104 books for « Early printed books ; ... »Edit

Sort by
1 2 3 4 ... 5 Next Exact page number ? OK

Reference : 14526

(1581)

‎Herodiani histor[icarum] lib[ri]VIII. Cum Angeli Politiani interpretatione, et huius partim supplemento, partim examine Henrici Stephani : utraque margini adscripto. Eiusdem Henrici Stephani emendationes quorundam Graeci contextus locorum et quorundam expositiones. Historiarum Herodianicas subsequentium libri duo, nun primum Graece editi.‎

‎[Genève], Henricus Stephanus (Henri Estienne), 1581 ; in-4 ; plein vélin ivoire de l'époque ; (8), 182 ; (2), 79 pp., (1 bl.) ; impression en grec et en latin sur deux colonnes, commentaires marginaux ; marque d'imprimeur au titre (Schreiber 18).‎


‎Premier travail critique sur Hérodien, historien grec né à Alexandrie (ca 170-ca 240) et qui vécut longtemps à Rome ; son histoire couvre la période qui va de la mort de Marc Aurèle (180) à l'avènement de Gordien (238) et reste la source principale de cette époque. Henri Estienne en a revu la traduction par Ange Politien ainsi que le texte grec et nous livre ses notes et commentaires ; la deuxième partie est l'édition princeps des deux premiers livres de l'Histoire Romaine de Zosimus, historien grec qui vivait à la charnière des Ve et VIe siècles de notre ère et dont le texte est important car il y montre la montée en puissance du Christianisme qui fut un facteur essentiel de la chute de l'Empire. Premier plat taché avec le coin inférieur rongé et l'absence des lacets, l'autre plat et le dos sont en bon état et la reliure est bien solide, petit travail de ver dans le coin inférieur des premiers cahiers, loin du texte, quelques cernes au premier tiers, le reste est bien blanc et en bel état. Une des belles réalisations typographiques de Henri Estienne. Port et assurance inclus pour tout envoi en France Métropolitaine.‎

Librairie Ancienne Clagahé - Lyon

Phone number : 04 78 37 21 35

EUR800.00

Reference : 2018021302

(1577)

‎Ordonnance du Roy, sur le faict et règlement général de ses monnoyes.‎

‎Paris Jehan Dalier 1577 Petit in 8, relié plein veau, dos à nerfs orné, 118 pages très nombreuses figures dans le texte. Relié à la suite "Déclaration du Roy et Nouveau Règlement fur le faict des Monnoyes tant de France qu'Estrangères" 1636, 88 pages nombreuses figures. Mouillures sur la page de titre de l'édition de 1577, manque la page de titre du second ouvrage, coiffes et coins émoussés et mors en partie fendus, court de marges, déchirure à une page. Mentions manuscrites XVI°. 304 et 356 figures.‎


Librairie de la Basse Fontaine - Vence

Phone number : 33 04 93 58 30 82

EUR400.00

Reference : 51414

(1540)

‎Ordonnances du trèschrestien Roy de France, Françoys premier de ce nom, réduictes par tiltres & articles & ordre selon les matières, ordonnées estre gardées & observées en ces pays de Provence, Forcalquier & terres adjacentes : selon & en ensuyvant la réformation par luy faicte sur le faict de la justice desdictz pays, lan mil cinq cens trente cinq. Avec aussi les taux moderations sallaires & émolumens deuz aux greffiers du parlement, advocatz peureurs & sigillifères, des lieutenans des juges ordinaires ensemble & aussi des huyssiers & sergens & aultres gens de justice. Donné à Compienne le XVII jour doctobre l'an M.D.XXXIX. Avec l'ordonnance des bailliages & seneschaulsées. Le grand arrest donne touchant la confirmation de la justice. La modération des amendes de douze vingt livres en cas d'erreur par articles. Item plusieurs constitutions observées en praticq. journellement audict pays de Provence. La confirmation du Roy touchant la réduction des notaires & sergens en certain nombre. Edict sur la réformation de la justice en son pays de Marseille. La forme de pceder aux pces criminels. Et plusieurs arrestz donnez par le Roy nre sire & son parlement à cause desdictes choses et aussi à cause appellations ressortissans audict parlement des juges royaulx & aultres inférieurs tresutiles à toute gens de practique par tout le royaume de France.‎

‎S.l., 1540, [Avignon, Jean de Channey, 1536], in-4 de 105 ff. en ch. romains-9 ff. n.ch. (table des matières), caractères gothiques ; pleine basane moderne, genre ancien, dos à nerfs, dos et plats ornés à froid. -7 ff. courts de marge sup., avec très lég. atteinte du titre courant pour 4 d'entre eux ; rousseurs éparses.‎


‎Baudrier X-303 ; Rép. biblio. des livres imprimés en France au XVIe, I-pp.244-45 : 50 ; Pansier, Histoire du livre et de l'imprimerie à Avignon du XIVe au XVIe siècle II-pp. 75-76.Très rare impression gothique avec de jolies lettres ornées et un titre dans un encadrement à décor architectonique, de Jean de Channey, l'un des principaux imprimeurs avignonnais du XVIe siècle. Il exerça son art de 1513 à 1536."Dernier ouvrage daté sorti des presses de Jean de Channey []. L'explicit porte la date d'août 1536, tandis que le titre est daté de 1540. Pour des raisons inconnue, l'ouvrage serait resté en magasin, et le titre aurait été imprimé en 1540 après la mort de Jean de Channey par son fils Bernard pour pouvoir vendre le volume." (Pansier II-pp. 75-76).Recueil d'actes législatifs fondamentaux de François Ier, concernant les institutions judiciaires de la Provence au début du XVIe siècle. Il comprend, entre autres : L'ordonnance d'Is-sur-Tille, d'octobre 1535 (ff. 2 à 74) ; L'édit de Joinville de septembre 1535 (ff. 74 à 79) ; L'érection du parlement de Provence par l'édit de juillet 1501 et sa confirmation par lettres patentes de Grenoble du 26 juin 1502 (ff. 88 à 93).En 1534, "la Provence est unie à la couronne de France depuis plus de cinquante ans. Le gouvernement royal n'a cessé de s'occuper des affaires provençales ; mais les institutions du pays ont toutes été maintenues et respectées ; pendant ce demi-siècle, une seule innovation importante : la création du Parlement, dans lequel les Provençaux ont pu voir la reprise de l'uvre de Louis II. Mais ce parlement est présidé par des magistrats étrangers tout dévoués au roi, ses membres sont directement nommés par le souverain ; le jeu même de cette institution importée donne au roi l'occasion d'intervenir fréquemment dans le fonctionnement de la justice : il fait le meilleur accueil aux doléances formulées par les Etats en cette matière, et son gouvernement songe à ramener la justice provençale aux formes communes, -surtout à détruire le grand sénéchal.- [] Il nomme une commission composée d'abord de Denis Poillot, président au parlement de Paris, Jean Feu, président au parlement de Rouen et Nicolas Dupré, seigneur de Passy, maître des comptes à Paris, auxquels fut adjoint Durand de Sarta, conseiller au parlement de Toulouse. Le président Poyet, du parlement de Paris, -le futur chancelier de France-, y remplaça Denis Poillot, à la fin de 1534.Les commissaires firent plusieurs voyages en Provence.Leur enquête commença le 1er mai 1534. Leur premier rapport sur l'état de l'administration et de la justice en Provence fut prêt le 17 juillet de la même année.La réforme fut ensuite préparée et instruite dans les formes de la procédure judiciaire et soumise au jugement d'un véritable tribunal composé de présidents, de conseillers du parlement et de maîtres des comptes de Paris, qui formulèrent leurs avis et leurs observations. Le tout fut transmis au Conseil privé pour décision.Les résultats de ces travaux furent consignés en deux actes fondamentaux : l'édit signé à Joinville dans les tout premiers jours de septembre 1535, et l'ordonnance d'Is-sur-Tille, d'octobre suivant.Le rapport qui existe entre ces deux textes est analogue à celui qui, dans la législation moderne, unit la loi et le décret portant règlement d'administration publique : l'une fixant les principes, l'autre déterminant les détails et les modes d'application. []Tel qu'il est, avec le mélange singulier de ses dispositions d'ordre général et de ses prescriptions particulières d'intérêt très secondaire, l'édit de Joinville est, pour la Provence, le monument le plus considérable et le plus original de la législation de la monarchie." (R. Busquet, Encycl. des Bouches-du-Rhône III-pp. 340-341)."Le grand sénéchal perd, à partir de la "Réformation", ses droits sur la justice souveraine ; il devient simplement le chef des juges subalternes. Mais, et ceci est une conséquence que le roi n'a pas prévue, le Parlement prétendra être l'héritier des prérogatives que ce grand personnage a perdues et, jusqu'à l'aube de la Révolution, il se considérera comme le successeur des droits qu'avait celui-ci, aussi bien avant qu'après l'annexion de la Provence à la couronne de France.La cour souveraine est donc la principale bénéficiaire de la réforme. Elle reçoit les appels des sentences prononcées par les lieutenants général et particuliers du sénéchal. Elle juge tous les cas en dernier ressort, tout en conservant sa compétence en première instance définie par les édits antérieurs. Il lui est interdit, toutefois, de se mêler des affaires financières. Toutes ces prescriptions sont complétées par l'ordonnance d'octobre 1535, qui est à la fois, comme le dit si bien M. Busquet, "un code de procédure et l'équivalent d'un de nos règlements d'administration publique rédigés en vue de l'application d'une loi".Beaucoup plus étendue que l'édit de Joinville, elle a pour but, dit le préambule, de donner satisfaction aux plaintes des Provençaux, qui "avoient par cy-devant soustenu grands travaux, peines, despenses et fraiz inutiles, sans encore pouvoir avoir justice à cause dudit désordre y estant, tant pour la cause des officiers, que aussi pour la prolixité des procez qui estoient si très mal conduits et démenez, que justice y estoit immortelle".L'ordonnance contient les prescriptions les plus minutieuses sur les devoirs des magistrats, des avocats, des procureurs, des greffiers ; sur le recrutement des magistrats, la tenue des audiences et enfin sur certaines règles de la procédure civile et criminelle." (Wolff, La vie des parlementaires provençaux au XVIe siècle, pp. 3 et 4).Par sa grande "Réformation de la justice en Provence" de 1535, qui tient essentiellement dans l'édit de Joinville et l'ordonnance d'Is-sur-Tille, "le gouvernement de François 1er accomplit en Provence, comme dans tout le royaume, son uvre de centralisation et d'unification []. En définitive, le personnage du grand sénéchal, dont les origines et les pouvoirs dataient de la période antérieure à l'union, a été supprimé dans le gouverneur. Celui-ci n'exerce plus qu'une charge de représentation et des attributions de commandement militaire. Dès lors, l'autorité réelle, la direction de l'administration et de la justice passent d'Aix à Paris : l'édit de Joinville a porté un coup mortel à l'autonomie provençale.Mais, s'il est contraire à l'esprit de la Constitution, s'il détruit même des privilèges depuis longtemps acquis à la Provence (par ex., le droit des Etats de "faire statutz et ordonnances", supprimé par l'article 34), l'édit est entré, par un enregistrement régulier, dans la législation du pays. Les formes ont été respectées." (Raoul Busquet, Encycl. des Bouches-du-Rhône, p. 290). ‎

Librairie Philippe Sérignan - Avignon

Phone number : 04 90 86 57 40

EUR3,000.00

‎(Lyon) ‎

Reference : 56030

(1571)

‎Discours sur l'espouvantable et merveilleux desbordement du Rosne dans & à l'entour de la ville de Lyon, & sur les misères & calamitez qui y sont advenues.‎

‎Paris, Au Mont S. Hilaire à l'enseigne du Pélican [Hier. de Marnef], 1571, in-12 de 16 pp. ; cartonnage bradel moderne. -Mouillures marginales sur l'ensemble des ff., ff. lég. roussis.‎


‎2e édition parue l'année suivant l'originale, imprimée à Lyon en 1570.Monfalcon, Histoire de la ville de Lyon, II-p. 683."Le samedi 2 décembre 1570, une inondation extraordinaire menaça Lyon d'une ruine complète : le temps était sombre et nébuleux ; il avait plu beaucoup. Pendant la nuit une crue énorme et soudaine du Rhône se déclara ; jamais, de mémoire d'homme, pareil débordement n'avait été vu. A onze heures du soir le fleuve et la rivière s'étaient réunis sur la place des Jacobins ; toute la plaine était inondée à une distance immense, et laGuillotière entière était sous les eaux. Grand nombre de maisons s'écroulèrent ; quelques personnes périrent dans les villages submergés ; quantité de bétail, des arbres, des lits, des objets mobiliers de toute sorte furent entraînés par les flots. On parla quelque temps de cette inondation terrible ; mais de plus grands malheurs la firent bientôt oublier." (Monfalcon).Cette brochure sur Lyon a été réimprimée dans les Archives nouvelles du Rhône, I-p. 20. ‎

Librairie Philippe Sérignan - Avignon

Phone number : 04 90 86 57 40

EUR450.00

‎[ ALDE]. QUINTILIEN. ‎

Reference : 33025

(1514)

‎[Institutiones oratoriae, edente Andr. Naugerio].‎

‎In-8, (6)-230 feuillets. Cartonnage marbré postérieur. Ancre aldine au titre et au verso du dernier feuillet. Venise : Aldus et Andreas Socer, août 1514 ‎


‎Manque de papier au dos, coins émoussés ; titre et dernier feuillet restaurés grossièrement ; mouillures, petites galeries de vers. Première édition aldine. Importante édition, réputée pour ses qualités scientifiques, donnée par l'humaniste vénitien Andrea Navagero (1483-1529). A la fois poète, diplomate, savant et mécène, Navagero édita et supervisa, en tant que membre de la Neakademia d'Alde Manuce, des œuvres de Virgile, Lucrèce, Térence, Ovide, Horace, Quintilien et Cicéron. Adams Q-52 ; Renouard, Annales de l'imprimerie des Alde, 68, n° 5. 33025‎

Librairie Michel Bouvier - Paris

Phone number : +33 (0)1 46 34 64 53

EUR1,250.00

‎[ ARISTOTE]. SAINCT-FLEUR, Pierre. ‎

Reference : 10892

(1583)

‎Aristotelis stagiritae thesaurus commentariolis illustratus quatuordecim libris distinctus, auctus, & postremo recognitus. In quo universae philosophiae praeceptiones explicantur.‎

‎In-16, (16-527-(1) feuillets. Vélin souple de l'époque. Paris : Martin Le Jeune, octobre 1583 ‎


‎Quelques manques de vélin au dos, bande verticale insolée au premier plat. Rare édition de poche de ce florilège aristotélicien. Ce recueil d'extraits des oeuvres d'Aristote est dédié au grand traducteur humaniste Jacques Amyot. Publié pour la première fois deux ans après le florilège de Jacques Bouchereau (Flores Aristotelis, 1560), il semble avoir pour objectif de lui faire directement concurrence. La différence principale avec d'autres recueils aristotéliciens de la même période réside dans les commentaires, souvent assez étoffés, des citations, mélanges de considérations historiques et philosophiques fondées sur les sources anciennes mais parfois aussi, sur des auteurs contemporains.On sait peu de choses sur Pierre Sainct-Fleur, sinon qu'il fut diplômé de l'université de médecine de Montpellier en 1569 et professeur au collège de Navarre.Cf. Charles B. Smith, "Repertorium, Dicta, Sententiae, Flores, Thesaurus, and Axiomata : Latin Aristotelian Florilegia in the Renaissance", Aristoteles Werk und Wirkung, Berlin, 1987, vol. II, pp. 527-528. Adams S-87. 10892‎

Librairie Michel Bouvier - Paris

Phone number : +33 (0)1 46 34 64 53

EUR500.00

‎[ ERASME]. PSEUDO-SAINT AMBROISE. ‎

Reference : 21983

(1534)

‎Commentarii in omnes divi Pauli epistolas.‎

‎In-folio, (2)-CXX feuillets. Demi-basane postérieure, dos à nerfs. Paris : Josse Bade, 1534 ‎


‎Reliure usée, manque au dos ; déchirure à un feuillet, sans manque. Encadrement typographique E (attribué à Oronce Fine) et marque III de Josse Bade au titre. Lettrines historiées. Première impression parisienne de l'édition d'Erasme. Ce commentaire de treize épîtres de saint Paul fut, jusqu'à la fin du XVIe siècle, attribué à saint Ambroise, évêque de Milan au IVe siècle. On désigne aujourd'hui sous le nom d'Ambrosiaster (ou pseudo-saint Ambroise) cet auteur latin inconnu qui écrivait sous le pontificat de Damase Ier (366-384).Grand Renouard II, 714. [Relié avec :]- BÈDE LE VÉNÉRABLE. In sanctum Jesu Christi secundum Johannem evangelium expositio luculentissima… Paris : Michel Vascosan, 1539(4)-218-(9) pages. Lettrines historiées.Edition donnée par le théologien Jean de Gagny (mort en 1549). - BIBLE. Cantica Canticorum. Paris : Josse Bade, 1521(6)-CLXXX feuillets. Encadrement typographique B et marque III de Josse Bade au titre. Lettrines historiées.Commentaires de Thomas de Perseigne et de Jean Algrin. Grand Renouard II, 469.Belle association de grands auteurs et imprimeurs humanistes. 21983‎

Librairie Michel Bouvier - Paris

Phone number : +33 (0)1 46 34 64 53

EUR1,500.00

‎[ ESTIENNE, Henri]. ‎

Reference : 18517

(1573)

‎Virtutum encomia, sive gnomae de virtutibus, ex poetis & philosophis utriusque lingue. Graecis versibus adjecta interpretatione Henrici Stephani.‎

‎In-16, (32)-255 pages. Vélin souple à recouvrements de l'époque. [Genève] : Henri Estienne, 1573 ‎


‎ Première et unique édition de ce recueil de maximes sur les vertus. Elles sont tirées des poètes et philosophes grecs et latins par Henri Estienne. Les maximes grecques sont suivies de leurs traductions latines. Renouard p. 140 ; Adams S-1795. 18517‎

Librairie Michel Bouvier - Paris

Phone number : +33 (0)1 46 34 64 53

EUR600.00

‎[ ESTIENNE]. BIBLIA. ‎

Reference : 30099

(1555)

‎In tibi Bibliorum Vulgata editio…‎

‎In-8, (12)-303-1 bl.-74-(2) feuillets. Veau marbré du XVIIIe siècle, dos lisse fleuronné, pièce de titre de maroquin. [Genève] : Conrad Badius pour Robert Estienne, 8 avril 1555 ‎


‎Exemplaire entièrement réglé. Ex-libris gravé et manuscrit de Jean-Baptiste Herbet, daté 1810. Autres ex-libris à l'encre au titre : "J. M. Bailly". Coins émoussés, charnière du second plat fendue. Troisième édition latine in-8 par Robert Estienne, et la première à diviser le texte en versets numérotés. Ce système mis au point par Estienne lui-même est aujourd'hui universellement utilisé. Estienne commanda à son beau-frère Conrad Badius cette impression de la Vugate pour la mettre en parallèle avec les Concordances bibliques qu'il avait publiées trois mois auparavant. Le texte suit celui de ses éditions folio de 1538-1540. Il est imprimé sur deux colonnes dans le plus petit caractère romain d'Estienne.Herbet (1746-1810), en religion frère Frumence, fut directeur de l'école et de la communauté de la Trinité-des-Monts à Rome puis vicaire général des Frères des écoles chrétiennes. Schreiber 112 ; Renouard p. 86, n° 1 ; Brunet I, 875. 30099‎

Librairie Michel Bouvier - Paris

Phone number : +33 (0)1 46 34 64 53

EUR900.00

‎[ FIOCCO, Andrea Domenico]. ‎

Reference : 35951

(1564)

‎Lucius Fenestellae De Magistratibue sacerdotiisque romanorum libellus. Cui accessit Pomponii Lati de Romanis magistratibus…‎

‎Deux ouvrages en un volume petit in-8, 120-(8) pages. Veau de l'époque, dos à nerfs orné, milieu et écoinçons dorés, encadrements de filets à froid. Paris : Jérôme de Marnef, 1564 ‎


‎Une charnière fendue, épidermures et petites taches, coins émoussés. Marque typographique au verso du dernier feuillet. Traité érudit sur la magistrature romaine, composé par le florentin Andrea Domenico Fiocco (décédé en 1452), secrétaire apostolique et élève de Manuel Chrysoloras, sous le pseudonyme de Lucius Fenestella, historien de l'époque d'Auguste. Cet ouvrage acquit une grande popularité lors de la Renaissance, et fut souvent cité par les plus grands juristes de l'époque comme une source d'autorité sur le droit romain.L'ouvrage de Fiocco est suivi d'un texte sur le même thème par l'humaniste Giulio Pomponio Leto (1428-1497). Absent de Adams. Pettigee & Walsby, French books III & IV : Books published in France before 1601 in Latin and Languages other than French, n° 70673. 35951‎

Librairie Michel Bouvier - Paris

Phone number : +33 (0)1 46 34 64 53

EUR350.00

‎[ FOLENGO, Teofilo]. "Chef d'œuvre macaronique" (Brunet)‎

Reference : 27410

(1581)

‎Opus Merlini Cocaii poetae mantuani macaronicum.‎

‎In-12, 540-(9) pages. Veau moucheté de l'époque, dos à nerfs orné, roulettes sur les coupes. Venise : Horatius de Gobbis, 1581 ‎


‎Dos presqu'entièrement absent, manque angulaire à la page 159 avec atteinte à une note marginales. Rare édition vénitienne de ces poésies burlesques et licencieuses. Elle est illustrée de 28 vignettes gravées sur bois dans le texte, dont une répétée, et de nombreuses lettrines. L'imprimeur vénitien Orazio de Gobbi ne publia qu'une douzaine d'ouvrages sur une courte période courant de 1576 à 1583. "Brunet mentionne cette édition, mais n'en cite aucun exemplaire. Delepierre la cite (avec une fausse collation) et dit : elle a été mise au rang des livres très rares…" (Oberlé, Poètes néo-latins, n° 112).La première édition des Œuvres de Folengo date de 1517. "Théophile Folengo, plus connu sous le pseudonyme de Merlin Coccaie, poëte burlesque, est né à Mantoue en 1491, et mort près de Bassano en 1544. Moine bénédictin, il s'enfuit de son couvent (1512), erra en Italie avec une femme nommé Girolama, et publia, pour vivre, des poésies burlesques auxquelles il donna le nom de macaronées, sans doute par allusion au macaroni, mélange de pâte, de fromage et de beurre. Ce genre de poésie était, en effet, un mélange de mots latins et de mots italiens avec une terminaison latine, le tout entremêlé de mots pris aux divers dialectes de l'Italie. Telle serait l'origine de la poésie macaronique. Si Folengo ne fut pas le créateur de cette littérature bizarre, au moins fut-il le premier qui la cultiva avec succès. Ses macaronées sont un mélange d'idées grotesques, de saillies de mauvais goût, de tableaux licencieux et de quelques bouffonneries originales, que Rabelais n'a pas dédaigné d'imiter." (Larousse du XIXe siècle). Ainsi, dans le titre de la première édition française de ces poèmes macaroniques (1606), Folengo est nommé "prototype de Rabelais". Brunet II, 1318 ; Barbier, Anonymes latins, n° 11906. Manque à Adams, au B. M., à Olschki. 27410‎

Librairie Michel Bouvier - Paris

Phone number : +33 (0)1 46 34 64 53

EUR750.00

‎[ VENISE]. CONTARINI, Gasparo. ‎

Reference : 30496

(1543)

‎De magistratibus & republica veneterum. Libre quinque.‎

‎In-4, (12)-115 pages. Cartonnage du XIXe siècle, titre restauré dans l'angle supérieur droit et en queue, dans les marges. Paris : Michel Vascosan, 1543 ‎


‎ Première édition, posthume, de cet important traité sur la constitution vénitienne. Gasparo Contarini (1483-1542) débuta sa carrière comme ambassadeur de la Sérénissime auprès de Charles Quint. En 1535, le pape le nomma cardinal pour s'attacher ses services. Contarini devint l'un des membres les plus influents du mouvement des Spirituali, fer-de-lance de la réforme au sein de l'Eglise romaine. Légat du pape à la diète de Ratisbonne (1541), il se consacra en vain à l'impossible réconciliation entre Rome et Luther. II laissa plusieurs ouvrages, dont un traité De immortalitate animas, contre Pomponazzi, qui avait été son maître. De magistratibus et republica Venetorum, composé dès 1523-1525 et achevé vers 1530, ne fut imprimé qu'après la mort de Contarini, à Paris."Apparu dès la fin du XIIIe siècle, enraciné dans la tradition philosophique par les soins de Trébizonde […], le mythe politique de Venise a reçu sa forme définitive des mains de Gasparo Contarini, un patricien de haut rang […]." Dans son De magistratibus, il "décrit avec intelligence et précision les rouages du gouvernement de Venise et s'attache en particulier à expliquer les procédures de vote. L'information ainsi réunie, pour la première fois disponible, fit le succès durable du texte à l'échelle européenne. […] L'ouvrage de Contarini à la fois produit le mythe et en fait partie intégrante. […] De Venise, Contarini dessine une image idéalisée, placée hors du temps. Ce faisant, il diffuse l'idéologie conservatrice du patriciat, accentuée après la crise d'Agnadello, et il semble y donner une adhésion totale […]. Dans la République ainsi décrite, il n'y a nulle place pour le moindre changement social, comme d'ailleurs nulle présence des luttes de pouvoir, des ambitions, des rivalités ou des conflits sociaux. Les seules guerres qui interviennent sont imposées de l'extérieur, et Venise s'y borne à faire son devoir avec justice et mesure. Contarini croit à un monde ordonné et hiérarchisé où chacun satisfait aux obligations de son rang, une vision plus médiévale qu'humaniste…" ( L. Giard, "Histoire de l'université et histoire du savoir : Padoue XIVe-XVIe siècle", in Revue de synthèse, juillet-septembre 1984) Adams C 2565 ; Brunet II, 242. 30496‎

Librairie Michel Bouvier - Paris

Phone number : +33 (0)1 46 34 64 53

EUR750.00

‎[ VENISE]. MARCELLO, Pietro. ‎

Reference : 34977

(1557)

‎Vite de prencipi di Vinegia. Tradotte in volgare da Lodovico Domenichi. Con le vite di quei prencipi, che furono dopo il Barbarigo, fin al doge Privli.‎

‎In-4, (8)-191-(24) pages. Vélin rigide du XVIIIe siècle, pièce de titre de maroquin rouge au dos. Venise : Plinio Pietrasanta, 1557 ‎


‎Belles lettrines historiées. Titre renforcé, cernes clairs par endroits, quelques rousseurs marginales. Première édition en italien de cet essai biographique sur les doges de Venise. La première édition, parue en latin sous le titre De vitis principum et gestis Venetorum, date de 1502. L'ouvrage retrace l'histoire de 80 doges.Belle impression en italique par Pietrasanta, typographe actif à Venise entre 1553 et 1560. Brunet III, 1395 ; Adams M-533. 34977‎

Librairie Michel Bouvier - Paris

Phone number : +33 (0)1 46 34 64 53

EUR600.00

‎[Aristote]‎

Reference : 21774

(1596)

‎Aristotelis ethicorum, sive de moribus, ad Nicomachum libri decem. Adiecta ad contextum Graecum interpretatione latina Dionysii Lambini [...] Studio et opera Matthiae Bergrii...‎

‎Francfort, Andreas Wechel, Claude de Marne, Johann Aubry, 1596 ; in-8, velin rigide à recouvrements, titre manuscrit au dos (reliure de l’époque) ; 496 pp. et [4] pp. entre les cahiers A et B (sign. A8, )(2, B-Z, Aa-Hh8) ; impression sur 2 colonnes grec (ancien grec jusqu’à 1453) et latin.‎


‎Edition conforme à celle de 1591, avec les notes de Denis Lambin (1516-1572) et Matthias Berg (1536-1592).L’humaniste Denis Lambin est considéré comme un des plus grands érudits de son époque ; professeur à l’université d’Altdorf, luthérien, Matthias Berg complète avec bonheur les notes de Denis Lambin ; cette édition, relativement rare, fait partie des bonnes éditions de l’Ethique à Nicomaque d’Aristote. Tout petit manque marginal de papier au titre, auréole très claire à partir du cahier P, allant en s’estompant. Exemplaire avec des notes manuscrites marginales, surtout au début. Bel exemplaire. Port et assurance inclus pour tout envoi en France Métropolitaine.‎

Librairie Ancienne Clagahé - Lyon

Phone number : 04 78 37 21 35

EUR800.00

‎[Estienne (Robert I)]‎

Reference : 16290

(1550)

‎Novum Jesu Christi D.N. Testamentum (graece), ex Bibliotheca Regia.‎

‎Lutetiae (Paris), ex Officina Roberti Stephani, M.D.L., XVII cal. jul. ; in-folio, maroquin lavallière, dos à nerfs décoré aux petits fers et fleurons dorés, titre doré, plats encadrés d’un triple filet doré puis d’un autre avec filets d’angles, puis au centre encadrement de cinq filets à froid, fleurons dorés aux angles dans un style qui rappelle celui de Dusseuil, double filet sur les coupes, dentelle intérieure, tranches dorées (E. Thomas) ; (32), 272 (i.e. 268) ; 202, (2) pp. ; marque pour les imprimeurs royaux pour les lettres grecques aux deux parties et marque à l’olivier en deuxième page ; exemplaire entièrement réglé [*, **, a-q 8, r 6 ; A-M 8, N 6].‎


‎Texte établi par Robert I Estienne ; il s’agit de la troisième édition (après les éditions in-16 de 1546 et 1549), dite "Editio Regia", qui fait autorité."Cette édition, si recommandable par la beauté de son exécution et par son importance littéraire, est formée sur l’attentive collation de nombreux manuscrits [...], dont il donne en marge les principales variantes, ce que n’avait pu admettre l’exiguité des pages de petit format. Le texte de celle-ci [...] est réputé plus correct qu’aucune des éditions antérieures, et même plus que la plupart de celles qui sont venues après" (Renouard : Annales de l’Imprimerie Estienne, I-75 ; B.N.F. : "Bibles imprimées XVe au XVIIIe", N°3690). Titre doublé, second feuillet renforcé ans la marge au dos, dernier feuillet renforcé en pied, dans la marge, sinon bel exemplaire, bien frais, dans un plein maroquin décoré dans l’esprit de la Renaissance, en bel état. Très belle typographie grecque. Port et assurance inclus pour tout envoi en France Métropolitaine.‎

Librairie Ancienne Clagahé - Lyon

Phone number : 04 78 37 21 35

EUR9,000.00

‎[François Ier] :‎

Reference : 18278

(1536)

‎Ordonnances du très chrestien Roy de France François premier de ce nom réduictes par titres et articles et ordre selon les matières ordonnées estre gardées et observées en ces pays de Provence Forcalquier et terres adjacentes selon et ensuyvant la réformation par luy faicte sur le faict de la justice des dictz pays l’an mil cinq cens trente cinq.‎

‎Avignon, Jehan de Channey, août 1536.Suivi de : “S’ensuyent les taux modérations, sallaires et emoluments [...] avecques le grand arrest doné par nostre très chrestien Roy de France, touchant la confirmation de la Justice et ordonnances [...]. Avec les villes et châteaux de Provence extraictes par maistre Anthoine Arena.” Lyon, s.n., le 24 may, 1540 ; deux tomes reliés en un volume, petit in-folio (255 mm), vélin patiné et titre manuscrit au dos (reliure moderne) ; 105 ff. [9] ff. de table ; [22] ff. (A-T 6 ; A-D, D 4, E 2) Caractères gothiques.‎


‎La page de titre datée de 1540 est dans un encadrement de Guillaume Leroy ; la seconde partie, imprimée à Lyon, est dans le même encadrement avec une vignette aux armes de France ; elle “porte au verso un intéressant privilège accordé pour trois ans par François Ier, à Dominique de Portunaire qualifié de libraire habitant Aix, daté d’Aix le 4 mars 1537 la vingt sixième année de son règne...”Ce recueil contient : - Les ordonnances de Provence... ; donné à Compienne le 17 jour d’octobre 1534 et l’ordonnance de publication à Ys sur Thille (Is sur Tille) en octobre 1535.- Edit de la réformation, donné à Joinville le 5 septembre 1535.- Ordonnances sur le faict de la marine ; donné à Compiengne en 1534 et Ys sur Thille 1535.- Ordonnance des bleds, donné à Ys sur Thille le sept octobre 1535, et crié à Lyon le 26 octobre 1535.- Ordonnance des faux notaires.- Erection de la cour du Parlement d'Aix.- Ordonnances sur le faict de la Gendarmerie ; fait à Bordeaux le 15 juillet 1530.- Ordonnances nouvelles sur les Légions de gens de pied. A Saint Germain en Laye le 24 juillet 1534.- Ordonnance des péages. Paris le 15 novembre 1535.- Ordonnance sur les amendes. Donné à Lyon le 17 janvier 1535.- La forme des procès criminels.- Edit de réformation de la justice de Marseille ; donné à Crémieu en février 1535.Jean Channey fut imprimeur à Lyon de 1500 à 1512 et à Avignon de 1513 à +1538-1540.Très important traité de droit, un des premiers entièrement imprimé en français conformément à l’ordonnance de Villers-Cotterêts de août 1539 qui donne la primauté au françois comme langue officielle de droit et de l’administration, en lieu et place du latin ; la première partie, Ordonnance de Provence, promulguée à Is-sur-Tille le 10 octobre 1535 fut imprimée en françois sur décision de François Ier. Bel exemplaire. Port et assurance inclus pour tout envoi en France Métropolitaine.‎

Librairie Ancienne Clagahé - Lyon

Phone number : 04 78 37 21 35

EUR3,500.00

‎[Héliodore d'Eumèse ; IIIe au IVe siècle]‎

Reference : 20271

(1559)

‎L’histoire Aethiopique de Heliodorus, contenant dix livres, traitant des loyales et pudiques amours de Theagenes Thessalien, et Chariclea Aethiopienne. Traduite de Grec en François (par J. Amyot), et de nouveau reveüe et corrigée sur un ancien exemplaire escript à la main, par le translateur, ou est déclaré au vray qui en a esté le premier autheur. ‎

‎Paris, Jean Longis et Robert le Mangnier, 1559 ; in-folio, veau brun, dos à nerfs décoré et doré (reliure ancienne postérieure) ; [4 ff.] titre compris, 124 ff., le dernier non chiffré avec la marque de l'imprimeur Longis. (sign. 4, A-V6, X4)‎


‎Deuxième édition revue et corrigée par Jacques Amyot. Permission du 9 septembre 1559 au nom du libraire parisien Vincent Sertenas qui a du le partager avec d'autres. Achevé d'imprimer le 12 septembre 1559. Provenance : Ex-libris autographe Vidaud La Tour sur la page de titre et au titre du Premier livre, et plusieurs dizaines de notes et commentaires marginaux de la même main, en petite partie, sur les bords, coupés par le couteau du relieur. Les Vidaud, comtes de la Batie-Biviers et seigneurs de La Tour sont une famille qui a compté plusieurs générations de procureurs et d'avocats généraux aux Parlements de Dombes puis de Dauphiné. On ne sait pas grand chose de l'auteur, Héliodore d'Eumèse en Syrie (aujourd'hui Homs en arabe), qui semble avoir été confondu, selon les spécialistes modernes, par homonymie avec l'évêque de Thessalie ; compte tenu de "la coloration néo-pythagoricienne de l'oeuvre et de l'insistance sur la religion du soleil [...], tout cela incite à situer la date de la composition du roman dans la seconde moitié du IIIe siècle". Le texte grec de ce chef-d'oeuvre du roman, dont Racine disait que c'était son livre préféré, fut publié pour la première fois à Bâle en 1534. Amyot en donna, en 1547, une traduction française, qu'il retoucha en 1559 (la présente édition) et qui ne fut révisée qu'en 1822 par Trognon (Larousse du XIXe) ; traduit par Pierre Grimal, il a été publié dans La Pleiade en 1958. Un coin et un mors inférieur soigneusement restaurés, bel exemplaire dans l'ensemble. Les deux premières édition (1547 et 1559) sont particulièrement rares. Port et assurance inclus pour tout envoi en France Métropolitaine.‎

Librairie Ancienne Clagahé - Lyon

Phone number : 04 78 37 21 35

EUR2,800.00

‎[Impression Aldine] [Demosthene - Eschine]‎

Reference : 7715

(1557)

‎Cinque orationi di Demosthene, et una di Eschine, traddotte di lingua Greca in Italiana, secondo la verita de sentimenti.‎

‎Aldus in Venetia, 1557 ; in-8 ; plein vélin ivoire, pièce de titre bordeaux (reliure ancienne) ; 255 ff., le dernier marque d'imprimeur des Alde.‎


‎Traduction de Girolamo Ferro (Renouard, p.17- N°8, édition de Paul Manuce ; Brunet, II-593 "ce volume qui est devenu rare a reparu avec un nouveau titre portant la date de 1597"). Bel exemplaire en reliure ancienne postérieure, petit manque à la pièce de titre. Port et assurance inclus pour tout envoi en France Métropolitaine.‎

Librairie Ancienne Clagahé - Lyon

Phone number : 04 78 37 21 35

EUR700.00

‎[Jamblique]‎

Reference : 14588

(1577)

‎Iamblicus de Mysteriis Aegyptiorum, Chaldaeorum, Assyriorum. Proclus in Platonicum Alcibiadem de Anima, atque Daemone. Idem de Sacrificio et magia. Porphyrius de divinis atque daemonibus. Psellus de Daemonibus. Mercurii Trismegistri Pimander. Eiusdem Asclepius [Marque Vip. m].‎

‎Lyon, Jean de Tournes, 1577 ; in-16 ; plein veau havane, dos à nerfs orné de fleurons et titre dorés, grand fer décoratif doré ovale au centre des plats dans un encadrement de filet doré (reliure de l'époque) ; 543 pp., (1) p. (Marque Prisme d) (signatures : a-z 8 ; A-L 8).‎


‎Bas du dos et haut du plat restaurés dans l'esprit de la Bibliothèque Nationale ; bon exemplaire dans l'ensemble. Imprimée sur un beau vergé assez fin, cette édition est, avec la première de 1549, la plus belle des cinq éditions de Jamblique données par Jean de Tournes. Philosophe grec neo-platonicien, né à Chalcis (seconde moitié du IIIe siècle - circa 333), adepte des doctrines de Platon et Pythagore, il est un des principaux fondateurs de l'ecclectisme alexandrin, qui cherchait à s'opposer au Christianisme. Ses recherches le menèrent à l'étude des religions et philosophies chaldéennes et égyptiennes, ce qui le conduisit à faire grands cas des mystères et des initiations (Ferguson, 305). Port et assurance inclus pour tout envoi en France Métropolitaine.‎

Librairie Ancienne Clagahé - Lyon

Phone number : 04 78 37 21 35

EUR1,200.00

‎[Joachim de Flore - Anselme] ‎

Reference : 24182

(1600)

‎Vaticinia sive Prophetiae, Abbatis Joachimi & Anselmi Episcopi Marsicani, cum imaginibus aere incisis... Quibus Rota et Oraculum Turcicum... adjecta sunt. Una cum praefatione et adnotationibus Paschalini Regiselmi [suivi de] : Vaticinia sev praedictiones illustrium virorum. Sex Rotis aere incisis comprehensa... ‎

‎Venetiis, Apud Ioannem Baptistam Bertonum 1600 In-8 plein vélin crème, dos lisse, caisson et titre doré, armoiries à froid sur les plats, titre gravé, 1 ff. manus. de table interfolié, 1 ff. blanc, 69 ff. 70 avec le titre ; 2 ff. blanc, titre gravé, 4 ff. n. ch., 32 ff. ch 4 à 36. Illustrations dans le texte à pleine page, Bandeaux, lettrines et culs-de-lampe. Humidité anguaire au titre affectant principalement le début du premier livre, puis s’atténuant onglet de restauration au titre gravé, quelques brunissures éparses. Bon exemplaire.‎


‎Superbe édition bilingue, latin et italien, des célèbres Prophéties de Joachim de Flore qui enflammèrent l'Italie du XIIe siècle. Elle est illustrée par Girolamo Porro d’une roue prophétique (inversée), de deux planches représentant la glorieuse vision de Joachim, des 30 figures emblématiques des prophéties et enfin de la figure de l'oracle turc le tout finement gravé sur cuivre à pleine page. Elle contient une biographie de l'abbé Joachim par Gabriel Barrio, ainsi qu’ un commentaire des prophéties par Pascal Regiselmo. Selon Dorbon l'Aîné (Bibliotheca esoterica, n° 2261) il s'agit de l'édition originale (très rare) de 1589 remise en vente par un nouveau libraire qui a simplement introduit un titre-frontispice de relais en modifiant le nom et l'adresse de boutique, la marque typographique et la date de parution. Le second ouvrage, également bilingue, ajoute aux prophéties de Joachim et d'Anselme celles de G. Palmerio, du bienheureux Jean abbé et du Père Egidius le Polonais. Il est illustré d'un titre-frontispice avec portraits en médaillons et de six gravures à pleine page de roues prophétiques, également gravées sur cuivre. Bon état d’occasion Livres anciens‎

Librairie de l'Avenue - Saint-Ouen

Phone number : 01 40 11 95 85

EUR4,507.00

‎[Polúbios]‎

Reference : 18332

(1557)

‎Polybii megalopolitani : Historiarum libri priores quinque, Nicolao Perotto Sipontino interprete : Item epitome sequentium librorum, usque ; ad decimumseptimum, Vuolfgango Musculo interpretè.‎

‎Basilae, Episcopium Juniorem, 1557 ; fort in-8, veau brun, dos plat à sept nerfs doubles, fleuron doré répété entre-nerfs, double encadrement de trois filets à froid, fleurons d’angles dorés, fer ovale doré à compartiments (reliure de l’époque) ; 860 pp., [44] pp., la dernière avec la marque d’imprimeur ; (a-z, A-Z, aa-kk 8, ll4) ; notes marginales anciennes. Devise : "Tès epimelias doula panta ginetai"‎


‎Edition donnée par le savant philologue et prélat italien Niccolo Perotti (1430-1480) dont les travaux ont contribué à la renaissance des lettres et pour la fin, par Wolfgang Mussli (en latin Musculus), né à Lorraine (1497-1563), pasteur protestant ami de Bucer et Melanchton, fort érudit, il a laissé quelques bonnes traductions et commentaires savants. Belle impression en caractères italiques de Nikolaus II Episcopius (1531-1565), successeur de son père Nikolaus I imprimeur à Bâle, de 1553 à sa mort. Reliure habilement restaurée et restée bien solide, auréole très claire en tête de quelques ff., et en bon état général. (Mellot-Queval-Monaque (BNF)-1892). Port et assurance inclus pour tout envoi en France Métropolitaine.‎

Librairie Ancienne Clagahé - Lyon

Phone number : 04 78 37 21 35

EUR900.00

‎ AGRIPPA, Henri Corneille. Un ouvrage fondateur du scepticisme moderne‎

Reference : 34891

(1537)

‎De incertitudine et vanitate scientiarum declamatio invectiva, denuo ab autore recognita & marginalibus Annotationibus aucta.‎

‎In-8, (192) feuillets. Veau marbré du XVIIIe siècle, dos à nerfs orné. S. l. : 1537 ‎


‎Portrait d'Agrippa gravé au titre. Coins émoussés, coiffe de tête arasée. Une des premières éditions, non censurée. "Belle édition […] vraisemblablement l'une des toutes premières […] non citée par Brunet et portant au titre un fort beau portrait d'Agrippa gravé sur bois." (Caillet, I, 87).Le De incertitudine parut pour la première fois à Anvers en 1530. Les éditions postérieures à la mise à l'index de l'ouvrage en 1543 furent censurées. On en compte sept où le texte n'est pas mutilé, et fut donné dans son entier ; l'édition de 1537 compte parmi celles-ci.Second ouvrage d'Agrippa, il est son livre le plus connu aujourd'hui, mais l'idée qu'on s'en fait n'est pas exacte. On se le représente, d'après son titre, comme une déclamation paradoxale contre les sciences et les arts. Or, c'est avant tout "un ironique pamphlet contre la bêtise". (Fortunat Strowski, Montaigne, 1972) 34891‎

Librairie Michel Bouvier - Paris

Phone number : +33 (0)1 46 34 64 53

EUR900.00

‎ AGRIPPA, Henri Corneille. Un ouvrage fondateur du scepticisme moderne‎

Reference : 31875

(1582)

‎Déclamation sur l'incertitude, vanité et abus des sciences. Traduite en François du Latin [par Louis Turquet de Mayerne].‎

‎In-4, (16)-551 pages. Vélin ancien teinté en noir (couleur un peu passée). S. l. [Genève] : Jean Durand, 1582 ‎


‎Petites fentes aux charnières. Restauration au coin supérieur droit du titre, avec quelques lettres complétées à l’encre noire. Ex-libris manuscrit sur la première garde volante : "Comte Adam Borzynkski, 1888". Edition originale de la première traduction française. Elle "a été faite sur une édition plus complète que celle que Gueudeville a suivie." (Brunet I, 113-114). La traduction de Nicolas Gueudeville, datant de 1726, fut réalisée à partir d'éditions mutilées. En effet, l'ouvrage d'Agrippa, qui parut pour la première fois à Anvers en 1530 sous le titre De incertitudine et vanitate scientiarum, fut mis à l'index, et les éditions postérieures à 1543 furent censurées."On lit le nom du traducteur sur le frontispice d'une édition imprimée en 1630, in-12." (Barbier I, 844)Second ouvrage d'Agrippa, toujours animé par le même esprit frondeur et incrédule, la Déclamation est son livre le plus connu aujourd'hui, mais l'idée qu'on s'en fait n'est pas exacte. On se le représente, d'après son titre, comme une déclamation paradoxale contre les sciences et les arts. Or, ce n'est pas la satire des sciences, des lettres et des arts qu'Agrippa a voulu faire : "le second ouvrage sceptique du XVIe siècle [après Pic de La Mirandole] a paru peu de temps après l'Examen [de ce dernier], et en est nourri ; c'est la Déclamation de l'incertitude et vanité des sciences de Cornelius Agrippa de Nettesheym. […] S'il doute, c'est pour mieux affirmer. Et ce qu'il a affirmé le plus, c'est sa haine contre ses ennemis : les humanistes qui méprisent l'Ecriture Sainte ; les Docteurs scolastiques encroûtés d'Aristote ; enfin les moines, les curés et les évêques. La Déclamation d'Agrippa […] est un ironique pamphlet contre la bêtise". (Fortunat Strowski, Montaigne, 1972) Duveen p. 7 ; absent de Adams, Dorbon et Caillet. 31875‎

Librairie Michel Bouvier - Paris

Phone number : +33 (0)1 46 34 64 53

EUR2,500.00

‎ APPIEN. ‎

Reference : 33418

(1567)

‎Delle guerre civili de' Romani. Tradotte già da M. Alessandro Braccio secretario fiorentino.‎

‎In-8, (32)-278-(2) feuillets. Vélin de l'époque. Venise : Domenico et Giovan Battista Guerra, 1567 ‎


‎Deux marques typographiques, l'une au titre, l'autre au dernier feuillet. Edition italienne imprimée en italiques aldines. Troisième et dernier volume d'une édition italienne de l'Histoire romaine d'Appien intitulée : Appiano Alessandrino Delle guerre de' romani, così esterne, come ciuili. Tradotte da m. Alessandro Braccio secretario fiorentino. Nuouamente ristampato, et tutto ricorretto, et di copiose tauole migliorato... Venise, Guerra fratelli, 1567.Renouard, dans ses Annales de l'imprimerie des Alde, relève que les frères Guerra ont partagé des éditions avec les héritiers d'Alde ou imprimé pour leur compte.Ce dernier volume est consacré aux guerres civiles de la fin de la République, tandis que les deux premiers contiennent les guerres de conquête. Pas dans Adams. 33418‎

Librairie Michel Bouvier - Paris

Phone number : +33 (0)1 46 34 64 53

EUR200.00

‎ APPIEN. ‎

Reference : 33637

(1592)

‎Rom.[ana] historiarum… Henr. Steph. annotationes…‎

‎In-folio, (12)-X-1 f. bl.-767-(1)-72-(34) pages. Basane mouchetée de l'époque, dos à nerfs orné d'un motif de résille à froid, double encadrement de filets à froid sur les plats. S. l. : Henri Estienne, 1592 ‎


‎Edition gréco-latine sur deux colonnes. Quelques traces d'usage à la reliure, petites rousseurs éparses. Exemplaire de Racine. La signature de Racine au titre a été découpée. L'ouvrage figure dans l'inventaire après décès du dramaturge. Il fut ensuite transmis par son fils, Louis, à la bibliothèque de Le Franc de Pompignan, acquise ensuite par Loménie de Brienne, pour finir dans les mains d'un sous-bibliothécaire de Toulouse, qui supprima la signature, et dans celles de J. de Naurois, descendant de la famille Racine. Cf. vente de la Bibliothèque du Professeur Millot, Drouot, 1975, n° 54.Seconde édition grecque de l'Histoire romaine d'Appien (l'édition princeps avait été donnée par Charles Estienne en 1551), la première complète. Henri Estienne y a incorporé les livres sur les guerres ibériques et les guerres hannibaliques, qui n'avaient pas encore été découverts lorsque la princeps fut publiée. Il les ramena lui-même d'Italie et en imprima la première édition séparée en 1557. Dans la préface des annotations, Estienne se félicite que la survie de l'œuvre d'Appien soit due à sa famille (Schreiber n° 223). Renouard p. 455, n° 4. 33637‎

Librairie Michel Bouvier - Paris

Phone number : +33 (0)1 46 34 64 53

EUR2,400.00
1 2 3 4 ... 5 Next Exact page number ? OK
Get it on Google Play Get it on AppStore
Search - Early printed books ; ...

The item was added to your cart

You have just added :

-

There are/is 0 item(s) in your cart.
Total : €0.00
(without shipping fees)
More information about shipping
What can I do with a user account ?

What can I do with a user account ?

  • All your searches are memorised in your history which allows you to find and redo anterior searches.
  • You may manage a list of your favourite, regular searches.
  • Your preferences (language, search parameters, etc.) are memorised.
  • You may send your search results on your e-mail address without having to fill in each time you need it.
  • Get in touch with booksellers, order books and see previous orders.
  • Publish Events related to books.

And much more that you will discover browsing Livre Rare Book !