LITTÉRATURE, POÉSIE, REVUES LITTÉRAIRES.
ARTS, RECHERCHES SOCIALES OU NOMBRILISTES, SCIENCES HUMAINES, HISTOIRE.
DISQUES CLASSIQUES, JAZZ, LITTÉRAIRES.

Librairie l'Ambassade
Mlle Christine Goffinet

6 rue Saint-André
11170 Montolieu
France

E-mail : librairie.lambassade@wanadoo.fr

Phone number : 04 68 78 13 05
Phone number : 04 68 31 09 53

Les livres sont complets et en bon état sauf défauts dûment décrits. Commandes téléphoniques à confirmer dans les cinq jours ouvrables par lettre accompagnée du règlement. Réclamations sous huit jours. Prix nets. Non soumis à la T. V. A. Envoi dès réception du règlement par chèque ou mandat à l'ordre la librairie L'Ambassade. Envois à l'étranger: pour les virements en devises, frais de banque et de change à la charge du client (nous consulter). On peut utiliser Paypal (pour l'étranger seulement). Envois aux frais réels, recommandés.

Number of results : 4

Reference : 714

‎(anonyme) MONTAIGLON Anatole de, éd.‎

‎LE TRIUMPHE DE HAULTE ET PUISSANTE DAME VÉROLLE et LE POURPOINT FERMANT À BOUTONS. Nouvelle édition complète avec une Préface et un Glossaire par M. Anatole de Montaiglon et le Fac-Simillé des bois du Triumphe par M. Adam Pilinsli.‎

‎ Paris, Léon Willem, 1874 ; in-8 broché de (4)-68-CLX pp., couverture rempliée illustrée de la vignette de l'éditeur, illustrations in texte. Intérieur frais sauf 2 déchirures marginales sans manque, très rares rousseurs, une petite tache d'encre marginale, une dédicace à l'encre sur la 1ère garde, quelques soulignures et traits marginaux mais d'une plume assez discrète, tranches passées avec quelques rousseurs. Couverture un peu manipulée avec légères cornes et une menue déchirure, dos fendillé avec menus manques aux extrémités, charnière du premier feuillet fendue et à proximité une pièce de papier de 3 cm sommairement rapportée, et une trace de colle. ‎

‎Première réédition moderne de ce livre paru à Lyon en 1539 chez François Juste et réédité en 1540. Un des 476 exemplaires numérotés sur vergé, seul tirage après 20 sur Chine et 4 sur parchemin. Anatole de MONTAIGLON en fait une présentation érudite : il réfute une ancienne attribution à RABELAIS qui fut lyonnais à l'époque, et fait l'hypothèse que l'auteur serait un Gilles LE MACEL. Pour lui ce poême illustré truculent serait le texte d'une mascarade ou "montre" en plusieurs tableaux donnée lors des fêtes du XVIème siècle. Le titre et le frontispice de l'originale sont reproduits, ainsi que des extraits de catalogues l'ayant proposée. Le travail bibliographique est enrichi d'un tableau des variantes entre les deux éditions d'époque ainsi que d'un index terminologique. ‎

Reference : 1685

‎ANACHRÉON. ‎

‎ODES D'ANACHRÉON. Traduction littérale et rythmique par Alexandre MACHARD.‎

‎ Paris, Isidore Liseux, 1884 ; large in-12 de (4)-85 pages, couverture illustrée d'une vignette (seul son premier feuillet étant conservé), demi-reliure à coins velours (ou papier-velours) gris perle estampé, plats recouverts d'un papier à décor semé d'or.Intérieur frais sauf rares ultra-légères rousseurs isolées peu décelables, bords des feuillets les plus larges un peu brunis, légère trace d'une goutte d'eau essuyée à un feuillet. Reliure solide et propre sauf quelques traces de salissure ou de colle de reliure au velours sur un des plats, infimes défauts. Les contre-plats sont localement légèrement teintés par une réaction à la colle de reliure. ‎

‎Édition originale de cette très confidentielle traduction, tirée à seulement 200 exemplaires sur Hollande (plus quelques-uns de passe). Le traducteur entend rendre son rythme à cette poésie légère ciselée, longtemps étouffée sous l'accumulation verbeuse, et proclame sa devise : "un vers, une ligne". Une incontestable réussite. Poète grec du VI° siècle avant J.-C., aimé des tyrans comme des poètes, qui chantait "les jeux de l'amour, les caprices du désir, et les plaisirs qui passent" (Laffont-Bompiani, Dictionnaire biographique des Auteurs), ANACHRÉON fut admiré d'HORACE, de CATULLE, de RONSARD, de HUGO et de SAINTE-BEUVE. L'exigeant éditeur parisien Isidore LISEUX, un temps passage Choiseul, se ruina en publiant cette sorte d'élégants petits tirages - réputés bien imprimés sur de beaux papiers, choisis pour leur rareté dans la littérature antique, renaissante ou XVIII°, et quitte à en inventer comme il paraît, pour la délectation d'amateurs tels qu'APOLLINAIRE. Il mourut dans une mansarde, avec neuf sous dans sa poche. "Les publications de Liseux sont de plus en plus recherchées parce qu'elles sont correctes, belles et rares" (APOLLINAIRE, "Le Flâneur des deux rives", 1918). Charmante et originale reliure muette de l'époque, à ranger près des préciosités. ‎

Reference : 1740

‎FOWLER Dr.‎

‎MAISONS DE FLAGELLATION. TRAITÉ SUR LES MÉTHODES EMPLOYÉES PAR LES FLAGELLOMANES, PAR LE Dr FOWLER, illustré de croquis et de photographies d'après nature.‎

‎ Paris-Pragues (sic), E. Török, éditeur, 1907 ; fascicule in-8 (22 x 14 cm) broché de 61-(3) pages, couverture illustrée, illustrations in et hors texte. Intérieur très propre sauf très rares menues traces isolées peu notables. Couverture : insolation partielle et localement rousseurs, 3 petites mouillures claires, 4 déchirures sans manque notable (1, 2 et 4 cm au dos, 10 cm le long de la première charnière, et de menues marginales ; cornes, menus accrocs marginaux, parties frottées/éraflées aux charnières, quelques marques et griffures. Comme on peut le voir sur nos images cette brochure est marquée de deux notables plis à angle droit, consécutifs à mauvais entreposage (améliorable avec le temps et beaucoup de poids). ‎

‎Édition originale de ce petit traité que beaucoup d'indices permettent d'attribuer à Pierre DUMARCHEY alias Mac ORLAN, connu comme le préfacier de l'édition suivante sous le pseudonyme de Pierre de JUSANGE. Nous devons un éclairage essentiel, et convaincant sur ce point, au site BiblioCuriosa : "L'édition originale porte les mentions : Paris-Pragues, E. Török, éditeur, et ne contient pas la Préface de Pierre de Jusange. L'édition de 1911 chez Jean Fort, avec une Préface de Pierre de Jusange, contient des illustrations de Frédillo et celle de 1926 parue dans la Collection des Orties Blanches contient en plus des illustrations de Martin Van Maele. Si la Préface signée Pierre de Jusange est depuis longtemps attribuée à Pierre Dumarchey, on n'a jamais identifié avec certitude le Dr. Fowler. Il nous semble pourtant probable que Pierre Dumarchey est l'auteur de l'ouvrage. Cette Préface ne fait que reprendre, en des termes similaires, les arguments du livre et le préfacier va même jusqu'à laisser entendre qu'il a participé à la rédaction d'un chapitre : "À propos du flagellant cérébral — à notre avis le plus curieux — nous donnerons dans le dernier chapitre, quelques notes qui permettront de comprendre cette complexité fâcheuse". Or il n'y a aucune note signée Pierre de Jusange dans l'ouvrage... Ce qui semble confirmer que le préfacier et l'auteur sont une seule et même personne. La première édition de 1907 a très bien pu être écrite par Dumarchey qui a publié sont ouvrage Le Masochisme en Amérique en 1905. Nous trouvons de plus, cités comme références dans Maisons de flagellation, d'autres ouvrages publiés en 1905-1906 à la Librairie d'amateurs, devenue l'année suivante R. Dorn, le premier éditeur de Dumarchey". Il n'est pas annoncé de tirage de luxe. Tiré sur couché satiné de belle qualité. L'ouvrage a bénéficié d'illustrations supplémentaires selon les éditions : ici ni les dessins, ni les reproductions de gravures ou de peintures, ni les photographies ne sont signés. Cette première édition ne contient pas de préface. Édition originale d'une grande rareté : inconnue à la BNF, elle ne figure dans aucune bibliothèque publique en France ni ailleurs (pour ce qui est des catalogues accessibles en ligne). Mérite une reliure — la couverture étant réparable. ‎

Reference : 1708

‎MONTIFAUD Marc de.‎

‎LES VESTALES DE L’ÉGLISE. Deuxième édition.‎

‎ Bruxelles, Janssens, 1877 ; petit in-8 de (2 ff. non chiffrés), iii-(i) pages et 314 pages, demi-reliure à la Bradel, toile verte, pièce de titre cuir marron au dos avec titre doré ainsi que fleuron et date dorés ; couverture conservée (sauf le dos).À toutes marges. Intérieur propre sauf très rares rousseurs pâles isolées (feuillets liminaires), tranches passées et légèrement empoussièrées ; quelques menus accidents, fentes ou cornes marginaux ; 2 mauvaises coupes en tête (rien de méchant), légères marques de manipulation à la couverture et aux gardes ; traces de doigts marginales en pied et rares autres salissures, bénignes, à la 1° de couverture.Reliure solide quoique un peu gauchie, un peu frottée aux coiffes ; papier localement frotté aux bords, coins usés et un peu émoussés. Quelques petites traces d’usure animale, très superficielles, ont un peu blanchi la toile. ‎

‎Un des 100 exemplaires sur Hollande Van Gelder numérotés à la main, seul tirage de luxe de cette édition que l’on trouve aussi à l’adresse « Chez tous les libraires », comme l’originale parue plus tôt la même année (cette dernière établie sur II-279 pages).Marie-Amélie QUIVOGNE de MONTIFAUD, dite Marc, est connue pour ses critiques d’art mais surtout pour plusieurs écrits sulfureux le plus souvent anticléricaux. Amie de VILLIERS de l’ISLE-ADAM elle fréquenta les peintres et le milieu littéraire. Ses nouvelles provocatrices lui valurent quelques procès, et le présent recueil, traitant des couvents de France et de Belgique, un emprisonnement.Quelques chapitres : La Légende des vierges folles – Les Premières Vestales – Les Bien-Aimées – Hroswitha – Les Religieuses de Fonte-Evrault et Robert d’Arbrissel – Les Chanoinesses et les Bernardines – Les Parcs-aux-Cerfs de L’Église, ou les Prétoriennes de l’amour – La Messaline du Vatican - Les Aumoniers des couvents – La Cadière. Madame Guyon (etc.). ‎

Number of results : 4