 pp. ; [2bl.] ff. ; 44 pp.) ‎


‎Seul roman de Gustave Nadaud, publié par Hachette en 1861 et l’édition illustrée par Albert Aublet en 1883 à la Librairie des Bibliophiles.Gustave Nadaud s’est rendu célèbre par ses chansons ; poète, auteur-compositeur, compositeur et chansonnier, il a réussi dans presque tous les genres et il a produit au moins trois cents morceaux ; il a également composé quelques opérettes, un seul roman, celui-ci et des Contes, proverbes, scènes et récits en vers. Membre assidu du Caveau de Paris, après la mort de Victor Hugo il va présider le Caveau de Saint-Etienne et assistera, de 1885 à sa mort, au banquet donné en son honneur ; lors de la création du Caveau Lyonnais, il en sera le président d’honneur. Port et assurance inclus pour tout envoi en France Métropolitaine (sauf mention contraire).‎

Librairie Ancienne Clagahé - Lyon

Phone number : 04 78 37 21 35

EUR4,500.00

‎[MANUSCRIT - OISE] MULLER (Abbé Eugène).‎

Reference : 20846

‎Le Prieuré de Saint-Leu d'Esserent. Cartulaire première et seconde partie, de 1080 à 1150, puis de 1151 à 1538.‎

‎Pontoise, Sté Historique, 1900 & 1901. Deux volumes in-4, 62 & 210 pp., sans le carton de 4 pages destiné à remplacer les pages 17 à 20 du premier fascicule du Cartulaire de S. Leu. Annotations manuscrites de l'abbé Robert Merlette. Broché, bon état général.‎


‎Le prieuré de Saint-Leu-d'Esserent se trouve dans le sud de l'actuel département de l'Oise, dans le diocèse de Beauvais, aux frontières de l'Ile-de-France, à quatorze kilomètres de Senlis. Fondé en 1081, par le comte Hugues de Dammartin et l'évêque Guy de Beauvais, ce prieuré est une ancienne dépendance de l'abbaye de Cluny, dont il subsiste l'ancienne église. Cette église est actuellement l'église paroissiale de la commune. Chanoine, Eugène Müller (1834-1918), était membre de la Société des antiquaires de France, et du Comité archéologique de Senlis (en 1896). ‎

Librairie Bertran - Rouen

Phone number : 02 35 70 79 96

EUR100.00

‎MANUSCRIT original Joseph BERARD,Commissaire de Marine a Toulon,chargé de l’Inspection maritime au ministére de la Marine‎

Reference : 20801

‎Rapport au Ministre de la Marine‎

‎ IN Folio broché,10 Avril 1817,52 pages manuscrites numerotées,a 2 colonnes ,ratures et corrections,mouillures et taches sur quelques feuillets,lisible‎


Livres Anciens Komar - Meounes les Montrieux

Phone number : 33 04 94 63 34 56

EUR500.00

‎[MANUSCRIT ORIGINAL] PREVEL Louis (architecte)‎

Reference : 21639

(1868)

‎LE CHATEAU DE BLAIN, SA DESCRIPTION, SON HISTOIRE, par M. L. Prevel,‎

‎Blain AUTEUR 1868 -in-4 plein-veau un volume, reliure plein veau havane in-quarto (binding full calfskin), reliure signée (étiquette rouge du relieur parisien E. & A. LESORT, libraires-relieurs, 3 rue de grenelle, Saint Germain, Paris) en haut à gauche de la page de garde, Reliure "Pastiche" des Reliures du XVIIIème, dos 5 nerfs (spine with raised bands), décoré or et à froid (gilt and blind stamping decoration), titre frappé "or" dans un encadrement d'un double filet "or", entre-nerfs à fleurons "or" dans un encadrement à double filets "or" avec rinceaux "or" aux angles, roulette "or" en place des nerfs avec un filet à froid de part et d'autre des nerfs, roulette "or" avec un double filet "or" de part et d'autre et en tête et en pied, plats ornés d'un filet "or" en encadrement, roulettes "or" sur les coupes (fillets on the cuts), toutes tranches lisses dorées (all gilt edges), MANUSCRIT ORIGINAL à l'encre brune de la main de Louis PREVEL , orné in fine de 14 photographies ORIGINALES d'époque du Château de Blain (datant de 1868) contrecollées sur carton fort montées sur onglet et non légendées (montrant le Château sous toutes ses coutures avec l'état de délabrement de la toiture, des charpentes et planchers intérieurs en 1868) + une gravure d'ALBERT ROBIDA contrecollée sur carton fort montée sur onglet non légendée mais extraite de "Mesdames nos aieules, 10 siècles d'élégances", texte et dessins d'albert Robida, Paris la librairie Illustrée Editeur (1891), parue avec la légende suivante : "NOBLE DAME, FIN DU XIVe SIÈCLE" + un plan dépliant Manuscrit du Château de Blain avant 1825 (légendé de façon manuscrite) + un dessin aquarellé en couleurs du Dais Ducal des Rohan-Chabot (tapisserie) Musée Archéologique de Nantes (légendé de façon manuscrite), sans pagination (241 pages), le livre Edité sur ce manuscrit est paru à Nantes : impr. de Mme Vve C. Mellinet, (1869), on peut raisonnablement dater ce manuscrit de 1868, + JOINT AVEC : une lettre de demande de consultation du manuscrit par Buffe , Marcel (Frère) (pseud. Francis Legouais) à en-tête de l'institut départemental des Sourds et jeunes Aveugles de "LA PERSAGOTIERE", Ecrivain Aveugle, professeur à l'Institut (auteur de plusieurs livres et cahiers sur BLAIN (Des macles des Rohan au bonnet républicain (Nantes, Blain, Le Gavre) + Blain. 1, Préhistoire, époques gauloise et gallo-romaine + Blain. 2, Le Moyen âge + Blain. 3, Le Moyen âge (suite) + Blain. 4, Le Protestantisme, la Révolution, le Gâvre, les Rohan + Blain , de la préhistoire à nos jours) + un Historique du Château de Blain, sur deux feuillets imprimés en noir avec le cachet (encre bleue) de la Mairie de Blain, avec une carte agraphée en haut à gauche de Marcel Garnier conseiller Général, Maire de Blain, 37, rue de Redon, Blain (L.-A.) avec noté à l'encre bleue, de la main de Marcel GARNIER : "Trés Heureux de vous faire Parvenir l'Historique de notre Château",‎


‎la Reliure, quant'à elle est plus tardive et date plutot de 1892-1995 (à cause du dessin d'Albert Robida Edité qu'à partir de 1891)..date correspondant aux périodes d'activité des relieurs LESORT.......TRES BEL EXEMPLAIRE...................UNIQUE...........en trés bon état (very good condition). en trés bon état ‎

Librairie Guimard

Phone number : 06 81 28 61 70

EUR1,800.00

‎MANUSCRIT ORLEANS‎

Reference : 42493

(1824)

‎BENEDICTIONALE JUXTA RITUM ECCLESIAE AURELIANENSIS. ‎

‎ Folio Scripsit PE Richard Episcopatus Aurelianensis 1824. In-Folio plein cuir vert, plats estampés à froid avec double encadrement doré. Reliure armoriée au centre des deux plats, blason d' Archevéque (10 glands) non identifié, tranches dorées, roulette dorée intérieure. Manuscrit de 16 feuillets plus page de titre. Reliure de Alphonse GATINEAU, libraire de l'Evéché à Orléans. Bel état.‎


‎ Toutes les expéditions sont faites en suivi au-dessus de 25 euros. Le tarif "Livres-Brochures" est applicable uniquement sur les envois à l'étranger sur demande du client. Expédition quotidienne pour les envois simples, suivis, recommandés ou Colissimo. ‎

Librairie Gil - Artgil SARL - Rodez

Phone number : 05 65 42 95 21

EUR150.00

‎(MANUSCRIT - PATISSERIE - CONFISERIE)- Donat GOTTELAND.‎

Reference : 10766

‎"Cahier de Recettes de Patisserie Confiserie & Glaces A Gotteland Donat“.‎

‎ Manuscrit autographe signé dans un cahier in - 4°, recouvert de toile grise muette; 271pp. Environ 1/3 des pages ont été utilisées, soit 90 pages. Entremets, pâtisseries, entremets gelés et froid, glaces, petits fours secs, fruits , petits fours glacés et divers, pièces montées, petits gâteaux à la main, fruits confits et sirops,confiseries, et également une partie cuisine: consommés, potages, sauces, relevés de poissons, timbales et entrées diverses, entrées froides et seconds rôtis froids, légumes, etc et quelques exemples de menus avec les prix. Illustré d'un titre orné, d'un dessin original à l'encre et d'une ébauche au crayon. Ratures assez nombreuses. On a joint plusieurs feuillets volants de recettes, 2 factures à l'entête de Déchelette et 1 de Gotteland (manque de papier marginal), une carte commerciale de D. Gotteland à Annecy.‎

‎Gotteland fut successeur de A. Déchelette à Tarare (Rhône), vers 1910. Accrocs à la toile de la reliure aux coiffes et coins, traces de doigts à plusieurs feuillets Je suis absente du 9 au 16 mai Inclus. Vos commandes seront enregistrées, mais je n'y répondrai qu'à partit du 17 mai. Merci pour votre patience.‎


"Cahier de Recettes de Patisserie Confiserie & Glaces A Gotteland Donat“.. (MANUSCRIT - PATISSERIE - CONFISERIE)- Donat GOTTELAND. "Cahier de Recettes de Patisserie Confiserie & Glaces A Gotteland Donat“.. (MANUSCRIT - PATISSERIE - CONFISERIE)- Donat GOTTELAND. "Cahier de Recettes de Patisserie Confiserie & Glaces A Gotteland Donat“.. (MANUSCRIT - PATISSERIE - CONFISERIE)- Donat GOTTELAND.
Livres Anciens N. Rousseau

Phone number : 33 (0)2 54 49 05 62

EUR200.00

‎MANUSCRIT - Pierre FALCON] - PICTON, Pierre‎

Reference : 22873

(1946)

‎Lettre autographe signée de l'abbé Pierre Picton au protonotaire Pierre Du Chesne à La Malbaie, Saint-Norbert, Man., 12 février 1946‎

‎ 1946 in-4, 2 feuillets, 4 pages. :: Demande de renseignements relative à Pierre Falcon, négociant à Baie Saint-Paul entre 1763 et 1769. Il espère des copies photostatiques ou des transcriptions dactylographiées de divers actes et documents (du notaires Néron, en particulier). :: ON JOINT 3 transcriptions manuscrites de contrats et de conventions (4 mai 1768, 8 et 13 juin 1769, 2 ou 3 pages chacun). :: Le lot : ‎


Librairie Transatlantique - Montreal

(CLAQ, ALAC)

Phone number : 1 514 820 2324

CAD50.00 (€32.76 )

‎[Manuscrit] Pierre-Jean de Béranger, ‎

Reference : 007726

‎Manuscrit des chansons posthumes.‎

‎[Manuscrit] Pierre-Jean de Béranger, Manuscrit des chansons posthumes. Paris, 1834 à 1851. 198ff. Exceptionnel manuscrit, pièce maîtresse de Béranger, regroupant ses dernières chansons. En 1833, il promet de ne plus publier de nouveauté, promesse qu'il tiendra presque à l'exception de 10 nouvelles chansons publiées dans la réédition de 1847. Perrotin lui versant une rente viagère, il lui céda la propriété de toutes ses chansons publiées et de toutes celles qu'il ferait jusqu'à sa mort - il ne faut pas oublier que la notoriété de Béranger est sans commune mesure. Béranger meurt en 1857 et Perrotin publie les chansons posthumes en 1869. Notre manuscrit contient la chanson La Mort et la Police qui n'a pas été publiée. En revanche, 5 chansons du recueil ne sont pas dans le manuscrit. Il convient de noter aussi que de nombreuses chansons En tête du volume sont reliés un portrait de Béranger, une photo de Perrotin, une lettre de Béranger à Perrotin (3p in-8) et une autre à Mme Perrotin (2pŒ in-8). Provenances : Perrotin, qui le fit relier ; Colonel Sickles, n°6179 ; Jean-Louis Debauve. Reliure signée Capé (avant 1867), plein maroquin janséniste rouge, feuillets montés sur onglets. Mors fendus en bouts. Document exceptionnel. ‎


Librairie Trois Plumes - Angers

Phone number : +33 6 30 94 80 72

EUR7,500.00
Free shipping

‎(Manuscrit) PITAVY (Josseph).‎

Reference : 13133

Librairie Ancienne du Vivarais - Saint Etienne de Boulogne

Phone number : 06 80 15 77 01

EUR10.00

‎[MANUSCRIT]. [POESIE]. ‎

Reference : 12911

(1890)

‎"Pour Alice". ‎

‎ 1890 1 Bruxelles, 1884 à 1890. Textes en français et en anglais. In-12, reliure noire, ornée de ferrures plat supérieur, plat arrière clouté, tranches dorées. ‎


‎Carnet de poésie enrichi de 19 illustrations techniques variées, gravure en couleur à la poupée, mine de plomb, encre noire et couleurs, représentant des scènes animalières, maritimes, de paysages et florales. Minimes traces d'un fermoir manquant. ‎

Librairie Chrétien - Paris

Phone number : 33 01 45 63 52 66

EUR190.00

‎MANUSCRIT - POISSON] THOMINOT Alexandre‎

Reference : 21275

(1866)

‎Manuscrit intitulé "Essai de détermination sur une nouvelle espèce de Poisson du genre Canthère (Cantharus longipinnis) trouvé au marché de Paris par Eug. Faulconnier. Par A.dre Thominot ‎

‎Paris avril 1866 in-8 cartonnage gris, titre ms. sur le 1er plat ‎


‎1 f. bl., 7 ff. de texte, 1 figure dessinée à l'encre et au crayon.Non cité dans David Starr Jordan, The General of Fishes (qui recense pourtant de nombreuses études de Thominot). La BNF ne possède aucun ouvrage de Thominot.Le dessin original signé d'Alexandre Thominot est légendé: "Cantharus longipinnis, Thomin. Canthar. macroptère, Thomin. premièrement."Le genre Cantharus longipinnis semble ne pas avoir été retenu par les classifications modernes, qui ne connaissent que le Macroptère (Cantharus macropteris) ‎

Librairie Chamonal - Paris

Phone number : 01 47 70 84 87

EUR1,300.00

‎(manuscrit) POUZET (Paul).‎

Reference : 12841

‎Lettre autographe manuscrite.‎

‎Cannes, 1923, 1 feuillet manuscrit ; Lettre du docteur Paul Pouzet de Privas, adressée au célèbre géologue Pierre Termier. ‎


Librairie Ancienne du Vivarais - Saint Etienne de Boulogne

Phone number : 06 80 15 77 01

EUR10.00

‎(Manuscrit) POUZET (Victor).‎

Reference : 12804

Librairie Ancienne du Vivarais - Saint Etienne de Boulogne

Phone number : 06 80 15 77 01

EUR10.00

‎MANUSCRIT - PROVENCE) ‎

Reference : 22866

‎ Petit in-folio (21 X 29 cm) demi basane marron, dos lisse, double filet or en place des nerfs, pièce de titre de basane rouge. (Reliure de l’époque aux coiffes et aux mors un peu frottés). Recueil contenant 140 documents manuscrits, rédigés pour la plupart d’une même main dans le premier quart du XIXe siècle, le plus récent portant la date de 1831. S’il n’y a pas un ordre précis, il est principalement question d’églises ou chapelles situés en Provence et à Marseille en particulier. On mentionne notamment la procession du Sacré-Cœur de 1803 ou les règlements du Refuge... Des ordonnances, lettres patentes sont également reproduites ainsi que de nombreuses détails portant sur la gestion de certaines confréries ou abbayes durant l’Ancien régime : Notre-Dame de Bon Secours, mais encore la chronologie des abbés de Montmajour, congrégation de St Maur ou l’église de Saint-Jean d’Aix… Mémoires également intéressants servant à l’abbaye de Saint-Césaire dans lequel le nom de toutes les abbesses sont inscrites… Le recueil est émaillé de quelques textes rédigés en latin. D’autres, en français, font état des exactions commises durant la Révolution française, plus exactement aux destructions et dégradations d’œuvres d’art. Au début, une petite table également manuscrite contient le titre de tous les documents présentés, chaque page étant numérotée au crayon. La graphie est très lisible et ne contient pas de surcharge et très peu de corrections.‎


Librairie Jeanne Laffitte - Marseille

Phone number : 04 91 59 80 49

EUR350.00

‎([MANUSCRIT] - [PROVENCE]) ROUBAUD‎

Reference : 578335

(1842)

‎Notes généalogiques sur les familles Roubaud, Bonafons, Cavalier, etc. Rédigées par Frédéric Henri Roubaud, avocat, avoué.‎

‎S.L., 1842. Manuscrit in-folio, rel. demi-basane verte, dos lisse orné de roulettes dorées, 283 pp. Index. 36 tableaux généal. à pleine page, nombreux tableaux dans le texte. Additions manuscrites. Bon état.‎


‎Le rédacteur indique dans l'introduction que le nom Roubaud viendrait du nom Roubaudy, originaire de Turin, en Piémont, et s'installa en Provence, notamment à Grasse. Les généalogies des différentes branches commencent au milieu du XVIIe s. Chaque couple fait l'objet d'un chapitre assez détaillé et indique les enfants et les alliés le cas échéant. Les sources sont indiquées assez souvent. ‎

Librairie Le Trait d'Union S.A.R.L. - Troyes

Phone number : 03 25 71 67 98

EUR280.00

‎[Manuscrit - père Pasquier Quesnel]‎

Reference : 008021

‎[Manuscrit - père Pasquier Quesnel], La Constitution Unigenitus de notre S.P. le pape Clément XI du 8 septembre 1713 qui condamne le livre des Réflexions morales du Père Quesnel sur le nouveau Testament - 1727.‎

‎[Manuscrit - père Pasquier Quesnel], La Constitution Unigenitus de notre S.P. le pape Clément XI du 8 septembre 1713 qui condamne le livre des Réflexions morales du Père Quesnel sur le nouveau Testament - 1727. [S.l., s.n., 1727]. Petit in-8, 37-202p. Exceptionnel manuscrit écrit en 4 couleurs, l'or pour les paroles divines, le rouge pour la bulle qui « a tout mis à feu et à sang dans l'Eglise », le noir pour les remarques car « cette constitution ne peut produire dans le cour d'un vrai chrétien que de tristes réflexions sur l'affligeant état de l'Eglise » et le bleu pour les passages des pères et des conciles. Notons d'ailleurs que Bossuet, gallican, y apparait en bleu. Il faut dire que la bulle à unifier les gallicans et les jansénistes. L'auteur est probablement Jean-Baptiste Goy (1666-1738), sculpteur devenu ecclésiastique, attaché un temps à la paroisse Saint Roch, notoirement janséniste. En effet, il serait le coauteur de la nouvelle édition de La Vérité rendue sensible à tout le monde contre les défenseurs de la constitution Unigenitus, ouvrage de l'abbé Dusausoy (d'Harcourt, Normandie, décédé en 1727). Notre manuscrit reprend la première partie de cet ouvrage en y ajoutant les « textes sacrés » à l'encre d'or. Curieusement, il existe la mention d'un ouvrage imprimé qui porte le même titre (voir Catalogue des Livres Imprimez de la bibliothèque du Roy - Théologie. Paris, Imprimerie Royale, 1742. Tome second, n°2047, p.120) sans que n'ayons pu en identifier un exemplaire. Ex-libris tampon sur le titre et la première page de texte (dans le texte.) de G.Roguet. Reliure pleine basane janséniste de l'époque, titre doré effacé (constitution), mors supérieur en grande partie fendue, coins usés. Rare curiosité. ‎


Librairie Trois Plumes - Angers

Phone number : +33 6 30 94 80 72

EUR1,800.00
Free shipping
Previous 1 ... 350 351 352 353 ... 390 427 464 501 ... 502 Next Exact page number ? OK
Get it on Google Play Get it on AppStore
Manuscripts

The item was added to your cart

You have just added :

-

There are/is 0 item(s) in your cart.
Total : €0.00
(without shipping fees)
More information about shipping
What can I do with a user account ?

What can I do with a user account ?

  • All your searches are memorised in your history which allows you to find and redo anterior searches.
  • You may manage a list of your favourite, regular searches.
  • Your preferences (language, search parameters, etc.) are memorised.
  • You may send your search results on your e-mail address without having to fill in each time you need it.
  • Get in touch with booksellers, order books and see previous orders.
  • Publish Events related to books.

And much more that you will discover browsing Livre Rare Book !