Previous 1 ... 260 261 262 263 ... 319 375 431 487 ... 491 Next Exact page number ? OK

‎Hubert Clerget (1818-1899) Lithographe, aquarelliste et architecte ; il a illustré Les Voyages dans l'ancienne France, Paris dans sa splendeur, le Tour du monde, etc.‎

Reference : 4182

‎Le peintre Hubert Clerget demande l'avis de Delaunay.‎

‎«J'envoie à monsieur Delaunay la première livraison de mon Voyage en Suède pour qu'il ait la bonté de me donner son opinion. Aussi, je désirerais savoir où il faut envoyer une pierre [lithographique] que je fais dans ce moment pour le journal».‎

‎. Destinataire : Delaunay. Date : milieu du XIXe. Format : In-8. Etat : petites rousseurs en coin. Nombre de documents : 1. Type de document : lettre autographe signée. Nombre de pages : 1/2‎


Le peintre Hubert Clerget demande l'avis de Delaunay.. Hubert Clerget (1818-1899) Lithographe, aquarelliste et architecte ; il a illustré Les Voyages ... Le peintre Hubert Clerget demande l'avis de Delaunay.. Hubert Clerget (1818-1899) Lithographe, aquarelliste et architecte ; il a illustré Les Voyages ...
Traces Ecrites - Paris

Phone number : 01 43 54 51 04

EUR100.00

‎Hubert Lyautey (1854-1934) Maréchal de France, emblématique résident général au Maroc, membre de l'Académie française.‎

Reference : 7985

(1917)

‎Lyautey donne des nouvelles rassurantes de Félix de Vogüe.‎

‎«Je puis vous donner les meilleures nouvelles de Félix de Vogüe. Il a une paratyphoïde qui nous a assez préoccupés, mais maintenant il est absolument hors de cause. Il reste encore quelques jours à l'hôpital de Meknès par précaution [...]. Merci de l'intérêt que vous portez à ce jeune garçon pour qui j'ai une telle amitié [...]».‎

‎A son en-tête de Résident général au Maroc.. Destinataire : «mon cher docteur» [Hézard, selon une note].. Date : 04/11/1917. Lieu : [Maroc]. Format : In-8. Etat : pliures. Nombre de documents : 1. Type de document : lettre autographe signée. Nombre de pages : 1 p. 1/2‎


Lyautey donne des nouvelles rassurantes de Félix de Vogüe.. Hubert Lyautey (1854-1934) Maréchal de France, emblématique résident général au Maroc, ...
Traces Ecrites - Paris

Phone number : 01 43 54 51 04

EUR200.00

‎Hubert Lyautey (1854-1934) Maréchal de France, emblématique résident général au Maroc, membre de l'Académie française.‎

Reference : 4678

(1927)

‎Lyautey se réinstalle à Paris.‎

‎«Je ne suis pas à Paris, ne devant m'y réinstaller que vers mi-vovembre [...]. Nous pourrons nous entretenir à ce moment - et le mieux serait un coup de téléphone rue Bonaparte [...]».‎

‎. Date : 10/10/1927. Lieu : Thorey. Format : In-12. Etat : très bon. Nombre de documents : 1. Type de document : lettre autographe signée. Nombre de pages : 2‎


Lyautey se réinstalle à Paris.. Hubert Lyautey (1854-1934) Maréchal de France, emblématique résident général au Maroc, membre de l'Académie française.
Traces Ecrites - Paris

Phone number : 01 43 54 51 04

EUR120.00

‎Hubert Lyautey (1854-1934) Maréchal de France, emblématique résident général au Maroc, membre de l'Académie française.‎

Reference : 3780

(1932)

‎Lyautey soutient un candidat à l'Académie des Sciences Coloniales.‎

‎Lyautey, membre de l'Académie des Sciences Coloniales, soutient la candidature d'Henri Bobichon au siège d'Auguste Terrier. «Je m'en remets à vous pour sa désignation, pour laquelle je tiens à lui apporter mon appui».‎

‎A son en-tête.. Destinataire : Paul Bourdarie (1884/1950), explorateur, créateur et secrétaire perpétuel de l'Académie des Sciences Coloniales.. Date : 15/12/1932. Lieu : Paris. Format : In-4. Etat : bon. Nombre de documents : 1. Type de document : lettre dactylographiée signée. Nombre de pages : 1‎


Lyautey soutient un candidat à l'Académie des Sciences Coloniales.. Hubert Lyautey (1854-1934) Maréchal de France, emblématique résident général au ... Lyautey soutient un candidat à l'Académie des Sciences Coloniales.. Hubert Lyautey (1854-1934) Maréchal de France, emblématique résident général au ...
Traces Ecrites - Paris

Phone number : 01 43 54 51 04

EUR120.00

‎Hubert LYAUTEY - [Nancy 1854 - Thorey 1934] - Maréchal français‎

Reference : CX792

‎Lettre Autographe Signée au Capitaine commandant la 2eme compagnie du 13eme de Marine à Ampanotokana - Ankazobe le 29 octobre 1898 -‎

‎ 2 pages in4 - bon état mais fente au pli central et petits scotchs en marge - En tête du "Corps d'occupation de Madagascar - 4e Territoire Militaire" -‎


‎Rare et longue lettre du lieutenant colonel Lyautey alors Commandant du 4e Territoire Militaire à Madagascar - Suite à une réclamation due à une irrégularité de forme dans un rapport de ravitaillement - Il donne l'explication de cette erreur et conclut: "En tout cas, c'est moi seul qui l'ai commise, seul responsable de l'état rectifié que j'ai vérifié et signé" - ‎

Librairie CHARMOY - Nyons

Phone number : 0686182277

EUR250.00
Free shipping

‎Hubert Ponscarme (1827-1903) Sculpteur, graveur et médailleur. Portraitiste en médaille de Napoléon III, il est également professeur à l'École nationale supérieure des Beaux-Arts.‎

Reference : 8828

(1882)

‎Le sculpteur Hubert Ponscarme atteint d'une "stylophobie invétérée".‎

‎Dans cette lettre chaleureuse, le sculpteur Hubert Ponscarme remercie un rédacteur au Beaumarchais, Édouard Sylvin, pour son envoi : « Vous avez eu l'obligeance de m'adresser deux nos du Beaumarchais charmant journal littéraire auquel j'aurais du plaisir à être abonné ; vos deux articles si bien écrits reproduisent trop fidèlement mes pensées pour que je puisse avec modestie en faire l'éloge qu'ils méritent. Si je ne vous ai pas remercié plus tôt, vous le devez à une Stylophobie invétérée qui me maîtrise depuis un demi siècle et que je conserverai le plus longtemps que je pourrai. »‎

‎Papier à lettre de deuil.. Destinataire : Édouard Sylvin, rédacteur au Beaumarchais, journal satirique, littéraire et financier.. Date : 03/01/1882. Lieu : Malakoff. Format : In-8. Etat : quelques pliures. Nombre de documents : 1. Type de document : lettre autographe signée. Nombre de pages : 1‎


Le sculpteur Hubert Ponscarme atteint d'une "stylophobie invétérée".. Hubert Ponscarme (1827-1903) Sculpteur, graveur et médailleur. Portraitiste en ...
Traces Ecrites - Paris

Phone number : 01 43 54 51 04

EUR140.00

‎HUBNER Johannes (BLANCHOT Maurice)‎

Reference : 48327

(1962)

‎Lettre manuscrite adressée à Maurice Blanchot et enveloppe‎

‎9 mai 1962, en feuilles.‎


‎Lettre manuscrite inédite d'une page du traducteur de Blanchot en allemand adressée à Blanchot en 1962 après la lecture de L'attente l'oubli qui motivera la première traduction de Hubner. Il s'agit sans doute d'une des premières lettres de l'écrivain allemand adressée à Maurice Blanchot. Il y manifeste son émerveillement pour l'écriture de Blanchot dont il traduira par la suite quatre ouvrages. Les éditions Kimé ont récemment publiée la correspondance entre les deux écrivains à partir de 1963 et du travail de traduction de Hubner sur L'attente l'oubli. Cette première lettre est restée inédite jusqu'à aujourd'hui. - Photos sur www.Edition-originale.com - ‎

Le Feu Follet - Paris

Phone number : 01 56 08 08 85

EUR250.00

‎Hugh WEISS - [Philadelphie 1925 - Paris 2007] - Peintre américain‎

Reference : GF27162

‎Lettre Autographe Signée du peintre Hugh Weiss à Georges Boudaille - Le 12 mai 1972 - ‎

‎ 1 page in4 - bon état -‎


‎Il a été trés touché par ses "gentils" mots concernant [sa] toile aux "Réalités nouvelles"- Il espère être à "la hauteur du jugement de l'histoire de l'art" -... - Avant tout déplacement pour nous visiter, merci de prendre rendez vous au 06 86 18 22 77 -‎

Galerie Fert - Nyons

(SNCAO)

Phone number : 33 04 75 26 13 80

EUR100.00

‎HUGNET Georges‎

Reference : 20146

(1972)

‎PLEINS & DELIES : souvenirs et témoignages, 1926-1972‎

‎ La Chapelle-sur-Loire G. Authier 1972 in-8 broché un volume, broché grand in-octavo editeur (paperback in-8 Editor) (23,5 x 15,5 cm), dos et couverture noire imprimés en blanc, première couverture à fond noir illustré d'un collage surréaliste en couleur signé G.H. (Georges Hugnet), envoi autographe manuscrit de l'Auteur à l'encre noire sur la page de faux-titre : "...à Raymond Queneau dont la placidité humoreuse reste toujours présente à mon esprit, son Ami Fidèle et Nostalgique ...signé Georges Hugnet...l'anti-Mythes...", orné de 16 hors-texte surréalistes en noir par georges hugnet et sur georges Hugnet et sa famille par ses amis surréalistes, 426 pages, 1972 à La Chapelle-sur-Loire G. Authier Editeur, ‎


‎Note(s) : Recueil de textes extraits pour la plupart de diverses revues et publications, 1932-1962. - Index. .....Souvenirs sur la fin du Dada, l'expérience Surréaliste, ses amis (Jouhandeau, Cingria, Max Jacob, Cocteau, Picasso, Marcel duchamp, G. Stein, J. Miro, R. Desnos, P. Eluard, Dali et bien d'autres...).....bel Exemplaire...en bon état (good condition). auquel est joint : une carte de la Galerie Zabriskie : Georges Hugnet Collages 1930-1961 avec un collage sépia de georges Hugnet intitulé : collage sans titre de "Huit Jours à Trebaumec", 1947 galerie Zabriskie...en trés bon état (very good condition) bon état ‎

Librairie Guimard

Phone number : 06 81 28 61 70

EUR230.00

‎[Hugo] - Charles YRIARTE - [Paris 1832 - 1898] - Journaliste et dessinateur français‎

Reference : CX1357

(1464)

‎Lettre manuscrite Signée à "Monsieur le Secrétaire général" - Paris le 2 janvier 1863 -‎

‎ 1464 1 page in8 - bon état malgré deux petites fentes - En tête du Monde Illustré -‎


‎"Mr Charles Yriarte chargée de la partie artistique du Journal se rend à Bruxelles pour assister à la représentation des Misérables" - Il demande un laisser passer aller retour - Lettre signée par le directeur du Monde illustré (?) et par le directeur artistique Charles Yriarte - [Les Misérables de Victor Hugo furent adapté par Charles Hugo et représentés en première mondiale à Bruxelles au Théatre des Galeries Saint Hubert] - ‎

Librairie CHARMOY - Nyons

Phone number : 0686182277

EUR150.00
Free shipping

‎HUGO Victor ‎

Reference : 129032

(1935)

Librairie et Cætera (ex-librairie des liserons)

Phone number : +33 (0) 5 56 88 08 45

EUR4.50

‎HUGO Victor‎

Reference : 64251

(1872)

‎L'année terrible‎

‎Michel Lévy frères, Paris 1872, 15,5x23cm, broché.‎


‎Edition originale sur papier courant. Petits manques parfois comblés et restaurés en marges des plats. Envoi autographe signé de Victor Hugo : "Aux pieds de madame d'Alton-Shée." Précieux exemplaire de présent dans sa condition d'origine. Victor Hugo n'est pas avare de compliments envers les femmes, mais l'expression «aux pieds de Ma Dame» est réservée aux premiers exemplaires offerts à chaque parution à Juliette Drouet. «Aux pieds de Madame», en un seul mot, hommage en apparence plus sobre, est en réalité toujours adressé à des femmes dont le poète est épris comme, par exemple, Léonie d'Aunet, pour laquelle il enrichit ses exemplaires de la même dédicace intime. C'est pourtant ici à une femme mariée, de trente ans sa cadette, que l'écrivain dédicace ce recueil de poèmes sur la guerre de 1871. Son mari, le Comte Edmond d'Alton-Shee, est d'ailleurs un ami de longue date de Victor Hugo, pair de France comme lui et partageant les mêmes combats démocratiques. Ils tentèrent justement tous deux de prévenir la catastrophe de 1871, comme en témoigne cette lettre que lui adresse Hugo, le 2 aout 1870: «Je suis absolument d'accord avec vous. Il faudra saisir le joint. À un moment donné, la civilisation, ayant pour verbe la révolution, doit mettre le holà. Je désire le Rhin pour la France, (...) Mais rien par Bonaparte ! rien par cette affreuse guerre ! Nous sommes d'accord.». Ce n'est pourtant pas à ce frère d'arme et de plume que Victor Hugo offre cet exemplaire mais à son épouse, la jeune Valentine, dont la grande beauté fut immortalisée par un autre ami de la famille, le peintre Paul Chenavard qui fut également son amant. C'est en septembre 1872, au moment de la parution de l'Année terrible, que le cur du poète vieillissant cède aux attraits de la trop séduisante épouse dont le mari, à présent presque aveugle, ne peut sans doute plus apprécier les charmes. Le couple rend en effet visite à Victor Hugo à Guernesey et logent dans un hôtel «en face de Hauteville-House(...) où [ils] ont deux chambres pour 20 francs par semaine.» «Ils sont chez moi toute la journée, déjeunent et dînent chez moi, et n'ont que la rue à enjamber.» (lettre à Judith Mendès, 10 septembre1872) Cette proximité avec l'envoûtante dame inspire à Hugo un long poème nostalgique qu'il compose le 5 septembre mais qu'il ne publiera que onze ans plus tard, après la mort d'Edmond, dans Toute la Lyre. Il faut lire entre les lignes de son poème «A Madame d'A-sh.» pour deviner les relations qu'entretint alors le poète avec cette muse: « ... Noble femme aux vaincus fidèle, votre sourire frais et beau, quand il luit sur moi, me rappelle cette aurore sur ce tombeau» Cependant, l'intime dédicace manuscrite dont il l'honore sur son recueil de poèmes témoigne d'une passion qui ne s'atténuera pas avec le temps puisqu'après son retour en France c'est avec le même feu qu'il l'invite à lui rendre visite : «Avez-vous trouvé mon nom, à votre porte, madame ? Mon nom venait se jeter à vos pieds, et vous demander une grâce. Soyez assez bonne pour venir dîner (...) je serai bien heureux de me mettre à vos pieds» (lettre à Valentine D'Alton-shee, 1er aout 1873) Exceptionnelle dédicace manuscrite et secrète déclaration d'un poète amoureux de la beauté des femmes. - Photos sur www.Edition-originale.com - ‎

Le Feu Follet - Paris

Phone number : 01 56 08 08 85

EUR4,500.00

‎HUGO Victor:‎

Reference : 16144

(1883)

‎Le roi s'amuse.‎

‎Paris, Société de publications périodiques, 1883. Grand in-4, en feuilles sous chemise de percaline grise, titre doré au dos et au premier plat, reproduction de la signature de Victor Hugo en noir au premier plat, ses initiales au dos. ‎


‎Illustré de 27 planches hors-texte, fac-simile du manuscrit de Victor Hugo, et de compositions de J.-P- Laurens, Henri Meyer, Emile Bayard, Lavastre, John Sargent, A. Marie, Rubé et Chaperon et Olivier Merson. Chacune des planches est protégées par une serpente avec légende imprimée (sauf les pl. 3, 6, 11, 13, 17, 21, 23, 25 à 27). Luxueuse édition publiée pour le cinquantenaire de la création de la pièce. Tiré à 201 exemplaires, le nôtre est un des 50 sur Japon imprimé pour le petit-fils de Victor Hugo, Georges Hugo. C'est lui, fils de Charles Hugo, et orphelin de père à 3 ans, qui sera élevé par son grand-père. De cette expérience, Victor Hugo écrira d'ailleurs le livre L'art d'être grand-père. Il a ensuite appartenu au fils de Georges: François Hugo (1899-1982) qui fut orfèvre. C'est donc ce dernier qui fit l'envoi autographe, au faux-titre, à un Alix Le [illisible] notre ange gardien, et il signa François Victor Hugo. On y trouve, outre le texte du drame, la préface de 1832, le discours de Victor Hugo devant le Tribunal de commerce en 1832, le procès de la pièce et des notes et variantes. Vicaire, IV, 276. ‎

ILLIBRAIRIE | Bombadil SA - Genève

Phone number : +4122 310 20 50

CHF1,000.00 (€943.33 )

‎HUGO Victor‎

Reference : 73375

(1870)

‎Lettre autographe signée inédite de Victor Hugo adressée à Mme Léon Laurent-Pichat‎

‎s.d. (circa 1870), 10,6x16,1cm, une page sur un feuillet remplié.‎


‎Lettre autographe signée inédite de Victor Hugo adressée à Mme Léon Laurent-Pichat, datée du"20 novembre". Traces de pliures transversales inhérentes à la mise sous pli. Hugo propose dans cette lettre à la femme de son ami Léon-Laurent Pichat de l'appuyer auprès de la commission :"Voici une lettre que vous pouvez faire parvenir à la commission, je ferai tous les efforts pour m'y rendre moi-même à la plus prochaine séance". - Photos sur www.Edition-originale.com - ‎

Le Feu Follet - Paris

Phone number : 01 56 08 08 85

EUR1,200.00

‎HUGO Victor‎

Reference : 59889

(1858)

‎Odes et ballades ‎

‎Hachette , Paris 1858, 11x18cm, relié.‎


‎Nouvelle édition comportant un préambule original. Reliure en demi chagrin marron, dos à quatre nerfs sertis de filets noirs ornés de caissons noirs agrémentés en leurs centres de fleurons dorés, discrètes restaurations sur les mors, plats de cartonnage marron, gardes et contreplats de papier à la cuve, reliure de l'époque. Ex-libris manuscrit à la plume en regard de la page de faux-titre. Précieux envoi autographe signé de Victor Hugo à Jules Janin. Les rapports entre Jules Janin - l'un des critiques littéraires les plus influents de l'époque notamment au Journal des Débats - et Victor Hugo furent, à leurs débuts, conflictuels. Pendant longtemps il n'eut de cesse dans ses critiques littéraires d'esquinter Victor Hugo, notamment en 1827, le «prince des critiques» se moqua du Dernier jour d'un condamné et en publia une parodie intitulée L'Âne mort ou la femme guillotinée. A la sortie de Marion Delorme, il alla même jusqu'à estimer que le dramaturge « n'entend[ait] rien à l'expression des passions ». Cependant, au tournant des années 1850, lors de l'exil d'Hugo, Janin se montra solidaire du proscrit et les deux sommités littéraires débutèrent l'échange d'une correspondance. L'envoi sur cet exemplaire de la nouvelle édition d'Odes et ballades est un témoignage de la réconciliation entre ces deux célébrités des lettres françaises. Bel exemplaire, en reliure du temps, enrichi d'un rare envoi autographe de Victor Hugo à l'un des ténors de la critique littéraire. - Photos sur www.Edition-originale.com - ‎

Le Feu Follet - Paris

Phone number : 01 56 08 08 85

EUR3,000.00

‎HUGO Victor -‎

Reference : 4712

‎Oeuvres Romanesques, Dramatiques Et Poétiques, Volume 28, Poésies Et Essais XII, Océan (suite), Vers Dictés Par Les Tables Tournantes de Jersey, Éditions Edito-Service, Genève, 1964-1970‎

‎ 12,5x20,5 cm, 355 pages, état neuf, plein cuir bistre, tabac foncé, dos avec pièces de titre et entre nerfs dorés, tranchefile et signet, plats enluminés, portrait en frontispice, Collection distribuée par le Cercle du Bibliophile, imprimé en Suisse, dessins et gravures à pleine page de Jean-Adolphe Beaucé, Célestin Nanteuil et Lancelot, provenant de l'Édition J. Hetzel, Paris, 1855, ouvrage réalisé d'après les maquettes de Gilbert Gilliéron,‎


‎Sous le titre hugolien Océan, ont été rassemblés à la Bibliothèque Nationale des fragments de textes subsistants après le classement des reliquats rattachés aux oeuvres achevées. Vingt recueils manuscrits sont publiés ici dans leur quasi intégralité. Dès 1846, Victor Hugo a été le premier à recommander que tout ce qu'il avait écrit soit légué, à sa mort, à la postérité. Les Tables Tournantes de Jersey sont célèbres ; quelques très courts et très rares extraits des procès-verbaux des séances ont été publiés. Il n en fallait pas davantage pour exciter la curiosité. Pour bibliophile, fin lettré, lecteur passionné. ‎

Les Amis de Marcorel (LADMA)

Phone number : 0476525620

EUR20.00

‎HUGO Victor‎

Reference : 66575

(1847)

‎Théâtre de Victor Hugo. Hernani - Marion Delorme - Le Roi s'amuse - Lucrèce Borgia - Marie Tudor - Angelo - Ruy-Blas - Les Burgraves‎

‎Michel Levy Frères, Paris 1847, 17x27cm, relié.‎


‎Première édition en grand format du théâtre d'Hugo, publiée chez Michel Lévy, qui deviendra son principal éditeur après avoir racheté les droits de l'écrivain. Reliure en demi maroquin noir à coins, dos à quatre nerfs sertis de pointillés dorés et orné de doubles caissons dorés décorés en angles, date et mention «?Ex. de J. Drouet?» dorées en queue, plats de papier marbré, gardes et contreplats de papier à la cuve, couvertures et dos conservés, tête dorée, reliure signée de René Aussourd. Le dos conservé présente quelques manques comblés et a été doublé. Précieux et amusant envoi autographe signé de Victor Hugo à Juliette Drouet, le grand amour de sa vie?: « à Madame Juju signé Monsieur Toto?». Signé du célèbre surnom qu'elle lui donne dans ses lettres d'amour, ce bel exemplaire du théâtre d'Hugo imprimé sur papier vélin illustré par Louis Boulanger marque ici la complicité facétieuse des amants les plus célèbres de la littérature française. Cet envoi rappelle la carrière de comédienne de Juliette Drouet, qu'elle abandonna à la fin des années 1830 afin de se consacrer exclusivement à son illustre amant. De leur mythique rencontre quinze ans plus tôt lors d'une lecture de Lucrèce Borgia, à la jalousie d'Adèle Hugo qui lui refusa le rôle de l'héroïne de Ruy Blas écrit pour elle, la relation d'Hugo et Juliette Drouet, la comédienne contrariée, n'aura de cesse de revenir au théâtre. L'exemplaire provient de la bibliothèque de Pierre Duché (1972, n° 72). Ce dernier avait fait l'acquisition de la totalité de la bibliothèque de Juliette Drouet, et confié les volumes à René Aussourd pour les faire relier de manière uniforme avec l'inscription permettant leur identification en queue. Ex-libris encollés sur un contreplat et une garde. Exemplaire de la plus intime provenance. - Photos sur www.Edition-originale.com - ‎

Le Feu Follet - Paris

Phone number : 01 56 08 08 85

EUR20,000.00

‎HUGO (Victor). ‎

Reference : AWD-868

‎Une idée. ‎

‎Lettre manuscrite a. s. inscrite au recto d’une double feuille de papier à lettre à l’encre noire, destinataire inconnu (13,2/20 cm). Transcription sous réserve : « Je suis désolé, je me trouvais hier parmi les poètes. Une idée me vient, être précis, excès d’un amour monastique et de l’annonciation ? Envoyez-moi une demande. Je l’adresserai moi-même et je ferai en sorte qu’elle réussisse. Je vous serre la main. Victor Hugo, samedi. » Bon état.‎


Actualités

Phone number : 00 33 (0)6 72 07 91 06

EUR1,500.00

‎HUGO, VICTOR. - GUSTAVE DORÉ-ASSOCIATION.‎

Reference : 31398

‎Marion de Lorme. Drame.‎

‎La Haye, G. Vervloet, 1831. Bound uncut w. the orig. front wrapper in a very nice private hcalf w. raised bands and gilt ornamentations on back (Petersen & Petersen). First blank leaf partly pasted on to inside of front wrapper. Apart from a bit of soiling to front wrapper, an excellent copy. The rare Haag-edition, printed the same year as the first edition (Paris, 1831), which is "importante et rare" (Carteret I:403). "Marion de Lorme" is one of Hugo's early works and the first play to be accepted for production under Hugo's own name. The work portrays the French monarchy - a controversial topic at the time - and due to this portrayel being far from flattering, the work was censored and banned. <br>Rare with the orig. wrapper and in uncut condition. On the verso of the first blank leaf is a contemporary handwritten inscription, stating that the previous owner (Ch. Deiters) met with Gustave Doré: "Ch. Deiters/ a. Utrecht en Hollande (pour 26 Stuver)/ ee XI Septbr 1833 (Hotel de Bellevue)/ vers les IX heures (au soir) - jaret/ a partir pour Bois et Duv (?); avec/ Gustave D." The book has a very impressive Danish provenance. It has been in the libraries of some of the most important Danish bookcollectors and bears the ex libri of K.F. Plesner, Einar Christiansen, Poul Linneballe and H.P. Rohde.‎


Herman H. J. Lynge & Son - Copenhagen

Phone number : +45 33 155 335

DKK5,000.00 (€670.61 )

‎HUGO Victor & HUGO Adèle‎

Reference : 70986

(1856)

‎Lettre autographe signée à la veuve du sculpteur David d'Angers : "Mon exil est comme voisin de son tombeau, et je vois distinctement sa grande âme hors de ce monde"‎

‎Hauteville House 11 et 13 mai 1856, 14x21,5cm, une feuille.‎


‎Lettre autographe signée de Victor Hugo datée du 13 mai 1856 à la suited'une lettre inédite de Madame Victor Hugo à Madame David d'Angersdatée du 11 mai. 4 pages sur un feuillet remplié à filigrane "Barbet Smith Street Guernesey". Publiée dans Correspondance de Victor Hugo, Paris, année 1856, p. 246 Dans cette lettreimprégnée des apparitions et spectres qui hantent lesContemplationsrécemment publiées, Victor Hugo s'adresse à la veuve de son grand ami le sculpteur David d'Angers, fervent républicain et artiste particulièrement admiré des romantiques. En pleine crise mystique, Hugo parle à l'ombre du sculpteur à qui il dédia de sublimes poèmes dansLes feuilles d'automneainsi queLes rayons et les ombres et réclame auprès de sa veuve son portrait favori, un buste en marbre jadis sculpté par David d'Angers. Après l'expulsion des proscrits de l'île de Jersey,VictorHugo fait l'achat d'Hauteville House grâce au succès desContemplationset apprend avec tristesse la disparition d'un ami cher.Il écrit à la veuve du sculpteur sur le même feuillet que sa femme Adèle, également liée avec la famille de David d'Angers, créateur d'un médaillon à son effigie : «Vous êtes la veuve de notregrand David d'Angers, et vous êtes sa digne veuve comme vous avez été sa digne femme». Le sculpteur de renom s'était déjà lié au premier salon romantique de Nodier à l'Arsenal et fréquentait presque quotidiennement Hugo à la fin des années 1820 dans l'ambiance bonapartiste et bon enfant de la rue Notre-Dame des Champs, en compagnie des frères Devéria, Sainte-Beuve, Balzac, Nanteuil et Delacroix. En 1828, l'écrivain avait posé avec bonheur dans l'atelier de David d'Angers rue de Fleurus, pour un médaillon puis un buste qui avaient été suivis de deux sublimes poèmes célébrant le talent du sculpteur dansLes Feuilles d'Automne etLes rayons et les ombres.De tous ses portraits pourtant nombreux, il chérissait plus que tout autre son buste de marbre signé David d'Angers et n'hésite pas à le réclamer à sa veuve : «Avant peu, peut-être, madame, ma famille vous demandera de lui rendre ce buste qui est ma figure, ce qui est peu de chose, mais qui est un chef-d'uvre de David, ce qui est tout. C'est lui encore plus que moi, et c'est pour cela que nous voulons l'avoir parmi nous». De ces séances de pose avec le sculpteur naquirent de fructueuses conversations esthétiques et politiques où s'était affirmée leur aversion commune pour la peine de mort. Ils assistèrent au ferrement des galériens qui rejoignaient Toulon depuis Paris, décrit par Hugo dans deux chapitres duDernier jour d'un condamné. Victime de l'exil comme Hugo, David d'Angers était rentré à Paris avant de rejoindre le monde des morts: «Mon exil est comme voisin de son tombeau, et je vois distinctement sa grande âme hors de ce monde, comme je vois sa grande vie dans l'histoire sévère de notre temps». La «grande vie» de David d'Angers fut consacrée à façonner les effigies des hommes illustres, par un subtil équilibre de ressemblance et d'idéalisation. Le sculpteur prend finalement place dans le panthéon personnel de Victor Hugo, lui qui avait orné le fronton du véritable Panthéon des grands hommes où repose aujourd'hui l'écrivain: «David est aujourd'hui une figure de mémoire, une renommée de marbre, un habitant du piédestal après en avoir été l'ouvrier. Aujourd'hui, la mort a sacré l'homme et le statuaire est statue. L'ombre qu'il jette sur vous, madame, donne à votre vie la forme de la gloire». C'était en effet à l'ombre des grands hommes qu'Hugo vécut son exil à Jersey, loin du tumulte de la capitale et dans le silence ponctué par les embruns frappant les carreaux. Hugo s'était plongé dans l'occulte et parlait aux disparus :«David est une des ombres auxquelles je parle le plus souvent, ombre moi-même», déclare-t-il, rappelant le poème final desContemplations, «Ce que dit la bouche d'ombre», dicté au poète grâce au procédé spirite des «tables tournantes». Alors au sommet de leur popularité, les tables se pratiquaient dans tous les salons de Paris, jusque chez l'empereur aux Tuileries et à Compiègne. Trois ans auparavant, il s'était ému de pouvoir converser avec sa fille disparue, Léopoldine, et lui avait érigé un monument poétique, lesContemplations, dont les Hugo profitaient du triomphe : «Je suis heureux que le livre desContemplationsait été lu par vous. Vous y avez retrouvé nos chers souvenirs et nos aspirations communes. L'exil a cela de bon, qu'il met le sceau sur l'homme et qu'il conserve l'âme telle qu'elle est». Ses conversations nocturnes s'étendirent bientôt à une cohorte d'illustres personnages, qui communiquaient avec la famille Hugo par les craquements d'un guéridon. Lors de séances quasi-quotidiennes, Hugo avait invoqué l'âme de Chateaubriand, Dante, Racine, Annibal, André Chénier, Shakespeare, Molière, Aristote, Lord Byron, Louis XVI, Napoléon 1er, ou encore Jésus-Christ: «c'est seulement vers les ombres que je me tourne, car c'est là qu'est la gloire, la fierté, la grandeur des âmes, la lumière; et il y a maintenant plus de vie dans les morts que dans les vivants» confie-t-il à la veuve du sculpteur. David d'Angers avait atteint l'éternité à laquelle ils aspiraient tous deux à travers les mots et la matière, demeurant à jamais présent dans ses souvenirs et les portraits marmoréens qu'il sculpta pour lui. Au travers des lignes, se dévoile le poète desContemplations, l'homme endeuillé et toujours meurtri par la disparition de sa fille Léopoldine et de son cher ami.Hugo se livre ici à un magnifique mouvement de lyrisme épistolaire, le sculpteur angevin ayant laissé à la postérité les plus beaux portraits de l'écrivain. Bien des années plus tard,Victor Hugo lui-même fut placé en grande pompe au Panthéon des grands hommes, dont son ami David d'Angers avait orné le fronton. "Guernesey, 13 mai [1856]. Je ne veux pas, madame, que cette lettre parte sans vous porter mon remerciement, mon respect et mon souvenir. Vous êtes la veuve de notregrand David d'Angers, et vous êtes sa digne veuve comme vous avez été sa digne femme. À cette heure, toutes les fois que je me tourne vers la patrie, c'est seulement vers les ombres que je me tourne, car c'est là qu'est la gloire, la fierté, la grandeur des âmes, la lumière; et il y a maintenant plus de vie dans les morts que dans les vivants. David est une des ombres auxquelles je parle le plus souvent, ombre moi-même. Mon exil est comme voisin de son tombeau, et je vois distinctement sa grande âme hors de ce monde, comme je vois sa grande vie dans l'histoire sévère de notre temps. Soyez fière, madame, du nom grave et illustre que vous portez. David est aujourd'hui une figure de mémoire, une renommée de marbre, un habitant du piédestal après en avoir été l'ouvrier. Aujourd'hui, la mort a sacré l'homme et le statuaire est statue. L'ombre qu'il jette sur vous, madame, donne à votre vie la forme de la gloire. Je suis heureux que le livre desContemplationsait été lu par vous. Vous y avez retrouvé nos chers souvenirs et nos aspirations communes. L'exil a cela de bon, qu'il met le sceau sur l'homme et qu'il conserve l'âme telle qu'elle est. Avant peu, peut-être, madame, ma famille vous demandera de lui rendre ce buste qui est ma figure, ce qui est peu de chose, mais qui est un chef-d'uvre de David, ce qui est tout. C'est lui encore plus que moi, et c'est pour cela que nous voulons l'avoir parmi nous. Je mets à vos pieds ma tendre et respectueuse amitié. post scriptum inédit :est-ce que vous seriez être assez bonne pour faire jeter cette lettre à la poste. Mille remerciements, espérons, Madame. V.H." - Photos sur www.Edition-originale.com - ‎

Le Feu Follet - Paris

Phone number : 01 56 08 08 85

EUR8,000.00

‎Hugues Alexandre Joseph Meunier (1751-1831) Général de la Révolution (1795), commandant l'Ecole Impériale Spéciale Militaire de Saint-Cyr.‎

Reference : 5899

(1813)

‎Le général Meunier, commandant de Saint-Cyr, reconnaît la blessure d'un élève.‎

‎Certificat dressé par le général Meunier, commandant l'école de Saint-Cyr, pour un élève (Charles Marie Ozenne) qui s'est grièvement blessé, «ayant perdu l'usage des doigts des deux mains par suite d'une chute faite en manoeuvrant les pièces d'artillerie à cette Ecole, ce qui le mit hors d'état de continuer les exercices et travaux que tout élève suit dans cet établissement [...]».‎

‎En-tête du général commandant de l'Ecole Impériale Spéciale Militaire et tampon de l'école.. Date : 24/08/1813. Lieu : Saint-Cyr. Format : In-4. Etat : bon. Nombre de documents : 1. Type de document : pièce signée. Nombre de pages : 1‎


Le général Meunier, commandant de Saint-Cyr, reconnaît la blessure d'un élève.. Hugues Alexandre Joseph Meunier (1751-1831) Général de la Révolution ...
Traces Ecrites - Paris

Phone number : 01 43 54 51 04

EUR180.00

‎Hugues Bernard Maret (duc de Bassano) (1763-1839) Secrétaire d'Etat, il est ensuite ministre des Affaires étrangères de l'Empire et grand chambellan du Palais. Après la chute de Napoléon, il est fait Pair de France. Membre de l'Académie française (1808).‎

Reference : 10891

(1803)

‎Hugues Maret obtient une entrevue auprès du Premier Consul‎

‎"J'ai appris avec beaucoup de plaisir, mon cher concitoyen, votre retour après un pénible voyage. Je me suis empressé d'en faire part au Premier Consul et de prendre ses ordres pour l'audience que vous désirez. Il vous recevra lorsque votre rapport sera prêt [...]".[Laumond revenait d'une mission en Piémont, comme commissaire du gouvernement].‎

‎Datée du 2 floréal an 11. En-tête "le Secrétaire d'Etat".. Destinataire : Jean-Charles-Joseph Laumond (1753/1825), administrateur.. Date : 22/04/1803. Lieu : Paris. Format : In-4. Etat : bon. Nombre de documents : 1. Type de document : lettre autographe signée. Nombre de pages : 1‎


Hugues Maret obtient une entrevue auprès du Premier Consul. Hugues Bernard Maret (duc de Bassano) (1763-1839) Secrétaire d'Etat, il est ensuite ...
Traces Ecrites - Paris

Phone number : 01 43 54 51 04

EUR220.00

‎Hugues Bernard Maret (duc de Bassano) (1763-1839) Secrétaire d'Etat, il est ensuite ministre des Affaires étrangères de l'Empire et grand chambellan du Palais. Après la chute de Napoléon, il est fait Pair de France. Membre de l'Académie française (1808).‎

Reference : 8243

(1799)

‎Maret s'adresse à Sieyès le jour de sa nomination à la présidence du Sénat.‎

‎Dans cette lettre écrite le jour même de la nomination du premier Président du Sénat, le secrétaire d'Etat du Consulat, Hugues-Bernard Maret, duc de Bassano, recommande le Citoyen Berthollet à la fonction de Messager d'Etat : «Je viens de voir notre ami Bréa en fonction. Je n'ai besoin ni de vous en féliciter, ni de vous remercier. Mais j'ose vous rappeler le Citoyen Berthollet parent de notre collègue et emploié [sic] depuis l'Assemblée Constituante près du Corps législatif. Vous ne pouvez trouver un Messager d'Etat plus intelligent et plus fidèle.»‎

‎Papier à len-tête républicain : «Liberté Egalité La République française, une et indivisible. Le Secrétaire dEtat». En haut à gauche, mention manuscrite «Place de messager dEtat». Datée du 5 nivose an 8.. Destinataire : Emmanuel-Joseph Sieyès (1748/1836), constituant, premier Président du Sénat.. Date : 26/12/1799. Lieu : Paris. Format : In-4. Etat : Quelques rares rousseurs. Nombre de documents : 1. Type de document : lettre autographe signée. Nombre de pages : 2‎


Maret s'adresse à Sieyès le jour de sa nomination à la présidence du Sénat.. Hugues Bernard Maret (duc de Bassano) (1763-1839) Secrétaire d'Etat, il ...
Traces Ecrites - Paris

Phone number : 01 43 54 51 04

EUR350.00

‎HUGUES Clovis‎

Reference : 4869

Librairie Seigneur - Le Poêt en Percip

Phone number : 06 79 21 01 07

EUR100.00

‎Hugues-Jean de DIANOUS de la PERROTINE - [Lyon 1914 - Fremant (Australie) 2008] - Linguiste et diplomate français‎

Reference : CX2241

‎Lettre autographe signée à "cher Monsieur" - Nairobi le 18 aout 1972 -‎

‎ 2 pages in4 - trés bon état - En tête: Ambassade de France au Kenya -‎


‎Il a donné un "avis très chaleureux" à une proposition de conférence au Kenya - Cette mission permettrait des contacts avec "des écrivains de langue anglaise qui ne connaissent guère la France" - L'année précédente, il avait profité du passage d'Edgar Faure pour organiser une rencontre avec sa femme Lucy Faure - Il propose comme sujet: "littérature comparée" et "les écrivains africains d'expression française" - Il serait heureux qu'il puisse confirmer sa venue - Il présente ses hommage à la princesse Dedeyan - ‎

Librairie CHARMOY - Nyons

Phone number : 0686182277

EUR75.00
Free shipping
Previous 1 ... 260 261 262 263 ... 319 375 431 487 ... 491 Next Exact page number ? OK
Get it on Google Play Get it on AppStore
Manuscripts

The item was added to your cart

You have just added :

-

There are/is 0 item(s) in your cart.
Total : €0.00
(without shipping fees)
More information about shipping
What can I do with a user account ?

What can I do with a user account ?

  • All your searches are memorised in your history which allows you to find and redo anterior searches.
  • You may manage a list of your favourite, regular searches.
  • Your preferences (language, search parameters, etc.) are memorised.
  • You may send your search results on your e-mail address without having to fill in each time you need it.
  • Get in touch with booksellers, order books and see previous orders.
  • Publish Events related to books.

And much more that you will discover browsing Livre Rare Book !