Previous 1 ... 841 842 843 844 ... 919 994 1069 1144 ... 1146 Next Exact page number ? OK

‎ Miguel ZAMACOIS - [Louveciennes 1866 - 1955] - Ecrivain français‎

Reference : CX1421

‎Lettre autographe signée à "Cher ami" [Général Alvin] - Jeudi soir ? -‎

‎ 1 page in12 - bon état - ‎


‎Il le remercie vivement et espère que "ce supplément sera salutaire" et permettra un résultat ultérieur plus satisfaisant - Nous serons au Salon de la Bibliophilie, place Saint Sulpice, du 23 au 27 septembre 2020‎

Librairie CHARMOY - Nyons

Phone number : 0686182277

EUR50.00
Shipping price: €0.00

‎ Miguel ZAMACOIS - [Louveciennes 1866 - 1955] - Ecrivain français‎

Reference : CX1422

‎Lettre autographe signée à "Cher ami" [Général Alvin] - Acquigny le 27 septembre -‎

‎ 1 page in12 - bon état - ‎


‎Depuis leur "excellent dèjeuner de l'Automobile Club", il est resté dans son coin et a bien travaillé: il a mis au point son recueil de contes et terminé un acte de 550 vers - "La campagne commence à être merveilleuse ...et il faut la quitter" - Il rentrera vers le 5 octobre et ira le voir avec plaisir - Nous serons au Salon de la Bibliophilie, place Saint Sulpice, du 23 au 27 septembre 2020‎

Librairie CHARMOY - Nyons

Phone number : 0686182277

EUR75.00
Shipping price: €0.00

‎ Miguel ZAMACOIS - [Louveciennes 1866 - 1955] - Ecrivain français‎

Reference : CX1423

‎Lettre autographe signée à "Cher ami" [Général Alvin] - Acquigny le 24 mai 1918 -‎

‎ 3 pages 1/2 in12 - bon état - ‎


‎Il le remercie de venir au devant d'une petite corvée éventuelle pour aider son jeune protégé aspirant - Pour lui rien d'interessant - "En plus de l'obsession générale dont" il prend sa part, il a toutes les raisons d'être soucieux: la santé d'un de ses camarades, celle de sa mère - Mais "bien petites préoccupations auprès de l'attente des graves événements auxquels vous serez mêlé" - Il espère lui donner "moins l'impression d'un neurasthénique" quand ils se retrouveront - Nous serons au Salon de la Bibliophilie, place Saint Sulpice, du 23 au 27 septembre 2020‎

Librairie CHARMOY - Nyons

Phone number : 0686182277

EUR100.00
Shipping price: €0.00

‎ Miguel ZAMACOIS - [Louveciennes 1866 - 1955] - Ecrivain français‎

Reference : CX1424

‎Lettre autographe signée à "Cher ami" [Général Alvin] - Acquigny le 2 aout 1918 -‎

‎ 4 pages in12 - bon état - ‎


‎Il souhaite un "petit communiqué personnel" face à la "bonne bouffée de réconfort" qui leur vient du "front de bataille" - Que fait-il avec ses troupes magnifiques? - Mais la guerre dure et son jeune neveu qui est de la classe 20 est appelé de façon anticipé - Il lui demande conseil - "il ne s'agit pas d'embusquage déguisé" mais de le classer "dans un milieu de camarades un peu choisi" - Artillerie à tracteurs? - TSF? - "Quand nous reverrons nous dégagés de tous soucis patriotiques et affectifs?" - Nous serons au Salon de la Bibliophilie, place Saint Sulpice, du 23 au 27 septembre 2020‎

Librairie CHARMOY - Nyons

Phone number : 0686182277

EUR150.00
Shipping price: €0.00

‎ Miguel ZAMACOIS - [Louveciennes 1866 - 1955] - Ecrivain français‎

Reference : CX1425

‎Lettre autographe signée à "Cher ami" [Général Alvin] - Paris le 19 octobre 1917 -‎

‎ 3 pages in12 - bon état - ‎


‎Il est heureux de répondre à son invitation dans "sa maison des champs" et son "terrain de chasse du Trocadéro" - "Ainsi les gens chics du siècle dernier avaient tout cela dans la plaine Monceau" - Il a toujours quelques appréhensions pour son jeune protégé, "bachelier es-sciences, avec 2 ans de caserne et 3 ans de front", qui ne lui parait pas désigné "pour faire figure d'as au milieu des jeunes mathématiciens...de Centrale ou de Pipo" - Mais il parle parfaitement bien l'anglais - Nous serons au Salon de la Bibliophilie, place Saint Sulpice, du 23 au 27 septembre 2020‎

Librairie CHARMOY - Nyons

Phone number : 0686182277

EUR100.00
Shipping price: €0.00

‎ Miguel ZAMACOIS - [Louveciennes 1866 - 1955] - Ecrivain français‎

Reference : CX1426

‎Lettre autographe signée à "Cher ami" [Général Alvin] - Evian le 23 juin [1920] -‎

‎ 4 pages in12 - bon état - ‎


‎Sans nouvelles de lui, il le croyait "vaguement en mission ou dans quelque exil militaire aussi honorifique que lointain" - Or, grâce à leur ami Henri Robert, il apprends qu'il habite 61 rue Scheffer - Il est heureux qu'il récolte le fruit de ses efforts et de sa belle conduite - Il est à Evian avec sa mère pour une double cure, "dans ce pays suave ou se réhabilitent les robinets" - Les mamans sont un peu inquiètes des rumeurs sur le départ de troupes en Orient - A-t-il des tuyaux? - Pour ce qui est de son heune neveu, engagé dans l'Artillerie lourde en 1918, il va avoir accompli deux ans en aout prochain - Il était engagé pour la durée de la guerre - Elle semble durer encore - Parti à Mayence pour occuper la ville, il s'est mis dans les bonnes grâces d'un vétérinaire et, lui qui se destine à l'agriculture, est attaché à un dépot de remonte et gère une "vacherie" - Il a sous ses ordres "45 vaches" et "il fait du beurre!" - Nous serons au Salon de la Bibliophilie, place Saint Sulpice, du 23 au 27 septembre 2020‎

Librairie CHARMOY - Nyons

Phone number : 0686182277

EUR150.00
Shipping price: €0.00

‎Miguel Zamacoïs (1866-1955) Poète et auteur dramatique.‎

Reference : 226

(1936)

‎Miguel Zamacoïs. Photographie dédicacée à Jean Postina.‎

‎Dédicace sur le passe-partout : «Pour Monsieur Jean Postina, souvenir de Miguel Zamacoïs. Xbre 1936.»‎

‎. Destinataire : Jean Postina. Date : 1936. Format : 15 x 10 cm. Etat : bon.. Nombre de documents : 1. Type de document : photo dédicacée. Nombre de pages : 1‎


Miguel Zamacoïs. Photographie dédicacée à Jean Postina.. Miguel Zamacoïs (1866-1955) Poète et auteur dramatique.
Traces Ecrites - Paris

Phone number : 01 43 54 51 04

EUR75.00

‎Miguel Ángel Asturias (1899-1974) Poète, écrivain et diplomate guatémaltèque, prix Nobel de littérature (1967) et prix Lénine (1966).‎

Reference : 10665

(1969)

‎Le prix Nobel Miguel Angel Asturias adresse ses pensées.‎

‎Miguel Angel Asturias et son épouse Blanca adressent à Léo Matarasso "nos meilleurs pensées pour vous cher ami". La carte est rédigée par Blanca et co-signée "Miguel Angel".‎

‎Ecrite au dos d'une carte postale de Palma de Majorque.. Destinataire : Léo Matarasso (1911/1998), avocat, défenseur des artistes et des écrivains.. Date : 1969. Lieu : Puerto de ? (Espagne, Majorque?). Format : In-8 oblong. Etat : bon. Nombre de documents : 1. Type de document : carte postale autographe signée. Nombre de pages : 1‎


Le prix Nobel Miguel Angel Asturias adresse ses pensées.. Miguel Ángel Asturias (1899-1974) Poète, écrivain et diplomate guatémaltèque, prix Nobel de ...
Traces Ecrites - Paris

Phone number : 01 43 54 51 04

EUR200.00

‎MIJOLLA (A. de), SHENTOUB (S.A.).‎

Reference : 85255

(1973)

‎Pour une psychanalyse de l'alcoolisme.‎

‎Paris Payot, coll. "Science de l'homme" 1973 1 vol. broché in-8, broché, 418 pp. Exemplaire du service de presse avec un envoi des auteurs à Anne et G.-E. Clancier. Très bon état.‎


‎ 2 ‎

Vignes Online - Eymoutiers

Phone number : 05 55 14 44 53

EUR14.00

‎MIKHAEL Ephraïm‎

Reference : 69070

(1886)

‎L'automne‎

‎S.n. , s.l.(Paris) 1886, 16x23,5cm, relié.‎


‎Edition originale sur Hollande. Reliure à la bradel en demi vélin, dos lisse, titre à l'or, plats de papier à motif floral, reliure signée Thomas Boichot. Bel et rare exemplaire. Edition originale du premier et unique recueil de poèmes d'Ephraïm Mikhael, un des rares exemplaires sur Hollande. Un poème manuscrit autographe de deux pages intitulé "L'automne", comportant quelques corrections d'Ephraïm Mikhael, inaugure cet ouvrage d'une insigne rareté. Première uvre publiée du jeune poète alors âgé de vingt ans, L'automne paraît la même année que les Illuminations d'Arthur Rimbaud. Cette plaquette de 14 poèmes marqués par une mélancolie intense et profonde assura la célébrité de Mikhaël: «Ce jeune homme, cet enfant, laissait un livre qui, tant qu'on parlera la langue française, sera lu, relu, admiré» (Catulle Mendès). Parfaits pendants des tableaux de Gustave Moreau, hantés de mirages et d'Orient fabuleux, («La reine de Saba», «Le Mage», «L'Etranger»), les souples alexandrins de Mikhaël rappellent l'influence des maîtres du jeune poète, Baudelaire et Mallarmé. Fréquemment cité dans les anthologies du symbolisme, ce recueilfut aussi considéré comme une des premières uvres du mouvement, qui naît également en 1886 avec le manifeste du symbolisme écrit par son ami Charles Moréas. Choisi par Ephraïm Mikhaël comme titre du recueil, le poème «L'automne» constitue la pièce maîtresse de cet ouvrage, dont notre exemplaire renferme le manuscrit autographe. Offrant un exemple pionnier de poésie fin-de-siècle, il annonce l'imminence d'une finpar l'évocation d'un paysage symbolique, à la fois naturel et spirituel. L'automne n'est plus seulement, comme chez les romantiques, la représentation d'un état d'âme mais l'expression d'un espoir puis d'une sublime décadence du poète et de son poème: «C'est l'altière saison des grappes empourprées Des splendeurs de jeunesse éclatent dans les champs. Si j'allais me mêler aux foules enivrées De clairs raisins et si j'allais chanter leurs chants ? Je suis las à présent de mes rêves stériles Que j'ai gardés comme un miraculeux trésor. Je hais comme l'amour mes fiertés puériles Et la rose de deuil comme la rose d'or.» A la lecture des vers de ce poème, le jeune Ephraïm Mikhaël rappelle des Esseintes, l'égérie symboliste fringante et désabusée du roman d'Huysmans A Rebours, qui partageait ses vues désenchantées sur cette saison. Bel hommage à son mentor et ami Mallarmé, «L'automne»s'achève sur une vision crépusculaire («Contemple les lueurs candides des grands cygnes / Glissant royalement sur les lacs bleus de soir») faisant référence aux vers du Cygne mallarméen : «Ce lac dur oublié que hante sous le givre/Le transparent glacier des vols qui n'ont pas fui !». Le recueil L'automne, héritier des parnassiens et pionnier du symbolisme français fut l'unique chef-d'uvre d'Ephraïm Mikhaël: «c'était le livre de la vingtième année, non pas pourtant un de ces livres de jeune, plein de savoureuses promesses, mais un livre achevé de fier et très haut poète» (Bernard Lazare). Considéré par Victor Hugo comme «l'espoir de la poésie française»[1], ce Rimbaud méridional injustement oublié fut emporté par la tuberculose à l'âge de 23 ans. Ephraïm Mikhaël figura parmi les précurseurs du symbolisme et futunanimement acclamé et amèrement pleuré par le mouvement, qui perdit l'un de ses membres les plus prometteurs: «celui qui évoqua la nocturne dame déprise, l'hiérophante hautain et l'idéale vierge, n'est plus déjà.» (Préface de l'ouvrage posthume Poésies En Vers, Paris, Lemerre, 1890).» Comptant seulement trois ouvrages publiés du vivant de son auteur, l'uvre d'Ephraïm Mikhaël bénéficia d'une précoce notoriété en tant qu'émule du Parnasse, et fut exhumée il y a peu de temps après une longue période d'oubli. Cet ancien élève de l'école des Chartes épris de culture classique signa en effet un unique recueil de poèmes (L'automne), et composa les toutes premières pièces de théâtre symbolistes, notamment La fiancée de Corinthe, avec Bernard Lazare, qu'il adapta avec Catulle Mendès en opéra. Dans une France à l'aube de l'affaire Dreyfus, le jeune Mikhaël, originaire de la communauté juive toulousaine, fut également considéré par certains comme un ambassadeur du judaïsme, qu'il revendiqua en abandonnant définitivement son nom francisé «Georges Michel» pour sa forme hébraïque. Au sein du lycée Fontanes, futur lycée Condorcet, ce jeune poète en recherche d'absolu dirigea dans l'esprit joyeux d'Alfred Jarry le groupe de La Pléiade, avec, entre autres, Rodolphe Darzens, Pierre Quillard et Saint-Pol-Roux. Marqué par l'émulation intellectuelle des débuts du symbolisme et la liberté grisante des années 1880 dont il demeura l'éternelle incarnation, son talent fut très vite reconnu par ses pairs: on le compta parmi les habitués des fameux "mardis" du poète Stéphane Mallarmé qui enseignait aussi à Condorcet. Mikhael fréquenta également Heredia, se lia d'amitié avec Villiers de l'Isle-Adam dans les cafés de Montmartre et fut rapidement invité à contribuer aux revues symbolistes, notamment La Basoche, La Pléiade, ou La Jeune France dirigée par Paul Demeny, destinataire de la célèbre Lettre du voyant de Rimbaud(«JE est un autre [...]»). Durant ses huit années d'activités littéraire, Ephraïm Mikhael produisit une uvre conséquente, suggérant le mystère du monde, la magie et le prodige; on y rencontre des thèmes baudelairiens, des mythes antiques (Briséis, «La reine de Saba») et du moyen-âge chevaleresque sous l'influence de Wagner («Siegfried», «Florimond»). Mikhaël abandonna le mètre pour quelques uvres dramaturgiques, dont le Cor fleuri, sa «féerie en un acte» qu'il monta au Théâtre Libre en 1888. Souvent qualifié de Décadent au regard de son mélancolique recueil de poèmes L'automne, il suscita l'admiration de Mallarmé, Maeterlinck et surtout Catulle Mendès, qui signe une des plus belles élégies après sa tragique disparition : «Ses tristesses sont bien les siennes, et il pleure, le cher enfant, nostalgique de tant de ciels de jadis, l'automne, c'est le passé, des larmes que ses yeux seuls ont pleurées.» [1] Gilbert Lély, «Ephraïm Mikhaël», Nos Poètes, 15 fév. 1925, cité dans Ephraïm Mikhaël, Poèmes en vers et en prose, édités par Matthew Screech,Droz, 1994 - Photos sur www.Edition-originale.com - ‎

Le Feu Follet - Paris

Phone number : 01 56 08 08 85

EUR4,500.00

‎MIKHAEL Ephraïm & LAZARE Bernard‎

Reference : 69140

(1888)

‎Manuscrit autographe complet La fiancée de Corinthe‎

‎S.n., s.l. 1888, 24,5x31,5cm, relié.‎


‎Manuscrit autographe complet, de la main d'Ephraïm Mikhael, de 28 feuillets numérotés de papier cartonné souple. Reliure à la bradel en demi cartonnage à coins façon vélin , dos lisse orné de motifs typographiques en tête et en queue, plats de papier marbré, gardes et contreplats de papier à la cuve, tête dorée, couverture conservée. Notre manuscrit, dans sa majorité écrit de la main d'Ephraïm Mikhaël comporte des ratures, des ajouts de Mikhaël sur des placards encollés. Il présente également des ajouts à la plume et au crayon de la main du coauteur de la pièce, Bernard Lazare. On distingue la signature partielle «B Lazare» dans le coin supérieur gauche de la page de titre. Quelques petits manques de texte en raison de la fragilité du papier. A notre connaissance, aucun autre manuscrit de cette uvre n'a été conservé. Considéré par Victor Hugo comme «l'espoir de la poésie française»[1], ce Rimbaud méridional injustement oublié fut emporté par la tuberculose à l'âge de 23 ans. Ephraïm Mikhaël figura parmi les précurseurs du symbolisme et futunanimement acclamé et amèrement pleuré par le mouvement, qui perdit l'un de ses membres les plus prometteurs: «celui qui évoqua la nocturne dame déprise, l'hiérophante hautain et l'idéale vierge, n'est plus déjà.» (Préface de l'ouvrage posthume Poésies En Vers, Paris, Lemerre, 1890).» Comptant seulement trois ouvrages publiés du vivant de son auteur, l'uvre d'Ephraïm Mikhaël bénéficia d'une précoce notoriété en tant qu'émule du Parnasse, et fut exhumée il y a peu de temps après une longue période d'oubli. Cet ancien élève de l'école des Chartes épris de culture classique signa en effet un unique recueil de poèmes (L'automne), et composa les toutes premières pièces de théâtre symbolistes, notamment La fiancée de Corinthe, avec Bernard Lazare, qu'il adapta avec Catulle Mendès en opéra. Dans une France à l'aube de l'affaire Dreyfus, le jeune Mikhaël, originaire de la communauté juive toulousaine, fut également considéré par certains comme un ambassadeur du judaïsme, qu'il revendiqua en abandonnant définitivement son nom francisé «Georges Michel» pour sa forme hébraïque. Au sein du lycée Fontanes, futur lycée Condorcet, ce jeune poète en recherche d'absolu dirigea dans l'esprit joyeux d'Alfred Jarry le groupe de La Pléiade, avec, entre autres, Rodolphe Darzens, Pierre Quillard et Saint-Pol-Roux. Marqué par l'émulation intellectuelle des débuts du symbolisme et la liberté grisante des années 1880 dont il demeura l'éternelle incarnation, son talent fut très vite reconnu par ses pairs: on le compta parmi les habitués des fameux "mardis" du poète Stéphane Mallarmé qui enseignait aussi à Condorcet. Mikhael fréquenta également Heredia, se lia d'amitié avec Villiers de l'Isle-Adam dans les cafés de Montmartre et fut rapidement invité à contribuer aux revues symbolistes, notamment La Basoche, La Pléiade, ou La Jeune France dirigée par Paul Demeny, destinataire de la célèbre Lettre du voyant de Rimbaud(«JE est un autre [...]»). Durant ses huit années d'activités littéraire, Ephraïm Mikhael produisit une uvre conséquente, suggérant le mystère du monde, la magie et le prodige; on y rencontre des thèmes baudelairiens, des mythes antiques (Briséis, «La reine de Saba») et du moyen-âge chevaleresque sous l'influence de Wagner («Siegfried», «Florimond»). Mikhaël abandonna le mètre pour quelques uvres dramaturgiques, dont le Cor fleuri, sa «féerie en un acte» qu'il monta au Théâtre Libre en 1888. Souvent qualifié de Décadent au regard de son mélancolique recueil de poèmes L'automne, il suscita l'admiration de Mallarmé, Maeterlinck et surtout Catulle Mendès, qui signe une des plus belles élégies après sa tragique disparition : «Ses tristesses sont bien les siennes, et il pleure, le cher enfant, nostalgique de tant de ciels de jadis, l'automne, c'est le passé, des larmes que ses yeux seuls ont pleurées.» [1] Gilbert Lély, «Ephraïm Mikhaël», Nos Poètes, 15 fév. 1925, cité dans Ephraïm Mikhaël, Poèmes en vers et en prose, édités par Matthew Screech,Droz, 1994 Manuscrit autographe complet d'une des toutes premières pièces de théâtre symbolistes, écrite par Ephraïm Mikhael et Bernard Lazare, s'inspirant d'une légende antique auréolée de mystère, à la croisée du paganisme et du mysticisme chrétien. Composée en 1887 alors qu'Ephraïm Mikhaël était déjà rongé par la tuberculose, cette «légende dramatique» en trois actes ne sera pas créée au théâtre de son vivant. Ce manuscrit constitue un authentique témoin du travail coordonné des deux hommes, qui se considéraient comme cousins tant leurs affinités littéraires étaient grandes. Les pages du manuscrit retracent les nombreuses étapes d'écriture à travers les innombrables parties encollées dévoilant ou masquant les états antérieurs du texte abandonnés et réécrits par Mikhaël. On y rencontre çà et là les ajouts de Bernard Lazare, qui se charge en majorité des didascalies, et dont l'écriture serrée se distingue aisément de l'ample plume de son acolyte. S'inspirant d'un récit du Livre des Merveilles de Phlégon, auteur du IIe siècle de notre ère, la pièce conte le destin de deux amants païens, Apollonia et Manticlès, réunis dans la mort après avoir été séparés par Bénénikè, mère de la jeune fille récemment convertie au christianisme. Ephraïm Mikhaël corrigea systématiquement le nom de «Bérénice» en «Bérénikè», s'éloignant de la référence cornélienne pour donner une couleur plus antique au récit. En tous points fidèle à l'esthétique symboliste, telle qu'énoncée un an plus tôt dans le fameux manifeste du mouvement, la pièce est traversée par le motif de la revenante d'outre-tombe et de la tension religieuse : «Je voudrais que les Euménides nous reçoivent tous deux au seuil de l'Hadès, comme des amants fugitifs dans un bois sacré»(Acte I, scène IV); à la fin de la pièce, la fiancée morte de chagrin dans un couvent revient sous la forme de spectre entraîner son amant dans une union éternelle : « Le glorieux Erôs m'a prêté sa force divine pour lever les pierres de la tombe; la nuit funèbre n'a pu fermer mes yeux qui te cherchaient au loin» (Acte III, scène VI). La pièce marque également la filiation d'Ephraïm Mikhaël avec le romantisme, le mythe ayant déjà été traité par une ballade éponyme de Goethe puis dans un poème d'Anatole France, intitulé Noces corinthiennes paru en 1876. Le caractère énigmatique de la pièce a mené à de nombreuses interprétations: rejet du divin ou au contraire syncrétisme païen et chrétien imprégné de mysticisme? On peut considérer la pièce comme une tentative de réconciliation entre les intérêts respectifs de leurs auteurs: d'un côté Ephraïm Mikhaël, jeune chartiste épris de Grèce antique, et de l'autre son ami Bernard Lazare «fasciné par les périodes de transition culturelle, les moments dans l'histoire où les civilisations et les religions se rencontrent et se confrontent» (Nelly Wilson, Bernard-Lazare, Cambridge University Press, 1978). Cette uvre signale la présence d'un fait religieux universel, une aspiration vers l'au-delà et l'invisible que le Verbe dévoile par des symboles. D'aucuns ont vu dans la Fiancée de Corinthe un manifeste anti-chrétien, du fait de l'origine juive des deux auteurs, souffrant sans doute de l'antisémitisme de la société française à la veille de l'affaire Dreyfus. Ainsi Félix Fénéon accueille la publication de la pièce en ces termes: «on comprendra, sans doute, pourquoi deux Sémites, mécontents de Goethe et de M. France, sont venus nous dire leur sentiment de l'introduction du christianisme dans la société païenne» (La revue indépendante, tome IX, octobre-décembre 1888). Malgré les dissensions qui ont prévenu sa création au théâtre, La Fiancée de Corinthe fut bien reçue par la critique après sa publication l'année suivante; les deux écrivains furent notamment félicités par leur maître Mallarmé, et leurs amis du journal Pléiade. La pièce est par ailleurs dédiée à leur ami le poète Catulle Mendès, qui fera du premier acte un livret d'opéra avec Ephraïm Mikhaël. Unique témoignage autographe d'un drame aux accents prophétiques ; l'auteur partagea moins de deux ans plus le destin des jeunes amants de cette pièce, trouvant selon ses dires la délivrance dans la mort: «bientôt ils se perdent dans la nuit resplendissante de surnaturelles clartés» (Acte III, scène VII). - Photos sur www.Edition-originale.com - ‎

Le Feu Follet - Paris

Phone number : 01 56 08 08 85

EUR6,800.00

‎Mikhaïl Larionov (1881-1964) Peintre et décorateur russe, naturalisé français.‎

Reference : 11702

(1929)

‎Rare lettre de Mikhail Larionov‎

‎Rare lettre signée du peintre Mikhail Larionov. "Cher Monsieur. J'ai bien reçu votre très aimable lettre qui m'a causé la plus vive joie et je suis ému de lexpression si aimable de laprecïation [...] que vous faites de la couverture des treize danses. Vous être vraiment trop aimable de me remercier ainsi pour si peu de choses. Je vous remercie beaucoup des soins que vous voulez bien apporter à la reproduction de cette couverture et j'ai déjà prié notre ami Mihalovici [(1898-1985)compositeur franco-roumain] de vous dire que je suis très heureux de savoir que le dessin vous plaît [...]". LesÉditons de la Sirène musicale, dirigées par Michel Dillard publièrent en 1929 un ensemble de partitions pour piano intitulé Treize danses, composées par treize compositeurs :Conrad Beck, Marcel Delannoy, Pierre-Octave Perroud, Tibor Harsányi, Jacques Larmanjat, Nikolai Lopatnikoff, Bohuslav Martin?, Georges Migot, Marcel Mihalovici, Manuel Rosenthal, Ervin Schulhoff, Alexandre Tansman et Jean Wiéner. Mikhail Fedorovich Larionov quant à lui, réalisaun dessin pour illustrer la couverture.‎

‎Encre noire. Adresse imprimée en-tête.. Destinataire : [L'éditeur Michel Dillard]. Date : 19 décembre 1929. Format : In-4. Nombre de documents : 1. Type de document : lettre signée. Nombre de pages : 2 pp. ‎


Rare lettre de Mikhail Larionov. Mikhaïl Larionov (1881-1964) Peintre et décorateur russe, naturalisé français.
Traces Ecrites - Paris

Phone number : 01 43 54 51 04

EUR3,000.00

‎MILANS DEL BOCH, Don Lorenzo‎

Reference : 8743

‎Lettres à ses amis Doniol, 1841-1873 (publiées par Henry Doniol)‎

‎ Le Puy : impr. de Marchessou fils, 1883,In-8 reliure demi chagrin à coins,dos à nerfs orné de fleurons dorés, XII-115 pp.,sur vergé,non rogné,tirage à 100 exemplaires,lettre autographe de 3 pages sur papier bleu jointe,Bon état. ‎


‎Publié par Henri Doniol, texte de presentation de 12p,complet du supplement volant 8p,ensemble trés rare, ‎

Livres Anciens Komar - Meounes les Montrieux

Phone number : 33 04 94 63 34 56

EUR75.00

‎MILCENDEAU Charles - Soullans 1872 - 1919 - Peintre français‎

Reference : GF21570

‎Lettre Autographe Signée à Lucien Descaves - Chateau de Cantelou - sans date -‎

‎ 2 pages in8 - bon état -‎

‎Il n'a pas eu le temps d'aller le voir depuis son retour d'Espagne - Son lithographe a dit "qu'il était grand temps de décalquer [son] portrait exécuté au crayon lithographique" car aprés deux mois, le "crayon ne se décalque plus" - Il aimerait qu'il aille de suite chez "le lithographe le meilleur de Paris Auguste Clot" pour qu'il décalque le dessin sur pierre et lui en tire une épreuve - Il ira faire dès que possible le dessin de Mme Descaves -... le magasin est ouvert du jeudi au samedi matin, et sur RV l'après midi -‎


Galerie Fert - Nyons

(SNCAO)

Phone number : 33 04 75 26 13 80

EUR150.00

‎MILCENDEAU Charles - Soullans 1872 - 1919 - Peintre français‎

Reference : GF21571

‎Lettre Autographe Signée à Monsieur Geffroy - sans date - ‎

‎ 4 pages in8 - bon état -‎

‎Longue lettre familiale pleine des moeurs maraichines: Il demande de ne pas écrire chez son père malade "2 fois plus" depuis qu'il est brouillé "à mort" avec son frêre ainé le pharmacien et sa soeur pour avoir déclaré en plaisantant:" Faudra que je cherche une paysanne maraichine, ce ne serait pas si bête d'épouser une maraichine"- Fureur de son frêre qui ne pouvait que difficilement se marier "attendu qu'il a été collé avec une vulgaire catin" dont il a eu deux enfants mais qui avait 2 amants - Il n'en avait rien dit à son père - Sa soeur s'est mariée grâce à lui - "et voilà ces misérables qui me déclarent la guerre" car "ils ont la frousse" - ..."mon père reste à me donner 10000..."- La jeune fille qu'il aime ne songe pas à ce marier et il attends - "Voyez quel malheur est le mien"...- le magasin est ouvert du jeudi au samedi matin, et sur RV l'après midi -‎


Galerie Fert - Nyons

(SNCAO)

Phone number : 33 04 75 26 13 80

EUR250.00

‎MILHAUD Albert‎

Reference : 52034

(1951)

‎Histoire du radicalisme‎

‎S.E.F.I., Paris 1951, 12x19cm, broché.‎


‎Edition originale pour laquelle il n'a pas été tiré de grands papiers. Envoi autographe signé d'Albert Milhaud à " Mon cher président Quenéler son vieil ami qui regrette de n'avoir pu lui remettre son livre le jour du congrès, fidèlement." Une petite tache sur le dos, légères piqûres sur les plats. - Photos sur www.Edition-originale.com - ‎

Le Feu Follet - Paris

Phone number : 01 56 08 08 85

EUR40.00

‎MILHAUD Albert ..//.. Albert Milhaud.‎

Reference : 3934

(1917)

‎La guerre qui venait.‎

‎Paris, Ancienne Librairie Furne, Boivin & Cie, 1917, 1 volume, in-12, broché, XX-304 p.. Edition originale. Envoi autographe de l'auteur à Henri Moysset. Manque de papier à la couverture, couverture salie et fragile, intérieur en excellent état.‎


‎Henri Moysset deviendra ministre d'état sous le gouvernement de Vichy, il sera inculpé de trahison à la libération, l'action publique est éteinte depuis son décès en 1949. Très bon état. ************* Remise 20 % pour toute commande supérieure à 100 €, frais d'envoi gratuits en courrier suivi et assurance à partir de 30 € d'achat (France seulement).‎

Yves Oziol

Phone number : 04 73 91 84 71

EUR25.00

‎ MILLANDY Georges ‎

Reference : 9424

(1947)

‎ La Maraîchine. Aventures au Marais Poitevin r. Avec des aquarelles originales de Gaston BALANDE colorées au pochoir, dont un frontispice et 15 hors texte. ‎

‎ 1947 Paris François Sant'Andrea 1947 - 218 pp. In-4 Broché IRAGE LIMITE. Celui-ci un des 600 exemplairessur pur chiffon (126) exemplaire enrichi d'une belle aquarelle originale signée par l'artiste représentant le marais poitevin ‎


Librairie Chanut - Paris

Phone number : 01 43 54 04 70

EUR180.00

‎MILLAS-MARTIN (José).‎

Reference : 85024

(1961)

‎Recto-verso : poèmes. Préface de Jean Dubacq. Illustrations de Roger Toulouse.‎

‎Dijon Guy Chambelland 1961 1 vol. broché in-12, broché, 98 pp., dessins en noir de Roger Toulouse. Préface de Jean Dubacq. Edition originale. Un des 300 exemplaires numérotés sur offset (après 7 vergé et 43 pur fil). Envoi de l'auteur à G.-E. Clancier. Prière d'insére joint. Très bon état, non coupé.‎


‎ 6 ‎

Vignes Online - Eymoutiers

Phone number : 05 55 14 44 53

EUR20.00

‎MILLE (Pierre)‎

Reference : 200401474

(1920)

‎Le Bol de Chine ou divagations sur les Beaux-Arts. ‎

‎Paris, Editions Georges Crès et Cie, 1920; petit in-12, 185 pp., broché, couverture imprimée. Edition originale, malgré le copyright de 1919 au verso du titre (coquille). Un des 550 exemplaires numérotés sur vergé d'Arches. Avec un envoi autographe signé de l'auteur (nom du dédicataire partiellement effacé). 1920‎


Librairie de L'Amateur - Strasbourg

Phone number : 33 03 88 32 11 72

EUR40.00

‎MILLE (Pierre).‎

Reference : 65834

(1920)

‎Le Bol de Chine ou Divagations sur les Beaux-Arts.‎

‎ G. Crès 1920 1 vol. broché in-16, broché, 185 pp. Edition originale, tirage limité et numéroté sur vergé. Bel envoi de l'auteur en page de faux-titre. Dos très légèrement passé, infime déchirure en bordure supérieure de la couverture. Sinon très bon état, non rogné.‎


‎ 6 ‎

Vignes Online - Eymoutiers

Phone number : 05 55 14 44 53

EUR40.00

‎MILLE Pierre‎

Reference : 5152

‎Barnavaux. Les Maîtres du Livre.‎

‎Paris, Geogres Crès et Cie, 1921 13 x 20, 282 pp., demi-reliure cuir, 5 nerfs, tête dorée, très bon état‎


‎1 des 1875 Ex. Num. sur papier de Rives, lettre de deux pages de Pierre Mille datée du 4 mars(?) 1920, belle reliure en très bon état‎

Librairie Ausone - Bruxelles

Phone number : 32 (0)2 410 33 27

EUR100.00

‎MILLE Pierre‎

Reference : 4766

‎L.A.S. ‎

‎À Abel Moreau à propos de son roman Le fou. ‎


Librairie Seigneur - Le Poêt en Percip

Phone number : 06 79 21 01 07

EUR50.00

‎MILLE Pierre‎

Reference : 11982

(1933)

‎Manuscrit‎

‎Manuscrit de 2 pages accompagné d'une lettre autographe signée. Portrait de Claude FARRÈRE. en feuilles Très bon Paris 1933 ‎


‎édition originale‎

Librairie Seigneur - Le Poêt en Percip

Phone number : 06 79 21 01 07

EUR30.00

‎MILLE Pierre‎

Reference : 71088

(1920)

‎Mémoires d'un dada besogneux de l'Armistice à 1925‎

‎G. Crès & Cie, Paris 1920, 12x19cm, broché.‎


‎Edition originale sur papier courant. Couverture illustrée. Une déchirure en pied du dos. Envoi autographe signé de Pierre Mille à Jean Morienval. - Photos sur www.Edition-originale.com - ‎

Le Feu Follet - Paris

Phone number : 01 56 08 08 85

EUR80.00
Previous 1 ... 841 842 843 844 ... 919 994 1069 1144 ... 1146 Next Exact page number ? OK
Get it on Google Play Get it on AppStore
Autographs

The item was added to your cart

You have just added :

-

There are/is 0 item(s) in your cart.
Total : €0.00
(without shipping fees)
More information about shipping
What can I do with a user account ?

What can I do with a user account ?

  • All your searches are memorised in your history which allows you to find and redo anterior searches.
  • You may manage a list of your favourite, regular searches.
  • Your preferences (language, search parameters, etc.) are memorised.
  • You may send your search results on your e-mail address without having to fill in each time you need it.
  • Get in touch with booksellers, order books and see previous orders.
  • Publish Events related to books.

And much more that you will discover browsing Livre Rare Book !