Previous 1 ... 1059 1060 1061 1062 ... 1088 1114 1140 1166 ... 1170 Next Exact page number ? OK

‎SARRAUTE Nathalie‎

Reference : 64093

(1956)

‎L'ère du soupçon‎

‎Gallimard, Paris 1956, 12x19cm, broché.‎


‎Edition originale pour laquelle il n'a pas été tiré de grands papiers, mention de deuxième édition. Dos légèrement décoloré et insolé. Envoi autographe signé de Nathalie Sarraute à monsieur et madame Wagemans. - Photos sur www.Edition-originale.com - ‎

Le Feu Follet - Paris

Phone number : 01 56 08 08 85

EUR150.00

‎SARRAUTE Nathalie‎

Reference : 60335

(1959)

‎Le planétarium‎

‎Gallimard, Paris 1959, 12x19cm, broché.‎


‎Edition originale, un des exemplaires du service de presse. Envoi autographe signé de Nathalie Sarraute à Pierre Dumayet. Dos insolé comportant une petite mouillure en pied, papier jauni comme généralement. - Photos sur www.Edition-originale.com - ‎

Le Feu Follet - Paris

Phone number : 01 56 08 08 85

EUR100.00

‎SARRAUTE Nathalie‎

Reference : 003773

(1978)

‎Théâtre‎

‎Paris Gallimard 1978 In-8 Broché Edition originale ‎


‎Edition originale. Exemplaire du service de presse portant un ENVOI autographe signé de l'auteur. Pas de grand papier annoncé. bon état, couv. poussiéreuse 0‎

Librairie-Galerie Emmanuel Hutin - Paris

Phone number : 01 42 66 38 10

EUR80.00

‎SARRAUTE Nathalie‎

Reference : 67297

(1978)

‎Théâtre. Elle est là. - C'est beau. - Isma. - Le mensonge. - Le silence‎

‎Gallimard, Paris 1978, 14x20,5cm, broché.‎


‎Edition originale pour laquelle il n'a pas été tiré de grands papiers, un des exemplaires du service de presse. Dos légèrement insolé. Un petit gri-gri au feutre noir, probabelement de la main de Nathalie Sarraute, en marge du premier plat, bande annonce jointe. Envoi autographe signé de Nathalie Sarraute à Georges Raillard : "... en souvenir plein d'amitié." - Photos sur www.Edition-originale.com - ‎

Le Feu Follet - Paris

Phone number : 01 56 08 08 85

EUR100.00

‎SARRAUTE Nathalie‎

Reference : 64094

(1957)

‎Tropismes ‎

‎Les éditions de minuit, Paris 1957, 12x19cm, broché.‎


‎Deuxième édition en partie originale et sur papier courant. Envoi autographe signé de Nathalie Sarraute à Charles Wagemans. - Photos sur www.Edition-originale.com - ‎

Le Feu Follet - Paris

Phone number : 01 56 08 08 85

EUR150.00

‎SARRAUTE Nathalie‎

Reference : 40560

(1957)

‎Tropismes. ‎

‎Les éditions de minuit, Paris 1957, 12x19cm, broché.‎


‎Deuxième édition en partie originale et sur papier courant. Envoi autographe signé de Nathalie Sarraute à Félicien Marceau. Dos légèrement insolé, agréable état intérieur. - Photos sur www.Edition-originale.com - ‎

Le Feu Follet - Paris

Phone number : 01 56 08 08 85

EUR300.00

‎SARRAUTE Nathalie‎

Reference : 65617

(1989)

‎Tu ne t'aimes pas‎

‎Gallimard, Paris 1989, 14x20,5cm, broché.‎


‎Edition originale sur papier courant. Agréable exemplaire complet de sa bande annonce. Envoi autographe daté et signé de Nathalie Sarraute à son ami Georges Raillard. - Photos sur www.Edition-originale.com - ‎

Le Feu Follet - Paris

Phone number : 01 56 08 08 85

EUR150.00

‎SARRAUTE, Nathalie‎

Reference : 007069

(1968)

‎Entre la vie et la mort‎

‎Paris Gallimard 1968 In-12 Broché, couverture à rabats Edition originale Dédicacé par l'auteur‎


‎Edition originale. Exemplaire du service de presse portant un ENVOI autographe signé de l'auteur à BIanca et Félicien [Marceau]. Très bon exemplaire 0‎

Librairie-Galerie Emmanuel Hutin - Paris

Phone number : 01 42 66 38 10

EUR70.00

‎SARRAUTE, Nathalie‎

Reference : 012177

(1968)

‎Entre la vie et la mort‎

‎Paris Gallimard 1968 In-12 Broché, couverture à rabats Edition originale Dédicacé par l'auteur‎


‎EDITION ORIGINALE. Exemplaire di tirage courant portant un ENVOI autographe signé de l'auteur «A André Frénaud en hommage très amical». Très bon 0‎

Librairie-Galerie Emmanuel Hutin - Paris

Phone number : 01 42 66 38 10

EUR70.00

‎SARRE Jean-Luc - SAVAJOLS-CARLE Odile‎

Reference : 692535

‎TRACES.‎

‎Soulié Marseille 1980 Grand in-4 ( 340 X 260 mm ), broché sous couverture rempliée. EDITION ORIGINALE, 1 des 30 exemplaires sur Vélin d'Arches numérotés de 1 à 30 ( N°23 ), accompagnés d'aquarelles originales d'Odile SAVAJOLS-CARLE et signés par l'auteur et l'illustrateur. Exemplaire en parfait état enrichi d'un envoi autographe signé de Odile SAVAJOLS-CARLE à Jean BOISSIEU ( le célèbre critique d'art ) et à sa femme Gisèle ). D'autres photos sur www.cazitel.com ‎


Librairie Tiré à Part - Marseille

Phone number : 04 91 42 63 17

EUR120.00

‎[Editions Martet] - ‎ ‎SARTHOU‎

Reference : 57817

(1987)

‎Hommage à Sarthou. Soulac sur Mer du 5 Juillet au 15 octobre 1987 [ Livre dédicacé par Sarthou avec dessin original de l'artiste ]‎

‎1 brochure in-8 carré, 1987‎


‎Etat très satisfaisant pour cet exemplaire enrichi d'un dessin original à la plume et d'un envoi du peintre Sarthou au sénateur Jean-François Pintat, sénateur-maire de Soulac (qq. rouss. sur la couv. de la brochure)‎

SARL Librairie du Cardinal

Phone number : 09 82 20 86 11

EUR95.00

‎SARTIN (Pierrette).‎

Reference : 86286

(1994)

ISBN : 287744189X

‎Echos du silence.‎

‎Charlieu La Bartavelle 1994 1 vol. broché in-16, broché, 61 pp. Edition originale avec un envoi de l'auteur à G.-E. Clancier. Très bon état.‎


‎ 6 ‎

Vignes Online - Eymoutiers

Phone number : 05 55 14 44 53

EUR15.00

‎SARTRE (Jean-Paul).‎

Reference : 43659

(1966)

‎Manuscrit autographe de la préface à La Promenade du Dimanche, pièce de Georges Michel.‎

‎ 1966 3 pages et demie in-4 à l'encre bleue, s.d.[vers 1966] .Manuscrit autographe complet de la préface de Sartre à La Promenade du Dimanche, pièce en deux actes de Georges Michel, composée à la fin de la Guerre d'Algérie, qui met en scène une famille petite bourgeoise dont la promenade dominicale est perturbée par une fusillade. Les dialogues, qui reprennent tous les clichés ordinaires de la vie familiale, inscrivent cette oeuvre dans le registre du théâtre de l'absurde. L'auteur y démasque la violence des rapports humains derrière le conformisme social.Dans sa préface, Sartre se plaît à souligner la dimension "existientialiste" de l'argument, qui s'articule autour du conflit entre Histoire et répétition. "La répétition, ce sont nos petits rites misérables et ce bavardage qui nous assourdit : les lieux communs. (...) Les récitants n'entendent plus le bruit de leur vraie vie, de la mort qui s'approche. Ils n'ont de solidarité qu'en ceci qu'ils s'entraident à passer sous silence la vérité, à cacher hors de nous, en nous, la violence, le malheur, notre misérable condition. Le seul personnage qui connaît encore l'angoisse d'être né, qui s'interroge un peu sur la signification de son existence, c'est un enfant".L'auteur des Mots évoque un souvenir d'enfance : "Nous avons tous été ce môme à cloche pied - "les enfants s'ennuient le Dimanche, le Dimanche les enfants s'ennuient" - qui ne sait que faire de son corps et qui sent ce jour-là, plus amèrement que les autres jours, sa parfaite gratuité. Et nous avons vu, depuis, cinq cents ou mille fois, ces familles grises, endimanchées, le père brutal et peureux, pompeux et grossier, content de soi et honteux ; la mère aigre raisonneuse, disputant et cédant toujours, glisser dans les rues sous un ciel pluvieux"."Cette pièce est scandaleuse et forte parce que, puisque la vie s'y résume en une promenade, l'invraisemblable y devient la vérité. Le grand-père meurt, tué par une balle perdue, un service spécial de la voirie fait disparaître le corps en vitesse et les survivants poursuivent la promenade dominicale comme si de rien n'était. Et si l'invraisemblable devient la vérité, du coup c'est la vérité qui nous paraît invraisemblable. C'est invraisemblable et vrai, cette indifférence à la mort des vieux, cet égoïsme, ces mots veules et mille fois répétés qui tombent comme des pelletées de terre sur le cadavre : voilà comment nous sommes dans la vie avec nos morts. Nous le savions, bien sûr : mais ce grossissement savant et réglé nous fait voir, avec un humour noir, cet Autre étrange, inacceptable et scandaleux : nous-mêmes".La Promenade du Dimanche fut créée en 1966 au Studio des Champs-Élysées et publiée chez Gallimard. Elle est aussi parue en allemand et aux États-Unis dans une collection de manuel scolaires pour l'apprentissage du français. C'est la deuxième pièce d'un artisan horloger de Belleville, écrivain autodidacte d'origine prolétarienne dont Sartre avait publié le premier texte dans Les Temps Modernes. L'auteur sera l'un des proches compagnons du philosophe dans les dernières années de sa vie, distribuant notamment avec lui La Cause du Peuple dans les rues.‎


Vignes Online - Eymoutiers

Phone number : 05 55 14 44 53

EUR3,000.00

‎SARTRE Jean-Paul‎

Reference : 69836

(1950)

‎Extrait manuscrit inédit d'une pièce de théâtre inachevée ‎

‎s.d., une feuille.‎


‎Une page autographe recto-verso écrite à l'encre noire, sans date. Ébauche manuscrite inédite d'une scène de théâtre de Jean-Paul Sartre vraisemblablement inachevée, qui demande encore à être placée au sein de l'uvre dramatique de l'écrivain. La scène prend la forme d'un dialogue satirique sur la noblesse de l'Ancien régime et comporte une longue didascalie introductive. Cet extrait théâtral semble reprendre le thème de la visite aux Enfers et rappelle un célèbre passage de Virgile, la catabase d'Enée visitant ses ancêtres défunts. Un personnage principal nommé Pierre prend le rôle de spectateur d'un dialogue entre une série de protagonistes ayant vécu à différents âges de l'Histoire de France. Une didascalie au début nous renseigne sur les personnages, représentants de la noblesse de l'Ancien régime qui accompagnent et vilipendent deux de leurs descendants encore vivants?: «?Deux rejetons misérables sont suivis par toute une ascendance noble (marquis du XVIIIe, Seigneurs du XVIe en pourpoint, chevaliers du Moyen Âge avec armure).?» Cette descente dans le tombeau de la noblesse française est teintée d'ironie et d'absurde, les aïeuls poursuivent leurs descendants et s'offusquent de leur manque de sérieux?: «?Le Chevalier Ce sont les deux misérables rejetons vivants de notre noble lignage. La race s'éteindra avec eux. Est-ce que vous pensez que c'est pour ça que j'ai abattu tant de Sarrasins de ma main?? [...] Le Mousquetaire Et que j'ai eu, moi, quatorze duels?? Le Vieillard Et que j'ai émigré à Coblence???» En quelques répliques, Sartre déconstruit la mystique de l'ordre privilégié et de la conscience de classe. Au travers du dialogue, les deux descendants vivants de la noblesse - qui gardent le silence - semblent oublier leurs obligations nobiliaires qui faisaient d'eux des sujets contraints à l'histoire de leur lignage. La scène s'achève sur des paroles sibyllines?: «?Pierre Mais s'ils vous dégoûtent tant que ça qu'est-ce que vous avez besoin d'être tout le temps derrière eux?? Le Chevalier [...] nous attendons qu'ils soient morts pour pouvoir les engueuler.?» - Photos sur www.Edition-originale.com - ‎

Le Feu Follet - Paris

Phone number : 01 56 08 08 85

EUR800.00

‎SARTRE Jean-Paul‎

Reference : 69448

(1938)

‎La nausée‎

‎Rieder, Paris 1938, 12x19cm, broché.‎


‎Edition originale, un des exemplaires du service de presse. Discrètes et petites restaurations sur le dos, infimes piqûres sur les gardes. Envoi autographe signé de Jean-Paul Sartre àLouis Teyssou, directeur adjoint aux Messageries de presse Hachette. - Photos sur www.Edition-originale.com - ‎

Le Feu Follet - Paris

Phone number : 01 56 08 08 85

EUR3,000.00

‎SARTRE Jean-Paul‎

Reference : 53080

(1939)

‎Le mur‎

‎Gallimard, Paris 1939, 12x19cm, broché.‎


‎Edition originale, un des exemplaires du service de presse. Reliure en demi box marron, dos lisse, plats de papier à décor géométrique, gardes et contreplats de papier marron, couvertures et dos (défraîchi) conservés, tête dorée, reliure signée de P. Goy & C. Vilaine. Précieux envoi autographe signé de Jean-Paul Sartre à François Porché. Bel exemplaire agréablement établi. - Photos sur www.Edition-originale.com - ‎

Le Feu Follet - Paris

Phone number : 01 56 08 08 85

EUR3,500.00

‎SARTRE Jean-Paul‎

Reference : 67477

(1939)

‎Le mur‎

‎Rieder, Paris 1939, 12x19cm, broché.‎


‎Edition originale sur papier courant, fausse mention de onzième édition. Reliure à la bradel en plein papier à motifs abstraits, dos lisse, pièce de titre de maroquin bleu marine, couvertures comportant de petites piqûres et dos conservés, reliure signée P. Goy & K. Vilaine. Quelques reprères de lecture en marges de certains feuillets, signature manuscrite datée du dédicataire en guise d'ex-libris. Rare envoi autographe daté du 15 Novembre 1942 signé de Jean-Paul Sartre : " A Moly en souvenir de 9 mois de captivité dans une prison sans "murs" avec mon amitié" - Photos sur www.Edition-originale.com - ‎

Le Feu Follet - Paris

Phone number : 01 56 08 08 85

EUR1,500.00

‎SARTRE Jean-Paul‎

Reference : 50941

(1945)

‎Le sursis - Les chemins de la liberté II‎

‎Gallimard, Paris 1945, 13x20,5cm, relié.‎


‎Réédition. Reliure en demi maroquin bordeaux, dos à cinq nerfs, date dorée en queue, plats de papier marbré, gardes et contreplats de papier à la cuve, tête dorée, couvertures et dos conservés, reliure signée de Goy & Vilaine. Envoi autographe signé de Jean-Paul Sartre à Geneviève Calliat. - Photos sur www.Edition-originale.com - ‎

Le Feu Follet - Paris

Phone number : 01 56 08 08 85

EUR1,200.00

‎SARTRE Jean-Paul‎

Reference : 69834

(1952)

‎Manuscrit inédit sur l'idéologie bourgeoise et la Révolution française ‎

‎s.d. (1952), 12 feuillets.‎


‎Manuscrit autographe de 12 pages sur feuillets à carreaux, rédigé à l'encre bleue, nombreux passages soulignés. Ensemble de réflexions inédites de Jean-Paul Sartre portant sur la structure sociale et l'idéologie bourgeoise écrites probablement en 1952 dans le cadre d'un projet de scénario sur la période révolutionnaire. Cette série de dialogues intérieurs sur la nature du pouvoir individuel et collectif constituent une première ébauche des idées développées dans son chef-d'uvre de 1960, la Critique de la raison dialectique. à travers l'exemple de la Révolution française et de la Terreur, Sartre s'interroge sur le rôle du citoyen et de la propriété en invoquant les écrits de Kant, Marx, Rousseau, Hobbes, Saint Paul et Luther. Cet ensemble de feuillets présente de nombreuses similarités dans son contenu et sa forme avec deux manuscrits antérieurs à 1953 et aujourd'hui conservés à l'Université d'Austin, Texas (manuscrit «?Liberté - Egalité?», fonds Harry Ransom Humanities Research Center) et à l'Université d'Ottawa (manuscrit «?Scénario / Joseph Le Bon?»). Une référence dans notre manuscrit à une étude de Jean Vialatoux sur Hobbes, rééditée en 1952, corrobore davantage sa datation dans le courant de cette année. On reconnaît à travers ces feuillets le style de notation sartrien, composé d'affirmations et de notes fulgurantes s'attaquant aux systèmes et structures sociales?: «?car le bourgeois ne peut tirer son sacré que de lui-même?», «?On est sacré en tant qu'esclave du souverain qui défend chacun de ses esclaves contre les autres esclaves?». C'est l'occasion pour le philosophe de déployer de nombreux raisonnements et syllogismes, ainsi que pour le lecteur de suivre en détails son cheminement intellectuel?: «?Qu'est-ce que donc que le souverain par rapport à moi?? 1/ Ma propre volonté mais aliénée. On me la renvoie comme autre. C'est-à-dire que je la réintériorise sous la forme de commandement, de devoir et de loi. Ex?: je possède et cultive ma terre. Je donne mon droit au souverain. Il me confirme dans cette possession?». Au travers d'une série de mises à l'épreuve d'affirmations idéologiques, Sartre analyse le phénomène de la dévolution du pouvoir et la place de la volonté individuelle, et déconstruit ainsi la mystique de l'État dont Hobbes s'est fait le chantre. Le début des années 1950 correspond à une période de grande productivité de l'écrivain, qui créée au théâtre sa scandaleuse pièce Le diable et le bon dieu et se mobilise pour la libération d'Henri Martin, condamné à la suite de son action contre la guerre d'Indochine. En 1952, il se consacre à des projets biographiques avec la publication de son Saint Genet et débute également la rédaction d'un scénario resté inachevé sur la vie d'un révolutionnaire méconnu, le montagnard Joseph Le Bon, destiné à être «?une sorte de biographie philosophique filmée qui repensait les données mises en avant par l'historiographie de la Révolution?» (Philippe Gilles, Construction du personnage et argumentation philosophique (sur un scénario inédit de Jean-Paul Sartre)) dont les ébauches sont aujourd'hui conservées à l'Université d'Ottawa et d'Austin. Ces notes manuscrites font probablement partie d'un ensemble de réflexions préalables à la rédaction de ce scénario, de larges passages étant consacrés à une approche anthropologique et particulièrement novatrice de la Terreur ayant pour but de comprendre l'apparition de la violence dans l'Histoire (dans le manuscrit le «?germe de la Terreur?»)?: «?Il y a terreur quand le pessimisme se change en optimisme sans que la conception originelle de l'homme soit changée. Là alors le Mal devient une broussaille parasitaire à écarter pour retrouver le bien. Le Mal est niant. Si non partons de l'idée que l'Homme est métaphysiquement mauvais par suite d'un acte libre sur lequel on ne peut revenir, il y a pessimisme et non terreur.?» Au-delà de la période révolutionnaire abordée en quelques pages, ce manuscrit reflète les préoccupations et le débat interne sous-jacent de la philosophie sartrienne, entre individuel et collectif, réel et idéel, souverain et masses. En effet, ces notes portent en germe les thèmes principaux de la Critique de la raison dialectique, sa monumentale étude qui après L'Etre et le Néant assure le volet social de sa pensée et demanda de nombreuses années de maturation. Dans le manuscrit datant de quelques années avant sa publication, se trouve la même démarche visant à créer une anthropologie d'inspiration marxiste, alors que Sartre se rapproche progressivement du PCF après une longue période de désaveu et signe la même année sa série d'articles élogieux dans les Temps modernes, intitulée «?Les communistes et la paix?». Véritable «?archéologie?» de la dialectique sociale, ces notes reprennent et confrontent avec grand sens critique les théories de ses aînés, Rousseau et Hobbes en tête?: «?N'oublions pas que le système de Hobbes est engendré par la peur (la peur est ma passion dit-il). Il réclame la paix. Mais la paix civile (contre la guerre civile). Il s'agit donc de vivre en sécurité. 'N'avoir rien à craindre des autres hommes, acquérir sans rivaux, conserver sans envieux'. La paix mercantiliste du bourgeois anglais?». On remarque l'influence nettement plus positive qu'exerce le Contrat social, cité à plusieurs reprises et dont le marxisme lui-même est largement redevable?: «?Mais chez Rousseau la somme des actes d'engagement se fait à un être d'abord purement fictif et non existant mais qui «?à l'instant (du pacte)?» nait reçoit son unité, son moi commun, sa vie, sa volonté?». Par ailleurs, Sartre insiste avec beaucoup de force sur l'assouvissement des masses et la passivité qui semblent être les immuables conditions de la dialectique sociale qu'il condamne?: «?C'est que la personne du Monarque (ou de l'assemblée) étant aussi une personne individuelle ne peut pas s'identifier à une pure volonté du général. Sans doute elle incarne les volontés de tous mais elle est aussi volonté d'un seul. Et comme telle elle peut aller me chercher dans ma particularité et ma vie comme telle. Si je m'aliène à une personne, je suis esclave.?» Ces notes de travail en vue d'un projet cinématographique inachevé s'avèrent également d'une importance capitale pour la génétique de l'uvre philosophique sartrienne, par leur parenté explicite avec la Critique de la raison dialectique. Aux confins de la sociologie et la philosophie, ces pages de Sartre encore inédites comblent les lacunes de la philosophie marxiste et jettent les bases mêmes d'une nouvelle anthropologie. - Photos sur www.Edition-originale.com - ‎

Le Feu Follet - Paris

Phone number : 01 56 08 08 85

EUR4,500.00

‎SARTRE Jean-Paul‎

Reference : 69835

(1950)

‎Réflexions manuscrites inédites sur les masses et le Parti Communiste Français‎

‎s.d., 5 feuillets.‎


‎ « Quel est l'unique moyen? L'union. Sortir les masses de l'isolement, leur donner confiance.» 5 feuillets autographes écrits à l'encre noire, sur papier à carreaux. Réflexions manuscrites inédites de Jean-Paul Sartre rédigées après la Seconde Guerre mondiale, alors en plein schisme avec le Parti Communiste Français. Cet ensemble de pensées éparses et intimes du philosophe sont chargées d'inquiétude sur le sort des masses, soulignant leur manque de représentation et de conscience politique face à l'impuissance du PCF. Ces quelques pages de réflexions illustrent les relations complexes qui ont lié Sartre au Parti Communiste Français. En l'absence de date précise, on peut toutefois situer l'écriture de ce manuscrit après la Seconde Guerre mondiale, comme l'indique la phrase «les allemands chassés la bourgeoisie collaboratrice mise en accusation». A la Libération, la position de socialiste anti-hiérarchique et libertaire de Sartre était en contradiction flagrante avec l'esprit et la pratique du PCF, qui a marqué à plusieurs reprises son mécontentementenvers l'écrivain rebelle. Aux attaques délibérées de Sartre, on répondit en effet par les injures de Kanapa sur l'existentialisme, les commentaires de Leclerc sur les Mains sales et des sifflets des militants communistes à sa sortie au cinéma, puis par des insultes à son encontre prononcées au Congrès de Wroclaw. C'est dans ce climat d'hostilité affichée que semble avoir été écrit ce manuscrit, qui peint le PCF comme une organisation dévoyée de sa mission, effrayée par les masses qu'elle est censée servir et représenter:«Le PC s'épuise vainement : il ne perd pas son effet mais il ne gagne pas non plus. Inefficace. Son isolement est celui des masses. Pourquoi pas mouvement pour masses ?». A travers les pages, le philosophe soulève la plus grande fragilité du mouvement, sa désunion, véritable entrave à «l'intérêt national» tant recherché: «Contradiction dans les masses Contradiction entre le PC et les masses. Contradiction à l'intérieur du PC.» Ces pensées écrites dans l'intimité du philosophe ne constituent pas seulement une diatribe contre le parti mais une campagne de dénonciation de l'impérialisme, l'ennemi commun et véritable responsable de la désunion des masses: «La ruse du patronat : profite de l'ambiguïté du fait communisme pour le présenter toujours sous son mauvais jour en profitant de ce que le communiste ne peut pas répondre.». Au-delà des affrontements et des polémiques qui gangrènent la cause communiste, c'est l'engagement et la prise de conscience du peuple qui reste le plus menacé: «J'ai montré que le syndicalisme vise de lui-même à l'action politique et que c'est le sens même du mouvement ouvrier. Mais nous avons vu aussi que la classe ouvrière est découragée de la politique». Témoignage inédit de l'histoire mouvementée de Jean-Paul Sartre avec le PCF, ces notes manuscrites inédites marquent un véritable cri du cur de l'intellectuel engagé, s'efforçant ici de lier théorie et pratique politique afin de défendre la liberté des peuples à s'autodéterminer. - Photos sur www.Edition-originale.com - ‎

Le Feu Follet - Paris

Phone number : 01 56 08 08 85

EUR2,300.00

‎SARTRE Jean-Paul & (BEAUVOIR Simone de) & SABINO Fernando & BRAGA Rubem‎

Reference : 67586

(1960)

‎Furacão Sôbre Cuba‎

‎Editôra do autor, Rio de Janeiro 1960, 14x20,5cm, broché.‎


‎Rare édition originale en portugais de cet important écrit politique de Jean-Paul Sartre rédigé à Cuba en 1960. Ce texte ne fut publié en France que sous la forme d'articles dans le journal France-Soir, puis intégralement en 2008 dans la revue Les Temps Modernes. à la fois reportage sur Fidel Castro et violent pamphlet contre la politique américaine durant la dictature de Batista, cet essai sur la révolution cubaine est précédé d'une préface inédite de Sartre et suivi d'articles des intellectuels brésiliens Fernando Sabino et Rubem Braga. Envoi autographe signé de Jean-Paul Sartre adressé à Georges Raillard, surmonté de la signature de Simone de Beauvoir. Dos habilement restauré, une petite restauration de papier en marge basse de la page de titre. C'est sur l'invitation de Carlos Franqui, alors directeur du journal Revolucion, que Sartre et Simone de Beauvoir se rendent à Cuba entre février et mars 1960. Quatorze mois après la Révolution, le couple d'intellectuels accompagnent Fidel en tournée dans l'île. De ce périple et de leurs multiples rencontres, notamment avec Che Guevara, naît ce long reportage très engagé intitulé Ouragan sur le sucre qui sera divisé en une série de seize articles publiés dans France-Soir entre le 28 juin et le 15 juillet 1960 dans le but de faire connaître au grand public la jeune révolution cubaine, un an après la chute de Fulgencio Batista. En 2008, près d'un demi-siècle plus tard, la revue Les Temps Modernes publia enfin, dans un seul numéro, ce sulfureux essai de Sartre, elle y joignit les notes contemporaines inédites de l'écrivain rédigées à l'époque en vue d'une édition française. Celle-ci ne vit jamais le jour, sans doute parce que, au même moment, en France, un autre combat pour la liberté des peuples à disposer d'eux-mêmes occupe l'énergie du philosophe?: l'indépendance algérienne. C'est d'ailleurs avec la volonté de réunir les deux combats que Sartre et Beauvoir acceptent en septembre 1960 l'invitation du Congrès des Critiques qui se déroule à Recife au Brésil. Ils n'évoqueront que très brièvement la littérature brésilienne mais utiliseront ce voyage comme tribune pour rapprocher la Guerre d'Algérie et la Révolution Cubaine, comme le racontera Simone de Beauvoir dans La Force des Choses II. Très vite, le séjour brésilien des deux figures de proue de la gauche intellectuelle française prend une tournure hautement politique et durant les conférences de presse, Sartre concentre ses interventions sur la révolution cubaine comme réponse à la situation algérienne, parce que «?le phénomène le plus important de ce siècle est la libération des peuples coloniaux?». Affirmant que l'Amérique Latine et le Brésil en particulier seront amenés à jouer un rôle essentiel contre la politique des blocs et en faveur de cette nouvelle forme de communisme fondée sur la recherche de la paix et non du pouvoir, Sartre galvanise de nombreux intellectuels. Parmi eux, le futur grand critique littéraire et artistique Georges Raillard, alors jeune professeur à l'Université de Rio de Janeiro, et sa femme Alice, traductrice, décident avec quelques grandes figures de l'intelligentsia brésilienne de laisser une trace de cette présence historique du philosophe qui, par sa constante assimilation de la situation cubaine à celle de l'Algérie, semble porter l'espoir d'une révolution universelle. Réunissant plusieurs grands écrivains comme Jorge Amado, proche ami des Raillard, Fernando Sabino et Rubem Braga, le groupe de jeunes intellectuels décident donc de publier pour le continent sud-américain un ouvrage entièrement inédit du philosophe, avant son retour en France. En quelques semaines, un éditeur brésilien réussit ce tour de force et bientôt, cette Tempête sur Cuba (Furacão Sôbre Cuba) en déclenche une autre à la librairie française de São Paulo qui connaît alors «?la plus affolante des séances de signatures?: plus de mille cinq cents personnes se ruèrent dans la boutique, Sartre s'exécuta au cours de longues heures de paraphes, et Simone de Beauvoir fut également priée d'accoler son nom à celui de son compagnon...?» (Annie Cohen-Solal, Sartre, 1985) Avec cette signature manuscrite, Sartre, reconnaît la paternité de son brûlot offert en exclusivité au public brésilien, mais ce n'est probablement qu'aux participants de cet acte politique majeur et exploit éditorial qu'il adresse quelques envois personnels, comme celui à Georges et Alice Raillard. C'est d'ailleurs le seul exemplaire nominativement adressé de ce rare ouvrage qu'il nous ait été donné de rencontrer. L'ouvrage reprend donc le texte intégral de la visite de Sartre à Cuba, mais contient également un préambule éditorial et une préface inédite de l'auteur. Elle est l'occasion pour Sartre de reformuler son parallèle entre la France - nation colonisatrice - et Cuba - terre colonisée - et de mettre également en relation la situation de l'île avec celle du Brésil?: «?E, apesar de tôdas as características que distinguem um pais do outro, acabei compreendo que falar aos brasileiros sôbre a ilha rebelde cubana era falar dêmes proprios.?» («?Et malgré toutes les caractéristiques qui distinguent un pays de l'autre, j'ai fini par comprendre que parler aux Brésiliens de l'île rebelle cubaine, c'était leur parler de leur pays.?»). Jean-Paul Sartre souligne l'importance d'étendre les principes de la Révolution Cubaine à l'ensemble de l'Amérique latine et précède ainsi de sa plume l'imminente épopée tragique du Che. Ce texte, qui connut un grand succès au Brésil et fut même réédité, demeura tout à fait confidentiel en France. Ce silence a probablement des raisons politiques?: le 6 septembre 1960, concomitamment à la publication de Furacão Sôbre Cuba, paraît dans Vérité-Liberté le célèbre Manifeste des 121, plaidoyer dénonçant la violence et les injustices de la guerre d'Algérie et auquel Jean-Paul Sartre appose sa signature. Sans doute, Sartre découvrit-il assez tôt les limites et les dangers de la politique de Fidel Castro, et préféra concentrer son engagement sur les problèmes français. Alors qu'à sa suite se succéderont sur l'île les visites d'intellectuels envoûtés par la figure charismatique de Fidel Castro, Sartre ne retournera jamais à Cuba ni au Brésil. Ne demeureront, pour toutes traces de son engouement cubain, que les quelques articles oubliés de France- Soir et cette édition brésilienne demeurée à peu près inconnue en France. Le 22 mai 1971, le philosophe mettra un terme définitif à ses liens avec «?El Commandante?» en signant, avec une soixantaine d'intellectuels, une lettre ouverte dans Le Monde pour manifester leur soutien au poète cubain Heberto Padilla et «?leur honte et leur colère?» contre Fidel. Rarissime exemplaire de cet ouvrage unique et dédicacé à l'un des très rares français ayant participé à la courte mais intense aventure révolutionnaire internationale du philosophe germanopratin. - Photos sur www.Edition-originale.com - ‎

Le Feu Follet - Paris

Phone number : 01 56 08 08 85

EUR3,800.00

‎SARTRE Jean-Paul & COLLECTIF‎

Reference : 56135

(1953)

‎L'affaire Henri Martin‎

‎Gallimard, Paris 1953, 14x20,5cm, broché.‎


‎Edition originale pour laquelle il n'a pas été tiré de grands papiers. Contributions de Hervé Bazin, Michel Leiris, Jacques Prévert, Vercors... Commentaire de Jean-Paul Sartre. Envoi autographe signé de Jean-Paul Sartre à Paul Aveline et sa femme. Agréable exemplaire. - Photos sur www.Edition-originale.com - ‎

Le Feu Follet - Paris

Phone number : 01 56 08 08 85

EUR600.00

‎SARTRE Jean-Paul & COLLECTIF‎

Reference : 58801

(1953)

‎L'affaire Henri Martin‎

‎Gallimard, Paris 1953, 14,5x20,5cm, broché.‎


‎Edition originale pour laquelle il n'a pas été tiré de grands papiers. Textes de Michel Leiris, Jacques Prévert, Vercors, Hervé Bazin et commentaires de Jean-Paul Sartre. Envoi autographe signé de Jean-Paul Sartre à mademoiselle Marchais. - Photos sur www.Edition-originale.com - ‎

Le Feu Follet - Paris

Phone number : 01 56 08 08 85

EUR580.00

‎SARTRE Jean-Paul & COLLECTIF‎

Reference : 66516

(1953)

‎L'affaire Henri Martin‎

‎Gallimard, Paris 1953, 14,5x20,5cm, broché.‎


‎Edition originale pour laquelle il n'a pas été tiré de grands papiers. Textes de Michel Leiris, Jacques Prévert, Vercors, Hervé Bazin et commentaires de Jean-Paul Sartre. Une pâle mouillure en pieds des premiers feuillets et du premier plat. Envoi autographe signé de Jean-Paul Sartre à mademoiselle Ira Lewin. - Photos sur www.Edition-originale.com - ‎

Le Feu Follet - Paris

Phone number : 01 56 08 08 85

EUR500.00
Previous 1 ... 1059 1060 1061 1062 ... 1088 1114 1140 1166 ... 1170 Next Exact page number ? OK
Get it on Google Play Get it on AppStore
Autographs

The item was added to your cart

You have just added :

-

There are/is 0 item(s) in your cart.
Total : €0.00
(without shipping fees)
More information about shipping
What can I do with a user account ?

What can I do with a user account ?

  • All your searches are memorised in your history which allows you to find and redo anterior searches.
  • You may manage a list of your favourite, regular searches.
  • Your preferences (language, search parameters, etc.) are memorised.
  • You may send your search results on your e-mail address without having to fill in each time you need it.
  • Get in touch with booksellers, order books and see previous orders.
  • Publish Events related to books.

And much more that you will discover browsing Livre Rare Book !