Previous 1 ... 26 27 28 29 ... 142 255 368 481 ... 484 Next Exact page number ? OK

Reference : 5284

(1849)

‎Le voyage à Jérusalem de J. Nicolas Meunier.‎

‎Belle lettre du voyageur belge J. Nicolas Meunier, lors de son voyage en Terre-Sainte. Ayant quitté l'Egypte, il espérait trouver tout son courrier à Jérusalem, mais aucune lettre ne lui est parvenue. Il raconte son périple. «Nous sommes venus, mon compagnon et moi, d'Alexandrie à Beyrouth en 36 heures. Là, quarantaine de 12 jours dans un délicieux lazaret, sur un promontoire, avec vaste terrain en pelouse, sentier pour descendre à la plage et bains de mer, en face de nous la rade et la ville, une colline couverte de verdure et semées de maisonnettes et pour fond le Liban [...]. Nous sommes restés 3 jours à Beyrouth, et après avoir fait nos préparatifs pour la vie de bivouac que nous allions mener, nous sommes partis pour Jaffa, par Sidon, Tyr, St jean d'Acre, le Mont Carmel, etc. [...]». La chambre qu'il a habitée fut bâtie grâce aux «deniers provenant d'un dessin d'Edouard ; faites lui mes remerciements de l'hospitalité que je lui dois». Son séjour est un véritable enchantement. «On marche le matin et le soir ; la caravane se repose quelques heures au milieu du jour ; j'ai retrouvé avec bonheur la liberté de bohême dont je jouissais l'an dernier sur les routes de Turquie». Il est resté une quinzaine de jours à Jaffa, avant de partir dans la ville sainte. «Douze heures de marche nous ont suffi pour y arriver ; la dernière moitié du chemin se fait au fond de ravins sauvages ou sur d'étroits sentiers de montagnes ; on ne dirait jamais l'abord d'une ville importante, où de si grandes masses d'hommes ont afflué. Mes impressions, à la première vue et depuis, ont dépassé tout ce que j'attendais : mon compagnon est en continuelle extase devant la nature environnante, qui n'est point désolée comme on le dit en style convenu, mais sérieuse et solennelle : il voudrait passer une année à l'étudier ; j'en dis autant pour les lectures que je serais heureux de faire en face des lieux [...]». Les deux voyageurs ont loué une maison pensant y séjourner assez longtemps car «les nouvelles du pays de France sont encore peu engageantes [...]». [J. Nicolas Meunier publiera, à Avelghem (Belgique), en 1854, Un voyage à Jérusalem et dans la Terre-Sainte].‎

‎. Date : 22 juin [1849, d'après une note]. Lieu : Jérusalem. Format : In-8. Etat : trace d'étiquette. Nombre de documents : 1. Type de document : lettre autographe signée. Nombre de pages : 4‎


Le voyage à Jérusalem de J. Nicolas Meunier..
Traces Ecrites - Paris

Phone number : 01 43 54 51 04

EUR580.00

Reference : 6849

(1737)

‎L'hôtel Dieu de Marseille refuse de verser des indemnités.‎

‎Lettre signée par les recteurs de l'Hôtel-Dieu de Marseille (Fortis, Simonin, Roux et Beaussier) à ceux de l'hôpital Saint-Jacques de Lambesc, les informant qu'ils ont reçu un patient «que vous avés eu la charité de faire traiter de la petite vérolle dans votre hôpital ; nous avons payé le voyage à l'homme qui l'a accompagné ; à l'égard de l'indemnité des frais de cette maladie, permettez nous messieurs, de vous représenter que d'hôpital à hôpital, il n'a jamais été question de semblables indemnités. Si cella avoit lieu, le notre auroit par là de grandes ressources car nous pouvons vous assurer que de deux cens malades que nous avons ordinairement et actuellement dans notre hôpital, il y en a toujours les deux tiers qui sont forrains non natifs ny résident à Marseille, parmy lesquels il y en a toujours de ceux de votre ville ; les hôpitaux ne sont établis que pour exercer la charité envers les pauvres ; nous nous flatons que vous aurés égard à nos remonstrances [...]».‎

‎Adresse au dos avec joli cachet de cire.. Destinataire : les recteurs de l'hôpital Saint-Jacques à Lambesc.. Date : 29/04/1737. Lieu : Marseille. Format : In-4. Etat : bon. Nombre de documents : 1. Type de document : lettre signée. Nombre de pages : 2‎


L'hôtel Dieu de Marseille refuse de verser des indemnités..
Traces Ecrites - Paris

Phone number : 01 43 54 51 04

EUR320.00

Reference : 16562

(1913)

‎[Librairie Lehec. 37 rue Saint André des Arts, 1913]. Vente de fonds de commerce par Monsieur Lehec à Mons. & Mad. Margraff.‎

‎ 1913 1 1913. Manuscrit petit in-folio de (2) ff. à 42 lignes par page et 3 ff. in-8 à 29 lignes par page, 1 photographie argentique (19 x 18 cm) et 2 ff. de procès-verbaux. (17,5 x 25 cm). ‎


‎Remarquable ensemble de pièces relatives à la succession de la librairie Lehec en 1913 dont une copie manuscrite de l'acte notarié, tamponnée et signée Gustave Lehec, Alphonse Margraff et Eugénie L'Huillier, un tirage photographique d'une vitrine bibliothèque de la librairie et deux procès-verbaux à en-tête du Tribunal de Commerce du Département de la Seine. Entre les soussignés Monsieur Gustave Lehec libraire faisant spécialement le commerce de livres anciens, demeurant à Paris, 37 rue St André des Arts et Monsieur Alphonse Margraff employé de librairie chez Monsieur Lehec et Madame Eugénie L'Huillier son épouse qu'il autorise demeurant ensemble à Paris 37 rue St André des Arts a été convenu et arrêté ce qui suit (…).Suivi de l'État du matériel dépendant du fond de commerce de Librairie ancienne et l'État descriptif et estimatif des marchandises dépendant du fond de commerce de librairie ancienne soit le détail par lieu de rangement des volumes cédés avec leurs prix en marge : Environ cent volumes Édition Cazin (…) 300 volumes in-12 diverses éditions Charpentier, Garnier, Dentu, Delahaye (…) 10.0000 volumes divers Voyage de Gulliver, Souvenirs de Laffitte, Oeuvres de Chénier (…) 4000 volumes (mémoires historiques) 100 volumes Bibliothèque Elzévirienne (…) Trois bibliothèques fermées placées au milieu de la boutique Oeuvres de Racine, Contes de La Fontaine, Mélanges d'Asselineau, Correspondance Pompadour (…) 800 volumes ouvrages bibliographiques Quérard, Cohen Guigard (…) Arrière boutique 215 casiers renfermant 10000 volumes divers (…) 700 volumes divers biographies de Hoefer de Rabbe, Bibliographie de l'amour par Gay (…) 45 volumes in-8 Archives de l'art français etc. Total des Marchandises 31.000 francs Certifié A. Margraff Certifié Lehec Certifié L'Huillier.Gustave Lehec (1843-1922), libraire d'ancien très érudit qui, entre 1879 et 1893, exerça à Paris au 45 puis à partir de 1884 au 37 rue Saint-André-des-Arts publia 61 catalogues de littérature, voyages, histoire etc. Néanmoins, il reste fameux dans les annales de la librairie pour le Catalogue du cabinet secret du prince G* (Galitzin) sorti "tout droit de (son) imagination" (Jacques Duprillot) : Lehec qui possédait quelques milliers d'ouvrages érotiques fut menacé de la Cour d'Assises pour pornographie s'il ne cessait son commerce. Afin d'écouler son stock il trouva l'astuce d'éditer un catalogue anonyme, qu'il n'imprima qu'à une trentaine d'exemplaires où sont décrits et commentés plus de mille ouvrages et estampes parmi les plus rares. Guillaume Apollinaire le salua en son temps dans Le Flâneur des deux rives : « M. Lehec, le libraire, aimait ses livres au point de ne pouvoir les vendre qu’aux rares personnes qu’il jugeait dignes de les acquérir. Du temps où il avait sa librairie rue Saint-André-des-Arts, j’allais souvent causer avec lui dans sa boutique. Depuis il a cédé son fonds de bons livres et, devenu presque aveugle, le libraire de Victorien Sardou et de M. Anatole France se tient à l’écart. Nul ne peut désormais recourir à son érudition obligeante ». Alphonse Margraff lui succéda en 1913 puis Raymond Clavreuil.Joint : [Succession Pierre-Alexandre Lehec décédé en 1868, père de Gustave Lehec. 10 pièces imprimées, manuscrites et tamponnées sous chemise imprimée Me Bertrand-Maillefer, Notaire à Paris, rue du Havre, 10 ]. Contient : 1. Quittance des droits de succession 1868 de Monsieur Pierre-Alexandre Lehec ; 2. Communauté des Huissiers du département de la Seine Gustave Lehec né le 14 sept. 1843 - Signature du clerc inscrit ; 3. Honoraires de Me Fould ; 4. Conseil Lehec Extrait des minutes du Greffe de la Justice de Paix du Huitième Arrondissement de Paris 1868 (Timbre Impérial) 5. Conseil Lehec Extrait des registres du Greffe du Tribunal civil de Première Instance (Timbre Impérial) ; 6. Déclaration des droits de mutation après le décès de M. Lehec ; 7. Reconstitution des Actes de l'État civil - Mariage Lehec et Carli 1854 ; 8. Facture 1881 "Au Boudoir Parisien Koch Tapissier" ; 9. Faillite du Sr. Barrachin blanchisseur Ferry, Lehec ; 10. Succession - Bordereau des Droits Perçus.Jacques Duprillot, Le libraire Gustave Lehec, un vendeur d'erotica tenace, admiré de Guillaume Apollinaire in Revue de la Bibliothèque nationale de France, janv. 2001, n° 7, pp. 49-53 ; Bibliothèque érotique Gérard Nordmann, 1ère partie, 2006, n°150, pour le Catalogue Galitzin. ‎

Bonnefoi Livres Anciens - Paris

Phone number : 33 01 46 33 57 22

EUR1,800.00

Reference : 9111

‎Libre port d'armes‎

‎Libre port d'armes délivré à un habitant de Sérignan, canton de (Sainte) Cécile, département de Vaucluse. Daté du 9 brumaire an sept. Très bon Ste Cécile An 7 1 feuillet in-4°‎


Librairie Seigneur - Le Poêt en Percip

Phone number : 06 79 21 01 07

EUR40.00

Reference : 3374

(1848)

‎Lille élève un monument à la mémoire du général Négrier.‎

‎2 lettres du colonel chef d'Etat-major de la 2e division militaire à Lille, relatives à la collecte et l'envoi de fonds pour la souscription au monument du général François Négrier, tué sur les barricades, le 25 juin précédent, lors de l'insurrection parisienne. (A l'annonce de sa mort, la municipalité lilloise octroie aussitôt un terrain à l'Esplanade pour l'édification d'un monument à sa mémoire, et rebaptise la rue Française à son nom).‎

‎En-tête de l'Etat-major général.. Destinataire : Alexis Dosne (1781/1849), receveur général des Finances à Lille.. Date : 28 juillet - 3 août 1848. Lieu : Lille. Format : In-4. Etat : bon. Nombre de documents : 2. Type de document : lettres autographes signées. Nombre de pages : 2‎


Lille élève un monument à la mémoire du général Négrier.. Lille élève un monument à la mémoire du général Négrier..
Traces Ecrites - Paris

Phone number : 01 43 54 51 04

EUR140.00

Reference : 3054

(1799)

‎L'imprimeur Gratiot interpelle le ministre.‎

‎«Vos prédécesseurs m'envoyaient directement, pour être mis dans le Rédacteur, les lettres, rapports ou notes qui devaient être publiées. Leur publication était beaucoup plus prompte, elle éprouve aujourd'hui du retard puisque c'est le sécrétariat des Consuls qui me les fait passer». Gratiot demande au ministre de bien vouloir rétablir l'ancienne procédure. Gaudin apostille, en marge : «Faire ce qui est demandé. En donner l'assurance».‎

‎Datée du 28 brumaire an 8. En-tête. Adresse au dos.. Destinataire : Gaudin, ministre des Finances.. Date : 19/11/1799. Lieu : Paris. Format : In-4. Etat : bon. Nombre de documents : 1. Type de document : lettre autographe signée. Nombre de pages : 1‎


L'imprimeur Gratiot interpelle le ministre.. L'imprimeur Gratiot interpelle le ministre..
Traces Ecrites - Paris

Phone number : 01 43 54 51 04

EUR160.00

Reference : 4583

(1801)

‎L'instruction interdite les jours de décade à Saintes.‎

‎Par cette affiche, le préfet de Charente-Inférieure enjoint les sous-préfets à faire appliquer scrupuleusement les directives du ministre de l'Intérieur auprès des «instituteurs primaires, chefs de pensionnats, maîtres d'écoles particulières et toutes les institutrices». «Je suis instruit, cependant, qu'au mépris de cette lettre plusieurs instituteurs et maîtres de pension, des deux sexes, tiennent école les jours de décade et fêtes nationales ou permettent qu'on donne chez eux des leçons d'instruction. Vous pouvez ni ne devez, citoyens, tolérer cette infraction aux arrêtés du gouvernement, et votre devoir est de les réprimer [...]». Au dos, un plan manuscrit de la Combe du Loup, relevé par le sieur Pinard, arpenteur.‎

‎Datée du 14 thermidor an 9. Imprimé à Saintes, chez Josserand.. Date : 02/08/1801. Lieu : Saintes. Format : 53 x 41 cm. Etat : un bord légèrement effrangé.. Nombre de documents : 1. Type de document : affiche‎


L'instruction interdite les jours de décade à Saintes..
Traces Ecrites - Paris

Phone number : 01 43 54 51 04

EUR100.00

Reference : 8777

(1732)

‎L'intendant de Tarentaise fait conduire du bois dans la ville de Moûtiers.‎

‎Ordre donné par l'intendant Jean-Jacques Maraldi (qui signe le document), "à la communauté de St Marcel de faire conduire dans la présente ville près le palais ou près Ste Marie, une pièce bois sapin de cinquante deux pieds de longueur et de quatorze pouces à la tête, plus quinze poutres de quinze pieds de longueur et de huit pouces à la queue [...]". A la suite Quinson accuse réception : "Receu la pièce bois sapin de quarante huit pieds de longueur et de quinze poutres".‎

‎En-tête et vignette de "Jean-Jacques Maraldi, intendant, vice-conservateur des fermes et gabelles, & patrimonial du tabellion pour S.M. en la province de Tarantaise".. Date : 28/10/1732. Lieu : "Moustiers" [Moûtiers, Savoie]. Format : In-4. Etat : pliures, petits taches anciennes.. Nombre de documents : 1. Type de document : pièce signée. Nombre de pages : 1‎


L'intendant de Tarentaise fait conduire du bois dans la ville de Moûtiers..
Traces Ecrites - Paris

Phone number : 01 43 54 51 04

EUR120.00

Reference : 103504

(1926)

‎L'internelle consolacion, texte du manuscrit d'Amiens.‎

‎ Pelletan Helleu 1926 Paris, Editions d'Art Edouard Pelletan / Helleu et Sergent Editeurs, 1926, 416 p., broché, environ 16x10cm, couverure insolée, manques de papier sur le haut et le bas du dos, mors du premier plat en partie fendu, intérieur propre.‎


‎Publié par Alfred Pereire. Texte dans l'orthographe de l'époque. Merci de nous contacter à l'avance si vous souhaitez consulter une référence au sein de notre librairie.‎

Librairie Diogène - Lyon

Phone number : 33 04 78 42 29 41

EUR15.00

Reference : 4192

(1888)

‎L'inventeur de la gymnastique pulmonaire cherche des souscripteurs.‎

‎Correspondance de Joseph-Ferdinand Bernard, ténor et inventeur de la gymnastique pulmonaire [sa Gymnastique pulmonaire, ou l'Art de respirer pour chanter, parler et vivre, connut 6 éditions, de 1868 à 1899]. Il fait part de ses difficultés financières, de l'organisation d'un concert de charité à son profit, et du développement de sa méthode. «Vous verrez d'après ce prospectus que j'ai continué mes recherches sur le perfectionnement des organes de la respiration. J'ai fait une souscription pour m'aider dans mes travaux. Je me suis adressé à tous mes fervents amis et connaissances. Je vous ai mis au nombre et j'espère que vous voudrez bien m'envoyer votre souscription corroborant ainsi à la réussite de ma 5me édition, qui paraîtra vers la fin de cette année ou le commencement de l'autre. L'ouvrage aura 200 pages avec planches [...]».‎

‎Deux des lettres écrites au dos de propectus expliquant sa méthode.. Destinataire : M. Dériard, fabricant de verreries à Valence.. Date : 1868-1888. Lieu : Valence et Paris. Format : In-8 et in-4. Etat : bon. Nombre de documents : 3. Type de document : lettres autographes signées. Nombre de pages : 7‎


L'inventeur de la gymnastique pulmonaire cherche des souscripteurs.. L'inventeur de la gymnastique pulmonaire cherche des souscripteurs..
Traces Ecrites - Paris

Phone number : 01 43 54 51 04

EUR130.00

Reference : 211495

‎Liste des membres de la Chambre des Pairs, nommés par décret impérial du 2 juin 1815.‎

‎S.l., s.d., (1815), in-4, [4] ff. n. ch., en feuilles.‎


‎"Arrêtée en conseil des ministres et publiée le jour même, cette liste comprend 117 noms, regroupant d'anciennes gloires de l'Empire, onze maréchaux et une poignée de fidèles (Drouot, Bertrand, Cambronne, La Bédoyère, Exelmans, etc.). Cette reprise d'une institution typique de la Charte de 1814 et en fait créée presque ""ex nihilo"" est intéressante en termes d'histoire constitutionnelle (à aucun moment, il n'a été question de rétablir le trop fameux ""Sénat conservateur""). On joint une liste manuscrite in-8 des personnes proscrites par l'Ordonnance royale du 24 juillet 1815 (""Les généraux et officiers qui ont trahi le Roi avant le 26 mars, ou qui ont attaqué la France et le gouvernement à main armée, et ceux qui se sont emparés du pouvoir seront arrêtés ..."", à savoir la reproduction de l'article 1)."‎

Librairie Historique Fabrice Teissèdre - Paris

Phone number : 33 01 43 26 71 17

EUR300.00

Reference : 207988

‎Liste nominative. 9e Compagnie. - 101e Territorial.‎

‎S.l.n.d., in-8, [9] ff. n. ch., broché.‎


‎"Regroupe en fait trois listes successives : une par escouade ; un contrôle nominatif des gradés ; une par ordre d'arrivée. Comme ses homologues, le 101e Régiment d'infanterie territoriale, formé au Puy le 3 août 1914, regroupait les hommes âgés de 34 à 39 ans, considérés comme trop âgés et plus assez entraînés pour rejoindre une unité de ligne ou de réserve. Cependant, à mesure que la guerre s'éternisait, les territoriaux furent de plus en plus souvent engagés en première, cependant que les plus jeunes de leurs membres étaient reversés dans les régiments d'infanterie pour compenser les pertes. Le 1er août 1918, tous les régiments territoriaux furent officiellement dissous, et leurs hommes répartis dans les régiments d'active et de réserve. Ainsi, le 101e fut-il engagé à Verdun et subit des pertes sévères en 1916."‎

Librairie Historique Fabrice Teissèdre - Paris

Phone number : 33 01 43 26 71 17

EUR120.00

Reference : 101227aaf

‎Littérature, conte manuscrit. - La Doyenne des herboristes.‎

‎ S.d., XIXe siècle, in-8vo, 20 ff. manuscrits dans une petite écriture, orné de plusieurs culs-de-lampe, brochure originale avec titre manuscrit sur la couverture.‎


‎Petit cahier contenant un conte littéraire français anonyme du XIXe siècle. Le texte est travaillé et présente plusieurs corrections et variantes.‘Nul ne nait pour soi - De la tulipe à l’humble porreau, du chanvre au laurier, de la rose sultane aux petits fleurs plebéiennes, chacune a sa tâche, chacune la remplit à regret ou de gré’. Le docteur du village de K., ‘la localité dans laquelle se consomment le plus de tisanes et de médicaments’, s’éprend de Gertrude, la nièce de l’herboriste Martha Mège. Ce sentiment n’est pas partagé par la jeune fille, qui considère que le docteur ne sait pas aimer la simple beauté des fleurs mais seulement leurs vertus. La jeune fille, partie à la campagne, rencontre M. Deshort, horticulteur, qui a la même passion pour la beauté des fleurs et les plantes, mais qui ne sait pas apprécier leurs qualités intérieures. Le conte s’arrête brusquement, présentant une idée de conclusion qui n’est pas développée. Image disp.‎

Harteveld Rare Books Ltd. - Fribourg

(SLACES, NVVA)

Phone number : 41 (0)26 3223808

CHF350.00 (€330.16 )

Reference : 6303

‎Livre de caisse‎

‎ Manuscrit cahier In4 89 doubles pages, recettes et dépenses de 1837 à 1844 ‎


‎Très nombreux renseignements sur la vie quotidienne au XIXe siècle d'un bourgeois de Toulouse qui logeait au 15 rue des regans et rue de la Fonderie à Toulouse. tous les prix d achat de la brosse à dents aux meubles, vètements, livres..etcBon état très lisible ‎

Le Monde à l'Envers - Montargis

Phone number : 02 38 89 39 31

EUR350.00

Reference : 209898

‎[Livre de comptes]. ‎

‎S.l. [Demerara], 1786-1800, in-folio, 105 pp. entièrement réglées, couvertes d'une écriture moyenne et lisible (environ 35 lignes par page), 30 ff. demeurés vierges, mouton retourné brun, dos lisse muet orné de tortillons à froid, double encadrement de guirlande à froid sur les plats, tranches marbrées (reliure de l'époque). Accrocs en coiffe supérieure et à deux coins.‎


‎"Rarissime document sur cette colonie très peu connue. Très important livre de comptes, non attribué, mais appartenant vraisemblablement à un intermédiaire financier (ou un négociant en gros), vraisemblablement en exercice à Demerara (ou Demerary). Dans la suite (p. 44), on voit qu'il loue une maison à Mahaika [= Mahaica], ce qui confirme la lcoalisation. Distribué selon une liste de noms, en deux tableaux vis-à-vis (doit et avoir), le cahier suit un ordre nominal, dans lequel une place principale (pp. 1-31) est accordée à un certain J.-P. Dardier, de la colonie hollandaise (puis anglaise) de Demerara (ou Demerary). De fait, les Dardier figurent parmi les principales familles coloniales de cette région encore très éloignée des circuits commerciaux. La suite des noms de créanciers ou débiteurs devrait permettre d'enrichir la liste des colons de différentes origines (les patronymes sont des plus variés) se trouvant sur place dans les années cruciales pour ce coin de terre entre la Guerre de l'indépendance américaine et la prise de possession anglaise. On a des Newenhuis, s'Gravesande, Ruyl, Wuest, Owerveck, ce qui est attendu, des Linch, Smith, Bell, Bunbury, qui rappellent une présence anglaise déjà importante, mais aussi des Dardier, Favarger, Danjoy, Villeneuve, Dumas, Fontaine, Loustal, Labalmondière, qui sonnent tout à fait roman. L'esclave, comme une des principales ""marchandises"". Les marchandises évoquées dans la colonne de gauche (doit) sont des plus variées : tissus, produits alimentaires, eaux-de-vie, mais aussi loyers, chandelles, savon, et bien sûr ""nègres domestiques"" (e.g. p. 100, trois pour 3000 livres), car la colonie est bien sûr lieu où l'esclavage est en vigueur. Les références aux ""nègres"" ou aux ""négressesses"" est omniprésente dans cette comptabilité : Pour loyer de mon nègre, La négresse Julienne et Anthony, le nègre Lavuron qui m'a couté 750, un nègre acheté, etc., etc. Séparée d'Essequibo en 1745, Demerara, avec sa capitale Georgetown [Stabroek], formait l'un des établissements néerlandais de la côte septentrionale de l'Amérique du Sud. Objet d'occupations anglaise (1781), puis française (1782) pendant la Guerre de l'Indépendance américaine, la colonie fit retour aux Pays-Bas après le Traité de Paris. En 1796, dans le cadre de l'affrontement général avec la France révolutionnaire, les Anglais s'emparèrent de nouveau des possessions néerlandaises en Amérique. Elles furent rendues après la Paix d'Amiens (1802), réoccupées un an plus tard (1803), et formellement cédées à la Grande-Bretagne par le nouveau royaume des Pays-Bas le 20 novembre 1815. Réunies en 1814, les colonies d'Essequibo et de Demerara formèrent le noyau de la Guyane britannique (1831-1966). "‎

Librairie Historique Fabrice Teissèdre - Paris

Phone number : 33 01 43 26 71 17

EUR3,500.00

Reference : 6910

‎“Livre de comptes” manuscrit.‎

‎1851-1858. In12 bradel, plein cartonnage muet de couleur mauve estampé à froid sur chaque plat : grand décor d’arabesques, volutes & plantes. 200p environ, règlées, par rayures noires horizontales, 22 lignes, & 4 rayures verticales rouges pour former 4 colonnes. Toutes pages, manuscrites, sauf les 9 dernières, remplies de comptes de dépenses, par un homme scrupuleux, avec totaux en bas de page ; écriture régulière & penchée, à l’encre noire. Reliure un peu fanée, intérieur très propre. ‎


Librairie de la Tour

Phone number : 04 70 32 26 38

EUR30.00

Reference : 15270

(1743)

‎[Livre d'emblèmes manuscrit].‎

‎Salles 1743 1 Salles, 1743. Manuscrit in-12 (155 x 95 mm) en 2 parties à pagination continue de 329 pp. chiffrées 350 à 20 lignes par page, table des chapitres, maroquin vert, dos orné à nerfs, pièce de titre en maroquin rouge, double filet doré d'encadrement sur les plats, tranches dorées (reliure à l'imitation). ‎


‎Rare livre d'emblèmes manuscrit à usage personnel, daté, attribué et localisé par un titre-frontispice calligraphié sur double-page à l'encre rouge et noire : Un Oeuvre trés exquise qu'a fait Gregoire Joudé Marchant à Salles. MDCCXXXXIII / La Doctrine des moeurs fort instructifs et récréatifs 1743. Le copiste - inconnu par ailleurs - réunit dans un même recueil La Doctrine des Moeurs de Marin Le Roy de Gomberville (première édition 1646) et les Oeuvres spirituelles de Dom Juan de Palafox y Mendoza (première édition française 1693 - une édition illustrée parut en 1741). La dizaine de villes majoritairement dans le sud-ouest de la France baptisées Salles rend difficile l'attribution de son atelier à l'une ou l'autre localité faute d'indices supplémentaires dans le texte. La remarquable illustration à la plume avec rehauts de bistre, gris ou verts, est imitée en partie des bois gravés du Grand Kalendrier des Bergers (XVe-XVIe siècle) précisément pour les lettrines historiées, iconographie populaire qui inspira les premières éditions de Rabelais dont le goût parfois outrancier se retrouve ici, deux siècles plus tard. Contient : un frontispice ex machina à la main au compas, lettrines, bandeaux, culs de lampe et une trentaine d'illustrations ou "emblèmes" non titrés dans le texte parfois à pleine-page dont un Apôtre, l'Agneau Pascal, la Vierge Marie, le Boeuf, le Nouveau-né, le Trigramme mais aussi , tout un bestaire (chèvre, sanglier, pélican, chien), un gryphon à la pipe et un lion ailé, une aumône, un vieillard, un homme de cour, un cavalier, un pasteur, un buste de femme, des nuées, une horloge, une fontaine, la figure du poirier (tête en bas), des illustrations scatologiques etc. Curieux manuscrit de chevet établi sur deux fameux emblemata du XVIIe siècle, illustrés par les soins du copiste en guise d'exercice spirituel. ‎

Bonnefoi Livres Anciens - Paris

Phone number : 33 01 46 33 57 22

EUR6,500.00

Reference : 206658

‎Livre de raison [de] Jean François de Bonot, depuis lan 1656, jusques en 1671.‎

‎S.l. [Viviers], s.d., (1656-1690), "2 parties en un vol. in-4, [23] ff. n. ch. et munis d'onglets alphabétiques ; 82 ff. ch. ; [2] ff. n. ch., le tout couvert d'écritures moyennes et lisibles (environ 25 lignes par page), [7] ff. vierges," vélin rigide à lacets, dos lisse muet, titre poussé à l'époque à l'encre au centre du plat supérieur (reliure de l'époque). Bon exemplaire, déboîté cependant.‎


‎"Très intéressant livre de raison tenu par un officier royal du Vivarais, Jean-François de Bonot (1635-1671), de la branche de Villevain de l'ancienne famille de Bonot, dont les armes se blasonnent ainsi : D'azur à trois croisettes d'argent, au chef de gueules chargé de trois étoiles d'or. Il se compose de deux parties : I. Un index alphabétique non chiffré (correspondant aux [23] premiers feuillets), dans lequel sont répertoriées les créances dues, les lettres correspondant, selon l'usage ancien, aux prénoms des débiteurs. Evidemment, certaines lettres ont été ouvertes, mais ne contiennent aucune mention (K, X, YZ). 2. Le livre de raison lui-même, aux feuillets chiffrés. Il débute le premier septembre 1656, qui est aussi celui de la mort du père du rédacteur, Esprit [Ier] de Bonot, conseiller du Roy et lieutenant particulier du bailliage du Bas-Vivarais (né vers 1586). La dernière mention due à Jean-François de Bonot (f. 82) est du 21 novembre 1667, soit un peu moins de quatre ans avant sa mort. La rédaction devait être poursuivie par le fils du défunt, Esprit [II] de Bonot (1661-?), comme on le lit au feuillet qui suit, rédigé en 1690 : ""Le présant livre de raison a esté continué par moy Esprit Joseph de Bonot, escuyer, fils de noble Iean François de Bonot qui l'avoit comancé, et c'est en l'année 1671 et le 27e iour du mois de mars que le dit noble Iean François de Bonot est décédé, Dieu luy aye fait miséricorde. Mais comme ie ne me suis marié qu'en l'année 1690 et que dame Marie de Gaillard veuve dudit Iean François de Bonot mon père et son héritière avoit l'administration de touts les biens de la famille, ce n'est qu'en l'année susditte 1690 que j'ay commancé d'escrire dans le présant livre de ma mère."" En fait, en-dehors d'une inscription du 27 septembre 1690, concernant le mariage d'Esprit-Joseph avec Thérèse d'Espeaute, on ne trouve plus aucune mention ultérieure. Plus détaillé que le livre de raison ordinaire, limité aux comptes et achats de terres et de vignes, notre texte entremêle cette dernière (et principale) partie avec des mentions d'histoire familiale : succession et sépulture d'Esprit de Bonot en 1656, naissances successives des enfants de Jean-François et de Marie de Gaillard, etc. On joint : Estat de ce que le Sr. Simon de Bonot me doist (un bifeuillet volant, rédigé sur le premier feuillet). On consultera avec profit, sur cette famille du Vivarais, la monographie de Marc Gauer : Histoire & généalogie de la famille Bonot et de ses alliances (Les Cahiers du Vivarai, 2015s)."‎

Librairie Historique Fabrice Teissèdre - Paris

Phone number : 33 01 43 26 71 17

EUR1,800.00

Reference : 206656

‎Livre de raison de moy Paul Peloux, no[tai]re royal de Saillans.‎

‎S.l. [Saillans], s.d., (1671-1711), in-4, 26 ff., puis ff. chiffrés 84-114, dont le titre, et un dernier f. vierge, la plupart couverts d'une écriture moyenne et lisible (environ 30/35 lignes par page), nombreuses biffures correspondant généralement à des créances acquittées, vélin rigide à lacets, dos lisse muet, titre poussé postérieurement à l'encre sur le plat supérieur (reliure de l'époque). Petits manques de cuir au dos.‎


‎"Intéressant manuscrit qui colle au plus près à la définition originelle du livre de raison : ses pages contiennent en effet essentiellement les comptes personnels du rédacteur, spécialement concernant le remboursement de la finance de ses offices, avec seulement très occasionnellement des renseignements d'ordre plus personnel. En fait, il s'agit aussi d'événements à fort caractère finanicer : son acquisition de l'office de notaire royal au prix de 400 livres or, signalée pour le 17 novembre 1671 (cette mention ouvre le texte), et sa nomination de maire de Saillans le 26 avril 1693 (""Jay esté pourvu par Sa Majesté de l'office de conseiller du Roy, et maire du lieu et communauté de Saillans, par lettres et provisions de la Grande Chancellerie, aux gages de quarante livres par an (...), pour la finance duquel office jay payé la somme de mil livres""). La dernière mention date de novembre 1711 (""Jay retiré de M. de la Coste mes deux quittances de finances""). La seconde partie, chiffrée 84-114 forme un récapitulatif des sommes qu'on lui devait, disposées selon l'ordre des créanciers, s'étageant de 1673 à 1708 : Suit l'estat de mes debtes actives. L'ensemble forme évidemment un document des plus concrets pour la connaissance financière d'un petit office de province : actuellement sise dans le département de la Drôme, entre Vercors et Provence, Saillans est considérée comme la porte d'entrée de la région du Diois. C'était au XVIIe siècle un bourg prospère, qui vivait surtout du commerce du bois et du drap, et comptait encore une notable minorité protestante. Paul Peloux est peu documenté, mais il exerça ses fonctions de notaire royal jusqu'en 1712, date à laquelle son successeur est Mathieu Peloux, dont on imagine assez facilement qu'il s'agit de son fils. Ce dernier semble avoir exercé jusqu'en 1757 (source : Archives départementales de la Drôme, où a été déposé leur minutier)."‎

Librairie Historique Fabrice Teissèdre - Paris

Phone number : 33 01 43 26 71 17

EUR1,200.00

Reference : 206668

‎Livre de raison (...) moy Cornaud, notaire royal (...) demeurant à Grenoble, sollicit [eur de ?] plusieurs procez par devant la Cour, contenant ce que je reçois des p[ar]ties, l'argent que je leur preste (...).‎

‎S.l. [Grenoble], s.d., (1616-1628), in-4, 95 ff., [3] ff. n. ch., le tout couvert d'une écriture moyenne, cursive et difficilement lisible (environ 30 lignes par page), avec des biffures nombreuses, spécialement à la fin, vélin souple, dos lisse muet, titre poussé à l'encre sur le premier plat (et presque effacé), traces de lacets (reliure de l'époque). Importantes mouillures tout au long du volume, les premiers ff. présentent des pertes de lettres dués à l'humidité.‎


‎"Purement professionnel, ce livre de raison court d'octobre 1616 à décembre 1628 ; il consigne tous les dépôts et avances d'argent effectués à l'étude de Me Cornaud dans le cadre de procès tenus auprès de la Cour de Parlement sise à Grenoble (Parlement du Dauphiné). Le titre est en partie obilitéré par des manques de papier, et a été reconstitué approximativement."‎

Librairie Historique Fabrice Teissèdre - Paris

Phone number : 33 01 43 26 71 17

EUR1,000.00

Reference : KXI-10646

‎Livre registre manuscrit d'un médecin de campagne : Mémoire de Monsieur de Baraudin ‎

‎S.l s.n s.d [1] , 185 , [8] ff. Il y a deux feuillets numérotés 66, un feuillet non numéroté après le n° 108, les feuillets 110 à 176 sont réglés et vierges, les feuillets 177 à 185 sont manuscrits mais ne concernent plus la médecine, 5 feuillets d'index renvoient aux noms des différents patients traités in-folio Plein vélin, dos lisse, avec ficelles Petits défauts à la reliure (quelques usures, en particulier à la coiffe supérieure), mais bon exemplaire ‎


‎ Liste manuscrite des différentes interventions qu'a pu faire faire un médecin de campagne, vraisemblablement en Charente (lieux cités : Boiver, village du Richard, Landebert, Blanzac, Barbezieux) , à la fin de l'Ancien Régime, la Révolution, et au début du Consulat (entre 1787 et 1799). Ce médecin qui n'hésite pas si le besoin s'en fait sentir " à faire un voyage " pour voir ses clients notre chaque intervention, qui occupe environ une ligne, les lignes suivantes étant réservées si nécessaire aux interventions suivantes pour le même patient ou patiente ou un membre de sa famille. Le manuscrit est réglé, avec une marge de 4 cm environ à gauche du texte, et trois colonnes à droite du texte, avec le montant des honoraires. Il s'agit donc non seulement d'une sorte de dossier médical, assurant le suivi d'un traitement, mais aussi d'un livre de compte. Certains remèdes ne semblent pas avoir évolué depuis les siècles précédents et semblent parfois dignes de Diaforus : purges, saignées, tisanes " pectoralles ", bouteilles d'infusion, emplâtres, paquets de " crème de tartre ? " ou encore " bouteilles de lavement adoucisant " . On donne une infusion et par la suite on purge ou on saigne : Perou du Maine Lusan, une verveine du 13 may 1788, Tilard des Moizant du 29 may 1788 fait un voyage pour voir la femme dudit, du 30 purge la ditte, du 7 xbre (octobre) 1791 fait un voyage à Boiver pour voir le fils de Tilard, du 9 xbre (octobre), purge le dit, du 11 repurge ledit. Bertou serurier du 14 7bre (septembre) 1788, purgé la fille, du 26, 28 purge la fille de Bertou. Du 10 7bre donne une bouteille de tisanne au vieux meniestairieux. Du 19 9bre 1788 donne une emplatre. Du 12 aout 1789 fait un voyage pour voir la Roze et purgé la ditte. Le cas de la demoiselle Giraud, semble plus sérieux et préoccupant : Du 4 xbre 1787 donné à Mlle Giraud une infusion anty epileptique, du 5, idem, du 6 idem, du 7 idem, du 9 purge la ditte, du 10 donne à la ditte trois prises de poudre de Goutele, du 8 may 1788, purge Mlle Giraud, du 21 juin, pose un cotaire, du soir levé [le] dit cotaire et pansé la ditte. Du 27 seigne la ditte, du 28 reseigne la ditte, du 29 purgé la ditte, du 26, du 27, du 28, donne une prise de poudre de Goutelle par jour, du 7 7bre purgé la ditte, du 23 1789 poze un cotere à la ditte, du soir levé le cotaire et pansé la ditte pour un (?) supuratif. La fin du volume n'a plus rien à voir avec la médecine et semble avoir été utilisé comme un registre plus traditionnel de comptes. Il s'arrête sous le Premier Empire. Il donne des états de meubles, et différentes mentions de dépenses ou de déplacements : " du 27 brumaire an 12 (30 octobre 1803) : " mon fils est parti pour aller chez mon frère ", puis " du 27 thermidor (20 juillet 1804), il est de retour " " du 25 vendémiaire an 14 (17 octobre 1805), mon frère et moy nous avons fait notre conte de tous les articles que je lui devois et ceux qui me devoit, je me suis trouvé lui être redevable de quarante un francs " (feuillet 182)‎

Jean-Denis Touzot Libraire - Paris

Phone number : 01 43 26 03 88

EUR480.00

Reference : 782

‎Livres 39 à 50 du digeste - s.l.n.d. (XVIIIe) - in-fol. : 11 livres en 1 vol., 720 pp., 20 ff. blancs, 68 pp. reliées en fin de vol., au verso du plat inf. - 39e livre : sur “les moyens que nous fournit la loi pour empêcher le dommage (...) au défaut d’action personnelle” / 40e livre : sur “les affranchissemens des esclaves” / 41e livre : “traite des différentes manières d’acquérir les choses selon le droit des gens...” / 42e livre : “traite des choses jugées, des sentences définitives et interlocutoires, des confessions faites en jugement, de la cession des biens, des causes de la saisie et de ses effets...” /43e livre : “traite des crédits et des actions possessoires” / 44e livre : “traite des exceptions ou défenses, des obligations et des actions” / 45e livre : “traite des stipulations” / 46e livre : “traite des fidéjussions, des novations, des délégations, des payemens et des décharges... / 47e livre : “des délits privés, ou particuliers” / 48e livre : sur “les jugemens publics, les accusations, les inscriptions, les prisons et tous les délits...” / 49e livre : “traite des appellations et de ses dépendances, (...) des droits du fisc et ce qui regarde les captifs, la discipline militaire des soldats et des vétérans” / 50e livre : “traite du droit des villes, et des bourgeois, des décurions et de leurs enfans, des charges publiques et des excuses...” - ‎

‎pl. vélin de l’ép., dos à nerfs ; rongeures aux coins, qques taches sur plats ; texte entièrement ms., parfait état intérieur‎


Librairie Art et Arts - Bordeaux

Phone number : 05 56 91 36 79

EUR400.00

Reference : 2791

(1883)

‎"L'Océanie française" reprend sa parution.‎

‎Lettre circulaire, portant la signature autographe d'Albert Cohen, directeur-gérant et propriétaire de "l'Océanie française". Il adresse un exemplaire du journal et demande à son correspondant s'il souhaite s'abonner. ("L'Océanie française" paraît, dans un premier temps, de mai 1844 à juillet 1845, puis est interdite par le ministère de la Marine. En 1883, Albert Cohen relance cet hebdomadaire républicain).‎

‎En-tête de l'Océanie française.. Date : 14/12/1883. Lieu : Papeete. Format : In-8. Etat : quelques rousseurs en haut de page.. Nombre de documents : 1. Type de document : lettre signée. Nombre de pages : 1‎


"L'Océanie française" reprend sa parution.. "L'Océanie française" reprend sa parution..
Traces Ecrites - Paris

Phone number : 01 43 54 51 04

EUR180.00

Reference : 10372

(1895)

‎Loir-et-Cher : ensemble de documents XVIe-XIXe.‎

‎- Parchemin de 1543. Acte de vente d'une propriété sise dans la région des Hayes par Philippe Drouyn, à un marchand tanneur de Lavardin, Pierre Thillier. 31 x 36 cm. - Feuille de route délivrée par les échevins de la ville de Romorantin pour une compagnie de 32 hommes devant de rendre de Romorantin à Amiens. 1747. - Eau forte représentant un peigne du XVe siècle du musée de Vendôme. - Passeport délivré par les autorités de Blois à un voiturier. 1811. - Lettre de l'abbé Wagner, professeur à l'Ecole de Pontleroy, donnant les renseignements biographiques sur Pierre Bonnardot qu'il a trouvés dans les archives de l'école (4 pp. in-12, 1895, en-tête de l'Ecole de Pontlevoy) + lettre de réponse de son correspondant (4 pp. in-8). - Imprimé extrait de la Gazette des Beaux-arts, "Les rues et maisons du Vieux Blois". 4 pp. gd in-folio. Lettre de Victor Hugo sur Blois (imprimé de 1864).‎

‎. Date : 1543-1895. Lieu : Blois, Romorantin, Pontlevoy. Format : Divers. Etat : bon. Nombre de documents : 6. Type de document : divers‎


Loir-et-Cher : ensemble de documents XVIe-XIXe..
Traces Ecrites - Paris

Phone number : 01 43 54 51 04

EUR360.00

Reference : 10253

(1792)

‎Loi sur la constitution civile du clergé.‎

‎"Loi relative aux Ecclésiastiques qui n'ont pas prêté leur serment, ou qui, après l'avoir prêté, l'ont rétracté, et ont persisté dans leur rétractation". « Tous les ecclésiastiques qui étant assujettis au serment par la loi du 26 décembre 1790, et celle du 17 avril 1791, ne l'ont pas prêté ou qui, après l'avoir prêté, l'ont rétracté, et ont persisté dans leur rétractation, seront tenus de sortir sous huit jours hors des limites du district et du département de leur résidence, et dans quinzaine, hors du royaume ; ces différents délais courront du jour de la publication du présent décret [...] ».‎

‎Imprimé à Fontenay.. Date : 26/04/1792. Format : In-4. Etat : document froissé, quelques taches brunes.. Nombre de documents : 1. Type de document : imprimé. Nombre de pages : 4‎


Loi sur la constitution civile du clergé..
Traces Ecrites - Paris

Phone number : 01 43 54 51 04

EUR100.00
Previous 1 ... 26 27 28 29 ... 142 255 368 481 ... 484 Next Exact page number ? OK
Get it on Google Play Get it on AppStore
Manuscripts

The item was added to your cart

You have just added :

-

There are/is 0 item(s) in your cart.
Total : €0.00
(without shipping fees)
More information about shipping
What can I do with a user account ?

What can I do with a user account ?

  • All your searches are memorised in your history which allows you to find and redo anterior searches.
  • You may manage a list of your favourite, regular searches.
  • Your preferences (language, search parameters, etc.) are memorised.
  • You may send your search results on your e-mail address without having to fill in each time you need it.
  • Get in touch with booksellers, order books and see previous orders.
  • Publish Events related to books.

And much more that you will discover browsing Livre Rare Book !