Previous 1 ... 586 587 588 589 ... 720 851 982 1113 ... 1114 Next Exact page number ? OK

‎Jean Chalon‎

Reference : 6316

‎Les paradis provisoires‎

‎Fayard 1975‎


‎Bon état Ouvrage broché , avec envoi autographe de lauteur . Format 19 X 12 cm , 197 pages . Littérature Française XXe Roman . - largeur/hauteur :x cm - poid : g - nombre de pages : p. - langue : ‎

L'Avenir du Passé - Saint Médard en Jalles

Phone number : 05 56 05 69 88

EUR10.00

‎Jean Chapelain (1595-1674) Poète et critique littéraire, auteur de La Pucelle, membre fondateur de l'Académie française.‎

Reference : 10845

(1660)

‎Lettre de Jean Chapelain à Adrien et Henri de Valois.‎

‎Rare lettre de ce membre fondateur de l'Académie française à l'occasion de festivités de mariage (de Louis XIV?) et de paix (des Pyrénées?) célébrées à Anvers. "J'envoye à messieurs de Valois un exemplaire de ce qui fut fait à Anvers par le Magistrat pour réjouissance du Mariage et de la Paix. Monsieur Gevartius [Jean Gaspard Gevartius (Anvers 1593/1666), philologue et historiographe de l'empereur Ferdinand] qui fut employé aux Inscriptions m'en ayant envoyé quelques uns pour les distribuer à ceux que je connois pour estre de ses Amis, j'ay creu que je ne pouvois me tromper en leur en faisant part ayant reconnu par les lettres précédentes qu'il croyoit estre aimé d'eux [...]".‎

‎Adresse au dos. Lettre inédite, absente de la publication des Lettres de Jean Chapelain (Paris, Tamizey de Larroque, Imprimerie nationale, 1883).. Destinataire : Adrien de Valois (1607/1692), historiographe et poète, et son frère Henri de Valois (1603/1676), philologue et historien.. Date : [1660?]. Format : In-12. Etat : très bon. Nombre de documents : 1. Type de document : lettre autographe signée. Nombre de pages : 1‎


Lettre de Jean Chapelain à Adrien et Henri de Valois.. Jean Chapelain (1595-1674) Poète et critique littéraire, auteur de La Pucelle, membre fondateur ...
Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : 01 43 54 51 04

EUR900.00

‎JEAN-CHARLES‎

Reference : 377C11

‎humoriste français né en 1922, auteur de la " Foire aux Cancres ". ‎

‎Photo signée avec dédicace. Mars 1983. 11,5 x 10,5 cm.‎

‎ ‎


Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : 33 01 45 66 48 65

EUR50.00

‎[Bibliothèque Verte, Hachette] - ‎ ‎JEAN-CHARLES‎

Reference : 54238

(1964)

‎[ Lot de 2 livres dédicacés par l'auteur ] L'Ecole des Malins [ Avec : ] Aux quatre coins du Rire‎

‎2 vol. à savoir : 1 vol. in-8 br., Presses de la Cité, Paris, 1964 et 1 vol. in-12 cartonnage éditeur, Bibliothèque Verte, Hachette, 1964‎


‎Bon ensemble réunissant deux ouvrages du célèbre "Jean-Charles", dédicacés par leur auteur, dont cette très belle dédicace : "A Marc Soriano, Bon pour une visite à l'Ecole des Malins, où je me suis permis de le citer, le Proviseur reconnaissant" ! Bon état (couv. lég. frottées)‎

Phone number : 09 82 20 86 11

EUR95.00

‎[ Presses de la Cité] - ‎ ‎JEAN-CHARLES‎

Reference : 50302

(1966)

‎Vingt cancres après [ Livre dédicacé par l'auteur ]‎

‎1 vol. in-8 cartonnage éditeur sous jaquette illustrée, Presses de la Cité, Paris, 1966, 250 pp.‎


‎Bel envoi de l'auteur "A G. H. Bousquet, en le remerciant pour son essaim de perle [ ... ] Bien cancrement". Bon état (jaquette lég. frottée, rouss. sur tranches)‎

Phone number : 09 82 20 86 11

EUR44.00

‎Jean CHARLES-BRUN - [Montpellier 1870 - 1946] - Homme de lettres et Félibre français‎

Reference : GF29743

‎Carte de visite Autographe Signée "C.B" au poète Auguste Gaud (1857 - 1924) - en tant que Directeur de L'Action Régionaliste -‎

‎ Carte format 6 x 10 cm -‎


‎Il le remercie pour son livre "qu'il signalera avec grand plaisir" - Il espére être tenu au courant de ses actions en Vexin pour la cause décentralisatrice - - Avant tout déplacement pour nous visiter, merci de prendre rendez vous au 06 86 18 22 77 -‎

Galerie Fert - Nyons

(SNCAO)

Phone number : 33 04 75 26 13 80

EUR50.00

‎Jean CHARLES-BRUN - [Montpellier 1870 - 1946] - Homme de lettres et Félibre français‎

Reference : GF29697

‎Lettre Autographe Signée au poète Auguste Gaud (1857 - 1924) - Paris le 20 septembre 1902 -‎

‎ 2 pages in12 - adresse au dos - bon état -‎


‎Il est confus d'avoir redemandé le livre mais il tenait à le recevoir - En effet, on lui envoie beaucoup de livres qu'il n'a pas demandé - "Je parlerai du votre dans la série que je consacre aux poètes du terroir"..- Il est trés heureux des nouvelles de "la campagne décentralisatrice" - Il serait heureux de le rencontrer à Paris, par exemple le jeudi soir au siège de la Fédération - - Avant tout déplacement pour nous visiter, merci de prendre rendez vous au 06 86 18 22 77 -‎

Galerie Fert - Nyons

(SNCAO)

Phone number : 33 04 75 26 13 80

EUR125.00

‎Jean CHARLES-BRUN - [Montpellier 1870 - 1946] - Homme de lettres et Félibre français‎

Reference : GF29742

‎Lettre Autographe Signée au poète Auguste Gaud (1857 - 1924) - Paris le 12 juin 1905 -‎

‎ sous forme de Carte postale avec son portrait dans la série "Les Régionalistes français" - Adresse au dos -‎


‎Même si les docteurs lui interdisent de sortir le soir, il compte être assez heureux pour venir l'applaudir samedi - S'il avait 2 ou 3 cartes, il les enverrait à des amis de l'Action Régionaliste - Il aimerait aussi avoir une note ou un court article sur "la chanson populaire de Poitou" - - Avant tout déplacement pour nous visiter, merci de prendre rendez vous au 06 86 18 22 77 -‎

Galerie Fert - Nyons

(SNCAO)

Phone number : 33 04 75 26 13 80

EUR100.00

‎Jean CHARLES-BRUN - [Montpellier 1870 - Paris 1946] - Ecrivain régionaliste et félibre français‎

Reference : CX1881

‎Lettre Autographe Signée à "Mon cher Compagnon" [Paul Voivenel] - Paris le 24 aout 1938 -‎

‎ 2 pages in8 - En ête de la Fédération Régionaliste Française - trés bon état -‎


‎ Interessante discussion à propos de deux expressions: "Ils chauvent des oreilles" et "Tous les Français sont unanimes" - ‎

Phone number : 0686182277

EUR100.00
Free shipping

‎Jean-Charles de Borda (1733-1799) Mathématicien, physicienet navigateur français.‎

Reference : 11473

‎Reçu signé de Jean-Charles de Borda‎

‎Reçu signé par Jean-Charles de Borda et contresigné parle comte de Broues. "A Monsieur le Comte de Broues Chef d'escadre des armées navales la somme de deux cent soixante quatorze livres tournoisen acompte sur son traitement. Bon à payer. Pour acquit".‎

‎Encre brune sur papier vergé.. Date : S.d.. Lieu : S.l.. Format : In-8 oblong. Etat : Bon. Nombre de documents : 1. Type de document : Reçu signé. Nombre de pages : 1 p.‎


Reçu signé de Jean-Charles de Borda. Jean-Charles de Borda (1733-1799) Mathématicien, physicienet navigateur français.
Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : 01 43 54 51 04

EUR450.00

‎Jean Charles Pichegru (1761-1804) Général, commandant en chef de toute l'armée du Rhin, il prend part à la conspiration de Cadoudal et se suicide en prison.‎

Reference : 9836

(1821)

‎Deux imprimés sur le général Pichegru.‎

‎Deux imprimés relatifs au général Pichegru : 1. Décret de la convention nationale qui nomme le citoyen Pichegru, général en chef de l'armée du Nord (griffe de Gohier et cachet rouge de la Convention, 2 pp. in-4). 2. Commission parisienne pour la souscription relative au Monument à ériger au général Pichegru, dans Arbois, sa ville natale (vers 1821, 4 pp. in-4).‎

‎. Date : 1794-[1821]. Format : In-4. Etat : bon. Nombre de documents : 2. Type de document : imprimés. Nombre de pages : 6‎


Deux imprimés sur le général Pichegru.. Jean Charles Pichegru (1761-1804) Général, commandant en chef de toute l'armée du Rhin, il prend part à la ...
Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : 01 43 54 51 04

EUR200.00

‎Jean-Charles Pichon‎

Reference : 5357

‎La loutre‎

‎Corrêa 1951‎


‎Bon état Ouvrage broché avec envoi autographe signé de lauteur , format 19 X 12 cm , 288 pages . Littérature Française Roman Envoi Autographe - largeur/hauteur :x cm - poid : g - nombre de pages : p. - langue : ‎

L'Avenir du Passé - Saint Médard en Jalles

Phone number : 05 56 05 69 88

EUR10.00

‎Jean Cheverus (Lefebvre de) (1768-1836) Premier évêque de Boston, archevêque de Montauban (1824), puis de Bordeaux (1826), nommé cardinal quelques semaines avant sa mort.‎

Reference : 3354

(1832)

‎Intervention du premier évêque de Boston, Mgr Cheverus, auprès de Montalivet.‎

‎Mgr Cheverus, alors archevêque de Bordeaux, intervient auprès de Montalivet pour un prêtre de son diocèse. «Vos bontés m'avaient déjà encouragé à vous recommander M. l'abbé Grével pour faire partie de la chapelle de Sa Majesté. Ses talents, sa conduite, ses moeurs doux et aimables, son dévouement au gouvernement sont connus [...]».‎

‎Deux apostilles de Montalivet : "Répondu. M." et "A classer. M.". Destinataire : le comte de Montalivet (1801/1880), ministre de l'Intérieur.. Date : 23/10/1832. Lieu : Bordeaux. Format : In-4. Etat : quelques rousseurs. Nombre de documents : 1. Type de document : lettre autographe signée. Nombre de pages : 1‎


Intervention du premier évêque de Boston, Mgr Cheverus, auprès de Montalivet.. Jean Cheverus (Lefebvre de) (1768-1836) Premier évêque de Boston, ... Intervention du premier évêque de Boston, Mgr Cheverus, auprès de Montalivet.. Jean Cheverus (Lefebvre de) (1768-1836) Premier évêque de Boston, ...
Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : 01 43 54 51 04

EUR140.00

‎Jean Chrysostome La Touraille (Larcher, comte de) (1720-1794) Poète et philosophe, membre des académies de Nancy, Dijon et Metz, mort sur l'échaffaud.‎

Reference : 5784

(1780)

‎Le comte de La Touraille croit au destin d'Emmery.‎

‎Le comte de la Touraille se dit heureux que ses opucules aient trouvé un écho chez lui. "Les muses qui instruisent et qui plaisent sont les meilleures. La bonne éducation doit en faire la distinction, plus que les chimères de la naissance. Vous êtes, monsieur, dans l'âge et dans les dispositions de devenir un jour un homme célèbre. Après l'effusion de plusieurs siécles, Metz se glorifiera peut-être, encore plus, de vous avoir vue naître, que d'avoir résisté à Charles V. Il ne vous faut, pour cela, qu'une étude sévère des bons modèles et une application suivie aux choses de goût et aux recherches de la vérité. Si vous avez de grands succès, je vous annonce d'avance tous les déboires de la persécution [...]".‎

‎Adresse au dos.. Destinataire : Jean Louis Claude Emmery (1742/1823). . Date : vers 1780. Format : In-4. Etat : importante restauration sur le haut de la lettre, endommagée par une forte mouillure.. Nombre de documents : 1. Type de document : lettre autographe signée. Nombre de pages : 1‎


Le comte de La Touraille croit au destin d'Emmery.. Jean Chrysostome La Touraille (Larcher, comte de) (1720-1794) Poète et philosophe, membre des ...
Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : 01 43 54 51 04

EUR200.00

‎Jean CLAREBOUDT - [Lyon 1944 - 1997] - Artiste français‎

Reference : GF29816

‎Lettre Autographe Signée à Alain Coulange - Paris le 2 juillet 1978 - ‎

‎ 1 page in4 - bon état -‎


‎Il a reçu sa proposition au retour de travaux en Allemagne et à Cahors - Il est interessé - Il pense aux rapports entre Préhistoire/Histoire et Nom/Prénom pour la question - Il demande la date de dépôt des contributions - - Avant tout déplacement pour nous visiter, merci de prendre rendez vous au 06 86 18 22 77 -‎

Galerie Fert - Nyons

(SNCAO)

Phone number : 33 04 75 26 13 80

EUR100.00

‎Jean Claude de La Poype de Vertrieu (1655-1732) Evêque de Poitiers (1702-1732).‎

Reference : 10329

(1712)

‎Mgr La Poype de Vertrieu, évêque de Poitiers, rechigne à payer de nouveau.‎

‎"Je croyois, monsieur, qu'ayant payé intérest d'intérest pendant bien lontems à feu Mr Du Soleil et à son fils qui a manqué, je devrois être exempté des 31# quatre sols qu'on me demande [...]".‎

‎Adresse au dos avec cachet de cire. Ancienne collection de l'abbé Canal (mention à l'encre au dos).. Destinataire : M. Vincent, procureur aux sièges royaux de Lyon.. Date : 30/11/1712. Lieu : Poitiers. Format : In-8. Etat : bon. Nombre de documents : 1. Type de document : lettre autographe signée. Nombre de pages : 1‎


Mgr La Poype de Vertrieu, évêque de Poitiers, rechigne à payer de nouveau.. Jean Claude de La Poype de Vertrieu (1655-1732) Evêque de Poitiers ...
Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : 01 43 54 51 04

EUR180.00

‎Jean-Claude Favre des Charmettes (1593-1650) Gentilhomme servant de la duchesse de Savoie, conseiller d'Etat de Savoie.‎

Reference : 8898

(1628)

‎Favre des Charmettes, conseiller d'Etat de Savoie, reçoit ses gages.‎

‎Jean-Claude Favre des Charmettes, gentilhomme servant de la duchesse de Savoie, "conseiller d'estat de S.A.S. et chevallier de son sénat de Savoye", confesse avoir reçu de noble Louis Roglia "conseiller de S.A. et son trésorier général deçà les monts" la somme de 662 florins et 6 sols "monoye de Savoye" pour le paiement de ses gages du quartier de décembre 1627. Il est joint un reçu d'Octavie de Favre (1686).‎

‎. Date : 22/01/1628. Lieu : Chambéry. Format : In-folio. Etat : Déchirure avec manque dans la marge inférieure (vierge). Nombre de documents : 1. Type de document : pièce autographe signée. Nombre de pages : 1/2‎


Favre des Charmettes, conseiller d'Etat de Savoie, reçoit ses gages.. Jean-Claude Favre des Charmettes (1593-1650) Gentilhomme servant de la duchesse ...
Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : 01 43 54 51 04

EUR200.00

‎Jean Claude FONTANET - [Genève 1925 - 2009] - Romancier suisse ‎

Reference : GF30525

‎Belle lettre autographe signée de remerciements pour un article dans le Monde des Livres à Ginette Guitard-Auviste - Genève le 12 février 1979 -‎

‎ 1 page 1/2 in4 -‎


‎Il remercie pour la magnifique analyse: "je suppose que mon éditeur ne va pas tarder à s'emparer, pour sa publicité des Panneaux, du dernier paragraphe"- Il a essayé de la joindre sans succès - C'est l'heure de l'autobus et il doit descendre à Genève "choisir quelques roses" - On joint le tapuscrit de l'article ainsi qu'une lettre de remerciement de Robert-Pascal Fontanet, fils de l'auteur - - Avant tout déplacement pour nous visiter, merci de prendre rendez vous au 06 86 18 22 77 -‎

Galerie Fert - Nyons

(SNCAO)

Phone number : 33 04 75 26 13 80

EUR100.00

‎Jean Claude Lacombe . Préf Vital Heurtebize‎

Reference : 2254

‎lOrée de soi ‎

‎nouvelle pleiade 1989‎


‎Très bon état Ex broché , enrichi dun envoi autographe de lauteur . Format 19 X 13,5 cm , 42 pages . Littérature Française XXe Poésie Envoi Autographe - largeur/hauteur :x cm - poid : g - nombre de pages : p. - langue : ‎

L'Avenir du Passé - Saint Médard en Jalles

Phone number : 05 56 05 69 88

EUR20.00

‎Jean Claude MERTRUD - [Langres 1728 - 1802] - Anatomiste et chirurgien français, collaborateur de Buffon -‎

Reference : CX1713

‎Pièce partiellement imprimé: Certificat de scolarité avec quelques mots manuscrits et signature autographe "Mertrud" - Paris le 25 avril 1764 -‎

‎ 1 page in4 - format 16 x 22 cm - un peu poussiéreux - bon état -‎


‎"Je soussigné, Chirurgien ordinaire du Roi, Juré à S. Côme..." certifie que le Sieur François Morel du diocèse de Toul, a "suivi exactement les Cours de Maladies des Os, que j'ai fait publiquement au Jardin Royal pendant l'année 1763" - Rare - ‎

Phone number : 0686182277

EUR150.00
Free shipping

‎Jean-Claude Nicolas Forestier (1861-1930) Architecte paysagiste, urbaniste, il réalise de nombreux parcs et jardins pour la ville de Paris et d'autres grandes métropoles. En 1911, il fonde avec Henri Prost la Société française des Architectes et Urbanistes.‎

Reference : 5695

(1924)

‎Le paysagiste Jean-Claude Forestier change ses plans.‎

‎Forestier adresse l'étude de la modification du jardin de la rue Raffet [Paris, XVIe]. «Le chantier ouvert, et en cours de travail, je me suis aperçu que sur la rue de derrière, le plan qui m'avait été remis indiquait la rue à 2 m trop loin. J'ai corrigé tant bien que mal». Il explique les modifications apportées : «[...] Le mur de votre chambre avancée, la porte déplacée. Bref, il était inexact, de tel sorte que mon plan, véritable puzzle, dont chaque morceau tenait au voisin par une composition d'ensemble, n'allait plus. En plein travail, en 3 jours, il a fallu changer, voilà le résultat. Je dois ajouter que près des escaliers du sous-sol, un cabinet souterrain a son plafond au ras du sol du jardin. Donc impossible de planter. J'ai dû retourner en équerre la murette qui a été faite entre les colonnes afin de soutenir un peu de terre, hauteur 45 cm. Sur cette murette, nous mettrons les pilliers de la treille [...]».‎

‎A son en-tête gaufré.. Date : 24/09/1924. Format : In-8. Etat : bon. Nombre de documents : 1. Type de document : lettre autographe signée. Nombre de pages : 3‎


Le paysagiste Jean-Claude Forestier change ses plans.. Jean-Claude Nicolas Forestier (1861-1930) Architecte paysagiste, urbaniste, il réalise de ...
Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : 01 43 54 51 04

EUR170.00

‎Jean Claude Trial (1732-1771) Compositeur et violoniste prodige, directeur de l'Opéra de Paris, avec Pierre Berton, de 1767 à 1769.Pierre Montan Berton (1727-1780) Compositeur, chef d'orchestre à l'Opéra de Paris puis directeur.‎

Reference : 3573

(1769)

‎Une loge d'opéra accordée par les directeurs de l'Académie Royale de Musique.‎

‎Quittance pré-imprimée de l'Académie Royale de Musique, signée par les deux directeurs, Pierre-Montan Berton et Jean-Claude Trial. Ils reconnaissent avoir reçu de madame Brissart la somme de 375 livres par avance «d'une moitié de loge à l'opéra que lad. dame occupera pendant le quartier d'avril de la présente année et qui finira le trente juin prochain».‎

‎En-tête de l'Académie Royale de Musique.. Date : 01/04/1769. Lieu : Paris. Format : In-4 oblong. Etat : bon. Nombre de documents : 1. Type de document : pièce signée. Nombre de pages : 1‎


Une loge d'opéra accordée par les directeurs de l'Académie Royale de Musique.. Jean Claude Trial (1732-1771) Compositeur et violoniste prodige, ...
Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : 01 43 54 51 04

EUR380.00

‎Jean Claudio‎

Reference : 6482

‎Monsieur Damoclès‎

‎Del Duca 1956‎


‎Bon état Ouvrage broché avec envoi autographe signé par lauteur . Format 21 X 13,5 cm , 216 pages . Littérature Française XXe Roman - largeur/hauteur :x cm - poid : g - nombre de pages : p. - langue : ‎

L'Avenir du Passé - Saint Médard en Jalles

Phone number : 05 56 05 69 88

EUR10.00

‎Jean COCTEAU ‎

Reference : IZI-40

‎Manuscrit autographe La Lampe d’Aladin‎

‎Manuscrit autographe titré « La lampe d’Aladin ». (1906 – 1907) ; 25 pages grand in-4°. Précieux et fort rare manuscrit de travail de premier jet du tout premier livre de Jean Cocteau « La lampe d’Aladin » imprimé le 1er février 1909. Cahier broché comprenant 25 feuillets inégalement remplis de textes et de petits dessins. Quelques pages fragilisées, petites déchirures marginales, nombreuses biffures, ajouts et corrections autographes. Emouvant témoignage des premiers essais poétiques du jeune Jean Cocteau alors âgé de dix-huit ans. Les trois premières pages, écrites au crayon à papier, sont une liste de titres qui donne le plan détaillé de l’ouvrage. Cocteau a pris soin de rayer chaque ligne au fur et à mesure de son avancement dans la rédaction : « Préface, Angoisse, Les gens ne comprennent pas les sensitifs, Les nocturnes, Les vers que j’aime sous leur rétines grise, les vers, les vers que j’aime sont sur ma table (…) plus loin : Les primitifs, Le chat, Lui, Les pas (…) ». Suive une vingtaine de pages rédigées à l’encre, faites d’ébauches plus ou moins inégales de poèmes et passages narratifs, pour certaines ornées de petits dessins de personnages caricaturaux, le passage le plus élaborée étant l’agonie de Monsieur de Friolles, La Lampe d’Aladin [1907-1909]. C’est en février 1909 que parut le premier livre de Jean Cocteau, « La lampe d’Aladin », à compte d’auteur à la Société d’Éditions. Ce recueil de poésies est dédié à sa mère chez qui il vivait à l’époque. À la suite des 92 poèmes, composés entre 1906 et 1908, ordonnés en 6 parties (Les degrés de marbre – Le piédestal de bronze – Les cauchemars – Le verger miraculeux- Le caveau – Silence), le recueil s’achève sur une fantaisie en un acte, « Bric-à-Brac ». Une présentation au théâtre Fémina ,donnée le 4 avril 1908 par le comédien Edouard de Max, avait révélé le nom du jeune Jean Cocteau au Tout-Paris, où Laurent Tailhade avait salué le jeune poète : « Cette conception amère, ce pessimisme de l’adolescent qu’effraie et sollicite la douleur de vivre donne aux poèmes de Cocteau un accent très personnel, une distinction dans la mélancolie extrêmement remarquable », Cocteau lui avait d’ailleurs dédié son premier poème « Le mensonge ». Il faut y ajouter également la fantaisie dans ce recueil placé sous le signe des Mille et une nuits. En introduction, Cocteau explique le choix de son titre (« Pour expliquer le titre ») dont on ne citera que la conclusion : « J’ai erré dans la vie sombre avec la lampe merveilleuse. Jeune comme Aladin, j’ai, marchant d’un pas craintif, vu des fruits, des joyaux, des lueurs et des ténèbres. Et, le cœur chargé d’illusions, j’ai pleuré devant la difficulté de les apporter à la lumière pour les offrir au monde incrédule. ». Pourtant, bien que ces débuts poétiques furent chaleureusement accueilli, Cocteau renia toute sa vie ses écrits de jeunesse, s’opposant à toute réédition. « Voir sa jeunesse ainsi qu’un objet qu’on possède (…) Et moi je suivais le premier du cortège. Et moi je suis venu de si loin pour deux mois avec mes griffons et mes chats siamois mon cheval que je monte aux grands jours de parade (…) Mon singe avec sa toque à grandes plumes d’autruche (…) ». « Chez moi dans mon palais chez moi dans mon palais mon petit trône anglais mon petit trône était juché sur une estrade (…) ». « (…) Les trois dames de Venise – Mai – Comment mourut Monsieur de Niversac – Monsieur de Niversac allait mourir – Parole impuissante du vieux docteur. ». « Monsieur de Niversac pensa qu’il valait mieux mourir à Venise – Il remercia le hasard qui lui avait fait entendre la condamnation du docteur Halein et très calme avec à peine un peu de tristesse sur son visage mince il regarde par la fenêtre (…) ». « Comment mourut Monsieur de Mirvolles – Monsieur de Mirvolles est au lit dans la grande chambre de son palais vénitien – Monsieur de Mirvolles va mourir tout bêtement d’un coup d’épée au poumon – il le sait parce qu’il a entendu le docteur Mahalile confier la chose à son vieux domestique (…) C’est la seule solution élégante après le ridicule d’un duel défavorable. ». « Monsieur de la Fragance ouvrit les yeux, retira son index engourdi (…) s’aperçu que c’était le crépuscule (…) regarda par la fenêtre le grand canal était calme en face de son petit palais ». « Monsieur de Fragerolles. Un livre qu’il lisait avant son sommeil (…) Monsieur de Fragerolles ouvrit les yeux – La chambre du petit palais était pleine de crépuscule – Monsieur de Fragerolles voulut mourir d’une manière élégante. ». « Monsieur de Fragerolles mourut avec une suprême élégance – il y avait dans la chambre du petit palais (…) un beau lux de fleurs (phrases biffées). Ces rose grimpantes (phrases biffées). Les longs bateaux avaient fourni les grenades aux couleurs jaunes et rouges et vertes de la ville (…) ». « Monsieur de Fragerolles ouvrit les yeux (…) – Monsieur de Friolles allait mourir – Autour de son lit c’était un extraordinaire luxe de fleurs et de fruits – Les longs bateaux qui étaient au loin chargés de cargaisons éclatantes ont fourni sans doute les grenades aux couleurs de la ville et le jardin d’Eden avait du offrir ses roses grimpantes – Il y avait dans la chambre du petit palais son domestique un prêtre et le crépuscule – Mais de Fragerolles se tua à la suite d’un duel inutile et comme il était exigeant et brave cette fin lui semblait la seule issue possible après le ridicule d’une autre blessure. Monsieur de Friolles n’écoutait pas les paroles chuchotées par l’homme d’église, mais il regarde fixement la petite glace face à la fenêtre afin de voir alors les gondoles aux marches de ses fenêtres. – Venise était calme, sur l’autre rive du grand Canal (…) les deux nonchalants (…) avaient clos ses stores, comme des paupières (…) ». « Tout à coup dans le silence, ce furent des appels de gondoliers, un clapotis d’eau le chuchotement des rames contre les pieux multicolores un étrange concert de voix féminines – D’un geste aimable, Monsieur de Friolles renvoya les deux hommes en prière, aviva ses pommettes blêmes avec une lampe de rose qu’il avait sous son traversin, et gracieux (…), une main recluse et l’autre à moitié pris entre les pages d’un livre quelconque – il attendit qu’on veuille bien frapper à sa porte – Entrez ! – Trois dames pénétrèrent dans la chambre – La première était mince, blonde et ravissante. C’était Miss Nmm – La seconde était forte, brune et belle. C’était la S… – La troisième était menue rousse et jolie (…) – [Monsieur de Friolles] eut un bonjour de si différente et comme il devina que ces dames allaient emplir la chambre (…) – Vous êtes toutes trois mes maîtresses c’est pour trois surnoms grotesques (mot biffé) (…) dont vous affubla quelqu’un de ma connaissance que je me suis battu l’autre fois –Le docteur affirme que je ne passerai point la nuit et je vous ai fait signe de venir à la même heure pour distraire une agonie bien terne et bien morose. ». « Les parfums de ma chambre lutent haut avec l’arôme saumâtre de légumes, un radeau couvert de lampions multicolores glisse avec les refrains populaires des chanteurs qu’il transporte. Mon domestique italien a clos d’un tour de clef la porte par laquelle vous entrèrent (…) chacune…et je vais même partir avec la charmante consolation de vous avoir enfin connu ensemble. – Dehors (…), une voix splendide et malsaine roucoulait une romance (…), romance banale et sans doute que le soir calme rendait divine… – Ce fut un spectacle unique (lignes biffées). En gitan, en russe, en italien (…) Aucune des trois ne comprit la gêne (?) de l’autre et leur ignorance redoublait leur fureur jalouse (lignes biffées). Elles essayent d’exprimer leur haine par gestes (lignes biffées) (…) la mêlée est bientôt complète – les ongles griffent – les pieds frappent – les dents mordent ». « En anglais, en russe, ce fut un étrange et fantastique concert d’insultes – Friolles était le seul à comprendre et il contempla la scène avec un muet sourire. Aucune des trois femmes ne connaissaient la langue de sa rivale et l’impossibilité d’une explication quelconque (lignes biffées) les rend folles. – Les (…) rages, sifflantes et claires se mélangeaient dans un chœur ininterrompu – Miss S… peureuse et fièle s’était blottie contre le mur où pendaient des guirlandes – La russe (…) et comme elle se piquait aux épines (…) – L’italienne de rage saisit un grand vase de cristal et le vida sur les lutteuses (lignes biffées) – Alors ce fut une mêlée véritable – Les plumes, les dentelles, les boucles volent, jonchent le tapis (lignes biffées). Les perles d’un collier roulent (…) – Aucun voyait toutes ces choses comme dans un brouillard – il entend encore le son des cloches qui remplissent au soir l’atmosphère vénitienne (…) » « (…) L’anglaise était peut-être sans connaissance. La russe respirait fort et l’italienne à genoux enlevait d’une main rapide les mèches noires que la sueur lui collait au visage (…) Je me suis battu pour vous (…). Nous fûmes réunis autour d’une table de bridge – Car une partie muette était pour vous la seule réunion possible…ce soir hélas il m’est impossible de faire le quatrième et il mourut. » « C’était un parc géant. C’était un petit parc. C’était au clair de lune un petit parc plein d’ifs. Les uns étaient des paons et les autres des vasques. Et l’homme avait changé pour des formes fantasques. Le cierge simple et vert de ces arbres naïfs. Et dans la nuit les vrais oiseaux et les vrais marbres (lignes biffées). Les souples oiseaux bleus les durs marbres blancs s’étalaient le soir juste assez ressemblant leurs profils faits par l’homme des arbres. Et il pensait pourquoi museler (?) des massifs. Par de figure la beauté (…) – à branche. Puis il alla le pas bleu près de la vasque blanche. Et ils pensent devant ces douloureux massifs (…) » « Et près du vieux bourreau de ce sérail jardin gardé par les grands lys froids et pâles eunuques j’ai cru voir la seul saine au geste de dédain qui désigne avec un index ganté de daim un choix de rose et d’offrande de saillantes nuques (lignes biffées) » « Elles n’ont qu’un parfum pour vous d’une grâce. Nous tyrannisions les pauvres animaux (…) les roses qu’on saccage. Ce matin vous glanez des roses, il a plu et pour ne point salir vos nids de terre grasse un jardinier prit la fleur qui vous a plu. Votre ordre est bref, impitoyable, résolu. Elles n’ont qu’un parfum qui vous donne grâce. Ce matin vous glaniez des roses – il a plu. Le sol brille, la tige griffe, l’herbe est grasse. Un serviteur cueille la fleur qui vous a plu (…). Elle n’a qu’un parfum pour maquiller votre grâce. ». « Et vous étiez unie de morgue et de dédain. La sultane, parmi les lys pâles eunuques qui désigne avec un gant de daim au jardin (…) un choix de rose et safran de suppliantes nuques (…) Sur l’écorce des marronniers de la pelouse. Vous n’avez plus les jeux que jadis vous aviez. Votre jupe chuchote un secret au gravier (…). Je ne vous parle peux ou les mêmes mots. On se retrouve…on veut recommencer. C’est le supplice. C’est le clair tribunal des roses, ce matin ! Et pour ne point salir vos souliers d’herbe grasse. Et de peur qu’un rayon (n’abîme) votre teint un serviteur les coupe à votre ordre hautain. Elles n’ont qu’une odeur pour (votre) grâce… ». « Pour regarder mourir (ligne biffée). Un serviteur suivait votre (ligne biffée). Ce matin vous alliez sous l’énorme chapeau. Et pour les voir mourir au cri seul d’une coupe pour que le supplice au gris vif d’un pot (ligne biffée). » « Ce matin vous glaniez des roses (ligne biffée). Ce matin vous marchez entre les buis. Ce matin vous glaniez des roses. Il a plu. Vous glanez des roses – pour ne point salir au sol boueux le bord de votre robe. Il a plu – vous glanez des roses. Pour que leur mort languisse. »‎


MANUSCRIPTA - Lyon

Phone number : 06 22 66 68 14

EUR8,000.00

‎Jean Cocteau (1889-1963) Écrivain, dessinateur et cinéaste. Membre de l'Académie française (1955).‎

Reference : 12109

(1949)

‎Beau portrait photographique de Cocteau avec envoi autographe‎

‎Beau portrait photographique de Jean Cocteau, en busteeten noir et blanc. Envoi autographe signé de Cocteau, à l'encre noire, adressé à son amie Marcelle Maurette(1909-1972),femme de lettres,dramaturgeetscénaristefrançaise : "à ma très chère Marcelle de tout coeur. Jean Cocteau. Août 1949", avec une petite étoile dessinée, comme de coutume.‎

‎Encadrée.. Destinataire : Marcelle Maurette. Date : Août 1949. Format : 28,9 x 22,1 cm. Etat : Bon, quelques empreintes de doigts. Nombre de documents : 1. Type de document : photo dédicacée‎


Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : 01 43 54 51 04

EUR1,800.00
Previous 1 ... 586 587 588 589 ... 720 851 982 1113 ... 1114 Next Exact page number ? OK
Get it on Google Play Get it on AppStore
Autographs

The item was added to your cart

You have just added :

-

There are/is 0 item(s) in your cart.
Total : €0.00
(without shipping fees)
What can I do with a user account ?

What can I do with a user account ?

  • All your searches are memorised in your history which allows you to find and redo anterior searches.
  • You may manage a list of your favourite, regular searches.
  • Your preferences (language, search parameters, etc.) are memorised.
  • You may send your search results on your e-mail address without having to fill in each time you need it.
  • Get in touch with booksellers, order books and see previous orders.
  • Publish Events related to books.

And much more that you will discover browsing Livre Rare Book !