Previous 1 ... 501 502 503 504 ... 667 830 993 1156 ... 1157 Next Exact page number ? OK

‎GIDE André‎

Reference : 79071

(1923)

‎Dostoïevsky‎

‎Plon, Paris 1923, 12x18,5cm, relié.‎


‎Edition originale sur papier courant. Reliure à la bradel en demi cartonnage façon vélin, dos lisse orné d'une pièce de titre de maroquin brun, plats de papier à la cuve, couvertures et dos conservés, reliure signée Marcel Hugon. Envoi autographe signé d'André Gide : "Exemplaire de la Baronne [Renée] de Brimont. [Doistoïevsky] En ajoutant ici mon nom mes hommages les plus choisis et l'assurance d'une sympathie respectueuse. André Gide Cuverville juin 24" - Photos sur www.Edition-originale.com - ‎

Le Feu Follet - Paris
Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : 01 56 08 08 85

EUR350.00 (€350.00 )

‎GIDE André‎

Reference : 77629

(1911)

‎Isabelle‎

‎Nrf, Paris 1911, 10,5x16,5cm, relié.‎


‎Nouvelle "édition originale", impimée à 500 exemplaires sur vergé d'arches et consistant en le deuxième tirage de ce texte (achevé d'imprimer le 20 Juin 1911). Cette édition postérieure de moins d'un mois à l'originale parue le 29 Mai 1911, est considérée comme l'originale de ce texte, car cette dernière a été presque entièrement détruite, André Gide étant mécontent du tirage car trois pages n'avaient pas le nombre régulier de lignes. Reliure en demi maroquin marron à coins, dos à cinq nerfs sertis de filets noirs, date et nom du relieur doré en queue, plats de papier caillouté, gardes et contreplats de papier peigné, ex-libris encollé sur un contreplat, couvertures et dos bleus non passés comme généralement conservés, tête dorée, élégante reliure de l'époque signé Huser. Précieux envoi autographe signé d'André Gide au poète symboliste André Fontainas rédigé à Cuverville le 3 Juillet. Bel exemplaire parfaitement établi. - Photos sur www.Edition-originale.com - ‎

Le Feu Follet - Paris
Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : 01 56 08 08 85

EUR1,500.00 (€1,500.00 )

‎GIDE (André).‎

Reference : 20364

‎L.A.S. à André Malraux (?)‎

‎1 page 22 x 18,8 cm sur papier ligné, [Moscou], 23 juin 1936. Très beau document : Gide durant son voyage en U.R.S.S. 16 juin-24 août 1936 : dix ans à peine après son retour du Congo, voyage triomphal de Gide en U.R.S.S., accompagné cette fois de Pierre Herbart : « Je puis dire vraiment que j’ai connu ce que l’on appelle la gloire, et qu’elle n’a pas toujours très bon goût ». Gide est à cette époque, après Romain Rolland, le plus célèbre des « compagnons de route » du Parti. Partout, de Moscou, où il prononce le 20 juin l’éloge funèbre de Gorki qui vient de mourir, à Leningrad, et du Caucase à la Crimée, il est adulé, fêté, embrassé.“J’avais promis d’envoyer aussitôt une liste pour le service des Nouvelles Pages du Journal. A la réflexion je pense qu’il vaudra mieux lancer le livre à mon retour (mais vous l’avez peut-être déjà annoncé?) avec Geneviève, dont vous trouverez le texte dans la Revue de Paris et avec vous pourrez faire composer aussitôt (justification de l’Ecole des femmes). Oui : faire paraître les deux ensemble en octobre, cela vaut mieux. Si je vous trouve encore à Paris à la fin de juillet, nous en reparlerons.Moscou était si éreintant que j’ai été me réfugier dans une maison de repos à 50 kms de la ville ; j’y retourne coucher chaque soir. Dans quelques jours j’irai, avec Pierre Herbart, à Leningrad, à la rencontre de Jef Last, Schiffrin, Dabit et Guilloux, qui doivent s’embarquer à Londres le 27. Tout ce que je vois ici, l’excellent, le médiocre et le pire, est d’un intérêt prodigieux. Trop neuf pour que je puisse encore en rien dire...”‎


Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : 33 01 48 04 82 15

EUR1,500.00 (€1,500.00 )

‎GIDE André‎

Reference : 76036

(1893)

‎La tentative amoureuse‎

‎Librairie de l'Art indépendant, Paris 1893, 15x19,5cm, relié.‎


‎Edition originale imprimée à 162 exemplaires, le nôtre un des 150 exemplaires numérotés sur vélin teinté, seul tirage avec 12 Whatman. Reliure à la bradel en demi maroquin vert émeraude, dos lisse estampé d'un titre en long doré, plats de papier caillouté, premier plat de couverture conservé, reliure signée P. Goy et C. Vilaine. Envoi autographe signé d'André Gide "au poëte Angiolo Orvieto en témoignage de sympathie". Rare témoignage de sa relation avec Angiolo Orvieto, poète et librettiste florentin, qui fonda en 1896 le périodiqueIl Marzocco, et consacra l'année suivante une étude à l'écrivain. Les deux poètes furent réunis autour de leur admiration pour Chopin, qui inspira à Orvieto un opéra et à Gide desNotes sur Chopin(1948). - Photos sur www.Edition-originale.com - ‎

Le Feu Follet - Paris
Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : 01 56 08 08 85

EUR2,000.00 (€2,000.00 )

‎GIDE André‎

Reference : 78879

(1929)

‎L'Ecole des femmes‎

‎Nrf, Paris 1929, 11x16,5cm, broché.‎


‎Edition originale, un des exemplaires du service de presse. Bel exemplaire. Envoi autographe signé d'André Gide à Lucie Delarue-Mardrus. - Photos sur www.Edition-originale.com - ‎

Le Feu Follet - Paris
Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : 01 56 08 08 85

EUR450.00 (€450.00 )

‎GIDE André‎

Reference : 78800

(1912)

‎Le Retour de l'Enfant prodigue précédé de cinq autres Traités : Le Traité du Narcisse - La Tentative amoureuse - El Hadj - Philoctète - Bethsabé‎

‎Au sans pareil, Paris 1912, 13x19cm, broché.‎


‎Edition originale collective sur vergé d'édition. Agréable exemplaire. Précieux envoi autographe signé d'André Gide : "A André Suarès son ami. André Gide. - Photos sur www.Edition-originale.com - ‎

Le Feu Follet - Paris
Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : 01 56 08 08 85

EUR800.00 (€800.00 )

‎GIDE André‎

Reference : 53289

(1928)

‎Le retour du Tchad‎

‎Nrf, Paris 1928, 12x19cm, broché.‎


‎Edition originale, un des exemplaires du service de presse. Envoi autographe d'André Gide à René Didier. Papier jauni comme généralement, une petite déchirure en pied du premier plat. - Photos sur www.Edition-originale.com - ‎

Le Feu Follet - Paris
Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : 01 56 08 08 85

EUR250.00 (€250.00 )

‎GIDE (André).‎

Reference : 80989

(1891)

‎Les Cahiers d'André Walter. Oeuvre Posthume. ‎

‎Paris Librairie Académique Didier - Perrin et Cie 1891 1 vol. relié in-12, plein maroquin à gros grain bleu nuit, dos à nerfs, bordures intérieures de même maroquin, doublures de maroquin à gros grain grenat encadrées d'un double filet doré puis d'un triple filet doré aux angles en pointe, gardes de soie moirée bleu nuit, doubles gardes de papier marbré, filets dorés sur les coupes, coiffes guillochées, tranches dorées, couvertures et dos conservés, étui bordé (Semet & Plumelle), IV + 279 pp. Édition originale avec un avertissement liminaire de l’auteur, mais signé P.C. soit Pierre Chrysis, pseudonyme de Pierre Louÿs, qui ne sera pas repris dans les éditions ultérieures [Naville 3]. Un des 3 ou 4 exemplaires connus avec le prénom Madelène. Parfaite reliure signée portant l’ex-libris Robert Moureau.Saisir ces Cahiers, c’est d'abord connaître l'émotion de tenir entre ses mains un livre imprimé il y a plus d’un siècle, à l’état neuf, comme sorti de presse : son éclat abolit le temps et nous rend un instant contemporain d'un écrivain qui en 1891, à 22 ans, entame son oeuvre.L’exemplaire ici proposé est l'un des rarissimes où Gide a donné à son héroïne son véritable prénom, « Madelène » et non pas « Emmanuèle », manifestant ainsi la dimension personnelle de ce livre où art et intimité se mêlent. Henri Clarac a d’ailleurs relevé dans ses notes : « A la page 11 où l’héroïne est citée pour la première fois, il n’y a pas d’astérisque à la droite du prénom ni de note en bas de page indiquant qu’il s’agit d’un pseudonyme ». Le récit est bien inspiré de la vie de Gide, où il puisera inlassablement. L'authenticité affleure sous la fiction.Ambitieux, Gide avait prévu une édition de luxe à la Librairie de l'Art Indépendant et une édition plus « commune » à la Librairie Académique Didier-Perrin et Cie, qui parut d'abord, et constitue donc l'originale. Consterné par le nombre de coquilles, Gide, inaugurant sa politique d'extrême vigilance en matière d'impression, décida de condamner cette « petite édition » au pilon : il raconte, dans Si le grain ne meurt (tome II, p. 203), « je l'y portai moi-même, l'ayant été cueillir dans sa presque totalité chez le brocheur (moins, je pense soixante-dix exemplaires environ, employés au service de presse) et fus fort réjoui de recevoir quelque argent en échange. » Et d'ajouter, avec un rien de coquetterie et de feint détachement : « Mais tout ceci n'a d'intérêt que pour les bibliophiles »… auxquels il n'aura cessé de songer ! Ce livre, dira-t-il, était alimenté « de toutes mes interrogations, de tous mes débats intérieurs, de tous mes troubles, de toutes mes perplexités ; de mon amour, surtout, qui formait proprement l'axe du livre... », ajoutant : « une autre résolution que j'avais prise, c'était celle d'épouser ma cousine. Mon livre ne m'apparaissait plus, par moments, que comme une longue déclaration, une profession d'amour ; je la rêvais si noble, si pathétique, si péremptoire, qu'à la suite de sa publication nos parents ne pussent plus s'opposer à notre mariage, ni Emmanuèle me refuser sa main » (idem, t. II, p. 192).Le sens psychologique de Gide est totalement pris en défaut car Madeleine l'éconduit et déplore le procédé dans son Journal : « tout est à nous là-dedans. Tu n'avais pas le droit de les écrire. Et ce premier essai – si plein de promesses au point de vue de l'Art – est une faute devant la conscience » [cité par Jean Delay dans La jeunesse d’André Gide, tome II, p. 30]. L'on songe à Nietzsche : le Poète n’a pas la pudeur de ses sentiments, il les exploite. Il faut aussi admettre que ces cahiers posthumes étaient de nature à effrayer Madeleine : on y voit André Walter, qui compose un roman intitulé Allain, sombrer progressivement dans la folie après que sa mère l'a dissuadé d'épouser sa propre cousine, laquelle convole avec un autre.Avec ces Cahiers, Gide fait une entrée remarquée dans le monde des lettres suscitant une trentaine d'articles et de multiples encouragements d'auteurs de renom (Barrès, Mallarmé) qui distinguent et saluent ce jeune et prometteur talent. Henri de Régnier lui consacre dans « La Wallonie » un article des plus élogieux, qui affermit leur amitié naissante. En Belgique, Verhaeren salue l'œuvre sur l'invitation d'une certaine Maria Van Rysselbergue : la Petite Dame dès la première heure avait été sensible au « son inconnu » de cet auteur pour qui, clin d'œil de l'histoire, elle rédigera à son tour des cahiers posthumes.Les Cahiers d'André Walter ne laissent guère supposer ou deviner l'œuvre ironique, de combat et d'émancipation en devenir, qui sera marquée par Les Nourritures Terrestres, Paludes, Corydon, Les Faux-Monnayeurs, le Retour de l'U.R.S.S…. Mais ils sont ainsi parfaitement à leur place pour inaugurer une vie où Gide sera, selon son expression, touché par les extrêmes.‎


‎ 6 ‎

Vignes Online - Eymoutiers
Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : 05 55 14 44 53

EUR9,000.00 (€9,000.00 )

‎GIDE André‎

Reference : 79070

(1925)

‎Les Nourritures terrestres‎

‎Gallimard, Paris 1925, 11x17cm, relié.‎


‎Nouvelle édition, mention de dix-neuvième édition. Reliure à la bradel en demi cartonnage façon vélin, dos lisse orné d'une pièce de titre de maroquin brun, plats de papier à la cuve, couvertures et dos conservés, reliure signée Marcel Hugon. Notre exemplaire est enrichi d'une lettre autographe signée d'André Gide adressée à la Baronne [Renée] de Brimont. - Photos sur www.Edition-originale.com - ‎

Le Feu Follet - Paris
Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : 01 56 08 08 85

EUR350.00 (€350.00 )

‎GIDE André‎

Reference : 60886

(1935)

‎Les nouvelles nourritures‎

‎Gallimard, Paris 1935, 11x16,5cm, broché.‎


‎Edition originale, un des 1020 exemplaires numérotés sur vélin pur fil. Envoi autographe signé d'André Gide à Louis Daniel Hirsch. Agréable exemplaire malgré une petite tache en tête du dos. - Photos sur www.Edition-originale.com - ‎

Le Feu Follet - Paris
Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : 01 56 08 08 85

EUR350.00 (€350.00 )

‎GIDE André‎

Reference : 63864

(1935)

‎Les nouvelles nourritures‎

‎Gallimard, Paris 1935, 11x17cm, relié.‎


‎Edition originale, un des exemplaire du service de presse. Reliure à la bradel en demi vélin à coins, dos lisse, pièce de titre de maroquin rouge, couvertures et dos conservés, reliure signée Gauché. De pâles rousseurs sur le deuxième plat de couverture. Précieux envoi autographe signé d'André Gide à Sacha Guitry. Agréable exemplaire. - Photos sur www.Edition-originale.com - ‎

Le Feu Follet - Paris
Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : 01 56 08 08 85

EUR1,350.00 (€1,350.00 )

‎GIDE (André).‎

Reference : 80992

(1892)

‎Les Poésies d'André Walter. Œuvre posthume.‎

‎Paris Librairie de l'Art Indépendant 1892 1 vol. relié in-8 carré, demi-maroquin à gros grain ébène à coins, dos à fins nerfs, plats de papier marbré, doublures et gardes de papier peigné, tête dorée, non rogné, couvertures bleutées et dos muet conservés (Bellevallée), 40 pp.Édition originale [Naville 14]. Exemplaire sur vélin teinté non justifié, enrichi d’un envoi autographe à l'encre violette « à Marcel Schwob / André Walter ». Aîné de deux ans seulement de Gide, Schwob est à l'époque déjà intégré dans le milieu littéraire et journalistique. Il fréquente Claudel, Valéry et Wilde dont il a corrigé les épreuves de Salomé.Prétendant éconduit et poète vexé, Gide transcrit les dialogues directs de deux âmes qui ne savent plus être heureuses. Il compose ces poésies « presque toutes en moins de huit jours, peu de temps après la publication des Cahiers, ce qui explique leur titre et cette attribution à un André Walter imaginaire, encore que celui-ci fût déjà mort en moi », explique-t-il dans une préface de 1930.Autant les Cahiers étaient déclamatoires, dramatiques et graves, autant les Poésies sont marquées par la désinvolture... Jamais plus Gide ne sera aussi familier que dans ces poésies où il fait clairement payer à Madeleine son refus de l'épouser. La réaction de celle-ci sera sans appel : « Lu les Poésies d'A.W. Bien ennuyeux et mauvais. Je t'assure que tu n'as pas été long à descendre du piédestal – oh, très petit piédestal – sur lequel t'avaient juché les Cahiers et le Narcisse. Sérieusement j'ai été désappointée. Pourquoi as-tu écris cela ? » [cité par Jean Delay dans La jeunesse d’André Gide, tome II, p. 112].La conclusion du poème final confirme la saveur toute grinçante de ce recueil : « Tu m'as dit : "Je crois que nous vivons dans le rêve d'un autre Et c'est pour cela que nous sommes si soumis" Ça ne peut pas durer toujours comme çà. "Je crois que ce que nous avons de mieux à faire Ce serait de tâcher de nous rendormir." » !! ‎


‎ 6 ‎

Vignes Online - Eymoutiers
Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : 05 55 14 44 53

EUR2,000.00 (€2,000.00 )

‎GIDE (André).‎

Reference : 100461

‎Lettre autographe signée adressée [au comte de Guerne].‎

‎ 3 pages in-8, s.l.n.d. [vers 1897]. Jolie lettre, de la première écriture de Gide, peut-être relative aux Nourritures terrestres. Il le remercie de sa charmante lettre : "On finirait par aimer ses livres à cause des sympathies qu'ils vous valent, et celui-là s'en va passer sans m'en apporter beaucoup ; vous m'avez donné cette joie de me sentir par vous pleinement compris, alors que presque tous me trouvaient incompréhensible. (...) Donc merci : on écrirait quand ce ne serait que pour ça, - et par le sentiment d'une tâche. (...) Par des scrupules qui me sont comme une manie naturelle, par crante toujours d'importuner", il n'a pas osé lui rendre visite avenue Bosquet... Le Comte de Guerne était le mari de Marie-Thérèse de Ségur, "une des deux ou trois plus grandes chanteuses vivantes", a écrit Proust dans un article du 7 mai 1905 repris dans les Chroniques sous le titre "La Comtesse de Guerne".‎


Vignes Online - Eymoutiers
Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : 05 55 14 44 53

EUR300.00 (€300.00 )

‎GIDE (André).‎

Reference : 83136

(1911)

‎Lettre autographe signée adressée à [Paul Fort]. ‎

‎ 1911 1 vol. 4 p. in-12. S.l.n.d., « Jeudi » [15 février 1912].Lettre au directeur de Vers et Prose. « Votre excellente lettre me touche et m'embarrasse : je n'ai rien d'achevé - mais peut-être n'est-il pas nécessaire, après tout, que je confie à Vers et Prose un tout aussi bouclé que l'Enfant Prodigue ou Bethsabé ; et je risquerais de vous faire attendre ce "tout" trop longtemps. » Il pense à deux fragments, mais « entre les deux, lequel choisir ? Une scène d'Ajax (prose) entre Ulysse et Minerve. Une scène de Proserpine (soit une suite d'une cinquantaine d'alexandrins) ». Il sollicite un rendez-vous pour « causer de tout cela avec vous de vive voix… Et des livres que vous nous proposez pour la N.R.F. ». On joint un exemplaire broché du n°28 de Vers et Prose (janvier-mars 1912) contenant le second fragment proposé, embryon de la pièce Perséphone créée en 1934 à l’opéra de Paris. Cette lettre a été publiée dans la Correspondance (1893-1934) d’André Gide et Paul Fort, édition établie, présentée et annotée par Akio Yoshii.‎


‎ 6 ‎

Vignes Online - Eymoutiers
Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : 05 55 14 44 53

EUR500.00 (€500.00 )

‎GIDE André‎

Reference : 55252

(1900)

‎Lettres à Angèle‎

‎Mercure de France, Paris 1900, 10x15cm, broché.‎


‎Edition originale imprimée à 300 exemplaires sur Hollande. Envoi autographe signé d'André Gide à Henry Lerolle. Infimes manques angulaires sans gravité en tête et en pied du dos et des plats. - Photos sur www.Edition-originale.com - ‎

Le Feu Follet - Paris
Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : 01 56 08 08 85

EUR800.00 (€800.00 )

‎GIDE (André).‎

Reference : 82974

(1900)

‎Lettres à Angèle. 1898-1899. ‎

‎Paris Mercure de France 1900 1 vol. broché in-16, broché, 176 pp., index.Édition originale [Naville 41] tirée seulement à 300 exemplaires sur Hollande (non justifiés), celui-ci enrichi d'un envoi autographe signé de l'auteur « à Paul-Louis Garnier, bien cordialement ». Paul-Louis Garnier (1879-1916) était secrétaire de rédaction de la revue mensuelle La Cité de l’Art. Dans ce volume Gide a remanié et réduit à douze les treize lettres qui avaient paru dans la revue L’Ermitage entre juillet 1898 et novembre 1900. Avec coquetterie, il précise limiter le tirage de ces « courts essais de critique » au motif qu’ils doivent avoir perdu tout intérêt d’actualité… Mais il prendra soin de les republier dans Prétextes dès 1903 et de les insérer dans ses œuvres complètes, preuve de l’intérêt qu’il leur porte. De fait, l’artifice qui consiste à recourir à une interlocutrice fictive pour commenter les dernières parutions littéraires, donne à ces critiques des accents de conversation vivante, qui rendent ces lettres aussi savoureuses que spirituelles : une pique à Mirbeau « [Ses articles] sont stupides. Certainement c’est parce qu’il a du génie ; mais c’est fâcheux qu’il n’ait pas plus de talent » (première lettre, p. 9), la perte de Mallarmé, « comment parlerais-je aujourd’hui de rien d’autre ? La figure si belle qui disparaît vit presque encore » (huitième lettre, p. 101), l’admiration pour Nietzsche : « Oui, Nietzsche démolit, il sape, mais ce n’est point en découragé, c’est en féroce ; c’est noblement, glorieusement, surhumainement, comme un conquérant neuf violente des choses vieillies » (douzième lettre, p. 158). Avec ses critiques, Gide mesure l’influence des autres et surtout construit la sienne. ‎


‎ 6 ‎

Vignes Online - Eymoutiers
Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : 05 55 14 44 53

EUR600.00 (€600.00 )

‎GIDE (André).‎

Reference : 83061

(1946)

‎Lettres à Christian Beck. Suivi de quelques notes biographiques sur Christian Beck.‎

‎Bruxelles Editions de l'Altitude 1946 1 vol. relié in-16, demi-maroquin noir à coins, dos à nerfs, tête dorée, non rogné, couvertures et dos conservés, 103 pp., index, notes bibliographiques. Édition originale tirée uniquement à 21 exemplaires numérotés sur vergé de Hollande [Naville 431]. On joint une intéressante lettre autographe signée de l'auteur (1 p. in-8, s.l., 20 avril 1946) relative à cette édition. « J'ai conservé un très vif et ému souvenir de Christian Beck - mais plus du tout des lettres que j'avais pu lui écrire. Heureux de savoir qu'elles ont été conservées, je ne puis qu'approuver ce projet dont vous me faites part d'une édition de ces lettres (tirées à très petit nombre ; mais je préfère 21 à 20, s.v.p. »… Ex-libris du neurologue et bibliophile belge Ludo von Bogaert.Né près de Liège en 1879, le poète Christian Beck « monte » à Paris en 1896 et s’immisce dans la bohême littéraire où son visage poupin et son élocution laborieuse en font le souffre-douleur préféré de Charles-Louis Philippe et d’Alfred Jarry. Gide s’en souviendra pour le personnage de Lucien Bercail des Faux-Monnayeurs. Décédé de tuberculose en 1916, il est le père de Béatrix Beck, que Gide embaucha comme secrétaire en 1950, et qui obtint Prix Goncourt en 1952 avec Léon Morin, prêtre.‎


‎ 6 ‎

Vignes Online - Eymoutiers
Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : 05 55 14 44 53

EUR900.00 (€900.00 )

‎GIDE (André).‎

Reference : 31222

(1934)

‎Perséphone.‎

‎Paris Gallimard 1934 1 vol. Broché in-16 carré, broché, couverture illustrée d'une vignette, 53 pp. Édition originale [Naville 320]. Exemplaire du service de presse numéroté sur alfa et enrichi d'un envoi autographe signé de l'auteur à François Le Grix.Le projet de Perséphone est très ancien puisque Gide l’évoque dès 1892 dans la lettre inédite qui figure en tête de notre édition du Voyage d’Urien (voir n° 4). Moultes fois repris puis abandonné, le texte est d’abord paru à la Nrf en mai 1934 sous la mention « mélodrame ». La première de la pièce eut lieu le 30 avril 1934 à l’Opéra de Paris ; elle fut l’occasion d’une collaboration musicale de Stravinsky. Dans la mythologie, la belle Perséphone, fille de Déméter, est enlevée par Hadès qui veut en faire sa femme. Pour éviter tout conflit, Zeus trouve ce compromis : Perséphone sera six mois de l’année aux enfers et les six mois suivants s’en retournera sur terre faire la joie de sa mère, symbolisant le printemps et l’été. Fidèle à sa manière, Gide détourne le mythe, l’héroïne ne subit pas une situation mais provoque son destin. Dans son récit c’est Perséphone qui, malgré les alertes du chœur, décide d’aller aux enfers : « Comment pourrais-je avec vous, désormais, / Rire et chanter, insouciante, / A présent que j’ai vu, à présent que je sais / Qu’un peuple insatisfait souffre et vit dans l’attente. / Ô peuple douloureux des ombres, tu m’attires. / Vers toi, j’irai… » (p. 21). Le texte gidien se teinte ainsi d’inspiration communiste. Lors de la préparation de la pièce, des divergences apparurent entre Gide et le groupe constitué de Copeau – en charge de la mise en scène – Ida Rubinstein et Stravinsky, qui mettaient en avant une allégorie chrétienne. Symboliquement, Gide bouda les représentations. Présent à Paris lors la troisième et dernière, il préféra assister à un meeting en faveur d’un militant communiste allemand ! Si l’accueil fut mitigé, la pièce a depuis donné lieu à de multiples reprises ou adaptations.‎


‎ 6 ‎

Vignes Online - Eymoutiers
Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : 05 55 14 44 53

EUR200.00 (€200.00 )

‎GIDE André‎

Reference : 66768

(1899)

‎Philoctète. - Le traité du Narcisse. - La tentation amoureuse. - El Hadj‎

‎Mercure de France, Paris 1899, 14,5x19cm, relié.‎


‎Édition originale pour "Philoctète" et "El Hadj", un des 300 exemplaires numérotés sur vergé d'Arches, seul tirage. Reliure à la bradel en demi cartonnage façon vélin, dos lisse, pièce de titre de chagrin bleu marine, plats de papier marbré, couvertures insolées et dos fortement bruni conservés, tête dorée, reliure signée Jean Courty. Agréable exemplaire. Précieux envoi autographe signé d'André Gide : "A Félix Fénéon, cordialement." Fervent anarchiste, critique d'art visionnaire et influent, Félix Fénéon se fit très tôt, le défenseur des poètes ArthurRimbaud,Jules Laforgue,Stéphane Mallarmé,Paul ValéryetGuillaume Apollinaire ou des mouvements picturaux post-impressionnistes comme le Pointilisme, le Synthétisme, le Symbolisme ou les Nabis alors que ses contemporains encensaient davantage les poètes et l'art académiques. Il écrivit aussi un texte de première importance, le manifeste du néo-impressionnisme, «Les impressionnistes en 1886», publié par la revueLa Vogue. Il fut également animateur, créateur et rédacteur de nombreuses revues littéraires et d'avant-garde parmi les plus importantes de la fin du XIXème et du début du XXème siècles telles que "La Vogue", "La revue indépendante", "La Plume", "Entretiens politiques et littéraires", "La Revue blanche"... Son ami Octave Mirbeau le décrit : «Malgré son aspect volontairement froid, sa politique un peu roide, le dandysme spécial de ses manières, réservées et hautaines, il a un cur chaud et fidèle. Mais il ne le donne pas à tout le monde, car personne n'est moins banal que lui. Sa confiance une fois gagnée, on peut se reposer en lui comme sous un toit hospitalier. On sait qu'on y sera choyé et défendu, au besoin." - Photos sur www.Edition-originale.com - ‎

Le Feu Follet - Paris
Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : 01 56 08 08 85

EUR3,000.00 (€3,000.00 )

‎GIDE (André).‎

Reference : 82967

(1899)

‎Philoctète - Le Traité du Narcisse - La Tentative amoureuse - El Hadj.‎

‎Paris Mercure de France 1899 1 vol. relié in-8, demi-maroquin à gros grain bleu canard à coins, dos à nerfs, plats de papier marbré bleu et or, tête dorée, non rogné, couvertures et dos conservés (Semet & Plumelle), 176 pp. Édition originale de « Philoctète » et de « El Hadj ». « Le Traité du Narcisse » et « La Tentative amoureuse » avaient déjà paru antérieurement, en 1891 et 1893 [Naville 37]. Un des 300 exemplaires numérotés sur vergé d'Arches (seul tirage après un exemplaire unique sur Japon), celui-ci enrichi d’un envoi autographe signé de l'auteur au journaliste Henri Mazel (1864-1947), directeur de 1891 à 1895 de la revue L'Ermitage à laquelle collabora André Gide. Ex-libris du bibliophile suisse Albert Natural à la devise « Rerum natura creatrix ». Cette édition porte pour la première fois, en quatrième de couverture, le trèfle à quatre feuilles qui personnalise les parutions de Gide au Mercure de France.C’est dans le contexte de l’affaire Dreyfus que Gide achève à l’été 1898 Philoctète, courte pièce à 3 personnages et en 5 actes. Après l’acquittement d’Esterhazy et le « J’accuse » de Zola du 13 janvier 1898, l’écrivain rejoint finalement le camp des dreyfusards en adhérant à la protestation des intellectuels qui réclament la révision complète du procès. Gide use d’un conte de Sophocle pour transposer les débats moraux qui déchirent le pays. Dans sa note bibliographique (n° X), il annonce : « Paru en 1899 Philoctète ou le traité des trois morales où chacun des trois personnages, Philoctète, Ulysse et Néoptolème, incarne et expose les trois formes de dévouement altruiste, patriotique ou mystique ».Alors qu’il naviguait vers Troie, Philoctète, vaillant compagnon d’Ulysse, est blessé par un perfide serpent. Ses cris menaçant de désespérer l’équipage, il est débarqué sur une île déserte. La pièce débute alors qu’Ulysse, accompagné de Néoptolème, fils d’Achille, revient sur l’île pour récupérer l’arc et les flèches d’Hercule, qui avaient été laissés à Philoctète. Si le pur Néoptolème répugne à la ruse pour voler l’arme nécessaire à la victoire des Grecs, Ulysse réplique : « la patrie n’est-elle pas plus qu’un seul ? Et souffrirais-tu de sauver un seul homme s’il te fallait pour le sauver perdre la Grèce ? » (p. 19) Cet échange fait directement écho aux débats de l’époque : l’innocence de Dreyfus doit-elle être sacrifiée pour la réputation et l’unité de l’armée et du pays ?Le livre gagne ainsi son sous-titre de « traité des trois morales » : celle patriotique d’Ulysse, pour qui la défense de l’Etat justifie de tous les moyens, celle mystique de Néoptolème confrontée aux compromissions de la vie, celle du dévouement altruiste de Philoctète, qui sublime le conflit entre Ulysse et Néoptolème ; il boit en toute connaissance de cause le narcotique qu’on lui tend, et se laisse dérober les armes. « De tous les dévouements, le plus fou c’est celui pour les autres, car alors on leur devient supérieur. » (p. 61)Dans ce volume figure également l’édition originale d’El Hadj, paru dans la revue du Centaure en septembre 1897, parfaite expression du Gide symboliste. ‎


‎ 6 ‎

Vignes Online - Eymoutiers
Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : 05 55 14 44 53

EUR1,000.00 (€1,000.00 )

‎GIDE (André).‎

Reference : 18507

‎Préface à quelques écrits récents de Thomas Mann. BON A TIRER après corrections signé.‎

‎3 placards d'épreuves soigneusement montés en triptyque sur papier jaune (13 × 27). Corrections et ajouts autographes et indications pour la taille des caractères du titre. Annotations au crayon rouge de l'imprimeur. “Thomas Mann est un des rares aujourd'hui que nous pouvons admirer sans réticences. Il n'y a pas de défaillances dans son œuvre, et il n'y en a pas dans sa vie. Sa riposte à un absurde camouflet du hitlérisme est digne de l'auteur des Buddenbrock, de la Montagne magique et de la trilogie Joseph. L'importance de l'œuvre donne au geste son importance et sa puissante signification…Ce texte est la préface à Avertissement à l'Europe publié chez Gallimard en 1937”.‎


Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : 33 01 48 04 82 15

EUR500.00 (€500.00 )

‎GIDE André‎

Reference : 47688

(1929)

‎Robert. Supplément à l'Ecole des femmes‎

‎Nrf, Paris 1929, 11x16,5cm, broché.‎


‎Edition originale, un des exemplaires sur alfa réservés au service de presse. Précieux envoi autographe signé de André Gide à (Jean-Emile) Laboureur. Un mors comportant des traces de frottements en son milieu avec petits manques de papier, un infime accroc en tête du dos. - Photos sur www.Edition-originale.com - ‎

Le Feu Follet - Paris
Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : 01 56 08 08 85

EUR800.00 (€800.00 )

‎GIDE André‎

Reference : 60887

(1929)

‎Robert. Supplément à l'Ecole des femmes‎

‎Nrf, Paris 1929, 11x16,5cm, broché.‎


‎Edition originale, un des 547 exemplaires numérotés sur Hollande et sous couverture bleue. Envoi autographe signé d'André Gide à Louis Daniel Hirsch. Dos et plats légèrement et marginalement décolorés comme habituellement, gardes partiellement ombrées. - Photos sur www.Edition-originale.com - ‎

Le Feu Follet - Paris
Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : 01 56 08 08 85

EUR300.00 (€300.00 )

‎GIDE André‎

Reference : 78776

(1929)

‎Robert. Supplément à l'Ecole des femmes‎

‎Nrf, Paris 1929, 11x16,5cm, broché.‎


‎Edition originale, un des exemplaires sur alfa réservés au service de presse. Bel exemplaire. Envoi autographe signé d'André Gide à Lucie Delarue-Mardrus. - Photos sur www.Edition-originale.com - ‎

Le Feu Follet - Paris
Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : 01 56 08 08 85

EUR450.00 (€450.00 )

‎GIDE (André).‎

Reference : 82973

(1903)

‎Saül. Drame en cinq actes.‎

‎Paris Mercure de France 1903 petit in-12, plein maroquin à gros grain vert sapin, dos lisse, bordure intérieure de même maroquin encadrée d'un quadruple filet doré, double filet doré sur les coupes, coiffes guillochées, tête dorée, couverture bleu conservée, non rogné, étui bordé (M. Albinhac), 206 pp.Édition originale [Naville 48]. Tirage unique à 120 exemplaires sur vergé d'Arches non justifiés, celui-ci enrichi d’un envoi autographe signé à Gabriel Frizeau, daté « Bordeaux, avril 1905 », au moment où Gide, en voyage dans le Sud-Ouest, rencontre ce viticulteur et collectionneur, ancien camarade de classe de Francis Jammes. Comme ce dernier, Frizeau venait de se convertir au catholicisme sous l’influence de Claudel dont les drames mystiques et l’ardeur avaient eu raison de ses doutes. Ex-libris Exbrayat. Dos légèrement passé sur cette bonne reliure janséniste. Poursuivant sa méthode d’interprétation des Saintes Écritures, Gide relit le Premier Livre de Samuel où Saül, premier roi d’Israël, reçoit la prophétie que son fils Jonathan ne lui succèdera pas. La Bible dit qu’après avoir tué Goliath de sa fronde, David revint victorieux « et Jonathan fit alliance avec David, car il l’aimait comme son âme ». Mais Gide noue le drame autour d’une seconde passion sensuelle que Saül, pris de jalousie, éprouverait à son tour pour David. Abandonné de Dieu et assailli par ses démons, le vieux roi offre alors au jeune homme sa couronne. A la fin de l’acte III, au son de la harpe du berger, il met à nu son âme brûlante « qui s’élance – de mes lèvres – vers toi – David – délicieux » (p. 144).Aventure au long cours, la pièce parut d’abord en fragment dans La Revue Blanche en 1898. A Paul Valéry qui s’étonnait du rôle assigné à David, Gide répond le 22 octobre 1898 : « David n’est là que pour figurer le drame intime qu’est tout vice : accueillir, aimer ce qui vous nuit. » La pièce ne sera finalement créée qu’en 1922 au Vieux-Colombier avec Jacques Copeau dans le rôle-titre. Maria Van Rysselberghe a rapporté la réplique de Léautaud aux commentaires d’un « grincheux » présent dans la salle : « Il faut vraiment ne pas avoir deux sous de vice, pour ne pas admirer cela. Et puis, savez-vous ce que c’est de ne pas avoir deux sous de vice ? Et bien c’est être idiot » (Cahiers de la Petite Dame, tome I, p. 133). A Mauriac lui reprochant son interprétation tendancieuse de la Bible, Gide répondra dans une lettre éclairante le 1er juillet 1922 : « 1° Je ne pense pas que l’histoire de Saül se puisse expliquer autrement (...) 2° Je tiens les livres saints, tout comme la mythologie grecque (et plus encore) d’une ressource inépuisable, infinie, et appelés à s’enrichir sans cesse de chaque interprétation qu’une nouvelle orientation des esprits nous propose. » Gide, qui était si soucieux qu’on ne le mésinterprète, pouvait aller loin en besogne quand il s’agissait des autres ! ‎


Vignes Online - Eymoutiers
Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : 05 55 14 44 53

EUR700.00 (€700.00 )
Previous 1 ... 501 502 503 504 ... 667 830 993 1156 ... 1157 Next Exact page number ? OK
Get it on Google Play Get it on AppStore
Autographs
The item was added to your cart
You have just added :

-

There are/is 0 item(s) in your cart.
Total : €0.00
(without shipping fees)
What can I do with a user account ?

What can I do with a user account ?

  • All your searches are memorised in your history which allows you to find and redo anterior searches.
  • You may manage a list of your favourite, regular searches.
  • Your preferences (language, search parameters, etc.) are memorised.
  • You may send your search results on your e-mail address without having to fill in each time you need it.
  • Get in touch with booksellers, order books and see previous orders.
  • Publish Events related to books.

And much more that you will discover browsing Livre Rare Book !