Previous 1 ... 249 250 251 252 ... 449 646 843 1040 ... 1043 Next Exact page number ? OK

‎COLETTE‎

Reference : 74162

(1936)

‎Lettre autographe signée de Colette adressée à son amie Bolette Natanson : "Tu te languis de moi, que tu dis, bougresse, et tu as as le front de t'en plaindre ?"‎

‎Paris s.d. (avant Noël 1936), 17,8x22,6cm, 2 pages sur un feuillet.‎


‎Belle lettre autographe signée de Colette adressée à son amie Bolette Natanson. Deux pages rédigées à l'encre sur un papier bleu à en-tête de l'immeuble Marignan, demeure de l'écrivaine entre 1936 et 1938.Pliures transversales inhérentes à la mise sous pli de la missive. Colette félicite son amie pour l'une de ses réalisations artistiques : "C'est magnifique ! Tu n'as pas envie de faire des sortes de paysages, arabesques, tableaux, trucs et ci et ça, pour Noël en plumages ? Le mien est admirablement encadré." Bolette créait en effet avec son mari Jean-Charles Moreux des sortes de paysages réalisés avec des éléments naturels conservés entre deux plaques de verre ; Colette parle très probablement de l'une de ces oeuvres dont il ne subsiste aujourd'hui plus que quelques exemplaires. A la manière d'une mère, Colette rabroue gentiment Bolette"Tu te languis de moi, que tu dis, bougresse, et tu as as le front de t'en plaindre ? Qui est-ce qui n'est jamais seule en dehors de son "cravail" ?" avant de la rassurer quant à sa fidélité :"Tu sais bien que tu peux toujours venir à la fin de la journée, voyons ! Et tu sais aussi que je t'aime ! Et il n'y a rien de moins volage, ni de moins changeant que ta vieille amie" Evoluant depuis sa plus tendre enfance dans les milieux artistiques - elle est la fille d'Alexandre et la nièce de Thadée Natanson, les créateurs de la fameuse Revue Blanche - Bolette Natanson (1892-1936) se lia d'amitié avec Jean Cocteau, Raymond Radiguet, Georges Auric, Jean Hugo ou encore Colette. Passionnée par la couture, elle quitte Paris pour les Etats-Unis avec Misia Sert, grande amie de Coco Chanel et est embauchée chez Goodman. Avec son mari Jean-Charles Moreux, ils créèrent en 1929 la galerie Les Cadres boulevard Saint-Honoré et fréquentèrent de nombreux artistes et intellectuels. Leur succès fut immédiat et ils multiplièrent les projets : la création de la cheminée de Winnaretta de Polignac, la décoration du château de Maulny, l'agencement de l'hôtel particulier du baron de Rothschild, la création de cadres pour l'industriel Bernard Reichenbach et enfin la réalisation de la devanture de l'institut de beauté de Colette en 1932. Bolette Natanson encadra également les uvres de ses prestigieux amis peintres: Bonnard, Braque, Picasso, Vuillard, Man Ray, André Dunoyer de Segonzac, etc. En dépit de cette fulgurante ascension, elle mettra fin à ses jours en décembre 1936 quelques mois après le décès de son père. Emouvante lettre, un des derniers échanges épistolaires quelques jours avant la mort de Bolette. - Photos sur www.Edition-originale.com - ‎

Le Feu Follet - Paris
Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : 01 56 08 08 85

EUR1,200.00 (€1,200.00 )

‎COLETTE‎

Reference : 74177

(1935)

‎Lettre autographe signée de Colette adressée à son amie Bolette Natanson : "Tu es ma "provision d'hiver", la jeunesse dont j'aurai besoin, plus tard, bien plus encore qu'à présent"‎

‎s.l. [Paris] s.d. (circa 1935), 17,7x22,5cm, 2 pages sur un feuillet.‎


‎Belle lettre autographe signée de Colette adressée à son amie Bolette Natanson. Deux pages rédigées à l'encre sur un papier bleu.Pliures transversales inhérentes à la mise sous pli de la missive. Comme à son habitude très protectrice et maternelle avec son amie, Colette la complimente : "Comme tu es gentille, - comme tu es Bolette". De dix-neuf ans son aînée, elle loue la jeunesse de "[son] enfant" :"Tu es ma "provision d'hiver", la jeunesse dont j'aurai besoin, plus tard, bien plus encore qu'à présent. Soigne-toi bien ma jeunesse en grange". Evoluant depuis sa plus tendre enfance dans les milieux artistiques - elle est la fille d'Alexandre et la nièce de Thadée Natanson, les créateurs de la fameuse Revue Blanche - Bolette Natanson (1892-1936) se lia d'amitié avec Jean Cocteau, Raymond Radiguet, Georges Auric, Jean Hugo ou encore Colette. Passionnée par la couture, elle quitte Paris pour les Etats-Unis avec Misia Sert, grande amie de Coco Chanel et est embauchée chez Goodman. Avec son mari Jean-Charles Moreux, ils créèrent en 1929 la galerie Les Cadres boulevard Saint-Honoré et fréquentèrent de nombreux artistes et intellectuels. Leur succès fut immédiat et ils multiplièrent les projets : la création de la cheminée de Winnaretta de Polignac, la décoration du château de Maulny, l'agencement de l'hôtel particulier du baron de Rothschild, la création de cadres pour l'industriel Bernard Reichenbach et enfin la réalisation de la devanture de l'institut de beauté de Colette en 1932. Bolette Natanson encadra également les uvres de ses prestigieux amis peintres: Bonnard, Braque, Picasso, Vuillard, Man Ray, André Dunoyer de Segonzac, etc. En dépit de cette fulgurante ascension, elle mettra fin à ses jours en décembre 1936 quelques mois après le décès de son père. - Photos sur www.Edition-originale.com - ‎

Le Feu Follet - Paris
Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : 01 56 08 08 85

EUR1,000.00 (€1,000.00 )

‎COLETTE‎

Reference : 74179

(1935)

‎Lettre autographe signée de Colette adressée à son amie Bolette Natanson : "Désormais tes cadres sont moches, tes miroirs troubles comme une conscience d'honnête homme, et tes papillons sont - horreur ! - fidèles !"‎

‎s.l. [Paris] s.d. (circa 1935), 17,7x22,5cm, 2 pages sur un feuillet.‎


‎Belle lettre autographe signée de Colette adressée à son amie Bolette Natanson. Deux pages rédigées à l'encre sur un papier bleu.Pliures transversales inhérentes à la mise sous pli de la missive. Cette lettre a probablement été adressée à Bolette à la suite d'un cadeau fait à sa "vieille amie" :"Ah ! dangereuse Bolette ! Je ne peux rien dire devant toi. Voilà les deux charmantes épaisses petites cuves qui émigrent chez moi." C'est l'occasion pour Colette, très contente de ce nouveau cadeau de dévaloriser avec humourles précédentes oeuvres de la designeuse :"Désormais tes cadres sont moches, tes miroirs troubles comme une conscience d'honnête homme, et tes papillons sont - horreur ! - fidèles !"Les fameux "papillons", naturalisés et enfermés dans des cadres de verre, sont visibles sur plusieurs photographies de l'écrivaine dans son intérieur. Evoluant depuis sa plus tendre enfance dans les milieux artistiques - elle est la fille d'Alexandre et la nièce de Thadée Natanson, les créateurs de la fameuse Revue Blanche - Bolette Natanson (1892-1936) se lia d'amitié avec Jean Cocteau, Raymond Radiguet, Georges Auric, Jean Hugo ou encore Colette. Passionnée par la couture, elle quitte Paris pour les Etats-Unis avec Misia Sert, grande amie de Coco Chanel et est embauchée chez Goodman. Avec son mari Jean-Charles Moreux, ils créèrent en 1929 la galerie Les Cadres boulevard Saint-Honoré et fréquentèrent de nombreux artistes et intellectuels. Leur succès fut immédiat et ils multiplièrent les projets : la création de la cheminée de Winnaretta de Polignac, la décoration du château de Maulny, l'agencement de l'hôtel particulier du baron de Rothschild, la création de cadres pour l'industriel Bernard Reichenbach et enfin la réalisation de la devanture de l'institut de beauté de Colette en 1932. Bolette Natanson encadra également les uvres de ses prestigieux amis peintres: Bonnard, Braque, Picasso, Vuillard, Man Ray, André Dunoyer de Segonzac, etc. En dépit de cette fulgurante ascension, elle mettra fin à ses jours en décembre 1936 quelques mois après le décès de son père. - Photos sur www.Edition-originale.com - ‎

Le Feu Follet - Paris
Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : 01 56 08 08 85

EUR1,000.00 (€1,000.00 )

‎COLETTE.‎

Reference : AMA-182

(1926)

‎Lettre autographe signée à un «cher ami” (son éditeur).‎

‎ s.d. [mars 1926]. 1 p. in 4°, sur papier à en-tête du 9 rue de Beaujolais. ‎


‎ Un éditeur un peu distrait: A la mi-mars 1926 sortait La Fin de Chéri amputé de deux chapitres et du début d’un troisième. «C’est une catastrophe. Il manque, à votre édition, trente et une pages essentielles… C’est effroyable!... Vite parez au plus pressé, faites le possible et l’impossible…»‎

Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : 33 (0)6 08 03 44 17

EUR400.00 (€400.00 )

‎COLETTE‎

Reference : 32892

‎Lettre Dactylographiée Signée "Colette de Jouvenel" à Fernand Demeure - ‎

‎ 1 page in4 - Paris le 29 aout 1921 - En tête "Le Matin"- bon état -‎


‎Le Comité de lecture n'a pu retenir le conte envoyé pour les "Mille et un matins"- Elle lui retourne son manuscrit afin que son "idée ne s'égare pas" et qu'il puisse "reprendre [sa] liberté" - ‎

Galerie Fert - Nyons

(SNCAO)

Phone number : 33 04 75 26 13 80

EUR185.00 (€185.00 )

‎COLETTE‎

Reference : GF32882

(1928)

‎Le Voyage égoiste suivi de Quatre Saisons -‎

‎ 1928 Paris - Ferenczi - 1928 - 1 volume in 12 broché de 217 pages - bon état malgré un petit accroc en tête -‎


‎Envoi autographe signé de l'auteur - ‎

Galerie Fert - Nyons

(SNCAO)

Phone number : 33 04 75 26 13 80

EUR50.00 (€50.00 )

‎COLETTE.‎

Reference : 82348

(1936)

‎Mes apprentissages. Ce que Claudine n'a pas dit.‎

‎Paris Ferenczi 1936 1 vol. relié in-8, demi-maroquin à gros grain noir, dos lisse, plats de papiers marbré de tonalités bleu et jaune moutarde, doublures de papier bleu, gardes de papier jaune moutarde, tête dorée, non rogné, couvertures et dos conservés (Honnelaître), 218 pp., nombreuses planches hors-texte. Edition originale. Un des 80 exemplaires hors commerce numérotés sur simili japon de couleur imprimés spécialement pour l'auteur, celui-ci de couleur crème et enrichi d'un envoi autographe signé de Colette au critique Gérard Bauër. Exemplaire par ailleurs truffé en tête d'ouvrage d'une lettre autographe signée adressée à l'écrivain et journaliste Henri Bauër (2 p. et demies in-8 sur papier bleu - Paris, 29 septembre 1900, avec enveloppe) et en fin d'ouvrage d'une carte autographe signée adressée à Catulle Mendès (2 p. in-32, obl., s.l.n.d.). Très bel exemplaire. Cinq ans après la mort de Willy, Mes apprentissages vient mettre un terme définitif à la guerre que se livraient par voie de presse, depuis près d’un quart de siècle, les ex-époux Gauthier-Villars.Apprenant en 1909, la vente des droits des Claudine aux éditeurs, au profit exclusif de Willy (seul signataire «officiel» des livres et des contrats), Colette se rebiffe et réclame que soit reconnue sa part dans l’écriture de ce qui fut longtemps le plus gros succès éditorial de la Belle Époque. Mais quelle part exactement? C’est sur ce point, et sur quelques autres, que les deux anciens collaborateurs s’opposent. Les premiers manuscrits ayant disparu, chacun convoque ses témoins (amis, auteurs, éditeurs ou typographes…) et use de sa notoriété pour alimenter la gazette littéraire. La Première Guerre mondiale avait semblé éteindre la querelle, mais la publication des Souvenirs littéraires… et autres de Willy en 1925, puis, surtout, quelques semaines après sa mort, des «Willyana», ces commentaires en forme de révélation qu’il avait inscrits à la demande de Jules Marchand, le directeur de la revue Sur la Riviera, en tête des exemplaires des quatre Claudine (voir n°96), avaient piqué au vif la principale intéressée. Mes apprentissages est en quelque sorte la réponse de la bergère au berger.La vengeance étant, on le sait, un plat qui se mange froid, le texte est d’abord publié dans Marianne, sans doute à la demande de son directeur Emmanuel Berl, du 16 octobre au 18 décembre 1935, avant de paraître chez Ferenczi au mois de janvier 1936, illustré de nombreuses photographies «à charge» et accompagné d’un sous-titre éloquent: «ce que Claudine n’a pas dit». C’est une véritable mise à mort littéraire posthume. Maladivement impuissant, menteur, infidèle, tyrannique et peut-être même violent, Willy dont la gloire passée était déjà oubliée est définitivement enterré. Pour la postérité, il ne sera plus désormais que ce «vieux salaud» qui avait exploité le talent des autres, à commencer par celui de son épouse.Mais on se tromperait en ne voyant dans cet ouvrage qu’un ultime règlement de compte. En se replongeant dans ses années d’apprentissages, Colette retrouve les figures d’un passé suffisamment éloigné pour inspirer aux lecteurs une forme de nostalgie. Sous sa plume revivent avec force et vivacité celles et ceux qu’elle a côtoyés: Caroline Otero, Polaire, Mata-Hari, Marcel Schwob, Jean Lorrain ou bien encore Claude Debussy… À moins que cédant à une pente désormais familière à ses lecteurs elle ne retrouve les paysages de sa jeunesse et notamment ceux de sa Puisaye natale dont elle livre ici une des plus belles évocations.Certains proches du couple reprochèrent à Colette ce coup de griffe qui n’était peut-être pas tout à son honneur (c’était mal la connaître). Il est vrai que Willy n’en méritait pas tant et François Caradec a largement contribué à le montrer. Mais la gloire littéraire pour Colette était peut-être à ce prix: faire disparaître les fantômes qui erraient encore dans les coulisses, et, en faisant oublier Claudine, devenir Colette. Cet exemplaire dédicacé au critique Gérard Bauër – fidèle soutien de Colette qu'il rejoindra à l'Académie Goncourt – est truffé de deux très rares lettres de jeunesse qui prennent ici un tour ironique. Dans l’une, adressée le 29 septembre 1900 au journaliste Henry Bauër, le père de Gérard Bauër, comme dans l’autre écrite en 1893 à Catulle Mendès, un ami proche du couple, celle qui signe déjà «Colette» endosse sans déplaisir apparent le rôle de «secrétaire de mon mari». Au premier, elle tient à défendre la probité de Willy en lui adressant un fragment de son article écrit après la première du Rêve d’Alfred Bruneau d’après le roman d’Émile Zola et avec la collaboration de ce dernier. La création à l’Opéra-Comique en 1891 fut un événement considérable largement relayé par la presse. Si Henry Bauër avait salué la naissance «d’un art national et nouveau», Willy, quant à lui, avait accueilli l’œuvre à grand renfort de jeux de mots et de calembours qui étaient sa marque de fabrique. S’adressant au critique qui avait sans doute rappelé cette opposition de Willy, près de dix ans après la création – et en pleine affaire Dreyfus –, Colette tient à sauver l’honneur de son époux et s’excuse «d’avoir assez de jeunesse pour tenir, par dessus tout, à l’honnêteté littéraire de mon mari. Cette jeunesse-là à défaut de l’autre qui défaille si vite, persistera»... Au second, Catulle Mendès, elle présente les excuses de Willy de n’avoir pu assister «à la tournée sur le zinc des Menus-plaisirs», le théâtre (aujourd’hui théâtre Antoine-Simone-Berriau) où avait été créé, le 2 avril 1893, le mimodrame Le Docteur Blanc sur une musique de Gabriel Pierné: «je vous conjure de nous offrir le mêlé-cass du pardon, à la prochaine fête de l’intelligence». Ces deux lettres offrent un contrepoint savoureux à la version du mariage donnée dans Mes apprentissages… (Notice de Frédéric Maget pour le catalogue de la collection Colette des Clarac)‎


‎ 6 ‎

Vignes Online - Eymoutiers
Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : 05 55 14 44 53

EUR3,000.00 (€3,000.00 )

‎COLETTE‎

Reference : 72180

(1941)

‎Mes cahiers‎

‎Aux armes de France, Paris 1941, 14x22,5cm, broché.‎


‎Edition illustrée d'un portrait de Colette par Luc-Albert Moreau, un des 300 exemplaires hors commerce numérotés sur Ivoirine. Restaurations sur le dos et les mors, petits manques angulaires comblés sur les plats, gréable état intérieur. Exceptionnel et précieux envoi autographe signé de Colette : "Pour Drieu La Rochelle en souvenir de Colette." - Photos sur www.Edition-originale.com - ‎

Le Feu Follet - Paris
Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : 01 56 08 08 85

EUR1,800.00 (€1,800.00 )

‎COLETTE‎

Reference : 79068

(1919)

‎Mitsou ou comment l'esprit vient aux filles‎

‎Arthème Fayard & Cie, Paris 1919, 12x19cm, relié.‎


‎Edition originale rare. Reliure à la bradel en plein papier, dos lisse uniformément bruni, pièce de titre de papier rouge, couvertures et dos conservés. Envoi autographe signé de Colette : "à la baronne [Renée] de Brimont sympathique hommage de l'auteur Colette de Jouvenel" - Photos sur www.Edition-originale.com - ‎

Le Feu Follet - Paris
Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : 01 56 08 08 85

EUR300.00 (€300.00 )

‎[J. Ferenczi & Fils] - ‎ ‎COLETTE‎

Reference : 59337

(1932)

‎Prisons et Paradis [ Livre dédicacé par l'auteur ]‎

‎1 vol. in-12 cartonnage éditeur, J. Ferenczi & Fils, Paris, s.d. [ 1932 ], 270 pp.‎


‎Exemplaire enrichi d'un envoi autographe signé de Colette à l'écrivain "André Reuzé, avec mon amical souvenir". André Reuzé publia de nombreux romans d'aventure ou policiers, notamment chez Ferenczi. Bon état (exemplaire du tirage ordinaire, très petit frott. en coiffe sup., bon exemplaire par ailleurs).‎

Phone number : 09 82 20 86 11

EUR195.00 (€195.00 )

‎COLETTE‎

Reference : 81991

(1905)

‎Sept dialogues de bêtes‎

‎Mercure de France, Paris 1905, 11x18cm, relié.‎


‎Edition en partie originale, un des exemplaires de première émission numérotés à la presse. Reliure en demi basane rouge à coins, dos éclairci à quatre nerfs, quelques éraflures sur le dos, plats de papier marbré, gardes et contreplats de papier à la cuve, quatre accrocs sur les coupes, deux coins émoussés. Ouvrage illustré, en frontispice, d'un portrait photographique de Colette par Jacques-Emile Blanche. Envoi autographe signé de Colette : "Au duc de Cirella Colette Willy." - Photos sur www.Edition-originale.com - ‎

Le Feu Follet - Paris
Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : 01 56 08 08 85

EUR180.00 (€180.00 )

‎COLETTE.‎

Reference : 82316

(1930)

‎Sido.‎

‎Paris J. Ferenczi et fils 1930 1 vol. relié in-12, maroquin à gros grain vert sombre, dos lisse, plats mosaïqués de papier moucheté dans les tons de vert et rouge, doublures et gardes de papier bleu gris, tête dorée, couvertures et dos conservés, non rogné, étui bordé (J.-P. Miguet), 180 pp. Deuxième édition, en partie originale. Un des 43 exemplaires de tête numérotés sur Japon impérial super-nacré, celui-ci enrichi d'un envoi autographe signé de Colette à Souki de Cotte, journaliste à Marianne en 1934 : "en souvenir de la fille de "Sido", qui ressemble un peu à sa mère - dans ses très bons jours". Impeccable reliure moderne de Miguet.Un an après la première édition chez Kra, Colette enrichit Sido de deux chapitres inédits, le premier consacré à son père, le capitaine Colette, le second à ses frères, Achille et Léo, «les sauvages». L’évocation de sa famille, ainsi complétée, paraît chez Ferenczi, au mois de juin 1930.On ne sait rien de la genèse des deux nouveaux chapitres, dont rien ne prouve qu’ils furent initialement prévus par l’auteur. Répondait-elle ainsi à une sollicitation de son éditeur Ferenczi? Sans doute. Souhaitait-elle en évoquant les autres membres de sa famille déplacer le centre de gravité de l’œuvre? Non. Car Sido est omniprésente dans l’évocation de ce père éternellement empêché, méconnu et incompris de sa femme comme de sa fille. C’est encore à ses récits qu’elle recourt lorsqu’il lui prend «le prurit de posséder les secrets d’un être à jamais dissous» et de convoquer ses «chers fantômes». Tous, sauf une. Juliette, la demi-sœur aux longs cheveux, l’agréable laide qui, bien malgré elle, avait provoqué la ruine de la famille et le départ de Saint-Sauveur, elle, n’a droit qu’à deux ou trois pages, en fin de volume, en signe, peut-être, «d’exclusion définitive» (Maurice Delcroix).Envoi autographe évocateur, comme toujours, à la journaliste de Marianne, Souki de Cotte. Gaston Gallimard allait lancer en 1932 cet hebdomadaire politique et littéraire, situé plutôt à gauche et ouvertement pacifiste, qui, sous la direction d’Emmanuel Berl, réunit des personnalités extrêmement diverses. Colette y publiera en feuilletons la plupart de ses ouvrages édités au milieu des années 30: La Chatte, Duo et Mes apprentissages. (Notice de Frédéric Maget pour le catalogue de la collection Colette des Clarac)‎


‎ 6 ‎

Vignes Online - Eymoutiers
Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : 05 55 14 44 53

EUR1,500.00 (€1,500.00 )

‎COLETTE.‎

Reference : 10799

(1930)

‎Sido.‎

‎ 1930 Paris, J. Ferenczi et Fils Editeurs, 1930; in - 8° broché, couverture bleu - vert pale imprimée en bleu au 1 er plat et dos; 180 - (1)pp. - (1)f. Exemplaire de la seconde édition. 1 des 120 exemplaires numérotés sur papier simili japon de couleur, ici Exemplaire H. C. N° 335. Envoi autographe signé de Colette à Monsieur Hammerel sur le faux-titre.‎


‎ Couverture défraîchie, petits manques en bordure, dos jauni avec manque, papier légèrement jauni en bordure des pages. Bon état intérieur, exemplaire à grande marge inférieure. ‎

Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : 33 (0)2 54 49 05 62

EUR140.00 (€140.00 )

‎[DARAGNES] - ‎ ‎COLETTE.‎

Reference : 82317

(1949)

‎Trait pour trait. - Journal intermittent. - La fleur de l'âge.‎

‎Paris Le Fleuron 1949 3 vol. Brochés 3 vol. in-8, brochés, couvertures rempliées, 127, 91 et 95 pp. Éditions originales imprimées par Daragnès à uniquement 480 exemplaires numérotés sur un élégant vélin bleuté d'Arches. Chaque volume comprend un envoi autographe signé de Colette à Nathalie Gallimard, "sous la condition expresse qu'elle restera - 'trait pour trait' - toujours pareille à elle-même"; "à qui le bleu céleste est une parure de plus (pour les banalités je ne crains personne !)"; "[La fleur de l'âge], apportez-la moi sur votre joue, que je la baise !" On joint au premier volume le carton d'invitation au vernissage de l'exposition Vertès à la Galerie de l'Elysée (mars 1938) avec un texte de Colette qui est repris dans ce recueil. Exemplaires en parfaite condition réunis sous étui.Quoi que l’on puisse penser de la composition des recueils de textes courts qui forment l’essentiel de l’œuvre et sans doute sa part la plus précieuse, elle témoignait le plus souvent d’un souci d’unité de thème, parfois de dates, et de genre presque toujours. Dans les trois recueils qui paraissent au Fleuron, la maison d’édition créée par Maurice Goudeket, Trait pour trait, Journal intermittent et La Fleur de l’âge, la patte de l’éditeur devenu conseiller littéraire se fait sentir. Si Trait pour trait s’impose par une relative unité thématique en rassemblant, sous ce joli titre, des portraits d’écrivains (Anna de Noailles, Marcel Proust, Georges Courteline, Léon-Paul Fargue), de comédiennes et de chanteuses (Sarah Bernhardt, Emma Calvé), d'un musicien (Claude Debussy), d’amis peintres (André Dignimont, Marcel Vertès, Luc-Albert Moreau, Camoin) et l’évocation d’un personnage sorti de La Comédie humaine (Mme de Marneffe), les deux autres ouvrages réunissent pêle-mêle des chroniques et contes – mélange auquel Colette s’était toujours refusé -, des textes publicitaires et des préfaces qui étaient restés inédits. En ce début des années 50, alors que la source vive de la création semble s’amenuiser, Maurice Goudeket décide «de faire de Colette un auteur pour édition de luxe, un auteur rare, dont on recherchera les textes, un auteur pour lequel les amateurs seront prêts à dépenser.» (Claude Pichois et Alain Brunet)En témoignent ces trois volumes tirés à 480 exemplaires (450 exemplaires sur vélin bleuté et 30 exemplaires numérotés en chiffres romains réservés à l’auteur), destinés à un public choisi et dont l’impression fut confiée au délicat et virtuose Jean-Gabriel Daragnès, aisément identifiable derrière la mention «sur mes presses à Montmartre» (ses presses étaient situées avenue Junot) et sa marque au «Cœur fleuri» dont la devise, «Insita cruce/ cor floret», était empruntée à la légende de Tristan et Iseult par laquelle il avait débuté son travail de graveur. Ce fut d'ailleurs l’une des dernières productionsdu typographe décédé le 25 juillet 1950.L’objectif de Maurice Goudeket était doublement commercial, car dès le départ ces publications bibliophiliques étaient aussi destinées à enrichir les Œuvres complètes en cours d'édition où leur composition serait encore modifiée. Bien que «le meilleur ami» ait souhaité – on le comprend – justifier l’édition de ces textes « disparates jouant l’un sur l’autre et se consolidant» (Près de Colette), le lecteur contemporain goûtera, sans souci d’une artificielle cohérence, les effets d’harmonie et d’échos que ces textes entretiennent avec le reste de l’œuvre, confirmant cette composition symphonique ou rhapsodique à laquelle l’écrivain semble avoir toujours aspiré.Ensemble dédicacé à Nathalie Gallimard où l’on peut voir que si Colette avait renoncé à des œuvres de longue haleine, son sens de la formule et de la dédicace étaient intacts. (Notice de Frédéric Maget pour le catalogue de la collection Colette des Clarac)‎


‎ 6 ‎

Vignes Online - Eymoutiers
Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : 05 55 14 44 53

EUR900.00 (€900.00 )

‎(COLETTE ) & BERIMONT Luc LEGER Fernand‎

Reference : 82164

(1954)

‎Le grand viager‎

‎Debresse, Paris 1954, 14x19cm, broché.‎


‎Edition originale sur papier courant. Ouvrage illustré d'un dessin hors-texte de Fernand Léger. Précieux envoi autographe signé de Luc Bérimont : "Pour Colette de Jouvenel, avec l'affectueuse pensée du grand viager 1958." - Photos sur www.Edition-originale.com - ‎

Le Feu Follet - Paris
Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : 01 56 08 08 85

EUR120.00 (€120.00 )

‎COLETTE], COCTEAU (Jean).‎

Reference : 3088

(1955)

‎Colette. Discours de réception à l'Académie royale de langue et de littérature françaises. Suivi d'un discours d'accueil de Fernand Desonay.‎

‎Paris Grasset 1955 in-8, reliure à la bradel de maroquin lavallière, plats, doublures et gardes de papier brique, tête dorée, non rogné, couvertures et dos conservés (Honnelaître), 114 pp. Édition originale ornée d'un portrait de Colette par Jean Cocteau en frontispice. Un des 35 exemplaires numérotés sur vergé de Montval, tirage de tête. On joint, montée sur onglet en début de volume, une lettre autographe signée (inédite ?) de Colette à Cocteau : "Cher Jean, je me suis chargée d'un message auprès de toi parce qu'il m'est bien agréable. Ne veux-tu pas me rejoindre à l'académie Goncourt qui unanime te désire ? Je t'embrasse, cher Jean, Colette" (1 page in-4 sur papier bleu, s.d., légères traces de papier adhésif). Fine reliure signée.Près de 30 ans après l’élection de Colette au fauteuil d’Anna de Noailles, c’est Jean Cocteau qui lui succède à l’Académie royale de langue et de littérature françaises de Belgique. Colette et Cocteau se connaissaient de longue date. Dans ses Portraits-souvenir publiés en 1935, le poète se rappelait avoir croisé Colette en compagnie de Willy et de Polaire au Palais des Glaces, dans les premières années du siècle. De loin en loin ils échangèrent leurs livres et quelques lettres, mais c’est le Palais-Royal qui va les réunir, cette fois, en voisins. Colette évoque ses fréquentes visites dans L’Étoile Vesper et Le Fanal bleu. En témoignent de nombreuses photographies, des enregistrements sonores et quelques films. On y devine, derrière le caractère spectaculaire, parfois, de leurs démonstrations d’amitié, une évidente complicité. Sans doute Cocteau n’était-il pas dupe de l’image de la bonne dame du Palais-Royal que Maurice Goudeket, avec l’assentiment de Colette, voulait imposer. Rappelant leurs fréquentes rencontres, il note chez elle «un regard de fauve pensif» et se souvient que «sa patte de velours sortait vite ses griffes.» Loin de l’image respectable de ses dernières années, il aime à rappeler ses années d’apprentissages lorsqu’elle était l’épouse de M. Willy, l’amie de Polaire et du Tout-Paris lesbien des années 1900. «N’allez pas prendre Madame Colette pour une bénisseuse», prévient-il, «bien souvent, prise à l’improviste, sous le bonnet de la grand-mère, je lui voyais le museau du loup»…Le voisinage de Cocteau au Palais-Royal ne suffisait apparemment pas à Colette qui espéra un temps que son ami la rejoindrait à l’Académie Goncourt. Le projet n’a pas abouti, Cocteau ayant sans doute déjà en vue le prestigieux quai Conti. La lettre pourrait avoir été écrite à la fin des années 40, en 1948 ou 1949, après les évictions successives de Sacha Guitry, Jean de La Varende, René Benjamin et Jean Ajalbert.Sans doute l’un des plus beaux textes d’hommage à Colette, enrichi d’une lettre inédite. (Notice de Frédéric Maget pour le catalogue de la collection Colette des Clarac)‎


Vignes Online - Eymoutiers
Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : 05 55 14 44 53

EUR1,500.00 (€1,500.00 )

‎(COLETTE ) CREVEL René‎

Reference : 19048

(1932)

‎Le clavecin de Diderot‎

‎Editions surréalistes, Paris 1932, 12x19cm, broché.‎


‎Edition originale sur papier courant. Dos passé comme généralement, deux petites déchirures recollées en tête et en pied d'un mors, un feuillet mal découpé par le dédicataire avec légers manques marginaux. Précieux envoi autographe signé de l'auteur à Colette. - Photos sur www.Edition-originale.com - ‎

Le Feu Follet - Paris
Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : 01 56 08 08 85

EUR1,200.00 (€1,200.00 )

‎COLETTE - Ecrivain français‎

Reference : 32891

‎Lettre Autographe Signée "Colette" au peintre André Dulaurens à Autun - le 4 juillet 1950 -‎

‎ 1 page in4 - enveloppe jointe - trés bon état -‎


‎ A son "cher peintre" : elle est à Monte-Carlo et non à St Tropez - Elle ne peut rien rédiger à cause d'une "assez cruelle" arthrite - Elle termine: "compatriotiquement à vous"- ‎

Galerie Fert - Nyons

(SNCAO)

Phone number : 33 04 75 26 13 80

EUR500.00 (€500.00 )

‎[COLETTE] - GOUDEKET, Maurice.‎

Reference : 1352

‎Carte autographe signée, bordée de noir, à l’adresse du 9, rue de Beaujolais,‎

‎ datée du 24 août 1954. ‎


‎Émouvante lettre rédigée 20 jours seulement après la disparition de Colette, en réponse à un message de condoléances :«Mon cher ami, j’ai été fort sensible à votre mot si affectueux. J’ai toujours su que vous étiez parmi ceux qui l’aimaient et que vous aviez compris sa véritable grandeur...» ‎

Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : 01 56 81 63 22

EUR80.00 (€80.00 )

‎COLETTE STEINLEN Théophile Alexandre‎

Reference : 66844

(1916)

‎La paix chez les bêtes‎

‎Georges Crès & Cie, Paris 1916, 12x19cm, broché.‎


‎Edition originale sur papier courant. Ouvrage illustré d'un frontispice de Théophile Alexandre Steinlen. Bel et évocateur envoi autographe signé de Colette à son amante Valentine Feydeau : "A Valentine Feydeau (1) / (1) Elle n'aura le reste de la dédicace que si elle revient." - Photos sur www.Edition-originale.com - ‎

Le Feu Follet - Paris
Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : 01 56 08 08 85

EUR1,000.00 (€1,000.00 )

‎COLETTE & WILLY‎

Reference : 29821

(1905)

‎Minne‎

‎Paul Ollendorff, Paris 1905, 12x19cm, broché.‎


‎Edition originale sur papier courant, fantaisiste mention de 42ème édition. Important envoi autographe signé de Colette à la vicomtesse Jeanne de Bellune "... à mon frère et ami Jeannot / affectueux souvenir..." enrichi de la signature de Willy. Un léger manque en pied du dos, petites taches en pied du deuxième plat. Colette et Jeanne de Bellune se sont probablement rencontrées en 1905 à la Villa d'Eylau où se tenait le cercle Victor-Hugo ou «Cercle des arts et de la mode» à l'occasion duquel fut réalisée la revue Le Damier. Si «Jeannot» hante la correspondance de l'écrivaine bourguignonne, on ne sait que très peu de choses d'elle. Vicomtesse de Juromenha, cette cocotte fin de siècle fut l'amante de nombreuses figures féminines intellectuelles de ce début de XXème siècletelles que Renée Vivien ou Liane de Pougy qui la qualifiait de «petit gnome». Il ne demeure aucune image de cette «lesbienne des plus cocasses» (Jacques Ars) dans les collections publiques et le seul portrait qu'on lui connaisse est celui brossé par Natalie Clifford-Barney, celui d'une «ivrognesse au visage rouge et sans beauté». Les exemplaires dédicacés de sa bibliothèque demeurent de précieux témoignages de l'émancipation saphique des femmes à l'aube du XXème siècle. - Photos sur www.Edition-originale.com - ‎

Le Feu Follet - Paris
Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : 01 56 08 08 85

EUR2,300.00 (€2,300.00 )

‎Colette YVER - [Antoinette de Bergevin] - [Segré 1874 - Rouen 1953] - Ecrivaine française‎

Reference : 33086

‎Lettre autographe signée au Commandant Schaller - Neuilly-sur-Seine le 31 janvier 1918 -‎

‎ 1 page in4 - Bon état -‎


‎Elle le remercie pour les renseignements fournis et lui envoie sa demande au Général Fayolle "qui est désormais entre [ses] mains" - ‎

Galerie Fert - Nyons

(SNCAO)

Phone number : 33 04 75 26 13 80

EUR100.00 (€100.00 )

‎Colette YVER - [Antoinette de Bergevin] - [Segré 1874 - Rouen 1953] - Ecrivaine française‎

Reference : 33222

‎Lettre autographe signée au Commandant Schaller - Neuilly-sur-Seine le 27 janvier 1918 -‎

‎ 2 pages in4 - Bon état -‎


‎Elle souhaiterait aller au front français en Italie pour le compte de la Revue de Paris et faire un article "sur notre front français en Italie, sur les organisations du Service de Santé, les transports des blessés, les modes de ravitaillement des troupes" - Elle aimerait y rencontrer des officiers qui la renseigneraient et lui montreraient "des spectacles que je pourrai décrire" - Elle a déjà fait une mission de ce genre dans la Somme en 1916, et au Front belge récemment - Ses articles paraissent avoir un "effet moral sur les civils" - Elle souhaite donc avoir une "mission de presse" avec toutes les autorisations nécessaires - ‎

Galerie Fert - Nyons

(SNCAO)

Phone number : 33 04 75 26 13 80

EUR200.00 (€200.00 )

‎Colette YVER - [Antoinette de Bergevin] - [Segré 1874 - Rouen 1953] - Ecrivaine française‎

Reference : 33087

‎Manuscrit autographe signé - Lettres à un jeune Mari - X - ‎

‎ 10 pages grand in4 - Bon état -‎


‎Beau manuscrit de la Dixième et dernière Lettre à un jeune mari parue en feuilleton dans l'Eclair en 1929 : "Ne vous ai-je pas entendu,à Elbeuf même, railler avec persistance les délicatesses de Marie-Edith qui refait dix fois sa robe parce que rien ne saurait la satisfaire; ou qui lit et relit pendant un mois et simultanèment deux livres de Mauriac et de Drieu La Rochelle pour établir une comparaison essentielle entre des visions si détaillées ...de la vie intérieure humaine"...- Longue conversation entre Alain et Colette Yver au sujet du couple qu'il forme avec Marie-Edith - Beau texte - ‎

Galerie Fert - Nyons

(SNCAO)

Phone number : 33 04 75 26 13 80

EUR300.00 (€300.00 )

‎COLINET (Paul).‎

Reference : 18768

‎L.A.S. à Noël Arnaud avec un AUTO-PORTRAIT (dessin original signé) au verso.‎

‎1 page à l'encre verte, datée 4 mars 1953. Colinet félicite et remercie Noël Arnaud de sa revue Le Petit Jésus… J'ai traversé une région où les nuages étaient si bas qu'ils me détrempaient les organes loco-moteurs. Une belle éclaircie toutefois : la réception du n° 6 du Petit Jésus dont je suis vraiment confus de venir vous féliciter et remercier si tardivement. Il décide un versement mensuel pour un nouvel abonnement à la revue ainsi qu'aux Cahiers du Collège de 'Pataphysique. (…) Et dans la marge : " Reproduction interdite " : Au verso, mes traits survivants tels que j'ai pu les repêcher, il y a quelques heures à peine dans mon miroir. Au verso : autoportrait de Colinet en couleurs à l'encre de Chine et aquarelle, format 13,2 × 9, signé en bas à droite P.C. et daté 3/53.‎


Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : 33 01 48 04 82 15

EUR400.00 (€400.00 )
Previous 1 ... 249 250 251 252 ... 449 646 843 1040 ... 1043 Next Exact page number ? OK
Get it on Google Play Get it on AppStore
Autographs
The item was added to your cart
You have just added :

-

There are/is 0 item(s) in your cart.
Total : €0.00
(without shipping fees)
What can I do with a user account ?

What can I do with a user account ?

  • All your searches are memorised in your history which allows you to find and redo anterior searches.
  • You may manage a list of your favourite, regular searches.
  • Your preferences (language, search parameters, etc.) are memorised.
  • You may send your search results on your e-mail address without having to fill in each time you need it.
  • Get in touch with booksellers, order books and see previous orders.
  • Publish Events related to books.

And much more that you will discover browsing Livre Rare Book !