Previous 1 ... 370 371 372 373 ... 553 733 913 1093 ... 1094 Next Exact page number ? OK

‎DURANTY.‎

Reference : 7666

(1942)

‎Le Malheur d'Henriette Gérard. Préface de Jean Paulhan.‎

‎Paris Gallimard 1942 1 vol. Relié in-8, bradel pleine toile verte, pièce de titre de basane fauve au dos, tête dorée, couvertures et dos conservés, non rogné (Honnelaître), XV + 351 pp. Nouvelle édition, à l'initiative de Jean Paulhan qui donne une préface en originale. Exemplaire du service de presse (il n'a pas été tiré de grand papier) enrichi d'un envoi de Paulhan daté du 11 juillet 1942 et d'un billet autographe signé du même adressé à une dame (2 ff. in-24 sur papier mauve où Paulhan a collé un petit portrait photographique de Duranty en tirage moderne). Très bel exemplaire.‎


‎ 6 ‎

Vignes Online - Eymoutiers

Phone number : 05 55 14 44 53

EUR400.00

‎DURANTY (Louis-Emmanuel-Edmond)‎

Reference : 46403072

‎BILLET AUTOGRAPHE SIGNE. ‎

‎in-16, 2 pp.Sans date, 36 rue Véron.Il remercie chaleureusement un confrère de l’intérêt qu’il a bien voulu manifester pour l’un de ses livres. En post-scriptum : “Pardonnez-moi le t; j’ai des sortes d’obsessions de mots qui me font estropier ainsi les noms de deux de mes amis assez intimes, noms que je sais très bien. 36 rue Véron. Nous sommes tous voisins”.DURANTY (Louis-Emmanuel-Edmond)Une légende – née d’un article de Ph. Burty – faisait de Duranty un bâtard de Mérimée. Mais le mystère de sa naissance est aujourd’hui éclairci. Fruit des amours secrètes d’une certaine Emilie Lacoste et d’un auditeur du Conseil d’Etat Louis Edmond Anthoine, il naquit à Paris en 1833. Duranty est un fleuron de la bohème, un pilier de la Brasserie Andler (rue Hautefeuille) où Courbet tenait ses assises depuis 1848. Après une brève carrière administrative, il prit la plume qu’il trempa dans l’encrier réaliste. Entré dans le groupe de Champfleury il fonda avec Jules Assézat et Thulié la revue Réalisme qui soutenait l’ « Ecole » de Courbet. Seuls six numéros furent publiés et la revue s’éteignit dès 1857. Malassis fit paraître en 1860 le premier roman de Duranty, mais la carrière romanesque de ce réaliste magistral tourna court. La Cause du beau Guillaume (1862) ne se vendit point et les Combats de Françoise Duquesnoy fut publié à compte d’auteur. Grâce à l’appui de Zola Duranty publia encore deux recueils de nouvelles. Parallèlement il avait dirigé le théâtre de marionnettes des Tuileries dont il mit à jour le répertoire en 1872. Mais Duranty fut surtout un remarquable critique d’art. On lui doit dans Paris Journal (1869-1872), dans la Gazette des Beaux-Arts (1872) et dans Beaux-Arts illustrés (1876) de remarquables études sur l’impressionnisme naissant qu’il rattachait au réalisme.Les romans de Duranty ont paru au mauvais moment, trop tôt après les succès de Champfleury et trop tôt aussi avant les Rougon-Macquart de Zola. « Alors que Champfleury… représente le réalisme humoristique à la Dickens, dit Claude Pichois (Lettres à Baudelaire, p. 145), Duranty représente le réalisme dur ; sa technique – la restriction du champ notamment – annonce celle du nouveau roman ».Il faudra attendre 1942 pour lire Henriette Gérard dans une nouvelle édition (préfacée par Paulhan). Duranty mourut en 1880. En 1913 Pierre Martino lui consacra une notice chaleureuse dans Le Roman Réaliste sous le Second Empire, pp. 136 à 153. C’est en 1954 seulement que paraîtra la première étude biographique et critique sérieuse, par Louis Edouard Tabary, suivie en 1964 par le travail magistral de Marcel Crouzet.‎


Librairie du Manoir de Pron - Montigny sur Canne

Phone number : 03 86 50 05 22

EUR90.00

‎DURANTY (Louis-Emmanuel-Edmond)‎

Reference : 46403071

(1879)

‎LETTRE AUTOGRAPHE SIGNEE. 1er décembre 1879.‎

‎1879 ; 2 pp.2 pp. in-8°Précieuse lettre de remerciement à un romancie polonais dont, à l’instar de MM. Parturier et Crouzet qui reproduisent la présente dans leurs publications sur Duranty, nous n’avons pas découvert l’identité. Charpentier vient de rééditer Le malheur d’Henriette Gérard avec, en guise de préface, des articles de Zola. “J’ai été bien touché de tous vos éloges, et j’en ai été presque surpris, car ainsi que vous le dites, je n’ai pas l’habitude de me voir gâté par les camarades. Aussi l’acte de Zola a-t-il été très extraordinaire, et je me serais cru impardonnable, si je n’avais mis ses articles en tête de mon livre. Plus d’un me conseillaient de ne point le faire. Vous avez à merveille parlé de ce roman [...] et je n’ai qu’un regret c’est que cela n’ait pas été dit à Paris plutôt qu’à Varsovie...”.Dans ses articles consacrés aux romanciers contemporains, Zola avait réclamé pour Duranty une “justice complète” et affirmé qu’il était “un des cinq ou six romanciers dont les oeuvres devraient compter”. Relayés par le Figaro en décembre 1878, ces propos firent grand bruit dans le landerneau littéraire. D’aucuns reprochèrent même à l’auteur de Nana de se servir de Duranty comme “d’une massue vivante” pour écraser la littérature.Voir Parturier, Zola et Duranty, Giraud-Badin, 1948; Crouzet, p. 389DURANTY (Louis-Emmanuel-Edmond)Une légende – née d’un article de Ph. Burty – faisait de Duranty un bâtard de Mérimée. Mais le mystère de sa naissance est aujourd’hui éclairci. Fruit des amours secrètes d’une certaine Emilie Lacoste et d’un auditeur du Conseil d’Etat Louis Edmond Anthoine, il naquit à Paris en 1833. Duranty est un fleuron de la bohème, un pilier de la Brasserie Andler (rue Hautefeuille) où Courbet tenait ses assises depuis 1848. Après une brève carrière administrative, il prit la plume qu’il trempa dans l’encrier réaliste. Entré dans le groupe de Champfleury il fonda avec Jules Assézat et Thulié la revue Réalisme qui soutenait l’ « Ecole » de Courbet. Seuls six numéros furent publiés et la revue s’éteignit dès 1857. Malassis fit paraître en 1860 le premier roman de Duranty, mais la carrière romanesque de ce réaliste magistral tourna court. La Cause du beau Guillaume (1862) ne se vendit point et les Combats de Françoise Duquesnoy fut publié à compte d’auteur. Grâce à l’appui de Zola Duranty publia encore deux recueils de nouvelles. Parallèlement il avait dirigé le théâtre de marionnettes des Tuileries dont il mit à jour le répertoire en 1872. Mais Duranty fut surtout un remarquable critique d’art. On lui doit dans Paris Journal (1869-1872), dans la Gazette des Beaux-Arts (1872) et dans Beaux-Arts illustrés (1876) de remarquables études sur l’impressionnisme naissant qu’il rattachait au réalisme.Les romans de Duranty ont paru au mauvais moment, trop tôt après les succès de Champfleury et trop tôt aussi avant les Rougon-Macquart de Zola. « Alors que Champfleury… représente le réalisme humoristique à la Dickens, dit Claude Pichois (Lettres à Baudelaire, p. 145), Duranty représente le réalisme dur ; sa technique – la restriction du champ notamment – annonce celle du nouveau roman ».Il faudra attendre 1942 pour lire Henriette Gérard dans une nouvelle édition (préfacée par Paulhan). Duranty mourut en 1880. En 1913 Pierre Martino lui consacra une notice chaleureuse dans Le Roman Réaliste sous le Second Empire, pp. 136 à 153. C’est en 1954 seulement que paraîtra la première étude biographique et critique sérieuse, par Louis Edouard Tabary, suivie en 1964 par le travail magistral de Marcel Crouzet.‎


Librairie du Manoir de Pron - Montigny sur Canne

Phone number : 03 86 50 05 22

EUR640.00

‎DURAS (Marguerite).‎

Reference : 87350

(1973)

‎India Song. Texte, théâtre, film.‎

‎Paris Gallimard 1973 1 vol. Broché in-8, broché, 148 pp. Édition originale. Exemplaire du service de presse enrichi d'un bel envoi autographe signé de l'auteur à Marthe et Maurice Nadeau :"Pour Marthe, pour Maurice, leur amie, Marguerite / J'ai beaucoup d'amitié profonde pour vous deux. Quand j'arrive à N. ... NADEAU (comme NATUREL) chaque fois je le ressens".‎


‎ 6 ‎

Vignes Online - Eymoutiers

Phone number : 05 55 14 44 53

EUR900.00

‎DURAS Marguerite‎

Reference : 45758

(1962)

‎L'après-midi de monsieur Andesmas‎

‎Gallimard, Paris 1962, 12x19cm, broché.‎


‎Edition originale sur papier courant. Précieux envoi autographe signé de Marguerite Duras à Claude Simon. Agréable exemplaire complet de sa bande annonce. - Photos sur www.Edition-originale.com - ‎

Le Feu Follet - Paris

Phone number : 01 56 08 08 85

EUR1,500.00

‎DURAS Marguerite‎

Reference : 52994

(1962)

‎L'après-midi de monsieur Andesmas‎

‎Gallimard, Paris 1962, 12x19,5cm, broché.‎


‎Edition originale, un des 120 exemplaires numérotés sur pur fil, le nôtre un des 75 réservés au Club de l'édition originale, seuls grands papiers. Envoi autographe de Marguerite Duras à monsieur Regnier. Très bel exemplaire. - Photos sur www.Edition-originale.com - ‎

Le Feu Follet - Paris

Phone number : 01 56 08 08 85

EUR750.00

‎DURAS Marguerite‎

Reference : 69481

(1964)

‎Le ravissement de Lol. V. Stein‎

‎Gallimard, Paris 1964, 13,5x20cm, relié sous chemise et étui.‎


‎Edition originale, un des 130 exemplaires numérotés sur pur fil, seuls grands papiers. Reliure en demi box rouge, dos lisse, plats recouverts de nubuk rouge illustré de calligraphie chinoise, gardes et contreplats de papier rouge, couvertures et dos conservés, tête dorée, chemise à rabats en demi box rouge à bandes, intérieur de feutrine rouge, étui bordé de box rouge, plats de la chemise et de l'étui de papier rouge, élégante reliure à la chinoise signée Leroux. Signature manuscrite de Marguerite Duras sur la page de faux-titre. Très bel exemplaire parfaitement établi par l'un des plus talentueux et prestigieux relieurs de la toute fin du XXème siècle. - Photos sur www.Edition-originale.com - ‎

Le Feu Follet - Paris

Phone number : 01 56 08 08 85

EUR2,800.00

‎[Kuroda] - ‎ ‎DURAS Marguerite - FALLEN Camille - QUIGNARD Pascal - MANOEUVRE Laurent - MAEGHT Adrien & Yoyo - Kuroda Mariko [ AKI KURODA‎

Reference : 009486

(2002)

‎KURODA‎

‎Paris Maeght 2002 In-4 carré Cartonnage toilé, jaquette illustrée Dédicacé par l'illustrateur‎


‎Importante étude illustrée de 222 reproductions en couleurs et 40 en noir.Hors texte, 2 LITHOGRAPHIES originales en couleurs sur double page de KURODA> En page de titre, ENVOI autographe signé avec DESSIN original de KURODA. TRES BON ETAT 0‎

Librairie-Galerie Emmanuel Hutin - Paris

Phone number : 01 42 66 38 10

EUR120.00

‎DURET Francisque‎

Reference : 71523

(1860)

‎Lettre autographe signée au chef du secrétariat des beaux-arts : Adolphe Saint Vincent Duvivier‎

‎Paris s.d. (vers 1860), 10,4x13,1cm, une feuille rempliée.‎


‎Lettre autographe signée du sculpteur Francisque Duret àAdolphe Saint Vincent Duvivier, chef du secrétariat de l'Ecole impériale des beaux-arts. "J'ai retenu Paul Armand, modèle arabe pour ma quinzaine à l'école et je prie Monsieur Duvivier de lui donner les instructions nécessaires et de prendre son adresse [...]" - Photos sur www.Edition-originale.com - ‎

Le Feu Follet - Paris

Phone number : 01 56 08 08 85

EUR80.00

‎DURET Francisque‎

Reference : 71525

(1839)

‎Lettre autographe signée sur l'acquisition par le Louvre du Vendangeur improvisant sur un sujet comique (souvenir de Naples)‎

‎Paris 12 mai 1839, 13,1x20,1cm, une feuille rempliée.‎


‎Lettre autographe signée du sculpteur Francisque Duret à propos de l'acquistion par le musée du Louvre d'un exemplaire de sa célèbre statue, leVendangeur improvisant sur un sujet comique (souvenir de Naples), qu'il présenta au Salon de 1839. L'exemplaire du Louvre (R.F. 172), fondu d'après le modèle de 1839, a été présenté lors de l'Exposition universelle de 1855. 'Monsieur, Le fondeur de la statue en bronze que j'ai mise cette année au Salon, désire pouvoir mettre mon ouvrage à l'industrie, sourtout avant le 15 du mois; dernier jour accordé aux exposants [...] croyez cependant Monsieur, que si vous daignez lui accorder asyle dans quelque musée ou jardin royal, faveur qu'elle ambitionne par dessus tout, elle s'empressera de se rendre à vos ordres [...]". - Photos sur www.Edition-originale.com - ‎

Le Feu Follet - Paris

Phone number : 01 56 08 08 85

EUR200.00

‎Durette / POIDEBARD (Georges).‎

Reference : 45360

(1895)

‎LE CHÂTEAU DE LA PIERRE EN BEAUJOLAIS ET SES ANCIENS POSSESSEURS [Tiré à part extrait de la "Revue du Lyonnais", 2e semestre 1895].‎

‎ 1895 LYON, Imprimerie Mougin-Rusand - 1895 - R.28,5x19,5x1,8 - Demi-basane bordeaux, dos à 4 nerfs titré et fleuronné or; couverture conservée; (4), 86 et (4) pages; frontispice illustré en noir.‎


‎Cuir épidermé aux coiffes. Bon exemplaire enrichi d'une LETTRE AUTOGRAPHE SIGNÉE de l'auteur dans son enveloppe, adressée à Félix Desvernay, et d'un ENVOI AUTOGRAPHE SIGNÉ de l'auteur au même. Saffroy, II-17809. ******************************** DÉSTOCKAGE - LA BOUTIQUE FAIT UNE REMISE DE 50 % SUR TOUT LE CATALOGUE: LES PRIX AFFICHÉS TIENNENT COMPTE DE LA REMISE DE 50 %. - librairie.passe-temps@orange.fr - 06 78 36 86 46 *************************** ‎

Librairie Le Passe-Temps

Phone number : 06 78 36 86 46

EUR90.00

‎DURET Théodore WHISTLER James‎

Reference : 74474

(1904)

‎Histoire de J.Mc N. Whistler‎

‎Henri Floury, Paris 1904, 20x26cm, relié.‎


‎Edition originale, un des 50 exemplaires numérotés sur Japon, seuls grands papiers et comportant bien une double suite des gravures hors-texte. Ouvrage illustré de 19 gravures hors-texte ainsi que de nombreux dessins in-texte. Reliure à la bradel en demi maroquin rouge à coins, dos lisse, date dorée en queue, plats, gardes et contreplats de papier marbré, une éraflure avec petit manque en tête du premier plat, couvertures conservées, tête dorée,reliure de l'époque signée Pouillet. Bel exemplaire parfaitement établi. Envoi autographe signé de Théodore Duret à Monsieur A. Jung. - Photos sur www.Edition-originale.com - ‎

Le Feu Follet - Paris

Phone number : 01 56 08 08 85

EUR1,200.00

‎[Editions Points & Contrepoints] - ‎ ‎DURIEUX, Jean‎

Reference : 39583

(1964)

‎Oméga. [ Edition originale - Livre dédicacé par l'auteur ]‎

‎Un des 300 exemplaires sur bouffant supérieur, 1 vol. in-8 br., Editions Points & Contrepoints, Paris, 1964, 52 pp.‎


‎Bon état (frott. au second plat)‎

SARL Librairie du Cardinal

Phone number : 09 82 20 86 11

EUR82.00

‎[Guy Trédaniel , Editions de la Maisnie] - ‎ ‎DURIX, Claude‎

Reference : 22872

(1984)

‎Zen ou l’esprit de l’eau courante et du rayon de lune - Zen ou comment nourrir le bébé-tigre [ 2 livres dédicacés par l'auteur ]‎

‎2 vol in-8 br., Guy Trédaniel, Editions de la Maisnie, 1984, 158 et 166 pp.‎


‎Bel envoi et L.A.S. de l’auteur dans les 2 ouvrages adressés à Jean Bernard. Il s’agit du grand médecin, poète, humaniste, grand résistant, membre de l’Académie Française, le professeur Jean Bernard. Bon exemplaire de cet ouvrage peu courant, et agrémenté de beaux envois de l’auteur à un dédicataire prestigieux. Avec signature de l'auteur.‎

SARL Librairie du Cardinal

Phone number : 09 82 20 86 11

EUR19.00

‎DUROCHER (Bruno).‎

Reference : 84971

(1988)

‎Au bord de la nuit.‎

‎Paris Caractères 1988 1 vol. broché in-12, broché, 170 pp. Envoi de l'auteur à G.-E. Clancier. Très bon état.‎


‎ 2 ‎

Vignes Online - Eymoutiers

Phone number : 05 55 14 44 53

EUR12.00

‎[Krol] - ‎ ‎DUROCHER Bruno‎

Reference : 008760

(1953)

‎La foire de Don Quichotte‎

‎Paris ?Edition-Imprimerie des Poètes (Caractères) - Estienne 1953 In-12 carré Broché ‎


‎Edition originale illustrée hors texte de 10 ESTAMPES de KROL en noir sur fonds bistre, brun ou noir. La vignette en couverture partiellemnt insolée et en titre est également de l'artiste. Tirage à 535 exemplaires, celui-ci non numéroté portant un ENVOI autographe signé de Krol. JOINT : De Livre en livre. Krol. Editions estienne, 1966. Belle plaquette consacrée à l'artiste, avec sa carte de visite signée. > Les 2 volumes Bon 0‎

Librairie-Galerie Emmanuel Hutin - Paris

Phone number : 01 42 66 38 10

EUR35.00

‎Durocher, Bruno‎

Reference : 5058

‎La Foire de Don Quichotte. Illustrations de Krol...‎

‎ Paris, Édition Imprimerie des poètes”Caractères”,1953. In-8,broché,carré, non paginé, figure, pl. en coul., couv. ill. H. c.,envoi autographe auteur,illustrées de 10 lithographies (fond coloré) par Abram Krol‎


‎les illustrations ht semblent etre des lithographies à fond teinté,bon état, ‎

Livres Anciens Komar - Meounes les Montrieux

Phone number : 33 04 94 63 34 56

EUR40.00

‎DUROCHER (Bruno).‎

Reference : 86168

(1958)

‎Proses.‎

‎Paris Editions Hautefeuille (Caractères) 1958 1 vol. broché gr. in-8, broché, 159 pp. Edition originale avec un envoi de l'auteur à G.-E. Clancier. Très bon état, non coupé.‎


‎ 6 ‎

Vignes Online - Eymoutiers

Phone number : 05 55 14 44 53

EUR20.00

‎DUROCHER Bruno VISCONTI Georges‎

Reference : 60633

(1972)

‎Effacement du cercle‎

‎Editions Caractères, Paris 1972, 9,5x12cm, broché.‎


‎Edition originale sur papier courant. Envoi autographe signé de Bruno Durocher à Pierre Dumayet. Ouvrageillustré de bois gravés de Georges Visconti. Dos très légèrement insolé, sinon agréable exemplaire. - Photos sur www.Edition-originale.com - ‎

Le Feu Follet - Paris

Phone number : 01 56 08 08 85

EUR30.00

‎DURON (Jacques).‎

Reference : 86201

(1972)

‎Valeurs : figures signifiantes et messages pour notre temps.‎

‎Paris Albin Michel 1972 1 vol. broché in-8, broché, 295 pp., index. Envoi de l'auteur à G.-E. Clancier. Très bon état.‎


‎ 6 ‎

Vignes Online - Eymoutiers

Phone number : 05 55 14 44 53

EUR14.00

‎DURRELL Lawrence‎

Reference : 71377

(1959)

‎Balthazar‎

‎Corrêa, Paris 1959, 14x19,5cm, broché.‎


‎Edition originale, sur papier courant, de la traduction française. Agréable exemplaire en dépit d'une petite tache marginale sur le second plat. Envoi autographe signé de Lawrence Durrell à Maurice Noël. Provenance : bibliothèque de Maurice Noël avec son amusant ex-libris encollé sur une garde et sa devise : "Adada sur mon bidet. Tout et rien ! " - Photos sur www.Edition-originale.com - ‎

Le Feu Follet - Paris

Phone number : 01 56 08 08 85

EUR250.00

‎DURRELL Lawrence‎

Reference : 70292

(1979)

‎Carte de visite autographe adressée à Jani Brun‎

‎Sommières 2 février 1979, 12,7x8,1cm, une carte de visite sous enveloppe.‎


‎Carte de visite autographe de Lawrence Durrell adressée à Jani Brun. Quelques lignes à l'encre. Enveloppe jointe. L'encre a légèrement bavée, l'enveloppe ayant sans doute été mouillée. L'écrivain adresse cette carte depuis Sommières, sa retraite languedocienne, à son amante Janine Brun : "Janine est-ce que vos dates sont fixés [sic] ? Je ne sais pas si je suis de retour de Londres avant le 10 samedi - écris moi pour me dire - Love, Larry" Après de nombreuses années passées en Grèce, en Egypte et à Rhodes, l'écrivain voyageur Lawrence Durrell fut contraint de fuirChypre à la suite de soulèvements populaires qui menèrent l'île à son indépendance de la couronne britannique. Riche seulement d'une chemise et d'une machine à écrire mais auréolé du succès de ses romans Bitter Lemons, il arriva en 1956 en France et s'établit dans le village languedocien de Sommières. Dans la «maison Tartès», sa grande demeure entourée d'arbres, il écrivit la seconde partie de son uvre, son monumental Quintette d'Avignon, s'adonna à la peinture et reçut ses illustres amis, dont le couple Henry Miller et Anaïs Nin, le violoniste Yehudi Menuhin, l'éditeur londonien Alan G. Thomas, et ses deux filles Pénélope et Sappho. Parmi les oliviers et sous le soleil méditerranéen, il y rencontre au milieu des années 1960 la jeune et pétillante "Jany" (Janine Brun), montpelliéraine d'une trentaine d'années à la beauté ravageuse, qui travaillait au département des Antiquités de la Sorbonne à Paris. Elle fut prénommée «Buttons» en souvenir de leur première rencontre, où la jeune fille portait une robe couverte de boutons. Henry Miller tomba également sous le charme de «Buttons», louant sa beauté et son éternelle jeunesse dans d'exceptionnelles lettres restées inédites. Les trois compères passèrent des soirées parisiennes mémorables dont nous gardons de précieuses traces autographes à travers leurs échanges épistolaires. Recommandée par Durrell, elle fit de nombreux voyages notamment en Angleterre d'où elle reçut une vaste correspondance de l'écrivain ainsi que des uvres d'art originales signées de son pseudonyme d'artiste, Oscar Epfs. - Photos sur www.Edition-originale.com - ‎

Le Feu Follet - Paris

Phone number : 01 56 08 08 85

EUR60.00

‎DURRELL Lawrence‎

Reference : 70338

(1970)

‎Carte de visite autographe signée adressée à Jani Brun‎

‎s.d. (circa 1970), 12,7x8,1cm, une carte de visite.‎


‎Carte de visite autographe signée adressée à Jani Brun, rédigée au feutre noir et comportant quelques taches et éraflures de papier. Note de la destinataire au verso. Durrell adresse une courte note de remerciements à sa jeune amante française : "Janine dear très touché par votre sollicitude Love and kisses, Larrry" Après de nombreuses années passées en Grèce, en Egypte et à Rhodes, l'écrivain voyageur Lawrence Durrell fut contraint de fuirChypre à la suite de soulèvements populaires qui menèrent l'île à son indépendance de la couronne britannique. Riche seulement d'une chemise et d'une machine à écrire mais auréolé du succès de son roman Bitter Lemons of Cyprus (Les citrons acides), il arriva en 1956 en France et s'établit dans le village languedocien de Sommières. Dans la «maison Tartès», sa grande demeure entourée d'arbres, il écrivit la seconde partie de son uvre, son monumental Quintette d'Avignon, s'adonna à la peinture et reçut ses illustres amis, dont le couple Henry Miller et Anaïs Nin, le violoniste Yehudi Menuhin, l'éditeur londonien Alan G. Thomas, et ses deux filles Pénélope et Sappho. Parmi les oliviers et sous le soleil méditerranéen, il y rencontre au milieu des années 1960 la jeune et pétillante "Jany" (Janine Brun), montpelliéraine d'une trentaine d'années à la beauté ravageuse, qui travaillait au département des Antiquités de la Sorbonne à Paris. Elle fut prénommée «Buttons» en souvenir de leur première rencontre, où la jeune fille portait une robe couverte de boutons. Henry Miller tomba également sous le charme de «Buttons», louant sa beauté et son éternelle jeunesse dans d'exceptionnelles lettres restées inédites. Les trois compères passèrent des soirées parisiennes mémorables dont nous gardons de précieuses traces autographes à travers leurs échanges épistolaires. Recommandée par Durrell, elle fit de nombreux voyages notamment en Angleterre d'où elle reçut une vaste correspondance de l'écrivain ainsi que des uvres d'art originales signées de son pseudonyme d'artiste, Oscar Epfs. - Photos sur www.Edition-originale.com - ‎

Le Feu Follet - Paris

Phone number : 01 56 08 08 85

EUR60.00

‎DURRELL Lawrence‎

Reference : 70339

(1970)

‎Carte de visite autographe signée adressée à Jani Brun : "Demain soir je vais en Angleterre"‎

‎s.d. (circa 1970), 12,7x8,1cm, une carte de visite.‎


‎Carte de visite autographe signée adressée à Jani Brun, rédigée au feutre noir et comportant quelques taches. L'écrivain informe sa jeune amante française d'un imminent départ à Londres, où il venait fréquemment visiter son éditeur : "Je suis chez Alan Thomas. 16 Holbury St. Chelsea. Faites moi signe quand tu veux [sic] Love, Larry" . Après de nombreuses années passées en Grèce, en Egypte et à Rhodes, l'écrivain voyageur Lawrence Durrell fut contraint de fuirChypre à la suite de soulèvements populaires qui menèrent l'île à son indépendance de la couronne britannique. Riche seulement d'une chemise et d'une machine à écrire mais auréolé du succès de son roman Bitter Lemons of Cyprus (Les citrons acides), il arriva en 1956 en France et s'établit dans le village languedocien de Sommières. Dans la «maison Tartès», sa grande demeure entourée d'arbres, il écrivit la seconde partie de son uvre, son monumental Quintette d'Avignon, s'adonna à la peinture et reçut ses illustres amis, dont le couple Henry Miller et Anaïs Nin, le violoniste Yehudi Menuhin, l'éditeur londonien Alan G. Thomas, et ses deux filles Pénélope et Sappho. Parmi les oliviers et sous le soleil méditerranéen, il y rencontre au milieu des années 1960 la jeune et pétillante "Jany" (Janine Brun), montpelliéraine d'une trentaine d'années à la beauté ravageuse, qui travaillait au département des Antiquités de la Sorbonne à Paris. Elle fut prénommée «Buttons» en souvenir de leur première rencontre, où la jeune fille portait une robe couverte de boutons. Henry Miller tomba également sous le charme de «Buttons», louant sa beauté et son éternelle jeunesse dans d'exceptionnelles lettres restées inédites. Les trois compères passèrent des soirées parisiennes mémorables dont nous gardons de précieuses traces autographes à travers leurs échanges épistolaires. Recommandée par Durrell, elle fit de nombreux voyages notamment en Angleterre d'où elle reçut une vaste correspondance de l'écrivain ainsi que des uvres d'art originales signées de son pseudonyme d'artiste, Oscar Epfs. - Photos sur www.Edition-originale.com - ‎

Le Feu Follet - Paris

Phone number : 01 56 08 08 85

EUR80.00

‎DURRELL Lawrence‎

Reference : 70543

(1978)

‎Carte de visite autographe signée adressée à Jani Brun "j'ai subi des "tests" [...] pour savoir si je suis éternel ou non - ou si le pneu est crevé quelque part..."‎

‎29 juin 1978, 13,1x8,5cm, une carte de visite, enveloppe jointe.‎


‎Carte de visite autographe signée adressée à Jani Brun son amante française, rédigée au feutre rouge. Enveloppe jointe. L'écrivain est récemment tombé malade, et tente de revoir sa jeune amante à son retour dans sa maison de Sommières : " [...]"j'ai subi des "tests" à l'instant pour savoir si je suis éternel ou non - ou si le pneu est crevé quelque part... J'ai envie de toi un peu, un peu beaucoup ! Love, Larry". Après de nombreuses années passées en Grèce, en Egypte et à Rhodes, l'écrivain voyageur Lawrence Durrell fut contraint de fuirChypre à la suite de soulèvements populaires qui menèrent l'île à son indépendance de la couronne britannique. Riche seulement d'une chemise et d'une machine à écrire mais auréolé du succès de son romanBitter Lemons of Cyprus(Les citrons acides), il arriva en 1956 en France et s'établit dans le village languedocien de Sommières. Dans la «maison Tartès», sa grande demeure entourée d'arbres, il écrivit la seconde partie de son uvre, son monumental Quintette d'Avignon, s'adonna à la peinture et reçut ses illustres amis, dont le couple Henry Miller et Anaïs Nin, le violoniste Yehudi Menuhin, l'éditeur londonien Alan G. Thomas, et ses deux filles Pénélope et Sappho. Parmi les oliviers et sous le soleil méditerranéen, il y rencontre au milieu des années 1960 la jeune et pétillante "Jany" (Janine Brun), montpelliéraine d'une trentaine d'années à la beauté ravageuse, qui travaillait au département des Antiquités de la Sorbonne à Paris. Elle fut prénommée «Buttons» en souvenir de leur première rencontre, où la jeune fille portait une robe couverte de boutons. Henry Miller tomba également sous le charme de «Buttons», louant sa beauté et son éternelle jeunesse dans d'exceptionnelles lettres restées inédites. Les trois compères passèrent des soirées parisiennes mémorables dont nous gardons de précieuses traces autographes à travers leurs échanges épistolaires. Recommandée par Durrell, elle fit de nombreux voyages notamment en Angleterre d'où elle reçut une vaste correspondance de l'écrivain ainsi que des uvres d'art originales signées de son pseudonyme d'artiste, Oscar Epfs. - Photos sur www.Edition-originale.com - ‎

Le Feu Follet - Paris

Phone number : 01 56 08 08 85

EUR100.00
Previous 1 ... 370 371 372 373 ... 553 733 913 1093 ... 1094 Next Exact page number ? OK
Get it on Google Play Get it on AppStore
Autographs

The item was added to your cart

You have just added :

-

There are/is 0 item(s) in your cart.
Total : €0.00
(without shipping fees)
More information about shipping
What can I do with a user account ?

What can I do with a user account ?

  • All your searches are memorised in your history which allows you to find and redo anterior searches.
  • You may manage a list of your favourite, regular searches.
  • Your preferences (language, search parameters, etc.) are memorised.
  • You may send your search results on your e-mail address without having to fill in each time you need it.
  • Get in touch with booksellers, order books and see previous orders.
  • Publish Events related to books.

And much more that you will discover browsing Livre Rare Book !