32 books for « History; Manuscript »Edit

Sort by
1 2 Next Exact page number ? OK

‎Anonyme‎

Reference : 20128

(1818)

SARL Librairie du Cardinal

Phone number : 09 82 20 86 11

EUR35.00

‎ANONYME‎

Reference : 3678.02.18

(1930)

‎LE CANTON DE SAINT MARTIN D'AUXIGNY. MANUSCRIT SUR L'HISTOIRE ILLUSTREE DU CANTON comprenant les Villages de SAINT MARTIN, ALLOGNY, ST GEORGES SUR MOULON, PIGNY, FUSSY, VIGNOUX, SAINT PALAIS, QUANTILLY, MENETOU, SAINT ELOI de GY, VASSELAY‎

‎LIVRE MANUSCRIT In-12, vers 1930/40, illustré de 17 DESSINS à l'encre et 41 CARTES POSTALES. - In-12, demi percaline à coins, titre au plat manuscrit "SAINT MARTIN ET LES ENVIRONS". 183 pages, 13 ff. vierges, 2 ff. Pour la TABLE DES MATIERES.‎


‎Tous les monuments remarquables de ce canton sont illustrés d'un Historique, de dessins à l'encre et de cartes postales. Les textes nous dit l'auteur sont inspirés des plus importants ouvrages historiques tels que Buhot de Kersers, Vallois et autres historiens régionaux.‎

Librairie Ancienne Bernard Marie Rolin - Blet

Phone number : 06 09 82 43 86

EUR580.00

‎Anonyme SAINTE ELISABETH ; SAINTE BRIGITTE DE SUEDE ; SAINTE MECHTILDE ; MARQUIS DE CHABANNES ; SAINT CESAIRE D’ARLES‎

Reference : 22553

(1817)

‎Liasse de documents manuscrits, [ 80 pages de formats divers, vers 1817-1825 ] dont un document de 4 pp. intitulé "Le Pourquoy de 1817, ou quelque chose en attendant mieux", relatif à l'affaire du faux dauphin Mathurin Bruneau : "Un personnage mistérieux a été arrêté à St Malô le 15 7bre 1815, parce qu'il se prétend être fils de Louis 16. S'il a dit la vérité, pourquoi le méconnaître ? Si c'est un imposteur, pourquoi ne le juge-t-on pas ?" ... "Est-il vray qu'n présence de 30 cardinaux Pie VI l'ait sacré à Rome. Et que Madame Victoire ait été présente à cette cérémonie Auguste ? Est-il vray qu'il ait vû en Espagne Mde la duchesse doirière d'Orléans, et que cette noble personne se soit prosternée à ses pieds ? Est-il vray qu'ayant été envoyé par la préfecture de police de paris, quoique sous un faux nom, au dépôt de la mandicité de St Denis, le ministre de la Police Gen. de Bonaparte le Duc d'Otrante M. Fouché, en un mot, l'ait sauvé ? Est-il vray qu'après avoir subi tous les genres d'nfortune, désespérant et de sa cause personnelle et de celle de sa famille, il ait tour à tour combattu vaillament en 1808 à bord de la Frégate la Cybelle, servi la Nouvelle Angleterre en qualité de Capitaine de Génie, qu'il soit parvenû dans le Brézil au grade de colonel de Cavalerie, et qu'enfin ayant appris pour la première fois à Rio Janeiro le 22 juin 1815 que les français retournaient au dogme de la légitimité, il se soit embarqué le 23 pour entrer dans sa chère Patrie..." Autres documents: Révélation de la propre bouche de NSJC à Ste Elizabeth, Ste Brigitte, et Ste Mechtilde (3 pp.) - Lettre de l'éditeur des Oeuvres de Voltaire et de Jean Jacques Rousseau à Messr. les grands vicaires du Chapitre métropolitain de Paris (2 pp.) - Correspondance de M. le Marquis de Chabannes avec M. le comte de Blacas (1 cahier de 23 pp. extraits de la correspondance publiée à Londres en 1815) - [ Mémoire adressé au Roi dénonçant le Concordat ] (1 cahier de 32 pp.) - Prédictions tirées mot à mot du livre intitulé Mirabilis Liber (4 pp. in-4) - Prophétie de St Césaire Evêque d'Arles. Autre prophétie d'un St homme (2 pp.) - Sainte Lettre envoyée miraculeusement par NSJC (1 p.) - Fin de la Prophétie de St Césaire. Suite de la prophétie de (?) traduite par le Curé de Mouna Mounou (?) (4 pp.) - Chanson royaliste louant le retour du Lys (2 pp.) - Instructions ou devoirs d'un Père à ses Enfants (3 pp.) ‎

‎Autres documents: Révélation de la propre bouche de NSJC à Ste Elizabeth, Ste Brigitte, et Ste Mechtilde (3 pp.) - Lettre de l'éditeur des Oeuvres de Voltaire et de Jean Jacques Rousseau à Messr. les grands vicaires du Chapitre métropolitain de Paris (2 pp.) - Correspondance de M. le Marquis de Chabannes avec M. le comte de Blacas (1 cahier de 23 pp. extraits de la correspondance publiée à Londres en 1815) - [ Mémoire adressé au Roi dénonçant le Concordat ] (1 cahier de 32 pp.) - Prédictions tirées mot à mot du livre intitulé Mirabilis Liber (4 pp. in-4) - Prophétie de St Césaire Evêque d'Arles. Autre prophétie d'un St homme (2 pp.) - Sainte Lettre envoyée miraculeusement par NSJC (1 p.) - Fin de la Prophétie de St Césaire. Suite de la prophétie de (?) traduite par le Curé de Mouna Mounou (?) (4 pp.) - Chanson royaliste louant le retour du Lys (2 pp.) - Instructions ou devoirs d'un Père à ses Enfants (3 pp.) - [ 80 pages de formats divers, vers 1817-1825 ] dont un document de 4 pp. intitulé "Le Pourquoy de 1817, ou quelque chose en attendant mieux", relatif à l'affaire du faux dauphin Mathurin Bruneau : "Un personnage mistérieux a été arrêté à St Malô le 15 7bre 1815, parce qu'il se prétend être fils de Louis 16. S'il a dit la vérité, pourquoi le méconnaître ? Si c'est un imposteur, pourquoi ne le juge-t-on pas ?" ... "Est-il vray qu'n présence de 30 cardinaux Pie VI l'ait sacré à Rome. Et que Madame Victoire ait été présente à cette cérémonie Auguste ? Est-il vray qu'il ait vû en Espagne Mde la duchesse doirière d'Orléans, et que cette noble personne se soit prosternée à ses pieds ? Est-il vray qu'ayant été envoyé par la préfecture de police de paris, quoique sous un faux nom, au dépôt de la mandicité de St Denis, le ministre de la Police Gen. de Bonaparte le Duc d'Otrante M. Fouché, en un mot, l'ait sauvé ? Est-il vray qu'après avoir subi tous les genres d'nfortune, désespérant et de sa cause personnelle et de celle de sa famille, il ait tour à tour combattu vaillament en 1808 à bord de la Frégate la Cybelle, servi la Nouvelle Angleterre en qualité de Capitaine de Génie, qu'il soit parvenû dans le Brézil au grade de colonel de Cavalerie, et qu'enfin ayant appris pour la première fois à Rio Janeiro le 22 juin 1815 que les français retournaient au dogme de la légitimité, il se soit embarqué le 23 pour entrer dans sa chère Patrie..."‎


‎Très intéressant recueil de documents manuscrits, rédigés de la même main, durant la période 1817-1825. Tous ces manuscrits (le plus souvent des copies d'ouvrages, plus ou moins commentés), manifestent remarquablement l'étrange atmosphère régnant, au lendemain de la seconde Restauration, dans certains milieux ultra extrêmement attentifs à tous les prophétismes servant leur cause. Les nombreux faux-dauphins, parmi lesquels Mathurin Bruneau (qui mourra en prison en 1822), sauront profiter de leurs espoirs déçus. Prix du lot.‎

SARL Librairie du Cardinal

Phone number : 09 82 20 86 11

EUR390.00

‎au nom de Louis de Clerc, externe ‎

Reference : AMO-795

(1854)

‎cahier d'écolier classe de 2nde deuxième division cahier d'histoire entièrement manuscrit année 1853 -1854 ‎

‎1 volume 19,5 cm x 15 cm d'une centaine de pages, avec étiquette papetier Guérin. Complet. (on joint des petits découpages d'illustration, dentelle papier dans le cahier, voir photos), Cartonnage noir, bon état. Couverture légèrement frottée, voir les photos. ‎


Librairie L'amour qui bouquine - Alise-Sainte-Reine

Phone number : 06 79 90 96 36

EUR90.00

‎[s.n.] - ‎ ‎BAILLY-BLANCHARD, Arthur ; [ BAILEY-BLANCHARD ]‎

Reference : 56074

(1889)

‎2 lettres autographes signées à en-tête du Commissariat Général des Etats-Unis d'Amérique Exposition Universelle [ Office of the United States Commissioner-General Paris Exposition of 1889 ] 1 LAS datée du 11 novembre 1889 [ Il sollicite des renseignements sur une nomination ] ; 1 LAS datée de Hartford, Connecticut, 11 juin 1890 : "Cher Monsieur, J'arrive de la Nouvelle-Orléans où j'ai été passer mon congé au milieu des miens et je trouve votre aimable lettre du 1 du mois dernier" [ Il renouvelle sa demande et conclut : ] "J'espère que ma bonne fortune me ramènera en France [ ... ]"‎

‎2 lettres autographes signées de 4 pages chacunes, 1889 et 1890, les lettres ont été anciennement montées sur onglet de façon amateur par le destinataire. 2 lettres autographes signées à en-tête du Commissariat Général des Etats-Unis d'Amérique Exposition Universelle [ Office of the United States Commissioner-General Paris Exposition of 1889 ] 1 LAS datée du 11 novembre 1889 [ Il sollicite des renseignements sur une nomination ] ; 1 LAS datée de Hartford, Connecticut, 11 juin 1890 : "Cher Monsieur, J'arrive de la Nouvelle-Orléans où j'ai été passer mon congé au milieu des miens et je trouve votre aimable lettre du 1 du mois dernier" [ Il renouvelle sa demande et conclut : ] "J'espère que ma bonne fortune me ramènera en France [ ... ]"‎


‎American diplomat, Arthur Bailly-Blanchard (1855-1925) will be the american ambassador to Haïti from 1914 to 1921. Born in New Orleans, he worked at the Office of the United States Commissioner-General Paris Exposition of 1889, and will be appointed 3rd secretary at the embassy in Paris in 1900. These documents can require an export authorization that may take a few weeks.‎

SARL Librairie du Cardinal

Phone number : 09 82 20 86 11

EUR290.00

‎BERNE-BELLECOUR, Etienne‎

Reference : 56073

(1883)

‎[ Lot de 9 lettres autographes signée ] 1 LAS datée de Cannes le 31 Janvier 1883 : "Tu serais bien gentil de demander pour moi, au fils de l'Amiral Garnand, l'autorisation qu'il m'a si gracieusement offerte, alors qu'il est venu me voir : la permission de visiter 'escadre du Golfe Juan, pour moi et quelques membres de ma famille. Si cela offrait quelques difficultés, dis-le moi franchement, ceci entre nous - et je m'adresserais à mon ami Miot [ ... ] ; 1 LAS datée de Cannes le 21 avril 1883 : [ ... ] "Je t'adresse un mot pour Garnand en te priant de le lui faire parvenir. Je voudrais aussi envoyer ma carte à la personne qui m'a présenté au Capitaine Michel [ ... ] ; 1 LAS datée de Paris le 25 Février 1885 : [ ... ] Il y a environ dix-huit mois que je suis allé, avec mon ami Miot, à ton ministère où je t'ai vu pour savoir s'il y avait des petits canons de marine. Tu dois te souvenir de cela ? Il n'y en avait point. Aujourd'hui on m'affirme qu'il y en a. Je viens te demander le service de vérifier le fait et de m'en écrire un mot le plus tôt possible, car je suis bien pressé par mon tableau du salon prochain, qui tu le sais représente un débarquement. [... ] J'irai dîner demain au Cercle de la Presse. Tâche d'y venir tu verras Arban, Lami et d'autres ex-copains des malheureux anti-libéraux !!..." ; 1 LAS datée de Paris le 4 mars 1885 [ Il invite son correspondant à Sevran pour venir voir son tableau ] ; 1 LAS datée de Paris le 29 mars 1888 [ Il expose une sollicitation pour un jeune homme dont les parents sont d'Egreville en Seine-et-Marne ] "Nous travaillons ferme à une entreprise qui, si elle réussit, réunira à nouveau tous mes anciens camarades..." [... ] ; 1 LAS datée d'Egreville (Seine-et-Marne) le 27 juin 1888 : [ Il demande pour une famille d'un marin décédé sa montre, et sollicite pour un autre moisson un congé d'un mois "au moment des moissons, c'est-à-dire vers la fin de Juillet. Je sais que cela s'accorde car je viens de l'obtenir pour un soldat du 76e de ligne". Il invite son correspondant Gustave Lévy à Egreville où il pourra dormir "dans la chambre du Commandeur (Nicham !) qu'on te réservera" ] ; 1 LAS datée du Château d'Egreville le 16 septembre 1888 : [ Il le sollicite encore pour son soldat et continue : ] "Quand donc t'aboucheras-tu avec Edouard Philippe - dont j'ai à faire un petit portrait - pour venir me voir à Egreville" [ ... ] ; 1 LAS datée de Paris, le 4 décembre 1888 : "Mon Cher Vieux, Comment je ne t'aurai pas répondu pour te remercier du dernier service, que je t'avais demandé et que tu m'avais fait obtenir ? Comment ? Eh ! bien je t'avoue franchement que je suis un cochon. Toutefois, il faut avoir un peu d'indulgence, et me pardonner : je t'ai tellement écrit pour te réclamer quelque chose que, ma foi, j'ai cru sincèrement t'avoir écrit pour te remercier. Puis mon intention très-ferme était d'aller te serrer la main aussitôt mon retour à Paris, mais Patatra ! Voilà environ trois semaines que je suis arrivé et je n'ai pas eu une heure à moi. Je suis rentré dans la fournaise, et j'ai repris ma sale existence vertigineuse de la Capitale. [ Il l'invite à dîner au Cercle de la Presse pour rencontrer ses vieux copains Philippe, Lami, Arban, etc... ] ; 1 LAS du 13 décembre 1888 : "Mon Cher Vieux, c'est encore moi. Tu sais mon protégé le soldat-marsouin Chevrillon, celui pour lequel je t'ai si bien remercié... Eh bien ce pauvre diable qui vient d'avoir la fièvre typhoïde ainsi qu'on t'en avait informé n'est pas encore bien chic [ Il sollicite pour un lui un renouvellement de congé. Il a regretté de ne pas le voir au Cercle de la Presse avec Arban, Lami et Crémieux. ] "Nous avons énormement causé de toi avec de Marçai, chez Bloch" [ il évoque l'Amiral Besnard "lequele entre parenthèses ne m'a pas l'air d'être fort commode" qu'il a également sollicité indirectement en vain... ]‎

‎9 lettres autographes signées rédigées de 1883 à 1888, adressées à son ami Gustave Lévy. Les lettres avaient été montées sur onglet, et deux lettres sont restées contrecollées, sans respect de l'ordre chronologique : [ Lot de 9 lettres autographes signée ] 1 LAS datée de Cannes le 31 Janvier 1883 : "Tu serais bien gentil de demander pour moi, au fils de l'Amiral Garnand, l'autorisation qu'il m'a si gracieusement offerte, alors qu'il est venu me voir : la permission de visiter 'escadre du Golfe Juan, pour moi et quelques membres de ma famille. Si cela offrait quelques difficultés, dis-le moi franchement, ceci entre nous - et je m'adresserais à mon ami Miot [ ... ] ; 1 LAS datée de Cannes le 21 avril 1883 : [ ... ] "Je t'adresse un mot pour Garnand en te priant de le lui faire parvenir. Je voudrais aussi envoyer ma carte à la personne qui m'a présenté au Capitaine Michel [ ... ] ; 1 LAS datée de Paris le 25 Février 1885 : [ ... ] Il y a environ dix-huit mois que je suis allé, avec mon ami Miot, à ton ministère où je t'ai vu pour savoir s'il y avait des petits canons de marine. Tu dois te souvenir de cela ? Il n'y en avait point. Aujourd'hui on m'affirme qu'il y en a. Je viens te demander le service de vérifier le fait et de m'en écrire un mot le plus tôt possible, car je suis bien pressé par mon tableau du salon prochain, qui tu le sais représente un débarquement. [... ] J'irai dîner demain au Cercle de la Presse. Tâche d'y venir tu verras Arban, Lami et d'autres ex-copains des malheureux anti-libéraux !!..." ; 1 LAS datée de Paris le 4 mars 1885 [ Il invite son correspondant à Sevran pour venir voir son tableau ] ; 1 LAS datée de Paris le 29 mars 1888 [ Il expose une sollicitation pour un jeune homme dont les parents sont d'Egreville en Seine-et-Marne ] "Nous travaillons ferme à une entreprise qui, si elle réussit, réunira à nouveau tous mes anciens camarades..." [... ] ; 1 LAS datée d'Egreville (Seine-et-Marne) le 27 juin 1888 : [ Il demande pour une famille d'un marin décédé sa montre, et sollicite pour un autre moisson un congé d'un mois "au moment des moissons, c'est-à-dire vers la fin de Juillet. Je sais que cela s'accorde car je viens de l'obtenir pour un soldat du 76e de ligne". Il invite son correspondant Gustave Lévy à Egreville où il pourra dormir "dans la chambre du Commandeur (Nicham !) qu'on te réservera" ] ; 1 LAS datée du Château d'Egreville le 16 septembre 1888 : [ Il le sollicite encore pour son soldat et continue : ] "Quand donc t'aboucheras-tu avec Edouard Philippe - dont j'ai à faire un petit portrait - pour venir me voir à Egreville" [ ... ] ; 1 LAS datée de Paris, le 4 décembre 1888 : "Mon Cher Vieux, Comment je ne t'aurai pas répondu pour te remercier du dernier service, que je t'avais demandé et que tu m'avais fait obtenir ? Comment ? Eh ! bien je t'avoue franchement que je suis un cochon. Toutefois, il faut avoir un peu d'indulgence, et me pardonner : je t'ai tellement écrit pour te réclamer quelque chose que, ma foi, j'ai cru sincèrement t'avoir écrit pour te remercier. Puis mon intention très-ferme était d'aller te serrer la main aussitôt mon retour à Paris, mais Patatra ! Voilà environ trois semaines que je suis arrivé et je n'ai pas eu une heure à moi. Je suis rentré dans la fournaise, et j'ai repris ma sale existence vertigineuse de la Capitale. [ Il l'invite à dîner au Cercle de la Presse pour rencontrer ses vieux copains Philippe, Lami, Arban, etc... ] ; 1 LAS du 13 décembre 1888 : "Mon Cher Vieux, c'est encore moi. Tu sais mon protégé le soldat-marsouin Chevrillon, celui pour lequel je t'ai si bien remercié... Eh bien ce pauvre diable qui vient d'avoir la fièvre typhoïde ainsi qu'on t'en avait informé n'est pas encore bien chic [ Il sollicite pour un lui un renouvellement de congé. Il a regretté de ne pas le voir au Cercle de la Presse avec Arban, Lami et Crémieux. ] "Nous avons énormement causé de toi avec de Marçai, chez Bloch" [ il évoque l'Amiral Besnard "lequele entre parenthèses ne m'a pas l'air d'être fort commode" qu'il a également sollicité indirectement en vain... ]‎


‎Photographe, peintre, graveur et illustrateur, Etienne Berne-Bellecour (1838-1910) se spécialisa dans la peinture militaire et notamment de marine. Il évoque dans cette correspondance un tableau de débarquement de marine, probablement le sujet vendu en 2011 chez Artcurial : "Débarquement de troupes de Marine Française dans des chaloupes" daté de 1885 (à moins qu'il ne s'agisse là que d'un travail préparatoire). Prix du lot, non séparable‎

SARL Librairie du Cardinal

Phone number : 09 82 20 86 11

EUR450.00

‎BOUFFARD, J.‎

Reference : 55289

(1860)

‎Cours manuscrit de J. Bouffard, élève de l'Ecole Normale Primaire de la Gironde, établie à la Grande Sauve, canton de Créon, et sorti le 20 août 1860, après un cours de 3 années, dont 2 passées à Bordeaux [ et signé par ses condisciples ] Cours de Géométrie, de Cosmographie, d'Industrie, de Physique‎

‎1 vol. in-8 reliure demi-basane rouge, environ 500 feuillets dont la moitié manuscrits, 1857-1860 Cours manuscrit de J. Bouffard, élève de l'Ecole Normale Primaire de la Gironde, établie à la Grande Sauve, canton de Créon, et sorti le 20 août 1860, après un cours de 3 années, dont 2 passées à Bordeaux [ et signé par ses condisciples ] Cours de Géométrie, de Cosmographie, d'Industrie, de Physique‎


‎Manuscrit rédigé d'une belle écriture sur environ 250 feuillets et signé au dernier feuillet par les condisciples de l'auteur, J. Bouffard, de Monségur, à savoir : Mazard (à Condat, par Fumel, Lot-et-Garonne), Tauriac (Sénezelles, par Casseneuil), Ed. Délis (à Gujan, près La teste), L. Anglade (à Montpezat, par Sainte-Livrade), Peydecastaing (Caudrot, La Réole), Turgan (A Saint Aubinn, près Branne), Larrue (au Barp, par Belin), Pault (au Teich), Prévôt (Pardaillan, Duras), L. Duplay (à Sigalen, par Aillas), G. Préchède (à Margaux), Desgans (à Gujan) et Lamouroux. Etat très satisfaisant (un coin plié, un manque volontaire sur une signature, rel. un peu frottée).‎

SARL Librairie du Cardinal

Phone number : 09 82 20 86 11

EUR450.00

‎[s.n.] - ‎ ‎BRELAY, Emile‎

Reference : 56075

(1885)

‎Deux billets autographes signés du député Emile Brelay : 1 billet AS :"Dimanche, Mon cher Amin Tout est fini pour moi, ma pauvre femme est décédée ce matin. Informez votre chère soeur et votre frère de ce douloureux événement. Votre ami désespéré" ; 1 billet AS daté du lundi 27 avril 1885 : "Mon Cher ami, Vous m'obligeriez en passant demain matin mardi à mon Bureau ; j'ai un petit service à vous demander"‎

‎2 billets autographes signées à en-tête de la Chambre des Députés, l'un daté du 27 avril 1885, l'autre non daté : Deux billets autographes signés du député Emile Brelay : 1 billet AS :"Dimanche, Mon cher Amin Tout est fini pour moi, ma pauvre femme est décédée ce matin. Informez votre chère soeur et votre frère de ce douloureux événement. Votre ami désespéré" ; 1 billet AS daté du lundi 27 avril 1885 : "Mon Cher ami, Vous m'obligeriez en passant demain matin mardi à mon Bureau ; j'ai un petit service à vous demander"‎


‎Très émouvant billet autographe signé du député Emile Brelay (1817-1889) qui fut notamment député de la Seine de 1871 à 1889. Il annonce le décès de son épouse et signe "votre ami désespéré".‎

SARL Librairie du Cardinal

Phone number : 09 82 20 86 11

EUR150.00

‎BURANI, Paul ; (ROUCOUX, Urbain)‎

Reference : 56077

(1890)

‎Lettre autographe signée de Paul Burani : "Mon cher ami, je vous adresse un ami, le Vicomte Jacques de Dreuille, sorti le 1er avec médaille d'or, de l'Ecole de Grignan et qui a besoin de renseignements spéciaux que vous pourrez sans doute lui donner sur une entreprise qu'il prépare en Calédonie. Je ne puis venir vous le présenter moi même, retenu jusqu'après 6 h. aux Menus Plaisirs où je fais répéter, mais traitez le comme moi-même"‎

‎1 L.A.S. d'une page au format in-8, non datée (circa 1883-1895), avec reste d'onglet contrecollé en marge : Lettre autographe signée de Paul Burani : "Mon cher ami, je vous adresse un ami, le Vicomte Jacques de Dreuille, sorti le 1er avec médaille d'or, de l'Ecole de Grignan et qui a besoin de renseignements spéciaux que vous pourrez sans doute lui donner sur une entreprise qu'il prépare en Calédonie. Je ne puis venir vous le présenter moi même, retenu jusqu'après 6 h. aux Menus Plaisirs où je fais répéter, mais traitez le comme moi-même"‎


‎Comédien et chansonnier, Paul Burani (1845-1901) (de son vrai nom Urbain Roucoux) fut actif durant la Commune, et sera notamment critique au Gil Blas. Le manuel des Cultures Tropicales (Culture du Caféier) de E. Raoul publié en 1897 mentionne le Vicomte Jacques de Dreuille comme l'un "des hommes les plus instruits et les plus distingués que possède la Nouvelle-Calédonie".‎

SARL Librairie du Cardinal

Phone number : 09 82 20 86 11

EUR195.00

‎CAILLAUX, Joseph ; LEYGUES, Georges‎

Reference : 44454

(1900)

‎Lettre signée par Joseph Caillaux, à en-tête du Ministère des Finances, Cabinet du Ministre. Débits de Tabac et Recettes Buralistes, le 29 avril 1900 [ Sollicité par son confrère Georges Leygues, Ministre de l'Instruction Publique et des Beaux-Arts, Joseph Caillaux accueille favorablement la recommandation de la Veuve d'un Chef de Bataillon de Chasseur à pied postulant pour un débit de Tabac] Contresignée par Georges Leygues avec la mention autographe "Transmis avec mes sentiments respectueux".‎

‎1 document officiel pré-remplié complété par un secrétaire du Cabinet, 1 p. in-4, signée par Joseph Caillaux, contresigné par Georges Leygues avec 5 mots autographes, 29 avril 1900‎


‎On connaît la pratique de l'époque consistant à privilégier veuves et orphelins de fonctionnaires et militaires aux postes de débitants de tabac. Ce système prendra fin 6 ans plus tard, en 1906. Bon état ‎

SARL Librairie du Cardinal

Phone number : 09 82 20 86 11

EUR150.00

‎[s.n.] - ‎ ‎CARJAT, Etienne‎

Reference : 56078

(1884)

‎1 Lettre autographe signée, à en-tête de Et. Carjat & Cie, datée de Veules, le 8 septembre 1884 : "Cher Ami, Je t'écris à la hâte de ce charmant pays ou Alexis Bouvier nous donne, à ma femme, à Ninie et à moi, une hospitalité cordiale et plantureuse, pour te prier de vouloir bien remettre ou faire remettre en mains propres au Ministre, la lettre ci-jointe, que tu cachèteras bien sûr, après l'avoir lue. A mon retour, nous causerons un peu de la mer que j'ai pu voir enfin, comme le Père Duchène : bougrement en colère. Grâce à la nourriture pantagruélique de mon généreux amphytrion, j'engraisse et j'oublie par moment les ennuis qui m'attendent au retour. Je te la serre bien fort et te remercie d'avance. Ton vieux fidèle"‎

‎1 L.A.S. format in-8 d'une page, sur papier à en-tête des Et. Carjat et Cie, traces d'ancien montage sur onglet : 1 Lettre autographe signée, à en-tête de Et. Carjat & Cie, datée de Veules, le 8 septembre 1884 : "Cher Ami, Je t'écris à la hâte de ce charmant pays ou Alexis Bouvier nous donne, à ma femme, à Ninie et à moi, une hospitalité cordiale et plantureuse, pour te prier de vouloir bien remettre ou faire remettre en mains propres au Ministre, la lettre ci-jointe, que tu cachèteras bien sûr, après l'avoir lue. A mon retour, nous causerons un peu de la mer que j'ai pu voir enfin, comme le Père Duchène : bougrement en colère. Grâce à la nourriture pantagruélique de mon généreux amphytrion, j'engraisse et j'oublie par moment les ennuis qui m'attendent au retour. Je te la serre bien fort et te remercie d'avance. Ton vieux fidèle"‎


‎L'un des plus fameux photographes de son temps, mais aussi journaliste et caricaturiste, Etienne Carjat (1828-1906) fut aussi un poète, membre avec Verlaine et Rimbaud, auprès de Gill, Banville ou Fantin-Latour, du groupe des "Vilains Bonshommes". Jolie lettre adressée à Gustave Lévy, haut fonctionnaire au ministère de la Marine, dans laquelle il évoque l'écrivain Alexis Bouvier (1836-1892), connut pour recevoir chaque été une dizaine de convives dans sa propriété de Veules-les-Roses (Seine-Maritime).‎

SARL Librairie du Cardinal

Phone number : 09 82 20 86 11

EUR190.00

‎COLIN S.C.‎

Reference : 5070.03.19

(1839)

‎MANUSCRIT - COURSE DANS LES FORETS DE SAVERNE ET DE HAGUENAU, juin & juillet 1839 VOSGES ALSACE‎

‎- Juin-Juillet 1839. - In-folio, chemise papier fatiguée titrée à la main, au dos plan de l'ouvrage, complet des 55 p. numérotées manuscrites plus Plan de la FORET DE GREIFFENSTEIN. - Nombreux Tableaux, dessins à l'encre et Plan précité. - Texte sur une moitié de la feuille et quelques appréciation manuscrites sur la première. Pourrait ressembler à une thèse d'Ingénieur en Sylviculture.‎


‎- Ouvrage traitant des Cultures, de l'Histoire Naturelle et des Usines des Forêts de Greifffenstein, d'Assenthal, de la Faisanderie et de la Marck, de Haguenau et de Sufflenheim. ‎

Librairie Ancienne Bernard Marie Rolin - Blet

Phone number : 06 09 82 43 86

EUR680.00

‎Collectif‎

Reference : 27611

(1793)

‎Adjudication du bail-à-ferme des Biens des Emigrés : vente aux enchères le 17 messidor 1793, an second de la République Française d'un Moulin à vent situé dans la commune de Gariée cy devant joui par Guy Leaumont père d'émigré, district de Grenade, Département de Haute-Garonne‎

‎1 formulaire complété de façon manuscrite, 17 messidor an II (1793), 4 pp. dont : 1 : texte de la mise aux enchères ; 2 : liste ms. des enchérisseurs et résultats par "feux" (vente à la bougie) ; 4 : Bordereau d'adjudication.‎


‎Le bail-à-ferme du moulin à vent fut adjugé au meunier de Brignamont. Bon exemplaire de ce témoignage direct d'une vente de biens d'émigrés.‎

SARL Librairie du Cardinal

Phone number : 09 82 20 86 11

EUR115.00

‎Collectif‎

Reference : 27612

(1793)

‎Adjudication du bail-à-ferme des Biens des Emigrés : vente aux enchères le 17 messidor 1793, an second de la République Française du château de Gariée et sa dépendance consistant en jardin enclos et vigne cy devant joui par Guy Leaumont père d'émigré, district de Grenade, Département de Haute-Garonne‎

‎1 formulaire complété de façon manuscrite, 17 messidor an II (1793), 4 pp. dont : 1 : texte de la mise aux enchères ; 2 : liste ms. des enchérisseurs et résultats par "feux" (vente à la bougie) ; 4 : Bordereau d'adjudication.‎


‎Intéressant exemplaire de ce témoignage direct d'une vente de biens d'émigrés (deux trous en milieu des feuillets, bon état par ailleurs).‎

SARL Librairie du Cardinal

Phone number : 09 82 20 86 11

EUR69.00

‎Collectif ‎

Reference : 31423

(1703)

‎"J'ay receu de Mr Pierre Delalande, conseiller du Roy, Lieutenant Général de l'Amirauté de Bayonne par mains de Monsr. Joizet ... porteur de sa procuration la somme de soixante six livres treize sol quatre deniers, à laquelle il a esté taxé par l'état d'Evaluation arresté au Conseil de la Marine, pour jouïr par luy, sa veuve & héritiers durant l'année 1704 de la dispense des quarante jours de sondit Office, suivant la Déclaration du Roy, du vingt-sept Aout 1701. Fait à Bourdeaux le vingt-deuxième jour de décembre mil sept cens trois."‎

‎"Quittance du Trésorier Général des Maison & Finances de S.A.S. Monseigneur le Comte de Toulouse, Duc de Penthièvre & de D'Amville, Pair & Admiral de France, pour servir à la Recette du Droit Annuel des Officiers de l'Amirauté, & être remplie de la main de M. Pierre Rouzières". 1 pièce pré-rempliée complétée à la plume et signée L. Cossin et Rouzières, , format 22,5 x 18 cm, datée du 17 décembre 1694, à Bordeaux : "J'ay receu de Mr Pierre Delalande, conseiller du Roy, Lieutenant Général de l'Amirauté de Bayonne par mains de Monsr. Joizet ... porteur de sa procuration la somme de soixante six livres treize sol quatre deniers, à laquelle il a esté taxé par l'état d'Evaluation arresté au Conseil de la Marine, pour jouïr par luy, sa veuve & héritiers durant l'année 1704 de la dispense des quarante jours de sondit Office, suivant la Déclaration du Roy, du vingt-sept Aout 1701. Fait à Bourdeaux le vingt-deuxième jour de décembre mil sept cens trois."‎


‎"Quittance du Trésorier Général des Maison & Finances de S.A.S. Monseigneur le Comte de Toulouse, Duc de Penthièvre & de D'Amville, Pair & Admiral de France, pour servir à la Recette du Droit Annuel des Officiers de l'Amirauté, & être remplie de la main de M. Pierre Rouzières". Bon état pour cette dispense de condition de survie‎

SARL Librairie du Cardinal

Phone number : 09 82 20 86 11

EUR115.00

‎Conseil Municipal de la Commune de Tonneins La Montagne ‎

Reference : 21263

(1791)

‎Lettre de 8 pp. adressée " A Messieurs du Directoire du District de Toneins" [ Tonneins ] daté du 13 janvier 1791 ; [ On joint : ] Extrait de la délibération prise par le Conseil Municipal de la Commune de Tonneins La Montagne dans la séance du 9me Pluviose, 3me Année de la République.‎

‎"Messieurs, le soussigné à l'honeur de vous représenter qu'ayant été nomé jugé de paix du canton de Montpézat, à la pluralité de trois cent trente-trois voix - sur cinq cent trente six, il a la douleur de voir que, par des opositions déguisées, il est dans l'impossibilité de remplir ses fonctions & de s'acquiter envers le public des devoirs que sa charge lui impose. Quelques habitants de Montpézat dont les motifs ne sont peut-être pas tout à fait désintéressés, ont formé la prétention de m'obliger à aller prêter serment devant le Conseil Général de la Comune du chef lieu du Canton, & de m'assujetier à doner trois jours de la semaine des Audiences réglées dans leur ci-devant Parquet ; et pour réussir dans leur projet, ils ont engagé Me Martine de Bonefon, Président de l'Assemblée à empêcher le Secrétaire de prendre l'extrait du procès verbal qui doit m'être remis pour l'envoyer au greffe du Tribunal du District." etc etc. , soit une lettre manuscrite de 8 pp. au format in-4, On joint : Extrait de la délibération prise par le Conseil Municipal de la Commune de Tonneins La Montagne dans la séance du 9me Pluviose, 3me Année de la République, concernant une pétition présentée par "Blavignac Père à l'adresse du district, et renvoyée à la municipalité pour avoir son avis, la dite pétition tendante à se plaindre de ce que sur la réquisition des fourrages faite en vert du 9 Nivose, le dit Blavignac est porté pour 40 quintaux"...‎


‎Deux documents manuscrits de la période révolutionnaire concernant le district de Tonneins.‎

SARL Librairie du Cardinal

Phone number : 09 82 20 86 11

EUR70.00

‎Contre-Amiral Major Général de la Marine‎

Reference : 31417

(1826)

‎Marine Royale. Port de Brest le 24 Mai 1826. "Il est ordonné à Mr. Saint-Légier de la Saussaye, Léon Paul, Elève de 2e Classe, de débarquer du vaisseau le Breslau et de se présenter à la Majorité Générale.‎

‎1 pièce format 205 x 315 mm, signée notamment Contre-Amiral Major-Général de la Marine Guyez (?)‎


‎Le Breslau participera l'année suivante à la bataille de Navarin. Etat très satisfaisant.‎

SARL Librairie du Cardinal

Phone number : 09 82 20 86 11

EUR79.00

‎DEJAZET, Virginie‎

Reference : 56080

(1870)

‎Lettre autographe signée : "Liège, Mardi. Mon Cher George, Je vous ai dit que sitôt que je verrai poindre quelque chose pour vous, je me hâterai de vous en faire part. J'avais donc l'intention de vous écrire d'ici à quelques jours, mais j'apprends à l'instant que M. Bubat a l'intention d'aller sa troupe faire les environs de l'Angleterre, et je viens vous demander si la nouvelle est véritable car dans ce cas, cela changerait bien des choses qui se mijotent. Ecrivez-moi donc tout de suite sur le fait, je vous en prie. Sachez donc aussi sans parler de moi [ souligné ] si Legreney a reçu oui ou non une lettre de Mr Lémençon [ ? ] lettre à laquelle il n'aurait point répondu, ce qui a beaucoup étonné ce dernier [ ... ]‎

‎1 L.A.S. de 3 pages, format in-12, s.d. (circa 1870) : Lettre autographe signée : "Liège, Mardi. Mon Cher George, Je vous ai dit que sitôt que je verrai poindre quelque chose pour vous, je me hâterai de vous en faire part. J'avais donc l'intention de vous écrire d'ici à quelques jours, mais j'apprends à l'instant que M. Bubat a l'intention d'aller sa troupe faire les environs de l'Angleterre, et je viens vous demander si la nouvelle est véritable car dans ce cas, cela changerait bien des choses qui se mijotent. Ecrivez-moi donc tout de suite sur le fait, je vous en prie. Sachez donc aussi sans parler de moi [ souligné ] si Legreney a reçu oui ou non une lettre de Mr Lémençon [ ? ] lettre à laquelle il n'aurait point répondu, ce qui a beaucoup étonné ce dernier [ ... ]‎


‎Lettre autographe signée de la célèbre actrice Virginie Déjazet (1798-1875). Etat très satisfaisant (petits accrocs et reste d'un onglet contrecollé) ‎

SARL Librairie du Cardinal

Phone number : 09 82 20 86 11

EUR95.00

‎DEJEAN, Maréchal de Camp (Lieutenant de Roi à Lille)‎

Reference : 5494

(1821)

‎Observations du Maréchal de Camp Déjean, Lieutenant de Roi à Lille, sur le personnel et l'Etat-Major des Places. [Joint : ] Place de Lille. Inspection générale de l'année 1821. Observations du général Déjean, Lieutenant de Roi.‎

‎Justifiant les motifs qui empêchent les Lieutenants de Roi d'établir encore un plan de service de déffense d'après les principes déterminés par les articles 83, 84, 85 et 86 du décret du 21 décembre 1811 ; 2 documents manuscrits d'époque in-4, de 17 pp. et 4 pp. , tous deux signés Déjean. ‎


‎"C'est une grande erreur dans laquelle tombent beaucoup de colonels de l'armée lorsqu'ils ont sous leurs ordres des officiers qui, par leur manque de conduite, ou leur impéritie, les trouvent incapables de servir dans leur régiment et qui, voulant s'en défaire, les proposent pour être employés dans les places..." Ces deux documents manuscrits sont riches de nombreux renseignements sur l'avancement, la solde, la retraite, et les uniformes des soldats du temps, ainsi que sur l'importance centrale de l'étiquette. L'annuaire de l'Etat militaire de la France pour 1821 confirme la présence, au commandement de la place de Lille, du Maréchal de Camp Antoine-Alexandre Dejean, Lieutenant de Roi de 1ère classe (18 nov. 1818). Bon ensemble (bon exemplaire pour le manuscrit principal, qq. rouss. et frottements en marge pour le document joint).‎

SARL Librairie du Cardinal

Phone number : 09 82 20 86 11

EUR175.00

‎DENTU, Edouard ; DENTU, Gabriel-André‎

Reference : 44484

(1870)

‎[ Lot de plus de 80 pièces : Archives de la famille Dentu 1837-1883 : Gabriel, Mélanie, Edouard, famille Caumartin, Librairie Dentu :] 2 L.A.S de l'éditeur Gabriel Dentu (1837 et 1839 : "Ma chère petite, Je ne suis plus rue d'Erfurt et pas encore rue des Beaux-Arts ; c'est un bien agréable métier qu'un déménagement" et ".. enfin, à onze heures, après avoir vu défiler la racaille des Variétés, Odry en tête..." L'acteur Odry était l'un des principaux acteurs du théâtre des Variétés ] ; 1 L.A.S. des parents Caumartin à Gabriel et Mélanie Dentu [ son épouse, née Caumartin. S.d., août 1835. Evocation d'une "bagarre qui a fait tant de victimes"]. Petit dossier de 8 courriers (plusieurs annotés par Gabriel Dentu, 2 L.A.S. de l'imprimeur Paul Renouard) sur une affaire amenée par la Chambre des Imprimeurs, relative à un M. Tarbé (années 1842-1844) - 1 L.A.S. de Mélanie à sa mère Caumartin [ 1843, première communion d'Edouard ] - L.A.S. de son frère Gabriel (1873) - 3 L.A.S. des enfants Edouard et Gabriel Dentu à leur mère Mélanie (3 d'Edouard dont 2 très jeune, et 1 partagée avec Gabriel ] - 2 L.A.S. de la cousine Marie Hons-Olivier (une datée de 1862) - Lettre de son avoué avec copie d'un courrier de Philarète Chasles (demande le report d'une réunion - Avril 1864) - 24 L.A.S d'Edouard Dentu à sa femme Léonie Faure-Decamps [ 1865-1883. Extraits : 27 août 1867 : "PS : en lisant les journaux, je vois que Juliette, la vieille maîtresse de Ponson, vient de mourir" - "18 septembre 1872 : "Je t'écris de la rue de Rivoli où je viens de voir Mr. Barbier [ le poète Auguste Barbier, son tuteur ] qui a été fort souffrant"] - Assignation d'huissier contre Edouard Dentu de la part de l'Office franco-belge qui "avait acquis le droit exclusif d'affichage sur la Palissade en planches ... sur la place du palais Royal, et sur la rue de Valois faisant angle au coin de cette place, le Pavillon incendié du Palais Royal" (12 décembre 1871) - Photographie :"Reproduction du Portrait de mon Marie, Edouard Dentu, à l'âge de 3 ans" [mention autographe de son épouse Léonie ] - Photographie : "A mon cher cher petit Pierre, portrait de ta maman en 1884 Année de son Mariage" [ mention autographe de sa fille Jeanne, épouse La Batut ] - Acte d'huissier contre Edouard Dentu, de la part de M. E. V. Régnier contre "l'éditeur d'une publication qui vient de paraître sous le titre de Rapport du Général Rivière" [ l'honneur du sieur Régnier est bafoué, il est tacitement accusé d'intelligence avec l'ennemi prussien. On joint la réponse de l'avoué du librairie l'invitant à n'en tenir aucun compte. 1873 ] - 10 reçus autographes signée et 1 L.A.S d'Edouard Dentu - - ] Lot de 23 courriers divers (Avoués, Imprimeurs, libraires, dont un brouillon d'assignation du Duc de Persigny par Edouard Dentu) - On joint quelques documents dont cartes de visite avec qq. mots autographes d'Arsène Houssaye - Lot d'Affiche, brochure et Journaux relatifs à la famille Dentu : [ Grand Prospectus-Affiche de la Librairie Dentu, circa - Phare de la Loire, 21 septembre 1878 : article sur Dentu - Le High-Life, 22 janvier 1882 : article sur Dentu - Le Périgord. 18 mars 1879 : article sur Edouard Dentu - Tiré à part de la Revue de France de 1876 consacré à Dentu (état moyen) - La Presse 14 septembre 1881 : article sur Dentu ] - Lot d'une trentaine de courrier, documents et L.A.S à ou de Léonie Veuve Dentu [ discours de mariage avec Ferry du Pommier, LAS à son époux Edouard Dentu, LAS à sa belle-mère Mélanie Dentu, Lettres d'avoués sur l'affaire Adolphe Belot, 1 LAS à Edouard Dentu, etc. ]‎

‎[ Lot de plus de 80 pièces : Archives de la famille Dentu 1837-1883 : Gabriel, Mélanie, Edouard, famille Caumartin, Librairie Dentu :] 2 L.A.S de l'éditeur Gabriel Dentu (1837 et 1839 : "Ma chère petite, Je ne suis plus rue d'Erfurt et pas encore rue des Beaux-Arts ; c'est un bien agréable métier qu'un déménagement" et ".. enfin, à onze heures, après avoir vu défiler la racaille des Variétés, Odry en tête..." L'acteur Odry était l'un des principaux acteurs du théâtre des Variétés ] ; 1 L.A.S. des parents Caumartin à Gabriel et Mélanie Dentu [ son épouse, née Caumartin. S.d., août 1835. Evocation d'une "bagarre qui a fait tant de victimes"]. Petit dossier de 8 courriers (plusieurs annotés par Gabriel Dentu, 2 L.A.S. de l'imprimeur Paul Renouard) sur une affaire amenée par la Chambre des Imprimeurs, relative à un M. Tarbé (années 1842-1844) - 1 L.A.S. de Mélanie à sa mère Caumartin [ 1843, première communion d'Edouard ] - L.A.S. de son frère Gabriel (1873) - 3 L.A.S. des enfants Edouard et Gabriel Dentu à leur mère Mélanie (3 d'Edouard dont 2 très jeune, et 1 partagée avec Gabriel ] - 2 L.A.S. de la cousine Marie Hons-Olivier (une datée de 1862) - Lettre de son avoué avec copie d'un courrier de Philarète Chasles (demande le report d'une réunion - Avril 1864) - 24 L.A.S d'Edouard Dentu à sa femme Léonie Faure-Decamps [ 1865-1883. Extraits : 27 août 1867 : "PS : en lisant les journaux, je vois que Juliette, la vieille maîtresse de Ponson, vient de mourir" - "18 septembre 1872 : "Je t'écris de la rue de Rivoli où je viens de voir Mr. Barbier [ le poète Auguste Barbier, son tuteur ] qui a été fort souffrant"] - Assignation d'huissier contre Edouard Dentu de la part de l'Office franco-belge qui "avait acquis le droit exclusif d'affichage sur la Palissade en planches ... sur la place du palais Royal, et sur la rue de Valois faisant angle au coin de cette place, le Pavillon incendié du Palais Royal" (12 décembre 1871) - Photographie :"Reproduction du Portrait de mon Marie, Edouard Dentu, à l'âge de 3 ans" [mention autographe de son épouse Léonie ] - Photographie : "A mon cher cher petit Pierre, portrait de ta maman en 1884 Année de son Mariage" [ mention autographe de sa fille Jeanne, épouse La Batut ] - Acte d'huissier contre Edouard Dentu, de la part de M. E. V. Régnier contre "l'éditeur d'une publication qui vient de paraître sous le titre de Rapport du Général Rivière" [ l'honneur du sieur Régnier est bafoué, il est tacitement accusé d'intelligence avec l'ennemi prussien. On joint la réponse de l'avoué du librairie l'invitant à n'en tenir aucun compte. 1873 ] - 10 reçus autographes signée et 1 L.A.S d'Edouard Dentu - - ] Lot de 23 courriers divers (Avoués, Imprimeurs, libraires, dont un brouillon d'assignation du Duc de Persigny par Edouard Dentu) - On joint quelques documents dont cartes de visite avec qq. mots autographes d'Arsène Houssaye - Lot d'Affiche, brochure et Journaux relatifs à la famille Dentu : [ Grand Prospectus-Affiche de la Librairie Dentu, circa - Phare de la Loire, 21 septembre 1878 : article sur Dentu - Le High-Life, 22 janvier 1882 : article sur Dentu - Le Périgord. 18 mars 1879 : article sur Edouard Dentu - Tiré à part de la Revue de France de 1876 consacré à Dentu (état moyen) - La Presse 14 septembre 1881 : article sur Dentu ] - Lot d'une vingtaine de courrier, documents et L.A.S à ou de Léonie Veuve Dentu [ discours de mariage avec Ferry du Pommier, LAS à son époux Edouard Dentu, LAS à sa belle-mère Mélanie Dentu, etc. ]‎


‎Ensemble intéressant d'archives de la famille des célèbres éditeurs Dentu. Prix du lot.‎

SARL Librairie du Cardinal

Phone number : 09 82 20 86 11

EUR950.00

‎[s.n.] - ‎ ‎DUMAS FILS, Alexandre ; [ DIETZ, David ]‎

Reference : 56068

(1871)

‎[ Copie d'une lettre d'Alexandre Dumas Fils adressée à M. Veschoutre de Metz évoquant la condamnation à mort du communard Louis Rossel ] Puys, (Seine Inférieure) 18 août 1871. Monsieur, Rossel sera certainement condamné à mort, il ne peut pas ne pas l'être. Il a déserté, il a passé à l'ennemi, il a combattu des chefs et des camarades ; la loi militaire est formelle, et l'acquittement de Rossel serait du plus mauvais et du plus dangereux effet. Pour le principe, et surtout en des moments comme les nôtres, il faut que Rossel soit condamné à mort, et si j'étais un de ses juges, je n'hésiterais pas une seconde ; mais une fois la condamnation prononcée, je demanderais sa grâce et de cette grâce je ne doute pas un moment. Rossel excite déjà de grandes sympathies et c'est au maréchal Mac-Mahon qu'il doit de n'avoir pas été fusillé sommairement. S'il ne prend pas devant le conseil de guerre une mauvaise attitude, il aura pour lui toutes les indulgences possibles. Je ne suis pas dans le Secret des Dieux, mais je crois pouvoir vous rassurer d'avance sur le sort de votre ami. Du reste, le moment venu, je ferai de mon mieux et je ne serai pas le seul. Je retournerai justement à Versailles pour cette affaire là. Très affectueusement à vous". A. Dumas. On joint le numéro 106 du "Courrier de la Moselle" du samedi 3 septembre 1870 (qui évoque "M. Dietz, le directeur bien connu des ateliers de Montigny" ainsi que l'enterrement de sa mère, de religion réformée, à l'enterrement de laquelle au cimetière du Sablon l'autorité catholique avait voulu porter obstacle), ainsi qu'un prospectus : "Discours prononcé dans la réunion de la Salle Chaynes le 30 août 1893 par le Citoyen Dietz, ancien ingénieur en chef de Chemins de Fer, Président honoraire des Patriotes de la Moselle" à Paris, en soutien au candidat républicain Delattre.‎

‎1 lettre recto verso, avec la mention en haut à gauche, de la main de l'ingénieur des chemins de fer et Président honoraire des "Patriotes de La Moselle" David Dietz : "Lettre adresse à Mr. Veschoutre de Metz. J'ai vu l'original". [ Copie d'une lettre d'Alexandre Dumas Fils adressée à M. Veschoutre de Metz évoquant la condamnation à mort du communard Louis Rossel ] Puys, (Seine Inférieure) 18 août 1871. Monsieur, Rossel sera certainement condamné à mort, il ne peut pas ne pas l'être. Il a déserté, il a passé à l'ennemi, il a combattu des chefs et des camarades ; la loi militaire est formelle, et l'acquittement de Rossel serait du plus mauvais et du plus dangereux effet. Pour le principe, et surtout en des moments comme les nôtres, il faut que Rossel soit condamné à mort, et si j'étais un de ses juges, je n'hésiterais pas une seconde ; mais une fois la condamnation prononcée, je demanderais sa grâce et de cette grâce je ne doute pas un moment. Rossel excite déjà de grandes sympathies et c'est au maréchal Mac-Mahon qu'il doit de n'avoir pas été fusillé sommairement. S'il ne prend pas devant le conseil de guerre une mauvaise attitude, il aura pour lui toutes les indulgences possibles. Je ne suis pas dans le Secret des Dieux, mais je crois pouvoir vous rassurer d'avance sur le sort de votre ami. Du reste, le moment venu, je ferai de mon mieux et je ne serai pas le seul. Je retournerai justement à Versailles pour cette affaire là. Très affectueusement à vous". A. Dumas On joint le numéro 106 du "Courrier de la Moselle" du samedi 3 septembre 1870 (qui évoque "M. Dietz, le directeur bien connu des ateliers de Montigny" ainsi que l'enterrement de sa mère, de religion réformée, à l'enterrement de laquelle au cimetière du Sablon l'autorité catholique avait voulu porter obstacle), ainsi qu'un prospectus : "Discours prononcé dans la réunion de la Salle Chaynes le 30 août 1893 par le Citoyen Dietz, ancien ingénieur en chef de Chemins de Fer, Président honoraire des Patriotes de la Moselle" à Paris, en soutien au candidat républicain Delattre.‎


‎Très intéressant ensemble réunissant la copie d'une lettre d'Alexandre Dumas fils évoquant la condamnation à mort de Rossel (malgré l'optimisme de Dumas fils, Louis Rossel sera fusillé le 28 novembre 1871) et le numéro 106 du "Courrier de la Moselle" du samedi 3 septembre 1870 (qui évoque "M. Dietz, le directeur bien connu des ateliers de Montigny" ainsi que l'enterrement de sa mère, de religion réformée, à l'enterrement de laquelle au cimetière du Sablon l'autorité catholique avait voulu porter obstacle), ainsi qu'un prospectus : "Discours prononcé dans la réunion de la Salle Chaynes le 30 août 1893 par le Citoyen Dietz, ancien ingénieur en chef de Chemins de Fer, Président honoraire des Patriotes de la Moselle" à Paris, en soutien au candidat républicain Delattre.‎

SARL Librairie du Cardinal

Phone number : 09 82 20 86 11

EUR450.00

‎Jean Guitton‎

Reference : 2001027

(1954)

Le Temps de Lire - Colombier

Phone number : 0635950783

EUR200.00

‎JONGLEUX Edmond‎

Reference : 1196.2014.09

(1950)

‎DUC DE CHAROST (ARMAND BETHUNE)‎

‎Ouvrage jamais publié. Seul un exemplaire tapuscrit figure au fonds local Berry sous la cote By20888. 36 ff. dactyl. 27 cm. Notre exemplaire semble plus complet comportant 41 pages avec correctifs et ajouts. Joint une note manuscrite sur Charost et la Du Barry C. 1950, 41 pages tapuscrites bleues avec Corrections, ajouts et collages, composées d’un feuillet de Titre, 37 pages numérotées auxquelles s’intercalent 3 ff. numérotés bis. Corrections et ajouts. Bibliographie. ‎


‎Edmond JONGLEUX est né en 1869. Il entre à la Mairie de Bourges en 1896 et en devient le Secrétaire Général. Il est admis à la Société des GENS DE LETTRE ? PR2SENT2 PAR Paul Féval fils et Charles Le Goffic Académicien, en juin 1922. Il développera une activité Historique et littéraire locale abondante. L’un de ses ouvrage « Bourges sous la Botte Allemande ou 50 mois d’esclavage » lui vaudra le Prix Littéraire du Syndicat d’Initiative pour les deux années 1947 et 48. Sa position Secrétaire Général de la Mairie de Bourges pendant les années d’occupation lui permettrons d’être un observateur majeur de la vie quotidienne des berruyers . Il sera admis à la retraite en 1943 par Henri Laudier. Armand Joseph de Béthune, Duc de Charost. Né à Versailles en 1738 en 1800, il reçoit pendant la Révolution le titre de Père de l'humanité souffrante. Lors de la guerre d’Autriche, il établit un hôpital militaire à Francfort. En 1758, il donne à son pays toute son argenterie. A Ancenis il fonde des ateliers pour les anciens soldats, pensionne des officiers pauvres, établit des écoles et fait creuser des routes en Bretagne. On lui doit aussi des institutions de bienfaisance pour les femmes en couches, les orphelins, les agriculteurs touchés par des intempéries, des prix pour la culture du coton, le dessèchement des marais et la guérison des épizooties. Dans le Midi, il améliore la construction des moulins à vent, l'exploitation des forges et la culture des prairies artificielles. Dans le Berry, il introduit la culture du lin, de la rhubarbe, de la garance et du tabac. Comme comte de Roucy (1739-1800) il fit construire une école et installa sage femme et médecin. Il propose aussi à l'Abbé TERRAY un plan basé sur la prééminence de l'industrie pour rembourser la dette publique, plan qui est rejeté. A l'assemblée des notables (1788), il se prononce pour l'égale répartition des charges publiques. Maire d'un arrondissement de Paris (1799), il meurt en soignant les sourds-muets attaqués par la petite-vérole. ON JOINT UNE NOTE MANUSCRITE d’Edmond Jongleux sur Béthune Charost et la Du Barry à propos de dénonciations contre la Du Barry à propos d’un vol de diamant et ayant abouti à l’arrestation du Duc de Béthune. 1 f. manuscrit au crayon de papier recto verso sur papier de correspondant de la Nouvelle République ‎

Librairie Ancienne Bernard Marie Rolin - Blet

Phone number : 06 09 82 43 86

EUR350.00

‎LAIR, Angèle ; [ FAURE DECAMPS, Angèle fille du peintre Alexandre-Gabriel DECAMPS ; PHILIPON, Charles ]‎

Reference : 44485

(1880)

‎[ Archives familiales : Correspondance, photos, carnets de dessins et Bel album intime d'Angèle Lair-Decamps, fille du peintre Alexandre Decamps ] I : Bel album intime : copie de poésie ou de texte d'auteurs divers sur une trentaine de pages (circa 1880-1893), 35 dessins ou aquarelles contrecollés ou joints, dont : 5 esquisses de bonne facture, dont un singe et un bédouin, au crayon signées DC (attribuable à son père le peintre Alexandre Decamps ?) ; 8 belles miniatures au lavis, scènes romantiques tirées de Mme Collin d'Harleville (nom de Ch. Philipon indiqué deux fois sous deux des lavis) ; 4 belles aquarelles (scènes champêtres avec jeune fille dont une flûtiste et une joueuse de mandoline, dont une signée A DC) - II : 4 Carnets de dessins (encre et crayon, rares aquarelles) format in-12, reliure pleine toile, 1887-1888-1893 (Rouen, Avon, Fontainebleau, Mont Cenis, etc.) - III : 4 Photographies dont deux des époux Lair en leur propriété du château d'Epinay (indications manuscrites de la nièce d'Angèle Decamps, de Jeanne Dentu de La Batut, au verso) - IV : 4 L.A.S. (dont une C.P.) d'Angèle Lair-Decamps dont 3 à sa soeur Léonie (Veuve de l'éditeur Edouard Dentu) et une à sa nièce Jeanne Dentu, 1882-1914 [ dans la lettre à "Jane" elle évoque "la présence de notre cousine Gillois près de l'Impératrice Eugénie ; Madame Gillois était bien en Cour, je me suis trouvée avec mon père et ma mère au théâtre du château de Fontainebleau avec elle et sa soeur Mme Abeille" ... "Au sujet des objets que tu désirerais avoir dans l'antichambre, il y a peut-être le portrait de notre père fait par lui en caricature. Je ne sais pas si c'est une gravure ou un original". ] - V : 5 pièces manuscrites diverses, dont un billet manuscrit rédigé par son père ou sa mère (3 acrostiches formés avec les prénoms des 3 enfants : "Léonie est bonne fille, Empressée, assez gentille, On ne peut plaire avec cela, N'exigez rien au-delà, Il est certain qu'obligeance, En elle passe science" ou "Angèle ma cadette, à chacun pourrait plaire, N'était son affreux caractère, Gourmande, à 14 ans, qui ne le fut un peu, Et sans son peu de soin, la paresse et le jeu, L'étude, le travail, aidan un coeur plus ferme, En elle d'un talent ferait poindre le germe") et notes sur Angèle Lair de la main de sa nièce Jeanne Dentu‎

‎[ Correspondance, photos, carnets de dessins et Bel album intime d'Angèle Lair-Decamps, fille du peintre Alexandre Decamps ] I : Bel album intime format petit in-4 à l'italienne plein chagrin bordeaux à fermoirs, de la "Maison Giroux breveté de l'Empereur", toutes tranches dorées, copie de poésie ou de texte d'auteurs divers sur une trentaine de pages (circa 1880-1893), 35 dessins ou aquarelles contrecollés ou joints, dont : 5 esquisses de bonne facture, dont un singe et un bédouin, au crayon signées DC (attribuable à son père le peintre Alexandre Decamps ?) ; 8 belles miniatures au lavis, scènes romantiques tirées de Mme Collin d'Harleville (nom de Ch. Philipon indiqué deux fois sous deux des lavis) ; 4 belles aquarelles (scènes champêtres avec jeune fille dont une flûtiste et une joueuse de mandoline, dont une signée A DC) - II : 4 Carnets de dessins (encre et crayon, rares aquarelles) format in-12, reliure pleine toile, 1887-1888-1893 (Rouen, Avon, Fontainebleau, Mont Cenis, etc.) - III : 4 Photographies dont deux des époux Lair en leur propriété du château d'Epinay (indications manuscrites de la nièce d'Angèle Decamps, de Jeanne Dentu de La Batut, au verso) - IV : 4 L.A.S. (dont une C.P.) d'Angèle Lair-Decamps dont 3 à sa soeur Léonie (Veuve de l'éditeur Edouard Dentu) et une à sa nièce Jeanne Dentu, 1882-1914 [ dans la lettre à "Jane" elle évoque "la présence de notre cousine Gillois près de l'Impératrice Eugénie ; Madame Gillois était bien en Cour, je me suis trouvée avec mon père et ma mère au théâtre du château de Fontainebleau avec elle et sa soeur Mme Abeille" ... "Au sujet des objets que tu désirerais avoir dans l'antichambre, il y a peut-être le portrait de notre père fait par lui en caricature. Je ne sais pas si c'est une gravure ou un original". ] - V : 5 pièces manuscrites diverses, dont un billet manuscrit rédigé par son père ou sa mère (3 acrostiches formés avec les prénoms des 3 enfants : "Léonie est bonne fille, Empressée, assez gentille, On ne peut plaire avec cela, N'exigez rien au-delà, Il est certain qu'obligeance, En elle passe science" ou "Angèle ma cadette, à chacun pourrait plaire, N'était son affreux caractère, Gourmande, à 14 ans, qui ne le fut un peu, Et sans son peu de soin, la paresse et le jeu, L'étude, le travail, aidan un coeur plus ferme, En elle d'un talent ferait poindre le germe") et notes sur Angèle Lair de la main de sa nièce Jeanne Dentu‎


‎Important recueil de souvenirs d'Angèle Lair née Faure-Decamps, fille du célèbre peintre orientaliste Alexandre Decamps. L'album de dessin contient 5 notamment esquisses signées DC, 8 belles miniatures romantiques (lavis) et 4 belles aquarelles (l'album a été manipulé et plusieurs dessins décollés, accrocs à plusieurs feuillets).‎

SARL Librairie du Cardinal

Phone number : 09 82 20 86 11

EUR1,950.00

‎LE GOUX DE LA BERCHERE, Charles‎

Reference : 31413

(1684)

‎[ Pièce manuscrite datée du 14 octobre 1684, rédigée au nom de l'évêque de Lavaur, Mgr. Charles Le Goux de la Berchère : dispense de charges accordée au prêtre Guillaume Maurel]‎

‎1 pièce oblong en latin, avec cachet de l'évêque, datée du 14 octobre 1684‎


‎Bon état. Charles Le Goux de la Berchère fut d'abord évêque de Lavaur (de 1677 à 1685), puis fut déplacé à l'archevêché d'Auch, puis à Albi et enfin à Narbonne à partir de 1703.‎

SARL Librairie du Cardinal

Phone number : 09 82 20 86 11

EUR79.00
1 2 Next Exact page number ? OK
Get it on Google Play Get it on AppStore
Search - History; Manuscript

The item was added to your cart

You have just added :

-

There are/is 0 item(s) in your cart.
Total : €0.00
(without shipping fees)
More information about shipping
What can I do with a user account ?

What can I do with a user account ?

  • All your searches are memorised in your history which allows you to find and redo anterior searches.
  • You may manage a list of your favourite, regular searches.
  • Your preferences (language, search parameters, etc.) are memorised.
  • You may send your search results on your e-mail address without having to fill in each time you need it.
  • Get in touch with booksellers, order books and see previous orders.
  • Publish Events related to books.

And much more that you will discover browsing Livre Rare Book !