Previous 1 ... 805 806 807 808 ... 856 904 952 1000 ... 1004 Next Exact page number ? OK

‎PROAL Jean HARTUNG Hans‎

Reference : 66270

(1971)

‎Hans Hartung‎

‎Editions Galerie de France, Paris 1971, 20x20cm, broché.‎


‎Edition originale de ce catolgue d'exposition présentant les oeuvres récentes d'Hans Hartung à la Galerie de France du 19 Novembre 1971 au 12 Février 1972. Ouvrage illustré de reproductions d'oeuvres d'Hans Hartung, agréable exemplaire. Poème de Jean Proal. Envoi autographe signé d'Hans Hartung à Georges et Alice Raillard. - Photos sur www.Edition-originale.com - ‎

Le Feu Follet - Paris
Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : 01 56 08 08 85

EUR250.00 (€250.00 )

‎PROD'HOMME Jacques Gabriel‎

Reference : 78947

(1925)

‎L'Opéra (1669-1925)‎

‎Librairie Delagrave, Paris 1925, 14,5x19cm, broché.‎


‎Edition originale sur papier courant. Agréable exemplaire. Envoi autographe daté et signé de Jacques Gabriel Prod'homme à Maryelle Krempff qui acheva sa brillante carrière de danseuse comme danseuse étoile de l'Opéra Comique avant que d'enseigner la danse auConservatoire National de région de Saint-Maur des Fossés de 1969 à 1989 : "A mademoiselle Maryelle Krempff avec toute mon admiration pour son talent." - Photos sur www.Edition-originale.com - ‎

Le Feu Follet - Paris
Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : 01 56 08 08 85

EUR70.00 (€70.00 )

‎ PRODY ( Alfred).‎

Reference : cROU-900

‎Les Chants Perdus. Poèmes. Préface de C.Gandilhon Gens-D'Armes.‎

‎ Aurillac, chez l'auteur,Imprimerie Gerbert, sans date ( vers 1965); in-8°, broché, couverture illustrée en bleu par l' auteur et imprimée en rouge; 156pp.; exemplaire non coupé.‎


‎Illustrations en noir dans le texte. Recueil de poésies dont plusieurs sont consacrées " Aux coins secrets de ma montagne". Envoi autographe signé de l'auteur.(S1) ‎

Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : 33 (0)2 54 49 05 62

EUR25.00 (€25.00 )

‎"PRONY, (GASPARD CLAIR FRANCOIS RICHE de). ‎

Reference : 60104

(1800)

‎Mécanique Philosophique, ou Analyse Raisonnée des diverses parties de la Science de l'Équilibre et du Mouvement. - [FROM NAPOLEON'S LIBRARY]‎

‎Paris, Imprimerie de la République, an VIII [i.e. 1800]. 4to. Bound in a lovely full mottled calf binding with fine, gilt ornamental borders to boards, double gilt line-borders to all edges of boards and a richly gilt spine. Spine with gilt red leather title-label and with the gilt monogram of Joséphine and Napoléon - ""JB"" - to lower spine. Neatly rebacked. With a handwritten inscription for Napoleon to title-page ""Au Citoyen Bonaparte/ premier Consul de la République francaise/ De la part du Conseil [de]/ L'Ecole Polythechnique"", with a signature underneath and the stamp of the Ecole Polytechnique. The inscription is slighly cropped at the outer margin. A bit of brownspotting here and there. (4), VII, (1), 477, (3) pp. ‎


‎First edition, original offprint from Journal Polytechnique, Tome III, Cahiers 7 & 8, of Prony's magnum opus ""Mécanique phlilosophique"". The three parts here are all that appeared, as the planned two parts announced on the verso of the extra title-page never appeared. A truly splendid copy from Napoleon's library, with the gilt monogram of him and Joséphine from the library at Malmaison and with a presentation-inscription for Napoléon, which is rare. Books from the library at Malmaison do occasionally appear on the market, although they are rare. They are usually taken to be mainly Joséphine's, as she spent more time there. This, however, is a rare exception. First, we know that Napoléon actually did spend time at Malmaison at the time that he was given the present volume, around 1800, second, it bears an inscription for him, which is rare, determining for a fact that this was one of his books, not Joséphine's. Together with the Tuileries, Malmaison was the French government's headquarters from 1800 to 1802, exactly the time that Napoleon will have been given the present book and incorporated it in his library. Many of the books at the Malmaison library were books on things like gardening that Joséphine cared a great deal about. These were clearly her books. And some of the books, like the present, were clearly those of Napoleon himself. Napoleon was a voracious reader and he spent much time in his library studying his books. He had a personal librarian, always travelled with books, and took pride in constructing portable libraries as well as the rooms for his own actual library. On 9 July 1800, he gave the commission for a study to be built in place of the three small rooms situated on the south corner pavilion of Malmaison. Fontaine removed the partition walls and commissioned the Jacob brothers to make the teak woodwork. On 18 September, Fontaine wrote: “Everything is now in place, and even though the First Consul found that the room looked like a church sacristy, he was nevertheless forced to admit that it would have been difficult to do better in such an unsuitable space”. The paintings of the great ancient and classical authors which surround Apollo and Minerva on the ceiling were probably executed by Lafitte. Napoleon had been an avid reader since he was quite young, and when he began studying at the École Militaire in Paris, he continued to read classics, literature, and philosophy, as he would throughout his life, but he also read more scientifically and strategically aimed books. “His appetite for reading books continued as he rose in power. In 1798, about to depart on the Egyptian campaign, he gave Bourrienne a list of books he wanted in his camp library. These included works in Sciences and Arts (e.g., Treatise on Fortifications), Geography and Travels (e.g., Cook’s Voyages), History (e.g., Thucydides, Frederick II), Poetry (e.g., Ossian, Tasso, Ariosto), Novels (e.g., Voltaire, Héloïse, Werther and 40 volumes of “English novels”), and Politics and Morals (the Bible, the Koran, the Vedas, etc.)” (Shannon Selin: Bonaparte the Book Worm), giving us a great insight into his preferences at the time. Prony, with his great Mechanical Philosophy, will have fallen perfectly amongst these great writers, when Napoleon returned to Malmaison, combining politics, science, and philosophy. It is not difficult to see how Napoleon will have been intrigued by mechanical philosophy, which is a form of natural philosophy that compares the universe to a large-scale mechanism. Mechanical philosophy is associated with the scientific revolution of Early Modern Europe, and one of the first expositions of universal mechanism is found in the opening passages of Hobbes’s Leviathan. Prony, in the present work, argues that mechanical principles in the practical arts themselves call for philosophical analysis. Baron Gaspard de Prony (1755-1839) was a French mathematician and engineer. He was educated at the Benedictine College at Toissei in Doubs. From there, he entered the École des Ponts et Chaussés in 1776, where he studied engineering until graduating in 1779. “In 1780 he became an engineer with the École des Ponts et Chaussés and after three years in a number of different regions of France he returned to the École des Ponts et Chaussés in Paris 1783. This was the same year he published his first major work in the Académie des Sciences on the forces on arches. Monge was impressed with this paper and realised that de Prony was someone of great potential. In 1785 de Prony visited England on a project to obtain an accurate measurement of the relative positions of the Greenwich Observatory and the Paris Observatory. Two years later he was promoted to inspector at the École des Ponts et Chaussés. Around this time he was involved with the work on the Louis XVI Bridge in Paris which is now called the Pont de la Concorde. Further promotion in 1790 was followed the next year by his being appointed Engineer-in-Chief of the École des Ponts et Chaussés. This promotion was as a result of the opening of the Louis XVI Bridge. Also around 1791 de Prony was working on geometry with Pierre Girard. Then in 1792, de Prony began a major task of producing logarithmic and trigonometric tables, the Cadastre. With the assistance of Legendre, Carnot and other mathematicians, and between 70 to 80 assistants, the work was undertaken over a period of years, being completed in 1801. […] In 1794 the École Centrale des Travaux Publics was founded by and was directed by Carnot and Monge. It was renamed the École Polytechnique in 1795 and de Prony was certainly one of the main lectures by this time. He is listed among the first teachers at the university […] In 1798 de Prony refused Napoleon's request that he join his army of invasion to Egypt. Fourier, Monge and Malus had agreed to be part of the expeditionary force and Napoleon was angry that de Prony would not come. It did mean that de Prony was to fail to receive the honours he deserved from Napoleon but de Prony's wife was a close friend of Joséphine and this probably saved de Prony from anything worse. In 1798 de Prony achieved his ambition of being appointed director of the École des Ponts et Chaussés. His desire for this post was almost certainly a main reason for his refusing to join Napoleon. As director he began producing a number of important texts on mathematical physics.” (From University of St. Andrews scientific biographies). The present book and its presentation to Napoleon comes from this time, linking the two even closer. After Napoleon was defeated, the reorganization in France included a reorganization of the École Polytechnique, which was closed during 1816. De Prony lost his position as professor there and was not part of the reorganization committee. However, as soon as the school reopened, de Prony was asked to be an examiner so he continued his connection yet only had to work one month per year.‎

Logo ILAB

Phone number : +45 33 155 335

DKK150,000.00 (€20,118.29 )

‎PROUDHON Pierre-Joseph ‎

Reference : 79

‎Lettre autographe signée. [Bruxelles], 16 juillet 1860. 2 pages in-16.‎

‎ « Cher ami,Vous avez dû penser que par cette chaleur d’étuve, je n’avais pas eu le courage de descendre d’Ixelles : vous vous êtes trompé : malheureusement, j’ai allongé ma route plus que je n’eusse voulu, si bien que je suis arrivé à votre porte à une heure et un quart environ.Il en est résulté que j’ai fait la Kermesse tout seul, au prince Charles, avec deux verres de bavière et une tartine.Avez-vous lu le dix de Jules Favre ? C’est déjà meilleur que l’Ollivier. Mais combien le Cicéron républicain eût été plus éloquent s’il avait pris les chiffres de M. Lereburre, et qu’il eût fait parler les millions et les milliards !...Dettes de l’Etat français : 11 milliards 322 millionsDette des Communes MémoireNous approchons du chiffre anglais, avec cette différence que l’actif de nos voisins est monté proportionnellement au passif tandis que chez nous c’est le contraire.J’en suis là de ma missive quand m’arrive la vôtre de 3h1/4.Comment avez-vous fait pour n’aller manger votre beefsteak qu’à 1h1/2 quand j’étais à votre porte à 1h1/4 au plus tard ? Il faut que vous ayez fait une absence de votre domicile, en m’attendant : sans cela, nous ne nous serions pas manqués.Le plus curieux est qu’à 3h1/4 j’étais au parc, de retour de mon voyage rue Neuve.Dans l’intervalle le Dr Cooke était venu chez moi : vous devez sa carte à l’espérance qu’il a eue de me rattraper chez vous, en quoi il ne s’est trompé que de peu de minutes (…) ». ‎


Phone number : 0660877546

EUR700.00 (€700.00 )

‎PROUDHON Pierre-Joseph-Marie‎

Reference : 68629

(1851)

‎Lettre autographe signée de 4 pages rédigée depuis la prison de Sainte-Pélagie‎

‎Paris, Prison de Sainte-Pélagie 12 Novembre 1851, 13x20,5cm, une feuille.‎


‎«?Je n'apparais encore à beaucoup de gens que comme la négation pure et simple de ce qui est?» Lettre autographe signée de 4 pages datée du 12 novembre 1851. 124 lignes à l'encre noire. Le manuscrit est présentésous une chemise en demi maroquin vert sapin, plats de papier vert marbré portant une pièce de maroquin avec lamention "Lettre autographe" incrustée sur le premier plat, contreplats doublés d'agneau vert,étui bordé du même maroquin, ensemble signé Goy & Vilaine. Lettre autographe inédite sur le progrès, signée de Pierre-Joseph-Marie Proudhon, figure incontournable de la pensée sociale française, et «?père de l'anarchie?» selon le président de la République française Armand Fallières. Le philosophe emprisonné depuis 1849 développe dans un style virulent et combatif ses convictions socialistes et condamne les absolutismes de son temps. Extraordinaire profession de foi philosophique, politique et sociale d'un penseur à la marge, dont la fortune critique et l'influence se retrouvent de Karl Marx à Émile Durkheim en passant par Benjamin Tucker. La missive est rédigée d'une écriture rapide et dense, comportant de nombreux passages soulignés appuyant certains concepts philosophiques. Le premier feuillet présente un en-tête du journal Le Peuple de 1850, un des quatre journaux dirigés par Proudhon sous la seconde République, qui lui valurent d'être emprisonné pour «?incitation à la haine du gouvernement?» «?provocation à la guerre civile?» et «?attaque à la Constitution et à la propriété?». Cette lettre inédite, datée du 12 novembre 1851, constitue une réflexion passionnée et inédite, proche d'une lettre intitulée «?De l'Idée de Progrès?», écrite une dizaine de jours plus tard, que Proudhon publie avec une autre («?De la Certitude et de son criterium?») dans l'ouvrage Philosophie du progrès. Cet ensemble de textes fut composé seulement deux semaines avant la prise de pouvoir définitive de Louis-Napoléon Bonaparte, à laquelle il s'opposa immédiatement. Une fois sorti de prison en 1852, Proudhon publia les deux lettres chez Lebègue à Bruxelles afin d'échapper à la censure, qui avait interdit la vente de l'opuscule sur le territoire français. Déjà détenu depuis deux ans dans les geôles du futur empereur des Français, Proudhon écrit depuis la prison de Sainte-Pélagie à Romain Cornut, journaliste de La Presse, qui venait de terminer une série d'articles sur le positivisme d'Auguste Comte (Etudes critiques sur le socialisme, octobre-novembre 1851). Il faut voir cette lettre comme un admirable plaidoyer de quatre pages, ou plutôt une confession de sa vision socialiste du progrès, un «?positivisme social?» qui se fonde sur la remise en cause de l'ordre ancien?: «?on recule devant une négation intellectuelle, qui est la condition sine qua non du progrès ultérieur?». Proudhon tente dans cette lettre de convaincre son destinataire du bien-fondé de ses convictions, et n'hésite pas à user de flatteries qui contrastent étrangement avec sa verve habituelle («?Ce n'est pas croyez-le bien, [..] que je désire le moins du monde influencer votre opinion, quelque désir que j'aie de faire la conquête d'un esprit aussi judicieux que le vôtre?»). Il établit au fil de la lettre un équilibre entre son âme de polémiste et son désir de légitimité, aspirant à être reconnu par ses pairs non plus comme un simple agitateur mais comme un véritable penseur. On se souvient en effet de ses célèbres traits d'esprit («?la propriété c'est du vol?!?»), ses sympathies pour les soulèvements de 1848 ainsi que ses pamphlets au vitriol dans Le Peuple qui avaient consacré sa réputation de radical?: «?J'ai été, jusqu'à ce jour, si sottement jugé, même par les socialistes [...] Parce que j'ai conduit la critique des vieux principes aussi loin qu'elle pouvait aller [...] je n'apparais encore à beaucoup de gens comme la négation pure et simple de tout ce qui est?». Proudhon affirme cependant son intention de quitter les remparts de la critique («?laissant pour le moment la polémique de circonstance, dans mes nouvelles études?») et annonce ainsi à demi-mots l'écriture d'une uvre plus approfondie, qui aboutira en 1853 à La Philosophie du progrès dédiée au même Romain Cornut. Anarchiste partisan de la suppression de l'État et de son double, le gouvernement, Proudhon ne renonce cependant pas à la critique du «?système?», qui est par définition antiprogressiste «?or, il est incontestable, à ce point de vue du progrès, que notre société tout entière, monarchistes, démocrates, catholiques, philosophes est encore absolutiste?: ce que chacun veut, c'est une charte, une constitution, un système, une législation fixe et définitive, enfin.?». Outre les systèmes politiques, Proudhon retrouve ce même idéalisme dans la pensée philosophique de ses aînés et ne se prive pas d'en faire une violente condamnation?: «?Comme Pascal, comme les allemands, nous voulons l'absolu?! [...] Spinoza, Malebranche, Leibnitz, etc., qui tous, opérant sur les catégories de substance, causalité, éternité, unité, pluralité, etc. sont arrivés à des systèmes d'immobilisme politique et intellectuel, à l'absolu?». Il constate les effets néfastes des régimes politiques et des philosophies insensibles aux vicissitudes de l'Histoire, ébranlées malgré tout par les changements que la révolution de 1848 avait laissés entrevoir. En prenant en considération l'instabilité inhérente aux sociétés humaines, il propose sa propre définition d'un progrès anarchiste et «?non-interventionniste?»?: «?Le système social, n'existe que dans la série des âges?: c'est un ensemble historique, non d'actualité. C'est pour cela qu'il n'est jamais donné à une génération, à plus forte raison à un homme, de concevoir de prévoir que le faible partie des progrès à effectuer dans l'âge suivant?: tout ce que nous pouvons faire, c'est de proposer un but idéal, c.à.d. d'affirmer en général la direction du mouvement, et de constater quelques lois, jamais d'affirmer rien de complet, de définitif, d'absolu.?» Proudhon se place en prophète, à la fois annonciateur et dénonciateur de l'aveuglement des savants français encore engoncés dans leurs idées d'absolu?: «?Il n'y a pas un homme, dans toute l'université, qui s'aperçoive de cette révolution qui est à la veille de s'opérer dans la philosophie par l'introduction si récente de l'idée de progrès dans la métaphysique?». Cet essai philosophique épistolaire ne laisse pourtant pas oublier la condition de Proudhon, détenu politique pour lequel le verbe est seule preuve de bonne foi ; il tente d'obtenir une entrevue avec Romain Cornut afin de clarifier ses propos de vive voix?: «?Je serai heureux, monsieur, en causant avec vous de toutes ces choses, de vous expliquer ce que je veux, ce que je suis?». La presse écrite, que Proudhon espère atteindre par le biais de son destinataire, fait office de tribunal des idées dont l'opinion publique est le juge?: «?c'est là le fort ou le faible, comme vous voudrez, de mon socialisme ; c'est sur cela que je devrais être condamné ou absous?». Lettre inédite d'un des plus éminents philosophes français du XIXè siècle au journaliste Romain Cornut, à qui il dédiera sa Philosophie du progrès (1853). Proudhon figura quelques semaines plus tard parmi les rangs des opposants exilés de l'Empire de Napoléon III, aux côtés de Victor Hugo et Louis Blanc. - Photos sur www.Edition-originale.com - ‎

Le Feu Follet - Paris
Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : 01 56 08 08 85

EUR8,000.00 (€8,000.00 )

‎(PROUDHON Pierre-Joseph-Marie) COGNIOT Georges‎

Reference : 11074

(1958)

‎Proudhon et la démagogie bonapartiste‎

‎Editions sociales, Paris 1958, 11x17cm, agrafé.‎


‎Edition originale. Envoi autographe signé de l'auteur, bel exemplaire. - Photos sur www.Edition-originale.com - ‎

Le Feu Follet - Paris
Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : 01 56 08 08 85

EUR45.00 (€45.00 )

‎[PROUST]. - BEAUCHAMP (Louis de).‎

Reference : 15317

‎Le côté de Vinteuil.‎

‎ Paris, Plon, 1966. In-8, broché, 278 pp. ‎


‎Edition originale numérotée sur Vélin. Bel envoi autographe de l'auteur adressé à Mr et Mme la Duchesse de Noailles. Essais sur Marcel PROUST, ROUSSEAU, BALZAC, STENDHAL, LAMARTINE, CHATEAUBRIAND. ‎

Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : 09 50 67 82 02

EUR80.00 (€80.00 )

‎PROUST Marcel‎

Reference : 52436

(1913)

‎Du côté de chez Swann‎

‎Grasset, Paris 1913, 11,5x18,5cm, relié.‎


‎Édition originale sur papier courant, exemplaire de seconde émission comportant le bon achevé d'imprimer du 8 novembre 1913, la faute typographique à Grasset corrigée sur la page de titre ainsi que l'absence de table. Reliure en demi maroquin gris anthracite à coins, dos à cinq nerfs, date en queue, plats de couverture et dos remontés sur onglets, tête dorée, étui bordé de maroquin gris, ensemble signé Thomas Boichot. Précieux envoi autographe signé de Marcel Proust au comte Primoli : « Hommage d'attachement respectueux et bien vif. » Joseph Napoléon, comte Primoli (1851-1927), est l'arrière-petit-neveu de Napoléon Bonaparte. Très lié à la famille impériale sous le Second Empire, il fréquente ensuite avec fidélité le Salon de sa tante bien-aimée, la princesse Mathilde, dans son hôtel particulier de la rue de Berri. Sa conversation raffinée et spirituelle y font des merveilles et il y rencontre, en bibliophile passionné, certains des plus grands écrivains de son temps : Gustave Flaubert, Théophile Gautier, les Goncourt ou encore Guy de Maupassant. C'est là, également, qu'il fait la connaissance dès les années 1890 du tout jeune Marcel Proust. Les deux hommes s'apprécient beaucoup et le comte, qui a à cur de renforcer les liens littéraires et culturels entre Rome (sa ville natale) et Paris, invite plusieurs fois l'écrivain dans la capitale italienne. Proust ne s'y rendra jamais mais à ses yeux, les lettres de Primoli contiennent à elles seules « un peu du charme de Rome» (lettre de Marcel Proust au comte Primoli, début 1907, citée dans Pasquali C., Proust, Primoli, la moda, p. 26). A la mort en 1904 de la princesse Mathilde, qui avait permis leur rencontre, Proust écrira au comte : « Laissez-moi vous dire seulement que je pleure amèrement avec vous, parce que j'aimais avec un respect infini la Princesse - et parce que cela me fait tant de peine de penser que vous êtes si malheureux, vous si bon à qui de tout son cur on voudrait tant de bonheur, vous au cur douloureux et blessé de qui on voudrait tant que fût évité tout coup cruel. » (lettre de Marcel Proust au comte Primoli, 4 janvier 1904, ibid., p. 21) A la publication de Du côté de chez Swann en novembre 1913, le comte Primoli est l'un des tout premiers dédicataires de l'ouvrage, ainsi que l'atteste une lettre de Proust, datée de début janvier 1914, dans laquelle il évoque notre exemplaire : «Cher Monsieur, Quand mon livre a paru vous êtes une des toutes premières personnes à qui j'ai pensé. Dès le premier jour des envois, je répétais à mon valet de chambre : "l'exemplaire du comte Primoli est parti ?" Il me disait oui et c'était vrai. Seulement aujourd'hui quand j'ai reçu cette carte si amusante et si jolie où vous parlez de l'escorte de la Joconde "en guise de musicien", j'ai dit à mon valet de chambre: "Vous voyez, c'est une carte du comte Primoli." Il l'a regardée. "Comment! Monsieur le Comte Primoli est à Rome ! Mais j'ai envoyé le livre à Paris !" J'ai eu un moment de fureur et de désespoir. Peut-être d'ailleurs votre concierge vous a-t-il envoyé le livre à Rome. Mais dans le doute je vous envoie un second exemplaire à Rome. Seulement je n'ai plus de première édition. Vous en trouverai une à Paris quand vous reviendrez, elle y est depuis longtemps. Je ne peux vous envoyer qu'un exemplaire du deuxième tirage où il y a d'ailleurs un peu moins d'énormes fautes que dans le premier. Mais je suis trop malade et malheureux en ce moment pour pouvoir corriger tout cela moi-même ... » (ibid., p. 51) Le présent exemplaire est donc l'exemplaire de la seconde émission que Proust envoie à Primoli à Rome et cite dans cette lettre. Précieux témoignage des liens chaleureux entre Marcel Proust et le comte Primoli. - Photos sur www.Edition-originale.com - ‎

Le Feu Follet - Paris
Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : 01 56 08 08 85

EUR25,000.00 (€25,000.00 )

‎PROUST Marcel‎

Reference : 53077

(1920)

‎Le côté de Guermantes I‎

‎Nrf, Paris 1920, 14x19cm, relié.‎


‎Edition originale sur papier courant, fausse mention de dixième édition. Reliure en demi maroquin noir à coins, dos à cinq nerfs, mention "Ex. Lucien Descaves" en pied, plats de papier jaspé, contreplats et gardes de papier peigné, couvertures et dos conservés, tête dorée, reliure signée de Goy & Vilaine. Précieux envoi autographe signé de Marcel Proust à Lucien Descaves sur la première garde. Bel exemplaire parfaitement établi. - Photos sur www.Edition-originale.com - ‎

Le Feu Follet - Paris
Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : 01 56 08 08 85

EUR12,000.00 (€12,000.00 )

‎PROUST Marcel ‎

Reference : 102

(1912)

‎Lettre autographe signée adressée à [Mme Straus]. Non datée [17 décembre 1912]. 1 page in-8 sur papier au filigrane Imperial Diadem.‎

‎ 1912 Belle lettre relative à Kismet, pièce de théâtre du britannique Edward Knoblauch ou Knoblock, adaptée en français par Jules Lemaître et représentée à Paris au théâtre Sarah Bernhardt dans une mise en scène de Lucien Guitry, en décembre 1912. Proust s’adresse ici à l’une de ses fidèles amies correspondantes, Geneviève Halévy devenue Mme Emile Straus par son mariage en 1886, et qui servit de modèle au personnage de la duchesse de Guermantes de La Recherche.« MadameJe vais venir à Kismet ; j’ai fait ce qu’il fallait pour mourir ou y aller et comme je ne suis pas mort, j’irai. A moins que vous-même vous n’y alliez plus ; dans ce cas je vous propose d’aller vous tenir compagnie chez vous, Kismet sans vous perdant ses charmes. Mais j’espère que vous n’êtes pas trop fatiguée et pourrez aller au théâtre ce qui vous plaira mieux. Si vous y allez ne me prévenez pas et j’irai vous y voir »…. Votre respectueux reconnaissant Marcel Proust »On ne sait si finalement Mme Straus se rendit au théâtre mais peu après, Proust écrivait à son ami Albert Nahmias être allé à la répétition générale de Kismet mais qu’à peine arrivé, « le monsieur avec qui j’étais en giflait un autre de sorte que la soirée s’est passée en pourparlers sans que je ne vois rien ! ». Pièce en trois actes, créée à Londres, dont le titre signifie en turc « le destin », Kismet a été adapté à plusieurs reprises au cinéma et à la télévision ainsi qu'en 1953 dans une comédie musicale populaire. Conte orientaliste, il s’agit de l’histoire d’un magicien ambulant qui ambitionne pour sa fille un mariage princier, celle-ci s’éprenant du fils d’un jardinier qui n’est autre que le calife de Bagdad habilement déguisé.Cette lettre a été éditée avec une petite variante dans la Correspondance, éd. Kolb, n°156. ‎


Phone number : 0660877546

EUR6,000.00 (€6,000.00 )

‎PROUST Marcel‎

Reference : 52074

(1919)

‎Pastiches et mélanges‎

‎Nrf, Paris 1919, 13x19,5cm, relié.‎


‎Edition originale sur papier courant, fausse mention de troisième édition ayant fait office de service de presse. Reliure en demi maroquin noir à coins, dos à cinq nerfs, date dorée en queue, plats de papier marbré, gardes et contreplats de papier à la cuve, couvertures comportant quelques piqûres et dos conservés, tête dorée, étui bordé de maroquin noir, élégant ensemble signé de Goy & Vilaine. Rousseurs affectant les premiers feuillets, exemplaire agréablement établi. Rare et précieux envoi autographe signé de Marcel Proust: «Hommage admiratif à monsieur Lucien Descaves.» Lorsqu'il adresse cet exemplaire de ses écrits de jeunesse au Président du jury du Prix Goncourt, Proust n'a pas encore été récompensé pour A l'ombre des jeunes filles en fleurs et n'a donc pas subi les foudres de Descaves qui contesta publiquement cette attribution, lui préférant Les Croix de bois de Dorgelès. C'est pourtant avec une admiration sincère qu'il continuera a adresser à Descaves les tomes suivant de la Recherche, car comme il l'écrivait à l'abbé Mugnier après les virulentes déclarations de «l'Ours»: «Ne croyez pas que j'aie la moindre amertume contre Monsieur Descaves. Ceux qui n'aiment pas mes livres ont la même opinion que moi.» - Photos sur www.Edition-originale.com - ‎

Le Feu Follet - Paris
Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : 01 56 08 08 85

EUR8,000.00 (€8,000.00 )

‎PROUST (Marcel).‎

Reference : 20487

‎Six lettres de Marcel Proust. Introduction de Louis-Martin Chauffier.‎

‎ Paris, Manuel Bruker, 20 avril 1929. In-12, carré, broché, couverture parme rempliée, 45 pp. ‎


‎Edition originale. Tirage limité à 305 exemplaires numérotés. Un des 170 exemplaires sur Hollande Van Gelder. N° 249. ‎

Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : 09 50 67 82 02

EUR180.00 (€180.00 )

‎PROUST Marcel‎

Reference : 44681

(1922)

‎Sodome et Gomorrhe II‎

‎Nrf, Paris 1922, 14,5x19,5cm, 3 volumes brochés sous coffret.‎


‎Edition originale sur papier courant. Précieux envoi autographe signé de Marcel Proust à Henri Massis sur le premier volume: «en témoignage de très vive sympathie Marcel Proust» Henri Massis, lecteur attentif de l'uvre de Proust, consacrera deux essais à celle-ci. Dans Le Drame de Marcel Proust, publié en 1937, il s'intéresse particulièrement à Sodome et Gomorrhe et propose une analyse «audacieuse et quasi freudienne» de la relation de Proust au vice: «seul devant sa peur du mal depuis qu'il a perdu sa mère [...] [Proust écrirait] pour opposer à l'idée de l'uvre, l'idée de déchéance». Dans Chroniques, Paul Morand rend un bel hommage à cette étude: «Il y a quelques semaine à peine, Henri Massis publiait [...] un essai qui sera peut-être un jour à l'uvre de Proust ce que la préface de Claudel est à celle de Rimbaud; avec cette différence, toutefois, que Claudel se penche sur le pécheur avec moins d'exigence que d'amour. On a pu admirer avec quelle logique classique Henri Massis a pénétré dans cette pensée proustienne qui a forme de labyrinthe; son explication chrétienne de l'âme de l'auteur de Sodome et Gomorrhe ressemble à cette cathédrale de Saint-Thomas qui s'élève à Madras, isolée et dépaysée au milieu de la jungle orientale.» Les trois volumes sont présentés dans un coffret en plein maroquin noir, dos lisse orné de caissons estampés à froid, date en queue, intérieur doublé d'agneau kaki, coffret signé Goy & Vilaine. Précieux exemplaire, complet en trois volumes, du tome V de à la recherche du temps perdu enrichi d'un envoi autographe signé de Marcel Proust, dans un superbe coffret parfaitement établi. - Photos sur www.Edition-originale.com - ‎

Le Feu Follet - Paris
Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : 01 56 08 08 85

EUR10,000.00 (€10,000.00 )

‎(PROUST Marcel) DREYFUS Robert‎

Reference : 55277

(1907)

‎Quarante-huit‎

‎In les Cahiers de la quinzaine, Paris 1907, 13x19cm, broché.‎


‎Edition originale sur papier courant. Petits manques en tête et en pied du dos, quelques piqûres et taches claires sur les plats. Exceptionnel envoi autographe signé de Robert Dreyfus à son ami : « À Marcel Proust. Très affectueusement ». Amis d'enfance et anciens élèves du Lycée Condorcet, Marcel Proust et Robert Dreyfus fondent la revue Le Banquet en 1892, avec quelques-uns de leurs anciens condisciples dont Daniel Halévy. Paraîtront huit numéros qui contiennent les premiers pas en littérature de l'un et de l'autre. En 1907, Dreyfus, quand il rédige cet envoi à Proust empreint d'une profonde sympathie, est un auteur reconnu pour ses essais : La Vie et les prophéties du Comte Gobineau publié deux ans plus tôt lui a valu un prix de l'Académie française. Proust, quant à lui, s'attelle alors à la rédaction de son grand uvre, À la recherche du temps perdu, mais n'a encore qu'une modeste réputation d'écrivain. L'amitié entre les deux hommes traverse les décennies, comme en témoigne leur correspondance, entamée dès 1888 et poursuivie jusqu'en 1920. Bien inspiré, Dreyfus conservera précieusement les lettres de Proust qui, après la mort de celui-ci, lui permettront d'écrire un livre précieux pour les proustiens, Souvenirs sur Marcel Proust, accompagnés de lettres inédites (1926) : « Est-ce une consolation de songer : s'il avait été mieux portant, [...] il n'eût pas écrit ces lettres où scintillent encore les fusées de son esprit. » Exemplaire de la bibliothèque de Marcel Proust, offert par son ami d'enfance Robert Dreyfus. - Photos sur www.Edition-originale.com - ‎

Le Feu Follet - Paris
Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : 01 56 08 08 85

EUR3,500.00 (€3,500.00 )

‎PROUST (Marcel) - NERVAL (Gérard de) - BAUDELAIRE (Charles)- SAND (Georges) - FLAUBERT (Gustave) - MALLARME (Stéphane) - ‎

Reference : 40958

‎Manuscrits et lettres autographes : Collection J.L. - ‎

‎ Catalogue de la vente aux enchères organisée à Drouot le 22 juin 1990 - un volume 21,5x27,5cm broché de 162 pages comprenant 163 notices - bon état - ‎


‎Important catalogue de littérature comprenant des lettres et manuscrits de Proust, Baudelaire, Nerval, Barbey d'Aurevilly, Mallarmé, Georges Sand, Céline, Chateaubriand, etc. Demandez notre catalogue de poésie 2022.‎

Le Livre à Venir - Cuisery

Phone number : 03 85 40 17 88

EUR30.00 (€30.00 )

‎PROUST Marcel & RUSKIN John‎

Reference : 46291

(1904)

‎La Bible d'Amiens‎

‎Mercure de France, Paris 1904, 12x19cm, relié.‎


‎Edition originale de la traduction française établie par Marcel Proust, un des exemplaires de première émission numérotés à la presse, il n'a été tiré que 7 Hollande en grands papiers. Reliure en demi chagrin marron, dos à cinq nerfs, plats de papier marbré, contreplats et gardes de papier à la cuve, couvertures conservées, reliure de l'époque Rare envoi autographe signé de Marcel Proust à Georges Goyau: «A Monsieur Georges Goyau. Son admirateur affectueux et reconnaissant Marcel Proust» Ce dernier était un historien et essayiste français qui collaborait notamment à la Revue des deux mondes, il était également l'époux de Lucie Faure-Goyau, une des amies d'enfance de Marcel Proust. Le 18 décembre 1904, il publia un article encenseur sur La Bible d'Amiens dans le Gaulois, suite à une sollicitation de Proust lui-même, qui accompagnait probablement cet exemplaire. Dans la lettre de remerciements qui suivit la parution de cet article, Marcel Proust confia à Georges Goyau sa conception philosophique du travail d'un traducteur: «Vous savez quelle admiration j'ai pour Ruskin. Et comme je crois que chacun de nous a charge des âmes qu'il aime particulièrement, charge de les faire connaître et aimer, de leur éviter le froissement des malentendus et la nuit, l'obscurité comme on dit, de l'oubli, vous savez de quelles mains - scrupuleuses - mais pieuses et aussi douces que j'ai pu - j'ai touché à celle-là...» Précieux exemplaire comportant un affectueux envoi autographe de Marcel Proust sur sa première traduction de Ruskin. - Photos sur www.Edition-originale.com - ‎

Le Feu Follet - Paris
Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : 01 56 08 08 85

EUR8,000.00 (€8,000.00 )

‎PROUST Marcel & RUSKIN John‎

Reference : 48167

(1904)

‎La Bible d'Amiens‎

‎Mercure de France, Paris 1904, 12x19cm, broché.‎


‎Edition originale de la traduction, des notes et de la préface établies par Marcel Proust, un des exemplaires de première émission numérotés à la presse. Restaurations et manque comblés aux premiers feuillets, agréable exemplaire au papier fragile. L'exemplaire est présenté sous chemise à rabats en demi maroquin rouge, dos à cinq nerfs orné de doubles caissons estampés à froid , inscription estampée à l'or : Traduction Marcel Proust en pied, étui de papier glacé à la cuve bordé de maroquin rouge, ensemble signé P. Goy & C. Vilaine. Précieux envoi autographe signé de l'auteur à la baronne de Pierrebourg : "... hommage de respectueuse reconnaissance..." La baronne Marguerite Aimery Harty de Pierrebourg, femme de lettres et maîtresse de Paul Hervieu, tenait un Salon littéraire brillant où se sont croisés notamment Raymond Poincaré, Henri de Régnier, Paul Valéry, Alfred Capus, Abel Hermant, René Boylesve, Edmond Jaloux, Gérard d'Houville, Edouard Estaunié, André Gide, Gabriele d'Annunzio et Robert de Flers. Régulièrement fréquenté par Proust, le «Salon de l'avenue du bois» de Madame de Pierrebourg fut avec celui de sa rivale Madeleine Lemaire, et ceux de Madame Strauss et de Madame Aubernon, le creuset des nombreux portraits psychologiques delaRecherche. Mais Marguerite de Pierrebourg, Claude Ferval de son nom de plume, était surtout une romancière admirée de Proust à laquelle il confiait, à chaque nouveau roman qu'elle publiait, son admiration et son propre désir d'écriture. Ainsi dans une lettre de 1903, l'émouvant commentaire d'un passage dePlus fortsemble-t-il annoncer, dix ans avant laRecherche, le futur sacrifice de Proust à l'écriture et, dans le roman, l'échec deSwannà atteindre cette grâce: «Dans tout cela une philosophie sur laquelle on voudrait revenir et vous demander par exemple si c'est bien vrai que la vie nous accorde la grâce que nous désirons à condition que nous lui sacrifions le reste. Si on pensait que cela peut servir à quelque chose de sacrifier le reste, ce serait bien vite fait. Mais le reste abêtit, empêche de voir en face sa douleur. Enfin c'est difficile à dire. Mais vous avez raison.» Ce sentiment qui lui est encore si «difficile à dire», c'est précisément le sujet même de laRecherche. Et son aboutissement, la reconquête de cette vie par l'uvre romanesque, il en formulera plus aisément l'impérieuse nécessité dans une lettre à Pierrebourg de 1908: «vous êtes romancier, vous! Si je pouvais créer comme vous des êtres et des situations, que je serais heureux!» Assertion à laquelle fait écho l'interrogation de Proust: «Suis-je romancier?» au début de son premier carnet. Car cette année est aussi celle du début de l'écriture de laRecherchedont on trouve la genèse dans ce fameux «carnet de 1908». Plus qu'une conseillère bienveillante Mme de Pierrebourg inspirera le personnage d'Odette (jusqu'au prénom d'Odette, emprunté à un roman autobiographique de Ferval) et sera l'un des plus fervents soutiens de Du Côté de chez Swann. Précieuse dédicace qui fait écho à celle que Proust lui adressera dix ans plus tard sur le premier volume de La Recherche. - Photos sur www.Edition-originale.com - ‎

Le Feu Follet - Paris
Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : 01 56 08 08 85

EUR5,000.00 (€5,000.00 )

‎PROUST Marcel & RUSKIN John‎

Reference : 53293

(1906)

‎Sésame et les lys‎

‎Mercure de France, Paris 1906, 12x19cm, broché sous chemise et étui.‎


‎Edition originale de la traduction française, des notes et de la préface établies par Marcel Proust, un des exemplaires de première émission numérotés à la presse. Précieux envoi autographe signé de Marcel Proust à l'écrivain, critique musical et journaliste Edouard Trogan, également connus sous son nom de plume, Louis Joubert. Une petite éraflure sans gravité en pied du premier plat. Notre exemplaire est présenté sous une chemise et un étui en demi percaline caramel pastiche signés de Goy & Vilaine. - Photos sur www.Edition-originale.com - ‎

Le Feu Follet - Paris
Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : 01 56 08 08 85

EUR7,000.00 (€7,000.00 )

‎PROUST Marcel - VETTARD Camille‎

Reference : 905457

‎LETTRES INEDITES. Préface et Appendices par Camille VETTARD.‎

‎Imprimeur Maurice Pere Bagneres-de-Bigorre 1926 In-12 ( 190 X 125 mm ) de 149 pages, demi-chagrin noisette, dos lisse janséniste titré en cursives, couvertures conservées. Présentation de Camille VETTARD. Edition Originale, exemplaire numéroté sur vélin. Bel exemplaire enrichi d'un envoi autographe signé de Camille VETTARD. D'autres photos sur www.cazitel.com ‎


Phone number : 04 91 42 63 17

EUR90.00 (€90.00 )

‎PROUTEAU (Gilbert).‎

Reference : 5954

‎Amitié story. France-Amérique. Une aventure de 400 ans.‎

‎ Paris, Plon, 1975. In-8, cartonnage éditeur, bien complet de sa jaquette illustrée, 309 pp. ‎


‎Envoi autographe de l'auteur. (Décédé à l'âge de 95 ans le 2 août 2012). ‎

Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : 09 50 67 82 02

EUR30.00 (€30.00 )

‎[Calmann-Lévy] - ‎ ‎PROUVOST, Amédée ‎

Reference : 60376

(1905)

‎Sonates au Clair de Lune [ Edition originale - Livre dédicacé par l'auteur ]‎

‎1 vol. in-12 reliure de l'époque demi-chagrin brun, dos à 5 nerfs dorés orné, Calmann-Lévy, Paris, s.d. [ 1905 ], 215 pp.‎


‎Intéressant exemplaire de l'édition originale, dédicacé par l'auteur (mais le nom du dédicataire a été découpé), et enrichi d'une L.A.S. de la fille de l'auteur, datée de 1962 et remerciant son correspondant du discours prononcé au salon du confort ménager à Lille le 9 novembre 1961 honorant la mémoire de son père, ainsi que d'une coupure de presse montée en tête, extraite du "Petit Roubaisien" du 23 mai 190, contenant le discours prononcé sur la tombe de l'auteur par M. A. Marmet, au nom de la "Muse de Nadaud" : "il vit que malgré l'air de positivisme qu'on respire à Roubaix, il y avait encore des hommes épris d'idéal, dont les principes, les aspirations, s'élevaient au-delà des mesquines divisions politiques [ ... ]". Industriel et poète, Amédée III Prouvost (1879-1909) mourra prématurément de phtisie. Le présent recueil remporta le prix Archon-Despérouses de l'Académie Française ; un monument en l'honneur du poète est visible dans le parc Barbieux de Roubaix. Bon état (envoi partiellement coupé).‎

Phone number : 09 82 20 86 11

EUR150.00 (€150.00 )

‎Provence‎

Reference : 12012

‎Vieux papiers‎

‎Vieux papiers de la période révolutionnaire et suivante : Don patriotique, billets de logement, emprunt forcé, billet de réquisition, Remplacement de service, etc… en feuilles Très bon Arles, Aubignan, Apt ‎


‎édition originale‎

Phone number : 06 79 21 01 07

EUR20.00 (€20.00 )

‎(PROVENCE / GERNEZ) MAURRAS (Charles).‎

Reference : 32488

(1927)

‎Le chemin de paradis.‎

‎ 1927 Editions La Cité des Livres, 1927, grand in-4 broché, couverture rempliée d'édition illustrée couleurs. Fines aquarelles de Gernez in et hors texte sous serpentes d'édition. Exemplaire non justifié (pour le papier) sans doute un des XXV exemplaires hors commerce, enrichi d'un envoi autographe de Charles Maurras ainsi que d'un long envoi de l'éditeur Pierre Varillon. Ex libris. Double emboitage d'édition (cartonnage frotté aux angles). Bel exemplaire de ce bel ouvrage.‎


‎Pierre Varillon, né à Saint Etienne, écrivain et fondateur des éditions "La cité des livres", participa à la rédaction du journal "L'Action Française". ‎

Librairie la Ciguë - Saint-Etienne

Phone number : 04 77 38 47 31

EUR300.00 (€300.00 )

‎PROVINS (Michel).‎

Reference : 96549

‎Lettre autographe signée adressée à Jules Claretie. ‎

‎ 1 page et demie in-12, à l'adresse imprimée du "10 rue Dupont-des-Loges", "29 mars". A propos de sa pièce Les Arrivistes. "La pièce est entièrement terminée et je vous serais très reconnaissant de vouloir bien m'accorder quelques minutes d'audience". Il espère recevoir une haute appréciation sur cette réécriture qu'il a conduite d'après les conseils de Claretie. ‎


Vignes Online - Eymoutiers
Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : 05 55 14 44 53

EUR20.00 (€20.00 )
Previous 1 ... 805 806 807 808 ... 856 904 952 1000 ... 1004 Next Exact page number ? OK
Get it on Google Play Get it on AppStore
Autographs
The item was added to your cart
You have just added :

-

There are/is 0 item(s) in your cart.
Total : €0.00
(without shipping fees)
What can I do with a user account ?

What can I do with a user account ?

  • All your searches are memorised in your history which allows you to find and redo anterior searches.
  • You may manage a list of your favourite, regular searches.
  • Your preferences (language, search parameters, etc.) are memorised.
  • You may send your search results on your e-mail address without having to fill in each time you need it.
  • Get in touch with booksellers, order books and see previous orders.
  • Publish Events related to books.

And much more that you will discover browsing Livre Rare Book !