Previous 1 ... 948 949 950 951 ... 987 1023 1059 1095 ... 1097 Next Exact page number ? OK

‎SABATIER Robert - [Paris 1923 - 2012] - Ecrivain et poète français‎

Reference : GF22993

‎Lettre Autographe signée à Pierre Béarn "Séduisant anarchiste" - sans date -‎

‎ 1 page in8 - En-tête des Editions Albin Michel - on joint: Carte autographe signée (au même le 16 janvier 1954) + Carte postale autographe signé (au même: souvenir de Venise) -‎


‎Il est heureux de voir réunis des textes qu'il avait pris plaisir à lire dans des revues - puis "Pour moi, ça va. Je suis pris d'une folie de poèsie... J'écrie poème sur poème et ne peux m'en empêcher.." - Il conseille d'écrire à "Michèle" chez Albin Michel - Ensemble de 3 documents autographes - Réouverture jeudi 11 avril 2024 - Nous traiterons vos commandes à ce moment là -‎

Galerie Fert - Nyons

(SNCAO)

Phone number : 33 04 75 26 13 80

EUR90.00 (€90.00 )

‎SABATIER Roland‎

Reference : 32379

(1976)

‎Pièce pour valse, néant et profession de foi‎

‎Publications Psi, Aubervilliers 1976, 21x15cm, en feuilles.‎


‎Edition originale de ce tirage à part imprimée à 150 ex numérotés et justifiés par l'auteur, seul tirage avec 100 ex réservés à la revue lettriste "La novation". Rare et agréable exemplaire bien complet de sa chemise plastique de protection. - Photos sur www.Edition-originale.com - ‎

Le Feu Follet - Paris
Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : 01 56 08 08 85

EUR250.00 (€250.00 )

‎Sabine Madeleine: ‎

Reference : 5495

(1972)

‎Un des temps du bonheur. ‎

‎Les Hautes Plaines de Mane, Robert Morel, 1972. In-12 carré, plein skyvertex gris avec gardes et titre verts, signet. ‎


‎Edition originale au tirage limite à 3000 exemplaires de cet essai sur « l’art et le plaisir de vieillir et d’apprivoiser l’ombre ». Exemplaire agrémenté d’un envoi autographe signé de l’auteure. ‎

La Bergerie - Carouge
CHF50.00 (€51.17 )

‎ SABLIER Edouard ‎

Reference : 10427

(1963)

‎De l'Oural à l'Atlantique; le bond russe en Afrique.‎

‎ 1963 Paris, Fayard, 1963.in8, broché couverture illustrée, , 380 pp., 1 carte double page, broché, bon état , exemplaire desp signéenvoi de l'auteur à René Wilmet‎


Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : 01 43 54 04 70

EUR12.00 (€12.00 )

‎SABLIER (Edouard).‎

Reference : 98609

(1980)

‎Iran, la poudrière. Les secrets de la révolution islamique.‎

‎Paris Laffont 1980 1 vol. broché in-8, broché, 334 pp. Envoi de l'auteur à Jean Mauriac.‎


Vignes Online - Eymoutiers
Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : 05 55 14 44 53

EUR30.00 (€30.00 )

‎[Editions Universitaires] - ‎ ‎SABOURIN, Pierre‎

Reference : 27969

(1985)

‎Ferenczi, paladin et grand vizir secret. [ exemplaire dédicacé ]‎

‎1 vol. in-8 br., Editions Universitaires, Paris, 1985, 230 pp.‎


‎Exceptionnel exemplaire dédicacé par Pierre Sabourin au célèbre mathématicien René Thom " - bioanalyste" avec ma respectueuse estime". Honoré par la Médaille Fields en 1958, le mathématicien français René Thom (1923 - 2002) est le célèbre fondateur de la théorie des catastrophes. Etat très satisfaisant (un accroc au second plat).‎

Phone number : 09 82 20 86 11

EUR49.00 (€49.00 )

‎SABRAN Guillaume DUGAIN Yann‎

Reference : 78994

(1991)

‎L'ivre caillé‎

‎Yves Rivière, Paris 1991, 19x26cm, broché.‎


‎Edition originale imprimée à 300 exemplaires et illustrée de 12 pastels de Yann Dugain. Signature manuscrite au crayon de papier de Yann Dugain au colophon. Envoi autographe daté et signé de Guillaume Sabran à Nadine Nimier, veuve et épouse de Roger Nimier : "Un amical et frémissant hommage à Nadine. Guillaume 3 Juillet 93." Notre exemplaire est exceptionnellement enrichi, sur le premier plat, d'une peinture originale quadricolore de Yann Dugain. - Photos sur www.Edition-originale.com - ‎

Le Feu Follet - Paris
Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : 01 56 08 08 85

EUR120.00 (€120.00 )

‎[Sacha Guitry] Jeanne LANDRE - [1874 - 1936] - Romancière française‎

Reference : GF27075

‎Lettre autographe signée à Jules Herman - Paris le 2 septembre 1910 - ‎

‎ 2 pages 1/2 in8 + enveloppe - trés bon état -‎


‎Belle lettre sur Guitry : Sa lettre la trouve à Paris ou elle est "emplatrée jusqu'au cou" - Elle conte un incident avec Sacha Guitry à propos d'un titre commun "L'Hallali" qu'elle revendique comme lui appartenant dans un article dans Gil Blas et dans une lettre à Guitry qui lui a répondu : "Je regrette que nous ayons choisi le même titre - Je ne dispose hélas plus du mien, vu que je l'ai donné à ma pièce - Il lui plait - Elle le garde" - Camille Lemonnier est furieux "devant le pied de nez d'un galopin" et lui conseille de faire passer des notes dans les journaux - Réouverture jeudi 11 avril 2024 - Nous traiterons vos commandes à ce moment là -‎

Galerie Fert - Nyons

(SNCAO)

Phone number : 33 04 75 26 13 80

EUR300.00 (€300.00 )

‎[Sacha Guitry] Jeanne LANDRE - [1874 - 1936] - Romancière française‎

Reference : GF27078

‎Lettre autographe signée à Jules Herman - Paris le 13 aout 1910 - ‎

‎ 1 page in8 + enveloppe - trés bon état -‎


‎Suivant ses conseils, elle vient d'écrire au Gil Blas et à Sacha Guitry pour leur faire observer que leur "Hallali", à elle et à Camille Lemonnier, a été annoncé par Serge Barret dans le Figaro - Elle a encore "de la besogne" mais elle aimerait être avec lui et Mme Prévost - Réouverture jeudi 11 avril 2024 - Nous traiterons vos commandes à ce moment là -‎

Galerie Fert - Nyons

(SNCAO)

Phone number : 33 04 75 26 13 80

EUR150.00 (€150.00 )

‎Sacha GUITRY - [Saint-Petersbourg 1885 - Paris 1957] - Ecrivain, comédien et réalisateur français‎

Reference : 33252

‎Lettre contrat dactylographiée signée à "Cher Maitre" - Paris le 23 février 1949 -‎

‎ 3 pages in4 - quelques mots autographes - Très bon état -‎


‎Il s'agit du contrat signé par Sacha Guitry et André Roy concernant les droits de réalisation et d'exploitation de sa pièce "Aux deux colombes", en langue française et pour une durée de dix ans - Le contrat précise de nombreux points, en particulier la rémunération de Sacha Guitry: "un million comme auteur-adaptateur", "un million comme interprête" et "un million comme réalisateur" - Sacha Guitry reconnait, dans une mention manuscrite en marge, avoir reçu un million en chèque comme acompte - Réouverture jeudi 11 avril 2024 - Nous traiterons vos commandes à ce moment là -‎

Galerie Fert - Nyons

(SNCAO)

Phone number : 33 04 75 26 13 80

EUR500.00 (€500.00 )

‎Sacha GUITRY - [Saint-Petersbourg 1885 - Paris 1957] - Ecrivain, comédien et réalisateur français‎

Reference : 33251

‎Lettre signée à "Maurice Bessy" - Cap d'Ail le 15 mai 1955 -‎

‎ 1 page in4 - En tête: "Les Funambules - Cap d'Ail" - quelques mots autographes - Très bon état -‎


‎Il l'autorise à distribuer les films tirés de ses oeuvres aux stations de télévision et précise les conditions de partage des recettes - Réouverture jeudi 11 avril 2024 - Nous traiterons vos commandes à ce moment là -‎

Galerie Fert - Nyons

(SNCAO)

Phone number : 33 04 75 26 13 80

EUR300.00 (€300.00 )

‎SACHER-MASOCH Léopold de‎

Reference : 76378

(1893)

‎Lettre manuscrite signée : "[J'ai] cessé depuis longtemps toute communication avec Mme Wanda de Sacher-Masoch"‎

‎1er juin 1893, 11,3x17,7cm, un feuillet.‎


‎Lettre manuscrite probablement inédite, rédigée par un secrétaire, datée du 1er juin 1893 et signée par Léopold de Sacher-Masoch à un destinataire inconnu, probablement un avocat. Mention manuscrite de la main de Sacher-Masoch en marge haute gauche de la lettre: «?Répondu le 1 mai 93?». Deux pages rédigées à l'encre noire sur un double feuillet. L'écrivain se prépare à un éventuel procès intenté par sa première femme Wanda, l'inspiratrice de son célèbre roman La Vénus à la fourrure, qui tente de recouvrer ce qui lui est dû et se libérer du fantasme qu'elle avait incarné à travers les uvres de son mari. Wanda, de son vrai nom Angelika Aürora Rümelin, avait signé avec lui le fameux contrat stipulant qu'elle devait se couvrir de fourrure, et le fouetter ainsi vêtue, véritable évangile de ce qui deviendra le masochisme. Malgré cette union sacrée et actée, dès la fin des années 1870, Leopold fut las de la vie avec elle, Wanda étant incapable de combler ses désirs?: «?Courtisane malgré elle?» et «?infirmière?» selon Jean-Paul Corsetti, elle fut, nous dit Gilles Deleuze «?sa compagne à la fois docile, exigeante et dépassée?». Accablé par les difficultés d'argent, il revendit les fameuses fourrures et les robes de sa femme, et leur divorce fut prononcé en 1886. Poursuivie par son alter-ego de Vénus à la fourrure qui avait fait d'elle une Dalila impérieuse et vénale, il semble que Wanda ait voulu poursuivre en justice son ancien mari?: «?Ayant cessé depuis longtemps toute communication avec Madame Wanda de Sacher-Masoch, il m'est impossible de m'entendre avec elle à l'amiable [...] En cas échéant, ce sera contre moi que Mme de Sacher-Masoch pourra tenter un procès?». Le procès est sans aucun doute lié à la sortie de Kassya, un opéra de Léo Delibes sur un livret de Sacher-Masoch adapté par Henri Meilhac et Philippe Gilles, créé à l'Opéra-Comique la même année. Il est possible que Wanda, traductrice des uvres de Masoch pendant ses années de mariage, n'ait pas reçu ses droits de traduction qui lui étaient dus pour Kassya, tiré d'une nouvelle parue dans les Contes galiciens de son mari. Dans le même esprit que ses années de soumission absolue à Wanda, il tient à porter seul le fardeau des accusations de sa femme, moyennant une somme d'argent payée par les autres auteurs de l'opéra (Henri Meilhac et Philippe Gilles)?: «?Je déclarerai dans un acte notariel [sic] que, en touchant la somme dite, je me charge de toute responsabilité vis-à-vis de Mme de Sacher-Masoch?». étrange et pittoresque étape de l'histoire du fondateur du masochisme, encore inconnue de ses biographes. - Photos sur www.Edition-originale.com - ‎

Le Feu Follet - Paris
Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : 01 56 08 08 85

EUR800.00 (€800.00 )

‎SACHOT Joseph (Oblat de Marie-Immaculée)‎

Reference : 11285

(1944)

‎JUSQU'AU DERNIER "MANGEUR-DE-CRU"‎

‎ 1944 broché (paperback) grand in-octavo carré, titre noir en long sur le dos marron (black longitudinally title on the spine), couverture illustrée (cover illustrated), tranches non rognées (edges no smooth), envoi autographe manuscrit de l'Auteur sur la page de garde (author's autograph on the flyleaf), illustrations hors-texte (full page engraving), 292 pages, 1944 à Paris Editions SPES - uvre des Missions O. M. I.,‎

‎bon état (very good condition) ‎


Phone number : 06 81 28 61 70

EUR40.00 (€40.00 )

‎Sachs Maurice‎

Reference : 7417

(1935)

‎Alias roman‎

‎Paris Gallimard NRF collection blanche 1935 In 12 broché 220 ppexemplaire du service de presse, envois de l'auteur (destinataire découpé) édition originale ‎


‎ bon état, un très petit manque papier au dos ‎

Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : 01 43 54 04 70

EUR50.00 (€50.00 )

‎SACHS (Maurice)‎

Reference : 8158

‎MANUSCRIT AUTOGRAPHE.‎

‎ Un feuillet A4 de papier filigrané, rédigé au recto à l’encre bleu nuit par Maurice Sachs, en tout 15 lignes avec 7 passages raturés..Fragment final d'un manuscrit. Il s'agit d'une scène dramatique dans laquelle un personnage peut-être promis à une condamnation à mort se confie à un ami : « Mon ami, mon ami … je vous attendais. Ne parlez pas, pour l’amour du monde … Je vous vois pour la dernière fois … Je ne serai pas condamné … (il baissa la voix), à mort. Ce sera le bagne…Et voyez-vous, (sa voix s’éleva) au bagne, je vais vivre. Maintenant, partez, laissez moi… La Vierge (il me secouait à tour de bras) la Sainte Vierge, je la rencontrerai là-bas. Maintenant, je vous en supplie, allez-vous en … Je veux penser tout seul à l'avenir… Je suis parti parce que j'avais peur. FIN. »‎


MANUSCRIT AUTOGRAPHE.. SACHS (Maurice)

Phone number : 06 79 60 18 56

EUR80.00 (€80.00 )

‎SACHS Maurice HUGO Jean‎

Reference : 83548

(1939)

‎Au temps du Boeuf sur le toit‎

‎Editions de la Nouvelle revue critique, Paris 1939, 12x19cm, broché.‎


‎Edition originale sur papier courant. Couverture illustrée par Jean Hugo. Un mors légèrement recollé en tête, petites taches sans gravité sur le second plat. Envoi autographe signé de Maurice Sachs à la tragédienne et femme de théâtre Andrée Tainsy. Notre exemplaire est enrichi d'une lettre autographe datée et signée de Maurice Sachs dans laquelle il prend des nouvelles du dédicataire. - Photos sur www.Edition-originale.com - ‎

Le Feu Follet - Paris
Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : 01 56 08 08 85

EUR500.00 (€500.00 )

‎SACQUARD DE BELLEROCHE Maud‎

Reference : 76614

(1978)

‎L'Ordinatrice a cinquante ans‎

‎La Jeune Parque, Paris 1978, 13x20cm, broché.‎


‎Edition originale pour laquelle il n'a pas été tiré de grands papiers. Agréable exemplaire. Exeptionnel envoi autographe signé de Maud Sacquard de Belleroche : "Pour madame Valéry Giscard d'Estaing la plus gracieuse des Présidentes, ce très respectueux hommage d'une féministe sans hargne. Maud de Belleroche." - Photos sur www.Edition-originale.com - ‎

Le Feu Follet - Paris
Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : 01 56 08 08 85

EUR80.00 (€80.00 )

‎SACRE (James).‎

Reference : 110886

(2008)

ISBN : 9782845871632

‎D'autres vanités d'écriture.‎

‎Saint-Benoît-du-Sault Editions Tarabuste, coll. "Doute B.A.T." 2008 1 vol. broché in-8, broché, couverture illustrée à rabats, 194 pp. Edition originale sans grand papier. Envoi autographe signé de l'auteur à Maurice Nadeau. Très bon état.‎


Vignes Online - Eymoutiers
Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : 05 55 14 44 53

EUR20.00 (€20.00 )

‎SACY Samuel S. de‎

Reference : 64191

(1956)

‎Descartes par lui-même‎

‎Seuil, Paris 1956, 12x17,5cm, broché.‎


‎Edition originale pour laquelle il n'a pas été tiré de grands papiers, un des exemplaires du service de presse. Iconographie. Envoi autographe signé de Samuel S. de Sacy à Georges Charensol. - Photos sur www.Edition-originale.com - ‎

Le Feu Follet - Paris
Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : 01 56 08 08 85

EUR20.00 (€20.00 )

‎SADE (D.-A.-F. de).‎

Reference : 74534

(1946)

‎Les Infortunes de la Vertu. Avec une notice de Maurice Heine, une bibliographie de Robert Valençay et une introduction par Jean Paulhan.‎

‎Paris Éditions du Point du Jour, coll. "Incidences" 1946 1 vol. relié in-8, reliure à la bradel de toile rouge, dos et plats de papier marbré vert, rouge et blanc, pièce de titre de maroquin havane au dos avec, en pied, une pièce de même maroquin indiquant l'année d'édition et le nom de Paulhan, doublures et gardes de papier vert olive, tête dorée, non rogné, couvertures et dos conservés (Honnelaître), XLIII + 242 pp. Édition originale de la longue introduction de Jean Paulhan. Un des 300 exemplaires numérotés sur vélin de Rives ivoire, celui-ci enrichi d'un envoi autographe signé de Paulhan au libraire Max-Philippe Delatte en page de faux-titre : "Les infortunes de la vertu ou Le Pire est l'ennemi du mal". Ex-Libris gravé Delatte. En parfaite condition. ‎


Vignes Online - Eymoutiers
Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : 05 55 14 44 53

EUR450.00 (€450.00 )

‎SADE Donatien Alphonse François, Marquis de‎

Reference : 83795

(2012)

‎Bronze du crâne du divin marquis‎

‎S.n. , s.l. 2012, 20x13,5x15cm, autre.‎


‎Bronze du crâne du Marquis de Sade exécuté par le Maître Fondeur d'art Avangini.Un des 99 uniques exemplaires numérotés portant l'empreinte de la signature de Sade. On joint le certificat d'authenticité signé par la Comtesse de Sade et portant le cachet de cire de la famille. Le vendredi 2 décembre 1814, à l'hospice de Charenton, mourait Donatien Alphonse François Marquis de Sade à l'âge de soixante-quatorze ans. Au mépris de ses dispositions testamentaires, le Marquis fut inhumé religieusement dans le cimetière de la maison de Charenton. Ironie du destin, Sade, même mort, ne resta pas longtemps au sein de l'église, puisque, quelques années plus tard, sa tombe devait être «profanée», au nom de la science, par le médecin de l'hospice, docteurL.J.Ramon. Après avoir étudié l'occiput de l'énigmatique Marquis, il le confia à son confrère allemand Johann Spurzheim, disciple du célèbre Franz Joseph Gall, fondateur de la très récente et très en vogue phrénologie. Spurzheim réalisa un moulage -aujourd'hui conservé au laboratoire d'anthropologie du Musée de l'Homme- du précieux crâne et exposa l'original au fil de ses conférences en Europe avant de l'égarer, semble-t-il en Allemagne ou en Amérique. Quelle liberté plus grande pouvait espérer celui qui vécut le plus clair de son temps enfermé? Le musée conserva également la notice de la très partiale analyse phrénologique de «l'organisation cérébrale du Marquis de Sade » réalisée par l'assistant de Spurzheim, qui n'est rien moins qu'un nouveau procès posthume se concluant sur une nouvelle condamnation sans appel : «Issue des passions les plus honteuses et empreintes de sentiments de l'opprobre et de l'ignominie, une conception aussi monstrueuse, si elle n'était l'uvre d'un insensé, rendrait son auteur indigne du nom d'homme et flétrirait à jamais la mémoire de sa postérité. » Nous lui préférerons la plus honnête description qu'en fait le docteur Ramon dans ses Notes sur M.deSade: «Le crâne de Sade n'a cependant pas été en ma possession pendant plusieurs jours sans que je l'aie étudié au point de vue de la phrénologie dont je m'occupais beaucoup à cette époque, ainsi que du magnétisme. Que résulta-t-il pour moi de cet examen? Beau développement de la voute du crâne (théosophie, bienveillance); point de saillie exagérée derrière et au-dessus des oreilles (point de combativité - organes si développés dans le crane de du Guesclin); cervelet de dimensions modérées, point de distance exagérée d'une apophyse mastoïde à l'autre (point d'excès dans l'amour physique). En en mot, si rien ne me faisait deviner dans Sade se promenant gravement, et je dirai presque patriarcalement, l'auteur de Justine et de Juliette, l'inspection de sa tête me l'eut fait absoudre de l'inculpation de pareilles uvres : son crâne était en tous points semblable à celui d'un Père de l'église. » Témoin de l'impénétrable secret du Marquis et de son intolérable liberté, ce crâne de bronze, seule réplique de l'occiput mystérieusement disparu semble répondre à la question shakespearienne par une reformulation sarcastique : Être où ne pas être! - Photos sur www.Edition-originale.com - ‎

Le Feu Follet - Paris
Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : 01 56 08 08 85

EUR4,500.00 (€4,500.00 )

‎SADE Donatien Alphonse François, Marquis de‎

Reference : 75870

(1953)

‎Cahiers personnels (1803-1804) ‎

‎Corrêa, Paris 1953, 12,5x19,5cm, broché.‎


‎Edition originale sur papier courant. Une déchirure sans manque et sans atteinte au texte sur la dernière page du texte qui a été mal découpée. Texte inédit établi par Gilbert Lély qui a également signé la préface et les annotations de cet ouvrage. Envoi autorgaphe signé de Gilbert Lély à Jean Amrouche. - Photos sur www.Edition-originale.com - ‎

Le Feu Follet - Paris
Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : 01 56 08 08 85

EUR80.00 (€80.00 )

‎SADE Donatien Alphonse François, Marquis de‎

Reference : 58602

(1808)

‎Les antiquaires. Manuscrit autographe complet et unique.‎

‎S.n. , s.l. août 1808, in-8 (17,5x21,5cm), (40f.) (3f. bl.), broché sous chemise et étui.‎


‎Manuscrit original complet d'une des première uvres du Marquis de Sade, entièrement réglé au crayon, et composé 40 feuillets recto-verso. Ce manuscrit, de même que les autres pièces conservées du Marquis, a été dicté à un copiste et corrigé par Sade lui-même. Cahier broché sous couverture verte de l'époque, présentant un petit manque au milieu du dos. Titre à la plume en partie effacé sur le premier plat?: 9/ Net et corrigé en août 1808 - bon brouillon. Les Antiquaires. Comédie en prose en 1 acte. Ce titre est reporté au verso du premier plat de couverture. Le manuscrit est présenté sous chemise en demi maroquin vert sapin, plats de papier marbré, étui du même papier marbré et bordé de maroquin vert sapin, ensemble signé P. Goy & C.Vilaine. Nombreuses corrections, annotations et biffures manuscrites de la main de Sade, principalement des ajouts de didascalies, riches en indications scéniques et psychologiques. Composée en 1776 puis recopiée à Charenton en 1808 et vraisemblablement enrichie à cette époque de quelques variations opportunes - notamment une allusion à Napoléon «?dont il espérait, bien à tort, obtenir la permission de quitter, en homme libre l'hospice de Charenton?» (p. 94) - Les Antiquaires est l'une des premières créations théâtrales achevées du Marquis et par là-même, une de ses premières uvres littéraires, composée huit ans avant le Dialogue entre un prêtre et un moribond. En effet, si la datation décisive des pièces est rendue difficile par l'absence des manuscrits initiaux, plusieurs indices ont permis aux bibliographes de précisément situer la première rédaction de cette pièce en 1776, avec une possible version corrigée durant la période révolutionnaire et quelques dernières évolutions au moment de cette ultime rédaction, qui est aujourd'hui l'unique manuscrit conservé de cette pièce. Parmi les indices de datation - statut du personnage juif et anglais, style des dialogues, correspondance de Sade avec les théâtres - l'élément le plus déterminant est biographique. Les Antiquaires peut en effet être considéré comme le véritable «?volet théâtral?» du Voyage d'Italie de Sade avec lequel il entretient une intertextualité constante. La pièce met en effet en scène un antiquaire - c'est-à-dire au sens du XVIIIè un érudit, amateur d'antiquité - qui souhaite marier sa fille à un ami partageant la même passion, tandis que celle-ci trouve un stratagème pour le convaincre de la laisser épouser son jeune amant. Que ce soit à travers le discours savant des vrais antiquaires ou celui, farfelu, de l'amant les singeant, Sade se sert de sa propre expérience et de ses impressions de voyage qu'il expose ou détourne selon le point de vue de ses personnages. Ainsi la description par l'amant Delcour du volcan Etna est-elle une parodie du récit détaillé que Sade fait du volcan Pietra-Malla, tandis que l'invention d'une «?galerie souterraine reliant l'Etna à l'Amérique?», est directement inspirée du tunnel de la Crypta Neapolitana, décrit par Sade dans son Voyage. Le Marquis invoquera cette même expérience volcanique pour écrire l'une des plus fameuses scènes de son Histoire de Juliette. à peine revenu de son dernier périple savant, et presque parallèlement à l'écriture documentée et passionnée de cette expérience, Sade compose donc une version satirique de celle-ci (jusqu'à ses déboires d'intendance) maniant à la fois critique sociale de l'érudition stérile, et autodérision de sa propre passion pour l'Histoire, de «?son avidité de tout voir et son insatiable curiosité?» (cf. Maurice Lever, préface de Voyage d'Italie). La satire virulente s'accompagne ainsi paradoxalement d'une démonstration très sérieuse des connaissances de l'auteur très au fait des dernières découvertes et des grandes questions archéologiques du temps. C'est d'ailleurs ce qui vaudra à la pièce la critique de deux directeurs de théâtre auxquels Sade la proposa, vraisemblablement durant les années 1791, 1792?: «?L'ouvrage est purement écrit. Il annonce esprit et connaissance dans un auteur, mais la pièce est trop sérieuse, trop scientifique.?» (Théâtre du Palais-Royal)?; «?Moins d'étalage d'érudition, plus de ridicule [...] sont autant de moyens nécessaires pour mettre en scène Les antiquaires. L'auteur qui se montre partout très instruit, s'en convaincra lui-même?» (Théâtre de Bondi). à moins que la pièce décriée soit une première version et que Sade ait tenu compte de ces appréciations et corrigé les défauts énoncés dans l'uvre qui a survécu, il semble que ces critiques résultent d'une incompréhension de ce qui fait justement la particularité de cette pièce. En effet, malgré un schéma très classique du conflit de génération confrontant un père obtus, obsessionnel et naïf à une jeunesse fantasque et libre d'esprit, la pièce ne propose pas de jugement définitif et les personnages d'anciens ne sont finalement pas dupes des supercheries et stratagèmes élaborés par les jeunes qui, eux-mêmes, finissent par concéder à leurs aînés une certaine autorité et manifester un respect pour leur savoir. Si la pièce est très largement inspirée de Molière, c'est donc en digne héritier de Diderot que Sade met en scène cette nouvelle querelle des Anciens et des Modernes, c'est-à-dire de l'antiquaire opposé au philosophe, dont fait état Jean Seznec dans ses Essais sur Diderot et l'Antiquité. Dans le discours préliminaire de l'Encyclopédie d'Alembert statue définitivement sur cette question?: «?C'est pourquoi, à mérite fort inégal, un Érudit doit être beaucoup plus vain qu'un Philosophe?». Diderot, plus modéré, expose dans l'article «?érudition?», les bienfaits et les limites des deux postures intellectuelles. C'est clairement de cet héritage que se réclame le jeune Sade dont la pièce illustre «?les paradoxes de ce débat avec une irrésistible virtuosité satirique?» (S. Dangeville) tandis que l'auteur définit sa position dans la querelle entre antiquaires et philosophes à travers la figure de Delcourt?: «?Eh mais vraiment il me serait difficile de passer pour un [savant]. J'ai pu acquérir toutes les connaissances d'un homme de mon état, sans néanmoins avoir étudié les sciences que Monsieur votre Père et ses amis cultivent depuis si longtemps.?» La réponse de la soubrette, Cornaline, témoigne pour sa part d'une liberté assumée face au savoir qui semble annoncer et éclairer la philosophie atypique et le détournement des valeurs du futur auteur des Cent Vingt Journées de Sodome?: «?Fussiez-vous vous-même aussi profond qu'eux, je ne veux pas que vous le paraissiez?; battez la campagne, faites des anachronismes, petit à petit on se méfiera de vous, on soupçonnera du mystère et de là même naitre et l'instant de vous dévoiler et la nécessité de ne plus feindre.?» Cette apologie de l'excès jusqu'à l'invraisemblable, encore limité en cette année 1776 au domaine du savoir pourrait bien être les prémisses d'une pensée qui va s'épanouir dans des épopées apocalyptiques «?propre[s] à faire naitre l'instant de [n]ous dévoiler et la nécessité de ne plus feindre?». Cette première expérience littéraire dont Gilbert Lély minimisa l'importance témoigne en réalité d'un auteur bien plus aguerri qu'il ne paraît au prime abord. Certes, comme l'écrit Sylvie Dangeville, Les Antiquaires est clairement rattaché aux années d'apprentissage de l'écriture théâtrale par le jeune marquis. Elle donne pour exemple la très forte influence des Fourberies de Scapin, du Malade imaginaire et des Femmes savantes sur les péripéties des Antiquaires. Notons cependant, que Sade ne s'inspire que très légèrement de la structure dramatique de ces pièces mais bien plus largement - jusqu'à l'excès encore?! - des ressorts comiques de situations. Or en soumettant au spectateur des personnages cachés dans des sacs et battus, des amants surgissant de coffres près à être brûlés, et des femmes prédatrices?: «?Un loup dans mon enfance se jeta sur moi et depuis lors j'entre quelque fois dans des accès de fureur?; je crois que je vous dévorerais, Monsieur?», Sade n'est-il pas, déjà et entièrement, Sade? - Photos sur www.Edition-originale.com - ‎

Le Feu Follet - Paris
Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : 01 56 08 08 85

EUR30,000.00 (€30,000.00 )

‎SADE Donatien Alphonse François, Marquis de‎

Reference : 73394

(1793)

‎Lettre autographe inédite signée du Marquis de Sade, alors en liberté, au commencement de la Terreur‎

‎1er avril 1793, 15,6x20cm, une page sur un feuillet.‎


‎Lettre autographe inédite datée et signée, rédigée à l'encre noire et adressée à un notaire. Au verso, probablement de la main d'un secrétaire, la mention«Sade du 1er avril 1793»; sous cette mention, une courte phrase de la main du Marquis :«pour que j'écrire à Gaufridy de lui envoyer de l'argent». Quelques pliures transversales inhérentes à la mise sous pli. Longue lettre adressée à un notaire alors que le Marquis,rendu à la liberté le2 avril 1790par l'abolition deslettres de cachet, est libre et tente de mettre de l'ordre dans ses affaires. Après la Révolution ses fils ont émigré et il ne les a pas suivis. Son nom figure pourtant sur la liste des personnes ayant quitté la France en raison des troubles révolutionnaires : «J'espère qu'avec tout cela je parviendrai à faire effacer mon nom de dessus cette fatale liste d'émigrés.»Soucieux de ne pas être considéré comme un ci-devant Marquis en cette période précédant la Terreur, il insiste sur la persécution dont il serait victime malgré sa bonne volonté: «C'est une atrocité sans exemple que de m'avoir joué un pareil tour à moi qui n'ai pas quitté Paris depuis la révolution, et qui depuis cette époque n'ai pas cessé de donner les preuves les moins équivoques de mon patriotisme». Sade dénonce également dans cette missive la complexité des rouages de l'administration française après la Révolution :«Je viens d'envoyer à M. Lions le certificat de résidence qui convient et j'y ai joint une pétition au district qu'il me dit être (...) essentielle. »Impécunieux, il prie son avocat«d'exciter le zèle de ceux qui [lui] doivent et de les engager à compter le plus d'argent qu'il percevront tout de suite à M. Gauffridi (sic)» et n'hésite pas à se montrer complaisant pour arriver à ses fins:«ne me ménagez pas alors je vous en conjure (...) conservez moi toujours votre soin et votre amitié (...) Je vous embrasse et salue de tout mon cur.» Les efforts de Sade seront vains, en décembre 1793 il est incarcéré aux Madelonettes, avant d'être admis, grâce à sa bonne amie Mme Quenet, à la maison Coignard de Picpus, un établissement de santé abritant les riches suspects. Intéressante lettre inédite montrant l'infortuné Marquis aux abois, lors de l'un de ses rares moments de liberté. - Photos sur www.Edition-originale.com - ‎

Le Feu Follet - Paris
Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : 01 56 08 08 85

EUR10,000.00 (€10,000.00 )

‎SADE Donatien Alphonse François, Marquis de‎

Reference : 59108

(1781)

‎Lettre autographe à sa femme. Hommages à la Présidente : « Faire noyer vive l'exécrable coquine qui depuis neuf ans (...) suce mon sang... »‎

‎s.l. [Vincennes] s.d. (circa 1781), 15,7x20,1cm, une feuille.‎


‎Lettre autographe, non signée, du Marquis de Sade adressée à sa femme. Une page rédigée à l'encre, écriture serrée sur 31 lignes. Cette lettre a été publiée dans la correspondance du Marquis de Sade. Provenance?: archives de la famille. Cette lettre a été rédigée lors de l'incarcération de Sade à Vincennes, probablement en avril 1781, si l'on en croit les quelques repères temporels évoqués par le rédacteur lui-même. Le Marquis parle en effet de la fin de l'«?exil de Marseille?», faisant ainsi référence à la décision de la cour d'Aix-en-Provence qui, le 14 juillet 1778, casse le jugement pour débauche et libertinage, mais lui interdit d'habiter ou de fréquenter la cité phocéenne pour une durée de trois ans. Sade revient en outre sur l'un des épisodes marquants de sa vie, sa cavale italienne, qui eut lieu entre janvier et novembre 1776?: «?il valait autant me tuer tout d'un coup ou me laisser dans le pays étranger quand j'y étais?». Le Marquis évoque également «?l'étonnante faveur?» qui lui est faite «?de changer de bercail?», c'est-à-dire sa possible translation au fort de Montélimar. En avril 1781, Madame de Sade obtient du Roi, par l'intermédiaire de son amie Madame de Sorans, l'autorisation que son mari soit transféré à la prison montilienne. Le Marquis explique dans la lettre?: «?je trouve qu'il faut être d'une belle impudence pour oser écrire à un malheureux qui souffre depuis neuf ans [...] de remercier bien humblement la personne qui lui obtint l'étonnante faveur de changer de bercail?». Sade fait sans doute ici référence à cette fameuse Madame de Sorans, dame de compagnie de la sur de Louis XVI et amie de sa femme qui, par esprit romanesque, acceptera d'intercéder en sa faveur auprès du Roi. C'est au commissaire Le Noir, cité dans cette lettre, que Renée-Pélagie laisse le soin d'annoncer la nouvelle au détenu?: «?Ah je vois ce que c'est à présent que votre belle visite de M. Lenoir, je suis accoutumé à le voir en milieu de mes détentions.?» Bien que, comme le souligne Pauvert (in Sade vivant), ce changement de «?bercail?» occupe grandement les pensées du Marquis et ses lettres, ce dernier n'y sera jamais envoyé, préférant rester dans les geôles du donjon de Vincennes. Sade est enfermé depuis maintenant plusieurs années et cette lettre tout en mouvements trahit sa soif de liberté. Cette lettre a été rédigée au moment où Madame de Sade s'est retirée au couvent Sainte-Aure. Si elle appréhende cette retraite comme une libération du carcan marital, le Marquis est quant à lui obsédé par l'idée de sa sortie et évoque d'ailleurs une possible date de libération?: octobre 1783. Cette longue incarcération commencée en 1777 durera pourtant jusqu'en avril 1790, date de l'abolition des lettres de cachet. Les visites de Madame de Sade ne seront quant à elles rétablies par l'administration carcérale que le 13 juillet 1781, après quatre ans et cinq mois de séparation. Plusieurs des grands thèmes de la correspondance sadienne transparaissent déjà dans cette lettre des premières années de détention. Tout d'abord, la haine éprouvée à l'encontre de sa belle-mère, la Présidente de Montreuil, cette «?exécrable coquine qui [lui] suce [le] sang [...] déshonore [ses] enfants [qui] n'est pas encore rassasiée de faire des horreurs et des platitudes?» et qu'il a le désir «?de faire noyer vive?». Le Marquis s'y plaint en outre de sa mauvaise condition physique?: «?la tête me tourne et je n'ai pas besoin dans l'état où je suis d'une augmentation de chagrin?» et utilise des épithètes toutes sadiennes pour exprimer son désespoir?: «?un malheureux qui souffre depuis neuf ans?», «?qu'ai-je fait grand dieu qu'ai-je fait pour souffrir depuis douze ans?». - Photos sur www.Edition-originale.com - ‎

Le Feu Follet - Paris
Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : 01 56 08 08 85

EUR11,800.00 (€11,800.00 )
Previous 1 ... 948 949 950 951 ... 987 1023 1059 1095 ... 1097 Next Exact page number ? OK
Get it on Google Play Get it on AppStore
Autographs
The item was added to your cart
You have just added :

-

There are/is 0 item(s) in your cart.
Total : €0.00
(without shipping fees)
What can I do with a user account ?

What can I do with a user account ?

  • All your searches are memorised in your history which allows you to find and redo anterior searches.
  • You may manage a list of your favourite, regular searches.
  • Your preferences (language, search parameters, etc.) are memorised.
  • You may send your search results on your e-mail address without having to fill in each time you need it.
  • Get in touch with booksellers, order books and see previous orders.
  • Publish Events related to books.

And much more that you will discover browsing Livre Rare Book !