4 books for « Literature ; Manuscrip... »Edit

Sort by

‎Edmond HARAUCOURT‎

Reference : AMO-2051

‎[MANUSCRIT AUTOGRAPHE SIGNÉ]. LE PALAIS D'AMOUR.‎

‎s.d. (1911 / 1912 ?) 8 feuillets 30 x 19,5 cm (écriture au recto seulement à l'exception d'un paragraphe rayé au veso du feuillet 4). Nombreuses ratures et corrections. Bien lisible. Bon état. Ce manuscrit constitue la version corrigée, très proche de la version imprimée, du vingtième chapitre du roman Dieudonat publié en 1912 (E. Flammarion). Le titre définitif de ce chapitre est : Il multiplie avec excès les dons gracieux de sa personne. Notre manuscrit est titré Le Palais d'amour (initialement La Maison d'amour - rayé). "Dieudonat, prince au pays des légendes, a reçu du diable la faveur de voir ici-bas tous ses vœux irrévocablement exaucés : don diabolique en effet, par la vertu duquel ce bon jeune homme, avec les meilleures intentions du monde, distribue autour de lui une ample moisson de misères et de calamités. Morale : il est plus difficile de réaliser le bien que de le vouloir. [...]." (Revue Critique des Livres Nouveaux). Précisément, dans ce chapitre XX, Dieudonat fait vœux des joies de l'amour et du sexe : "Or, en jouant ainsi à étiqueter des femmes, Dieudonat oubliait trop (que ses désirs valaient des ordres) qu'il était l'homme dont tous les voeux se réalisent : soixante-trois amantes revinrent à leurs sièges, férues de contagion, et parfaitement décidées à ne plus voir qu'un homme sur la terre, lui ! [...] - A la bonne heure ! Voilà un pays où l'on s'aime ! J'y fixerai ma résidence : les moeurs sont douces et les âmes bénévoles. [...] (les plaisirs se succèdent ... en nombre ... et puis ce qui devait arriver arriva ...) [...] Elles sont trop, et je n'ai pas le temps de les aimer : elles viennent trop vite, et je n'ai pas le loisir de les appeler. Elles concentrent sur moi des voeux que j'éparpille sur elles. Pendant que je les oublie après les avoir entrevues, elles m'attendent, accumulant du désir et thésaurisant de l'espoir [...] et de conclure : "Belles filles, allez dormir ; tout bonheur est dans l'idée." (extrait) Ce sympathique roman utopique à la manière d'un Gulliver de Swift, fait parcourir le monde en tous sens à son héro malheureux doté du plus grand bonheur, celui de tout pouvoir ce qu'il veut. Roman philosophique certes éloigné de la Légende des Sexes du jeune poète libertin Edmond Haraucourt (1882), dont nous avons ici un des chapitres autographes des plus croustillants. Edmond Haraucourt (1856-1941) commence sa carrière d'auteur par la publication d'un recueil sulfureux pour son temps, La Légende des sexes, poèmes hystériques et profanes, paru en 1882 sous le pseudonyme de Sire de Chambley, et contenant le « Sonnet pointu » qui préfigure les calligrammes de Guillaume Apollinaire. Il est conservateur du musée du Trocadéro à Paris de 1894 à 1903 et du musée de Cluny dans la même ville de 1903 à 1925. Il fait partie des Hydropathes et collabore à La Jeune France. Il est président de la Société des gens de lettres de 1920 à 1922. On doit à Haraucourt ce vers devenu célèbre : Partir, c'est mourir un peu On pourrait lui reprocher de s'être par trop assagi avec les années ... mais une place de conservateur de musée bien installé vaut bien une messe ... Mais son talent de poète et de conteur est indéniable. CHAPITRE COMPLET AUTOGRAPHE. ‎


Librairie L'amour qui bouquine - Alise-Sainte-Reine

Phone number : 06 79 90 96 36

EUR550.00

‎EUGENIE CASANOVA dite LA BONNE DAME DE MONTIFAUT - ‎

Reference : 3438.07.17

‎3 LETTRES AUTOGRAPHES MANUSCRITES A PROPOS DE L'EMBAUCHE DU DOMESTIQUE et VOITURIER SAPIN ‎


‎Eugénie Casanova (21 janvier 1825, Rouen - 20 octobre 1908), née Hervieu, femme de lettres. Fille du juriste Louis-Eugène Hervieu et de Louise-Pierrine-Elisabeth de Villers, elle épouse Florent Mayet-Genetry, puis, veuve, Antonio Josué Casanova, d'où est né Raphaël Casanova (1860-1897), médecin-chef des Hospices de Bourges. Eugénie réside dans son château de Montifaut, près de Bourges. Elle se consacre à la littérature et sera surnommée « La Muse du Berry » par Émile Deschamps.‎

Librairie Ancienne Bernard Marie Rolin - Blet

Phone number : 06 09 82 43 86

EUR280.00

‎JULES RENARD A ISIDORE GAUJOUR‎

Reference : 2369.2015.01

(1903)

‎CORRESPONDANCE MANUSCRITE INEDITE DE JULES RENARD A ISIDORE GAUJOUR (FONDS DE 28 LETTRES du 23 mars 1903 au 23 janvier 1910)‎

‎PRECIEUX CAHIER RELIE PLEIN VEAU ROUGE. IN-QUARTO, GARDE TISSU, 27 PAGES PAPIER VELIN PRESENTANT LES LETTRES. CAHIER DESCRIPTIF DE 20 PAGES DECRIVANT ET TRANSCRIVANT LES 28 LETTRES DE J. RENARD A GAUJOUR. TOUTES CES LETTRES (sauf une copie), sont MANUSCRITES ET SIGNEES DE JULES RENARD. Elles représentent certainement l'ensemble des échanges épistolaire de sa correspondance avec Gaujour entre le 23 mars 1903 au 23 janvier 1910. Aux premières lettres : ils ne se connaissent pas encore et échangent par écrit. Quelques unes concernent son introduction comme membre honoraire de l'amicale des Instituteurs. Les suivantes, Jules Renard fait des approches pour que Gaujour organise pour son compte une causerie sur Poil de Carotte. Cette causerie sera majeure, elle explique les raisons pour lesquelles il adapte Poil de Carotte à la Comédie. 'cf. 1900 Théatre Antoine. Quelques lettres sont épiques, Jules Renard intrigue pour faire obtenir les Palmes Académiques à son ami Gaujour. Lettres d'amitié. Transparaît dans ses lettres son amour pour le petit Poil de Carotte et pour le métier et le rôle de l'Instituteur. Son inspirations laïcque et plutôt anticléricale est sous jacente. Evocation du rôle de la presse locale, la Tribune, l'Echo de Clamecy, la vie locale. Ses lettres nous mènent jusqu'à sa maladie en 1910 qui l'emportera. PLUSIEURS DE NOS LETTRES SONT PUBLIEES DANS CORRESPONDANCE" de Jules Renard en 1954. (13 mars 1903, 20 novembre 1903, 20 janvier 1904, 19 et 20 octobre, 25 décembre 1904, 1er janvier 1908). ON JOINT 5 OUVRAGES dont 2 PROBABLEMENT DE LA BIBLIOTHEQUE d'I. GAUJOUR : MOTS D'ECRIT de Jules Renard, Edition Originale n-8 broché, Nevers Publication des Cahiers Nivernais, octobre novembre 1908 - Ex-libris manuscrit d'I. Gaujour. JULES RENARD ET SON OEUVRE de Isidore Gaujour, E. O., in-8 broché partiellement coupé, 1913, Imprimerie de la Tribune. Ex-libris manuscrit I. Gaujour. JOURNAL, Jules Renard 1887 - 1965, la Pléiade, in-12 Gallimard CAUSERIES de Jules Renard, E. O. avec des lettes inédites. Nevers Les Cahiers Nivernais et du Centre, août septembre 1908. JULES RENARD - SON OEUVRE Portrait et autographe. Paris, Editions de la Nouvelle Revue Critique - 1930 1 - CARTE DE VISITE MANUSCRITE (Sur sa Conférence de Clamecy) n.d. de Jules Renard située 44 rue du Rocher par laquelle il "Adresse à M. Gaujour ses bien cordiales félicitations pour le grand succès de sa conférence à Clamecy". 2- L.A.S. de Jules Renard datée du 44 rue du Rocher, Paris VIII 24 mars 1903 - (Rôle des Instituteurs, et morale laïcque ; il cherche à conforter leurs relations) 3- L.A.S. de Jules Renard du 44 rue du Rocher, et datée Paris VIIIe 12 juin 1903 - (A propos de son appartenance comme membre de la Société de l'Amicale des Instituteurs de la Nièvre) 4- L.A.S. de Jules Renard du 44 rue du Rocher, et datée Paris VIIIe 17 juin 1903 - - (Sollicité par Gaujour pour une conférence, et accepte avec une grande modestie pour un simple banquet..) 5- L.A.S. de Jules Renard à ENTETE de la GLORIETTE Chaumot par Corbigny, 15 juillet 1903 - (Petit malaise entre eux, mais Jules Renard ne peut assister, et apprend qu'il est remplacé par Maurice BOUCHOR qu'il estime) 6- L.A.S. de 2 ff. de 4 pp. de Jules Renard Chaumot par Corbigny, Nièvre le 3 7bre 1903 - (Jules Renard après ses compliments sur un article qui lui est consacré, épilogue sur le rôle de l'instituteur relais de l'artiste. Il fait des offres de service.) 7- L.A.S. de Jules Renard de 1 f. in-8 du 44 rue du Rocher Paris le 27 octobre 1903 8 - (Il peut en définitive se rendre à la conférence du 31) - L.A.S. de Jules Renard de 2 f. in-8 de 4 pp. du 44 rue du Rocher Paris le 30 octobre 1903, mais note en bas de page de l'Hôtel de France à Nevers - (Il accepte d'assister à la conférence de Gaujour, il est à Nevers, comme simple observateur) 9 - L.A.S. de 2 ff. de 4 pp in-8 de Jules Renard du 44 rue du Rocher Paris VIIIe du 8 9eme 1903 - (Jules Renard avoue non sans un peu d'ironie ne pas être froissé de ne pas figurer dans le Dictionnaire biographique de Gueneau. Il donne son accord de principe pour retrouver le "public distingué" l'an prochain. Et discourt sur le silence de la presse locale silencieuse et promet de faire une note. Il est très occupé mais annonce le principe d'une conférence. ) 10 - L.A.S. de 2 ff. de 4 pp in-12 de Jules Renard du 44 rue du Rocher Paris VIIIe du 20 9eme 1903 - (Jules Renard organise son voyage à Clamecy et séjourne chez André Renard et pense retrouver Gaujour dans le train, mais refuse son hospitalité) 11 - L.A.S. de 2 ff. de 4 pp in-12 de Jules Renard du 44 rue du Rocher Paris VIIIe du 20 janvier 1904 - (Voeux 1904. Evoque une mutation de Gaujour, sa conférence de Cosne. Félicite Gaujour et évoque son vieillissement. Au nom de sa liberté absolue décide de cesser d'écrire dans l'Echo de Clamecy.) 12 - L.A.S. de 2 ff. de 4 pp in-12 de Jules Renard de Chaumot par Corbigny NIèvre, du 23 7bre 1904 - (Remet sa visite et évoque sa fièvre typhoïde et ses souçis. Il évoque les talents littéraires de Gaujour et ses nouvelles. Evoque les Possibles Palmes Académiques). 13 - L.A.S. de 1 ff. in-4 de Jules Renard de Chaumot, par Corbigny Nièvre du 16 août 1904 - (Jules Renard évoque Bouchor et invite Gaujour au pays de Poil de Carotte (chaumot) pour parler de leur fête) 15 - L.A.S. de 2 ff. in-12 de Jules Renard du 44 ru du Rocher dePazris VIIIe du 20 octobre 1904 - (Lettre majeure dans laquelle il fixe le thème de sa conférence "Conférence sur le Théatre" pour ne pas avoir l'air de faire de réclame à Poil de Carotte. Demande le calme aux amis de Gaujours et évoque le rôle et la mission de dévouement de l'instituteur) 16 - L.A.S. de 2 ff. in-12 de Jules Renard du 44 rue du Rocher du 26 octobre 1904 - (Lettre par laquelle Jules Renard annonce qu'il arrive la veille et couche à Nevers. Il s'indigne de ne pouvoir assister à l'Assemblée Générale). 17 - L.A.S. de 2 ff. in-12 de Jules Renard du 44 rue du Rocher du 13 9bre 1904 - (Jules Renard remercie Gaujour pour un article favorable dans la Tribune. Annonce son arrivée à Chitry) 18 - L.A.S. de 2 ff. in-12 de Jules Renard du 44 rue du Rocher du 20 Xbre 1904 - (Longue lettre, sèche et passionnante, ou Jules Renard COMPLOTE littéralement pour faire obtenir les Palmes Académiques à son ami Gaujour qui n'y a pas droit et est littéralement furieux contre une notice de Gaujour qui se présente comme instituteur, alors que les instituteurs ne peuvent prétendre aux Palmes) 19 - L.A.S. de 3 ff. in-12 de Jules Renard du 44 rue du Rocher VIIIe du Xme 1904 - (Evoque à nouveau la notice de Gaujour. Evoque leur rôle de conspirateur et évoque à nouveau une mutation. Effleure le rôle noble de l'instituteur.. Revient sur les PALMES et le prie de considérer que la chose est faite. Il revient ensuite sur le projet de Conférence et laisse transparaître le risque de collusion entre eux, d'échange de procédés. Apparaît déçu de la forme écrite de sa conférence comme ayant l'air d'expliquer Poil de Carotte comme modèle d'art dramatique. Regrette que ses plaisanteries n'apparaissent bonhommes que verbalement. Refuse la conférence 20 - L.A.S. de 2 ff. in-12 de Jules Renard du 44 rue du Rocher VIIIe du 28 Xeme 1904 - (Voeux 2005. Revient à nouveau sur l'inquiétude de Gaujour de n'avoir pas encore le ruban violet. Annonce son arrivée à Chitry. Visite programmée au successeur de M. Huot instituteur de Chitry. Semble être intervenu dans cette nomination et le départ de l'instituteur au nom de la République. Revient sur les palmes et indique avoir remercié le ministère.) 21 - L.A.S. de 1 f. in-12 de Jules Renard du 44 rue du Rocher VIIIe du 13 avril 1905 - (Evoque les rigueurs de l'hiver et le décès de son petit domestique. Parle des Elections.) 22 - L.A.S. de 1 f. in-12 de Jules Renard du 44 rue du Rocher VIIIe du 23 mai 1905 - (Evoque un malaise entre eux). 23 - L.A.S. de 1 f. in-12 de Jules Renard du 44 rue du Rocher VIIIe du 5 9bre 1907 - (Parles des succès universitaires de son fils) 24 - Copie manuscrite d'une L.A.S. de 2 ff. in-8 de Jules Renard du 44 rue du Rocher VIIIe du 1er janvier 1908 - (Voeux 1908. Evoque ses enfants et son épouse qui ne vieillit pas). 25 - L.A.S. de 2 ff. in-8 de Jules Renard du 44 rue du Rocher VIIIe du 2 Xbre 1908 - ( Evoque les succès de son livre Ragotte sauf pour l'Action Française. Est dubitatif sur la tentative audacieuse de l'éditeur Fayard qui lance le livre à 3f.50 et constate des résultats populaires inverses sur Poil de Carotte. Son fils est reçu externe des hôpitaux). 26 - L.A.S. de 2 ff. in-8 de Jules Renard du 44 rue du Rocher VIIIe du 2 janvier 1909 (Jules Renard envoie ses voeux et est fier de son fils reçu à l'externat des hôpitaux) - (Voeux 1909. Heureux que son fils soit reçu externe. Semble indiquer qu'il renonce aux succès de nouvelles écritures) 27- L.A.S. de 2 ff. in-8 de Jules Renard du 44 rue du Rocher VIIIe du 5 janvier 1910 (Jules Renard envoie ses voeux et boitune tasse de lait à sa santé...) 28 - L.A.S. de 2 ff. in-8 de Jules Renard du 44 rue du Rocher VIIIe du 23 janvier 1910 (Jules Renard se plaint de son accident de santé et de son régime) 1 - CARTE DE VISITE MANUSCRITE (Sur sa Conférence de Clamecy) n.d. de Jules Renard située 44 rue du Rocher par laquelle il "Adresse à M. Gaujour ses bien cordiales félicitations pour le grand succès de sa conférence à Clamecy". 2- L.A.S. de Jules Renard datée du 44 rue du Rocher, Paris VIII 24 mars 1903 - (Rôle des Instituteurs, et morale laïcque ; il cherche à conforter leurs relations) "Cher Monsieur, Je vous remercie de votre lettre, je l'aurais fait plus tôt si je n'avais été bien occupé. Je regrette que BOUHY soit un peu loin de Chaumot. Il me serait bien agréable de causer avec vous, et fréquemment. Je suis bien sûr que si tous les instituteurs vous imitaient, la morale laïque prendrait vite le dessus sur l'autre. Quoi de plus moral qu'un grand poête ? Mais les instituteurs de nos villages - je n'y fais aucune ... ne comprennent qu trop rarement la beauté de leur rôle. J'espère vous voir quelques jours prochain. Je ferai le chemin qu'il faudra mais xxxx si ddéjà je puis vous être agréable par lettre pour vous donner un renseignement, vous chercher un livre, faites moi le plaisir de vous adresser à moi, Croyez cher monsieur à ma réelle sympathie pour vos effort et votre personne. Signé Jules Renard". ‎


‎Correspondance Inédite de Jules Renard à Isidore GAUJOUR Comportant 28 lettres manuscrites dont une Carte de Visite. ISIDOR GAUJOUR (1866 - 1919) est l'instituteur idéal, cher au coeur de Jules Renard. Il exerce sa vocation non loin de Chitry aux Mines ou est né Jules Renard, au Faubourg d'Allier, à St Bénin d'Azy, à Bouhy, et à Pouilly sur Loire dans la Nièvre. Isidore GAUJOUR est le fondateur de l'Amicale des Instituteurs et Institutrices de la Nièvre dont Jules Renard semble fier d'être membre (honoraire). Il sera l'un de ses relais avec la Nièvre profonde. Il est l'auteur en 1913 d'une importante Notice "Jules Renard et son Oeuvre" préfacée par le Sous Préfet Maurice Le Blond. (Causerie de 1912 à Corbigny puis Cosne et Varzy en 1913). ISIDORE GAUJOUR organisera la très importante Conférence de Clamecy au banquet de l'Amicale, ou Jules Renard explicitera les raisons de la création de Poil de Carotte en Comédie. Jules Renard dans MOT D'ECRIT rédigera un Article dans lequel il décrit M. Gaujour : "M. GAUJOUR est un Instituteur rare. Il ne lui suffit d'accomplir pour une somme dérisoire, cette fatigante et monotone tâche du maître d'école.....M. Gaujour continue... voilà pourquoi, M. Gaujour ne peut pas ne pas être un homme heureux". (paru précédemment dans l'Echo de Clamecy 28 février 1904) Mots d'Ecrit, Cahiers Nivernais octobre novembre 1908 p. 87.) Il nous faut citer les passages du début de Causerie du Samedi 29 octobre 1904 (trouvés dans JULES RENARD, Place des Editeurs, 1910 avec une Préface de François Morel et un dossier réalisé par Julia HUNG) : Il intitulera sa conférence - " Comment POIL DE CAROTTE s'échappe des pages du Livre et ce qui lui advient lorsqu'il grimpe sur une scène de Théatre" "Mesdames, Messieurs Correspondance Inédite de Jules Renard à Isidore GAUJOUR Comportant 28 lettres manuscrites dont une Carte de Visite Isidore GAUJOUR (1866 - 1919) est l'instituteur idéal, cher au coeur de Jules Renard. Il exerce sa vocation non loin de Chitry aux Mines ou est né Jules Renard, au Faubourg d'Allier, à St Bénin d'Azy, à Bouhy, et à Pouilly sur Loire dans la Nièvre. Isidore GAUJOUR est le fondateur de l'Amicale des Instituteurs et Institutrices de la Nièvre dont Jules Renard semble fier d'être membre (honoraire). Il sera l'un de ses relais avec la Nièvre profonde. Il est l'auteur en 1913 d'une importante Notice "Jules Renard et son Oeuvre" préfacée par le Sous Préfet Maurice Le Blond. (Causerie de 1912 à Corbigny puis Cosne et Varzy en 1913). ISIDORE GAUJOUR organisera la très importante Conférence de Clamecy au banquet de l'Amicale, ou Jules Renard explicitera les raisons de la création de Poil de Carotte en Comédie. Jules Renard dans MOT D'ECRIT rédigera un Article dans lequel il décrit M. Gaujour : "M. GAUJOUR est un Instituteur rare. Il ne lui suffit d'accomplir pour une somme dérisoire, cette fatigante et monotone tâche du maître d'école.....M. Gaujour continue... voilà pourquoi, M. Gaujour ne peut pas ne pas être un homme heureux". (paru précédemment dans l'Echo de Clamecy 28 février 1904) Mots d'Ecrit, Cahiers Nivernais octobre novembre 1908 p. 87.) Il nous faut citer les passages du début de Causerie du Samedi 29 octobre 1904 (trouvés dans JULES RENARD, Place des Editeurs, 1910 avec une Préface de François Morel et un dossier réalisé par Julia HUNG) : Il intitulera sa conférence - " Comment POIL DE CAROTTE s'échappe des pages du Livre et ce qui lui advient lorsqu'il grimpe sur une scène de Théatre" "Mesdames, Messieurs "C'est par pudeur que j'ai prié de mettre sur le programme "Causerie sur le Théatre" ; le vrai titre était bel et bien Causeries sur le Théatre à propos de Poil de Carotte, comédie en un Acte ou plus franchement sans aucune pudeur "Causerie sur Poil de Carotte ... /.... enfin suprême excuse, j'ai offert plusieurs sujets à notre camarade GAUJOUR (Isidore Gaujour est Instituteur sic) bien connu pour son dévouement à l'Amicale et par sa taille au dessus de la moyenne. Il a choisi POIL DE CAROTTE. Ces 28 Lettres toutes (sauf une copie), sont de la main de Jules Renard. Elles représentent l'ensemble de sa correspondance avec Gaujour du 23 mars 1903 au 23 janvier 1910. ‎

Librairie Ancienne Bernard Marie Rolin - Blet

Phone number : 06 09 82 43 86

EUR4,500.00

‎ROSTAND ROSEMONDE (GERARD Louise Rose Etiennette)‎

Reference : 2999.2015.12

(1941)

‎LETTRE AUTOGRAPHE SIGNEE D'EDMONDE ROSTAND A SON AMIE MARIE THERESE PIZA l'invitant à la CONFERENCE DES AMBASSADEURS‎

‎L.A. Signée de ROSEMONDE ROSTAND, - Du 28 novembre 1941, 1 f. Entête aux Armes or et bleu gauffré du Maréchal GERARD (senestre) et de son épouse Louise Rose de TIMBRUNE-THIEMBRONE de VALENCE (dextre) ses Grands Parents. - Enveloppe manuscrite, à entête de la Grande Conférence des Ambassadeurs. TEXTE : Chère et charmante Marie-Thérèse, je ne pouvais plus vous écrire car vos lettres se trouvaient parmi des papiers maladroitement égarés. Quelle joie en recevant votre lettre de ce matin qui m'apporte à la fois votre souvenir fidèle et votre adresse. Ci-joint quatre invitations pour la Conférence des Ambassadeurs. Venez me voir après ; j'aurai un si grand plaisir à vous retrouver et à vous embrasser. Votre Amie Signé Rosemonde Rostand.‎


‎- Louise Rose Etiennette Gérard (1866-1953), dite Rosemonde, née de «père et mère inconnus» précise son acte de naissance. Son père le Comte Louis Maurice GERARD (1819-1880), fils du Maréchal Etienne Maurice GERARD (1773-1852), la reconnaît en 1868 et lui lègue sa fortune à sa mort en 1880. Rosemonde est petite fille d’un baron d’Empire, général, maréchal puis ministre de la Guerre et président du Conseil en 1833. Cette illustre famille descend de Mme de GENLIS (1746-1830), grand-mère de la femme du Maréchal Gérard, gouvernante des princes d’Orléans, notamment du futur roi Louis-Philippe. - FEMME DE LETTRE, auteur des plus grands textes poétiques. Elevée par sa mère, Mme Lee, qui se présente cependant comme sa « tutrice », Rosemonde est aussi pupille d’Alexandre Dumas fils et de Leconte de Lisle. Elle reçoit la meilleure éducation et évolue dans les plus hautes sphères littéraires. Cette amoureuse des belles lettres publie Les Pipeaux en 1889 couronné par l’Académie française. Belle, intelligente et fortunée, la jeune fille rencontre Edmond Rostand, alors jeune étudiant, lors d’un séjour à Luchon en 1887. Unis par une commune passion pour la poésie, ils se marient en 1890. Subjuguée par le talent de son époux, elle choisit de sacrifier sa carrière pour servir la gloire de son poète. « Il lui semblait que le temps et l’attention qu’elle vouerait à son œuvre personnelle risqueraient de nuire à celle d’Edmond Rostand. » Maurice Rostand L’installation au Pays basque se révèle très dure pour cette femme habituée au charme de la vie parisienne. « N’est-ce pas la nature seule qui retient Edmond Rostand dans ce Pays basque où il n’y avait pas une seule des choses qui amusent les gens de Paris : pas un plaisir, pas une distraction, pas un théâtre… » Rosemonde Gérard - Extrait de l'Eternelle Chanson : "C'est vrai, nous serons vieux, très vieux, faiblis par l'âge, Mais plus fort chaque jour je serrerai ta main Car vois-tu chaque jour je t'aime davantage, Aujourd'hui plus qu'hier et bien moins que demain." Bibliographie / Poésies Les Pipeaux, Alphonse Lemerre, Editeur, Paris, 1889, 139 p., ouvrage couronné par l’Académie Française. L’Arc-en-Ciel, Eugène Fasquelle, Editeurs, Paris 1926, 308 p., ouvrage couronné par l’Académie Française. Fééries, Fasquelle Editeurs, Paris, 1933, 311 p. Rien que des chansons, Fasquelle Editeurs, Paris, 1939, 330 p. Les Muses Françaises, Fasquelle Editeur, Paris, 1943, 346 p. Prose La vie amoureuse de Madame Genlis, ErnestFlammarion éditeur, 1926, 185 p. Edmond Rostand, Fasquelle Editeurs, Paris, 1935, 204 p. Théâtre La robe d’un soir, pièce en quatre actes, Eugène Fasquelle éditeur, Paris, 1925, 163 p. Les Masques de l’Amour, théâtre en vers, Fasquelles Editeurs, Paris, 1934, 190 p. L’Accordeur, pièce en un acte, Editions Smyth, Paris, 1928, 27 p. Théâtre avec Maurice Rostand Un bon petit Diable, Féérie en trois actes et vers, Eugène Fasquelle éditeur, Paris, 1912, 216 p. La Suite à demain, pièce en trois actes, en vers. La Marchande d’allumettes, féérie musicale en 2 actes, en collaboration avec Maurice Rostand, 1914‎

Librairie Ancienne Bernard Marie Rolin - Blet

Phone number : 06 09 82 43 86

EUR148.00
Get it on Google Play Get it on AppStore
Search - Literature ; Manuscrip...

The item was added to your cart

You have just added :

-

There are/is 0 item(s) in your cart.
Total : €0.00
(without shipping fees)
More information about shipping
What can I do with a user account ?

What can I do with a user account ?

  • All your searches are memorised in your history which allows you to find and redo anterior searches.
  • You may manage a list of your favourite, regular searches.
  • Your preferences (language, search parameters, etc.) are memorised.
  • You may send your search results on your e-mail address without having to fill in each time you need it.
  • Get in touch with booksellers, order books and see previous orders.
  • Publish Events related to books.

And much more that you will discover browsing Livre Rare Book !