Librairie L'amour qui bouquine
M. Bertrand Hugonnard-Roche

14 rue du Miroir
21150 Alise-Sainte-Reine
France

E-mail : contact@lamourquibouquine.com

Téléphone : 06 79 90 96 36
Portable : 06 79 90 96 36
Téléphone : 09 63 6 314 01

Thèmes principaux

A voir aussi : Beauchamp Ségolène,
Nombre de résultats : 16

Référence : AMO-1735

‎Catalogue ALDE 2006-2016 Vente 24 mai 2016 Médailles artistiques françaises jeton en or bisontin, livres et manuscrits anciens, ‎

‎Comissseur priseur : Jérôme Delcampe - Expert : Giraud-Badin, Pierre Crinon 1 volume 28 cm x 21 cm de 75 notices. Complet, 155 pages Broché, très bon état. Voir les photos‎

Catalogue ALDE 2006-2016

Vente 24 mai 2016

Médailles artistiques françaises jeton en or bisontin, livres et manuscrits anciens, . Catalogue ALDE 2006-2016

Vente 24 mai 2016

Médailles artistiques françaises jeton en or bisontin, livres et manuscrits anciens, .

Référence : AMO-1962

‎Catalogue Grand Bazar Lyon 1927-1928 ‎

‎Catalogue Hiver 1927-1928 Grand Bazar de Lyon Couverture illustrée en couleurs, nombreuses illustrations (mode, robes, maroquinerie, outils, vaisselles, meubles, etc.) (+ avec feuille conditions d'expéditions) 1 volume 26 cm x 21 cm d'une 30ène de pages. Complet Broché, état : Voir les photos (papier collé sur bord couverture) ‎

Catalogue Grand Bazar Lyon 1927-1928 . Catalogue Grand Bazar Lyon 1927-1928 . Catalogue Grand Bazar Lyon 1927-1928 . Catalogue Grand Bazar Lyon 1927-1928 .

Référence : AMO-1594

‎Centurias encyclopedia of sexual instruments VOL 1 N°1‎

‎catalogue vintage adulte illustré en noir et blanc texte en anglais, sans date (1970), Westminster, Calif Dimensions : 28 x 21,5 cm de 63 pages - Complet Broché, bon état. Voir photos ‎

Centurias encyclopedia of sexual instruments VOL 1 N°1. Centurias encyclopedia of sexual instruments VOL 1 N°1.

Référence : AMO-2351

‎[Anonyme].‎

‎Semelion. Histoire véritable.‎

‎Imprimé à Constantinople cette présente année. S.d. (vers 1715). 2 parties en 1 volume in-12 (14,5 x 8,5 cm) de 238 pages (pagination continue). Reliure de l'époque plein veau fauve. Quelques usures à la reliure avec petits manques de cuir (coins, coiffes, mors), petits travaux de vers superficiels, solide. Page de titre avec rousseurs prononcées. Complet. A restaurer. Nouvelle édition précédée d'un court avertissement signalant que la première édition étant devenue très-rare il a été jugé utile de la faire réimprimer. Semelion est un jeune voyageur qui a la faculté de changer de sexe à sa volonté. Tour à tour fille ou garçon, il s'introduit dans les couvents ; jette le désordre dans les harems de Constantinople, et, passant en Angleterre, couche même avec la reine Elisabeth. L'auteur de ces deux premières parties (qui seront complétées ultérieurement par un auteur différent) est resté anonyme. Rare. Bon exemplaire de cet ouvrage curieux.‎

Semelion. Histoire véritable.. [Anonyme].

Référence : AMO-2298

‎[Courbouleix] - ‎‎[Léon COURBOULEIX, auteur et illustrateur, coloriste ?] ‎

‎SUZON EN VACANCES. Journal secret d'une jeune fille.‎

‎Aux dépens des Amis de Cupidon, s.d. [vers 1935, Atelier de Léon Courbouleix]1 volume in-4 (25,7 x 21,5 cm) de 30 feuillets dont 1 page de titre imprimée en bleu et noir avec vignette imprimée en noir, 1 page d'avertissement des éditeurs, 1 frontispice en couleurs, 46 pages entièrement gravées à la pointe sèche (texte et illustration) ici exceptionnellement entièrement coloriées au crayon de couleurs, 1 page de justification du tirage. Les illustrations courent autour du texte tout au long des feuillets. Exemplaire sans le premier plat de couverture (illustré d'une pointe sèche non érotique - et que nous fournissons en reproduction couleurs sur beau papier - un feuillet a été monté en tête pour permettre d'ajouter ce plat de couverture original le cas échéant). Reliure moderne pleine chevrette blanche immaculée (non titrée), montage spécial des cahiers sur onglets repliés (montage de type concertina qui permet une ouverture complète du volume avec des fonds de cahiers visibles). Reliure ELSA RAMBOUR. Édition originale et premier tirage des 47 pointes sèches de Courbouleix. Tirage à 300 exemplaires. Celui-ci, 1 des 285 exemplaires sur vélin d'Arches. Exemplaire unique entièrement colorié par une main experte à l'époque. Le coloris est fort à propos, juste et toujours logique dans les scènes (voir photos qui parlent d'elles-mêmes). Il est fort probable que ce coloris soit de la main même de l'artiste Léon Courbouleix qui ne rechignait pas à colorier quelques exemplaires pour lui ou des amis. Il a été imprimé également 5 ex. sur Japon super-nacré (avec 2 dessins originaux) et 10 exemplaires sur Japon Impérial (avec 1 dessin original). Tous ces exemplaires sont éminemment rares. Il a été fait une suite ou deuxième partie à cet ouvrage, tout aussi rare, intitulée Le Mariage de Suzon (que nous proposons à la vente également - voir notre catalogue). Il existe une réimpression publiée vers 1937 (nouveau tirage des cuivres), le tirage tout aussi rare que le premier est de 210 exemplaires. Le texte est très cru tout autant que les illustrations directement sorties de l'imaginaire fantasmatique de l'artiste graveur Léon Courbouleix bien connu des bibliophiles pour ses ouvrages imprimés à la presse à bras dans ses ateliers. Il s'agit ici d'un des titres les plus osés et les plus réussis de l'artiste. Références : Dutel, Bibliographie des ouvrages érotiques publiés clandestinement en français entre 1920 et 1970, n°2473 ; Pia, Les Livres de l'Enfer, n°1384. Exemplaire unique entièrement colorié et parfaitement établi par Elsa Rambour.‎

SUZON EN VACANCES. Journal secret d'une jeune fille.. [Léon COURBOULEIX, auteur et illustrateur, coloriste ?]

SUZON EN VACANCES. Journal secret d'une jeune fille.. [Léon COURBOULEIX, auteur et illustrateur, coloriste ?]

SUZON EN VACANCES. Journal secret d'une jeune fille.. [Léon COURBOULEIX, auteur et illustrateur, coloriste ?]

SUZON EN VACANCES. Journal secret d'une jeune fille.. [Léon COURBOULEIX, auteur et illustrateur, coloriste ?]

SUZON EN VACANCES. Journal secret d'une jeune fille.. [Léon COURBOULEIX, auteur et illustrateur, coloriste ?]

Référence : AMO-2390

‎[Nicolas-Edme Rétif de la Bretonne] [RESTIF DE LA BRETONNE].‎

‎La Fille naturelle.‎

‎A La Haye, et se trouve à Lausanne, chez Franç. Grasset et Cie, 1776 2 partie en 1 volume in-12 (159 x 100 mm - Hauteur des marges : 155 mm) de 1 feuillet de fauxètitre, 1 feuillet de titre, (III) à VIII-155-(1 page blanche)-2 pages de table, 1 feuillet blanc, 1 feuillet de faux-titre, 1 feuillet de titre, 181 pages, 1 page blanche et 2 pages de table. Complet. Reliure plein maroquin rouge de la seconde moitié du XIXe siècle (Chambolle-Duru), dos à nerfs richement ornés aux petits fers dorés (entrelacs), tranches dorées sur marbrure, triple-filet doré en encadrement des plats, jeu de filets et roulettes dorés en encadrement intérieur des plats, doublures et gardes de papier peigne. Collationné complet. Exemplaire lavé et réencollé. Excellent état. Contrefaçon rare parue 7 ans après la première édition parue en 1769 et qu'elle recopie exactement, avec les fautes. Cette édition est faite avec soin, quoique ce ne soit qu’une contrefaçon de la première édition de Paris ; la justification appartient au format in-18 plutôt qu’à l'in-12. En août 1778, dans sa réponse à Jean- André Engelbrecht, traducteur allemand d’ouvrages français, Restif exprime très-naïvement ses préférences pour ce roman : « La Fille naturelle est un ouvrage attendrissant, dit-il (voy. la 27e lettre, à la fin du tome XIX des Contemporaines, seconde édition), et qui a un mérite, mais qui ne lui sert de rien auprès du lecteur : l’histoire est vraie, et j’en ai été le témoin oculaire. J’en prépare une troisième édition, outre les contrefaçons de province, et comme c’est mon ouvrage favori, je le retravaillerai pour le style et les situations, au point d’en faire un livre digne d’une nation. Malheureusement, les traductions auront toujours toutes mes fautes. » La Fille naturelle a fourni deux nouvelles aux Contemporaines, sous les titres de la Sympathie paternelle et de la Fille reconnue (voy. Monsieur Nicolas, tome X, p. 2723). Restif en a tiré, en outre, un drame intitulé : la Mère impérieuse, ou la Fille naturelle. (Paul Lacroix, Bibliographie raisonnée des ouvrages de Restif de la Bretonne). "On a souvent cité la manière de composer de Restif de la Bretonne, qui exécutait lui-même, sans manuscrit et sans préparation écrite, l’impression d’un roman. Celui de la Fille naturelle serait un exemple remarquable de cette étonnante facilité d’improvisation. Pendant qu’il imprimait, avec l’aide de son apprenti Théodore, La Confidence nécessaire, qu’il avait préparée et composée à loisir, pour le compte d’un libraire ; un autre libraire, nommé Edme Rapenot, lui raconta l’histoire d’un père riche, qui avait fait l’aumône à sa fille naturelle, sans la connaître. « Ce beau trait, dit-il, dans Monsieur Nicolas, tom. X (p. 2723), alluma mon imagination et me fit composer, à l’imprimerie même et sur une casse, La Fille naturelle, en deux parties, qui ne me prirent que six jours, tant la composition que la mise au net : chef-d’œuvre de célérité, peut-être chef-d’œuvre de pathétique... C’est la première fois que je me suis attendri, en composant. » Ce roman, publié sans annonces, eut pourtant du succès, ou du moins se vendit, puisqu’on en fit quatre éditions. Il n’en est pas moins rare. Restif dit pourtant, ailleurs (dans Monsieur Nicolas, tome XVI, p. 4554), qu’il écrivit ou esquissa son livre, avant de le composer typographiquement ; l’idée du roman ne lui fut pas moins inspirée par un récit d’Edme Rapenot : « Je mis aussitôt la plume à la main, dans une chambre isolée de l’imprimerie, où j’étais alors occupé à câser moi-même la Confidence nécessaire. » Il n’y a que quelques parties des tomes XI et XII de Monsieur Nicolas, que l’auteur ait improvisées à la casse, c’est-à-dire en les composant pour l’impression." (Paul Lacroix, ibid.) « On jugera, par la nature des faits qu’on va lire, qu’ils n’ont pas leur source dans l’imagination de l’auteur. La vérité est au-dessus de la fiction. Montrer le prix de l’homme ; donner une idée de cette volupté si pure et si douce que procure la bienfaisance ; prouver qu’une bonne éducation porte des fruits tôt ou tard ; voilà le but principal que je me suis proposé en publiant cette histoire. Amuser et plaire ne doivent être que le second motif de cet écrivain honnête homme ; c’est à l’amour de la vertu et de l’humanité de conduire sa plume... » (Préface). Étiquette du libraire londonien : Robson and Kerslake Booksellers, 23, Coventry Street, Haymarket, London. Références : Paul Lacroix, Bibliographie raisonnée des ouvrages de Restif de la Bretonne, n°2 (pour l'EO) et n°4 (notre contrefaço) (pp. 95-98) ; Rives Childs, Restif de la Bretonne. Temoignages et jugements. Bibliographie, p. 209. Notre exemplaire est probablement l'exemplaire présenté au catalogue Morgand sous le n°5.211 (60 fr., juin 1879 - anciennement présent au catalogue Auguste Fontaine, 1874, 80 fr.). Bel exemplaire parfaitement établi par Chambolle-Duru de ce rare titre de Rétif de la Bretonne.‎

La Fille naturelle.. [Nicolas-Edme Rétif de la Bretonne] [RESTIF DE LA BRETONNE]. La Fille naturelle.. [Nicolas-Edme Rétif de la Bretonne] [RESTIF DE LA BRETONNE]. La Fille naturelle.. [Nicolas-Edme Rétif de la Bretonne] [RESTIF DE LA BRETONNE]. La Fille naturelle.. [Nicolas-Edme Rétif de la Bretonne] [RESTIF DE LA BRETONNE]. La Fille naturelle.. [Nicolas-Edme Rétif de la Bretonne] [RESTIF DE LA BRETONNE]. La Fille naturelle.. [Nicolas-Edme Rétif de la Bretonne] [RESTIF DE LA BRETONNE]. La Fille naturelle.. [Nicolas-Edme Rétif de la Bretonne] [RESTIF DE LA BRETONNE].

Référence : AMO-2299

‎[Nicolas-Edme RÉTIF DE LA BRETONNE].‎

‎Le ménage parisien, ou Déliée et Sotentout. Première et Seconde partie.‎

‎Imprimé à La-Haie, 1773 [A Rouen, chez Leboucher et à Paris, chez De Hansy] 2 parties en 1 volumes in-12 (16,7 x 10,5 cm) de (11)-186-XXXII et (1)-186-[XXXIII à XCII]-(5) pages. Titres imprimés en rouge et noir dans un encadrement. Quelques pages imprimées en rouge et noir. Reliure de l'époque plein vélin ivoir, dos à nerfs, pièce de titre de maroquin rouge, tranches marbrées, gardes et doublures de papier marbré (première garde remplacée). Ensemble très frais. Quelques feuillets légèrement teintés. Noms manuscrits ajoutés à l'époque dans les notes de la fin (clé). Édition originale rare imprimée à 1.250 exemplaires qui n'a jamais été ni réimprimée ni contrefaite. Cet ouvrage fut commencé à la fin de 1772 et imprimé pendant le Carême 1773, sa publication ensuite fut retardée jusqu'en juin. Ce « roman-farce » comme le définit lui-même Rétif, « tient du roman grâce au « récit » [et] rappelle la farce par son esprit loufoque, le rire qu’il suscite et surtout par son personnage : Sotentout, le sot. Le Ménage parisien est en effet placé, dès l’épître dédicatoire, sous le patronage du fameux vers de Boileau : « Un Sot trouve toujours un plus Sot qui l’admire » [...] Avec Le Ménage parisien, nous sommes témoins pour la première et l’unique fois dans l’œuvre rétivienne, de toute la complexité qui régit le rapport de Rétif aux mots et à la littérature. Par certains de ses aspects, ce récit est un exercice de style, une sorte d’entraînement sur le verbe et sur « l’élasticité » des mots. L’auteur semble y éprouver son pouvoir sur les faits, à travers son rôle de « modérateur du fil » et son pouvoir sur les mots, à travers sa nouvelle orthographe d’abord (système exposé dès l’épître dédicatoire), mais surtout à travers cette logorrhée jubilatoire à l’origine du rire franc du Ménage. (Asma Guezmir). Restif lui-même se montre très sévère pour ce roman piquant, quoique méconnu, qu’il éreinte dans sa Revue des ouvrages de l’auteur (1784, où il est décrit comme déjà épuisé) et dans Monsieur Nicolas. Les ennuis que ce texte connut avec la censure — alors même qu’il avait été examiné par Crébillon fils — proviennent de sa partie satirique : sous la rubrique d’Académie sotentoute, Restif s’en prend aux principaux hommes de lettres en place, ce qui ne fut pas du goût de la direction de la Librairie. Notre exemplaire contient 2 feuillets à la fin (Envoi de cet ouvrage à ces Messieurs) et 1 feuillet imprimé au recto seulement (explication "des noms un-peu barbares dans le chapitre des Notes de la Seconde partie" et avec une courte liste des ouvrages du même auteur qu'on trouve chez le même libraire (Leboucher à Rouen), ce feuillet ne se trouve pas dans l'exemplaire de la Bnf coté RES-Y2-3405. Par ailleurs, non signalé dans les autres exemplaires que nous avons pu consulter (y compris l'exemplaire de la réserve des livres rares de la Bnf, cote RES-Y2-3405), on trouve à la suite de la première page de titre, un feuillet de faux-titre avec l'adresse des libraires Leboucher et de Hansy, avec au verso les "Fautes à corriger" (15 fautes à corriger). Une note manuscrite indique à la fin des notes de la première partie que ces 2 volumes ont été achetés le 14 juin juin 1773 (nous donne exactement la date de parution des volumes en librairie) pour le prix de 2 livres 10 sols les 2 volumes. Le nom de Rétif de La Bretonne a été ajouté à la plume sur le premier titre probablement de la même main. Référence : Lacroix, 116-118 ; Rives Child, 220-221, XI. ; Asma Guezmir, « Le mariage dans Le Ménage parisien : une relation parodique ? », Études rétiviennes, 44, Actes du Colloque de Clermont-Ferrand (7-8 juin 2012), « Le drame conjugal dans l’œuvre de Rétif de la Bretonne : désastre intime et enjeux politiques », décembre 2012, p. 97-107. Bel exemplaire en condition d'époque, complet du feuillet de faux-titre-errata et du feuillet final.‎

Le ménage parisien, ou Déliée et Sotentout. Première et Seconde partie.. [Nicolas-Edme RÉTIF DE LA BRETONNE]. Le ménage parisien, ou Déliée et Sotentout. Première et Seconde partie.. [Nicolas-Edme RÉTIF DE LA BRETONNE]. Le ménage parisien, ou Déliée et Sotentout. Première et Seconde partie.. [Nicolas-Edme RÉTIF DE LA BRETONNE]. Le ménage parisien, ou Déliée et Sotentout. Première et Seconde partie.. [Nicolas-Edme RÉTIF DE LA BRETONNE]. Le ménage parisien, ou Déliée et Sotentout. Première et Seconde partie.. [Nicolas-Edme RÉTIF DE LA BRETONNE].

Référence : AMO-2304

‎[Voltaire]‎

‎La défense de mon oncle [contre ses infâmes persécuteurs]. Recueil de placets et mémoires‎

‎s.l.n.d. [1767, Hollande ?] 136 pages y compris le faux-titre (qui sert de titre), l'avertissement essentiel ou inutile (3 pages) et la table à la fin (4 pages). Relié à la suite : [Michielsen ?] Recueil des requêtes, placets et mémoires, les plus intéressants, que l'on présenta à Sa Majesté Impériale Joseph II, durant le Voyage qu'il fit dans ses Pays-Bas en 1781. Sa Majesté Impériale Joseph II à fait insérer dans ce recueil L'Apocalypse du Bien Heureux Jean, Apôtre de la Philosophie : Songe Philosophique Extraordinaire, que les Censeurs Ecclésiastiques, de Pays-Bas, n'avaient pas laissé imprimer. A Vienne en Autriche, de l'imprimerie de la Cour, 1782. [?] (6)-83 pages. 2 ouvrages reliés ensemble en 1 volume demi-maroquin noir à grain long, dos lisse orné, plats de papier marbré bleu, doublures et gardes blanches (reliure anglais du début du XIXe siècle). La dernière page (136) du premier ouvrage est légèrement salie, sinon bel intérieur très frais. Beau papier bien blanc. Reliure en très bon état avec quelques petites usures et frottements (plats), coiffe supérieure légèrement usée (peu visible). Le premier ouvrage, La défense de mon oncle [contre ses infâmes persécuteurs] est ici dans une édition qui reproduit le texte du tout premier tirage avec une fidélité exemplaire, comme le souligne José-Michel Moureaux dans son étude des différentes éditions de ce texte de Voltaire. On y relève à peine une demi douzaine de variantes légères, écrit-il, et pratiquement pas de coquilles. Cette édition faite avec des caractères hollandais n'es pas parisienne. Il est également impossible qu'elle ait été exécutée en province. Moureaux conclut donc à "une édition hollandaise, à la rigueur anglaise". Moureaux précise encore que ce tirage ne figurait pas dans la bibliothèque de Voltaire. Dans cette édition classifiée "C" par Moureaux, l'avertissement est présent et intégré à la pagination, tout comme la table qu'on trouve à la fin. Ce livre a remporté tout de suite un vif succès. Grimm en a entretenu ses lecteurs dès le 15 juillet 1767 (les premiers exemplaires apparaissent à la fin du mois de juin) avec un enthousiasme débordant : " (...) l'on étouffe de rire à chaque page. Il est impossible de rien lire de plus gai, de plus fou, de plus sage, de plus érudit, de plus philosophique, de plus profond, de plus puissant que cette Défense, et il faut convenir qu'un jeune homme de soixante treize ans comme neveu, sujet à ces saillies de jeunesse, est un rare phénomène." (Correspondance littéraire tome VII, p. 367, cité par Moureaux). "Cet ouvrage est une plaisanterie particulièrement dirigée contre un M. Larcher, auteur obscur d'un prétendu Supplément à la Philosophie de l'Histoire [...] M. de Voltaire, dont l'amour-propre s'égratigne facilement, accommode de toutes pièces ce piteux adversaire. Il enveloppe aussi dans cette facétie Fréron et autres personnages, plastrons ordinaires de ses railleries. On ne peut refuser à cet écrit beaucoup de gaîté et même le feu de la jeunesse." (Bachaumont, 24 juillet 1767). On trouve dans cette défense des chapitres aussi curieux que : de la providence - l'apologie des dames de Babilone - de l'alcoran - des romains - de la sodomie - de l'inceste - de la bestialité et du bouc du sabbath - d'Abraham et de Ninon de Lenclos - du temple de Tyr - des Chinois - de l'Inde et du Vedam - que les juifs haïssaient toutes les nations - de Warburton (pamphlet ajouté ici) - des hommes de différentes couleurs, etc. Référence : J.-M. Moureaux, La défense de mon oncle, édition critique, Genève, Slatkine, 1978. Le second ouvrage, Recueil de requêtes etc., serait l'oeuvre (entre autres) d'un certain Michielsen, employé au Comité de la Caisse de Religion, "qui présenta une série de requêtes soit disant présentées à l'empereur Joseph II lors de son voyage aux Pays-Bas. En vérité, il s'agissait de requêtes fictives et satiriques. Dans un style à la fois d'une grande finesse, plein d'allusions et de virulence, l'auteur s'attaqua au clergé, à la noblesse et aux commerçants-escrocs en les ridiculisant. On y trouve tout le patrimoine, ou dois-je dire tout le résidu des Lumières, même une obscénité libertine qui s'en prend à la religion (...)" (extrait des Etudes sur le XVIIIe siècle, volume 6, Roland Mortier, Hervé Hasquin, Université libre de Bruxelles. Groupe d'étude du XVIIIe siècle, Éditions de l'Université de Bruxelles, 1980). On compte en tout, outre un avertissement (4 pages), 13 requêtes dont 2 en latin (qu'il faut traduire pour en tirer toute la verve satirique). A la fin du volume on trouve imprimée sur 3 pages une liste des livres choisis à placer dans différentes bibliothèques publiques aux Pays-Bas (on y trouve la plupart des livres matérialistes et anticléricaux parus à l'époque (Boulanger, Voltaire, Helvétius, Rousseau, le bon sens du curé Meslier, le Compère Mathieu de Du Laurens, l'Arétin moderne, etc. A la suite et sur 11 pages on trouve l'Apocalypse du Bien Heureux Jean apôtre de la philosophie. Ce volume est indiqué en 1836 comme une satire fort peu spirituelle mais rare et recherché (Chronique rimée de Philippe Mouskes, vol. 1). Ouvrage rare. Réunion très intéressante de deux textes satiriques et philosophiques. Bel exemplaire.‎

La défense de mon oncle [contre ses infâmes persécuteurs].
 Recueil de placets et mémoires. [Voltaire] La défense de mon oncle [contre ses infâmes persécuteurs].
 Recueil de placets et mémoires. [Voltaire] La défense de mon oncle [contre ses infâmes persécuteurs].
 Recueil de placets et mémoires. [Voltaire] La défense de mon oncle [contre ses infâmes persécuteurs].
 Recueil de placets et mémoires. [Voltaire] La défense de mon oncle [contre ses infâmes persécuteurs].
 Recueil de placets et mémoires. [Voltaire]

Référence : AMO-1909

‎C. T. TIFFEREAU (Photographe-Alchimiste)‎

‎PORTRAIT DE FEMME. Huguette Chaussey épouse Duval‎

‎Daguerréotype ovale sous verre dans son cadre en bois et stuc peint de l'époque. Dimensions du cadre : 21,5 x 19,5 cm. Photographie : 9 x 7 cm. Etiquette du photographe collée au verso. Paris, 15e Arrrondissement (Quartier de Grenelle). 13, Rue du Théâtre (près le Théâtre). C. T. Tiffereau & Cie. Chimiste, Artiste-Photographe, Auteur de plusieurs découvertes. Portraits à Domicile & par tous les temps. Cyprien Théodore Tiffereau (né en 1819) étudie la chimie et la physique à l'École professionnelle de Nantes, il y est aussi préparateur de chimie. Il entreprend un voyage au Mexique de 1842 à 1847, d'où il rapporte des daguerréotypes de paysages et de natifs du Mexique. Entre 1854 et 1855, il présente six mémoires à l'Académie des sciences concernant la transmutation de l'argent en or. En particulier, il prétendit que l'argent du Mexique possédait des propriétés chimiques spécifiques permettant cette transmutation. Photographe actif à Paris, au 13 rue du Théâtre (années 1850), puis au 23 (fin des années 1860) et enfin au 130 de cette même rue (début des années 1870 jusqu'au début des années 1880) (source Bnf). Au dos de la photo, les descendants ont inscrit quelques précieuses informations sur cette femme photographiée. Il s'agit d'Huguette épouse Duval née Chaussey. "Elle a habité Grenelle. (mari boulanger)." EXCELLENT ÉTAT DE L'ENSEMBLE. Le cadre est en très bel état et n'a fait l'objet d'aucune restauration. La photographie est non irisée sur les bords et le coloris d'époque au pinceau (rose et or) est parfaitement conservé. SUPERBE PHOTOGRAPHIE ANCIENNE. LES DAGUERRÉOTYPES SIGNÉS TIFFEREAU SONT TRES RARES SUR LE MARCHÉ.‎

PORTRAIT DE FEMME. Huguette Chaussey épouse Duval. C. T. TIFFEREAU (Photographe-Alchimiste) PORTRAIT DE FEMME. Huguette Chaussey épouse Duval. C. T. TIFFEREAU (Photographe-Alchimiste) PORTRAIT DE FEMME. Huguette Chaussey épouse Duval. C. T. TIFFEREAU (Photographe-Alchimiste) PORTRAIT DE FEMME. Huguette Chaussey épouse Duval. C. T. TIFFEREAU (Photographe-Alchimiste)

Référence : AMO-807

‎Collection René G.D Hôtel Drouot‎

‎Lithographies originales rares ou précieuses par Daumier‎

‎Lithographies originales rares ou précieuses par Daumier livres illustrés - ouvrages de documentation Collection René G.D Hôtel Drouot, mai 1968, troisième et dernière vente Commissaires- priseurs : M. Rheims, R.G.Laurin, P. Rheims Expert : Marcel Lecomte accompagné d'une plaquette : sculptures par Daumier, vente du 15 mai 1968 Nombreuses illustrations noir et blanc 1 volume + la plaquette 27 cm x 21 cm d'une centaine de pages. Broché, bon état. Salissures sur la couverture, voir photos. ‎

Lithographies originales rares ou précieuses par Daumier. Collection René G.D

Hôtel Drouot Lithographies originales rares ou précieuses par Daumier. Collection René G.D

Hôtel Drouot Lithographies originales rares ou précieuses par Daumier. Collection René G.D

Hôtel Drouot Lithographies originales rares ou précieuses par Daumier. Collection René G.D

Hôtel Drouot Lithographies originales rares ou précieuses par Daumier. Collection René G.D

Hôtel Drouot

Référence : AMO-2311

‎Etienne Cabet.‎

‎Révolution de 1830 et situation présente (mai 1833) expliquées et éclairées par les révolutions de 1789, 1792, 1799 et 1804, et par la Restauration, par Cabet, député de la Côte d'Or. 2e édition.‎

‎Paris, Deville-Cavelin et Pagnerre, 1833 [imprimerie de A. Aufray] 2 volumes in-12 brochés (17,7 x 10,8 cm) de (2)-247-(1) et 276 pages. Couvertures imprimées avec quelques usures et salissures, sans gravité. Intérieur en bon état, avec quelques rousseurs et coins repliés. Bon papier chiffon. Deuxième édition. La première édition a paru en 1832 chez Auguste Mie au format in-8. "Ce que je prévoyais est arrivé : la colère du pouvoir m'a forcé de comparaître devant les tribunaux ; mais les juges du pays ont condamné mon accusateur. Cependant, mon but ayant été d'être utile en éclairant la masse du peuple, ma tâche n'est point encore accomplie : il me reste à donner à mon ouvrage la plus grande publicité. J'en fais donc une seconde édition à 10.000 exemplaires, au plus bas prix possible, afin que les citoyens les plus pauvres puissent en faire l'acquisition. [...]" (extrait) De cette nouvelle édition ont été retranchés les débats parlementaires sur l'Italie, la Pologne et la Belgique ; l'auteur y a ajouté la curieuse conversation de Louis-Philippe avec MM. Laffitte, Odilon Barrot et Arago, ainsi qu'une notice sur son procès. Ce dijonnais, fils d'un maître-tonnelier, né en 1788 et mort à Saint-Louis (Missouri, USA) en 1856, était un théoricien politique français, classé parmi les socialistes utopiques par Karl Marx et Friedrich Engels, qui lui opposent un socialisme scientifique. Il se définissait lui-même comme "communiste". Il participe activement à l'insurrection de juillet 1830. Élu député de la Côte-d'Or en juillet 1831, il fonde en septembre 1833, Le Populaire, un journal ultra-démocratique dans lequel il attaque avec violence le gouvernement de Louis-Philippe. Interdite deux ans plus tard, la publication reparaît en mars 1841, encore plus virulente que dans la première version. Condamné en 1834 à deux ans de prison pour délit de presse, il préfère se réfugier en Angleterre, où il fréquente notamment Martin Nadaud (1815-1898)4, le maçon de la Creuse en passe de devenir député. Grâce à l’apport de ce dernier et de réformistes anglais, dont Robert Owen (1771-1858), philanthrope communisant, il poursuit sa formation politique. Lors de ce séjour, il découvre également les conditions déplorables dans lesquelles travaillent les ouvriers dans les usines britanniques. C'est en 1840, à Londres, qu'il écrivit l'ouvrage pour lequel il est le plus connu, Voyage en Icarie (publié pour la première fois sous ce titre en 1842 et sous son véritable nom), description d'une cité idéale. Il fonda en 1848 une communauté utopique du même nom, Icarie, sur les bords de la rivière Rouge, au Texas. Elle sera active jusqu'en février 1895 (dissoute par défaut de colons suffisants pour assurer la production). La société idéale de Cabet est basée sur cet axiome : « La passion aveugle pour la liberté est une erreur, un vice, un mal grave. » Pour Cabet c’est l’intérêt supérieur de la communauté auquel doivent se soumettre toutes les volontés et toutes les actions. Agréable exemplaire broché, tel que paru en librairie.‎

Révolution de 1830 et situation présente (mai 1833) expliquées et éclairées par les révolutions de 1789, 1792, 1799 et 1804, et par la Restauration, ... Révolution de 1830 et situation présente (mai 1833) expliquées et éclairées par les révolutions de 1789, 1792, 1799 et 1804, et par la Restauration, ... Révolution de 1830 et situation présente (mai 1833) expliquées et éclairées par les révolutions de 1789, 1792, 1799 et 1804, et par la Restauration, ... Révolution de 1830 et situation présente (mai 1833) expliquées et éclairées par les révolutions de 1789, 1792, 1799 et 1804, et par la Restauration, ...

Référence : AMO-2300

‎[ Dignimont] - ‎‎Huysmans Illustrations de André Dignimont. ‎

‎MARTHE, HISTOIRE D'UNE FILLE. 1/25 ex. Japon Esquisse originale‎

‎Paris, M. Seheur, 1926 1 volume in-8 réimposé in-4 (28,5 x 21 cm), en feuilles, (8)-182 pages. Illustrations en couleurs dans le texte et hors-texte. Couverture imprimée en rouge et noir avec vignette par l'artiste (premier plat et dos). Volume non coupé (jamais lu). Volume très frais. Quelques légères traces de plis dans les marges. Quelques légères salissures à quelques feuillets. TIRAGE A 346 EXEMPLAIRES.CELUI-CI, 1 DES 25 EXEMPLAIRES SUR PAPIER DU JAPON AVEC UN DESSIN (ESQUISSE) ORIGINAL. Le texte est justifié 14 x 10 cm environ. Volume achevé d'imprimé le 15 novembre 1926, Lucien Boucher étant directeur artistique. L'illustration est composée d'un frontispice 12,5 x 10 cm et de petites vignettes 10 x 8 cm notamment et autres taille. Le tirage en couleurs des bois (en 3 ou 4 couleurs le plus souvent) a été fait en plusieurs passe (il ne s'agit pas d'un coloris au pochoir). Esquisse originale montée sur feuillet de papier japon (non signée). Marthe, histoire d’une fille est le premier roman naturaliste publié par Huysmans en 1876. La société sans pitié pousse une jeune parisienne, pour survivre, à se laisser glisser jusqu’à l’« odieux métier [...] qui vous jette, de huit heures du soir à trois heures du matin, sur un divan [...], qui vous force à vous étendre près d’un affreux ivrogne, à le subir, à le contenter ». Le vieux cabotin Ginginet en fait la vedette de Bobino ; mauvaise comédienne, elle quitte la scène et s’amourache de Léo, un poète, qui souffre de son inculture et elle retombe dans la débauche. Le roman relate la destinée de ces trois personnages. Le dernier mot sera peut-être dans la bouche de Léo disant : « Les filles comme elle ont cela de bon qu’elles font aimer celles qui ne leur ressemblent pas ». Les milieux décrits sont sordides ; tout est misère ou luxure mais le style de Huysmans est éblouissant de vérité. BEL EXEMPLAIRE DU RARE TIRAGE SUR JAPON AVEC ESQUISSE ORIGINALE.‎

MARTHE, HISTOIRE D'UNE FILLE. 
1/25 ex. Japon Esquisse originale. Huysmans
 Illustrations de André Dignimont.
MARTHE, HISTOIRE D'UNE FILLE. 
1/25 ex. Japon Esquisse originale. Huysmans
 Illustrations de André Dignimont.
MARTHE, HISTOIRE D'UNE FILLE. 
1/25 ex. Japon Esquisse originale. Huysmans
 Illustrations de André Dignimont.
MARTHE, HISTOIRE D'UNE FILLE. 
1/25 ex. Japon Esquisse originale. Huysmans
 Illustrations de André Dignimont.
MARTHE, HISTOIRE D'UNE FILLE. 
1/25 ex. Japon Esquisse originale. Huysmans
 Illustrations de André Dignimont.
MARTHE, HISTOIRE D'UNE FILLE. 
1/25 ex. Japon Esquisse originale. Huysmans
 Illustrations de André Dignimont.
MARTHE, HISTOIRE D'UNE FILLE. 
1/25 ex. Japon Esquisse originale. Huysmans
 Illustrations de André Dignimont.
MARTHE, HISTOIRE D'UNE FILLE. 
1/25 ex. Japon Esquisse originale. Huysmans
 Illustrations de André Dignimont.

Référence : AMO-2248

‎Louis MORIN.‎

‎LA REVUE DES QUAT' SAISONS. 1900-1901.‎

‎Paris, Société d'éditions littéraires et artistiques, Librairie Paul Ollendorff, 1900 4 volumes grands in-12 (19,5 x 13 cm) de 320 pages (pagination continue pour l'ensemble), avec reliés in fine dans chaque volume la suite complète des fumés des illustrations tirés sur papier de Chine. Reliure de l'époque demi-maroquin rouge à coins, dos à nerfs, relié sur brochure (non rogné). Les couvertures en couleurs sont toutes conservées en parfait état. La reliure a été exécutée sur un exemplaire broché qui était neuf. Jolies reliures très fraîches. A noter quelques très légères retouches à quelques coins (à peine visible). Intérieur parfait, sans aucune rousseur, y compris en ce qui concerne les suites sur papier de Chine. Tirage de tête à 50 exemplaires sur papier vélin de cuve contenant une suite complète des fumés tirés sur Chine. Bien complet de toutes les couvertures requises ainsi que du frontispice à l'eau-forte en couleurs livré aux abonnés (relié en tête du premier volume). L'illustration est profuse, en noir dans le texte et en couleurs hors-texte. Avec 8 grandes planches dépliantes coloriées au pochoir, de très nombreuses vignettes tirées en noir ou en vert d'eau. Cette très jolie revue éphémère, qui ne dura qu'une seule année, de janvier 1900 à janvier 1901, est consacrée aux fêtes, aux bals (Quat'zarts, Internat, etc.), carnavals de Nice, etc. L'ensemble est richement illustré de 400 compositions par Louis Morin. Louis Morin (1855-1938) est un artiste connu pour ses caricatures et ses illustrations le plus souvent gaies et remplies d'humour. On peut par certains côtés rapprocher son trait satirique de celui d'Albert Robida ou d'Adolphe Willette, ses contemporains. Il fonde la Société des dessinateurs humoristes en 1904. Il illustra également quelques livres. Il avait son atelier parisien rue Lepic. Il fut l'un des grands illustrateurs du Montmartre 1900. "Cette revue ne sera ni pessimiste, ni réaliste, ni grave, comme la plupart de ses consœurs. L’art n’est-il pas un jeu, le jeu des bons esprits, qu’il faut ranger au nombre des choses pas bien sérieuses dont parle Renan ? La fantaisiste revue des Quat-Saisons tâchera d’y jouer légèrement, pour le passe-temps des gens décidés d’y jouer légèrement, pour le passe-temps des gens décidés à lutter contre le spleen qui nous envahit,et à arrêter le moins possible leur pensée sur les misères de la vie laide que nous font les lois, les préjugés, les modes et le snobisme" (Louis Morin). Référence : Carteret IV, 294. Provenance : Ex libris gravé Henri Lafond (1894-1963) présent dans chaque volume. La bibliothèque Henri Lafond a a été dispersée (12 juin 2015) après plus de 50 années d'endormissement. Les exemplaires n'ayant pas bougé pendant cette longue période. Henri Lafond, banquier et homme d'affaires, proche de l'OAS, ennemi du Général de Gaulle dont il deviendra pourtant conseiller, a été assassiné le 6 mars 1963 en pleine rue non loin de son domicile de de trois balles de pistolet. Très bel exemplaire du rare tirage de tête avec suite conservé dans une jolie reliure de l'époque. ‎

LA REVUE DES QUAT' SAISONS. 1900-1901.. Louis MORIN. LA REVUE DES QUAT' SAISONS. 1900-1901.. Louis MORIN. LA REVUE DES QUAT' SAISONS. 1900-1901.. Louis MORIN. LA REVUE DES QUAT' SAISONS. 1900-1901.. Louis MORIN. LA REVUE DES QUAT' SAISONS. 1900-1901.. Louis MORIN.

Référence : AMO-1912

‎RESTIF DE LA BRETONNE, Nicolas Edme (RETIF DE LA BRETONNE).‎

‎LA DUCHESSE OU LA FEMME SYLPHIDE‎

‎ LA DUCHESSE OU LA FEMME SYLPHIDE par Restif de la Bretonne, illustré d'eaux-fortes en couleurs. Aux dépens de quelques bibliophiles, s.d. (1948) 1 volume in-4 (28 x 23 cm), 125-(2) pages, 19 eaux-fortes en couleurs hors-texte et 1 eau-forte à mi-page dans le texte. Fleuron priapique en couleurs sur la page de titre imprimée en 3 couleurs. Complet, parfait état intérieur. Papier de qualité, très épais. Superbe tirage des eaux-fortes en couleurs. Reliure de l'époque plein maroquin caramel beurre salé, dos à nerfs, auteur et titre dorés, filet à froid sur les plats, doublure et garde de papier marbré fait main, tête dorée, non rogné, relié sur brochure, couverture conservée. Excellent état. Léger frottement sur un nerf. TIRAGE A 240 EXEMPLAIRES SEULEMENT. CELUI-CI, UN DES 190 EXEMPLAIRES SUR PAPIER LANA CHIFFON AVEC L’ÉTAT DÉFINITIF DES 20 EAUX-FORTES EN COULEURS. Références : Dutel, Bibliographie des ouvrages érotiques publiés clandestinement en français entre 1920 et 1970, n°1441 ; inconnu de Pia ; aucun exemplaire au CCfr (Bibliothèque nationale de France et autres bibliothèques de France) ; absent de l'Enfer donc ... "Une femme doit avoir l'air sylphide : un soulier plat lui donne l'air matériel ; au lieu qu'un talon haut l'empêche de toucher la terre en quelque sorte et en fait une créature céleste [...] Parmi nous, les Duchesses s'en tiennent presque toutes à ce dernier privilège : elles font les Sylphides chez elles, vont quelquefois se montrer à la Cour, s'enorgueillissent d'un sourire, d'un regard de la souveraine, et reviennent dans leur palais faire le même rôle qu'elles ont vu faire à leur égard. [...]" (Rétif de la Bretonne) La Femme-Sylphide ou Femme-Sylfide est une nouvelle tirée des Contemporaines de Rétif de la Bretonne parues pour la première fois en 1783. La première édition séparée de ce texte date de 1946 seulement (Paris, Librairie Lefrançois, 1946). Cette première édition séparée, de petit format, est ornée d'un frontispice et d'une planche hors-texte de Marcel Jean. L'édition de 1948 (date fournie par Dutel) que nous proposons ici est peu connue et Dutel ne donne aucun nom d'illustrateur pour cette superbe suite de 20 eaux-fortes en couleurs. Personne ne semble d'ailleurs s'être risqué à en donner un. Il s'agit pourtant d'un grand artiste au trait sûr et délicat. BEL EXEMPLAIRE DE CE SUPERBE ET RARE LIVRE ÉROTIQUE CLANDESTIN ILLUSTRÉ. TRÈS RARE EN PLEINE RELIURE. ‎

LA DUCHESSE OU LA FEMME SYLPHIDE. RESTIF DE LA BRETONNE, Nicolas Edme (RETIF DE LA BRETONNE). LA DUCHESSE OU LA FEMME SYLPHIDE. RESTIF DE LA BRETONNE, Nicolas Edme (RETIF DE LA BRETONNE). LA DUCHESSE OU LA FEMME SYLPHIDE. RESTIF DE LA BRETONNE, Nicolas Edme (RETIF DE LA BRETONNE). LA DUCHESSE OU LA FEMME SYLPHIDE. RESTIF DE LA BRETONNE, Nicolas Edme (RETIF DE LA BRETONNE). LA DUCHESSE OU LA FEMME SYLPHIDE. RESTIF DE LA BRETONNE, Nicolas Edme (RETIF DE LA BRETONNE).

Référence : AMO-1964

‎[Job] - ‎‎Stéphen Liégeard JOB (illustrateur).‎

‎AIMER ! Poésies amoureuses Symbolisme 1/500 Japon‎

‎Paris, J. Barreau, 1914 1 volume grand in-4 (32,3 x 25,3 cm), broché, 221-(2) pages. 116 compositions dans le texte (de tailles différentes) par Job. Couverture crème imprimée du titre en or en relief. Très bon état. Papier frais. Quelques feuillets débrochés. Petite déchirure sans manque au bas du dos, sans gravité. ÉDITION ORIGINALE. TIRAGE A 500 EXEMPLAIRES TOUS SUR PAPIER DU JAPON. Les exemplaires sont signés par l'illustrateur et l'éditeur sous la justification. Superbe illustration par Job d'après des dessins à la mine de plomb, encore tout à fait dans le style Symboliste et Art Nouveau. Les poésies amoureuses de Stéphen Liégeard sont ici parfaitement interprétées. C'est un des plus rares livres illustrés par Job. Le style développé ici est tout à fait inhabituel pour cet artiste habitué aux récits militaires et historiques, aux livres de costumes. C'est le seul livre de cet artiste dans le genre "symboliste". Stéphen Liégeard est connu des bibliophiles pour son ouvrage intitulé la Côte d'Azur publié pour la première fois en 1887 et réédité en 1894. C'est cet ouvrage qui consacrera le nom de cette côte baignée de soleil alors déjà fréquentée en villégiature par toute l'élite française et étrangère. Homme politique, sous-préfet dans plusieurs régions, député de la Moselle, sa carrière s'arrêta avec la chute du second empire. Retiré à Dijon ou à Paris il s'adonna presque complètement à la littérature. Ses poésies ont été publiées dispersées ici ou là et rassemblées en différents recueils. Sa fortune considérable lui permit de faire construire de 1895 à 1899, sur son domaine de Brochon, non loin de Dijon, un château néo-renaissance dans le style de ceux du val de Loire du XVIe siècle. L'ouvrage d'art est classé monument historique depuis 1984. On retrouve d'ailleurs le portrait de Stéphen Liégeard dessiné et mis en scène par Job dans ce joli volume. Références : Mahé, Répertoire des éditions de luxe, p. 125 ; Monod, Livres modernes illustrés, 7188. BON EXEMPLAIRE. ‎

AIMER !
Poésies amoureuses Symbolisme 1/500 Japon. Stéphen Liégeard
JOB (illustrateur). AIMER !
Poésies amoureuses Symbolisme 1/500 Japon. Stéphen Liégeard
JOB (illustrateur). AIMER !
Poésies amoureuses Symbolisme 1/500 Japon. Stéphen Liégeard
JOB (illustrateur). AIMER !
Poésies amoureuses Symbolisme 1/500 Japon. Stéphen Liégeard
JOB (illustrateur). AIMER !
Poésies amoureuses Symbolisme 1/500 Japon. Stéphen Liégeard
JOB (illustrateur). AIMER !
Poésies amoureuses Symbolisme 1/500 Japon. Stéphen Liégeard
JOB (illustrateur).

Nombre de résultats : 16