Previous 1 ... 197 198 199 200 ... 429 658 887 1116 ... 1119 Next Exact page number ? OK

‎BRETON André:‎

Reference : 4342

(1926)

‎Légitime défense.‎

‎Paris, Editions surréalistes, septembre 1926. Fragile brochure agrafée (fendue au pli) sur papier uniformément bruni. ‎


‎ Edition originale. Envoi autographe de l’auteur à Georges Lévy. ‎

ILLIBRAIRIE | Bombadil SA - Genève

Phone number : +4122 310 20 50

CHF820.00 (€773.53 )

‎BRETON André‎

Reference : 73401

(1924)

‎Manifeste du surréalisme. Poisson soluble‎

‎Editions du Sagittaire, Paris 1924, 12x19cm, broché.‎


‎Edition originale, un des exemplaires du service de presse. Dos très légèrement insolé sans gravité et comme habituellement, exemplaire complet de son prière d'insérer. Envoi autographe signé d'André Breton à Roger Dévignes. - Photos sur www.Edition-originale.com - ‎

Le Feu Follet - Paris

Phone number : 01 56 08 08 85

EUR1,800.00

‎BRETON André‎

Reference : 75170

(1952)

‎Manuscrit autographe de cinq chroniques intitulées "Matière et pronostication", "Dernières positions", "Mise au point", "Touchant 'Un livre écrit en dedans et en dehors'" et "Toi, le seigneur vermeil..."‎

‎novembre 1952, 21x13,5cm et 21x27cm, deux feuillets.‎


‎Manuscrit autographe d'André Breton constitué de cinq textes intitulés "Matière et pronostication", "Dernières positions", "Mise au point", "Touchant 'Un livre écrit en dedans et en dehors'" et "Toi, le seigneur vermeil...", rédigés pour le n°1 de novembre 1952 de la revueMédium.Manuscrit, rédigé à l'encre noire d'une écriture fine et constitué de plusieurs collages ; ratures, soulignements et corrections à l'encre rose. Il s'agit de versions intermédiaires de ces textes ; d'autres variantes de ces articles, dont le texte est approchant mais pas aussi abouti, sont visibles sur le site des Archives Breton. - "Matière et pronostication" évoque l'article deCombatdans lequel Micea Eliade présente les thèses de Jung sur l'alchimie. - "Dernières positions" relate deux interviews de Breton données à La Liberté du Morbihan et à La Razon (Buenos Aires). La première concerne Jacques Prévert : "Une assez grande partie de la jeunesse, en portant aux nues Paroles, s'est peut-être fermée à l'intelligence de messages qui vont plus loin et exigent aussi plus d'efforts, tels après tous ceux de Nerval, de Baudelaire, de Rimbaud. Par ailleurs l'influence de Prévert sur le plan "formel" est désastreuse."La seconde interview, quant à elle, met à mal l'existentialisme : "Ce qui me déplait dans l'existentialisme, ce qui - pour tout dire - m'indispose totalement à son égard, c'est que c'est là un débat limité entreprofesseurs..." -"Mise au point" est une reconnaissance de Victor Brauner comme artiste surréaliste : "Nos différends (d'un autre ordre) avec Victor Brauner nous ont laissé libres d'apprécier à sa valeur sa récente exposition à la Galerie de France, où des toiles (...) peuvent être, aujourd'hui comme hier, revendiquées par le surréalisme, du fait qu'ils sont des chefs d'oeuvre devoyance." -"Touchant 'Un livre écrit en dedans et en dehors'" s'intéresse à la publication par Malcolm de Chazal de trois ouvrages:La Bible du mal, Évangile de l'eau,etLa Fin du monde. - Enfin, "Toi, le seigneur vermeil...", est un très bref et informatif hommage à Pierre Mabille, proche ami de Breton "mort brusquement le lundi 13 octobre, à 17 heures". Accueillant Breton lors de sa démobilisation en 1940, Mabille fut le médecin-accoucheur de Jacqueline, épouse du Pape du Surréalisme et c'est lui qui invita ce dernier à le rejoindre en Haïti en 1945. Très bel ensemble de chroniques. - Photos sur www.Edition-originale.com - ‎

Le Feu Follet - Paris

Phone number : 01 56 08 08 85

EUR2,300.00

‎BRETON André‎

Reference : 75167

(1952)

‎Manuscrit autographe de deux chroniques intitulées "Assez souillé !" et "Courrier transpyrénéen"‎

‎novembre 1952, 20,9x13,4cm, une feuille.‎


‎Manuscrit autographe d'André Breton constitué de deux courts textes intitulés "Assez souillé !" et "Courrier transpyrénéen", rédigés pour le n°1 de novembre 1952 de la revueMédium.18 lignes rédigées à l'encre noire d'une écriture soignée sur un feuillet blanc. Un infime trou d'épingle en marge haute droite du feuillet. "Assez souillé !" relate l'accueil réservé par la revue Médium au panégyrique de Céline par Albert Paraz. La chronique intitulée "Courrier transpyrénéen" annonce quant à elle la publication du dernier ouvrage du critique Juan Eduardo Cirlot intituléSurrealismo. Breton y évoque également l'ouvrage de Robert BenayounLe Livre du Non-Sensqui portera finalement le titre d'Anthologie du non-senset paraîtra en 1957 chez J.- J. Pauvert. - Photos sur www.Edition-originale.com - ‎

Le Feu Follet - Paris

Phone number : 01 56 08 08 85

EUR1,350.00

‎BRETON André‎

Reference : 75166

(1953)

‎Manuscrit autographe intitulé "Un peu jaguar..."‎

‎mai 1953, 21x27 cm, une feuille.‎


‎Manuscrit autographe d'André Breton intitulé "Un peu jaguar...", rédigé pour le n°7 de mai 1953 de la revueMédium.12 lignes rédigées à l'encre noire d'une écriture soignée sur un feuillet blanc. Deux pliures transversales sans gravité. Il s'agit de la version finale du texte ; une version intermédiaire de cet article est visible sur le site des Archives Breton. Intéressante chronique concernant le peintre suédoisMax Walter Svanberg : "De Malmö (Suède) notre très admiré amiMax Walter Svanberg nous écrit pour protester contre la manière dont ont été récemment présentées ses toiles à Paris..." "C'est en 1953 que Breton et ses amis découvrent l'uvre de Svanberg. En 1954 il illustre entièrement le numéro 3 de la revue surréalisteMédiumet en 1955 Breton préface sa première exposition particulière à Paris à la galerie " À l'étoile scellée". " (Archives Breton) - Photos sur www.Edition-originale.com - ‎

Le Feu Follet - Paris

Phone number : 01 56 08 08 85

EUR1,000.00

‎BRETON André‎

Reference : 74192

(1950)

‎Manuscrit autographe inédit d'André Breton : sept aphorismes et un petit dessin original‎

‎s.d. (circa 1950), 10,5x13,3cm, 2 pages sur un billet.‎


‎Manuscrit autographe d'André Breton réalisé au crayon : sept aphorismes et un petit dessin original représentant un portrait de femme. L'ensemble est inédit. Savoureux aphorismes rappelant l'écriture automatique chère aux surréalistes : "Sur un cube d'orage les entrailles voyagées sont foutues" ou encore "Les grenouilles sont dans les cimetières et les coraux (Corots ?) dans les nuages." - Photos sur www.Edition-originale.com - ‎

Le Feu Follet - Paris

Phone number : 01 56 08 08 85

EUR800.00

‎BRETON André‎

Reference : 75168

(1953)

‎Manuscrit autographe signé de deux chroniques intitulées "Une fameuse gorgée de poison" et "ça !"‎

‎mai 1953, 21x27 cm et 9,3x7,4cm, une feuille et un petit papillon.‎


‎Manuscrit autographe d'André Breton signé "A.B.", de deux chroniques intitulées"Une fameuse gorgée de poison" et "ça !", rédigées pour le n°7 de mai 1953 de la revueMédium.Une longue page rédigée à l'encre noire d'une écriture soignée sur un feuillet blanc, quelques corrections et ajouts parfois à l'encre bleue. Est joint un petit papillon de la main de Breton, concernant un article de René Alleau, comportant un petit texte imprimé et annoté par lui aux stylos à bille rouge et bleu et portant en tête une mention explicative. Deux pliures transversales sans gravité. Il s'agit de la version finale de ces deux textes ; une version intermédiaire de ces articles, plus raturée que la nôtre, est visible sur le site des Archives Breton. "Une fameuse gorgée de poison" est un texte de critique sur deux films : Le Rideau cramoisid'Alexandre Astruc, tiré d'une nouvelle de Barbey d'Aurevilly, etLa Canduela de Maurice Clavel, tiré d'un roman de Stendhal: "Tels quels, ces deux films constituent un ensemble inoubliable. L'amour s'y embrase dans le vent qu'il aime, celui de la perdition." "ça !", dont on voit bien le titre antérieurement choisi par Breton ("Le gredin du jour"), est une diatribe contre "L'effroyable ganache qui porte, pour si peu de jours encore, le nom de Francis Jourdain" et qui "s'est laissée récemment aller à quelques sordidités gâteuses dont la presse a fait grand cas. Le vieil abruti s'était mis dans le panais pourri qui lui tient lieu de tête et d'organe excréteur de salir Huysmans, excusez du peu !" - Photos sur www.Edition-originale.com - ‎

Le Feu Follet - Paris

Phone number : 01 56 08 08 85

EUR1,350.00

‎BRETON André‎

Reference : 75169

(1953)

‎Manuscrit autographe signé intitulé "3² + 4² = 5²"‎

‎mai 1953, 21x27 cm, une feuille.‎


‎Manuscrit autographe d'André Breton signé "A.B." intitulé "3² + 4² = 5²", rédigé pour le n°7 de mai 1953 de la revueMédium.18 lignes rédigées à l'encre noire d'une écriture soignée sur un feuillet blanc. Deux pliures transversales sans gravité. Il s'agit de la version finale du texte ; une version intermédiaire de cet article est visible sur le site des Archives Breton. Intéressante chronique sur l'ouvrage de Paul Sérant consacré à René Guénon et à son oeuvre paru aux éditions La Colombe : "De cette oeuvre, une des plus considérables de notre époque, M. Paul Sérant offre une étude pénétrante." - Photos sur www.Edition-originale.com - ‎

Le Feu Follet - Paris

Phone number : 01 56 08 08 85

EUR1,200.00

‎Breton André: ‎

Reference : 7486

‎Mont de Piété. ‎

‎ Au Sans Pareil, 1919. In-12 broché, couverture imprimée en noir reproduisant une vignette d'André Derain. Nom de possesseur sur garde, couverture très légèrement défraîchie, garde ombrées. Illustré de deux dessins inédits d'André Derain, reproduits à pleine page. ‎


‎Edition originale rare du premier livre de Breton. Tirage limité à 125 exemplaires, celui-ci un des 115 numérotés sur Hollande Van Gelder (15). Enrichi d'un splendide envoi autographe signé dont nous soupçonnons le destinataire d'avoir effacé son nom - si tel est le cas, c'est à peine si on le devine. Reste que les deux lignes manuscrites et signées de Breton sont poignantes: "Avec toute l'horreur que j'ai / de ce livre et de ma jeunesse / André Breton". ‎

La Bergerie

Phone number : +41 79 689 98 41

CHF4,800.00 (€4,527.96 )

‎BRETON André‎

Reference : 75123

(1928)

‎Nadja‎

‎Nrf, Paris 1928, 12x19cm, relié.‎


‎Edition originale, un des 796 exemplaires numérotés sur pur fil, seuls grands papiers après 109 réimposés. Reliure à la bradel en plein cartonnage vert forêt, dos lisse, pièce de titre de veau glacé jaune, couvertures et dos conservés, reliure de l'époque. Envoi autographe signé d'André Breton: "A Edmond Jaloux, hommage très dévoué. André Breton". Précieux exemplaire sur grand papier enrichi d'un envoi autographe de l'auteur. - Photos sur www.Edition-originale.com - ‎

Le Feu Follet - Paris

Phone number : 01 56 08 08 85

EUR4,800.00

‎BRETON André‎

Reference : 42796

(1934)

‎Point du jour‎

‎Gallimard, Paris 1934, 12x19cm, broché.‎


‎Edition originale pour laquelle il n'a pas été tiré de grands papiers, un des exemplaires du service de presse. Envoi autographe signé de André Breton à René Bertelé. - Photos sur www.Edition-originale.com - ‎

Le Feu Follet - Paris

Phone number : 01 56 08 08 85

EUR750.00

‎BRETON André‎

Reference : 48109

(1934)

‎Point du jour‎

‎Nrf, Paris 1934, 12x19cm, broché.‎


‎Edition originale pour laquelle il n'a pas été tiré de grands papiers. Envoi autographe signé de André Breton à Robert de Saint-Jean. Agréable exemplaire complet de son prière d'insérer. - Photos sur www.Edition-originale.com - ‎

Le Feu Follet - Paris

Phone number : 01 56 08 08 85

EUR680.00

‎BRETON André‎

Reference : 58441

(1934)

‎Point du jour‎

‎Nrf, Paris 1934, 12x19cm, broché.‎


‎Edition originale pour laquelle il n'a pas été tiré de grands papiers. Envoi autographe signé d'André Breton à son ami Edmond Bomsel : "... L'histoire tombe au dehors comme la neige..." Agréable exemplaire. - Photos sur www.Edition-originale.com - ‎

Le Feu Follet - Paris

Phone number : 01 56 08 08 85

EUR680.00

‎BRETON André‎

Reference : 66846

(1934)

‎Point du jour‎

‎Gallimard, Paris 1934, 12x19cm, relié.‎


‎Edition originale pour laquelle il n'a pas été tiré de grands papiers, un des exemplaires du service de presse. Reliure à la bradel en pleine toile vert amande, dos lisse légèrement décoloré et comportant une petite tache en tête, petites taches sur les plats, couvertures et dos conservés, tête brune, reliure de l'époque signée de M.P. Trémois. Exceptionnel et précieux envoi autographe signé d'André Breton à Man Ray pour qui est écrit l'avant-dernier chapitre de ce texte : " A Man Ray, dans la lumière qu'il a recréée, de tout coeur. André Breton". - Photos sur www.Edition-originale.com - ‎

Le Feu Follet - Paris

Phone number : 01 56 08 08 85

EUR5,000.00

‎BRETON (André).‎

Reference : 58534

(1934)

‎Point du jour.‎

‎Paris Gallimard 1934 in-12, broché, 251 pp. Edition originale sans grand papier. Exemplaire du service de presse enrichi d'un envoi de Breton au critique et auteur dramatique Edmond See.‎


Vignes Online - Eymoutiers

Phone number : 05 55 14 44 53

EUR350.00

‎BRETON André‎

Reference : 50915

(1935)

‎Position politique du surréalisme‎

‎Editions du Sagittaire, Paris 1935, 12x19cm, relié.‎


‎Edition en partie originale, un des exemplaires du service de presse. Reliure en demi box taupe, dos lisse, plats de papier marbré à effet moiré, gardes et contreplats de papier taupe, couvertures et dos (défraîchi) conservés, élégante reliure signée de Goy & Vilaine. Envoi autographe signé d'André Breton à Louis Martin-Chauffier. Exemplaire complet de son prière d'insérer monté sur onglet. Agréable exemplaire joliment établi. - Photos sur www.Edition-originale.com - ‎

Le Feu Follet - Paris

Phone number : 01 56 08 08 85

EUR1,000.00

‎BRETON André‎

Reference : 64262

(1917)

‎Poème autographe de jeunesse signé et dédié à Léon-Paul Fargue : « Aube adieu ! Je sors du bois hanté ; j'affronte les / routes, croix torrides »‎

‎circa 1917-1918, 22,3x27,6, une feuille sous chemise et étui.‎


‎Remarquable poème de jeunesse autographe signé d'André Breton, titré "Poème" et dédié à Léon-Paul Fargue, 21 vers à l'encre noire sur papier vergé, daté par l'auteur du 19 février 1916 et probablement composé dix jours plus tôt. Notre manuscrit fut rédigé entre mars 1917 et le début de l'année 1918. Notre poème est présenté sous chemise et étui aux plats de papier à motifs abstraits, dos de la chemise de maroquin vert olive, gardes et contreplats de daim crème, feuille de plexiglas souple protégeant le poème, étui bordé de maroquin vert olive, étiquette de papier olive portant la mention "poème autographe" appliquée en pied du premier plat de l'étui, ensemble signé de Thomas Boichot. Poème essentiel de la période pré-dadaïste de l'auteur, il fait partie d'un ensemble cohérent de sept poèmes manuscrits de Breton (désigné sous le nom de coll.X. dans les uvres complètes d'André Breton, tome I de La Bibliothèque de la Pléiade, Gallimard, 1988, p. 1071). Ces poèmes, de sa graphie de jeunesse, sont soigneusement calligraphiés à l'encre noire sur papier vergé filigrané. Cet ensemble a étéadressé à son cercle d'amis et d'écrivains, où figurent notamment Valéry, Apollinaire, Théodore Fraenkel, et son frère d'armes André Paris. Il fut par la suite publié dans son premier recueil, Mont de piété, qui parut en juin 1919 à la maison d'édition Au sans Pareil, nouvellement fondée par son ami René Hilsum. La datation précise de cet ensemble de poèmes autographes est déterminée par l'écriture du dernier poème de la collection («André Derain»),composé le 24 mars 1917, qui offre un terminus post quem absolu. En outre, le présent manuscrit est une version plus ancienne du poème «Age», dédié à Léon-Paul Fargue. Daté par l'auteur du 19 février 1916 - le jour de ses vingt ans - et créé 10 jours plus tôt selon sa correspondance, il ne fut rebaptisé et remanié que pour sa publication en juillet 1918 dans Les Trois Roses. Selon toute vraisemblance antérieurs à la parution de ce dernier poème, les sept poèmes autographes, furent probablement rédigés courant 1917 ou au début de l'année 1918, alors que Breton poursuit son internat au Val-de-Grâce et fait la rencontre décisive de Louis Aragon. Les poèmes qui constitueront Mont de piété représentent un rare et précieux témoignage de ses influences de jeunesse, à l'aube de son adhésion au mouvement Dada et sa découverte de l'écriture automatique. Assez brefs et parfois sibyllins, on y sent poindre des accents symbolistes empruntés à Mallarmé, qu'il redécouvre lors de matinées poétiques au théâtre Antoine, au Vieux-Colombier, en compagnie de son camarade de lycée Théodore Fraenkel. Durant le premier mois de la guerre, Breton se consacre également à Rimbaud, et se plonge dans Les Illuminations, seul ouvrage emporté dans la confusion et la hâte qui suivit la déclaration de guerre. De ses lectures rimbaldiennes naquirent les poèmes «Décembre», «Age», et «André Derain», tandis qu'il emprunte à Apollinaire sa muse Marie Laurencin à qui il dédie «L'an suave». Par ailleurs, l'héritage poétique de l'auteur sera particulièrement marqué par la figure de Paul Valéry, avec qui il entre en correspondance dès 1914. Valéry joue dans l'écriture des poèmes de Mont de Piété un rôle considérable par l'attention et les conseils qu'il prodigue au jeune poète. Admiratif de l'audace de son disciple, qui lui adressa chacun de ses poèmes, il apprécie le poème «Facon» (1916) en ces termes: «Thème, langage, visée, métrique, tout est neuf, mode future, façon» (Lettre de juin 1916,uvres complètes d'André Breton, tome I de La Bibliothèque de la Pléiade, Gallimard, 1988, p. 1072). Ces fleurons incontournables de la jeunesse de Breton furent composés entre sa dix-septième et vingt-troisième année. Surpris à Lorient par la déclaration de guerre, il devient infirmier militaire, puis officie dans plusieurs hôpitaux et sur le front pendant l'offensive de la Meuse. Il fait à Nantes la connaissance de Jacques Vaché, qui lui inspire un projet d'écriture collective, ainsi que l'illustration du futur recueil Mont de Piété, finalement réalisée par André Derain. La fréquentation de ce «dandy révolté contre l'art et la guerre», qui partage son admiration pour Jarry, et le contact des aliénés du centre neuro-psychiatrique de Saint-Dizier marquent une étape décisive dans la genèse du surréalisme. Affecté au Val-de-Grâce à partir de 1917, Breton trouve à Paris l'effervescence littéraire nécessaire à sa quête poétique et récite Rimbaud en compagnie d'Aragon. C'est par l'entremise d'Apollinaire qu'il se lie d'amitié avec Soupault, futur co-auteur des Champs magnétiques, et Reverdy, fondateur de la revue Nord-Sud, qui publiera des poèmes de Mont de piété. Les sept poèmes de la collection seront par la suite publiés dans des revues littéraires d'avant-garde (Les Trois Roses, Solstices, Nord-Sud) entre 1917 et le début de l'année 1919. Quatre des sept poèmes urent dédiés aux maîtres et amis de l'auteur: Léon-Paul Fargue, et surtout Apollinaire, à qui Breton avait consacré une étude dans l'Eventail. L'auteur rend également hommage à Marie Laurencin et André Derain, créateurs "d'oeuvres plastiques encore toutes neuves, en butte à un décri et une intolérance presque unanimes", chères à Breton tout au long de sa vie (XXe siècle, n°3, juin 1952). Breton multiplie avec les dédicaces les allusions croisées, dédiant à l'un un poème inspiré par l'autre, à l'exemple de ce poème, dédié à Léon-Paul Fargue, qui fait écho à Rimbaud et son poème «Aube» (Les Illuminations, 1895).Ce poème fut publié pour la première fois après la rédaction du présent manuscrit dans la revue Les trois roses, n°2, juillet 1918, dans laquelle il change de titre et devient «Age» après avoir été originellement baptisé « Poème». Notre manuscrit autographe est une épreuve antérieure, telle qu'elle a été adressée par Breton à Valéry et Apollinaire en février 1916. Il y glisse à la quatrième strophe un vers supplémentaire qu'il retrancha de la publication finale : «O bras si pleins qui m'ont déçu de flexions troubles, anses lilas que rudoyait le nud tors!». L'influence de Rimbaud y est éclatante - un hommage au maître que l'on peut facilement déceler dans les vers "Aube adieu ! Je sors du bois hanté ; j'affronte les / routes, croix torrides" (v. 1-2), s'inspirant de la fin du poème de Rimbaud "L'aube et l'enfant tombèrent au bas du bois. Au réveil il était midi." Valéry, après réception du poème, pardonne au jeune Breton sa fièvre rimbaldienne : «Je vois maintenant que l'illumination vous gagne. La noble maladie suit son cours. Il faut l'avoir eue, guérir, et en garder certaines traces ». Rarissime manuscrit de jeunesse, révérence rimbaldienne d'André Breton alors «au point intellectuel de fusion [...] quand le Rimbaud, le Mallarmé, inconciliables, se tâtent dans un poète» (Paul Valéry, lettre de janvier 1916). - Photos sur www.Edition-originale.com - ‎

Le Feu Follet - Paris

Phone number : 01 56 08 08 85

EUR4,800.00

‎BRETON André‎

Reference : 53417

(1948)

‎Poèmes‎

‎Gallimard, Paris 1948, 14x20,5cm, relié.‎


‎Edition en partie originale, un des exemplaires du service de presse. Reliure en demi chagrin bordeaux à coins, dos à quatre nerfs sertis de filets dorés et orné d'un fleuron central doré, date et filet dorés en queue, plats, gardes et contreplats de papier à effet moiré, couverture conservée. Envoi autographe signé d'André Breton au professeur Georges Blin : "... affectueux souvenir..." Agréable exemplaire. - Photos sur www.Edition-originale.com - ‎

Le Feu Follet - Paris

Phone number : 01 56 08 08 85

EUR580.00

‎BRETON, André‎

Reference : 005570

(1930)

‎Second manifeste du surréalisme‎

‎Paris Editions Kra 1930 In-4 Broché Edition originale Dédicacé par l'auteur‎


‎Edition originale. Exemplaire du service de presse imprimée sur papier Bouffant. ENVOI autographe signé de Breton à Roland Saucier, directeur de la librairie Gallimard. >>>>>>> André Breton connaissait de longue date Roland Saucier. Dés qu'il publia ses premiers textes, il eut le souhait de les voir présentés dans la vitrine de la célèbre librairie du Boulevard Raspail, et ce lieu ainsi que celui de son directeur est cité plusieurs fois dans le cahier de la permanence du Bureau de recherches surréalistes. En décembre 1923, Breton avait déjà dédicacé à Saucier son livre CLAIR DE TERRE, et la parution l'année suivante des PAS PERDUS chez Gallimard rapprocha certainement les deux hommes. Bon exemplaire 0‎

Librairie-Galerie Emmanuel Hutin - Paris

Phone number : 01 42 66 38 10

EUR600.00

‎BRETON André‎

Reference : 009675

(1945)

‎SITUATION DU SURREALISME ENTRE LES DEUX GUERRES‎

‎Paris, Alger Editions de la Revue Fontaine 1945 In-8 carré Broché ‎


‎EDITION ORIGINALE publique de cette conférence prononcée devant les étudiants de l'Université de Yale, le 10 décembre 1942. ENVOI autographe signé d'André Breton au critique et conservateur américain Johnson Sweeney, « son ami ». --- C'est alors qu'il est réfugié aux Etats-Unis que Breton fait la connaissance de Johnson Sweeney. Ce dernier était alors conservateur du Museum of Modern Art, avant d'être en poste au Solomon R. Guggenheim Museum où il oeuvra pour la reconnaissance des jeunes artistes américains, et en particulier des expressionnistes abstraits. S'étant rendu à Paris au début des années 20, Sweney s'intéressait également aux avant-gardes européenne qu'il ne cessa de promouvoir en Amérique. Très bon 0‎

Librairie-Galerie Emmanuel Hutin - Paris

Phone number : 01 42 66 38 10

EUR450.00

‎[Tanguy] - ‎ ‎BRETON (André)‎

Reference : 011300

(1963)

‎Volière‎

‎New York Pierre Matisse 1963 In-4 en feuilles, couverture rempliée, chemise et étui éditeur. ‎


‎Edition originale collective. Avant-dire et 30 poèmes s'étendant chronologiquement entre 1912 et 1941, en fac-similé du manuscrit autographe, sur Canson de couleurs différentes. Illustrant les textes, 10 dessins d'Yves Tanguy reproduits eux aussi au pochoir par le procédé Jacomet. Tirage à 250 exemplaires numérotés. Très bon 0‎

Librairie-Galerie Emmanuel Hutin - Paris

Phone number : 01 42 66 38 10

EUR750.00

‎BRETON André & (ALEXANDRIAN Sarane)‎

Reference : 74239

(1947)

‎Lettre autographe signée inédite adressée à Sarane Alexandrian‎

‎Paris mercredi 12 mars 1947, 20,8x27cm, 1 page sur un feuillet, enveloppe jointe.‎


‎Lettre autographe signée inédite adressée à Sarane Alexandrian, une page rédigée à l'encre bleue sur un feuillet à en-tête de l'Exposition internationale du Surréalisme de 1947. Enveloppe jointe. Cette lettre est une réponse à une lettre envoyée la veille par Sarane Alexandrian, partiellement consultable sur le site des Archives Breton. Né à Bagdad et engagé dans la Résistance dans le Limousin, c'est à cette époque que Sarane Alexandrian découvre le dadaïsme. A vingt ans, il devient le bras droit d'André Breton et est chargé par ce dernier de la direction du secrétariat deCauseafin de répondre aux candidatures de nombreux jeunes artistes du monde entier souhaitant rejoindre le mouvement surréaliste. En octobre 1948, il rompt avec le pape du surréalisme tout en lui conservant son estime et son admiration :"Auprès de lui, on apprenait le savoir-vivre des poètes, dont l'article essentiel est un savoir-aimer... On l'admirait pour la dignité de son comportement d'écrivain, ne songeant ni aux prix, ni aux décorations, ni aux académies" (Alexandrian, André Breton par lui-même, 1971). La lettre que nous proposons marque les débuts de cette éphémère mais importante relation entre les deux écrivains. André Breton, de vingt ans l'aîné de Sarane Alexandrian, semble porter de grands espoirs en ce jeune théoricien qui s'intéresse à ses écrits : "Max-Pol Fouchet ne m'a pas encore fait lire "Poésie et objectivité" mais votre lettre m'en dit assez pour que je croie à un profond accord entre nous, accord moins fondé sur la réception que vous faites à ce qu'a pu être jusqu'ici mon message qu'à la nature même de votre projet personnel, qui se confond en grande partie avec le mien."Quant à "Poésie et objectivité", il ajoute : "Je verrais le plus grand intérêt à publier au catalogue de l'exposition surréaliste quelques pages de vous, dans lesquelles demanderaient à être à peine transposées les principales idées qui s'expriment dans votre lettre et surtout celles qui touchent à la création d'une "mystique érotique"."Cette publication prenant la forme d'un manifeste verra bien le jour et paraîtra dans la revueFontaineréalisée à l'occasion de l'Exposition internationale du Surréalisme de 1947 à la Galerie Maeght. Le texte vaudra un grand succès au jeune Alexandrian qui sera dès lors considéré par ses pairs comme le théoricien n°2 du surréalisme. Très belle lettre marquant le début de l'importante mais éphémère relation entre les deux maîtres à penser du surréalisme. - Photos sur www.Edition-originale.com - ‎

Le Feu Follet - Paris

Phone number : 01 56 08 08 85

EUR1,800.00

‎BRETON André & BRETON Elisa‎

Reference : 75090

(1945)

‎Carte postale autographe signée adressée à M. et Mme Frederick John Kiesler : "Et vous savez comme j'attends (...) le projet qui doit assurer en beauté mon retour à Paris."‎

‎Haïti 17 décembre 1945, 13,9x8,9cm, une carte postale.‎


‎Carte postale autographe signée d'André Breton, envoyée depuis Haïti et adressée au peintre Frederick John Kiesler et à sa femme, et signée par lui et son épouse Elisa au verso d'une vue de la citadelle de Laferrière en Haïti. Cette carte postale a été adressée par André Breton à son ami alors qu'il ne se trouvait à Haïti que depuis quelques jours. C'est sur l'invitation du Dr Pierre Mabille, dont le nom est mentionné dans ce courrier, et au motif d'y donner des conférences que le pape du surréalisme y est venu depuis les Etats-Unis où il s'était exilé durant la Seconde Guerre mondiale. Le poète fait d'ailleurs référence à la Grosse Pomme qu'il vient de quitter : "On n'est pas encore tout à fait chez soi : tout trop vert glacé, traversé par vagues de ces feuillages rouge sang, qu'on voit pauvrement chez les fleuristes à New York pour Noël."Il qualifie son expérience américaine de "terrible quadrillage de (...) quatre années, éclairé pourtant de sourires amis". Il faut dire que ce n'est pas par plaisir que Breton s'est exilé outre-atlantique ; considéré comme "anarchiste dangereux" par le gouvernement pétainiste il est contraint - à l'instar de nombreux intellectuels - de quitter la France pour pouvoir continuer à travailler. Malgré son abondante activité à distance et la rencontre d'Elisa Bindorff en 1943, Breton aspire à retrouver sa patrie : "Et vous savez comme j'attends - pour le 15 décembre ou un jour pas trop éloigné, dites - le projet qui doit assurer en beauté mon retour à Paris. Ne m'oubliez pas surtout." Ce "projet"c'est l'Ode à Charles Fourier,qui sera publiée en février 1947 et pour laquelle Frederick Kiesler réalise les lithographies. Américain d'origine hongroise, Frederick John Kiesler est non seulement architecte , mais aussi théoricien de l'architecture, décorateur de théâtre, artiste et sculpteur. Grâce à sa mise en scène de R.U.R. à Berlin en 1922 et son implication dans le festival de musique et de théâtre de Vienne de 1928, il acquiert une renommée mondiale et gagne l'estime des personnalités du Bauhaus. Ses réalisations les plus notables sont la structure spatiale City in Space (1925), le bâtiment du Film Guild Cinema (1929) à New York et le Sanctuaire du Livre (1959-1965) à Jérusalem. - Photos sur www.Edition-originale.com - ‎

Le Feu Follet - Paris

Phone number : 01 56 08 08 85

EUR1,200.00

‎BRETON André & BRETON Elisa & PERET Benjamin & TOYEN & HEISLER Jindrich‎

Reference : 75342

(1949)

‎Carte postale autographe d'André Breton signée par lui-même, sa femme Elisa, Benjamin Péret, Toyen et Jindrich Heisler adressée à M. et Mme Marcel Jean‎

‎Île de Sein Août 1949, 13,6x9cm, une carte postale.‎


‎Carte postale autographe d'André Breton, signée par lui-même, sa femme Elisa, Benjamin Péret, Toyen et Jindrich Heisler, adressée à Marcel Jean et son épouse et rédigée au dos d'une vue photographique en noir et blancdes rochers de la Chaise-du-Curé de l'Île de Sein (Finistère). Charmante carte postale poétique, rédigée lors d'un séjour breton : "la corne de brume manque à tous ses devoirs quoique le coupage au couteau soit de règle. Dans la vase à quoi se limite la vue de l'hôtel de l'Océan un bateau penché dit son nom : "Rose effeuillée". Rien de moins. Mais c'est toujours très bien dans l'ensemble."Revenant à des discussions plus "professionnelles", Breton demande des nouvelles du galeriste américain Sidney Janis : "Qu'est-il résulté de la visite Janis ?" - Photos sur www.Edition-originale.com - ‎

Le Feu Follet - Paris

Phone number : 01 56 08 08 85

EUR1,800.00

‎BRETON André & CHAR René & ELUARD Paul‎

Reference : 70772

(1968)

‎Ralentir travaux‎

‎José Corti, Paris 1968, 14x21,5cm, broché.‎


‎Nouvelle édition. Dos et plats légèrement et marginalement insolés sans gravité. Envoi autographe signé de René Char au poète Charles Dobzynski. - Photos sur www.Edition-originale.com - ‎

Le Feu Follet - Paris

Phone number : 01 56 08 08 85

EUR250.00
Previous 1 ... 197 198 199 200 ... 429 658 887 1116 ... 1119 Next Exact page number ? OK
Get it on Google Play Get it on AppStore
Autographs

The item was added to your cart

You have just added :

-

There are/is 0 item(s) in your cart.
Total : €0.00
(without shipping fees)
More information about shipping
What can I do with a user account ?

What can I do with a user account ?

  • All your searches are memorised in your history which allows you to find and redo anterior searches.
  • You may manage a list of your favourite, regular searches.
  • Your preferences (language, search parameters, etc.) are memorised.
  • You may send your search results on your e-mail address without having to fill in each time you need it.
  • Get in touch with booksellers, order books and see previous orders.
  • Publish Events related to books.

And much more that you will discover browsing Livre Rare Book !