Author A - Z sorting has been automatically selected

856 books for « Librairie Laurent Coul... »Edit

Sort by

Topics

1 2 3 4 ... 11 18 25 32 ... 35 Next Exact page number ? OK

Reference : CLL-140

(1806)

‎Apollon et les Muses Calendrier pour l'Année MDCCCVI, Dédié & Présenté à Sa Majesté l'Impératrice & Reine Joséphine.‎

‎Paris, Chaise Jeune, 1806 In-4 de (31) ff. et 10 pl., maroquin rouge à grain long, double filet doré en encadrement sur les plats, dos lisse orné de filets dorés, titre doré, double filet doré sur les coupes, roulette intérieure dorée, tranches dorées (Tessier, Relieur Doreur).‎


‎Édition originale. Précédant le calendrier de l'année 1806, sont réunies 10 planches gravées à l'aquatinte par Parfait Augrand d'après des compositions de Louis Lafitte. Elles montrent respectivement Apollon et les neuf Muses en buste dans un médaillon inscrit au cœur d'un décor dans le style pompéien : caducée, boucliers, lyre, candélabres, cornupia, thyrse, etc. Prix de Rome en 1791, Lafitte avait décoré quelques années plus tôt dans le même goût, plusieurs salles de la résidence du Premier Consul et de son épouse à la Malmaison. Chaque figure mythologique est accompagnée de plusieurs feuillets imprimés de présentation et de vers que leur ont dédiés les poètes. Les pages consacrées globalement aux Muses contiennent un extrait des Lettres à Émilie, sur la Mythologie de Demoustier, "best-seller" contemporain. Cet almanach a été donné pour les années 1806 et 1807, la Bibliothèque nationale ne possèdent que le second. Très bel exemplaire dans un élégant maroquin rouge à grain long de de Tessier, avec son étiquette à l’adresse de la rue de la Harpe, n°45. De la bibliothèque Michel Wittock avec ex-libris. Quelques rousseurs. Grand-Carteret, Les Almanachs français, n° 1508 (pour l’édition de 1807).‎

Librairie Laurent Coulet - Paris

(CNE)

Phone number : + 33 (0)1 42 89 51 59

EUR1,250.00

Reference : CLL-347

(1818)

‎Atlas national de France. N° 49, Département des Deux Sevres Décrété le 3 Février 1790 par l'Assemblée Nationale Divisé en 4 Arrondissemens et en 31 Cantons. Revue Corrigé et Augmenté en 1818.‎

‎Paris, J.B. Delaval, 1818 In-12 (18,5 x 13 cm), plan, chemise étui de papier marbré bleu, pièce de titre de maroquin rouge.‎


‎Large plan gravé en taille-douce - rehaussé en couleurs -, dépliant et entoilé (54,5 x 61 cm). Échelle de 40 Mille mètres et de 20 Mille toises. Étiquette : "Ch. Picquet, Géographe ordinaire du Roi et de S.A.R. Monseigr le Duc d'Orléans, A Paris Quai de Conti N° 17", mention manuscrite à l'encre brune : "Deux Sèvres". Bel exemplaire dans son étui original de papier bleu marbré‎

Librairie Laurent Coulet - Paris

(CNE)

Phone number : + 33 (0)1 42 89 51 59

EUR70.00

Reference : CLL-188

(1818)

‎Atlas national de France. N° 53, Département de la Haute Saone Décrété le 5 février 1790 par l'Assemblée Nationale Divisé en 3 Arrondissemens et 27 Cantons. Revu Corrigé et Augmenté en 1818.‎

‎Paris, J.B. Delaval, 1818 In-12 (18,5 x 13 cm), plan, chemise étui de papier marbré lavallière, pièce de titre de maroquin rouge.‎


‎Large plan gravé en taille-douce par d'Houdan - rehaussé en couleurs -, dépliant et entoilé (54 x 62 cm). Échelle de 20 Mille toises et de 40 Mille mètres. Étiquette : "Ch. Picquet, Géographe ordinaire du Roi et de S.A.R. le Duc d'Orléans, A Paris Quai de Conti N° 17", mention manuscrite à l'encre brune : "haute saone". Bel exemplaire dans son étui original de papier marbré.‎

Librairie Laurent Coulet - Paris

(CNE)

Phone number : + 33 (0)1 42 89 51 59

EUR70.00

Reference : CLL-405

(1767)

‎Bréviaire françois, imprimé par ordre de Monseigneur l'archevesque de Paris.‎

‎Paris, Chez les libraires associés, 1767 8 volumes in-12, maroquin vert, roulettes, filets et guirlandes de tulipes dorés d'encadrement sur les plats, armes au centre, dos lisses ornés de palettes, roulettes et caissons avec motifs floraux dorés, coupes filetées or, bordures décorées, tranches dorées (reliures de l'époque).‎


‎Jolie édition où les quatre saisons occupent 2 volumes chacune. L'ouvrage sort des presses d'Antoine Boudet, imprimeur du roi. Au début de chaque volume (sauf pour celui du Printemps, 2ème partie), on a joint une table des festes mobiles couvrant les années 1767 à 1805. Très bel exemplaire dans une ravissante reliure de maroquin vert dans le style de Derome.‎

Librairie Laurent Coulet - Paris

(CNE)

Phone number : + 33 (0)1 42 89 51 59

EUR3,000.00

Reference : CLL-719

(1787)

‎Chansonnier manuscrit du XVIIIe siècle.‎

‎Sans lieu ni date [1787] Manuscrit in-8 de 107 pp., veau fauve moucheté, dos à nerfs orné de caissons de fleurons dorés, pièce de titre de maroquin citron, roulette dorée sur les coupes, tranches marbrées bleues (reliure de l'époque).‎


‎Élégant recueil au format de poche de chansons, romances et ariettes de la fin de l'Ancien Régime. Il se compose de plus de 80 pièces, copiées d'une écriture régulière et bien lisible à l'encre brune sur papier bleuté. Titres et timbres de ces chansons sont inscrits dans un ton d'encre plus clair. Ce chansonnier réunit des airs de vaudevilles et des vers, entre autres de Piis, Dorat, Moncrif, Monvel, Berquin, Lattaignant, etc. La plupart de ces chansons ont été publiées dans les années 1780, reprenant également des pièces fugitives diffusées dans le Mercure, les Mémoires secrets, ou divers pots-pourris de compositions choisies. On y retrouve notamment Il pleut, il pleut bergère de Fabre d'Églantine. Ce recueil témoigne d'un phénomène culturel essentiel au XVIIIe siècle, le goût partagé, au-delà des distinctions sociales, pour les chansons. Le format in-8 montre que cet album a été conçu pour constituer un agréable vade mecum. Cet exemplaire est particulièrement intéressant du point de vue de l'histoire de la musique, car non seulement les textes de certaines chansons montrent quelques variantes avec les versions publiées, mais on y relève aussi parfois des indications de timbres différents de ceux qui sont les plus usuels pour une même pièce. Le recueil s'ouvre sur un dessin original pornographique, exécuté vers 1830 dans le style de Devéria. Réalisé à la mine de plomb, il est collé sur une garde. Démarquant la Femme qui pisse gravée par Rembrandt en 1631, il représente une femme en train de soulager un besoin urgent et naturel. L'arbre protecteur des regards de la composition originelle est ici remplacé par une amie placée de dos. Un médaillon ovale gravé à l'aquatinte mettant en scène deux putti s'embrassant est collé sur la page en regard. Bel exemplaire entièrement réglé à l'encre brune. De la bibliothèque du Dr Edmond Lescarbault (1814-1894) avec timbre humide. Médecin et astronome, il est le découvreur de l'hypothétique planète Vulcain.‎

Librairie Laurent Coulet - Paris

(CNE)

Phone number : + 33 (0)1 42 89 51 59

EUR900.00

Reference : CLL-437

(1825)

‎Collection des petits Classiques françois.‎

‎Paris, Delangle, 1825-1826 8 volumes in-12, demi-maroquin rouge à coins, filets dorés sur les plats, dos à nerfs très finement ornés et dorés au pointillés, têtes dorées, non rognés (David).‎


‎Importante collection pour l'histoire de la typographie. Elle est également connue sous le nom de Collection de la duchesse de Berry. Elle a été tirée à 531 exemplaires numérotés ; celui-ci sur papier fin n°174. Elle comprend : Madrigaux de M. de La Sablière, Conjuration du comte de Fiesque par le cardinal de Retz, Voyage de Chapelle et de Bachaumont, Diverses petites poésies du chevalier d'Aceilly, La Guirlande de Julie, Œuvres choisies de Sénecé, Relation des campagnes de Rocroi et de Fribourg par Henri de Bessé, Œuvres choisies de Sarrazin. "L'impression a été confiée à Jules Didot… Le prospectus annonce une sorte de révolution qui marque la rupture avec la froide tradition didotienne : Ce que nos éditions offriront de particulier, c'est un genre d'ornements depuis longtemps négligé par les imprimeurs, c'est à dire lettre ornées, bandeaux et culs de lampe. L'exéxution de ces détails a été confié à l'habile crayon de M. Devéria et au burin spirituel de M. Thompson… Ces petits livres marquent donc un tournant décisif dans l'esthétique du livre : le poids des modes bibliophiliques impose un retour en arrière qui conduira peu à peu vers la renaissance des types anciens et le recul du style Didot" (André Jammes, Les Didot, n° 114). Très belle série en parfait état reliée avec raffinement par David.‎

Librairie Laurent Coulet - Paris

(CNE)

Phone number : + 33 (0)1 42 89 51 59

EUR2,500.00

Reference : CLL-687

(1815)

‎Connaissance des tems, ou des mouvemens célestes, à l'usage des astronomes et des navigateurs pour l'an 1818.‎

‎Paris, Bureau des longitudes, 1815 In-8 de 411 pp., maroquin rouge à grain long, plats ornés d'une succession de filets et roulettes dorés avec fleurs de lys aux angles, armes au centre, dos lisse ornés de caissons dorés alternant fleurons et semis de fleurs de lys, coupes te bordures décorées, gardes de tabis bleu, tranches dorées (reliure de l'époque).‎


‎Connaissance des temps est une éphéméride astronomique publiée sans interruption depuis 1679. Il croise l’histoire de plusieurs institutions scientifiques : les deux académies des sciences, le Bureau des longitudes- qui l'éditera à partir de 1805 - mais aussi l’Observatoire de Paris. C'est également le reflet de l’histoire de choix scientifiques pour s’adapter aussi bien aux évolutions et progrès scientifiques qu’aux demandes de ses utilisateurs : astronomes, navigateurs, géographes, explorateurs, etc. Un tableau dépliant hors texte. Remarquable exemplaire aux armes de Charles Philippe de France, Comte d'Artois, frère du Roi, le futur Charles X. Né à Versailles en 1757, il reçut le titre de comte d'Artois, avant celui de Monsieur, en 1795, lorsque son frère prit le nom de Louis XVIII (Olivier, Hermal et Roton, Reliures armoriées françaises, pl. 2550, variante du fer n°12). Grand-Carteret, Les almanachs français, n° 77.‎

Librairie Laurent Coulet - Paris

(CNE)

Phone number : + 33 (0)1 42 89 51 59

EUR3,600.00

Reference : CLL-626

(1793)

‎Correspondance originale des Emigrés ou les Emigrés peints par eux-mêmes.‎

‎Paris, 1793 2 parties en un petit volume in-8 de 238 pp. - 175 pp., demi-basane à coins, dos à nerfs orné de filets dorés, pièce de titre de maroquin rouge, tranches mouchetées (reliure de l'époque).‎


‎Edition originale de ces analectes de l'Emigration. Au-delà de l'évidente instrumentalisation politique et du montage spécieux de ces "extraits fidèles des correspondances prises par Kellermann sur les Emigrés à Verdun et à Longwy", à travers ces petites histoires, se révèle aussi l'Histoire en marche, ses bouleversements, la fin d'une société, ses réelles détresses, frustrations, ou espoirs. Ces morceaux "choisis" sont classés par thèmes, avec une table générale : dévotion, amour, confiance, fanfaronnades, projets de vengeance, gueuserie et mendicité, peur, etc. Ils réunissent en outre des pièces retrouvées dans le portefeuille du secrétaire de Calonne, une des principales figures de l'Emigration. Frontispice gravé : représentation du "signe de ralliement des Chevaliers du Poignard" d'après un "modèle ensanglanté trouvé dans la journée du 10 août 1792". Bel exemplaire. Coiffes arasées.‎

Librairie Laurent Coulet - Paris

(CNE)

Phone number : + 33 (0)1 42 89 51 59

EUR350.00

Reference : CLL-276

(1550)

‎Cy commence une petite instruction et manière de bien vivre pour une femme séculière…‎

‎Rouen, Henry Mareschal, vers 1550 In-8 de (24) ff., signatures f-h8, maroquin havane, plats ornés d'un double encadrement de triple filets dorés avec chiffres couronnés aux angles, large rosace centrale poussée aux petits fers, dos à nerfs finement orné et doré, coupes et bordures décorées, tranches dorées (Lortic).‎


‎Belle impression rouennaise en lettres de somme. Ce petit livret fut imprimé à quinze reprises entre le début du XVIe siècle (vers 1520) et 1617. Il fait partie de ces ouvrages d'éducation religieuse que les éditeurs joignaient (ou non) à leurs livres d'heures. Vignette à la crucifixion gravée sur bois au titre, une autre, au même sujet, de petite dimension, horizontale, au feuillet f7 verso, répétée au feuillet g8 recto, et vignette de la Vierge à l'Enfant au feuillet h7recto. Un des plus célèbres textes d'instruction religieuse du XVIe siècle : un religieux écrit à sa sœur, "une femme séculière", pour lui indiquer le chemin du salut. Il faut prier, lui dit-il, et ne pas passer son temps "en plaisances mondaines", mais faire "bonnes paroles et bonnes œuvres". Suivent les textes de plusieurs oraisons et offrandes à prononcer. Exceptionnelle reliure décorée de Lortic d'une finesse remarquable. Elle a été exécutée pour Charles-Louis de Bourbon-Parme, comte de Villafranca (1799-1883) avec son chiffre couronné aux angles des plats. L'exemplaire est cité par Guy Bechtel, Catalogue des gothiques français 1476-1560, n° I-30.‎

Librairie Laurent Coulet - Paris

(CNE)

Phone number : + 33 (0)1 42 89 51 59

EUR5,000.00

Reference : CLL-412

(1804)

‎Galerie du Musée Napoléon.‎

‎Paris, Filhol, 1804 10 volumes in-8 de (4) ff., 78 pp., 52 pp. de notices, (2) ff. de table, 72 pl. - (2) ff., 77-146 pp., 99 pp. de notices, (2) ff. de table, 72 pl. - (2) ff., 149-186 pp., 102 pp. de notices, (2) ff. de table, 72 pl. - (2) ff., 48 pp., 96 pp. de notices, (2) ff. de table, 72 pl. - (2) ff., 48 pp., 92 pp. de notices, (2) ff. de table, 72 pl. - (2) ff., 44 pp., 96 pp. de notices, (2) ff. de table, 72 pl. - (2) ff., 44 pp., 96 pp. de notices, (2) ff. de table, 72 pl. - (2) ff., 40 pp., 96 pp. de notices, (2) ff. de table, 72 pl. - (2) ff., 99 pp. de notices, (2) ff. de table, 72 pl. - (2) ff., 58 pp., 98 pp. de notices, (2) ff. de table, 72 pl., demi-maroquin rouge, frise de lauriers dorés autour des plats, dos lisses ornés de filets et fleurons dorés, entièrement non rogné (reliures de l'époque).‎


‎Édition originale de ce recueil des chefs-d'œuvre de la peinture européenne et de la statuaire antique. Dirigée par le graveur et éditeur Antoine-Michel Filhol (1759-1812), elle réunit, en 10 volumes, 120 livraisons parues entre 1804 et 1814. Chacune d'entre-elles se compose de 6 planches - 5 tableaux et un antique - gravées à l'eau-forte et au burin, précédées de plusieurs pages de notices explicatives rédigées tout d'abord par Armand-Charles Caraffe - jusqu'à la 10e livraison - puis par Joseph Lavallée. La Galerie du musée Napoléon rassemble ainsi 720 tailles-douces gravées à pleine page (contrecollées pour les 10 premières livraisons), sous serpentes. Un irremplaçable musée de papier, seul témoin de cet unique, mais éphémère, "plus grand musée de l'univers". Créé en 1793 à partir des collections royales, et des biens ecclésiastiques et aristocratiques saisis, le Museum central des arts - le Louvre -, n'a cessé, depuis 1794 (invasion de la Belgique) jusqu'aux revers de l'Empire, de s'enrichir d'un afflux de chefs-d'œuvre, consécutivement aux victoires militaires françaises. Une clause spécifique du traité de Tolentino (fév. 1797) entre la République française et le Saint-Siège prévoyait par exemple la livraison d'une centaine de pièces des collections papales. Cette politique d'appropriations et de création d'une "galerie universelle" était légitimée par une pensée issue des Lumières selon laquelle les œuvres "d'art et de sciences", fruits du génie de la liberté, devaient séjourner au pays de la liberté. (En France même, cette opinion était contestée, notamment par Quatremère de Quincy, plaidant pour le maintien de l'œuvre dans son contexte originel). Peintures et sculptures, arrachées aux collections princières en Hollande, Italie et Allemagne, étaient ainsi exposées publiquement dans le but de promouvoir l'instruction publique et le progrès des arts, en suscitant l'émulation des jeunes artistes. Une telle réunion de chefs-d'œuvre fut déterminante dans la formation de la génération des Géricault et Delacroix ; pendant la paix d'Amiens, Turner lui-même vint visiter le Louvre. Un rayonnement européen par la gravure. Parallèlement à leur présence physique à Paris, diverses publications jouèrent un rôle essentiel pour assurer la publicité et la notoriété européennes des œuvres saisies et révélées. Goethe disposait ainsi dans sa bibliothèque de Weimar de la collection complète du recueil de Filhol (B. Savoy). La Galerie du Musée Napoléon constitue l'un des exemples les plus réussis de cette ample diffusion à des fins pédagogiques, scientifiques, mais aussi commerciales. Elle témoigne du renouveau de la production d'estampes au début du XIXe siècle et s'inscrit dans le cadre du choix de l'État en faveur d'une libre reproduction - confiée à des initiatives privées -, des œuvres du domaine public. Cet ouvrage obtint un prix à l'Exposition des produits de l'industrie de 1806, le jury notant que ses planches étaient "de très bonne exécution". Une histoire générale du génie depuis l'Antiquité. Parmi les multiples chefs-d'œuvre représentés par une importante équipe de graveurs, citons notamment pour les antiques : le Laocoon, l'Apollon du Belvédère, ainsi que le Torse du Belvédère, aujourd'hui conservés au Vatican. Les tableaux gravés restituent la classification des 3 écoles, française, italienne et flamande, adoptée par le musée ainsi que ses choix esthétiques. Pour les Français, ce sont quasi exclusivement les artistes du XVIIe sièce qui sont mis en exergue avec Poussin, Le Brun, Le Sueur, Champaigne, Le Lorrain, Bourdon ou encore Valentin. Concernant le XVIIIe siècle, seuls les paysages de Joseph Vernet semblent trouver grâce aux yeux des conservateurs et amateurs. Le choix des artistes de l'école italienne se porte, pour la Renaissance, sur Raphaël (portraits de Jules II et de Léon X, la Vierge à la chaise, la Vision d'Ezéchiel, la Transfiguration, la Vierge de Foligno), mais aussi Fra Bartolomeo, Corrège (Léda), et les grands Vénitiens : Titien (le Martyre de saint Laurent), Véronèse (les Noces de Cana et le Repas chez Lévi), Tintoret. Pour le XVIIe siècle, ce sont bien sûr les Bolonais qui sont à l'honneur (les Carrache, l'Albane, le Dominiquin, le Guerchin, Guido Reni, etc.), mais aussi Caravage, Carlo Maratta, etc. Enfin les écoles du nord - réunies ici sous la désignation unique de "Flamands" - sont également illustrées par des artistes du XVIIe siècle : pour les Pays-Bas méridionaux d'une part Rubens (l'Élévation et la Descente de Croix enlevées de la cathédrale d'Anvers), Teniers, et Van Dyck, et pour la Hollande, d'autre part, les meilleurs représentants du Siècle d'or, c'est-à-dire Rembrandt (portraits de Saskia et de Coppenol, Jacob bénissant les enfants de Joseph, la Présentation au temple), Wouwermans, Mieris, Dou, Metsu, Ruisdael, Hals, etc. La fin du "plus grand musée de l'univers". À la chute de l'Empire, les vainqueurs multiplièrent des demandes de restitutions auxquelles Denon, directeur du musée maintenu en place par Louis XVIII, était peu pressé de satisfaire. Parus en 1814, les 2 derniers tomes de l'ouvrage de Filhol s'intitulent désormais Galerie "du Musée de France" et non plus "du Musée Napoléon" et ne sont évidemment plus dédiés à "S. M. l'Empereur Napoléon". Ce changement témoigne d'une parution postérieure à l'abdication de Napoléon (avril 1814) ; certaines notices de tableaux déposés au Luxembourg (Sénat impérial) indiquent "au palais des pairs de France", appellation propre à la Restauration. Mais après Waterloo, les manœuvres dilatoires ne sont plus de mise : le Louvre des conquêtes révolutionnaires et impériales a vécu : la plupart des œuvres sont alors restituées à leurs précédents propriétaires. La politique d'appropriation de la France aura cependant joué un rôle important dans la prise de conscience patrimoniale des états spoliés, notamment en Allemagne. En outre, les restaurations, la confrontation et l'examen scientifique des œuvres auront permis l'avènement d'un nouveau regard sur l'art. Pierre Rosenberg (dir.), Dominique-Vivant Denon. L'œil de Napoléon. - Bénédicte Savoy, Patrimoine annexé. Les biens culturels saisis par la France en Allemagne autour de 1800. - George D. McKee, "The Publication of Bonaparte's Louvre", Gazette des Beaux-Arts, 1984.‎

Librairie Laurent Coulet - Paris

(CNE)

Phone number : + 33 (0)1 42 89 51 59

EUR2,500.00

Reference : CLL-143

(1864)

‎Historia del Primer Sitio de Zaragoza, en el año de 1808. Estractada de Documentos oficiales y de las relaciones de testigos fidedignos.‎

‎Carmona, José Maria Moreno, 1864 In-8 de 24 pp., cartonnage à la bradel de papier bleu marbré, titre doré en long, tranches nues (reliure moderne).‎


‎Impression populaire de ce récit patriotique du premier siège de Saragosse, durant l'été 1808 - que les généraux de Napoléon durent finalement lever -, symbole de la résistance nationale espagnole contre l'envahisseur français. Titre orné d'une représentation gravée sur bois de la célèbre héroïne Augustina qui, remplaçant un canonnier expirant, ranima le courage des assiégés. Elle devint dès lors une figure nationale, dont l'image fut très largement diffusée, et notamment par Goya dans une planche célèbre des Désastres de la guerre: "Que valor". Très bel exemplaire.‎

Librairie Laurent Coulet - Paris

(CNE)

Phone number : + 33 (0)1 42 89 51 59

EUR150.00

Reference : CLL-421

(1866)

‎Historia verdadera de Los Amantes de Teruel, ó sea Marsilla y Segura. Tercera Edicion.‎

‎Carmona, José Maria Moreno y Galvez, 1866 In-8 de 23 pp., cartonnage à la bradel de papier bleu marbré, titre doré en long, tranches nues (reliure moderne).‎


‎Impression populaire de cette histoire légendaire espagnole du XIIIe siècle qui inspira de nombreux poètes, dramaturges et musiciens. Se voyant refuser la main d'Isabel sa bien-aimée ainsi qu'un dernier baiser, Juan Martinez de Macilla meurt de chagrin. Isabel accordera finalement cette ultime marque d'amour à son cadavre et expirera dans cette suprême étreinte. Titre orné d'une représentation des amants gravée sur bois. Très bel exemplaire.‎

Librairie Laurent Coulet - Paris

(CNE)

Phone number : + 33 (0)1 42 89 51 59

EUR120.00

Reference : CLL-616

(1863)

‎Historia verdadera y ejemplar del gran Mártir español San Lorenzo, sacada de San Ambrosio, eusebio, Schedel, Cronicon Mundi, Simeon Metafraste, y otros.‎

‎Carmona, José Maria Moreno, 1863 In-8 de 16 pp., cartonnage à la bradel de papier bleu marbré, titre doré en long, tranches nues (reliure moderne).‎


‎Réimpression d'une hagiographie donnée à la fin du XVIIIe siècle par Hilario Santos Alonso. La Bibliothèque nationale de France en conserve une édition publiée à Barcelone en 1779 et la Biblioteca Nacional de España une édition imprimée à Malaga vers 1781. Titre orné d'une représentation du saint diacre gravée sur bois ; vêtu de la dalmatique et nimbé, il tient d'une main le gril instrument de son martyre et de l'autre la palme. Lettrine figurant un enfant lisant un livre. Bel exemplaire.‎

Librairie Laurent Coulet - Paris

(CNE)

Phone number : + 33 (0)1 42 89 51 59

EUR120.00

Reference : CLL-510

(1779)

‎L'Amour à l'épreuve ou Le Bijou bien gardé. Etrenne amusante Dediée aux deux Sexes.‎

‎Paris, La Porte, 1779 In-18 de (1) f., 61, (1) pp., (2) ff. dépliants, maroquin rouge, triple filet doré en encadrement sur les plats, fleurs de lys dorées aux angles, dos lisse orné de caissons de fleurons dorés, doublures de papier d'Augsbourg doré vert, tranches dorées (reliure de l'époque), étui demi-maroquin rouge moderne.‎


‎Édition originale. Titre gravé et 18 eaux-fortes. Associées, pour les 12 premières, aux mois du calendrier, elles illustrent des couplets galants tels Le Bijou mal gardé, Le Trompeur trompé, La Marchande d'amour, La Consolation champêtre, etc. Calendrier pour l'année 1779. Deux feuillets dépliants avec Mappemonde et cartes de l'Europe, de la France, Asie, Afrique, Amérique méridionale et septentrionale. Bel exemplaire en maroquin de l'époque. Des bibliothèques F. Meunié et David Lionel Goldsmid-Stern Salomons avec ex-libris. J. Grand-Carteret, Les Almanachs français, 1896, n° 610.‎

Librairie Laurent Coulet - Paris

(CNE)

Phone number : + 33 (0)1 42 89 51 59

EUR350.00

Reference : CLL-595

(1789)

‎La Parisiade, Poème héroï-tragi-comique, dédié au Comité d'Inquisition. Par un Hottentot.‎

‎Au Cap de Bonne-Espérance, 1789 In-8 de 31 pp., cartonnage à la Bradel, non rogné (reliure du XIXe siècle).‎


‎Edition originale de cette pièce contre-révolutionnaire. L'auteur de cet opuscule royaliste stigmatise les appels au meurtre de Camille Desmoulins au Palais-Royal ainsi que l'assassinat du gouverneur de la Bastille de Launay. Il dénonce le sort réservé au roi, quasi prisonnier, après les journées d'octobre et se moque des "ténors" du parti révolutionnaire : Mirabeau, La Fayette, Sieyès, etc. Dans la préface, l'allusion à la perquisition menée par le général Charles de Lameth au couvent des Annonciades de Pontoise, advenue en mars 1790, indique que la publication de cette brochure a sans doute été antidatée. Bel exemplaire non rogné. Manque à Tourneux.‎

Librairie Laurent Coulet - Paris

(CNE)

Phone number : + 33 (0)1 42 89 51 59

EUR250.00

Reference : CLL-723

(1842)

‎La PLÉIADE. Ballades, Fabliaux, Nouvelles et Légendes. Homère, Veda-Vyasa, Marie de France, Burger, Hoffmann, Ludvig Tieg, Ch. Dickens, Gavarni, H. Blaze, [Mat Emmich].‎

‎Paris, Curmer, 1842 10 parties en un volume in-8, maroquin rouge, filets dorés sur les plats, dos à nerfs plats richement orné de filets, roulettes et caissons avec motifs dorés, coupes et bordures décorées, tranches dorées (Chambolle-Duru).‎


‎Cet ouvrage illustré, un des plus importants du XIXe siècle, dit Carteret, se compose des dix livraisons décrites ci-après. Lénore : frontispice et 7 vignettes. - Le Conseiller Krespel : frontispice et 7 vignettes. - Le baron Grogzwig : frontispice et 6 vignettes. - Geneviève de Brabant : frontispice et 6 vignettes. - Le Combat des rats et des grenouilles : frontispice et 7 vignettes. - Rosemonde : frontispice et 5 vignettes. - Savitri : 2 frontispices et 7 vignettes. - Madame Acker : frontispice et 5 vignettes. - Lai des deux amants, Lai du Bisclaveret: frontispice et 9 vignettes. - La Réconciliation : 5 vignettes. En tout, 11 frontispices à l'eau-forte par Penguilly, Ch. Jacque, Jeanron, Trimolet, Féart, Daubigny et de 80 vignettes des mêmes artistes moins Daubigny mais plus Pauquet. Dix de ces vignettes (par Ch. Jacque) ne sont pas gravées sur bois, comme les autres, mais à l'eau-forte et tirées sur papier de Chine appliqué. Exemplaire de premier tirage : Rosemonde comportant comme il convient 34 pages au lieu de 24 dans le second. Très bel exemplaire, parfaitement établi par Chambolle-Duru. Carteret, Le Trésor du bibliophile, III, 499.‎

Librairie Laurent Coulet - Paris

(CNE)

Phone number : + 33 (0)1 42 89 51 59

EUR1,800.00

Reference : CLL-744

(1740)

‎La Source et origine des cons sauvages. Et la manière de les aprivoiser… Suivi de : La Source du gros Fessier des Nourrices, & la raison pourquoy elles sont si fendues entre les jambes. Suivi de : La grande et véritable Pronostication des Cons sauvages… Suivi de : Sermon joyeux d'un depucelleur de Nourrices.‎

‎A Lyon, par Jean de la Montagne, 1590 [circa 1740] Quatre plaquettes en un volume in-16 de 24, 20, 10 pp., maroquin vert, plats ornés d'une guirlande florale dorée, dos à nerfs orné de filets dorés, pièce de titre de maroquin rouge, roulette dorée sur les coupes, tranches dorées (reliure de l'époque).‎


‎Réimpression faite au début du XVIIIe siècle de quatre opuscules facétieux dont les premières éditions remontent à 1590 et 1610. Unique exemplaire connu répercutant au titre la date de 1590. Plusieurs réimpressions furent faites à partir du XVIIIe siècle, toutes à la date de 1610. Cette édition datée 1590 est inconnue des bibliographes. L'exemplaire de la BnF est comparable au nôtre dans sa composition mais il est à la date de 1610. Deux titres sont illustrés de figures érotiques gravées sur cuivre qui n'existent pas dans les éditions à la date de 1610 (ils ont été remplacés par de simples fleurons typographiques). La première gravure présente deux sexes masculins ailés s'entrecroisant au dessus d'un sexe féminin. La seconde deux sexes masculins ailés virevoltant autour du fessier d'une nourrice. Très bel exemplaire en maroquin vert du temps, probablement d'origine autrichienne. Gay, Bibliographie des ouvrages relatifs à l'amour, aux femmes et au mariage, III, 1142-1143. - Pascal Pia, Les Livres de l'enfer, 590, 1328, 1351. - Dutel, Bibliographie des ouvrages érotiques publiés clandestinement en France entre 1880 et 1970. - Cat. Eros au secret, BnF, 2007, n° 12 (qui ne connaissent que des éditions à la date de 1610).‎

Librairie Laurent Coulet - Paris

(CNE)

Phone number : + 33 (0)1 42 89 51 59

EUR6,000.00

Reference : CLL-19

(1728)

‎La Vengeance du Trepas funeste du Fameux Michel Morin, conspirée par les Amis du Défunt contre la Mort. Pièce nouvelle en vers.‎

‎Troyes, Garnier, sans date [1728] In-12 de 31 pp., demi-maroquin bleu nuit, dos lisse, titre doré en long, non rogné (reliure moderne).‎


‎Édition troyenne de cette fantaisie en vers burlesques. Cette parodie d'éloge funèbre - suivie d'un testament et d'une épitaphe dans le même goût - dresse le portrait de Michel Morin, homme à tout faire aux multiples talents, mort tombé d'un orme en tentant de dénicher un nid de pie. "Il s'était rompu l'omoplate : Et démentibulé la gargate, il avoit le cœur offensé, Et l'estomac fracassé, son foie, ses pauvres boudins, Et tous ses autres intestins Etoient en mauvais equipage, […]" Bel exemplaire. Réparation marginale au feuillet de titre. A. Morin, Catalogue descriptif de la Bibliothèque bleue de Troyes, 1094. (Les deux feuillets supplémentaires contenant l'Approbation et la Permission signalés n'ont pas été ici reliés).‎

Librairie Laurent Coulet - Paris

(CNE)

Phone number : + 33 (0)1 42 89 51 59

EUR140.00

Reference : CLL-309

(1818)

‎Le Conservateur.‎

‎Paris, Le Normand fils, 1818-1820 78 numéros en 6 volumes in-8, demi-veau havane, dos lisses ornés de filets et fleurons dorés, pièces de titre et de tomaison de veau beige, tranches mouchetées (reliures de l'époque).‎


‎Collection complète du Conservateur. Afin de répondre au prodigieux succès du journal libéral La Minerve, le parti ultra-royaliste décida la création d'un recueil rival auquel on donnerait le nom de Conservateur. Pour qu'il parût avec éclat, il fallait que les plus grands noms s'y associassent. C'est ainsi qu'aux premiers fondateurs - MM. de Bruges, de Talaru, de Polignac, de Vitrolles et Matthieu de Montmorency - s'adjoignirent bientôt Messieurs de Chateaubriand, Fiévée, Villèle, Castelbajac et Lamennais. Le premier numéro parut le 8 octobre 1818 et eut un grand retentissement. Il contenait une lettre de Chateaubriand dans laquelle il exposait la ligne du nouveau journal: "... Le Conservateur soutiendra la religion, le roi, la liberté, la Charte et les honnêtes gens, ou ni moi ni mes amis ne pouvons nous y intéresser..." Le Conservateur cessa de paraître, comme la Minerve, lorsque la censure fut rétablie à la suite de l'assassinat du duc de Berry. Trés bel exemplaire en reliures de l'époque, simples mais de qualité.‎

Librairie Laurent Coulet - Paris

(CNE)

Phone number : + 33 (0)1 42 89 51 59

EUR1,800.00

Reference : CLL-790

(1613)

‎Le Mercure François, ou la Suitte de l’Histoire de la Paix. Commençant l’an M. DC. V. pour suitte du Septenaire de D. Cayer, & finissant au Sacre du Tres-Chrestien Roy de France & de Navarre Loys XIII.‎

‎Paris, Jean Richer, 1613-1648 25 volumes in-8, basane havane, dos à nerfs ornés de caissons de fleurons dorés, tranches mouchetées (reliures de l'époque).‎


‎Édition originale complète du "siècle de Louis XIII". Le Mercure François est fondé par le libraire-imprimeur parisien Jean Richer qui s'en voit accorder le privilège le 29 novembre 1610. Cette publication s'inscrit initialement dans le prolongement des histoires chronologiques, et nommément de celle de Palma Cayet, dont Richer est l'éditeur. La parution du deuxième volume, en 1613, consacre le début de la périodicité de cette entreprise éditoriale, prolongée après la mort de Jean Richer, par son frère Estienne. À partir de 1638, Théophraste Renaudot en prend la direction, instrumentalisant davantage le périodique en faveur du pouvoir. Le Mercure paraît jusqu'en 1648, et couvre les années 1605 à 1644. Il compte en tout 25 volumes sur 35 ans, chaque livraison possédant environ un millier de pages. Cette publication s’intéresse aux faits divers comme aux nouvelles politiques du monde entier. Elle couvre notamment à l'échelon national, l'affirmation de l'État sous la direction du cardinal de Richelieu (rébellion huguenotes, exécution mise au pas de l'aristocratie, rôle des parlements, etc.), pour l'Europe la période de la guerre de Trente ans, mais informe aussi sur les révolutions de palais en Turquie, les affrontements contre les barbaresques en Méditerranée, les événements de Moscovie comme de Tartarie, l'exploration du Canada avec notamment Samuel de Champlain, les martyrs du Japon, les inondations de Mexico, les tremblements de terre, mariages princiers, pompes funèbres, monstres prodigieux, etc. Relatant des faits advenus dans un passé très proche, Le Mercure, utilise des libelles, des occasionnels et d'autres périodiques européens - tel le Mercurius Gallobelgicus publié à Cologne de 1588 à 1638 auquel il emprunte son titre - qu'il compile et monte selon ses orientations, transformant l'actualité, l'événement ou le fait divers en Histoire. Cet ouvrage occupe ainsi un statut hybride, entre chronique, Histoire et presse (cf. son inclusion dans le Dictionnaire des Journaux de J. Sgard). Illustration. Les 25 volumes sont illustrés de 29 gravures, la plupart hors texte repliées, et de 7 frontispices : 4 - dont un gravé sur bois - figurent Louis XIII lauré, en armure sur un cheval cabré sur fond de champ de bataille, dont La Rochelle pour l'un d'entre eux ; 2 montrent le buste du souverain dans une niche architecturée, actualisation du célèbre portrait d'Henri IV gravé par Thomas de Leu d'après Bunel. Dans le dernier (t. XIV), une vignette fixe les combats autour de La Rochelle. Parmi les 29 planches, on remarque les médaillons des villes prises par le marquis de Spinola dans le Palatinat (VI), l'exécution des rebelles à Prague en 1621 (VII), des plans de sièges de villes (Saint-Jean d'Angely (VII), Montauban (VII), Montpellier (VIII)) ; de batailles (Winpfen, Höchts, Ré (VIII), Lutter (XII), Pas de Suse (XV), Breintenfeld (XVII)), conclave de 1623 (IX), portrait de Mansfeld (XII), côte de Pernambouc au Brésil (XVI). Signalons enfin, imprimé sur une large feuille repliée, le tableau généalogique de la maison de Bar (XI). Bel exemplaire en reliure de l'époque. Le tome XXIV est dans une reliure légèrement différente mais toujours d'époque. De la bibliothèque de François de Ponnat, baron de Gresse (actif 1628-1669) conseiller au parlement de Grenoble, avec sur ex-libris et sa marque d'appartenance manuscrite sur quelques volumes. Timbre humide à l'encre noire de la famille La Live. Picot, Catalogue James de Rothschild, 2708. - Sgard, Dictionnaire des Journaux 1600-1789, n° 937.‎

Librairie Laurent Coulet - Paris

(CNE)

Phone number : + 33 (0)1 42 89 51 59

EUR17,500.00

Reference : CLL-554

(1872)

‎Les Estrenes des filles de Paris.‎

‎Paris, Baillieu, 1872 In-8 de (6) ff., demi-maroquin havane, dos à nerfs orné de fleurons dorés, non rogné (reliure de l'époque).‎


‎Réimpression d'une pièce en vers imprimée pour la première fois vers 1530. Bel exemplaire. Des bibliothèques Don Jean-Bapiste Mœns et Suze. Luger avec ex-libris. Rares rousseurs. Gay, Bibliographie des ouvrages relatifs à l'amour, aux femmes et au mariage, II, 183-184.‎

Librairie Laurent Coulet - Paris

(CNE)

Phone number : + 33 (0)1 42 89 51 59

EUR120.00

Reference : CLL-419

(1874)

‎Les Murailles politiques françaises. Depuis le 18 juillet 1870 jusqu'au 25 mai 1871. Affiches françaises et allemandes. La Guerre - La Commune. Paris - Province. [Tome II. La Commune. Paris - Versailles - La Province. 18 mars - 27 mai 1871].‎

‎Paris, Le Chevalier, 1874 2 volumes in-4 de (3) ff., 1020 pp. - 676 pp., demi-basane rouge, dos lisses ornés de faux-nerfs et de filets dorés (Latouche, Bordeaux).‎


‎Edition originale, bien complète de ses 2 volumes, des proclamations, affiches, avis, etc. diffusés lors de la Guerre de 1870 et la Commune. À travers les multiples documents donnés ici en fac-similés, certains sur papier colorés, ce recueil nous plonge de manière directe au cœur d'un des moments les plus tragiques de l'histoire nationale.‎

Librairie Laurent Coulet - Paris

(CNE)

Phone number : + 33 (0)1 42 89 51 59

EUR380.00

Reference : CLL-259

(1836)

‎Les Saints Evangiles.‎

‎Paris, Curmer, 1836 2 tomes en un volumes grand in-8 de LXXX, 263 - 440 pp., chagrin noir, filets à froid en encadrement, dos à nerfs orné de cadres de filets à froid, coupes et bordures décorées, gardes de tabis violet, tranches dorées (Capé).‎


‎Premier tirage. Un frontispice en chromolithographie, 12 figures hors texte sur acier par Tony Johannot, 2 cartes en couleurs et 10 gravures sur bois hors texte tirées sur Chine d'après Marville et Français. Toutes les planches possèdent une serpente imprimée (et non pas seulement les aciers comme le pretend Carteret). Chaque page est ornée d'un bel encadrement gravé sur bois, nombreuses lettrines historiées, le tout par Tony Johannot. L'exemplaire a été entièrement enluminé : toutes les bordures et lettrines ont été coloriées à la main. Splendide exemplaire, parfaitement relié par Capé. Gordon N. Ray, The Art of the French Illustrated Book 1700 to 1914, n° 224. - Vicaire, Livres du XIXe siècle, III, 616-617. - Carteret, Le Trésor du bibliophile, III, 224-225.‎

Librairie Laurent Coulet - Paris

(CNE)

Phone number : + 33 (0)1 42 89 51 59

EUR1,200.00

Reference : CLL-444

(1651)

‎Le Tableau de la Croix représenté dans les cérémonies de la sainte messe ensemble le trésor de la dévotion aux souffrances de N.S .J.C. le tout enrichi de belles figures.‎

‎Paris, Mazot, 1651 In-8 de (3), 34 ff., 35-40 pp., (12) ff., maroquin rouge, triple encadrement de filets dorés, dos à nerfs orné de caissons de filets dorés, coupes filetées or, bordures décorées, tête dorée, non rogné (reliure vers 1860).‎


‎Unique édition de ce splendide ouvrage d'un baroque luxuriant entièrement gravé au burin. Il comprend un titre, une dédicace à Charles d'Aubespine, marquis de Châteauneuf, par F. Mazot, un portrait par G. de Gheyn, un avis au lecteur et 99 planches en premier tirage dont la plus grande partie est signée J. Collin (une planche est signée J. Durant). Bien que le titre porte la date de 1651, le privilège, également daté de 1651, porte la mention "Achevé d'imprimer ce 20 septembre 1653." Observons également que l'éditeur, F. Mazot, ne semble connu qu'à travers ce seul ouvrage. Très bel exemplaire parfaitement établi. Brunet, Manuel du libraire et de l'amateur de livres, V, 624. - Graesse, Trésor de livres rares et précieux, VI, 4. - Renouard, Répertoire des imprimeurs parisiens du XVIIe siécle, 311.‎

Librairie Laurent Coulet - Paris

(CNE)

Phone number : + 33 (0)1 42 89 51 59

EUR1,400.00

Reference : CLL-193

(1728)

‎L'Office de la Semaine Saincte en Latin & en François à l'usage de Rome & de Paris Avec des Reflexions et Meditations, Prieres et Instructions pour la Confession et communion. Dedié a la Reine Pour l'usage de sa Maison.‎

‎Paris, Veuve Mazières et Garnier, 1728 In-8 de (3) ff., XXXVI, 729 pp., (1) f., maroquin rouge, riche reliure à compartiments composée d'entrelacs de quadruples filets dorés ornés de feuillages, rinceaux et fleurons frappés au pointillé, petite dentelle d'encadrement avec fleurs de lys aux angles, armes au centre, dos à nerfs fleurdelysé et doré, coupes décorées, roulette intérieure, tranches dorées sur marbrures (reliure de l'époque).‎


‎Une page de titre gravée, une vignette de dédicace aux armes de la reine et 3 figures hors texte gravées par Scotin. Splendide reliure compartimentée, très inspirée des fanfares du siècle précédent. Ce type de décor ne se rencontre pratiquement que sur des Semaines Saintes ou des Almanachs Royaux. Souvent attribué à un suiveur de Le Gascon, il a été par la suite rendu à Antoine-Michel Padeloup par Esmerian (Tableaux synoptiques, Annexe X). Très bel exemplaire aux armes de la reine Marie Leczinska. La reine avait, dit-on, une prédilection pour les ouvrages traitant de religion et d'histoire. Sa bibliothèque ne fut jamais d'apparat ou de convenance, comme en témoigne cette confidence glissée dans une lettre qu'elle adresse en 1732 au cardinal Fleury : La solitude de Versailles est affreuse. J'aimerais, quasi mieux, être dans un couvent. Si je n'avais mes livres et mon ouvrage, je n'y pourrais tenir. Après l'éloignement du roi, elle restait comme étrangère dans le palais où elle était souveraine. Le roi dans sa froideur, était avec la reine d'une régularité impitoyable, et d'Argenson d'ajouter; il lui fit sept enfants, sans lui dire un mot. Les livres furent assurément sa consolation. Quentin Bauchart n'a retrouvé trace que d'une quarantaine d'entre eux, aussi bien dans les collections publiques que privées. Quentin-Bauchart, Les Femmes bibliophiles de France, II, 37-54. - Olivier, Hermal et Roton, Reliures armoriées françaises, 2507, fer n° 1.‎

Librairie Laurent Coulet - Paris

(CNE)

Phone number : + 33 (0)1 42 89 51 59

EUR3,600.00
1 2 3 4 ... 11 18 25 32 ... 35 Next Exact page number ? OK
Get it on Google Play Get it on AppStore
Search - Librairie Laurent Coul...

The item was added to your cart

You have just added :

-

There are/is 0 item(s) in your cart.
Total : €0.00
(without shipping fees)
More information about shipping
What can I do with a user account ?

What can I do with a user account ?

  • All your searches are memorised in your history which allows you to find and redo anterior searches.
  • You may manage a list of your favourite, regular searches.
  • Your preferences (language, search parameters, etc.) are memorised.
  • You may send your search results on your e-mail address without having to fill in each time you need it.
  • Get in touch with booksellers, order books and see previous orders.
  • Publish Events related to books.

And much more that you will discover browsing Livre Rare Book !