Previous 1 ... 1114 1115 1116 1117 ... 1119 Next Exact page number ? OK

‎[ZOLA] LECOMTE Georges - (Macon 1869 - Paris 1958) - Ecrivain français ‎

Reference : GF18044

‎Lettre Autographe Signée à madame Zola - Paris le 3 octobre 1902 - Sur la mort de Zola -‎

‎ 1 page 1/4 in8 - bon état -‎


‎Belle lettre de condoléances - "Nous admirions tous le grand artiste et le grand citoyen qu'était Emile Zola....."- Il est accouru rue de Bruxelles pour lui rendre hommage et "évoquer devant lui toutes les belles émotions d'art et de vie qu'[il] lui [doit]"..- - Avant tout déplacement pour nous visiter, merci de prendre rendez vous au 06 86 18 22 77 -‎

Galerie Fert - Nyons

(SNCAO)

Phone number : 33 04 75 26 13 80

EUR200.00

‎ZOLA Émile ‎

Reference : 92

‎L.A.S. adressée à un confrère [Louis Desprez]. Médan, 24 mai 1884. 4 pages in-8 très remplies.Belle critique d’Autour d’un clocher, roman de « mœurs rurales » de Louis Fèvre-Desprez, pseudonyme collectif de Louis Desprez et Henry Fèvre.‎

‎ Le roman lui plaît « infiniment », et d’abord « cette gaieté débordante, outrée, roulant comme un ruisseau après une pluie d’orage », puis ce « défilé de caboches extraordinaires » : « l’originalité est dans ce côté caricatural, dans le déhanchement des personnages, auxquels on ne demande plus dès lors un équilibre dont ils font fi eux-mêmes »… Il relève plusieurs scènes « très réussies, d’un grand relief », dont le mérite est dans « la vérité du document, qui se trouve sous les moindres détails ». L’auteur a dû connaître tous les personnages et toutes les scènes : « c’est à peine si vous avez inventé les transitions nécessaires. Rien ne remplace cela, la chose vue, surtout lorsqu’on la rend avec votre sincérité, votre crânerie qui ne recule devant rien. Ah ! vous n’y allez pas de main morte, dans les faits et dans les mots ! Jamais encore on n’avait si carrément vidé ses tripes et fait la bête à deux dos, comme dit Rabelais ». Cependant il critique la composition du roman : il n’y a ni relief, ni perspective, tout est sur le même plan, chaque épisode a la même valeur, et « on n’a plus qu’un défilé de pages, on n’a pas un tout. – Hein ? Suis-je assez Boileau et La Harpe ! ». Passant au style, il se fait « pion », et critique sévèrement « le mot incorrect inutile, l’épithète de couleur qui va contre l’image, la torture de chic imposée à la phrase, et qui la rend obscure ». La prose est factice, affectée. « Saint-Simon dégorgeait sa bile, sans mettre des malices dans son écriture (…).Tandis que vous, avec vos disloquements, vous vous fichez du public, vous faites des effets. – Je suis pour toutes les audaces, pour toutes les intensités ; mais je les veux en bronze, solides et impeccables, autant que franches et colorées ». Mais il voit là « un fameux bouquin de début. Dites à votre collaborateur que je vous trouve deux gaillards d’avenir (…). Travaillez et n’écoutez les conseils de personne : le travail seul doit achever de vous faire ». ‎

‎[Le roman ayant donné lieu à des poursuites judiciaires, Zola permit la publication de cette lettre dans L’Événement du 25 novembre 1884]. Correspondance, t. V, p. 113. ‎


Phone number : 0660877546

EUR2,500.00

‎ZOLA (Émile), MAUPASSANT (Guy, de), HUYSMANS (Joris-Karl), CÉARD (Henry), HENNIQUE (Léon), ALEXIS (Paul)‎

Reference : 2809

(1890)

‎Les Soirées de Médan avec les portraits des six auteurs : eaux-fortes de Desmoulin, et 6 compositions de Jeanniot, gravées par Muller.‎

‎Paris, Charpentier Éditeur, 1890 In-8, demi-chagrin brun, dos à nerfs, titre doré, tête dorée, couvertures en peau de vélin conservées, faux-titre, titre, 300 pp. Première édition illustrée, comportant les portraits des six auteurs à l'eau-forte par Desmoulin et six compositions inédites à l'eau-forte par L. Muller. L'un des exemplaires du tirage très restreint sur beau vélin teinté, au format in-8 écu, après 65 exemplaires de grand luxe. Exemplaire exceptionnel, provenant de la bibiliothèque dEugène Le Senne, avec son ex-libris gravé par Vanteyne, enrichi des documents suivants montés sur onglets : - une importante et très belle lettre autographe, inédite, signée de 5 pp. de Maupassant adressée à Charpentier, son éditeur, en relation avec lédition illustrée des Soirées de Médan qu'il vient de faire paraître ; miscive virulente, dans laquelle l'auteur de Boule de suif exprime son opposition à la publication de son portrait et exige quil soit ôté de tous les exemplaires en stock chez léditeur et déposés chez les libraires, sous peine de poursuites judiciaires. Malgré sa réticence maladive à voir diffuser des images de sa personne, Maupassant ne mit finalement pas sa ménace à exécution et l'ouvrage fut diffusé complet des portraits gravés (décharge laissée par la photographie décrite ci-après sur le premier feuillet) ; - une rare photographie originale de Maupassant, en tirage d'époque, montée sur carton (104 x 63 mm) par latelier Liébert (un cliché similaire du même photographe, probablement issu de la même scéance de photographie est reproduit en page 155 de lAlbum de la Pléiade consacré à Maupassant (la datation de 1880 figurant dans ce volume semblant erronée, la première photographie connue de Maupassant par Carjat datant de fin 1880 - début 1881, la photo de Liébert datant probablement de 1886), photographie ayant servi à l'élaboration du portrait gravé par Desmoulin figurant dans l'ouvrage et faisant l'objet de la vive réclamation faite par Maupassant dans la lettre décrite précédemment) ; - une lettre autographe signée dune page dÉmile Zola écrite à Médan le 18 octobre 1885 dans laquelle il décline une proposition de collaboration à un journal ; - une lettre autographe signée de 3 pp. de J.-K. Huysmans à un cher ami, datant probablement de 1898 ou 1899 ; - deux lettres autographes signées de Henry Céard, lune datée de 1897, lautre de 1919 ; - une lettre autographe signée de Léon Hennique au critique dart Félix Fénéon ; et - une carte de visite de Jules Brivois, membre de la Société des Bibliophiles Contemporains remerciant son correspondant de lui avoir présenté la précieuse lettre de Maupassant. Eugène Le Senne fut également, membre de la Société des Bibliophiles Contemporains, société fondée en 1889 et dissoute 5 ans plus tard en 1894.‎


‎Guy de Maupassant exerçait un sévère contrôle sur les productions le représentant. S'il se laissa parfois photographier, il interdit ou contrôla strictement la diffusion des épreuves trouvant, le plus souvent, son image " détestable ". On ne connaît que quatre portraits de Guy de Maupassant dont le plus connu est celui réalisé par Nadar vers 1889. Selon les spécialistes de l'écrivain, ce dernier souffrait d'une phobie de sa propre image. Ce sentiment de dépossession, qu'Honoré de Balzac avait ressenti avant lui, s'exprime d'ailleurs clairement dans ses écrits, et notamment dans Le Horla, où le narrateur ne se voit plus dans son miroir, l'invisible ayant dévoré son reflet. ‎

Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : 06 67 17 08 42

EUR15,000.00

‎ZORN DE BULACH François‎

Reference : 9275

(1921)

‎Évêché de Strasbourg‎

‎L.A.S. datée 11 juin 1921 au Père Ingold; Carte A.S. en tant qu'Évêque auxilliaire de Strasbourg. Très bon Strasbourg 1921 ‎


Phone number : 06 79 21 01 07

EUR20.00

‎ZORRILLA DE SAN MARTIN Juan‎

Reference : 40454

(1890)

‎Tabaré‎

‎Imp. & Lib. de Vazquez Cores & Dornaleche y Reyes, Montevideo 1890, 14x19,5cm, relié.‎


‎Edition originale de la traduction française pour laquelle il n'a pas été tiré de grands papiers. Reliure en demi basane marron à coins, dos éclairci à cinq nerfs orné de fleurons dorés, doubles encadrements de filets dorés sur les plats de papier marbré, gardes et contreplats de papier à la cuve, un coin inférieur émoussé, reliure de l'époque. Rare envoi autographe signé de Juan Zorrilla de San Martin, en espagnol, à Gabriel Hanotaux. Agréable exemplaire. - Photos sur www.Edition-originale.com - ‎

Le Feu Follet - Paris
Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : 01 56 08 08 85

EUR680.00

‎[ZOUAVES PONTIFICAUX] DE LISLE DU DRENEUC, vicomte Pierre-René, dit Pitre, ‎

Reference : 21896

(1893)

‎DOCUMENTS SUR LA CAMPAGNE DES ZOUAVES PONTIFICAUX EN FRANCE (Signé : P. de L.)‎

‎Nantes E. Grimaud 1893 -in-4 broché un volume, broché petit in-quarto saumon Editeur (23,5 x 18,5 cm), dos muet, couverture saumon imprimée en noir et ornée d'une vignette aux armes de Bretagne en noir, sans illustrations, EXEMPLAIRE DE L'AUTEUR rempli de notes manuscrites en marge de l'auteur à l'encre brune + une gravure du volontaire Joseph Louis Guérin du corps des Zouaves Pontificaux, mort à ozimo le 30 octobre 1860 (noté au dos, enterré au pont du cens) + 2 lettres autographes manuscrites de l'auteur sur la campagne des Zouaves Pontificaux + 3 pages autographes manuscrites à l'encre violette du Vicomte Hervé Sioc'han de Kersabiec sur le même Sujet, 32 pages, 1893 Nantes : E. Grimaud Editeur, ‎


‎Note : La couverture imprimée sert de titre...... Edition Originale......UNIQUE..................en bon état (good condition). bon état ‎

Phone number : 06 81 28 61 70

EUR260.00

‎Zoé Laure de CHATILLON - [Chambray-sur-Eure 1826 - Clarens 1908] - Peintre française‎

Reference : CX200

‎Lettre autographe signée à Maitre Tual, commissaire-priseur à Drouot en 1875 et 1910 - sans date -‎

‎ 1 page in8 - Bon état -‎


‎Elle ne peut être chez elle au moment demandé mais elle passera le voir chez lui - ‎

Phone number : 0686182277

EUR50.00
Free shipping

‎Zoé Laure de CHATILLON - [Chambray-sur-Eure 1826 - Clarens 1908] - Peintre française‎

Reference : CX201

‎Lettre autographe signée à Maitre Tual, commissaire-priseur à Drouot en 1875 et 1910 - Paris le 19 mai 1877 -‎

‎ 1 page in8 - Bon état -‎


‎S'il ne prêvoit pas de vente prochaine dans laquelle elle doive "laisser aller le tableau au plus offrant", elle lui demande de le lui renvoyer - ‎

Phone number : 0686182277

EUR100.00
Free shipping

‎Zoé Laure de CHATILLON - [Chambray-sur-Eure 1826 - Clarens 1908] - Peintre française‎

Reference : CX202

‎Lettre autographe signée à Maitre Tual, commissaire-priseur à Drouot en 1875 et 1910 - Paris le 14 février 1895 -‎

‎ 2 pages in8 - Bon état -‎


‎Elle regrette qu'il ne se soit pas plus occupé des tableaux qui étaient à "la Palette de Rubens" - Elle a besoin d'argent et souhaite que tout soit fini ce mois ci - Il a trois toiles dont l'une a été médaillée à Tours et l'autre à Chicago - Peut-il lui indiquer quelqu'un qui s'en occuperait? - ‎

Phone number : 0686182277

EUR150.00
Free shipping

‎Zoé Laure de CHATILLON - [Chambray-sur-Eure 1826 - Clarens 1908] - Peintre française‎

Reference : CX203

‎Lettre autographe signée à Maitre Tual, commissaire-priseur à Drouot en 1875 et 1910 - Paris le 9 mars 1895 -‎

‎ 3 pages in8 - Bon état -‎


‎Trés intéressante lettre: Elle désire que ses tableaux soit compris dans la vente annoncée pour le 29 mars [celle dont il est fait mention dans le Bénézit] - Elle parle des tableaux suivanst: "Le Monteur en pierres fines", médaillé à Tours; "Au Louvre", une jeune fille dessinant; "Orpheline", une étude de paysanne; "L'amour de l'art", aquarelle représentant des touristes qui se proménent dans une galerie de tableaux - Autographe peu commun - ‎

Phone number : 0686182277

EUR300.00
Free shipping

‎ZULAWSKI Andrzej‎

Reference : 72038

(1981)

‎Les choses de la chair‎

‎Jean-Claude Lattès , Paris 1981, 13,5x21,5cm, broché.‎


‎Edition originale de la traduction française pour laquelle il n'a pas été tiré de grands papiers. Agréable exemplaire en dépit d'un petit manque en tête du dos et d'une légère déchirure en pied de la première garde. Envoi autographe daté et signé d'Andrzej Zulawski : "A Cécile Barthélemy, ce livre sur ce qui me fait le plus mal, (elle devinera)..." - Photos sur www.Edition-originale.com - ‎

Le Feu Follet - Paris
Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : 01 56 08 08 85

EUR120.00

‎ZUNE A.-J.‎

Reference : 9945

(1894)

‎TRAITE D'ANALYSE CHIMIQUE MICROGRAPHIQUE ET MICROBIOLOGIQUE DES EAUX POTABLES‎

‎ 1894 demi-reliure havane (half binding) grand in-octavo, dos 5 nerfs (spine with raised bands) - entre-nerfs à fleuron (floweret) - titre frappé or (gilt title), légère épidermure sur le mors du deuxième plat (light scratch on the joint of the back cover), papier marbré aux plats (cover with marbled paper), tranches jaspées (marbled edges), envoi autographe manuscrit de l'Auteur sur la page de garde du premier contre-plat (author's autograph of front counter-cover), illustrations : 414 figures in-texte (pictures in text) et 2 planches (plates) en couleurs hors-texte in fine (full page engraving at rear), 380 pages, 1894 à Paris Octave Doin Editeur - à Bruxelles Bureaux du Moniteur du Praticien,‎

‎bon état général malgré le petit défaut signalé (good condition in spite of the small defect indicated) ‎


Phone number : 06 81 28 61 70

EUR100.00

‎ZURLINDEN Émile‎

Reference : 9272

(1896)

‎Lettre signée, Marseille le 8 février 1896, annonçant sa prise decommandement du 15è Corps d'armée, au Procureur Général de la Cour d'Appel d'Aix. 1 page in-4° Très bon Marseille 1896 ‎


Phone number : 06 79 21 01 07

EUR40.00

‎ZWANG Gérard & ROMIEU Antoine‎

Reference : 29575

(1974)

‎Précis de thérapeutique sexologique, traitement des dysfonctionnements érotiques du couple‎

‎Maloine, Paris 1974, 13,5x21cm, broché.‎


‎Edition originale dont il n'a pas été tiré de grands papiers. Envoi de Gérard Zwang à un confrère. Ouvrage illustré de 11 figures. Une tache affectant les marges de certains feuillets, sinon agréable exemplaire. - Photos sur www.Edition-originale.com - ‎

Le Feu Follet - Paris
Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : 01 56 08 08 85

EUR50.00

‎ZWEIG Lotte (ZWEIG Stefan)‎

Reference : 70927

(1940)

‎Carte-lettre adressée depuis Bath à Renée Chaine, compagne du pianiste Alfred Cortot : "Nous habitons tranquillement ici presque à la campagne"‎

‎Bath 5 juillet 1940, 13,7x8,7cm, une carte.‎


‎Lettre autographe signée de Lotte Zweig adressée à Renée Chaine, compagne du pianiste Alfred Cortot, une pagerédigée à l'encre violette sur une carte à en-tête " "Rosmount Lycombe Hill, Bath". Lotte Zweig, nouvellement mariée à Stefan Zweig qui avait quitté sa première épouse Friderike, donne des nouvelles de leur vie dans la campagne anglaise à Renée Chaine, compagne d'un grand ami de son mari, Alfred Cortot. Les relations entre Zweig et Cortot, pianiste de renom et spécialiste de Chopin, sont très peu évoquées par les biographes - la correspondance entre les deux couples et leurs nombreuses rencontres à travers l'Europe témoignent pourtant du lien fort qui les unissait. Zweig, qui souhaitait écrire une biographie du compositeur, avait d'ailleurs déclaré?: «?Quand les mains de Cortot n'existeront plus, Chopin mourra une seconde fois c'est le seul qui arrive à exprimer la tendresse dans la grandeur?». Cortot, de son côté, tenait également Zweig en grande estime?: «?Les jours où l'on rencontre un Zweig sont à marquer d'une pierre blanche dans la vie des êtres qui ont le respect des idées ou la curiosité de l'intelligence.?» (lettre du 13 octobre 1937). Définitivement parti d'Allemagne en 1934, Stefan Zweig s'installe en Angleterre avec sa nouvelle femme Lotte : "la nouvelle existence de Zweig, à quelques détails près, paraît reproduire à l'identique son existence d'antan. Si le site de Bath l'a séduit d'emblée, c'est parce qu'il lui rappelle irrésistiblement Salzbourg et ses environs. De même, la maison dont il s'est entiché, Rosemount House (le mont des Roses), est située sur une colline dont le nom (Lyncombe Hill) évoque à s'y méprendre celui du Kapuzinerberg (mont ou colline des Capucins" [...] Au-delà même de ces similitude toponymiques et géographiques, l'environnement naturel de Bath, son statut de ville culturelle, révèlent sa nostalgie du paradis perdu" (Stefan Zweig - autopsie d'un suicide,Dominique Frischer). "Chère amie, Depuis longtemps je me propose de vous écrire, et je prends la bonne occasion pour joindre quelques mots à la lettre de Stefan. J'espère que vous allez bien et qu'il y aura malgré tout bientôt une occasion de se revoir. Nous habitons tranquillement ici presque à la campagne, voyons peu de gens mais sommes presque jamais sans visiteurs. Deux petites nièces de moi [sic] vivent avec nous ici, et cela nous donne du plaisir. Amicalement Lotte Zweig" - Photos sur www.Edition-originale.com - ‎

Le Feu Follet - Paris
Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : 01 56 08 08 85

EUR400.00

‎ZWEIG Lotte (ZWEIG Stefan)‎

Reference : 70928

(1939)

‎Carte-lettre adressée depuis Bath à Renée Chaine, compagne du pianiste Alfred Cortot : "M. Zweig a retrouvé assez de repos pour travailler. Nous sommes très heureux ici"‎

‎Bath 24 juillet 1939, 13,7x17,7cm, une carte.‎


‎Lettre autographe signée de Lotte Zweig adressée à Renée Chaine, compagne du pianiste Alfred Cortot, une pagerédigée à l'encre noire. Lotte Zweig, nouvellement mariée à Stefan Zweig qui avait quitté sa première épouse Friderike, donne des nouvelles de leur vie dans la campagne anglaise à Renée Chaine, compagne d'un grand ami de son mari, Alfred Cortot. Les relations entre Zweig et Cortot, pianiste de renom et spécialiste de Chopin, sont très peu évoquées par les biographes - la correspondance entre les deux couples et leurs nombreuses rencontres à travers l'Europe témoignent pourtant du lien fort qui les unissait. Zweig, qui souhaitait écrire une biographie du compositeur, avait d'ailleurs déclaré?: «?Quand les mains de Cortot n'existeront plus, Chopin mourra une seconde fois c'est le seul qui arrive à exprimer la tendresse dans la grandeur?». Cortot, de son côté, tenait également Zweig en grande estime?: «?Les jours où l'on rencontre un Zweig sont à marquer d'une pierre blanche dans la vie des êtres qui ont le respect des idées ou la curiosité de l'intelligence.?» (lettre du 13 octobre 1937). Définitivement parti d'Allemagne en 1934, Stefan Zweig s'installe en Angleterre avec sa nouvelle femme Lotte : "la nouvelle existence de Zweig, à quelques détails près, paraît reproduire à l'identique son existence d'antan. Si le site de Bath l'a séduit d'emblée, c'est parce qu'il lui rappelle irrésistiblement Salzbourg et ses environs. De même, la maison dont il s'est entiché, Rosemount House (le mont des Roses), est située sur une colline dont le nom (Lyncombe Hill) évoque à s'y méprendre celui du Kapuzinerberg (mont ou colline des Capucins) [...] Au-delà même de ces similitude toponymiques et géographiques, l'environnement naturel de Bath, son statut de ville culturelle, révèlent sa nostalgie du paradis perdu" (Stefan Zweig - autopsie d'un suicide,Dominique Frischer). "Chère amie, Il y a très longtemps que je veux vous écrire, et vous remercier de votre dernière lettre, mais hélas, notre correspondance a augmenté d'une façon formidable, et ce n'est qu'ici à deux heures de Londres que M. Zweig a retrouvé assez de repos pour travailler. Nous sommes très heureux ici - une ville ravissante très vieille, avec une architecture exquise et un beau paysage anglais, une maison agréable, une vie tranquille, beaucoup de travail, beaucoup de promenades et pour les weekend [sic] quelques bon ami [sic]. C'est idéal après la vie inquiète et troublée de Londres. Ce que nous regrettons c'est de ne pas vous revoir pendant si longtemps. N'a-t-il pas un moyen pour vous de passer quelques jours ici à Bath ? Nous serions très heureux et vous auriez aussi du plaisir de votre séjour, j'en suissûre ! * Amicalement Lotte Zweig" - Photos sur www.Edition-originale.com - ‎

Le Feu Follet - Paris
Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : 01 56 08 08 85

EUR700.00

‎ZWEIG Lotte (ZWEIG Stefan)‎

Reference : 70987

(1939)

‎Lettre adressée depuis Bath à Renée Chaine, compagne du pianiste Alfred Cortot : "on oubliait pour des jours entiers les grands évènements"‎

‎Bath 27 octobre 1939, 18,1x22,8cm, une carte.‎


‎Lettre autographe signée de Lotte Zweig adressée à Renée Chaine, compagne du pianiste Alfred Cortot, une pagerédigée à l'encre noire. Traces de plis. Alors que l'Europe entre en guerre, Lotte Zweig, nouvellement mariée à l'écrivain Stefan Zweig, donne des nouvelles de leur vie dans la campagne anglaise. Elle s'adresse à Renée Chaine, compagne d'un grand ami de son mari, Alfred Cortot, pianiste de renom et spécialiste de Chopin. L'installation du couple dans une charmante maison de Bath, qui leur rappelle leur ancienne demeure du Kapuzinerberg, a rendu leur exil plus doux : "C'était un grand bonheur pour nous d'avoir cette maison qui nous occupait toutes ces semaines, car à cause de cela on oubliait pour des jours entiers les grands évènements." Les relations entre Stefan Zweig et Alfred Cortot sont très peu évoquées par les biographes - la correspondance entre le couple autrichien et français, leurs nombreuses rencontres à travers l'Europe témoignent pourtant du lien fort qui les unissait. Zweig, qui souhaitait écrire une biographie du compositeur, avait d'ailleurs déclaré?: «?Quand les mains de Cortot n'existeront plus, Chopin mourra une seconde fois c'est le seul qui arrive à exprimer la tendresse dans la grandeur?». Cortot, de son côté, tenait également Zweig en grande estime?: «?Les jours où l'on rencontre un Zweig sont à marquer d'une pierre blanche dans la vie des êtres qui ont le respect des idées ou la curiosité de l'intelligence.?» (lettre du 13 octobre 1937). Définitivement parti d'Allemagne en 1934, Stefan Zweig s'installe en Angleterre avec sa nouvelle femme Lotte et quitte bientôt Londres pour une vie tranquille à Bath : "la nouvelle existence de Zweig, à quelques détails près, paraît reproduire à l'identique son existence d'antan. Si le site de Bath l'a séduit d'emblée, c'est parce qu'il lui rappelle irrésistiblement Salzbourg et ses environs. De même, la maison dont il s'est entiché, Rosemount House (le mont des Roses), est située sur une colline dont le nom (Lyncombe Hill) évoque à s'y méprendre celui du Kapuzinerberg (mont ou colline des Capucins) [...] Au-delà même de ces similitude toponymiques et géographiques, l'environnement naturel de Bath, son statut de ville culturelle, révèlent sa nostalgie du paradis perdu" (Stefan Zweig - autopsie d'un suicide,Dominique Frischer). Bientôt pourtant, il partit avec Lotte pour le Brésil, où ils mettront fin à leurs jours. "Chère amie, Il y a très longtemps que je nous n'avons pas eu de vos nouvelles, excepté le plaisir que nous avons eu en entendant M. Cortot par le [sic] Radio. Quel dommage que vous ne pouvez pas venir nous voir. Il y aurait tant de choses à se dire. Nous vous avons écrit, je crois que nous nous sommes décidés à prendre notre domicile permanent à Bath. Nous avons pris une maison charmante avec un grand jardin, située sur une des collines de Bath et nous espérons à y habiter dans une quinzaine de jours. C'était un grand bonheur pour nous d'avoir cette maison qui nous occupait toutes ces semaines, car à cause de cela on oubliait pour des jours entiers les grands évènements. En tous cas Stefan n'aurait pas pu travailler pendant les dernières semaines, mais il espère pouvoir recommencer dès que nous serons installés. Vous aurez bientôt notre carte avec la nouvelle adresse. On nous prie de ne pas écrire de longues lettres, ainsi que vous prie seulement de nous donner bientôt de vos nouvelles et de me faire savoir comment vous allez et si vous restez toujours à Paris. Veuillez transmettre nos meilleures pensées à M. Cortot. Je vous embrasse amicalement Lotte Zweig" - Photos sur www.Edition-originale.com - ‎

Le Feu Follet - Paris
Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : 01 56 08 08 85

EUR600.00

‎ZWEIG Stefan‎

Reference : 63790

(1931)

‎Joseph Fouché‎

‎Grasset, Paris 1931, 13x21cm, relié.‎


‎Édition originale de la traduction française, un des exemplaires du service de presse. Reliure en demi maroquin noir, dos lisse, date en queue, couvertures conservées, tête dorée, reliure signée Goy & Vilaine. Envoi autographe signé en français de Stefan Zweig à Michel Corday. Précieux exemplaire parfaitement établi. - Photos sur www.Edition-originale.com - ‎

Le Feu Follet - Paris
Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : 01 56 08 08 85

EUR3,800.00

‎ZWEIG Stefan‎

Reference : 52789

(1934)

‎La guérison par l'esprit‎

‎Stock, Paris 1934, 12,5x19cm, relié.‎


‎Edition originale de la traduction française pour laquelle il n'a été que 65 alfa en grands papiers, un des exemplaires du service de presse. Reliure en demi maroquin bleu marine, dos à cinq nerfs, date dorée en queue, plats de papier marbré, gardes et contreplats de papier gris-bleu, couvertures et dos insolé conservés, tête dorée, reliure signée de T. Boichot. Rare envoi autographe daté et signé de Stefan Zweig à Julien Luchaire. Exemplaire agréablement établi. - Photos sur www.Edition-originale.com - ‎

Le Feu Follet - Paris
Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : 01 56 08 08 85

EUR3,800.00

‎ZWEIG Stefan‎

Reference : 71775

(1937)

‎Le chandelier enterré‎

‎Grasset, Paris 1937, 12,5x20cm, relié.‎


‎Edition originale de la traduction française, un des 87 exemplaires numérotés sur alfa, seuls grands papiers après 8 Japon et 18 pur fil. Reliure en demi maroquin bleu, dos à cinq nerfs, date dorée en queue, plats de papier décoratifs abstraits, gardes et contreplats de papier bleu, couvertures et dos marginalement et légèrement salisconservés, tête dorée, reliure signée T. Bouchot Hommage autographe signé de Stefan Zweig à madame de Doré. - Photos sur www.Edition-originale.com - ‎

Le Feu Follet - Paris
Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : 01 56 08 08 85

EUR2,500.00

‎ZWEIG Stefan‎

Reference : 70612

(1937)

‎Lettre autographe signée adressée à Alfred Cortot et son épouse à propos du fonds de manuscrits de Richard Wagner : « J'avais la chance de pouvoir acquérir le lot entierunjour avant que Bayreuth envoyait une personne de confiance »‎

‎Londres 26 décembre 1937, 17,9x22,9cm, une feuille.‎


‎Lettre autographe signée de Stefan Zweig adressée à Alfred Cortot, deux pages sur un feuillet rédigées à l'encre violette. Superbe lettre autographe dans laquelle le fin collectionneur fait part de son acquisition de manuscrits inédits de Wagner à son ami Alfred Cortot qui lui-même doit à sa précoce découverte du compositeur allemand, sa carrière de chef d'orchestre. Cortot partageait en effet avec Zweig son « envoûtement quasi tyrannique [subi] avec autant d'ivresse que de ferveur » pour le compositeur. Zweig, qui parlait de sa collection comme « plus digne de me survivre que mes propres uvres » (Le Monde d'hier, 1942) refait pour son ami le détail de cette incroyable découverte de centaines de feuillets oubliés, comprenant de la correspondance intime de Wagner, des partitions et extraits de livrets d'opéras de sa main dont Le Hollandais volant, La sublime fiancée, Les Fées, La défense d'aimer (ou La Novice de Palerme) ainsi qu'une version orchestrale perdue de Rule Britannia. En ce mois de décembre 1937, alors qu'il est réfugié à Londres fuyant la terreur brune, Zweig s'enthousiasme pour des archives d'un temps où l'Europe intellectuelle vivait en parfait syncrétisme. L'écrivain pose un regard nostalgique sur les papiers de Richard Wagner, qui, comme lui, a passé sa jeunesse à parcourir les capitales européennes : «J'ai eu la chance extraordinaire de pouvoir mettre la main pendant un petit séjour à Vienne sur tout un lot de manuscrits musicaux et littéraires deRichard Wagnerde sa première époque (Leipzig, Magdebourg, Riga et Paris)». Parmi ces précieux manuscrits, se trouve entre autres le rarissime arrangement orchestral du chant patriotique anglaisRule Britannia, disparupendant plus de soixante ans. Partageant sa passion de Wagner avec son ami le pianiste Cortot, il lui annonce sa découverte avec cet émerveillement si familier aux collectionneurs devant une trouvaille exceptionnelle :" [...]Il contient des choses qui vous intéresseront spécialement par exemple la traduction complète (60pages) la version française (inédite (je crois) du texte du "Liebesverbot")entièrement de la main de Wagner, puis les manuscrits d'une chanson de vaudeville "Descendons la Courtille"(qu'il faisait dans sa misère la plus noire) [...]presque trente pièces du plus haut intérêtet justementde l'époque la plus rare. Tout cela était caché pendant 50 ans dans une collection privée et j'avais la chance de pouvoir acquérir le lot entierunjour avant que Bayreuth envoyait une personne de confiance". La lettre constitue un fascinant témoignage de la vie parallèle de Zweig, qui s'était forgé une réputation de collectionneur éclairé. Sa collection lui a par ailleurs inspiré une de ses plus belles nouvelles,La collection invisible (die Unsichtbare Sammlung) ainsi qu'un essai pionnier dans leDeutscher Bibliophilen Kalender (De la collection d'autographes considérée comme un art). Ses centaines d'autographes historiques, musicaux et littéraires du Moyen-Age au XXe siècle, étaient soigneusement répertoriés dans des catalogues et rassemblés dans la bibliothèque-musée de sa maison du Kapuzinerberg : "Dans cette bibliothèque, "lieu de culte", il exerce aussi une véritable activité d'expert en autographes [...] La bibliothèque attirera un nombre de savants professeurs, parfois accompagnés de leurs assistants, qui n'hésiteront pas à revenir y travailler au calme des jours d'affilée, voire des semaines" (Stefan Zweig, le voyageur des mondes,Serge Niemetz). Avec cette acquisition, Zweig voit se réaliser le rêve de tout collectionneur. Exilé depuis deux ans en Angleterre, et bravant la progressive fermeture des frontières de l'Europe, Zweig retourne à Vienne à temps et fait l'achat de ces documents exceptionnels, soustraits aux émissaires de Bayreuth qui rassemblaient déjà à l'époque une importante collection aujourd'hui gérée par le musée et la fondation Wagner. On reconnaît également dans cette lettre la curiosité insatiable de Zweig biographe, en recherche constante de matériaux inédits, de sources premières à intégrer dans ses études biographiques - la même année, il avait silloné l'Europe avec sa future femme Lotte en quête des portulans de l'époque de Magellan pour l'écriture de sa biographie. A Paris, entre deux visites à la Bibliothèque natonale, Zweig reste à l'affût des manuscrits les plus rares, s'arrêtant comme Marcel Proust avant lui chez le négociant en autographes Charavay.L'écrivain ne put malheureusement jouir de sa collection pendant très longtemps, contraint d'en vendre à son départ de Vienne au célèbre marchand Martin Bodmer, puis d'en laisser à nouveau à Londres avant son voyage sans retour pour le Brésil. La collection de manuscrits musicaux, historiques et littéraires de Stefan Zweig se trouve désormais partagée entre la British Library à Londres, la fondation Bodmer de Genève, et la bibliothèque nationale d'Israël. Admirable témoignage de la plus grande et prestigieuse acquisition de l'écrivain. En cette veille de guerre mondiale, en proie à l'angoisse et la nostalgie du "monde d'hier",Stefan Zweig trouva le réconfort parmi lespapiers noircis d'encre de Richard Wagner, alors que la menace des totalitarismes pesait sur les villes européennes de sa jeunesse. "Mon cher ami et chère Madame, laissez vous envoyer les meilleurs voeux pour l'année nouvelle ; je suis tellement heureux de savoir que vous vous reposez maintenant après les semaines et les mois de travail. Je ne sais pas encore exactement quand je viendrai à Paris, mais certainement cela sera encore au printemps. J'ai eu la chance extraordinaire de pouvoir mettre la main pendant un petit séjour à Vienne sur tout un lot de manuscrits musicaux et littéraires deRichard Wagnerde sa première époque (Leipzig, Magdebourg, Riga et Paris). Il contient des choses qui vous intéresseront spécialement par exemple la traduction complète (60pages) la version française (inédite (je crois) du texte du "Liebesverbot")entièrement de la main de Wagner, puis les manuscrits d'une chanson de vaudeville "Descendons la Courtille"(qu'il faisait dans sa misère la plus noire), des"Lieder"français, composés par lui ("Les aveux de Marie Stuart" par Béranger, deux Lieder, je crois inédites, de Victor Hugo) puis l'esquisse de la "Ballade de Senta" en Français. En outre la "Polonia ouverture"(version pour piano) des esquisses de la Ouverture pour le "Roi Enzio", ouverture et esquisses pour le"Liebesverbot", parties de sapremière symphonieet la"Neujahrs Cantate", le libretto allemand presque entier du"Liebesverbot", des lettres à Meyerbeer, à Pillet, etc. etc* - presque trente pièces du plus haut intérêtet justementde l'époque la plus rare. Tout cela était caché pendant 50 ans dans une collection privée et j'avais la chance de pouvoir acquérir le lot entierunjour avant que Bayreuth envoyait une personne de confiance. Vous ne vous doutez pas, j'espère, du plaisir que j'aurai de pouvoir vous montrer bientôt ces manuscrits ! Et votre conférence ou votre essai pour mon éditeur ? Il me l'a déjà écrit, qu'il serait heureux de pouvoir faire une édition. Mille amitiés de vous deux de votre Stefan Zweig * une partie du libretto de sa première opéra "die Feen", la musique pour une tragédie inconnue, un "entreacte" inconnu etc, etc." - Photos sur www.Edition-originale.com - ‎

Le Feu Follet - Paris
Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : 01 56 08 08 85

EUR7,000.00

‎ZWEIG Stefan‎

Reference : 68681

(1904)

‎Lettre autographe signée de deux pages à propos du travail de traduction en allemand des oeuvres de Paul Verlaine qu'il dirige‎

‎Berlin s.d. ( circa 1904), 16,5x22,5cm, une feuille.‎


‎Lettre autographe signée de deux pages adressée au directeur de la revue littéraire "La Plume", Karl Boès, et rédigée depuis Berlin où Stefan Zweig entreprend un travail de traduction en allemand des uvres de Paul Verlaine. Dans cette lettre, le très jeune écrivain francophile, à peine âgé de 23 ans, manifeste à l'éditeur de Verlaine sa passion pour le poète. Il contribue à le faire découvrir en Allemagne, moins de 10 ans après sa mort : "J'ai réussi de trouver un éditeur et aussi l'éditeur le plus moderne d'Allemagne qui veut oser de vendre une traduction des poésies de Paul Verlaine..." grâce à l'effort collectif de plusieurs écrivains allemands qu'il supervise: "... la traduction, que je dirige, sera la meilleure possible, pars'qu'elle n'est l'oeuvre d'un seul ; toutes les grand lyriciens d'Allemagne et leur meilleur aussi, ... ont collaboré pour faire cette uvre digne du grand poète..." ; entreprise dont il prédit la réussite commerciale : "... nous pouvons espérer, que grâce de la notation des traducteurs et du prix si modeste, Verlaine sera peut-être plus acheté en Allemagne, que en France." Afin d'enrichir ce recueil des poésies de Paul Verlaine, Stefan Zweig sollicite auprès de Karl Boès le prêt de 6 clichés parus dans différents numéro de "La Plume" ainsi qu'une «poésie autographe de Paul Verlaine». De cet engouement naitra, bien plus qu'une simple traduction supervisée par le jeune écrivain, la première uvre biographique de Zweig et sans doute la première biographie de Verlaine en Allemand. Publié à Berlin par Schuster und Löffler, la monographie sera entièrement composée par Zweig et enrichie de ses propres traductions des poèmes les plus emblématiques de Verlaine ainsi que de documents inédits, sans doute ceux aimablement envoyés par Boès. S'il restitua, comme promis, le précieux manuscrit du poète, Zweig, dès 1913, enrichira sa collection d'autographes d'un poème majeur de Verlaine : lesFêtes galantes. Superbe et précoce témoignage de la passion du très jeune Zweig pour la littérature française et son désir de la partager avec ses compatriotes, à l'aube d'un XXème siècle dont la violence nationaliste fera le désespoir du grand humaniste européen. - Photos sur www.Edition-originale.com - ‎

Le Feu Follet - Paris
Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : 01 56 08 08 85

EUR4,000.00

‎ZWEIG Stefan‎

Reference : 42945

(1923)

‎Romain Rolland. Der Mann und das Werk‎

‎Rütten & Loening, Frankfurt am Main 1923, 14x20,5cm, reliure de l'éditeur.‎


‎Edition illustrée de 7 photographies et de 3 fac-similés. Rare envoi autographe signé de Stefan Zweig. Reliure de l'éditeur en demi toile tabac, dos lisse, plats de cartonnage sable comportant de petites éraflures. - Photos sur www.Edition-originale.com - ‎

Le Feu Follet - Paris
Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : 01 56 08 08 85

EUR1,800.00

‎"ÃRSTED, H.C.‎

Reference : 43097

(1836)

‎Luftskibet, et Digt. (The Air-Ship, a Poem). - [J.L. HEIBERG'S COPY - GIVEN TO HIM BY ÃRSTED]‎

‎KjÞbenhavn (Copenhagen), 1836. 12mo. Original pictorial printed boards depicting air-balloons. The blank spine loose at back hinge and lacking the bottom 1 cm. The boards are in very fine, clean, and fully intact condition, and internally it is virtually spotless.‎


‎First edition of the poem entitled ""The Airship"" by the world-famous Danish scientist, Ãrsted (Oersted, Ãrsted), who is renowned for the discovery of electro-magnetism. The present copy was given by Ãrsted to Johan Ludvig Heiberg, in their time a more renowned thinker than Kierkegaard, and bears his signature and ""Dono auctoris"" (given by the author) to inside of front board.J.L. Heiberg (1791-1860) was perhaps the most famous cultural persona during the Danish Golden Age. He played a more significant role than any other author or thinker during this period and was the leading character of literature and philosophy in the 19th century. He introduced many German thinkers to Denmark, most importantly Hegel, and he was part of almost all intellectual discussions of the Danish Golden Age. He was also a patron for many leading figures of the era. Though now primarily renowned for his plays and philosophical works, as well as the role he played for Danish culture, Heiberg had a great appreciation for science as well and was a great friend of one of Denmark's most important scientists, the discoverer of electro-magnetism, H.C. Ãrsted. Both Heiberg and Ãrsted were frequent guests in the home of Gyllembourg, where they often met. It is during the first decade of the 19th century that they became friends, and it is Ãrsted who makes Heiberg aware of the science of astronmy and of Tycho Brahe, two of Heiberg's life long passions. It is Ãrsted who introduces Heiberg to a scientific way of thinking, and during this early period he appeared as the protector of Heiberg.In a letter to Ãrsted from 1825, Heiberg writes: ""I owe to you my first scientific formation."" And about Ãrsted in the preface for his ""Formenlehre der dÀnischen Sprache"" (1823): ""Sie waren es, Herr Professor, welcher mich zum Studium der Natur und ihrer Gesetze leiteten."" Heiberg was utterly facsniated with Ãrsted and in his youth took upon himself the primary role of Ãrsted's disciple and follower. Later, as Heiberg grew in knowledge and esteem, he became Ãrsted's important ally. With his own specially developed view of pantheism and rationality as a unity, Ãrsted's philosophy was an important step on the way to Danish Hegelianism, - that which became the mature Heiberg's main passion and goal. As such, Heiberg and Ãrsted are closely joined on the points that matter most to them both"" together they revolutionized the development of both science and philosophy in Denmark. H.C.Ãrsted (1777-1851) was a follower of the ""Naturphilosophie""-school in Germany, and with the ""Airship""-poem he builds the bridge between the world of science and that of poetry. He wishes to demonstrate that the new scientific approach to the world is fully compatible with poetry.‎

Logo ILAB

Phone number : +45 33 155 335

DKK7,000.00 (€938.85 )

‎"ÃRSTED, (OERSTED), H.C.‎

Reference : 41556

(1847)

‎Signed letter, partly printed an filled in with his secretarys handwriting on the paper from ""Die KÃniglichen DÀnische Gesellschaft der Wissenschaften"". ""An den Secretair der KÃnigl. Gesellschaft der Wissenschaften zu GÃttingen"".‎

‎Kopenhagen den 20 April 1847. 1 page in 4to. Ãrsted is sending ""Selskabets Oversigter"" from 1846 to the ""Gesellschaft der Wissenschaften"" in GÃttingen. Signed by H.C. Ãrsted.‎


Logo ILAB

Phone number : +45 33 155 335

DKK1,250.00 (€167.65 )
Previous 1 ... 1114 1115 1116 1117 ... 1119 Next Exact page number ? OK
Get it on Google Play Get it on AppStore
Autographs
The item was added to your cart
You have just added :

-

There are/is 0 item(s) in your cart.
Total : €0.00
(without shipping fees)
What can I do with a user account ?

What can I do with a user account ?

  • All your searches are memorised in your history which allows you to find and redo anterior searches.
  • You may manage a list of your favourite, regular searches.
  • Your preferences (language, search parameters, etc.) are memorised.
  • You may send your search results on your e-mail address without having to fill in each time you need it.
  • Get in touch with booksellers, order books and see previous orders.
  • Publish Events related to books.

And much more that you will discover browsing Livre Rare Book !