459 books for « grandville »Edit

Sort by
1 2 3 4 ... 19 Next Exact page number ? OK

‎Lepain Jules Grandville Jacques‎

Reference : 145201

(1919)

‎Les méthodes modernes en affaires‎

‎Nouvelle librairie nationale 1919 302 pages in8. Broché. 302 pages.‎


‎dos recollé manque en haut du dos livre jauni traces de mouillures à l'intérieur mais lisible‎

Un Autre Monde

Phone number : 07.69.73.87.31

EUR25.00

‎Foé Daniel de Grandville (illustrations)‎

Reference : 56583

(1991)

ISBN : 2244013936

‎Robinson Crusoé‎

‎Lito 1991 124 pages poche. cartonné. 124 pages.‎


‎Très Bon Etat‎

Un Autre Monde

Phone number : 07.69.73.87.31

EUR3.00

‎Reybaud Louis Grandville (illustrations)‎

Reference : 203444

(1965)

‎Jérôme paturot à la recherche d'une position sociale‎

‎Le club français du livre 1965 460 pages in8. Relié. 460 pages.‎


‎Bon Etat exemplaire n°1635 aspect couverture légèrement salie‎

Un Autre Monde

Phone number : 07.69.73.87.31

EUR10.00

‎Florian Grandville J.-j (dessins)‎

Reference : 210181

‎Fables et théâtre‎

‎Garnier frères 355 pages in12. Cartonné. 355 pages.‎


‎Etat Correct taches rousseurs tranche‎

Un Autre Monde

Phone number : 07.69.73.87.31

EUR17.00

‎SWIFT (Jonathan) - GERARD (Jean Ignace Isidore, dit GRANDVILLE, ill. de) - SCOTT (Walter, préf. de).‎

Reference : 20753

(1838)

‎Voyages de Gulliver dans des contrées lointaines - Edition illustrée par Grandville. ‎

‎ Paris, Furne et Cie / H. Fournier aîné, 1838. 2 vol. au format in-8 (213 x 132 mm) de 1 f. bl., 1 frontispice gravé n.fol., 2 ff. n.fol., lxix - 279 pp. et 1 f. bl. ; 1 f. bl., 2 ff. n.fol., 319 pp. et 1 f. bl. Reliures uniformes de l'époque de demi-chagrin maroquiné sapin, dos à nerfs ornés de filets gras à froid, doubles filets maigres dorés sur les nerfs, doubles caissons d'encadrement à froid, filets dores, fleurons dorés, titre doré, tomaison dorée, tranches mouchetées.‎


‎ Premier tirage des 450 compositions de Grandville ; ''illustration particulièrement remarquable''. (in Renonciat). ''Ce très beau romantique illustré est d'une grande rareté en belle condition, est imprimé sur vélin teinté. Sont à rechercher les exemplaires non piqués et en reliure du temps''. (in Carteret). Le meilleur livre de Grandville d'après Béraldi, et sélectionné parmi les "100 outstanding French illustrated books, 1700-1914" par Gordon N. Ray. Gordon N. Ray n° 192. « Cette illustration occupe l'un des premiers rangs dans l'oeuvre de Grandville. » (in Brivois). ''Parmi toutes les associations d'affinités, la plus harmonieuse et la plus riche est incontestablement celle que Grandville forme avec Swift, dont il entreprend le Gulliver en février 1838. Le foisonnement imaginaire du texte de Swift ouvre à Grandville un champ infini d'images, lui permet de découvrir, d'explorer, de parfaire ou d'affiner nombre de formules graphiques. La beauté et la richesse de cette édition ont certainement contribué à son succès. Le travail de Grandville est mis en valeur, non seulement en page de titre, mais également dans la notice qui suit la description de l’invention de l’architecte de l’Académie de Lagado «qui avait trouvé une nouvelle manière de bâtir les maisons en commençant par le faîte et en finissant par les fondations»... Roman satirique considéré tel le parangon britannique des contes philosophiques de Dante ou Voltaire. Cette œuvre, écrite à la première personne, divisée en quatre parties, marque un sommet de la satire sociale et politique au travers d’éléments mêlant, sur le mode du pamphlet ou de la description narrative, de la philosophie, de la logique, du fantastique et de la science-fiction. Ces récits, très riches, mêlent, en les relativisant, critique et raison, folie et pamphlet, fantastique et science-fiction. En ce sens, Swift amorce l’ère des Lumières et précède Oscar Wilde, Lewis Carroll, mais aussi Edgar Allan Poe. Renonciat, La Vie et l'Oeuvre de Grandville, pp. 186 et suivantes - Carteret III, Trésor du bibliophile romantique et moderne, p.57 - Vicaire VII, Manuel de l'amateur de livres du XIXème siècle, col. 718 - Brivois, Bibliographie des ouvrages illustrés du XIXème, p. 387 - Bibliothèque de l'heure joyeuse, 821 - Béraldi VII-206 - Adhémar, Le Livre romantique, p. 53. Dos légèrement éclaircis. Angles et coupes légèrement élimés (l'un est émoussé, avec petit manque de papier marbre). Feuillets parfois oxydés. Inégales mais claires rousseurs ou petites tâches dans le texte. Petite tâche circulaire en marge supérieure d'un des feuillets. Un cahier déréglé dans chacun des volumes. Déchirure - sans manque - en marge inférieure d'un feuillet. Nonobstant, bonne condition. ‎

Babel Librairie - Bayeux

Phone number : 06.84.15.59.05

EUR200.00

‎(COLLECTIF), GRANDVILLE Honoré de BALZAC, George SAND, Charles NODIER, Alfred de MUSSET, Jules JANIN, etc.‎

Reference : 22836

(1842)

‎Scènes de la vie privée et publique des animaux. Vignettes par Grandville. Etudes des moeurs contemporaines publiées sous la direction de M. P.-J. Stahl, avec la collarobation de Balzac, L. Baude, E. de la Bédolliere, P. Bernard, J. Janin, Ed. Lemoine, Charles Nodier, George Sand‎

‎ 1842 Paris, Jules Hetzel et Paulin, 1842,J. HETZEL ET PAULIN, EDITEURS. (TOME 1). J. HETZEL, EDITEUR. (TOME 2), 2 tomes en 2 vol. grand in 8 de (6)-386-(6) pp. ; (4)-390-(6) pp. jolie reliure d"époque demi-chagrin rouge à coins, dos lisses ornés, bel ex. sans rousseurs. Éd. orig. de l"un des plus beaux livres illustré par GRANDVILLE de 201 compositions gravés sur bois hors-texte, dont 2 frontispices, et de vignettes gravées sur bois dans le texte. ‎


‎une coiffe usée,plats et charnieres un peu frottés,texte trés frais dans l'ensemble.(VICAIRE. VII. 405-416 ET CARTERET. III. 552-559).Premiére édition illustrée.Jean Ignace Isidore Gérard, né le 13 septembre 1803 à Nancy et mort le 17 mars 1847 à Vanves, est un caricaturiste français, connu sous le pseudonyme de J.J. Grandville. Le dessin de Grandville est très inspiré de la caricature. Il est un novateur et donne aux animaux ou aux fleurs un supplément d'âme... Grandville meurt très jeune, marqué par la mort de sa femme et de ses trois enfants. ‎

Livres Anciens Komar - Meounes les Montrieux

Phone number : 33 04 94 63 34 56

EUR320.00

‎GRANDVILLE (Jean-Ignace-Isidore Gérard, dit).‎

Reference : 23097

(1869)

‎Les Métamorphoses du jour.Accompagnées d’un texte par MM. Albéric Second, Louis Lurine, Clément Caraguel, Taxile Delord, H. de Beaulieu, Louis Huart, Charles Monselet, Julien Lemer et précédée d'une notice sur Grandville par M. Charles Blanc. Nouvelle édition, revue et complétée pour le texte par Jules Janin augmentée de nombreux culs-de-lampe, têtes de pages, etc.‎

‎ 1869 Garnier frères, [1869]., Paris,] Grand in-8°,reliuure demi chagrin rouge,dos à nerfs et fleurons dorés,leg.frotté. 2 ff.-LVIII-480 pp. Accompagnées d’un texte par MM. Albéric Second, Louis Lurine, Clément Caraguel, Taxile Delord, H. de Beaulieu, Louis Huart, Charles Monselet, Julien Lemer et précédée d'une notice sur Grandville par M. Charles Blanc. Nouvelle édition, revue et complétée pour le texte par Jules Janin augmentée de nombreux culs-de-lampe, têtes de pages, etc.Illustrée d'un frontispice et de 70 planches hors-texte gravées sur bois, finement coloriées à l'aquarelle, accompagnées d'une savoureuse légende et imprimées sur papier fort (Carteret, III, 284, Vicaire, V, 787).Coins et coupes légèrement frottés exemplaire sans presque de rousseurs sur les planches, aux coloris frais, mais rousseurs éparses sur les tranches et marges et serpentes. ‎


‎bon état."Cette édition contient les mêmes planches placées dans le même ordre que l'dition de 1854, plus le frontispice. Les planches de ce tirage se distinguent de celles de 1854 à plusieurs particularités : 1e Elles ne portent pas de nom d'imprimeur ; 2e la plupart sont signées J.-J. Grandville ; 3e elles sont imprimées sur papier plus fort ; 4e sur un grand nombre de planches, les légendes sont modifiées ou augmentées" (Vicaire, V, 787) .Jean Ignace Isidore Gérard, né le 13 septembre 1803 à Nancy et mort le 17 mars 1847 à Vanves, est un caricaturiste français, connu sous le pseudonyme de J.J. Grandville. Le dessin de Grandville est très inspiré de la caricature. Il est un novateur et donne aux animaux ou aux fleurs un supplément d'âme... Grandville meurt très jeune, marqué par la mort de sa femme et de ses trois enfants. ‎

Livres Anciens Komar - Meounes les Montrieux

Phone number : 33 04 94 63 34 56

EUR350.00

‎Grandville‎

Reference : 23096

(1850)

‎Petites misères de la vie humaine. Texte par Old Nick [Paul-Émile Daurand Forgues],nouvelle édition augmentée de nombreuses vignettes, têtes de pages, culs de lampe, etc. ‎

‎ 1850 Paris Garnier frères, libraires-éditeurs. sd (Vers 1850) - 520p 1 volume fort IN8. Reliure d'époque en demi-chagrin rouge . Dos à nerfs titré orné de fleurons dorés. Texte par Old Nick, 52 gravures H.T + un portrait de l'auteur en frontispice par Grandville. Rousseurs habituelles. grand in-8 de 520 p., 2 frontispices, 50 gravures h-t. et vignettes in-t sur bois., nouvelle édition augmentée de nombreuses vignettes, têtes de pages, culs de lampe, etc. On joint un portrait de Grandville en regard du titre, ‎


‎Jean Ignace Isidore Gérard, né le 13 septembre 1803 à Nancy et mort le 17 mars 1847 à Vanves, est un caricaturiste français, connu sous le pseudonyme de J.J. Grandville. Le dessin de Grandville est très inspiré de la caricature. Il est un novateur et donne aux animaux ou aux fleurs un supplément d'âme... Grandville meurt très jeune, marqué par la mort de sa femme et de ses trois enfants. ‎

Livres Anciens Komar - Meounes les Montrieux

Phone number : 33 04 94 63 34 56

EUR150.00

‎GRANDVILLE / DESPERET Justice Liberté de la presse‎

Reference : 20414

(1834)

‎La Grande croisade contre la Liberté, suite lithographique parue dans La Caricature politique, morale, littéraire et scénique,7 Lithographies coloriées‎

‎ 1834 Aubert Paris 1834,La Caricature. Journal fondé et dirigé par Ch. Philipon. La Caricature politique,morale, littéraire et scénique.Paris. Chez Aubert, au grand Magasin de Caricatures et Nouveautés 7 Lithographiques coloriées IN FOLIO broché, feuillets doubles ,tres rare complet.La Caricature numeros 184,185,187,189,192,198,208,parus du 15 mai 1834 au 30 octobre 1834,7 numeros complets couvertures texte imprimé et 7 planches doubles sur blanc.,chaque image 52x34 cm environ,plis en marge.‎


‎7 planches doubles coloriées numerotés 386/387; 388/389; 392/393; 396/397; 402/403;406/407; 414/415; 434/435 ,tres rare suite complete.Jean Ignace Isidore Gérard, né le 13 septembre 1803 à Nancy et mort le 17 mars 1847 à Vanves, est un caricaturiste français, connu sous le pseudonyme de J.J. Grandville. Le dessin de Grandville est très inspiré de la caricature. Il est un novateur et donne aux animaux ou aux fleurs un supplément d'âme... Grandville meurt très jeune, marqué par la mort de sa femme et de ses trois enfants. ‎

Livres Anciens Komar - Meounes les Montrieux

Phone number : 33 04 94 63 34 56

EUR1,400.00

‎GRANDVILLE - TALLEYRAND‎

Reference : 20415

(1832)

‎EXERCICES CALLIGRAPHIQUES PAR J.J. GRANVILLE,lithographie parue dans La Caricature politique, morale, littéraire et scénique‎

‎ 1832 Aubert Paris 1832,La Caricature. Journal fondé et dirigé par Ch. Philipon. La Caricature politique,morale, littéraire et scénique.Paris. Chez Aubert, au grand Magasin de Caricatures et Nouveautés 15 Novembre 1832,N° 106,double planche en noir 217/218,plis habituels.Remarquable caricature à base de traits calligraphiés, sur le modèle des virtuosités du genre, parue originellement dans le numéro 106 de La Caricature (15 novembre 1832), planche 217-18, et ici en tirage séparé. Elle représente les principaux hommes politiques de la toute récente Monarchie de Juillet, à commencer par l'excellent Louis-Philippe (au centre sous son aspect piroïde déjà traditionnel). On reconnaît notamment le Prince de Bénévent (en bas au centre), qui n'avait pourtant pas de fonction ministérielle, mais était considéré comme le deux ex machina du nouveau régime, ainsi que la plupart des membres du gouvernement Soult, formé le 11 octobre 1832 (Persil. Barthe, etc.). Absent de De Vinck. On trouvera une reproduction de cette estampe à la page 85 de la monographie d'Annie Renonciat sur Grandville (Paris, 1985), avec un petit commentaire.‎


‎UNE LITHOGRAPHIE A LA PLUME PAR J.J. GRANVILLE, PARUE DANS LE N° 106 DU JOURNAL LA CARICATURE - PLANCHE en noir,dimensions 55x36,5 cm.LE TITRE EXACTE DE CETTE CARICATURE EST : EXERCICES CALLIGRAPHIQUES POUR GRAVER LES TRAITS CHERIS DE NOS HOMMES D'ETAT DANS LA MEMOIRE DE LA JEUNESSE FRANCAISE.TALLEYRAND EST REPRESENTE AU MILIEU DE LA DERNIERE LIGNE DE LA CARICATURE.Jean Ignace Isidore Gérard, né le 13 septembre 1803 à Nancy et mort le 17 mars 1847 à Vanves, est un caricaturiste français, connu sous le pseudonyme de J.J. Grandville. Le dessin de Grandville est très inspiré de la caricature. Il est un novateur et donne aux animaux ou aux fleurs un supplément d'âme... Grandville meurt très jeune, marqué par la mort de sa femme et de ses trois enfants. ‎

Livres Anciens Komar - Meounes les Montrieux

Phone number : 33 04 94 63 34 56

EUR120.00

‎[GRANDVILLE].‎

Reference : 1325412

‎Scènes de la vie privée et publique des animaux.‎

‎P., Hetzel et Paulin, 1842, 2 vol. gr. et fort in-8, demi-maroquin tête de nègre, dos lisse entièrement orné d'un décor romantique, tr. jaspées (Abry, relieur à Colmar), [4] ff.-386 pp.-[3] ff. et [2] ff.-390 pp.-[3] ff. (L.26) ‎


‎Premier tirage des bois gravés d'après GRANDVILLE : 199 compositions hors-texte sur chine appliqué, deux frontispices et de nombreuses vignettes in-texte. Textes de Balzac, Janin, Musset, Nodier, Sand, Viardot, etc. Carteret III, pp. 552-559 ; Vicaire VII, 12 colonnes consacrées à ce livre, 405 à 416. "Ce dernier livre est supérieur aux précédents par le fantastique de l'illustration. Grandville aimait particulièrement cette atmosphère de rêve, ce mélange de la réalité et de la féerie" (Adhémar et Seguin. Le Livre romantique, 1968, p. 87). "Les éditeurs des années 1840 ne pouvaient pas envisager de commander aux écrivains de la génération romantique, dont la réputation était consacrée, des manuscrits destinés à une publication illustrée, mais il restait toujours possible de leur arracher quelques pages spirituelles et bien écrites assorties d'une signature prestigieuse. Telle fut [...] la stratégie adoptée par Jules Hetzel quand il donna les Scènes de la vie privée et publique des animaux avec des collaborations de Balzac, Jules Janin, Alfred et Paul de Musset, Charles Nodier et sa femme et quelques-uns de leurs amis, que Grandville se chargea d'illustrer" (Martin, Histoire de l'édition française, III, pp. 179-180). Baudelaire qui pourtant n'a pas bien compris Grandville a quand même écrit "Cet homme, avec un courage surhumain, a passé sa vie à refaire la création. Il la prenait dans ses mains, la tordait, la réarrangeait, l'expliquait, la commentait, et la nature se transformait en apocalypse. Il a mis le monde sens dessus dessous" (L'Artiste, 1858 ; repris dans Curiosités esthétiques). "Dans cet ouvrage, Grandville se complaît, non sans une certaine cruauté, à la représentation des défaillances humaines, d'ailleurs cette cruauté, il l'exerce envers lui-même avec autant d'opiniâtreté" (Garcin. J.J. Grandville, p. 45). Très belle reliure d'époque, petites épidermures sans gravité. ‎

Librairie Jean-Etienne HURET - Paris

Phone number : 33 01 40 50 15 40

EUR700.00

‎GRANDVILLE - BERANGER, P.-J. de.‎

Reference : 14726

‎Oeuvres completes. Illustrees par (J.-J.) Grandville.‎

‎ Hardcover Paris, H. Fournier ainé 1840.IN8 reliure demi chagrin noir,dos orné de fers romantiques,tranche sup.doree;reliure moderne, 24,3 : 14,8 cm. 2 Bl., XX, 461 p. Titre illustr.+. 120 gravures sur bois ht.,‎


‎tres frais,sans rousserurs,Bon état.Jean Ignace Isidore Gérard, né le 13 septembre 1803 à Nancy et mort le 17 mars 1847 à Vanves, est un caricaturiste français, connu sous le pseudonyme de J.J. Grandville. Le dessin de Grandville est très inspiré de la caricature. Il est un novateur et donne aux animaux ou aux fleurs un supplément d'âme... Grandville meurt très jeune, marqué par la mort de sa femme et de ses trois enfants. ‎

Livres Anciens Komar - Meounes les Montrieux

Phone number : 33 04 94 63 34 56

EUR120.00

‎[J.J. Grandville - Raffet] - ‎ ‎[Grandville]‎

Reference : 11120

‎Oeuvres complètes de P.-J. Béranger. Edition illustrée par J.J. Grandville [et Raffet].‎

‎Paris, Fournier Ainé et Perrotin, 1836-1837 ; 3 tomes in-8 ; plein veau glacé prune, dos lisse orné d'une grande composition dorée de rinceaux, palette dorée en tête et en pied, titre et tomaison dorés, large roulette décorative dorée d'encadrement des plats avec fleurons d'angles et grande décoration à froid au centre composée d'un bouquet ovale dans un encadrement stylisé à froid, roulette sur les coupes, tranches vertes marbrées (pleine reliure romantique de l'époque) ; (4), LXXXI, (1 bl.), (2), 375 pp. ; (4), 399 pp. ; (4), 400 pp. et en tout : portrait de Béranger gravé par Hoopswood en frontispice, fac-similé d'une lettre de Béranger à Grandville, et 120 gravures sur bois hors-texte, 100 par Grandville et 20 par Raffet.‎


‎Première édition illustrée par Grandville et premier tirage (Carteret, III-80 ; Vicaire, I-411). Quelques cernes très claires, petites rousseurs plus ou moins présentes selon les cahiers, bon exemplaire dans l'ensemble, avec un bon tirage des gravures, dans une très belle reliure romantique. Port et assurance inclus pour tout envoi en France Métropolitaine (sauf mention contraire).‎

Librairie Ancienne Clagahé - Lyon

Phone number : 04 78 37 21 35

EUR800.00

‎GRANDVILLE (Jean-Isidore Gérard dit).‎

Reference : 6725

‎Un Autre Monde. Transformations, visions, incarnations, ascensions, excursions, locomotions, explorations, pérégrinations, stations, folatreries, cosmogonies, rêveries, lubies, fanstamagories, apothéoses, zoomorphoses, lithomorphoses, métamorphoses, métempsycoses et autres de choses par Grandville. ‎

‎ P., Les Libraires Associés, 1963, 1 vol. in-4 (260 x 190) relié pleine percaline blanche, dos titré en vert, bleu, jaune et rouge, plats illustrés de dessins personnalisés en noir et titrés en vert, bleu, jaune et rouge, sous Rhodoïd (reliure éditeur), de (20) pp. - 296 pp. Petite déchirure au Rhodoïd, très bel exemplaire par ailleurs. ‎


‎Reproduction en fac-similé de l'édition originale, parue chez H. Fournier en 1844, précédée d'un hommage à Grandville par Max Ernst (dessin reproduit sur papier jaune contrecollé), d'un texte de Pierre Restany (Grandville, un précurseur de l'esprit baroque moderne) et d'une bio-bibliographie sommaire de Grandville. Tiré à 3500 exemplaires numérotés réservés aux membres du Club des Libraires de France, ici le N°1738, + 150 HC. Peu fréquent, surtout dans cet état. ‎

Bouquinerie Aurore - Belmesnil

Phone number : 02 35 34 61 31

EUR90.00

‎LA FONTAINE (Jean de) - GRANDVILLE (Jean Ignace Isidore GERARD, dit, ill. de).‎

Reference : 22688

(1855)

‎Fables de La Fontaine - Illustrations par Grandville.‎

‎ Paris, Garnier Frères, 1848. Un fort vol. au format in-4 (277 x 178 mm) de 1 f. bl., 2 ff. n.fol., 1 frontispice n.fol., xxxii - 667 pp. et 1 f. bl. Reliure de l'époque de demi-chagrin maroquiné émeraude, double filet verticaux dorés portés sur les plats, dos à nerfs orné de filets gras à froid, filet doré sur les nerfs, doubles caissons d'encadrement dorés, large décor fleuronné doré, titre doré, filets en pointillés dorés en tête et queue, tranches mouchetées.‎


‎ Exemplaire revêtu d'une agréable reliure du temps. ''Très bel ouvrage, une des meilleures productions de Grandville qui put, dans ce livre, donner libre cours à son talent''. (in Carteret, pour l'édition de 1840 chez Perrotin et Fournier). L'ouvrage réunit 240 fables, chacune illustrée d'une composition xylographiée de Grandville. Rochambeau, Bibliographie des Oeuvres de La Fontaine, 1677 (description légèrement différente) - Brivois, Bibliographie des ouvrages illustrés du XIXème, p. 233 (pour une édition antérieure) - L'Oeuvre graphique comlète de Grandville II, pp. 457 et suivantes - Renonciat, La Vie et l'oeuvre de Grandville, p. 132. Dos passé. Angles et coupes légèrement élimés. Cachet d'appartenance en marge inférieure de la page de titre. Quelques rares feuillets oxydés. Rousseurs dans le texte. Du reste, belle condition. ‎

Babel Librairie - Bayeux

Phone number : 06.84.15.59.05

EUR120.00

‎[Granville] - ‎ ‎Louis Reybaud. J.-J. Grandville. ‎

Reference : AMO-3012

(1846)

‎Jérôme Paturot à la recherche d'une position sociale‎

‎Paris, J.-J. Dubochet et Le Chevalier, 1846 [imprimé par Schneider et Langrand]. 1 volume in-8 (27,5 x 19 cm) de (5)-460 pages. 32 illustrations hors-texte par Grandville et nombreuses (200) vignettes dans le texte par le même artiste. Cartonnage éditeur pleine percaline bleue. Dos richement orné d'une plaque dorée (26,5 x 4 cm), premier plat orné d'un grand fer doré (avec bleu et rouge), avec encadrement de filets à froid, deuxième plat orné d'un petit fer doré au centre avec les mêmes filets à froid en encadrement, tranches dorées, gardes de papier glacé jaune. Les fers dorés sont signés Haarhaus (au dos). Cartonnage très frais, dos légèrement éclairci, légers frottements, gardes jaunes tachées comme souvent, intérieur frais malgré les rousseurs habituelles à cette édition, plus ou moins prononcées selon les feuillets. Cahiers légèrement déréglés. Bel exemplaire néanmoins. Premier tirage des illustrations de Grandville. "L'une des meilleures productions de Grandville" (Carteret). Notre exemplaire présente la particularité d'avoir les encadrements des plats composés de filets concentriques à froid et non dorés comme sur tous les exemplaires que nous avons pu consulter. Louis Reybaud (1799-1879), économiste, journaliste, homme de lettres et homme politique français, une fois ses Études sur les réformateurs contemporains ou socialistes modernes à peine terminée, fait paraître en 1843 un roman satirique et social qui aura pour titre définitif Jérôme Paturot à la recherche d'une position sociale et qui connaît aussitôt un immense succès. Il fait suivre ce roman de plusieurs autres dans la même veine (dont le plus connu fut Jérôme Paturot à la recherche de la meilleure des républiques, 1848). Partisan de l'économie libérale, Reybaud prend pour modèle Jérôme Paturot, personnification exentrique des utopies politiques alors en vogue et en tire cette fable comique et morale. "Paturot est un idéaliste, un naïf, égaré dans une époque ""positive"", celle de la Monarchie de Juillet, du "roi bourgeois" et des "ventrus". La première partie du roman montre Jérôme jeune homme, cherchant par tous les moyens à échapper au destin de bonnetier, et traversant à cette fin le romantisme, le saint-simonisme et toutes les excentricités de son temps. Dans la deuxième partie, homme mûr, devenu commerçant, il cède à de nouvelles sirènes, celles de la fortune, des succès mondains, de la carrière politique.A travers les déconvenues de son personnage, Louis Reybaud dresse un tableau spirituel et fourmillant de détails de ce XIXe siècle immortalisé par Balzac, avec moins de génie sans doute que celui-ci, mais non sans talent. Ce roman d'apprentissage d'un Candide moderne instruira et amusera le lecteur contemporain, qu'il y cherche la satire d'une époque ou celle de la nature humaine.Louis Reybaud (1799-1879), économiste libéral, publiciste, observateur social, est l'auteur de nombreux romans, dont Jérôme Paturot à la recherche d'une position sociale, "best-seller" des années 1840, est le chef-d'oeuvre." (Présentation par Sophie-Anne Leterrier, éd. Belin, 1997). L'illustration de J.-J. Grandville (1803-1847) est l'une des meilleures de l'artiste. Les personnages caricaturés sont souvent reconnaissables (Honoré de Balzac, Georges Sand, Victor Hugo, Alexandre Dumas père, Jules Janin, Alfred de Musset, etc.). Le génial Grandville meurt fou à 43 ans interné pendant deux mois à la clinique de Vanves. On lui doit les plus étonnantes illustrations de l'époque, sa spécialité étant les créatures mi-hommes, mi-animaux ainsi que la caricature (Fleurs animées, Le Diable à Paris, Voyage où il vous plaira, Les Métamorphoses du Jour, etc.). Ce volume est recherché pour les illustrations de Grandville tout autant que pour le cartonnage qui le recouvre quand celui-ci est comme ici en bel état. Bel exemplaire de l'édition originale dans son cartonnage décoré de l'époque. ‎


Librairie L'amour qui bouquine - Alise-Sainte-Reine

Phone number : 06 79 90 96 36

EUR590.00

‎ GRANDVILLE J.J., KARR, DELORD, FOELIX, MAUBERT‎

Reference : 22400

(1867)

‎LES FLEURS ANIMEES, par J.-J. Grandville ; texte par Alph. Karr, Taxile Delord et le Cte Foelix‎

‎Paris Garnier Frères 1867 -in-8 demi chagrin 2 volumes, reliure demi-chagrin violet grand in-octavo (binding half purple shagreen in-octavo) (26,6 x 18 cm), BELLE RELIURE D'EPOQUE, dos long (spine without raised bands), décoré or et à froid (gilt and blind-stamping decoration), Titre et tomaison frappés "or"avec un filet "or" de part et d'autre, double filets "or" en place des nerfs avec un filet mat (noir)de part et d'autre, filet "or" en tête et en pied, papier marbré marron, bleu et crème aux plats, toutes tranches lisses, Nouvelle édition avec planches très-soigneusement retouchées pour la gravure et le coloris par M. MAUBERT, peintre d'Histoire Naturelle attaché au Jardin des Plantes. Tome 1 : 339 p., frontispice + 28 planches couleur par J.J. GRANDVILLE, petite déchirure sans manque dans table des matières ; Tome 2 : 324 p., frontispice + 22 planches couleur par J.J. GRANDVILLE. Botanique des Dames (2 planches en noir, Horticulture des Dames. Les 2 tomes sont complets de leurs gravures-titres-frontispices couleurs et de leurs gravures couleur hors texte. légères Rousseurs dans les 2 tomes n'atteignant pas les gravures (avec serpentes), 339 et 324 pages, 1867 Paris Garnier Frères Éditeur, ‎


‎Cette édition est recherchée pour la qualité de ses illustrations, mises en couleurs et gommées à l'époque, qui sont beaucoup plus vives que celles des précédentes éditions...........de toute rareté....superbes illustrations....Belle Reliure d'Epoque........RARE....en bon état malgré les rousseurs éparses (good condition in spite of the light defect indicated). bon état ‎

Librairie Guimard

Phone number : 06 81 28 61 70

EUR600.00

‎OLD NICK (FORGUES Emile) et GRANDVILLE:‎

Reference : 129

‎Petites Misères de la vie humaine.‎

‎Paris, Garnier Frères, sans date. Un vol. in-4 (18. 5x27) demi chagrin rouge, dos à nerfs richement orné de petits fers dorés. Minimes épidermures, très rares rousseurs, belle condition générale. ‎


‎Illustré d’un portrait de Grandville dessiné et gravé par Staal, d’un titre frontispice, de 50 hors-texte et de très nombreuses vignettes, têtes de pages, culs-de-lampe par Grandville. “Charmante illustration, une des plus spirituelles de Grandville” L. Carteret “Trésor du Bibliophile”. ‎

ILLIBRAIRIE | Alexandre Illi | Bombadil SA - Genève

Phone number : +4122 310 20 50

CHF450.00 (€424.50 )

‎[Grandville] - ‎ ‎GRANDVILLE Jean.‎

Reference : 526

(1845)

‎Cent proverbes par Grandville et par..trois têtes dans un bonnet.‎

‎à Paris, éditions H. Fournier, 1845.‎


‎Exemplaire relié, format:230x150mm, demi-reliure chagrin rouge à dos long décoré, 400 pages,table en fin de volume. Bandeaux, lettrines et culs-de-lampe gravés. Immense caricaturiste, Grandville (1803-1847) s'illustre dans le dessin de presse (La Caricature, Le Charivari) et l'illustration d'ouvrages (Swift, Cervantès, Béranger). 50 illustrations hors-texte de Grandville. Des rousseurs, pages jaunies, exemplaire en bon état.‎

Librairie les Utopiques - Agen

Phone number : 05 53 99 37 14

EUR75.00

‎(GRANDVILLE Jean-Jacques) CERVANTES Michel‎

Reference : 9478

(1848)

‎L’ingénieux chevalier Don Quichotte de la Manche‎

‎ 1848 Mame et Cie éditeurs Tours 1848. Première édition illustrée par GRANDVILLE, la plus rare des illustrées par Grandville, c’est également une publication posthume. En effet Grandville décède en 1847, Don Quichotte est son dernier travail d'illustration, inachevé, puisque l'éditeur compléta les dessins de Grandville par des dessins de Karl Girardet et Eugène Lami. Deux tomes in-8 demi maroquin prune, plat de pleine percaline prune, encadrement or, dos à 4 nerfs, caissons à encadrements,, trois tranches dorées, reliés sans les couvertures, intérieur frais.‎


Librairie Eric Fosse

Phone number : 01 40 54 79 75

EUR600.00

‎Grandville , dessinateur- Roubaud, Benjamin (dit Benjamin) , dessinateur- Forest, Eugène-Hippolyte , dessinateur-lithographe‎

Reference : 25632

(1834)

‎Grand enterrement du gros Constitutionnel décédé en son hôtel rue Montmartre N°121, enface [en face] de l’apothicaire et du Marchand de Brioches.Lithographie double sur blanc.‎

‎ 1834 Planche HT parue dans La Caricature politique, morale, littéraire et scénique, volume 7, 16 janvier 1834 (Planche n°351-352) - Vic. col. 72.- Lithographie, Pli vertical médian - Œuvre: Hauteur: 35.5cmx Largeur: 52.5cm - Image: Hauteur: 28.3cmx Largeur: 46.3cm - Titre en bas au centre : « Grand enterrement du gros Constitutionnel décédé en son hôtel rue Montmartre N°121, enface [en face] de l’apothicaire et du Marchand de Brioches. » ; légende plus bas au centre : « Cet infortuné vieillard tombé, après la révolution de Juillet, dans l’enfance et le philippisme fut attaqué de tous les fleaux [fléaux] qui marquerent [marquèrent] ce temps de calamités publiques, la croix dite d’honneur, la poignée de main, la truffe ministérielle enfin, il mourut frappé de l’affreux // désabonnement et s’éteignit dans les bras de ses actionnaires St. Albin (le Rousselin de 93) Chevassus (jadis attaché à la personne de Mr. de Stael) Jay (ancien censeur), Etienne (ancien censeur) », « que la terre te soit légère, ô naif [naïf] Constitutionnel !.... De profundis. » ; indications : en ht à gche : « La Caricature (Journal) N°167. », en ht à dte : « Pl. 351. 352. » - Dans la lettre : « Chez Aubert, galerie véro dodat. » [éditeur], « L. de Becquet, rue Furstemberg 6. » [imprimeur] ; dans l’image, en bas à dte, signature : « JJ. Grandville X Benjamin // EF » [Jean-Jacques Grandville et Benjamin Roubaud, dessinateurs, et Eugène Forest, lithographe]Inscription - Grandville porte les « titres de gloire » (in explication) du journal : « articles Béotiens // banc d’huîtres // Lune de Mme de Sevigné. // Araignée diletante // Cosmétiques de Mme Ma // Articles Charadias de Mr XXX // horizons Politiques // Culte du vrai // napoles tricorniger // Fusées chromatiques // vaisseau de l’état // char de l’état ». Un pâtissier présente devant lui un registre comportant une colonne de nombreux « desabonnés [désabonnés] » et une colonne vide d’ « abonnés ». Sur l’affiche sur le mur de gche : « VENTE // par [suite ?] de décès // s’adresser // rue montmartre n°121 // en face le marchand de brioches ». Inscription en haut du mur à dte : « AUX LARMES D’ARGENT // denoyers fabricant de tombes épitaphes mausolées [ ?] »‎


‎Plusieurs articles de La Caricature s’étaient, précédemment, moqués du Constitutionnel et de ses désabonnements, qui allaient entraîner, à terme, sa chute. C’est donc la fin du journal Le Constitutionnel que la pl. propose de mettre en image. Sa mort provoque la joie d’un grand nombre de personnes et est un jour de fête. Au centre, le cercueil noir, décoré d’un motif de lune (lune-Sévignée), d’une araignée (dilettante), d’un bateau, d’une frise de poires, et d’une tête de mort. Des volatiles « fournisseur // de // plumes » sont devant. Un bonnet blanc, attribut caricatural traditionnel du Constitutionnel, se trouve au bout d’une tige et porte la croix d’honneur. Le cercueil est porté par les journaux d’opposition : le fou hilare de la « CARICATURE », le « CORSAIRE », Le National et La Tribune. Le Charivari, au premier, plan, joue du tambour pour célébrer cette mort. La marche funèbre est en réalité une grande fête pour l’opposition. Forest à dte porte un fauteuil d’académie, en forme de chaise percée (« ACADEMIQUE ET DIGESTIF »). Benjamin tient le portrait du Constitutionnel signé « Daumier » : représenté en buste, les bras croisés sur son gros ventre, assoupi, portant le bonnet de coton et la visière. Décoré de la croix d’honneur. Desperet tient l’encrier du journal en forme de poire à face humaine (Louis-Philippe). A gche au second plan, un épicier (figure du tamerlan) se lamente, et un carliste se réjouit. L’explication précise le nom des personnages se trouvant à l’arrière-plan, figures de l’opposition se réjouissant de la mort du Constitutionnel : Armand Marrast (rédacteur en chef de La Tribune), Charles Philipon (gérant de La Caricature), Becquet (imprimeur), Grégoire, Albert Cler (caricaturiste ?), Derville (contributeur à La Caricature), Altaroche (contributeur à La Caricature) et Jacques-Julien Dubochet (il participa à la création du journal d’opposition Le National). ‎

Livres Anciens Komar - Meounes les Montrieux

Phone number : 33 04 94 63 34 56

EUR180.00

‎Grandville , Forest, Eugène-Hippolyte ‎

Reference : 25641

‎La Caricature politique, morale, littéraire et scénique à la source des douceurs- Joujous politiques de la maison Philipon.Lithographie double coloriée sur blanc.‎

‎ Planches parues dans La Caricature politique, morale, littéraire et scénique, volume 5, 27 décembre 1832 (Planches n°232 et 233)- Lithographie - Œuvre Hauteur: 35.8cmx Largeur: 53.8cm - Image: Hauteur: 31.9cmx Largeur: 51.1cm - [sans titre] ; indications : en ht à gche : « La Caricature (Journal) N°112. », en ht à dte : « Pl. 232 et 233. » - Dans la lettre : « Lith. de Becquet, rue Childebert N°9. » [imprimeur], « On s’abonne chez Aubert, galerie véro dodat » [éditeur] ; dans l’image, en bas à gche de chaque vignette, signature : « JJG EF » [Jean-Jacques Grandville, dessinateur, et Eugène Forest, lithographe]Inscription - Une étiquette décorée de petites poires aux angles indique le nom de la boutique, dont l’emblème est une poire: « à la Source des douceurs », l’adresse : « Galerie Véro Dodat. » et la liste de ce qu’elle propose aux clients : « PHILIPPON ET COMPAGNIE, // fournisseurs de toutes les Maisons Royales // Tiennent assortiment complet de joujoux politiques et autres // Rébus, pistolets et Balles de Chocolat, princes, pouparts, // Pantins, Polichinelles en papier maché [mâché], fusils et sabres de pain // d’épices pour étrennes fêtes anniversaires. Ils font // des envois dans les Départemens [départements] et à l’Etranger. ». Une seconde étiquette mentionne les destinataires de la pl. « Offert a [à] M.M. les Abonnés » ainsi que le nom des artistes (les principaux contributeurs de la Caricature) de la part de qui est réalisé ce cadeau : « par // M.M. Auguste Dep. [Auguste Desperet ?], Bouchot [Frédéric Bouchot], Bouquet [Auguste Bouquet], David [Jules David], Daumier [Honoré Daumier], // Decamp [Alexandre-Gabriel Decamps], Fontalard, Forest [Eugène Forest], Francis, Grandville [Jean-Jacques Grandville], Julien, Le P… [Le Poittevin] // M… Monnier [Henry Monnier], Numa [Pierre Numa Bassaget ?], Philipon [Charles Philipon], R… Travies [Charles-Joseph Traviès], Vattier. etc. etc. etc. »‎


‎Literatur: Kunze 162.iconographie:A l’occasion de l’approche du jour de l’an, les dessinateurs de La Caricature ont décidé d’offrir des cadeaux aux membres du gouvernement. C’est le dessin de ces étrennes qui est proposé par la pl. Chaque groupe de présents est accompagné d’une feuille indiquant le destinataire et les auteurs du cadeau. Le premier groupe de cadeaux, en ht à gche, est destiné à d’Argout, ministre du commerce et des travaux publics. Une dédicace lui est adressée : « A Mr D’Argo.. // M.M. Les Artistes Peintres et Dramatiques ». On y trouve une boîte à nez avec les initiales de d’Argout (« D’A »), une petite maquette de « THEATRE FRANÇAIS », un petit violon, un petit flageolet, une paire de ciseaux (la censure), un ouvrage (« OEUV […] [ŒUVRE] // de // REMBRAND […] [REMBRANDT] »), une fiole avec les « Cendres d’un // Drapeau Tri- // colore de 1815 », un pot de « Moutarde », un petit chevalet de peintre, une petite ancre marine dorée (d’Argout était ministre de la marine et des colonies dans le ministère Laffitte), une palette de peintre, et le tombeau des arts (avec l’épitaphe « CIGISSENT // LES // BEAUX // ARTS // 1832 ». Enfin, des feuilles avec le nom de pièces de théâtre (« CLAUDIUS », « LE ROI // S’AMUSE », « ARABELLE »), et un papier officiel stipulant que « La Censure ne // pourra jamais // […] tre [être] reta […] [retardée] ». Le groupe de cadeaux en bas à gche est destiné à Barthe, ministre de la justice. La dédicace indique « A Mr BARTH. // Mr Mr Les Journalistes reconnaissans [reconnaissants] ». Il contient la « Jolie Petite Loi // des Suspects » a été encadrée, une grosse éponge pour laver sa conscience, un petit poignard de comédie, l’œil de cyclope de Barthe (moquerie sur l’œil de la justice), le chapeau de carbonaro (il en était un lui-même), un bibelot représentant une main tenant le maillet de magistrat, un bocal contenant de l’ « ACIDE // Carbonique », une liasse de « PROCES // Politiques (« folio [ ?] 1832 ») posée sur un volume regroupant les « LOIS // de // Louis // XIV ». Enfin, des liasses de journaux d’opposition victimes de la censure : « LA RÉVOLUTION », « LE CORSAIR […] [CORSAIRE] », « LE NATIONAL », « LA CARICATURE // […] RALE [MORALE] et Politique », « LA TRIBU […] [TRIBUNE] », ainsi qu’un document proclamant l’ « ETAT // de // SIEGE ». Le groupe de cadeaux du milieu est destiné à Louis-Philippe (la dédicace : « A CHOSE // De Pauvres Prolétaires Cotisés »). Il contient une « BUCHE // ECONOMIQUE », des mottes à brûler (avec la mention sur une étiquette de « 2 sous 18 // mottes »), une perruque (on reconnaît le toupet du roi), une maquette du moulin de Jemmapes, un portrait de perroquet sur une feuille titrée « JEMMAPES » (en référence à la bataille révolutionnaire de Jemmapes dans laquelle le roi dit s’être illustré), un coq en bois, une truelle de maçon, des bonbons, un pilon, une tenaille, un petit pistolet (en référence à l’attentat du 19 novembre 1832). Enfin, une « ADRESSE // n° 2221 », un « PROGRAMME // des spectacles », un proverbe accusant le roi de ne pas tenir ses promesses : « Prommettre [promettre] et tenir // sont deux… // Il faut garder un // juste milieu », un « Recueil de // Proverbes » et un exemplaire de l’ « AVARE // COMEDIE » de Molière (le roi était considéré cupide), une bouteille de vin, une petite canne à pêche et une bougie presque entièrement consumée. Le groupe d’objets en ht à dte est destiné à Lobau (« Au Prince de Tricanule // Les Officiers des Legions [Légions] de Paris et de la Banlieue »). Le lot comprend un clyssoir pendu au mur, un bouledogue, un mouton (car son nom est Georges Mouton), une grenouille, un « Baton [bâton] [de] MARECHA […] [MARECHAL] », du « Sucre de // Pommes », deux volumes du « Voyage à Seringa // patam », une autre petite seringue, et enfin une boite de soldats de plomb. La dernière livraison de cadeaux est destinée à Montalivet (« A M. MONTALI… [MONTALIVET] // Les Cordons Bleus de la Maison // du Roi » : elle contient un cheval à bascule, une sorte de quille à tête humaine, un bilboquet, de petits éléments de cuisine (car il s’occupait de la liste civile), un moule à gâteau, un éperon, une fiole contenant de l’ « Esprit d’Huitres » avec des huîtres (censé refléter son manque d’intelligence) et divers coquillages, un petit livret de « mémoire // de cuisine ». Un livre est ouvert à la page du « cuisinier // Bourgeois ». La pl. se moque de son activité à la Maison du roi, qui se réduit, d’après les caricaturistes, à s’occuper de la cuisine… cf. 2e partie dans la pl. 240-241 du numéro 116 ‎

Livres Anciens Komar - Meounes les Montrieux

Phone number : 33 04 94 63 34 56

EUR250.00

‎Forest] E. & J. Grandville -TALLEYRAND - Forest, Eugène Hippolyte‎

Reference : 24404

(1832)

‎Les faux dieux de l’Olympe. ‎

‎ 1832 Planches HT parues dans La Caricature morale, religieuse, littéraire et scénique, volume 4, 20 septembre 1832 (Planches n°200 et 201)La Caricature. Journal. Morale, Religieuse, Littéraire, Scénique - La Caricature (Journal) No.98. [Paris] Becquet for Maison Aubert [22 September 1832] Lithograph. 32.7 52.3 cm.Talleyrand est Vulcain forgeant des chaînes et des protocoles ; il est assis sur les filets dont il entortille le monde... Une fleur de lys est tatouée sur le bras droit. Titre en bas au centre : « LES FAUX DIEUX DE L’OLYMPE. » ; indications, en ht au centre : « La Caricature (Journal) // (N°98) », en ht à dte : « Pl. 200, 201. »Inscription - Dans la lettre : « Lith. de Becquet, rue Childebert N°9. » [imprimeur], « On s’abonne chez Aubert, galerie véro dodat » [éditeur] ; dans l’image, en bas à dte, signature : « E.F.J.G. » [Eugène Forest, lithographe, et Jean-Jacques Grandville, dessinateur]Inscription - Une fleur de lys tatouée sur le bras droit de Talleyrand ; sur les poteaux à gche : « TRAVAI […] [TRAVAIL] // PUBLIC », « ROUTE // des // BEAUX // ARTS » (charges ministérielles incombant à d’Argout)Assemblée des membres du gouvernement de Juillet, travestis en dieux de l’Olympe ou personnifications de concepts. Au premier plan, de gche à dte : Thiers en Mercure volant, un petit putto aux yeux bandés représentant le Juste-Milieu tenant un carquois contenant les « TRAITS LOURDS » des journaux favorables au gouvernement (« MONITE […] [MONITEUR] », « NOUVELL […] [NOUVELLISTE] », « [JOURNAL DES] DÉBATS »), une Vénus entourée de sacs d’or, de décorations (épaulettes, croix d’honneur, écharpes…). Elle tient, de plus, sur ses genoux, de petites statuettes (Némésis et sans doute le Figaro, c'est-à-dire les deux journaux naguère d’opposition, et servant ensuite le gouvernement, lequel a acheté leur silence avec de l’argent). Le baron Louis, dans l’ombre, représente l’Avarice, posant ses pieds crochus sur un sac d’or. Au deuxième plan, de gche à dte : Talleyrand en Vulcain, forgeant des chaînes et des protocoles (« PROTOCOLE // N°73050 », « BELGIQUE », « « ANGLETE […] [ANGLETERRE] », « PROTOC […] // N°74051 »), des serments (« SERMENS [SERMENTS] // de // 93 à 1832 »), l’histoire de la « révol [révolution] », Cerbère gardant les prisons de « Ste PELAGIE », de « LA FORCE » (chien à trois têtes couvertes de casquettes de police). La Discorde tenant non une pomme, mais une poire, et la Cupidité tenant un registre d’ « AGIOT » au-dessus du temple de la Bourse. Au troisième plan, de gche à dte : d’Argout en statue de Pan en terme (avec une palette et des pinceaux à la base), les furies : Persil avec ses « saisies » et « condamnation », Guizot et sa guizotine (la troisième furie n’est pas identifiée). Soult en Mars brandit un cierge, une figure ( ?) tient une fourche tordue et une clé de cachot. Barthe en Thémis tient un double glaive et une balance, Girod de l’Ain en Bacchus, Lobau en Neptune tenant la seringue à clystère se terminant en trident. Viennet en Apollon (ou Orphée ?) joue la « PHILIPPIDE » à la harpe, Montalivet, représentant la Flatterie, verse de l’ambroisie (sous forme de papiers avec les inscriptions : « TRES FIDELE SUJET // FLATTERIE ») dans la coupe de Louis-Philippe en Jupiter, accompagné de son coq foulant des armes, et coiffé d’une couronne en forme de poire. Derrière lui, la Paix avec son rameau, et la Frayeur avec son lièvre. Le duc d’Orléans en Hercule s’appuyant sur sa massue portant l’inscription « DISCOURS », Dupin en Momus, dieu de la Folie, ayant pour marotte une chaussure. Et enfin, Sébastiani, en paon (sans doute Junon). A l’arrière-plan, une figure volante représentant le journal le « MONITEUR », la Nuit, répandant des pavots, et un zodiaque qui sert à dénoncer les différents événements des derniers mois (« JUIN 1832 » avec une balance, « JUILLET 1832 » avec un lion, « AOUT 1832 » avec un scorpion, « SEPTEM […] [SEPTEMBRE 1832] »). Puis, un homme portant une faux : il s’agit de Saturne, emportant avec lui dans son sac la « MEILLEURE // REPUBLIQUE ». Ce dieu se retire aux Etats-Unis (La Fayette ?). Et enfin, un siège vide au centre : il s’agit de celui de la « Sagesse » (in explication). ‎


‎Personnages représentés : Thiers, Adolphe ; Louis-Philippe Ier, roi des Français ; Bachasson, Marthe Camille, comte de Montalivet ; Girod de l'Ain, Louis Gaspard Amédée, baron (Louis Gaspard Amédée Girod dit) ; Dupin, André Marie Jean-Jacques (dit Dupin aîné) ; Sebastiani, Horace ; Soult, Nicolas-Jean de Dieu ; Argout, Antoine Maurice Apollinaire d', baron ; Persil, Jean-Charles ; Barthe, Félix ; Viennet, Jean Pons Guillaume ; Cruciani, François ; Guizot, François ; Mouton, Georges, comte de Lobau ; Orléans, Ferdinand-Philippe d', ducA vitriolic caricature of all members of the July Monarchy govern- ment, mocking its repression of the opposition, and its weak foreign policy. Louis Philippe, represented as a fat, effeminate king wearing a toga, is accompanied by a decadent family and scheming, corrupt ministers. The composition is dominated by Talleyrand to the left who is portrayed as Vulcan, forging chains and protocols. He is sitting on netting with which he ensnares the world; a fleur-de-lys is tattooed on his right forearm; his orthopaedic shoe is on the correct foot and his crutch is partly buried under documents to his right.Print shows a group of French political figures as the "false gods of Olympus" each depicted with some attribute of the classical god they are portraying, among them are Georges Mouton as Neptune, Etienne-Denis Pasquier as flattery playing a lyre, Girod de l'Ain as Bacchus, a man as Themis, overhead is a female figure representing the "Moniteur", Marshall Soult as Mars, Félix Barthe as Cyclops, François Guizot as a Fury, Charles Maurice de Talleyrand-Périgord as Vulcan, comte d'Argout as Pan, Adolphe Thiers as Mercury, a blind putti with a quiver of arrows, Venus reclines among objects of wealth next to Joseph Dominique, H.F.B. Sébastiani as a peacock, Andre Dupin as Momus, wearing a fools cap, Ferdinand Philippe, duc d'Orleans as Hercules, and Louis-Philippe, the "citizen king" of the French, as Jupiter, seated with a rooster between his legs. In the upper right corner, Father Time departs.OCLC Number: 844964174 ‎

Livres Anciens Komar - Meounes les Montrieux

Phone number : 33 04 94 63 34 56

EUR150.00

‎Jean-Ignace-Isidore Gérard dit GRANDVILLE‎

Reference : 25155

(1832)

‎Le pouvoir use les hommes. Lithographie par Jean-Ignace-Isidore Gérard dit GRANDVILLE‎

‎ 1832 Planche HT parue dans La Caricature morale, religieuse, littéraire et scénique, volume 4, 9 août 1832 (Planche n°187) Lithographie par Jean-Ignace-Isidore Gérard dit GRANDVILLE, 250 305, marges 275 355 , petits manques dans les marges,tache en marge. Hauteur: 27cmx Largeur: 35.6cm - Image: Hauteur: 22cm - Titre en bas au centre : « Le pouvoir use les hommes. » ; indications, en ht au centre : « La Caricature (Journal) // N°92 », en ht à dte : « Pl. 187. »Inscription - Dans la lettre : « Lith. de Becquet, rue Childebert N°9. » [imprimeur], « On s’abonne chez Aubert, galerie véro dodat. » [éditeur] ; dans l’image, sur un pavé en bas à gche, signature : « JJ. Grand » [Jean-Jacques Grandville, dessinateur]Inscription - Sur les feuilles de papiers situées sous les figurines à terre, noms lois ou de ministères : « Loi // DU DIVORCE », « TRAVEAU [TRAVAUX] PUBLIC » sous d’Argout, « CHARIVARISE // DE [ ?] », « SCEAUX // JUSTICE » (sous Barthe).Description iconographique:Cf. explication de la pl. p. 734. Complément d’explication p. 758 du numéro 95. Le pouvoir est représenté par la figure de Louis-Philippe, vu de dos, en rémouleur de personnages, figures miniatures de ministres. Celui qu’il est en train de passer à la meule des épaulettes, pièces d’or et décorations, semble être Dupin aîné. Les autres, déjà passés à la meule, gisent à terre : Soult sous le genou gche du roi, d’Argout, qui appuie sa tête sur le corps de Soult, Lobau (avec une seringue à clystère se dressant à côté de lui) et Barthe, situé sous le banc. Les autres personnages à terre sont plus difficilement identifiables (peut-être Montalivet, dont le dos repose sur les jambes de d’Argout ?). Au second plan, des ministres, parmi lesquels on reconnaît Athalin à gche, descendent les marches du Palais Bourbon et transportent des caisses remplies d’autres petites figures (militaires, députés) que le pouvoir pourra passer sous meule. La manivelle permettant le fonctionnement de la meule est actionnée par un personnage souriant, portant un bonnet dont la pointe est pourvue de plumes et de grelots : sans doute s’agit-il de la personnification du journal "La Caricature", sous les traits de Charles Philipon. La pl. dénonce l’avidité avec laquelle sont enclins les ministres à recevoir des distinctions honorifiques, avidité qu’a bien comprise le roi qui se sert de cette faiblesse. La pl. présente les ministres comme de petits pantins sans volonté que le roi manipule sans difficulté en leur promettant des privilèges.baron‎


‎Devant le Palais-Bourbon, le Pouvoir, personnfié par Louis-Philippe assisté de la Caricature (Philippon), est en train de passer Dupin à la meule, à la « poudre à user » et à celle des épaulettes, des sacs d’or et des décorations. Il a déjà usé de cette façon Soult [...] Lobau et Barthe ainsi que d’autres ministres qui gisent à terre. ‎

Livres Anciens Komar - Meounes les Montrieux

Phone number : 33 04 94 63 34 56

EUR80.00

‎GRANDVILLE J.J.‎

Reference : 55812

‎SCENES DE LA VIE PRIVEE ET PUBLIQUE DES ANIMAUX.‎

‎Vignettes par Grandville. Etudes de moeurs contemporaines publies sous la direction de M. P.J. Stahl. J. Hetzel, Paris, 1842. In-8 gr. (mm. 260x173), 2 volumi, mz. pelle coeva (restaur.), dorso a cordoni con decoraz. e tit. oro, pp. (8),386,(6); (4),390,(6); con le magnifiche composizioni del Grandville nel t. e in 201 tavv. f.t. inc. su legno da diversi artisti. Accompagnate da testi illustrativi di vari letterati (Balzac, Alfred et Paul de Musset, Nodier, Viardot) le tavole sono rappresentazioni di satire morali. "Prima edizione".Cfr. Carteret,III, p. 552 - Benezit,VI, p. 373: Grandville pseudonyme de Jean-Ignace-Isidore Grard (1803-47), dessinateur, caricaturiste.. les amateurs recherchent avec un vritable engouement ceux des ouvrages quil a illustrs.. dune invention tantot baroque, tantot ferique, comme "Scnes de la vie priv des animaux". Solo qualche lieve fiorit. altrimenti esemplare ben conservato.‎


Libreria Malavasi - Milano

Phone number : +39 02 804607

EUR400.00
1 2 3 4 ... 19 Next Exact page number ? OK
Get it on Google Play Get it on AppStore
Search - grandville

The item was added to your cart

You have just added :

-

There are/is 0 item(s) in your cart.
Total : €0.00
(without shipping fees)
More information about shipping
What can I do with a user account ?

What can I do with a user account ?

  • All your searches are memorised in your history which allows you to find and redo anterior searches.
  • You may manage a list of your favourite, regular searches.
  • Your preferences (language, search parameters, etc.) are memorised.
  • You may send your search results on your e-mail address without having to fill in each time you need it.
  • Get in touch with booksellers, order books and see previous orders.
  • Publish Events related to books.

And much more that you will discover browsing Livre Rare Book !