Previous 1 2 3 4 ... 143 282 421 560 ... 562 Next Exact page number ? OK

Reference : 209898

‎[Livre de comptes]. ‎

‎S.l. [Demerara], 1786-1800, in-folio, 105 pp. entièrement réglées, couvertes d'une écriture moyenne et lisible (environ 35 lignes par page), 30 ff. demeurés vierges, mouton retourné brun, dos lisse muet orné de tortillons à froid, double encadrement de guirlande à froid sur les plats, tranches marbrées (reliure de l'époque). Accrocs en coiffe supérieure et à deux coins.‎


‎"Rarissime document sur cette colonie très peu connue. Très important livre de comptes, non attribué, mais appartenant vraisemblablement à un intermédiaire financier (ou un négociant en gros), vraisemblablement en exercice à Demerara (ou Demerary). Dans la suite (p. 44), on voit qu'il loue une maison à Mahaika [= Mahaica], ce qui confirme la lcoalisation. Distribué selon une liste de noms, en deux tableaux vis-à-vis (doit et avoir), le cahier suit un ordre nominal, dans lequel une place principale (pp. 1-31) est accordée à un certain J.-P. Dardier, de la colonie hollandaise (puis anglaise) de Demerara (ou Demerary). De fait, les Dardier figurent parmi les principales familles coloniales de cette région encore très éloignée des circuits commerciaux. La suite des noms de créanciers ou débiteurs devrait permettre d'enrichir la liste des colons de différentes origines (les patronymes sont des plus variés) se trouvant sur place dans les années cruciales pour ce coin de terre entre la Guerre de l'indépendance américaine et la prise de possession anglaise. On a des Newenhuis, s'Gravesande, Ruyl, Wuest, Owerveck, ce qui est attendu, des Linch, Smith, Bell, Bunbury, qui rappellent une présence anglaise déjà importante, mais aussi des Dardier, Favarger, Danjoy, Villeneuve, Dumas, Fontaine, Loustal, Labalmondière, qui sonnent tout à fait roman. L'esclave, comme une des principales ""marchandises"". Les marchandises évoquées dans la colonne de gauche (doit) sont des plus variées : tissus, produits alimentaires, eaux-de-vie, mais aussi loyers, chandelles, savon, et bien sûr ""nègres domestiques"" (e.g. p. 100, trois pour 3000 livres), car la colonie est bien sûr lieu où l'esclavage est en vigueur. Les références aux ""nègres"" ou aux ""négressesses"" est omniprésente dans cette comptabilité : Pour loyer de mon nègre, La négresse Julienne et Anthony, le nègre Lavuron qui m'a couté 750, un nègre acheté, etc., etc. Séparée d'Essequibo en 1745, Demerara, avec sa capitale Georgetown [Stabroek], formait l'un des établissements néerlandais de la côte septentrionale de l'Amérique du Sud. Objet d'occupations anglaise (1781), puis française (1782) pendant la Guerre de l'Indépendance américaine, la colonie fit retour aux Pays-Bas après le Traité de Paris. En 1796, dans le cadre de l'affrontement général avec la France révolutionnaire, les Anglais s'emparèrent de nouveau des possessions néerlandaises en Amérique. Elles furent rendues après la Paix d'Amiens (1802), réoccupées un an plus tard (1803), et formellement cédées à la Grande-Bretagne par le nouveau royaume des Pays-Bas le 20 novembre 1815. Réunies en 1814, les colonies d'Essequibo et de Demerara formèrent le noyau de la Guyane britannique (1831-1966). "‎

Librairie Historique Fabrice Teissèdre - Paris

Phone number : 33 01 43 26 71 17

EUR3,500.00

Reference : S481

‎[manuscrit du XVIII° siècle]. Traité du sacrifice de Jésus Christ. ‎

‎ Petit in-8, 474 pp., maroquin rouge, dos lisse entièrement orné d'un motif doré "à la grotesque", triple filet doré encadrant les plats avec fleuron aux angles, tranches dorées, gardes de papier d'Augsbourg (reliure de l'époque).‎


‎Important manuscrit, d'une lecture facile malgré la finesse de l'écriture. Il est joint une note-commentaire datée 1893 : "L'ouvrage est un traité complet, méthodique, fait par un savant théologien, probablement un religieux suivant la liturgie parisienne, dans la première moitié du XVIII° siècle. A part deux ou trois points qui me semblent devoir être adoucis, la doctrine est exacte, mais suppose des lecteurs plus instruits que ne le sont généralement ceux de nos jours. Bien que l'auteur ait soin de se garder des rigueurs du Jansénisme, il est dans beaucoup de pages plus sévère qu'attrayant. La manière de présenter certaines questions, justes au fond, n'est pas toujours favorable. Il parle plus pour les savants, les docteurs, capables de comprendre ses discussions que pour les simples fidèles...". Suit la liste des passages qu'il signale à une appréciation plus autorisée.Bel exemplaire malgré de petits frottis sur les coupes inférieures. ‎

Jacques Chaminade

Phone number : 06 87 10 26 56

EUR500.00

Reference : 11248

(1730)

‎[Manuscrit musical]. Recueil d'Airs A Boire choisis à une, deux et trois parties.‎

‎ [1730 ca] 1 sans date [1730 ca]. In-folio de (4) ff. de table, 112 ff. mal paginés, veau granité, dos orné à nerfs, pièce de titre en maroquin rouge « Airs à boire », tranches marbrées (reliure de l'époque). ‎


‎Précieux manuscrit avec musique notée de 150 chansons à boire établi vers 1730 sous la Régence selon le répertoire présenté dont En dormant ce matin attribuée à Jean-Fery Rebel, Veux-tu compère Grégoire attribuée à Marc-Antoine Charpentier ou Jean-François Dandrieu, Versez-moy chers amis, Savez-vous que cette liqueur, Ô charmante bouteille, Malgré l'éclat de l'infidelle ardeur attribuées à André Campra, Un buveur qui croyait en la Metempsycose attribué à Jean Desfontaines tirés pour la plupart des Recueils d'airs sérieux et à boire des Ballards (1695-1724). Suivi de Vaudevilles et Canons en fin d'exemplaire. Table alphabétique en tête de volume. Ex-libris manuscrits sur le titre « Girard de Chasnay » et « Mademoiselle de Vannes ». Quelques restaurations à la reliure. Très rare témoignage « en musique » du répertoire bachique du XVIIIe siècle. ‎

Bonnefoi Livres Anciens - Paris

Phone number : 33 01 46 33 57 22

EUR4,500.00

Reference : 16054

(1766)

‎[Manuscrit refusé. XVIIIe siècle]. Le Païsan Géographe ou le Paysan, curieux de s'instruire qui décrit et expose géographiquement le théâtre du monde antique habité par tous les peuples dont il est fait mention dans l'histoire sainte et séparé dans toutes ses parties en ordre alphabétique.‎

‎ 1766 ca 1 1766 ca. Manuscrit in-4 de (8)-VIII-(6)-852 pp. à 40 lignes par page, nombreux cartons et becquets, vélin rigide, dos recouvert de basane, pièce de titre (reliure de l'époque). ‎


‎Copieux dictionnaire manuscrit retourné vers 1766 à son auteur accompagné de la lettre argumentée de l'éditeur. Après avoir examiné le manuscrit intitulé Le Païsan Géographe, j'ai jugé que ce même manuscrit ferait trois gros volumes in-12, que chaque volume porterait 29 feuilles d'impression en caractères de philosophie avec les additions en petit texte. Le nombre d'exemplaires proportionné aux frais de la composition ne pourrait être moins que de deux mille. Le dit ouvrage imprimé et tiré sur papier fin de Limoges à 2000 exemplaires ferait une dépense de 5534,10 £. Jamais aucun libraire de la Compagnie n'entreprendra de faire imprimer un ouvrage aussi compliqué aussi chargé de citations et d'additions que celui-ci : il serait sûr de ne jamais retirer ses frais. Cependant le corps de l'ouvrage est bon, il y a beaucoup de précision, beaucoup d'exactitude et de propreté dans la justesse de ses additions (…) ». La lettre signée "Thomas" - sans autre indication, Jean-Thomas Hérissant ? Henri Thomas imprimeur à Nancy ? - en accord avec "Monsieur l'abbé Boutillé docteur et professeur au collège de Beauvais ainsi que de deux de ses confrères" est une réponse au Dictionnaire géographique, historique et chronologique (…) très utile pour l'intelligence de l'Histoire Sainte dressé par le Païsan J.B. De La Forterie tourneur à Wambreckies (Wambrechies, Nord). L'auteur, qui a dédié son travail à Sa Majesté Louis XV Le Bien Aimé, a recopié en regard du titre les conditions d'obtention du privilège : On prend un avocat au Conseil à Paris qui forme une requête qu'il présente à M. le Vice Chancelier. M. le Vice Chancelier nomme en conséquence un Censeur. L'Avocat voit le censeur et après que le censeur a rendu son avis sur ledit ouvrage ; ledit avocat en obtient le privilège. Si la qualité et l'érudition de l'entreprise sont saluées par l'éditeur, l'objet de son étude est en revanche largement diffusé à la même époque avec des publications comparables énoncées par le libraire comme Histoire de l'Ancien et du Nouveau Testament de Dom Calmet, Abrégé portatif du dictionnaire géographique de Bruzen de La Martinière et sans les nommer le Dictionnaire pour l'intelligence des auteurs classiques grecs et latins, tant sacrés que profanes de François Sabbathier (Châlons-sur-Marne, Seneuze, 1766 - excellent dictionnaire intitulé Dictionnaire de Mitologie sur l'Histoire sacrée et prophane) et le Dictionnaire abrégé de la fable. Dixième édition. Par M. Chompré (Saillant 1766 - nous venons de réimprimer encore le dictionnaire de la fable pour la 10e fois à 1600 exemplaires ). Un "marché saturé" est ainsi la raison principale au refus d'imprimer. « Tous les manuscrits ne parviennent pas à l'impression. En l'absence des archives personnelles et commerciales des libraires-imprimeurs parisiens de cette période, il est souvent difficile de tracer au-delà de quelques indications éparses les démarches qu'ils ont suivies pour recruter des auteurs ou pour obtenir des manuscrits parfaitement légitimes et avouables. Si les frais ne sont pas couverts, le libraire a les réactions prudentes de tout homme d'affaires. Pour la France elle-même et pour la librairie parisienne en particulier, les documents sont trop éparpillés, trop lacunaires pour qu'on puisse deviner la quantité d'ouvrages rejetés et de propositions sans lendemain. A la veille de la Révolution, ce sont d'énormes spéculations comme l'Encyclopédie de Panckoucke qui mobilisent des talents connus, tandis que les tâches moins prestigieuses et assurément moins bien payées occupent la piétaille des lettres. Toutes ces compilations ne paraissent pas sous le voile de l'anonymat, mais l'époque est féconde en personnages obscurs dont les fiches biographiques restent à compléter. Or, c'est surtout à ces hommes difficiles à situer que l'édition parisienne et provinciale confie les dictionnaires, les manuels, les abécédaires, les almanachs, les grammaires, les remaniements d'ouvrage de piété et de romans de chevalerie qui dominent dans les fonds à destination plus ou moins populaire. (Mais) L'auteur n'est qu'une des données d'une situation que le libraire est obligé d'envisager sous l'angle du négoce. Le libraire-éditeur qui est sur le point de faire imprimer et de vendre une oeuvre nouvelle ou un texte dont il possède depuis longtemps le privilège est contraint d'examiner toute une série de questions et de prendre des décisions difficiles. Les facteurs à considérer sont les frais généraux ou constants qui s'attachent à l'exercice de la profession, les dépenses particulières de chaque opération, les possibilités réelles de vente, donc le chiffre du tirage et le prix et la source des capitaux nécessaires pour la fabrication » (Wallace Kirsop). Provenance : De la bibliothèque de Napoléon Fourgeaud-Lagrèze (1831-1876) auteur La Petite presse en province (1869) avec son ex-libris manuscrit N. Fourgeaud-Lagrèze, 1860 sur le premier contreplat. Vélin sali, dos épidermé. Archive manuscrite rare et précieuse relative à l'histoire de l'édition au XVIIIe siècle. Voir : Wallace Kirsop, Les Mécanismes éditoriaux, Histoire de l'édition française sous la direction de Henri-Jean Martin et Roger Chartier, II. Le Livre triomphant 1660-1830. ‎

Bonnefoi Livres Anciens - Paris

Phone number : 33 01 46 33 57 22

EUR6,500.00

Reference : KXI-20326

(1943)

‎[Manuscrit sur l'histoire et la géographie d'Hesdin] ‎

‎Hesdin Ecole de filles [ca 1943] [50] p. nombreuses illustrations en noir et en couleurs contrecollées, ou attachées aux feuillets par des trombones, les 32 derniers feuillets du cahier sont testés vierges in-4, 21,5 x 27,5 cm Cahier d'écolière muet, avec dos renforcé par une bande de toile adhésive Bon exemplaire ‎


‎Cours complémentaire et école de filles d'Hesdin Cahier d'écolière réglé avec marge, qui retranscrit d'une écriture élégante et bien lisible une histoire de la ville d'Hesdin. L'écolière a ajouté au texte de nombreuses illustrations, dessins, plans, cartes et découpages réalisés par elle, et aussi différentes cartes postales attachées au texte par des trombones. On a ajouté à la fin du manuscrit un cahier à petits carreaux manuscrit de 11 pages, de la même main, consacré au climat d'Hesdin et daté de juin-juillet 1943 (toujours le cours complémentaire de l'écolde de filles d'Hesdin). La dernière page du manuscrit évoque le vente de 2500 insignes (armoiries d'Hesdin stylisées), pour la kermesse des prisonniers du 8 aout 1943. On a aussi ajouté sous le titre, "vieilles montagnes rajeunies" quatre cartes postales avec des paysages de montagne, le Mont d'Ore Pierrefitte-Nestalas dans les Hautes-Pyrénées, le Puy-de-Sancy, la Bourboule)‎

Jean-Denis Touzot Libraire - Paris

Phone number : 01 43 26 03 88

EUR50.00

Reference : 39590

(1718)

‎[Manuscrit sur vélin]. L’Office du Saint Nom de Jésus et du très St. Sacrement.‎

‎Sans lieu 1718 1 vol. Sans lieu, 1718. In-12 (10 x 15 cm) de (1)-109 pp., chagrin noir, dos à nerfs (Marlière). ‎


‎Office latin enluminé daté 1718 pour les fêtes du Saint Nom de Jésus et du Très Saint Sacrement, finement calligraphié à l'encre brune sur peau de vélin rubriqué en rouge et soigneusement orné de lettrines bleues sur fond doré, de quatre bandeaux sur fond bleu, rose, vert et mauve et quatre culs-de-lampe dont un large entrelacs doré in fine.Titre dans un décor de végétal richement colorié, texte encadré d’un filet rouge. Reliure frottée. De la bibliothèque d’Alphonse Fulgence Dupont de Saint-Ouen (1820-1892) avec son ex-libris armorié, dessinateur et aquafortiste amateur, nommé administrateur des Académies de la Ville de Valenciennes en 1849. ‎

Bonnefoi Livres Anciens - Paris

Phone number : 33 01 46 33 57 22

EUR2,300.00

Reference : KXI-22773

(1869)

‎[Manuscrit, recueil poétique et humoristique, XIXème siècle] Le Salon Politique, 1869 ‎

‎[Paris] [Raymond Roussy ?] 1869 85 , [2] p. pagination manuscrite, avec 34 feuillets vierges et une table de deux pages "in fine" in-12, 11 x 17 cm Cartonnage noir avec décor végétal à froid sur les plats, dos lisse avec pièce de titre en cuir rouge " Le Salon Politique 1869", tranches mouchetées Infimes manques de cuir à la pièce de titre, bon exemplaire ‎


‎[avec la mention manuscrite Raymond Roussy sur la première garde blanche] Manuscrit écrit d'une même main, d'une écriture régulière et élégante et bien lisible dans un carnet relié aux pages réglées (avec une étiquette de "La Main de Jésus", papeterie, fournitures de bureaux, registres, Eug. Jamet succ[esseur]., Faubourg Poissonière, Paris). Il évoque sous forme poétique et humoristique la vie parlementaire et politique de la fin du Second Empire : il débute par un poème intitulé " Boniment", " aujourd'hui, vingt neuf novembre (fait solennel), l'ouverture de la chambre anime le Carrousel". Différents poèmes évoquent des hommes et des évènements politiques de l'époque : Charles Auguste Louis Joseph Demorny, dit comte de Morny, devenu duc de Morny, mort en 1865, Eugène, Joseph Schneider (1805 - 1875), appelé par décret, à la présidence de l'Assemblée en 1867, après la mort de M. Walewski, Emile Ollivier, Gambetta, Francisque Rudel du Miral (1835-1884), député du Puy-de-Dôme de 1852 à 1870, rapporteur du budget pendant trois ans et vice-président de la Chambre " Il nous vient de ce Puy de Dome dont tants d'Auvergnats sont sortis, nous le peindrons dans cette langue, suave comme un chant d'oiseau, dont il se sert dans sa harangue, sans jamais prononcer les O, fort comme l'Hercule Farneje, il est carré, cholide et gros, la jambe bien arquée, il pèje ches petits quatre vingt kilos", etc‎

Jean-Denis Touzot Libraire - Paris

Phone number : 01 43 26 03 88

EUR120.00

Reference : 16603

(1789)

‎[Manuscrit. 1789]. Le Mort Ressuscité. Poëme héraclidémocritique Au bon Père Antoine de Vannes dans le Cours de ses Caravannes.‎

‎ 1789 1 1789. In-4 manuscrit (18 x 24 cm) de (2)-60-(1) pp. à 28 lignes par page, parchemin rigide de réemploi, titre manuscrit sur le plat supérieur (reliure de l’époque). ‎


‎Curieux poème épique en trois chants de 1570 vers, anonyme et inédit qui se rattache aux traditions bachique et clérico-galante déjà anciennes en 1789 date du manuscrit : 1. Une Vieille muse désolée de la perte du Père Antoine et versant un torrent de larmes fait battre la campagne à toutes ses idées pour savoir ce qu’il est devenu (316 octosyllabes) 2. La Résurrection du Père Antoine est annoncée par une lettre qu’il écrit à sa lecture sa vieille muse tombe en pamoison ; cet excès de joie est renouvelé tous les jours, et sa tête échauffée même dans le sommeil lui fait bâtir des romans qu’elle rend à son réveil au Père Antoine et à tous ceux qui ont la patience de l’écouter (610 octosyllabes). 3. Plaintes adressées au Père Antoine par la muse affligée de ses tristes couches. dans le travail de l’enfantement elle mord tous ses accoucheurs (644 octosyllabes).Pièce tragicomique placée sous les auspices de Démocrite le rieur et Héraclite son compère pleureur - ou selon le mot forgé par l’auteur "héraclidémocritique" - le poète convoque les dieux de l’Olympe, un prêtre défroqué de Vannes et sa muse partie à sa recherche dans les Enfers mythologiques, quête qui s’achève en une fin scabreuse : En réalisant la chimère et le sot désir d’être mère / mais avec autant d’apparat / Si la montagne enfante un rat / Ma Muse a donc sa triple couche / pour mettre au monde un enfant louche / bossu boiteux tout cintrerait et d’un ridicule parfait [Explicit] Et que de ce vilain marmot il ne soit jamais dit un mot ».Bel exemplaire calligraphié de cette farce savante restée inédite composée dans le goût des pièces anticléricales qui se multiplièrent l’année des États généraux : Vous savez très cher Père Antoine, que l’habit ne fait pas le moine qu’il soit bleu, jaune ou rouge ou vert il en faut un chaud pour l’hiver. Joint : [Ruines]. Dessin au lavis (13,5 x 18,5 cm). ‎

Bonnefoi Livres Anciens - Paris

Phone number : 33 01 46 33 57 22

EUR1,500.00

Reference : 8686

(1897)

‎[Manuscrit] - Album italien illustré.‎

‎sl, sn, sd (1897-1899), 1 volume, in-8 oblong, relié, non paginé (45 feuillets). Petit album illustré de photographies anciennes, de dessins à la plume ou aquarellés. Reliure d'époque, plein vélin ivoire, dos muet, petits défauts à la reliure, quelques feuillets salis en marge.‎


‎ Très bon état. ************* Remise 20 % pour toute commande supérieure à 100 €, frais d'envoi gratuits en courrier suivi et assurance à partir de 30 € d'achat (France seulement).‎

Yves Oziol

Phone number : 04 73 91 84 71

EUR350.00

Reference : 9370

(1610)

‎[Manuscrit] - Coran.‎

‎D'origine africaine, calligraphe inconnu, 1610-1680, 1 volume, in-4 (23 cm x 17,5 cm), en feuilles sous étui, 429 feuillets. Ensemble de 429 feuillets manuscrits recto et verso, soit 858 pages, 15 lignes par page, en écriture coufique à encre marron, voyelles, ponctuation et diacritiques marquées à l'encre rouge, séparation des sourates par des dessins géométriques incorporés au texte. Très nombreuses illustrations géométriques en couleur dans les marges, plusieurs grandes compositions géométriques en couleur à mi-page. Deux cartons avec lien de cuir servent de couverture, l'ensemble dans un étui de cuir fauve clair et rouge, rabats ornés d'un décor géométrique à froid, fermoir en cuir, poignée. Feuillet du colophon incomplet avec manque de texte, il manque un mot au second feuillet, rares déchirures dans les marges, quelques feuillets avec perte de papier dans les marges inférieures sans atteinte au texte, exceptionnel état de conservation. ************************************************************************************************************مجموعة من 429 صفحة مكتوبة بخط اليد الأمامية والخلفية، 858 صفحة، 15 الأسطر في الصفحة، بالخط الكوفي بالحبر البني، وحروف العلة، وعلامات الترقيم والتشكيل وضع علامة بالحبر الأحمر، والفصل بين السور من خلال التصاميم الهندسية إدراجها في النص. العديد من الرسوم التوضيحية الملونة الهندسية في الهوامش، عدة مؤلفات هندسية كبيرة في اللون منتصف الصفحة. صندوقين مع حزام من الجلد يستخدم لتغطية جميع في قضية جلد واضحة تزلف اللوحات الحمراء مزدانة بزخارف هندسية موجة البرد معالجة الجلود. النشرة بيانات النسخ غير مكتملة مع عدم وجود النص مفقود كلمة في زلة الثاني، بعض الدموع في الهوامش، مع فقدان بعض الأوراق ورقة في أقل حققت هوامش دون النص، حالة استثنائية.‎


‎Les Corans aussi anciens et complets sont extrêment rares et précieux, celui-ci provient d'Afrique du nord ou subsaharienne, Mali ou Mauritanie. La datation et la localisation sont faites par comparaisons avec d'autres corans anciens, il est identique au manuscrit de Maghrabi (11-12e siècles de l'Hégire) de la bibliothèque centrale de l'Université d'Oum Al-Qora de La Mecque, le format, les ornements géométriques, l'écriture (calligraphie et encres), le nombre de lignes par page et le papier sont semblables pour les deux ouvrages. Le papier jaune, à base de plantes, est de fabrication arabe dont la production commence début du 16e siècle (10e siècle de l'Hégire). L'étui est plus récent, sans doute du 19e siècle, les dessins géométriques des rabats sont proches de l'artisanat des peuples nomades (touaregs), cuir de mouton brut pour l'étui, cuir de vache teinté en rouge pour les rabats. Les manuscrits arabo-africains n'ont pas encore été étudiés, les chercheurs en sont à l'inventaire, il n'existe pas de bibliographie spécialisée sur ces écrits, à charge pour l'acquéreur d'effectuer des recherches sur cet ouvrage de la plus grande rareté. /// La dernière vente aux enchères de feuillets de corans manuscrits aussi anciens a eu lieu à Rennes en 2010, c'est la seule référence disponible actuellement.************************************************************************************************************المصاحف هي أيضا قديمة جدا كاملة ونادرة وثمينة، لأنه يأتي من الشمال أو أفريقيا جنوب الصحراء الكبرى ومالي وموريتانيا. مصنوعة التوقيت والمكان من خلال مقارنات مع غيرها من المصاحف القديمة، وأنه مطابق للمخطوط المغربي (11-12e قرون ه) من المكتبة المركزية لجامعة أم القرى في مكة المكرمة الشكل، والحلي هندسية والكتابة (الخط والحبر)، وعدد الأسطر في الصفحة ورقة مماثلة لالهيكلين. ورقة صفراء، والأعشاب، وهو إنتاج الصناعات التحويلية العربية تبدأ أوائل القرن 16 (ه القرن 10). كانت القضية في وقت لاحق، ربما في القرن 19، تصاميم اللوحات الهندسية قريبة من الحرفية الشعوب البدوية (الطوارق) حقيبة جلد للأغنام الخام، جلد البقر مصبوغة أحمر للرفرف. لم يتم بعد دراسة المخطوطات العربية الإفريقية، الباحثين في المخزون، لا يوجد مراجع متخصص في هذه الكتابات، وتركت الأمر إلى المشتري للبحث عن هذا الكتاب أكبر الندرة. /// المزاد الأخير من صفحات المخطوطات كما أقيم مزاد المصاحف القديمة في رين في عام 2010، هو المرجعية الوحيدة المتاحة حاليا. superbe et exceptionnel exemplaire. ************* Remise 20 % pour toute commande supérieure à 100 €, frais d'envoi gratuits en courrier suivi et assurance à partir de 30 € d'achat (France seulement).‎

Yves Oziol

Phone number : 04 73 91 84 71

EUR18,000.00

Reference : 7749

(1850)

‎[Manuscrit] - Livre de prières bouddhiques (Kammavaca).‎

‎Origine Birmanie, vers 1850, 1 volume, 21 cm x 6 cm, 30 feuillets. Livre manuscrit recto verso de 30 feuillets, soit 60 pages, sur feuille de latanier (bois très fin), entre deux planches de bois biseautées, fermées par une cordelette attachée à un rivet métallique gravé, écriture birmane.‎


‎Les feuilles de bois très fin résistent au climat chaud et humide de l'Asie du sud est, ainsi qu'aux insectes. Très bel exemplaire. ************* Remise 20 % pour toute commande supérieure à 100 €, frais d'envoi gratuits en courrier suivi et assurance à partir de 30 € d'achat (France seulement).‎

Yves Oziol

Phone number : 04 73 91 84 71

EUR700.00

Reference : KXI-7407

(1794)

‎[Manuscrit] Registre de compte de différentes terres agricoles : La Bougaudiere, Marboué, La Bouhourdiere, Ferriere, La Brosse, Rochefort, le grand et le petit Boismorin, le pré des Votiers, Gérinier, la Guénaudiere, la Bouloniere, avec la mention d'une " maison au bourg Beaumanoir " et de vignes à Saint-Denis, recettes et dépenses, tenu à partir de 1794, jusqu'en 1825, avec une partie inachevée concernant 1863 Avec en fin de volume : Récapitulation du produit de la terre de la Guénaudière par chaque année (1798 à 1825), net, sans déduction de réparations‎

‎s.l s.n 1794-1863 193 f. 193 feuillets dont 112 feuillets réglés, vierges de toute écriture, avec 3 feuillets de tableaux récapitulatifs en fin de volume in-folio Plein vélin ancien avec deux lacets subsistants et traces de deux autre lacets Plat supérieur gondolé, avec travaux de vers, mouillures avec atteinte aux premiers feuillets et atteinte au texte (manque de papier aux 4 premiers feuillets, encre délavée) ‎


‎ Intéressant registre de comptes tenu de manière continue, sur papier bleuté, surtout entre 1798 et 1825. Le volume commence avec la mention "1794, première année", avec plusieurs feuillets donnant les recettes et dépenses pour différentes terres, avec des mentions plus tardives ajoutées allant jusqu'en 1818, concernant une maison dans le bourg, des vignes, des moulins (un moulin à eau et un moulin à vent). A partir de 1798, le registre semble mieux organisé, avec les recettes regroupées sur la page de gauche, les dépenses sur la page de droite. Le dernier feuillet de 1825 est suivi de deux pages blanches et d'un début de tenue de compte pour la terre de la Guénaudiere pour 1863, un premier feuillet de recettes pour 1863 : vente de froment, vente d'orge et d'avoine, poulets, canards, etc, mais le feuillet de dépenses ne porte qu'un titre et n'a pas été rempli comme les quelques feuillets qui suivent‎

Jean-Denis Touzot Libraire - Paris

Phone number : 01 43 26 03 88

EUR150.00

Reference : 5729

(1895)

‎[Manuscrit]. Correspondance avec M. 19 août 1895 au 25 nov. 1897.‎

‎ 1895-1898 2 1895-1898. 2 vol. in-4 manuscrits de 831 et 751 pp. de différents formats, chagrin prune, dos lisse orné, titre doré (reliure de l'époque). ‎


‎Papiers, carnets de travail, journal intime, correspondance… attribués à Abel Hadaly (des lettres sont adressées à ce prénom, le nom apparait à la fin du volume de correspondance) apprenti écrivain dans le Paris fin-de-siècle, resté dans l'anonymat. Le tome titré Tabulae II 1893-1898 présente un mélange de portraits, curiosa, notes de lectures (liste des écrivains à lire etc.) anecdotes, détails vestimentaires, compte-rendus de conférences, le tout glané à Paris dans le Quartier Voltaire entre Saint-Ambroise et la rue de Charonne - à l'exception du récit de vie militaire (service dans la Marne illustré d'une carte de la région). Sa correspondance est principalement adressée à des femmes. Le second tome titré Correspondance avec M. 19 aout 1895 au 25 nov. 1897 est une relation épistolaire, littéraire, philosophique et amoureuse à deux voix, consignée dans un épais registre de plus de huit cents pages depuis août 1895 jusqu'à novembre 1897. L'indication sur la garde supérieure d'une correspondance qui s'est poursuivi par éclipse jusqu'en 1900 appellent un ou plusieurs autres tomes. L'ambition du narrateur est importante : raconter l'amour d'Abel (lui-même) et Marguerite au jour le jour rendant compte de son intensité croissante à travers leur correspondance échangée, tandis que Marguerite souffre de tuberculose : Je n'ai pas encore lu la Dame aux camélias (5 sept.) depuis ce matin je ne cesse de cracher du sang, c'est à désespérer… j'ai beaucoup pleuré en lisant le journal, j'aime et j'admire Marguerite Gautier. Aux premières lettres faites de vouvoiement et de débats intellectuels se substituent des lettres plus enflammées ménageant au fil de la lecture une réelle tension dramatique : « Tu as raison de ne plus relire ces lettres passées, tu sourirais de voir les banalités dont nous parlions. Quelle différence n'est-ce pas mon grand aimé ? Nous nous appelions Monsieur et Mademoiselle - mais dans le fond du coeur nous nous aimions déjà et toujours. Marguerite. » Hier j'étais malade, et une chose qui ne m'est jamais arrivée, j'avais les mains extraordinairement enflées. Malgré cela j'ai voulu t'écrire et je n'ai réussi qu'à renverser un encrier sur mes couvertures. J'ai pleuré, j'étais exaspéré et j'ai du entasser mensonges sur mensonges pour expliquer pourquoi je voulais écrire. Je t'écrirai demain, mais je ne peux te dire encore quel jour je te verrai. Il ne faut pas m'en vouloir mon aimé. Mercredi je peux être de nouveau malade. Quelle fantasque maladie ! Aujourd'hui je vais à peu près bien, mes mains ont repris leur forme, mais j'ai la figure parsemée de taches et de boutons. 16 mai. Pour la première fois je me farde. Car il faut que je sorte, je ne dois pas restée enfermée, et je cache autant qu'il m'est possible mon visage ». La référence à Marguerite Gautier, la Dame aux camélias de Dumas fils est inévitable (1848) et notre narrateur s'inscrit dans la vision romantique des « poitrinaires », souvent des jeunes femmes dont le destin était brisé par la maladie. L'artifice littéraire renforcé par les nombreuses corrections, biffures, ratures et ajouts, déroute le lecteur qui hésite entre archives personnelles authentiques et création inédite. Marguerite Lavocat, fille d'émigrés russe, « en novembre (1895) elle comptera dix-sept ans ». Deux dépeches terminent le volume, du 26 nov. 97. Dépeche de la prison de la caserne Damesme à Fontainebleau. Lavocat, 26 rue Tholozé Paris « Prière insistante répondre si Marguerite Lavocat est vivante. Hadaly avec la réponse 25 nov. 97 « Géléminaut (sic) chez Dumont 6 neuville Fontainebleau. Je pars Russie. Oublie ». ‎

Bonnefoi Livres Anciens - Paris

Phone number : 33 01 46 33 57 22

EUR1,000.00

Reference : 15397

(1828)

‎[Manuscrit]. Dictionnaire de pensées détachées et spirituels (sic). Correspondance du Philosophe mécontent. (Epigraphe :) De l'homme corrompu garde toi bien d'approcher C'est avec les boîteux qu'on apprend à clocher.‎

‎Saint-Denis 1828 1 Saint-Denis, 1828. Manuscrit in-4 (15 x 19,5 cm) de 150 pp. (212) pp. dans un encadrement à 16 lignes par page et 36 aquarelles en fausse page (70 x 85 mm) chacune suivie d'un feuillet blanc intercalaire, table, cuir de Russie rouge, dos lisse orné (reliure de l'époque). ‎


‎Choix de préceptes moraux et modèles de correspondances établi en 1828 par le franc-maçon Poncelle avec son ex-libris autographe copié sur le second contreplat : Le Présent Livre Appartient Au S…oncelle A Saint Denis Fait En 1828 suivi d'une note rédigée en alphabet maçonnique qui peut être transposée ainsi : IANV. CHEZ ALLIER DUCHAPITRE. DARAS ALLE DE PARIS SALU. Il réunit sous le voile de l'anonyme 36 extraits édifiants des oeuvres de Racine, La Fontaine, Fénelon, Jean-Jacques et Jean-Baptiste Rousseau mais aussi Pigault-Lebrun, Oxenstiern, Colardeau etc., établi sur le modèle des vade-mecum du XVIIIe comme le Dictionnaire de pensées ingénieuses ou l'Esprit des Meilleurs Écrivains François. Soigneusement calligraphié, il est orné de 36 aquarelles titrées dont seule la première est signée Gayant ft. (inconnu par ailleurs). Inventaire : (1). Sur l'Aveuglement des hommes du Siècle (2). Sur la Providence (3). De la Puissance de Dieu (4). Sur les Mortels (5). Ivresse de l'Amour (6). Les Folies humaines (7). Les Conseils de la Sagesse Par Fénelon Evêque de Cambrai (8). La Mort d'Hypolite (9). Conte morale (sic) (10). Le Jugement dernier (11). Revue de la Vie (12). Néant des Rois (13). Sur la mort (14). Sur la misère de l'Homme (15). Plainte sur la vie humaine (16). Le devoir des Mortels (17). L'Insensibilité de la mort de l'Ame (18). La Prévoyance (19). Le Printems (20). Eloge des fleurs (21). Heureux sort des oiseaux (22). L'Agriculture (23). Le Laboureur et ses Enfants (24). Invocation à l'auteur de la Nature (25). Déclaration d'Amour (26). La Ville et les Champs (27). Epitre à l'Amitié (28). Le Monde (29). Le Bouton de Rose (30). L'Enfant du Régiment (31). Mécontentement d'un Philosophe (32). Hommage à la Vérité (33). La Contrition (34). Correspondance (35). Dictionnaire à l'Ignorance (sic) (36). A la Reunions (sic). Notes manuscrites diverses à l'encre du temps sur le premier contreplat en écriture phonétique : Extrait de genève une once thériaque… 1… 2 gros Confection d'hiacinte et alhermes de chaque de gros (en regard sur la garde supérieure ) le 9 juin 1837 le tonair a tombé sur la flèche du cloché de ST Denis et lui a fait 4 trous a 7 heur 1/2 du soir - le 16 juin méme pluie d'orage alamem heur comme ilnavais poinvu 4 rier d'un au 4 rue. lecoque du cloché St denis furemi le 15 juin 1838 à 4 heures 1/2 du soir. Cachet ex-libris Bernier sur le titre. Quelques pâles rousseurs, traces noires légères sur la reliure, mors fendus en tête et en pied. Rare et curieux manuscrit de provenance maçonnique illustré dans un style naïf de trente-six aquarelles symboliques. ‎

Bonnefoi Livres Anciens - Paris

Phone number : 33 01 46 33 57 22

EUR2,500.00

Reference : S180

‎ [Manuscrit]. Eloge de Monseigneur Denis-Auguste Affre, archevêque de Paris. Par M. l'abbé Du Chesne. 1848.‎

‎ In-8, 63 pp., maroquin noir, dos à nerfs, armes dorées sur le premier plat, gardes de moire violette, tranches dorées.‎


‎Soigneuse écriture, très lisible.Aux armes de Mademoiselle de Termes, danseuse à lOpéra. Cest elle-même qui calligraphia ce texte ; elle termine ainsi cette copie : « Ce discours fut fini de copier le 1er jour du mois de juin de l'an de grâce mille huit cent soixante treize, en la Fête de la Pentecôte. Priez Dieu pour la copiste ». Sans doute avait-elle beaucoup à se faire pardonner...! ‎

Jacques Chaminade

Phone number : 06 87 10 26 56

EUR450.00

Reference : S179

‎[Manuscrit]. Processiones extrà Eccles. Cathedral. Ad usum Dñi Augustini de BONNAY vic. gen. necnon Insignis Eccl. Matisconensis Canonici. anno Dñi 1787. - Processionale extrà Ecclesiam cathedralam Ad usum D. de BONNAY vic. gen. necnon Insignis Ecclesiae Matisconensis canonici. Proprium Sanctorum. Pars 2°. Matiscone, 1787.‎

‎ Matiscone (Macon), 1787. 2 volumes in-8, (2) ff., 64 pp. et (1) f., 47, (11) pp., maroquin rouge, dos lisse orné, dentelle dorée encadrant les plats avec fleurons dangle aux pointillés, dentelle intérieure, tranches dorées (reliure de lépoque). ‎


‎Luxueux processionnel à lusage de M. de Bonnay, vicaire général de lévêché de Macon, daté 1787.Belle calligraphie, avec musique notée, sur un papier fort légèrement azuré. Les deux pages de titre, avec ornements, sont traitées à la manière des livres imprimés.Sont concernées ici les fêtes solennelles propres à la cathédrale de Macon, avec cantiques particuliers pour chacune dentre elles : St François de Paule (2 avril), St Nicet (3 avril), St Jean Baptiste (24 juin), St Simphorien (18 juillet), Ste Marie Madeleine (22 juillet), Invention du corps de St Étienne (3 août), Transfiguration (6 août), St Roch (16 août), St Michel Archange (29 septembre) et St Jean Evangéliste (27 décembre). Divers textes liturgiques émaillent ce beau manuscrit.Jolies et peu habituelles gardes de papier bleu orné de jeux de pointillés blancs.Une coiffe manquante, épidermure au dos du tome 2, coins émoussés. ‎

Jacques Chaminade

Phone number : 06 87 10 26 56

EUR800.00

Reference : 467

(1760)

‎[Manuscrit]. Recueil de trois poëmes : Proserpine, poëme de Claudian, traduit en vers héroïques et achevé par M. le président Nicole ; Les Satyres de Perse, traduites en vers françois par M. le président Nicole. Eclogue Damon, Agon.‎

‎ [1760 ca] 1 sans date [1760 ca]. In-12 de 67 feuillets, vélin souple de l'époque. ‎


‎Ce petit manuscrit à l'encre brune, d'une écriture fine et très lisible est une copie de deux poèmes traduit par Claude Nicole ; ils ont été publiés en 1658 à Paris par Charles de Sercy. Le premier poème est illustré de quatre dessins hors-texte finement exécutés à la plume, reproduisant les gravures de l'édition imprimée de1658. Le troisième poème, d'une écriture différente, est anonyme et ne figure pas dans les oeuvres de Nicole. Claude Nicole (1611-1625) fut conseiller du roi, puis Président de l'élection de Chartres, il consacra ses loisirs à la poésie. Ses compositions comprennent de nombreuses traductions d'Horace, d'Ovide et de Pétrone. Rousseurs en bas de pages atteignant le texte de quelques feuillets ; petit manque de papier marginal sur quatre feuillets. ‎

Bonnefoi Livres Anciens - Paris

Phone number : 33 01 46 33 57 22

EUR800.00

Reference : 15490

(1741)

‎[Marie-Thérèse de Habsbourg (1717-1780) archiduchesse d'Autriche. 1741]. Lettres de noblesse.‎

‎Vienne 1741 1 Vienne, 1741. Manuscrit sur vélin (30 x 21 cm) in-4 de (7) ff. calligraphiés à l’encre brune à 14 lignes par page en écriture cursive et 1 diplôme plié sur double page (40 x 30 cm), sceau de cire rouge et lacet de soie jaune dans une boîte de fer-blanc (diamètre 6,5 cm), cachet désolidarisé avec son lacet de soie rose, cartonnage de papier bleu gaufré doublé de soie blanche (reliure de l'époque). ‎


‎Manuscrit daté et contresigné de lettres de noblesse en faveur de Pietro Andreoli marquis de Milan "titulum Marchionis in Mediolanensi" accordées par l'Impératrice Marie-Thérèse aux mois de mai puis novembre 1741 avec le sceau de cire rouge à ses armes. Le duché de Milan était sous domination autrichienne depuis 1706, conséquence de la Guerre de Succession d'Espagne. Marie-Thérèse de Habsbourg (Vienne 1717-1780) archiduchesse d'Autriche, reine de Hongrie, de Bohème et de Croatie gouverna le Saint-Empire longtemps au XVIIIe siècle avec l'Empereur François puis son fils Joseph II d'Autriche né en 1741, l'année même de ce document. L'Impératrice fut aussi la mère de Marie-Antoinette d'Autriche (1755-1793). Ex-libris manuscrit italien daté 1875 sur la garde supérieure. Cartonnage frotté, manque de papier sur le dos. ‎

Bonnefoi Livres Anciens - Paris

Phone number : 33 01 46 33 57 22

EUR1,500.00

Reference : 11205

(1783)

‎Ensemble de quatrelettres du banquier Hogguer, adresséesà M. Grogniard, ingénieur général de la Marine. Correspondance relative aumarché de la construction navale entre la France et la Hollande. "[...]Les Amirautés dHollande sont convenus ensemble de faire à lavenir batir tous leurs vaisseaux de ligne sur un seul et nouveau plan. Je suis chargé, Monsieur, de vous communiquer ces anciens et de vous prier den faire un nouveau suivant le tirant deau calibré [...]". Un contretemps oblige M. de Lastrie à retarder laffaire qui sera portée devant le ministre ; il suggère de retarder son départ pour Brest. Il lui demande de lui envoyer le mémoire sur la doublure en cuivre et les plans du "Lougre" [type de bateau à trois mats] pour les faire passer en Hollande ; son adresse se trouvechez Mr Lenormand dEtioles [ancien mari de Mme de Pompadour]. "[...] Je voudrais bien pouvoir vous dire quelques chose de positif sur la paix, les connaisseurs prétendent qu'elle sera signée avant le 20. Je crois ainsique la campagne ne se fera pas [...]". Il s'agit probablement du baron Daniel d'Hogguer, vicomte de Bignan (17221793), banquier.‎

‎Encre brune sur doubles feuillets de papier vergé filigranés "GR" ou "Slbille Van Ketel Wassenbergh". Adresses au verso des seconds feuillets. Destinataire : M. Grogniard, ingénieur. Date : 31 octobre 1782 8 janvier 1783. Lieu : Paris. Format : In-4. Etat : Petits manques de papier, entre autre, par bris des cachets. Nombre de documents : 4. Type de document : lettres autographes signées. Nombre de pages : 8 pp. 1?2‎


Traces Ecrites - Paris

Phone number : 01 43 54 51 04

EUR250.00

Reference : 10736

(1794)

‎[Mirabeau]. Archives Cottier, créancier de feu le comte Mirabeau.‎

‎ 1794 ca 1 sans date [1794 ca]. Ensemble 4 pièces manuscrites (11 x 18 cm). ‎


‎Correspondance manuscrite adressée à Mr Cottier, rue neuve Ste Catherine à Paris, créancier d'Honoré Gabriel Riqueti, comte de Mirabeau (1749-1791) : Les Directeurs de l'Union Mirabeau incertains (…) la succession de Mirabeau ne sera pas réglée comme celle des émigrés - vous préviennent de faire votre déclaration avant le quinze de ce mois et de produire vos titres originaux pour ne pas vous exposer à la déchéance. Paris le 6 thermidor 2e année. (24 juillet 1794). M. Mirabeau aîné devait, lors que fut ouverte son inventaire à M Cottier la valeur de 600 (…) Vous êtes prié le mardy 18 du courant cinq heures chez M. de Mant… l'assemblée des créanciers de feu Mr de Mirabeau qui ont vérifié et affirmé leur créance il s'agit d'arreter entre eux une première… Mignen conseil de le 14 sept. La succession Mirabeau fut organisée par son premier secrétaire et légataire J.-B.-F. de Comps nommé en tête de la pièce suivante : M. de Comps premier secrétaire de Mirabeau a l'honneur de prier Monsieur Cottier d'apporter ses titres de créance dans la succession Mirabeau Hôtel de Charost S. Honoré. ‎

Bonnefoi Livres Anciens - Paris

Phone number : 33 01 46 33 57 22

EUR500.00

Reference : 15110

(1892)

‎[Montmartre. Manuscrit]. 50 années d'indivision à Montmartre. Historique (de 1842 à 1892) des terrains de Montmartre indivis entre les familles Potier et Boudet.‎

‎ 1892 1 1892. Manuscrit in-4 illustré à 34 lignes par page de (4)-169 pp., sommaire, demi-toile noire muette, dos lisse (reliure moderne). ‎


‎Intéressante pièce d'archives manuscrite qui fait état d'un demi-siècle d'indivision entre deux familles dans le quartier Clignancourt à Montmartre, avant et après l'annexion de 1860. Le document, établi et copié par Mme Marchand en 1892, est illustré de 23 plans légendés en couleurs dont le Plan indicatif de l'emplacement des voies nouvelles en 1869 entre les quartiers de Clignacourt et des Grandes carrières, précieux pour l'évolution urbaine. Mr. Levraud et Mr Boudet forment une société civile à l'effet de mettre en commun les terrains ainsi possédés par Mr Levraud et tous autres qu'ils jugeraient à propos d'acheter dans le même but (…) Ainsi a été formulée le convention qui a créé l'indivision entre les 2 familles et a fait jusqu'ici sans le moindre dissentiment ni la moindre divergence de vues (hâtons-nous de la dire!) la loi des Parties, aussi bien avant que depuis l'expiration du terme fixé pour la durée de la Société. Cette convention est restée du reste, sans être enregistrée jusqu'au décès de Madame Potier, époque où bien que la durée qui y était prévue, fut expirée depuis plus de 18 ans, la présence d'une mineure, parmi les héritiers de ladite dame, a fait reconnaître la nécessité de rendre ostensible la situation de la famille Boudet. Document rare relatif à une Société civile immobilière parisienne qui couvre cinquante ans d'histoire montmartroise au XIXe siècle. Etiquette papeterie "G. Préau". ‎

Bonnefoi Livres Anciens - Paris

Phone number : 33 01 46 33 57 22

EUR1,000.00

Reference : 4598

(1733)

‎[Montpellier. Livres de comptes manuscrits de Favret (de) St Laurens établis en cahiers entre 1733 et 1741].‎

‎ 1733-1741 1 1733-1741. Ensemble 4 cahiers manuscrits in-4 brochés. ‎


‎Livre de la depence de Mr Favret St Laurens commancée le 1er may 1733. Années 1733. 1734 et 1735 jusques au mois de may. In-4 de 68 pp. [Verso du dernier feuillet : Livre de la recepte de Mr Favret St Laurens commancée le Premier may mille sept cents trante et trois. In-4 manuscrit de 5 pp.] J'ay commancé mon tabac a rapé que Lacam ma porté de Paris le 27eme xbre 1731 y compris celuy que j'avais il y a en tout pois de montpellier quinze livres et demy. Mr de Régnac maporte duex carotes tabac faisant pois de montpellier sept livres… Livre de la Depance que Mr Favret de St Laurens a faite depuis le Premier May mille sept cents trante et cinq. Années 1735. 1736. 1737 et 1738. In-4 broché de 78 pp. Titre de départ : Continuation de la depance commancé le Premier May 1733 qui se monte à la somme de deux mille huit cent neuf livres traise sols trois deniers cy [Verso du dernier feuillet : Livre de la recette que Mr Favret de St Laurens a faite commencée le premier may mille sept cents trente trois / jay arraché les deux feules quimanquent a ce registre parce que cestoit la recepte que jay couché pourt un caier qui est dans mon portefeuille]. Livre de la depance que jay faite qui a copmmencé le Premier janvier 1739. [Au verso du dernier feuillet : ce patot contient toutes les dépanses que jay faites depuis le 1er may 1733 et les années suivantes 1734 1735 1736 1737 et 1738.] Fin : La depance que jay faite depuis le premier janvier 1739 jusques au dernier décembre mille sept cents quarante et un se porta à la somme de deux mille neuf cents septante livres cin sols onze deniers. In-4 de (2)-48-(31) pp. Livre des réparations commencées en lannée 1742 continuées et finies en lannée 1744 au mois de septembre. In-4 de (14) ff. ‎

Bonnefoi Livres Anciens - Paris

Phone number : 33 01 46 33 57 22

EUR2,000.00

Reference : 208142

‎[Mélanges]. ‎

‎S.l., s.d., (septembre 1902), in-8, 65 ff. paginés 1-112 avec des erreurs, couverts d'une écriture moyenne et très lisible, avec des partie rubriquées, demi-toile noire à coins modeste, dos lisse, tranches rouges (reliure de l'époque). Exemplaire déboîté, toile salie, essais de plume sur les dernières gardes.‎


‎"Dédié de façon très originale ""A ma mère chérie"", et daté du 4 septembre 1902 (date de l'anniversaire de cette génitrice adorée), ce petit cahier regroupe une série d'essais en prose : 1. Prise du cutter anglais ""L'Union"" (ff. 3-17). - 2. La Mort d'un zouave, 1870 (ff. 19-23). - 3. Boërs de France (ff. 25-44). - 4. Pyrame (ff. 46-58). - 5. Ceux que l'on méconnaît et que l'on insulte (ff. 60-61). - 6. Marius contre Tartarin (ff. 63). Il est bien difficile de trouver un point commun à ces petites nouvelles empruntées à la réalité normande et bretonne de la petite et moyenne bourgeoisie de la fin du XIXe siècle. Certaines se lisent avec plaisir finalement. A la fin un ex-dono : ""Donné à Yvonne Bordeaux par son père"" (Institution de l'Ange-Gardien à Gacé -Orne), auquel fait écho une mystérieuse mention au crayon de bois du début du volume : ""Volé à Y. Bordeaux"" ...."‎

Librairie Historique Fabrice Teissèdre - Paris

Phone number : 33 01 43 26 71 17

EUR120.00

Reference : 209618

‎[Mémoire sur la capitulation de 1795 avec l'Angleterre]. ‎

‎S.l.n.d., (vers 1795), in-folio, 12 pp. couvertes d'une écriture moyenne et lisible (environ 40 lignes par page), en feuilles.‎


‎"Se présentant comme un long développement sans titre ni division, non signé par ailleurs, ce mémoire des plus intéressants présente la version du comte Etienne-Charles de Damas-Crux (1754-1846) sur les circonstances qui l'ont poussé à accepter la proposition du gouvernement anglais de prendre à sa charge la Légion de Damas qu'il avait formée en 1793 et qui était au service du Stadhouder des Pays-Bas. L'invasion presque totale du territoire des Etats-Généraux rendant très précaire la situation d'une unité qui avait par ailleurs subi d'importantes pertes, Damas-Crux finit, après une longue résistance, par accepter les conditions imposées par l'Angleterre et qui sont, comme d'habitude, drastiques. Sur le modèle de celle de la Légion de Béon en février 1795, il signa fin avril 1795 la capitulation avec le colonel Nesbitt (ce dernier comme inspecteur général des troupes étrangères levées sur le continent). Il fut plus difficile de faire accepter ce changement de fidélité aux hommes, et ce sont les difficultés et tractations le concernant qui font l'objet de notre texte. L'opposition se montra en effet des plus vives pour concéder le serment d'usage à S.M.B. et pour signer la déclaration pourtant très conciliante qui avait été négociée entre Nesbitt et Damas. Ce dernier craignit d'avoir à recourir à des mesures de contrainte (""frémissant de l'idée d'avoir peut-être à employer des moyens déshonorans pour un corps de gentilshommes, tel que de faire cerner le corps par des troupes étrangères""), et employa tous les arguments de la persuasion pour convaincre ses hommes de la cavalerie (l'infanterie prêta serment sans difficulté). Comme il l'explique dans une proclamation écrite du 9 mai 1795 : ""La seule chose qui pourroit répugner à des gentilshommes dans le serment, seroit l'expression : 'Tous ses ennemis quelconques', mais elle a été prévuë dans la capitulation, et il est dit expressément 'que le corps ne pourra jamais être employé contre les héritiers légitimes de la Maison de Bourbon, ni contre la Maison d'Orange notre bienfaitrice'. Ainsi nulle difficulté à jurer fidélité à la puissance qui nous a accueillis et qui s'est engagée à ne jamais employer nos bras contre les sentimens de nos devoirs"". Cela ne suffit pas, et il fallut l'habileté du général William Shaw Cathcart (1755-1843) venu inspecter le 10 mai les nouvelles troupes pour dénouer heureusement la situation. Tout le récit est à lire soigneusement, tant il illustre à merveille les immenses défauts de ces corps de nobles recrutés pour la contre-révolution : indiscipline, prétentions souvent exorbitantes, sens de l'honneur tout personnel, etc. La majeure partie de ce corps disparut la même année 1795 dans l'Affaire de Quiberon, et les vestiges en furent réunis par le comte de Damas-Crux dans une autre formation, Les Hussards de la Légion de Damas, intégrés dans l'armée du Prince de Condé, et licenciés en janvier 1798 après une brève intégration dans l'armée russe."‎

Librairie Historique Fabrice Teissèdre - Paris

Phone number : 33 01 43 26 71 17

EUR600.00

Reference : 209634

‎[Mémoire sur le séjour de Louis XVIII en Angleterre]. ‎

‎Mitau, 25 avril 1808, in-4, [4] ff. n. ch., couverts d'une écriture fine et très lisible (environ 35/40 lignes par page), quelques ratures et biffures, en feuilles.‎


‎"Malheureusement incomplet, ce mémoire d'émigration forme une réflexion des plus intéressantes sur les avantages et désavantages du séjour de Louis XVIII en Angleterre. Il fut rédigé juste après le calamiteux voyage qui conduisit le frère de Louis XVI de Mitau [Jelgava] à Gosfield Hall (septembre-octobre 1807). Le premier bifeuillet est complet, mais le second ne le continue pas : il manque au moins un feuillet entre les deux. De plus, un petit manque de papier en haut de la p. [5] prive le lecteur d'une phrase au moins p. [6]. 1. Premier bifeuillet. Pour le reste, le rédacteur, proche des Princes et apparemment demeuré dans le Palais de Mitau après le départ de Louis XVIII se montre au minimum sceptique sur le séjour anglais de ce dernier, d'autant que les conditions mises par le cabinet britannique s'étaient révélées drastiques : ""Il se présente aujourd'hui une question de la plus haute importance : le Roi cherchera t-il à fixer sa résidence en Angleterre ? Il ne nous appartient pas de le décider ; mais jusqu'à ce que l'intention de Sa Majesté nous soit signifiée, il n'y a ni témérité ni présomption à se permettre d'en discuter les résultats. Nous ne raisonnerons que dans l'hyppothèse [sic] où le Roi pourroit se décider à rester en Angleterre, et d'abord nous demanderons ce que Sa Majesté peut espérer des Anglois, lorsque s'étant mis dans leur dépendance, elle ne pourra plus faire une démarche, ni entretenir aucune correspondance sans leur aveu et sans leur permission ? Est-on bien assuré des dispositions du gouvernement britannique en faveur de la famille des Bourbons ?"" Tout le raisonnement respire une méfiance innée de l'Angleterre, traditionnelle en France, mais ravivée par le rôle réel ou supposé de la rivale dans les événements de la Révolution, depuis les émeutes de 1789 jusqu'à l'affaire de Quiberon. Le rédacteur incline manifestement en faveur de la Russie d'Alexandre Ier, même s'il faut se résigner à un séjour très à l'intérieur du pays, mais il estime que la Cour n'avait pas à quitter précipitamment Mitau. 2. Second bifeuillet. Il concerne le même objet (le séjour de Louis XVIII en Angleterre), mais est formé apparemment d'une très longue citation d'un périodique politique anglais, bien informé et exposant la façon de voir des Britanniques sur cet événement, servant sans doute de pièce justificative à l'exposé précédent : ""Nous croyons que le fait se réduit à ceci - il est certain que, malgré les paragraphes des journaux étrangers touchant l'intention de Louis XVIII de venir en Angleterre, notre gouvernement, loin d'avoir reçu aucun avis d'un pareil projet de la part de Sa Majesté Très Chrétienne, avoit toute raison de croire que les bruits répandus dans les papiers étrangers étoient entièrement dénués de fondement ; et ce n'a été que vers le milieu de la semaine dernière que l'on a reçu l'intimation de la résolution prise par cet illustre prince de venir dans ce pays ..."" Le reste de l'article se montre plus que réticent à ce que l'Angleterre relève l'étendard des Bourbons et s'embarrasse de la personne du prétendant sur son sol, alors que, seule puissance encore en lutte contre Napoléon, elle a besoin de saisir toute ouverture ou perspective d'accomodement pour terminer le conflit."‎

Librairie Historique Fabrice Teissèdre - Paris

Phone number : 33 01 43 26 71 17

EUR200.00
Previous 1 2 3 4 ... 143 282 421 560 ... 562 Next Exact page number ? OK
Get it on Google Play Get it on AppStore
Manuscripts

The item was added to your cart

You have just added :

-

There are/is 0 item(s) in your cart.
Total : €0.00
(without shipping fees)
More information about shipping
What can I do with a user account ?

What can I do with a user account ?

  • All your searches are memorised in your history which allows you to find and redo anterior searches.
  • You may manage a list of your favourite, regular searches.
  • Your preferences (language, search parameters, etc.) are memorised.
  • You may send your search results on your e-mail address without having to fill in each time you need it.
  • Get in touch with booksellers, order books and see previous orders.
  • Publish Events related to books.

And much more that you will discover browsing Livre Rare Book !