1 livres pour « Andarto B.; Abyssinie ... »Modifier

Trier par

‎Bruce, James (1730–1794)‎

Référence : C-0177

(1790)

‎Voyage en Nubie et en Abyssinie, entrepris pour découvrir les sources du Nil, pendant les années 1768, 1769, 1770, 1771, 1772 & 1773. Traduit de l’Anglais, par M. Castéra.– [A la fin du volume cinquième, avec pagination propre:] Quatre voyages dans le Pays des Hottentots et la Cafrerie, en 1777, 1778 & 1779, par le lieutenant William Paterson, traduit de l'Anglais sur la seconde edition, par M. Castera.‎

‎A Paris: Hôtel de Thou, 1790 [vols I a III]; chez Plassan, 1791 [vols. IV, V et Atlas].- // 5 vol. en 4º (250x195mm.) et 1 vol. d’atlas en 4º mayor (270x209mm.), toutes les pages-de-titre avec différentes vignettes gravées, à l’exception du v. 5 imprimé sans vignette.- I: [4], 7 f. de grav. [écriture éthiopienne], lxxxiii, [1], 620 p., 8 f. de grav. interchalées, 1 carte gravée sur carton plié; sign. [2],[7], A-Hhhh4, Iiii2.- II: [4], 784 p., 1 carte gravée sur carton plié; sign.: [2], A-Eeeee4, Fffff3.- III:[4], 858 p., 4 f. de grav.; sign.: A-Ppppp4, Qqqqq.- IV:[6], 752 p., 3 f. de grav.; sign.: [3], A-Bbbbb4.- V: [4], 328 p., clxiii.; sign.: [2], A-Ss4, a-v4, x2.- Atlas: [4] p., 1 carte gravée sur carton plié et 43 f. de grav. (le tout signé Benard); 1 carte gravée sur carton plié (signé Benard), 18 gravures sur carton a double page et 1 gravure sur paier a double page.- // Reliure plein cuir ; roulettes dorées sur les chants ; cinq nerfs, double pièce de titre et dos recouvert; plats avec triple bordure gravée à sec ; tranches teintes. Reliure un peu fatiguée sur les chants, avec coiffes détériorées et un coin d’un volume sur le point de s’ouvrir. Quelques plis brunis à divers degrés sans gravité. Points d’oxyde sporadiques. V.I : Coiffe de queue absente, gravures 7 et 8 reliées sur pages erronées, perte de papier par arrachage sur coin inférieur de p. 737 ; V. II : Coiffe généreuse ; V. III : petite galerie sans suite dans la marge supérieure de pp. 145-186. Atlas : petite déchirure dans la marge interne, à peine perceptible, des planches 18 à 21 de la première série.- // Prov.: Pas de données.- // Refs.: Boucher de La Richarderie, IV, 319; Brunet, I, c 1283; Gay, 44; Graesse, 550.‎


‎[Pour les commandes à livrer hors d'Espagne, s'il vous plait, voyez les conditions de vente et de livraison, type B].- // Nommé consul à Alger en 1763, l’écossais James Bruce (1730-1794) parcourut le Maghreb avant d’entreprendre un grand voyage d’exploration archéologique en Syrie puis un autre à la recherche des sources du Nil, dont l’emplacement réel était depuis longtemps discuté. Le 18 septembre 1769 il débarqua à Massaoua, en Ethiopie, à destination de Gondar, où il arriva presque cinq mois après. Il entama alors la remontée du Nil bleu (Abbai pour les Abyssiniens, Bahr-el-Azraq pour les Arabes, Astapus pour les classiques), comme l’avaient fait d’autres avant, jusqu’à ses lagunes sources, pour entrer depuis là en Abyssinie dans un périple qui durant longtemps fut mis en doute. Comme l’entrée dans un royaume interdit aux étrangers sous peine de mort était dangereux et risqué, entouré de tribus hostiles et dans lequel le souverain était vénéré comme un dieu vivant authentique, après avoir sondé plusieurs dignitaires de la cour, Bruce gagna la protection de la reine. Le roi retint à Bruce contre sa volonté pour s’assurer qu’il lui rendrait des services contre les rebelles et les intrigues de Palais. Il le retint tellement que trois ans après avoir débuté ses recherches des sources du Nil, il lui était encore interdit de sortir. Quand, se compromettant à revenir, il en obtint l’autorisation, il revint enfin en Europe. Tout d’abord à Paris, où il se réunit avec Buffon, et, en juin 1774, à Londres, voyant comment les membres de sa famille, qui le considéraient comme disparu, s’étaient appropriés de ses biens et se les étaient répartis ensuite entre eux… ette première édition française appréciée en 4e (il y en eut une combinée en 8e), commença à être imprimée la même année que son originale en Anglais(1). Il est bon de souligner l’ouvrage, avec les péripéties du voyage et les exposés d’histoire naturelle, d’archéologie et de caractéristiques culturelles, inclut une histoire d’Abyssinie traduite de textes autochtones, ainsi que la première gravure publiée d’un rhinocéros à deux cornes. L’ouvrage est présenté généralement comme Voyage aux sources du Nil, alors que celui-ci n’est ni le titre du page de titre ni en est le faux titre. Il existe des exemplaires auxquels il manque l’avis au relieur (publié pour les volumes I, III, IV et Atlas) il existe aussi une confusion sur l’endroit où l’on doit relier les gravures, tout en ajoutant qu’avec le volume fut remis un jeu de 7 gravures d’écriture Éthiopienne sans aucune indication de l’endroit où les relier. Et il est dit que l’Atlas doit contenir 66 gravures (Brunet et Graesse les élevaient à 88), ceci étant un peu incertain parce que l’Atlas lui-même spécifie qu’il doit contenir une carte et 43 gravures explicatives du volume 5 et une carte et 19 gravures explicatives des Voyages de Paterson, incorporées à la fin de ce même volume. Total, 64 planches. Curieusement, lors de l’annonce de la parution de la partie finale de l’ouvrage, publiée en février 1792 dans L’Esprit des Journaux, François et Étrangers, les éditeurs disaient : “On vient de mettre en vente chez Plassan (...) le Ve & dernier volume du Voyage en Nubie & Abyssinie, par James Bruce. Ce volume est accompagné d’un atlas contenant 65 planches & cartes: on joint à ce volume IV voyages dans la Caffrerie & chez les Hottentots, par le liuetenant Paterson, avec 19 planches.” On pouvait entendre qu’on devait trouver 65 + 19 gravures, alors que les 19 sont incluses dans les 65 qui, de même, ne sont pas 65 mais 64. La différence serait que la carte correspondant au vol. 2 (indiqué sur la propre gravure) serait remise plus tard, avec l’Atlas, car beaucoup d’exemplaires ont été reliés dans ce lieu. L’Atlas, donc, doit comporter 64 gravures, et aussi bien le volume 1 que le 2, chacun une carte. Comprenant tous les faux titres et plats supérieurs, avec toutes les cartes et gravures.- // (1) Travels to discover the source of the Nile, in the years 1768, 1769, 1770, 1771, 1772, and 1773...– Edinburgh: J. Ruthven for G.G.J. and Robinson, 1790‎

Andarto B.

Téléphone : +34 600 450 767

3 600,00 EUR
Téléchargez l'application sur Google Play Téléchargez l'application sur l'AppStore
Rechercher - Andarto B.; Abyssinie ...

L'article a été ajouté à votre panier

Vous venez d'ajouter :

-

Il y a 0 article(s) dans votre panier.
Total : 0,00 €
(hors frais de livraison)
En savoir plus sur la livraison
A quoi sert un compte utilisateur ?

A quoi sert un compte utilisateur ?

  • Toutes vos recherches sont mémorisées dans votre historique permettant de retrouver et d'effectuer à nouveau des recherches antérieures.
  • Vous pouvez gérer une liste des recherches favorites que vous faites régulièrement.
  • Vos préférences (paramètres de recherche, langue de consultation du site, etc) sont mémorisées.
  • Vous pouvez envoyer les résultats de recherche sur votre adresse mail sans avoir à la renseigner à chaque fois.
  • Contacter les libraires, passer des commandes, voir l'historique de vos commandes.
  • Publier des Evènements en rapport avec le livre.

Et bien d'autres choses que vous découvrirez en parcourant Livre Rare Book !